Ce qu’on risque révèle ce qu’on vaut ▬ Libre - Page 2 Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Ce qu’on risque révèle ce qu’on vaut ▬ Libre - Page 2 Cadre_1Ce qu’on risque révèle ce qu’on vaut ▬ Libre - Page 2 Cadre_2_bisCe qu’on risque révèle ce qu’on vaut ▬ Libre - Page 2 Cadre_3
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

Ce qu’on risque révèle ce qu’on vaut ▬ Libre

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 19 Juin 2018 - 4:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

Faelan Blackbird
Vigilant Indépendant

Personnage
La Morrigan
ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 563
ϟ Nombre de Messages RP : 226
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)/Gabrielle Tessier/LotusGraphics
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Bel accent irlandais.
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Ses cicatrices ont disparues (pour ceux qui l'ont connu avec des cicatrices)
ϟ Pouvoirs : Tout les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal
Communication
Classeur de Collection
Mes exploits

Joueur
La Morrigan
ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 563
ϟ Nombre de Messages RP : 226
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)/Gabrielle Tessier/LotusGraphics
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Bel accent irlandais.
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Ses cicatrices ont disparues (pour ceux qui l'ont connu avec des cicatrices)
ϟ Pouvoirs : Tout les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal
Communication
Classeur de Collection
Mes exploits




Ce qu’on risque révèle ce qu’on vaut


The question is not who is going to let me ; it’s who is going to stop me. – Unknown

La jeune femme ambitieuse haussa un sourcil lorsque l’archéologue mentionna le nom Sarevok. Le nom sonnait étrangement familier, peut-être l’avait-elle croisée dans un texte ancien lors de ses brèves recherches sur l’Archimage ?

- Vous semblez en connaître beaucoup sur cet… Archimage, commenta tranquillement la Morrigan en jetant un regard par-dessus son épaule.

Dire que son ambition serait d’être le prochain Archimage était un peu tiré par les cheveux. En un sens, elle sentait que son ambition allait au-delà de cela. Elle désirait mettre les pieds dans des lieux interdit aux mortels, elle voulait qu’on la craigne, que plus personne n’ose s’en prendre à elle. Faelan désirait faire peur plutôt que d’inspirer le respect. Était-elle prompt à devenir le prochain vilain qui tenterait de mettre Star City à ses pieds ? Peut-être bien, le futur indiquerait ce qu’elle ferait de sa vie. « Les faibles existent pour être gouvernés »

- Ils étaient supposés travailler pour moi, m’offrir des informations pertinentes, râla-t-elle bien mécontente d’être tombée aussi facilement dans un piège. Maintenant je dois accepter avoir un nouvel ennemi caché dans l’ombre.

Elle caressa nerveusement Abigail avec son pouce.

- Un homme intellectuel, c’est un plaisant changement, le complimenta brièvement Faelan qui lui lança un regard en biais lorsqu’il mentionna pouvoir l’aider avec la traduction de document si cela était nécessaire.

Quand il l’invita à le suivre, Faelan emboîta joyeusement son pas comme si elle n’avait jamais repensé à la tragédie de son clan de sorcière. Un peu distraite par la décoration des lieux, elle suivit l’archéologue en tournant sur elle-même, admirant et considérant chaque petit détail intéressant. C’était un bien joli domaine, un peu grand pour homme vivant tout seul. S’il n’était pas une célébrité, alors il savait comment bien placer son argent.

- Woah, souffla-t-elle rêveusement en mettant les pieds dans la fameuse bibliothèque, les yeux grands ouverts. Sa stupeur l’empêcha même d’entendre les propos de son hôte qu’elle écoutait d’une oreille incroyablement distraite. Tant de livres, de vieux documents, elle huma même l’odeur qui régnait dans la pièce, je suis morte et ceci est mon paradis, chuchota ensuite l’Irlandaise dans sa vieille langue natale.

Sur ces paroles, elle se tourna précipitamment vers l’hôte généreux et considéra longuement les ouvrages qu’il lui indiquait.

- Oui, hm, pardon, tant de savoir à porter de main, c’est impressionnant ! Elle dissimula un sourire embarrassé en baissant discrètement la tête et prit un bouquin au hasard sur une étagère, puis un deuxième, et un troisième… et un quatrième et alla s’asseoir en indien par terre au milieu de la pièce. Allons-y.

Si elle avait l’air un peu empressée, elle déposa tout de même les divers ouvrages délicatement à ses côtés. Elle avait beaucoup de respect pour les vieux recueils de savoir et de connaissances. L’internet, c’était bien, mais il y avait tellement de conneries et de charlatans dans ce monde virtuel à part que seuls les bouquins des sages d’autrefois pouvaient offrir un brin de vérité pertinente.

Faelan ouvrit le premier livre et osa même en renifler les pages. C’était bien l’unique souvenir réconfortant qu’elle avait du passé. La bibliothèque privée de sa grand-mère et les mystères et secrets qu’elle y conservait diligemment. Si seulement elle s’était rebellée plus tôt, elle aurait pu consulter plus d’ouvrages et apprendre plein de choses. Des choses qui pourraient lui apprendre à se venger tel qu’il se doit.

- Fire, fire, burn much brighter, chantonna la sorcière à voix basse, when oxygen is the supplier… fire, fire is killing his desire to not be cold as he expires...*

L’Irlandaise fredonna le restant en tournant les pages. Effectivement, il ne s’agissait pas d’une langue qu’elle était en mesure de lire, mais s’il y avait des gribouillis, des dessins ou des images, peut-être pourrait-elle s’en fait une meilleure idée. Un petit sourire satisfait ourlait ses lèvres même si elle ne comprenait rien de ce qu’elle voyait. La jeune femme ressemblait à une enfant dans une confiserie. « C’est un peu suspect de posséder une telle bibliothèque à un si « jeune » âge » nota la voix mystérieuse de l’esprit glacé dans la tête de la dame corbeau. Elle ne remarqua même pas la façon dont elle avait forcé le mot « jeune ». « Ça peut être un héritage, un collectionneur ou alors il a d’intéressants amis dans des endroits plus trépidants qu’ici » L’échange de s’arrêta pas là, Abigail aimait bien avoir le dernier mot, aussi désagréable fut-elle. « Tu es naïve, jeune fille ». « La ferme, grand-mère ».

- Aie, saloperie ! râla Faelan à voix haute en jetant un coup d’œil à son doigt qui portait la bague ensorcelée. Une morsure glacée apparut sur son pauvre doigt frêle qu’elle dissimula rapidement sous une page. Ce serait trop demandé que de traduire tout vos bouquins pour moi, je peux me débrouiller toute seule. Un petit sortilège de langage et je serai aussi savante que vous !

La magie, la triche ultime ! Enfin, c’était surtout moins coûteux que mettre plusieurs traducteurs à son service. Elle ne pouvait faire confiance qu’en elle-même et à ses propres moyens. La magie ne la trahirait jamais.

Elle se vira sur le dos, le livre ouvert en le serrant sur sa poitrine comme un ourson en peluche. Avec sa vu du dessous, la dame corbeau considéra longuement l’archéologue. Sa faisait une drôle de vue de là où elle était.

- Pourquoi vous faites ça pour moi, une étrangère ? s’enquit-elle finalement après l’avoir suffisamment regarder. Vous m’avez bien vu à l’œuvre, je ne suis pas quelqu’un de… explicitement sympathique. Vous n’avez rien à gagner à me venir d’une quelconque aide…

C’était un peu stupide de lui poser la question considérant qu’elle lui était également venue en aide sans vraiment rien espérer en retour. Elle l’avait suivit pour se forcer à ne pas causer un scandale derrière elle et pour se mettre temporairement à l’abri de ses poursuivants. D’ailleurs, ceux-ci avaient peut-être repris conscience depuis le temps.

- Vous ne craignez pas qu’ils soient en mesure de jeter un sortilège de repérage pour me trouver ici ?

Toujours couchée sur le dos, elle arpenta les alentours du regard.

- Quoique la magie règne ici, ça pourrait clairement brouiller un sortilège de débutant, car ils n’avaient rien d’impressionnants. Si j’avais l’Archimage aux fesses, il m’enverrait des gens réellement talentueux, haha.

Sur ce dernier commentaire, elle se redressa vivement en grimaçant sous son épaule blessée et échangea le premier livre pour le deuxième. En apercevant des images de cercle magiques, elle s’empressa de prendre des photos avec son téléphone portable. La technologie était parfois plus fiable que sa mémoire, surtout pour des cercles aussi complexes.

- Je vais peut-être prendre cette tasse de thé, après tout...

Spoiler:
 

© Frimelda, sur une proposition de © Blork
 
Revenir en haut Aller en bas


They will never hurt me again. Nobody will be able to hurt me. I am the storm, the sun that burns, the ice that freezes and the flood is me. I will become so powerful that as long as the world exists,
there will be no sorcerer more powerful than me!
by wiise

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 19 Juin 2018 - 20:47 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5063
ϟ Nombre de Messages RP : 1755
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan, Mikhaïl, Ezio, Jay, Hakon
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5063
ϟ Nombre de Messages RP : 1755
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan, Mikhaïl, Ezio, Jay, Hakon
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Apparemment, la collection de bouquins d'Adrian semblait enchanter Faelan ! Ce dernier ne put retenir un sourire amusé alors qu'elle se reprenait. La jeunesse avait quelque chose de rafraîchissant, parfois il regrettait cette époque, puis il se souvenait de ce qu'il avait ressenti à cette époque.

En silence, le vieux mage la regarda faire, ramasser des livres, puis s'installer sur le sol. Il y avait plusieurs fauteuils dans la pièce pour le cas où elle aurait voulu se mettre plus à l'aise, mais parfois jeunesse rimait avec étrangeté ! Croisant ses bras sur son torse, le centenaire la contempla en silence tandis qu'elle fredonnait, tout en feuilletant les ouvrages. Ils n'étaient pas dans un langage très connu puisqu'il s'agissait de celui de l'ancienne Atlantide, mais si elle avait besoin d'aide, elle saurait bien le demander, non ? Ce n'est qu'après quelques secondes de silence qu'elle lâcha un juron qui ne manqua pas d'étonner Adrian.

« Vous vous êtes coupée ? »

Il était loin de s'imaginer qu'elle était en train de se disputer avec une créature étrange présente dans sa tête ! Bien sûr, une aura magique se dégageait d'elle, mais c'était le lot de tous les mages. Et ces derniers appréciaient souvent de trimbaler divers petits artefacts, lui le premier.
Comme elle parlait de lancer un sortilège pour jouer les traductrices, il acquiesça.

« Si vous préférez faire ainsi, libre à vous. Ce langage est de l'ancien Atlante, si jamais votre sortilège ne suffit pas, vous savez ce qu'il vous reste à faire. »

Et tous les cas, s'il pouvait lui accorder quelque chose, c'était qu'elle ne semblait pas vraiment gênée par la situation ! Faelan s'allongea par terre sous le regard mi-amusé, mi-étonné du vieux mage qui la contemplait toujours en silence. Il ne comptait pas l'ennuyer bien longtemps, mais si elle avait des questions à poser, il préférait être là. Comme elle semblait partie pour bouquiner un moment, Adrian avait d'ores et déjà décidé de la laisser tranquille d'ici quelques minutes. Mais avant, la jeune femme avait apparemment un petit lot de questions à lui poser et il attendit tranquillement qu'elle finisse avant d'y répondre.

« Vous m'avez aussi aidé alors que je suis un étranger. Qui plus est, je suis professeur en plus d'être archéologue, partager mon savoir et mes connaissances c'est comme une seconde nature. Je n'ai effectivement rien à y gagner, mais je serais bien égoïste de vous refuser de l'aide alors que je peux vous en fournir. » Et ce n'était pas dans sa nature ! « Quant à vos... amis, ne vous inquiétez pas. Je serais fou de garder autant d'artefacts et d'ouvrages rares si je n'avais pas un minimum de protections. Vous ne risquez rien dans l'enceinte du manoir, que ce soit de l'Archimage ou d'autres ! »

Il eut un sourire amusé, comme s'il venait de faire une plaisanterie. Mais la vérité, c'était qu'elle n'avait effectivement rien à craindre de lui, sauf qu'il ne pouvait pas le dire aussi clairement. Laissant retomber ses bras, il s'éloigna finalement vers la porte.

« Je reviens avec votre thé. »

Quittant la pièce, il se dirigea vers la cuisine située juste à côté. Sallah s'y trouvait déjà, mais ne l'interrogea pas sur la présence de cette étrange jeune femme. Durant les minutes qui suivirent, Adrian prépara du thé pour Faelan avant de regagner la bibliothèque, un plateau entre les mains. De retour dans la pièce, il posa le plateau sur une petite table non loin de là, puis tourna la tête vers son invitée.

« Est-ce que vous avez besoin d'autre chose, ou préférez-vous que je vous laisse tranquille ? Vous pouvez rester aussi longtemps que ça vous chante, mais vous comprenez qu'il me sera impossible de vous laisser emporter ces livres. » Il était gentil, pas stupide. « Alors, à vous de voir le temps qu'il vous faudra pour trouver ce que vous voulez. »

Tant qu'elle ne transformait pas cette pièce en véritable bazar – le manoir était déjà assez bordélique – et qu'elle respectait les livres, il n'avait aucune raison de la chasser !
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 27 Juin 2018 - 0:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

Faelan Blackbird
Vigilant Indépendant

Personnage
La Morrigan
ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 563
ϟ Nombre de Messages RP : 226
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)/Gabrielle Tessier/LotusGraphics
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Bel accent irlandais.
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Ses cicatrices ont disparues (pour ceux qui l'ont connu avec des cicatrices)
ϟ Pouvoirs : Tout les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal
Communication
Classeur de Collection
Mes exploits

Joueur
La Morrigan
ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 563
ϟ Nombre de Messages RP : 226
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)/Gabrielle Tessier/LotusGraphics
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Bel accent irlandais.
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Ses cicatrices ont disparues (pour ceux qui l'ont connu avec des cicatrices)
ϟ Pouvoirs : Tout les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal
Communication
Classeur de Collection
Mes exploits




Ce qu’on risque révèle ce qu’on vaut


The question is not who is going to let me ; it’s who is going to stop me. – Unknown

L’esprit qui résidait dans la bague-armure était bien mécontente de se retrouver dans cette maison et pourtant, elle était beaucoup plus puissante que Faelan même coincée dans sa précieuse cage. La mystérieuse créature, même si leur relation s’était drôlement améliorée au courant des derniers mois, demeurait un total mystère et possédait une personnalité propre à elle-même. Un mage curieux aurait pu croire qu’un tel esprit ferait de son mieux pour promettre un énorme savoir à qui voulait bien l’écouter, mais Abigail était d’une froideur dérangeante la plupart du temps.

- Faites attention à ce que vous proposez, sinon je ne cesserai de vous harcelez, dit-elle doucement avec un sourire espiègle.

Il s’agissait d’un homme aimable, malgré la nature de son sexe. Si la méfiance que lui avait apprise sa grand-mère envers les hommes depuis son tout jeune âge était encore présente, Faelan ne pouvait se sentir autrement qu’en sécurité en sa présence. C’était peut-être son air de tuteur expérimenté qui le rendait moins menaçant.

- Je vais d’avoir apprendre à saboter vos défenses magiques alors, commenta-t-elle distraitement en feuilletant le livre sur ses genoux. Par pour vous faire du mal, mais je ne peux pas laisser une personne être capable de m’empêcher d’entrer où je veux. N’avait-elle pas dit qu’elle était ambitieuse et qu’elle voulait être plus forte que tout le monde ?

De plus, il était vrai que la Morrigan ne possédait pas beaucoup de connaissances en matière de sabotage de magie ou comment pénétrer des barrières et boucliers magiques. Tellement de choses à étudier pour devenir la haute sorcière la plus puissante de la Terre Prime !

- Il va me falloir plusieurs vies pour tout savoir, se murmura-t-elle à elle-même en se demandant la méthode par laquelle sa grand-mère avait pu devenir aussi forte. Elle n’avait quand même pas des centaines d’années, si ? Et toi, tu as quel âge ? s’enquit la jeune femme en jetant un coup d’œil vers son bijou ensorcelé. Évidemment, la voix mythique ne lui répondit pas.

Les pas de l’archéologue ne devinrent plus qu’un écho et Faelan se replongea dans les bouquins à ses pieds jusqu’à ce qu’une énergie étrange se mette à lui titiller ses sens surnaturels. La sorcière tourna la tête vers les nombreuses étagères et les livres qu’elles arborèrent dignement.

Elle déposa le livre près d’elle et massa l’une de ses tempes. Des bruits qui ne voulaient rien dire bourdonnèrent dans ses oreilles, puis se leva prestement pour examiner les alentours. Faelan était tellement obnubilée par son observation erratique qu’elle en entendit à peine monsieur Adrian revenir dans la pièce avec son plateau.

- Hein ? dit-elle avant de pivoter sur ses talons pour se tourner en direction de son hôte. Puis, elle s’arrêta brusquement et même eut un mouvement de recul en apercevant Adrian. Je, euh… quoi…

Ses yeux se plissèrent alors qu’elle voyait une étrange lumière englober le corps de l’archéologue. Elle frotta ses paupières, croyant avoir une étrange hallucination. Elle devait avoir l’air bizarre d’être sur ses gardes ainsi devant quelqu’un envers lequel elle s’était montrée plutôt amicale jusqu’à maintenant.

- Je ne comptais pas prendre de livre, ils peuvent rester sagement dans votre bibliothèque, rétorqua vaguement la sorcière en fixant un point plus lumineux au centre de la poitrine du professeur.

Elle cligna plusieurs fois des paupières en reculant prudemment. Est-ce qu’il avait mis de drôles de drogues dans son eau avec une tranche de citron ? Impossible, Abigail ne l’aurait jamais laissé boire si elle avait craint une quelconque malice de la part de ce maigre archéologue, et ce, même si elle ne semblait pas trop l’apprécier. « Jeune fille, qu’est-ce que tu fais ? »

- Oh, merde… c’est quoi ça ! s’étonna l’enfant de Samhain en titubant vers l’arrière lorsqu’elle aperçut une bête sortir de la poitrine de l’homme qui devait sincèrement se demander ce qui se passait. Faelan était née entre deux mondes, elle l’avait bien dit, elle avait discuté, communiqué et vu divers esprits et démons, mais jamais elle n’avait vu un lion blanc sortir de la poitrine d’un être humain.

La pauvre, elle était rendue à un point de sa vue où elle ne savait plus si ce qu’elle voyait était considéré normal. Elle était une enfant de Samhain après tout, y avait-il une explication à tout cela ? Une énergie qu’elle connaissait bien pour ressembler à la sienne s’émana de l’archéologue. C’était de l’énergie spirituelle et elle possédait une certaine intensité.

- Est-ce que vous le voyez ? s’enquit-elle nerveusement. Est-ce que vous voyez ce lion blanc ?

La bête la fixa intensément avec ses grands yeux bleus, sa crinière illuminée flottant presque autour de sa tête. Finalement, il n’y avait plus de surface sur laquelle reculer et l’Irlandaise se retrouva ensuite acculée à une bibliothèque qui trembla un peu lorsque son dos la percuta. Si tout ce qu’elle voyait était de l’énergie spirituelle, qu’est-ce qu’elle représentait ?

Une main tendue vers l’avant, elle tentait de repousser l’animal sauvage.

- Au pied, assis, couché, va chercher une chaussette, marmonna l’Irlandaise dans un gaélique méfiant. Et pourtant, la forme spectrale d’une blancheur immaculée s’approcha davantage. Peut-être en même temps que son propriétaire ? Faelan ne payait plus attention à quoi que ce soit d’autre que l’énorme félin dans la pièce. Tout doux le roi de la jungle…

La bête s’arrêta un instant et l’enfant de Samhain se crut finalement en sécurité. Toutefois, cela ne prit que quelques secondes avant que l’animal sauvage ne lui saute dessus. Pour ce protéger de cette image, la jeune femme croisa ses bras devant son visage et ferma les yeux, mais rien de se produisit autre que son cœur qui courait un marathon sous sa cage thoracique.

Elle baissa les bras et rouvrit ses yeux dont la teinte violette disparu aussitôt en remarquant l’archéologue qui était toujours là sans halo blanc lumineuse autour de lui, sans point brillant au centre de sa poitrine et sans un putain de lion occupant la pièce.

- Je, elle hésita en levant les yeux vers son hôte. Cet homme connaissait le monde de la magie, il devait avoir connu des individus plus bizarres qu’elle, si ? Parfois je vois des choses, oulà…

Quand la pièce se mit à tourner un peu autour d’elle, Faelan décida de se rasseoir par terre et concentra son attention sur la pile de livres qu’elle avait laissés un peu plus loin.

- De quoi on parlait déjà ? Ah oui, les livres, votre bibliothèque, aha… haha, elle leva un regard fatigué dans sa direction. Est-ce que je pourrais revenir consulter vos bouquins, je sais me faire toute petite, vous ne saurez jamais quand je suis là. Vous pourriez m’apprendre ces vieux langages puisque vous dites apprécier partager votre savoir.

Un sourire espiègle ourla les coins de sa bouche.

- Vous pourriez être mon tuteur, mon maître connaisseur, mon sensei… mon shifu ? Elle se renfrogna. Vous n’êtes pas quelqu’un d’ordinaire…


Spoiler:
 

© Frimelda, sur une proposition de © Blork
 
Revenir en haut Aller en bas


They will never hurt me again. Nobody will be able to hurt me. I am the storm, the sun that burns, the ice that freezes and the flood is me. I will become so powerful that as long as the world exists,
there will be no sorcerer more powerful than me!
by wiise

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 27 Juin 2018 - 13:38 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5063
ϟ Nombre de Messages RP : 1755
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan, Mikhaïl, Ezio, Jay, Hakon
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5063
ϟ Nombre de Messages RP : 1755
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan, Mikhaïl, Ezio, Jay, Hakon
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Lorsqu'elle se déclara prête à apprendre comment briser les défenses magiques du manoir, Adrian esquissa un sourire. Il ne s'inquiétait pas vraiment à ce sujet, peu de gens étaient capables de braver les sorts lancés par l'Archimage, mais il n'allait pas s'en vanter. Si les années lui avaient bien appris quelque chose, c'était que la vanité ne servait à rien et que les gens avaient toujours besoin d'être encouragés ! Il hocha donc la tête d'un air entendu.

« Et il ne me restera plus qu'à trouver un autre moyen de mettre ces livres en sécurité dans ce cas. »

Qui sait, peut-être qu'il se tenait face à la personne qui allait le tuer pour tenter de prendre sa place ? Il ne pouvait pas prédire l'avenir et, au fond, c'était mieux ainsi. Adrian ne voulait pas savoir ce que la suite lui réservait, il passait déjà suffisamment de temps à ressasser le passé, inutile d'en rajouter avec le futur. Comme un écho à ses pensées, Faelan le questionna soudain sur son âge. Une interrogation légitime, mais assez embêtante pour quelqu'un comme lui. Malheureusement, une fois de plus il allait devoir mentir ! Haussant les épaules comme si ce n'était pas important, le vieux mage répondit finalement.

« Un peu plus de trente-cinq ans. »

Ce n'était pas un mensonge en soit, il avait effectivement beaucoup plus de trente-cinq ans ! Mais c'était l'âge qui figurait sur sa carte d'identité actuelle et il devait donc s'y coller.

Il la laissa donc le temps d'aller chercher de quoi boire, mais lorsqu'il revint auprès d'elle, la jeune femme le dévisagea d'une drôle de manière. Comme elle fixait quelque chose au niveau de sa chemise, le centenaire ne put s'empêcher de baisser les yeux vers cette dernière comme s'il s'attendait à voir une bien vilaine tache... au lieu de quoi il ne remarqua rien d'inhabituel. Et bien ? Le temps qu'Adrian relève la tête, il vit son invitée reculer brutalement comme si elle cherchait à se protéger de quelque chose avant de lui parler d'un... lion blanc ? Un peu bêtement, le mage jeta un coup d’œil autour de lui, songeait que Nafasi, l'Aziza qui vivait au manoir, pouvait leur avoir joué un tour avec sa magie, mais non. Tout était normal et il n'y avait aucune trace d'un quelconque lion. Malheureusement pour Faelan, cette dernière semblait complètement paniquée et, instinctivement, le centenaire songea à s'approcher d'elle pour vérifier que tout allait bien. Ce n'est qu'à ce moment qu'il songea qu'il y avait une possibilité non négligeable pour que la jeune femme soit victime d'une illusion ou de quelque chose de similaire. Autant dire qu'il ne savait pas trop bien faire puisqu'il ignorait ce qui l'avait déclenché !

Fort heureusement, la situation se calma d'elle-même lorsqu'elle retrouva son comportement précédent qui était presque rassurant, malgré sa méfiance. Elle voyait donc « des choses » ? Ce n'était pas vraiment très clair, mais pour le moment Adrian resta silencieux puisqu'elle changeait de sujet afin de lui demander quelque chose de plutôt surprenant. Après avoir posé ce qu'il tenait en main, le vieux mage croisa finalement ses bras sur son torse tout en répondant d'un ton impassible.

« Vous non plus, c'est le moins qu'on puisse dire. » Ce n'était pas une critique cela dit. « Et la banalité est une question de point de vue, beaucoup de personnes me trouvent très ordinaires. » Peut-être parce qu'elles avaient raison ou parce qu'elles ne le connaissaient pas, allez savoir. « Je n'ai rien contre vous apprendre des choses, je suis professeur, je serais bien mal placé pour refuser de le faire ! Mais vous n'avez pas besoin de mettre de nom sur ce rôle, je peux tout simplement partager ce que je sais, tout le monde le fait à sa manière. »

Il eut un geste de la main comme pour chasser ce sujet qui était sans importance à ses yeux. La vérité était un peu différente : Adrian n'aimait pas forcément mettre de nom sur le rôle qu'il jouait auprès des gens. Cela devenait souvent un carcan et vous enfermait dans un même rôle sans possibilité d'évolution.
Restait un détail à aborder.

« Peut-être que vous n'avez pas envie d'en parler... mais que vient-il de se passer ? J'ai bien compris que vous aviez vu quelque chose, mais nous savons tous les deux qu'admettre « voir des choses » n'est pas vraiment une explication. Était-ce une hallucination, une illusion, une vision ou je ne sais quoi d'autre ? Je ne voudrais pas vous refaire peur, alors si j'ai fait quelque chose qu'il ne fallait pas... »

Il n'en avait pas eu l'impression, mais parfois la magie était si capricieuse qu'il était difficile de savoir à quoi s'en tenir réellement !
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 4 Juil 2018 - 21:06 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

Faelan Blackbird
Vigilant Indépendant

Personnage
La Morrigan
ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 563
ϟ Nombre de Messages RP : 226
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)/Gabrielle Tessier/LotusGraphics
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Bel accent irlandais.
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Ses cicatrices ont disparues (pour ceux qui l'ont connu avec des cicatrices)
ϟ Pouvoirs : Tout les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal
Communication
Classeur de Collection
Mes exploits

Joueur
La Morrigan
ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 563
ϟ Nombre de Messages RP : 226
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)/Gabrielle Tessier/LotusGraphics
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Bel accent irlandais.
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Ses cicatrices ont disparues (pour ceux qui l'ont connu avec des cicatrices)
ϟ Pouvoirs : Tout les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal
Communication
Classeur de Collection
Mes exploits




Ce qu’on risque révèle ce qu’on vaut


The question is not who is going to let me ; it’s who is going to stop me. – Unknown

Les yeux un peu hébétés de la sorcière se perdirent dans le regard de l’archéologue à son opposé. Elle avait toujours pensé que des personnes savantes cherchaient à conserver une partie de leurs connaissances pour elles-mêmes. D’où venait cette mentalité ? Peut-être de sa grand-mère qui malgré sa position et ses titres n’avait jamais fait l’effort de lui apprendre plus que les bases. C’était étrange quand même d’être l’héritière d’un être aussi puissant, mais cette même personne ne passait pas plus que de temps qu’il ne le fallait pour partager son savoir. Que lui avait-elle dit autrefois ? « Cela ne te servira à rien à ton but » répéta mentalement Faelan qui repensa à l’expression désagréable de la vieille haute sorcière.

- Je n’ai peur de rien, maugréa l’Irlandaise à la question du professeur même si son expression était bien peu paisible. La vérité était qu’elle n’avait absolument aucune idée de ce qu’elle avait vu. Enfin, elle avait bien une idée quand même, mais elle n’était pas certaine de sa théorie. Si vous faisiez vraiment quelque chose qui me dérange, je vous aurais déjà brisé les deux jambes, alors vous n’avez pas besoin de craindre quoi que ce soit.

Elle leva à nouveau la tête dans sa direction, incertaine.

- Je ne sais pas ce que j’ai vu, avoua-t-elle finalement en posant calmement ses mains sur ses genoux, elle semblait être prêtre à entrer en méditation. Je me suis tournée vers vous et soudainement, votre corps en entier était maculé d’une intense lumière blanche et bleue. C’était, elle hésita que brièvement, magnifique, mais également trop intime.

Elle fronça des sourcils.

- Un peu comme vous voir nu, ajouta-t-elle ensuite un peu naïvement avant de redresser brusquement les épaules. Euh, elle détourna le regard, pas nu-nu, mais, enfin… je me comprends.

L’enfant de Samhain se pinça l’arrête du nez, puis se frotta ensuite les paupières. Elle n’arrivait pas à mettre un mot sur le phénomène qui venait de se produire. Qu’avait-elle vue exactement ? Était-ce une aura ? Était-ce un esprit vagabond et frivole qui lui jouait un mauvais tour ? Cela ne serait pas la première fois. En tant qu’enfant de Samhain, elle était perpétuellement à la merci des êtres de l’au-delà qui daignaient la provoquer ou faire partie de sa vie. Elle deviendrait éventuellement un énorme pont entre les deux mondes.

- Un lion blanc aux yeux bleus est sorti de votre poitrine, je ne sais pas ce que ça représente, est-ce que vous avez un cœur vaillant ou alors vous être un beau prédateur bien déguisé ?

La sorcière soupira avant de se relever, toujours méfiante, toujours incertaine de ce qu’elle avait vu. Elle se souvenait avoir ressenti un flot d’énergie spirituelle impressionnant. La lumière surnaturelle qui entourait l’homme précédemment n’avait rien d’ordinaire. Elle croisa les bras, toujours perdue dans ses pensées, une main pianotant nerveusement sur son avant-bras.

- Vous dégagez une énergie vieille et puissante, commenta finalement l’Irlandaise en se dirigeant vers la tasse de thé qu’elle assumait être la sienne. Le fluide fragrant devait être à la bonne température depuis le temps. Peut-être que je vais trop loin, mais je pense… elle prit une gorgée de thé, toujours en train de penser, je pense avoir aperçu votre âme.

C’était étrange, considérant que l’âme était une chose qui se revêtait d’un corps humain. Si sa théorie était vraie, alors elle arrivait à voir au-delà la barrière du corps. Franchement, si elle avait raison, elle ne serait pas si surprise que cela. Toute sa vie, elle avait été entourée des énergies surnaturelles et des créatures qu’elles représentaient, alors si maintenant elle pouvait avoir un aperçu de l’âme ou de l’aura des gens… Cela faisait du sens, techniquement.

Elle contempla l’archéologue de la tête aux pieds et vice-versa, cherchant à réactiver cette nouvelle habilité d’une manière ou d’une autre, mais cela fut sans succès.

- Je méditerai sur la question, souffla finalement la Morrigan avant de sortir son téléphone portable. Est-ce que vous m’autorisez de remettre les pieds dans votre bibliothèque dans le futur ? Je peux prendre votre numéro de téléphone et vous prévenir de la prochaine fois que je viendrais vous harcelez. Un sourire narquois ourla le coin de ses lèvres. Allez, comme ça je n’ai pas à défaire vos barrières magiques. Elle continuait à penser que peu importe les défenses, elle trouverait toujours un moyen de se rendre où elle voulait telle une rivière qui grugeait la roche jusqu’à se frayer un chemin. Je suis discrète, je ne fais pas de bruit, vous ne saurez jamais que j’existe.

La pauvre jeune femme était bien douée pour jouer l’inexistante malgré sa personnalité un peu explosive parfois.

- Et si vous m’appreniez l’alphabet pour commencer ? demanda-t-elle finalement en désignant du menton l’un des livres qui traînait toujours par terre. Je suis une excellente étudiante, vous verrez.


© Frimelda, sur une proposition de © Blork
 
Revenir en haut Aller en bas


They will never hurt me again. Nobody will be able to hurt me. I am the storm, the sun that burns, the ice that freezes and the flood is me. I will become so powerful that as long as the world exists,
there will be no sorcerer more powerful than me!
by wiise

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 5 Juil 2018 - 11:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5063
ϟ Nombre de Messages RP : 1755
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan, Mikhaïl, Ezio, Jay, Hakon
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5063
ϟ Nombre de Messages RP : 1755
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan, Mikhaïl, Ezio, Jay, Hakon
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Cette femme était définitivement étrange. Et venant d'Adrian, c'était dire ! Ce dernier trouvait son comportement assez... effrayant ? Le mot était fort, mais l'idée générale y était. Qu'elle puisse le menacer aussi facilement de lui briser les jambes témoignait d'une moralité assez souple. Lui-même n'avait jamais osé émettre de telles paroles et cela même à l'encontre de personnes contre qui il se battait, autant dire qu'il ne se sentait pas forcément au diapason avec la jeune Irlandaise. Cependant, plutôt que de jouer les moralisateurs, il préféra garder ses pensées pour lui et se contenta de hocher la tête d'un air docile alors qu'elle relevait la tête vers lui.

Ses réponses concernant ce qu'elle avait vu n'étaient pas forcément très parlantes. À dire vrai, lui-même n'avait jamais rien vécu de tel ! Au mieux, il distinguait les auras magiques des mages qui l'entouraient, mais cela ne prenait jamais l’apparence d'animaux ou même de créatures vivantes... Et il n'avait pas à faire de comparaisons gênantes en plus. Même si Adrian se doutait que Faelan essayait seulement de lui expliquer son ressenti, il se sentit particulièrement mal à l'aise d'avoir ainsi « échangé » quelque chose d'aussi intime avec une parfaite inconnue. Il allait peut-être devoir se pencher sur la question pour éviter que cela ne se reproduise un jour... Mais en attendant il préféra répondre très sobrement, comme pour masquer sa gêne.

« Je crois que je comprends. »

Alors qu'il croyait avoir atteint le summum de la gêne, voilà qu'elle enchaînait en décrivant précisément ce qu'elle avait vu. Un lion ? Cet animal ne le représentait guère pour la bonne et simple raison qu'il n'avait pas un cœur vaillant et qu'il n'était pas franchement qualifiable de prédateur. Un bref sourire ourla ses lèvres, amusé par cette pensée, mais il s'envola rapidement lorsqu'elle parla de son énergie. Il était difficile de cacher ce genre de choses, mais il n'avait aucune envie d'aborder ce sujet et se contenta donc de répondre brièvement tandis qu'elle le scrutait d'une manière presque gênante.

« Je présume que vous devez ressentir toutes les énergies qui se trouvent dans cette maison, ça arrive souvent. Peut-être que tout cela s'est mélangé, parce que je n'ai pas un cœur vaillant et que je n'ai rien d'un prédateur. Ou alors nous n'avons pas la même définition de ces mots. »

Il était sûr qu'elle se laisserait convaincre. Après tout, c'était elle qui avait dû le « sauver » dans cette ruelle alors que la logique aurait voulu que ce soit l'homme qui joue ce rôle. Bon, c'était vieux jeu, mais Adrian était né à une époque où ces choses-là étaient encore normales. Sa mère lui avait tellement seriné de se montrer galant et de ne jamais manquer de respect à une femme qu'il y pensait encore aujourd'hui ! Bien sûr, plus d'un siècle plus tard, le respect n'avait plus le même sens et il lui arrivait de se tromper en voulant bien faire. C'était dur de vieillir.

Fort heureusement, la jeune femme changea finalement de sujet et comme elle semblait bien décidée à remettre les pieds ici, Adrian s'approcha de la petite table où se trouvait le plateau et tira le petit tiroir situé juste en-dessous. Il en sortit un carnet et un stylo afin d'y noter un numéro de téléphone qu'il lui tendit.

« Tenez. C'est le numéro du manoir, vous n'aurez qu'à appeler avant de venir, comme ça si je ne suis pas là, Sallah se chargera de vous accueillir. »

Lequel se méfierait certainement d'elle, mais c'était dans sa nature ! De toute manière, le manoir était protégé et elle ne pourrait pas embarquer quoi que ce soit sans être démasquée, Sallah n'aurait même pas besoin de la surveiller et pourrait s'enterrer dans sa cuisine en attendant son départ ! Après qu'elle eut saisi son papier, Adrian reposa le carnet avant de se rapprocher d'elle. Ainsi donc, elle voulait réellement apprendre cette langue ? Plutôt surprenant, mais qui était-il pour refuser de l'aider alors même qu'il lui avait suggéré ça juste avant ? Sans se faire prier, le vieux mage accepta donc et ils s'installèrent pour qu'il lui dispense quelques rudiments de cette langue. Bien sûr, elle n'allait pas apprendre ça en un claquement de doigts, mais puisqu'elle avait parlé d'utiliser un sortilège de traduction, peut-être qu'elle finirait par y arriver ? Toujours est-il que ce petit cours dura plus longtemps que prévu. La nuit était à peine tombée lorsqu'ils étaient arrivés ici, mais maintenant elle était bien avancée et Adrian stoppa finalement son flot de paroles pour se redresser.

« Ce sera suffisant pour aujourd'hui, inutile de vous noyer sous les informations, vous n'y gagneriez rien. Vous pensez que ça va vous servir pour votre sortilège de traduction ? »

Elle avait l'air de savoir se débrouiller seule, il était donc assez étonné qu'elle ait accepté son aide. Mais il préférait penser que c'était une partie de sa personnalité qu'elle cachait plutôt que d'imaginer qu'elle était en train de se servir de lui – même si cette hypothèse semblait la plus probable, il fallait l'admettre !
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 7 Juil 2018 - 3:43 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

Faelan Blackbird
Vigilant Indépendant

Personnage
La Morrigan
ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 563
ϟ Nombre de Messages RP : 226
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)/Gabrielle Tessier/LotusGraphics
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Bel accent irlandais.
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Ses cicatrices ont disparues (pour ceux qui l'ont connu avec des cicatrices)
ϟ Pouvoirs : Tout les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal
Communication
Classeur de Collection
Mes exploits

Joueur
La Morrigan
ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 563
ϟ Nombre de Messages RP : 226
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)/Gabrielle Tessier/LotusGraphics
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Bel accent irlandais.
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Ses cicatrices ont disparues (pour ceux qui l'ont connu avec des cicatrices)
ϟ Pouvoirs : Tout les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal
Communication
Classeur de Collection
Mes exploits




Ce qu’on risque révèle ce qu’on vaut


The question is not who is going to let me ; it’s who is going to stop me. – Unknown

L’Irlandaise retint un petit sarcastique et se mordilla la lèvre inférieure. La première pensée qui lui était venue à l’esprit était que tous les hommes étaient des prédateurs sous une peau de mouton ou qu’ils étaient tous apte à devenir un prédateur un jour ou l’autre. Elle n’aimait pas avoir ce genre de pensé, cela lui faisait trop penser à sa grand-mère et toute la haine et le dégoût qu’elle possédait envers la gente masculine. Hélas, la sorcière ne pouvait y échapper ayant été élevé dans ce genre de mentalité, mais elle s’efforçait de conserver un esprit ouverte. Quand on possédait des dons magiques, on n’avait pas le choix que de garder un esprit ouvert et libre. « Je me demande ce qui a pu déclencher un tel phénomène, est-ce un nouveau pouvoir ? » songea-t-elle doucement, les doigts crispés sur la tasse de thé. « Ou est-ce que je détiens ce don depuis toujours ? »

Quand il lui tendit le morceau de papier, elle se mit à sourire un peu moqueusement, mais conserva un mutisme poli. Elle avait sorti son téléphone portable pour prendre les chiffres en note directement dans l’appareil, mais le monsieur semblait vouloir le faire à la vieille. La jeune femme se contenta donc de prendre sagement le papier et copia le numéro dans sa liste de contactes. D’ailleurs, celle-ci n’avait pas beaucoup de numéros sur sa liste.

- Sallah ? répéta-t-elle vaguement sans réellement se préoccuper qu’il y avait une autre personne sur les lieux, quelque part, sûrement dans une pièce. Vu l’état des lieux, peut-être était-ce un majordome ?

Peu importe, ces sous-fifres ne l’intéressaient pas beaucoup. Elle prit quelques secondes pour donner un nom à son nouveau contact à qui elle attribua le surnom de « White Lion ». Autant pour se remémorer cette rencontre hors de l’ordinaire, le phénomène dont elle avait été témoin un peu plus tôt et pour protéger l’identité de l’archéologue. Oui, Faelan était toujours méfiante, elle n’avait pas envie qu’une personne lui pique son téléphone et s’amuse à dénicher les identités des quelques personnes qu’elle gardait dans sa vie !

Une moue déçue, mais compréhensive déforma son visage lorsqu’il déclara finalement qu’ils en avaient assez fait pour une soirée. Il est vrai que l’heure avait drôlement avancé depuis qu’ils avaient commencés.

Elle le considéra un moment avec un sourire un peu niais.

- Pourquoi apprendre un nouveau sortilège lorsque je peux venir ici et m’entretenir avec un savant ? le questionna-t-elle en se redressant à son tour. Elle était bien curieuse de connaître l’ampleur du savoir de cet homme qui semblait en connaître plus que nécessaire sur les arts mystiques. En fait, elle voulait surtout savoir pourquoi il s’y connaissait bien alors que la magie était reconnue pour se retrouver davantage entre des mains féminines. Je vais aller méditer sur ce que vous avez daigné m’apprendre aujourd’hui, on verra ce dont je serai capable la prochaine fois !

Faelan attrapa à nouveau son téléphone et appuya sur le nom de son nouveau contact. Lorsqu’elle entendit une sonnerie venant du couloir, elle referma aussitôt la ligne.

- Je vois que vous m’avez donné le bon numéro, c’est gentil ! Elle lui décocha un sourire narquois.

L’enfant de Samhain rangea son téléphone dans sa poche, puis inclina doucement la tête vers le professeur.

- Je commence à être affamée, il est temps de partir, elle lui fit un bref signe de la main avant de se rendre dans le couloir.

Cependant, avant même de dépasser le cadre de porte, Faelan s’arrêta brusquement. Elle posa une main sur la surface de bois du cadre et ses doigts graciles se crispèrent aussitôt. D’ailleurs, la température de la pièce baissa également d’un cran. Même si l’action était plus difficile lorsque son hôte était en plein contrôle de son corps, Abigail avait tout de même décidé de prendre possession de l’enfant de Samhain sans prévenir.

Le corps frêle de la dame corbeau pivota en direction de l’archéologue, un sourire particulièrement mesquin ourlant les coins de sa fine bouche. D’un clignement de paupières, ces yeux prirent l’apparence de ceux qu’arboraient les gros reptiles et se tintèrent d’un bleu clair magnifique. Le regard possédé fit exprès de croisé celui de l’homme, quelqu’un aurait pu croire qu’elle tentait de le provoquer silencieusement.

- Adorable, le mage, susurra la voix vague de l’esprit des glaces en prenant un air peu impressionné avant de se glisser sournoisement dans le couloir. D’un nouveau de paupière, Faelan reprit le contrôle d’elle-même, sans aucun souvenir de ce qui s’était passé.

Elle avança normalement jusqu’à la porte d’entrée avant de souhaiter une bonne soirée au professeur.

- Ne vous en faites pas, je changerai le bandage en arrivant chez moi !

La jeune femme ouvrit elle-même la porte et quitta les lieux avec un sourire satisfait. Ses mains étant un peu froides, elle décida de les enfouir dans ses poches et sortit du terrain avec nonchalance. Avec son épaule blessée, elle ne désirait pas vraiment prendre sa forme de corbeau. Ce n’était pas grave, une bonne marche lui ferait du bien également.


Spoiler:
 


© Frimelda, sur une proposition de © Blork
 
Revenir en haut Aller en bas


They will never hurt me again. Nobody will be able to hurt me. I am the storm, the sun that burns, the ice that freezes and the flood is me. I will become so powerful that as long as the world exists,
there will be no sorcerer more powerful than me!
by wiise

 
Ce qu’on risque révèle ce qu’on vaut ▬ Libre
 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2Revenir en haut 
Ce qu’on risque révèle ce qu’on vaut ▬ Libre - Page 2 Cadre_6Ce qu’on risque révèle ce qu’on vaut ▬ Libre - Page 2 Cadre_7_bisCe qu’on risque révèle ce qu’on vaut ▬ Libre - Page 2 Cadre_8


Ce qu’on risque révèle ce qu’on vaut ▬ Libre - Page 2 Cadre_1Ce qu’on risque révèle ce qu’on vaut ▬ Libre - Page 2 Cadre_2_bisCe qu’on risque révèle ce qu’on vaut ▬ Libre - Page 2 Cadre_3
 Sujets similaires
-
» Hentaï
» Hentaï RP
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ce qu’on risque révèle ce qu’on vaut ▬ Libre - Page 2 Cadre_6Ce qu’on risque révèle ce qu’on vaut ▬ Libre - Page 2 Cadre_7_bisCe qu’on risque révèle ce qu’on vaut ▬ Libre - Page 2 Cadre_8
Sauter vers: