One Hell of a Party - Libre - Page 2 Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

One Hell of a Party - Libre - Page 2 Cadre_1One Hell of a Party - Libre - Page 2 Cadre_2_bisOne Hell of a Party - Libre - Page 2 Cadre_3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 

One Hell of a Party - Libre

 
Message posté : Mar 1 Nov 2016 - 16:17 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Susan roula des yeux, mais pourtant Olivia marquait un point : elle aurait très bien pu être une actrice porno, après tout. Mais non. Elle n’avait pas besoin de cet argent, et n’appréciait pas l’ambiance qui berçait cette industrie, pas plus que les résultats peu convaincants qui en découlaient. Si elle avait du y mettre de la volonté, elle aurait plutôt essayé de créer un vrai contenu pour les femmes.
Honnêtement, lorsque l’on voyait la plupart des films produits pour la gente masculine, ou impliquant un homme, il n’était pas étonnant que la plupart des femmes préfèrent regarder des films lesbiens. Les films hétéros avaient l’air plus douloureux qu’autre chose, et généralement orientés pour le plaisir de l’homme, où il était le seul à vraiment prendre son pied. Il y avait du boulot pour créer un contenu intéressant pour les femmes, mais les entreprises étaient probablement trop frileuses pour s’essayer à cet exercice.
Tant pis pour elles !

J’avais pas b’soin d’argent, j’ai braqué une banque.

Lâcha Susan avec le plus de naturel au monde, façon brute.

On m’a juste pas laissé le choix. Une nana m’a draguée et a essayé d’me bouffer, du coup j’l’ai butée pour me défendre, et après c’est sur moi ça retombe. Sérieux, quoi, c’est pas une putain d’injustice, ça ? Fait chier, quoi.

Elle était tellement contente de s’être débarrassée de cette affaire… Peut-être que ça avait quelque chose à voir avec la méfiance farouche qu’elle opposait à quiconque essayait de se rapprocher un peu trop d’elle à son goût, qui sait ?
Quoi qu’il en soit, elle rit lorsque Livia lui raconta à quel point la société était hypocrite. C’était pas faux, mais bon, Susan estimait être dans son droit lorsqu’elle affirmait ne pas être d’humeur à des sauteries. Et son histoire de flocon la fit encore plus sourire. C’était assez cheesy.

Ouais ouais, et peut être que d’ici demain matin on pourra faire du ski dans le salon grâce à toi.

Le concours de “qui était la plus spéciale” n’enthousiasmait pas spécialement la mutante. La diablesse semblait avoir ses propres petites cachotteries, vu la démonstration digne d’un épisode de Charmed qu’elle venait de lui faire. Les yeux qui changeaient de couleur, ça aussi c’était terriblement cliché. Et particulièrement inutile.

C’est super kikoo, c’que tu viens d’faire.

Seulement voilà, il y avait des choses plus importantes : La pizza était arrivée. Mais dans quel état ? Susan n’avait plus accordé la moindre attention au reste de la soirée depuis un bon petit moment maintenant. Depuis sa première bière. Maintenant, sa tête lui tournait, la tequila lui montait au cerveau, ses sens étaient émoussés et elle n’éprouvait pas le moindre sentiment vis à vis de la foule sale qui se battait et niquait un peu dans tous les coins. Elle avait juste eu son petit endroit tranquille, et personne ne venait l’emmerder.
Sauf que maintenant, cette masse crasseuse de convives s’attaquait à son livreur de pizzas. Et autant dire que c’était pas joli à voir, on aurait dit une bande de hyènes se disputant une carcasse. La pizza était tombée, et l’autre monsieur trou de balle s’en était emparé. Sérieusement ? Il n’avait pas compris la leçon, peut être ? La nourriture ne faisait pas long feu ici bas, c’était un manque de respect que Susan ne tolérait pas vraiment.

Désolée, j’dois aller mettre quelques points sur les i.

Et quelques uns dans la tronche, aussi.
Dit-elle à l’attention de Livia, qui semblait s’amuser de tout ce spectacle. Un paquet de pop corns et elle aurait probablement été dans son élément. Elle quitta sa place préférentielle pour s’avancer d’un pas décidé vers le groupement, où elle n’hésita pas une seule seconde avant d’attirer l’attention de sa cible avec un “Hey !” retentissant. Celui qui avait essayé de la tripoter un peu plus tôt. A peine eut-il levé la tête pour l’apercevoir -c’était important pour qu’il comprenne bien le message-, la semelle de Susan rencontra son visage. Et ça n’avait rien de doux ni de gentil. A vrai dire, pour la cinéaste, c’était assez agréable et défouloir, si bien qu’elle lui colla un second coup de pied dans les côtes avant de l’attrapper par le col et le jeter sans ménagement au sol sur le côté.
Elle n’avait pas particulièrement de dent contre les autres (et sa victime devait d’ailleurs en avoir perdu quelques unes au passage, de dents), alors elle se contenta d’émettre un grondement. Comme le grognement d’une bête, il s’intensifia et instilla la peur dans l’esprit de ceux qui l’entouraient. La plupart prirent la fuite pour éviter de croiser le regard furieux de l’étudiante. Et de croiser ses furieux coup de pompe, aussi certainement.

Les autres ? Eh bien ceux qui réagissaient par l’offensive se faisaient purement et simplement projeter quelques mètres plus loin, d’une onde de choc bien sentie. Autant dire qu’un espace tranquille s’était vite créé autour d’elle. Elle fit deux pas pour retrouver sa première victime et lui fouiller les poches jusqu’à en trouver quelques billets qu’elle vint fourrer dans la main du livreur.

Ce dernier était de toute évidence prêt à décamper, et complètement effaré par ce qui l’entourait. Il était dans son intérêt de repartir vite, puisque d’autres fêtards semblaient vouloir tenter leur chance contre Susan. Elle les attendait de pied ferme.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 3 Nov 2016 - 20:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Olivia afficha une moue boudeuse. L’histoire de Susan semblait de plus en plus à une sorte de récit décousu et sans fondement. Même s’il arrivait des choses incroyables à Star City, c’était beaucoup et surtout complètement insensé. C’était à se demander si c’était l’alcool qui parlait ou bien le Hellfire. Elle ne serait pas la première personne à tenter d’embellir sa vie, de paraître bien plus intéressante qu’elle ne l’était véritablement. La jeune femme possédait toutefois des pouvoirs. Ce qui pouvait l’avoir emmenée dans de nombreuses situations.

« Braquages de branques, films pornos, études de cinéma… Sans parler de tes histoires de fantôme. C’est à se demander ce que tu n’as pas déjà fait au cours de ta vie petit flocon. Est-ce que tu as jamais le temps de simplement aller en cours avec tout ça ? »

La démone eut un léger rire. Elle-même n’avait jamais brillé pour sa scolarité. Elle n’avait jamais été scolarisée dans un établissement public. Son grand-père ne l’aurait jamais toléré, comment laisser le secret de son petit ange à la portée de tous ? Il préférait la garder auprès de puis, même si cela avait sonné sa perte et celle de beaucoup d’autres. Ses tuteurs notamment. Combien avaient fait de mauvaises chutes dans les escaliers ou avaient été victimes d’accidents improbables ? Un peu comme tous les jeunes qui participaient à cette soirée. Ils se précipitaient dans la gueule de l’enfer sans le savoir et le reste du monde n’y verrait qu’un tragique accident. Quoiqu’Olivia pourrait peut-être faire accuser un super-héros pour changer, ou ajouter tout cela au palmarès de Damnation.

« Tu n’as pas idée… » Même si elles n’étaient pas prêtes de voir des flocons tomber dans la maison, ni à chausser les skis. Il s’agirait plus de cendres alors que cet endroit s’embraserait et que tous succomberaient aux énergies infernales. C’était le genre de tempête que préférait Olivia. Une tempête qui couvait dans le cœur de chacun des invités et dont le déclencheur ne fut pas un quelconque viol, une bagarre…

Mais bien l’arrivée du livreur de pizza. La blonde en avait même ignoré la remarque de la jeune femme sur ses yeux. Oui, ce n’était pas la démonstration de ses pouvoirs la plus originale. Mais elles venaient de se rencontrer, il était encore un peu tôt pour révéler cornes et tentacules, non ? Sauf si on prenait en compte l’ambiance infernale et chaotique qui les entourait. Olivia sirotait tranquillement un nouveau verre en observant les gens qui subissaient les assauts de Susan. Le pauvre livreur eut son argent, mais il ne put pas quitter la maison, la porte restant implacablement fermée. Il finirait par succomber au vice, comme tous les autres.

Face à une foule normale, Susan aurait probablement gagné le droit de dévorer sa pizza tranquillement. Même face à des animaux. Mais ce n’étaient pas des bêtes qui l’entouraient, mais des humains gonflés à l’égo et au vice. Des créatures qui ne pensaient qu’à elles, qu’à leur plaisir immédiat. Mais aussi à des choses comme la vengeance, la violence et son application jouissive. Un homme attrapa une bouteille, la fracassant contre le rebord d’une table avant de se jeter sur Susan en hurlant, prêt à lui transformer le visage en hachis Parmentier à la tomate. Un autre chargea, bousculant une fêtarde qui n’avait rien demandé, mais se jeta sur son dos, enfonçant ses ongles dans ses yeux. Comme un feu de forêt, la violence venait gagner tous les recoins de la pièce et sûrement de celles voisines. Si on forniquait toujours à l’étage, bientôt tout le rez-de-chaussée serait un champ de bataille. La maison trembla. Ce n’était pas un séisme, mais plutôt comme un spasme de bonheur. Un homme attrapa Olivia et la repoussa contre un mur.

« Oh non. Je suis là pour regarder ce soir. » Susurra-t-elle à son oreille avant de laisser la magie noire se déverser sur lui. Son hurlement fut presque inaudible alors qu’il tombait au sol en se tordant de douleur. La pointe de la botte d’Olivia percuta sa pomme d’Adam. Elle lança un coup d’œil autour d’elle pour voir comment s’en sortait sa petite méta-humaine du moment, son petit flocon de neige. Il était certain que la neige ne resterait pas rouge très longtemps avec tout ce qui les entourait… Olivia pouvait même sentir les démons gratter en elle, venir lui demander d’ouvrir un passage, de les invoquer. Ils voulaient leur part de sang. Bientôt, bientôt…
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 3 Nov 2016 - 21:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Susan voulait bien le croire, ses morceaux de récits étaient assez difficiles à croire. Et pourtant, lorsqu’on y réfléchissait, elle était à cet instant précis en train de se battre contre une horde d’étudiants fous. Si elle avait rajouté cette ligne là à la liste de ses aventures les plus étranges, on ne l’aurait probablement pas crue non plus, et pourtant. Il suffisait que quelques évènements de ce type là s’accumulent dans sa vie pour donner un résultat assez étrange et digne d’une aventure de Harry Potter. En vraiment moins drôle.

Au lieu de repartir chacun de leur côté pour faire leur vie, les jeunes adultes peuplant ce manoir avaient décidé de devenir encore plus violents, encore plus imprévisibles. Tout l’inverse de ce qu’avait attendu la mutante, et c’était un élément de plus qui venait s’ajouter à sa colère. Cet endroit était un foutoir sans nom, et rien de ce qu’il s’y passait n’avait de sens à ses yeux. Rien n’était normal, et elle non plus n’était pas dans son état normal. Elle s’en était bien rendue compte, mais peinait à voir ce qui n’allait pas.

Elle essayait d’organiser un peu ses pensées et de comprendre ce qu’il se passait, mais fut interrompue par un bruit de verre brisé. Son ouïe l’avait prévenue d’un danger imminent, et elle avait senti le pic d’attention et de lucidité qui précédait l’assaut. C’était ce qui lui permettait de toujours réagir avec un temps d’avance. Elle ne le laissa même pas s’approcher à moins de deux mètres d’elle, puisqu’une puissante onde de choc l’avait projeté à travers la pièce, où il ne manqua pas de heurter d’autres fêtards et de s’écorcher sur le verre qu’il avait brisé lui même. Le karma, probablement.

Cependant, les assauts ne cessaient pas, ils semblaient même se multiplier. Assez vite, le faux sang qui couvrait le déguisement de Susan fut mêlé de vrai sang, celui des inconscients qui pensaient avoir leur chance contre elle. Elle qui usait et abusait de ses pouvoirs en projetant les uns, ou en se téléportant derrière les autres pour les laisser courir dans le vide et les frapper impunément. Elle n’avait pas été intouchable, pourtant ! Ceux qui avaient réussi à la frapper avaient mérité une dose d’infrasons dans les oreilles, de quoi les faire rester par terre pendant un petit moment. Il y avait tant de hurlements ici que les leurs s’étaient simplement joints à la masse.

Seulement, si elle avait été d’abord en colère et avait envie de leur donner une bonne leçon, ces attaques répétées devenaient lassantes, agaçantes et fatigantes. En fait, plus ça allait, plus l’aspect de cette demeure lui tapait sur les nerfs. Autant dire que voir d’autres jeunes briser des bouteilles, renverser leurs boissons ou mettre du sang partout était maintenant au top de ce qui l’énervait.
C’était donc naturellement devenu sa priorité numéro un.

Puisqu’elle ne pouvait pas les forcer à prendre une serpillère à coups de tatanne, elle inspira un bon coup et s’exprima cette fois avec une onde sonore débordante de charisme et d’enthousiasme, pour convaincre le maximum de fêtards :

Eh, non mais vous avez vu ce bordel ?! Ca va pas se nettoyer tout seul !


Citation :
Lancer de dé :
Réussite x2 : Pratiquement tous ceux qui l’entendent et qui sont en état de s’exécuter commencent à faire du rangement.
Réussite x1 : Une bonne moitié suivent ses recommandations, probablement mal accueillis par l’autre moitié.
Echec : Il n’y a que deux ou trois personnes qui s’attèlent à ranger.


Son appel ne fut pas si mal perçu que ça. Elle était convaincue de ses capacités et qu’elle était capable de faire de grandes choses. Bon, ça, c’était pas des grandes choses, mais elle avait eu de l’influence sur bon nombre de personnes ici présentes, et ça flattait pas mal son égo. Du coup, pour le bien de son action choc, elle surveillait les nouveaux larbins de service qui cherchaient de quoi ramasser le verre brisé, éponger l’alcool, le sang et d’autres fluides corporels, puis jeter tout ce qu’il y avait à jeter à la poubelle.

Susan n’avait pas eu besoin de le leur demander deux fois, ils et elles avaient réagi comme si c’était une excellente idée, et que la cinéaste était un leader charismatique légitime pour diriger les opérations.
Quand à ceux qui essayaient de s’y opposer et venaient pour semer le vice parmi les suiveurs de l’étudiante, eh bien elle les en empêchait à grands renforts d’ondes de choc et d’infrasons, quand ses sbires eux mêmes n’y allaient pas d’un grand coup de pompe dans la tronche. Autant dire qu’un homme qui n’avait peur de rien et qui voulait à tout prix arriver à ses objectifs, convaincu que la meilleure chose à faire était de faire le ménage, ça donnait des résultats assez étranges.

Oui, elle avait réussi à déclencher un petit nid de frénésie ménagère, et si elle le pouvait, elle l’étendrait avant que le chaos ne reprenne trop possession des lieux.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 3 Nov 2016 - 21:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4963
ϟ Nombre de Messages RP : 4564
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4963
ϟ Nombre de Messages RP : 4564
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Susan Suncana' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
One Hell of a Party - Libre - Page 2 576808Russite One Hell of a Party - Libre - Page 2 607338Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 5 Nov 2016 - 12:09 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
La folie avait gagné la soirée. Ce qui était tout juste parfait. Olivia se nourrissait de toute cette violence, de toutes ces pulsions destructrices, comme si elle se tenait au milieu d’un champ de bataille. Ce qui n’était pas loin d’être le cas, c’était une véritable orgie de coups et de sang, sans oublier les actes vils qui se déroulaient devant ses yeux. La maison tremblait, frémissait d’énergie alors que tout ce vice imprégnait les murs jusqu’à son cœur noir. La démonologue posa sa main sur l’un des murs, sentant la magie noir qui serpentait à travers la bâtisse jusque dans ses profondeurs. Transformer cet endroit en véritable couveuse à démon avait pris une éternité. Ses sorciers avaient tissé de nombreux sortilèges et glyphes infernaux sur tous les murs, dans toutes les pièces. Ce qui permettait aussi de cacher cet endroit aux yeux de potentiels mystiques gêneurs. Olivia n’avait pas envie de voir débarquer l’Archimage…

Mais normalement même la police ne débarquerait pas. Elle avait tiré les bonnes ficelles, mis de l’argent dans les bonnes poches… Même avec la disparition d’un livreur de pizza qui ne rentrerait pas auprès de son patron, personne ne bougerait le petit doigt. Tous les appels vers 911 seraient relégués, disparaîtraient… De toute façon le service n’était pas véritablement connu pour sa fiabilité. Trop de gens qui appelaient pour des idioties, trop peu de moyens. La seule miette d’ordre et de calme dans la soirée était encore et toujours Susan. Ce qui commençait sérieusement à agacer Olivia. Un homme tenta une nouvelle fois de s’approcher d’elle et sans broncher elle le saisit à la gorge pour le lancer contre l’un des murs, comme s’il s’agissait d’un fétu de paille. Avoir du sang démoniaque dans les veines, non, le sang du Diable, avait ses avantages. Ce qui ne changeait pas que Susan avait aussi du pouvoir… Celui de forcer des dizaines de gens à se mettre à nettoyer la maison ! Même Olivia ressentit une soudaine envie d’attraper une éponge ou de commencer à ramasser les verres en plastiques éparpillés au sol. Il lui fallut toute sa concentration pour ne pas succomber à l’ordre auditif. Elle savait qu’elle était trop sensible aux manipulations mentales pour son propre bien… Il faudrait qu’elle trouve une solution à ce problème rapidement par ailleurs. Pour le moment, son problème était Susan.

« Elvira ? » La démonologue lança un coup d’œil autour d’elle à la recherche de la succube qui habitait le corps d’une pornstar. Mais elle était introuvable, probablement à l’étage en train de pratiquer une autre forme de vice. Olivia devrait se charger de rendre cette fête intéressante avant qu’elle ne se transforme en nettoyage de printemps. Elle devait juste espérer que la créature avait suffisamment festoyé et que cette dernière explosion de violence suffirait à achever le rituel.

Le corps d’Olivia commença à se déformer de manière peu engageante. Sa forme démoniaque était plus grande, plus massive que celle humaine, aux proportions particulièrement obscènes même. Autant dire que son costume de diablesse avait du mal à la contenir. Surtout alors que sa peau se recouvrait d’écailles, que des ailes apparaissaient dans son dos, sans parler de sa queue serpentine, de ses cornes ou de ses cheveux tentacules. Méconnaissable ainsi, elle retira son masque rouge. Les gens directement autour d’elle avaient reculés, sauf pour ceux qui faisaient toujours le ménage. L’un d’entre eux tenta même de la bousculer pour attraper un gobelet en plastique. Olivia lui écrasa la main avant de saisir sa tête et de lui briser la nuque. Le tout en posant ses yeux sur Susan. La jeune femme ne tarderait pas à reconnaître la super-vilaine Damnation probablement, ou au moins à remarquer le démon qui se trouvait au milieu de la pièce !

« Je n’apprécie vraiment pas qu’on vienne tuer l’ambiance à mes soirées. » Les mots de pouvoir glissèrent sur les lèvres d’Olivia et des diablotins firent leur apparition dans la pièce. Les créatures à la peau rouge et aux crânes cornus émettaient des caquètements amusés. Certains commençaient déjà à tourmenter certains des étudiants qui tentaient de fuir en hurlant. L’un d’entre eux était perché sur l’épaule de sa maîtresse, adressant un large sourire à Susan. « Mettez-la en pièce mes petits. » Lâcha la démone et les créatures infernales ne se firent pas prier pour se jeter sur Susan, dans l’espoir d’être le premier à lui arracher les cordes vocales.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 5 Nov 2016 - 22:10 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Susan avait sincèrement souhaité échapper à la bagarre et remettre un peu d’ordre dans le chaos ambiant. Un simple coup de tête, une envie qui l’avait saisie alors que la crasse de ces lieux avait piqué ses nerfs. C’était probablement la pire décision qu’elle avait prise ce soir, outre le fait d’avoir accepté de venir ici. Trop occupée à superviser ses troupes, elle n’avait pas immédiatement remarqué la transformation inhabituelle qui s’opérait dans la pièce. Ce n’est que lorsqu’une silhouette bien trop imposante se mit à attirer son oeil qu’elle ouvrit grand les yeux, avec une expression qui se situait quelque part entre la curiosité et la méfiance. Et l’étonnement, aussi, puisqu’elle reconnaissait bien le costume de Livia sur cette étrange créature.

La métamorphose terminée, Susan put constater qu’elle n’était pas contente. Eh bien elles seraient deux. Elle reconnut aussi sans souci l’image d’une super vilaine dont elle avait entendu parler, et qui dépassait de loin ses compétences. Oups. Mais maintenant qu’elle y était, que pouvait-elle vraiment faire ? La démone avait réduit l’effectif de son escouade de nettoyeurs d’élite, et tout portait à croire qu’elle serait la suivante. Mais Susan n’allait certainement pas se laisser faire : D’une, elle était énervée. De deux, elle ne souhaitait pas mourir ce soir. De trois, les espèces de diablotins qui apparaissaient sous ses yeux semblaient être d’excellentes cibles pour elle tester des recoins plus sombres de ses pouvoirs.


Certainement que sans l’influence de l’alcool et la drogue, elle se serait contentée de disparaître et d’aller le plus loin possible d’ici… Mais là, le besoin irrépressible de faire ses preuves et de faire usage de brutalité contre ces petites choses là était plus fort. Elle voulait prouver qu’elle n’était pas n’importe qui, et qu’elle n’allait pas se faire mettre en pièces.
D’ailleurs, elle gratifia le petit être cornu le plus proche d’une onde de choc, à puissance maximale, directement dans son thorax. L’effet fut instantané, et avec un son peu ragoûtant, le diablotin fut déchiqueté en quelques parties d’anatomie mal organisées qui volèrent dans la pièce mais disparurent dans la foulée. Pouf.

Voilà un bon exemple. Elle avait toujours eu envie de tester ça, secrètement. C’était chose faite. Elle comptait bien offrir un traitement similaire aux autres, s’ils avaient encore le courage de se frotter à elle après avoir vu ce qui était arrivé à leur petit copain.

Citation :
Lancer de dé
Réussite x2 : Susan parvient à se débarasser de tous les diablotins qui l’attaquent
Réussite x1 : Elle se débarasse des diablotins, mais est blessée au passage
Echec : Elle est blessée et contrainte de fuir

C’était un exercice beaucoup plus sportif que de lutter contre des étudiants saouls et enragés. Ces bestioles là étaient vives, rapides, et en possession de tous leurs moyens. Seulement, Susan les sentait venir, son ouïe l’alertait de chaque mouvement autour d’elle, de chaque assaut, si bien qu’elle pouvait éviter les attaques des uns, repousser les autres à coups de pompe pour mieux pouvoir les faire exploser comme leur premier camarade. Ils disparaissaient un par un, lentement mais surement. Enfin, pas si lentement que ça, le rythme était effréné, mais Susan ne pouvait utiliser ses ondes dévastatrices que sur un seul à la fois.
Elle avait du se débarrasser de sa chemise en cours de route, puisque l’un des petits bonhommes s’en était emparé en tentant de faire tomber Susan à la renverse. Elle ne s’était pas laissée faire, et s’était servi du vêtement auquel il s’accrochait pour l’envoyer balader. Un beau sacrifice.
Lorsqu’un assaut passait trop près d’elle à son goût, elle se contentait de se téléporter pour se mettre hors de portée et poursuivre son massacre.

D’ailleurs, vint un moment où plus aucun assaut ne vint à elle.
Elle souffla un bon coup et remit ses cheveux humides de sueur en place, les plaquant en arrière avec sa main. Elle écarta les bras, ponctuant son dialogue avec sa hache en mousse dans la main. Elle fit face à Damnation, qu'elle dévisagea quelques instants. Elle avait quand même une sacrée dégaine de personnage de fantasy soft porn, le tout ficelée dans un costume trop petit, façon rôti.

Tu sais, si tu veux que j’me casse, suffit d’le dire, hein. D’toute façon j’voulais pas v’nir à la base.

Elle était insolente, mais la démone n’avait pas été tout à fait polie ou honnête avec elle non plus, alors quoi ? Elle pouvait bien parler comme elle voulait. C’était peut être aussi une façon d’éviter poliment la confrontation. Elle préférait qu’on lui demande de partir et s’en aller, plutôt que de se retrouver contrainte à fuir. Question d’égo.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 5 Nov 2016 - 22:10 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4963
ϟ Nombre de Messages RP : 4564
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4963
ϟ Nombre de Messages RP : 4564
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Susan Suncana' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
One Hell of a Party - Libre - Page 2 576808Russite One Hell of a Party - Libre - Page 2 576808Russite
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 6 Nov 2016 - 13:51 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Cette soirée prenait vraiment une tournure désagréable pour la démonologue. Voilà qu’elle observait son petit cobaye du jour en train de jouer les héros. Ou plutôt en train de massacrer des diablotins sans la moindre once d’empathie. Ce que ne pouvait pas lui reprocher Olivia. Après tout il était dur de ressentir la moindre compassion pour les créatures infernales, surtout quand ces dernières trouvaient particulièrement amusant d’arracher le visage de quelqu’un ou ce genre de choses. Alors en étant en plus sous l’influence du Hellfire… Surtout que la drogue ne ferait pas effet indéfiniment, heureusement que Susan avait ingurgité un certain volume d’alcool après coup. Cela ne ferait que diminuer ses capacités. Le plus surprenant était finalement qu’elle ait réussi à se débarrasser des diablotins sans trop blesser d’autres étudiants. Nombre d’entre eux avaient pris la fuite pour former une sorte d’arène entre les deux femmes… Ce que les déplacements par téléportation de Susan avait rendu difficile.

« Voyons, cela serait malpoli de quitter cette soirée ainsi ! La seule chose que je voulais Susan, c’était que tu t’amuses. Mais j’ai bien peur que tu sois définitivement une pauvre fille ennuyeuse… »

Un sourire mauvais se dessina sur les lèvres d’Olivia. Elle avait assez passé de temps en compagnie de l’étudiante pour savoir que cette dernière n’avait pas vraiment le profil des individus avec qui la fille de Satan passait le plus clair de son temps. Un ronronnement bestial monta dans la gorge de la démone, alors que l’Echine du Léviathan, un fouet constitué de vertèbres apparaissait dans sa main gauche.

« Je me demande comment ta copine fait avec toi au quotidien. Peut-être que je devrais aller lui rendre visite quand j’en aurais fini avec toi. Je suis certaine qu’elle pourrait apprécier ce que j’ai à lui offrir. »

Le fouet claqua dans un espace vide et deux créatures apparurent invoquées par Olivia. Des chiens infernaux, bien plus impressionnants que les diablotins avec leurs gueules emplies de flammes et leurs airs bestiaux. Les deux molosses grognaient en direction de Susan. Olivia ne se faisait toutefois pas d’illusions… Si la méta-humaine avait réussi à vaincre une meute de diablotins, elle n’aurait aucun mal à se défaire de deux petites chiens infernaux. Olivia allait devoir se montrer un peu plus inventive si elle voulait la mettre hors d’état de nuire.

« Maintenant la question que je me pose ma chère, c’est est-ce que tu oserais partir en laissant tes deux amis entre mes mains ? » Restait-il donc suffisamment de Hellfire dans son organisme pour qu’elle n’ait plus rien à faire de ceux qu’elle avait accompagné ? C’était une possibilité, dans ce cas là, Olivia se ferait un plaisir de les retrouver parmi les convives et de leur montrer toute l’étendue de ses capacités. Les fêtards s’étaient pour beaucoup arrêtés de se battre, les observant avec des grands yeux, se massant les uns contre les autres et contre les murs pour éviter de devenirs des dommages collatéraux. L’instinct de survie, ce qui ne les sauverait pas… Le fouet de vertèbres s’enroula autour de la nuque d’un homme, qui fut traîné aux pieds de la démone. « Est-ce qu’il s’agit de l’un de tes petits amis ? Non ? Tant pis. » Sans le moindre ménagement, Olivia éclata le crâne de l’homme d’un coup de talon. Sous sa forme démoniaque elle avait accès à toute la puissance brute que lui conféraient ses origines infernales. Distraitement elle essuya le mélange de sang et de cervelle sur sa botte contre la chemise de l’homme qu’elle venait d’abattre.

« Alors, qu’est-ce que ça va être ? Tu vas continuer de te battre avec moi pour essayer de sauver tes amis ? Ou bien t’en aller et les abandonner à mes bons soins ? » La langue d’Olivia passa sur ses lèvres comme si elle se délectait d’un repas à venir. « Surtout que tu n’as pas finie ta pizza je crois. C’est dommage de gâcher. »

Ayant terminé sa diatribe, Olivia passa à l’attaque, envoyant son fouet en direction de Susan cette fois-ci, ainsi que ses deux molosses. Elle voulait de la violence, du sang… Si Susan se déchaînait, blessait le plus possible d’innocents sous l’influence du Hellfire, alors la bâtisse se gaverait de toute cette noirceur, de cette douleur… Puis finalement de la culpabilité qui finirait bien par envahir l’esprit de la méta-humaine. La maison se nourrirait de tout cela, tout comme le démon qui s’y trouvait et ce serait une victoire pour le Hellfire Club et Olivia. Et ce même si Susan arrivait à la battre.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 6 Nov 2016 - 15:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Une pauvre fille ennuyeuse ? Vraiment ? Susan roula des yeux, énervée par la remarque de la démone qui visiblement ne savait que se contenter de vice et de cochonneries, le genre de trucs qui font finir avec des dettes et des MST. Ce serait mentir que de dire qu’elle n’aimait pas le sexe, mais elle appréciait aussi que le contexte y soit approprié, et que la personne aussi. Ca n’était visiblement pas dans les habitudes de la diablesse, et tant pis pour elle.
Pour tout ça, la mutante aurait du se contenter d’ignorer les piques de Damnation. Enfin, ou pas. Lorsque son adversaire parla de Cass, elle avait largement dépassé les bornes. Susan ne pouvait décemment pas la laisser dire ça, et encore moins la laisser faire.

Désolée, elle préfère les brunes. -Elle haussa un sourcil en avisant les tentacules crâniens de la démone- Et elle est pas super branchée hentai. Tu veux lui offrir quoi, des bons d’achats dans un sex shop ?

Les créatures que venait d’invoquer son ennemie, en plus de son fouet, avaient tout de même de la gueule. De la bonne sale gueule. Son bon sens lui disait qu’elle devrait faire tous les efforts du monde pour éviter les deux comme la peste, puisque Livia ne voulait décidément pas qu’elle s’en aille de cette petite fête. D’ailleurs, maintenant que Susan y pensait, quel intérêt avait celle-ci à organiser ce genre de fêtes ? Etait-ce juste pour le plaisir de déchaîner le vice ? Elle n’en avait pas la moindre idée, mais elle était maintenant convaincue que celle-là tenait à son ambiance décadente plus que tout. Et la mutante semblait reprendre légèrement ses esprits, puisqu’elle se posait de telles questions.

Ceci dit, il y avait plus important : Faire ravaler ses tentacules à Damnation pour avoir dit du mal de sa copine. Et pour le massacre d’innocents dans lequel elle souhaitait se lancer. Susan n’y était plus totalement détachée. Elle avait senti une pointe de malaise lorsqu’elle fit face à une mise à mort brutale.

Le seul truc qui va être gâché ici, c’est ta soirée. Sorry not sorry.

Susan plongea au sol pour éviter le fouet, qui vint claquer au dessus de sa tête, et lança sa hache en mousse à l’autre bout de la pièce, avec une attitude moqueuse, alors qu’elle sifflait aux chiens.

Allez, va chercher !

Sans réussite. Tant pis, elle l’enverrait elle même là bas s’il ne voulait pas y aller.


Citation :
Lancer de dé
Réussite x3 : Susan se débarasse des chiens et n’est pas blessée, et ne blesse pas de civils
Réussite x2 : Susan se débarasse des chiens, elle n’est pas blessée, mais ça n’est pas le cas de tout le monde ici.
Réussite x1 : Toutous hors service, mais Susan et des civils touchés

Echec : Shit happens


Une puissante onde de choc envoya le chien promener. Manque de pot, il avait été projeté directement dans l’assistance, dont une partie se dispersa en courant partout comme des canards à auxquels on avait coupé la tête. Hargneuse, la bête eut le temps de claquer des dents autour d’elle et de faire quelques victimes de ses morsures ardentes avant que Susan ne la mette définitivement hors d’état de nuire, d’une onde bien placée comme avec les diablotins plus tôt.

Chassez le naturel, il revient au galop : Les effets de la drogue semblaient s’estomper, puisqu’elle venait de montrer plus d’ardeur à défendre les étudiants saouls et drogués plutôt que de se défendre elle même. Son erreur fut punitive, puisqu’elle eut à peine le temps de reculer lorsque le second chien voulait refermer sa mâchoire sur elle. Dans un mouvement de panique, elle avait certainement sauvé sa tête, mais la créature infernale avait refermé ses crocs sur son bras.
La douleur ne se fit pas attendre. Susan se téléporta maladroitement quelques mètres plus loin, avec un hurlement de douleur non contenu. Elle devait garder le contrôle sur ses pouvoirs, rester lucide, et surtout : changer de stratégie. Serrant son bras meurtri et brûlé contre elle, elle attendit que le chien bondisse sur elle pour se téléporter à l’opposé. Elle réapparut derrière Damnation. Si elle ne pouvait pas lutter contre chaque créature une par une, elle devrait s’en prendre à la tête.

Étouffant un gémissement de douleur, alors qu’elle s’efforçait de se tenir debout et droite, elle se concentra pour donner tout ce qu’elle avait en infrasons, directement dans la tête de la démone. Sur un humain, la douleur était intenable, souvent complètement incapacitante, et se boucher les oreilles ne servait à rien pour s’en protéger. Il n’y avait pas de raison pour que ça ne fonctionne pas sur elle.
Aussi longtemps que possible, elle garda sa concentration et poursuivit la torture.

Sinon, je peux partir, tu peux laisser les étudiants faire la fête, et j’arrête ça. Sinon, je peux continuer longtemps, crois moi.

Gronda-t-elle à l’attention de la super vilaine. Elle ne bluffait qu’à moitié : Elle était blessée, elle avait mal, mais elle avait aussi un instinct de survie qui se manifestait plus que jamais maintenant.
Seulement, elle était vulnérable, et encore à la merci du chien démoniaque qui rôdait. Elle devait transformer sa position de faiblesse en une position de force et le faire arrêter.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 6 Nov 2016 - 15:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4963
ϟ Nombre de Messages RP : 4564
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4963
ϟ Nombre de Messages RP : 4564
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Susan Suncana' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
One Hell of a Party - Libre - Page 2 607338Echec One Hell of a Party - Libre - Page 2 607338Echec One Hell of a Party - Libre - Page 2 607338Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 7 Nov 2016 - 19:43 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
« Crois-moi, après ce que je lui ferais, elle n’aura plus l’utilité de ce qui se trouve dans des sex shop, ni de toi d’ailleurs. Elle ne voudra plus que moi. » Olivia adressa un regard ardent à Susan, comme si elle comptait véritablement mettre cette menace à exécution : trouver la copine de la méta-humaine et la faire sienne. C’était un procédé qu’elle avait déjà utilisé en réalité. Il suffisait de placer un démon ou pire, une succube, dans le corps de l’infortunée pour en faire un bel esclave. Si la petite amie de Susan était assez jolie, il y aurait beaucoup à faire. « Qui sait, tu la retrouveras peut-être dans l’un des films porno que tu aimes tant quand j’en aurais fini avec elle. »

Malheureusement, si elle parvenait probablement à énerver la méta-humaine, cela ne suffit pas pour lui permettre de la prendre par surprise avec son attaque. Le fouet démoniaque claqua dans le vide, alors que l’un des chiens infernaux était repoussé, pour s’en prendre cette fois-ci aux étudiants… Mais quelle surprise ! Voilà que la petite héroïne était en train de faire son possible pour les aider, ou plutôt pour éviter que les dégâts ne soient trop importants. Est-ce que le Hellfire arrêtait enfin de faire effet ? Il serait peut-être plus difficile de se débarrasser de la méta-humaine si elle essayait de sauver tout le monde. Cela pouvait aussi donner un nouveau levier à Olivia sur lequel jouer…

Elle n’eut toutefois pas beaucoup de temps pour réussir à mettre un quelconque plan en place. Son chien survivant était en train de lutter contre la mutante et il avait même réussi à la mordre ! Ah, il n’y avait rien de plus douloureux que la morsure de ces créatures infernales et un sourire satisfait se dessina sur les lèvres d’Olivia. « Tu devrais abandonner, je te laisserais même finir ta pizza avant que je ne t’arrache le cœur. Un dernier repas comme tu devrais les apprécier, non ? » Siffla-t-elle, enroulant l’échine du Léviathan autour de sa main pour se préparer à la lancer de nouveau sur sa cible. Le fait qu’elle se téléporte rendait les choses beaucoup plus compliquées.

Surtout quand Susan eut le bon sens de s’en prendre directement à l’invocatrice… Il y avait donc un cerveau derrière tout ça ! Suffisamment en tout cas pour comprendre que s’en prendre aux invocations de la démone ne servirait à rien. Pour chaque diablotin qui était détruit elle pouvait en invoquer un autre et elle avait encore d’autres tours dans son sac… Malheureusement un bruit strident arracha un hurlement de douleur à Olivia alors que la méta-humaine apparaissait derrière elle. Damnation avait connu son lot de douleur. En tant que criminelle notoire elle avait affronté nombre de créatures, puis il y avait ce qu’elle avait subi à la Scholomance en échange d’une partie de ses pouvoirs. Seulement cette souffrance là, n’avait rien de plaisante.

« Oh mais ma chérie, nous ne faisons que commencer. Je suis certaine que tu vas rester pour quelques danses encore, non ? » Lâcha-t-elle entre ses dents serrées. Ses griffes démoniaques étaient plongées dans le plancher, traçant des sillons dans le bois. Il fallait qu’elle se ressaisisse, qu’elle se concentre malgré la douleur. « Quoique je me demande combien de temps tu vas tenir avec cette vilaine morsure… »

Citation :

Jet de dé n°1 :
Double réussite : Olivia arrive à retrouver ses moyens et peut utiliser à peu près normalement ses pouvoirs.
Une réussite : Olivia n’a qu’un bref moment de clarté.
Double échec : Olivia n’arrive pas à se concentrer.

Malheureusement pour la démonologue, il s’agissait pour beaucoup de paroles vides de sens… Elle pouvait supporter la douleur pendant longtemps, mais risquait surtout de voir son rituel échouer si elle n’était pas capable de contrôler le reste de la soirée. Le combat entre les deux femmes avait sorti certains étudiants de leur transe orgiaque. Bientôt ils chercheraient à sortir et se rendraient surtout compte que du sang coulait sur les murs, que certaines personnes étaient comme possédées et surtout qu’ils étaient prisonniers. Olivia tenta de faire appel à ses créatures, mais elle ne pouvait se concentrer, la douleur était terrible, vrillant ses tympans, résonnant dans son crânes. Elle avait presque envie de saisir ses cornes à deux mains pour s’arracher toute la boîte crânienne et faire cesser ce son. Elle ne parvenait même pas à faire appel à sa puissance infernal, à simplement faire se déplacer un meuble pour venir heurter son adversaire. Alors qu’il s’agissait de choses qu’elle avait fait enfant, lorsqu’elle poussait ses nourrices dans les escaliers ou faisait couler de l’eau de javel dans leur thé.

« Tous ces étudiants sont à moi, ils sont venus ici de leur plein gré, continues ton petit jeu et je ferais de ta vie un enfer. Je te retrouverais, toi et tous ceux auxquels tu tiens et je vous tuerais tous, je vous écorcherais vifs et laisserait mes chiens se repaître de vos chairs. Pars maintenant et je te laisserais en paix, mais tous les autres sont à moi… » Siffla-t-elle. Son chien s’approchait, c’était tout ce qui comptait, il attaquerait et Olivia aurait peut-être une ouverture…

 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 7 Nov 2016 - 19:43 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4963
ϟ Nombre de Messages RP : 4564
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4963
ϟ Nombre de Messages RP : 4564
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Olivia Crowley' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
One Hell of a Party - Libre - Page 2 607338Echec One Hell of a Party - Libre - Page 2 607338Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 7 Nov 2016 - 21:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Susan transpirait à grosses gouttes. Sa blessure lui faisait souffrir le martyr et elle avait l’impression qu’elle serait capable de s’arracher le bras si ça pouvait la soulager un peu. Mais elle devait rester concentrée pour maintenir l’emprise qu’elle avait sur Damnation. Elle avait eu peur que ça échoue, mais de toute évidence, le cri de douleur qu’avait laissé échapper la Super-Vilaine confirmait à la mutante qu’elle faisait bien. En tout cas, pas trop mal. L’héroïne essayait de canaliser son énergie, et aussi la colère qu’elle avait ressenti lorsque son adversaire avait encore menacé Cass. Elle ne pouvait pas s’en sortir comme ça. Pas sans que Susan ne l’emmerde encore un peu plus prodigieusement.

Qu’est-ce qu’elle pouvait faire pour ça ? Déjà, il fallait qu’elle s’active l’esprit, parce que la démone était encore suffisamment énergique pour discuter et la menacer encore un peu plus. Elle marquait un point : Elle n’allait pas tenir longtemps avec cette morsure, c’était certain. Sa concentration s’amenuisait petit à petit, et elle s’angoissait de l’arrivée du chien démoniaque qui finirait par venir en sa direction.

D’ailleurs, l’étudiante ne croyait pas une seule seconde le discours de la diablesse. Honnêtement, quel intérêt avait-elle à lui dire la vérité ? Si Susan lui faisait confiance, elle allait la lâcher, s’en aller, et elle pourrait toujours la retrouver plus tard pour exécuter ses menaces. Et si Susan ne lui faisait pas confiance, eh bien c’était la même chose. Le mensonge était probablement monnaie courante pour des êtres voués au mal comme celle-ci.
Elle était à bout et sur le point de craquer. Du coup, elle décida de dépenser ce qu’il lui restait en énergie pour envoyer une puissante décharge sonore sur le chien, de quoi le faire disparaître sur le coup. Malheureusement, cet effort là lui faisait relâcher la pression sur Livia, et elle n’avait que quelques secondes pour conclure son acte. De terribles choix reposaient sur ses épaules, et elle n’avait absolument pas le temps d’y réfléchir.

Elle se concentra un instant, et plusieurs ondes de choc vinrent faire éclater les fenêtres, les laissant grandes ouvertes à la disposition des étudiants affolés qui voulaient fuir le carnage.

La prochaine fois que tu fais une fête, préviens mois, histoire que je vienne pas.

Fit-elle, les dents serrées, avant de disparaître de la pièce.


Citation :
Lancer de dé
Réussite : Susan trouve ses potes
Echec : Susan ne trouve pas ses potes


Dans un premier temps, elle était réapparue à l’étage de la bâtisse. Elle n’avait pas aperçu les camarades avec qui elle était venue à l’originel, et craignait qu’il ne leur soit arrivé le pire. Elle avait dégainé son téléphone et tenta de les joindre. La sonnerie, elle l’entendit du bout de l’oreille et se dirigea vers la provenance du son. Avec regrets. Elle avait ouvert la porte d’une pièce qui ne menait qu’à un peu plus de désolation, et de mort.

Elle n’avait rien pu faire, et tout ce qu’elle pouvait espérer maintenant, c’est que ceux à qui elle avait ouvert la voir parviendraient à se sortir de ce pétrin. C’est ce qu’elle-même fit après une autre téléportation qui la rendit plus épuisée encore. Elle était dans un sale état, son bras la tourmentait, et elle était seule, en plein milieu de la nuit, quelque part à environ 300 mètres de la bâtisse. Le bruit qu’elle avait du provoquer pour arriver jusque là avait retenti dans les rues avoisinantes, et personne n’aurait pu le manquer. En plus de ça, elle avait de l’alcool dans le sang.

Sa voiture, elle avait du la laisser à un peu plus de 200 mètres d’ici. Le plus urgent, c’était de s’occuper de cette vilaine blessure qui ne faisait que lui polluer l’esprit. Si elle avait pu, elle aurait vidé le frigo pour y poser toutes les bouteilles de bière qu’elle trouvait.
Lorsqu’elle retrouva enfin son véhicule, elle compta bien sur la douleur qui fusait dans son bras pour garder l’esprit éveillé et vif. Les clés sur le contact, elle démarra et ne perdit pas de temps pour finir à l’Hôpital Central de Hamelin. Elle s’était garée à l’arrache dans la première place qu’elle avait vu et s’était précipitée dans le bâtiment.

Autant dire que les infirmières et infirmiers firent une sale tête en la voyant débarquer dans cet état. Les traces de crocs étaient accompagnés de brûlures qui étaient encore plus douloureuses qu’elles n’en avaient l’air. Susan tremblait de tous ses membres et peinait à tenir debout. Les yeux rougis, elle ne s’était pas gênée pour pleurer sur le trajet, tant sous le coup des émotions et de la culpabilité que de son corps qui partait en roue libre. Il n’en fallut pas plus pour qu’elle soit prise en charge aussi vite que possible. D’ailleurs, elle avait émis l’hypothèse que d’autres jeunes arrivent dans un sale état.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 7 Nov 2016 - 21:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4963
ϟ Nombre de Messages RP : 4564
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4963
ϟ Nombre de Messages RP : 4564
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Susan Suncana' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
One Hell of a Party - Libre - Page 2 607338Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 7 Nov 2016 - 22:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Enfin, le bruit avait cessé ! Olivia appela à elle toute la puissance infernale qui était sienne, tous les démons avec lesquels elle avait tissé des pactes, toute la furie qui l’avait accompagnée depuis sa naissance. Elle allait réduire à l’état de cendres cette méta-humaine ! Elle allait lui faire payer ce qu’elle venait de lui faire subir ! La douleur qu’elle avait ressentie en sentant la morsure du chien infernal ne serait rien en comparaison de ce qu’Olivia ferait subir à son âme damnée. Elle veillerait à ce que ses collègues démoniaques profitent pleinement de l’essence immortelle de la méta-humaine !

Les fenêtres éclatèrent, les étudiants se repliant sur eux-mêmes pour éviter les éclats, pour ceux qui étaient encore en état de le faire. Olivia laissa les débris voler autour d’elle, incapables de trancher sa peau démoniaque… Elle vit toutefois son adversaire disparaître une nouvelle fois, laissant un vide là où la démonologue s’apprêtait à invoquer mille tourments. La maison était ouverte… Les protections magiques tenaient toujours sur les portes, mais avec les vitres brisées… Ils pouvaient s’enfuir, ils pouvaient s’enfuir et laisser la maison sans leur souffrance, sans leurs vices, laisser le bébé démoniaque d’Olivia mourir de faim.

« Tu ne paies rien pour attendre, Susan… » Elle trouverait un moyen de la faire payer. Que cela soit en trouvant où elle habitait, ou simplement en dérobant l’un de ses cheveux. Ah les atrocités qu’elle ferait à la poupée qu’elle construirait ! Tout pour torturer cette pseudo-héroïne. L’échine s’enroula autour de la nuque d’un des convives qui tentait de s’échapper. Olivia le tira à lui avant d’invoquer à elle ses diablotins… Ou plutôt des diablotins. Les créatures qui firent éruption du plancher, en caquetant et en hurlant de rire n’étaient pas les mêmes que précédemment. Ils étaient ailés et surtout couverts de flammes. La nuée infernale se mit à s’attaquer à tous ceux qui se trouvaient à l’intérieur de la pièce. Si ces étudiants ne pouvaient pas lui fournir plus de vice, alors ils lui fourniraient une terrible agonie. Voilà qui devrait être utile pour la suite des évènements.

En seulement quelques minutes, à grand renforts de coups de fouets, de sortilèges et d’invocations de démons, Olivia avait complètement massacré tous ceux qui se trouvaient dans la pièce dont Susan avait détruit les vitres. Le sol était tapissé de sang, de viscères et de morceaux de cadavres avec lesquels les diablotins effectuaient des mouvements obscènes. Il y avait quelques survivants, ceux qui étaient complètement ravagés par le Hellfire et qui s’étaient joins au massacre plutôt que de chercher à survivre. Il y avait encore du monde à l’étage aussi, Olivia y avait envoyé certains de ses serviteurs.

« Ta méta-humaine n’est plus là. » La succube qui avait accompagné la démonologue à l’évènement venait de refaire apparition. Sûrement trop occupée à satisfaire ses appétits sexuels pour venir aider sa maîtresse. Olivia arrêta son sortilège de tourment une fois que la star de films pour adultes possédée s’écrasa dans le sang en gémissant.

« Je vais voir le couffin. Assure-toi que tout le monde reste en place à l’étage. Je ne tiens pas à perdre plus d’énergie. » Olivia s’approcha d’une porte verrouillée, utilisant sa magie infernale pour l’ouvrir et descendre dans les profondeurs de la maison. L’endroit empestait le soufre et le stupre. Des tentacules et organes infernales étaient collés au mur, comme si une créature parasitait la bâtisse et c’était le cas… Un cocon monstrueux se trouvait au centre de la cave, qui s’était nourri toute la soirée…

Citation :

Jet de dé n°1 :
Double réussite : la soirée est un succès pour le Hellfire Club.
Une réussite : le rituel devrait être accompli avec les invités restants.
Double échec : Susan a trop perturbé le rituel.


Seulement quelque chose clochait, quelque chose n’était pas normal… Certains cordons démoniaques étaient flétris, réduits en poussière. Il y avait eu trop de perturbations, trop de gens qui avaient réussi à fuir ou bien qui s’étaient arrêtés de se débaucher pour tenter de survivre. Leur égoïsme animal n’avait pas suffit à contenter le démon, à lui fournir ce dont il avait besoin. Olivia plongea ses mains à travers une membrane putride pour en extraire ce qui ressemblait à un nouveau-né, un mort-né même. Elle caressa un instant le crâne de la créature infernale qui ne s’éveillerait jamais au monde qu’elle était censée mettre à feu et à sang.

« Oh mon pauvre petit bébé… » La débauche de rage d’Olivia avait sûrement aussi beaucoup participé à perturber le rituel. Elle n’aurait pas dû intervenir ainsi, pas tous les massacrés aussi simplement… C’était leur débauche à eux qui était nécessaire, pas la sienne. « Ne t’inquiète pas, maman est là, maman va te venger. » Mais pour Olivia, il n’y avait qu’une et une seule responsable. Ce n’était pas du Hellfire qu’elle aurait dû mettre dans sa bière, mais du poison. Elle aurait dû la tuer, la faire souffrir plutôt que d’essayer de la manipuler. Il n’était pas trop tard pour se rattraper.
 
Revenir en haut Aller en bas

 
One Hell of a Party - Libre
 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  SuivantRevenir en haut 
One Hell of a Party - Libre - Page 2 Cadre_6One Hell of a Party - Libre - Page 2 Cadre_7_bisOne Hell of a Party - Libre - Page 2 Cadre_8


One Hell of a Party - Libre - Page 2 Cadre_1One Hell of a Party - Libre - Page 2 Cadre_2_bisOne Hell of a Party - Libre - Page 2 Cadre_3
 Sujets similaires
-
» Hentaï
» Hentaï RP
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Hell of a Party - Libre - Page 2 Cadre_6One Hell of a Party - Libre - Page 2 Cadre_7_bisOne Hell of a Party - Libre - Page 2 Cadre_8
Sauter vers: