Les sociétés mystiques et les clans anciens Bouton_vote
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Les sociétés mystiques et les clans anciens Categorie2_1Les sociétés mystiques et les clans anciens Categorie2_2bisLes sociétés mystiques et les clans anciens Categorie2_3
 

Les sociétés mystiques et les clans anciens

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 25 Nov 2012 - 20:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

La Maire
Maître du Jeu

Personnage
Madame la Maire

ϟ Âge : 52
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 05/05/1968
ϟ Arrivée à Star City : 22/03/2012
ϟ Nombre de Messages : 14733
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Notice
Joueur
Madame la Maire

ϟ Âge : 52
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 05/05/1968
ϟ Arrivée à Star City : 22/03/2012
ϟ Nombre de Messages : 14733
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Notice


Les sociétés mystiques et les clans anciens




Les sociétés mystiques




Les clans anciens


    - /


 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 29 Aoû 2014 - 0:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

La Maire
Maître du Jeu

Personnage
Madame la Maire

ϟ Âge : 52
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 05/05/1968
ϟ Arrivée à Star City : 22/03/2012
ϟ Nombre de Messages : 14733
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Notice
Joueur
Madame la Maire

ϟ Âge : 52
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 05/05/1968
ϟ Arrivée à Star City : 22/03/2012
ϟ Nombre de Messages : 14733
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Notice


Le Trident Noir


Compléments à l'enquête n°2




Cliquez pour agrandir


Historique limité

Bien qu'il n'ait pas été nommé à cette époque, le Trident Noir a fait son apparition à Star City durant la première moitié de l'année 2013. Au cours de cette période, il commit des vols aussi divers que variés, ciblant même des entreprises de construction mais il était aussi responsable de la mort d'hommes liés aux organisations membres du Cartel Rouge tout en s'attaquant aux territoires de ce dernier. Pire encore, il avait lentement commencé à menacer l'organisation SHADOW, s'attaquant à certaines de ses sociétés écrans et la devançant sur certaines de ses opérations.

Avec les événements, tout le monde devenait méfiant et c'est dans le but de calmer les esprits qu'une réunion secrète fut organisée à bord d'un vieux porte-conteneurs russe, le Судьба, à la fin du mois de juin 2013. Au large de Star City, ce dernier accueillit les représentants du Cartel Rouge ainsi que le très mystérieux Tesla, dirigeant d'une organisation secrète puissante dont personne n'avait jamais entendu parler, en dehors de quelques membres éminent du Cartel qui avaient pris part à l'exploration du vaisseau alien, quelques mois auparavant. Malgré la neutralité des lieux, la discussion fut houleuse et la méfiance restait de mise. Il était particulièrement difficile de trouver un terrain d'entente et de convaincre l'autre que l'on n'était pas responsable de tous ces problèmes.

Malheureusement, très rapidement, alors que les discussions étaient à peine entamées, une force hostile prit d'assaut le navire. Le secret de la réunion avait été éventé et quelqu'un en tirait profit ! Il ne s'agissait toutefois pas des forces de l'ordre ou des militaires, non. C'était tout simplement le Trident Noir, ennemi autoproclamé des deux grandes factions. Les criminels parvinrent à fuir mais le bateau sombra, emportant avec lui certains des hommes présents, fragilisant davantage encore les différents groupes.

Durant les quatre mois qui suivirent, chaque organisation se referma quelque peu sur elle-même, cherchant à consolider ses positions. Le Circus Maximus renforça sa présence sur le quartier des docks tandis que la Triade rappelait à elle certains de ses membres importants dans d'autres pays du monde. De son côté, l'organisation SHADOW replongea dans le secret, menant ses opérations à la barbe et au nez des autres criminels, même si certaines rumeurs faisaient état de contacts entre le Mandarin et Tesla, le leader des Ombres de Star City. Quant au Trident Noir, il poursuivait ses opérations, marquant sa présence aux quatre coins de Star City, se confrontant à la mafia comme aux autres criminels. Puis tout cessa, même si les tridents noirs continuaient d'apparaître sur certains murs de la ville, au petit matin.

Pour certain, ce gang un peu trop gourmand avait fini par être décimé mais pour d'autres, c'était là le calme avant la tempête... La situation aurait pu perdurer longtemps si un dénommé Blackman, contrebandier du Circus Maximus, n'avait pas jeté un nouveau pavé dans la mare en se suicidant et en avouant être le traître qui avait vendu la réunion. Il semblait bien trop craindre le Trident Noir et celui qui le dirigeait, le Maître, un être aussi mystérieux qu'inconnu. Il semblait toutefois avoir réussi à soulever les Profondéens, des rebelles Atlantes qui avaient déjà attaqué Star City par le passé.

Le Trident Noir fut finalement vaincu par une coalition regroupant l'organisation secrète SHADOW et la Triade. Ces deux groupes attaquèrent en effet un entrepôt à partir duquel le Trident Noir menait ses opérations et ils purent mettre fin à l'existence du Maître tout en mettant un terme à l'alliance entre le groupe criminel et les Atlantes rebelles.

De nos jours, si le Trident Noir peut toujours exister sous une forme ou sous une autre, il n'est néanmoins plus une menace pour Star City.

Rumeurs

Tous ceux qui ont un jour affirmé en public faire partie du Trident Noir ont trouvé la mort dans d'étranges circonstances. Ils ont en effet tous été noyés au fond de la Grande Baie.

Malgré ce que l'on pense, on peut trouver des agents du Trident Noir dans la ville. Ils sont généralement plutôt installés sur les côtes.

Membres connus du Trident Noir


Ernest Travik
Ernest Travik était un puissant homme d'affaires qui disposait de connexions un peu partout dans le monde, qu'il s'agisse du monde financier ou du monde criminel. Il était visiblement une tête pensante du Trident Noir, étant en charge des finances tout en dirigeant ce qui semblait être l'une des planques du gang. Il était difficile de définir clairement ce qu'était son rôle, mais il finit par être capturé par des agents de SHADOW. Interrogé avec force, il ne survécut pas.


James Fronhoff
Ancien militaire, James avait toujours fait preuve d'un goût prononcé pour la violence. C'était d'ailleurs pour cette raison qu'il avait été renvoyé de l'armée après avoir passé à tabac son officier supérieur. Passé par la case prison, il avait finalement disparu de la circulation sans laisser de traces. On le retrouva aux côtés d'Ernest Travik, quelques années plus tard, mais il perdit la vie dans l'assaut mené par l'organisation SHADOW sur la villa de l'homme d'affaires.


Le Maître
Chef incontesté du Trident Noir, nul ne connaissait sa véritable identité et ses motivations étaient toutes aussi mystérieuses. En réalité, il s'agissait d'une entité extraterrestre qui avait fui le vaisseau pénitentiaire qui s'était écrasé au large de Star City en décembre 2012. Il fut capturé par l'organisation SHADOW après l'assaut mené sur l'entrepôt d'Elm Street et il est aujourd'hui encore leur prisonnier.



Précisions

Si vous souhaitez réutiliser l'un de ces éléments pour une histoire ou un sujet RP ou si vous avez des questions sur tout cela, n'hésitez pas à contacter un administrateur du forum !




 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 25 Juil 2018 - 14:30 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

La Maire
Maître du Jeu

Personnage
Madame la Maire

ϟ Âge : 52
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 05/05/1968
ϟ Arrivée à Star City : 22/03/2012
ϟ Nombre de Messages : 14733
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Notice
Joueur
Madame la Maire

ϟ Âge : 52
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 05/05/1968
ϟ Arrivée à Star City : 22/03/2012
ϟ Nombre de Messages : 14733
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Notice


Le Cercle Arcadien




Historique

L’origine du Cercle Arcadien n’est pas déterminée, mais il semblerait qu’il soit aussi ancien que l’Empire Ophidien de Lémurie, créé afin d’empêcher les exactions ophidiennes sur les Grandes Terres d’Arcadie. Au cours des siècles, de nombreux membres ont essayé d’en faire remonter l’histoire, une tâche qui s’avéra rapidement impossible de par la persistante très tardive de la tradition orale chez les Amérindiens – lesquels avaient une vision animiste semblable à celle théorisée par les membres du Cercle des siècles plus tard. Même si l’hypothèse d’une importation celtique de la pratique n’est pas à négliger, les premières traces écrites faisant mention du Cercle remontent à la colonisation américaine et aux récits des colons concernant la pratique mystique des autochtones et leurs relations aux « grands esprits » du « Joyeux Terrain de Chasse ». Par ailleurs, c’est au XVIIème siècle que l’histoire du Cercle se précise et qu’il en est réellement fait mention pour la première fois.

Dans son journal, en date de 1640, Jonathan Mayweather parle en effet clairement de l’existence d’un cercle de mystiques vivant en harmonie avec les forces de la Nature au fond des forêts bordant Providence. Le naturel pacifiste de ces natifs, et leurs capacités fascinantes et inexplicables, permit rapidement la cohabitation et le rapprochement des peuplades – ce qui permet d’expliquer aujourd’hui l’occurrence des individus dotés de capacités mystiques naturelles autour de Star City. Jonathan Mayweather explique lui-même avoir passé quelques temps auprès de l’une de ces tribus – les Arkandiens – et avoir appris d’eux la maîtrise des plantes locales, la compréhension des êtres vivants et en avoir tiré « de grandes leçons de vie ». Par ailleurs, d’autres registres indiquent qu’il aurait finalement épousé une Arkandienne, laquelle lui aurait donné de nombreux enfants ayant eu une incidence sur de nombreuses lignées familiales fondatrices de Providence. Malgré tout, la pratique mystique ne subsista que dans les peuplades amérindiennes de souche, et le potentiel magique se dilua rapidement au fil des générations.

L’histoire du Cercle prit un tournant décisif en 1690, lorsque le révérend Samuel Mather débuta sa croisade contre les pratiquants et les créatures magiques. Les pertes furent lourdes et la plupart des tribus choisirent de migrer vers l’ouest, hors d’atteinte du révérend. Les Arkandiens, eux, refusèrent de quitter leurs terres natales et en payèrent un prix sanglant. La majorité de la tribu fut exterminée, car Samuel Mather avait réussi à fédérer bon nombre de partisans et avait balayé l’amitié qui existait jusqu’alors entre les natifs et les colons, puisant dans la peur, dans le racisme et dans le rejet de l’autre. Pourtant, certains colons refusèrent de participer au massacre, et choisirent même de protéger les autochtones en les cachant. Nicolas Underwood était de ceux-là. Avec l’aide d’autres notables, le richissime banquier cacha de nombreux Arkandiens et en épousa même une, Sooleawa, bien après que le révérend ait mis fin à sa croisade sanglante.

Ensemble et dans la crainte que d’autres chasseurs de tête ne viennent troubler la paix de Providence, les Underwood choisirent de créer une institution secrète pour permettre aux mystiques de pouvoir pratiquer leur art et s’atteler à la tâche qui était la leur dans le plus grand secret. Ils fondèrent dans les premiers temps un salon privé, comme il en était la mode à l’époque où les colons ne s’étaient pas encore entièrement dépouillés de leurs origines britanniques. L’institut se mua peu à peu, évoluant à mesure que les temps changeaient, passant d’aînés en aînés au sein de la famille Underwood avec le devoir de protéger le secret du Cercle mystique qui existait en son sein. Nombre de ses membres prirent part aux conflits qui secouèrent le monde, défendant les causes qu’ils estimaient les plus justes, souvent au péril de leur vie.

La plupart des membres Underwood qui avaient hérité de capacités spéciales de leur ancêtre Sooleawa portèrent la responsabilité de diriger l’Institut et le Cercle. Malgré tout, ces deux fonctions restent dissociables et il est arrivé que le directeur ne soit doté d’aucune capacité spéciale, tout comme il est arrivé que le premier gardien du Cercle ne soit pas un Underwood, ce qui a parfois entraîné des conflits au cours de l’histoire.


Présentation

Le Cercle a été créé dans un seul but : défendre. Dans un premier temps, défendre la vie sous toutes ses formes. Humaines, animales, végétales, les druides du Cercle Arcadien sont des fervents protecteurs de la Nature et de toutes ses créations. Leur impossibilité de faire du mal à une créature vivante les a empêchés d’entreprendre toute action de grande ampleur à l’encontre de l’humanité destructrice de son habitat, ce qui n’empêche pas l'Institut Underwood de militer pour la défense de l’environnement et contre l’exploitation animale sous toutes ses formes.

Dans un second temps, le Cercle est voué à la défense des Grandes Terres d’Arcadie. Ce plan élémentaire naturel est peuplé de grands esprits que les membres du Cercle servent en échange de pouvoirs leur permettant de comprendre et de plier la Nature à leur bon vouloir. C’est aussi une puissante source d’énergie naturelle, baignant de flux vitaux la plupart des plans qui lui sont rattachés par des Nexus – dont la Terre Prime. Face aux menaces croissantes qui se dressaient peu à peu contre eux, les esprits décidèrent qu’il leur fallait des gardiens à même de défendre les différents au plan extérieur. Ils choisirent d’apparaître et de confier certains de leurs pouvoirs à des êtres peuplant le plan matériel et capables d’assurer leur défense.

Ainsi, il existe une multitude de Cercles au travers des différents mondes du Plan Matériel, qui œuvrent tous pour le bien des Grandes Terres d’Arcadie, bien qu’ils ne se soient jamais rencontrés. Et pour cause : ils n’existent pas dans les même strates du Plan Extérieur.


Sanctuaire



Sanctuaire est le nom donné au quartier général du Cercle Arcadien sur la Terre Prime. Il est situé à Star City, sous l’Institut Underwood, accessible par une porte dérobée au cœur de la bâtisse et se situe au pied d’un interminable escalier en colimaçon. Son accès est protégé par de nombreuses runes de pouvoir qui en couvrent les murs et bien sûr, seuls les initiés et le directeur de l’Institut sont en mesure d’y pénétrer sans en déclencher les pièges magiques.

Le Sanctuaire est profondément empreint de la magie naturelle des Grandes Terres d’Arcadie. Composé d’une succession de galeries bordées d’alcôves où se dressent des autels et de grottes plus hautes, il est envahi par une végétation dense, éclairé par des lampes à huile et un cours d’eau souterrain le parcourt de part en part. De temps à autre, une percée dans les murs à des endroits stratégiques laisse entrevoir la lumière solaire ce qui fait de Sanctuaire, en dépit de sa nature souterraine, un lieu de vie relativement lumineux.

Çà et là, il est même possible d’apercevoir une créature échappée des Grandes Terres, mais on y croise évidemment essentiellement des druides appartenant au Cercle et de jeunes disciples en apprentissage. C’est ici que sont menés les enseignements druidiques et que se tient le Conseil, une assemblée druidique présidée par un individu portant le titre de Premier Gardien. C’est également ici que se trouve le nexus de téléportation, un portail permettant l'accès aux Grandes Terres d’Arcadie et protégé par le Cercle depuis des temps immémoriaux. Il est maintenu ouvert, alimenté en énergie par la proximité d’un cimetière indien – et plus précisément Arkandien.


Organisation

Même si le Cercle Arcadien n’a qu’une seule mission, protéger la Vie et protéger les Grandes Terres d’Arcadie, les courants de pensée qui le composent sont nombreux et dépendent essentiellement de l’affinité des individus pour un Esprit Sauvage ou un autre. On parle de Sous-Ordre. Ainsi, les serviteurs de Cyrnéas sont les druides du Bois ; ils croient en la toute-puissance de la Nature, en l’instant présent et sont voués à protéger et guérir les leurs. Les adeptes d’Avisia sont nommés druides de la Serre ; ils privilégient le dialogue et la négociation, croient en une destinée toute tracée dont on doit démêler les fils et sont souvent associés à la contemplation. Enfin, les initiés d’Arctos et Artheron sont appelés druides de la Griffe ; ils sont souvent pragmatiques et croient en l’importance de l’initiative, préférant agir qu’observer et militent pour une action plus directe envers les individus peu respectueux de l’environnement, même s’il ne s’agit que de simples citoyens.

Au cours de leur apprentissage, les druides du Cercle sont amenés à revêtir plusieurs statuts qui dépendent évidemment de leur ancienneté au sein de l’ordre, mais aussi de leur activité. Ainsi, au cours de leur apprentissage, les jeunes druides portent le nom d’initié ou de disciple et sont placés sous l’autorité d’un mystique plus âgé qui les forme. Après l’Ascension, rituel au cours duquel les initiés effectuent un voyage spirituel dans les Grandes Terres d’Arcadie pour se lier à un Esprit Sauvage, ils deviennent des druides à part entière et deux choix s’offrent alors à eux. Ils peuvent mener une carrière héroïque, agir effectivement à la défense des Terres et de la vie en devenant des Gardiens. Mais ils peuvent aussi décider de quitter le Cercle pour mener leur propre vie, tout en promettant de respecter les préceptes qui leur ont été inculqués. Il s’agit, bien évident, du cas d’une majorité d’initiés.

Chaque Sous-Ordre trouve à sa tête une Mère spirituelle ou un Père spirituel. Il est en général le plus ancien druide du Sous-Ordre mais peut être également celui qui a été jugé le plus compétent par le précédent meneur spirituel, si ce dernier a eu le temps de désigner un successeur. Il ordonne et supervise les rituels et agit comme conseiller auprès de ceux qui réclament son aide. Les Mère et Père spirituels siègent au Conseil, une assemblée druidique chargée de prendre les décisions importantes concernant le Cercle, comme celui de s’impliquer ou non dans un conflit. Le Conseil est présidé par le Premier Gardien, un mystique éminemment reconnu et respecté pour ses actions, qui est élu par ses pairs jusqu’à sa mort. S’il n’a pas de véritable pouvoir décisionnel et ne peut imposer sa volonté au reste du conseil, le Premier Gardien est celui qui tranche les égalités lors des grandes décisions et est le seul à disposer d’un droit de véto.


Membres notables


Sooleawa – Fondatrice du Cercle Arcadien
Dans sa tribu, Sooleawa était considérée comme une éminente druidesse, adorée et respectée de tous. Leur société s’articulant autour de leur culte, elle endossait également le rôle de cheffe de la tribu Arkandienne au XVIIème siècle. Elle avait une relation privilégiée avec les Esprits qui peuplaient les Grandes Terres d’Arcadie et sa maîtrise magique, spirituelle et phytothérapique était sans pareille. Elle semblait ne faire qu’un avec son environnement et la Nature se pliait à sa volonté. De fait, elle a permis à son peuple de prospérer, en favorisant des cultures généreuses et en préservant les siens de la faune locale. Elle aurait aussi été dotée de prescience, ayant réussi à prédire l’arrivée du révérend Samuel Mather presque une dizaine d’années avant qu’il ne foule la terre de Providence, ce qui ne lui permit pourtant pas de sauver les siens de sa croisade sanglante. Elle fut l’épouse de Nicolas Underwood et, comprenant l’importance de préserver les secrets de son peuple d’individus mal intentionnés comme le révérend, fonda le Cercle Arcadien tel qu’il est connu aujourd’hui.


Lawrence Morrison – Druide, membre de la Ligue de la Liberté
Lawrence Morrison a toujours été un fervent défenseur de la vie. Il fut l'un des précurseurs du militantisme pour la cause animale et voua son existence à la protection et au soin d’autrui. Après avoir entamé des études de médecine et bien que ne disposant pas de capacités mystiques particulières, il fut approché par le Cercle Arcadien dont il adopta aussitôt le mode de vie et le mode de pensée. Son initiation fut difficile, étant donné qu’il ne disposait pas de potentiel magique. C’était un phytomancien et un changepeau médiocre, mais il parvint finalement à participer au rituel de l’Ascension, l’aboutissement de son apprentissage. S’il l’échoua, il n’éprouva aucune rancœur envers le Cercle et continua à œuvrer pour lui à la défense des opprimés et des faibles. Lorsque les États-Unis s’impliquèrent dans la Seconde Guerre mondiale et que le Président Roosevelt déclara la création de la Ligue de la Liberté, il fut l’un des premiers à s’y enrôler. Il y œuvra comme médecin de guerre, tirant profit de sa maîtrise pointue de la magie du soin pour sauver de nombreuses vies, et participa même à quelques batailles décisives. Il perdit la vie en 1945, seulement quelques semaines avant la fin de la guerre.


Charlene Gainsborough – Druidesse renégate, nécromancienne
Charlene fut l’une des rares initiées du Cercle Arcadien de la Terre Prime à être bannie. Repérée tardivement, elle fut malgré tout une druidesse du Bois extrêmement douée. Reconnue par ses pairs, elle peinait néanmoins à trouver sa place parmi les siens et avait une opinion divergente sur l’essence même de la vie et de leur mission. Charlene vécut dans les années cinquante et comme il était de coutume à cette époque-là pour les filles de bonne famille, elle n’eut d’autre choix que d’embrasser une vie de mère au foyer des plus respectables. De fait, elle ne fut jamais une héroïne active. Cependant, lorsque sa famille mourut dans une attaque du Docteur Zéro, elle choisit de mettre ses dons au service d’une cause bien moins respectable. Obsédée par les enseignements du Cercle et leur obligation de protéger la vie, et s’étant montrée elle-même incapable d’y parvenir, elle usa de sombres rituels pour ramener les siens. Rendue folle par la vue des corps décharnés et décérébrés, elle entreprit d’agrandir sa « famille » en faisant s’élever les morts de tous les cimetières de Star City. Une fois ses pouvoirs scellés par le Cercle, elle fut finalement arrêtée et est encore aujourd’hui retenue au Pénitencier de l’île.


Jolan « Le Chêne » Jacobs – Premier Gardien du Cercle
Jolan est le descendant de Soolewea. Il a hérité de ses capacités mystiques et a tout naturellement été repéré par le Cercle Arcadien dès son plus jeune âge. Druide de la Serre, c’est un homme raisonné et sage qui a obtenu les pouvoirs d’Avisia lors de l’Ascension, suite à son apprentissage. Courageux et éloquent, il est apprécié de tous bien que certains druides considèrent que sa politique tende à se montrer trop laxiste envers les individus non-métahumains qui menacent l’écosystème. Jolan préside le Conseil, une assemblée druidique composé des Pères et Mères spirituels de chacun des courants druidiques que connaît le Cercle Arcadien. Bien que le Conseil soit celui qui décide des politiques à adopter, c’est le Premier Gardien qui tranche les égalités et donne la ligne directrice. Il est également le seul qui dispose d’un droit de véto.



Précisions

Pour plus d'informations sur cet article, n'hésitez pas à contacter Natalia Greene par message privé. Merci !



 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 26 Avr 2020 - 16:34 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

La Maire
Maître du Jeu

Personnage
Madame la Maire

ϟ Âge : 52
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 05/05/1968
ϟ Arrivée à Star City : 22/03/2012
ϟ Nombre de Messages : 14733
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Notice
Joueur
Madame la Maire

ϟ Âge : 52
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 05/05/1968
ϟ Arrivée à Star City : 22/03/2012
ϟ Nombre de Messages : 14733
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Notice


L'Opus Dei




L'Opus Dei est un organisme religieux étroitement lié à l'église. Il possède deux facettes dont une seule est connue du grand public. Cette dernière présente l'Opus Dei comme un simple regroupement de prêtres et de fidèles dont objectif est de transformer leur quotidien, leur travail, leurs loisirs ou encore leur vie de famille en moments de rencontre avec le Seigneur. Ses fidèles partagent leurs expériences et s'assistent entre eux.


Cliquez pour agrandir


L'autre pan de l'Opus Dei est secret et même au sein de l'église, son existence n'est pas connue de tous. L'objectif de ses membres est de nettoyer la Terre du Mal en traquant et en exorcisant ou en éliminant les créatures liées aux forces obscures. Les individus chargés de cette tâche sont sélectionnés avec soin au sein de différentes religions avant d'être formés et d'apprendre à lutter contre leurs futurs adversaires.

Historique

L'Opus Dei a été fondée en 1433 par le cardinal Italien Angelotto Fosco, lui-même nommé par le pape Eugène IV. Ce dernier fut mis au courant du projet de son cardinal mais lui laissa la main mise sur toute l'organisation, ne souhaitant pas se mêler d'affaires aussi secrètes au risque de s'attirer l'ire de ses fidèles si le secret venait à être éventé. Le cardinal Fosco entreprit donc de s'entourer d'autres cardinaux, mais aussi de prêtres et d'autres serviteurs de Dieu qui l'aidèrent à réunir toutes les informations qu'ils possédaient sur des cas de possessions démoniaques et d'exorcismes. Ils installèrent leur quartier général à Rome sur le domaine du Vatican.

Durant près d'une décennie, le rôle de l'Opus Dei se borna à glaner des informations et ce ne fut qu'après ce travail laborieux qu'il fut décidé de prendre le problème à bras-le-corps. L'initiative vint du cardinal Alonso de Borja i Llançol, destiné à devenir le futur pape Calixte III, qui se chargea du problème. Sélectionnant des prêtres capables d'effectuer des exorcismes et d'autres actes religieux de ce type, il les chargea de former de nouvelles recrues destinées à parcourir toute l'Italie afin de s'occuper des cas de possessions laissés en suspens.

Le travail fut encore une fois laborieux, mais les prêtres en question se révélèrent de très bons pédagogues puisque leurs élèves parvinrent à faire diminuer de manière exponentielle les cas de possession à travers le pays. Cette réussite poussa les cardinaux à viser toujours plus haut : ils entreprirent donc d'ouvrir leurs horizons en convoquant tour à tour tous les archevêques d'Italie afin qu'ils puissent leur rapporter les cas de manifestations démoniaques dans leurs archevêchés.

Durant plusieurs décennies, l'Opus Dei travailla ainsi, étendant peu à peu son influence jusqu'à ce qu'il soit décidé de poursuivre son œuvre au-delà des frontières de l'Italie. Son premier objectif fut la France. En 1505, ils prirent contact avec l’évêque de Paris Étienne Poncher qui accepta de recevoir plusieurs membres de l'Opus Dei chargés de lui expliquer leur réussite. La rencontre fut un succès puisque le Français décida de se joindre à l'Opus Dei en accueillant plusieurs « professeurs » chargés de former de nouvelles recrues en France.



Fort de cette réussite, le cardinal Francesco Alidosi, alors conseiller du pape Jules II, entreprit d'étendre leur influence dans les pays voisins et bientôt, l'Opus Dei s'installa un peu partout dans le monde. Les enseignements de l'organisme évoluèrent aussi. Au-delà des connaissances théoriques nécessaires pour combattre les démons, les prêtres reçurent des enseignements martiaux qui devaient leur permettre de lutter physiquement contre leurs adversaires. La pratique de la lance, de l'épée et d'autres techniques de ce type s'ajoutèrent au combat au corps-à-corps et au développement du corps des prêtres qui devinrent peu à peu de véritables guerriers de Dieu.

Il fallut toutefois attendre 1606 et l'intervention du cardinal Ferdinando Gonzaga alors conseiller du pape Paul V, pour que l'Opus Dei s'ouvre à d'autres religions. Uniquement formés contre les créatures liées à la religion chrétienne, les prêtres-guerriers de l'organisme étaient plusieurs fois tombés sur des adversaires alors inconnus lors de leurs voyages à l'étranger. Le cardinal entreprit donc de prendre contact avec divers représentants des autres religions du globe et après de longues négociations, parvint finalement à conclure un accord. Même s'il fallait près de deux décennies avant que l'idée aboutisse réellement, l'Opus Dei put finalement accueillir des religieux étrangers qui partagèrent leur savoir avec leurs alliés catholiques, renforçant ainsi la position de l'organisation face à la menace du Mal.

Ce fut réellement à partir de 1640 que l'Opus Dei put prétendre être capable de réaliser les rêves de son fondateur. Dès lors, les membres de l'organisme se multiplièrent, couvrant à peu près toute la surface de la planète et voyageant sans cesse afin d'affiner leurs compétences. Ils luttèrent contre diverses menaces et effectuèrent de nombreux exorcismes dont certains sortirent du secret et touchèrent les citoyens lambda – comme ce fut le cas avec George Lukins en 1778, par exemple.

Le plus féroce adversaire rencontré par l'Opus Dei reste toutefois l'Antéchrist, enfant de Satan en personne. Les prêtres-guerriers croisèrent pour la première fois sa route en 1862, lors de la conquête de l'Ouest américain, mais sans parvenir à le défaire pour de bon. Il fallut attendre un autre siècle et l'année 2009 pour que l'Opus Dei parvienne à l'exorciser, mais sans le détruire définitivement. Il reste l'un des objectifs principaux de l'organisme.

Organisation

L'Opus Dei est gérée par l'un des cardinaux du pape en place. Il est le seul apte à pouvoir prendre des décisions importantes, mais ne peut le faire sans l'approbation d'au moins deux autres cardinaux. Les archevêques présents de par le monde sont tous au courant de l'existence de l'organisation et ont pour ordre de prévenir le Vatican à la moindre menace de nature religieuse. Les prêtres, moines et curés ne connaissent pas tous la face cachée du groupe, mais ont reçu l'instruction de prendre contact avec leur archevêque à la moindre rumeur de possession ou de manifestation de ce type.

Les aumôniers des plus grands édifices religieux – souvent dans les grandes villes – sont généralement chargés de fournir les prêtres-guerriers en armes et autres équipements de ce type. Ils sont aussi formés à la réalisation d'objets liés à la magie divine et servant de protection aux combattants. Ce rôle peut parfois être confié à un religieux d'un autre rang lorsque l'aumônier sur place ne se sentirait pas capable d'accomplir une telle tâche.

Comment l'intégrer ?

L'Opus Dei ne recrute que des religieux confirmés. Ces derniers sont généralement des guides religieux tels que des prêtres, des imams, des moines bouddhistes ou des représentants d'autres religions pouvant se déplacer aisément et sans que cela ne paraisse suspect. Il n'y a pas de restrictions d'âge, d'origine ou de sexe. Les femmes sont parfaitement tolérées du moment que leur rôle leur permet d'être au contact des fidèles et de pouvoir intervenir au nom de leur divinité.

On ne postule pas à l'Opus Dei, c'est toujours un membre de l'organisme qui en fera la proposition. Dès lors, la recrue – si elle accepte – sera intégrée à une classe spéciale où elle débutera un apprentissage théorique et pratique. Les membres du groupe doivent effectivement pouvoir faire face à toutes les situations et ont donc des connaissances sommaires des autres religions de manière à parvenir à identifier leur adversaire et à pouvoir appeler un collègue plus spécialisé dans ce domaine. La durée de la formation est variable et dépend des capacités de base et de la facilité d'apprentissage de la recrue. À son terme, les adeptes sont envoyés dans des zones à surveiller et doivent y rester jusqu'à ce que leurs supérieurs leur donnent de nouveaux ordres. Il est de leur devoir d'informer l'archevêque en charge de l'archevêché de l'avancée de leur mission et de leurs découvertes éventuelles. Dans le cas de religieux non catholiquen, ils peuvent transmettre ces informations à leur supérieur direct, si celui-ci se trouve dans la même zone qu'eux, ou ils devront eux aussi passer par l'archevêque dans le cas contraire.



Les qualités requises pour intégrer l'Opus Dei sont simples et correspondent à toutes les religions : une dévotion pour ses semblables, une foi sans failles, un désir d'améliorer le monde et bien entendu, un minimum de capacités physiques pour tenir le rythme d'une telle vie. Les religieux n'ayant pas une foi parfaite ne seront jamais acceptés pour la bonne et simple raison que la moindre parcelle de doute peut être exploitée par le Mal et serait donc une faille trop risquée pour le religieux en question.

L'Opus Dei tolère l'exécution d'humains du moment que ces derniers sont considérés comme « irrécupérables ». Par là, il faut entendre que si leur survie causera plus de mal que de bien aux enfants du Seigneur, leur mort est tolérée. Ce point étant toutefois laissé à l'appréciation des prêtres-guerriers, ces derniers préfèrent souvent s'abstenir d'en arriver là et se concentrer sur l'exorcisme et l'assassinat d'entités du Mal. Le cardinal tolère effectivement l'idée que les membres de l'Opus Dei puissent assister les héros de part le monde en combattant aussi le crime – qui est une forme revêtue par le Mal – mais cette tâche ne doit pas prendre le pas sur le rôle principal du groupe.




 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 30 Avr 2020 - 16:52 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

La Maire
Maître du Jeu

Personnage
Madame la Maire

ϟ Âge : 52
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 05/05/1968
ϟ Arrivée à Star City : 22/03/2012
ϟ Nombre de Messages : 14733
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Notice
Joueur
Madame la Maire

ϟ Âge : 52
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 05/05/1968
ϟ Arrivée à Star City : 22/03/2012
ϟ Nombre de Messages : 14733
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Notice


La Rose des Vents





Cliquez pour agrandir


La Compagnie de la Rose des Vents est une organisation internationale visant à mettre en relations les mages et autres mystiques d’horizons divers pour permettre l’établissement d’échanges culturels mais aussi et surtout commerciaux. Au départ fondée sur le territoire américain, elle s’est peu à peu exportée vers les autres continents au fur et à mesure qu’elle devenait populaire de son public cible. Si le groupe est méconnu du commun des mortels, les sorciers, magiciens et autres créatures magiques du monde entier en connaissent généralement l’existence. Nombre d’entre eux ont fait le choix d’utiliser ses services au fil des ans. Bien qu’elle ne soit pas la seule organisation du genre, elle est en effet la plus développée et renommée à l’heure actuelle.

Historique et création

Bien que de nombreuses initiatives semblables à la Compagnie de la Rose des Vents aient vu le jour au fil des siècles, avec notamment un groupe européen et un autre fortement établi en Asie de l’Est, celles-ci ont systématiquement ou presque périclité au gré des conflits agitant la Terre Prime. En effet, ces coopératives magiques tendaient à prendre parti et pâtissaient donc de leurs choix d’alliés.

Ainsi, c’est avec ce constat à l’esprit et suite à la disparition de la Compagnie Commerciale des Sables d’Or que l’alchimiste de même nationalité Antoine Deflandre et la völva suédoise Maja Lindström fondèrent la Compagnie de la Rose des Vents en 1781 à la Nouvelle-Orléans. Tous deux anciens acteurs de l’organisation disparue en tant que hauts responsables, ils résolurent d’imaginer un groupe qui éviterait les erreurs passées et deviendrait une référence en matière de commerce magique, mais aussi d’échanges culturels concernant les divers arts mystiques. A l’heure où l’on repoussait les frontières du monde connu, il paraissait en effet logique de s’ouvrir aux autres communautés mystiques dans un but de partage mutuel.

Deflandre et Lindström, sous couvert de tenir un salon de thé des plus classiques, mirent donc à profit leurs contacts respectifs pour faire courir le bruit de leur existence, et s’attacher les services de diverses personnes afin d’étendre l’influence et les perspectives de leur toute nouvelle Rose des Vents. La Völva prit également sur elle de voyager autant qu’elle le pouvait, tout d’abord dans les tous nouveaux Etats-Unis d’Amérique, mais aussi dans leurs anciennes terres européennes. D’autres mages et sorciers, séduits par la vision des deux fondateurs, se mirent également au service de ce projet, si bien qu’une dizaine d’années plus tard, New-York, la petite ville de Los Angeles, San Francisco, Paris, Stockholm et Londres comptaient chacune une antenne de la Rose des Vents.

De là, les échanges commerciaux commencèrent à être grandement facilités : sans être renommée dans le monde entier, la Compagnie s’était établie comme l’une des possibilités les plus fiables lorsque l’on avait besoin de grimoires, d’artefacts, ou simplement d’un refuge ou passer un peu de temps avec des gens issus d’horizons, certes variés, mais toujours intimement liés à la magie. A partir de 1850 et avec l’intégration de certaines créatures magiques à la Compagnie, ces dernières commencèrent à se rapprocher de l’organisation également pour les moins farouches.



La Rose des Vents connut toutefois un réel essor à partir des années 1900 puisque les leaders de l’équivalent asiatique de l’organisation se rapprochèrent du conseil administratif de celle-ci afin de fusionner leurs groupes, et ce afin de les rendre les plus opérationnels et efficaces possibles. Sous la houlette du conseil - élu par les responsables des principales cellules du groupe et formé de dix personnes représentant les différents continents - le groupe prospéra jusqu’à l’orée de la Première Guerre Mondiale.

C’est là que la résolution établie des centaines d’années plus tôt par Antoine Deflandre et Maja Lindström fut la plus mise à mal, puisque nombre des membres de la Rose des Vents tentèrent de pousser le groupe à prendre parti. Le conseil rejeta toutefois systématiquement ces demandes. En tant qu’organisation, la Rose des Vents ne se mêla donc ni de ce premier conflit mondial, ni du second, gardant des distances prudentes avec les atermoiements du monde humain et une réputation de parfaite neutralité. De même, la Compagnie resta à distance de l’attaque menée par Hadès contre la ville de Star City, mais aussi au cours de l’Invasion Grue ou des deux conflits du Terminus.

Cette réserve permit à la Rose des Vents de traverser le vingtième siècle sans mal. A l’avènement d’une nouvelle ère de mondialisation, la Compagnie était donc solidement établie sur tous les continents. La vision de ses fondateurs s’était enfin réalisée puisqu’elle s’est imposée comme la première référence dans ses domaines et n’a pas de concurrente sérieuse à l’heure actuelle qui puisse prétendre à une implantation aussi vaste que la sienne.

Structure et organisation

A la tête de la Compagnie de la Rose des Vents se trouve actuellement Ryzen Williams, l’un des descendants encore en vie d’Antoine Deflandre. Il siège au conseil administratif et a été placé là à l’unanimité par ses pairs. Les membres du conseil administratif comptent aujourd’hui douze membres répartis comme suit : deux représentants de l’Amérique du Nord, deux de l’Amérique Latine, deux de l’Europe, deux d’Afrique, trois d’Asie et un d’Australie. C’est ce conseil qui prend les décisions importantes concernant la Compagnie.

En dessous d’eux viennent les Magisters, chacun responsable d’une zone géographique centrée autour des principales cellules de la Rose des Vents. Ils veillent à la bonne marche des opérations de celle-ci et ont pour rôle de sauvegarder sa réputation, sa discrétion et sa neutralité. Ils disposent d’une autonomie importante dès lors que leurs décisions impactent essentiellement leur territoire et respectent les directives du conseil.

Les Magisters peuvent s’entourer d’un certain nombre de Chanceliers, qui seront leurs représentants et leurs subordonnés dans les différents cantons de la zone supervisée par leur Magister. En cela, ils ont sensiblement les mêmes fonctions, quoiqu’ils disposent d’une autonomie moindre puisqu’ils répondent directement à leur supérieur hiérarchique.



On trouve ensuite les Prévôts sont les responsables des différents comptoirs établis dans les grandes villes du monde. Ils organisent leurs équipes selon leurs préférences. Ils ont également un rôle administratif puisqu’ils tiennent registre de tous les échanges établis sous leur houlette, commerciaux ou simplement culturels, qu’ils doivent pouvoir présenter à tout moment aux membres plus hauts placés qu’eux dans la hiérarchie. Chaque Prévôt, après approbation par son Chancelier, peut choisir d’intégrer quelqu’un à l’organisation en tant que Compagnon. Il s’agit des spécialistes, artisans et autres experts qui souscrivent aux principes de la Rose des Vents et travaillent pour elle en échange d’avantages pour leurs propres entreprises.

Puisqu’il faut bien veiller à la bonne marche de la Compagnie, le conseil administratif de celle-ci dispose d’une force destinée à intervenir pour le cas où on l’on signalerait un comportement qui nuit aux intérêts de celle-ci. Les Gardiens de la Rose n’agissent que sur ordre du conseil ou d’un magister, et sont habilités à mener l’enquête autant qu’à décider d’éventuelles sanctions à appliquer. Ils sont également autorisés, s’ils le jugent bons, à enquêter sur les membres les plus hauts placés de la Compagnie. Ils sont donc les véritables garants de la sécurité et de la longévité de la Rose des Vents.

Activités de la Compagnie

La première des missions de la Rose des Vents était initialement la mise en relation des différents mystiques afin de permettre une circulation facilitée aux savoirs, connaissances et artefacts issus de ce qu’on peut qualifier de monde magique. Elle s’est perpétuée avec le temps et s’est complété d’un véritable pendant commercial, mais facilite également d’éventuelles coopérations entre mystiques que tout semblerait autrement séparer. La Rose des Vents a aussi développé au fil des ans toute une entreprise de recherche dans divers domaines de la magie.



A l’heure actuelle, la Compagnie est donc à la fois un réseau d’entraide à disposition des différents acteurs du monde magique, mais aussi une entreprise commerciale mondiale grâce à laquelle un petit artisan d’un quelconque pays peut très largement élargir son carnet d’adresses et donc augmenter ses ventes.

Puisque la Rose des Vents n’est pas la seule organisation de ce type, elle peut aussi parfois négocier des accords - commerciaux ou autres - au nom de ses membres afin d’obtenir le contrat le plus avantageux possible et faciliter encore une fois l’accès aux ressources d’un allié par leurs propres affiliés.

La Rose des Vents à Star City




Ville des Supers, des héros et des vilains, Star City accueille bien évidemment son antenne de la Compagnie. Le comptoir est situé à l’extrémité Nord de la Colline aux Lanternes et porte le nom de Licorne d’Or. Il se présente comme une librairie ésotérique des plus classiques mais pour ceux qui connaissent le nom de la Rose des Vents, il est de notoriété publique qu’il s’agit là du meilleur moyen d’accéder aux ressources de l’organisation. Gérée par le Prévôt Izabel Almodóvar, il s’agit d’un point de vente bien approvisionné autant en matières premières qu’en potions, grimoires, et autres spécimens d’horizons divers.

Membres notables

Ryzen Williams
Descendant de l'un des fondateurs de la Rose des Vents, Antoine Deflandre, Ryzen Williams est l'actuel dirigeant de l'organisation. Elu à cette position par le conseil administratif de la Compagnie à l'âge de trente ans, il vit comme son aieul à la Nouvelle-Orléans. Entièrement dévoué à sa charge, il consacre l'essentiel de son temps à celle-ci, avec les encouragements du reste de sa famille au demeurant. Ryzen est lui-même un mage plus que compétent, qui observe toutefois avec rigueur les principes de neutralité de la Rose des Vents.


Izabel Almodóvar
Alchimiste et adepte de la magie hermétique formée depuis son plus jeune âge par une famille de mages argentins, Izabel a rejoint la Rose des Vents à l'âge de vingt ans et en sortie d'apprentissage afin de vendre plus aisément certaines de ses créations, mais aussi et surtout pour pouvoir profiter en retour des formidables ressources de l'organisation. Convaincue très rapidement de son utilité et de son pouvoir, la jeune femme a suivi son époux lors de son départ pour Star City. Après avoir assisté le précédent Prévôt de la ville pendant des années et fait preuve de ses capacités à gérer les lieux, elle a pris sa place à sa retraite en 2017.


Précisions

Notez que cette organisation n'est pas connue du très grand public comme le serait McDonalds ou la Starbucks Coffee Company. S'il n'est pas impossible au citoyen normal d'avoir entendu parler de la Rose des vents, voire d'en connaître l'existence, les citoyens mystiques et touchés de près ou de loin par la magie, quelle qu'elle soit, sont le public de la Ligue et donc les mieux placés pour connaître son existence et interagir avec elle. Il est possible d’incarner l’un des membres de la Rose des Vents pour qui le souhaiterait.




 
Revenir en haut Aller en bas

 
Les sociétés mystiques et les clans anciens
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
Les sociétés mystiques et les clans anciens Categorie2_6Les sociétés mystiques et les clans anciens Categorie2_8


Les sociétés mystiques et les clans anciens Categorie2_1Les sociétés mystiques et les clans anciens Categorie2_2bisLes sociétés mystiques et les clans anciens Categorie2_3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les sociétés mystiques et les clans anciens Categorie2_6Les sociétés mystiques et les clans anciens Categorie2_8

Sauter vers: