Des Dames de fer - Page 2 Bouton_vote
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Des Dames de fer - Page 2 Categorie2_1Des Dames de fer - Page 2 Categorie2_2bisDes Dames de fer - Page 2 Categorie2_3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 

Des Dames de fer

 
Message posté : Sam 4 Mar 2017 - 17:26 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
L'alcool imbibait bien le sol alors les flammes n'eurent aucun mal à monter, surtout qu'Atia ne lésina pas sur les expositions en enchaînant quelques mouvements avec son katana de feu avant d'effectuer une roulade douloureuse mais efficace pour s'en extirper. Elle revint derrière le bar pour se diriger vers la sortie. Un choix délicat entravé par le tireur aux blasters qui la prit pour cible. Mais cette fois, la criminelle ne perdit pas de temps avec ses adversaires et se concentra sur sa tâche : tailler la route et éviter out obstacle. Sa seule crainte était de voir le mec rapide lui bloquer à nouveau la route... Et forcément, comme c'était là une belle menace stratégique et que leurs adversaires n'étaient pas si cons que ça, tout de même, ça ne rata pas.

– Je déteste les mecs collants, cracha la César avant d'agiter son sabre toujours enflammé, manquant alors de brûler et de trancher sa cible.

Mais ni l'un ni l'autre, le métahumain fut simplement ébloui par les flammes et se recula de lui même, offrant ainsi à la quadra l'occasion d'effectuer un tacle qui aurait peut-être rendu jaloux certains footballeurs professionnels. Sans attendre, elle se dirigea vers la sortie que Whistler semblait avoir dégagée. Next était là ? Oui. Tant mieux, elles pouvaient se tirer. Et sans traîner, si possible. Derrière elles, entre les flammes de Kasai no Burēdo et celles du cracheur de feu, leurs agresseurs allaient sans doute se tenir en respect. Le temps de faire le tour du bâtiment, elles devraient avoir disparu. Mais pas grâce au téléporteur, malheureusement.

La César se dirigea aussitôt sur la volvo, celle qu'ils avait prise pour venir ici avec son garde du corps. Keith avait laissé la clé sur le contact mais avait fermé la voiture de l'intérieur, comme toujours en cas d'urgence. Atia l'ouvrit avec sa propre clé et s'installa derrière le volant. Le temps qu'Eden fasse de même avec Next, la voiture avança. Au pas de course. En sortant de l'allée, elle vit dans son rétroviseur la silhouette de plusieurs des types qui tenaient encore debout. Le rapide en faisait partie. Elle lui jeta plusieurs coups d’œil mais il ne chercha pas à les rattraper, soit parce que sa vitesse était limitée à des distances restreintes soit parce qu'il ne se sentait pas en état de les arrêter. Dans tous les cas. Bon pour eux.

– Comment il va ? demanda-t-elle d'une voix calme sans pour autant ne pas donner l'impression de s'en ficher.

Après tout, les bons hommes de main étaient rares et Keith tenait son rôle à la perfection. Vraiment. Le perdre serait du gâchis. Mais heureusement, il était juste sonné ? Pas sûr qu'il puisse se réveiller de si-tôt pour être opérationnel, par contre.

– Les fils de pute... tu as vu ou entendu quelque chose ? Tu sais qui sont ces types ?

La liste des possibilités était longue mais Atia pensait surtout à ce groupe de vigilants qui commençait à faire chier en s'en prenant aux membres du Cartel Rouge. Si c'était bien eux alors il allait falloir régler la question comme il se doit. Surtout que la César ne pourrait pas se permettre de partir pour le Japon en sachant que cette histoire n'était pas réglée. En attendant, elle se dirigea vers la limite est du district, en direction du centre ville, côté sud. Ils avaient une planque par là, pas grand-chose. Surtout niveau sécurité, rien de très sophistiqué : il s'agissait simplement d'un garage situé au milieu de pleins d'autres. Les particuliers les louait pour entreposer leurs biens comme des mini entrepôts. Le Circus en avait un qui servait « d'hôtel » très cheap pour les combattants qui n'étaient pas du coin, des invités spéciaux, on allait dire. Mais ça n'allait pas jusqu'aux trois étoiles. Un clic-clac, une table, quelques boîtes de conserves, un petit frigo à moitié vide. On avait vu mieux. Mais ça suffirait pour leur repli d'aujourd'hui. Atia ne voulait pas aller trop loin... surtout pas avec cette voiture. Elle ignorait à qui elle avait affaire ni quels pouvaient être les moyens de ces types, ils pourraient les retrouver trop facilement.

Ainsi, Atia, déposa Eden et Keith dans l'allée qui menait vers tous les garages.

– C'est le numéro 23, code d'entrée 4-666-9. Allez-y, je vais cacher la voiture.

Paranoïa ou prudence, je vous laisse en juger.

Vingt minutes plus tard, la César rejoignit les deux autres. Elle avait « rangé » son sabre qui reposait à présent entre ses omoplates, à l'intérieur d'elle. Son regard balaya les lieux. Peut-être devrait-elle demander à ce qu'on fasse le ménage un peu plus qu'une fois tous les six mois...

– Vous n'avez vu personne ?

Mais elle se rendit rapidement compte que e vous était inutile car Keith n'avait pas encore repris connaissance.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 4 Mar 2017 - 21:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Le plan des criminels avait vite tourné à l’eau de boudin : L’idée de tous les tuer et éventuellement d’en avoir un vaguement en vie pour interrogation avait été remplacée par le besoin de sauver leur peau et de fuir, en faisant le maximum de dégâts derrière elles, et surtout sans abandonner le garde du corps. Malgré tout, Eden estimait qu’ils s’étaient bien battus et qu’ils avaient su se montrer relativement efficace en tuant au moins l’un des leurs. Mais ça n’était pas suffisant du tout. Elle craignait qu’ils ne se sentent trop en confiance et songent à remettre ça pour une prochaine fois. Il ne fallait pas leur laisser le temps de planifier une autre offensive.
Le petit groupe avait filé vers la voiture. L’informatrice y avait installé Next, sur les sièges arrières, avant de l’y rejoindre pour évaluer les dégâts pendant qu’Atia conduisait.

Il va bien. Une grosse brûlure, un trou, mais ça a à peine traversé la peau. Ça saigne pas.

Les armes de type blaster étaient assez sympathiques avec leur victimes. Elles laissaient des traces pratiquement indélébiles, comme celle-ci, mais il fallait s’acharner pour rendre leur utilisation mortelle. Ou viser la tête. Ou investir dans quelque chose de plus puissant.

Et toi ?

Elle avait vu la blessure de la César. Ça ne semblait pas bien grave, mais elle saignait un peu trop au goût de l’informatrice, ça n’était pas qu’une petite éraflure. Priorité lorsqu’elles arriverait à bon port : s’occuper de ça. Les deux blessés. Elle-même avait déjà complètement régénéré de ses petites égratignures, elle n’avait pas ce genre de soucis.
En attendant, elle se posait d’autres questions.

J’ai rien entendu d’utile. Ils venaient pour toi, c’est sur. En tout cas ils avaient pas de costumes, mais j’suis sure de les retrouver facilement. Ils avaient au moins trois méta-humains et on a vu leurs pouvoirs, ça me suffit pour leur mettre la main dessus. Enfin, j’suis à peu près sure que c’est les vigilants dont on entend un peu trop parler en ce moment.

D’abord, elle obtiendrait leur identité en tant que groupe, peut-être appartement à quelque chose de plus grand, ensuite elle aurait leurs identités, et ils ne pourront plus jamais dormir sur leurs deux oreilles. Seulement, quelque chose l’inquiétait.

Ils nous ont pas suivi pour le moment… Soit ils ont eu d’autres morts dans le feu, soit ils ont mis un tracker sur la voiture. Que ça soit l’un ou l’autre, ils ont pas de couilles.

Une fois à bon port, Whistler n’eut que peu de mal à transporter leur collègue à l’adresse que lui avait confié Atia. Elle approuvait complètement la décision de cacher la voiture, ça leur éviterait de grands soucis. D’ailleurs, elle s’imaginait assez bien la retrouver en piteux état, elle n’avait pas trop d’espoirs là dessus.
Enfin, ça aurait pu être pire.
Aucune encombre sur le trajet, ni pour entrer dans le garage. Eden put enfin déposer son fardeau sur le lit et chercher dans ce nid de poussière pour le moindre matériel médical. Il n’y avait pas grand chose, mais une petite trousse d’urgence réalisa ses rêves et elle eut le temps de désinfecter la blessure de Next et de panser la plaie avant que leur patronne ne revienne.
Bon, l’accueil d’Eden avait naturellement été méfiant : Arme en main, qu’elle avait rangé aussitôt le visage de la César apparu.

Y’a pas un rat par ici. Pour le moment, en tout cas.

Elle s’assit et croisa les bras, après avoir jeté un oeil à son téléphone.

Personne n’était au courant de notre petite virée ?

Atia n'aurait jamais laissé échapper ce genre de choses, mais si la moindre personne légèrement douteuse avait entendu parler de son départ ou d'une réunion discrète... Ça aurait pu tomber dans une mauvaise oreille. Eden émettait des hypothèses : Y avait-il eu une taupe ? Etait-ce le hasard, ou bien Atia avait-elle été surveillée de loin d’une façon ou d’une autre ?
Alors même qu’elle se questionnait, elle tendit la petite trousse de soin déjà ouverte à la patronne du Cartel. Elle en aurait l’utilité.

J’me suis occupée de lui, j’espère juste qu’il va pas mettre trop longtemps à se réveiller, ça me rassure pas cette histoire de voiture. Si j’avais été à leure place, je nous aurais suivi de loin, ou bien j’aurais noté l’endroit où s’est arrêté la voiture une première fois pour y poster quelqu’un, et attendre que tu reviennes pour lancer un assaut. Enfin, ça c’est dans le cas où ils sont organisés et équipés. - Elle haussa un sourcil. S’ils étaient vraiment doués, ils auraient mis leur voiture hors d’état de rouler pour leur couper la retraite, ils avaient largement les moyens de faire ça. - Sinon ils ont loupé leur coup. Ils mourront certainement avant de pouvoir retenter leur chance.

Ils allaient devoir attendre du renfort, ou une attaque, ou les deux, s’ils voulaient vraiment savoir ce qu’il en était.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 5 Mar 2017 - 13:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Next allait bien, Whistler aussi, cette fille était décidément solide, au sens propre comme au figuré. Restait qu'Atia avait une méchante coupure et que le téléporteur était dans les vapes. Mais aussi, restait qu'ils étaient réduits à se terrer dans un garage miteux alors que leurs ennemis, non. Atia avait donc passé toutes ces années à grimper les échelons du Cartel et à asseoir son influence pour se retrouver là. C'était ses ennemis qui devaient se cacher d'elle et non l'inverse. Autant dire que l'amertume qu'elle avait dans la bouche lui arrachait de belles grimaces.

– Personne. Juste Next et moi. Mes autres hommes savaient que j'étais de sortie mais ils ne savaient pas où ni pour quoi.

Et puis quoi encore. Ils voulaient son emploi du temps minute par minute ? Non, ils n'étaient pas assez stupides pour exiger cela. Atia était certes très demandée, lorsqu'elle disait qu'elle n'était pas disponible de telle heure à telle heure, personne ne venait la titiller pour savoir ce qu'elle faisait, avec qui, où, comment...

Après avoir rapidement examiné les lieux – précaution inutile mais réflexe – Atia prit la boîte de premiers soins qu'Eden lui tendit et s'installa sur une caisse pour faire un peu de couture sur elle même. Pendant qu'elle désinfectait une aiguille à l'aide de son briquet, elle réfléchissait. Certains aimaient de détendre en écoutant de la musique pour mieux réfléchir et organiser sa pensée, la César n'avait aucun mal à le faire en se charcutant elle-même. Ainsi, la quadra donna l'impression de discuter comme si elle était en train de prendre le thé... Avec un peu plus de gravité, tout de même.

– Ce sont soit des amateurs complètement incompétents soit ils ont une idée derrière la tête. Dans tous les cas, mieux vaudrait ne pas trop rester au même endroit. Je propose qu'on essaie de rejoindre l'entrepôt dès qu'on peut.

Sous entendu, dès qu'elle aura fini de se rafistoler. L'idéal serait également que Keith se réveille, mais ça, c'était presque secondaire. Quant à l'entrepôt en question, la César ne prit même pas la peine de préciser lequel. Il était évident qu'elle parlait de celui de la 82ème. Il était plus près de leur position que le Circus. Idéalement, pourtant, ce serait là-bas qu'elle préférerait retourner. Stratégiquement parlant, c'était plus approprié. Mais elle n'en savait pas assez sur leurs attaquants ni sur les moyens à leur disposition. Dans ces conditions, un long trajet serait trop risqué. Et puis cela pourrait compromettre beaucoup trop de choses. A l'entrepôt 82, il y avait moins de risque, c'était une cache ou une salle de réunion utile mais elle abritait moins une base d'opération qu'un endroit où toutes les huiles du Cartel venaient se réunir. Il n'empêche que la sécurité y était béton et que si ces vigilants essayaient de leur chercher des poux là-bas, ils tomberaient sur un bel os.

– Tu sais comment piquer une bagnole ? Ma dernière remonte un peu, maintenant...

L'inconvénient de trop déléguer ce genre de tâche, sans doute. Mais dans un cas de force majeure, Atia se dévouerait sans problème. C'était sans doute comme le vélo, ça ne s'oubliait pas comme ça.

Ses « points de suture » furent clairement bâclés mais ils rempliraient leur office jusqu'à ce qu'Atia reçoive des soins adaptés. Une fois sa tâche terminée, elle s'empara de son téléphone pour informer ses hommes de la situation et les mettre sur le pied de guerre. Ne serait-ce que pour envoyer un groupe au Great Blue pour voir si les connards s'y trouvaient encore, s'occuper d'eux si c'était le cas, mais aussi faire disparaître les preuves de la présence d'Atia et d'Eden sur les lieux. Une fois cela fait, elle alla se prendre à boire. Juste de l'eau. Après en avoir proposé à l'informatrice, elle avala une longue gorgée.

– C'est clair qu'ils sont après moi. Si tu penses pouvoir t'en sortir mieux de ton côté, tu n'es pas obligée de rester. T'es une discrète, c'est comme tu veux.

Était-ce un test ? Peut-être. Mais surtout, Atia était lucide sur la situation et elle avait beau être très exigeante avec ses hommes, elle n'était pas du genre à réclamer d'eux quelque chose qu'ils ne pouvaient ou ne voulaient pas faire. Et puis elle n'aurait aucun problème à l'idée de se retrouver seule face à leurs attaquants, même si, objectivement parlant, les chances ne seraient pas trop de son côté. Mais Eden aussi avait été attaquée, la décision lui appartenait donc. Au pire, Atia lui demanderait juste de l'aider à transporter Next-la-belle-au-bois-dormant jusqu'à une voiture si monsieur refusait de se réveiller.


    Lancer de dés 1 :
    Réussite : Next reprend connaissance
    Échec: Le garde du corps reste inconscient

    Lancer de dés 2 :
    Réussite : Ils sont encore en sécurité dans le garage
    Échec: Les vigilants se pointent

    Lancer de dés 3 (si échec en 2) :
    Réussite : Ce sont les mêmes effectifs qu'au bar (un peu réduits par le combat)
    Échec: Ils ont des renforts

 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 5 Mar 2017 - 13:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 5472
ϟ Nombre de Messages RP : 5071
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 5472
ϟ Nombre de Messages RP : 5071
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Atia César' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Des Dames de fer - Page 2 607338Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Des Dames de fer - Page 2 576808Russite

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Des Dames de fer - Page 2 576808Russite
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 6 Mar 2017 - 19:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Eden avait une solution plausible à leur petit souci de vigilants un peu trop informés. C’était la suivante : Ils ne savaient rien. Ils s’étaient lancés à l’aveuglette en comptant sur leur nombre et leur chance. S’ils étaient liés à la banque qu’elle soupçonnait déjà, ça pouvait expliquer leur présence ou leurs patrouilles dans un quartier aussi riche. Peut-être pensaient-ils que c’était leur territoire, qu’ils étaient aussi farouchement opposés au crime (en apparence) que le reste de leur quartier.
En somme, ils étaient tombés sur elles pendant leur patrouille et avaient pris la décision enfantine de les attaquer. Et donc de réduire leur propre espérance de vie de façon assez drastique.

J’pense qu’ils nous ont trouvés par hasard. Mais ils ont pu avoir un plan entre temps. Enfin, vaut mieux prévenir que guérir, on ferait mieux de bouger vite.

Vite, disons plutôt dans un temps raisonnable. L’informatrice admirait le calme olympien avec lequel Atia pansait ses plaies.
Leur moyen de transport serait au choix d’Eden, visiblement. Des voitures, elle en avait volé un paquet et elle n’en était pas à son coup d’essai, il fallait simplement ne pas choisir un modèle trop exotique. Le plus simple irait le mieux. Elles ne cherchaient pas à revendre le véhicule ou quoi que ce soit du genre, alors elle n’allait pas perdre son temps à l’épargner.

Ouais, pas de problème.


Elle ne le faisait pas si souvent que ça, mais ses derniers souvenirs étaient assez récents. Elle avait volé la voiture d’un ancien client peu respectueux de ses efforts pour lui faire une petite surprise.
Est-ce qu’elle comptait partir sans Atia, aller voir ailleurs pour potentiellement sauver sa peau ? Pas vraiment. Déjà, elle trouvait ça assez irrespectueux, et puis il y avait d’autres choses : Elles étaient plus difficiles à vaincre si le groupe restait soudé. Isolées, c’était une autre affaire si on leur tombait dessus.

Partir de mon côté et manquer la branlée qu’ils vont se prendre s’ils attaquent ? Pas question.

Eden était prête à en découdre, et elle ne tenait pas non plus à passer pour une lâche. D’une certaine façon, c’était sa loyauté et son sens du challenge qui étaient comme mis à l’épreuve. Elle ne se défilerait pas. Elle ne se défilait jamais.
Du coup, ils furent bien vite sur le départ. Eden s’était servie dans les quelques barres de céréales pas périmées qui traînaient par là pour casser la croûte sur le trajet, et aida la César à porter son garde du corps, puisque les rôles semblaient s’être inversés.

J’ai vu une toyota garée pas loin, c’est un modèle commun, ça fera l’affaire.

De quoi passer inaperçue, dans la théorie en tout cas. S’ils se faisaient remarquer, ça ne devrait pas être à cause du choix de leur véhicule.
L’informatrice ne perdit pas son temps et les dirigea directement vers la voiture qu’elle avait en vue. Une corolla blanche, en bon état, et surtout suffisamment vieille pour être facilement subtilisée. Personne aux alentours. Tant mieux, parce que ça risquait d’être un petit peu bruyant.
Elle n’avait aucun matériel sur elle et le seul moyen efficace de déverrouiller la porte de l’extérieur… C’était de la déverrouiller de l’intérieur. Eden plongea son coude à travers la vitre, déclenchant fatalement l’alarme de la voiture, et ouvrit les portes.

Voilà notre taxi…

Elle n’employa pas beaucoup plus de finesse pour la suite : Elle ouvrit le boitier sous le volant avec son couteau et mit une trentaine de secondes à déclencher l’ignition du moteur, qui coupa l’alarme au passage.
Tout le monde était bien installé, plus qu’à se rendre à destination. En tant qu'informatrice, elle connaissait sur le bout des doigts l'arrangement des quartiers et certains points clés de la ville. Et puis bon, une ville américaine, c'était généralement facile d'y circuler. Elle commença donc avec le trajet le plus direct et rapide vers l'entrepôt.


Lancer de dé 1
Réussite x2 : Pas de souci sur le trajet
Réussite x1 : Ils sont suivis par une autre voiture
Echec : Ils sont pris d'assaut

Lancer de dé 2
Réussite : Next se réveille
Echec : Il est toujours inconscient


Au bout de quelques minutes de trajet, la lumière légèrement bleutée d'une paire de phares commença à vraiment agacer Eden. Elle avait fait quelques légers détours pour s'assurer que personne ne les suivait, et le test avait échoué. Ou réussi ?
Une vieil utilitaire blanc les suivait, avec une légère distance, mais Eden ne les ratait pas dans son rétroviseur.

"Ils nous suivent. Tu peux avoir quelques hommes sous la main et un cul de sac où on peut les coincer ?"

Eden ne perdait pas le nord : S'ils pouvaient se débarasser de ces gars là efficacement sans les traîner jusqu'à l'entrepôt, ça pouvait être bénéfique.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 6 Mar 2017 - 19:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 5472
ϟ Nombre de Messages RP : 5071
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 5472
ϟ Nombre de Messages RP : 5071
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Eden Wells' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Des Dames de fer - Page 2 607338Echec Des Dames de fer - Page 2 576808Russite

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Des Dames de fer - Page 2 607338Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 7 Mar 2017 - 11:57 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Eden restait avec eux. Brave fille. Décidément, les mauvaises surprises de la soirée ne cessaient de diffuser sur Whistler un éclairage des plus avantageux. Atia se surprit à l'imaginer dans l'arène, au Circus. Elle saurait certainement s'y débrouiller. Mais bon, de toute évidence, cela n'intéressait pas l'informatrice. N'empêche, il faudrait quand même le lui proposer, après tout, on avait tous besoin de se défouler de temps en temps alors si Eden voulait le faire en y gagnant les acclamations d'une foule déchaînée par la violence, tout le monde en profiterait. Surtout que la finesse ne faisait pas exactement partie de ses méthodes, en tout cas au niveau des tâches physiques. Le vol de leur nouvelle voiture le montra parfaitement. La César n'émit aucun jugement, cependant, cette technique n'était certes pas discrète, elle était efficace et rapide, l'un dans l'autre, elle n'allait pas se plaindre.

Cette fois, Whistle se chargea de la conduite. Atia s'installa sur le siège passager et laissa Next seul sur la banquette arrière, toujours dans les vapes. Putain de blasters... le type pouvait supporter plusieurs rafales de coups d'un boxer professionnel mais ce genre de tirs... et puis chaque engin avait sa propre configuration alors qui sait combien de temps il allait rester comme ça. Là, ça faisait plus d'une demi heure. Si cela durait plus d'une heure, il faudra commencer à s'inquiéter. Pas sûr que ses toubibs soient assez compétents ou équipés pour l'examiner. Pas au Circus, en tout cas. Mais dans l'Entrepôt...

– Ces fans sont vraiment collants, de nos jours. lâcha-t-elle en constatant qu'une voiture leur collait au cul.

Elle en aurait presque de la compassion pour les super héros adulés par les foules. Comment pouvait-on supporter d'être le sujet d'une telle attention ? A coup sûr, il fallait être sacrément fêlé.

L'heure n'était cependant pas à s'interroger sur ce genre de chose. Sans plus attendre, Atia tendit le bras vers son garde du corps pour lui emprunter son flingue dont elle désactiva la sécurité.

– Pas le temps de les appeler. Entre leurs pouvoirs et leurs flingues, si ces types s'approchent trop, on est bons. Si on fait assez de bruit, on devrait pouvoir réveiller nos flemmards de gars. Essaie de passer sous le pont du vieux chemin de fer. On s'en sert de point d'observation et de piège. Tiens, si tu peux avertir nos hommes. Là je vais aller dire bonjour à nos poursuivants.

Et après avoir bidouillé son portable pour appeler la garde de l'entrepôt et avoir confié son téléphone à Eden – oui téléphoner au volant, c'était mal, mais c'était ici un cas de force majeure... accessoirement, respecter le code de la route n'était pas forcément la priorité des deux femmes, surtout en cet instant – Atia ouvrit sa fenêtre et se pencha pour pointer leur pot de colle de son pistolet.

Restait à voir si la douleur, l'inconfort de la position, la conduite d'Eden et celle de leurs admirateurs allaient entraver sa précision.


    Lancer de dés 1 :
    Double Réussite : Elle abat le chauffeur direct
    Une Réussite : Elle parvient juste à les tenir à distance
    Double Échec: Ils contre-attaquent et l'empêchent de viser

    Lancer de dés 2 :
    Réussite : Next se réveille, enfin
    Échec: Il reste dans les pommes


BANG ! Et un beau trou sanglant se forma au milieu du front du conducteur ennemi. De la matière cérébrale vint finir de redécorer l'intérieur du pare-brise tandis que la voiture se laissa aller jusqu'à percuter des poubelles sur le trottoir. Avant qu'Atia ne retourne s'asseoir, elle vit des hommes en sortir, l'un deux tenta de cracher des flammes sur elles mais leur voiture était trop loin à présent. La César reconnut le rapide qui les observait s'en aller. Impuissant. Ou plutôt peu désireux de s'approcher d'elles tout seul, encore une fois. L'esprit tranquille et le sourire satisfait collé sur le visage, Atia reposa ses fesses sur son siège et attacha calmement sa ceinture.

– Ça devrait les calmer un peu. conclut-elle sur un ton indifférent.

Sauf si ces messieurs avaient encore quelque chose sous leur manche. Dans le doute, Atia garda le flingue à la main. Même s'ils approchaient de plus en plus de leur destination et qu'à mesure que la distance se réduisait, la marge de manœuvre de leurs agresseurs en faisait de même. Mais ces types avaient déjà prouvé qu'ils étaient idiots, après tout.

– Les cons... avec tout ça, il m'ont presque donné envie de me remettre à la clope.

Un vice qu'Auguste César n'avait pas manqué d'étouffer dans l’œuf durant l'adolescence de sa fille, mais les mauvaises habitudes, mêmes brèves, avaient parfois la vie dure. Surtout quand on venait de manquer de se faire avoir par un comité privé de sécurité anti-Cartel...
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 7 Mar 2017 - 11:57 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 5472
ϟ Nombre de Messages RP : 5071
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 5472
ϟ Nombre de Messages RP : 5071
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Atia César' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Des Dames de fer - Page 2 576808Russite Des Dames de fer - Page 2 576808Russite

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Des Dames de fer - Page 2 607338Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 8 Mar 2017 - 21:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Le piège du Cartel se refermait petit à petit sur les poursuivants du trio. Quoi que fassent ces vigilants, ils allaient le regretter tôt ou tard. Eden adaptait son trajet aux nouvelles indications que lui avait donné Atia. Ceux qui les suivaient étaient trop bêtes pour penser qu’ils couraient tout droit à leur perte, ou bien étaient trop téméraires et à même de courir le risque. Même elles avaient su faire une retraite avisée lorsque les choses étaient devenues un peu trop complexes.

L’informatrice avait pris le téléphone d’une main prudente et commençait à prévenir les hommes de leur passage. En tout cas, les prévenir qu’il ne faudrait pas essayer de dégommer leur voiture à elles, mais plutôt celle qui suivrait. La voiture était une automatique, ce qui l’arrangeait bien pour conduire en ayant l’appareil à l’oreille. Elle détourna même l’oeil vers Atia qui se penchait par la fenêtre pour tenter de dégommer leurs poursuivants.

Tenter ? Non, réussir.
Eden put admirer le choc voiture-poubelles dans son rétroviseur, et se moquer devant le désarroi des accidentés. Bien sur, elle tint au courant ses comparses au téléphone : Finalement, elles ne seraient probablement pas suivies, mais les signalement de la voiture était toujours donné. S’ils la croisaient, les vigilants étaient encore plus foutus qu’ils ne l’étaient déjà.
Non, vraiment, si elle pouvait affirmer une chose, c’est qu’Atia n’avait pas que de la gueule. Elle n’était pas un chef confortablement logé dans son fauteuil en cuir au prix d’un appartement, qui observait ses sbires se faire massacrer : Elle l’avait vue à l’oeuvre, et elle aurait aussi pu fuir seule le combat à l’instant où celui-ci s’était engagé. Là, elle venait d’envoyer un beau tir sur ces abrutis et la conductrice était bluffée. Dans un sens, elle se félicitait d’avoir une patronne pareille.

Joli coup. Ils l’ont pas vu venir celui là.

Eden poursuivit leur trajet dans un silence relatif. Elle ne disait rien, vérifiait régulièrement ses rétroviseurs pour s’assurer que personne ne les suivait, ou voir si leur camarade se réveillait. Toujours pas de nouvelles de son côté. Et les vigilants semblaient avoir définitivement abandonné leur piste. Elle avait presque hâte de les retrouver un par un et qu’ils aient un avant-goût de ce qu’ils allaient vivre. Enfin, plutôt qu’ils n’allaient plus vivre longtemps, quoi.
Enfin, la méta-humaine put garer leur voiture à une distance respectable de l’entrepôt, où personne n’y ferait attention. Au mieux, elles pourraient probablement demander à quelqu’un de les débarrasser du véhicule. Next n’était toujours pas réveillé, et il faudrait donc encore le porter jusque là.

Bon, c’est ça de fait. Je me mettrais sur leur piste pour dénicher ceux qu’on a pas eu ce soir, ça devrait pas me prendre longtemps. Ça va toujours, ton épaule ?

Elles étaient maintenant en sécurité, définitivement. Enfin, jusqu’à leur prochaine virée, il fallait comprendre.
Quand à leur collègue encore inconscient, il méritait probablement qu’on l’allonge pour un bon sommeil récupérateur, sans être trimballé à droite ou à gauche ni secoué par une conduite sportive. Eden aussi aspirait à un repos réparateur. Elle était éveillée depuis bientôt 24h et cette fin de journée avait été des plus éreintantes. Si elle avait su, elle aurait fait une sieste avant son rendez-vous avec la César. Elle ne savait pas trop dire si elle était contente de sa journée ou si les évènements qui l'avaient terminés l'énervaient. Ça aurait pu être bien pire, dans un sens.

Avec un peu de chance, ces cons vont essayer de nous trouver et vont tomber ici, ça fera du travail en moins. On les a déjà bien entamés.

Elle avait conclu avec un sourire. Quand même, elle n'avait pas tous les jours la chance de faire ravaler leur fierté à ce genre de crétins.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 12 Mar 2017 - 11:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
La course poursuite avait coupé court, achevée au moment où la César avait porté son coup de pistolet. Si ces types n'avaient pas compris qu'ils avaient affaire à des gens qui ne plaisantaient pas, c'était le cas à présent. Mais il était trop tôt pour savoir si cette fin de course était synonyme d'une prise de conscience ou d'un simple choix stratégique. Atia se concentra sur le principal : le premier round était terminé. Zéro mort de leur côté. Au moins un (elles n'avaient pas pris le temps de voir s'il y avait eu des restes au bar) chez leurs ennemis. On pourrait peut-être appeler ça une victoire, mais il y avait un petit goût d'amertume que la quadra n'apprécia pas particulièrement. Lorsque la cavalerie rouge arriva, elle donna ses consignes : s'occuper de Next, qui se réveillerait quelques heure plus tard, et enquêter pour en savoir le plus possible sur ces imbéciles. En commençant par bien regarder du côté du Great Blue. C'était sans doute trop tard car les flics devaient déjà y être, mais n'empêche. Un coup d’œil discret ne tuerait personne. Ordre principal : être attentif aux spectateurs. Il y avait une chance pour que leurs ennemis en fassent eux aussi partie. Eden et elle prirent donc le temps de les décrire le plus possible même si peu de visages avaient été découverts. Vint ensuite l'heure de la « guerre froide », propice au repos mais aussi à la récolte d'informations, pour Eden comme pour Atia.

… … …

Trois jours plus tard, il s'avéra que la récolte fut bonne. Très bonne.

Il s'avéra que des Supers regroupant aussi bien mutants, humains et mystiques avaient tendance à se réunir pour taper sur des criminels, décidés à prendre la lutte contre le crime organisé en main. Pas mal de détails restaient encore flous mais il semblerait que ces braves citoyens engagés soient plus ou moins liés (directement ou indirectement) à un ou deux candidats aux élections. Ces liens étant encore théoriques, Atia ne prit pas de décision trop hâtive là-dessus, préférant se concentrer sur un problème à la fois. Surtout que celui de ces vigilants policiers était plus urgent. Et de son côté, Eden avait brillé en déterrant des informations intéressantes, ais surtout pratiques : une adresse. Celle d'un de leurs agresseurs. Plus exactement, celui aux blasters qui avait tiré sur Next. C'est pour cette raison que le téléporteur les accompagna également. Déterminé à prendre sa revanche à grands coups de crochets du gauche.

C'était 22 heures passées. La maison se trouvait dans le district ouest, pas très loin de la Marina. Coïncidence ? C'était une bâtisse relativement modeste, reflétant une situation sociale des plus correctes. Cependant, il n'y avait pas de système d'alarme. Monsieur devait penser que sa vocation de vigilant suffisait à protéger son territoire. On verra bien si c'est le cas. D'un pas déterminé, Next et Atia quittèrent la voiture qu'ils avaient utilisée pour s'approcher de la maison. Ils arrivèrent devant la porte d'entrée, tout normalement. Eden se chargeait d'arriver par l'arrière histoire de bien assurer ce coup de filet. Et comme si elle venait demander de la farine à ses voisins, Atia appuya sur la sonnette. Quelques secondes plus tard, la porte s'ouvrit.

– Bonsoir. C'est pour une vengeance. lança-t-elle d'un ton joyeux.


    Lancer de dés :
    Double Réussite : Leur cible a une femme et un gosse
    Une Réussite : Leur cible a une femme
    Double Échec: Leur cible n'a pas de famille
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 12 Mar 2017 - 11:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 5472
ϟ Nombre de Messages RP : 5071
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 5472
ϟ Nombre de Messages RP : 5071
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Atia César' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Des Dames de fer - Page 2 607338Echec Des Dames de fer - Page 2 576808Russite
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 12 Mar 2017 - 22:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Depuis l’altercation avec les justiciers autoproclamés, Eden n’avait pas chômé. Elle avait été fouiller loin pour récupérer toutes les rumeurs concernant les pouvoirs de leurs agresseurs : Plusieurs personnes pouvaient assurément partager un même pouvoir, mais dans le même quartier ? C’était la première pierre de son travail. En suite, il fallait établir des liens entre chacun d’entre eux pour s’assurer qu’on était sur la bonne personne. S’il était difficile d’obtenir directement leur identité, il était assez simple de les déduire. Un métier, un quartier, un collègue…
L’informatrice leur avait découvert une certaine proximité avec certains candidats aux élections, en termes d’idées, et surtout d’exagérations. Il ne fallait pas être un dieu pour observer des profils facebook et voir les partages qui y étaient faits en public, ainsi que les commentaires navrants postés ça et là. Ces types pensaient se débarrasser de “la racaille”, qu’elle était la source de tous les problèmes du monde, et qu’il fallait les brûler comme ils brûlaient la propriété des “innocents”. C’était si facile de déblatérer des choses pareilles derrière son écran !

Elle n’avait pas encore eu le temps de déterrer tout ce qu’elle aurait aimé à leur sujet, mais elle avait réussi à avoir le meilleur : Un nom et une adresse.

Trois jours étaient passés depuis la rencontre initiale. C’était le jour de toquer à la porte pour exiger des excuses. Enfin, ça, c’était Atia qui s’en occupait. Eden, elle, s’occupait d’entrer discrètement à l’arrière de cette maison tout à fait banale pour couper toute retraite, peut-être même en profiter pour récupérer un moyen de pression. Comprendre : Une copine, un ami… Oui, ça ferait bien l’affaire.

Lancer de dé 1
Réussite : La porte du jardin est ouverte
Echec : Elle est verrouillée


Lancer de dé 2 (Si échec au 1)
Réussite : Eden ne se fait pas repérer
Echec : Oups

Lancer de dé 3
Réussite x2 : Elle réussit à prendre la femme en otage
Réussite x1 : Réussi si réussi au 2, échec si échec au 2
Echec : c’est un peu compliqué


Après avoir trouvé autant d’informations aussi facilement, Eden s’attendait un peu à ce que la suite ne soit pas si simple. Ca n’était pas la première fois qu’elle toquait chez un ennemi pour lui mettre un coup de pression ou lui apprendre les bonnes manières, et elle savait que certains prenaient leurs droits très à coeur en tant qu’américains. Autrement dit, elle s’attendait à apercevoir au moins une arme ce soir.
Aussi, comme beaucoup d’américains, celui-ci n’avait pas oublié de verrouiller la porte qui reliait son jardin à une cuisine sobre mais coquette. Whistler avait pris de quoi la crocheter. La lumière y était éteinte, mais la porte de la pièce principale était ouverte et éclairée. Elle avait entrevu quelqu’un dans le séjour, devant la télévision, en passant vers la fenêtre.

La suite ne tint qu’à la malchance : La femme de monsieur Sanders avait décidé de faire un tour à la cuisine pour prendre un verre d’eau, et découvrit à la place une parfaite intruse, en plein délit d’intrusion chez elle. Prise de panique, elle hurla, jeta son verre au visage perplexe d’Eden, avant de courir… Probablement dans des escaliers. L’informatrice avait entendu ses pas jusqu’au dessous d’elle, il ne serait pas difficile de la suivre : Ce qu’elle fit donc sans hésiter. Mieux valait ne pas attendre que son mari se ramène, mais bon, il devait être occupé à l’entrée.

C’est arrivée en haut des escaliers que Whistler eut la mauvaise surprise de découvrir madame Sandlers braquant une arme de poing sur elle.

Vous voulez bien baisser ce-

Eden fut interrompue par un coup de feu en pleine poitrine qui lui coupa le souffle. Le calibre était trop petit pour pénétrer sa peau ou pour lui casser quoi que ce soit, mais le choc la fit tomber dans les escaliers derrière elle, qu’elle dévala donc en roulant dans une chute peu agréable et assez bruyante.
Enfin, ça n’allait pas l’arrêter. La femme lâcha même un autre cri de stupeur en voyant l’intruse se relever et recommencer à gravir les marches vers elle.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 12 Mar 2017 - 22:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 5472
ϟ Nombre de Messages RP : 5071
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 5472
ϟ Nombre de Messages RP : 5071
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Eden Wells' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Des Dames de fer - Page 2 607338Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Des Dames de fer - Page 2 607338Echec

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Des Dames de fer - Page 2 607338Echec Des Dames de fer - Page 2 607338Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 13 Mar 2017 - 12:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Le type resta figé une seconde. C'était peu, diraient certains. Beaucoup diraient d'autres comme Atia, plus expérimentée que ça en affaire. La César ne perdit pas de temps et administra un coup de pied au ventre du type. Next enchaîna en sortant son flingue pour braquer leur cible. Comme si cela ne suffisait pas, la César sortit son sabre don la poignée s'extirpa de son cou. Pas le temps de faire durer la tension et le « plaisir », leur proie était expérimentée et ne se laisserait pas impressionner par une telle mise en scène, il fallait donc faire vite. Sans attendre, au moment où la pointe de son katana fut libérée, la criminelle se jeta de tout son corps sur l'homme et acheva de le faire tomber. Lui sur le dos, au sol, elle au-dessus, à genoux, assise sur lui, le dos bien droit, les deux mains accrochées à la poignée de son arme qu'elle tenait verticalement vers le bas, la pointe effleurant la gorge de monsieur Sanders. Une position de domination qui n'avait cependant rien de sexuelle, à moins que l'on associe la mort au sexe, c'était sans doute le cas pour certains tarés, mais pas pour Atia. Et certainement pas pour sa proie du soir.

Next ne resta pas immobile, il entra rapidement à la suite de sa patronne et ferma la porte derrière eux, sans lâcher son arme qu'il tenait toujours d'une main. A cette distance, pas besoin de plus pour le garde du corps. Mais il utilisa tout de même sa deuxième lorsqu'il eut fini de sécuriser leurs arrières. Après tout, ce type lui avait tiré dessus. Keith avait beau être calme, il avait quand même la rancune facile. Seule sa mâchoire bien serrée illustrait son envie de buter le mec. Le reste de son visage et de son corps demeurait maître de lui, calme, impassible, professionnel et armé d'une détermination sans faille. Leur entrée fracassante était arrivée à peu près au même moment que le cri de madame Sanders, si bien qu'ils n'accordèrent pas trop d'attention au reste de la maison, même si Next lançait quand même de nombreux coups d’œil pour vérifier que tout allait bien. Atia, pour sa part, se concentrait pleinement sur leur homme.

– Maintenant on va causer et t'as intérêt à te mettre à table. Là, tu vas sans doute finir en pièces détachées, mais je suis sûre que tu préférerais que je joue aux Légos après t'avoir buté plutôt qu'avant.

Une offre des plus raisonnables, vous en conviendrez. Sauf qu'un coup de feu vint surprendre tout le monde, dont Atia et Keith qui levèrent aussitôt la tête en direction du tir. Une distraction que monsieur Sanders tenta d'utiliser à son avantage.


    Lancer de dés 1 :
    Réussite : Atia et Next parviennent à maintenir leur cible immobilisée
    Échec: Sanders arrive à s'extirper de la situation

    Lancer de dés 2 (si échec en 1) :
    Réussite : Ils le rattrapent
    Échec: Ils n'y arrivent pas

    Lancer de dés 3  (si réussite en 2):
    Réussite : Madame se rend pour ne pas perdre son mari
    Échec: Madame ne les écoute pas



Apparemment monsieur Sanders n'était pas doué qu'avec ses blasters car il parvint à se débarrasser d'Atia, profitant de sa seconde d'inattention, à l'aide d'une prise de judo bien placée. Le tout en la propulsant sur Next qui n'eut pas d'autre choix que de la rattraper. Leur proie en profita alors pour se faire la malle, se dirigeant vers la salle à manger.

– Fils de pute... rattrape-le, Next !

Sans attendre, le téléporteur disparut pour réapparaître juste devant leur cible qui ne se laissa pas faire et administra un coup de pied bien placé au garde du corps, jetant ce dernier contre un meuble rempli de vaisselle. Le fracas qui en résultat fut assourdissant, mais ce fut surtout le choc qui immobilisa, temporairement, le téléporteur. Atia se releva et courut les rejoindre juste à temps pour empêcher Sanders de s'approcher de Keith avec un couteau de service. Elle administra un coup de sabre qui ne fit que le repousser. Le type ne chercha pas à demander son reste car il sortit de la pièce par l'autre porte. La César poussa un juron et se mit à sa poursuite. Sauf qu'elle fit un bond en arrière peu de temps après avoir quitté la pièce. Dans le couloir, elle vit qu'un tableau mural avait pivoté et que Sanders y avait récupéré quelque chose qu'il pointa sur elle. Un de ses blasters. Atia esquiva le tir à temps, roulant douloureusement sur le sol parmi les morceaux d'assiette. En se relevant, en garde, elle lança à l'intention de Whistler :

– ATTENTION ! IL A RECUPERE SES FLINGUES !

Ce qui était mauvais pour eux, surtout si sa bonne femme était d'humeur récalcitrante, elle aussi. Mais Next et Atia n'eurent pas le temps de saluer madame Sanders car le mari revint vers eux, bien équipé désormais, et bien déterminé à débarrasser sa maison de ces intrus. Ce n'était sans doute pas le choix stratégique le plus intelligent, mais de la part d'un des imbéciles décidés à s'en prendre au Cartel, ça n'avait rien d'étonnant. Peut-être aussi n'avait-il pas d'autres choix... Bref, tandis que Next s'extirpait avec peine des décombres du meuble qui lui était tombé dessus, la César se prépara à accueillir monsieur dans sa salle à manger, consciente qu'il faudra agir rapidement. Avec les coups de feu qui et tout le raffut qu'ils faisaient, les voisins n'allaient pas tarder à appeler la police, si ce n'était pas déjà fait.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 13 Mar 2017 - 12:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 5472
ϟ Nombre de Messages RP : 5071
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 5472
ϟ Nombre de Messages RP : 5071
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Atia César' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Des Dames de fer - Page 2 607338Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Des Dames de fer - Page 2 607338Echec

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Des Dames de fer - Page 2 607338Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Des Dames de fer
 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  SuivantRevenir en haut 
Des Dames de fer - Page 2 Categorie2_6Des Dames de fer - Page 2 Categorie2_8


Des Dames de fer - Page 2 Categorie2_1Des Dames de fer - Page 2 Categorie2_2bisDes Dames de fer - Page 2 Categorie2_3
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Le Confident de ces dames [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Des Dames de fer - Page 2 Categorie2_6Des Dames de fer - Page 2 Categorie2_8

Sauter vers: