Enquête n°9 - Sous les ruines, la plage ! - Page 2 Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Enquête n°9 - Sous les ruines, la plage ! - Page 2 Categorie_1Enquête n°9 - Sous les ruines, la plage ! - Page 2 Categorie_2_bisEnquête n°9 - Sous les ruines, la plage ! - Page 2 Categorie_3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 

Enquête n°9 - Sous les ruines, la plage !

 
Message posté : Lun 23 Juil 2018 - 18:39 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Elle me tire dessus, cette timbrée ! Heureusement, elle vise un peu de travers et j’ai le réflexe de me mettre à couvert. Elle aussi, essaie de se dissimuler mais le spectacle qu’elle offre est plus pitoyable qu’autre chose. Dans son état, elle peut compter uniquement sur la force de ses bras et comme elle tient une arme dans sa main, ça ne fonctionne pas super.

Je réfléchis. Cette femme a forcément quelque chose à voir avec la situation critique qui se joue non loin. Je ne dois pas la laisser s’échapper mais d’un autre côté, si je la livre dans cet état, je vais avoir des problèmes. Si je lui balance encore un peu de mon pouvoir, je vais l’achever et si je me montre, elle va me tirer dessus. Que faire ?

J’envisage d’utiliser l’une des plaques de bois pour me dissimuler derrière mais seront-elles suffisamment épaisses pour arrêter une balle ? J’en doute. Peut-être que si j’agite suffisamment les molécules autour de moi, la chaleur intense fera fondre la balle avant même qu’elle ne perfore mon costume mais je n’ai aucune certitude. Très honnêtement, je n’ai jamais pensé à essayer avant aujourd’hui.

Note à moi-même : régler ça au plus vite.

On peut le voir comme ça, mais vous n’irez pas très loin dans votre état. Vous allez mourir, c’est ce que vous voulez ? Vous avez joué et vous avez perdu, mieux vaut coopérer. Sinon, je peux aussi vous faire tomber la pile de bois dessus et voir ce qui se passe ? Z’en pensez quoi, hein ?

Est-ce que ma voix trahit mon incertitude ? Je ne me crois pas capable d’un tel acte mais j’apprécie moyen de me faire insulter. Sans compter qu’elle a peut être un lien avec la mystérieuse conversation entendue avant et qui m’a poussée à venir ici.

Demande au MJ:
- Si Damian essaie de l'approcher en utilisant son pouvoir comme explicité dans le post, cela fonctionnera-t-il?
- Sa menace porte-t-elle ses fruits?
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 23 Juil 2018 - 21:52 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Voir tout ce monde appliquer méthodiquement ses consignes lui fit plaisir. Ce sentiment positif ne dura pas bien longtemps. De la position où se trouvaient l'ajointe au maire et son sauveur émergea une créature des plus étranges. William ne tenta même pas de décortiquer son anatomie pour distinguer les différentes similitudes qu'elle pourrait partager avec le reste du monde animal. Monstre du Terminus. Voilà. Qu'elle ait ou non une origine inter-dimensionnelle, cette chose fut presque immédiatement classée de la sorte par l'agent de l'UNISON. Après tout, l'Institut fut la cible des assauts des forces de cette autre monde parallèle dès le début de l'invasion.

Ayant été coincé à Star City, ville assiégée pendant ces événements, William prit pleinement conscience du danger que représenta la chose pour son intégrité physique. Il n'avait certes pas affronté les forces d'invasion de front, restant respectueusement à bonne distance en donnant son soutien et ses renseignements aux défenseurs, mais les rapports des affrontements contre les soldats et les créatures du Terminus firent régulièrement état de leur dangerosité. Cette fois-ci, il se trouvait non loin de l'une d'entre elles.

Légèrement blessé aux membres, courir ne rimerait à rien si le cyborg reptilien tournerait son attention dans leur direction. Dans le meilleur des cas, Booker et ses gardes du corps pourraient la ralentir. Son pouvoir d'imitation ? Uniquement applicable sur les humains. Cela ne ferait que changer l'apparence du repas de la monstruosité et sans en changer la saveur. Autant quitter ce monde avec un minimum de panache. Sans la quitter du regard, William glissa sa main sous sa veste pour déboutonner le lien de son holster afin de pouvoir dégainer son arme si une telle alternative se profilerait.

Ses funestes songes furent troublés par le ton étrangement détaché des propos du politicien. Pour un démocrate, il sembla bien stoïque devant une scène aussi dramatique. Pour un agent de l'UNISON, de SHADOW et de la CIA, William pouvait se permettre de conserver un semblant de calme. Par contre, qu'un représentant élu du peuple habitué aux conflits d'intérêts et d'opinions à Washington resta coi à la vue d'un terminator alligator, cela le troubla plus qu'il ne pouvait l'imaginer.

« Sénateur ? »

Le sexagénaire braqua son regard en alternance sur la créature molestant le méta-humain électrokinésiste et le sénateur perdant graduellement toute cohérence. Booker donna un nouveau coup d'épée dans l'eau en s'armant de son téléphone et d'une résolution sans avenir. Paniqué mais flegmatique ? William écarquilla encore plus les yeux lorsque son voisin d'infortune braqua une arme à feu de petit calibre dans la direction de la zone d'action.

« Qu'est-ce que vous croyez faire là ? », s'enquit l'agent double en posant sa main sur l'avant-bras armé du politicien. Il n'eut nullement l'intention de le dissuader de tirer sur le reptile et ses victimes. Par contre, il eut le pressentiment qu'il pourrait utiliser son pouvoir.

    Précisions : - William va copier l'apparence de Booker mais sans se transformer ; Cela ne fonctionne que sur des humains. Je souhaite vérifier une théorie.
    - Si Booker tire, mon personnage tentera de dévier le tir dans la bonne direction
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 24 Juil 2018 - 11:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
La difficulté qu'avait la mutante à se défaire de son double, suffit à M'Aisha d'exprimer une grimace de compassion. Mais elle ne put s'attarder trop longtemps sur sa protégé. S'étant préparée à voir l'ennemi sortir de l'ombre du couloir, la Chasseresse put esquiver l'attaque nauséabonde en bondissant en arrière. Ce fut étalée sur le sol immonde, qu'elle put observer l'adversaire qui se présentait devant leur unique sortie. « Il y a quelque chose sur notre chemin. C'est... C'est un dinosaure... » murmura la légionnaire dans son communicateur, dont la surprise lui faisait perdre son anglais, avant de rapidement se corriger. « Non... Un crocodile. » Un crocodile se baignant dans une rivière sombre... Soudain, les mots étranges d'une élève de Star High lui revinrent en mémoire. À la lueur de la lampe du Mwega, le rêve de sa camarade semblaient à présent avoir tout leur sens. Ou du moins... C'était ce qu'espérait la Chasseresse. Si elle se trompait, les risques qu'elle prenait pourraient lui coûter cher.

Une confrontation directe allait être ardue. Les écailles métalliques de la bête luisaient dans la pénombre, et la Chasseresse n'était pas certaine de pouvoir assener des coups assez puissants pour que sa lance puisse pénétrer leur épaisseur. Analysant rapidement la pièce qui leur servait d'arène, M'Aisha élaborait mentalement son plan. Sans prévenir l'américaine, la Chasseresse éteignit sa lampe, plongeant le sous-sol dans ses ténèbres originelles, uniquement brisés par les faibles lueurs du jour qui provenait des failles du plafond. La légionnaire se baissa en direction de sa protégée, pour lui murmurer des consignes à l'oreille : « Surtout, ne fais plus aucun bruit... Prends le couloir dès que tu le peux ! »

À tâtons, la Chasseresse récupéra le taser qu'elle avait repéré plus tôt, et qu'elle accrocha à sa ceinture, ainsi que les grenades. Son plan était risqué. Des centaines de scénarios catastrophes défilaient dans l'esprit de la dakanaise, mais sa décision était prise. Elle dégoupilla une première grenade, et la jeta à l'autre bout de la pièce, du côté opposé au couloir, en espérant qu'elle ait atterrit suffisamment loin pour qu'elles ne soient pas blessées par l'explosion. De par cette initiative, la Chasseresse ne cherchait pas tant à blesser la créature, mais comptait plutôt sur le bruit et la lumière de l'explosion pour l'éloigner de l'entrée du couloir. Dans l'obscurité du sous-sol, M'Aisha patienta, aveugle et attentive au son des pas de la bête. Lorsqu'elle eut l'impression que le monstre s'était suffisamment éloigné du couloir, elle murmura à l'adresse de l'archère : « Vas-y ! » Mais plutôt que de suivre ses propres consignes, M'Aisha navigua à l'aveugle vers la créature, en espérant pouvoir s'approcher derrière elle suffisamment près avant d'être repérée.


Questions:
 
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 24 Juil 2018 - 19:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Cherchant à amener la conseillère en lieu sûr, Ethan fut pris de vitesse par la chose qui bougeait sous terre. Il ne l’avait même pas vu venir, la seule chose qu’il sentit c’est tout le poids de la bête dans son dos le faisant chuter en avant l’obligeant à lâcher la conseillère. Et alors que cette dernière s’effondra contre un morceau de l’estrade, Ethan lui était bloqué sous le poids de la créature qui enfonçait lentement cinq étranges pointes dans son dos, sans doute ses griffes.

Tout d’abord occupé à sauver Madeleine Marshall, puis par l’attaque-surprise, il n’avait alors put réellement se rendre compte de l’énorme énergie électrique qui provenait de la créature, jusque-là semblable à un écho lointain, à présent il pouvait sentir de puissante décharge électrique l’envahir. Passant de la créature à son propre corps par les cinq griffes plantées dans son dos, la créature, si elle avait la capacité de pensée, devaient avoir dans l’idée de paralysé le héros ou bien de lui infliger le plus de dégâts possible grâce à l’électricité, mais malheureusement pour elle, la seule chose que cela provoquait chez Ethan se fut son sourire satisfait.

En effet, si malgré la douleur ressentie à cause des griffes, les décharges électriques n’avaient aucun effet, immunisé à toutes formes d’attaques électriques, le héros pouvait même s’en nourrir pour se soigner et riposter.
Ne pouvant voir exactement à quoi il avait affaire, il n’avait aucune idée de quel rôle avait l’électricité dans le corps de la créature. Avec un peu de chance, elle lui servait de carburant. Profitant de cet avantage inattendu, Fulguris usa de son pouvoir. Il commença alors à absorber toute l’énergie qu’il recevait. Étant constamment en contact avec la créature, de par les cinq griffes plantées dans son dos, il alla même jusqu’à tenter dévorer chaque parcelle d’électricité présente dans le corps de la créature.

Débordant d’énergie, Ethan pouvait à présent régénérer son corps presque aussi rapidement que les griffes causaient des dommages, du moins il pouvait stopper les saignements ce qui était déjà un bon point. Dos à son ennemi, il n’avait aucun angle de tir malgré que l’un de ses bras soit le long de son corps, la paume tourner vers le monstre, il ne pouvait toutefois pas tirer à l’aveugle risquant de toucher un civil ou bien un allié venant le secourir. Il allait devoir attendre d’être libéré de son emprise pour pouvoir agir. Peut-être grâce à l’aide de Pizza-Girl qu’il sembla apercevoir du coin de l’œil.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 25 Juil 2018 - 23:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Lily laissa échapper un hoquet de surprise devant la gerbe immonde qui traversait la pièce. Elle aurait bien marqué un mouvement de recul, mais elle n’était plus vraiment libre de ses mouvements, suspendue par les aisselles aux mains d’un drôle androïde d’acier à son image. Son double, elle, avait tourné la tête dans un grincement de métal qui se tordait. Quelle belle merde ! Sculptée d’un seul tenant, la structure du corps d’acier répondait plus aux critères d’une œuvre statique que d’une protectrice mobile, propre à les sortir toutes les deux (toutes les trois ?) du pétrin. Elle sentait bien, alors que ces bras puissants la hissait par-dessus les épaules d’acier pour l’y arrimer, que le manque de mécanisme de pivot transformait cette force titanesque en mécanisme d’autodestruction progressif.

Elle avait gagné des jambes inespérées, certes, mais pour combien de temps ? Allaient-elles bientôt s’étaler toutes les deux dans l’infâme charnier, l’articulation du genoux ou du coude sectionnée à force de mal plier ? Parviendraient-elles à refusionner seulement, alors qu’elle ne gardait les yeux ouverts que par la force de la trouille qui lui nouait les tripes ?

Les deux Lily n’eurent pas le loisir de se poser cette question bien longtemps, car Chasseresse les prit par surprise en leur coupant la lumière avec des consignes contradictoires qu’elles savaient ne pas pouvoir tenir dans ces conditions. Ne pas faire de bruit, ou courir ? Elle faillit lui rétorquer qu’il fallait qu’elle choisisse mais se mordit la langue, inquiète. Elle n’avait pas eu le temps de voir par elle-même la menace avant qu’on lui coupe la vue (dire qu’elle avait commencé à s’habituer à la pénombre avant l’autre ne l’éblouisse avec son appareil ! cela valait bien la peine), mais la jeune héroïne avait tout l’air de parler d’un gros lézard et son double paraissait particulièrement tendue, même pour de l’acier. Elle continuait à serrer arc et carquois entre ses doigts, plus pour se rassurer que pour vraiment espérer repousser le monstre avec ça.

Il y eut une explosion. Il y eut un cri, une instruction. Sans demander leur reste les jambes d’acier se mirent en branle, dans un bruit d’acier qui se frottait, se pliait, mais ne cédait pas encore. Pour l’instant. Lily grimaça, consciente que leur mouvement n’avait rien de discret mais espérant que la rapidité et l’assourdissement de l’explosion primeraient. Sinon il lui restait une arme dans ses mains, risible, faite pour la beauté du sport plus que pour la mortalité de l’impact, mais bien réelle.

Les deux Lily arrivent-elles à atteindre le couloir sans que le monstre se retourne vers elles ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 27 Juil 2018 - 0:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


Esprit de l'Héroïsme
Maître du Jeu

Personnage
L'Héroïsme

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 382
ϟ Nombre de Messages RP : 276
ϟ Célébrité : V pour Vendetta
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Héros
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
L'Héroïsme

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 382
ϟ Nombre de Messages RP : 276
ϟ Célébrité : V pour Vendetta
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Héros
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
     L'épaisseur du mystère gagnait en densité. Quel lien entre les explosions, les deux monstres, le sénateur, Madeleine, Lily, Fulguris, le beau ciel bleu ? Une chatte n'y aurait pas retrouvé ses petits. Susan, en revanche, distingua la voix de la femme cagoulée que Damian tentait, pour l'instant en vain, de raisonner. Elle nota au creux de sa mémoire les mots qu'elle entendit et ajouta cet élément à la liste des faits qui construisaient peu à peu sa compréhension des événements.

     Le plus urgent, c'était bien sûr la bête jaillie hors des ruines de l'estrade, qui menaçait directement Fulguris et Madeleine Marshall. Il ne fallait pas oublier les civils sur les gradins, mais leur sûreté paraissait acquise pour le moment. Alors Pizza-Girl se téléporta pour se rapprocher de l'estrade ; elle considéra un instant la situation et entendit profiter des hauteurs du talus pour « souffler » le croco-tatou cyborg loin d'Ethan. L'onde de choc uni-directionnelle s'élança avec la netteté d'un shuriken projetée par le plus habile des ninjas.

     Hélas ! La bête n'était pas de ces créatures idiotes qui ne pensent qu'à l'aune de la violence qu'elles sont capables d'exercer et manifester. Il ne s'agissait pas d'un dinosaure sans cervelle incapable de réfléchir, d'anticiper, de réagir ; il fut soufflé par l'onde de choc et l'on vit quelques arcs électriques lui parcourir l'ensemble de l'échine sur toute la longueur de sa carapace, tandis qu'il était repoussé et retourné à quelques mètres. Cependant, Fulguris connut le même sort, puisque la bête l'avait relevé devant elle, quand elle comprit que les impulsions électriques ne provoquaient pas chez lui l'effet escompté.

     Ethan était fort heureusement gorgé d'énergie et d'électricité, alors il se régénérait très vite et ses blessures, qui auraient dû être très graves, n'étaient que bien minimes. Cependant, il se cogna la tête après sa chute, à quelques sept mètres de la créature. Par chance, Madeleine Marshall resta « sous le vent » mais, blessée, elle hurlait à la mort, comme il elle craignait de se vider de son sang ; puisant dans ses forces dérisoires, elle cherchait à ramper loin du monstre mais les décombres, sous elle, ruinaient toute tentative de fuite. Par ailleurs, la malheureuse avait perdu ses lunettes et celles-ci seraient pour longtemps introuvables...

     Au même moment, le sénateur Booker et William observait la scène mais tous deux connaissaient les transports d'une émotion soudaine. Le premier avait tiré son arme et le deuxième s'apprêtait à commettre un impair ; quand il vit la main de l'agent de l'UNISON sur son avant-bras, Booker le regarda interloqué.  « Ce que je crois faire ? Je nous tire de ce merdier ! » Et joignant le geste à la parole, Booker tira, peut-être une seconde après l'onde de choc de Pizza-Girl. La balle alla se planter dans les gravats, à moins d'un mètre de Madeleine et de l'endroit où, plus tôt, la bête étreignait Fulguris. Le sénateur se dégagea vivement de la main de William.  « Mais qu'est-ce qui vous prend ? Vous n'avez pas encore compris qu'un gus a planifié ça pour créer un incident et qu'on n'est rien que les œufs en rab d'une omelette de merde ? » Booker perdit son sang froid et fulminait. L'agent double, de son côté, avait bel et bien « copié » et « stocké » l'apparence du sénateur. Aux côtés de celui-ci apparut alors l'un de ses gardes du corps qui lui glissa à l'oreille, assez fort pour que William entendît cette voix rocailleuse et rouge :  « Il faut évacuer par le chantier. Les bassins ne sont pas sûrs. Les gradins sont sous contrôle. La police sera bientôt là. » Booker s'étonna :  « La police ? Vraiment !? »

     Tandis que tout ceci s'enchaînait très vite, la créature fut rapidement d'attaque et s'élança, pesante mais rapide, pour attaquer Pizza-Girl ; elle n'avançait pas droit sur elle mais opérait plutôt une trajectoire courbe ; par ailleurs, au bout de sa queue, un globe d'énergie électrique grossissait à vue d’œil.

     Sous la surface, M'Aisha et Lily, accompagnée d'un double de celle-ci, affrontaient une autre créature du même genre, quoiqu'elle fût encore drapée de nuit. La Chasseresse échappa sans trop de peine à la déjection nauséabonde, puis donna une consigne que Lily estima contestable. La dakanaise exigea le silence, coupa toutes lumières de ses appareils et opéra une diversion explosive, dans le but d'attaquer le monstre par l'arrière. Lily fut d'abord surprise par la nuit soudaine, mais céda aux injonctions de l'héroïne. Dans un bruit d'acier qui grince, elle suivit l'instruction et mit les voiles en direction du couloir à l'aide de sa doublure métallique. Courir révéla sa présence à la bête mi-crocodile, mi-tatou. Cependant, la diversion opéra... en quelque sorte.

     La grenade tomba donc dans un coin de la pièce, loin de l'ouverture du couloir. Ce côté-là se partageait les boursouflures du charnier. Quand la grenade explosa, les projections furent nombreuses dans toute la pièce ; pas une once de l'espace ne fut épargnée par le sang caillé, les viscères, les os éclatés, les vêtements déchirés, et tout ce que la masse informe du charnier avait amassée. L'odeur, jusque-là pénible mais confinée, envahit alors tout l'espace et M'Aisha perçut au creux de son ventre l'esquisse d'une nausée qu'elle ne pourrait contrôler. Une traînée de sang vint lui maculer la joue droite, la bouche, le menton ; qu'elle se rassure, cependant, ce sang n'était pas le sien...

     Le monstre tomba dans le piège de cette diversion, lui-même aspergé des horreurs charniers, mais il se détourna quand il entendit Lily se déplacer. Il n'était donc pas tout à fait dans le coin de la pièce, la jeune adolescente avait le champ libre jusqu'au couloir et au-delà, tandis que M'Aisha pouvait s'avancer vers la bête désormais « coincée » mais visiblement peu importunée par l'ambiance délétère et puante qui régnait dans ces sous-sols. Par ailleurs, l'explosion avait manifestement provoqué quelque chose, puisque l'eau dans la pièce parut soudain s'animer. Le courant qui s'écoulait de sous le charnier pour mouiller la surface du carrelage jusqu'au couloir s'agita ; un trou dans le sol ou le mur s'était-il ouvert ? Possible. Aucun moyen d'en être sûr et de toutes façons, des priorités plus immédiates s'avançaient vers la Chasseresse et la menaçaient d'une paire de griffes atroces.

     Damian tenta une approche plus diplomatique pour amadouer la fugitive et l'amener à considérer que ses chances de survie seraient meilleures si elle « coopérait ». Malheureusement, la dame n'était pas d'humeur à bavarder. Elle tira deux balles dans sa direction, le contraignant à s'abriter – et l'amenant à constater que son pouvoir ne suffirait pas à faire fondre ces balles trop rapides. Puis, elle beugla :  « Connard, si je suis prise, je crève, si je reste, je crève, alors casse-toi si tu te soucies de me voir survivre. Putain de gamin qui joue les héros... » Elle se tut quelques secondes puis Damian l'entendit communiquer dans une langue qu'il ne comprit pas, à voix basse, comme si elle parlait dans un combiné. En revanche, il l'entendit ajouter :  « Pour info sale petit con, j'ai une grenade MK-II nouvelle génération avec moi et si t'approches à moins de 3 mètres, j'allume la mèche de mon tampon et on saute, c'est clair ? » Décidément pas d'humeur à négocier...


Informations


- Je donnerais ici des informations utiles pour chacun d'entre vous. Même si elles ne vous concernent pas personnellement, lisez-les, c'est toujours utile !

- Sarah, Liam, n'hésitez pas à poursuivre avec nous ! Manquer une étape n'est pas un problème et si besoin, contactez-moi par MP !


Modalités de l'enquête


- Date de l'événement : 26 août 2018.

- Chacun de vos posts devra faire entre 400 et 450 mots. Ce seuil est là pour faciliter la lecture de tous et privilégier une meilleure réactivité de l'enquête.

- Il est impératif, pour les actions à risque, de les fragmenter. Ce sujet se déroule sous l’œil vigilant et cruel de votre dévoué MdJ qui se fait un devoir de déterminer le résultat de chacune des actions que vous conduirez susceptible d'avoir une influence sur le cours du sujet. Ne partez donc pas du principe que votre coup de poing atteindra nécessairement sa cible, ou que vous pourrez traverser un obstacle sans difficulté. N'hésitez donc pas à y aller progressivement. Ma réactivité suppléera l'apparent morcellement de vos posts. 


- Vous ne pouvez jouer que vos propres personnages et vos PNJ éventuels. Mais vous ne pouvez pas jouer pour les autres joueurs, pour leurs PNJ ou pour les personnages du MdJ.

- J'insiste : soyez inventifs et dans les limites imposées par les besoins et les règles du jeu, faites-vous plaisir ! La situation fera la part belle à votre inventivité, à votre imagination. Il y a plus d'une façon de résoudre un conflit ou de trouver une solution à un problème...


- Prochaine relance : lundi 30 juillet 2018 !


Informations complémentaires


- Les jets de dés sont interdits. Le MdJ se charge de vous proposer des jets de dé dans le sujet de discussion correspondant.

- Dans le cadre des récompenses au RP – 6h, 12h, 24h et 48h - vous pouvez réclamer des points de réputation pour les réponses faites dans l'enquête si le post précédent du MdJ vous le permet. De la même manière, si votre personnage est directement impliqué dans une action avec un autre PJ, vous pouvez vous baser sur les réponses de votre partenaire. Dans ce cas, lorsque vous demandez vos récompenses, merci de bien signaler de quel partenaire il s'agit !

- Un sujet de discussion est ouvert ici. Il servira pour les éventuels jets de dé ou pour vos questions.

- Pour toute question, n'hésitez pas à contacter votre MdJ : Dante Visconti.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 27 Juil 2018 - 2:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Le Dakana était fondé sur de nombreuses prophéties. Depuis son plus jeune âge, M'Aisha croyait fermement que ces visions mystiques étaient un don des Esprits pour guider les Hommes. C'est pourquoi, aussi risqué et inconscient cela pouvait paraître, elle avait décidé de suivre l'intuition de sa camarade. Que les Esprits la protègent dans sa foi.

La Chasseresse regretta bien vite son plan, lorsque la grenade explosa pour retapisser la pièce des entrailles putrides du charnier. Pour son plus grand malheur, l'odeur nauséabonde se fit plus forte, puis insoutenable à ses narines. Lorsqu'une giclé de sang pestilentiel vint souiller son visage, et qu'elle sentit le goût faisandé de l'hémoglobine sur le bout de sa langue, la fière princesse dû se résoudre à abandonner toute lutte et retenue. Dans l'intimité de l'obscurité, elle déversa le contenu de sa panse sur le sol déjà poissé. Quel affront elle faisait aux guerriers de sa nation. Elle entendait déjà mentalement sa tante M'Nala lui reprocher sa faiblesse. Il y a un temps pour se quereller, un temps pour pleurer, un temps pour se battre... Et un temps pour dégueuler. pensa-t-elle.

L'estomac vidé, la Chasseresse s'essuya vivement la bouche du dos de son gantelet. Au moins, le bon côté, c'était qu'elle n'avait plus rien à dégobiller en plein affrontement. Et elle s'en abstiendrait volontiers. Dans la pénombre du sous-sol, à peine éclairé par les rayons de lumières de la surface, les yeux de M'Aisha commençait tout juste à s'y habituer. Face à elle, elle pu apercevoir la silhouette indistincte de la créature. Elle n'était plus de dos, et était plus proche que la Chasseresse ne l'avait prévu. Sa diversion n'avait fonctionné qu'en partie. Et la bête l'avait forcément entendue vomir ses tripes. Il fallait qu'elle agisse, et tout de suite ! D'un geste aveugle, elle décrocha sa cape. Celle-ci était courte, mais son design faisait que le tissu était plutôt large. Assez large pour pouvoir couvrir la tête du crocodile. De toute évidence, la bête ne voyait pas grand-chose dans l'obscurité, mais Lily et M'Aisha non plus. Si elles espéraient trouver une sortie, cela ne serait pas à l'aveugle, et encore moins avec un monstre à leurs trousses. Elle devait maîtriser la bête.

Étendant ses bras avec les sangles de sa cape dans chacune de ses mains, la Chasseresse s'approcha lentement de la créature, veillant à ne pas se faire trahir par le bruit de ses pas. Tout doux mon joli... dit-elle mentalement, se retenant d'émettre le moindre bruit. Lorsqu'elle se jugea suffisamment proche, M'Aisha tenta de couvrir la tête du crocodile, et de sécuriser les sangles sur sa tête.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 27 Juil 2018 - 10:26 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Veilleurs
Veilleurs

Susan Suncana
Veilleurs

Personnage
Pizza-Girl

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 1299
ϟ Nombre de Messages RP : 519
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Crédits : funelie
ϟ Doublons : Axel Armstrong, Alex Sorensen
ϟ Âge du Personnage : 25
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Voir Journal de Bord
-
Mutation autour du domaine du son
-
Tatouages Magiques
-
Equipements
-
Compagnon : Le Barrage, Julia Keller, Pineapple
ϟ Liens Rapides : -
Journal de Bord
Fiche de présentation
Liens
Les RP
Communication
Exploits
Joueur
Pizza-Girl

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 1299
ϟ Nombre de Messages RP : 519
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Crédits : funelie
ϟ Doublons : Axel Armstrong, Alex Sorensen
ϟ Âge du Personnage : 25
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Voir Journal de Bord
-
Mutation autour du domaine du son
-
Tatouages Magiques
-
Equipements
-
Compagnon : Le Barrage, Julia Keller, Pineapple
ϟ Liens Rapides : -
Journal de Bord
Fiche de présentation
Liens
Les RP
Communication
Exploits
L’onde de choc de Pizza-Girl, puissante, précise, provoqua des étincelles chez la créature qui fut repoussée dans un roulé boulé un peu plus loin. Pour autant, c’était loin d’être un succès : Le monstre ne semblait pas vraiment incommodé ni blessé par le coup. L’héroïne dirait même que la chose était toujours aussi énervée. D’ailleurs, elle n’avait pas lâché son camarade Légionnaire et la mutante eut une frayeur en le voyant heurté lui aussi par sa détonation.
Un juron lui échappa, qu’elle n’eut heureusement pas partagé avec ses camarades de combat.
Elle s’inquiétait pour Fulguris mais espérait qu’il saurait mettre à profit ses compétences contre cet adversaire qui, elle l’espérait, serait plus vulnérable à ses talents à lui qu’à ses ondes de choc à elle.
Et le drame n’en finissait pas.
La situation du côté du sénateur n’était pas jolie. Elle avait vu le coup de feu partir et rater sa cible, elle l’entendait perdre son sang froid face à l’émissaire de l’UNISON qui tentait de calmer le jeu. Elle avait entendu de nouveau une voix qui lui déplaisait au plus haut point et devait absolument intervenir, mais elle ne pouvait pas : C’était aussi frustrant que dangereux. Plus loin, l’une des auteurs de ce drame menaçait de se faire exploser et la mutante ignorait avec qui elle était en train de parler.
Elle n’avait donc qu’une hâte : Vaincre la créature et faire tout son possible pour éclaircir et désamorcer la situation. Il était trop tard pour prétendre empêcher un attentat qui avait déjà eu lieu, mais il n’était pas trop tard pour en minimiser l’impact.

D’ailleurs, très vite, le monstre changea de cible. C’était un geste… Intelligent. Si en plus les créatures meurtrières devenaient intelligentes, ils étaient mal barrés. L’optimisme de la mutante primait cependant : Elle préférait que l’on vienne sur elle plutôt que sur Madeleine Marshall qui était déjà en piteux état. Elle n’eut pas le temps d’informer ses collègues de la situation parce qu’elle était chargée par un cyber-tatou-crocodile, mais espérait fort que Fulguris soit sur la même longueur d’ondes qu’elle.

A savoir : Mettre hors d’état de nuire le monstre pour pouvoir sortir Marshall de là et lui trouver un médecin.

La créature préparait quelque chose, une boule d’énergie ornait sa queue et la mutante ne pouvait pas la laisser l’approcher ainsi. Elle attendit néanmoins quelques instants pour maximiser ses chances avant d’utiliser son Thu’um de glace.
Elle avait peu d’espoirs d’immobiliser durablement le monstre, mais si elle pouvait la bloquer suffisamment longtemps pour que Fulguris tente quelque chose ou qu’elle-même gagne un peu de répit… C’était à prendre.
 
Revenir en haut Aller en bas





See how I operate now,
how I modulate now
Can you feel the vibration
waving through me?

Message posté : Ven 27 Juil 2018 - 19:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Quand cette tarée me tire à nouveau dessus, j’apprends grâce à une égratignure sur mon costume que non, je ne peux pas faire fondre une balle. En tout cas, pas celles tirées par cette arme, et ça ne me plait pas trop. La situation m’échappe complètement, j’ignore ce que je peux faire pour avancer.

Après une nouvelle bordée d’injures, la femme commence à parler dans une langue que je ne comprends pas et que je n’ai même jamais entendu. J’aurai bien aimé avoir le réflexe de dégainer mon téléphone pour essayer d’enregistrer quelque chose mais à cette distance, je ne suis pas certain que ça aurait fonctionné, même avec ce modèle trop perfectionné pour ce que j’en fais.

C’est bien noté ! réponds-je le plus sincèrement du monde.

Et je me frappe le front dans la foulée. Mais quel crétin…
Quoi que ?
Si je peux agiter les molécules pour créer une sorte de déflagration, ne serais-je pas capable du processus inverse ? Et donc de l’annuler en maîtrisant la réaction ?
Est-ce vraiment le meilleur moment pour une expérience de ce genre ?
Je peux toujours bluffer.

Ceci dit, vous devriez peut-être savoir que je suis capable de neutraliser l’explosion avant qu'elle ne me cause le moindre dommage. Avant de vous suicider pour rien, je veux dire… Ce serait con non ?

Je parle tranquillement mais je suis quand même content de me cacher derrière des planches de bois, parce que mon langage corporel m’aurait trahi. De l’autre côté, c’est vraiment la panique, j’entends d’ici qu’il se passe quelque chose et je commence à me demander si ça vaut vraiment la peine que je perde mon temps avec cette femme. Une partie de moi me dit que oui, une autre m’affirme que je dois penser à mon frère. Dans le doute, je lui envoie un SMS pour savoir ce qui se passe même si dans la cohue, il a peut-être perdu son portable.

Je ne sais pas pourquoi vous êtes là mais Booker ne vaut pas la peine qu’on meurt pour lui. Ça, j’en suis sûr.

Je bluffe.
Parce que je ne sais pas si c’est la femme de l’enregistrement. Difficile à identifier, vu son état. Mais peut-être que si elle croit que je sais, alors elle se laissera convaincre ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 27 Juil 2018 - 23:49 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
L'attitude du sénateur commença sérieusement à ne pas apprécier Booker en tant qu'homme. Déjà qu'il n'aimait pas le politicien... Les bienfaits que l'agent pourrait tirer de cet épisode mouvementé devraient être sacrément importants pour contrebalancer le déplaisir ressenti. La facture comptait d'ores et déjà un assortiment de contusions et entailles sur le corps, un début de mal de crâne à résister à l'envie de saisir le démocrate par le col de sa chemise pour le secouer comme un cocotier et l'un de ses plus beaux costumes. A défaut, son apparence désormais stockée pourrait lui être utile dans un avenir très proche. William caressa l'idée d'endosser son identité et causer un incident afin de le discréditer devant la presse. Cette joyeuse perspective en tête, l'agent puisa dans ses réserves de patience pour répondre à l'invective.

« Nous sommes sous-équipés pour affronter cette chose dont nous ne savons rien. Lui tirer dessus est le meilleur moyen de l'attirer sur nous. Alors laissez la Légion s'en charger sans craindre de devoir l'empêcher de nous transformer en chiche-kebab ! »

Non pas qu'il ait réellement une quelconque opinion favorable du travail de chasseurs d'alligator alien des deux méta-humains. Leur prochaine disparition de la surface de cette planète, pourquoi pas ? Qui ira pleurer la perte d'une héroïne au surnom risible et d'un héros ayant déjà un pied dans la tombe ? Par contre, pas question que William Whateley tire sa révérence à cause d'un politicien en mal d'acte héroïque !

L'un des gardes du corps proposa l'évacuation du VIP de l’événement en passant par les chantiers. Évaluant ses options, l'agent de l'UNISON approuva d'un signe de tête. Inutile de rester sur place avec le risque que le Termigator ne remporta la manche et n'envisagerait d'ajouter un sexagénaire à son repas. D'autant plus que ce dernier pourrait se montrer plus utile et efficace à l'abri des combats. En tant que coordinateur inter-agents, il organisera l'afflux de policiers, d'ambulanciers, de pompiers et de bien d'autres représentants d'organismes répondant à ce type de catastrophe.

« Allons-y. Veillez à faire profil bas », fit-il avant de jeter un dernier coup d’œil derrière lui. L'affrontement s'annonçait compliqué. William croisa les doigts, priant pour que cet engeance soit éliminée. Ça et que la créature ne bougea pas de son ring.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 28 Juil 2018 - 11:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Quelque chose avait éclaboussé son visage. Quelque chose dont le contact lui était insupportable. Lily gémit, la bouche fermée pour s’empêcher de vomir comme de laisser pénétrer plus profondément les viscères en décomposition, et coinça précipitamment son arc sous un bras pour frotter frénétiquement les horreurs qui lui maculait le corps, sans guère plus de résultat hélas que d’étaler l’immonde mixture sur sa peau ouverte à toutes les effluves. Elle sentait tout, tout, même la saveur douceâtre, entêtante de la Mort elle-même. Elle avait besoin d’une douche, de quelque chose pour se purifier, mais le seul clapotis à sa portée devait être du même acabit que la matière qui la souillait. Incapable de se contrôler, elle commença à sangloter.

Son double, froid comme l’acier qui la composait, restait fort insensible à la substance qui les avait éclaboussées toutes les deux et continuait à trotter à l’aveugle, cherchant à mettre le plus de distance possible entre la créature mécanique et elles. Elle se sentait lâche de laisser Chasseresse combattre seule, mais d’un autre côté c’était elle l’héroïne et son manque d’expérience des situations de crise n’aurait fait que gêner la Dakanaise. Sans oublier Lily... enfin, l’autre Lily. Elle aurait aimé pouvoir emporter la chaise avec elle (elle se savait très douée pour manœuvrer même dans les pires circonstances pour contourner des obstacles improbables), mais une terreur sourde lui nouait les tripes qu’elle n’avait pas à l’idée de retourner dans le charnier qui servait de refuge à la créature. Alors elle ne pouvait compter que sur son étrange structure d’acier pour les sortir de cet enfer. Il y avait un couloir, ce couloir devait bien mener quelque part. Ou à défaut au moins loin du danger. Peut-être au devant d’un autre danger, aussi, mais elle n’avait guère d’autre choix que de continuer, rasant les murs du bout du coude pour éviter de se cogner ou de tourner en rond.

À défaut d’être discrète, avec une jeune fille en panique perchée sur ses épaules, des articulations inexistantes qui se plaignaient bruyamment et un filet d’eau qui lui sifflait entre les pieds, la Lily d’acier espérait au moins se révéler assez mobile pour que les efforts de la meneuse de la Team Alpha, descendue expressément pour la sauver, ne soient pas vains. Juste histoire de dire que son nouveau don balbutiant serve à autre chose qu’à s’empêtrer dans des situations ridicules, question d’orgueil comme de survie.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 29 Juil 2018 - 17:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Il pouvait sentir l’électricité affluer dans son corps, l’énergie semblait sans fin, à croire que la créature était munie d’une source illimitée d’électricité. Mais toujours bloqué sous le monstre, il ne pouvait agir, il avait bien aperçu Pizza-girl en haut de la butte cherchant surement un moyen de lui venir en aide, mais il devait attendre qu’elle le dégage de là pour pouvoir agir à son tour.

Le monstre avait-il vu le danger venir ou une sorte de sixième sens était-il à l’œuvre, quoi qu’il en soit, Ethan se senti soulever de terre, seulement tenue par les cinq griffes, le héros put voir clairement sa collègue faire usage de son pouvoir. Il sentit l’onde de choc, la recevant de plein fouet. Pendant un instant il crut que le monstre le tenait toujours, mais lorsqu’il se sentit retomber aux sols, il put apercevoir la bête un peu plus loin, qui elle ne semblait pas avoir pris de dommage. Alors même qu’il était encore sonné par le coup qu’il avait reçu à la tête en retombant, il se remémora avoir entendu un coup de feu, le regard braqué vers le lieu de la détonation, il aperçut le sénateur et un autre type. C’était le sénateur, l’arme pointée sur l’endroit où il se trouvait quelques instants plus tôt, qui avait tiré.

Grâce à son pouvoir de régénération et l’énorme quantité d’énergie qu’il avait pu absorber de la créature, il n’avait été que peu blessé et déjà ses blessures commençaient à se refermer. Alors qu’il s’apprêtait à voir la créature revenir vers lui, il la vit chargé en direction de pizza-girl, une étrange boulle d’énergie électrique au bout de la queue. Usant à nouveau de son pouvoir pour absorber l’énergie détenue par la créature, Ethan visait surtout la boule d’énergie. Il ne savait pas ce que c’était, mais cela n’augurait rien de bon.

Il observa la trajectoire du monstre et s’aperçut que la conseillère n’était plus dans un danger immédiat, il pouvait se concentrer sur le monstre histoire de laisser le temps à Madeleine de se mettre à l’abri et de rejoindre le sénateur. Un coup d’œil sur Pizza-Girl, il savait qu’elle n’attendrait pas que le monstre arrive sur elle, et il ne comptait pas non plus laisser sa collègue seule face à cette créature. Concentrant l’énergie qu’il avait absorbée jusque-là, il tendit les mains en direction du monstre, avant que de chaque d’elles soient libérées un rayon électrique. Malgré que le monstre semblait avoir un certain contrôle sur l’énergie électrique qu’il détenait, Ethan espérait que sa propre attaque parviendrait à repousser l’ennemi voir à le stopper.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 30 Juil 2018 - 23:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


Esprit de l'Héroïsme
Maître du Jeu

Personnage
L'Héroïsme

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 382
ϟ Nombre de Messages RP : 276
ϟ Célébrité : V pour Vendetta
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Héros
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
L'Héroïsme

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 382
ϟ Nombre de Messages RP : 276
ϟ Célébrité : V pour Vendetta
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Héros
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
     M'Aisha connaissait désormais les petits tracas de la vie des héros ; elle ne serait certainement pas la première à vomir en mission – on ne comptait plus les jeunes blancs-becs qui, égarés dans les égouts de Star City, y laissèrent leur dernier repas sous la forme d'une déjection fétide. Par chance pour la dakanaise, personne n'était là, dans les parages, pour l'observer ou filmer ses ennuis digestifs. Encore que peut-être Pizza-Girl avait tout entendu... mais là n'était pas la question. Reprenant ses esprits, la Chasseresse se découvrit plus près de la bête qu'elle ne l'aurait cru.

     Un tel adversaire dans un tel environnement posait son lot de problèmes. La pénombre était épaisse. La créature n'apparaissait qu'à défaut, comme une tranche plus sombre des ténèbres. Ses lourdes pattes bruissaient dans le charnier l'odieuse mélodie des os qui se broient, des chairs qui se déchirent. Ses dents crissaient. Ses yeux luisaient d'un éclat de malveillance et quiconque aurait croisé son regard aurait compris toute la sauvagerie du monstre. M'Aisha ne s'y trompait pas : une lutte à mort s'engageait.

     Elle s'approcha de la bête et eut une idée pour le moins intéressante ; l'obscurité serait tout à la fois la meilleure des alliés et la pire des ennemies : autant contraindre l'adversaire à la cécité ! Elle tenta donc d'aveugler la bête en jetant sa cape sur sa tête. Une idée audacieuse, téméraire ? Une idée folle. Tous ses professeurs de Star High auraient été unanimes. Ils n'étaient pas là pour l'aiguiller, la conseiller, l'empêcher de commettre l'irréparable. Et face à son destin, la Chasseresse fut soulagée de voir le brillant des mâchoires semi-métalliques se refermer tout près de sa main droite, dans le vide...

     Le tissu, épais et ferme, priva le monstre de l'usage de ses yeux et vint même obstruer ses naseaux quelques instants. Paniquée, la bête eut un mouvement de recul et entreprit de ruer, pour se redresser sur ses pattes arrière. M'Aisha, toute proche, frappée au menton, tomba en arrière, mais sa lance brandie empêcha la bête de revenir trop vite à la charge, ce qui lui laissait tout le temps de se relever et d'évaluer ses options : se ruer au combat, ou fuir.

     Lily n'avait pas perdu de temps et avait choisi la deuxième option. L'inconfort de sa situation n'était que le cadet de ses soucis ; outre la pestilence des environs, outre la souffrance physique, elle avait bien conscience de vivre là des instants qui pourraient être les derniers. Alors il était nécessaire d'avaler toutes les couleuvres possibles, quitte à risquer l'indigestion, sans s'arrêter, pour avancer toujours ! Dans le noir, elle ne distinguait que peu de choses, la luminosité était bien trop faible. L'eau sous elles – car elles étaient deux Lily – s'animait avec toujours plus de vigueur.

     Elles franchirent le couloir rapidement et aboutirent à une autre pièce, une salle large et circulaire ; aux murs luisaient les éclats brisés de six cellules de verre, de grandes cuves dont le contenu, des sangles de cuir attachées les unes aux autres, laissaient entendre qu'elles continrent, à un moment donné, des patients ou des prisonniers. Là, Lily identifia deux suite possibles. Aller à droite, par un couloir plus sombre que ne l'était jusque-là le sous-sol. Aller à gauche, dans une salle des machines où quelques boîtiers électriques crachaient à intervalle régulier des giclées d'étincelles, illuminant ce qui ressemblait à une porte et... un autre charnier.

     Un tout autre engagement se profilait à la surface, loin de l'estrade. Sous l’œil des curieux qui, dans les gradins, braquaient leur téléphone portable pour filmer la scène – et même la diffuser instantanément, Pizza-Girlet Fulguris affrontait une bête que le public avait déjà nommée « Termigator ». Dans ces gradins, quelques agents de sécurité essayaient déjà d'évacuer les lieux en faisant usage des deux ascenseurs disponibles, ou en aidant du mieux qu'ils pouvaient les gens à emprunter les escaliers partiellement défoncés. La manœuvre était fort dangereuse, on déplorait déjà quelques égratignures, quelques blessures peu graves. Il fallait espérer que ça dure... d'autant plus que, par son juron, Susan imposa l'avertissement PG-13 à cette histoire ; certes, le sénateur en portait la première responsabilité, mais les plumitifs du Herald ne manqueraient pas de saisir l'occasion de baver sur la Légion !

     Plus important, Susan s'apprêta à frapper Termigator d'un thu'um bien placé, pour le glacer sur place et l'emprisonner dans un cocon impénétrable. Elle l'observa donc qui déclinait un arc-de-cercle pour l'atteindre et attendit. Sa patience fut mise à rude épreuve, quand elle vit que la bête s'était habilement placée de sorte que Madeleine fût toujours comme un obstacle entre elles. Cependant, vu les positions relatives sur le terrain, Susan pouvait espérer que son cri passerait au-dessus de la conseillère municipale, mais c'était un pari bien risqué. Pendant ce temps, la bête progressait toujours, elle ne se pressait pas. La boule d'énergie électrique s'intensifiait au bout de la queue du monstre, mais Fulguris avait déjà sa petite idée pour renverser la balance et prendre l'avantage dans ce combat. Indifférent au sort de Madeleine, qui pourrait selon lui s'enfuir par ses propres moyens, le légionnaire s'approcha du monstre et tenta de capter l'électricité concentrée au bout de son appendice pour l'absorber, s'employant même à la vampiriser. Le processus fut efficace, au point que la bête du réagir.

     La boule d'énergie électrique se dispersa, comme aspirée en elle-même, ce qui répandit sur l'ensemble de la zone, jusque au-delà des gradins, une onde de choc électro-magnétique ; l'effet fut immédiatement celui d'une bombe IEM, et l'ensemble des appareils électriques et électroniques des environs furent affectés, détruits, surchauffés, éteints, etc. Cela toucha les téléphones portables, les montres connectés, les ascenseurs dans les gradins... et dans le sous-sol, on entendit des bruits fort bizarres.

     Termigator fut d'abord désorienté. Il tituba sur ses pattes et se précipita en avant, droit sur Madeleine. Celle-ci le vit arriver mais ses dernières forces lui échappèrent, quand elle voulut ramper en vain. La conseillère sombra dans l'inconscience. Et qu'aurait-elle pu faire ? Elle se vidait de son sang. Fulguris chercha à électriser la bête, mais ses tentatives demeurèrent sans effet. Boire l'énergie électrique du monstre s'était révélé contre lui plus efficace ! Susan avait attendu, trop attendu. Elle comprit qu'elle n'aurait jamais l'angle parfait pour frapper le monstre.

     Elle lança son cri et la magie opéra : la carapace de Termigatorse couvrit d'une épaisse couche de glace et sa queue fut figée dans un dernier geste, pointant vers les cieux. L'effet du thu'um ne fut pas optimal, car Susan fatigait : ses oreilles, peut-être trop sollicitées, l'obligeaient à une consommation importante de son énergie. Elle ne pouvait tout faire seule...

     Les membres de la bête demeuraient libre mais ses mouvements étaient considérablement entravée ; cela provoqua alors l'horrible scène, quand la bête chercha à se tourner vers Fulguris et, d'une lourde patte, écrasa la jambe déjà estropiée de Madeleine. Par chance, la malheureuse était déjà dans la plus complète inconscience. Le besoin de soins était déjà urgent... pouvait-elle encore être sauvée ?

     Ce languissant spectacle, sous l'oeil de William, prenait des dehors tragiques. Écoutant la voix de la raison, il aurait mille fois préféré laisser faire les deux légionnaires présents sur les lieux ; ceux-ci semblaient avoir la situation en main et lui-même aurait été plus utile aux côtés du sénateur et du reste du gratin, les rescapés de l'estrade, qui s'étaient retirés et déjà éloignés, menés par les gardes du corps en direction des plus grands chantiers. C'était sans compter sur le caractère opiniâtre et les ambitions d'airain de Cory Booker.

     Avant l'extinction générale des téléphones portables, ce dernier avait rétorqué : «  Ils filment ! Si on me voit fuir comme un lâche sur youtube, je dis adieu à tous les mandats futurs !  » Il ne fallait pas s'attendre à plus de sa part, ni même à moins. Il était donc réticent à suivre le garde du corps, mais l'événement électromagnétique fut bien assez impressionnant pour le motiver, au moins, à s'éloigner de quelques mètres. Mais il se ravisa, ce qui provoqua l'exaspération des agents de sécurité attachés à son service ; ils ne pouvaient le montrer trop ouvertement car la situation excédait le cadre de leurs activités normales ; de plus, ils avaient reçu de Booker des instructions précises.

     Le comportement très lunatique de leur patron leur était malgré tout très agaçant. Booker leva son revolver pour viser Termigator. «  Si je suis celui qui l'abat...  » murmura-t-il. Il ne fallait pas être idiot pour comprendre ce que cette phrase signifiait. Et William était loin d'être idiot.

     Dans les chantiers, Damian faisait face à l'entêtement d'une femme peu désireuse de se rendre ou de coopérer. Elle préférait se faire sauter plutôt que de tomber entre ses mains, à sa merci, et ne paraissait pas d'humeur à plaisanter. Les coups de feu et les menaces verbales pleuvaient. En revanche, au moment où Damian tentait d'envoyer un sms à son frère, elle-même dut lâcher son téléphone en beuglant des insultes dans cette langue inconnue de Damian. Une langue que Pizza-Girl ne connaissait pas, ce qui ne l'empêcha guère d'identifier pourtant un autre interlocuteur pour cette même langue, pendant quelques secondes, dans les gradins cette fois – peut-être l'interlocuteur de la femme dans les chantiers ?

     L'événement électro-magnétique provoqué par Fulguris avait des répercussions jusque dans les chantiers ! Ce vain désagrément n'empêcha pas l'échange de se poursuivre ; la tonalité ne variait guère. Le bluff de Silver Spark fut un échec : elle ne comprenait pas vraiment quel lien elle devait avoir avec le sénateur Booker. Alors elle dégoupilla la grenade et la balança dans la direction du vigilant. Ce dernier n'eut aucun mal à anticiper l'explosion et à la maîtriser, la contrôler, la neutraliser. À vrai dire, il s'étonna même de sa propre efficacité. Cette démonstration suffit à couper la chique de l'intruse qui fit appel à ses dernières forces pour tenter la fuite.

     Avait-elle usé de sa dernière cartouche ? C'était difficile à dire. En tout cas Damian savait qu'il n'avait rien à craindre des grenades qu'elle possédait peut-être encore. Et dans son piteux état, la femme ne pouvait aller bien loin...


Informations


- Je donnerais ici des informations utiles pour chacun d'entre vous. Même si elles ne vous concernent pas personnellement, lisez-les, c'est toujours utile !

- Sarah, Liam, n'hésitez pas à poursuivre avec nous ! Manquer une étape n'est pas un problème et si besoin, contactez-moi par MP !

- William, la paternité du nom donné à la créature te revient, merci à toi !

- William, c'est le moment d'activer ta carte piège ! Je t'invite à me contacter par MP au plus vite.

- Damian, si tel est ton choix, tu peux rattraper la femme et la questionner, elle n'opposera qu'une résistance de façade.

- Lily : je t'invite à me contacter par MP ou dans le sujet de discussion pour m'indiquer si Lily choisit d'aller à droite, d'aller à gauche, de rester tout droit ; je te donnerai alors des informations pour ta réponse.


Modalités de l'enquête


- Date de l'événement : 26 août 2018.

- Chacun de vos posts devra faire entre 400 et 450 mots. Ce seuil est là pour faciliter la lecture de tous et privilégier une meilleure réactivité de l'enquête.

- Il est impératif, pour les actions à risque, de les fragmenter. Ce sujet se déroule sous l’œil vigilant et cruel de votre dévoué MdJ qui se fait un devoir de déterminer le résultat de chacune des actions que vous conduirez susceptible d'avoir une influence sur le cours du sujet. Ne partez donc pas du principe que votre coup de poing atteindra nécessairement sa cible, ou que vous pourrez traverser un obstacle sans difficulté. N'hésitez donc pas à y aller progressivement. Ma réactivité suppléera l'apparent morcellement de vos posts. 


- Vous ne pouvez jouer que vos propres personnages et vos PNJ éventuels. Mais vous ne pouvez pas jouer pour les autres joueurs, pour leurs PNJ ou pour les personnages du MdJ.

- J'insiste : soyez inventifs et dans les limites imposées par les besoins et les règles du jeu, faites-vous plaisir ! La situation fera la part belle à votre inventivité, à votre imagination. Il y a plus d'une façon de résoudre un conflit ou de trouver une solution à un problème...


- Prochaine relance : jeudi 2 août 2018 !


Informations complémentaires


- Les jets de dés sont interdits. Le MdJ se charge de vous proposer des jets de dé dans le sujet de discussion correspondant.

- Dans le cadre des récompenses au RP – 6h, 12h, 24h et 48h - vous pouvez réclamer des points de réputation pour les réponses faites dans l'enquête si le post précédent du MdJ vous le permet. De la même manière, si votre personnage est directement impliqué dans une action avec un autre PJ, vous pouvez vous baser sur les réponses de votre partenaire. Dans ce cas, lorsque vous demandez vos récompenses, merci de bien signaler de quel partenaire il s'agit !

- Un sujet de discussion est ouvert ici. Il servira pour les éventuels jets de dé ou pour vos questions.

- Pour toute question, n'hésitez pas à contacter votre MdJ : Dante Visconti.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 31 Juil 2018 - 6:40 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Veilleurs
Veilleurs

Susan Suncana
Veilleurs

Personnage
Pizza-Girl

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 1299
ϟ Nombre de Messages RP : 519
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Crédits : funelie
ϟ Doublons : Axel Armstrong, Alex Sorensen
ϟ Âge du Personnage : 25
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Voir Journal de Bord
-
Mutation autour du domaine du son
-
Tatouages Magiques
-
Equipements
-
Compagnon : Le Barrage, Julia Keller, Pineapple
ϟ Liens Rapides : -
Journal de Bord
Fiche de présentation
Liens
Les RP
Communication
Exploits
Joueur
Pizza-Girl

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 1299
ϟ Nombre de Messages RP : 519
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Crédits : funelie
ϟ Doublons : Axel Armstrong, Alex Sorensen
ϟ Âge du Personnage : 25
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Voir Journal de Bord
-
Mutation autour du domaine du son
-
Tatouages Magiques
-
Equipements
-
Compagnon : Le Barrage, Julia Keller, Pineapple
ϟ Liens Rapides : -
Journal de Bord
Fiche de présentation
Liens
Les RP
Communication
Exploits
La situation, toujours tragique pour les deux héros, vit néanmoins apparaître un semblant de trêve lorsque son thu’um emprisonna partiellement la bête. Elle avait plus grimacé au son sinistre émis par la jambe de Marshall qu’à la vision affolante du monstre qui y avait posé une vilaine patte.
C’était bien trop pour elle : elle devait la dégager de là, et c’était le meilleur moment pour le faire. Susan entendait aussi reprendre son souffle pendant ces quelques instants de répit, mais sauver la conseillère passait devant tout le reste.

L’onde qu’avait émis le termigator avait désactivé les fonctions de son casque et elle devina qu’il en serait certainement de même pour les appareils mobiles. Les secours étaient heureusement très probablement déjà en bonne voie.

Fulguris, faut distraire ce machin, je sors Marshall de là. Donne tout ce que t’as.

Fit-elle à un volume suffisant pour que le héros l’entende, puisqu’elle supposait que les communicateur étaient aussi tombés au combat. Puis elle émit sa voix, forte, espérant que la majorité l’entende et daigne se manifester :

On va avoir besoin d’un médecin de toute urgence !

Elle baissa un peu de volume pour s’adresser aux individus qui bordaient l’estrade : Booker et ses gardes du corps, ainsi que l’homme qui avait dévié les coups de feu. Le sénateur était insupportable, mais Susan fit un effort pour garder la discussion kid-friendly. Elle n’allait pas non plus lui passer la pommade.

Arrêtez de dire des bêtises. Si vous voulez vous rendre utile, dites à un de vos gardes du corps de m’aider à sortir madame Marshall d’ici et lui trouver un médecin. Les équipes de sécurité de l’événement doivent en avoir à disposition. Et ne fuyez pas par les chantiers, une terroriste y est.

La potentielle présence d’un autre dans les gradins la préoccupait aussi… Mais la blessée d’abord.
Susan manquait de compétences médicales, mais elle espérait de tout cœur que Marshall pouvait être déplacée sans y perdre la vie. Il le fallait. L’héroïne refusait catégoriquement de la voir perdre la vie alors que deux héros se trouvaient juste à ses côtés. De toute façon, Susan était décidée à s’approcher d’elle alors qu’elle parlait, pour essayer de la dégager et la porter jusqu’aux abords de leur arène de fortune. Elle était la plus vulnérable dans cette situation, et l'utilisation intense de ses pouvoirs la fatiguaient un peu plus à chaque instant. Fulguris avait intérêt à être efficace.
Elle se tenait prête à faire usage de ses pouvoirs, consciente de l’imprévisibilité du monstre.
 
Revenir en haut Aller en bas





See how I operate now,
how I modulate now
Can you feel the vibration
waving through me?

Message posté : Jeu 2 Aoû 2018 - 14:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Lorsque le claquement métallique des mâchoires du crocodile vint résonner contre les parois de la pièce, M'Aisha sentit son cœur arrêter de battre un instant. Le temps qu'il lui fallu pour se rendre compte que ses mains se trouvaient encore intactes au bout de ses bras. Était-ce là la preuve que les Esprits veillaient sur elle, ou était-ce un miraculeux coup de chance ? Mais la Chasseresse n'eut pas le temps de se réjouir pleinement de cette faveur. Un coup violent venu de l'obscurité la surprise et projeta en arrière.

Aveugle dans la pénombre, M'Aisha cru que son heure était arrivée. Mais la bête ne chargea pas tout de suite, alors qu'elle s'attendait à tout instant de sentir ses os se briser sous ses pattes monstrueuses. Mais elle ne vint pas, bien que la créature était de toute évidence énervée, d'après ce que percevait la Chasseresse.

Une nouvelle fois étalée dans la mixture du charnier, la princesse ne s'étonnerait pas de savoir que son costume vert avait fini par se teindre d'écarlate. La Chasseresse osa un nouveau geste risqué : elle alluma sa lampe. Dans un premier temps, cette lumière nouvelle l'éblouis. Mais à mesure que ses yeux se réhabituaient à la clarté, elle pu percevoir que son plan avait réussi. Sa cape aveuglait parfaitement cyber-crocodile, tandis qu'elle, elle pouvait mieux l'observer, malgré sa panique.

Se relevant du tapis de chair putride, tout en se massant le menton endoloris, la Chasseresse scruta la bête. Il s'agissait de toute évidence d'un robot à effigie d'un animal chimérique. Une petite voix exhortait à la légionnaire de fuir. Mais la fière dakanaise en elle refusait de songer seulement à la fuite. Bien sûr, elle pouvait laisser la créature, et espérer qu'elle finisse par se calmer. Mais pouvait-elle prendre le risque qu'elle revienne à la charge, et mette même la vie de la civile en danger ? Si M'Aisha était resté en arrière, c'était pour maîtriser la créature.

Prudemment, la Chasseresse se rapprocha de la bête de métal, et tenta de trouver la moindre faiblesse dans sa carapace métallique. Il devait forcément il y en avoir une ! Ses yeux s'arrêtèrent alors au niveau de la nuque du crocodile, qu'on arrivait d'ailleurs mal à distinguer de son corps et sa tête, du fait de sa physionomie. Mais là, M'Aisha cru repérer un fin espace qui marquait la jointure du corps robotique. Bien sûr, c'était là qu'elle devait cibler ! Brandissant fermement son arme, la Chasseresse tenta de suivre le mouvement désordonné de la bête paniqué, et tenta de planter sa lance à la pointe acérée doit dans l'interstice de la créature, espérant par là endommager les câbles qui l'alimentaient, ou la dirigeaient.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 2 Aoû 2018 - 17:56 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Les éclairs ne semblaient pas être d’un grand secours contre la bête, mais en revanche l’absorption de son énergie électrique semblait l’affaiblir ou du moins avoir un certain effet sur elle. Il ne fallut pas longtemps pour avoir une réaction du monstre, à moins que ce ne soit un contrecoup de l’absorption. La sphère d’énergie s’effondra sur elle-même provoquant une implosion qui libéra une onde électro magnétique qui fit griller tous les appareils électriques de la zone. Et si Ethan jura entre ses dents, ce ne fut pas à cause de l’effet secondaire qui venait de se déclencher. Non, il avait mal interprété le mouvement de la bête qui se trouvait à présent bien trop proche de la conseillère. Proximité qui provoqua un nouvel incident lorsque la bête, après avoir subi l’attaque de pizza-girl se tourna vers lui écrasant la jambe de Madeleine au passage.

Fulguris chercha un moyen d’éloigner le monstre des débris de l’estrade tout en évitant de se rapprocher des gradins ou des survivants à présent à l’abri. Voyant sa collègue tenter d’aider la conseillère, Ethan devait agir vite et avec précision. Il savait que ses éclairs ne suffiraient pas à blesser le monstre, l’onde IEM l’avait un peu trop perturbé et il ne ressentait plus l’énergie de la bête, en avait-elle encore ?
Tout en restant dans le champ de vision du monstre, lui envoyant des éclairs de manière constante afin d’attirer son attention, il commença à le contourner pour que ce dernier n'ait plus que lui dans son champ de vision. Derrière lui il n’y avait personne, du moins lui semblait-il, s’il pouvait attirer le monstre loin de la foule il devait tenter le coup. Il usa une nouvelle fois de son pouvoir pour absorber ce qui pouvait rester d’énergie électrique dans le corps de la créature, et au même moment il déploya toute sa puissance balançant en continu deux éclairs, partant chacun d’une de ses mains, en direction du monstre. Il voulait l’énerver qu’il ne voie que lui et se mettre en tête de lui foncer dessus. Se tenant prêt a usé de la fulgurance pour esquiver une charge si la vitesse du monstre venait à être un problème.

Il espérait que son intervention serait assez efficace pour attirer l’attention du monstre et que Pizza-Girl puisse emmener la conseillère loin de ce cauchemar. Il pouvait la voir près du sénateur, il n’entendait pas ce qu’elle disait, mais l’arme du sénateur à nouveau pointé sur le monstre compliquer les choses. Si ce crétin venait à tirer et toucher le monstre, il risquait de l’attirer vers eux et les gradins. Si cela arrivait, cela risquait de devenir une véritable hécatombe.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 2 Aoû 2018 - 19:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Alors que j’essaie d’envoyer un SMS à mon frère, mon téléphone m’explose littéralement dans la main. Ou plutôt, il implose et je le laisse tomber sur le sol, content que le gant de ma combinaison soit conçu pour encaisser de fortes températures. Je tourne la tête et forcément, même d’ici, j’aperçois ce qui se passe du côté des tribunes.
J’hésite entre aller prêter main forte et rester ici. C’est la femme qui décide pour moi quand elle choisit de dégoupiller sa grenade et de me la lancer dessus. Par réflexe, je tends les mains devant moi et active mon pouvoir. À ma plus grande surprise, je parviens à maîtriser l’explosion jusqu’à la neutraliser.

C’est trop cool, murmuré-je, émerveillé.

Puis je me rends compte que cette femme a failli me tuer. Qu’un autre que moi aurait explosé. D’un coup, je culpabilise beaucoup moins de l’avoir clouée au sol et gravement blessée. Je ne sais pas s’il lui reste des balles, alors j’hésite à me diriger vers elle. Je pèse le pour et le contre. Ce qui se passe du côté des tribunes m’inquiète mais je me vois mal me mêler aux héros déjà en train d’intervenir, moi l’indésirable. Par contre, je suis presque sûr que cette femme sait quelque chose d’important.
Alors je choisis de prendre le risque.
Je sors de ma cachette et me compose une attitude tranquille avec un calme de façade que je suis loin de ressentir. L’adrénaline coule à flot dans mes veines, je n’en reviens toujours pas de ce que je viens d’accomplir.

Tu vois ? Je te l’avais dit. Tu sais de quoi je suis capable aussi ? Le souffle de l’explosion, il est là, en moi. Je peux le concentrer dans mon petit doigt et te faire disparaître en une seconde. Moi, je m’en tape, je suis un vigilant, j’ai aucune règle à suivre. Si t’as des choses utiles à dire pour acheter ta vie, c’est le moment.

Je bluffe et je mens. J’espère qu’elle ne va pas me tester, parce que je ne me sens pas capable de tuer quelqu’un de sang-froid, même si elle vient elle-même d’essayer de me tuer. C’est bien la preuve qu’elle sait des choses importantes, non ? Qui pourront peut-être calmer tout ce bordel et me permettre d’aider mon frère.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 2 Aoû 2018 - 20:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Craignant pour sa réputation et son avenir politique, Booker se mit à affabuler. Se prenait-il pour une sorte de Churchill participant à l'encerclage du groupe de révolutionnaires braqueurs en 1911 ? William, plus pragmatique, ne voyait pas cela comme une fuite déshonorable mais plutôt comme un repli stratégique. Les craintes du sénateur s'effacèrent partiellement lorsqu'une décharge d'énergie grilla les appareils électroniques du secteur. Bien que son téléphone portable fut probablement inutilisable, l'agent double esquissa un sourire satisfait en jetant un bref coup d’œil à sa montre à remontage automatique cliquetant normalement. De la bonne vieille mécanique !

Son éphémère moment d'auto-satisfaction terminé, l'agent Whateley dût reprendre son rôle de babysitter au sérieux. Booker s'était remis en tête que tenter d'abattre le monstre avec son pistolet de petit calibre lui serait profitable électoralement. La Légionnaire casquée n'apprécia pas cet élan de courage inconscient qui se mit aussitôt à lui faire la leçon. Voir ce politicien d'âge mûr se faire remonter les bretelles par la jeune héroïne lui fit retrouver le sourire. Bien évidemment, il reprit bien vite son air sérieux pour ne pas se mettre Booker à dos.

La remarque de la Légionnaire ne tomba pas dans l'oreille d'un sourd. L'expert en renseignement apprit deux informations capitales. La première fut d'éviter les chantiers, trop risqués pour le moment. La seconde fut sa capacité à entendre l'élucubration énoncé par le sénateur malgré la distance les séparant et l'environnement sonore ambiant. Prudence donc. William comprit qu'il devait choisir une route plus sécurisée et surtout ne rien dire de compromettant avec cette paire d'oreilles aiguisée dans le coin. Par contre, rien ne l'empêchait d'en profiter.

« Taco-Girl n'a pas tort », ajouta-t-il en se mettant dans le champ de vision de l'inconscient. Sa main se posa sur la culasse, un doigt volontairement posé sur le percuteur pour l'empêcher de faire feu. « Je suis certain de vos qualités de tireur au stand, mais vos gardes, vous et moi réunis ne pourrons rien faire contre cette chose. »

Les deux hommes étaient de grande taille. Cela n'empêcha pas William de s'arranger pour que Booker ne perçoit que lui. Le regard plongé dans le sien, il se voulait aussi intimidant que le Termigator. Avec les gardes du corps à proximité, il ne permettrait pas d'employer la force.

« Voilà comment cela va se passer. Nous allons longer les bassins pour aller à la rencontre des secours. Lorsqu'ils arriveront, et cela se produira d'une minute à l'autre, nous prendrons les choses en main. Vous soutiendrez moralement les victimes près des ambulances. Je m'occuperai d'organiser l'évacuation des lieux et de sécuriser la zone. Lorsque la presse arrivera, ils verront non pas un homme apeuré et en fuite, mais un élu du peuple soutenant ses concitoyens dans une situation de crise ; Ce qu'aucun sénateur de Washington n'a fait jusqu'à présent. »

Il ne s'agissait pas d'éventualités ou même de suggestions. Pas de questions ou de choix. Non. De simples faits. Booker suivrait à la lettre ces instructions. La fermeté de ses propos et de son regard s'accompagna d'un retrait de son arme à feu qu'il confisqua et ce, sans détourner son regard.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 8 Aoû 2018 - 13:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


Esprit de l'Héroïsme
Maître du Jeu

Personnage
L'Héroïsme

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 382
ϟ Nombre de Messages RP : 276
ϟ Célébrité : V pour Vendetta
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Héros
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
L'Héroïsme

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 382
ϟ Nombre de Messages RP : 276
ϟ Célébrité : V pour Vendetta
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Héros
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
     William méritait bien une médaille. De tous les officiels présents sur l'estrade, qui comptaient au nombre de trois – je ne retiens que le sénateur, la conseillère, et lui-même – il était le seul qui jusque-là faisait preuve d'un semblant de bon sens. Un bon sens tout orienté, mais qui s'inspirait malgré tout des rudiments de la logique d'observation. La conseillère n'était pas en état de donner son avis et le sénateur, de toute évidence, ne devait sa position éminente qu'à la fidélité de ses sponsors, puisqu'il était évident que le brave démocrate ne brillait guère par son sens des responsabilités. William empêcha le feu et sut convaincre Booker ; ce dernier fut d'ailleurs moins convaincu par les raisonnables arguments du vieil homme que persuadé par les bénéfices électoraux, pourtant non-assurés, que lui promettait l'agent de l'UNISON s'il suivait ses conseils et ses directives.

     Car il s'agissait bien de directives déguisées sous les apparences du « bon conseil », et Booker ne manqua pas « d'obéir ». Il hocha la tête, abaissa son pistolet et s'en remit à William pour mener leurs pas vers les chantiers, là où les secours arriveraient – là où le sénateur serait vu en bon pater familias qui prend soin des victimes de l'attentat, ce qui ne manquerait pas de lui attirer les sympathies de la frange la plus volatile de l'électorat de ses concurrents, tandis que son propre électorat, semi-captif, louerait sur les réseaux sociaux son héroïsme et son avant-gardisme. Une double victoire...

     Du moins l'imaginait-il. Les secours étaient arrivés sur les lieux, de l'autre côté, par le chantier derrière l'estrade, et déjà les chanceux qui s'étaient sauvés des gradins se précipitaient vers les ambulances et les fourgons qu'ils croyaient apercevoir. Un début de confusion menaçait de déborder la zone, et comme il aurait été fâcheux qu'un de ces malheureux tombât dans les bassins et s'y noyât par mégarde et sottise ! D'autant plus que, du côté des gradins, la structure de glace commençait à faiblir, sous l'effet combiné de la chaleur de l'été et de la fragilité induite par les explosions. Pizza-Girl entendit à peine les premiers craquements mais elle ne put les ignorer non plus. La plus urgente affaire était bien sûr Termigator et la malheureuse Madeleine Marshall, dont le pouls, après avoir connu un pic signifiant, ralentissait dangereusement. Alors Susan avait hurlé, pour réclamer l'aide d'un médecin, mais elle ne saurait que plus tard si cette supplique serait entendue. Elle avait aussi adressé un commentaire à l'attention des politicards. Le coup vint d'ailleurs.

     Fulguris parvint sans peine à capter l'attention du monstre, mais ce qu'il fit n'eut pas tout à fait la conséquence attendue. La créature, entravée sous une partielle coque de glace, profita plus des deux éclairs continus qu'elle n'en pâtit et tout comme Ethan n'avait rien à craindre d'une électrocution, c'était aussi le cas de Termigator... que se passe-t-il quand on relie deux batteries de deux voitures ?

     Certainement point phénomène aussi spectaculaire qu'on le vit sur les décombres de l'estrade. La bête, comme rechargée, s'ébroua comme un taureau qui cherche à fuir la corrida et la gangue de glace fut brisée en une kyrielle de morceaux de tailles diverses, dont certains menacèrent de trop près et Susan, et Madeleine. Pizza-Girl eut le bon réflexe, malgré tout, elle sur faire usage de son pouvoir pour esquiver la pointe gelée – et ainsi, elle sauva peut-être son œil ou sa mâchoire. Madeleine eut moins de chance. Un bloc de glace de la taille d'une petite valise tomba sur son bassin, produisant un l'horrible bruit d'un os qui se brise et des chairs qui se broient. Ses chances de survie s'envolèrent.

     Termigator ainsi libéré dans l'instant de son carcan de glace, il se tourna vers Fulguris et l'engagea pour un affrontement plus direct ; le légionnaire comprit d'ailleurs son erreur, il comprit qu'il ne pourrait battre « le feu par le feu ». Ethan disposait d'autres atouts, d'autres armes. La bête usa de son appendice caudal pour balancer sur lui une gerbe de gravats qu'il sut éviter très habilement ; en se retournant, Termigator remua la terre sous lui et s'avança de biais vers le légionnaire, qui devint fulgurance. Sous cette forme et dans un pareil environnement, il se découvrit plus rapide, bien sûr, mais surtout plus attentif, comme si les informations sensorielles qu'il captait lui étaient transmises et analysées plus rapidement. Il perçut alors la faiblesse structurale de la carapace d'écailles, les articulations étaient naturellement plus exposées, mais aussi la longue dorsale sur le plat de l'armure ; par ailleurs Fulguris identifia les nœuds névralgiques des systèmes cyborgs qui augmentaient la créature. Si quelqu'un parvenait à les sectionner...

     Sous la surface, la Chasseresse menait un combat terrible, et peut-être était-ce le plus terrible... le monstre ne lui ferait pas de cadeau, quand bien même elle l'avait temporairement privé de l'usage de ses yeux ! Et ce faisant, elle l'ignorait encore, mais elle avait pris l'avantage. En revanche, en s'imaginant qu'elle avait face à elle un robot, elle se trompait. Elle le comprit lorsqu'elle alluma sa lampe, et sa surprise lui coûta le momentum. Le brusque mouvement de la bête la repoussa en arrière, elle glissa même sur l'eau boueuse et encombrée des débris du charnier mais son agilité lui conserva son équilibre. Elle put prendre appui sur sa jambe droite et armer sa lance, tandis que Termigator 2 face à elle se hissa sur ses pattes arrière, dans l'espoir d'abattre les pattes avant sur la jeune demoiselle.

     Mal lui en prit, puisque ce faisant, l'encolure de la bête s'offrit à la pointe de la lance. Le geste de M'Aisha fut un échec : là où elle aurait dû percer le cou épais du monstre, elle l'entailla à peine. Cependant, cette première blessure arracha un cri de surprise à la bête et, surtout, sous les écailles déchirées, le premier sang fut versé. Un sang noir et mielleux. M'Aisha comprit donc que la bête n'était pas un robot, mais une créature issue de l'imaginaire tordu d'un scientifique désireux « d'augmenter » l'animal avec les implants cyborgs qui parcouraient son corps. Une création abjecte, dangereuse, mais pour le moment aveuglée et surprise. Retombée sur ses pattes, la bête parut s'enrouler sur elle-même. Que préparait-elle ?

     Damian s'émerveilla lorsque ses pouvoirs se manifestèrent pour « contenir » l'explosion de la grenade. Puis, il se composa un personnage – assuré, tranquille, confiant – et s'avança vers la femme qui, jusque-là, s'était montrée bien rétive à toute conciliation. Sauf que désormais, elle avait vu l'impuissance de ses dernières cartouches. Devant elle, Silver Spark apparut et, une dernière fois, mentit pour « bluffer ». L'esbrouffe paya... au moins un temps.

     Elle soupira et lui confia que les explosions n'étaient pas destinées à tout envoyer péter, que c'était du travail de professionnel du bâtiment, comme on en voit faire lorsqu'il faut faire s'écrouler une barre d'immeuble sur elle-même sans rien « casser » autour ; son rôle à elle se limitait à la première détonation, elle aurait dû ensuite décamper après avoir lancé les comptes à rebours pour d'autres explosifs « de réserve » posés et préparés sur l'ensemble du site. Elle ne put toutefois aller plus loin. À la grande surprise de Damian, une balle perça le front de la pauvre femme et la tua sur le coup. À en croire le calibre utilisé, il s'agissait d'un fusil de haute précision...


Informations


- Je donnerais ici des informations utiles pour chacun d'entre vous. Même si elles ne vous concernent pas personnellement, lisez-les, c'est toujours utile !

- Sarah, Liam, n'hésitez pas à poursuivre avec nous ! Manquer une étape n'est pas un problème et si besoin, contactez-moi par MP !


Modalités de l'enquête


- Date de l'événement : 26 août 2018.

- Chacun de vos posts devra faire entre 400 et 450 mots. Ce seuil est là pour faciliter la lecture de tous et privilégier une meilleure réactivité de l'enquête.

- Il est impératif, pour les actions à risque, de les fragmenter. Ce sujet se déroule sous l’œil vigilant et cruel de votre dévoué MdJ qui se fait un devoir de déterminer le résultat de chacune des actions que vous conduirez susceptible d'avoir une influence sur le cours du sujet. Ne partez donc pas du principe que votre coup de poing atteindra nécessairement sa cible, ou que vous pourrez traverser un obstacle sans difficulté. N'hésitez donc pas à y aller progressivement. Ma réactivité suppléera l'apparent morcellement de vos posts. 


- Vous ne pouvez jouer que vos propres personnages et vos PNJ éventuels. Mais vous ne pouvez pas jouer pour les autres joueurs, pour leurs PNJ ou pour les personnages du MdJ.

- J'insiste : soyez inventifs et dans les limites imposées par les besoins et les règles du jeu, faites-vous plaisir ! La situation fera la part belle à votre inventivité, à votre imagination. Il y a plus d'une façon de résoudre un conflit ou de trouver une solution à un problème...


- Prochaine relance : samedi 11 août 2018 !


Informations complémentaires


- Les jets de dés sont interdits. Le MdJ se charge de vous proposer des jets de dé dans le sujet de discussion correspondant.

- Dans le cadre des récompenses au RP – 6h, 12h, 24h et 48h - vous pouvez réclamer des points de réputation pour les réponses faites dans l'enquête si le post précédent du MdJ vous le permet. De la même manière, si votre personnage est directement impliqué dans une action avec un autre PJ, vous pouvez vous baser sur les réponses de votre partenaire. Dans ce cas, lorsque vous demandez vos récompenses, merci de bien signaler de quel partenaire il s'agit !

- Un sujet de discussion est ouvert ici. Il servira pour les éventuels jets de dé ou pour vos questions.

- Pour toute question, n'hésitez pas à contacter votre MdJ : Dante Visconti.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 9 Aoû 2018 - 20:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Toutes ces décennies de manigances et de récoltes d'informations payèrent. Le sénateur Booker fut aisément calmé lorsque William lui fit miroiter les avantages électoraux qu'il obtiendrait en suivant docilement ses directives. Sans doute poussé par un élan d'héroïsme suicidaire dans la capitale des héros en tous genres, le politicien fut ramené dans ses bas instincts de politicien. Super-force, vol, régénération ? Risible. Savoir jouer sur la corde sensible des autres pour les convaincre d'accepter votre point de vue ? Délicieusement jouissif ! Et le tout avec le sourire. Évidemment.

Se demandant s'il serait capable de persuader des reptiles-tatous mutants de se rendre sans faire d'histoire, avec suffisamment d'informations les concernant et suffisamment de matière cérébrale dans leur boite crânienne, l'agent double fit un bref signe aux gardes du corps. Ses partenaires furent visiblement soulagés de voir leur VIP revenir à la raison. Ayant sûrement acquis leur respect et leur donnant symboliquement le leadership, William s'assurait également de bénéficier de expertise et de leur protection en cas de pépin éventuel. C'est également avec satisfaction que le groupe se dirigea vers les bassins, preuve que sa suggestion les avait convaincu.

Ces fameux bassins. C'est en voyant l'amas de civils en détresse que l'agent de l'UNISON évalua avec sérieux l'étendu de la tâche qui l'attendait. Explosions, combat de mutants et de méta-humains... La pause récréative venait de s'achever. Passant du statut de simple spectateur à celui d'acteur principal, William devinait sans mal l'importance qu'il aurait en organisant les équipes de secours et l'évacuation des civils. Ce serait pour lui l'occasion rêvée de briller, d'arracher sans scrupule les lauriers de la victoire à la Légion. En cas d'échec, la Légion et le sénateur paieraient seuls les pots cassés.

« Pensez à Roosevelt, sénateur. Pensez à son discours du 8 décembre 41 », lui siffla-t-il alors qu'ils s’approchaient des secours. Cette nouvelle remarque était mûrement réfléchie. Inutile d'en dire davantage. Prendre comme exemple le discours du plus illustre des présidents américains démocrate le lendemain de l'attaque sur Pearl Harbor, ce fut pour lui le meilleur moyen de consolider la confiance du sénateur. Renforcé dans sa résolution, il jouerait le rôle que William lui avait confié et n'empiéterait pas sur ses plates-bandes.

L'agent de l'UNISON remit l'arme confisqué de Booker au garde du corps le plus âgé du trio juste avant de s'éloigner du groupe. Il se fraya un chemin à travers la foule de civils terrorisés pour aborder le premier policier qu'il croisa. Faisant fi de la douleur des éclats de bois fichés dans ses membres pour faire bonne figure, William brandit son insigne d'agent de l'UNISON.

« Lieutenant Whateley. J'étais sur les lieux de l'attaque. Il faut immédiatement sécuriser les abords de la zone d'évacuation ! Et envoyez des hommes près des bassins pour guider les civils ! »

Peu importait le grade du policier. Par sa directivité, William venait d'en faire le deuxième homme le plus important de son plan d'évacuation, juste derrière lui.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 10 Aoû 2018 - 12:04 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
C’est presque une surprise de constater que mon bluff fonctionne et que la femme se met à parler. Je l’écoute sans l’interrompre, curieux. Selon elle, les explosions n’étaient pas destinées à créer de véritables dégâts. Peut-être des sortes de diversion, c’est ce que je me dis. Pourtant, ça a mal tourné… Je me demande pourquoi elle a essayé de fuir de cette manière et de me tuer, du coup, ou quels étaient ses objectifs. Une revendication ? Un simple travail ? Je n’ai pas le temps de continuer mon interrogatoire : une balle fuse et lui transperce le crâne. Je sursaute et mon corps agit de lui-même en se jetant au sol. Je rampe à couvert, de retour derrière la pile de bois, en espérant que le tireur se trouve à un angle opposé. Je n’ai pas bien vu d’où ça venait.

Comme elle me regardait en parlant, j’ai du sang sur mon masque. J’en ai douloureusement conscience quand j’y porte ma main et que mes doigts rougissent un peu. Je reste là, sous le choc, je me demande quoi faire.
Et je me rends compte que c’est bien plus facile d’affronter des monstres à éliminer que ce type de situation. Que, peut-être, je ne suis pas prêt pour ça, et ça me fait mal de l’envisager.

Visiblement, on l’a assassinée pour l’empêcher de parler. Donc je devrai la fouiller, sauf que si je sors de ma cachette, je risque de me prendre une balle. Dois-je tenter le tout pour le tout ? Ou plutôt informer quelqu’un de la localisation du corps ? Mais si je m’en vais, celui qui l’a descendue risque de faire le ménage.
Ceci dit, s’il essaie, je peux tenter une embuscade.
Mais est-ce bien le moment vu ce qui se passe non loin de moi ? Je n’ai toujours pas de nouvelles de Will mais je ne peux pas me permettre d’intervenir aux côtés de la Légion, même si j’en ai envie. J’ai l’impression de tenir une piste, une piste importante, sans ça elle n’aurait pas valu une balle dans la tête de cette femme.
Cette femme que j’ai grièvement blessée, au demeurant. Je dois aussi penser à couvrir mes traces, même si l’idée me révulse.

Tout en tergiversant, j’élargis mes perceptions et décide d’attendre un moment, que quelqu’un se pointe. Si ça reste trop calme trop longtemps, je tenterai de retourner près du corps pour la fouiller.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 11 Aoû 2018 - 11:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Lorsque la lumière de son Mwega vint enfin dissiper les ténèbres, ce qu'elle vit troubla la Chasseresse plus qu'elle ne s'y était attendu. Précédemment, elle avait à peine eu le temps d'apercevoir la silhouette de la monstrueuse bête qui venait du couloir, avant d'éteindre précipitamment sa lampe. Et voilà qu'elle la voyait, telle qu'elle était. Telle qu'on avait osé la créer.

Alors que la créature frankensteinienne s'apprêter à s'abattre sur elle, M'Aisha visa instinctivement la pointe de sa lance vers son cou. Cela fut bien loin de suffire pour abattre la bête, même si elle avait pu l'égratigner. De toute évidence, sa carapace métallique était bien trop résistante pour que la jeune héroïne puisse la transpercer. Pourtant, lorsque la Chasseresse vit le sang noir couler le long de sa lance, elle fut soudainement prise de scrupules. Elle est vivante... Elle en était à présent certaine à 100 %. La créature n'était pas un simple robot. Il s'agissait bel et bien d'une créature de chair et de sang... De métal et de câble. Une pauvre bête victime d'un blasphème fait aux Esprits. Pour avoir été témoin de la cruauté de braconniers envers les créatures qui habitent la Jungle Impénétrable, M'Aisha prenait soudainement conscience que la bête cybernétique n'était peut-être d'une pauvre créature innocente, blessée et torturée par les expériences d'un esprit malade. Pendant un instant, la Chasseresse songea à fuir. À emprunter le couloir, quitter cet endroit cauchemardesque le plus rapidement possible, et laisser l'animal tranquille. Puis elle se rappela que Lily était là, quelque part en avant, à chercher une sortie. Il y avait aussi tous les civils, victimes des explosions, et elle ne savait quoi d'autre, en surface. Si elle décidait d'éviter maintenant l'affrontement avec la bête, elle prenait le risque qu'elle s'en prenne à d'autres innocents... Et M'Aisha ne pouvait pas se le permettre. Elle ne pouvait pas laisser la créature quitter ce sous-sol.

La bête s'était mise à s'enrouler sur elle-même. Elle préparait définitivement quelque chose ! Sans chercher à attendre de voir de quoi il s'agissait, la Chasseresse se mit immédiatement en mouvement. "Si ton adversaire est plus fort que toi, devient plus forte. S'il te domine, domine-le davantage !" avait pour l'habitude de répéter sans cesse sa tante M'Nala. M'Aisha avait tourné les talons, et enjambé aussi vite qu'elle le pu quelques corps non-identifiés pour bondir sur l'une des étagères métalliques qu'elle avait aperçu plus tôt en découvrant cette ancienne réserve. La créature préparait définitivement une attaque, et M'Aisha ignorait de quoi elle était capable. Elle grimpa alors sans attendre jusqu'au niveau le plus haut, et se cala derrière une caisse en métal en guise de bouclier.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 11 Aoû 2018 - 14:55 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
La Lily d’acier n’avait toujours pas de porte de sortie en vue, mais au moins sa foulée se détendait à mesure qu’elle réalisait qu’aucun monstre ne lui attaquait encore les chevilles – ce qui n’était pas plus mal, car ses genoux ne ressemblaient plus à grand-chose à force de trotter. Elle ralentit l’allure en avisant un croisement, hésitante sur la direction à prendre. Comme les secousses qui soulevaient la poitrine de l’autre Lily sur ses épaules s’espaçaient elle espéra un moment que celle-ci avait repris ses esprits, mais alors qu’elle tournait vers elle son visage ciselé d’une multitude de simili-muscles métalliques elle dut déchanter : elle s’était recroquevillée sur elle-même, sous le choc, fermée à tout pour ne plus avoir à supporter le contact des chairs mortes contre sa peau hyper-sensible à la matière. Son double était donc seule à devoir subvenir à leur survie commune.

La décision ne fut pas longue à prendre : ce qu’elle voyait ne la rassurait pas, tant cela ressemblait furieusement à la pièce qu’ils avaient quitté… ou à ce qui avait pu donner naissance à la créature qui les avait menacés. En d’autres circonstances les cuves brisées auraient pu intriguer son esprit curieux, mais elle avait d’autres priorités qui ne supporteraient pas le moindre retard. Par élimination plus que par conviction elle s’engagea dans la voie la plus sombre : avec un peu de chance le monstre ne les suivrait pas là. Le doute s’instilla bien en elle alors qu’elle remarquait que le couloir allait en descendant, mais elle ne pouvait se permettre de tâtonner ou d’hésiter. Puis il y avait cette faible lumière qui pulsait au fond. Quoi qu’il y ait au bout elle cultivait un bon espoir de voir avant d’être vue (mais bien après avoir été entendue, certes). Par chance il n’y a pas de monstre.

Pas encore.

Juste un charnier, un autre charnier… et des œufs ?

« Oh Gosh » émergeait la Lily de chair sur ses épaules.

Un pur instinct de survie (et une longue expérience des films d’horreur du vendredi soir) leur intimait à toutes les deux de prendre leurs jambes à leur cou, mais si la Lily d’acier eut un mouvement de recul qui n’était pas loin de se muer en franc demi-tour au petit trot, une profonde hésitation secouait sa ferraille. D’abord parce que ce qui l’attendait de l’autre côté ne la faisait pas vraiment trépigner d’impatience, ensuite parce qu’elle avait le sentiment que la menace qu’elle abandonnait ici pourrait bien éclore dans son dos au moment où elle s’y attendait le moins. Malgré les protestations balbutiantes de la Lily de chair elle devait au moins chercher à savoir ce qui se tramait dans cette pièce, peut-être même éliminer ce nouvel ennemi dans l’œuf. Marchant lentement à travers cette vision d’horreur, elle balaya la pièce du regard à la recherche d’inscription, d’étiquette, de manuel, de n’importe quoi qui pourrait lui souffler quoi faire de son étrange découverte.

Y a-t-il sur les armoires ou sur les tables des étiquettes ou autres noms de dossier permettant de deviner ce que contiennent les œufs ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 11 Aoû 2018 - 22:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Veilleurs
Veilleurs

Susan Suncana
Veilleurs

Personnage
Pizza-Girl

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 1299
ϟ Nombre de Messages RP : 519
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Crédits : funelie
ϟ Doublons : Axel Armstrong, Alex Sorensen
ϟ Âge du Personnage : 25
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Voir Journal de Bord
-
Mutation autour du domaine du son
-
Tatouages Magiques
-
Equipements
-
Compagnon : Le Barrage, Julia Keller, Pineapple
ϟ Liens Rapides : -
Journal de Bord
Fiche de présentation
Liens
Les RP
Communication
Exploits
Joueur
Pizza-Girl

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 1299
ϟ Nombre de Messages RP : 519
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Crédits : funelie
ϟ Doublons : Axel Armstrong, Alex Sorensen
ϟ Âge du Personnage : 25
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Voir Journal de Bord
-
Mutation autour du domaine du son
-
Tatouages Magiques
-
Equipements
-
Compagnon : Le Barrage, Julia Keller, Pineapple
ϟ Liens Rapides : -
Journal de Bord
Fiche de présentation
Liens
Les RP
Communication
Exploits
Trop soucieuse, trop dispersée, Susan allait amèrement regretter d’avoir essayé de trop en faire à la fois. Tiraillée entre sa tentative de sauvetage de Madeleine Marshall et la discussion du sénateur sur l’estrade, elle n’avait su protéger tout le monde et la culpabilité vint l’étreindre avec la même force que le pavé de glace qui brisa un peu plus le corps de la conseillère.
La mutante s’accrochait malgré tout à l’espoir qu’elle y survive, mais quel espoir lui restait-il, franchement ? Si elle venait à perdre la vie, elle serait aux premières loges pour le confirmer.
Elle s’était dissipée, et maintenant elle s’en mordait les doigts. Elle-même avait à peine su se protéger de la glace qui aurait pu percer son casque. Elle avait besoin d’air.
Ce retour à la réalité s’imposait à elle bien trop tard, pour la conseillère qui était aux portes de la mort.
Ses structures de glace n’allaient pas tenir longtemps non plus.

Autrement dit, il était temps de redoubler de concentration et de se fixer un objectif. Comme le karma venait de le lui indiquer, elle ne pouvait pas être partout à la fois et les choses devaient être faites chacune en leur temps. Ainsi, elle espérait que l’aide qu’elle avait tenté de quérir viendrait pour assister Marshalle, parce que Pizza-Girl se retournait vers la créature avec laquelle il fallait croiser le fer en priorité.
Pas question de faire deux fois la même erreur et de se faire avoir en partant s’occuper d’autre chose.

Susan comptait bien sur le soutien de Fulguris, mais une idée farfelue lui traversa l’esprit. La chose à laquelle ils faisaient face partageait une part d’animal et une part de machine… Et la mutante savait communiquer avec les animaux. Loin d’être capable d’imposer sa volonté à la bête, elle espérait au moins parvenir à … Calmer sa fureur, peut-être ? L’arrêter temporairement, ou la raisonner ?
Peut-être que savoir que quelqu’un ici pouvait la comprendre changerait les idées du monstre…
C’était un peu fou, mais la mutante estimait que ça valait le coup d’être tenté.

On veut pas te faire de mal. Je sais pas ce qu’ils t’ont fait, mais on peut arrêter ça si on arrête de se battre.

Elle était sincère. Aussi, elle “trichait” en instillant des ondes visant à calmer la créatures dans les sons qu’elle lui faisait parvenir, sans savoir si cela fonctionnerait sur un tel être. Bien sur, l’échange devait paraître bien étrange pour les témoins, parce que la mutante s’exprimait dans un langage animal qui ne devait pas ressembler à grand chose pour le commun des mortels. Seule elle et la créature devaient se comprendre.
 
Revenir en haut Aller en bas





See how I operate now,
how I modulate now
Can you feel the vibration
waving through me?

Message posté : Dim 12 Aoû 2018 - 13:39 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Ethan avait comprit son erreur au moment où il vit que la créature sembla regagner du poil de la bête. Cette dernière se libéra de son étreinte de glace, au moins le point positif était qu'il avait réussi à attirer son attention sur lui. Esquivant ses attaques de justesse il activa la fulgurance lorsque la bête lui fonça dessus. À présent être de pure énergie électrique Ethan pouvait se déplacer bien plus rapidement et ainsi esquiver sans mal toutes les attaques du monstre, mais ses réflexes et son analyse visuelle en avait été également amélioré. Ainsi il put enfin discerner dans cet amas de cables, de métaux et d'écailles quelques faiblesses.

Profitant des quelques secondes que lui offrait la fulgurance, il observa attentivement le monstre, chercha un moyen ou une idée permettant d'atteindre le monstre facilement, il remarqua alors les systèmes névralgiques qui reliaient le monstre à la machinerie qui augmentaient sa puissance.
Reprenant une apparence humaine, Ethan activa aussitôt sa capacité d'absorption pour récupérer toute l'électricité qu'il avait offerte à la créature espérant ainsi l'affaiblir pour permettre à son alliée d'agir. Sachant que cette dernière l'entendrait il se mit à parler de ça découvert.

"Le monstre possède quelques faiblesses structurelles aux niveaux des articulations, en visant ces points précis on devrait pouvoir arriver à l'immobiliser ou au moins la ralentir. Il y a autre chose, une faiblesse dans son dos que je n'ai pas bien vue, mais surtout il faut sectionner les points névralgiques reliant la créature à son système cyborg."

Sa collègue à présent au courant il pouvait tenter une approche de son côté. Tentant de repérer des barres en fer pour s'en servir d'arme espérant ainsi pouvoir couper les liaisons grâce à la vitesse offerte par la fulgurance. En voyant pizza-girl, il comprit qu'elle tenter quelque chose de son côté pour calmer la créature, il décida de la laisser agir attendant de voir le résultat de tenant près à agir à la moindre menace du monstre en vers sa collègue ou la conseillère.

Profitant du répits offert par sa collègue, il tenta de repérer un endroit loin des civils où il pourrait attirer le monstre si le combat reprenait, le cratère formé à l'endroit de l'ancienne estrade n'était pas pour le mieux, se trouvant entre l'estrade et la zone sûre, il créature pouvait à tout moment se précipiter vers l'un ou l'autre de ces lieux.

Questions :
-Ethan trouve-t-il quelques choses pouvant lui servir d'arme.
-trouve-t-il un lieu plus adéquate pour le combat afin d'éloigner le monstre des civils.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 13 Aoû 2018 - 12:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


Esprit de l'Héroïsme
Maître du Jeu

Personnage
L'Héroïsme

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 382
ϟ Nombre de Messages RP : 276
ϟ Célébrité : V pour Vendetta
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Héros
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
L'Héroïsme

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 382
ϟ Nombre de Messages RP : 276
ϟ Célébrité : V pour Vendetta
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Héros
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes

     Termigator posait quelques problèmes aux deux légionnaires ; ceux-ci peinaient à se concerter efficacement. Pourtant, le fruit de leurs observations auraient dû inverser la tendance et, surtout, inviter Pizza-Girl à moins de prudence. Inquiète pour Madeleine Marshall, elle espérait que sa supplique pour les secours seraient entendus. Celle-ci avait été entendue... mais les secours ne viendraient pas tout de suite. La zone n'était pas inaccessible, mais il n'y avait plus personne à secourir, « en gros », puisque les victimes les plus nombreuses se dirigeaient déjà vers les bassins ou se trouvaient encore ans les gradins. Quant à Madeleine, celle-ci ne respirait déjà plus. Le dernier coup lui avait été fatal, et comment aurait-il pu en être autrement ? La conseillère municipale était morte, le sang continuait d'affluer à ses plaies. Elle laisserait deux orphelins et une famille en deuil. À ses côtés, Pizza-Girl ne le comprit pas tout de suite, encore qu'elle le percevrait certainement ; le pouls s'était affaibli, la respiration s'était fait lente avant de s'éteindre, tous les signes étaient là.


     La mutante espéra pouvoir raisonner l'animal et calmer le jeu ; elle fit usage de ses pouvoirs pour entre en communication avec Termigator, dans le but de le rasséréner. De l'extérieur, il n'y semblait rien et pourtant, la jeune femme s'essayait à un exploit des plus délicats. Solidement campé sur ses pattes, la créature tourna la tête dans la direction de Susan, mais sa face écrasée de crocodile, ramenée sous son masque d'écailles, n'affichait rien d'une expression compréhensible. Quelques instants durant, cependant, Susan fut « en contact » avec Termigator, subrepticement : elle dut creuser un peu plus dans l'usage de son pouvoir pour mieux interpréter les informations diffuses qu'elle recevait. Cela ne dura qu'une poignée d'infimes secondes, mais les notions perçues étaient identifiables : il y avait là de la rage, de la colère, de l'incompréhension ; Susan comprit que l'animal défendait un territoire et qu'il percevait les deux légionnaires, Madeleine et tout ce beau monde comme des intrus. Pizza-Girl comprit aussi qu'elle ne pourrait pas raisonner Termigator. La voie de la conciliation était fermée.


     Fulguris reprit son apparence humaine, considéra la situation et, à son tour, perçut les fondements de son erreur. Il chercha alors à en amender le résultat et, pour affaiblir la créature, il entreprit de réabsorber l'énergie électrique qu'il avait lui-même infusé plus tôt dans le corps de l'animal. Un processus qui lui permit de se gonfler lui-même de ce carburant si spécial, sans pour autant ni affaiblir ni fatiguer Termigator. Cependant, le légionnaire serait ainsi à peu près sûr que la bête ne pourrait plus utiliser son appendice caudal à des fins dangereuses, comme elle l'avait tenté un temps plus tôt. Fulguris perçut même au-delà des apparences pour comprendre que l'animal ne pourrait plus utiliser l'électricité ou la foudre contre ses adversaires – il le comprit et il s'en réjouit. Malheureusement, il se détourna trop longtemps de l'animal pour chercher un lieu où l'éliminer et une arme pour y réussir. Ethan trouva et l'un et l'autre, à quelques cinq mètres de sa position, et tout autour de lui des barres métalliques, de tailles diverses, s'offraient à ses yeux comme autant d'outils possibles pour l'aider dans ses objectifs.


     Termigator en profita donc pour frapper. D'un geste vif, trop vif pour sa masse imposante, il se retourna et sa longue queue frappa Susan au flanc. Le coup fut leste, l'héroïne put se déporter sur quelques mètres, peut-être au moyen de son écho-localisation, mais elle sentit la pression des écailles resserrées et froides. Dans l'instant qui suivit, l'animal piétinait Madeleine et se servit de sa queue pour envoyer sur Ethan une gerbe de gravats, de décombres. Ce coup de semonce n'était qu'un avertissement : la bête courait à présent vers le légionnaire.


     William ne s'était pas éternisé près de l'estrade ; il avait accompagné le sénateur et les gardes du corps en direction des bassins où les secours arrivaient, où les membres du public ayant quitté les gradins, les personnes auparavant présentes sur l'estrade se réunissaient. L'agent-double avait naturellement pris l'ascendant sur Cory Booker, ce dernier ne jurait plus que par les promesses de gains électoraux que William avait agitées sous son nez, comme le toréador agite le chiffon rouge sous l’œil du taureau dans l'arène. Sur place, auprès des secours, ils durent se séparer quelques instants, cependant, car William se porta à la rencontre du plus haut gradé de la police qu'il vit sur les lieux. Là, l'officier écouta l'agent Whateley et fut d'abord très impressionné. « D'accord, mais racontez-moi tout ce qui s'est passé, je n'y comprends rien ! » L'officier devant William n'était autre que Bart Picky, dit « Dugland », et c'était bien assez pour le décrire – William saurait rapidement qu'il avait face à lui un imbécile. L'officier, cependant, était un idiot fort capable, puisqu'il distribua immédiatement des ordres afin que les secours fussent sur place distribués comme le lieutenant Whateley le jugeait le plus adéquat. Cory Booker s'approcha, il fut aussitôt reconnu par Picky qui le salua avec respect et réserve, comme si quelque verrue s'attardait sur le nez du sénateur. «  Puis-je être affecté à un poste particulier ? Je ne peux pas rester sans rien faire. Confiez-moi des responsabilités.  » Un fond de naïveté occupait ces derniers mots, mais l'ensemble dénotait un calcul trop évident pour être honnête.


     Dans les chantiers, Damian mit bien quelques instants à comprendre quel traumatisme serait pour lui l'événement immédiat ; la mort de la fuyarde, abattue si froidement d'une balle dans la tête, serait pour lui un souvenir impérissable. Cependant le Vigilant avait appris d'elle des choses très intéressantes ; il y avait maintenant plus urgent. Il se précipita à couvert pour se protéger d'un éventuel tir de représailles. Rien ne vint cependant. À quoi jouait donc le tireur de précision ? Pourquoi ne l'abattait-il pas lui aussi ? N'avait-il pas recueilli le témoignage d'une terroriste, d'une complice ? Aucune balle ne vint. Alors Damian hésita. Devait-il aller fouiller la femme, devait-il fuir, devait-il … ? Mais aucune balle ne venait, alors il put se rapprocher sans difficulté du cadavre laissé derrière lui. Et quel cadavre... son état ne s'était pas amélioré depuis l'explosion du propulseur. Damian du résister à son propre estomac pour l'approcher, le toucher, le fouiller. Il ne trouva sur elle aucun document d'identité, aucun document d'aucune sorte, rien qu'un petit boîtier qui servait de communicateur. Il était hors-service, il ne sut l'activer, cependant un voyant lumineux indiquait certainement une « veille » de l'appareil. Reprenant ses esprits, Damian jeta un coup d'oeil à la ronde et remarqua la présence de la police, des secours, et des victimes près des bassins, à sa droite, en un lieu près des bassins, loin de l'estrade et des gradins. Il lui sembla apercevoir la silhouette de son frère. Il remarqua aussi que des agents de police s'avançaient peu à peu dans les chantiers.


     Sous la surface, il n'était pas encore temps d'entonner « la victoire est à nous » ; la bête s'apprêtait à frapper alors, elle s'était ramenée sur elle-même pour mieux faire usage de sa longue queue. Cependant M'Aisha eut alors la bonne idée de se retirer, de chercher un abri ou, en l’occurrence, un perchoir. Elle eut tout à la fois raison et tort, elle eut tout à la fois une bonne et une mauvaise idée. Termigator 2 se fendit d'une ruade violente, et abattit sa queue d'un geste circulaire, en spirale, dans le but de faucher M'Aisha. La Chasseresse esquiva la menace sans trop de difficulté, mais les derniers meubles encore présents dans la pièce et encore entiers ne purent survivre à tant de violence ; les éclats jaillirent ici et là, quelques touffes du charnier s'envolèrent, et surtout la dakanaise perdit l'équilibre, là où elle se trouvait. Elle bascula dans le vide et ne dut qu'à son agilité de pouvoir retomber sur ses pattes, si nous osons... M'Aisha se trouva alors à califourchon sur le dos de l'animal. Ce dernier, bien conscient de cette présence hostile, s'énerva davantage. Toujours aveuglée, la bête paniqua même un peu. M'Aisha perdit sa lance qui roula au sol dans le charnier.


     Plus loin dans le couloir, Lily fuyait. Avec sa doublure, elle croisa une salle qu'elle préféra abandonner, tant ce qu'elle y voyait lui inspirait de crainte. Elle n'avait de toutes façons rien à faire ici, sinon perdre du temps et s'exposer à des dangers imprévus. Alors elle opta pour le chemin le plus sombre, le chemin de droite. Là, dans le couloir qui descendait, elle ne put manquer les œufs et les sombres promesses qu'ils dissimulaient. Retenant les pulsions bien légitimes qui lui intimait de fuir au plus loin, Lily tourna son regard vers les environs et ce qu'elle découvrit lui glaça les sangs. Elle était trop jeune pour comprendre, mais les schémas anatomiques qu'elle observa sur les tables et les étagères ne laisseraient pas de la hanter longtemps encore. Trop jeune aussi pour comprendre la nature des travaux et expériences qui étaient conduites ici, elle comprit malgré tout que ces mêmes travaux et expériences avaient été conduites sous le sceau du secret et avaient été interrompus brutalement. Comment expliquer autrement l'état présent des laboratoires ?


     Du côté des œufs, Lily ne perçut aucune menace. Elle ne disposait d'aucun moyen, a priori, pour en examiner le contenu et en dehors de l'apparente docilité du dispositif, rien ne semblait caché dans l'ombre, prêt à jaillir pour la saisir au coup. Au bout du couloir, en dépit de la pénombre, elle distingua la lumière et son regard se posa sur l'esquisse d'un escalier de service. Le couloir descendait mais lui offrait une perspective intéressante. Encore que la cage métallique paraissait très... endommagée. Au haut de l'escalier, une trappe était ouverte.


Informations


- Je donnerais ici des informations utiles pour chacun d'entre vous. Même si elles ne vous concernent pas personnellement, lisez-les, c'est toujours utile !

- Sarah, Liam, n'hésitez pas à poursuivre avec nous ! Manquer une étape n'est pas un problème et si besoin, contactez-moi par MP !


Modalités de l'enquête


- Date de l'événement : 26 août 2018.

- Chacun de vos posts devra faire entre 400 et 450 mots. Ce seuil est là pour faciliter la lecture de tous et privilégier une meilleure réactivité de l'enquête.

- Il est impératif, pour les actions à risque, de les fragmenter. Ce sujet se déroule sous l’œil vigilant et cruel de votre dévoué MdJ qui se fait un devoir de déterminer le résultat de chacune des actions que vous conduirez susceptible d'avoir une influence sur le cours du sujet. Ne partez donc pas du principe que votre coup de poing atteindra nécessairement sa cible, ou que vous pourrez traverser un obstacle sans difficulté. N'hésitez donc pas à y aller progressivement. Ma réactivité suppléera l'apparent morcellement de vos posts. 


- Vous ne pouvez jouer que vos propres personnages et vos PNJ éventuels. Mais vous ne pouvez pas jouer pour les autres joueurs, pour leurs PNJ ou pour les personnages du MdJ.

- J'insiste : soyez inventifs et dans les limites imposées par les besoins et les règles du jeu, faites-vous plaisir ! La situation fera la part belle à votre inventivité, à votre imagination. Il y a plus d'une façon de résoudre un conflit ou de trouver une solution à un problème...


- Prochaine relance : mercredi 15 août 2018 ! (tard le soir)


Informations complémentaires


- Les jets de dés sont interdits. Le MdJ se charge de vous proposer des jets de dé dans le sujet de discussion correspondant.

- Dans le cadre des récompenses au RP – 6h, 12h, 24h et 48h - vous pouvez réclamer des points de réputation pour les réponses faites dans l'enquête si le post précédent du MdJ vous le permet. De la même manière, si votre personnage est directement impliqué dans une action avec un autre PJ, vous pouvez vous baser sur les réponses de votre partenaire. Dans ce cas, lorsque vous demandez vos récompenses, merci de bien signaler de quel partenaire il s'agit !

- Un sujet de discussion est ouvert ici. Il servira pour les éventuels jets de dé ou pour vos questions.

- Pour toute question, n'hésitez pas à contacter votre MdJ : Dante Visconti.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 13 Aoû 2018 - 14:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Finalement, je décide de me lancer et de fouiller le cadavre de la victime, en partie la mienne. L’adrénaline coule toujours dans mes veines, mes muscles sont tendus à l’extrême et mes sens aux aguets. Je crains qu’on me tire dessus mais rien ne se passe, ce qui ne m’empêche pas de craindre que ça finisse par arriver.
Alors, je ne traine pas.
Même si ça me dégoûte, j’écarte les vêtements brûlés, je palpe ce corps blessé par ma faute, mort d’une balle dans la tête. Je sens de l’humidité sur mon genou : la flaque de sang s’élargit et a salit mon costume. Je grince des dents et je mets enfin la main sur quelque chose. Une sorte de boîtier.
On devrait avoir la technologie nécessaire pour en faire quelque chose, à la DDS. Mais avons-nous vraiment le temps d’attendre ?

Je remarque de l’agitation non loin de moi, la police. Je ne perds pas une seconde en me relevant pour m’enfuir. À nouveau, je me cache derrière une pile de matériel de construction et je me maudis de ne pas avoir mon sac avec moi pour me changer. Le souffle court, je n’arrive plus à penser, à me rappeler où je l’ai dissimulé.
Je crois que je commence une crise de panique.
Mais ce n’est pas le moment. Même si le sang sur mon genou m’angoisse à un point…

Est-ce que j’intercepte les policiers pour leur remettre ce boitier ? Ils n’appartiennent pas à la Légion mais ça les aidera peut-être. Le souci, c’est que ça va révéler mon implication, attirer l’attention sur moi. J’opte pour une autre solution.

Je me rapproche du bassin en contournant les policiers qui s’avançaient sur le chantier. Je ne crois pas qu’ils m’ont vu mais ils la jouent peut-être finement. C’est un vrai chaos là-bas, peut-être qu’on me prendra pour un légionnaire blessé, vu le sang sur mon costume. Il faut que j’attire l’attention de Will pour lui remettre le boitier, qu’il puisse le donner à la police. Et après… Je ne sais pas si je peux vraiment aider les autres ?
Comme je n’ai plus de téléphone, j’essaie d’agiter la matière autour de la main de Will. Ça va le brûler mais il devrait comprendre et me chercher du regard. Je me tiens prêt en espérant que tout fonctionne et surtout, de ne pas perdre le contrôle de moi-même.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 13 Aoû 2018 - 20:12 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Observant son environnement Ethan comprit bien vite que le cratère était le lieu parfait pour attaquer la bête. Une multitude de barres métaliques s'y trouvait, s'il pouvait se munir d'une arme d'autres barres plus grande pourraient éventuellement lui servir d'obstacle pour stopper le monstre. Le termigator semblait avoir profité de l'inatention d'Ethan pour agir à son tour. évitant de justesse les gravats qu'elle lui envoyait, Fulguris jeta un rapide coup d'oeil à sa collègue et à la conseillère, L'état de cette dernière le préoccupé grandement, il espérait que ce ne soit pas trop tard pour elle mais après ce que son corps venait de subir il devait se rendre à l'évidence qu'elle était déjà sans doute morte.

Prit soudainement de remord, il savait qu'il aurait dut agir plus dans l'interêt immédiat de la conseillère au lieu de vouloir se débarasser du monstre le plus vite possible. Mais il ne pouvait se permettre cela, il pourrait se lamenter après d'avoir échoué à sauvé cette vie, il y a avait un temps pour tout, il devait tout d'abord vaincre le monstre puis finir de mettre à l'abri les civils encore présent dans les gradins.

Son regard croisa celui de Pizza-girl, un plan devait être mit en place, et malgré le bruit produit par la créature et les cris horrifiés des civils, il savait que les pouvoirs de l'héroïne lui permettrait de l'entendre.

« Je m'occupe d'attirer son attention et de l'immobiliser en visant les articulations qui ne sont pas protégé. Tu peux t'occuper de sa plaque dorsale ou des noeuds névralgiques ? Si on peut la séparer de sa partie cyborg les choses devraient être plus tranquille après. »

Il ramassa rapidement un barre de métal brisé qui semblait particulièrement aiguisé, il comptait bien profiter de son nouvel avantage pour attaquer les points faibles. À présent que la créature ne pouvait plus user de l'éclectricité contre ses adversaires, Ethan se gorgea à nouveau d'énergie électrique afin de passer une nouvelle fois en fulgurance afin d'attaquer à de multiple endroit le plus rapidement possible. Profitant de sa nouvelle vitesse il courut tout autour de la bête afin d'attirer son attention, pour que Pizza-girl puisse attaquer le point faible sur le dos pendant que lui-même frapper les articulations. Aidé par sa vitesse il cherchait à frapper les parties non protégé par les écailles tout en esquivant les quelques attaques qui pouvaient le viser.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 13 Aoû 2018 - 21:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Veilleurs
Veilleurs

Susan Suncana
Veilleurs

Personnage
Pizza-Girl

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 1299
ϟ Nombre de Messages RP : 519
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Crédits : funelie
ϟ Doublons : Axel Armstrong, Alex Sorensen
ϟ Âge du Personnage : 25
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Voir Journal de Bord
-
Mutation autour du domaine du son
-
Tatouages Magiques
-
Equipements
-
Compagnon : Le Barrage, Julia Keller, Pineapple
ϟ Liens Rapides : -
Journal de Bord
Fiche de présentation
Liens
Les RP
Communication
Exploits
Joueur
Pizza-Girl

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 1299
ϟ Nombre de Messages RP : 519
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Crédits : funelie
ϟ Doublons : Axel Armstrong, Alex Sorensen
ϟ Âge du Personnage : 25
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Voir Journal de Bord
-
Mutation autour du domaine du son
-
Tatouages Magiques
-
Equipements
-
Compagnon : Le Barrage, Julia Keller, Pineapple
ϟ Liens Rapides : -
Journal de Bord
Fiche de présentation
Liens
Les RP
Communication
Exploits
De son échange hors-norme avec la bête, Susan n’apprit que colère et méfiance de la part de la créature qui défendait farouchement son territoire. Elle comprenait : Ils étaient des intrus, tout simplement, et n’avaient rien à faire ici. Elle n’avait pas gagné de trêve, tout au plus avait-elle offert quelques instants à Fulguris qui se préparait de son côté. Ils étaient de toute façon déjà allés trop loin dans l’affrontement pour envisager un quelconque retour en arrière : Le combat allait se poursuivre.
La vie avait quitté Madeleine Marshall. La mutante s’en sentait affreusement responsable. Ils avaient manqué d’efficacité. A défaut de pouvoir lui rendre la vie, ils devaient régler le cas du monstre. Elle ne laissa pas cet évènement l’abattre, et tenta d’y puiser d’autant plus de détermination : Une morte était déjà de trop.

Susan avait entendu les indices perçus par Fulguris. Elle devait pouvoir faire quelque chose… Mais la bête, avant de lui laisser le temps de s’armer, l’avait frappée. La mutante sentit le coup passer durement, sur le flanc qui avait déjà subi les horreurs de l’invasion. Elle eut le souffle coupé, mais parvint à se soustraire partiellement au coup en se téléportant, lui épargnant probablement quelques os brisés. Elle ne pouvait pas se laisser bêtement mettre au sol. L’affrontement durait bien trop longtemps pour une Légionnaire dont le MMA n’était pas la spécialité. Ils devaient concentrer leurs assauts s’ils voulaient y mettre fin au plus vite.

Fulguris fut le second à être visé par la bête. Lorsque le Termigator fut tourné vers lui, Susan eut l’avantage de s’avoir le champ “libre” pour s’attaquer au dos du monstre.
Le Termigator connaissait déjà son souffle de glace. Elle devait tenter autre chose. Quelque chose de beaucoup plus direct : Elle choisit de prendre des risques assumés d’un commun accord avec son collègue Légionnaire.

Tout comme Fulguris, elle se saisit de l’une des dangereuses barres métalliques qui jonchaient le sol. Elles étaient probablement là pour armer les structures qui se dressaient ici… Elles n’avaient pas suffi, visiblement. Suffiraient-elles pour terrasser leur ennemi ? Il n’y avait qu’une seule façon de le savoir. Pizza-Girl serra ses deux poings sur son arme improvisée, qu’elle dressait déjà devant elle pour préparer son coup, puis s’élança.

Une téléportation la porta dans les airs, à peine un mètre au dessus de la bête : Ce bref élan lui serait utile, parce qu’elle comptait planter la barre dans le dos de la créature de toutes ses forces pour espérer toucher son point faible, sous les écailles, alors que Fulguris s’attaquait à ses articulations.
 
Revenir en haut Aller en bas





See how I operate now,
how I modulate now
Can you feel the vibration
waving through me?

Message posté : Mer 15 Aoû 2018 - 11:35 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
L'officier de police qui lui servirait de second pour exécuter son plan d'évacuation eut la présence d'esprit d'ordonner à ses ordres d'agir selon les souhaits du lieutenant Whateley. Néanmoins, il ne pouvait visiblement pas se contenter d'être un simple exécutant puisqu'il lui demanda des explications. En un sens, William se moquait bien de perdre quelques secondes à lui répondre, précieuses secondes permettant de réduire le nombre de blessés ou de morts à agir plutôt que parler. Par contre, cela amoindrirait sa popularité lorsque la liste des victimes serait établi.

« Nous avons un attentat à la bombe et un monstre mutant sur les bras », résuma-t-il, inconscient de l'existence d'un second Termigator et de sa couvée souterraine. Réponse très courte qui ne lui suffirait sans doute pas, mais l'officier de l'UNISON n'éprouvait pas le besoin de lui en dire davantage. S'attendant à une deuxième question qu'il aurait évité en lui faisant prendre conscience de la situation à risque à laquelle il se trouvait, William fut surpris de voir le policier se raidir et saluer une personne se trouvant dans l'angle mort du lieutenant. Booker...

Croyant s'en être débarrassé, la présence du politicien surprit et agaça l'espion. Le sénateur n'était ni bête ni n'avait de mémoire défaillante à court terme. Son intervention était donc motivée par une autre raison. Il n'avait pas besoin de son aval pour porter assistance aux victimes qui affluaient vers les ambulances. Voulait-il se faire remarquer par les autorités policières du moment ? Essayait-il de lui faire porter la responsabilité de ses éventuels échecs à venir en se mettant sous son commandement ? Quelle que fut la véritable raison de cette interruption, William décida de jouer le jeu.

« Sénateur ? Vous devriez vous mettre en sécurité... Mais si vous voulez vous rendre utile, votre talent d'orateur pourrait nous aider. Ces gens sont paniqués. Aidez les secouristes à les rassurer pour qu'ils puissent se concentrer sur les blessés. »

Ce début d'évacuation coordonné semblait bien parti. La plupart des civils ayant participé à cet événement se rassemblait près des bassins en direction de la zone de débarquement des secours. En jugulant leur arrivée et en veillant à ce qu'ils le fassent dans le calme, sa mission serait grandement accomplie. Ne restait plus qu'à envisager le secours des personnes coincées et ne pouvant donc pas évacuer la zone. Celles présentes sur les gradins, par exemple.

« Dites à vos hommes d'escorter des pompiers et des ambulanciers sur place. Il y a des personnes piégés dans les gradins. Qu'ils emmènent des matelas gonflables s'ils veulent les évacuer. », dit-il en se retournant vers l'officier de police. William ignorait tout de l'état structurel des gradins et le risque d'effondrement. Il avait seulement remarqué en s'enfuyant que les civils présents en hauteur ne pouvaient s'en échapper. Seul importait leur évacuation et le prestige que l'agent double en tirerait.
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Enquête n°9 - Sous les ruines, la plage !
 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  SuivantRevenir en haut 
Enquête n°9 - Sous les ruines, la plage ! - Page 2 Categorie_6Enquête n°9 - Sous les ruines, la plage ! - Page 2 Categorie_8


Enquête n°9 - Sous les ruines, la plage ! - Page 2 Categorie_1Enquête n°9 - Sous les ruines, la plage ! - Page 2 Categorie_3
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Torpilles sous l'Atlantique [DVDRiP]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']
» Baignade nocturne [ Pv Sky ][Hentaï]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» [UPTOBOX] Elle voit des nains partout ! [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Enquête n°9 - Sous les ruines, la plage ! - Page 2 Categorie_6Enquête n°9 - Sous les ruines, la plage ! - Page 2 Categorie_8

Sauter vers: