Et le papillon de se brûler les ailes - Morgan Schwarz Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Et le papillon de se brûler les ailes - Morgan Schwarz Categorie_1Et le papillon de se brûler les ailes - Morgan Schwarz Categorie_2_bisEt le papillon de se brûler les ailes - Morgan Schwarz Categorie_3
 

Et le papillon de se brûler les ailes - Morgan Schwarz

 
Message posté : Mer 16 Nov 2016 - 23:09 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
De récentes nouvelles étaient parvenues à mes oreilles de la part de la délicieuse créature qu’était Damnation. Il était toujours un plaisir de m’entretenir avec elle, non pas tant pour les informations qu’elle pouvait bien me donner mais pour ses courbes généreuses et son apparence en général qui avait de quoi contenter l’oeil.

Oh, elle restait avant tout une alliée de taille qu’il me plaisait bien d’avoir à mes côtés, compte tenu que l’avoir contre moi aurait été particulièrement désagréable, mais j’étais un mâle après tout et je ne pouvais nié que la vision qu’elle m’offrait avait ce quelque chose de bien agréable.

Cependant, les nouvelles qu’elle m’apporta n’avait rien concernant le crime du siècle ou encore une victime qu’il me ferait un malin plaisir de torturer. Non, rien de tout cela. Il s’agissait en fait d’une gamine, désagréable de surcroît si j’en croyais ce qu’elle m’avait dit, qui cherchait en entrer en contact avec l’illustre criminel que j’étais.

À croire que je ne faisais que cela, ces derniers temps, attirer les minettes qui en avaient pour ma popularité.

Black Hermine de son surnom, une réputation de cannibale et une voleuse. Si le cannibalisme n’avait jamais été l’un de mes plaisirs, je pouvais cependant souligner que cela offrait un spectacle macabre que je pouvais trouver amusant, pendant un temps.

Mais si c’était réellement tout ce qui la distinguait, la lassitude prendrait bien vite le dessus sur l’intérêt minime que je pouvais bien porter aux jeunes adolescentes en quête d’adrénaline.

Après tout, j’étais un criminel, un vrai, de ceux qui faisaient faire des cauchemars aux citoyens et qui offraient des visions plus que terrifiantes. J’étais celui qui faisait hurler la veuve et l’orphelin, qui s’en prenait aux pères de famille et qui faisait exploser les étages d’un journal dans le simple objectif de m’amuser.

Alors, que pouvait-elle bien m’apporter, autre qu’un spectacle grotesque qui avait été vu et revu ?

Il n’a pas fallu bien longtemps pour que Bêta réussisse à retracer cette Black Hermine. Aussi subtile voulait-elle être, elle ne pouvait rien face au large réseau que je possédais. Lui mettre la main dessus fut donc un jeu d’enfant alors qu’elle avait encore beaucoup à faire pour rentrer dans la cours des grands.

Ce fut finalement un des membres quelconque du Cartel Rouge que j’avais embauché qui s’arrangea pour croiser sa route et ainsi lui remettre une invitation, signé d’un nom qu’elle saurait très certainement reconnaître : Wildcard. Il n’était pas bien difficile de s’imaginer qu’elle allait se présenter sur le lieu de rendez-vous alors qu’elle avait déjà fait part à une alliée à moi qu’elle souhaitait être mise en contact avec le Gang des Fables.

Deux jours plus tard, la nuit tombée, à l’orée de la Forêt Watson, là était l’endroit où se trouvait Cendrillon. Une jolie blonde vêtue d’une robe aux couleurs pastels qui s’arrêtait à ses genoux. Ses cheveux tombaient gracieusement sur ses épaules et elle affichait un air neutre, son regard rivé dans la pénombre, à la recherche de notre invité de la soirée.

Quant à moi, je n’étais même pas encore sur le lieu de rendez-vous. J’étais quelque part, en ville, mon visage élégamment maquillé de ce visage de mort que tous me connaissaient.

Cendrillon me ferait part de s’il valait la peine que je me déplace pour cette petite insolente ou s’il valait mieux que je passe mon chemin sans m’attarder plus longtemps sur le cas de la jeune femme. Car si j’appréciais les femmes de caractère, le tableau que m’avait peint Damnation de cette voleuse n’avait rien de très glorieux.

L’invitée se présenta finalement et la jolie blonde lui adressa un jolie sourire. La demoiselle semblait respirée la pureté alors que l’éclat de folie dans son regard ne pouvait nier qu’elle avait été brisée puis forgée par ma main.

- J’imagine que vous devez être Black Hermine ? Pour ma part, je suis Cendrillon.

La robe était même bleue, comme si sa chevelure blonde et son air innocent n’était pas suffisant pour rappeler l’esprit des contes.

Elle avait été une douce demoiselle, à une époque. Elle a tout simplement eut le malheur de sombrer dans la drogues et l’enfer de la ruelle, pour finalement tomber sur un détraquer pour qui s’est-elle éprise. Il n’a pas fallu beaucoup d’effort pour finalement en faire cette marionnette qui ne vivait que pour le Gang des Fables et moi-même.

- Vous comprendrez sans aucun doute que Wildcard ne se déplace pas pour n’importe qui.

Elle inclina doucement la tête sur le côté, un léger sourire flottant sur ses lèvres rosies.

- Pour quelle raison souhaitez-vous contacter le Gang des Fables ?

Cendrillon était un peu comme moi, sur bien des facettes de sa personnalité. Sûrement avait-elle pris exemple sur le meilleur. Elle n’aimait pas perdre son temps. Pas plus que passer par quatre chemins pour poser ses questions.

Elle allait droit au but.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 17 Nov 2016 - 2:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur

Jake & Morgan

Et le papillon de se brûler les ailes




La rencontre avec Damnation ne s'était pas passé au mieux. C'était sans doute sa faute, il fallait bien l'admettre. Morgan en payait les conséquences. Elle avait des plaies un peu partout, et surtout plusieurs brûlures. Elle avait mis un peu de temps avant de s'en remettre. Ses activités étaient en stand by, après tout elle ne pouvait se permettre de travailler sans être à cent pour cent de ses capacités. La blonde se trouvait donc en congés maladies comme elle aimait le dire, il ne s'agissait après tout que d'un simple accident du travail, ni plus, ni moins.

Cependant, le tableau n'était pas si noir. Peu de temps au par avant, elle avait eu la joie de faire la rencontre d'un sous-fifre du Cartel Rouge. Sur le papier il n'y avait rien de fabuleux, bien au contraire. Mais dans les faits, c'était beaucoup plus plaisant. Il lui avait transmis une invitation. On peut recevoir une invitation à un bal, à une soirée, à boire un verre. En générale une invitation est assez plaisant. Mais dans ce cas, c'était beaucoup plus plaisant que d'habitude, il s'agissait d'une invitation à rencontrer le Gang des Fables et plus précisément sont chef, Wildcard. On peut dire que cela avait donné un tout nouvel aspect à sa séance de torture avec Damnation. Cela allait lui permettre d'entrer dans la cour des grands, de se rapprocher un peu plus de son objectif, de combler un peu plus ses désirs.

Comme toutes personne qui se respecte et qui se fait inviter, Morgan n'était pas arrivée à l'heure. Dix minutes de retard était un minima acceptable qui la rendait un peu plus désirable et mystérieuse. Elle avait eu rendez-vous à l'extérieur de la ville, là où ils n'attireraient pas les regards. La blonde pouvait donc manifester son nuage dans toute son ampleur. Il la couvrait majestueusement, tel les aigles d'un rapace dont on admirerait le plumage. Les lumières étaient basses, et son ombre l'abritait des derniers éclats de la ville alors qu'elle se trouvait à l'orée de la forêt. La seule personne présente était une jeune femme, aussi blonde qu'elle. Elle était plutôt mignonne avec sa petite robe bleu et son sourire enfantin, on aurait presque dit qu'elle s'était perdue ici.

Cendrillon, en voilà un curieux pseudonyme. D'autant plus qu'elle ne cachait pas son visage et qu'elle ne craignait donc pas pour sa véritable identité. Wildcard absent, cette rencontre devenait tout de suite beaucoup moins intéressante. Ainsi, la voleuse afficha des traits déçus sous son masque d'ombre, ses épaules couverte de son costume s'affaissèrent comme pour témoigner de son désintérêt soudain pour cette conversation. Cela aurait été trop beau de faire face au "big boss" dès le début et sans doute ne voulait il pas prendre le risque de rencontrer une inconnue. Le Gang des Fables manquait-il de témérité ? "Je le comprend, aussi bien que je ne me déplace pas pour les sous-fifre." Lâcha-t-elle froidement. "Je pense que nous avons des intérêts en commun. En plus de ça, je pratique en amateur, j'aimerai bien passer pro'." Fit-elle simplement en sortant une cigarette de son étui.
AVENGEDINCHAINS
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 17 Nov 2016 - 4:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Il était difficile d’impressionner Cendrillon. Comme tous les membres du Gang des Fables, en réalité. Elle en avait déjà vu de toutes les couleurs, et surtout, elle avait vu des monstres bien plus horribles et terrifiants que le petit jeu d’ombres que lui offrait la nouvelle venue. Ses prunelles azurées scrutèrent la jeune femme, son visage camouflé tout comme son costume qui lui paraissait intangible. Des pouvoirs fort intéressant, c’était un fait, mais rien de bien impressionnant.

Quant à moi, je me trouvais en ville, quelque part, au détour d’une rue, la pénombre de la ruelle camouflant mon visage maquillé alors que j’avais la capuche du pull rabaissée sur ma tête et mes mains enfoncées dans les poches de ce dernier.

Je n’attendais plus que le signal de la jolie blonde, qu’elle m’indique si oui ou non ma présence était requise sur place. Si auparavant, je n’aurais jamais confié une telle mission à Cendrillon, à ce jour, elle avait désormais faite ses preuves. Elle était moins fragile qu’avant, certes parfois complètement défoncée par la drogue, mais lorsque cela consistait en un ordre de ma part, elle y mettait toute l’application et le sérieux qu’elle le pouvait.

Elle était douée, au final, pour cerner les autres. Elle observait avec attention leurs traits, lorsqu’elle le pouvait, et écoutait leur ton de voix, les variations. Chaque petit détail comptait.

D’une voix douce et agréable, elle indiqua à la voleuse que je ne me déplaçais pas pour tout le monde. Car si certaines personnes méritaient, en quelque sorte, que je me déplace pour eux, pour d’autres, je devais m’assurer avant tout qu’ils n’étaient pas qu’une perte de temps.

Car j’avais horreur de perdre mon temps. Et encore plus d’attendre.

Elle avait eut de la chance, au final, cette Black Hermine, que j’aie envoyé Cendrillon plutôt que de la rencontrer moi-même. Si elle avait eut l’audace de me faire attendre, elle n’aurait déjà plus de tête à cette heure-ci.

Je ne suis pas reconnu pour ma patience.

- Dois-je en conclure que si vous aviez sut que ce n’était pas Wildcard en personne que vous rencontriez ce soir, vous ne seriez pas venue ?

Le ton se faisait toujours aussi doux de la part de la princesse alors que, pourtant, il semblait laisser sous-entendre quelque chose. Était-elle déçue ? Un peu. Après tout, elle qui s’attendait à peut-être voir une nouvelle présence féminine au sein du Gang des Fables se voyait confronter dès les premières secondes à une mauvaise foi qui me déplairait fortement.

- Comprenez bien quelque chose, Black Hermine.

Elle se tenait toujours bien droite face à son interlocutrice, sa voix toujours aussi douce et son sourire toujours aussi agréable.

Et ce, quand bien même pouvait-il en devenir particulièrement plus dérangeant alors qu’elle parlait trop calmement et que son regard reflétait sans peine la folie qui l’habitait. Pauvre petite princesse qui eut le malheur de se faire briser par un esprit aussi dérangé que le mien.

- Wildcard n’a pas d’intérêt commun avec vous. Vous, cependant, vous semblez attendre quelque chose de lui, ce qui est particulièrement arrogant, ne trouvez-vous pas ? Vous l’avez vous-même dit, vous pratiquez en amateur. Alors, avant qu’il n’envisage vous donner ne serais-ce que quelques secondes de son précieux temps, il faudrait d’abord voir ce que vous, vous pouvez lui apporter.

Elle marqua une pause, comme pour lui laisser le temps de digérer l’information, sans pour autant lui donner l’occasion de riposter immédiatement.

- Nombreux sont les voleurs du Cartel Rouge, et nombreux d’entre eux sont meilleurs que vous.

Elle la dévisagea, cherchant une réaction chez son interlocutrice, une réponse silencieuse de sa part.

Les consignes avaient été claires. Je lui avais fait comprendre qu’elle se devait de bien faire comprendre à la nouvelle venue à qui avait-elle affaire. Je n’étais pas un criminel de bas étage, pas plus que je me contentais du minimum.

Si elle souhaitait réellement rejoindre le Gang des Fables ou faire affaire avec moi, elle allait devoir faire ses preuves.

- Autrement dit, Wildcard n’a que peu d’intérêt en votre personne. Et n’allez pas croire que vos prouesses sont montés à ses oreilles. S’il a entendu parlé de vous, c’est simplement de par une amie qui semble avoir une très piètre opinion de vous. Il a cru entendre que vous souhaitiez être mise en contact avec le Gang des Fables et il souhaitait tout simplement en savoir la raison.

Elle soupira finalement, son regard toujours tranquillement posé sur la blonde lui faisant face.

- Je vais donc poser à nouveau ma question. Que voulez-vous au Gang des Fables et qu’espérez-vous obtenir si vous veniez qu’à rencontrer Wildcard ?

Le ton, aussi agréable et plaisant pouvait-il être, laissait sous-entendre qu’elle ne se répéterait pas trois fois.

- Et surtout, qu’avez-vous à offrir au Gang des Fables ? Vous deviez vous en douter, que passer pro’, comme vous le dite si bien vous-même, ne se fait pas en un claquement de doigt. Et Wildcard ne recrute pas la première pimbêche venant se trémousser devant lui.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 17 Nov 2016 - 15:55 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur

Jake & Morgan

Et le papillon de se brûler les ailes




Morgan était déçue, elle devait bien l'avouer. Après tout elle s'attendait à faire la rencontre d'un personnage haut en couleur, un monstre, une bête folle, à la place de ça elle n'avait droit qu'à un bras droit tout au plus, une chargée de recrutement en robe bleu pastel. Il fallait admettre que c'était beaucoup moins intéressant que l'idée que Morgan s'était faite de cette rencontre. Poussant un soupir de lassitude, elle s'appuya contre un arbre, cigarette en main, un léger filet de fumée s'en échappant et rejoignait l'épais nuage noir qui la surplombait. "Je n'irai pas jusque là, mais il est vrai que j'aurai préféré faire sa rencontre plutôt que la tienne." Sans doute aurait-elle pu un "sans vouloir te vexer" mais ce n'était clairement pas le genre de la maison, et une petite pique de temps à autre n'avait jamais blessée personne.

Aucun intérêt en commun ? Voilà qui était attristant, profondément blessant même, surtout pour une personne ayant une haute estime d'elle même comme Morgan. "De ce que je vois, vous me connaissez étrangement bien. Tellement bien que vous semblez connaître mes intérêts mieux que quiconque et c'est étrange parce qu'il me semble ne pas les avoir évoquer, et je ne vois pas comment mes actes retranscriraient quoi que ce soit qui permettrait de les connaître. Les votre en revanche sont limpides, le chaos, la destruction. Ai-je tord ?" Sans même attendre la réponse elle enchaîna après avoir rapidement tirée sur sa cigarette. "Oui, il est vrai j'ai eu quelques petits différents avec Damnation. Il me semble cependant en avoir payé les conséquences. "

Morgan ne prenait jamais le temps de réfléchir à ses réponses, elles étaient franche et le reflet de sa pensée, le mensonge ne faisait pas parti de son langage. Aussi elle n'attendit pas pour la relancer à la suite de ces quelques questions. "Je souhaite vous rejoindre, je souhaite intégrer le Gang des Fables." Ca avait le mérite d'être clair. "Je suppose qu'attendre une mise à l'épreuve de sa part serait assez ambitieux et cavalier, et donc j'espère que ce serait envisageable. Travailler en solitaire a ses avantages et ses inconvénients, je manque cruellement de sécurité et il devient évident que je ne peux continuer ainsi." Morgan avait l'impression de passer un entretient d'embauche. Certes, elle n'était jamais rentrée dans un bureau pour faire pareil discours mais si c'était le cas c'était certainement l'impression qu'elle ressentirait. "Je pense être en mesure d'offrir un certain investissement et une certaine loyauté en plus de mes services et qualités. C'est la moindre des choses je suppose." La voleuse ne préféra pas relever la dernière remarque bien que cette dernière soit insultante. Si elle voulait réussir à entrer, mieux valait faire profil bas pendant un moment. Plus tard elle pourrait certainement obtenir réparation. Elle se demandait déjà qu'est ce que de la langue ou de sa main Cendrillon choisirait-elle de perdre.
AVENGEDINCHAINS
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 19 Nov 2016 - 21:50 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
J’avais exigé de Cendrillon qu’elle mette les points sur les i et les barres sur les t. Autrement dit, qu’elle fasse comprendre à notre invitée qu’intégrer le Gang des Fables ne se faisait pas en un claquement de doigt et qu’aussi chaotique et désordonné pouvions-nous sembler, il y avait bel et bien des règles à respecter au sein du groupe.

Peut-être aurais-je pu le faire moi-même. Cependant, cela aurait été trop d’honneur pour cette voleuse qui m’avait été décrite comme insolente et désagréable. Elle se devait de comprendre que dans l’univers du crime, à savoir celui du Cartel Rouge, il y avait aussi des règles à respecter. Comme celle qui disait que si tu n’étais qu’un insecte au bas de l’échelle, il était de mauvais goût que de provoquer les grands criminels qui n’avaient plus à faire leur preuve pour se faire respecter. J’avais donc envoyé Cendrillon, pour bien lui faire comprendre qu’elle ne valait pas la peine que je me déplace pour une voleuse de bas étages comme elle.

Ce que les jeunes pouvaient être arrogants et insolents, à s’imaginer que le monde leur devait tout et qu’ils étaient bien au-dessus de tous. Ils avaient besoin d’adultes pour leur rappeler où se trouvait leur place.

De son côté, alors qu’elle essayait de rester professionnelle, il était évident que Cendrillon était ennuyée par l’échange qu’elle avait avec celle qui semblait souhaiter être recruter au sein du Gang des Fables. Son sourire s’était terni pour ne plus afficher qu’une mine lasse de cette discussion, son regard cependant toujours rivé sur la blonde qui se tenait devant elle.

- Je crois que j’en ai assez entendu.

Cendrillon glissa une main dans ses propres boucles blondes, se balançant lentement sur ses jambes, comme si elle semblait pressée d’en finir avec cette discussion et de finalement pouvoir rentrer chez elle.

De mon côté, je me baladais dans les rues de Star City, mon visage camouflé de la capuche que je portais. En attendant que Cendrillon finisse son entretient, je ne comptais pas rester là, les bras croisés, à m’ennuyer. Ne serais-ce que parce que je détestais m’ennuyer. Il fallait cependant que je reste disponible, et ce, pour deux raisons. Soit parce que, finalement, la nouvelle venue s’avérait être plus intéressante que je le pensais, ou alors parce que je préférais éviter que la situation ne dégénère.

Après tout, j’ignorais à quel point souhaitait-elle rejoindre la Gang des Fables et comment prendrait-elle le refus, si, finalement, Cendrillon décidait qu’elle ne valait pas la peine que l’on s’intéresse davantage à elle. Mieux valait donc éviter que quoique ce soit puisse lui arriver.

- Ce que je remarque, en fait, c’est que vous ne connaissez rien du Gang des Fables. Vous dîtes que nous recherchons le chaos et la destruction. Peut-être bien. Cependant, cela démontre que vous ne connaissez que ce qu’on vous montre dans les journaux et à la télévision et que jamais vous n’avez chercher à comprendre qui nous étions. Alors que, pourtant, avec un peu de volonté et de recherche, vous auriez rapidement vu que le Gang des Fables n’a été créé que pour une seule et unique raison : l’amusement et le divertissement de Wildcard.

La blonde soupira, comme si elle se trouvait devant une enfant qui était convaincue de posséder toutes les réponses à la vie alors qu’au final, elle ne faisait que lui démontrer son manque flagrant de savoir, voir peut-être même d’intérêt.

- Quant à vos talents... Lesquels, exactement ? Vous êtes une voleuse, rien de remarquable ni même d’extraordinaire vous démarque des autres. Vous ne faites que voler. Or, j’imagine que vous devez savoir que le Gang des Fables n’est pas un groupe de voleur. Oui, il peut arriver à Wildcard de vouloir posséder quelque chose qui ne lui appartient pas. Il s’agit-là de ce que lui, veut, la raison même de l’existence du Gang. Sans compter que vous n'avez rien de spectaculaire non plus, rien de grandiose. Qu'est-ce que Wildcard est supposé trouver d'intéressant en vous, qu'il n'a pas vu et revu ailleurs ? Des voleurs, ce n'est pas ce qui manque à son carnet d'adresse.

Cendrillon n’avait pas tort. Des voleurs, ils étaient nombreux, au sein du Cartel Rouge. J’avais sut, avec le temps, m’allier avec eux, en quelque sorte. Ne serais-ce que pour entretenir une relation positive avec ces derniers pour ainsi pouvoir profiter d’une sorte d’échange de service.

Aussi terrible et monstrueux pouvais-je sembler être, je savais m’acquitter de mes dettes, notamment auprès de ceux me rendant service.

- Votre façon de faire, de vous exprimer et de vous obstiner va sans doute venir énerver Wildcard. Il s’agit de son Gang et tous les membres doivent être prêt à faire ce qu’il souhaite, sans s’opposer ni rechigner. Suivre les ordres ne semblent cependant pas être dans votre registre de compétence. Vous êtes arrogantes et vous aimez provoquer, je l’ai très bien compris aujourd’hui.

Puis, elle inclina doucement la tête, comme pour saluer la jeune demoiselle.

- Je vous souhaite donc bonne chance, Black Hermine. Ce que j’ai vu de vous aujourd’hui ne m’a pas convaincu. Semblerait-il que vous allez devoir jouer sur le banc des amateurs encore un peu.

Sans rien ajouter, Cendrillon lui tourna dos, repartant de son côté, prête à rentrer à l’As de Pique en annonçant à Wildcard qu’il aurait bien mieux fait d’écouter Damnation et ne pas s’attarder sur cette voleuse quelconque.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 20 Nov 2016 - 13:12 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur

Jake & Morgan

Et le papillon de se brûler les ailes




Tout ne se passait pas vraiment comme sur des roulettes. Dans une situation banale cela n'aurait sans doute pas arrêtée la voleuse, cette dernière aurait sans doute arraché la tête du reste du corps de ladite Cendrillon. Mais dans le cas présent, elle avait besoin d'elle. C'était elle qui allait lui permettre d'entrer dans la cour des grands, elle ne pouvait donc pas se contenter de se servir de ses tripes comme d'une ceinture. Morgan allait devoir trouver quelque chose de bien plus subtile pour attirer son attention, pour provoquer son intérêt. Sans doute allait-elle devoir se rabaisser plus bas que terre, mais là n'était pas le problème. L'honneur était une notion qu'elle n'intégrait absolument pas, qu'elle rejetait même, c'était un boulet bien trop encombrant pour qu'on s'en embarrasse, mieux valait l'abandonner à la première occasion. La véritable question était, qu'allait elle bien pouvoir faire pour retenir l'intérêt du Gang des Fables ? Quelle serait la raison suffisante qui les pousserait à ce qu'elle soit pris dans leur groupe très restreint ? La pur vérité, était qu'elle n'en savait rien. C'était dur à entendre, mais Cendrillon avait vu juste, elle avait cernée avec précision la brique la plus friable de l'édifice.

Morgan ne possédait pas une infinité de cordes à son arc. Elle ne pouvait se risquer à la menacer, attirer la colère d'un autre chef de gang lui serait certainement fatale. D'autant plus que Damnation se ferait certainement un plaisir de la livrer en pâture à Wildcard. Il fallait la jouer fine, et malheureusement pour elle, ce n'était pas un domaine dans lequel elle se trouvait au top du classement. Le nuage sombre recouvrit sa propriétaire, la faisant disparaître sans laisser la moindre trace. Elle réapparut à un mètre de son interlocutrice qui avait commencé à s'en aller. Le regard glaciale, la voix tendue, elle reprit la parole. "Une mise à l'épreuve, donnez moi une chance de vous montrer de quoi je suis capable."

Morgan en avait bavé pour arriver jusqu'ici, elle avait donné son propre sang pour atteindre cet objectif, elle n'était absolument pas prête à laisser sa chance lui glisser entre les doigts. Elle était prête à la pire bassesse. Le temps effaçait les blessures, celles qui entacheraient sa fierté disparaîtraient comme les autres et elle retrouverait le statut qui est le sien. "Je n'ai aucune limite, qu'elle soit ridicule, inatteignable ou humiliante je la remplirai." Elle sentait le moindre de ses muscles se tendre, se préparer à l'action, si elle acceptait, elle devait être prête. Elle ne savait pas ce qu'elle allait lui réserver, ni de quoi elle était capable. C'était un étrange tableau. Deux jeunes femmes blondes, que tout semblait opposer en apparence, alors que dans les faits il était difficile de savoir la quelle des deux était la plus atteinte. Le masque qui ondulait sur la peau de Morgan disparut, laissant place à son identité, elle offrait cette dernière à la vue de son interlocutrice. "Je suis prête à tout." Articula-t-elle distinctement sur un ton ferme et déterminé.
AVENGEDINCHAINS
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 23 Nov 2016 - 6:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
J’appréciais normalement les gens tenaces. Ceux qui s’accrochaient et faisaient tout pour atteindre leur but. Cependant, je les appréciais seulement lorsqu’ils ne venaient pas m’embêter ou lorsqu’ils n’ennuyaient pas les membres de mon groupe. Cependant, il était évident que Cendrillon était ennuyée alors qu’elle avait simplement décidé de couper court à leur entretient et de repartir d’où elle était venue. La logique aurait voulu qu’elle ne tourne pas ainsi le dos à une inconnue, cependant, peut-être était-elle trop confiante ou simplement trop insouciante, elle n’y porta aucune attention.

Aux yeux de la blonde, elle en avait assez entendu et elle avait déterminé que cette entrevue était terminée. La nouvelle venue ne connaissait rien du Gang des Fables et ne valait même pas la peine que qui que ce soit s’intéresse à elle. C’était l’idée que Cendrillon s’en était faite.

Alors qu’elle quittait le lieu de leur rencontre, la voleuse semblait ne pas vouloir en finir maintenant avec elle. Elle était tenace, elle pouvait bien lui donner ça. La princesse s’arrêta donc dans sa course, son chemin désormais barré par la blonde lui faisant face, qui venait d’apparaître hors de son nuage d’ombre. Si elle avait cru l’impressionner avec ce petit tour, elle se trompait sur toute la ligne.

Cendrillon passait ses journées, toutes ses journées, et ce, depuis de nombreuses années, auprès de moi-même. Elle en avait vu de toutes les couleurs et plus rien n’arrivait encore à l’étonner aujourd’hui.

- N’avez-vous rien compris de ce que je vous ai dit ? Vous n’avez pas ce qu’il faut pour rejoindre le Gang des Fables.

Elle l’évalua, de haut en bas, un soupire s’échappant de ses lèvres. Cendrillon pouvait presque se voir en la jeune femme. Après tout, elle avait tout fait ce qui était en son pouvoir, elle avait rampé, pleuré et même supplié pour que je lui accorde l’attention qu’elle voulait.

Depuis qu’elle était à mes côtés, elle n’avait pas eut la vie facile et en avait bavé. Cependant, aujourd’hui, je pouvais affirmer qu’elle était l’une des membres les plus fidèles.

Quant à cette blonde qui ne semblait pas décider d’abandonner, elle avait eut bien de la chance de se trouver avec Cendrillon pour ce petit entretient. Bêta aurait depuis longtemps laissé tombé, las des gens parlant trop, Ariel n’avait pas la patience face aux jeunes impolies et Leander lui aurait très certainement fait la peau et lui aurait dévoré le coeur en me ramenant sa tête pour me faire comprendre comment s’était déroulé l’entretient.

Black Hermine pouvait donc se considérer terriblement chanceuse qu’elle ait eut le droit à la moins dangereuse des membres du Gang. Oh, elle n’en était pas moins folle, cependant, elle n’était pas la plus féroce.

- Qu’êtes-vous supposer pouvoir me montrer, si je vous laisse la chance de me montrer ce que vous savez faire ? Vous n’avez pas démenti lorsque j’ai affirmé que voler était tout ce dont vous étiez en mesure de fait. Comprenez bien qu’il ne s’agit pas de quelque chose d’extraordinaire et qu’il faudra plus que quelques talents de destitution des biens pour rejoindre le Gang des Fables.

Elle était lasse de se répéter, encore et encore, alors que cette petite voleuse ne semblait pas comprendre un seul mot qui franchissait ses lèvres.

Cela avait presque quelque chose d’insultant, comme si elle ne se souciait pas de ce qu’elle pouvait bien raconter comme elle n’était pas Wildcard. Cependant, elle devrait bien apprendre un jour que les chefs se déplaçaient rarement pour les moins que rien et qu’il lui faudrait beaucoup plus qu’un joli minois pour gravir les échelons.

Le respect, il était impératif qu’elle en aie. Toutefois, ce ne semblait pas être tout à fait son cas alors qu’elle se permettait presque de prendre de haut ma chère Cindy, qui, pourtant, elle, oeuvrait chez les grands.

- Ce n’est pas à moi de vous dire quoi faire ou ce que j’attends de vous. Wildcard ne recrute pas parce qu’il a besoin de quelque chose mais par l’intérêt qu’il porte aux autres. Je suis désolée ma jolie, mais il vous faudra vous-même réussir à attirer l’attention sur vous, si vous espérez pouvoir rencontrer Wildcard un jour.

Dans l’esprit de la blonde, il lui semblait pourtant évident que Wildcard ne cherchait rien en particulier, si ce n’était que de ce divertir. Et elle n’avait pas tort.

Les membres du groupe avaient soigneusement été choisi par moi-même, non pas pour leur talent mais pour ce qu’ils étaient. Ariel avait sut attirer mon regard de par les innombrables crimes qu’elle commettait, lesquels, pour la plupart, consistait à arracher le coeur encore battant d’hommes infidèles ou encore misogynes. Elle était froide, sans coeur (l’ironie), et dotée d’une voix magnifique et elle était devenue l’assassin du Gang.

Quant à Bêta, il avait été l’un de mes premiers contacts et il fut rapidement recruté lorsque j’eus conscience de la mine d’information qu’il représentait. Le Bossu est sûrement le seul à m’avoir m’approcher comme le faisait actuellement Black Hermine. Il ne s’était cependant pas encombrer de belles paroles pour me convaincre et avait préféré aller éclaté la tête de quelques fauteurs de trouble. Aladdin et le Grand Méchant Loup furent les deux membres que j’eus recruté simplement par un intérêt indéniable de ma part pour leur méthode. Ils m’amusaient et me divertissaient. Que demander de plus ?

- Wildcard n’attend rien des autres, sauf peut-être d’être surpris. J’espère ne rien vous apprendre en vous disant qu’il est rapidement ennuyé et est toujours en quête de divertissement.

La blonde lui adressa un doux sourire qui se voulait particulièrement désagréable, comme si elle se savait bien meilleure que Black Hermine. Ce qui n’était pas faux à mes yeux, alors qu’elle se voulait bien plus importante.

- Revenez nous voir lorsque vous aurez appris à penser un peu plus par vous-même et que vous aurez de quoi surprendre Wildcard. Des potiches qui veulent sans cesse lui plaire, c’est amusant, pour un temps. Un très court moment même.

Elle recommença à marcher, contournant la silhouette ténébreuse.

- Ce fut un plaisir, Black Hermine. Et peut-être aurais-je le loisir d’entendre à nouveau parler de vous.
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Et le papillon de se brûler les ailes - Morgan Schwarz
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
Et le papillon de se brûler les ailes - Morgan Schwarz Categorie_6Et le papillon de se brûler les ailes - Morgan Schwarz Categorie_8


Et le papillon de se brûler les ailes - Morgan Schwarz Categorie_1Et le papillon de se brûler les ailes - Morgan Schwarz Categorie_3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Et le papillon de se brûler les ailes - Morgan Schwarz Categorie_6Et le papillon de se brûler les ailes - Morgan Schwarz Categorie_8

Sauter vers: