Quand il ne reste rien, il y a la place pour tout...[rp libre] Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Quand il ne reste rien, il y a la place pour tout...[rp libre] Categorie_1Quand il ne reste rien, il y a la place pour tout...[rp libre] Categorie_2_bisQuand il ne reste rien, il y a la place pour tout...[rp libre] Categorie_3
 

Quand il ne reste rien, il y a la place pour tout...[rp libre]

 
Message posté : Dim 4 Fév 2018 - 14:55 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
RP libre..:
 

Quand il ne reste rien, il y a la place pour tout...[rp libre] Giphy

Conseils pour réussir un enchantement.
Se lever dès potron-minet, pendant que les voisins dorment et que la ville s’enroule dans ses vapeurs de pots d’échappement, de musique en sourdine et des innombrables « sam » qui se dévouent pour leurs amis, ne goutant au bonheur d’un alcool fort qu’une fois rentré chez eux.
Nul besoin de s’assoir en tailleur ou même de tracer un pentacle, mais si ça peut vous aider à ouvrir votre esprit aux murmures qui forment les mots de pouvoirs, alors pourquoi pas.

J’avais l’habitude, dans mon ancien monde, de m’entourer de choses me donnant l’illusion de la vie. J’ai horreur d’être seul, mais en subit parfois la nécessité. Alors, régulièrement, je me crée quelques amis, ponctuels, éphémères, pas toujours doué pour la conversation, mais comblant mon manque affectif du mieux qu’ils peuvent.

Assis a même le sol, dans un jogging qui en avait vu d’autres, je fixais l’ensemble à thé, tasses et sucrier, que j’avais acheté dans cette grande surface étrange, qui avait comme curieuse manie de donner des noms à leurs objets. Il y avait comme des consonances vikings dans leur appellation. « ikea » n’existait pas dans ma réalité, mais je supposai que l’invasion viking avait du avoir lieu commercialement dans celle-ci. M’imprégnant des surfaces, des motifs et des couleurs, je regardai particulièrement « färgrik », un sucrier assez rondelet, de couleur chatoyante.

« eh bien et bien, on dirait que tu as du caractère, toi, hmm ? »
.. Me rappelant comment les vikings parlaient, car l’enchantement, comme beaucoup de magies, marchait sur la sympathie et les connections, je me mis à murmurer-chanter un principe de vie, et y instillait, caché entre deux diphtongues, l’amour du travail bien fait, la fierté d’être un sucrier, et la joie qu’il pourrait ressentir à « discuter » avec son maitre-ami… Traçant un cercle de sucre autour de « färgrik » et ses congénères, j’activais ma vision magique afin de pouvoir choisir à quels endroit je pourrai placer les mots de pouvoirs et visualiser les tracés formés par mes doigts. Tissant une toile pour restreindre l’effet, je me mis à prononcer à voix plus forte les mots, tout en traçant une sorte de rune complexe dans les airs. Je sentis, comme souvent, la vague partir de mes mains, atteindre son objectif, et se dilater, pour se stabiliser dans les forces qui avaient cours sur ce monde.

Prenant précieusement färgrik et les autres dans mes mains, je les disposais sur ma table Vâstanby, d’un bois sombre. L’enchantement allait se déclencher dans quelques minutes aussi je remplis mon nouvel ami de sucre, afin qu’il soit prêt. Me servant un thé bien chaud, je souriais en regardant « prendre vie » le petit sucrier rondelet. Bien mal m’en pris. M’observant avec un rictus aux coins des lèvres, il prit ça pour de la moquerie et, alors qu’il se dirigeait spontanément pour me servir du sucre, il se raidit tout de go. Pour un peu il était prêt à fendre sa faillance. Pour ma part, je me fendis d’un nouveau sourire, tentant de l’amadouer.

« Ça va, färgrik , je te trouve très beau ». La porcelaine rosit un peu... « Tu veux bien me donner un peu de sucre ? Je m’appelle Aidan.. ou Blake, comme tu préfères ». Le sucrier haussa son bec verseur. « M’en fiche ». Mais me servis néanmoins du sucre. Encore. Encore. Encore. J’étais fasciné par ses mouvements et en avais oublié de lui dire de stopper, ce que je fis de suite. J’avais vu un dessin animé, sur ce monde, ou une souris en peignoir rouge enchantait des balais pour faire le ménage à sa place. Ça n’avait pas bien tourné et me rappelait mes propres déboires dans mon monde, en ayant plus ou moins essayé de faire la même chose. J’en avais été bouleversé, comme si quelqu’un ici avait voulu me donner un avertissement. Mais le créateur semblait mort, hélas, aussi je ne pu jamais savoir s’il était un sorcier, lui aussi. Mais avec un nom pareil, nul doute que ce « walt » en était un.

Färgrik ne pouvait pas parler, mais il s’exprimait facilement avec des mimiques. Il me fit beaucoup rire. Mais j’avais tout de même l’esprit préoccupé par l’invasion en cours. J’irai peut-être chercher conseil auprès de Dante, car après tout j’étais venu pour lui…
« Qu’en penses-tu ? dois-je m’impliquer là-dedans ? »

Le petit sucrier s’énerva. S’agitant partout, il mit du sucre sur toute la table, et en profita pour faire des dessins dedans. J’y étais dessiné en mode « bâton », en train de rien foutre chez moi pendant que des gens se faisaient tuer dehors. Puis il me dessina avec une cape de super héros et tapota vivement ce dessin, avant de venir me cogner avec son bec à verser le sucre…
Soupir...

« eh bien, on dirait que tu vas me servir de conscience humm ? très bien, très bien, je vais voir ce que je peux faire… »


Agir. Oui... mais dans un monde que je ne connais pas, et avec si peu d’information… De ce que j’en savais, il y a un certain nombre de portails qui se sont ouvert dans toute la ville, et peut être même sur toute la terre. Des portails provenant d’une dimension plutôt hostile à la nôtre. Je n’avais jusqu’ici que « jouer » avec différentes réalités de mon propre monde, et fait quelques voyages dans des mondes anodins, ou tout simplement beaux. Je n’étais pas vraiment préparé à affronter une véritable invasion et me sentais un peu en dessous du niveau requis.

UNISON avait besoin de volontaires, vu l’invasion Hamelin, chinatown et ailleurs. Cependant, je me sentais spontanément une affinité avec la colline aux lanternes… Ma nature même me faisait parfois prendre des décisions importantes sur une rime ou une émotion.

Prenant mon sac sans fond,
Courage en bandoulière,
je quittais ma maison,
Färgrik en fut très fier.

Nul besoin de courage quand on a des lumières
nul envie de bravoure, ni de sordides cimetières,
Mais un peu de magie, une lampée de sautern,
et le voyage, ami, vers la colline aux lanternes…


Arrivé sur les lieux, dont l’église et le palais était les points les plus remarquables, je sentis une atmosphère lourde, et fut immédiatement sur le qui-vive… Ma mère me disait qu’il fallait toujours avoir des plans, j’aurai aimé mieux l’écouter, à présent que j’étais sur place….



 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 8 Fév 2018 - 5:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

Faelan Blackbird
Vigilant Indépendant

Personnage
La Morrigan
ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 732
ϟ Nombre de Messages RP : 307
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)/Gabrielle Tessier/LotusGraphics
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Bel accent irlandais.
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Ses cicatrices ont disparues (pour ceux qui l'ont connu avec des cicatrices)
ϟ Pouvoirs : Tous les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal
Communication
Classeur de Collection
Mes exploits

Joueur
La Morrigan
ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 732
ϟ Nombre de Messages RP : 307
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)/Gabrielle Tessier/LotusGraphics
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Bel accent irlandais.
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Ses cicatrices ont disparues (pour ceux qui l'ont connu avec des cicatrices)
ϟ Pouvoirs : Tous les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal
Communication
Classeur de Collection
Mes exploits

Quand il ne reste rien, il y a la place pour tout
Coming down from the mountain, She's a killer machine, Arm strong and her aim is true, And now she's looking at you. She's got force like a tiger; she’s the style of a dragon. When she's making her move, There's nothing you can do!

Faelan & Blake ;
En plein essor, Faelan parcourait le ciel gris de Star City. À la suite de quelques battements d’ailes, elle décida de s’arrêter sur le toit d’un bâtiment. Elle reprit forme humaine, déplaça une mèche de cheveux qui lui bloquait la vue et considéra longuement un message sur son téléphone intelligent. Son client lui donnait rendez-vous à la colline aux lanternes et elle n’était plus bien loin. Elle avait un mauvais pressentiment en songeant à cet endroit, mais la personne qui souhaitait si secrètement la rencontrer ne voulait pas d’un lieu public ordinaire. Ça sentait cruellement l’embuscade, mais ce n’était certainement pas un petit monsieur ElCaminoX300 de pacotille qui pouvait lui faire de mal.

Elle soupira, puis se métamorphosa à nouveau sous sa forme d’oiseau noir. Le corbeau s’installa sur un courant d’air froid et se laissa tranquillement planer vers la fameuse colline aux lanternes. Visiblement, elle avait des doutes sur la sécurité de l’endroit. Non seulement devait-elle se rendre à un endroit qui avait eu beaucoup d’ennuis avec les créatures du Terminus, mais elle savait aussi qu’il s’y trouvait une Église. Ce n’était pas un endroit pour lequel elle possédait beaucoup d’appréciation.

*

L’avatar de la Morrigan vola jusqu’au sommet de la colline sans efforts. Quand on était un oiseau, le transport était bien aisé. La joie de ne pas avoir à se faire suer dans un autobus ou un taxi louche! Faelan se posa paresseusement sur la solide branche d’un arbre légèrement incliné. Son regard de corvidé arpenta les alentours en tentant de localiser la personne qui aurait pu être son client. Les lieux étaient particulièrement déserts, même les oiseaux semblaient bouder le terrain religieux. « Quand les oiseaux se taisent, ce n’est jamais un bon signe » songea froidement la sorcière en toisant le fameux bâtiment religieux. Elle croassa dédaigneusement, ce qui poliment en langue humaine signifiait misère !

Ses yeux sombres se posaient finalement sur une soudaine présence sur les lieux. Un homme était arrivé juste comme ça, l’air louche. C’était une pensée peu objective, tout les hommes étaient louches aux yeux de l’avatar de la Morrigan. Les sourcils plumeux du corbeau se plissèrent sous la suspicion.

Faelan sautilla jusqu’au bout de la branche et prit son envol en direction de l’intrus. Le manque de col roulé ridicule indiquait qu’il n’était pas un prêtre ou un révérend, peu importe comment on appelait l’homme dominant une église chrétienne ! Quoique, est-ce que les révérends s’habillaient normalement comme tout le monde ? Ah non, il était trop jeune pour être un révérend. Les jeunes hommes ne s’intéressaient que très peu à la religion, si ?

Elle piqua du bec en ligne droite et atterrit brusquement à cinq mètres du mâle inconnu avant de reprendre forme humaine, accroupie un genou à terre et le capuchon de sa tenue de culte remontée au-dessus de sa tête. Son arrivée devait paraître si cliché avec son allure de femme mystérieuse encapuchonnée et ses airs mystiques ! « Pff » souffla la voix d’Abigail dans sa tête.

- Vous ne ressemblez pas à un monsieur ElCaminoX300, clama un peu froidement Faelan en considérant les pieds de l’inconnu.

Elle se leva ensuite, plantant ses pieds fermement dans le sol. Avant de redresser la tête vers l’homme, elle recouvrit le haut de son visage de son masque de corbeau. La sorcière le dévisagea ensuite effrontément.

- Qu’est-ce que vous faites ici, si tôt le matin* ? dit-elle en le regardant suspicieusement.

Avant même d’avoir la possibilité de recevoir une réponse à sa question, Faelan fut tout à coup surprise par un terrible cri provenant de l’église. Un cri bruyant digne des films d’horreur. On aurait cru que quelqu’un se faisait massacrer pour avoir confessé un péché de trop. Son attention complètement arrachée de la présence masculine, la sorcière se dirigea immédiatement vers l’Église. Elle ravala son dégoût face à cette détestable religion et fit apparaître une grossière lame de glace dans sa main droite. Elle dissimula son arme improvisée dans son dos.

Jet de dé 1 :
Succès – Les portes de l’Église sont déverrouillées.
Échec – Les portes de l’Église sont verrouillées.

Faelan agrippa fermement la poignée de porte, mais celle-ci de bougea pas d’un centimètre ! Elle écrasa ensuite son poing fermé sur la surface boisée, un, deux, trois coups pour la chance, mais la sorcière ne reçu aucune réponse quelconque. Un nouveau cri retentit derrière la vieille entrée. L’hurlement pouvait faire glacer le sang de plus d’un, mais Faelan n’était pas une petite nature.

- Il y a quelqu’un là-dedans ? s’enquit l’avatar de la Morrigan à voix haute en cherchant un endroit par lequel elle pourrait rentrer. Il y avait bien des fenêtres, peut-être pourrait-elle en défoncer une avec l’aide d’Abigail ?

Son unique réponse fut une voix féminine qui hurla une dernière fois au-delà des fichues portes fermées à double tour, le bruit d’un objet fracassé et puis plus rien, seulement qu’un anormal silence. Faelan se mordilla nerveusement la lèvre inférieure. Elle allait défoncer une fenêtre, elle se foutait royalement de ruiner le physique d'une Église de toute façon!

Spoiler:
 


b l a c k f i s h

 
Revenir en haut Aller en bas


They will never hurt me again. Nobody will be able to hurt me. I am the storm, the sun that burns, the ice that freezes and the flood is me. I will become so powerful that as long as the world exists,
there will be no sorcerer more powerful than me!
by wiise

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 8 Fév 2018 - 5:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6586
ϟ Nombre de Messages RP : 6180
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6586
ϟ Nombre de Messages RP : 6180
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Faelan Blackbird' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Quand il ne reste rien, il y a la place pour tout...[rp libre] Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 8 Fév 2018 - 10:48 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur

Il est à noté qu’à ce stade du récit, tout devenant plus étrange, le jeune enchanteur préféra s’éloigner un peu de lui-même, et raconter cette histoire de façon moins personnelle. Sa témérité lui coutait régulièrement assez cher, et il était un peu dépité de se retrouver dans un tel endroit, a cause d’un stupide sucrier qui voulait faire de lui un héros. On a les amis qu’on mérite. En l’occurrence, se fabriquer un ami quasi imaginaire devait forcément avoir des conséquences. Sa conscience était donc devenue une petite boule de nerf sucrée et décoré comme une Fayence. Il ne s’en tirait pas si mal, certains avaient une conscience sombre, éteinte, ne sachant même plus s’exprimer. Bien entendu, le fait que sa conscience n’ait pas de parole, mais se fasse comprendre avec des gestes et des actes, devait forcément amener à ce genre de situation : foncer tête baissée, sans plan, avec juste un sac à malices, dans l’inconnu.

L’histoire de sa vie…

La tête de linotte au grand cœur regardait de ses yeux verts mouchetés d’or la scène. Tout dans l’atmosphère respirait le danger, la peur, mais aussi, bien sûr, cet état incomparable qu’il aimait retrouver. Qu’est-ce qui l’attendait ici, et aurait-il les moyens d’agir.

Se rapprochant de l’église si caractéristique, qui devait, en d’autre temps, rassurer et protéger, mais qui, vu la situation actuelle était surtout empreint de mysticisme, Blake se demanda pourquoi, en particulier, avait-il été attiré ici ? En général, il avait tendance à se trouver au mauvais endroit au mauvais moment, et toute la subtilité et le challenge était de transformer cette vérité en une autre : il était la ou il devait être, exactement.

Humant l’atmosphère, en quête d’un indice ou d’une direction, Blake ne fit pas attention à l’oiseau sombre, dont les plumes lui rappelleraient à coup sur la chevelure de sa mère disparue. Il se sentait cependant observé, mais c’était de toute façon un sentiment qu’il avait l’impression de cultiver avec entrain dans le jardin de son ego.

Il sursauta alors que le corbeau se posait non loin de lui. Il aimait cet oiseau en particulier, trouvant ridicule les notions négatives qu’on lui accordait. Les vagues notions de chamanisme qu’il connaissait lui avaient démontré le contraire, et il considérait depuis ce volatile comme un messager à respecter, un agent du destin, ou un annonciateur. Il ne s’attendait cependant pas à ce que l’oiseau prît la forme d’une jeune femme, dont le visage lui était pour le moment caché, mais dont la voix avait un agréable goût de réglisse épicé.

Heureusement pour le jeune enchanteur, tous les mots et toutes les voix n’avaient pas de goût, sinon il aurait été obèse de verbes... Mais quand la magie s’en mêlait, alors il pouvait sentir et gouté ce genre de concept. Si toutefois il était rassasié, il arrivait cependant à museler cette partie un peu étrange de son pouvoir.

"Vous ne ressemblez pas à un monsieur ElCaminoX300"
fit la voix de réglisse. Pour un peu, blake aurait battu des mains devant une telle apparition. Toute sa culture était devant lui, personnifiée. Et il n'avait aucune idée de ce que pouvait être un Caminox300.

« Êtes-vous une messagère ? Ma mère m’a appris bien des choses sur le corbeau. Sa chevelure était cousine de vos plumes… Peut-être êtes-vous un esprit protecteur ou vindicatif ? Je me rappelle ceci… »

Le pauvre faisait fausse route, bien sûr, mais dans les traditions irlandaises et celtiques, il y avait une danse-offrande, une présentation pour ainsi dire, que tous les jeunes hommes connaissaient, et à laquelle les jeunes dames répondaient par leur propres pas. Il l’exécuta alors, avant de devenir rouge pivoine lorsqu’il se rendit compte qu’il n’avait pas affaire à un esprit.
A sa question suivante, il commença a répondre, dans sa tête.

« C’est mon sucrier qui m’a .. Humm… Disons que je veux faire quelque chose, pour donner une chance à ce lieu. Cette invasion salit tout, il doit bien il y avoir un moyen de … de rendre ça moins crade… »


Son langage était moins emprunté qu’a l’époque ou il était un jeune seigneur irlandais se battant pour survivre. Mais un cri provenant de l’église avait noyé son explication, avant qu’il puisse la prononcer. Sans doute était-ce pour le mieux. Le cri lui vrilla les tripes, car au-delà de la douleur qu’il charriait, il sentait à plein nez le maléfice ou la perversion.

Il fut surpris, et intéressé, de voir apparaitre une lame de glace dans les mains de la sorcière, à défaut d’une autre qualification, et retint son souffle lorsqu’elle tenta d’ouvrir les portes. Il n’avait aucune idée de ce que les deux mystiques allaient trouver de l’autre côté. Confusément, il se dit aussi que ce n’était pas une mauvaise idée de masquer son identité comme elle le faisait. Il avançait à visage découvert, naïf nouvel arrivant dans cette dimension.

Les portes restèrent closes, même après qu’elle ait frappé, et sa question resta elle aussi sans réponse, si ce n’est un nouveau cri. Quelque chose se brisa derrière la porte, en même temps que l’espoir de sauver la personne qui y était séquestrée…

Fronçant les sourcils, Blake s’approcha de la porte, et fit un signe devant lui, comme si il écartait un rideau. On entendit un cliquetis, des grincements, et la porte s’ouvrit d’elle-même, comme si elle s’animait.

Jet de Dé 1 :
succès – La femme est encore vivante, mais liée à une sorte d’autel sacrificiel
Echec– Elle git, morte, le cœur arraché, du sang coulant le long de l’autel, la croix du christe inversée et déposée à son chevet.

Jet de Dé 2 (si femme encore vivante)
succès – L’officiant est en train de décrocher la croix, pour faire son sacrifice et a brisé un chandelier au passage
Échec : il s’apprête à plonger son poignard dans le cœur de la femme.

Jet de dé 3 (si femme morte)
réussite – il vient juste de la tuer et les deux héros ont l’avantage de la surprise
échec – il s’attend à leur venu, et il a projeté sur eux des lames d’obsidienne.


La scène qui s’offrit aux deux mystiques n’était pas bien reluisante. Même si la religion représentée ici ne l’intéressait guère, Blake savait reconnaitre une désacralisation et, sans doute, un rituel de sacrifice. La magie du sang et les sacrifices, dans ce contexte, ce n’était jamais très bon. Rien de bien ne pouvait arriver ici. Une femme, sans doute celle qui avait crié, était allongée, nue, sur un autel, qui devait sans doute servir aux sermons à la base. Des filets de sang coulaient à ses hanches et à ses jambes, mais sa poitrine se soulevait encore, bien qu’elle soit évanouie. Elle était fermement attachée, et une forme massive, dont les mains se terminaient par des griffes, mais dont la silhouette était tout de même résolument humanoïde, s’apprêtait à plonger un poignard incurvé dans le cœur de sa victime. Dame corbeau et le jeune enchanteur étaient loin mais il ne serait pas dit qu’ils ne tenteraient pas quelque chose. Non pas pour être le parangon de cette religion, mais parce qu’il il y avait trop de choses malsaines qui arrivaient depuis quelques temps dans différents quartiers de Star City, et qu’il fallait, d’une façon ou d’une autre, faire quelque chose pour endiguer cette invasion. Les envahisseurs quel qu’ils soient n’étaient jamais doué de mansuétudes et venaient rarement pour proposer une ère de paix et de prospérité. Qui plus est quand ils venaient d’une autre dimension.

Blake n’avait pas de boule de feu à envoyer, ni de pics de glaces à faire tomber du plafond, et croyez bien qu’il le regrettait. Mais il pouvait tout de même tenter de gagner du temps et en laisser ainsi à dame corbeau. Le poignard était métallique. Étrange, mais métallique. Blake connaissait un tour pour s’éclairer quand les bougies ou l’électricité venaient à faire défaut. Utilisé de façon anodine, cela servait juste à économiser sur la facture d’électricité ou à créer une ambiance chaleureuse. Mais…

Soufflant-sifflant des mots en celte ancien, Blake visualisa les petits reflets de lumière existant sur le poignard. Et il les encouragea, comme une mère pousse son enfant à nager seul, ou à pédaler sans assistance. Flattés, les petits fragments de lumière se mirent à vouloir prouver qu’ils pouvaient faire bien plus, et plus fort. Tout d’un coup, le poignard devint si lumineux que le sacrificateur fut ébloui et du le lâcher, de peur sans doute qu’il ne recèle une magie plus offensive. Ce court répit devait être mis à contribution. Comptant sur la belle femme-corbeau, qui avait été épargnée par la lumière, tout comme lui, il mit à profit ces quelques instants pour se rapprocher rapidement, prêt à agir de nouveau. Il avisa les chaises, les bancs, et se dit qu’ils feraient des aides appropriées pour faire trébucher leur adversaire s’il le fallait. Mais était-il vraiment seul ?



 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 8 Fév 2018 - 10:48 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6586
ϟ Nombre de Messages RP : 6180
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6586
ϟ Nombre de Messages RP : 6180
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Blake Correy' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Quand il ne reste rien, il y a la place pour tout...[rp libre] Reussite

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Quand il ne reste rien, il y a la place pour tout...[rp libre] Echec

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Quand il ne reste rien, il y a la place pour tout...[rp libre] Reussite
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 8 Fév 2018 - 22:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

Faelan Blackbird
Vigilant Indépendant

Personnage
La Morrigan
ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 732
ϟ Nombre de Messages RP : 307
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)/Gabrielle Tessier/LotusGraphics
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Bel accent irlandais.
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Ses cicatrices ont disparues (pour ceux qui l'ont connu avec des cicatrices)
ϟ Pouvoirs : Tous les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal
Communication
Classeur de Collection
Mes exploits

Joueur
La Morrigan
ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 732
ϟ Nombre de Messages RP : 307
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)/Gabrielle Tessier/LotusGraphics
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Bel accent irlandais.
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Ses cicatrices ont disparues (pour ceux qui l'ont connu avec des cicatrices)
ϟ Pouvoirs : Tous les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal
Communication
Classeur de Collection
Mes exploits

Quand il ne reste rien, il y a la place pour tout
Coming down from the mountain, She's a killer machine, Arm strong and her aim is true, And now she's looking at you. She's got force like a tiger; she’s the style of a dragon. When she's making her move, There's nothing you can do!

Faelan & Blake ;
Faelan s’apprêtait à défoncer une vitre poussiéreuse quand elle entendue l’inconnu arrivé dans son dos. Il avait écouté les hurlements d’une personne qui semblait se faire ouvrir le ventre et il était toujours là? Quand elle perçue subitement les cliquetis typiques d’une porte qui se déverrouillait, la femme corbeau fixa immédiatement le jeune homme. Les portes s’ouvrirent comme par magie, littéralement, puis la sorcière fonça à l’intérieur. Elle n’avait pas le temps de s’occuper de l’étrangeté du magicien qui s’était joint à elle.

Faelan reconnut aussitôt un rituel de sacrifice et se mit aussitôt en position défensive. Ses yeux habiles parcoururent immédiatement l’état des lieux. La religion affectée présentement n’était pas pertinente, mais une âme innocente allait être arrachée à la vie s’ils ne faisaient rien dans l’immédiat. Son regard quitta la silhouette nue et ensanglantée étendue sur l’autel qui n’avait certainement pas été créé à la base pour ce genre d’activité anormale. Elle n’allait pas pouvoir lui sauter dessus à temps…

À peine sa pensée eut le temps d’effleurer son esprit que le temps lui tomba dans les mains. Le poignard de sacrificateur se mit à reluire avec force, le surprenant par la même occasion. Animée par l’adrénaline du combattant, Faelan se projeta vers l’avant et débuta un sprint digne d’un athlète olympique en direction du malfaisant. Pleine d’énergie en ce beau matin, elle invoqua l’énergie froide d’Abigail dans sa main droite et la fit propulsée vers la lame qui était tombée au pied du criminel.


Jet de dés 1:
Succès - L'arme du malfaisant est encastrée dans un cocon de glace sur le sol, impossible pour l'instant de l'en sortir.
Échec - L'arme est partiellement recouverte, mais un bon effort peut l'en sortir.

Jet de dé 2:
Succès - Faelan arrive à déstabiliser son adversaire.
Échec - Faelan n'arrive pas à déstabiliser le vilain.

Jet de dé 3:
Succès - Faelan arrive à protéger le corps de la victime inconsciente.
Échec - Faelan n'arrive pas à sécuriser le corps de la victime inconsciente.

Le missile glacé manqua sa cible de peu et ne recouvrit que très partiellement l’arme du malfaiteur. Cet échec ne dérangea pas Faelan pour autant, car elle s’élança juste devant son adversaire et lui envoya une épaule chargée de l’énergie glacée d’Abigail. L’effet de surprise et la force des deux entités magiques eurent l’effet de la charge d’un taureau furieux. L’assaillant tituba vers l’arrière et s’écrasa sur son énorme séant non s’en tenter de s’en prendre à elle avec ce qui ressemblait à des griffes, mais il évita l’assaut en faisant un bond vers l’arrière. Avec une agilité qu’elle ne reconnaissait pas, Faelan rejoignit l’autel en vitesse. Une fois devant le corps d’une blancheur mordeur, elle se dépêcha d’invoquer la froideur de son joyau afin de faire apparaître un dôme de glace autour de la victime et ainsi la protéger. Son projet fut interrompu lorsqu’un large objet fut propulsé avec force dans sa direction. L’avatar de la Morrigan ne su pas éviter cette attaque-là et se ramassa un banc d’église constitué de bois lustré de plein fouet. La force de l’impact la projeta sur un mur, mais Abigail la préserva des plus gros dégâts. Cela ne signifiait pas qu’elle n’était nullement sonnée par le coup.

- Saloperie, souffla la sorcière ennuyée en se relevant en vitesse en titubant.

Ses yeux s’ouvrirent subitement en apercevant son adversaire foncer dans sa direction, son arme fétiche dans son poing. Et merde, ça se levait plutôt vite les assassins.



b l a c k f i s h

 
Revenir en haut Aller en bas


They will never hurt me again. Nobody will be able to hurt me. I am the storm, the sun that burns, the ice that freezes and the flood is me. I will become so powerful that as long as the world exists,
there will be no sorcerer more powerful than me!
by wiise

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 8 Fév 2018 - 22:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6586
ϟ Nombre de Messages RP : 6180
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6586
ϟ Nombre de Messages RP : 6180
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Faelan Blackbird' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Quand il ne reste rien, il y a la place pour tout...[rp libre] Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Quand il ne reste rien, il y a la place pour tout...[rp libre] Reussite

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Quand il ne reste rien, il y a la place pour tout...[rp libre] Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 9 Fév 2018 - 0:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur

Non, jamais il n’avait été confronté à ça. Des batailles il en avait mené, il en avait gagné et il en avait fui. Mais il était alors un enchanteur parmi les hommes, donnant un coup de pouce à certains, entravant d’autres. Il avait eu son lot de quêtes mystiques, mais, même s’il se targuait d’avoir mis quelques épines dans les bottes de magiciens noirs, si toutefois cette couleur avait une quelconque valeur, il n’avait pas affronté jusqu’ici ce qui semblait être un démon. Ou alors sa mémoire lui faisait défaut, et, comme ça arrivait parfois, des informations lui reviendrait… Maître Cyllian avait tissé une tapisserie si complexe dans son esprit, pour lui permettre d’atteindre son potentiel, que lorsqu’il avait malencontreusement dénoué certains liens, il avait un peu… foutu le Bazard dans son cerveau.

Les lumières, encouragées par les paroles de l’enchanteur, s’étaient endormis, après un dernier rot lumineux, comme si elles tiraient la langue au sacrificateur. Mais ce qui surpris Blake fut la vitesse de réaction et le panel pour le moins impressionnant des sortilèges que déploya Dame Corbeau. Un projectile de glace, qui semblait être son élément de prédilection, fusa vers le poignard, afin, sans doute de bloquer définitivement la possibilité de s’en servir. En effet, il était fort peu probable que ce sacrifice puisse se faire avec un vulgaire poignard. L’aspect et le métal était en effet très étrange. Son sort, cependant, sembla partiellement atteindre son objectif, peut-être parce que le maitre du poignard avait sa volonté aussi aiguisée que sa lame, et pouvait combattre la magie.

Mais la charge de la jeune femme athlétique atteignit, elle, son but, et elle fit montre d’une force impressionnante, suffisante pour renverser la silhouette massive et inhumaine de leur adversaire. Un bruit sourd et mat, au gout de poubelle, indiqua à Blake que la dangerosité de leur ennemi commun n’était pas du tout à la baisse. Surtout, il se méfiait car à tout moment pouvait surgir d’autres horreurs. Il était rare que de tels monstres soient seuls, ou alors parce qu’ils avaient des possibilités à la mesure de leur ego, ce qui n’était guère mieux.

De nouveau, Blake sentit se condenser des énergies glaciales, provenant de Dame Corbeau. Il n’en était pas sur, mais elle semblait vouloir protéger, par une sorte de bouclier ou dôme, la sacrifiée. Ce qui attira l’attention de l’enchanteur sur elle, et il fut soudain sur qu’elle était spéciale. Ce n’était pas une simple humaine, ni même une simple religieuse. Il y avait comme une odeur de magie, bien qu’indéfinissable. Ses sens n’étaient pas très précis en ce domaine.
Dame Corbeau n’eut pas le temps de terminer son sortilège, et fut violemment percutée par un banc, projeté avec une grande force par leur adversaire. Le démon, faute de meilleure description, avait récupéré son poignard et fonçait vers la sorcière de glace… Il fallait agir.
Se concentrant sur les bancs sur son passage, il leur intima de bouger, de le faire trébucher.

Jet de dé un
Réussite : Un banc s’anime et se met sur le passage du démon, le faisant tomber et l’entravant partiellement.
Échec : il s’anime, certes, mais pas assez vite pour le coincer

Jet de dé 2
Succès : Le sol devient glissant, sous les pas du combattant
Échec : l’enchantement ne prend pas.

Jet de dé 3 :
rencontre aléatoire…

Se concentrant, Blake ne mis pas longtemps à animer un banc, qui, s’étirant comme un chat au soleil, mit, lui, trop de temps à agir selon ses directives. Techniquement, c’est lui qui le dirigeait, mais certains objets avaient parfois une résistance au mouvement. Ce fut hélas le cas ici, et l’assaillant, bien que surpris, ne fut pas entravé pour autant.

Murmurant les mots glissants, appris aux détours de conversations politiques, Blake essaya ensuite de faire glisser le sol, mais, la encore, peut-être dû à la nature intrinsèque des lieux, l’enchantement ne pris pas, et après une vague lueur sur le sol, ce dernier resta aussi poussiéreux et stable qu’avant.

Cependant, un énorme fracas parvint de derrière l’autel, et une créature monstrueuse, trop grande pour lui, trop puissante pour eux, semblait vouloir signifier la fin de cette aventure. On pouvait l’apercevoir via un vitrail brisé, qui avait du être magnifique. Son cœur battant à tout rompre, Blake remarqua un cercle d’invocation à ses pieds. Elle n’était pas encore complètement la, sinon ce lieu et les deux magiciens auraient été perdus.
« il faut arrêter son invocation ou tout est perdu », cria -t-il, tel captain obvious, comme lui aurait dit son ami cypher, un informaticien de talent qu’il avait connu dans un autre monde.

Dame Corbeau semblait pouvoir encaisser le nouveau choc, mais, pour sa part, il se sentait bien inutile


 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 9 Fév 2018 - 0:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6586
ϟ Nombre de Messages RP : 6180
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6586
ϟ Nombre de Messages RP : 6180
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Blake Correy' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Quand il ne reste rien, il y a la place pour tout...[rp libre] Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Quand il ne reste rien, il y a la place pour tout...[rp libre] Echec

--------------------------------

#3 'Des Ombres dans la N' :
Quand il ne reste rien, il y a la place pour tout...[rp libre] Charognard
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 9 Fév 2018 - 4:06 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

Faelan Blackbird
Vigilant Indépendant

Personnage
La Morrigan
ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 732
ϟ Nombre de Messages RP : 307
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)/Gabrielle Tessier/LotusGraphics
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Bel accent irlandais.
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Ses cicatrices ont disparues (pour ceux qui l'ont connu avec des cicatrices)
ϟ Pouvoirs : Tous les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal
Communication
Classeur de Collection
Mes exploits

Joueur
La Morrigan
ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 732
ϟ Nombre de Messages RP : 307
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)/Gabrielle Tessier/LotusGraphics
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Bel accent irlandais.
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Ses cicatrices ont disparues (pour ceux qui l'ont connu avec des cicatrices)
ϟ Pouvoirs : Tous les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal
Communication
Classeur de Collection
Mes exploits

Quand il ne reste rien, il y a la place pour tout
Coming down from the mountain, She's a killer machine, Arm strong and her aim is true, And now she's looking at you. She's got force like a tiger; she’s the style of a dragon. When she's making her move, There's nothing you can do!

Faelan & Blake ;
Il il était doué pour ouvrir des portes, mais il n’avait certainement pas d’innombrables talents pour lui venir en aide dans la situation présente. Les hommes n’étaient jamais là quand on avait réellement besoin d’eux, assurément. Celui qu’elle décrit affectueusement comme étant un démon chargea vers elle avec force, visiblement furieux d’avoir été ainsi dérangé. Quel débutant, s’il voulait s’adonner aux exercices de la magie du sang, il aurait mieux fait de bâillonner sa victime plutôt que de lui laisser le temps de crier à l’aide, même dans un lieu déserté à cette heure-ci. Elle sent le mur vriller derrière elle, puis la voit du magicien qui se fait entendre, mais la sorcière n’avait pas l’option de la conversation.

Lorsque l’ennemi fut suffisamment prêt pour presque lui défoncer la figure, Faelan se métamorphosa en corbeau juste au dernier instant et frôla le flanc de vilain sorcier de son corps plumeux. Elle fuit en direction du sacrifice humain et se posa sur l’autel pour reprendre sa forme initiale. Il y eut des craquements d’os et des étirements de muscles et elle fut à nouveau humaine. L’Irlandaise posa ses yeux foncés sur l’inconnu, elle était grandement dérangée par son manque… d’utilité.

- Si je ne peux ne pas compter sur ta magie, utilise tes muscles masculins, prend la dans tes bras et mène cette femme hors d'ici ! cracha-t-elle dans sa direction avant de faire réapparaître sa grossière lame de glace avant de trancher les liens de la femme toujours inconsciente. L’être mesquin revenait vers le magicien et la sorcière. Son air coriace indiquait qu’ils allaient grandement payés pour leur affront. Ton intimidation ne fonctionnera pas sur moi, elle ignora complètement le garçon à ses côtés, je représente celle qui cause les ravages de la guerre et qui sème la peur dans le cœur de l’Homme, viens danser avec moi !

Depuis sa participation à l’invasion du Terminus le cinq décembre dernier, elle se sentait imprégnée d’un courage à toute épreuve, mais cela ne signifiait pas qu’elle n’était plus sans sagesse. Si elle devait poursuivre cet affrontement, il vaudrait mieux pour elle de se retrouver dans un lieu plus ouvert. Le cercle d’invocation demeurait cependant un problème qu’elle devait régler. La bête qui semblait vouloir apparaître à l’extérieur ne devait pas rejoindre leur petite fête improvisée. Elle n’était pas en mesure de le défaire, ou du moins, pas toute seule et elle ne comptait pas sur l’autre homme pour lui offrir un coup de main extraordinaire.

- Oighear scaip* ! invoqua Faelan alors que la glace sombre d’Abigail se matérialisait sous ses yeux sous la forme de cinq tessons de glace longs comme ses bras. É a fháil* !

Jet de dé 1 :
Succès – Le sacrificateur est fortement blessé.
Échec – Le sacrificateur est blessé, mais n’est pas handicapé par ses blessures.

Jet de dé 2 : Si succès au 1
Succès – Le sacrificateur est empalé au mur derrière lui.
Échec – Pas de brochette aujourd’hui.

Tchac, tchac, tchac. L’imbécile n’avait pas vu venir les dards tranchants d’Abigail foncer sur lui à toute vitesse et avec une telle brusquerie ! Le premier tesson se figea dans sa cuisse en le plaquant au mur avec force. C’était la vengeance de Faelan pour lui avoir lancé un banc d’église en pleine figure. Le deuxième dard se figea dans son épaule gauche, la faisant saigner abondamment d’un fluide poisseux et dégoûtant. D’ailleurs une odeur écœurante et nauséabonde s’immisça dans la large pièce, mais la sorcière n’était pas certaine que ça provenait du liquide vital du sacrificateur. Son troisième dard, quand à lui s’empala dans le bras armé de la chose et le trancha carrément. Le membre tomba mollement sur le plancher sale suivit d’une gerbe de sang peu ragoûtante et du cliquetis métallique de son poignard qui se retrouve une nouvelle fois par terre.

- Que ce soit de la magie noire ou de la magie du sang, si le sacrifice promit n’aboutit pas, alors tu peux dire au revoir à ta bestiole !

Les murs tremblèrent violemment autour d’eux. Un nouveau grondement se fit entendre. Faelan pouvait être satisfaite d’avoir mis un terme au sacrifice, ce qui pouvait soit annuler sèchement l’invocation ou du moins, la ralentir et leur offrir le temps nécessaire pour une meilleure solution. Visiblement, le projet du sacrificateur ne s’était pas dissipé avec la violence imposé sur son corps purulent ou le sauvetage in extremis de l’inconscience étrangère, alors ils devaient trouver une solution à tout cela ! Ils parce que franchement, ce magicien n’allait certainement pas la laisser tout faire avec ses propres moyens.


Spoiler:
 



b l a c k f i s h

 
Revenir en haut Aller en bas


They will never hurt me again. Nobody will be able to hurt me. I am the storm, the sun that burns, the ice that freezes and the flood is me. I will become so powerful that as long as the world exists,
there will be no sorcerer more powerful than me!
by wiise

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 9 Fév 2018 - 4:06 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6586
ϟ Nombre de Messages RP : 6180
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6586
ϟ Nombre de Messages RP : 6180
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Faelan Blackbird' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Quand il ne reste rien, il y a la place pour tout...[rp libre] Reussite

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Quand il ne reste rien, il y a la place pour tout...[rp libre] Reussite
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 9 Fév 2018 - 10:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur

Quelque part, l’enchanteur fut rassuré de voir le regard que lui lançait dame Corbeau. Certes, c’était un regard hautain et de reproche, mais au moins l’on pouvait y lire la détermination, et l’absence de peur. Elle allait agir, et ne se laissait pas impressionner par la situation. Souvent, tout n’était qu’une question de timing, c’est ce que lui répétait son instructeur à l’épée. Comme tous les hommes en âge de se battre à l’époque, qui était une époque violente, Blake, qui s’appelait alors Aidan avait appris le combat rapproché et le combat à l’épée. Depuis, il continuait à pratiquer, sans grande conviction, mais par habitude. Il aurait adoré avoir une épée, la, tout de suite. Le timing, Dame Corbeau le maitrisait à la perfection, puisqu’il ne resta que le corbeau, qui esquiva ainsi une attaque autrement dangereuse.

Elle reprit forme humaine près de la belle endormie, avec un craquement qui aurait ravis bon nombre d’ostéo et quelques kinés. Ce n’était jamais bon quand quelqu’un faisait craquer ainsi ses cervicales. Souvent, les reproches arrivaient, aussi claquants et grinçant que l’étaient les craquements.

Blake laissa tomber son emprise sur le banc, devenu inutile au moment présent. De nouveau ce regard hautain… Eh bien, il ne faisait pas bon être son ennemi, sur son chemin, ou simplement un mauvais jour semblait-il. Cependant elle avait raison, il fallait avant tout sortir cette femme de cet endroit. Plus loin elle serait du lieu du sacrifice, moins son influence viendrait renforcer ce dernier et donc l’invocation plus loin, si toutefois c’était le seul lien existant. Il remarqua cependant avec quelle saveur elle avait prononcé le mot « homme », et tout ce qui y était associé. La gent masculine n’avait pas l’air d’avoir gagné ses faveurs, et, dans le cas présent, rien de ce qu’avait fait Blake ne pouvait atténuer ce gout de confiné et d’herbes séchée qu’il avait senti au moment ou elle lui reprochait de ne servir à rien.

Sa provocation envers le sacrificateur ne resta pas inaperçue. Se rapprochant de la belle endormie, Blake la pris dans ses bras. Elle était légère comme une plume, mais tellement faible… Pour la deuxième fois, Blake se dit qu’il y avait quelque chose de spécial en elle. Un parfum de surnaturel, mais d’une catégorie qu’il n’avait encore jamais rencontrée. Il n’arrivait pas à associer cette sensation, ce parfum, à ses connaissances. Ce serait pour plus tard, semble -t-il. La furie qui lui servait de partenaire invoqua de nouveau la glace, sous la forme de piques énormes et virulents. Ils filèrent vers le démon, et l’empalèrent carrément au mur, sans aucun effort apparent.

Tout était arrivé si vite et si violemment que Blake avait été surpris, et encore plus par la diatribe de la sorcière de glace, qui lui rappelait par bien des côtés sa mère disparue et la fureur qu’elle pouvait placer dans certains combats. Le sang, si l’on pouvait l’appeler ainsi, qui coulait de cette chose sentait l’acide et le goudron et quand le bras tomba, avec le couteau, sur le sol, dame Corbeau, bravache, lui signifia que son sacrifice n’allait pas si bien se passer que ça… Cependant, même ainsi, la monstruosité dehors hurla, et son cri était terrible. Les secousses qu’il imprima furent très violente et firent trembler le sol. Il se matérialisait, et lorsque ce serait fait pour de bon, il n’était pas sur que même sa puissante alliée puisse le vaincre comme elle avait vaincu le premier démon.

Il ne connaissait pas la dimension Terminus, il n’en avait entendu parlé qu’aux informations, mais cette chose était clairement issue de ce monde si hostile.

Un début d’idée, timide mais forte comme un espoir, commença à germer dans l’esprit de l’enchanteur. Sa priorité était de mettre l’inconnue à l’abri, et loin d’ici. Il la déposa au sol. Puis sorti de son sac une sorte de carte de tarot, mais vierge de toute illustration. Le matériau dont elle était faite semblait étrange, mais le plus étrange fut ce que fit l’enchanteur. Dessinant dessus avec ce qui semblait être un crayon ordinaire, les couleurs, formes et textures prirent place sur la carte, comme si un peintre avait passé des heures à peindre à l’huile le résultat. Pendant son trajet, Blake avait repéré un petit hôpital, ou peut être une clinique. Il y avait vu de la lumière, mais il devait s’assurer que des gens pourraient prendre en charge leur victime.

Lorsqu’il fit claquer la carte, dont l’enchantement avait pris place, il se concentra dessus, et pus visualiser le petit hôpital et son hall d’accueil. Son pouvoir ne lui permettait pas de changer de perspective, ni d’aller voir, par exemple, dans les chambres, mais il pouvait pour ainsi dire tourner la vision, comme une caméra. Il vit qu’il y avait des gens, en blouse, même si ils étaient peu nombreux. L’hôpital semblait tourner sur le groupe électrogène, mais c’était toujours ça…. Pour l’instant, Blake ne pouvait pas ouvrir de portes sur un lieu dont il n’avait aucune idée.
Refermant les portes de l’église, devant un regard désabusé de dame corbeau, il fit le geste avec ses mains de redessiner leur contour. Puis, les ouvrant de nouveau, en grand, il fut ravis de constater qu’elles aboutissaient maintenant sur le hall d’accueil de l’hôpital. Il paraissait vide. Parfait. Plus de temps à perdre. Il prit la jeune femme dans ses bras, de nouveau, et franchit le seuil sans hésitation.

Jet de dé 1 :
succès : quelqu’un prend immédiatement en charge blake et la blessée.
échec : Blake va perdre du temps a appeler quelqu’un

Jet de dé 2 :

succès : non seulement elle est rapidement prise en charge, mais le médecin en personne, un homme très compétent, s’occupe d’elle
échec : elle est prise en charge, mais avec les moyens de l’hôpital réduits, ses chances de s’en sortir sont incertaines.

Franchissant le seuil, il se retrouva dans un hall d’accueil vide, et personne pour le prendre en charge. Il appela, frénétique, puis utilisa la sonnette. Rien. Finalement, avisant une alarme il tenta le tout pour le tout et l’activa. Deux hommes et une femme vinrent en courant, l’air fatigué, soucieux, et ne perdirent pas plus de temps avant de prendre en charge la victime. Un des deux hommes se présenta comme le docteur en chirurgie Killian, et Blake fut tout de suite rassuré par ses gestes professionnels. Elle serait entre de bonnes mains. L’hôpital n’était plus ce qu’il avait été, et fonctionnait, comme le soupçonnait Blake, sur générateur, mais il pouvait tenir ainsi plusieurs semaines. Il nota pour plus tard que, peut-être, il pourrait améliorer leur condition. De toute façon il lui faudrait revenir pour vérifier que la victime se portait bien, et pour comprendre ce qu’elle avait de si spécial, qu’il avait pu sentir. Ça ne pouvait pas être simplement une histoire de virginité ou quelque chose du genre.

Mais il avait perdu du temps. De retour à l’église, il referma les portes. Il n’était jamais bon de laisser un portail ouvert. Son acolyte n'était pas restée inactive, comme il pouvait le constater.

« Désolé, mais elle est entre de bonnes mains, elle s’en sortira. Et impossible pour ces connards de savoir où elle est. ». La chose avait fait des ravages à l’extérieur, et, plus inquiétant, elle semblait devenir de plus en plus matérielle, ce qui justement lui avait permis de détruire quelques éléments.

« ça peut être dangereux, mais si on arrive à la déstabiliser, ensembles.. Ou a effacer ce satané cercle, ou à trouver la véritable source… Je pense pouvoir tracer des sortes de portes pour que cette chose s’attaque elle-même. Mais il lui faudra une cible. Ce… ce sera moi. Faut me couvrir… »

Son plan était soit totalement stupide, soit très courageux, mais dans les deux cas, l’issue était balbutiante. Il voulait forcer la chose à l’attaquer, mais faire en sorte que son attaque tombe dans une porte dimensionnelle, avec un retour à l’envoyeur. Il n’avait aucun moyen de savoir si la créature pouvait survivre à sa propre force…

 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 9 Fév 2018 - 10:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6586
ϟ Nombre de Messages RP : 6180
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6586
ϟ Nombre de Messages RP : 6180
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Blake Correy' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Quand il ne reste rien, il y a la place pour tout...[rp libre] Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Quand il ne reste rien, il y a la place pour tout...[rp libre] Reussite
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 14 Fév 2018 - 3:10 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

Faelan Blackbird
Vigilant Indépendant

Personnage
La Morrigan
ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 732
ϟ Nombre de Messages RP : 307
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)/Gabrielle Tessier/LotusGraphics
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Bel accent irlandais.
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Ses cicatrices ont disparues (pour ceux qui l'ont connu avec des cicatrices)
ϟ Pouvoirs : Tous les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal
Communication
Classeur de Collection
Mes exploits

Joueur
La Morrigan
ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 732
ϟ Nombre de Messages RP : 307
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)/Gabrielle Tessier/LotusGraphics
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Bel accent irlandais.
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Ses cicatrices ont disparues (pour ceux qui l'ont connu avec des cicatrices)
ϟ Pouvoirs : Tous les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal
Communication
Classeur de Collection
Mes exploits

Quand il ne reste rien, il y a la place pour tout
Coming down from the mountain, She's a killer machine, Arm strong and her aim is true, And now she's looking at you. She's got force like a tiger; she’s the style of a dragon. When she's making her move, There's nothing you can do!

Faelan & Blake ;
Faelan ne savait pas si elle était une héroïne digne de louanges et de respect. Quelqu’un aurait pu la déclarer comme telle voyant comment elle se forçait à sauver une vie qui n’était pas la sienne. Si on lui posait directement la question, elle ne pourrait répondre qu’elle ne faisait que suivre le courant. Même après avoir participer auprès de forces alliées contre les ennemis du Terminus, elle ne pouvait pas se décrire comme un héro ou forcément une bonne personne. La sorcière était en fait une pâle réflexion de la déesse à laquelle elle dévouait toute ses attentions, c’est-à-dire ni bonne ni mauvaise, seulement qu’elle favorisait ce qu’elle jugeait être pertinent.

En plus, peut-être que la faible victime était son client et Faelan désirait clairement avoir des paiements généreux après une telle situation. L’immense utilisation précédente de ses pouvoirs magiques fit frémir violemment ses mains demeurées froides sous l’énergie de son joyau. Ce n’était pas le froid qui l’agressait, mais la violence de ses sortilèges. Le corbeau n’était pas encore habitué à la force brute dégagée par le puissant esprit résidant dans sa bague-armure.

L’Irlandaise demeura calmement dans le dos du magicien. Ses muscles à lui étaient utiles, après tout. Faelan se disait qu’elle aurait pu s’en charger de la victime, mais elle aurait traînée son corps lentement contrairement à ce que la musculature du monsieur lui permettait de faire. La sorcière observa les alentours et les murs tremblotants. À chaque secousse, des gerbes de poussière s’écoulaient des hauts plafonds et le fléau de la puanteur revenait à la charge. Si son odorat dérangé avait pu causer sa mort, cela serait clairement arrivé. Cette odeur nauséabonde est quelque chose qu’elle n’oublierait jamais même son un sort d’oubli.

Elle s’arrêta brusquement en voyant l’individu déposer la demoiselle sur le sol et sortir ce qui ressemblait à une carte quelconque. Faelan fronça des sourcils, incertaine, mais elle décida de garder le silence. Elle fixa son attention sur ses gestes et haussa un sourcil en le voyant « dessiner » sur la même carte. L’étranger fit claquer sa carte et Faelan cru apercevoir une image bouger sur celle-ci de là où elle tenait. Ses yeux firent quelques clignements, imaginant être en proie à des illusions, mais cela n’était pas le cas. Quelques instants plus tard, le jeune homme avait disparu dans un portail et Faelan resta là, complètement bouche-bée. L’insolent connaissait le secret des portails! Un projet qu’elle avait en tête depuis fort longtemps et qu’elle connaissait aussi. Jamais elle n’oublierait le portail dans lequel elle s’était lancée avant de finir au Canada.

*

Pendant qu’il avait disparu ailleurs, Faelan n’était pas restée là à rien faire. Elle avait prit le temps d’analyser brièvement la situation en plus d’examiner la dépouille sanglante du sacrificateur. La sorcière avait récolté l’arme morbide de celui-ci, déplaçant le bras mou hors de sa portée d’un coup de pied. Elle ne pouvait pas utiliser la chose, mais elle pourrait peut-être dénicher un quelconque prix!

Un coup s’abattit sur le flanc de l’église et la Morrigan évita de justesse une partie du mur qui allait s’éclabousser sur son maigre corps. Une montagne de vieilles briques et de poussière apparut sur le corps sanglants du démon. Quand la sorcière releva le corps pour voir ce qui se passait au-dessus d’elle, celui-ci se plongea dans l’œil dégoûtant du charognard partiellement sur les lieux. Un tantinet effrayée par cette énorme présence, bien qu’elle ne fût pas encore tout à fait là, la dame corbeau déguerpit bien rapidement vers l’extérieur. La bête était reconnue pour son crachat acide et Faelan ne souhaitait pas être coincé entre ça et un mur.

À peine quelques minutes plus tard, Faelan eut un sursaut quand l’étranger apparut à nouveau. Il était revenu? Il était partie avec le corps ensanglanté de la victime et il était revenu? Carrément suicidaire, celui-là! Il avait des portails sous la main et de tous les endroits où il aurait pu être présentement, il avait choisi celui-ci.

- Ces connards, dis-tu? Elle secoua doucement la tête. Tu es bien trop poli, ajouta ensuite la dame corbeau qui n’avait même pas remarqué que sous la pression de la situation, elle avait cessé de le vouvoyer. Ensemble? Ensemble n’a pas très bien fonctionner la première fois! La sorcière faisait référence à l’altercation précédente où elle avait presque été celle empalée dans le mur.

Elle se reprocha aussitôt sa froideur et soupira, exaspérée. Il était bien revenu l’aider, non? Cela faisait donc de lui un précieux allié.

- D’accord, face de selkie, tu as raison, admit-elle sans vraiment chercher à s’excuser. Plus ils sont grands, plus ils tombent forts. Faelan se plaça devant le magicien, le courage illuminant ses yeux devenus violets sous l’énergie magique qui l’entoura subitement. Ce n’est certainement pas nos propres poings qui vont pouvoir lui faire du mal. À ce point-ci, j’ai bien peur qu’effacer le cercle ne changera pas grand-chose, le mal semble être déjà fait, mais il est instable grâce à mon… à notre intervention initiale

C’était dommage, elle aurait accepté n’importe quelle raison pour mettre le feu à une Église et détruire son contenu. Cependant, aujourd’hui n’allait pas être le jour où elle offrirait son majeur à Jésus et le siens.

- J’ai envie de croire que la source était le cercle et le sacrificateur, le premier est instable, merci à nous et le dernier est incapable de riposter, songea la jeune femme à voix haute. Je crois que ton dernier plan est…. Bon. Elle leva un regard honnête dans sa direction. Toutefois, je n’ai pas la force nécessaire pour te protéger, cette chose possède une force plus que surhumaine, même la glace de… elle eut un petit moment d’hésitation avant de poursuivre, même la glace d’Abigail se cassera sous un impact provenant de cette bestiole!

Elle fit mine de réfléchir.

- Je peux cependant le distraire et l’instabilité de sa présence jouera en notre faveur! Faelan serra le poing et offrit ses airs les plus confiants au jeune homme. Je compte sur toi, face de selkie!

La Morrigan pivota agilement sur ses talons pour refaire face à la gigantesque silhouette qui de loin ressemblait presque à un mirage. Seuls les tremblements affirmaient la tangibilité de sa présence sur les lieux.

- Oighear scaip ! Trois énormes pics de glace noire se formaient autour de la Morrigan. Je ferai de mon mieux de mon côté, je te fais confiance pour le reste !

Elle ne savait pas si elle lui faisait réellement confiance, c’était un étranger et un membre de la gente masculine de surcroît, mais si ils devaient périr en ce jour, qu’ils le fassent en tant qu’alliés!




b l a c k f i s h

 
Revenir en haut Aller en bas


They will never hurt me again. Nobody will be able to hurt me. I am the storm, the sun that burns, the ice that freezes and the flood is me. I will become so powerful that as long as the world exists,
there will be no sorcerer more powerful than me!
by wiise

Message posté : Sam 17 Fév 2018 - 15:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur

Blake allait regretter plus tard d’avoir proposer un tel plan. Il eut paru logique, au vu des quelques informations dont il disposait sur les créatures des différents plans, que celle-ci ne fasse pas exception à une règle semblant, si ce n’est universelle, du moins très répandue. Les créatures extrêmement fortes sont immunisées à leur propre force, ou encore les créatures maniant le feu ne ressentent pas les baisers virulents de ce même élément.

Peut être aussi, simplement, était-il trop stressé de vivre cette situation, et en compagnie d’une héroïne, pour réfléchir à plein régime. La femme transportée à l’hôpital allait s’en sortir. Il le fallait, sinon tout n’avait plus de sens. Mais il y avait chez l’homme qu’il avait rencontré la bas, le médecin, quelque chose de rassurant. En effet, qui, dans les conditions actuelles serait resté pour sauver des vies, dans un hôpital à peine fonctionnel, si ce n’est un type qui croit en ce qu’il fait ? Peut-être, d’ailleurs, n’était-il pas aussi démuni que ça, car à aucun moment il n’avait eut peur, ni même ne l’avait questionné sur sa venue, et son départ pour le moins peu orthodoxe.

Ce mot avait un curieux goût, à présent qu’il était de retour dans l’église, pour affronter cette monstruosité Trans dimensionnelle. Dame-Corbeau était restée, seule, dans ce cauchemar, pour affronter la chose et trouver une solution. Elle avait gagné tout le respect de Blake, si toutefois ce respect valait quelque chose. En effet, il l’a trouvait bien plus efficace que lui, et il faisait pale figure comme héro alors qu’elle semblait si forte de caractère et de possibilités.
L’église, malgré tout ce qui lui était arrivé depuis l’invasion, gardait une sacralité et une majestuosité que l’enchanteur ne se sentait pas de ternir. Il fallait trouver une solution pour la préserver au maximum, et aider, si possible, à la reconstruction des éléments qui devraient fatalement l’être quand tout serait terminé.

A la voir, ainsi, figure guerrière et magique, avec l’arme qui appartenait avant au démon à présent occis, il avait l’impression d’avoir sous les yeux l’incarnation de figures celtes bien connu de sa culture. Elle ressemblait à ce que sa mère lui racontait sur la Morigan. Il lui fit un sourire, un peu intimidé. Et pourquoi pas après tout ? Dans un autre contexte, il avait rencontré un Dieu. Grec, romain. Alors tout était possible. Il se sentit soudain encore plus petit.

Ensemble? Ensemble n’a pas très bien fonctionner la première fois!

L’air contrit de l’enchanteur était sincère. Elle n’avait pas tort, sa précédente intervention, pour aider la sorcière de glace, ou la déesse celte, pour ce que ça changeait, s’était soldé en échec cuisant. Blake n’avait pas pour habitude d’essayer d’impressionner ou de gagner en statut. Il se fichait comme de son beau-père ou des leçons de maintient de paraitre noble, compétent, efficace et respectable. Seulement il était aussi tellement désireux de bien faire, d’agir en héros, et de le faire vraiment, que la pression ne fit que s’accentuer sur ses épaules. Oh par la vierge aux ronces, que ne donnerait-il pas pour un massage, avec un joli masseur de préférence, plutôt que de patauger dans les ennuis et la magie noire comme ici.

« Face de Selkie ? »
Son sourire était sincère. « Euh… je sais pas comment je dois le prendre, mais je connais ces créatures et.. Merci, j’imagine.. Même si j’espère prouver que je n’ai pas leur caractère et leur superficialité. Notes bien que j’en ai pas rencontré moi-même, c’est des histoires que me racontait ma mère, à l’époque du roi Brian Boru.. » devant son air étonné il ajouta. « Je suis pas si vieux que ça, hein. C’est un autre lieu. Une autre époque. Ou le temps évolue différemment ».

Et pourquoi racontait-il sa vie au milieu de ce fatras ? Et bien ce n’est pas pour rien qu’il s’était fait un nouvel ami, qui s’avérait être aussi sa conscience actuelle, avec un sucrier. La solitude. N’avoir personne à qui parler de sa vie, ou même juste de sa journée… Pathétique. Et puis peut être était-ce juste un moyen de se donner du courage pour la folie qu’il s’apprêtait à faire ?

Elle ne pouvait pas le protéger, mais elle pouvait lui accorder de précieuses secondes. L’énergie magique qui émanait d’elle était prodigieuse, il pouvait la voir à présent, et les pics de glace se reformèrent, mortels, autour d’elle.
Quand il fallait y aller…

Jet de dé 1

Réussite : le plan fonctionne, et la bête se prend sa propre attaque en pleine figure
échec : la créature n’était pas en phase matérialisée et le portail était inefficace

Jet de dé 2 (si réussite a 1)
Réussite : Heureux effet du hasard, entre les phases de matérialisation, elle est vraiment sonnée par sa propre attaque
Échec : elle résiste, comme sa nature l’indique à sa propre force. L’air tremble autour d’elle, sans plus d’effet.

La première phase n’était pas compliquée. Même si son cœur battait à tout rompre, l’enchanteur traça simplement, avec ce qui lui semblait le bon angle, la porte qui serait la porte de sortie. Il n’était pas en danger à ce moment la, car l’allonge formidable de la créature lui permettait aussi de placer cette porte sans s’exposer outre mesure. Un arbre qui en avait vu d’autre se voyait donc affubler d’un tracé à la craie, que Blake investit de sa magie. Le tracé devint luminescent, et c’est la que les choses se compliquèrent, car il ne pourrait maintenir la pression d’un portail pour le connecter à un autre que pendant quelques instants.

Faelan agissait déjà, déchainant sa magie contre leur adversaire commun. Blake pris donc son élan afin de servir d’appât, espérant que ce ne serait pas sa seule et unique décision de héros, la peur lui servant de comburant à sa détermination. Entre lui qui courait vers la créature, et Faelan qui usait de magie offensive, leur cible avait bien du mal à choisir qui aplatir en premier. Elle finit par se décider, alors que Blake, grâce à la sorcière de glace, avait pu tracer a même le sol la porte d’entrée, et déversait la encore sa magie.

Il vit arriver le coup de « queue » fatal et cru que ce serait ses derniers instants. Arrivant à rouler par miracle au dernier moment, tout en laissant sa main activer la porte au sol, il vit disparaitre une bonne partie de la monstruosité, et réapparaitre, comme prévu, le corps grotesque via l’autre portail, qui fut instantanément détruit, avec l’arbre qui lui servait de support. Le choc fut terrible et la créature se prit sa propre force en pleine figure, pliée comme un ouroboros et très surprise.

Hélas, trois fois hélas, elle était bien conçue pour résister à sa propre force, aussi fut elle à peine sonnée, et la conflagration repoussa de plusieurs mètres Blake, qui n’avait plus la force de maintenir le portail. Il se cogna violemment contre un arbre et un filet de sang coulait à présent depuis sa bouche. Il l’essuya, visiblement passablement énervé, le regard brulant de haine.
C’était devenu une affaire personnelle. L’affabilité qui semblait la caractéristique la plus évidente du jeune homme était partie en vacances, et à présent le regard qui se posait sur la forme grotesque n’était pas de ceux qui caressait, mais bien de ceux qui transperçait…

Il lui restait un atout à jouer, mais il lui répugnait de devoir l’utiliser, car, en quelque sorte, il mettait son âme à nue en le faisant. La création de son épée avait été très éprouvante, car il avait du pour cela chercher dans la quintessence de son pouvoir magique. C’était à double tranchant car si jamais il rencontrait quelque chose de trop puissant, c’est son propre pouvoir qui pouvait être malmené, et son âme. L’épée de l’âme ne s’appelait pas comme ça pour rien. A sa connaissance, qui était certes limitée, nul autre enchanteur n’avait tenté de faire ça. Peut être aurait-il pu mourir lorsqu’il avait créé l’épée, mais la naïveté à parfois du bon, et permet de faire ce qui est autrement impossible. Peut être aussi était-ce parce qu’une partie de son âme était prise au piège d’une tapisserie médiévale le représentant.

Quand il ne reste rien, il y a la place pour tout...[rp libre] 4446536-3534370750-1f3f2

L’arme de lumière apparue dans sa main, et il raffermit sa prise sur l’épée. Il ne pouvait attaquer directement la créature, mais il pouvait trancher la magie, et donc le lien qui existait entre l’invocation et le monde ou ils étaient, lui et la Morigan.

« je vais attaquer directement le rituel. Je compte sur toi. ». Et il se lança, sautant en l’air, cible si tentante pour le charognard, avant de plonger son épée au cœur du pentacle. Il sentit la résistance du rituel, mais il tint bon et y mit toute sa force. L’épée plongea au cœur du cercle, comme on plonge au cœur de son ennemi, et il fut désagrégé en centaines de particules de magie noire et de sang. Le jeune homme tomba immédiatement inconscient, sans savoir si son action était couronnée de succès, et l’épée disparue instantanément.


 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 17 Fév 2018 - 15:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6586
ϟ Nombre de Messages RP : 6180
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6586
ϟ Nombre de Messages RP : 6180
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Blake Correy' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Quand il ne reste rien, il y a la place pour tout...[rp libre] Reussite

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Quand il ne reste rien, il y a la place pour tout...[rp libre] Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 18 Fév 2018 - 19:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

Faelan Blackbird
Vigilant Indépendant

Personnage
La Morrigan
ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 732
ϟ Nombre de Messages RP : 307
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)/Gabrielle Tessier/LotusGraphics
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Bel accent irlandais.
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Ses cicatrices ont disparues (pour ceux qui l'ont connu avec des cicatrices)
ϟ Pouvoirs : Tous les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal
Communication
Classeur de Collection
Mes exploits

Joueur
La Morrigan
ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 732
ϟ Nombre de Messages RP : 307
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)/Gabrielle Tessier/LotusGraphics
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Bel accent irlandais.
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Ses cicatrices ont disparues (pour ceux qui l'ont connu avec des cicatrices)
ϟ Pouvoirs : Tous les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal
Communication
Classeur de Collection
Mes exploits

Quand il ne reste rien, il y a la place pour tout
Coming down from the mountain, She's a killer machine, Arm strong and her aim is true, And now she's looking at you. She's got force like a tiger; she’s the style of a dragon. When she's making her move, There's nothing you can do!

Faelan & Blake ;
Face de selkie. Faelan était certainement bien creative dans ses surnoms o u ses insultes. En ce sens, ce n’était pas tout à fait une insulte. Les phoques, à la base, étaient des adorables créatures marines, surtout leurs petits et le selkie mâle prenait la forme d’un bel homme lorsqu’il émergeait de ses eaux pour séduire les femmes aux cœurs brisés. Bref, la sorcière n’était pas tout à fait insensible aux charmes physiques du magicien, mais pas assez pour être distraite de ce qu’elle devait faire.

La sorcière arrêta brièvement ces gestes lorsqu’elle entendit d’étranges mots de la part de son compagnon improvisé. Celui-ci avait fait référence à sa mère, certes, mais le plus étrange était la mention du roi Brian Boru. Une autre époque, un autre lieu, disait-il, mais qui était donc ce jeune homme et pourquoi parlait-il soudainement d’un roi d’Irlande, le fondateur de la dynastie O’Brien? Faelan haussa un sourcil intrigué en fixant momentanément la face de selkie.

- Tu me raconteras ça quand nous aurons fini avec cette chose, rétorqua finalement la jeune femme, un peu incrédule face aux propos de l’homme. Quand on appartenait au monde de la magie, des choses semblant impossibles à certains devenaient réelles pour elle. La Morrigan avait découvert la capacité de cet individu à créer des portails, visiblement il n’était pas irréaliste de croire qu’il pouvait venir d’une autre réalité différente, mais semblable à la sienne.

Bordel, elle n’avait pas le temps de songer à ce genre de chose quand une dégoûtante créature du Terminus s’amusait à faire des dégâts dans son monde à elle. Elle secoua vivement la tête et courut dans la direction opposée à celle de la face de selkie, cherchant à confondre l’ennemi. Il ne possédait tout de même pas des yeux tout autour de la tête! Un à un, elle lança les stalactites glaciales vers les yeux de la bête. Elle allait surtout le chatouiller avec ça plus qu’autre chose, mais cela attirait sûrement son attention vers elle.

La Morrigan n’avait pas le temps d’examiner tout les faits et gestes du magicien, elle pouvait seulement lui faire confiance et se dire qu’il savait ce qu’il faisait. De toute façon, elle aurait pu difficilement le protéger contre les attaques du charognard. Même s’il n’était que partiellement matérialisé dans son monde, ses mouvements bougeaient furieusement l’air autour de l’Irlandaise qui en invoqua le pouvoir de son joyau pour faire tenir ses pieds au sol.

Quand la créature reçu son corps grotesque sur elle-même, Faelan retint son souffle sous la force de l’impact. Le sol trembla violemment sous ses pieds qu’elle encastra à nouveau partiellement dans la glace pour demeurer fermement en place. Malheureusement, le magicien n’eut pas autant de chance de se tenir fermement au sol meuble et elle aperçu son corps voltiger à quelques mètres plus loin. Faelan n’eut nullement le temps de lancer un sortilège pour amortir son envol et son corps frappa durement un arbre suffisamment coquin pour entraver la voie.

Le corbeau s’inquiéta du sort du jeune homme sur le coup, mais quand il se redressa, la haine dans la face, l’expression de la sorcière s’adoucit aussitôt. Dans ces yeux brillait la lueur du guerrier, le courage du fénnid !

Ce qui suivit cette courageuse force laissa une Faelan bien hébétée sur le champ de bataille. La bouche entrouverte, les yeux stupéfaits et le corps sous transe. L’énergie qui émana du magicien la fit frémir, non de peur, mais d’une excitation similaire à ce qu’elle avait ressentit lorsqu’elle était tombée sur les images d’un dragon qui survolait Star City, il y avait un moment déjà de cela. C’était sa fascination face aux prodiges de la magie.

- An cloidheamh solais ? souffla rêveusement la jeune femme en voyant l’arme se matérialiser dans les mains de la face de selkie. L’énergie qui circula hors de l’épée lumineuse était celle qui sabotait la magie et les sortilèges. Malgré l’ébahissement initial, la Morrigan comprit aussitôt ce qu’il désirait faire.

À peine eut-il finit de parler qu’elle hocha doucement la tête.

- Glaine ár gcroí, elle posa la paume de sa main sur sa poitrine, là où se trouvait le cœur, Neart ár ngéag, cette même main se transforma en poing, Beart de réir ár mbriathar ! s’écria-t-elle finalement telle une prière en rejetant furieusement sa main et traçant une ligne diagonale devant elle comme si elle tranchait une vie d’une épée invisible.

La sorcière le vit bondir vers la forme grossière du charognard, l’épée de lumière en main. Il trancha les filets mystiques qui tiraient la dégoûtante bête hors de sa dimension originale. Le magicien se frappa d’abord à une résistance propre à la puissance du rituel. Le tout ressemblait plutôt à un combat de volonté. Quelle magie tiendrait bon? Quel sortilège s’effondrerait en premier?

Jet de dé 1 :
Succès – Le rituel est brisé par la force, le charognard est renvoyé au Terminus, créant quelques dégâts au passage, mais le plus gros est avalé par le portail.
Échec – Le rituel est brisé par la force, certes, mais le portail par lequel le charognard voulait s’infiltrer est sur le point d’exploser ainsi que la magie noire et de sang entourant le rituel de base.

Faelan plongea dans la direction du magicien et invoqua un tapis de givre pour amortir la chute dû à son inconscience. La surface poudreuse attrapa le corps affaibli comme une mère attrapait un enfant qui s’élançait dans ses bras. Le rituel se désagrégea avec force et sur lui-même, la silhouette déjà dégueulasse du charognard tourna sur elle-même, formant une espèce de vortex rendant la chose encore plus hideuse qu’avant. Des particules magiques volaient en tout sens, suivant le rythme rond du portail qui se refermait agressivement sur lui-même. La Morrigan cru voir la bouche de la chose bouger et par instinct, elle se jeta sous la panique sur la face de selkie qui reposait sur son lit de neige.

Elle n’avait pas une minute pour songer à son dédain d’être toucher par les gens et atterrit sur le magicien en le prenant dans ses bras. Un cocon de glace noire bleutée se forma rapidement au-dessus des deux individus. D’une vue du dessus, on aurait pu croire à un œuf recouvert d’écailles, un spectacle tout à fait étrange, mais le but de sa création fonctionna.

Les résidus d’un terrible hurlement provenant des restants de la silhouette qui se dématérialisait peu à peu fit vibrer les parois glaciales, mais protégea les corps de la sorcière et du créateur de portails. Des briques tombèrent lourdement sur le froid cocon ainsi que des fluides rougeâtres et poisseux.

*

La Morrigan était plus ou moins consciente lorsqu’elle se rendit compte qu’il n’y avait plus aucun bruit au-dessus de sa tête. Était-ce terminé? Un mal de tête l’assaillit et elle su pour certains qu’elle était toujours de ce monde. Un long bruit de craquement se fit entendre et le cocon tomba peu à peu en morceaux, laissant à nouveau la lumière du soleil frapper de ses rayons la face de selkie et le corbeau.

Faelan cligna des paupières à quelques reprises. « Merci, Abigail… » Une douleur au niveau de son poignet lui fit relever la manche de sa tenue de sorcière et ses yeux s’agrandirent de stupeur en apercevant lignes sombres qui se mouvaient pernicieusement jusqu’à son coude. Était-ce un effet secondaire provenant des pouvoirs de sa bague-armure, de l’esprit qui occupait l’objet mystique?

Le corbeau rabaissa aussitôt la manche, étirant ses doigts et les repliant sur eux-mêmes. Tout semblait fonctionner normalement, il n’y avait que cet étrange inconfort dans son bras droit. Elle replaça une mèche d’ébène qui lui couvrait les yeux et secoua l’épaule du magicien. La rumeur d’un chant d’oiseau parvint jusqu’à ses oreilles et elle voulut croire que c’était bon signe. Si les animaux osaient revenir en ces lieux, c’est qu’ils avaient fait un bon travail.

Elle tourna la tête en direction de l’Église et n’arrive pas à croire qu’elle tenait toujours debout malgré toute l’action qui s’était déroulée sur les lieux. Enfin, si, elle tenait debout, mais une partie du flanc de celle-ci avait été défoncé. Beaucoup de bancs avaient été endommagés, des vitraux cassés, mais le plus gros du bâtiment tenait toujours arrogamment en place. Si la sorcière n’avait aucune sympathie pour cette religion et ses croyants, ainsi que ces pratiques, au moins ne pouvait-elle respecter l’âge, l’histoire et la beauté de l’endroit.

Le regard de Faelan tomba sur le faciès de l’étranger. Un petit sourire ourla le coin de ses lèvres sombres. Elle ne remarqua pas que son masque de plumes était tombé après les quelques minutes passées dans le cocon givré et que son visage en entier était révélé en plus de ces cicatrices distinctes.

- Oi, réveille-toi, dit-elle doucement en lui tapotant gentiment la joue. Son attitude changea subitement lorsqu’elle distingua dans le lointain la forme d’un hélicoptère qui se dirigeait tout droit vers eux, suivit de bruits de sirènes qui étaient encore heureusement éloignés. Merde, souffla la jeune femme avant de foutre une bonne claque à la face de selkie. Réveille-toi, j’ai dit!




b l a c k f i s h

 
Revenir en haut Aller en bas


They will never hurt me again. Nobody will be able to hurt me. I am the storm, the sun that burns, the ice that freezes and the flood is me. I will become so powerful that as long as the world exists,
there will be no sorcerer more powerful than me!
by wiise

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 18 Fév 2018 - 19:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6586
ϟ Nombre de Messages RP : 6180
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6586
ϟ Nombre de Messages RP : 6180
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Faelan Blackbird' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Quand il ne reste rien, il y a la place pour tout...[rp libre] Reussite
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 22 Fév 2018 - 22:39 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur

L’inconscience à ceci de merveilleux que tous les problèmes disparaissent. C’est une sorte de procrastination des sentiments. Angoisse, peur, colère, tristesse, tout disparait pour un plus tard, qu’on espère très lointain. En fait non, on n’espère plus rien, on se contente de vivre l’espèce de rêve conscient, peut être dans l’espoir d’apprendre une vérité. Une de plus qu’on ne saura interpréter, avec un peu de chance, que bien plus tard.

Son épée avait frappé au cœur du rituel, et la force de la déflagration l’avait directement amené au pays des songes, ou le temps n’existe pas. Il avait eut l’impression étrange d’avoir été cueillis, rattrapé, pour qu’il ne se fasse pas mal.

Comme un film au ralenti, il repensait à ce qui s’était passé et aux signes d’encouragement que la Morrigan, lorsqu’elle lui avait parlé dans l’ancienne langue qu’aimait tant sa mère, et qu’il comprenait toujours, la chérissant comme des épices lointaines dont il aimait parsemer ses phrases et ses mots, cuisinant ses propos comme on mijote un plat.

Les paroles de Dame corbeau étaient fortes, pleines de saveur et donnaient du courage et de la conviction. Il ne saurait dire ce qu’il avait rêvé ou ce qui était réellement arrivé. Mais dans son rêve, il l’avait vu plonger vers lui et invoquer un tapis de neige pour amortir sa chute. Plus encore, elle l’avait pris dans ses bras, lui rappelant douloureusement sa mère, et les avait enveloppés, elle et lui, dans une gangue de glace, alors que les résidus violents du sortilège et du rituel d’invocation faisaient tomber de la magie, des pierres et des regrets sur les deux héros involontaires de cette aventure.

Le sang avait toujours un grand pouvoir, surtout dans le domaine de la magie. Mais ce qu’on en faisait dépendait surtout de celui qui l’utilisait. La magie du sang n’était ni bonne ni mauvaise, même si l’acte de sacrifier un être humain était moralement répréhensible. La magie de l’enchantement suivait les mêmes règles, même si orienté « lumière ». De ce qu’il en savait, la nécromancie était intrinsèquement tourné vers le côté sombre. Mais peut être se trompait-il. Bien que la Morrigan utilise la glace, il n’avait aucune idée de ce que pouvait être son orientation mystique. Mais elle l’avait protégé, et sauvé. Il lui devait au moins ça, et il payait toujours ses dettes.

Le froid l’enveloppait à présent, signe que son corps réclamait le retour de sa conscience, et Blake le savait, il ne pourrait résister trop longtemps à cet appel. De même qu’il ne résistait pas à l’appel de sa tapisserie, au risque de perdre son humanité si il passait outre cette injonction.
Battant des paupières, il revenait à lui, surpris de voir une si grande promiscuité avec la belle sorcière, dont il voyait enfin le visage, chose dont elle n’avait apparemment pas conscience.
Accommodant difficilement alors qu’elle le secouait gentiment, Blake fut réellement étonné que l’église soit encore debout. Il n’avait pas placé sa foi dans cette religion en particulier, mais il savait à quel point la foi pouvait être puissante. La seule magie dont les secrets ne seraient surement jamais percés.

Comme elle lui souriait, il ne put qu’en faire autant, et constata que ce n’était en rien un réflexe mimétique. Il y avait ce moment un peu suspendu, ou les êtres ont beaucoup de choses à se dire, et peu de temps pour le faire, alors tout passait par le regard. Les yeux de la sorcière de glace étaient incisifs, et analysaient semble-t-il rapidement la situation. Mais son sourire venait adoucir cette impression. Elle était complexe, et donc bien plus intéressante que la plupart des gens.
Quand elle l’alerta sur la proximité probable des autorités, il constatât, en même temps qu’elle, qu’un hélicoptère venait se poser, sans doute des journalistes vu le logo présent sur les flancs de l’appareil qui rêvait d’être un dragon.

Gentiment, Blake ramassa les plumes qu’il apercevait par terre, supposant à tord que c’était le masque de la Morrigan, murmurant quelques mots qui semblaient craquer comme le ferait le cuir. Les plumes semblèrent hésiter, comme si Blake faisait fausse route, mais sa volonté et l’enchantement étaient plus forts que leur hésitation. Le masque sembla se reconstitué, tel qu’il était dans les souvenirs de Blake. Il le lui tendit et elle avait un sourire presque moqueur quand elle le prit. Il comprendrait plus tard qu’elle ne portait pas de masque, mais que c’était son avatar de corbeau qui la protégeait des regards scrutateurs.

Il était trop tard pour tracer un portail, concernant les journalistes qui braquaient déjà leur lumière et leur question sur eux, mais il n’avait pas trop envie d’affronter les autorités.
L’air soulevé par les pales de l’hélicoptère n’était rien par rapport à ce qu’allaient soulever les questions des journalistes. Une femme qui semblait avoir la trentaine, habillée à la garçonne, s’approcha, micro directionnel en main, et ne perdit pas de temps.

« Sacha Velour, du Daily Star. Nous avons pu filmer la scène depuis les hauteurs et nous voudrions vous poser des questions. Qui êtes-vous ? Et qu’avez-vous fait ici ? Il y a -t-il des victimes à déplorer ? Avez-vous une déclaration à faire ? Êtes vous tous les deux de nouveaux héros ? Savez vous ce qu’était cette chose et devons-nous nous attendre à la revoir ? Êtes vous responsables des dégâts à l’église ? »

WOW !

Les deux compères n’avaient même pas le temps de répondre à une question qu’elle en posait déjà trois autres à la suite, comme si elle avait un planning chargé et qu’elle comptait monter tout ça ensuite en studio…

« je… Rien.. enfin si, on a sauvé une jeune fille.. Non.. Mais .. Elle allait être sacrifié. Et.. NON ! Cette chose vient de .. de Terminus, et nous ne pensons pas qu’elle revienne de si tôt. Si vous allez dans l’église, vous verrez le profanateur qui a tenté de la faire venir.. HEY ! Non, on attenté de la protéger, l’église, pas de la détruire ! »

Il tentait de se protéger du mieux possible des projecteurs, ne désirant pas plus que ça devenir un sujet aux actualités, et songeait soudain à quel point le masque de sa partenaire était judicieux. Il lui faudrait songer à une telle chose lui-même.

Des caméramans partaient déjà filmer l’intérieur de l’église, et au vu des cris écœurés qu’ils poussèrent, ils avaient du tomber sur le corps, le bras sectionné, le sang et toutes les horreurs qu’on pouvait imaginer dans pareil cas. La Morrigan l’avait protégé, aussi se sentit-il le devoir d’en faire autant. Prenant l’espace consacré aux questions, il la laissa se cacher dans les ombres. Un bruissement d’aile lui indiqua qu’elle s’était envolée, sans doute pas très loin, mais en tout cas à l’abri des questions et de l’embarras qu’elles amenaient toujours avec elle, comme un invité mal poli qui viendrait piquer les saucisses-cocktails dans une soirée privée.

Il trouvait désagréable toutes ces questions enchainées, et il profita d’un mouvement d’humeur écœurée d’un des caméramans, et de l’intérêt soudain de la journaliste pour un détail croustillant, pour utiliser une excuse vieille comme le monde, aussi malpolie que les pic assiettes à la soirée privée.

« Désolé, mais avec tout ça, j’ai besoin d’aller au petit coin… »

La tête de la journaliste valait mille récompenses en soit, et si un corbeau avait put rire, Blake aurait juré entendre un cri qui y ressemblait fort non loin, peut être dans cet arbre biscornu, la bas.

Il n’entendait déjà plus les remontrances indignées de la journaliste, mais il n’en avait pas moins la caméra qui le filmait en vue. Alors il leur joua un tour dont il se savait capable sans que ça parte en catastrophe. Il anima la caméra, selon sa volonté, et la força a revenir au moment ou ils avaient filmé son visage. Il ne toucha pas à l’audio, mais décala la superposition de trames, simplement en activant l’effet intégré à l’engin, et la laissa reprendre ou elle en était. Ils auraient une bonne surprise en arrivant au studio. Son visage serait flouté, comme on peut le voir parfois dans les interviews chocs, et lui en attendant, il irait soulager sa vessie. Il avait eut de la chance que l’hélicoptère n’embarque pas un studio de montage en direct, comme ça arrivait parfois. Le support avait beau être numérique, il enregistrait et pouvait être corrigé, comme il l’avait appris depuis qu’il arpentait le monde moderne.

Cependant les sirènes de polices s’approchaient un peu trop à son gout, aussi indiqua -t-il en celte, pour que la Morrigan entende, qu’il comptait prendre la porte de derrière. Il avait repéré la porte de la remise. Elle ne tenait que par un pan de mur, mais ça suffirait. Délimitant le contour de la porte, il se remémora l’hôpital, et lorsque la porte s’ouvrit, ce fut sur le hall d’accueil de ce qui allait, il l’espérait, être la chance de salut de la jeune femme. Il attendit qu’une forme ailée traverse avec lui pour refermer la porte. Il leur faudrait sans doute revenir et comprendre ce que l’invocateur voulait faire exactement, mais il voulait prendre des nouvelles de la victime.

« C’est ici que je l’ai amené ». Dit-il simplement.







 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 28 Fév 2018 - 2:48 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

Faelan Blackbird
Vigilant Indépendant

Personnage
La Morrigan
ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 732
ϟ Nombre de Messages RP : 307
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)/Gabrielle Tessier/LotusGraphics
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Bel accent irlandais.
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Ses cicatrices ont disparues (pour ceux qui l'ont connu avec des cicatrices)
ϟ Pouvoirs : Tous les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal
Communication
Classeur de Collection
Mes exploits

Joueur
La Morrigan
ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 732
ϟ Nombre de Messages RP : 307
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)/Gabrielle Tessier/LotusGraphics
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Bel accent irlandais.
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Ses cicatrices ont disparues (pour ceux qui l'ont connu avec des cicatrices)
ϟ Pouvoirs : Tous les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal
Communication
Classeur de Collection
Mes exploits

Quand il ne reste rien, il y a la place pour tout
Coming down from the mountain, She's a killer machine, Arm strong and her aim is true, And now she's looking at you. She's got force like a tiger; she’s the style of a dragon. When she's making her move, There's nothing you can do!

Faelan & Blake ;
L’Irlandaise ne comprit pas immédiatement pourquoi le jeune homme s’empressa avec délicatesse à saisir ses plumes qui étaient tombées. D’ailleurs, c’était aussi à ce moment-là qu’elle comprit que son visage révélé, mais cela ne la dérangeait pas dans le fond. Ils étaient maintenant égaux au niveau de leur identité, elle en oublia presque la marque de brûlure qui possédait une partie de sa joue. Quand elle vit avec ses mains pleines de ses plumes sombres murmurer quelques paroles magiques, la sorcière ne put s’empêcher de le fixer. Que faisait-il? Les plumes se mouvaient avec hésitation, puis lentement et sûrement, son masque se reconstitua.

Lorsqu’il le lui tendit amicalement, la Morrigan le considéra momentanément en silence. Un simple sourire moqueur étira ses lèvres et elle accepta le présent inattendu. Cette adorable face de selkie n’avait pas pigé qu’elle ne « portait » pas un masque. Elle glissa le masque réparé dans une moche intérieure de sa tenue de sorcière en se détournant légèrement après avoir soufflé un simple merci non sans étouffer un petit ricanement sincère.

Et elle se rendit compte que c’était la première fois qu’on lui offrait un cadeau, si on pouvait le considérer comme tel et un sentiment inconnu lui vrilla l’estomac.


Naturellement discrète, Faelan échappa à l’assaut des journalistes, dont la plus embêtante qui s’était nommée Sacha Velour, mais ce qu’elle raconta dans son monologue empressé était plus inquiétant. Ils avaient filmé à partir des hauteurs? Qu’avait-il enregistré dans leur appareil? Avaient-ils captés l’affrontement au complet? Est-ce que son visage allait être reconnu? Heureusement qu’elle avait plongé derrière un arbre qui avait survécu aux combats. Sous sa forme de corbeau, elle considéra longuement la scène et d’un froncement de sourcils plumeux, elle ordonna aux résidus d’Abigail de se défaire en givre balayé par le vent. Pendant ce temps, la face de selkie répondait maladroitement aux bombardements de questions de madame Velour. Ça servait vachement à rien de dévoiler des détails à des journalistes, de toute façon, ils changeaient toujours tout pour injecter l’intérêt dans des individus privilégiés cachés derrière leurs écrans.

Un peu trop attentive à ce que racontait le magicien, la Morrigan trouva le moyen de s’esclaffer sous sa forme d’oiseau. Est-ce qu’il avait sérieusement dit cela devant les caméras? Quel étrange garçon! D’ailleurs, il attira également son attention en mentionnant quelques paroles dans sa langue natale. Tient, voilà qui était intéressant. Il était rare, même en Irlande, de croiser quelqu’un qui pouvait lui adresser la langue de ses ancêtres.

Quelques battements d’ailes et elle s’envola dans son sillage. Ensemble, ils traversèrent le fabuleux portail du magicien et se retrouvèrent prestement dans le hall d’accueil qui sentait bon le désinfectant et le liquide antibactérien. Faelan avait oublié qu’elle n’aimait pas trop les hôpitaux. Ces endroits où on voulait aider les gens, mais qui possédaient un manque flagrant d’humanité. Était-ce ironique?

Faelan remonta habilement son large capuchon par-dessus sa tête. C’était toujours moins dérangeant de se faire regarder sous cette apparence qu’avec seulement son masque de plumes sur le visage.

- Et elle est où maintenant? S’enquit l’Irlandaise en posant ses mains sur ses hanches et en toisant les alentours. Elle remarqua bien un groupe d’infirmière aux yeux cernés qui se tenait docilement près d’un comptoir administratif, mais la sorcière n’avait pas particulièrement envie de leur parler.

Heureusement, une chance inattendue fit son apparition sous la forme d’un médecin armé d’un dossier pas très épais dont il lisait distraitement les notes.

- Ah, c’est vous! Débita le médecin qui portait une étiquette de plastique indiquant « Dr Killian ». Vous avez apporté cette jeune femme, un peu plus tôt, n’est-ce pas?

La sorcière échangea un regard avec le magicien.

Spoiler:
 




b l a c k f i s h

 
Revenir en haut Aller en bas


They will never hurt me again. Nobody will be able to hurt me. I am the storm, the sun that burns, the ice that freezes and the flood is me. I will become so powerful that as long as the world exists,
there will be no sorcerer more powerful than me!
by wiise

Message posté : Mar 6 Mar 2018 - 12:03 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur

L’endroit contrastait énormément avec le chaos qui était le point de départ de nos deux aventuriers. Pas de monstre titanesque, de sang, de destruction. Pas de sacrifice, de puanteur, de fin du monde… Et pas de journaliste horripilante avec autant de questions que d’incompréhension dans l’esprit du jeune enchanteur.

L’odeur caractéristique de l’hôpital était contrebalancée par un parfum subtil, plus humain. Les lieux semblaient avoir connu des jours meilleurs, mais ils étaient opérationnels, fonctionnels. Même avec un effectif réduit, on se sentait en sécurité ici. Comme si on allait être pris en charge, sans jugement, sans question, sans paperasserie. Il y avait quelque chose de singulier dans cet endroit.

Blake n’avait jamais aimé les hôpitaux, et se portait bien mieux loin de tels lieux. Mais étrangement, ici, il se sentait bien.
Faelan lui demanda ou était passé la victime, ayant recouvert son visage de son capuchon. Décidemment, il lui faudrait lui aussi trouver un moyen de préserver son identité. Il n’avait tout simplement pas pensé à ce genre de désagréments en se lançant spontanément dans la carrière de héros, poussé dans cette voie par un sucrier un peu trop enthousiaste.

Le médecin playboy aperçu à son arrivée fit soudain irruption, dossier en main, et le reconnu.
« oui, nous venons pour savoir comment elle va… Elle a été… vraiment malmenée … »
« Malmenée ? !! Elle a failli y rester… C’est d’une cruauté sans borne ce qu’on lui a fait subir. Il est heureux qu’elle soit dans le coma à l’heure actuelle, car je ne pense pas qu’elle aurait pu supporter le choc de la vérité ! » son regard était dur et perçant.

« D’ailleurs, ça vous ennuierait de me dire concrètement ce qui lui est arrivé ? ».
Son expression sembla se radoucir, sans doute conscient que sans ses deux interlocuteurs, la pauvre fille serait morte. Il était loin de se douter que ça allait beaucoup plus loin que ça.
Leur faisant signe de s’assoir dans un salon qui était resté accueillant contre toute attente, il leur proposa du thé et du café.

« Attention, ce dernier s’appelle « Lazare lève-toi » ! il est tellement amer ! »
. Blake mit un moment à comprendre la référence, mais ris de bon cœur lorsqu’il pensa au fameux Lazare, proche de jésus. Mais il retint un commentaire acerbe sur le fait que les gens partaient décidément beaucoup trop du principe que le christianisme était la religion « par défaut ». Pour sa part, Aidan / Blake n’était pas vraiment proche de cette obédience, y préférant les anciens dieux et le paganisme…
Après quelques instants à « siroter » leur café amer, Blake se lança.

« la pauvre faisait parti d’un sacrifice complexe, visant a priori à faire venir sur notre monde un titan de Terminus… Grace à Dame Co.. A cette charmante jeune femme, nous avons pu y mettre un terme. Mais nous redoutons une suite, ou que ce ne soit que la partie immerger de l’iceberg… Nous ne pouvons garantir que cet invocateur agissait seul, ni que cette pauvre femme soit la seule victime… C’est pour cela que nous devons l’examiner, si vous voulez bien ».

Le jeune médecin fronça les sourcils. Ce n’était pas protocolaire du tout que de laisser « des étrangers » examiner une victime. Mais le plus étrange avait sans douté été qu’il n’avait pas tremblé, ni semblé surpris des propos. Avait-il l’habitude de travailler avec des mutants ou des supers ?
Blake regarda autour de lui.
« Comment cet hôpital tient-il encore debout ? »
Le médecin rougit.

« et bien j’y contribue… Je ne le laisserai pas tomber. Il y a trop d’enjeux ici, comme vous venez d’en faire la preuve. Mais nous manquons beaucoup de moyens.. écoutez, je devrais pas, normalement, mais je vais vous faire confiance… Suivez-moi ».

Il les amena à la chambre de soins intensifs ou était maintenue la victime. Le protocole leur intima de porter des masques et gants, tant que l’état général de la jeune femme ne serait pas stable, ce qui déplu à Blake, visiblement autant qu’a Faelan…

Avec d’infinies précautions, ils révélèrent les marques de mutilation de la jeune femme… Il y avait clairement des symboles ésotériques, mais le plus surprenant était qu’elle possédait également des scarifications mystiques qui semblaient dater d’avant sa mésaventure.
« elle n’a pas été choisi au hasard », nous indiqua Faelan, étant visiblement arrivé aux mêmes conclusions que Blake.

« Non. Et il y en a peut-être d’autres… Il doit y avoir une raison pour l’avoir choisi… Mais ses symboles ne me disent rien.. Et toi ? »
Faelan semblait plus versée que lui dans la sorcellerie… Avec un peu de chance…

 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 8 Mar 2018 - 0:52 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

Faelan Blackbird
Vigilant Indépendant

Personnage
La Morrigan
ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 732
ϟ Nombre de Messages RP : 307
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)/Gabrielle Tessier/LotusGraphics
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Bel accent irlandais.
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Ses cicatrices ont disparues (pour ceux qui l'ont connu avec des cicatrices)
ϟ Pouvoirs : Tous les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal
Communication
Classeur de Collection
Mes exploits

Joueur
La Morrigan
ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 732
ϟ Nombre de Messages RP : 307
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)/Gabrielle Tessier/LotusGraphics
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Bel accent irlandais.
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Ses cicatrices ont disparues (pour ceux qui l'ont connu avec des cicatrices)
ϟ Pouvoirs : Tous les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal
Communication
Classeur de Collection
Mes exploits

Quand il ne reste rien, il y a la place pour tout
Coming down from the mountain, She's a killer machine, Arm strong and her aim is true, And now she's looking at you. She's got force like a tiger; she’s the style of a dragon. When she's making her move, There's nothing you can do!

Faelan & Blake ;
La sorcière ne s’attendait certainement pas à cette soudaine énergie provenant du médecin, mais cela n’était pas si étonnant que cela vu la condition catastrophique dans laquelle elle était arrivée. Surtout que son « héro » était disparu aussitôt sans laisser de trace après l’avoir apporté à l’hôpital en premier lieu.

- La vérité où elle était trop faible pour se défendre elle-même? Évoqua à voix basse un peu méchamment Faelan en roulant des yeux.

Faelan suivit docilement les deux hommes et déposa son séant sur un fauteuil qui en avait déjà vu plusieurs. Elle n’accepta ni le café, ni le thé et ne comprit pas la référence à ce fameux Lazare. Le magicien semblait avoir compris la référence ou la blague, peu importe ce que c’était, après un moment. La jeune femme se contenta de regarder les deux messieurs l’un à la suite de l’autre, pressée d’en finir et de mettre ses mains sur la fameuse victime. Pendant que le silence régnait entre les trois individus, la dame corbeau arpenta les alentours du regard, ce n’était vraiment pas un hôpital digne d’un grand film, mais ça représentait bien la réalité, selon elle.

- J’espère qu’il n’agissait pas seul, cela serait une perte d’un si grand rituel, commenta la jeune femme sans vraiment attention à ses paroles qui pouvaient sonner terriblement étranges à des inconnus. L’examiner n’est pas une mauvaise idée, visiblement, la chose n’avait pas à lui arracher le cœur ou le foie pour faire fonctionner le moindrement son invocation, enfin peut-être qu’on est arrivé juste avant cette partie là…

Elle se retint de répondre à son nouvel allié que l’hôpital était certainement toujours debout parce que des gens en avaient encore besoin. Même si les gens étaient dépourvus de maux et de maladies, les riches viendraient encore lécher les bottes des chirurgiens pour recevoir des modifications corporelles coûteuses.

Faelan dissimula le plus possible sa surprise devant la facilité avec laquelle le magicien avait attisé la confiance naïve du médecin. Est-ce que les humanistes étaient tous comme ça? Le cœur dans la main, mais dépourvu de suspicions? Voilà donc pourquoi les gentils se faisaient toujours tuer en premier!

*

- Sérieusement? Évoqua la dame corbeau en fixant le masque médical et les gants de la même couleur bleu d’hôpital. À vrai dire, elle comprenait le but de tout cela, la sécurité du patient, les bactéries et les fluides corporels qui s’infiltraient partout, mais cela n’en était pas moins déplaisant.

Elle enfila les gants et le masque en ronchonnant, heureuse qu’ils soient déjà décontaminés dans le processus de fabrication et s’approcha doucement de la victime avec ses compagnons masculins. La première fois, ils n’avaient certainement pas eu le temps de contemplé la victime et ses blessures ou n’importe quoi d’autre sur son corps nu. Cependant, maintenant qu’ils se retrouvaient dans le calme et en sécurité, ils pouvaient apercevoir et recueillir diverses informations sans même la voix de la victime.

Immédiatement, elle partagea son opinion, clamant que la jeune victime n’avait pas été choisie au hasard. Est-ce que cela indiquait qu’il s’agissait d’un évènement longuement planifié? Ou avait-elle vraiment été attaquée au hasard? Était-ce ElCaminoX300?

- Ces symboles sont étranges, oui, reconnut Faelan qui s’approcha davantage. Armée de ses gants, elle devait bien être autorisée à toucher la victime? Était-ce une attaque à son intégrité puisqu’elle était toujours vivante, mais inconsciente? Je ne suis pas médecin, je ne sais pas comment analysée complètement toute les blessures, mais ces scarifications ont visiblement été causées bien avant et je ne crois pas qu’elles ont été faite… cruellement? Ou comme une forme de torture.

Elle se pencha, frôla les marques du bout de ses doigts, cherchant à tracer les divers symboles qu’elle arrivait plus ou moins à bien décelés.

- Certaines personnes ou groupe d’individus de diverses cultures procèdent de plein gré à ce genre de modification corporelle au même titre que certains reçoivent des tatouages qu’ils apprécient, commenta évasivement la Morrigan en tant de traduire ne serait-ce qu’un symbole.

Sa main monta le long du bras de la jeune femme comateuse, puis ses yeux fixèrent subitement un symbole en particulier, puis d’autres. Ils étaient discrets et un peu endommagé, était-ce dû à une mauvaise cicatrisation, était-ce voulu, était-ce dû à de plus récentes blessures? De son index, elle traça quelques lignes.

- Ô grande reine fantôme, souffla la sorcière, mais c’est, elle n’hésita qu’une brève seconde, c’est une druidesse!

Elle fit signe à la face de selkie de s’approcher afin qu’il puisse voir ce qu’elle apercevait.

- Il ne sont pas à fait identiques à ce que l’on voit habituellement, mais regarde, elle pointa quelques symboles, arbre… vie, l’arbre de vie!

La sorcière était tellement animée par cette révélation qu’elle en envoya le dos de sa main avec force sur l’épaule du magicien, comme s’il s’agissait d’une évidence depuis le début.

- Que le sang d’une enfant de la terre souille le sol qui la vit naître, qu’il y soit enraciné les pas du mal! Dit-elle en voix basse, presque craintive que ces paroles malsaines puissent entamer à nouveau le rituel, même s’il manquait des ingrédients nécessaires tels qu’un cercle magique de bonne taille et la mort de la victime qui se reposait toujours sous les yeux de tout les curieux.

En voyant la mine sérieuse de médecin, elle effaça immédiatement son petit sourire fasciné de son expression ou plutôt ses yeux rieurs, elle portait heureusement toujours un masque médical.

- Ahem, pas que découvrir une druidesse dans cet état soit une situation dont il faut se réjouir, ajouta-t-elle plus doucement en croisant le regard du médecin qui avait les bras croisés sur sa poitrine. Une minute trop tard et elle aurait effectivement rejoint la terre, d’accord, rangez vos sourcils désapprobateurs!

Elle se détourna froidement, évitant de ponctuer sa dernière phrase d’un « stupide médecin ».

Soudainement, ses yeux s’arrêtèrent sur une marque particulière qui n’avait étrangement pas attiré immédiatement son attention lors de son observation initiale. Une sensation désagréable et terrifiante gronda en elle et sa tête hurlait de tourner les yeux dans une autre direction, qu’il n’y avait rien d’intéressant à voir ici. Pourquoi diable était-elle née avec cette obsession de tout connaître, cette curiosité digne de tuer un chat trop intrépide?

L’Irlandaise s’approcha lentement des pieds de la druidesse, une boule se formant dans sa gorge, ses doigts frémissant sous une terreur qu’elle tentait toujours de maintenir enchaînée au plus profond d’elle-même.

Elle s’arrêta subitement vers les pieds partiellement recouvert de la victime et découvrit des talons recouvert de marques de brûlures veinées de lignes verdâtres. À la vue de cela, la sorcière perdit momentanément l’équilibre et recula brusquement. Une douleur lui comprima la poitrine et elle commença à haleter en portant une main tremblante à son visage qui portait partiellement des cicatrices similaires.

La lame d’un grand couteau transperça lentement la vieille chair de la matriarche du culte de la Morrigan. Le regard de Faelan était rivé sur la fleur pourpre qui s’étendait sur la robe de la femme qui l’avait élevé... ou presque. La lame du poignard rougeoyait du sang poisseux de la vieille sorcière dont l’expression était tordue par l’incrédulité et une douleur qui n’allait pas être brève. Au plus profond d’elle-même, l’Irlandaise savait clairement que se faire poignarder dans le ventre était une mort très lente et douloureuse, aussi longue que s’ouvrir les veines sous le coup du désespoir.

L’odeur de la chair brûlée se mêla aux cris de terreurs environnants, à la fumée étouffante et aux flammes vertes qui avalaient absolument tout sur leur passage. Des langues de feu se précipitèrent agressivement dans sa direction, mais son corps ne bougea pas d’un poil. Elle était coincée ici et elle allait mourir comme ses ancêtres, immolée dans un torrent de flammes et de flammèches.


Une pression sur son épaule ramena violemment Faelan à la réalité, ou presque. Elle se trouvait maintenant assise par terre, le corps froid et les pupilles dilatées. Son regard affolé croisa celui du médecin qui s’était agenouillé devant elle et qui semblait non seulement inquiet, mais aussi en douleur.

- Ça brûle, j’ai mal! Dans sa tête, les flammes infernales étaient toujours sur elle, en train de lui arracher de force chaque brin de peau saine. Aidez-moi, quelqu’un!

La pression se fit plus ferme, c’était en fait une main sur son épaule qui la maintenant fermement en place. Ses yeux dilatés trouvaient à nouveau ceux du docteur Killian. Ses lèvres bougèrent, mais elle n’entendit pas sa voix, prisonnière d’une autre réalité.

Puis peu à peu, son corps se détendit et elle cligna plusieurs fois des paupières. Elle découvrit peu à peu qu’il n’y avait pas de flammes verdâtres dans la chambre d’hôpital et qu’elle était en sécurité, selon les circonstances. Le docteur Killan était toujours agenouillé devant elle, ses mains sur ses épaules et la raison pour laquelle il semblait en douleur étaient parce que les pouvoirs d’Abigail s’étaient manifestés sous l’idée d’un danger imminent et la glace noire avait partiellement avalée la main du médecin. « Oh non » songea avec horreur la jeune femme en reprenant ses sens en main.

La glace ensorcelée disparue aussitôt et le docteur pu enfin reprendre possession de sa main. Heureusement, il semblait y avoir eu plus de peur que de mal, sa main ou son bras n’étaient pas blessés, peut-être juste un tantinet frigorifié.

- Je suis… désolé, marmonna vaguement Faelan qui désira de se relever de son derrière, mais ses jambes tremblantes refusèrent d’écouter ses ordres. Je vais bien, dit-elle ensuite en détournant un regard honteux.

- Ah oui, ça ressemblait vachement à un état de choc tout ça! Déclara un peu sèchement le pauvre médecin au bras encore recouvert de givre sombre.


- Parfois le commentaire le plus intelligent est le silence! Rétorqua agressivement Faelan en matérialisant faiblement des griffes glacées sur le bout de ses doigts. Ou vous voulez que je vous arrache vos cordes vocales, docteur?

La sorcière voulut arracher le stupide masque médical de son visage, mais elle sentit de la moiteur sur ses joues et elle se rendit compte avec horreur qu’elle avait possiblement laissé couler quelques vilaines larmes.


Spoiler:
 



b l a c k f i s h

 
Revenir en haut Aller en bas


They will never hurt me again. Nobody will be able to hurt me. I am the storm, the sun that burns, the ice that freezes and the flood is me. I will become so powerful that as long as the world exists,
there will be no sorcerer more powerful than me!
by wiise

Message posté : Mar 13 Mar 2018 - 11:09 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur

Ce docteur Killian n’avait pas l’air spécialement étonné ni même affolé des révélations de Blake. En fait, tout dans son attitude transpirait la sérénité, ce qui, vu les circonstances, n’était pas commun. Blake soupçonna aussitôt ce médecin d’être bien plus que ce qu’il laissait transparaitre.
Chacun avait le droit à ses petits secrets, et d’ailleurs, quand Blake lui demanda comment cet hôpital tenait encore debout, le Dr Killian lui répondit simplement qu’il y contribuait, malgré le manque de moyen. Il restait encore de l’espoir, donc, si des gens agissait, à leur niveau, pour aider les autres.

Blake n’avait pas spécialement de grands élans de solidarité. Simplement, il ne voyait pas pourquoi il n’aiderait pas s’il en avait l’occasion. Quant à déployer ses moyens surnaturels simplement « pour faire le mal », il n’y voyait, la encore, aucun intérêt. Et puis à présent il avait une conscience de porcelaine qui l’attendait à la maison.
Cette pensée le fit sourire, comme un gamin.

Les marques sur la jeune femme étaient vraiment étranges, et dérangeantes, pour il ne savait quelle raison exactement. Il avait déjà vu des horreurs, notamment auprès des vikings de son enfance, mais il y avait comme un air de maléfice persistant autour de cette jeune femme. Qui était-elle ? Et comment s’était-elle retrouvée embarqué dans cette horrible histoire de sacrifice… Le pouvoir, il le savait bien, pouvait être volé.

Lorsqu’il était jeune homme, a l’aube de ses quinze printemps, l’on avait essayé de lui voler son essence vitale et son pouvoir. A présent une partie de son âme était emprisonnée dans une tapisserie ancestrale, qu’il gardait dans un endroit secret, et qu’il devait observer régulièrement sous peine de perdre toute empathie..

La texture des gants de plastique ne lui plaisait pas. Il n’aimait pas le plastique, décréta -t-il sur le champ. De toutes façons, aucun mot de plastique de sa connaissance n’avait un bon goût. Il ne voyait tout simplement pas quoi faire avec cette matière première, ou pas si première que ça, d’ailleurs.

Dame Corbeau était visiblement concerné par l’observation attentive de la victime, car elle ne tarda pas à commenter ce qu’elle trouvait au fur et à mesure.

Je ne suis pas médecin, je ne sais pas comment analysée complètement toute les blessures, mais ces scarifications ont visiblement été causées bien avant et je ne crois pas qu’elles ont été faite… cruellement? Ou comme une forme de torture.

« oui, donc des scarifications rituelles. Elle s’est infligé ça toute seule, ou son clan, quel qu’il puisse être… Mais je ne vois pas… »

Faelan continua, allant dans son sens. Des scarifications rituelles, pas forcément mystiques, d’ailleurs. Comme des rites de passages, ou simplement des signes ostentatoires d’appartenance à un groupe ou une ethnie, peut être même une certaine religion.
Puis le verdict de la sorcière de glace tomba. Une druidesse ? Voila qui lui parlait.

« Une druidesse ? Donc avec un lien spirituel fort avec la nature, la forêt, les bénédictions et malédictions, et les transformations… Si.. Si quelqu’un trouvait le moyen de pervertir ces dons mystiques, il aurait un pouvoir assez effrayant sur un sol consacré déjà désacralisé.. Au hasard, une église… »

Oui. Mais dans quel but réel ?
La main claquée sur son épaule ne le dérangea pas. Mais les paroles suivantes, oui.
- Que le sang d’une enfant de la terre souille le sol qui la vit naître, qu’il y soit enraciné les pas du mal!

Et puis une chose étrange se produisit. Blake, qui observait tout naturellement Faelan, la vit soudain observer les pieds de la jeune femme, et tout son corps criait une terreur enfouie depuis longtemps, bien que le masque lui cache une partie du visage… Que lui rappelait cette marque en particulier ? Qu’avait-elle vécu ? Qu’avait-elle vue, peut-être, dans des cendres divinatoires ou dans les tripes d’un oiseau sacrifié ?

Blake voulu se rapprocher et consoler, mais ne savait pas vraiment comment s’y prendre. Surtout avec une quasi inconnue, même s’ils s’étaient sauvés la vie l’un l’autre.

Le docteur Killian, lui, savait quoi faire. Il pressa alors simplement son épaule, alors qu’elle s’était affalée par terre, sous le regard affolé de Blake. Ce dernier savait que dame corbeau pouvait être plus forte, et il eut peur qu’elle n’use de cette force envers le médecin. Mais le médecin en question semblait serein, sur de lui. Blake n’aurait juré de rien, mais il lui semblait qu’il y avait comme une sorte d’aura... Autour de lui, qui maintiendrait son intégrité… Etait-il magicien lui aussi ? Il n’en avait pas les caractéristiques, mais après tout, la magie était aussi versatile et polymorphe que ses utilisateurs…

Mais la sorcière de glace avait agit, sans doute contre sa volonté, et une glace noire recouvrait à présent la main et une partie du bras du docteur. Blake n’avait pas envie de blesser Faelan, aussi ne tenta-t-il pas d’attaquer la glace, d’autant plus que la maitrise de la jeune femme sur cette dernière était évidente, vu la vitesse à laquelle elle parvint à la faire disparaitre. Il ne valait mieux pas l’avoir comme ennemie, et Blake se félicita que ce ne fut pas le cas.

Dr Killian perdit en partie son flegme et fit un reproche à Faelan, qui ne tarda pas a exploser à son tour… Le petit écureuil qui rebondissait dans l’arbre de ses pensées ne trouva aucune solution immédiate pour gérer cette crise. Mais Blake savait que lui et elle avaient des racines communes, et elle avait semblé positivement étonnée d’entendre des anciennes paroles dans la langue natale de Blake, à l’époque ou il arborait fièrement son vrai nom, Aidan.

Il n’était pas un grand enchanteur. Pas encore. Mais il connaissait quelques tours… Comme celui d’emprisonner un son et de le diffuser sur une autre surface, pendant un temps relativement court, mais souvent suffisant pour une musique. L’hôpital était très peu encombré, ni par les gens, ni par les meubles, aussi lui fut-il aisé d’imaginer une harmonique dans les échos.

Alors, faisant les gestes nécessaires, il avisa le couloir non loin, les murs, et imagina les fissures, la porosité des matériaux les entourant. Et il chanta. Cette vieille chanson que sa mère usait autant que son aiguille sur son ouvrage, mais qui pourtant semblait flambant neuve à chaque interprétation. Dans une langue ancienne, aux origines celtes et vikings, elle chantait l’histoire d’une fille qui était la proie d’une malédiction, car elle était sorcière, mais qui trouvait néanmoins la force de se battre et de vaincre. Il avait longtemps cru qu’elle racontait sa propre histoire. Aujourd’hui, Blake la chanta à son tour et y mêla son pouvoir d’enchantement pour qu’elle se réverbère, en écho, décalés, en harmoniques simples et enchanteresses…

La musique et le chant ne dura pas longtemps, mais suffisamment pour que l’enchantement opère. Ce n’était qu’un petit tour, mais il apportait un peu de poésie au monde. Voila pourquoi il voulait s’améliorer. Pour que ses petits tours deviennent des œuvres…. Il savait danser, sculpter, dessiner. Le chant, il se débrouillait. Mais la musique venait du pouvoir, et de l’idée, tout simple, que des sons, des rimes pouvaient tout changer

Il ne lui fit pas l’affront de l’aider à se relever, mais il ne baissa pas les yeux non plus, lui signifiant qu’il n’y avait pas lieu d’avoir honte.

Quand la décence le lui permit, il commenta simplement.

« ils voulaient donc désacraliser les lieux, et les pervertir, en plus d’invoquer cette monstruosité titanesque… M’est avis que l’église et les environs auraient pu servir de base de corruption. Mais notre ami le desacralisateur ne doit surement pas être seul. On a un peu de répit, car les journalistes sont sur place, mais on doit enquêter là-bas. Qui sait quelles autres horreurs trainent… »

Le dr Killian semblait réfléchir… Blake aurait juré qu’il voulait les accompagner…


RP FINIT ET SUITE:
 

 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 13 Mar 2018 - 18:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

Faelan Blackbird
Vigilant Indépendant

Personnage
La Morrigan
ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 732
ϟ Nombre de Messages RP : 307
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)/Gabrielle Tessier/LotusGraphics
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Bel accent irlandais.
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Ses cicatrices ont disparues (pour ceux qui l'ont connu avec des cicatrices)
ϟ Pouvoirs : Tous les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal
Communication
Classeur de Collection
Mes exploits

Joueur
La Morrigan
ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 732
ϟ Nombre de Messages RP : 307
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)/Gabrielle Tessier/LotusGraphics
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Bel accent irlandais.
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Ses cicatrices ont disparues (pour ceux qui l'ont connu avec des cicatrices)
ϟ Pouvoirs : Tous les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal
Communication
Classeur de Collection
Mes exploits

Quand il ne reste rien, il y a la place pour tout
Coming down from the mountain, She's a killer machine, Arm strong and her aim is true, And now she's looking at you. She's got force like a tiger; she’s the style of a dragon. When she's making her move, There's nothing you can do!

Faelan & Blake ;
Le docteur et la sorcière n’avaient visiblement pas débuté cette rencontre dans la joie et la bonne humeur, mais Faelan savait bien au plus profond d’elle-même qu’il voulait simplement bien faire. C’était un médecin qui gérait un hôpital croulant sous les catastrophes et les patients, cela prouvait bien qu’il avait un bon caractère et qu’il n’était pas ceux du métier qui couraient qu’après l’argent. Cependant, même si elle s’était calmée, cela ne changeait pas qu’elle détestait être touchée, surtout par un étranger et qu’elle ne portait pas les hôpitaux dans son cœur. Jamais elle ne comprendrait d’où venait ce dédain, elle qui avait vécu dans les plaines et les bois ou dans un domaine renfermé, loin de la population normale.

Elle grimaça, tentant de chasser les mauvaises images du passé hors de son esprit, cherchant le sang-froid avec lequel elle se comportait normalement. Les cicatrices douloureuses n’étaient rien à comparer aux visions d’autrefois.

Une calme mélodie parvint soudainement aux oreilles de Faelan qui jeta immédiatement un regard en direction du magicien. Elle plissa ses yeux partiellement verdâtres et se concentra sur les paroles de ce chant bref et revigorant. Si la langue de ses ancêtres pouvait un jour être le signe d’un grave danger, cette fois-ci, elle se sentait tout bonnement en sécurité. La rumeur des paroles passèrent calmement au travers des murs, apportant sa douceur au sein de l’hôpital.

La poésie l’aida à reprendre son calme, puis elle se releva finalement par elle-même. Elle s’était débrouillée toute seule jusqu’à maintenant, elle parviendrait à poursuivre cette voie. Les commentaires de la face de selkie ne la laissèrent pas indifférente. Elle réfléchit donc à la meilleure méthode à suivre.

- Le sol d’une Église est pourtant un endroit tellement « consacré », même si cette religion est une épine dans le pied, je n’irais pas là-bas nécessairement pour procéder à un rituel démoniaque ou à quelque chose qui y ressemble, ça compliquerait inutilement la chose, elle réfléchit silencieusement pendant un instant, à moins que… cela ne soit une attaque directe envers l’Église et se qu’elle représente.

Il y avait plusieurs groupes qui ne se gêneraient pas d’envoyer leur majeur au christianisme, aux églises et ce qu’elles représentent ou juste à la religion en tant que tel. Cependant, si elle voulait insulter le Dieu chrétien, ne serait-il pas plus simple d’invoquer un démon après avoir perverti suffisamment les lieux? Cette histoire devenait de plus en plus compliquée.

- Et si le sacrifice n’était pas supposé avoir lieu là-bas? Songea la jeune femme à voix haute. Une druidesse sacrifiée dans un lieu dédié à son mode de vie apporterait certainement de meilleurs résultats... ou alors le contraire. Elle songea à la nature elle-même qui pourrait ne pas apprécier que l’on s’en prend à l’un de ses serviteurs. Les druides sont également connus pour s’adonner à la divination, je me demande si elle savait ce qui l’attendait…

Peut-être était-elle ElCaminoX300.

La dame corbeau fixa les deux hommes de son regard perçant et s’attarda un peu plus sur le docteur Killian. Pourquoi avait-elle l’impression qu’il était très intéressé par leur conversation et qu’il semblait presque vouloir se joindre à eux?

- La face de selkie a raison, il faudrait retourner sur les lieux du crime ou alors avoir une conversation avec la victime, même si je ne suis pas certaine qu’elle va se réveiller bientôtt, dit-elle finalement avant de toiser le médecin.

Elle arracha le masque médical sans prévenir et les plumes noires qui parsemaient son regard disparurent lentement sous sa chair. Maintenant à découverte, elle observa les deux hommes en silence.

- Je m’appelle Faelan, dit-elle sérieusement, révélant ainsi son identité à tous.

To be continued...


b l a c k f i s h

 
Revenir en haut Aller en bas


They will never hurt me again. Nobody will be able to hurt me. I am the storm, the sun that burns, the ice that freezes and the flood is me. I will become so powerful that as long as the world exists,
there will be no sorcerer more powerful than me!
by wiise

 
Quand il ne reste rien, il y a la place pour tout...[rp libre]
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
Quand il ne reste rien, il y a la place pour tout...[rp libre] Categorie_6Quand il ne reste rien, il y a la place pour tout...[rp libre] Categorie_8


Quand il ne reste rien, il y a la place pour tout...[rp libre] Categorie_1Quand il ne reste rien, il y a la place pour tout...[rp libre] Categorie_3
 Sujets similaires
-
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quand il ne reste rien, il y a la place pour tout...[rp libre] Categorie_6Quand il ne reste rien, il y a la place pour tout...[rp libre] Categorie_8

Sauter vers: