Mission Apollo Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Mission Apollo Categorie_1Mission Apollo Categorie_2_bisMission Apollo Categorie_3
 

Mission Apollo

 
Message posté : Mer 29 Mar 2017 - 12:16 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Des journées complètes. Voilà ce qu'avait demandé la préparation de son voyage en Grèce pour y tenir sa promesse. Dédale ne pouvait pas simplement remplir une valise de vêtements, prendre un taxi pour se rendre au Jordan International Airport et embarquer dans le premier avion à destination du sud des Balkans. Pas avec une vie aussi riche et responsable que la sienne.

Sa première tâche fut d'achever aussi rapidement que possible le projet architectural que DeCosta Construction lui avait commandé. En l’occurrence un immeuble historique de huit étages fortement endommagé par la moisissure. Il eut bien du mal à y croire lorsqu'il s'était rendu sur le site. Derrière les murs de ce charmant hôtel se cachait une culture de champignons aux spores nocives pour la santé. Après avoir fait nettoyer les lieux, son riche nouveau propriétaire souhaitait transformer l'hôtel en hôtel particulier tout en gardant l'aspect originel. Dédale termina ses dessins en trois jours puis les expédia à l’entrepreneur en construction.

Il poursuivit ses cours d'art à Star High aussi longtemps que ses obligations le retinrent en ville et eut la politesse de prévenir l'administration scolaire pour qu'un remplaçant puisse être trouvé aussi vite que possible.

Le travail le plus fastidieux fut sans conteste la programmation de son absence au sein de la communauté héroïque. En tant que justicier responsable, il se devait de prévenir ses camarades de la Légion. On pourrait croire qu'un héros aussi renommé que Dédale disposerait de certaines libertés ; Qu'en membre fondateur de l'Alliance Héroïque puis de la Légion des Étoiles, et qu'en ayant combattu les invasions Terminus et Grue cela lui donnerait le droit de faire impunément ce qu'il souhaite. Et bien non. Mais cela facilita grandement ses autorisations. Pour ne pas se mettre la justice sur le dos, il dû également passer par l'UNISON et par tous les embranchements nécessaires pour avoir le feu vert de son département Hellénique.

Il fit tout cela en passant sous silence le but de sa manœuvre. Le principal intéressé, Hermès, avait souhaité garder secrète son entrevue avec lui et, par conséquence, son association devait l'être également. Le Commander n'apprit que son intention de visiter sa terre natale pour "raison personnelle". Quant à l'UNISON, il leur promit un site archéologique inexploré. Bien entendu, après avoir désarmé tous les pièges du temple et transféré l'artefact divin à un proche parent de son propriétaire.

Jour après jour, l'inventeur pria à l'attention d'Hermès afin de l'informer de ses progrès. Cela était assez ridicule. Parler dans le vide. Comment être certain que le dieu des voleurs et des messagers reçut ses prières ? Au moins, cela lui donna bonne conscience. Son vieil allié Olympien ne pourrait pas lui reprocher de l'avoir abandonné.

Après maints efforts, il finit par arriver au temple d'Apollon à Bassae. Dédale ne mit pas longtemps à retrouver l'entrée secrète du temple. S'en rappeler ne le rajeunissait pas. C'est dans ce vestibule sombre et inconnu du grand public qu'il extirpa son armure de sa volumineuse valise à roulettes pour l'enfiler en toute discrétion. Nul doute que les touristes auraient apprécié la vue d'un justicier mondialement connu, mais il ne pouvait se permettre de laisser des photographes amateurs japonais se balader dans ce dédale piégé.

* Hermès ? Je suis prêt. Je suis rentré dans le passage secret du temple et je t'attend. Hermès ? Je suis prêt. Bref... J'espère que tu me reçois parce que, dans le cas contraire, je commencerais sans toi *, pria-t-il dans un murmure. Son robot volant, Kianós, flottait tout autour de lui. Ce compagnon robotique le suivait partout en restant invisible dans sa vie civile. Loin du regard d'autrui et en armure, Kianós se rendit visible.

« Monsieur, je ne capte aucun signal radio de votre ami. De plus, nous risquons de perdre tout contact radio avec l'extérieur à cette profondeur. »

« Ce n'est pas une fréquence radio que tu peux capter. »

A bien y réfléchir, il serait intéressant de comprendre comment un tel moyen de communication unilatéral fonctionne. Néanmoins, avec les dieux de l'Olympe, il fallait mieux s'attendre à être très déçu.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 30 Mar 2017 - 19:12 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Quand il avait été rendre visite à Dédale, l’architecte immortel de la Grèce Antique quelques jours plus tôt, ce dernier lui avait réclamé quelques jours pour se préparer. Comme Hermès venait lui demander son aide, il avait naturellement accepté.

Déjà parce que la lyre pouvait bien attendre quelques jours de plus après avoir attendu pendant des siècles et des siècles.

Ensuite parce qu’il était le genre de dieu qui trouvait toujours de quoi s’occuper.

Il avait certes retrouvé la trace de la lyre, mais il lui restait toujours des objets divins, égarés sur la Terre Prime, à retrouver. S’il savait où se trouvait la Kunée, et sa bourse d’argent - grâce à son ami Médomaï - il ignorait toujours où se trouvait son pétase, ses talonas et - plus grave - Psychí, le serpent mystique jumeau d’Anástasi. Le dieu des voleurs connaissait les pouvoirs de la créature, et c’était sans doute la perte qui l’inquiétait le plus. Sans compter qu’il se souvenait de la réaction d’Anástasi. Le serpent bleu avait été sauvage, prêt à le mordre lui. Il préférait ne pas imaginer ce que cela donnerait avec son homologue…

Enfin pour l’heure, il s’agissait de retrouver la lyre d’Apollon, et le dieu avait profité de son temps libre pour s’y préparer lui aussi. Dédale l’avait mis au courant de l’avancée de ses propres préparatifs par des prières régulières, et Hermès avait pu se rappeler à quel point il pouvait être étrange d’entendre la voix de quelqu’un d’autre dans son esprit. Surtout que le message n’était pas une prière en soi. L’architecte ne lui demandait rien, il se contentait de lui raconter ses avancées. C’était indéniablement une nouveauté.

Mais le jour de leur retrouvaille approchait, de ça Hermès n’avait aucun doute. Lui-même ne s’embêta pas à prendre l’avion ou tout autre moyen de transport humain. Il était le dieu des voyageurs. Un claquement de doigts, et il pouvait se retrouver à l’autre bout de la Terre Prime, voir sur un autre plan d’existence.

Et c’est précisément ce qu’il fit au moment de se rendre à Bassae. Il claqua des doigts, fit un pas dans un portail, et atterrit dans le temple grec dédié à son frère, à peu près à l’endroit où il l’avait quitté la dernière fois. La lame, sortie du plafond, qu’il avait évité de peu était toujours plantée dans le sol, là où il l’avait laissé. Et heureusement. Son absence lui aurait paru inquiétante et il aurait considéré cela comme un signe que quelqu’un l’avait devancé.

Il s’aperçut, au moment où sa prière lui parvenait, qu’il avait devancé l’architecte de quelques secondes à peine. Il lâcha échapper un rire, et répondit à haute voix :

Je sais. Je t’entends murmurer ta prière d’ici”.

Cela produisait d’ailleurs un écho bizarre. Il entendait les prières dans sa tête et un murmure pas toujours audible via ses oreilles. Il ne restait plus qu’à espérer qu’il ne lui ait pas fichu la trouille de sa vie en lui répondant. C’était après tout une chose des plus rares…

Il n’y a pas de pièges jusqu’ici. En tout cas, je n’en ai pas déclenché la dernière fois. L’endroit te rappelle quelque chose?
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 3 Avr 2017 - 0:26 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Dédale n'eut effectivement pas à démarrer l'exploration seul puisqu'une voix familière retentit à l'intérieur du temple. Sous l'effet de la surprise, il n'eut pas le temps de l'identifier et, de ce fait, ne fit que se retourner dans cette direction, prêt au combat. L'éclairage artificiel émit de son casque et celui de l’œil de son serviteur illuminèrent le couloir. C'était bel et bien Hermès qui se tenait là. L'architecte multi-millénaire était pourtant certain de n'avoir vu personne à cet endroit. Bref... Ce devait être encore l'un des nombreux mystères caractérisant les Olympiens.

Le justicier en armure de combat sophistiquée se rapprocha du dieu. « Pas pour le moment », dit-il à la question du souvenir. Du bout de ses doigts métalliques, il effleura la lame délimitant la zone piégée. Bien que fortement rouillée, elle aurait pu faire de gros dégâts. Malgré l'âge très avancé du temple et les ravages du temps, la plupart des pièges pouvaient encore être en état de marche.

« Donne-moi une minute. »

Dédale mobilisa toute sa matière cérébrale dans l'espoir de se remémorer ne serait-ce qu'un infime détail concernant cette zone. Un long couloir, simple et discret. Une sorte de tunnel de trois mètres sur trois avec une longueur approximative de quinze de longueur. Un sol composé de dalles régulières dont l'une d'elles était légèrement enfoncée et qui, sans surprise, avait déclenché le premier piège. A voir tout cela... rien. Rien du tout. Aucun souvenir n'émergea des méandres de son cortex.

Plan B. Se mettre dans sa peau, mais vingt-cinq siècles plus tôt. En réfléchissant de la même manière qu'à cette époque lointaine, peut-être parviendrait-il à avoir une épiphanie. Comment agencerait-il l'emplacement de pièges mortels dans un couloir de cette taille ? Difficile à dire. Ses premières idées furent intéressantes mais pas réellement déterminantes. Il aurait pour commencer placer les pièges dans un ordre différent des précédents. Avoir les mêmes pièges, oui. Répéter les mêmes techniques, non. Ensuite, l'étude du couloir lui fit songer que le reste à venir sera bien plus difficile. Un petit couloir simple avec quelques pièges simples. Autant dire un avertissement amical.

« Non. Cela ne me dit toujours rien », souffla-t-il agacé par l'absence de progrès. La science au service de l'archéologie, peut-être ? Dédale activa la vision infrarouge de son casque et étudia attentivement le couloir piégé. Cela ne l'aida pas vraiment. Des blocs de pierres et de marbre froid. La seule source de chaleur était bipède, mais tout aussi grecque que la roche. Voir l'Olympien briller thermiquement lui rappela une question qu'il souhaitait lui poser.

« Hermès. Il me vient une question qui me taraude l'esprit depuis notre dernière rencontre. Tu as dit avoir voté. Cela veut dire que, par déduction logique, vous avez le droit de vote. C'est vrai ? »

Il est tout aussi vrai que Dédale eut un ton sarcastique. Comment ne pas l'être ? Avec un paternel lubrique et autoritaire comme le sien, la moindre suspicion de démocratie au sein de l'Olympe est hilarante. Qu'un monarque absolue divin et colérique puisse organiser un vote ! Dans son casque, Desmond ricanait bêtement à cette pensée. Et lui qui pensait que l'attribution de l'immortalité était un miracle... Il y avait eu deux miracles ! L'immortalité et le vote démocratique !

A observer les murs du couloir, le justicier se remémora une vieille manie qu'il avait dans ses constructions piégées : un système de sécurité. Si les prêtres du temple avaient désiré se rendre jusqu'à la lyre, il fallait obligatoirement leur donner la possibilité de s'y rendre sans danger. Dédale se rapprocha de la mosaïque dépeignant Apollon jouant de la lyre.

« Apollon. Nous laisseras-tu entrer librement dans ton temple ? », murmura-t-il pensivement. La solution à son problème se trouvait là. Du bout de son index, Dédale pressa le visage divin composé de pièces de céramiques.

    Lancer de dé :
    Réussite : les pièges du couloir sont désactivés
    Échec : Nope


Son doigt s’enfonça sans résistance sur le bouton désactivant son ingénieux système mais il n'y eut rien d'autre que ça. Pas le moindre son. Pas de déclic. Rien. Pas étonnant. Un aussi délicat système vieux de quelques millénaires, cela aurait été surprenant que ses composants n'aient pas succombé au temps ou aux éléments. Peut-être même à cause d'une famille de rongeurs.

« Tant pis. »

Il retira son doigt et referma son poing qu'il envoya violemment dans le visage du dieu. Pas celui en chair et en os. Non ! Celui en mosaïque. Et sans arrière-pensées. La force motorisée de son armure s'acharna sur la mosaïque millénaire. Quelque part dans le monde, un archéologue venait de mourir. Il cogna du poing droit une seconde fois et encore une autre fois. Le trou révéla une cloison de l'autre côté du mur. De ses deux mains, Dédale en arracha de gros morceaux jusqu'à ce que le trio eut la possibilité de voir ce qui se cachait derrière : le système mécanique primitif en bois et cordage.

« Ce n'était pas prévu pour durer aussi longtemps. »

Il tira sur la corde principale. Une série de déclic se fit entendre, plus éloigné les uns que les autres. Certains déclics ne produisirent rien. D'autres déclenchèrent directement leur piège. Des lances jaillirent des murs, des disques tranchants de bronze fusèrent, des dards s'écrasèrent sur la roche. Beaucoup de violence.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 3 Avr 2017 - 0:26 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6344
ϟ Nombre de Messages RP : 5942
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6344
ϟ Nombre de Messages RP : 5942
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Desmond Dale' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Mission Apollo 607338Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 3 Avr 2017 - 13:30 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Surprendre les gens étaient rarement une bonne idée, encore moins quand la personne en question était un immortel en armure sophistiquée. Pourtant, la seule réaction notable d’Hermès fut d’hausser un sourcil, et peut-être de plisser les yeux pour atténuer le flot de lumière qui lui inonda subitement le visage.

Si les lieux ne rappelaient pour l’instant rien à Dédale, l’architecte se pencha sur un examen minutieux des lieux et l’Olympien ne le dérangea. C’était après tout ce qu’il lui avait demandé de faire. Il resta donc les bras croisés, le dos appuyé contre le mur, attendant le verdict du grec. Sauf que ce dernier lui posa une question. Faisait-il parti de ces personnes qui aimaient s’intéresser à d’autres problèmes en attendant de résoudre celui qui leur posait le plus de problèmes?

Bien sûr. Les athéniens n’ont rien inventé. Et accorder l’immortalité à un homme est une décision lourde de conséquence, que personne n'a envie de laisser entre les seuls mains du maitre des cieux”.

Cela allait contre l’ordre naturel des choses. Il suffisait que l’homme en question voit sa moralité changer pour que les conséquences ne sont plus seulement désastreuses, mais mortelles. Bien sûr, ce système démocratique n’était pas parfait, mais celui de l’Athènes du Ve siècle ne l’était pas non plus. Seules douze divinités siégeaient, alors qu’une myriade de divinités et autres créatures mythologiques vivaient sur l’Olympe. Même s’il avait ces limites, ce système avait permis plus d’une fois d’éviter une catastrophe qui aurait découlé d’une décision de Zeus.

Les souvenirs durent revenir à Dédale puisqu’il s’activa devant une mosaïque, mais sans obtenir aucune réaction de la part du vieux bâtiment. La destruction de la mosaïque sembla avoir plus d’effet puisque toute une série de pièges se déclencha dans le couloir. Hermès arrêta un disque en bronze qui fonçait vers lui sans effort ou presque.

Hum… je n’aurais pas aimé être le pilleur d’un temple conçu par tes soins”.

Le disque qu’il avait arrêté n’aurait pas pu le blesser, mais il ne doutait pas que l’arête tranchante aurait pu faire des dégâts, par exemple sur une nuque plus humaine que la sienne.

Tous les pièges ne se sont pas déclenchés j’imagine?

Il avait lui aussi entendu la série de déclics, mais comme Dédale l’avait souligné, le système n’avait pas été conçu pour durer aussi longtemps. Il en déduisait donc fort logiquement que des pièges pouvaient très bien ne plus être en état de fonctionner, ou bien que le système de sécurité n’avait pas réussi à les désactiver.

Hermès prit donc la précaution de décoller du sol de quelques centimètres. Il ne pouvait guère voler plus haut sans risquer que sa haute stature ne heurte le plafond, et ce n’était pas sa façon préférée de voler, qu’il jugeait beaucoup plus fatigante qu’un vol à altitude moyenne et grande vitesse, mais au moins, de cette façon, il ne pourrait pas marcher sur une dalle piégée par inadvertance. Bien sûr, il ne pouvait rien faire pour les pièges installés dans les murs ou le plafond.

Citation :
Jets de dés :
Réussite :
Dédale et Hermès parviennent à atteindre le bout du couloir sans encombre.
Echec : Un piège se déclenche.

Il s’était décidé à ouvrir la marche. Non pas qu’il doutait des capacités de Dédale, au contraire. L’armure qu’il portait faisait certainement plus que son travail de protection. Mais il avait prouvé, en interceptant le disque un peu plus tôt, que ses réflexes étaient d’une stature divine.

Il s’occupa de briser les hampes de lances profondément enfoncées dans le mur - les conséquences de l’action de Dédale - et leur libéra un passage. Pour s’arrêter presque aussitôt quand il entendit un déclic. Il eut tout juste le temps de tendre le bras pour arrêter un deuxième disque de bronze pendant qu’un autre - il n’avait pas eu le temps de se retourner pour intercepter celui-ci - le frappa à la tête. Le choc ne lui provoqua aucune douleur mais le força quand même à atterrir brutalement et le fit tourner la tête.

Je dois l’admettre” commenta-t-il en remarquant la gravure qui ornait les disques dans la lumière projetée par Dédale. “C’est une jolie touche finale”.

La gravure en question représentait son frère, dans une attitude semblable à celle qu’il avait sur la mosaïque détruite par l’architecte un peu plus tôt. Il connaissait deux ou trois archéologues qui auraient tué pour avoir un tel objet entre les mains… Pour lui en revanche, cela n’avait pas beaucoup de valeurs, et il préféra le laisser tomber au sol, pour que quelqu’un de plus intéressé le récupère.

Le disque tomba au sol dans un bruit métallique, mais Hermès avait déjà avancé, prudemment, vers le bout du couloir, qui présentait un embranchement. Gauche, droite, ou tout droit? Difficile à dire tant les lieux étaient plongés dans le noir.

J’espère que tu n’as pas construit un deuxième labyrinthe”. Il pivota vers l’architecte. “Je suppose que deux de ses passages sont des leurres ou en tout cas qu’ils ne mènent pas à la lyre?

Précaution logique, vu la valeur de l’objet. Ne restait plus qu’à espérer que Dédale connaissait le bon chemin.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 3 Avr 2017 - 13:30 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6344
ϟ Nombre de Messages RP : 5942
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6344
ϟ Nombre de Messages RP : 5942
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Raphaël Mercury' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Mission Apollo 607338Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 4 Avr 2017 - 23:50 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Sans surprise, les pièges du temple avaient grandement souffert du passage du temps et, de ce fait, le système de sécurité que Dédale venait de désactiver s'avéra défaillant. L'un de ces pièges non désamorcés se déclencha sur leur passage. Malheureusement, Hermès en paya le prix fort. Un disque métallique percuta violemment son crâne. Le cœur de Dédale s'arrêta un instant à la vue de cette mort soudaine et brutale. En fait, non. Le dieu se releva sereinement, davantage concentré par les gravures inscrites sur le disque que par les dommages que sa tête aurait pu subir. A priori, un Olympien pouvait encaisser sans broncher des chocs qu'un être humain ne pourrait supporter.

Les deux hommes suivit de près par le serviteur robotique de forme d'octangle étoilé arrivèrent à un embranchement. Les trois chemins possibles se ressemblaient fortement, à tel point que l'Olympien imagina l'option du labyrinthe ou de leurres. « Ce n'est pas un labyrinthe », affirma-t-il avec certitude. Dans le passé, au présent ou dans le futur, Dédale fournira toujours la même raison. Ce ne pouvait être un labyrinthe. Impossible ! Son expérience tragique de sa propre création et sinistre chef-d’œuvre architectural l'en dissuadait. Il éprouvait une révulsion immédiate à l'égard des labyrinthes.

Devant ce casse-tête, Dédale se mit à réfléchir à la manière dont il avait conçu cette partie du temple. « Je n'ai pas seulement construit cet endroit pour repousser les voleurs. Non. Il a été bâti pour permettre aux prêtres vertueux de se rendre auprès de la relique. Je n'aurais jamais construit de labyrinthe pour qu'un prêtre s'y perde. »

Ce fut Kianós qui trouva la solution. « Il y a des inscriptions sur les murs, monsieur. » En effet, en éclairant le dessus des ouvertures, le justicier en armure aperçut trois inscriptions taillées dans la pierre sur les linteaux. Sa maîtrise du grec ancien, bien que sa langue maternelle, laissait à désirer mais il parvient à comprendre leur signification.

ἀλεξίκακος - μουσαγέτης - λοξίας

« Bien joué, Kianós ! », déclara Desmond avec enthousiasme et une pointe de fierté. Sa création était très observatrice. La lecture de ces épiclèses éveilla en lui de vagues souvenirs et une meilleure compréhension de sa mentalité antique. « Je pense savoir ce qu'il faut faire, mais avant... Kianós ? Peux-tu te rendre dans cette direction et me dire ce que tu vois ? », demanda-t-il en pointant du doigt le passage en face d'eux.

Sans broncher, le robot s'enfonça dans le tunnel obscur qu'il éclaira de sa lampe-torche intégrée dans son œil cybernétique. Au bout de dix mètres à peine, il rencontra une épaisse porte métallique en bronze finement ouvragée. A une aussi faible distance, le système d'agrandissement de son casque high-tech lui permit de l'admirer sans quitter l'embranchement. Kianós revint vers eux pour leur informer de sa découverte, mais Dédale n'y prêta pas attention puisqu'il connaissait déjà la réponse.

« Cela me revient ! » Il se retourna pour éclairer le couloir recouvert par les débris des pièges déclenchés plus tôt. « La première partie du temple n'était qu'un avertissement -un peu brutal, je l'avoue- pour tenir les voleurs à l'écart. Ces pièges, aussi mortels soient-ils, ont surtout un effet dissuasif. » Et en cela, il avait parfaitement réussi son coup en tant qu'architecte de l'époque. Le dieu des voleurs lui-même, bien que nullement affecté par la dangerosité de ses pièges, avait réfléchi à deux fois s'il devait continuer dès l'activation du premier d'entre eux.

Il se retourna de nouveau et se mit au centre de l'embranchement. « Il ne peut donc y avoir que deux types de personnes pouvant se tenir là où nous nous trouvons : les prêtres sachant désactiver les pièges, et les intrus les plus adroits ou les plus courageux. Et c'est exactement ici que le tri peut s'effectuer. »

Grisé par la certitude d'avoir retrouvé la logique de la conception de ce lieu deux mille cinq cent ans plus tôt, Dédale expliquait avec joie à son public d'une personne comment il avait résolu le problème du pillage à cette époque. Le justicier pointa l'épiclèse du linteau d'en face. « Devant nous : les muses ! Les arts ! La musique et la danse ! Et donc la lyre ! La relique que nous recherchons se trouve derrière cette porte. Mais pour passer cette porte, il nous résoudre deux énigmes, deux autres facettes d'Apollon. » Son bras se reporta vers le tunnel de gauche. « Celle de la guérison. » Puis vers celui de droite. « Et celui de la divination. »

Son petit discours terminé, Dédale reporta son attention sur la divinité grecque des messagers. « Seuls ceux qui consacrent leur vie à Apollon connaissent les réponses leur permettant de réussir ces énigmes et donc de passer cette porte. » Il eut un instant de reflexion. « Je ne pense pas qu'il y aura de pièges. Enfin... si. Beaucoup. Mais je suis certain de les avoir mis en place pour ne punir que les tricheurs. » En espérant que la présence d'un dieu farceur et menteur ne leur portera pas la poisse. « C'est ton frère. Tu es le mieux placé pour le connaître. Je te suis. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 5 Avr 2017 - 21:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Dédale lui affirma avec une certaine fermeté qu’il ne s’agissait pas d’un labyrinthe… Et Hermès était tenté de le croire sur parole. Pendant une brève seconde, l’Olympien avait oublié les conséquences d’une telle construction sur la vie de l’architecte. Il n’était pas sûr de savoir comment il devait prendre la deuxième remarque. Il était, après tout, un voleur.

Il leva la tête vers les inscriptions pointées par le robot - une invention des plus utiles, Hermès voulait bien le reconnaître, même s’il n’en aurait jamais utilisé une lui-même - et eut le plaisir de lire quelques mots de sa langue maternelle qu’il pouvait relié à son illustre aîné. La bonne nouvelle, c’est que cette révélation sembla raviver la mémoire du grec. Hermès grimaça quand même en écoutant ses explications. Son frère aimait les dévotions compliquées. Lui se contentait très bien d’un petit vol de rien du tout ou d’un petit geste vers l’une des bornes qui bordaient à l’époque les carrefours. Tout ça pour une lyre… Bon… quelque part, c’était sa lyre… mais tout de même. Clairement, son ego le faisait se classer dans la deuxième catégorie des visiteurs de ce temple : les intrus rusés.

Etant moi-même un tricheur reconnu, je ne sais que penser de cette révélation”. Il l’agrémenta d’un sourire malicieux, et d’une étincelle joyeuse dans le regard. “Je tâcherais de me contrôler”.

Il pouvait bien tenir quelques heures sans tricher ou mentir. Peut-être. Avec les millénaires, ces actions lui devenaient parfois aussi naturel que respirer. Un mensonge lui sortait parfois naturellement de la bouche avant même qu’il n’ait songé à ce qu’il allait dire.

Il était évident qu’ils allaient devoir explorer les deux passages aussi Hermès n’hésita pas plus longtemps, et s’engagea vers celui consacrée à la divination. Sauf que le chemin fut de courte durée. Très vite, ils se retrouvèrent face à une porte, probablement très semblable à celle qu’avait eu sous les yeux Dédale, par le truchement de son robot assistant. La porte était en bronze, finement gravé de multiples indices sur le jumeau olympien. On y retrouvait évidemment le soleil, mais aussi un corbeau - l’un de ses attributs - ou encore un dauphin - ce qui n’était pas aussi curieux qu’on aurait pu le penser - ainsi qu’un temple.

Il chassa la poussière accumulée du plat de la main pour examiner les gravures plus en détail - la lumière apportée par Dédale était des plus utiles - et posa même un genou au sol pour examiner les détails un peu trop bas pour sa stature.

La porte de la divination hein...

Un mécanisme devait probablement actionner la porte, comme l’interrupteur un peu plus tôt. En y regardant de plus près, il aurait certainement vu que certaines parties de la porte pouvaient s’enfoncer, comme le bouton en céramique un peu plus tôt. Ici, il s’était contenté de le déduire. L’ennui… c’est qu’il voyait deux réponses possibles… et soupçonnait que les erreurs n’étaient pas acceptés.

Citation :
Jets de dés :
Jet I :

Réussite : Hermès choisit le corbeau.
Echec : il choisit le dauphin.

Jet II : quelque soit le résultat du I
Réussite : il fait le bon choix.
Echec : mauvaise réponse.

Jet III : Si réussite au II
Réussite : la porte s’ouvre.
Echec : le mécanisme doit être rouillé.

Jet IV : Si Echec au II
Réussite : le piège ne se déclenche pas.
Echec : le piège a résisté à l’épreuve du temps et se déclenche.

Le corbeau était un symbole évident de divination. Ne disait-on pas qu’il était un oiseau de mauvaise augure ? Mais ce temple était une sorte d’épreuve, de rites de passages pour les prêtres, afin de vérifier leur dévotion au dieu-soleil. Et étonnamment, le dauphin aussi était lié à l’aspect divinatoire du dieu. Apollon était arrivé à dos de dauphin, sur l’emplacement de ce qui allait bientôt être le temple de Delphes, baptisé ainsi justement à cause du dauphin, delphís en grec. Si le temps gravé ici était un autre indice…

Il pressa le dauphin. Il entendit un déclic, mais il ne se passa rien, en tout cas dans les dix premières secondes. La porte finit cependant par se mettre en mouvement et se sépara en deux battants qui s’ouvrirent dans les profondeurs du couloir.

Par simple curiosité… quel genre de pièges nous attendent si nous trichons?

Il avait eu de la chance cette fois-ci car même le frère d’Apollon était bien conscient qu’il aurait pu se tromper ou, plus simplement, que le mécanisme de la porte aurait pu s’être brisé. Il risquait de ne pas avoir d’autre choix que de tricher à un moment ou à un autre… et préférait connaître les risques potentiels dès maintenant.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 5 Avr 2017 - 21:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6344
ϟ Nombre de Messages RP : 5942
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6344
ϟ Nombre de Messages RP : 5942
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Raphaël Mercury' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Mission Apollo 607338Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Mission Apollo 576808Russite

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Mission Apollo 576808Russite

--------------------------------

#4 'Jugement du Hasard' :
Mission Apollo 576808Russite
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 6 Avr 2017 - 17:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Le justicier en armure suivit l'Olympien qui s'enfonça dans le tunnel de droite. Dédale ignorait si ce choix avait été décidé par favoritisme ou par pur hasard. Des deux immortels d'origine grecque, le frère d'Apollon fut le plus apte à résoudre les énigmes à venir. Le super-héros et son serviteur éclairèrent la route souterraine les menant jusqu'à une lourde porte de bronze. Comme il s'y était attendu, aucun piège potentiel ne s'était déclenché à leur passage.

Raphaël observa minutieusement la porte et ses inscriptions. Dédale en fit de même et eut quelques bribes de souvenirs la concernant. Il se remémora quelques détails sur sa conception, mais aucunement la façon dont elle s'ouvrait. L'architecte demeura silencieux pour ne pas perturber son coéquipier. Il ne voyait que trois possibilités. Avec un peu de chance, Hermès réussirait ce test. Sinon, un piège se déclencherait mais avec leur solidité naturelle pour l'un et artificielle pour l'autre, ils survivraient ; L'Olympien pourra alors presser l'autre bouton. Par contre, scénario catastrophe, piège déclenché ou non, si son mécanisme provoquerait le verrouillage définitif de la porte, Dédale serait alors contraint de l'ouvrir de force. Et dans un temple aussi ancien, une telle alternative pourrait les ensevelir sous des tonnes de roche.

Heureusement, Hermès parvint à passer le test sans encombre. Les quelques secondes d'attente avant le déclenchement du déclic salvateur semblèrent durer une éternité. Dédale poussa un léger soupir de soulagement.

L'imposant héros en armure haussa les épaules en réponse à la question posée. « Pour être tout à fait franc... Je n'en sais rien. On peut s'attendre à des flèches autrefois empoisonnées, au sol se dérobant sous nos pieds pour finir empaler sur des piques ou à une jarre de pétrole enflammée se déversant sur nous. Tout est possible. C'est bien là le problème. Je n'ai jamais manqué d'idées. » Dédale entra dans la salle. « Et si ce n'est pas pour nous tuer, ce sera pour détruire nos chances d’accéder au trésor. »

En vingt-cinq siècles d'existence, l'immortel n'a jamais cessé d'être prolifique. N'ayant jamais prévu de retourner dans ce temple et l'ayant conçu pour y enterrer la relique d'Apollon, Dédale devait s'attendre à ce qu'il ait prévu des pièges provoquant la destruction des clefs, de l'artefact voire même le temple tout entier. Néanmoins, mieux valait ne pas être pessimiste sur leurs chances de réussite. Le frère d'Apollon et le concepteur du temple, cela devrait empêcher qu'une telle catastrophe ne se produise.

L'intérieur de la salle circulaire dédiée à la divination était faiblement éclairée par une ouverture dans le plafond. Le rayon de lumière illumina la statue du dieu Apollon trônant au milieu de la pièce, debout et tenant un bâton de berger dans une main. Près du piédestal se trouvait un autel recouverte de nombreuses offrandes allant de pièces de monnaie, de poteries et d'aliments aujourd'hui disparus.

Autour d'eux, en éclairant les zones plongées dans la pénombre, Dédale remarqua six vasques pleines de pétrole disposés près des murs et ayant servi à éclairer la salle. Les fresques murales dépeignaient certains passages de la vie d'Apollon : attristé près de Daphné changé en arbre, changé en dauphin près d'un navire de marins agonisants, et conseillant les héros Hector et Pâris lors de la Guerre de Troie. Des bœufs et génisses aux cornes dorées furent peints sur le plafond.

« Je ne pensais jamais revoir tout cela », confessa-t-il en progressant lentement vers l'autel. D'un côté, revoir ces œuvres antiques lui donnèrent un léger sentiment nostalgique et, de l'autre, il jugeait impartialement son travail d'artiste d'époque par rapport à ses progrès récents. Il s'arrêta devant l'autel arborant un buste de bœuf aux cornes recouvertes de feuilles d'or.

« Voilà notre clef. » Se rappelant vaguement de la façon de la récupérer, Dédale pivota la corne de droite d'un quart de tour.

    Lancer de dé #1 :
    Réussite : la clef sort de la gueule de la statue
    Échec : il s'est trompé et la porte se referme

    Lancer de dé #2 (si échec #1) :
    Réussite : le premier piège ne se déclenche pas
    Échec : il se déclenche

    Lancer de dé #3 (si échec #1) :
    Réussite : le second piège ne se déclenche pas
    Échec : il se déclenche


Et c'était la corne de gauche qu'il fallait tourner ! Il ne réalisa son erreur qu'au moment où il entendit plusieurs déclics tout autour de lui. « Nooon ! » C'était trop tard. Au moment même où il se retourna, il vit la porte de la salle se refermer brutalement. D'autres déclics se produisirent au niveau du plafond. La faible lumière qui en émergeait et éclairait la statue fut soudainement bien plus puissantes. Supposant un ingénieux système de miroirs et de cristaux de quartz polis acheminant la lumière solaire jusqu'ici, Dédale en avait aussi fait une arme semblable aux miroirs ardents ayant brûlé la flotte romaine à Syracuse trois siècles plus tard.

Et en supposant un ciel nuageux ou nocturne, il avait prévu un deuxième piège. Les derniers déclics des pièges de la salle provoquèrent des étincelles allumant les vasques de pétrole qui s'enflammèrent. Dans une salle presque hermétiquement scellée, ils finiraient par manquer d'air. C'était un système étonnamment horrible de sa part en réservant une mort lente et douloureuse aux personnes ainsi piégées. Cuit à feu doux, aveuglé et suffoquant.

Par chance, son armure de combat sophistiqué le protégerait, pour un certain temps, de ces effets indésirables. Empoignant le buste par les cornes, Dédale arracha la tête de la statue. A l'intérieur se trouvait une élégante clef en électrum, parfaitement préservée par le temps et par la corrosion. Il s'approcha d'Hermès pour lui faire de l'ombre en s'interposant entre la lumière et lui.

« Tu as une idée pour ouvrir cette porte ?! », demanda-t-il à l'Olympien. De ce côté-ci de la porte, il n'y avait aucun moyen de la déverrouiller. Pas de bouton, pas de mécanisme visible, rien. Leur seule chance résidait en l'attente d'un prêtre les retrouvant plus tard, mais voilà près de deux mille ans qu'aucun religieux n'avait foulé ce sol. Et tenter de forcer le passage pourrait potentiellement les condamner avec le temple tout entier.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 6 Avr 2017 - 17:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6344
ϟ Nombre de Messages RP : 5942
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6344
ϟ Nombre de Messages RP : 5942
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Desmond Dale' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Mission Apollo 607338Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Mission Apollo 607338Echec

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Mission Apollo 607338Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 6 Avr 2017 - 21:49 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Face aux impairs de sa mémoire, Dédale en était réduit à faire des suppositions. Autant dire que même s’il était d’essence divine, Hermès ne les aimait pas beaucoup. Se prendre un disque en bronze dans la tête ne lui avait pas fait mal, mais du point de vue de l’ego, c’était assez désagréable.

Tu m’enlèves les mots de la bouche mon cher”.

Lui aussi aurait aimé que l’architecte soit moins brillant. Ou alors qu’il ait une meilleure mémoire. Quoique… il ne pouvait pas lui reprocher cet impair. Sa propre mémoire, même si excellente, n’était pas infaillible. Il lui arrivait parfois d’associer les mauvais noms aux mauvais visages ou de ne pas se souvenir des événements dans l’ordre exact de leur arrivée.

Pour l’instant, ce n’était pas un problème puisque la porte s’était ouverte, et qu’elle donnait directement sur la salle dédiée à la divination. Les choses se gâtèrent quand Dédale s’essaya à récupérer la clé. Il fallut moins d’une minute pour que la salle, pourtant magnifique, se transforma en enfer solaire et la tentative de l’Olympien de boucher la lumière avec sa main se révéla bien dérisoire.

Une mort lente et douloureuse les attendait ou plutôt, les aurait attendus s’ils n’avaient été que des humains. Heureusement pour eux, lui au moins, ne l’était pas, et s’il ne pouvait pas ouvrir la porte, il avait un autre chemin vers la sortie.

D’un claquement de doigt, il ouvrit un portail dimensionnel et invita Dédale à passer devant lui ou plutôt, comme la situation l’exigeait, il le poussa à avancer, et s’assura que son robot assistant fasse lui aussi partie du voyage. Il les avait amené de l’autre côté de la porte maintenant verrouillée, et qu’il n’osa pas toucher. Il sentait la chaleur qui irradiait du bronze d’ici. C’était d’ailleurs pour ça qu’il n’avait pas attendu pour refermer son portail derrière lui, il se sentait déjà en sueur, et se demandait si Dédale ressentait la même chose dans son armure métallique.

Dis-moi que la clé ne t’a pas échappée”.

Parce que lui n’était pas d’humeur à retourner là-dedans… Ceci dit, si la clé lui avait échappé, il n’aurait peut-être pas le choix… Si c’était les pièges qui les attendaient après chaque erreur, il se demandait à quoi ressemblaient ceux qui accueillaient les tricheurs.

Un autre sujet l’inquiétait, mais il n’était pas architecte, aussi l’Olympien n’hésita pas à soumettre son interrogation à quelqu’un d’indéniablement plus qualifié que lui.

Les pièges vont-ils s’arrêter? Et s’ils ne s’arrêtent pas… Y a-t-il un risque pour l’intégrité du temple lui-même?

Il ne s’inquiétait pas juste pour la lyre. Ils se trouvaient actuellement sous le temple, et s’il survivrait un effondrement, ce n’était peut-être pas le cas de Dédale. Sans compter qu’il mettrait sans doute un moment à se sortir de là. Et c’était sans parler du temple au-dessus de la surface, chef d’oeuvre architectural aussi bien pour les archéologues que les touristes. Dans tous les cas, il imaginait qu'ils allaient devoir se dépêcher de finir l'exploration des lieux. A moins que Dédale ne puisse arrêter les pièges ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 12 Avr 2017 - 17:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
En guise de réponse, Hermès claqua des doigts. Cela provoqua l'apparition d'un vortex d'énergie que Dédale n'eut pas le temps d'analyser pour en comprendre la fonction. Deux choses furent certaines : il ne pouvait faire partie du complexe système de pièges du temple et devait, sans nul doute, être la solution qu'Hermès venait de trouver pour les sortir de ce guêpier. Somme toute, deux bonnes raisons de ne pas craindre ce vortex d'énergie et tenter sa chance hors de four solaire antique. Dédale s'en approcha et sentit aussi que son partenaire d'exploration insistait à ce qu'il pressa le mouvement en le poussant à travers.

« Kianós ! Viens par ici ! », ordonna-t-il à l'intention de son serviteur volant par l'intermédiaire de son système radio. L'Olympien et l'octangle étoilé high-tech ne tardèrent pas à le rejoindre de l'autre côté du portail dimensionnel. Ces deux compagnons lui en voudraient sûrement s'ils avaient eu la capacité de lire les pensées du justicier blindé. En effet, il fut nettement plus intrigué par le portail que par leur bien-être et se montra quelque peu déçu par sa disparition.

Ce savant héroïque connaissait bien les technologies relatives à la téléportation. La Tour de la Liberté et le Phare étaient relié par de tels systèmes nécessitant une maintenance constante, une alimentation gargantuesque et une calibration minutieuse. Deux semaines plus tôt, il eut l'occasion de voir son ami Dante ouvrir un portail dans des conditions similaires que celui de Raphaël. Une telle constatation fut aussi intéressante que frustrante. La magie... Encore un mystère qu'il ne sera pas capable de résoudre.

A l'instar de Dédale, Hermès fut plus inquiet par l'intégrité physique des objets sans vie et sans conscience que par celle de ses compagnons. « Hmm ? Oh ! Oui ! La voici ! », répondit-il un peu surprit par cette requête le faisant sortir de ses songes. Il hissa la clef couleur laiton qu'il tenait fermement dans sa main droite. Le piège solaire n'aurait jamais été capable d'atteindre une température suffisamment élevée pour provoquer la liquéfaction de la clef. Quant à eux, Hermès semblait n'avoir été que légèrement incommodé par la chaleur et lui-même ne ressentit qu'une douce chaleur dans sa tenue blindée. Peut-être serait-il temps pour lui d'améliorer l'armure en y intégrant un système de refroidissement.

Avec un tel piège solaire, il était légitime que Raphaël lui communiqua ses inquiétudes quant à leurs chances de survie et celle du temple. « N'aie crainte. La plupart des pièges sont conçus pour éliminer les voleurs et permettre aux prêtres de continuer à veiller sur la relique. Il ne doit pas y en avoir beaucoup provoquant la destruction partielle ou totale du temple. Plus nous nous rapprochons de la relique, plus ce risque augmente », lui répondit Dédale sur un ton rassurant.

Il observa ensuite les murs proche de la porte verrouillée en bronze. L'inventeur avait sans aucun doute mis en place un système capable de désactiver la porte et les pièges dans l'éventualité où ils seraient déclenchés. Simplement presser le même bouton, celui du corbeau, que la précédente fois serait trop facile. Il suffirait qu'un groupe de voleurs ingénieux laisse un membre de l'autre côté de la porte pour libérer les autres. Similaire au bouton dissimulé dans la mosaïque du début du temple, il rechercha ce bouton camouflé mais finit par abandonner peu après.

« Ce n'est qu'un peu de chaleur et de lumière. Rien qui ne puisse endommager le temple. Poursuivons en direction de la porte de la médecine. »

Le pétrole finirait par manquer, et la nuit ou les nuages se chargeraient du piège solaire. Il valait mieux se concentrer sur l'obtention de l'artefact. A ce propos, Dédale songea à quelque chose d'assez pertinent alors qu'ils marchaient vers la seconde porte de bronze.

« Je sais bien que tu es le messager des dieux, mais pourquoi es-tu celui qui vient rechercher la lyre d'Apollon. N'est-ce pas de sa responsabilité de la récupérer ? »

A moins qu'Hermès ne soit le larbin des dieux de l'Olympe sur Terre.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 12 Avr 2017 - 19:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
L’apparition de la clé dans les mains de Dédale fit apparaître un sourire sur le visage de l’Olympien, et il adressa un hochement de tête appréciateur à son compagnon d’aventure. Bien, un contretemps en moins à gérer. En prime, l’architecte le rassura sur la pérennité du bâtiment. Si la salle de la divination était condamnée pour l’instant, cela ne risquait pas de faire s’effondrer le temple. Ils avaient donc tout le temps du monde devant eux pour affronter la deuxième épreuve. Enfin, métaphoriquement. Il n’allait pas non plus y passer des jours et des jours.

Hum… crois-moi, si j’avais pu, je l’aurais envoyé ici avec mon pied aux fesses pour avoir osé perdre le cadeau que je lui ai fait” répondit très franchement le dieu.

Il pouvait se permettre de parler ainsi du dieu soleil. Il était son frère, et s’était chamaillé, voir même battu plus d’une fois avec lui.

Il se trouve qu’il ne peut pas. L’accès à la Terre Prime nous est fermé depuis longtemps. Je suis, en quelque sorte, une exception. Ainsi, si un message doit être délivré, de l’Olympe à la Terre Prime ou de la Terre Prime à l’Olympe, cela reste possible. Je ne devrais pas non plus me trouver ici d’ailleurs, mais j’ai obtenu une permission spéciale de… disons du gardien de la porte. Il sait ce que je cherche, et sait comme moi les dangers de les laisser aux mains des hommes”.

Son explication n’était peut-être pas la vérité entière, mais elle était la vérité aussi complète que possible. Il n’avait aucunement envie de se lancer dans l’histoire du Pacte et de la décision de Simon ou de l'Archimage.

J’ajouterais que j’ai toujours été celui qui faisait le ménage derrière les autres. Tu m’aurais vu après la guerre de Troie”.

Ils avaient mis à profit sa réponse pour retraverser le couloir en sens inverse. La porte de la médecine n’était au final pas si éloignée de sa jumelle, dédiée à la divination. Elle était aussi étrangement semblable, si on omettait les gravures dans le bronze, bien différentes. En comparaison, cette porte-là était presque nue. Au centre, figuraient deux fioles, parfaitement identiques, mais un oeil attentif aurait remarqué que les gravures pouvaient se pousser, sans doute pour actionner le mécanisme de la porte. L’Olympien n’hésita pas à frotter la porte dans les recoins, pour essayer d’en dégager quelques indices, mais hélas, sans rien trouver. Ce n’était, pour le dieu, pas l’oeuvre du temps, mais un acte délibéré.

Hum… voilà qui est dommage... “ murmura-t-il.

Il considéra la porte, se frottant le menton d’une main. Sa prodigieuse mémoire le faisait se rappeler d’un événement, lié aux talents de guérisseur de son frère. Le dieu solaire avait mis la main sur deux fioles, l’une censée guérir, l’autre empoisonner. Elles étaient impossibles à distinguer l’une de l’autre, ainsi le soigneur prenait le risque d’être l’empoisonneur à chaque fois qu’il utilisait ce puissant breuvage. Une manière, en quelque sorte, de pousser à la modération. L’événement avait par la suite été associé à Asclépios, son neveu, mais cela ne changeait rien à l’histoire, ni à son dilemme actuel. A défaut d’indice, lui permettant un raisonnement logique, il allait devoir s’en remettre à la chance.

Citation :
Jets de dés :
Jet I :

Réussite : Hermès choisit la fiole de droite.
Echec : il choisit la fiole de gauche.

Jet II : quelque soit le résultat du I
Réussite : il fait le bon choix.
Echec : mauvaise réponse.

Jet III : Si réussite au II
Réussite : la porte s’ouvre.
Echec : le mécanisme doit être rouillé.

Jet IV : Si Echec au II
Réussite : le piège ne se déclenche pas.
Echec : le piège a résisté à l’épreuve du temps et se déclenche.

Hermès choisit de presser la fiole de droite. Quitte à s'en remettre au hasard, autant de pas perdre de temps. Il y eut tout une série de déclic, un grondement de métal qui paraissait lointain, mais qui ne l'était pas tant que ça... et rien d'autre. La porte resta fermée. Sauf que l'Olympien ne savait pas si c'était une bonne ou une mauvaise nouvelle.

Est-ce la porte qui refuse de s'ouvrir ou un piège qui ne veut pas se déclencher? “ demanda-t-il à l'architecte des lieux.

Car dans le second cas, l'absence de réaction était une bonne nouvelle, mais pas dans le premier cas.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 12 Avr 2017 - 19:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6344
ϟ Nombre de Messages RP : 5942
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6344
ϟ Nombre de Messages RP : 5942
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Raphaël Mercury' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Mission Apollo 576808Russite

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Mission Apollo 576808Russite

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Mission Apollo 607338Echec

--------------------------------

#4 'Jugement du Hasard' :
Mission Apollo 576808Russite
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Mission Apollo
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
Mission Apollo Categorie_6Mission Apollo Categorie_8


Mission Apollo Categorie_1Mission Apollo Categorie_3
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] Rambo II : la mission [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Apollo Categorie_6Mission Apollo Categorie_8

Sauter vers: