Panem et circenses - Page 2 Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Panem et circenses - Page 2 Categorie_1Panem et circenses - Page 2 Categorie_2_bisPanem et circenses - Page 2 Categorie_3
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

Panem et circenses

 
Message posté : Mer 1 Fév 2017 - 19:39 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Il ne réagit guère lorsque le sol se déroba sous ses pieds, tout juste leva t’il les yeux pour tomber sur le faciès goguenard d’un Dessel Valcyn au regard teint de déception… Jamais son adversaire n’avait su répondre à ses attentes et notre Légionnaire défait en ferma les yeux de honte comme de douleur. Dans les ténèbres il chutait, dans le néant il sombrait et dans l’oubli il terminerait !

Mais ce n’était pas la fin… Aussi surprenant que cela puisse paraitre et à la faveur des morsures de la brise en bourrasques sur sa peau, Ryan se découvrit encore un semblant de combattivité. Ses poings fermés, sa mâchoire serrée et ses muscles tendus à l’extrême, tout cela témoignait encore d’un féroce appétit de vivre que la douleur à son bras droit ballant ne rendait plus extrême encore. La douleur… Etait-ce cette dernière qui le faisait divaguer ? Qui portait à son esprit le murmure d’un nom ? La pénombre se faisant teinte dominante du panorama à mesure qu’il chutait sans percevoir la moindre notion du temps, Black Arm eut la surprise de voir les traits tirés d’un visage bien familier sous ses yeux.

" Onc… Oncle Terry ? ! " Ouais… Il voyait son oncle face à lui. C’était pas la première fois que ça lui arrivait d’ailleurs. Pour un mort, l’Oncle Terry apparaissait pas mal à son neveu, comme lorsqu’il avait foutu une branlée à Omega. Comprenez à Seraphin Prime, Ryan étant toujours persuadé d’avoir fessé cul nu le meurtrier du Prétorien ! " Que t’arrives t’il Ryan ? " Quelle question. " Tu comptes abandonner ? " " Il est beaucoup plus fort que moi… " Un constat qui lui retournait le bide, qui le dégoutait infiniment et qui terminer de lui faire monter deux larmes aux yeux. " Et c’est un prétexte pour abandonner ? " On voyait bien que ce n’était pas lui qui se faisait latter la gueule. " Ryan… Tu ne te souvins pas de ce que je t’ai appris ? " Il porta un regard vide sur son oncle, un regard sur le néant. " Etre un bon cogneur, ce n’est pas ce qui compte… L’important, c’est de savoir prendre les coups, d’encaisser et de se relever pour continuer à aller de l’avant. C’est çà, la Voie de l’Homme ! " Accompagnant ce psaume, des souvenirs heureux d’un enfance lointaine un peu trop oubliée. Et une crispation de mâchoire, intense. " Alors relève-toi et bat-toi… ! " Lorsque Ryan rouvrit pleinement les yeux, une lueur azur glissa sur ses pupilles hétérochromes alors que tous ses muscles se tendaient comme jamais auparavant.

Un roulement d’écho passa dans l’arène alors qu’un semblant de tonnerre figea la foule dans la célébration de son champion. Dessel Valcyn en baissa immédiatement les bras, se tournant vers le gouffre béant au cœur de l’arène. Un premier choc fit vaciller la gargantuesque structure toute entière alors qu’un barouf de tous les diables surgit, accompagné de l’expulsion des bris de glace aux quatre coins de l’Arène. Un bras levé pour protéger ses yeux, Dessel Valcyn étira un demi-sourire en voyant un tout autre Ryan de nouveau poser un pied au sol.

Légèrement plus volumineuse et tendue à l’extrême, la musculature du Champion de Dante rendait sa silhouette plus agressive et dangereuse encore… Mais le plus étonnant, c’était de voir les différentes étoffes le couvrant voleter dans une atmosphère comme déformée par une trop grande chaleur alors qu’aucun vent ne cinglait la surface de combat. Sa chevelure désordonnée tanguait un brin au sommet de son crâne, agitée comme un semblant de flammèche. C’était comme si chaque pore de sa peau exsudait un souffle continu, surnaturel !

" C’est un bon Chi que voilà ! " Lui lança un Dessel Valcyn toujours aussi calme. " Chi ? " Questionna Ryan en arquant un sourcil, son bras gauche brisé pendant toujours mollement à son flanc. " Chi, Souffle, Qi, Energie Cosmique… Tu trouveras dans le Multivers tant de dénominations pour la source de notre pouvoir ! " Cette phrase le renvoya à celle que lui avait énoncé Dante, fut un temps… Il accorda d’ailleurs un rapide coup d’œil à son semblant de mentor et ami avant de reporter toute son attention au Champion du Haut-Seigneur Belia Darzu, déjà prêt à combattre !

A l’unisson, les deux hommes se jetèrent l’un sur l’autre sous les clameurs d’un public dont les réactions les faisaient passer pour d’authentiques dieux des tempêtes ! Tous deux se cinglèrent d’un coup de poing, tous deux esquivèrent d’un entrechat mais tous deux se trouvèrent légèrement tuméfiés à la pommette droite. Dessell Valcyn en étira le sourire d’un homme se complaisant dans les duels à mort !

" Ha !!! " Feula Ryan en délivrant un coup de pied chassé qui trouva l’avant-bras de son adversaire en armure improvisée. Dessell Valcyn riposta d’un direct qui ne fit qu’effleurer l’épaule de Bang à la faveur d’une esquive. Et voilà que l’adversaire de notre terrien plaçait une série de « jabs » que Black Arm bloqua ou esquiva tant bien que mal. Je vois distinctement chacun de ses coups, songea notre homme en s’écartant une nouvelle fois de la trajectoire d’un poing vindicatif. Je dois rester concentré, c’était la clé ! Je dois rester maitre de moi, pensa t’il en parant un nouvel assaut avant de placer une contre-attaque, je dois rester clame ! Sa frappe ne toucha pas sa cible, mais il s’approchait peu à peu du but. Si je garde la tête froide, j’ai mes chances !

Et les deux hommes d’entrer dans un ballet redoutable, chacun s’adressant une multitude de coups auxquels l’autre répondait pas tantôt une esquive, tantôt une parade, tantôt un contre... La grande majorité de la foule restait bouche bée par la haute volée des échanges supersoniques, tout juste percevaient ils une série de détonation s’approchant de plus en plus de l’uni-son… Serrant les dents, démultipliant sa respiration, Bang répondait coups pour coups à un Dessell Valcyn dont il lisait désormais chacun de ses coups. Calme comme les cieux & rapide comme la foudre lui avait tantôt enseigné Tarkhan. Le disciple faisait honneur au maitre en cherchant à rester concentré pour prendre un avantage décisif. A chaque frappe se succédait une autre et, pour la première fois dans leur affrontement, son adversaire amorça un pas de recul ! Calme comme les cieux, jugea t’il alors que Dessell Valcyn venait de jurer à voix haute, le poing de Ryan ayant plusieurs fois éraflé son visage. Rapide comme la foudre ! Et Black Arm de conclure cet échange par un coup de pied ascendant, cueillant de son talon le menton de son adversaire qui amorça plusieurs pas de recul, se figeant finalement pour reprendre contenance. Déjà, Ryan avait repris sa garde héritée de son vieux maitre, son bras gauche ballant toujours...

" Eh bien… " Pesta Dessell Valcyn après avoir craché à terre un glaviot rouge de sang. " Il est temps de nous battre… Sérieusement ! " La perspective de se mesurer à plus de pouvoir encore fit frissonner Ryan de plaisir et il se fit violence pour ne pas perdre sa concentration. Il échoua lorsque son adversaire empoigna à pleines mains le col de son armure de combat, s’en débarrassant en l’arrachant à la seule force de ses bras. " Enlever cette armure bizarre ne va pas… " Il ne termina pas sa phrase lorsque son regard se posa sur la peau burinée ainsi dévoilée. Garou était choqué de voir que le corps de son adversaire était zébré d’une foule de cicatrices aussi diverses que variées, chacune des parties de son corps semblant avoir reçu son lot de meurtrissures ! Ca voudrait dire que bien des combattants ont réussi à le blesser ? En ce cas, lui-même pourrait y arriver… Lui-même devrait y arriver !

" UuuuuuhAAAAAAAH… " La plainte de Dessell Valcyn monta crescendo dans l’arène alors qu’il arquait ses bras et se cambrait légèrement en arrière. La translucide aura semblant déformer l’air alentour de son corps gagna en intensité et Ryan déglutit avec difficulté. Lui-même semblait toujours exsuder ce souffle étrange par tous les pores de sa peau pour faire danser étoffes comme tignasse rêche. Néanmoins, il se sentit de nouveau oppressé par un pouvoir immense… Une puissance bien supérieure à la sienne ! Il fut néanmoins prêt lorsque son adversaire fondit plus rapidement que jamais sur lui ! Dessell Valcyn le cingla d’un nombre de coups invraisemblable et Bang eut toutes les peines du monde à les esquiver comme à les parer avec une seule main valide. Puis le Champion du Haut-Seigneur Belia Darzu disparut de sa vue. Notre Légionnaire comprit immédiatement et réagit aussitôt !

" HAAAAA !!!! " Hurla t’il en se fendant d’un coup de pied rotatif destiné à cingler son adversaire surgissant dans son dos. A mesure que se prolongeait le combat, Ryan bougeait de mieux en mieux. Mais Dessell Valcyn était un vétéran de nombreuses batailles comme en attestait son physique meurtri et il se pencha simplement vers l’avant, laissant la frappe de notre homme se perdre dans les airs. La contre-attaque du guerrier adverse fut bien différente de tout ce qu’il avait pu connaitre jusqu’alors, une lueur bleuté irradiant sa paume tournée en direction du visage de notre terrien dominé. Une chaleur intense accabla le visage de notre Légionnaire imbécile qui évita de justesse une langue de lumière passant devant son visage pour se perdre dans les airs. Un rapide bond en arrière et une reprise de garde plus tard, la curiosité l’emporta sur la raison alors qu’il haletait et suait à grosses gouttes.

" C’était quoi çà ? " Dessell Valcyn le mira avec un sourire, se plaçant de trois quart face à notre homme. " Çà ? " Il accompagna la parole d’un vif mouvement de bras dirigeant sa paume vers le sol pour cingler la surface translucide de cette langue de lumière bleutée. La surface transparente se trouve vaporisée, comme si elle avait été soumise à une trop forte chaleur… Une chaleur infernale ! " C’est la capacité à projeter l’énergie cosmique en tant que vague pour en faire des attaques… " C’est à ce moment là que Ryan saisit à quel point le monde pouvait être vaste et combien il pouvait contenir de choses à découvrir… Et tellement plus à craindre ! " Désolé mais… Je ne sais pas faire çà ! " Pas encore ! Une sorte de promesse fut alors faite… A son âme !

" Quelle pitié… " Moqua Dessell Valcyn en dodelinant de la tête. Avant de soudainement river les paumes de ses deux mains vers Ryan. Un énorme rayon d’énergie cosmique fusa alors de ses paumes comme de ses doigts, cherchant à frapper Bang. Rectiligne, il ne présentait aucun risque pour notre Légionnaire qui se contenta de l’esquiver, un brin moqueur… Jusqu’à songer que le rayon continuait sa route en direction de ce qui se trouvait précédemment dans son dos… En direction de la loge de Dante ! Ni une, ni deux, Black Arm se coula dans un mouvement ultra rapide pour se trouver sur la trajectoire. Bras gauche toujours pendant, il croisa le droit sur sa poitrine et serra les dents alors que l’attaque énergétique le percutait de plein fouet. La température était atroce et c’était bien le diable s’il n’avait pas été vaporisé en un instant ! A défaut, Garou poussa une plainte sourde en contractant son bras valide, le dépliant finalement de toutes se forces pour dévier la course du rayon qui alla se perdre dans les cieux. Emporté par la force du projectile, notre homme recula jusqu’aux pieds de la loge de son promoteur –et ami ?- pour se redresser tant bien que mal. Sa peau était roussie par endroit, il haletait comme un soufflet de forge et transpirait à grosses goutes. Sa tenue avait été réduite en centre par endroit, déchirée en d’autres et son haut se trouvait laminé sur toute la partie supérieure droite, dévoilant ses muscles ciselés. " Lâche… ! " Grogna t’il en jetant un regard froid sur son adversaire qui partit dans un rire. Comment aurait il pu savoir que l’assistance était protégée par des boucliers d’énergie après tout ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 1 Fév 2017 - 23:48 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
D'aucuns s'interrogeraient sûrement. Pourquoi Dante avait-il placé sa foi en Ryan, ce rejeton à peine dégrossi des quartiers de Seattle, la ville la plus déprimante et la plus déprimée de tous les États-Unis ? Pourquoi croyait-il au potentiel de ce surgeon blafard des belles années de la geeko-pop-culture ? Dante n'avait pas seulement investi Ryan de ses intérêts et de ses curiosités, tel un financier du cœur dont l'amitié n'est qu'un crédit, dont l'affection se mesure en capital, intérêt et principal... il s'était engagé auprès de lui, et cet engagement n'avait rien de léger, rien de vain, rien d'illusoire. Dante croyait en lui. Or celui qui croit est, d'abord et avant tout, celui qui ne sait pas.

Croire paraît bien, en effet, s'opposer à savoir : lorsqu'on sait, on ne croit plus, on sait. Dante ne savait pas jusqu'où Ryan irait, sur le chemin de sa vie. Il ne pouvait donc que « croire », mais cette opposition devait-elle prendre, selon l'opinion courante, la forme si précise d'une hiérarchie ? Était-il bien vrai qu'il aurait mieux valu pour lui savoir que croire ? Savoir offre l'assurance et la certitude, là où croire se contente d'offrir une possibilité, un espoir. Savoir serait l'aboutissement, la réussite, croire serait l'ébauche, l'essai.

Croire en Ryan ne serait qu'un pis-aller, une sorte de sous-avoir, désir insatisfait, inassouvi de la conscience, Dante ne pourrait croire en Ryan que « faute de mieux », ce qui justifierait les critiques adressés au dragon trop optimiste, trop idéaliste.

Pourtant le dragon avait, s'agissant du jeune homme, bien plus qu'une conviction. Il ne croyait pas seulement en lui et en son potentiel, il avait foi en lui, mu par l'intuition toute reptilienne qui l'avait si longtemps et si bien servi.

Or avoir la foi, avoir foi en quelqu'un ou quelque chose, ce n'est pas se donner à soi-même des réponses toutes faites, c'est au contraire se donner soi-même en réponse à une interrogation qui nous est adressée, et qui a la forme d'un appel – et au contact de Ryan, un véritable appel s'était élevé dans sa tête, appel à « de plus grandes choses », appel que Ryan était lui-même destiné à entendre, Dante n'en doutait pas un seul instant. Une chose – de l'ordre de la comic awareness, peut-être – les liait tous deux, au-delà des apparences. Dante n'était pas dupe. Il ne cherchait pas à faire correspondre la vérité à ses propres souhaits, et s'il avait jusque-là orienté Ryan sur les sentiers de l'existence, c'était moins à dessein d'influence, qu'à dessein d'illumination. Cette confiance n'était ni d'airain, ni de marbre, elle était d'or – et ce terme revêt des sens secrets pour qui sait lire au-delà des mots et des symboles. Quand il vit le légionnaire s'interposer entre le rayon énergétique et lui dans sa loge, Dante serra les dents. Assis sur son siège – sur ce trône des seigneurs de l'arène – il regretta le secret de ces règles non-dites et qui auraient sans doute préservé Ryan d'une erreur ô combien futile, ô combien honorable.

Il ne pouvait, hélas, intervenir, car toute ingérence dans le combat eût été sanctionnée par la défaite immédiate de Ryan, son arrestation et sa mise à mort. Dante aurait lui-même subi le même sort, et comme il n'avait guère prévu de finir ses jours dans une geôle des donjons d'Armax... il aurait été obligé d'évacuer les lieux, avec Ryan et les siens, dans tel fracas qu'il aurait perdu là tout ce qu'il avait construit. Néanmoins, il ne comptait pas rester passif, il ne comptait pas subir la raclée de son ami sans rien faire. Il avait déjà transgressé les règles après tout... Dante se leva et eut ce geste royal que toute la foule des partisans de BlackArm s'empressa d'imiter, comme un seul homme : il leva les mains comme pour embrasser l'immensité et soudain, c'est toute l'arène qui résonna d'un même mot : Garou, scandé au rythme d'un pouls et qui, avec la force du qi, du pneûma, de l'anima, de l'om, du roua'h, du rouh.

Si Ryan n'avait aucune confiance en lui face à un adversaire tout entier préparé à le tailler en pièces, peut-être entendrait-il alors dans les gradins ces innombrables personnes soucieuses de le voir réussir, soucieuse de voir le petit David triompher du géant Goliath, et peut-être même entendrait-il la voix de Dante, non pas son promoteur, mais son ami, lui glisser dans l'oreille qu'à aucun moment sa confiance en lui n'avait faibli.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 3 Fév 2017 - 17:06 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
La colère frappait en vagues sourdes à ses tempes, aveuglant son jugement et biaisant sa concentration pour ne plus faire de Ryan qu’un animal d’instinct, un combattant haineux… Il avait beau chercher à se reprendre, à garder la tête froide, rien n’y fit jusqu’à ce que Dessel Valcyn ne s’élance en sa direction pour se jeter dans un nouveau corps à corps furieux.

Notre homme mira la musculeuse silhouette s’approcher de son regard hétérochrome… Black Arm savait bien que s’il ne parvenait pas à se calmer, il ne pourrait guère vaincre cet homme -ou cette chose- qui représentait le plus grand défi de son existence. Un rapide regard alentour pour jauger du terrain, il singea son adversaire et s’élança vers lui, poing droit serré et regard furieux !

" Ha !!! " Eructa notre homme face à son adversaire, son pied gauche soulevant un pan de « verre » du sol pour réfléchir la lueur du soleil dans le dos de Dessel Valcyn, aveuglant ce dernier ! A mesure que se prolongeait le combat, Bang déployait un talent martial pour le moins impressionnant et plus respectable encore du fait qu’il ne combattait plus qu’avec une seule main. Un demi-sourire aux lèvres, il vit son adversaire incapacité par cette morsure solaire, entendant son cri de rage et constatant que sa garde était toute ouverte. Logiquement, Garou chercha donc à l’accabler d’un énorme coup de poing en plein les chicots. A sa grande surprise, il s’en prit un en même temps… De la part d’un Dessel Valcyn aux yeux clos ! " Même si je ne peux te voir, je peux te sentir et percevoir tes mouvements ! " L’enfoiré ! " Fut un temps, je me suis battu dans une chambre noir et y ait quand même tué tous mes adversaires ! " Ryan comprit alors que son adversaire emmenait avec lui les ombres de chacune des batailles qu’il avait traversées auparavant ! Chacune de ces situations où il avait dû s’adapter pour décrocher la victoire là où notre Légionnaire s’était toujours employé à user dans la même méthode tant la Terre ne lui offrait que peu d’égaux. La rage chevillée au ventre, Black Arm repartit à l’assaut de cet adversaire goguenard, aux pupilles closes !

" Avec ton seul bras droit, tes attaques sont d’un prévisible… " Moqua Dessel en parant négligemment la frappe de main assez molle de notre champion." C’était pas mon bras droit… " Dans un mouvement de rotation sur lui-même, Ryan avait fait porter une parodie d’attaque à son bras gauche ballant, finissant de le fracturer face à la garde de Dessel Valcyn. Ce dernier ouvrit alors les yeux pour seulement voir le poing droit fermé de Bang lui cingler la joue, avec une force herculéenne agrémentée d’une vitesse de rotation colossale ! Feinter d’une main, frapper de l’autre… Il avait mis du temps avant de saisir l’intérêt d’un des premiers enseignements de Tarkhan-Sensei ! " Enfoiré… ! " Vociféra Dessel Valcyn, lèvre fendue et bouche en sang. Au regard qu’il lui lança, Ryan comprit qu’il allait passer un sale quart d’heure. Mais il ne s’attendait tout de même pas à être rossé de la sorte !

Il prit alors un coup de poing dans les côtes qu’il ne parvint pas à parer. Le coup fut d’une violence inouïe et Ryan sentit plusieurs de ses os de fêler sous le choc. Evidemment, il tenta de riposter d’une série de « Jabs » , mais Dessel Valcyn tua la tentative dans l’œuf en enfonçant violement son poing dans le bas ventre de notre homme. Garou en vomit un peu de sang, ses genoux se dérobant légèrement sous le poids de son corps accablé. Et les coups ne cessèrent pas, son adversaire finalement décidé à lui faire rendre gorge l’accablait de frappes qu’il atténuait de ses mouvements de défense mais qui tuméfiaient toujours plus son derme. Il n’y eut bientôt plus aucune contre-attaque de notre homme qui se contentait de chercher une faille dans les offensives. Il n’en trouva aucune, Dessel Valcyn se prémunissant de tout sursaut de la part du Champion de Dante. Black Arm serrait les dents au point de se figurer qu’il aurait pu se les exploser sous la pression de sa mâchoire. Chaque coup résonnait dans sa tête, accompagné de la mention de son nom de combattant. De plus en plus fort, de plus en plus sourd… Chacune de ces voix ne faisait que cimenter sa détermination, ne faisait que le conforter dans sa logique guerrière : la fuite comme la mort n’étaient plus des options alors que son blaze revenait en écho régulier, comme le brouhaha d’un cheval lancé au galop. Et quand, dans cette tempête, il distingua une voix particulière, Ryan figea Dessel Valcyn dans son attaque en englobant le poing furieux de sa paume ouverte. Le choc généra une onde qui cingla toute l’assistance et fit arquer un sourcil au Champion du Haut-Seigneur Belia Darzu.

" Désolé… " Souffla un Ryan qui avait retrouvé de sa contenance et dont la poigne n’autorisait pas le poing de son adversaire à le fuir. " Mais on dirait bien que je doive gagner… " Là-dessus, il serra sa main sur le poing de Dessel Valcyn et les phalanges de ce dernier émirent un craquement sinistre alors que Garou les broyait simplement ! De tous les mots qu’il aurait pu employé, il avait choisi celui de la victoire car plus important que sa vie se jouait alors la confiance que lui accordait cette foule, que lui accordait Dante : il ne pouvait pas le décevoir et se devait d’honorer sa promesse en remportant ce tournoi.

Reculant de plusieurs pas en se tenant le poing et après avoir hurlé sa douleur, Dessel Valcyn porta un regard furieux sur son adversaire mais hoqueta vite sa surprise ! Bras gauche toujours ballant le long de son corps, Ryan se tenait droit comme un « i » face à lui, les différentes étoffes le couvrant voletant dans une atmosphère comme déformée par une trop grande chaleur et sa chevelure désordonnée tanguant au sommet de son crâne, agitée comme un semblant de flammèche. Le souffle qu’exsudait sa peau semblait s’être démultiplié. Aux oreilles du colossal adversaire, le pouls du terrien devint frénétique, muant la silhouette du combattant en un physique plus agressif aux muscles toujours plus tendus et ciselés. Dessel Valcyn n’en crut pas ses yeux de voir ce semblant d’aura émaner du corps de son adversaire se teindre d’un léger vermeil, l’odeur ne laissant guère de doute sur son origine : Ryan voyait son propre sang se mêler au souffle alors qu’il avait décidé de ne plus s’imposer la moindre limitation pour enfin devenir… Sérieux !

" Taah ! " Hurla Ryan en délivrant un coup de poing magistral à la poitrine de son adversaire qui recula sous le choc. La violence fut telle pour le corps de notre homme que pour partie, ses tendons se déchirèrent, des gouttes de sang jaillissant dans les airs et de menues plaies zébrant alors son derme. Sous le choc, le visage déformé tant par la colère que la haine, Dessel Valcyn se redressa tant bien que mal pour voir Garou s’élever dans les airs devant lui ! Il fut alors cueillit par coup du pied droit à sa nuque ! Sans son extraordinaire résistance, nul doute qu’elle se serait instantanément brisée. A défaut, Dessel Valcyn se ressaisit tant bien que mal et empoigna la cheville toujours au contact de son cou. Il n’en offrit qu’un appui de fortune à Bang qui en profita alors pour déployer sa jambe gauche et frapper violemment de son talon le menton du Champion du Haut-Seigneur Belia Darzu.

" Sale connard ! " Explosa Dessell Valcyn après avoir empoigné la seconde cheville, rabattant ses deux bras vers le sol pour y éclater notre pauvre Ryan ! La surface translucide se fissura mais notre homme se fit fort de rebondir en usant de son bras valide, se défaisant de l’étreinte d’une des mains de son adversaire pour cogner durement la cuisse de son opposant d’un coup de pied d’une telle violence que le muscle se trouve profondément ouvert ! " UuuuuuhAAAAAAAH ! " Son musculeux adversaire hurla sa peine en postillonnant du sang, tournant violemment sur lui-même pour -de sa force herculèenne- projeter Ryan dans les airs ! S’élevant bien malgré lui dans l’atmosphère, Garou eut la stupeur de vor Dessell Valcyn se figer sur place et adopter une position singulière !

Courbant ses doigts et plaçant ses deux mains ensemble au niveau de sa poitrine une paume de main dans l'autre, le colosse commença alors à concentrer toutes son énergie autour de son corps et dans ses paumes… Il ne fallait pas être un génie pour comprendre que cette attaque-là serait beaucoup plus impressionnante que la dernière projection d’énergie cosmique du combattant. Ryan le comprit donc… Et comme il ne savait pas voler, il fallait qu’il s’attende à subir ce truc de plein fouet. Autant dire qu’il pouvait rapidement cuire comme une saucisse s’il ne faisait rien !

" C’est fini pour toi… Garou !!!! " Beugla Dessell Valcyn en poussant ses deux mains vers l’avant pour délivrer un immense rayon d’énergie auréolé d’éclairs fuchsias ! Clairement, çà ne sentait pas bon pour lui, mais Ryan se contenta de prendre une longue respiration. Cette vague blafarde se dirigeant vers lui avait le mérite de lui rappeler l’épisode de la cascade sur Tarkhir. Il en étira un demi-sourire avant de fermer les yeux et de vider son esprit en adoptant un semblant de garde aérienne, poing droit fermé et dressé derrière lui. Transmettre ma volonté à… Mon poing ! Et le mirage induit par cette énergie intangible de redoubler d’intensité, ondulant plus encore le monde à l’immédiate périphérie du corps de Black Arm, moiré de carmin ! Lourde, sa respiration se fit de plus en plus profonde à mesure que notre combattant affinait sa concentration, le rayon d’énergie ne cessant de s’approcher. Puis, il ouvrit les yeux…

" RAAAAAHH !!!! " Hurla t’il en délivrant cet ultime coup de poing. Ses phalanges serrées auréolées d’un souffle invisible heurtèrent la vague de plein fouet… Et le rayon se figea tout à fait ! Poing comme attaque énergétique s’opposaient avec une violence sans nom, le derme de Ryan terminant d’être rongé et les os de son bras droit se fissurant sous la pression délivrée. Pression de l’homme supplantant peut à peu celle du cosmos et le terrien de triompher de l’épreuve dans un hurlement bestial, retournant la trajectoire de l’attaque pour la rediriger vers son lanceur proprement hébété.

" Im… Impossible ! " Et Dessell Valcyn d’être directement frappé par sa propre attaque, la subissant de plein fouet dans des hurlements atroces. La vague d’énergie blafarde finalement dispersée, le spectacle du Champion du Haut-Seigneur Belia Darzu se dévoila aux yeux de tous. L’homme suait à grosses gouttes et était gravement brulé à de multiples endroits et titubait sur place, déglutissant finalement une grande quantité de sang avant de jeter un regard épuisé dans les airs où devait se trouver Ryan. " Tsuuuuah ! " Le Kiai accompagna la frappe assourdissante de notre terrien en pleine mâchoire de son adversaire qui se courba sous la force employée. Reprenant pied, tant bien que mal, Ryan et Dessel Valcyn se toisèrent l’espace d’un instant, le précédent vainqueur de l’évènement étirant un menu sourire. Face à lui, Ryan tressaillait de toute part et commençait à doucement tourner de l’œil. Etre sérieux lui bouffait rapidement son énergie et le laissait dans un état de stress musculaire intense. Il avait joué son vatout sur ce dernier assaut et ne pensait plus pouvoir échanger beaucoup de coups désormais…

" J’aimerai bien qu’on s’affronte de nouveau… Un d’ces jours ! " Dessell Valcyn lui adressa un sourire sanglant avant de répondre. " Et comment ? Pour me porter ton coup, tu as dû subir mon attaque de plein fouet… Tu n’as plus une once d’énergie, tes os sont brisés et tu tiens à peine debout. Ta mort ne devrait être qu’une question de minutes… " Cette fois, c’était à Ryan de sourire… Son adversaire avait raison, en témoignait sa chevelure platement retombée sur son crâne. Tout souffle l’avait quitté ou presque ! " C’est tant mieux… Tant qu’à me rendre aux enfers aujourd’hui, autant m’y rendre avec un homme que je puisse respecter. " Et, là-dessus, Dessell Valcyn tomba à genoux pour finalement s’étaler de tout son long dans une flaque de sang. Sous le choc, la surface translucide précédemment fissurée explosa littéralement et feu le vainqueur de ce prestigieux évènement chuta dans ces abysses sans fond. Hagard, tenant son bras ballant de sa main valide et sa peau zébrée de plaies comme brulée par endroits visibles sous des guêtres en lambeau, Garou finit par lever les yeux au ciel. La foule explosait dans un brouhaha du tonnerre que notre homme restait ainsi figé dans sa position. " Merci pour cette épreuve… " Des mots tant adressés à son adversaire qu’à son promotteur et ami.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 3 Fév 2017 - 18:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Le tournoi s'achevait sur un très beau succès. Les arènes d'Armax pouvaient à nouveau s'enfoncer dans le végétatif sommeil des institutions.

Le champion du seigneur au dragon avait été sacré roi de l'arène, mais il avait fini dans un tel état qu'il ne put s'emparer si tôt des lauriers de la gloire – de sa gloire, car il était un héros désormais au yeux du public qui, dans les gradins, n'avait plus que son nom à la bouche... pour quelques années encore on parlerait de lui, puis on l'oublierait, jusqu'au prochain tournoi ; rien ne changeait jamais le cycle interminable des renommées, des grandeurs et des décadences, dans l'opinion si volatile. Dante l'avait fait conduire au plus vite dans une chambre où il prit à cœur de s'occuper de lui, de lui administrer les soins nécessaires à son rétablissement.

Il l'avait quitté pour rejoindre les festivités consécutives au tournoi – Ryan en aurait pour quelques jours d'un long sommeil réparateur. Dante, quant à lui, ne pouvait se soustraire aux obligations qui couronnaient aussi le seigneur honoré par les résultats du tournoi. À la fête, il se trouva entouré par ses rivaux, et par l’innombrable foule des vautours et parasites qui peuplaient l'invisible bureaucratie d'Armax. Ceux-là même qui pariaient hier sur sa défaite, vantait aujourd'hui ses mérites et ses sagesse, félicitaient son choix de champion, et louaient son « grand pouvoir ».

Ces imbéciles l’écœuraient un peu. Ils ne comprenaient rien à rien, et la notion même de pouvoir semblait leur échapper. Le pouvoir n'est ni une réalité effective, ni une absence de réalité, il n'est qu'une potentialité, c'est-à-dire de toutes les conditions permettant à une action de s'exercer effectivement, en somme il est le développer et le « devenir » réel, il est l'intermédiaire, il n'est ni le but, ni la destination, il est le moyen en vue de la fin et, assurément, les desseins du dragon se projetaient ailleurs : il n'avait pas fait le nécessaire pour que Ryan emportât le tournoi dans le seul but de l'emporter.

Le prestige, la première place, la récompense, tout cela n'était qu'accessoire. L'objectif poursuivi par notre vieux reptile était ailleurs – comme la vérité. Il devait pourtant donner le change, partager la table des vaincus, rire aux plaisanteries des membres de la Fédération des Bouliers, approuver les projets des grands armateurs locaux en vue de la construction de plusieurs vaisseaux-miniers. Une concession à la coutume qu'il offrait volontiers, bien que l'esprit du dragon fût ailleurs et la tension qui l'habitait ne le quitta qu'une fois qu'il vit, quelques jours plus tard, Ryan s'éveiller de son sommeil.

Ils étaient de retour sur la Terre Prime et, précisément, Ryan dormait dans un lit apprêté pour lui au propre domicile du dragon. Dante, à son chevet, assis sur un fauteuil, lisait en paix.

Il abandonna son livre, néanmoins, quand il vit le légionnaire s'agiter. Sur la table d'appoint, tout près, il y avait plusieurs flacons vide d'une potion que Dante avait administré à son patient inconscient : le Sang de dragon, ou soin universel, qui lui assura bon et prompt rétablissement. Ryan était physiquement indemne et intact. Il ne garderait du tournoi que les souvenirs et les saveurs d'une expérience hors du commun. «  L'enfant du Qi s'est éveillé. Ne te remue pas trop, tu es sans doute encore engourdi de sommeil. Tout va bien. Tu es à Star City.  »

Dante, qui avait abandonné ses habits de seigneur et de majesté et portait une tenue bien plus appropriée à la vie normale, parlait d'une voix lente et mesurée, comme s'il était soucieux de ne pas brutaliser les oreilles de Ryan. «  Je dois dire que tu m'as fait un peu peur. Je me doutais bien qu'il te faudrait du temps pour te remettre de l'épreuve, mais voilà bien six jours que tu roupilles... la Belle au bois dormant a-t-elle bien dormi ? Si tu as faim ou soif...  »

Dante désigna, à la gauche de Ryan, une desserte où des biscuits secs et une bouteille d'eau l'attendaient, s'il le désirait. Il valait mieux ne pas brusquer le malheureux. Nul ne pouvait savoir par quels étapes il était passé, au cours de son long sommeil de convalescence... qui sait si ses rêves ne l'avaient pas conduit par des chemins d'impensables mystères ? Dante n'était pas télépathe, il ne le pouvait deviner.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 5 Fév 2017 - 12:33 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
De son triomphe dans l’arène, Ryan ne profita pas longtemps… Vidé de toute énergie et son être entier traumatisé par l’utilisation prolongée de son Serious-Mode -au nom un brin ridicule quand on s’y attardait un peu- il tomba bien vide dans l’inconscience qui aurait pu se transformer en trépas sans les trésors de convalescence offert par l’écurie du Dragon. Mais de tout cela, il n’eut guère conscience alors qu’il se perdait peu à peu dans ses songes…

Allez savoir pourquoi son esprit le perdit sur un monde à la surface de glace et à l’atmosphère battue par des vents éternels… Sous les flocons se faisant allégorie de la poussière de diamant, il marcha entièrement nu pendant ce qui lui sembla être une éternité. Que sa nudité ne le fasse souffrir d’aucun froid ne fut pas ce qui perturba le plus notre homme dans un premier temps. Non, ce fut plutôt l’absence de tout appareil génital qui le faisait ressembler à une copie de mâle tout droit sortie d’un « Sailor Moon » ou autres conneries pour nana du même genre ! Sans jamais réellement s’y faire, il finit par passer outre pour scruter sans cesse un horizon rougeoyant dans un ciel d’encre étoilé où tournaient trois lunes d’une teinte diaphane tantôt marbrée d’or, de rubis ou de turquoise… Ses pas s’égrenaient un à un sans qu’il n’ait le pouvoir d’y redire quoi que ce soit, son corps tout entier comme appelé par des voix auxquelles il se devait de répondre. Finalement, au bout de ce qui semblait être une éternité, les rougeoiements de l’horizon se révélèrent être des coulées d’un magma flavescent sur un basalte noire. La lave formait tant de doigts de multiples mains pour se glisser sur la surface blanche gelée, y mourant en stridentes volutes de vapeurs autour de ce Ryan perçut comme un semblant de mer. Si le Feu et le Glace s’étaient livré un combat, cette étendue d’eau en eut été l’épicentre !

Toujours aussi nu qu’un ver, Ryan en arpenta le ravage d’un pas aussi lent que mesuré. Ça et là, il se figura percevoir l’ombre de corps humanoïdes trépassés et laissé figés dans le temps comme autant de meurtrissures d’un monde à l’agonie. Ses pas le firent serpenter entre les coulées de magma, ascensionnant peu à peu le semblant de falaise noire marbrée de feu qui lui faisait face. Sans que la douleur ne le tiraille, il vit sa peau spectrale roussir et brûler peu à peu, son corps être dessécher par cette progression mue par sa curiosité, celle de son sang. Dans son dos, il fut temps pour lui de ressentir l’appel d’une force qu’il avait senti l’accompagnant depuis le début de ce singulier pèlerinage. La voix à peine plus perceptible qu’un murmure semblait directement émaner des étoiles, provenant d’une constellation dont la forme évoqua à Ryan la silhouette d’un Dragon… Mais rien ne semblait à même de freiner cette ascension qu’il menait au péril de sa propre existence. A terme, ses jambes ne supportèrent plus le poids de son corps et notre homme s’en trouva réduit à ramper, progressant à la seule force de ses bras. Quand ses forces menacèrent de le quitter, il trouva la force en lui de poursuivre à l’écho du ricanement sinistre d’un être qu’il perçut comme un large humanoïde aux membres terminés de trois doigts et à la lourde queue effilée battant l’air dans le dos. Lancé à la poursuite de cette créature qui ne lui inspirait que de la haine, c’est à bout de force et presque mourant qu’il prit pied sur le plateau zébré de lave. Il y fut accueilli par un bien singulier personnage.

" Mr… Mr Waffle ?! " En effet, face à lui se tenait une gaufre ronde de taille humaine avec un visage de sirop d’érable, un haut de forme et des petits membres noirs terminés de pieds comme mains blanches qui lui donnaient l’air d’un semblant d’aristocrate d’un autre temps ! Accessoirement, c’était aussi le personnage que l’on retrouvait sur les boites de gaufres de la marque qu’achetait Ryan pour le petit déjeuner. " Ryan, tu ne peux pas renoncer ! Accroche-toi, tu dois te relever ! " " Vous savez pas ce que j’ai traversé… On m’a manipulé, tabassé, cassé la gueule comme jamais… Et en plus de çà j’ai même plus de… ! " Bon, vu qu’il était étalé sur le ventre, on pouvait pas deviner qu’il avait plus le service trois-pièces, mais ça comptait beaucoup à ses yeux ! " Je sais que c’est dur, mais tout ce qui vaut la peine est difficile ! Quand les cours de la bourse sont déplorables, est-ce que « Mr. Waffle » s’écroule ? Non, jamais de la vie ! Il continue à parfumer chaque bouchée d’une délicieuse saveur ! " " J’crois que j’peux plus bouger… " " Tu dois te relever ! Tu dois rejoindre tes amis ? " Ah, parce qu’il était pas question de continuer ici en fait ? " Veux-tu retrouver mon délicat arôme de beurre ? " " Oh oui, vous l’savez bien… " Sauf que son corps lui interdisait totalement de bouger. " Ryan, écoute-moi… J’ai 30% de myrtilles en plus dans chaque paquet désormais ! " " J’suis à bout… " Il n’arrivait même pas à bouger le petit doigt ! " A incorporer avant la cuisson ! " Et là, c’est comme si un feu nouveau venait de s’allumer dans la poitrine de notre homme qui leva vers Mr. Waffle un regard où se lisait une infrangible détermination. " Elles restent juteuses si elles sont conservées à part ! " En cet instant, il aurait eu à affronter l’univers tout entier que cela n’aurait pas suffi à le stopper. Tant bien que mal, Ryan se redressa de toute sa grande silhouette brisée alors que Mr. Waffle lui exprimait combien il pouvait être fier. Il était temps pour Ryan de rentrer à la maison !


Presque certain de ne pas reconnaitre la pièce où il s’éveillait, il fut rapidement rassuré par la présence de Dante qui lui arracha un demi-sourire. S’il ne fit pas tout de suite le rapprochement entre sa présence et le fait de se trouver dans sa propriété, il trouva tout de même l’endroit fort guindé et ne pensait pas avoir jamais couché dans un lit aussi confortable. Evidemment, avec ton attention de poisson rouge, il n’écouta qu’à moitié ce que son hôte avait à lui dire, cherchant tout d’abord à se rassurer en soulevant draps et couette pour jeter un coup d’œil dessous. Ouf, elle est toujours là ! Parce que même si elle n’avait pas des masses servi jusqu’à présent, il entendait bien faire en sorte que ça change dans un futur proche !

" Comme un loir ! " Répondit-il à sa question sur son sommeil. Son calibre retrouvé, Ryan se mit à légèrement agiter le bras gauche avant de le contracter plusieurs fois, comprenant qu’il n’était plus le moins du monde brisé. Ça l’étonna fortement au point qu’il siffla à son ami : " J’sais pas ce que t’utilises comme médoc, mais faudra que je m’en fasse un stock vu comme c’est efficace ! " C’est qu’il avait la fâcheuse tendance de se faire casser la gueule de façon régulière ces derniers temps… Alors si Dante avait des semblants de Senzu en sa possession, tu parles que ça l’intéressait ! Finalement, qui questionna son ami du regard avant de le faire de vive voix : " Et… L’autre ? " Questionner la survie de Dessell Valcyn, c’était du Ryan tout craché ! C’est qu’il avait été sincère lorsqu’il lui avait affirmé qu’il aurait aimé l’affronter de nouveau. Que le précédent champion soit mort lui tirerait un léger trouble mais les gargouillements de son estomac finiraient de lui faire passer cette sensation. Après 6 jours à pioncer, il avait rudement faim !

Et voilà donc que notre homme bâfrait comme un cochon, s’enfilant les biscuits comme qui rigole et ne manquant pas de donner l’impression que ce frugal repas serait loin d’être suffisant ! Entre deux bouchées, il s’enfilait de larges lampées de flotte. Le Légionnaire imbécile s’était toujours montré d’une vigueur excessive en ce qui concerne les arts de la table ! Puis, il marqua un pause, désireux de partager ses pensées…

" Ce type… C’était probablement l’adversaire le plus coriace que j’ai jamais eu à affronter ! " Personne ne l’avait autant mis à mal que çà si l’on excluait Tarkhan qui avait toujours le chic de le prendre par surprise ! " Pendant un moment… Je me suis imaginé qu’on était pareils tous les deux ! " Dans le sens où ils partageaient le même amour du combat et des capacités physiques similaires. Un instant, Ryan s’était même imaginé que ce type aurait pu être son père. Ce qui aurait expliqué à quel point il avait pu devenir fort après son entrainement infernal de 5 ans. Mais l’utilisation des vagues d’énergie cosmique avait fini de balayer cette théorie mise à mal par la différence d’âge trop peu importante. De toute évidence, ce type n’était pas humain… Et, bien malgré lui, Ryan continuait de penser qu’il était totalement humain ! [color=MidnightblueT’as pas idée de ce que ça pouvait être ce gars ? "[/color] Dante lui était toujours apparu comme une source de réponse inépuisable. " Parce que c’était quand même bien cool ce qu’il arrivait à faire avec son… Chi ! " Il s’était presque imaginé retrouver la trace d’un semblable de ce type pour qu’il lui apprenne ! C’était sans compter sur le fait que Ryan restait un formidable autodidacte. Qui s’ignore…

" Ah et, heu… " Garou pensait que c’était important de dire ce qui allait suivre et il se fit fort de le faire tant qu’il l’avait en tête. C’est bien, il était de plus en plus conscient de ses défaillances en termes de concentration ! Sauf qu’il avait jamais été très doué pour cet exercice-là. " Je voulais m’excuser… De m’être un peu comporté comme un connard. " On appréciera le « un peu » ! " Je voulais surtout pas t’foutre dans la merde ! J’pensais juste que tous ces types méritaient une leçon… Du coup, j’me suis dis qu’avec ce que m’avait raconté Coquillard… " Le Gobelin se mettrait il à avoir les oreilles -poilues- qui sifflent ? " M’enfin, t’as toujours été cool avec moi et j’voulais surtout pas t’insulter, t’sais… Ben… Du coup… ‘fin, j’suis désolé quoi ! " Les excuses les plus pathétiques du monde ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 5 Fév 2017 - 22:49 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
 « J'ai quelques remèdes très utiles, en effet... » dit-il dans un sourire qui en disait à la fois peu et beaucoup. Sa connaissance des plantes, des sciences naturelles et de l'alchimie l'avait conduit à créer une remède à tous les maux, ou presque : le sang du dragon, tel qu'il l'avait nommé d'après l'ingrédient secret qui en concluait la composition, était une panacée, un soin universel à tous les maux du corps. S'il ne s'agissait pas d'un antidote à tous les poisons, s'il ne s'agissait pas d'une médecine à toutes les maladies, il s'agissait bien d'une potion curative, dont l'absorption soignait toutes les blessures internes comme externes, toutes les fractures, et disposaient même d'une vertu cardinale : faire repousser les membres sectionnés.

De ce point de vue, l'intégrité de Ryan jamais ne fut mise en doute, ni en cause, ni en danger : ses extrémités – toutes – étaient à leur place et y demeurèrent ; mais il put bénéficier des prodiges de soin qui s'évertuèrent, à l'intérieur de lui, à le maintenir en vie dans les premiers jours de sa convalescence, là où tout autre que lui aurait sûrement succombé dès les premières heures à l'issue de son combat contre Dessel Valcyn.

 « Officiellement, il est mort. Tout comme toi, l'affrontement l'a laissé sur le carreau. Cela dit... eh bien, on ne sait jamais. Ni toi ni moi n'étions à ses funérailles, après tout. » Les lèvres du dragon s'étirèrent en un large sourire. Ryan avait survécu. Dessel aussi – Dante s'était arrangé avec le rival dont Valcyn était le champion, afin que ce dernier fut épargné du triste sort qu'on réserve aux perdants des tournois dans les arènes d'Armax. Le « sang du dragon » n'y était pas pour rien.

Dante comprit assez rapidement que le pauvre Ryan était affamé et qu'une malheureuse boîte de gâteaux secs n'y suffirait pas. Pour le rassasier, il faudrait tout un festin ! Son hôte était plus qu'heureux de se plier à la nécessité et fit le nécessaire pour qu'on lui portât rapidement de quoi manger, de quoi boire, et de quoi, plus globalement se restaurer. Il n'y aurait hélas ni musique, ni danseuses, pour le divertissement du prince Ryan. Ce dernier devrait se contenter d'eau fraîche, de viande froide, d'une purée improvisée, de fruits de saisons et de trois boîtes de donuts. Si ce n'était assez, bien sûr, Dante ferait aussi le nécessaire – à n'en point douter, il y avait chez lui bien assez pour contenter l'appétit d'un ogre, de plusieurs.

 « Dessel Valcyn est un Ultime. Tu as peut-être déjà entendu parler d'eux. Il y a des millions d'années, une race extra-terrestre connue sous le nom de Préservateurs a visité la Terre, notre planète. Elle a utilisé ses connaissances et ses technologies afin de modifier génétiquement différentes populations « humaines », ce qui a influencé leur évolution. Il y a les Atlantes, les premiers. Il y a aussi les Utopiens, qui se sont installés dans le triangle des Bermudes. Et il y a les Ultimes, les colons atlantes qui s'installèrent à l'extrême nord du monde. Ils présentent des particularités physiques remarquables.

Le vieillissement s'interrompt à partir d'un certain âge, ils ont une grande résistance physique, une grande force, et ils peuvent exercer un contrôle sur l'énergie cosmique. C'est un peuple exceptionnel, et ton dernier adversaire en était.
 »
C'était indéniable. Les Ultimes vivants reclus, Dessel Valcyn avait sûrement quitté sa patrie lorsqu'il en fut banni, pour une raison mystérieuse, par le passé. Ou bien était-ce un descendant des Ultimes, bâtard de l'un d'eux … ? Dante n'aurait pu affirmer l'un ou l'autre avec certitude. Ces gens-là se tenaient dans une telle réclusion qu'il était toujours difficile de partager les informations les concernant. Après avoir confié à Ryan ce qu'il en était de son dernier adversaire, il l'avait entendu balbutier des excuses d'un genre spécial, d'un genre dont la paternité ne pouvait que lui revenir.

Dante ferma les yeux quelques instants et ne les rouvrit que pour reprendre la parole. D'une voix cette fois moins lente et moins douce, il assura :  « Il n'y a là rien de grave. Je ne suis pas rancunier et de toutes façons, tu ne m'as pas vraiment offensé. » Dante tendit la main et invita Ryan à la lui serrer. Il n'y avait rien de plus fraternel, et le geste balaierait l'esquisse de mensonge qu'il venait de prononcer : le dragon était un vieux reptile, il avait la rancune tenace ; mais il choisissait avec soin l'objet de ses rancœurs. « Tu as traversé l'enfer pour moi. Quel ami serais-je, si je ne t'accueillais à bras ouverts après tout ça ? »
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 12 Fév 2017 - 15:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Ryan crut comprendre lorsque Dante mentionna qu’aucun d’entre eux n’avait pris part aux funérailles de son adversaire… Aussitôt, il en étira un demi-sourire et éprouva la force de sa poigne en contractant ses doigts au point d’en faire blanchir ses articulations. Une revanche n’était donc pas à exclure et -cette fois ci- Black Arm serait tout ce qu’il y a de prêt à combattre !

Par la suite, c’est un véritable festin qui fut présenté au ventre gargouillant de notre Légionnaire imbécile… Evidemment, il formula ses excuses et écouta les explication de son hôte sur les origines des Dessel Valcyn, mais il serait bien incapable de dire dans quel ordre tout cela était survenu tant il se goinfrait de tout ce qui pouvait bien lui passer à portée de dents ! Il fut presque certain d’avoir entendu un Gobelin jurer que son appétit était sans fin, ce qui n’était pas loin d’être la vérité… Ryan avait toujours fait montre d’une vigueur incroyable dans les arts de la table sans pour autant que sa silhouette ne s’en trouve affligée d’un rond petit bidon. A croire qu’il digérait à une vitesse incroyable… Sa morphologie laissait toujours entrevoir bien des mystères !

" Du b’a debandé d’le taire ! " Répondit-il aux derniers mots la bouche pleine et les joues sphérique de leur contenu débordant presque. " Quel ami serais-je si je ne t’avais pas répondu « Ok » ? " Et surtout s’il n’avait pas vaincu. On passera sur le fait que la réponse vint après un déglutissement qui rappela sans peine l’attitude d’un anaconda avalant tout de go un capybara… Et sur le fait qu’il aurait pu broyer la main de Dante en la serrant d’une poigne un brin incontrôlée. Ryan ne se rendrait compte que quelques temps plus tard que cette aventure dans un autre monde avait eu le mérite de le rendre… Un peu plus fort !

" Tarkhan-Sensei… C’est un Ultime aussi, n’est-ce pas ? " Il adressa à Dante un regard interrogatif qui disparut lorsqu’il se mit à dévorer un énième fruit… Depuis qu’il avait fait la connaissance du Vieux Maitre, il avait toujours soupçonné qu’il y avait baleine sous le grain de sable le concernant… Bon, c’était un peu en désaccord avec le fait que Dante venait de lui dire que ces choses ne vieillissaient pas -parce que pépé karaté avait un physique aussi noueux qu’une ronce séculaire- mais ça aurait eu le mérite d’expliquer pourquoi il lui administrait branlées sur branlées comme il semblait prendre plaisir à la faire… " Si ces types sont tous d’aussi redoutables combattants… Si ils sont tous à même de s’battre à ce niveau de dingue… Tu trouves pas çà un peu… Bizarre que moi simple humain j’arrive à leur tenir tête ? " Même si, dans les faits, il était sorti aux portes de la mort de l’affrontement avec l’un et qu’il ne tenait même pas la dragée autre au second. Mais bon, Ryan avait toujours le chic pour un semblant de masturbation coupable sur ses propres performances. " J’sais qu’je me suis entrainé comme un dingue mais… " Mais ça revenait à le faire se questionner sur ses origines et il évitait ça un maximum. Après tout, ça pouvait être un brin dévastateur de découvrir que tout ce que l’on avait pensé l’espace d’une vie n’avait pas le moindre fond de vérité. Sur ce point, Ryan n’était pas ce qu’il y a de plus… Courageux !

Parce que ça aurait nécessité confronter sa mère… Que ça lui aurait fait voir dans quel état de délabrement mental elle pouvait bien être… Parce qu’il n’avait jamais cru le moindre des trucs qu’elle lui avait balancé à la gueule sur son père pendant son enfance et qu’en s’ouvrant aux réalités de l’univers étendu, il se rendait compte que ça pouvait très bien s’avérer vrai… Quand bien même il ne se souvenait plus vraiment tout ce qu’elle avait pu lui baragouiner ! Et alors qu’il se questionnait sur le fait que Dante était lui-même un Ultime ou non, il s’envoya de grandes lampées de flotte pour faire passer le début de gout amer qu’il avait en bouche… Avant de recracher ça dans un panache semblable à celui d’une baleine bleue fendant les flots !

" J’AI DORMI 6 JOURS !? !? " Quoi ? Vous découvrez maintenant que notre imbécile ultime est long à la détente ? " C’est pas possible ! Tarkhan vas m’tuer ! " C’est qu’il avait pris l’habitude de visiter pépé la savate régulièrement pour son entrainement ! " ET J’VAIS M’FAIRE VIRER D’MON BOULOT ! ! ! " Notez le sens des priorités… On passera aussi le fait sur la mention ou pas d’une hypothétique petite amie qui aurait pu se faire un sang d’encre. C’est que, dans l’hypothèse où il en avait une, il avait tellement pas l’habitude qu’il ne s’y était pas encore fait ! " COMMENT J’VAIS FAIRE POUR MON LOYER ? ? ? " Ah si seulement il avait pu foutre la main sur un gros paquet de fric, hein ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 12 Fév 2017 - 20:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Tarkhan était-il un Ultime ? « Qui sait ? » Ce serait la seule réponse que Dante donnerait à ce sujet. Le jeune homme n'avait pas besoin d'avoir l'esprit embrouillé par de trop complexes développements. La nature profonde de son senseï, Tarkhan, ne pouvait être comprise à l'aune d'une vision centrée sur la Terre Prime, puisque l'ancêtre n'en était pas originaire. Il venait d'un autre monde, au contraire des Ultimes qui, eux, étaient bien originaires de leur chère planète bleue.

Que les pouvoirs des Ultimes et ceux de Tarkhan parussent converger et se ressembler n'était pas une si grande surprise et une si complète bizarrerie, puisqu'il existait à travers le Multivers des constantes imparables : la force et la résistance, toujours complémentaires, par exemple, ou la vitesse qui vient avec le mouvement, ou encore la gravité qui naît avec la masse, ou la masse qui naît avec la gravité, comment savoir ?

Autant de constantes inexorables pour présider aux destins de tant et tant de mondes, à quelques exceptions qui ne sont jamais que des variations sur ces thèmes et qui font le sel des voyages extra-dimensionnels. Pas de plan astral sans autres plans matériels, et pas de dimension des rêves sans l'intégralité des rêveurs bien réels de tous les mondes...  « Il n'est pas nécessaire d'être un Ultime pour vaincre un Ultime, mais il est évident que ce n'est pas n'importe quel individu lambda qui pourra se targuer d'accomplir un tel exploit. Toi, par exemple, tu t'en es bien sorti. »

Dante souriait avec malice. Il ne l'avait jamais révélé à son ami, mais à l'aube de leur relation, et dès qu'il avait connu l'identité civile de Ryan, Dante s'était discrètement renseigné sur lui pour obtenir des informations et des renseignements, car une question le tourmentait toujours autant : d'où tenait-il ces pouvoirs impressionnants et sans comparaison dans le champ de ce que Dante avait vu sur la Terre Prime ? Il y avait là un grand mystère et le dragon, pourtant familier des puissances, n'avait encore la réponse à cette question. Depuis lors, toutefois, sa relation à Ryan avait changé et la curiosité s'était effacée au profit de sentiments plus amicaux et plus respectueux.

Il ne put réprimer un éclat de rire quand le jeune homme s'emporta autour de questions triviales. « Tarkhan est prévenu. Tu ne devrais pas t'en faire à ce sujet. » Dante s'était arrangé d'ailleurs pour expliquer au vieux maître les causes de l'absence de son élève et pupille, aussi ce dernier ne s'était-il guère inquiété pour Ryan.

 « Pour ton job et ton loyer... je pourrais passer quelques coups de téléphone, si tu veux. » Dante avait le bras long. Il pourrait bien consentir cet effort si cela pouvait rassurer son ami.  « N'oublie pas que tu as gagné cinquante mille dollars. Préfères-tu un chèque, un virement, ou du cash ? » Dante eut alors une pensée pour le taudis dans lequel il avait trouvé Ryan, au cœur de Chinatown, sur Osaka Street.

Son sourire disparut.  « Tu devrais mettre cet argent à profit pour nettoyer un peu tout autour de toi, Ryan. Je ne parle pas seulement de ton appartement, mais tout de même. Je parle sans doute comme Tarkhan. Mais la vérité est là : la discipline ne concerne pas seulement l'exercice physique. Le désordre et le chaos ne font jamais un environnement très sain, ni pour le corps, ni pour l'esprit, ni pour l'âme. »

Tous deux n'avaient jamais parlé des choses personnelles de leurs vies respectives. Dante ignorait tout du Ryan « privé » - était-il en couple ou célibataire, où travaillait-il, à quoi occupait-il son temps libre ? De toutes évidences, pas au rangement de sa piaule... car il ne voyait pas d'autres mots pour désigner l'endroit où il l'avait déniché.

Le vieux dragon aurait volontiers étendue sur lui l'ombre de sa générosité, mais il connaissait l'homme pour être un animal orgueilleux qui, sans doute, aurait mal compris ce qui s'interprétait si facilement comme la pitié condescendante du fort sur le faible. Il s'arrangerait différemment pour extraire Ryan de l'abîme où ce dernier menaçait à chaque instant de s'enfoncer.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 15 Fév 2017 - 20:17 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
C’est fou comme cet homme que le vieux machin de Tarkhir surnommait Reptile avait la capacité de calmer les ardeur de notre imbécile un peu trop entier ! C’est que, pendant un instant, Ryan s’était figuré voir le peu de choses un minimum stable dans son existence se foutre la malle comme un écureuil jeté sur un paquet de noix. Du coup, il ne lui fallut que peu de temps pour retrouver un minimum de contenance et calmer ses réactions burlesques pour retrouver un tant soit peu de contenance. Par contre, il eut du mal à entendre les conseils de son ami suite à une partie de son propos qui avait presque eu le mérite de décupler la taille de son oreille dans des proportions propres à l’Art du gag de manga !

En effet, Ryan venait de tiquer sur le montant des gains qui lui étaient dus. Sans être grippe-sous ou particulièrement attiré par la caillasse, il lui avait semblé que le premier montant évoqué par son ami pour le « motiver » à participer à la compétition était autrement plus élevé. AU point de lui en toucher une et de faire vibrer l’autre d’une extase coupable. Du coup, il empoigna bien malgré son menton, dévoilant le tic correspondant à ses -rares- périodes d’intense réflexion. Bah merde alors, 50.000 c’était pas ce que devait me rapporter un podium ? Il en était quasiment sûr parce que ça représentait plus de fric qu’il n’en avait jamais vu dans son existence. Pour la victoire c’était 150.000 de mémoire ! Une mémoire d’éléphant pour ce qui est de l’argent tant notre homme avait pu faire de petites magouilles en compagnie de son principal partenaire d’escroquerie -tout juste âgé de 12 ans- Sed O’Rhoïde ! Bon, à chaque fois c’était un petit fiasco mais ça avait le mérite de leur faire vivre de drôle d’aventures comme quand ils s’étaient postés devant la convention robotique de Star City pour chercher à vendre des produits dérivés -contrefaits- du « Démon Cybernétique » Megatron ! A l’époque, il aurait jamais cru rencontrer l’original un jour d’ailleurs… Mais on va arrêter de digresser et en retourner à ce que Ryan pense des propos de ce petit polisson de Dante : Ca veut dire… Qu’il y avait encore un tour de combat après ? Avec des mecs ENCORE plus forts ?!

Et oui, dans l’esprit de Ryan il était impossible que son ami cherche à l’arnaquer ! Et comme Dante représentait un semblant de culture, d’intellect comme d’esprit bien fait, il était tout aussi inimaginable pour notre homme qu’il se soit planté. Du coup, Ryan commençait à se monter tout un scénario improbable pour justifier la somme qui différait de son souvenir. C’est que notre héroïque crétin était tout à fait le genre à penser « Zébre » quand il entendait des bruits de sabot !

" J’ai toujours rêvé d’pouvoir remplir une pièce entière de billets et de pièces pour pouvoir nager dedans… ! " Répondit-il à la question sur la nature du virement à venir. Encore quelqu’un de traumatisé par « Picsou Magasine » ! " Mais bon, ça doit pas être très pratique… Du coup, j’arriverai à m’démerder d’un chèque, t’inquiète ! " Il avait l’habitude d’aller vers le guichet de sa banque avec quelques-uns de ces bouts de papier. Sauf qu’ils n’avaient jamais un montant aussi énorme ! Finalement, Ryan se mit en tailleur sur le lit et se mit à questionner son ami. Mais pas avec l’innocence de quelqu’un qui cherche à faire remonter les torts, non… Avec l’intérêt palpable de quelqu’un qui aurait bien aimé voir de ses yeux comme palper de ses sens tout ce que ce qu’il imaginait impliquait : " Du coup… Pour la suite du tournoi… Les deux mecs qu’ont finit devant moi… Ils étaient encore plus balaises que Dessell ? " Parce que si c’était le cas… Il aurait VRAIMENT bien aimé jouer des poings avec ces types-là sortis de son imaginaire comme de ses vagues incompréhensions sorties d’un esprit assez stupide pour ne pas dire complétement con !

" Tu t’fais du soucis pour moi ? C’est mignon… " Sourit-il après que le semblant de malentendu se soit ou non dissipé. Le visage rayonnant de notre homme prit une teinte un peu plus grave pour poursuivre son propos. " J’apprécie, c’est sympa… Mais faut pas t’inquiéter, mon pote ! J’vais pas tout claquer dans le mois et finir harcelé par des mecs avant de m’tirer une bastoss dans ma salle de bain. " Pas dit que la balle aurait bien pu lui faire quoi que ce soit d’ailleurs. " A vrai dire, ça fait un moment que j’cherche à m’ranger et ça m’aidera bien… J’sais déjà ce que j’vais faire avec cet argent là. " Même si ça devait ronger tout son pactole, il avait une promesse à honorer et son amour profond pour les autres comme sa loyauté en amitié lui imposait de solder une vieille dette d’honneur pour soulager le quotidien d’un camarade de bien des périples…

" Et puis, pour être franc… " Voilà qu’il commençait à s’étirer tout en parlant l’animal. " Si j’me fais dégager d’ce boulot d’merde c’est pas plus mal… J’pourrai recommencer à chercher dans ce que je veux vraiment faire ! " Enseigner ! Star High avait été un rêve qui s’était heurté à une porte close mais il désespérait pas d’y entrer. Que ce soit comme pion ou technicien de surface, ça serait le moyen de foutre le pied dedans avant d’éventuellement évoluer. Mais entre son diplôme d’enseignement de seconde zone et son aspect nonchalant au possible, dur d’imaginer un directeur lui filer un poste. C’est con… Ryan aurait bien pu apprendre le courage et l’abnégation à pas mal de monde. " Bon… Qu’est ce qu’on fait maintenant ? " Il avait une furieuse envie de s’entrainer…
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Panem et circenses
 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2Revenir en haut 
Panem et circenses - Page 2 Categorie_6Panem et circenses - Page 2 Categorie_8


Panem et circenses - Page 2 Categorie_1Panem et circenses - Page 2 Categorie_2_bisPanem et circenses - Page 2 Categorie_3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Panem et circenses - Page 2 Categorie_6Panem et circenses - Page 2 Categorie_8

Sauter vers: