People In The Shadow Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

People In The Shadow Categorie_1People In The Shadow Categorie_2_bisPeople In The Shadow Categorie_3
 

People In The Shadow

 
Message posté : Ven 4 Nov 2016 - 13:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
People In The Shadow Tumblr_o96q6cXfWM1tcjz0do2_500

Qu’est ce qu’il y avait de plus énervant qu’un braquage dans son quartier ? Deux braquages dans son quartier. Voilà ce qui triturait l’esprit de Susan alors même qu’elle consultait les dernières nouvelles sur son ordinateur, bien au chaud dans son appartement. Semblait que quelqu’un dans les environs s’acharnait à cibler les quelques artisans bijoutiers qui s’étaient installés par ici. Bien sur, tous redoublaient d’efforts pour sécuriser leurs boutiques, et comptaient aussi sur les héros locaux pour les protéger du crime.
Seulement, le crime ne prévenait pas.

Elle n’avait trouvé aucune trace du responsable sur youtube, aucune vidéo ne lui paraissait convaincante. Du coup, elle avait contacté les propriétaires des boutiques eux mêmes : Changer sa voix pour se faire passer pour un adulte responsable ou un quelconque agent de police était facile. Elle parvint à récupérer quelques enregistrements de cette façon, et les résultats étaient à la hauteur des efforts fournis : Pas grandiose, mais toujours utile !

Autrement dit, elle savait qu’il s’agissait d’une voleuse et qu’elle agissait le visage masqué et tout de noir vêtu. Pas très original, mais certainement efficace.

Avec ce premier lot d’information, elle avait été fouiner sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter, où on pouvait parfois trouver de pauvres jeunes tenter d’alerter le monde mais ne pas être retweeté une seule fois. On y trouvait aussi beaucoup de mensonges et de conspirationnistes pour qui tout était lié et tout était un grand complot. Il fallait faire un peu de tri pour en tirer des informations cohérentes et utiles.

Elle avait combiné quelques mots clés et regroupé des recherches pour tomber finalement sur une identité de super vilaine : Black Ermine.
Côté originalité, encore une fois, Susan pouvait émettre quelques doutes. Mais bon ! Pas besoin d’être un créatif pour devenir un héros ou un vilain. Elle-même n'avait même pas de surnom ni de masque. Juste un chapeau magique qui pouvait dissimuler ses traits lorsqu'elle le jugeait nécessaire.

Une recherche assez brève lui permit de comprendre que celle là était une vraie tarée. Elle semblait être la coupable de crimes sanglants et de beaucoup plus que les deux vols de bijouterie qui avaient attiré son attention.
Elle peinait beaucoup à comprendre les motivations de ces personnes là. Enfin, l'argent, elle comprenait ! Voler pour pouvoir vivre, ou pour pouvoir vivre dans l'opulence selon les profils, ça n'était pas toujours une solution de facilité, c'était juste un chemin alternatif. Et illégal. Mais massacrer des gens froidement au passage ? Ça la dépassait. Elle avait tendance à ne jamais souhaiter le mal d'autrui, même des personnes qui lui avaient fait des crasses, donc autant dire que vouloir faire la peau d'inconnus de la plus atroce des façons était un concept totalement étranger pour elle.
Autant de raisons d'arrêter la criminelle avant qu'elle ne laisse d'autres mares de sang derrière elle.

Un moment plus tard, après avoir gratté sur les recoins du net et contacté quelques curieux sur Twitter, avec un faux compte, elle estima avoir regroupé assez d’éléments pour partir à l’aventure.
Lorsqu’elle sortit de chez elle, un bonnet noir sur la tête, veste en cuir tout aussi noir, accompagné d’un jean gris et d’une paire de baskets solides et confortables, elle tendit immédiatement l’oreille. La nuit, c’était toujours plus propice au crime. Il se passait toujours quelque chose dans un recoin sombre.

Elle avait une adresse, celle d’une autre bijouterie dans le Front de Mer, qui était connue pour ses créations originales et pour recruter les meilleurs designers sur le marché. Il était environ vingt heures, et il n’y avait plus grand monde dans les rues, les commerces avaient fermé. Il n’y avait plus que les cafés qui étaient vaguement occupés. Susan choisit celui qui était le plus proche de la bijouterie, pratiquement juste en face, pour y prendre un chocolat chaud et se poser toute seule en terrasse. C’était un bon coin pour guetter, et le chocolat n’était pas mauvais. Si rien ne se passait, elle ne le regretterait pas trop.

Sa tasse lui réchauffait les mains, et elle était en mesure de percevoir le moindre son à une bonne centaine de mètres à la ronde. Rien ne pouvait lui échapper.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 4 Nov 2016 - 15:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur

Susan & Morgan

People In The Shadow


Morgan avait depuis quelques temps des difficultés, des difficultés majeurs même ! Il lui devenait de plus en plus dur de choisir de quoi se vêtir. Rien ne lui convenait, et il paraissait évident qu'elle ne pouvait sortir de chez elle sans se sentir à la pointe du bon goût. Elle se devait d'être remarqué pour sa classe naturelle qu'elle mettait en valeur par des habits distingués. Sauf que les beaux vêtements ne se trouvaient pas sous le sabot d'un cheval. Et même si c'était le cas, il lui aurait fallut un cheval. Il fallait débourser de l'argent pour pouvoir se vêtir selon son bon plaisir. Certes, elle aurait certainement pu les dérober, mais c'était indigne de son rang que de se rabaisser à voler une robe ou un t-shirt qui faisait fondre son cœur. Et puis, de toutes façons il fallait joindre aux tissus des babioles brillantes au prix exorbitant. Et là, cela devenait beaucoup plus intéressant. Voler une bijouterie est bien plus excitant que s'introduire dans une magasin de vêtements de luxe, il y a ce côté ancestral de la sécurité et peut-être même une certaine tradition chez les voleurs que de s'attaquer à ces banques de pierres précieuses en plus de l'appât du gain.

Les quartiers du front de mer regorgeaient de boutiques en tout genre, et bien évidemment, il y avait ces joailleries, source du désir de Morgan. Lorsqu'elle dérobait un bijoux, la blonde avait deux possibilités, soit le vendre sur le marché noir, en recel, et ne plus en entendre parler, soit elle prenait le risque de le garder pour elle et de le porter lors de soirée mondaines. Les bagues la faisaient chavirer sans qu'elle sache pourquoi, certains colliers aussi, bien qu'ils soient plus encombrant et qu'elle soit assez précise sur son désir en la matière. La voleuse opérait en général à la nuit tombée, lorsque les côtes de la ville s'endormaient paisiblement et qu'elles n'étaient plus que perturbées par des personnes en état d'alcoolémie, trop saoules pour la distinguer, ou par des travailleurs de nuit qui n'allaient pas risquer leur vie pour un salaire bien bas. Alors oui, quand la jeune blonde avait commencée à multiplier les braquages avec plus ou moins de discrétion, les bijouteries avaient commencée à se méfier, à rester sur leurs gardes, redoublant le personnel chargé de la garde de nuit. Mais il arrivait toujours un instant où leur attention se relâchait.

Quelques jours auparavant, Morgan avait repéré une cible potentiel. En bordure de la plage, elle était assez éloignée des grands axes, pourtant elle conservait une collection tout à fait atypique qui lui avait plu au premier coup d’œil. Il fallait bien avouer qu'elle commençait à avoir le nez pour toutes ces petites pierres précieuses, certes elle ne les évaluait pas avec une grande précision, mais elle se doutait à peut près de combien elle pourrait en tirer. Il y avait bon nombre de ruelles assez étroites qui étaient perpendiculaire à celle sur laquelle donnait le lieu du futur braquage, elle y gara une voiture qui n'était évidemment pas la sienne. Plus le temps passait, et mieux elle arrivait à brouiller les pistes. Grimpant sur le toit de sa voiture, elle réussit à atteindre la goutière du café qui se trouvait juste en face de sa cible. Sans difficultés aucune, elle s'hissa jusqu'au sommet. D'ici elle pouvait observer la boutique si précieuse à ses yeux sans être remarquée ou dérangée, une place de choix. Morgan était bien entendue vêtu de son costume habituel, son sombre nuage, toujours relié à elle, léchait le lampadaire le plus proche à la recherche de la moindre trace d'énergie. Déjà son odeur se répandait dans l'atmosphère, et ce n'était qu'un commencement. De son nid d'aigle, la blonde observait à la jumelle les deux gorilles placés à l'intérieur de la bijouterie et qui tenteraient tant bien que mal de l'arrêter. Vérifiant une dernière fois que son Berreta se trouvait bien à sa hanche tout comme ses quelques lames de poings, elle fit revenir à elle sa vapeur obscure. Cette dernière l'enveloppa, et en même temps qu'elle disparaissait du toit, elle réapparaissait derrière le comptoir précédemment visualisé. Une fois entré, son nuage ne tarda pas à envelopper les quelques sources de lumières présent aux alentours, plongeant dans l'ombre les bijoux placés en exposition. Morgan fit mouche, deux balles furent tirées de son pistolet, chacune d'elle allant se loger dans le poumon droit des armoires à glace. Elle couplait ainsi la douleur au manque d'oxygen, ils allaient mourir lentement, étouffés par leur propre sang. Mais, l'hermine comptait bien se saisir de leur vie avant qu'ils ne fassent leur expérience de noyade. Tout sourire, elle trottina jusqu'à ses futures victimes, les désarmant tour à tour avant de les placer l'une à côté de l'autre. Elle ne prit pas le temps de les observer, déjà l'un d'eux semblait rendre l'âme, il allait falloir agir vite. Se plaçant à califourchon sur celui qui semblait le plus en vie, elle transperça chacune de ses paumes avec une lame respective, l'immobilisant ainsi totalement. Agissant avec une précision et une rapidité chirurgicale, elle coupa la peau sur quinze centimètre au dessus du nombril et jusqu'au sternum. C'était une entaille profonde, mais pas assez pour toucher les organes et les entailles. Savourant les cris de douleurs de sa victime comme on savourerait une mousse au chocolat, Morgan glissa ses mains dans l'abdomen gigantesque, caressant les organes, les détaillants sans les abîmer, tout ce qui relevait de la digestion ne l'intéressait pas outre mesure, mais leur contact était indéniablement agréable. Elle qui n'avait plongée ses poignets alla chercher plus loin, jusque dans le thorax, là où se trouvait le précieux cœur de la victime. L'adrénaline faisait battre son cœur à une vitesse inimaginable, elle se sentait presque en transe. Elle attrapa l'organe cardiaque sans faire de chichi, à deux mains, mais sans le serrer. Elle voulait le sentir battre, elle voulait sentir la vie le quitter. Petit à petit, elle resserra son étreinte, les yeux rivés sur ceux de l'homme impuissant. Ce dernier semblait incapable de sombrer à cause d'un évanouissement, il se savait trop proche de la mort et l'adrénaline faisait effet chez lui aussi. Choqué par le spectacle qui se déroulait sous ses yeux, il semblait devenir insensible à la douleur. Morgan quant à elle était dans un extase proche d'un rapport sexuel qui aboutissait. Ses doigts s'enfonçait sur sa prise, dont le rythme accélérait. Seulement à chaque fois qu'il se dégonflait, elle le serrait un peu plus. Il devint rapidement impossible pour lui de battre. Lorsqu'elle sentit la vie l'abandonner, elle tira dessus, et sans difficultés, elle le sortit de la cage thoracique. Quelques réflexes primaires le faisaient battre encore, alors que la blonde l'observait, posé dans la paume de sa main. Avant qu'il devienne incapable de bouger, elle mordit à pleine dents dedans. Dieu que c'était bon. A califourchon sur le torse ouvert en deux, Morgan, paré de son costume et de son masque organique savourait le coeur encore chaud, sa mâchoire inférieur et une grande partie de son costume étaient couvert de liquide sanglant. Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Elle aurait certainement du se jeter sur les bijoux exposés, mais elle avait, semble-t-il, tout son temps, alors pourquoi se presser ? Pourquoi se stresser ? Elle savourait là un met exquis tandis que son nuage se substantais des dernières sources de chaleur qui émanait du cadavre déchiqueté.
AVENGEDINCHAINS
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 4 Nov 2016 - 16:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Susan dut patienter un bon moment, son chocolat chaud se vidant petit à petit. La boisson était bonne, ça lui faisait chaud au coeur et aux mains. Si elle devait attendre trop longtemps, elle n’hésiterait pas à en prendre un second. C’était dans ses petites habitudes de récupérer quelque chose de chaud et sucré lorsque le froid commençait à s’installer en ville. De cette façon, elle restait éveillée, en alerte, et n’était pas tétanisée par l’air frais.

Elle écoutait tout ce qui passait à portée de son oreille : des ragots, des histoires personnelles, plein de choses pas importantes qu’elle n’avait aucun intérêt à retenir. Elle écoutait aussi les chats qui se promenaient dans le quartier, et cet ensemble de sons lui permettait de se faire une représentation mentale de chaque bâtiment qui l’entourait, ainsi que des rues alentours. Elle ne désespérait pas de travailler son don pour préciser ces visions là, de s’entraîner pour pouvoir mieux se repérer dans son environnement.

Malgré ses capacités impressionnantes, Susan était un peu anxieuse vis à vis de sa mission de ce soir. La dernière fois qu’elle avait patiemment attendu que le braqueur vienne braquer, elle avait pris une balle dans le lard au passage. Et avait perdu quelques parts de pizza. Deux drames impardonnables, bien que les vilains se soient effectivement retrouvés derrière les barreaux.
Cette fois-ci, qu’allait-elle affronter ? Il semblait que la voleuse agissait seule, en tout cas elle s’en vantait sans s’exprimer : On la voyait aux caméras, et elle ne semblait pas empêcher les gens de parler d’elle sur le net. Les discours étaient parfois si fervents que ça partait dans le n’importe quoi.
Du n’importe quoi qui n’était pas rassurant pour la mutante. Ca parlait de mutilations et de cannibalisme, et là, elle avait bien l’impression que les internautes s’en donnaient à coeur joie pour créer une sorte de légende urbaine pour faire peur aux riverains.

Elle avait presque terminé son chocolat chaud lorsqu’un son attira son attention. D’une traite, elle dut vider la boisson et leva la tête. Quelqu’un ou quelque chose s’était hissé sur le toit. La mutante avait entendu la gouttière grincer, puis le son rythmé des pas quelque part au dessus de sa tête. En alerte, elle s’était levée pour voir qui était là, mais la silhouette s’était volatilisée entre temps. Est-ce qu’elle avait rêvé, à force d’attendre qu’il se passe quelque chose ?
Un véhicule klaxonna non loin de là, attirant son attention et brisant malheureusement sa concentration. Elle devait s’y retrouver, trier ce qui arrivait à son oreille et agir.

Elias, appelle les secours et la police, vite.

Elle s’était saisie de son téléphone et avait donné les instructions à son partenaire décédé. Il pouvait s’occuper de ça pendant qu’elle allait à l’action. Les lumières s’étaient éteintes dans la joaillerie. Voilà qui craignait vraiment. Elle se concentra pour entendre ce qui s’y passait, et ne fut hélas pas déçue du voyage. C’était à glacer le sang.
En une seconde, et avec le son d’une détonation, elle se téléporta dans la boutique braquée. Elle avait le désagréable sentiment d’être arrivée trop tard. Deux hommes étaient à terre : à la façon d’une chauve souris, elle sentait leurs silhouettes au sol, et elle sentait aussi la femme qui s’affairait au dessus de l’un deux, dans un spectacle macabre que la mutante était heureuse de ne pas voir.

Soucieuse de ne pas laisser à la criminelle le temps de réagir, Susan généra une puissante onde de choc pour la faire décoller du sol, et avec un peu de chance l’assommer contre quelque chose ? Enfin, au niveau où elle en était, et avec une personne aussi dangereuse, elle avait intérêt à ce que la blonde soit blessée.

T’as pas intérêt à bouger !

Fit Susan en générant sa voix depuis une fausse position, pour brouiller les pistes quand à l’endroit où elle se trouvait réellement. La criminelle ne pouvait pas savoir, à moins qu’elle ne voie très bien dans le noir. Et dans le pire des cas, Susan pouvait toujours faire croire qu’elles étaient deux.
Elle ne s’arrêtait pas là, puisqu’elle commençait à émettre un son, une sorte de vibration qui endormait petit à petit les sens de ceux qui l’entendaient. Avec un peu de chance, si Black Ermine écoutait jusqu’au bout, elle réussirait à l’endormir sans qu’il y aie plus de danger. Mais pour le moment, elle ne ressentirait probablement qu’un engourdissement. La jeune héroïne était donc prête à réagir en cas d’assaut, tendue et aux aguets.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 4 Nov 2016 - 17:52 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur

Susan & Morgan

People In The Shadow


Tout se déroulait comme sur des roulettes. Du moins jusqu'à ce que cette maudite rabat-joie s'invite à la fête. Les gens se croyaient tout permis de nos jours. Morgan partageait un moment intime avec deux personnes charmante et il fallait qu'elle s'invite à la fête sans même en demander la permission. Elle était apparut devant elle dans une détonations, comme les magiciens qui apparaissaient dans des nuages de fumée. Elle semblait avoir la ferme intention de faire cesser ses ébats avec ses victimes, chose qui n'était pas vraiment pour lui plaire. Immédiatement, son nuage s'était désintéressé du cadavre pour se concentrer sur la nouvelle source de problèmes. Elle ne tarda d'ailleurs pas à lui en causer. Une onde de choc la fit sortir de sa position tendancieuse, l'envoyant choir dans la vitrine. Ce fut finalement la grille qui arrêta sa course après qu'elle eut traversée la vitre. Heureusement pour elle, son ombre avait su encaisser une partie des ondes qui l'avaient repoussées, c'était en soit un bon point. Même si elle subissait des coups, elle en rendrait avec une force supérieur. Les oreilles de Morgan sifflaient, elle avait des bouts de verre planté un peu partout dans son costume, et demain, elle aurait à coup sur quelques bleus.

Qui pouvait être assez bête pour la défier alors qu'elle se trouvait en plein festin. Dans un état second, il semblait évident qu'elle n'allait pas maîtriser ses coups. La jeune femme qui lui adressait la parole à travers un nuage sonore de bourdonnement allait finir en charpie, un vrai steack haché qu'elle se ferait un plaisir de déguster. Pourtant, Morgan sentait le désir irrépressible de dormir. La voix qui lui adressait la parole avait quelque chose de soporifique. Décidément, ça commençait à devenir une habitude de tomber sur des gens aussi peu communs qu'elle pendant ses cambriolages. Le son qu'elle émettait ne provenait étonnement pas de la position à laquelle elle se trouvait, mais il s'agissait sans doute là d'un vertige causé par le choc. Quoi qu'il en soit, il fallait en finir avec sa petite chansonnette. Sous l'impulsion de l'esprit de Morgan, quatre socles qui contenaient les bijoux se soulevèrent dans les airs, arrachés à leur socle, ils furent tous envoyé en même temps dans la direction de celle qui avait osé interrompre son dîner. Mais il ne s’agissait là que d'une diversion, pendant ce temps, le cerveau de la blonde s'activait pour soulever le comptoir, situé dans le dos de son adversaire, dont la masse était bien plus importante et nécessitait donc un investissement particulier. Mais au bout du compte il fut envoyé à son tour sur celle qui pensait se cacher dans l'ombre.

Jet de dé I
Réussite : Les portes-bijoux atteignent Susan et lui font perdre sa concentration.
Echec : Susan esquive les portes bijoux.

Jet de dé II
Réussite : Le comptoir heurte Susan dans son dos.
Echec : Susan esquive le comptoir

Voilà qui était mieux, avec ça au moins elle arrêterait de chanter sa berceuse. Retrouvant ses esprits, Morgan se releva. Elle n'est pas très contente. Ah ça non mon précieux mon trésor, pas contente du tout. Le sang battait fort dans ses tempes. Elle se voyait déjà arracher chacune des côtes de sa victime. Lui enlever tous les organes dont elle n'avait pas immédiatement besoin pour la garder assez de temps en vie. Arrachant ses lames des mains désormais froides du cadavre du garde, elle se dirigea vers l'inconnue. Cette fois, elle n'était pas toute contente, elle ne sautillait pas et ne rigolait pas. On ne s'en prenait pas à elle sans en subir les conséquences. S'accroupissant à côté d'elle, la voleuse lui attrapa la tête par les cheveux pour la fixer de ses yeux glaciales. "Alors dis moi ma grande, tu tiens plus à des doigts ou à ta langue ?" Lâcha-t-elle froidement en laissant courir la pointe de son couteau karambit sur les joues de sa future victime.
AVENGEDINCHAINS
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 4 Nov 2016 - 17:52 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6603
ϟ Nombre de Messages RP : 6197
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6603
ϟ Nombre de Messages RP : 6197
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Morgan Schwarz' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
People In The Shadow 607338Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
People In The Shadow 576808Russite
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 4 Nov 2016 - 18:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Plus Susan voyait ce qu’il s’était passé ici, dans l’obscurité, plus elle sentait son estomac se retourner. Rien n’était précis, il faisait trop sombre pour ça, mais il y avait du sang, beaucoup de sang. L’un des gardes avait été éventré, et la mutante s’efforçait de repousser sa peur et son dégoût pour se concentrer sur ce qu’elle était en train de faire.
Incapaciter cette cinglée, la faire arrêter le plus vite possible, et l’enfermer quelque part d’où elle ne pourrait plus jamais sortir.
Sa réputation n’était pas surfaite, de toute évidence. Susan craignait s’être fourrée dans son affaire la plus dangereuse. Elle devait faire de son mieux, et cette fois c’était non seulement pour le bien commun, mais aussi pour préserver sa propre vie.

Pour mieux faire, elle avait fermé les yeux : Les images des corps gisant sans vie la hantaient moins de cette façon, et elle serait moins distraite par des détails sans importance. Tout ce qui occupait son esprit maintenant, c’était le son et les secrets qu’il pouvait lui révéler. Elle attendait de pied ferme la moindre forme d’attaque contre elle venant de la criminelle.

Attentive, elle ne l’avait visiblement pas été assez. Son instinct et son oreille hors norme surent la prévenir à temps des projectiles qui fusaient vers elle, et elle put les éviter sans souci, d’une pirouette habile qui ne brisa pas sa concentration. Ce devait être une sorte de télékinésie, puisqu’elle les avait senti se soulever d’eux mêmes, sans aucune autre intervention. Encore une chose qui allait lui compliquer la tâche.

Seulement, trop préoccupée par l’onde soporifique qu’elle utilisait sur la criminelle, elle n’avait pas réagi à temps pour le gros de l’assaut. Tentant de se jeter sur le côté, elle ne fut pas assez rapide et le mobilier la heurta brutalement. Elle eut le souffle coupé, puis accompagna le mouvement du lourd comptoir avant de finir sa course au sol. Sa tête lui tournait, elle n’avait rien de cassé, mais son dos meurtri exprimait son mécontentement de façon plus que désagréable. Elle n’était pas encore sortie de son état de choc lorsqu’on la saisit à pleine main par les cheveux pour lui relever la tête. Elle grogna, plus par réflèxe qu’autre chose, lorsque la vision de son adversaire lui fut imposée. Autant dire qu’elle n’y voyait pas grand chose, puisque son visage était couvert d’un flou brumeux. Elle ne pouvait que faire tourner son imagination, et s’efforcer de refouler la panique qui s’emparait d’elle. Son coeur battait déjà plus vite, plus fort, et ses yeux semblaient chercher quelque chose, sans savoir où s’arrêter, puisqu’il n’y avait pas de visage face à elle.

Pas les cheveux !

Gronda-t-elle, avec un air plus confus que furieux. La peur se lisait trop facilement dans son regard.
Elle mit quelques secondes à reprendre ses esprits. Sentir la pointe d’un couteau aiguisé et glacé contre sa peau aidait franchement. Le son de la voix de la psychopathe, aussi. Si elle s’en sortait vivante, elle connaîtrait au moins ça. Puis elle fronça les sourcils. Avec le son, elle arrivait à percevoir une image 3D approximative de son visage. Elle sentait aussi le sang qui coulait de son menton. Elle était quelque part entre la terreur, l’urgence et le pragmatisme : Ce petit instant privilégié lui avait permis d’avoir des informations cruciales, à condition qu’elle y survive.

De toute façon, l’arrogance de la criminelle l’avait poussée à ne pas tuer Susan immédiatement, et c’était probablement grâce à ça qu’elle se téléporta, dans un claquement sonore, pour échapper à son emprise. Une épaisse brume noire avait essayé de l’entourer, et elle avait jugé bon de s’en échapper aussi vite que possible. C'était certainement un pouvoir, de quelque sorte que ce soit, que la criminelle maitrisait. Quels étaient ses effets ? Pouvait-elle lutter contre ça ? Beaucoup de questions qui lui hantaient l'esprit, mais une chose était sure : elle devait s'en éloigner. De fait, elle s’était téléportée plus loin mais peinait à se relever. Le choc avait été rude. Ne sachant que faire pour se défendre, elle se traîna derrière un meuble et mena un assaut bien plus barbare contre la blonde : Elle généra des infrasons directement dans sa boîte crânienne. De cette façon, la criminelle ne pouvait pas y échapper et ne pouvait que subir la douleur fulgurante qui saisissait ses tympans.

Elle devait tenir le plus longtemps possible. Il fallait que la police arrive, les secours, d’autres héros, n’importe quoi qui pouvait l’aider à arrêter cette forcenée !
Cherchant à la distraire pour gagner du temps, elle généra le son d’une voix à la porte principale de la pièce, une voix d’homme, comme s’il venait d’entrer dans la pièce et surprenait le désordre ambiant.

Il se passe quoi ici ?!

Haletante, Susan espérait bien incapaciter Black Ermine avec ses infrasons, au moins temporairement, et si ça ne suffisait pas, la distraire efficacement.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 4 Nov 2016 - 20:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur

Susan & Morgan

People In The Shadow


C'est qu'elle faisais moins la maline maintenant. Elle semblait clairement en position de faiblesse. C'est pas puisqu'on se coupe les cheveux court qu'on s'évite se genre de désagrément. Morgan, elle, préférait les garder longs, en tresse, c'était bien plus distingué qu'une petite touffe. Elle ne semblait pas particulièrement contente la brune qui se trouvait à ses pieds, sans doute que la poigne de fer ne la mettait pas dans ses meilleurs disposition. Le fait est qu'elle n'avait pas répondu à sa question et qu'il était nécessaire qu'elle le fasse si elle ne voulait pas perdre autre chose. Mais, alors que la blonde s'apprêtait à la délester de sa langue et de ses doigts, elle disparut tout bonnement.

Elle réapparut quelques mètres plus loin, au milieu de la pièce. C'est qu'elle était tenace. A peine-fut-elle de nouveau dans son champ de vision qu'une violente douleur se saisit de son crâne. Comme si une balle de golfe rebondissait partout dans sa boîte crânienne et qu'elle ne perdait pas son inertie. La douleur la paralysait, elle troublait tous ses sens, rien n'y échappait, que ce soit la vue, l'ouïe ou même la notion d'espace. La douleur s'arrêta comme elle était apparut. A la porte d'entrée, une voix se faisait entendre, celle d'un homme. Sans doute avait il été interpellé par les coups de feu et la casse alentour. Peu lui importait, il pouvait bien se ramener, Morgan se serait fait un plaisir de lui régler son compte. Mais pour l'instant, celle qui focalisait toute son attention, n'est autre qu'une intruse aux curieux pouvoirs. Un genoux à terre, Morgan fixa son interlocutrice, son ombre ne tarda pas à l'envelopper et elle réapparut dans la foulée dans le dos de son adversaire.

Le pied droit de Morgan vint s'écraser sur l'arrière du genoux de l'inconnue, l'obligeant à le plier. A présent elle était parfaitement à ta portée. "Tu crois sans doute pouvoir t'enfuir en te cachant dans l'ombre, dans la nuit, le seul problème pour toi, c'est que je suis l'ombre, je suis la nuit. Où que tu ailles, je te retrouverai. Je te traquerai." Sans plus s'exprimer, elle attrapa la jambe qu'elle avait meurtri au niveau de la cheville. N'usant qu'une partie de sa force surhumaine, elle envoya la jeune femme contre le mur qui se trouvait derrière elle et sur lequel elle s'écrasa. Prenant tout son temps, elle sortit de nouveau sa lame préférée, dans son autre main, son Berreta s'était glissé, prêt à la menacer, à la moindre tentative de réplique. "J'attend toujours ma réponse, langue ou doigts ?" Le sang avait à présent séché, si ce n'est un dernier filet, mais ce dernier provenait du haut de son crâne, sans doute une coupure. Son nuage se jeta comme un mort de faim, cherchant à absorber la moindre chaleur qui s'échapperait de celle qui était à terre. "Je dois t'avouer que tu es moins costaud que celui a qui j'ai eu affaire la dernière fois. C'est décevant."
AVENGEDINCHAINS
[/quote]
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 4 Nov 2016 - 21:56 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Quitter son adversaire de vue avait été la pire erreur de Susan. Elle avait cru en vain que sa petite diversion aurait de l’effet, mais non. Ca en aurait probablement eu sur une personne logique et raisonnable, mais celle ci était complètement folle. Elle n’avait même pas cillé lorsque la fausse voix avait retenti à l’autre bout de la pièce. Cette diversion avait mis en pause les infrasons de la mutante, et elle ne pouvait s’en prendre qu’à elle même lorsque son opposante disparut inexplicablement dans l’ombre pour réapparaître derrière elle.

Elle laissa échapper un cri de surprise lorsque le pied de la criminelle frappa sa jambe pour la clouer au sol. Susan se sentait complètement cuite. Elle craignait pour ses jours, et même pour ses minutes, à la vitesse à laquelle ça allait. Son adversaire eut recours à un discours du genre méchant de film cliché, ce qui réussit à lui faire esquisser un sourire, même si le fond de ses paroles était tout à fait funeste. Elle pouvait effectivement réapparaître derrière elle et frapper sans prévenir, ce qui était quand même un gros avantage pour elle.

Susan n’eut pas vraiment le temps d’y réfléchir plus en profondeur, la super-vilaine avait saisi sa cheville et s’en était servi pour l’envoyer promener contre un mur. Pleine de bons réflèxes, la mutante avait protégé sa tête en se recroquevillant, mais le choc lui avait encore une fois coupé le souffle, et elle était sonnée. La douleur dans son dos se faisait plus intense, et elle ne serait probablement pas belle à voir si elle s’en sortait. Déjà, le goût du sang envahissait sa bouche : elle s’était certainement mordue la joue dans la procédure.

Elle ferma les yeux, s’efforçant de reprendre ses esprits et le contrôle sur son corps meurtri, alors qu’on la menaçait d’un couteau. Et encore cette question. La langue, ou les doigts ? A bien y réfléchir, les deux étaient handicapants pour sa vie conjugale. Elle plissa les yeux et répondit :

Tu préfères pas me couper les cheveux ? Je dois faire les pointes…

Donc elle en avait déjà affronté d’autres ? Voilà qui était plus intéressant. Est-ce qu’elle avait gagné, ou est-ce qu’elle n’osait pas dire qu’elle avait du fuir ? Elle fit mine d’être intéressée, ça lui faisait gagner du temps, le temps de regagner quelques forces…

Ah ouais ? C’était qui ?

Mais la tâche fut rendue difficile par l’épaisse brume noire qui vint couvrir la mutante. Elle ne s’y était pas attendue, et ça puait franchement la mort là dedans. Elle toussa et conclut qu’elle devait absolument sortir de là si elle ne voulait pas vomir sur le champ. Vomir, et probablement mourir juste après. Ce qui n’était bien entendu pas du tout du tout dans ses projets.

Elle avait vécu beaucoup de crasses depuis son arrivée à Star City, et si ça lui avait apporté des choses, outre les traumatismes, c’était une certaine capacité à réagir dans les situations de panique. Une capacité à s’en sortir vivante jusque là.
Aussi, elle se téléporta vers l’autre bout de la pièce, là où se trouvait la porte de sortie, et fit volte face vers la criminelle pour lui offrir une nouvelle dose d’infrasons, sans quoi elle se ferait surement dégommer dans l’instant qui suivrait. Sans quitter des yeux celle qui disait être l’ombre et la nuit, sans cesser de l’assaillir avec ses ondes dévastatrices, Susan se hissa sur ses pieds et recula jusqu’à pouvoir saisir la poignée de la porte. Aussi longtemps qu’elle put, elle garda le contact visuel pour prolonger l’effet de son pouvoir, et enfin elle ferma la porte derrière elle.

Ses sens et sa logique lui indiquèrent qu’elle pourrait très certainement sortir d’ici par la porte arrière. Elle aurait encore deux portes à passer pour arriver là. Elle alluma la lumière du couloir et analysa ses possibilités.
Décidée à brouiller les pistes avec tout ce qu’elle avait à disposition, elle se précipitait déjà vers une autre pièce et avait ôté son bonnet, qu’elle secoua frénétiquement dans le couloir. Pourquoi donc ? Eh bien un véritable torrent de petits lapins blancs s’en échappa, si bien qu’il serait pratiquement impossible de traverser la pièce sans trébucher dessus ! Voilà un chapeau de magicien qui faisait bien son travail. Il devait maintenant y en avoir une vingtaine qui sautillaient dans tous les sens, et Susan se téléporta tout bonnement derrière la porte suivante, pour ne pas avoir à en forcer le verrou, laissant tous les lapins derrière elle.

Elle alluma la lumière encore une fois, par mesure de sécurité. Tous les interrupteurs y passèrent, et elle se dirigea sans plus attendre vers la pièce suivante.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 4 Nov 2016 - 23:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur

Susan & Morgan

People In The Shadow




Voilà qui devenait diablement intéressant. La jeune femme semblait terrorisée. Morgan pouvait sentir d'ici sa peur, elle suait à grosse goutte, ses pupilles s'écarquillaient, son rythme cardiaque s'accélérait, sa façon de respirer devenait plus saccadée. Elle le sentait, elle la tenait entre ses griffes. Tout comme le pauvre type qu'elle avait massacré, elle tenait son coeur au creux de ses mains et allait petit à petit resserrer son étreinte à son égard. De nouveau, l'inconnue se téléporta. C'était à peine prévisible, elle ne se serait certainement pas laissée amputer aussi finalement, c'est sans doute ce qui rendait cet acte aussi piquant et plaisant, la résistance de la victime qui au final perdra, quoi qu'il arrive cette partie de son corps.

Ce qui était pratique dans la téléportation de la jeune femme, c'était qu'elle s'opérait instantanément, mais la contrepartie était qu'elle signalait son arrivée par un bruit qui ne passait pas inaperçue et que l'on repérait rapidement. A peine la blonde eut-elle tournée la tête pour connaître la nouvelle position de sa future victime que cette dernière fit de nouveau raisonner des sons tellement grave qu'ils causaient une douleur intense au crâne de Morgan et qu'il devenait impossible de se mouvoir, comme paralysé par la douleur. Cependant, il était toujours possible d'observer. Et ce que vit la voleuse lui arracha un rictus mauvais entre deux grimaces. Elle prenait la poudre d'escampette, elle fuyait. A peine eut-elle fermée la porte que la douleur s'arrêta. Sans perdre de temps à reprendre son souffle, elle se "téléporta" à son tour à la porte. L'ouvrant avec violence. Quelle mauvaise idée. La lumière du couloir eu tôt fait de l'aveugler. Mais la tueuse était pleine de ressource. Son nuage se dirigea immédiatement vers les néons qui éclairaient la zone, indiquant ainsi leur position, Morgan n'eu plus qu'à tirer une balle en direction de chacun d'eux, replongeant la zone dans le noir. Elle perdait du temps avec des broutilles, mais tirer ainsi au travers de son nuage ne faisait que la renforcer, c'était en soit un mal pour un bien.

"Est-ce que tu te caches ?" Cria-t-elle à l'attention de la fuyarde. "Reviens ma chérie c'est l'heure de te couper les ongles !" Hurla-t-elle dans un fou rire glaciale. La blonde entendit comme seule réponse des bruits intrigants qui provenait d'une pièce à sa gauche. Sans chercher à comprendre, elle explosa la porte d'un coup de pied, cette dernière tomba avec violence sur quelques lapins les écrabouillant dans un bruit de purée adorable. Cette soirée tournait décidément à l’idylle. "Arrête de faire l'enfant ma chérie, j'ai fait du lapin pour ce soir !" Certes, elle indiquait sa position à l'ennemi, mais au moins, elle savait qu'elle était sur la bonne voie. Les lumières allumées, pareil à des cailloux de petit poucet lui indiquait la route à suivre. Sa proie se trouvait de l'autre côté du mur, elle le sentait, elle le savait.

Mogan aurait pu tout simplement détruire la porte entrer et lui faire sa fête, mais elle était d'humeur joueuse et son souci de la théâtralité primait sur sa volonté de vengeance. Avec la crosse de son arme de poing, elle fit un troue dans la porte, pas assez gros pour y passer la tête, mais assez grand pour que, lorsqu'on s'y colle on voit tout ce qui se trouve à l'intérieur et que tout ce qui se trouve à l'intérieur nous voit. Elle posa alors deux yeux déments sur sa proie, un sourire carnassier sur les lèvres dévoilaient ses dents avide de sang. Se reculant, elle disparue de nouveau dans l'obscurité. Elle prit un élan inutile, défonçant la porte avec son corps plutôt qu'avec ses poings, et se retrouva au beau milieu de la pièce, immédiatement suivie de son obscure nuage qui n'augurait rien de bon pour la pauvre brune. "Trouvée..."
AVENGEDINCHAINS
[/quote][/quote]
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 5 Nov 2016 - 0:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Susan tournait en rond comme un lion en cage. Enfin, plutôt comme un lapin en cage, sur le pointe de se faire dévorer. Elle devait à tout prix éviter le contact avec cette fille démente qui avait une force surhumaine, sans quoi elle ne ferait qu’une bouchée d’elle. Et dans sa situation, avec les tendances de la criminelle, l’expression risquait de prendre tout son sens.

Elle devait gagner du temps, tenir jusqu’à l’arrivée des autorités, et elle l’espérait, d’autres Supers compétents. Maintenant, elle savait de quoi Black Ermine était capable, et c’était effrayant. Elle s’efforçait d’inspirer et d’expirer à un rythme régulier pour se calmer. Elle s’était mise dans un pétrin pas possible. Tout ça la dépassait complètement. Lutter contre le crime était une chose, mais lutter contre un tueur sanguinaire, c’était une autre affaire. Elle même ne pouvait pas se résoudre au meurtre. Impossible.

Son oreille lui rapportait avec bien trop de détail l’avancée de la blonde. Elle entendait chacun de ses pas et les localisait dans la bâtisse sans le moindre souci. Elle grimaça en entendant de pauvres lapins se faire écraser. Ils n’avaient rien demandé. Puis enfin, la porte qui menait à elle fut frappée.
Susan fit volte face, pour se trouver face au regard fou de sa poursuivante. Aussi fou que les cris, ou son rire, qui avaient ponctué sa progression. Elle serra les dents, défiant la criminelle du regard, avant de reculer brutalement pour s’éloigner d’elle lorsqu’elle enfonça la porte sans ménagement. Elle se trouvait dos au mur.
Elle se faisait violence pour avoir l’air de se contrôler, de maîtriser à peu près la situation, mais elle était morte de trouille à l’intérieur.

Si jamais, je préfère les doigts en premier.

Elle imaginait la procédure douloureuse, mais probablement moins désagréable que de perdre sa langue, en finalité.

C’était qui, l’autre costaud ? J’aimerais bien lui demander quelques conseils…

Elle insistait. S’il était encore en vie, peut être qu’elle pourrait lui soutirer quelques informations, ou tout du moins de vrais conseils. Du genre, pour protéger sa vie. Elle en profitait aussi pour chercher la discussion et retarder la fatalité. Pour économiser son énergie, aussi. Elle se forçait à respirer profondément pour recharger ses batteries plus vite, mais ses muscles étaient endoloris. L’utilisation intensive de ses pouvoirs l’usait considérablement, il lui fallait du temps si elle ne voulait pas claquer en cours de route.

Ceci dit, elle était prête à disparaître pour se téléporter plus loin. Elle emmagasinait de l’énergie pour être capable de réapparaître dehors, dans la rue, si la criminelle décidait de l’attaquer maintenant. Son ouïe saurait probablement l’avertir à temps, et si elle était assez chanceuse, la criminelle n’aurait donc pas le temps de la toucher.
En tout cas, si elle devait se téléporter dans la rue, elle serait bien plus difficile à retrouver.

Enfin, tout ça n’était qu’hypothétique. Elle était prête à réagir, mais continuait de gagner du temps. En quelques sortes.

Tu préfères pas aller finir ton quatre heure ? Parce que perso, j’vais vraiment avoir besoin de mes doigts, en fait. Et de ma langue aussi. Et puis après si t’as encore faim j’te paie une pizza. Par contre y’aura pas de morceaux de garde de nuit dessus, navrée.

Elle haussa un sourcil. Elle était nerveuse, mais ne manquait pas de piquant lorsqu’il s’agissait de discutailler avec l’ennemi. Surtout si ça impliquait d’essayer de sauver sa peau. Après tout, elle avait déjà discuté avec des créatures bien plus dangereuses et en était sortie vivante...
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 5 Nov 2016 - 1:47 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur

Susan & Morgan

People In The Shadow




Voilà qui était bien plaisant. Morgan se trouvait en pleine possession de ses moyens, face à une proie qui semblait s'épuiser. C'était un pur plaisir que de la savoir à sa merci après toute la peine qu'elle lui avait causé. Elle avait l'impression d'avoir accomplie un bon travail et d'être enfin récompensée. Bien qu'elle ne connaisse pas réellement la notion de travail. Dans ses conditions, il était évident qu'elle allait savourer l'instant présent. Sortant de son paquet une cigarette en bien mauvais état, elle alluma la clope tordue dans la foulée. Cela devenait une habitude bien regrettable que de se retrouver avec du tabac plié dans tout les sens. Il fallait avouer que Morgan se faisait malmener. Petit à petit elle sentait monter en elle ce qui semblait être les conséquences des attaques précédentes de son adversaire. La nausée pointait le bout de son nez tout comme une violente migraine.

Elle qui se faisait une joie de mettre en pièce la brune sentait petit à petit l'énervement repointer le bout de son nez. Les maux de tête était tout ce qu'il y avait de plus désagréable. D'ailleurs, elle n'avait même plus envie de sa cigarette, elle lança donc cette dernière dans le tas de lapin apeurés derrière elle. "J'espère que tu es fière de toi, maintenant je suis malade. Pour la peine ce sera les deux." Lâcha-t-elle en s'avançant d'un pas déterminé vers celle qu'elle s’apprêtait à découper en fines rondelles pour son dessert. "Tu as vraiment cru que tu pourrais me faire changer d'avis ? Maintenant ils sont froid, et la viande froide c'est vraiment pas bon, dommage que tu ne vives pas assez longtemps pour l'apprendre." Lâcha-t-elle en se lançant sur elle, un couteau bowie en main.

Jet de dé I
Réussite : Morgan réussit à planter son couteau dans la cuisse de Susan avant qu'elle ne se téléporte.
Echec : Susan s'échappe à temps.

Morgan était fière d'elle, elle avait réussit à harponner sa cible avec succès. Mais alors qu'elle croyait le plus gros du travail accomplis, sa cible se volatilisa de nouveau. Décidément son plat lui glissait entre les doigts à chaque fois qu'elle pensait la tenir. La blonde n'avait plus envie de bijoux, ce qu'elle voulait à présent, c'était ce jouet qui lui échappait et qui était bien trop excitant pour le laisser s'en aller avec l'une de ses lames favorites. Seulement voilà, comment savoir où elle était passée cette fois-ci ? Se déplaçant dans la première salle qu'elle avait visitée et où gisait les corps, elle se mit à réfléchir tout en ramassant quelques bijoux qui avaient survécus. *Réfléchis Morgan, si tu étais douée d'un minimum de conscience et de volonté de servir autrui, qu'est ce que tu ferais ?* En voilà une question compliquée. Dans une situation compliquée où elle serait dos au mur, la meilleur chose à faire était sans doute d'appeler des renforts. Allait-elle appeler les forces de l'ordre compétentes ? A moins qu'elle aille jusqu'à contacter un de ses copains en slip et collants pour tenter de lui botter les fesses. Morgan n'était plus tout à fait en forme, elle s'était pris quelques coups violents et cette migraine couplée à ses maux de ventre ne la mettait pas dans les meilleurs dispositions pour combattre un super gentil et demi.

Morgan souleva le rideau de fer comme s'il avait été fait de soie. Quelle ne fut pas sa surprise de retrouver de l'autre côté de la rue celle qu'elle désirait couper en morceau. "Tu m'attendais ? C'est trop gentil ! Tu sais, finalement je n'ai pas si faim que ça. Alors je vais te donner une dernière chance de détaller comme un lapin qui boîte qu'est ce que tu en dis ? De toutes façons je suis sur qu'on se reverra assez vite." Au loin résonnait les sirènes de police, de toutes évidence la voleuse allait avoir droit au menu fretin pour sortir d'ici. En soit ce n'était pas un problème, mais couplé aux pouvoirs sonores de son adversaire et d'un possible arrivant, ce n'était pas ce qu'il y avait de plus plaisant. Elle craignait notamment que les ondes singulières soit capable d'affecter la santé de son nuage et de le perturber, mieux valait ne pas trop s'attarder. Dans ces conditions, Morgan leva sa main dans la direction de la jeune femme, à l'aide de sa télékinésie, elle en extirpa doucement la lame qui ne tarda pas à reprendre sa place au près de ses copines. Le tout avec un sourire de remerciement presque amicale de la part de l'hermine.
AVENGEDINCHAINS
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 5 Nov 2016 - 1:47 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6603
ϟ Nombre de Messages RP : 6197
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6603
ϟ Nombre de Messages RP : 6197
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Morgan Schwarz' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
People In The Shadow 576808Russite
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 5 Nov 2016 - 11:54 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Visiblement, essayer d’amadouer la voleuse était inutile. Elle observa avec la plus grand attention le moindre mouvement de celle-ci. Elle prenait son temps, et ça arrangeait bien la mutante, qui en profitait pour reprendre son souffle, bien que son coeur peine à se calmer, serré par l’angoisse. Il était évident que la blonde la dominait : la force physique était de son côté. Elle était aussi plus grande. Et surtout, elle n’avait pas peur de blesser ou de tuer, c’était même son objectif.

Susan fut quelque peu surprise de voir la criminelle jeter sa cigarette sans même la fumer. Ca n’était pas une bonne nouvelle. Enfin, c’était probablement signe d’une bonne et d’une mauvaise nouvelle : Elle lui avouait subir le contrecoup de leur petit combat. Mais elle voulait s’en venger. Evidemment.
Lorsqu’elle fit quelques pas en avant, la mutante se tassa un peu plus sur ses positions, mais elle ne pouvait pas reculer, elle était déjà dos au mur, et ne pouvait certainement pas fusionner avec. Plus tendue que jamais, elle s’efforçait d’ignorer les promesses de mort imminente et douloureuse pour se concentrer sur l’instant où elle devrait disparaître.

Comme… Maintenant. Epuisée par sa lutte et son corps qui ne suivait plus, Susan avait tardé à se servir de son pouvoir, et n’avait qu’à peine réalisé ce qu’il venait de se passer.

Comme d’habitude, elle avait disparu dans un grand bruit, et était réapparue dans la rue où elle buvait son chocolat chaud un peu plus tôt. Ceci-dit, elle n’arrivait pas là toute seule : elle avait ramené un souvenir particulièrement déplaisant avec elle, qui lui arracha un cri de douleur. Un couteau logé dans la cuisse, elle posa un genou à terre et fut prise de panique. Il n’y avait personne dans la rue, mais elle entendait les secours venir au loin. Trop loin pour le moment, mais ils seraient là d’ici quelques petites minutes.
Elle était dans un sale état et avait bien compris que même si la rue avait été bondée, ça n’empêcherait pas la voleuse de venir l’achever avec grand plaisir. Elle n’avait plus qu’à espérer que les séquelles de ses pouvoirs s’aggraveraient ou la décourageraient. Qu’elle puisse s’enfuir. Mais d’abord, elle devait se remettre debout, et ça n’était pas une mince affaire, faible comme elle était.
Elle sursauta en entendant le rideau de fer de la bijouterie se lever. Se retournant prestement, elle faisait encore une fois face à cette criminelle à la force surhumaine et au comportement incompréhensible. Incompréhensible, qui cette fois-ci allait dans le sens de la mutante. Plus ou moins. Susan ne lui faisait pas confiance, elle n’avait aucune raison de la croire. Qu’est ce qui lui disait qu’elle n’allait pas juste la suivre et attendre qu’elle ne s’effondre quelque part pour la mettre en pièce ? Elle aurait nettement préféré la garder ici un peu plus longtemps dans l’espoir que quelqu’un parvienne à l’arrêter.
La criminelle voulait certainement humilier sa victime en la laissant partir comme un animal blessé, avec son échec sur le dos. Ou bien elle n’était plus en état de combattre efficacement, et remettait la partie à plus tard ? Susan hésitait, mais sa réflexion fut interrompue par le couteau qui prenait son temps pour sortir de lui même de son logement. Elle laissa échapper un râle de douleur, à défaut d’offrir un cri à son adversaire. Elle avait de nouveau plié le genou, et plaquait une main sur la plaie pour freiner l’écoulement de son propre sang.

Trop sympa… J’t’appellerais si j’ai besoin d’une coupe de cheveux.

Les secours étaient tout proches, mais elle ne pouvait plus se permettre de rester ici et de risquer encore un peu sa vie. Aussi, elle recula, sans quitter des yeux la criminelle à qui elle ne voulait pas tourner le dos. Sa jambe lui faisait des misères, comme le reste de son corps, mais elle se refusait de fuir en boitant devant Black Ermine. Elle ne décampa un peu plus loin que lorsqu’elle atteignit le coin d’une autre rue et fut hors de sa vue.

Ca n’était pas fini pour elle. Elle restait attentive, l’oreille tendue : si elle était suivie, elle devait la semer d’une façon ou d’une autre, aller dans un endroit sur. Aussi sur que possible en tout cas. Mais elle ne pouvait pas se permettre de rentrer chez elle, ni chez Cass, ni d’aller à la Pizza Box qui était pourtant toute proche. C’était risquer de compromettre des informations importantes, de compromettre une fois de plus son chez elle. La peur au ventre, elle décida de rester dans les environs et d’aller retrouver les secours lorsqu’ils arriveraient sur les lieux du crime. Elle espérait pouvoir rester cachée pendant les deux minutes qui la séparait de leur arrivée.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 5 Nov 2016 - 15:56 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur

Susan & Morgan

People In The Shadow




Morgan aurait bien aimée terminer son oeuvre. Certes, elle lui avait proposé de fuir, mais un petit mensonge n'avait jamais tué personne. Sauf dans le cas présent où cela risquait de la tuer après une longue, très longue agonie ponctué d'horreur. Car, outre tuer et profiter des organes d'autrui, la blonde avait un penchant prononcé pour la soumission. Elle voyait déjà la brune à ses pieds, rangeant ses affaires pendant qu'elle mangerait tranquillement son pop-corn devant une vieille série. Oui, il lui faudrait vraiment un esclave, surtout au vu du souk qui régnait dans son appartement, un désordre sans nom. Elle avait absolument à acquérir un lieu d'habitation assez spacieux et aujourd'hui elle en payait les conséquences.

De toutes évidence, la police n'était plus très loin, il s'agissait de quelques voitures, cinq peut être six. Elles étaient sans doute en patrouille dans le secteur. Mais bientôt, le SWAT serait de la partie et avec un peu de malchance, ils ramèneraient un hélicoptère. Seulement voilà, Morgan n'avait pas plus l'intention que ça de s'attarder ici séant. Elle se savait en mauvaise forme depuis quelques instants et ne désirait pas plus que ça se faire arrêter ou même pire, se faire observer en train de vomir. Car au vu de ce que lui réservait son estomac, cela ne présageait rien de bon. Elle rangea avec précipitation les quelques trésors qu'elle avait réussi à subtiliser. L'inconnue avait sans doute cru bien faire en appelant pareils renforts. Malheureusement, elle n'aurait droit qu'à un nouveau bain de sang que Morgan abrégerait au plus vite. Elle avait une certaine classe, seule, au milieu de la route, toisant avec dédain les six voitures qui roulaient à tout allure dans sa direction. Il fallait savoir se montrer patient lorsqu'on tendait un piège. Car contre toutes les apparences, il s'agissait bel et bien d'un traquenard. A peine passa-t-elle devant la ruelle que la voiture, qui avait servie de transport pour arriver jusqu'ici à Morgan, percuta de plein fouet à une vitesse avoisinant la centaine de kilomètres par heure la première voiture de police. Plus que cinq. La blonde doutait fortement de la capacité de survie des occupants face à un tel choc. A présent, les deux véhicules avaient perdu en inertie, il était donc plus aisé de les maîtriser. Elle se servie d'eux pour faire barrage à la voiture suivante qui se retourna sur le toit dans un magnifique soleil. Plus que quatre. La voleuse sentait des gouttes de sueur perler sur sa tempe alors que la saison n'était pas des plus chaudes, elle grillait pas mal d'énergie. Il allait falloir en finir vite si elle voulait pouvoir s'enfuir en vitesse. Pendant qu'elle s’octroyait une petite pause, Morgan avait clairement été identifiée comme l'agresseuse, les quatre voitures restantes et donc les huit policiers, ne tardèrent pas à la menacer au mégaphone mais aussi avec quelques tirs mal placés. Ils se trouvaient trop loin pour qu'ils et qu'elle soit précis. Elle était prête, c'était l'heure du sprint final, une dernière dépense d'énergie avant de prendre la poudre d'escampette. Son nuage l'entoura formant un portail tout autour d'elle. Le moindre projectile qui le traverserait ressortirait d'une ombre autour d'elle. Au moins elle n'avait pas à se soucier de la direction accordée. Cependant, plus le nombres de corps qui y passait augmentait, plus elle s'épuisait. Une fois assez proche, elle regroupa ses dernières forces pour une ultime attaque. Comme si elles étaient prises dans une tornade en plein milieu de la rue, les voitures se mirent à tourner dans une boucle infernale. Percutant, broyant, écrasant, tuant les policiers. Aucun ne survécut, c'était là bien triste de ne pas pouvoir profiter de leur mort comme on le souhaitait. Mais il fallait savoir faire avec. Sans demander son reste, Morgan disparut dans son nuage laissant les voitures retomber dans une pluie métallique. Elle disparut comme elle était venue, dans l'ombre.
AVENGEDINCHAINS
 
Revenir en haut Aller en bas

 
People In The Shadow
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
People In The Shadow Categorie_6People In The Shadow Categorie_8


People In The Shadow Categorie_1People In The Shadow Categorie_3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
People In The Shadow Categorie_6People In The Shadow Categorie_8

Sauter vers: