Crapauds et colombes [Mission : V pour Vendetta] - Page 2 Bouton_vote
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Crapauds et colombes [Mission : V pour Vendetta] - Page 2 Categorie2_1Crapauds et colombes [Mission : V pour Vendetta] - Page 2 Categorie2_2bisCrapauds et colombes [Mission : V pour Vendetta] - Page 2 Categorie2_3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 

Crapauds et colombes [Mission : V pour Vendetta]

 
Message posté : Mer 19 Oct 2016 - 23:09 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
De la frémiquoi ? Le cerveau de Dexter bouillonna d'activité, comme une marmite oubliée sur le feu, se soustrayant pleinement aux événements -assurément tragiques- qui se déroulaient autour de lui. Il avait beau cherché, fouillé dans sa mémoire phénoménale, il était presque certain de n'avoir jamais entendu ce terme. Même dans un comics ou un roman. Et si c'était bel et bien le cas, même s'il n'était pas un expert de la couture, c'était probablement que l'on parlait d'une matière qui n'existait pas, ou plutôt, pas scientifiquement parlant. Il avait donc en face de lui un artefact tissé dans une soie... Esotérique ? C'était possible ? Baigné dans les clichés à ce sujet, il aurait presque pu croire tout simplement que le vêtement avait été ensorcelé à l'aide d'une baguette magique équipée d'une étoile au bout.
Secouant la tête, le génie repoussa ces pensées pour plus tard -il aurait tout le temps d'y songer entre deux squats-. L'urgence de la situation requérait toute sa concentration et papillonner en se laissant porter tranquillement par de multiples hypothèses n'était certainement pas le meilleur des comportements à adopter. Détaillant les alentours, il se concentra pour observer un Johnny West en bien mauvaise posture -il en aurait presque ri-, des rixes de sauvageons et... Un homme bien trop calme sur le côté qui semblait coordonner le tout.

- Si choix, il y a vraiment, marmonna le jeune homme entre ses dents, d'une voix à peine audible. Toutefois, la suite le revitalisa. La frémissoie ? Oh oui, j'ai d'ailleurs quelques... Questions. Qui attendraient, visiblement, car Dante perdit toute consistance sous ses yeux pour se retrouver plusieurs mètres plus loin sous la forme d'une brume noire. Dexter observa le spectacle sans le comprendre -ce qui l'agaça fortement-, puis haussa les épaules. Star City est toujours pleine de surprises.

Conquis, les lèvres étirées, il remit tranquillement ses lunettes en place tout en s'approchant de celui qui devait vraisemblablement donner les ordres. Son pas posé avait des allures presque dansantes, contrastant avec le chaos alentour. Découvrir quelque chose qu'il ne connaissait ni d'Eve, ni d'Adam... Depuis combien de temps cela ne lui était-il pas arrivé ? Des années ! Repartir de zéro, dévorer des dizaines, des centaines d'ouvrages de théorie brut et tout maîtriser. Découvrir de nouveaux horizons.
Oui, l'idée le portait vraiment.
Et c'est en faisant un tour sur lui-même qu'il attrapa son arme et ouvrit finalement le feu sur le lieutenant, toujours à une cinquantaine de mètres de lui.

  • Lancer de dés #1 :
    - Réussite : Le tir touche la cible.
    - Echec : Le tir ne touche pas la cible.

  • Lancer de dés #2 (si Réussite au #1) :
    - Réussite : La cible dispose d'une protection technologique.
    - Echec : La cible dispose d'une protection naturelle.


  • Lancer de dés #3 (si Echec au #1) :
    - Réussite : Syndrome parvient à éviter la torgnole.
    - Echec : Syndrome se prend une torgnole et voit trente-six chandelles.


Le projectile de plasma en fusion partit à toute vitesse en direction du grand bonhomme à la mâchoire carrée, à l'allure svelte et à la chevelure d'un roux flamboyant. Une demi-seconde avant que la cartouche ne le percute, il la repéra et... Disparut dans un mince nuage de poussière ? Syndrome pencha la tête, clignant des yeux à plusieurs reprises. Il comprit ce qu'il venait de se passer une seconde trop tard, quand quelqu'un vint lui tapoter avec force l'épaule, l'invitant à se retourner.

- Un téléporteur, c'est... débuta-t-il tout en faisant volte-face, sans avoir le luxe de terminer, une beigne mêlant brutalité et courtoisie venant lui chatouiller les gencives, l'envoyant directement au sol.

Sonné, avec l'impression que la terre entière s'était mise à accélérer soudainement, Dexter s'appuya tant bien que mal sur ses coudes en se maudissant d'avoir lâché son arme dans la chute. Il tenta de fixer le regard de son adversaire qui, sans attendre, envoya sa semelle de nouveau dans le visage du génie qui faillit perdre conscience cette fois-ci et resta au sol. Par chance, ses lunettes étaient tombées et n'avaient donc pas été fracassées par ce coup brutal. Le souffle court, une migraine de tous les diables perçant son crâne, il n'arrivait plus à voir clair, ni à organiser ses pensées. Un vent de panique le prit. Il était complètement sans défense, à la merci d'un ennemi dont il ne connaissait pas les capacités -qu'il avait sous-estimées dans un moment d'allégresse- et sa seule chance de survie résidait probablement dans les capacités d'un magicien inconnu ayant évoqué un matériau tout aussi inconnu à foutre le boxon pour détourner l'attention de cette brute de lieutenant.
Et le Légionnaire ?
C'était bien la dernière personne sur qui comptait Syndrome.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 19 Oct 2016 - 23:09 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 5467
ϟ Nombre de Messages RP : 5066
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 5467
ϟ Nombre de Messages RP : 5066
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Dexter Specter' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Crapauds et colombes [Mission : V pour Vendetta] - Page 2 607338Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Crapauds et colombes [Mission : V pour Vendetta] - Page 2 576808Russite

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Crapauds et colombes [Mission : V pour Vendetta] - Page 2 607338Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 22 Oct 2016 - 14:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Rocket II beugla qu'il était capable de s'en tirer tout seul – l'orgueil puéril du jeune héros avait pris la parole. Dante soupira. Il ne lui importait pas tant d'être agréable au légionnaire que de le sauver d'une situation qui, de seconde en seconde, se faisait pire encore qu'elle n'aurait pu l'être. Il ne manquait plus qu'un pingouin géant de l'espace miniature, armé de lasers à réfraction moléculaire, pour couronner le tout ! Le dragon se consolait malgré tout : le tout fraîchement sorti de prison Syndrome serait sans doute un allié de poids dans cette grande panique ; le criminel en avait assez fait par le passé pour susciter l'estime du vieux reptile. Dante aida le héros-candidat à se relever puis tourna le regard en direction de Syndrome, et ce qu'il vit lui arracha un juron si terrible qu'il m'est impossible de vous le transcrire – par ailleurs, la langue employée implique un alphabet difficile à transposer, et toute traduction phonétique serait bien vaine, à moins pour vous de comprendre ce mot : « zztfhlicbibfzzlaczzrtsloc » ; ce n'était pas le genre de langage qu'un être si vieux et policé que Dante employait couramment ! Mais ce qu'il avait vu était de nature à l'agacer, puisque ce cher Dexter se trouvait effondré sur le carreau municipal, aux pieds de ce rouquin qui menait la troupe irlandaise.

Ils n'avaient pas le temps de bavarder. Johnny West II chercha à engager une conversation avec lui, mais le dragon l'interrompit d'une voix ferme.

 « Vous ne pouvez rester ici, monsieur West. Vous êtes la cible, votre présence met tous les civils en danger.
- Je dois les sauver !
-  En fuyant, monsieur West ! La police arrive, et si vous n'êtes plus là pour vous exposer à leurs tirs, ces criminels videront les lieux.
- Je suis un légionnaire !
-  Et peut-être le futur maire de cette ville. Soyez raisonnable ! Venez avec moi ! »


L'échange ne dura qu'un bref instant, mais sur ces derniers mots le magicien se détourna de Rocket pour se porter au secours de Syndrome – en espérant que ce dernier aurait la décence de se tenir tranquille, dans son inconscience. Dante anima ses bras d'une gestuelle complexe, rythmée, chorégraphiée ; une vague incantation passa la barrière de ses lèvres, au-dessus de lui se formèrent cinq flèches de glace, d'un mètre chacune ou presque. Le téléporteur s'acharnait encore sur Dexter. Dante aurait peut-être l'élément de surprise...

    Jet de dé – I :
    Réussite : Dante persuade Rocket de le suivre.
    Échec : Rocket entend rester ici et sauver les civils.

    Jet de dé – II :
    Réussite : Dante surprend le rouquin.
    Échec : Dante est trop lent, le rouquin esquive.

    Jet de dé – III :
    Réussite : Dante parvient à rejoindre Dexter.
    Échec : Dante ne parvient pas à rejoindre Dexter.


Les cinq projectiles gelés fusèrent droit sur le gradé de la pègre irlandaise qui ne vit rien venir, trop occupé qu'il était à marteler du pied les côtes et les cuisses de Syndrome. Le choc fut terrible, Patrick – c'était son nom, et vous remarquerez quelle originale inspiration préside à ce choix ! – en eut le souffle coupé et, surtout, il fut propulsé en arrière, au sol, dans un fracas d'éclats de givre. Cette froide morsure le surprit tant qu'il resta là, prostré et confus, à près de cinq mètres de Syndrome, entouré des débris des flèches de glace.

Sans fanfaronner, sans se réjouir trop tôt d'une victoire bien incomplète, Dante se précipita auprès du malheureux Dexter et s'agenouilla près de lui. Il inspecta ses blessures et ne vit rien d'alarmant ; toutefois l'examen fut rapide, et la constitution du criminel ne laissait pas vraiment présager d'une vraie résilience à tant de coups reçus... encore que la vie en prison avait sans doute endurci la couenne de ce savant fou.  « Réveillez-vous, Dexter ! L'heure n'est pas à la sieste ! disait Dante en secouant le docteur. » Autour d'eux la confusion atteignait de nouveaux sommets quand, cette fois, la police faisait son entrée en scène, accompagnée hélas de renforts criminels venus très certainement prêter mains fortes à leurs collègues irlandais. Du côté des activités militants, seuls les gros-bras de la troupe restaient encore en lice, quand les autres, moins équipés ou formés à la rixe brutale, tentaient la fuite avec plus ou moins de succès.

Craignant que sa position ne l'exposât à la réplique de toutes ces armes à feu qui crépitaient alentour, Dante se concentra pour chercher alentour un quelconque moyen de mettre Syndrome à l'abri. Il frémit un instant de voir le canon d'une arme braquée sur lui mais celle-ci disparut dans les airs quand Rocket II vint percuter son propriétaire, qui s'envola lui-même pour aller finir dans un buisson plus loin.  « D'accord, j'accepte de te suivre... euh... bref, qui que tu sois. Héros sans bannière ? Hum... bon... on fait quoi alors ? Et lui, c'est qui ? Ton copain ? »

Crapauds et colombes [Mission : V pour Vendetta] - Page 2 ZgfSGbc

Dante fronça les sourcils. Il s'apprêtait à féliciter le jeune homme pour sa toute première décision politique d'importance, mais il était évident que ce dernier avait encore de grands progrès à faire.  « D'abord on se concentre, ensuite on s'assure... un chemin vers la Wading. Là j'ouvrirai un portail pour nous téléporter loin d'ici. » Dante aida Syndrome à se relever et à prendre appui sur lui.  « Ouvrez la marche, Rocket, à toute vitesse ! » Par chance, c'était la spécialité du légionnaire.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 22 Oct 2016 - 14:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 5467
ϟ Nombre de Messages RP : 5066
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 5467
ϟ Nombre de Messages RP : 5066
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Dante Visconti' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Crapauds et colombes [Mission : V pour Vendetta] - Page 2 576808Russite

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Crapauds et colombes [Mission : V pour Vendetta] - Page 2 576808Russite

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Crapauds et colombes [Mission : V pour Vendetta] - Page 2 576808Russite
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 24 Oct 2016 - 20:17 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
La suite des événements se déroula dans un certain flou pour Dexter. Sans ses lunettes, comprendre dans le détail ce qui l'entourait relevait du défi pour son cerveau encore sonné par le choc qu'il avait reçu à la tête. Ce fut presque comme une personne extérieure qu'il percevait les coups de pied que s'amusait à distribuer le lieutenant de la pègre irlandaise. Il pouvait sentir que son corps l'informait que son intégrité était menacée, mais cela n'activait pas d'alarme parmi ses neurones. Aussi restait-il simplement sans bouger, essayant désespérément de réunir ses pensées, de refaire fonctionner les rouages de son intelligence. Il pouvait sentir un liquide chaud sur son menton et, vu la chaleur irradiant de ses lèvres, il était prêt à parier qu'il était ouvert à cet endroit-là.
Un son étrange se distingua des bruits parasites de la foule en panique et des criminels tentant de faire tomber le candidat à la mairie, suivi d'un sifflement, typique de projectiles fendant l'air. Une demi-seconde plus tard, les pressions qui s'amusaient à parcourir sa peau cessèrent. Cet événement permit à Syndrome de se resituer, de se concentrer à nouveau. Sa main fouilla d'elle-même le sol pour trouver ses lunettes qui, quelques instants plus tard, étaient de nouveau sur son nez -qui, par miracle, n'était pas brisé-. Il vit la silhouette du magicien s'agenouiller à ses côtés, l'invitant à se relever. Sans réfléchir, il voulut s'exécuter, le regrettant immédiatement dans un gémissement aussi sourd que douloureux. Syn parvint toutefois à se remettre sur pattes.

- Tiens, de nouveau le vouvoiement ? remarqua-t-il, s'accrochant à ce genre de détail pour faire fi de la douleur. Il en venait presque à regretter le moment où son corps et son esprit s'étaient presque détachés l'un de l'autre dans un divorce des plus apaisants. Dexter attrapa son arme qui traînait, la rangeant discrètement pour que Rocket ne l'aperçoive pas. Il n'aurait plus manquer que le Légionnaire ait la puce à l'oreille ! En l'entendant poser ses questions, le génie se força à sourire -déclenchant une nouvelle vague de chaleur désagréable en provenance de ses lèvres sanguinolentes- et se colla à Dante tout en glissant son bras autour de son épaule. Visiblement, nous sommes démasqués. Enchanté, monsieur le futur maire.

Un soupir de soulagement s'échappa d'entre ses lèvres quand il entendit le dragon proposer un plan, détournant l'attention du héros par la même. Puis il réfléchit à sa substance. Pourquoi diable aller vers la Wading ? Lui fallait-il du calme pour pouvoir se téléporter ? Des conditions particulières liées au lieu ? Tout un tas d'hypothèses se forma dans l'esprit du scientifique, qui les balaya aussitôt. Il n'allait certainement pas trouver la réponse de lui-même et il verrait bien comment tout cela fonctionnait.

La Wading se trouvait à deux bonnes centaines de mètres d'eux et quelques irlandais, visiblement déboussolés par la perte de leur supérieur et de ses ordres avisés, se trouvaient sur leur route. Malgré cela, Dexter ne put s'empêcher de se dire que le plus gros du danger était derrière eux. L'effet de surprise s'était estompé et la police était arrivée, maîtrisant de plus en plus la situation en dépit des renforts criminels qui s'étaient invités aux festivités. Le magicien disposait, en plus de cela, d'un moyen de s'échapper rapidement des lieux, ce qui éviterait à Syndrome un moment assez dangereux entouré d'agents au service de la loi.
Rocket obtempéra à l'ordre de Dante et traça en direction des quelques mafieux qui barraient la route à leur point d'évacuation, engageant un combat bien déséquilibré en défaveur de ses adversaires. Syn se détendit et observa le lieutenant qui était encore sonné.

  • Lancer de dés #1 :
    - Réussite : Syndrome abat le lieutenant.
    - Echec : Syndrome l'épargne.

  • Lancer de dés #2 :
    - Réussite : Stockholm s'invite aux réjouissances.
    - Echec : Stockholm reste à l'endroit où il est, bien loin des festivités.

  • Lancer de dés #3 (si réussite au #2) :
    - Réussite : Les forces de police voient Stockholm et le traitent comme une menace, au même titre que les criminels.
    - Echec : Qu'il soit arrivé discrètement ou que les forces de police l'ignorent, Stockholm n'est pas importuné.


Serrant les mâchoires, le jeune homme inspira un bon coup et secoua la tête, desserrant sa main qui avait agrippé d'elle-même et avec force son arme à la ceinture. Même s'il avait envie de rendre à ce fumier la monnaie de sa pièce -une vieille habitude héritée de la prison, ne jamais rester inactif devant une agression si on ne veut pas passer pour la lavette de service-, cela ne lui apporterait rien de bon, bien au contraire. Si Rocket se rendait compte qu'il avait abattu de sang-froid un homme à terre, qui plus est avec une arme de cet acabit, l'idiot de Légionnaire deviendrait probablement son ennemi. Et si Dante était pour le moment son allié, rien ne garantissait qu'en réagissant de la sorte, il ne deviendrait pas lui aussi son adversaire. Autant ne pas prendre de risque inconsidéré, Syn avait déjà eu son moment d'égarement qu'il avait chèrement et rapidement payé.

Alors que le dragon et le génie avançaient en direction de la Wading -et des hostilités ouvertes par Rocket-, un bruit familier tira Dexter de sa concentration. Un bruit de propulseurs, faisant vibrer le sol, remontant dans les os. Faisant volte-face, il jura en voyant Stockholm atterrir près de lui. Sa puce avait dû s'activer pendant que le lieutenant s'acharnait sur lui.
Merde.
Il avait une seconde, peut-être deux, avant que l'intelligence pas forcément brillante de son robot ne se mette à considérer tout ce qui était autour comme une menace et ne se mette à balancer tous les missiles qu'il lui restait en stock.

- Stockholm, désactive le protocole de détection des menaces ! beugla-t-il à l'intention de son serviteur, si vite et tranchant que l'on aurait cru à un texte répété. Une seconde s'écoula. Puis une deuxième. Puis une troisième. Syndrome eut un raclement de gorge avant de baisser la tête une demi-seconde. Ouf. Le pire était évité. Evidemment, cet imbécile de tas de ferraille arrivait après que les vraies menaces aient été maîtrisées. Relevant la tête, il fixa Stockholm d'un air sévère. Retourne à l'endroit où tu étais, tu ne sers strictement plus à rien dans la situation actuelle.

Il était vrai qu'il aurait pu tout simplement se faire embarquer par son robot, mais sa curiosité était toujours autant stimulée par les promesses de Dante. Et il n'allait manquer ça pour rien au monde. Sans rien faire d'autre, Stockholm décolla, attirant cette fois l’œil de quelques policiers qui hésitèrent visiblement à ouvrir le feu sur lui, avant de se concentrer à nouveau sur les mafieux qui étaient une menace bien plus certaine et directe. Dexter servit un regard gêné à son compagnon d'infortune.

- Désolé pour ça. Depuis que je suis sorti, je n'ai pas vraiment eu l'occasion de changer sa programmation un tantinet limitée. Syndrome observa la bataille entre Rocket et les mafieux. Et je doute que notre... Ami ait envie de bénéficier du genre d'aide que je peux apporter. Comme je l'ai déjà dit, je suis ici par hasard et je n'ai pas vraiment dans l'idée de me faire des ennemis supplémentaires. Il détailla de haut en bas le magicien. Toutefois, si tout cela peut se terminer par une discussion fort intéressante sur ce matériau, je ne me plaindrai pas. Se frottant le menton avec sa manche, il tenta d'enlever un peu du sang qui le tâchait. Je ne crois pas avoir eu le plaisir d'entendre ton nom, d'ailleurs. Sauf si tu préfères que je me réfère à toi en tant "qu'inconnu aux capacités intrigantes protégeant ses propres et mystérieux intérêts". A toi de voir.

Un nouveau sourire étira ses lèvres pour signaler qu'il plaisantait, ravivant une nouvelle fois sa douleur au visage et lui arrachant immédiatement une fugace grimace. Il jaugea ensuite la situation qui avait décidément l'air de tourner en leur faveur, car les irlandais semblaient prendre la fuite. Il pria juste intérieurement pour que cela ne soit pas annonciateur d'une catastrophe encore plus grande.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 24 Oct 2016 - 20:17 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 5467
ϟ Nombre de Messages RP : 5066
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 5467
ϟ Nombre de Messages RP : 5066
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Dexter Specter' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Crapauds et colombes [Mission : V pour Vendetta] - Page 2 607338Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Crapauds et colombes [Mission : V pour Vendetta] - Page 2 576808Russite

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Crapauds et colombes [Mission : V pour Vendetta] - Page 2 607338Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 24 Oct 2016 - 23:34 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Dante roulait des yeux. Ce jeune homme semblait ne rien prendre au sérieux et bien qu'il eût été tout juste passé à tabac, voilà qu'il plaisantait, qu'il l'empoignait avec chaleur et même qu'il s'intéressait encore à la frémissoie, ce textile magique que le dragon avait conçu et enchanté. Qu'ils fussent là tous à courir le risque d'une balle perdue, dans la jambe, dans l'épaule ou dans la tête, cela ne semblait guère avoir de prise sur lui...

Dexter n'était sans doute pas Syndrome pour rien. Le dragon l'aida à progresser vers la Wading où il comptait faire apparaître le portail dimensionnel qui leur permettrait une fuite tranquille et sereine. Le concours de Rocket, qu'un éclair de raison avait rangé aux suggestions du dragon, fut bien évidemment très utile, puisqu'il permit de dégager la voie des rives du fleuve. Mais l'apparition du robot de Syndrome manqua de faire tout échouer. Autour d'eux la cohue se maintenait, plus féroce encore, hydre inlassable : quand un mafieux tombait, deux autres prenaient le relais, quand un policier s'approchait, deux autres le suivaient.

Mais peu à peu l'espoir changea de camp et le combat changea d'âme, pour paraphraser le poète de Waterloo. Indifférent à cette petite bataille urbaine fort naïve au demeurant, née de causes idiotes et s'achevant sur une débâcle absurde, Dante ne se préoccupait que de son objectif, qui n'était plus tant de sauver Johnny West que de conduire Syndrome hors des lieux. Le héros-candidat ne tarderait pas à reconnaître le criminel, dont la renommée dépassait les limites de Star City, et chercherait sans doute à mettre la main sur lui – car sa campagne profiterait sûrement de la popularité qui viendrait avec la capture d'un tel magnat du crime !

Il s'évade, mais Rocket le ramène au pénitencier ! Un coup de publicité formidable pour le prétendant à la mairie. Le dragon ne pouvait le tolérer. D'obscurs enjeux se tenaient là dans une balance fragile, et s'il comptait bien arracher Johnny West au marasme d'un rassemblement public raté, il n'était pas question pour lui de trop favoriser la percée du candidat dans les urnes lors des prochaines élections.

Dexter parut vouloir s'excuser des égarements de sa création robotique. Dante l'écouta en silence, concentré qu'il était – il cherchait à maintenir toute personne à distance au moyen de courants d'air savamment dispersés – à la tâche importante de leur survie. Il glissa néanmoins, rasséréné : «  Ne t'en fais pas pour lui.  » Son regard allait de Rocket à la Wading qui se rapprochait inévitablement, et plus il en était proche, plus il pressait le pas. Bientôt l'espace fut dégagé, Dante se détacha de Dexter et apostropha le légionnaire. «  C'est maintenant ou jamais, monsieur West !  » Puis, il se tourna vers Dexter, tandis que s'ouvrait devant eux un grand portail dimensionnel, spirale étoilée et tourbillonnante. «  Tu peux m'appeler Dante et, d'avance, je suis désolé...  » Il poussa Dexter à travers le portail. Le voyage serait mouvementé...

    Jet de dé – I :
    Réussite : /
    Échec : Des tirs les visent.

    Jet de dé – II :
    Réussite : Rocket ne s'intéresse pas à Syndrome.
    Échec : Rocket réclame Syndrome.

    Jet de dé – III, si échec au jet II :
    Réussite : Dante raisonne Rocket qui accepte de laisser Syndrome.
    Échec : Rocket refuse d'entendre raison.

    Jet de dé – IV, si échec au jet III :
    Réussite : Dante contraint Rocket à partir sans Syndrome.
    Échec : Dante et Rocket engage le combat.


Par chance, la police occupait la pègre irlandaise, si bien que le dragon, le docteur et le héros-candidat purent filer à l'anglaise sans trop de difficulté. Mais passer à travers le portail n'était pas sans risque pour quiconque n'en avait pas l'habitude... c'est le genre de transfert qui remue l'estomac, noue les intestins et chatouille le... bref, vous l'aurez compris, c'est tout le tube digestif qui souffre de ce genre de bonds dimensionnels, quand on est un néophyte. Par chance toutefois, Dante avait choisi pour destination l'une des hauteurs de la forêt de Watson, où Johnny West et Dexter pourraient, librement, vomir ou cracher leurs tripes en paix et sans gêner personne.

Le portail se ferma derrière lui et Dante crut que ses problèmes allaient s'envoler comme des pigeons qu'un caillou vient surprendre, mais il se trompait. À peine avait-il repris contenance que Rocket posait sur Dexter un regard vindicatif et se rapprochait de lui avec... des intentions que Dante n'eut aucune peine à reconnaître ou anticiper. «  Oh mais ton copain, c'est un évadé du pénitencier ! C'est Syndrome...  » De toute évidence, le légionnaire, qui savait ce qu'il devait faire, se trouvait confronté à un cas de conscience. Il était comme tiraillé entre la gratitude que lui inspirait le geste du magicien et son devoir de héros et membre de la Légion des étoiles. Dante voulut prendre la parole, mais il fut devancé. «  Je dois le ramener, l'arrêter, c'est pas négociable. On est où en plus ?  » Dante se rapprocha du héros-candidat et lâcha dans l'air un soupir qui en disait long.

«  Dans la forêt de Watson. Je regrette, monsieur West, mais je ne peux vous laisser partir avec lui. Sa présence sur la Promenade était une erreur. Vous n'êtes celui qui le ramènera en prison. Partez, rentrez à Star City, retournez sur le lieu de votre meeting et arrangez là-bas la situation à présent que vous avez l'initiative. Concernant Syndrome, soyez raisonnable, laissez-moi m'occuper de lui.  »

Dante nourrissait l'espoir un peu vain que ce discours saurait convaincre le légionnaire, mais il fut rapidement détrompé. «  Non. Si tu le défends, je dois t'arrêter toi aussi. Désolé... putain les mecs, vous abusez ! Vous auriez pas dû venir à mon meeting !  » Le dragon l'interrompit. Il se plaça devant Dexter et anima la terre autour de lui. Deux projectiles pierreux et poussiéreux fusèrent droit sur Rocket, mais celui-ci sut esquiver sans trop de peine. Il prit de la hauteur et s'apprêta à descendre en piquée sur les deux hommes. Malheureusement pour lui, le Hasard favorisait le dragon. Quand le légionnaire l'attrapa au poignet, Dante remua comme une anguille, et bientôt la peau de sa main entra en contact avec la peau de la main de Rocket. Les premiers picotements alertèrent le jeune homme.«  Qu'est-ce que...  » Il comprit rapidement... sa main peu à peu se pétrifiait ! Il se retira vivement et prit de la distance. Dante en profita. Deux lunes de feu apparurent à ses côtés et bientôt convergèrent sur Johnny West, pour dresser entre eux et lui un voile de flammes tourmentées.

La fournaise se propagea tout autour aux broussailles de la forêt. Dante, conscient qu'une maigre fenêtre s'ouvrait pour lui, ouvrit un autre portail et s'y engouffra en traînant avec lui Dexter. Il laissait derrière lui un légionnaire qui ne put les suivre, et qui dut s'occuper d'éteindre l'incendie avant de rejoindre la ville.

C'est dans les jardins du palais Visconti que le dragon avait, cette fois, conduit Syndrome. Un peu las, le dragon déclara, tandis qu'il voyait Dexter se remettre de ses émotions et du dernier bond dimensionnel : «  Bienvenue chez moi.  »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 24 Oct 2016 - 23:34 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 5467
ϟ Nombre de Messages RP : 5066
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 5467
ϟ Nombre de Messages RP : 5066
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Dante Visconti' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Crapauds et colombes [Mission : V pour Vendetta] - Page 2 576808Russite

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Crapauds et colombes [Mission : V pour Vendetta] - Page 2 607338Echec

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Crapauds et colombes [Mission : V pour Vendetta] - Page 2 607338Echec

--------------------------------

#4 'Jugement du Hasard' :
Crapauds et colombes [Mission : V pour Vendetta] - Page 2 576808Russite
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 26 Oct 2016 - 17:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Dexter et ses compagnons d'infortune se trouvaient à présent au beau milieu de la Wading, qui semblait bien plus apaisée que la Promenade. Pas un chat à l'horizon, mais tout de même un pigeon au courage -ou à l'inconscience- au moins aussi marquée que celle du génie. Les bruits des fusils d'assaut mêlés aux cris des quelques civils encore présents dans le coin ne semblaient pas l'affecter, tandis qu'il picorait quelque chose sur le sol et observait la scène d'un œil absent -mais difficile de décrire la manière dont perçoit le monde un pigeon-.
Syndrome fut tiré de sa contemplation par un bruit anormal et l'impression que de nouveaux courants d'air se soulevaient. Ce qu'il vit le perturba, plus que n'importe quoi d'autre en cet après-midi décidément bien trop mouvementée. A sa gauche, une sorte de portail donnant droit vers les entrailles de la galaxie -de son point de vue en tout cas- aspirait voracement l'atmosphère l'entourant. Ses yeux brillèrent d'un éclat nouveau et il se tourna vers le dragon, qu'il devinait être à l'origine de cette manifestation brisant toutes les règles de la physique qu'il connaissait.

- C'est toi, n'est-ce pas ? Tu viens de créer un trou de ver ? Comment as-tu contour...

Alors qu'il tapait frénétiquement ses mains l'une contre l'autre, tel un enfant à qui on aurait promis une friandise, le souffle de la découverte lui faisant perdre à nouveau conscience de tous les dangers l'entourant, son compagnon l'informa de son nom en le coupant dans ses questions et s'excusa. Dexter haussa un sourcil sans comprendre et une impulsion le fit basculer dans le portail. Une figure d'horreur se peignit sur ses traits. Persuadé qu'il allait basculer en plein vide dans l'espace, sans oxygène, sans pression, sans gravité, sans repaire, il se pensait mort.
Ses yeux lui indiquaient qu'il devait être en train de tomber, mais ses organes lui donnaient plutôt l'impression d'être soulevé de terre à une vitesse vertigineuse, appliquant une gravité artificielle et bien trop forte l'espace d'un instant indéterminé. Il eut l'impression de prendre plusieurs chocs électriques et une sueur froide perlait à son front quand il réapparut soudainement sur le dos dans un tapis feuillu. Son oreille interne semblait ne pas être d'accord avec les informations que transmettaient ses différents sens -le tapis moelleux et feuillu, l'air frais et humide, la lumière entrecoupée par les branches-, aussi répondit-elle de la manière la plus simple et brutale qu'elle put : en lui donnant un vertige comme jamais il n'en avait senti et en lui faisant recracher le contenu de son estomac. Tremblotant, il inspira un bon coup, reprenant ses esprits.
Il était vivant. Et c'était déjà pas mal.
Avec la désagréable impression d'avoir de soudaines démangeaisons à un endroit fort mal placé, il se releva et se racla la gorge, tentant de mieux comprendre où ils étaient. Pour se rendre compte qu'il y avait, en fait, bien plus urgent. Johnny West l'apostrophait, de par son surnom. Dexter étouffa un juron et plaça la main sur son arme en voyant le Légionnaire s'approcher. Cet enfoiré était bien trop rapide, aussi n'aurait-il probablement qu'une seule chance. Concentré sur son adversaire, il tressaillit en entendant Dante prendre sa défense et haussa un sourcil. A quoi jouait ce magicien ? Dexter lui avait-il tapé dans l’œil ? Ou bien était-ce le genre de type à avoir un code de l'honneur très poussé, qui voulait absolument tenir sa promesse vis-à-vis de la frémissoie ?
Impossible de le savoir. Une confrontation défiant tous les lois de la logique connues par Syndrome s'engagea, à grands renforts de pierres volantes, de boules de feu et de mains se pétrifiant. En d'autres circonstances, cela aurait probablement filé la migraine à Syn, mais la vérité, c'est qu'il était trop captivé par ce spectacle pour en perdre ne serait-ce qu'une miette. Aussi n'eut-il pas même le temps de dire "Ouf" quand son allié invoqua un nouveau portail et le poussa en son sein.
Tentant de comprendre un peu mieux l'espace dans lequel il se trouvait, Dexter tenta de faire fi de ses sensations durant ces quelques insupportables instants. D'ailleurs, combien de temps durait ce voyage ? Il avait un sentiment d'instantané, mais était pourtant sûr qu'il traversait quelque chose. Pas comme une porte, mais plus comme un couloir, un boyau. Un sourire étira ses lèvres, alors que les deux compagnons apparaissaient dans un jardin, d'une tranquillité apaisante. Il en avait la conviction à présent : la magie et la technologie étaient apparentées. Par un processus qu'il ne comprenait pas encore, Dante était capable de créer des trous de ver.
Mais il n'eut pas le loisir d'y penser plus à même, quand de nouvelles et violentes contractions prirent son estomac.

- Oh, je... Euh... Merci, articula-t-il, les mâchoires engourdies, s'essuyant la bouche avec sa manche déjà bien entachée par son hémoglobine. Il observa ce qu'il venait de recracher et servit un regard désolé au dragon. Euh. Toutes mes excuses pour ça. Vraiment. J'ai essayé de me retenir, mais ça n'a pas fonctionné. Pitié, dis-moi que ça arrive à tout ceux à qui tu fais ce tour de magie ?

Se raclant une nouvelle fois la gorge, Dexter leva la tête et observa les alentours. Le jardin était beau. Classe. Luxueux, même. Des haies taillées, une fontaine, des chemins pavés. Pas vraiment le genre d'endroit que le génie fréquentait habituellement, mais c'était loin de lui déplaire. Il pouvait discerner, ici et là, de petites facéties géométriques signées par un architecte aussi efficace que plaisantin visiblement. Syn secoua la tête et se concentra de nouveau sur le magicien qui devait être quelqu'un d'influence. En plus d'être son sauveur. Ce n'était pas spécialement le moment de faire une boulette ou de paraître impoli.

- Merci aussi pour l'échappatoire. Je ne sais pas trop pourquoi tu as fait ça, mais je ne vais pas m'en plaindre ! Il leva son pouce, pour appuyer ses propos, à défaut de pouvoir sourire largement sans raviver la douleur dans ses mâchoires. Est-ce que je pourrais abuser de ton hospitalité et me rincer le visage ? Je dois avoir une tête à réveiller un mort ! Rongeant son frein, il plaça ses mains dans son dos, se balançant tranquillement d'avant en arrière. J'ai beaucoup de questions à te poser, pas seulement sur la frémissoie, si tu le veux bien. Après tout, c'est la première fois que j'ai le luxe de rencontrer un magicien !

Et ce simple fait le rendait visiblement extatique.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 26 Oct 2016 - 19:16 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Il y avait dans ce jardin bien plus qu'une suite continue d'arbres et de plantes parmi les plus beaux et les plus rares de toute la Création. Autour de son palais, Dante avait organisé sa conception du monde et inscrit dans la terre l'idée qu'il se faisait du paradis. Sa vision empruntait d'abord aux styles français et italiens, mais qui s'intéressait à la question saurait déterminer l'influence de styles moins connus et plus rares : de ses nombreux voyages, Dante avait gardé le goût des inspirations persanes et même mogholes. Toutefois le dragon ne proposa guère à son invité un tour complet du grand parc : d'autres priorités s'imposaient à tous deux, entre autre l'état de santé du docteur.

Dexter n'avait hélas pas très bien vécu le passage par le couloir dimensionnel. C'était chose courante, pour les « petits nouveaux » ; Dante n'avait pas de souvenirs concrets de ses premières expériences en la matière, mais sachez qu'elles ne furent pas moins éprouvantes pour lui qu'elles le seraient pour vous ! «  Ne sois pas désolé, c'est inévitable. Un tel bond dimensionnel remue toujours un peu. Question d'habitude, je présume !  »

Dante constata alors dans quel triste état le malheureux docteur se trouvait. Tandis que sa tenue, Morguse, se rétractait dans le pendentif suspendu à son coup, tandis qu'il retrouvait sa tenue ordinaire, ce costume de jeune premier exécrable, il invita Dexter à le suivre d'un signe de la tête. Quittant la verte pelouse pour une allée de blancs gravillons, le dragon mena le blessé jusqu'à un banc de pierre, installé contre une large vasque alimentée par l'eau d'une fontaine : une grande gargouille éberluée les couvait d'un regard affolé. «  Tu devrais t'asseoir.  » ce n'était qu'une suggestion mais Dexter comprendrait très vite qu'il se remettrait plus facilement de ses humeurs ventrales s'il acceptait de prendre place sur le banc.

Dante se rapprocha de lui et d'une main ferme il saisit le menton du docteur, pour mieux l'observer. Il maintint ce contact quelques instants, et pour s'expliquer : «  La première chose à craindre, c'est l'expulsion des globes oculaires. Une conséquence plus fréquente qu'on ne croit.  » Après un silence qu'il laissa volontiers s'étirer, Dante conclut : «  Blague à part, cet irlandais ne t'a pas épargné. Tu es refait.  » Qu'eût-ce été s'il avait eu le temps de mieux l'amocher ? Quand Dexter retrouva le contrôle de sa mandibule, un petit être disgracieux, pâle et velu se précipitait vers eux.

Il portait un costume sombre, de ces habits qu'on observe chez les employés de maison et le public des enterrements. Sa grêle voix couvrit le chant tranquille de la fontaine. «  Messire Dante ! Que se passe-t-il messire Dante ?  » Le dragon posa sur le gobelin un regard indifférent et lui répondit d'un ton calme : «  Rien de grave. Va chercher de quoi soigner notre nouvel ami.  » Châtaigne tourna vers Dexter un regard terrible de naïveté et d'enthousiasme. Il s'inclina devant lui, si bas que son nez plat toucha terre. «  Soyez le bienvenue au palais, monsieur... monsieur !  » Et sur ces derniers mots, il disparut. Dante anticipa la question du docteur. «  Un gobelin. Pas le plus futé de son espèce, mais sans doute le plus serviable.  »

Le dénommé Châtaigne réapparut très vite, avec sous le bras une énorme musette de cuir noir. Il s'empressa de la poser sur le banc de pierre aux côtés de Dexter, et en tira des bandages et un flacon d'alcool médicinal. Il allait s'imposer au docteur et lui faire assaut de bonne volonté, mais Dante l'interrompit d'un geste : «  Dexter est docteur, Châtaigne. Il veut sans doute s'occuper de ça lui-même.  » Bien qu'elle ne fût pas explicitement formulée, la question du dragon demeura en suspens tandis que ce dernier prenait place à son tour sur le banc, légèrement attentif. Dans la bourse de cuir, il ne trouverait pas seulement le contenu classique d'une trousse de secours et de premiers soins.

«  Tu aurais dû prendre la boîte rouge, Châtaigne. Tu sais bien qu'il y a là-dedans des potions et des crèmes dangereuses.  » Le gobelin fit alors tout un concert d'excuses si rapides qu'ils ne purent en saisir que l'intention sans en comprendre la substance. Dante dut lever la main pour interrompre les génuflexions du nabot qui se roulait au sol en s'arrachant – littéralement – les cheveux blancs qu'il avait fort nombreux, par chance ! «  Va plutôt me préparer de quoi manger, j'ai faim. Rassurez-vous, Dexter, je ne vous imposerai pas l'eau de cette fontaine pour vous débarbouiller. Prenez votre temps pour récupérer un peu et nous irons à l'intérieur, où tout le confort vous attend. Et des réponses à vos questions, je suppose...  »

Dante n'était pas encore tout à fait certain de ce qu'il dirait ou ferait. Ce criminel était peut-être un danger, en dépit de la vive et sincère curiosité qu'il manifestait ; surtout le vieux dragon n'était pas sûr que Syndrome méritait plus que la « bonne action » qu'il avait consentie. Mais peut-être que ce jour-là se jouait entre eux une facétie du destin, peut-être que le hasard qui avait présidé à leur rencontre présageait des développements que ni le savant fou ni le vieux dragon ne pouvaient encore prévoir. De tous les protagonistes de la scènes qui se jouait sous la fontaine, peut-être que seule la gargouille détenait les clefs d'un futur bien incertain...
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 26 Oct 2016 - 21:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
A présent que l'adrénaline était retombée, les douleurs s'invitaient dans les membres et la cage thoracique de Dexter. Chaque pas tirait sur ses muscles, sans que cela ne soit insupportable pour autant, et sa tête tournait de plus en plus au fur et à mesure de sa progression, que cela soit dû aux conditions extrêmes du voyage ou au choc violent qu'il avait reçu à la tête. Peut-être bien un mélange des deux en fait. Les yeux rivés sur le sol, c'est avec grand soin qu'il posait son pied à chaque mètre pour ne pas s'effondrer. Dante dût le remarquer, car bien vite, il proposa au génie de s'asseoir, invitation à laquelle il répondit très rapidement en s'installant aussi confortablement que possible sur ce banc en pierre un peu froid. La sensation de fraîcheur l'apaisa et il ferma les yeux en inspirant à fond pour chasser ce fichu vertige.
Avant de les ouvrir de nouveau quand le dragon lui attrapa avec fermeté le menton, lui arrachant un gémissement de douleur. L'expulsion des globes ? Syn leva les yeux au ciel, réfléchissant. Peut-être que la structure biologique corporelle ne tenait pas le coup durant un voyage comme ils l'avaient fait. Qui plus est, son visage avait pris des coups. La cohésion cellulaire, et plus précisément les jonctions intercellulaires, étaient peut-être malmenées durant l'opération, par la rupture de liaisons covalentes et...
Il haussa un sourcil quand Dante lui avoua que ce n'était qu'une blague. Et ses hypothèses alors ?

- Il m'a surpris dans un moment d'inattention, avoua-t-il, se sentant un peu honteux de s'être fait avoir ainsi, comme un débutant. Mais après huit ans de prison, on devient un peu rouillé ! Je ne suis pas certain que le laisser en vie ait été la plus brillante de mes idées, il risque de me tailler une sacrée réputation auprès des irlandais, voire du Cartel tout entier... Le jeune homme haussa les épaules. Bah ! Rien que quelques billets ne pourront effacer !

Se posait le problème de la possession des dits-billets, à présent. Mais ce n'était pas la peine d'y réfléchir plus à même ! Tout d'abord, découvrir ce qu'était toute cette magie. Cela était bien plus intéressant ! Une voix à s'en percer les tympans résonna et Dexter regarda le majordome s'approcher... Et faillit tomber du banc tant la surprise fut intense. Non loin s'approchait un être répugnant, très visiblement non-humain. Syndrome dut agripper avec force la plaque en pierre sur laquelle il était installé pour ne pas faire un bond de lapin dans la direction inverse, mais parvint à se détendre un peu quand Dante s'adressa à la créature tranquillement.

- De... Dexter, balbutia-t-il, tentant de balayer sa surprise pour prendre une voix aussi assurée que possible alors que Châtaigne s'inclinait platement devant lui. Le dragon apprit à son invité qu'il s'agissait d'un gobelin, information que Dexter enregistra soigneusement dans un coin de sa tête sans mesurer véritablement à quel point cela pouvait être utile. D'accord, toutes mes excuses pour ma réaction. Première fois que j'en rencontre un et je m'y attendais vraiment pas, à celle-là. Tu as d'autres surprises du genre ? Que j'évite de frôler la syncope à nouveau, plaisanta-t-il, cherchant plus à se détendre lui-même que son hôte.

Quand le petit être revint avec une trousse en cuir noir, Syndrome s'attendait à faire ses soins de lui-même, aussi fut-il surpris de voir le gobelin lui sauter dessus pour le soigner, armé d'un flacon d'alcool et d'un bandage.

- Exact, ajouta-t-il à l'affirmation de Dante, la tête en arrière pour que la créature ne le touche pas. Il ne doutait pas de sa bonne foi, évidemment. Mais on ne sait jamais.

Prenant la trousse sur ses jambes, Dexter commença à farfouiller. Il y trouva de quoi se soigner superficiellement en effet, mais plusieurs flacons restaient inconnus au bataillon. Il allait décrypter ce qui était écrit à la main en tout petit sur le premier, mais le dragon lui épargna la peine. Encore une substance inconnue, probablement magique. Les yeux du jeune homme pétillèrent à nouveau et un sourire -qu'il regretta immédiatement- enchanta ses lèvres.

- Quelque chose d'utile aux soins ? Ou bien, peut-être était-ce du poison ! Un poison qui transformait en grenouille ! Ou en colombe ! A cette idée, Dexter frissonna et reposa délicatement la fiole. Il imbiba une compresse d'alcool et la passa sur ses lèvres, déclenchant une vague de picotements. Réprimant un mouvement de recul, il se nettoya avec application en observant le gobelin s'arracher les cheveux. Il hésita à lui donner une chaussette, avant de se concentrer à nouveau sur ses soins. Je ne dirais pas non à un évier. Le sang séché sur la peau a quelque chose de très désagréable.

Ils ne tardèrent pas à se lever et c'est dans un véritable dédale qu'ils s'engouffrèrent tous trois. Une chance que Dexter fut doté d'un sens de l'orientation aiguisé, car il aurait eu vite fait de se perdre dans ce manoir gigantesque. A chaque croisement, chaque porte, chaque peinture, chaque statue, chaque plante, il s'attendait à un événement insolite. Une armure marchant sans propriétaire. Un balai s'activant à la tâche de lui-même sur un air de classique. Des alambics en tout genre, crachant des nuages de fumée de couleurs changeantes. Des fantômes même ! Trop absorbé dans la contemplation des alentours, il ne pensa pas une seule seconde à poser les questions qui bouillonnaient pourtant dans son esprit, n'attendant qu'à être posées.
Le jeune homme accéda finalement à une salle de bain et son triste état visuel lui arracha une grimace. Le sang séché sur son menton qu'il n'avait pas réussi à ôter avec la compresse avait à présent une couleur brune et la gauche de sa mâchoire semblait avoir doublé de volume. Son nez n'avait pas de vilaine forme, il en déduit donc qu'il était entier. Ses lèvres également été gonflées, sans pour autant lui donner l'apparence d'un Lippoutou. Prenant un gant qui traînait, il commença à se débarbouiller sous l’œil curieux du gobelin qui tentait vainement de se cacher derrière la porte, comme pour ne pas paraître impoli. L'opération lui prit une bonne dizaine de minutes et il en profita pour vérifier qu'il n'avait rien de cassé. Quelques hématomes commençaient déjà à pointer le bout de leur nez, mais à première vue, rien d'inquiétant.

- Parfait ! s'exclama-t-il devant la glace avant de remettre ses lunettes en place, comme la touche finale, la cerise sur le gâteau. Il fit volte-face et pointa son regard dans la direction du serviteur qui tenta de se cacher au dernier moment. Dis-moi Châtaigne, il y a de l'aspirine quelque part ? Et n'es-tu pas censé faire la cuisine ?

Dans un flux de paroles incompréhensibles, Dexter crut comprendre que tout était déjà sur le feu et qu'il fallait patienter et que, oui, il y avait bel et bien de l'aspirine, qu'il n'avait qu'à attendre ici et qu'il allait lui apporter tout de suite, qu'il s'excusait, qu'il était vraiment désolé et qu'il allait s'infliger dieu seul savait quoi tant ses mots sonnaient comme de la purée auditive. Syndrome attendit donc patiemment et prit le cachet que le gobelin lui confia.

  • Lancer de dés #1 :
    - Réussite : Le cachet est bien un cachet d'aspirine.
    - Echec : Le cachet n'est pas un cachet d'aspirine. Que diable vient-il d'avaler ?


- Où puis-je trouver messire Dante ? demanda-t-il tranquillement après avoir avalé le médicament.

Châtaigne lui indiqua avec précision le chemin avant de s'éclipser, l'appel des fourneaux se faisant entendre. Sans se presser, les mains dans le dos, Dexter s'avança donc vers le lieu de rendez-vous et entra dans la pièce après avoir toqué.

- J'espère être un peu plus présentable à présent, dit-il d'une voix sereine en s'avançant. Le manoir est superbe et a l'air plein de surprises. Vraiment, le travail architectural et décoratif est sublime, chapeau bas ! Il s'autorisa un sourire et constata que l'effort lui était beaucoup moins douloureux. Mais je suppose que l'heure n'est plus aux politesses. Alors, dis-moi tout. Cette frémissoie. Quelle est cette matière ? D'où provient-elle ? Quelles sont ses capacités ? Il se racla la gorge, impatient, les questions se chevauchant les unes les autres dans son esprit. Et non seulement tu es capable de courber, de traverser l'espace-temps, mais tu maîtrises en plus les forces élémentaires ! Cela te coûte-t-il quelque chose ? Y a-t-il une limite à ta magie ? Tu l'as apprise ou tu la maîtrises naturellement ? Et des créatures, comme Châtaigne... Où as-tu trouvé un tel spécimen ?

Dexter trépignait, presque sautillant. Dante allait peut-être regretter d'avoir voulu répondre aux questions du bougre...
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 26 Oct 2016 - 21:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 5467
ϟ Nombre de Messages RP : 5066
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 5467
ϟ Nombre de Messages RP : 5066
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Dexter Specter' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Crapauds et colombes [Mission : V pour Vendetta] - Page 2 607338Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 26 Oct 2016 - 23:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
    Jet de dé : Suite à l'ingestion de ce comprimé...

    Trois réussites : Ha ha.
    Deux réussites : Hi hi.
    Une réussite : Ho ho.
    Trois échecs : Ahem...


Dante avait conduit Dexter jusqu'au palais et avait conduit ce dernier jusqu'à une salle de bain réservé aux invités de passage ; non loin d'ailleurs s'ouvrait la suite des appartements destinés à ces mêmes invités. Il l'avait alors abandonné avec le nécessaire de soins – le docteur n'avait pas besoin que le dragon le débarbouillât lui-même, il était assez grand pour s'occuper de ces menus taches seul. Pendant que Syndrome s'affairerait à cette toilette fort sommaire, Dante avait rejoint Châtaigne pour lui suggérer de préparer une tourte aux légumes. C'était le plat des temps de trouble et, assurément, l'affaire Rocket II, cette altercation dans la forêt, troublait quelque peu le dragon qui avait espéré pouvoir raisonner le héros-candidat à la Mairie.

Il n'était pas particulièrement politisé, ni même partisan du légionnaire, mais Dante avait intérêt au succès de ce jeune imbécile qu'était Johnny West II. Après avoir abandonné le gobelin à ses instructions, Dante avait dirigé ses pas vers le salon dit « du Pacha», à cause de l'immense portrait qu'on pouvait y voir du padishah Kahl-Mimhoon, un des plus proches amis du dragon. Andrew vint alors le voir et l'informa que la berline, le chauffeur et Ben étaient rentrés sans lui, ce qui avait inquiété la maisonnée. Dante balaya ces considérations et ordonna au jeune homme d'aller vérifier la sûreté des salles d'accès au trésor du dragon. Andrew s'esquiva en silence et bientôt Torgnole à son tour s'empressa d'approcher le dragon.

Ils échangèrent quelques paroles à voix basse et le gobelin disparut peu avant l'arrivée de Châtaigne, qui vint déposer sur une table basse un plateau d'amuse-gueule pour le moins... insolites et originaux. Il y avait là des petits biscuits salés, bien sûr, mais ils étaient tous ou presque garnis d'une mousse de fruits de mer, crevettes et bigorneaux surtout. Quand Dexter arriva, il trouva Dante assit sur un crapaud – le haut fauteuil, pas l'animal, face à la grande fenêtre qui ouvrait sur des jardins à la française ou l'on pouvait voir quelques gobelins... jardiner. Dante tourna la tête vers le docteur, attentif à ses questions, mais très rapidement il remarqua l'anormale grosseur qui tendait le bas de son pantalon. Celui-ci menaçait de craquer en plusieurs endroits. Dante fronça les sourcils et se leva sans attendre. Il se rapprocha de Dexter et lui avait même coupé la parole avec brutalité : «  Ne remarques-tu donc rien ?  »

Dante posa le plat de sa main sur la cuisse du docteur. Il appuya ainsi plusieurs fois et parut réfléchir, à toute vitesse, soudain très inquiet. Sous sa paume, il avait senti la chaleur caractéristique d'une magie qu'il connaissait bien, pour l'avoir lui-même conçue, mais comment... ? «  Qu'as-tu donc fait dans cette salle de bain... demanda-t-il, presque démuni devant l'énormité de cette situation nouvelle. » En effet, lentement et sûrement, Dexter croissait en taille, comme une éponge qui peu à peu se gorgeait d'eau, comme une sangsue qui peu à peu se goinfrait de sang, comme une baudruche qui peu à peu se gonflait d'air. Agir rapidement était un impératif, et peut-être même fallait-il faire sortir Dexter qui, pour l'instant, se rapprochait peu à peu de l'envergure des gros catcheurs, mais serait bientôt dans un état visuel d'obésité morbide... avant de poursuivre jusqu'à gonfler peut-être indéfiniment...

L'inquiétude de Dante dut s'entendre, quand il s'écria soudain : «  Châtaigne !  » Le gobelin apparut aussitôt, bientôt suivi par Torgnole et Golodon qui, dans les parages, n'avaient pas manqué de s'alarmer du ton employé par leur maître. «  Qu'est-ce que cela signifie ? Qu'a-t-il donc fait pour... ?  » Le petit gobelin tout palot parut soudain plus blanc qu'à l'accoutumée et dans un concert d'effusions larmoyantes il confia avoir cru bon de donner à « l'ami de messire Dante » des comprimés pour le rendre plus fort. Châtaigne déclina alors l'identité de ces « cachets d'aspirine ».

La tête de Dexter heurtait déjà les éclats du lustre quand Golodon disparut puis revint avec l'antidote aux cachets de croissance gigantesque. Mais comment convaincre à présent Dexter d'avaler le contre-poison ? Dante restait près de lui et tentait de le calmer par des paroles rassurantes ; il ordonna à Torgnole de se charger de « l'inoculation » et le gobelin, avare de mots comme d'émotions, se contenta de grimper le long du corps tout tendu de Dexter pour finalement glisser dans sa bouche entrouverte son poing fermé sur le comprimé-antidote. La scène était grotesque !

Châtaigne, en larmes, éloignaient les meubles pour les sauver de l'inévitable écrasement ; Golodon, de son côté, procédait à de savants calculs pour déterminer l'ambitus de la croissance ainsi déclenchée. Finalement, Torgnole parvint à contraindre le docteur à avaler le comprimé, non qu'il fût réticent, mais comment faire ingérer si petite miette à si grosse bouche ? Le plafond pourtant déjà craquait sous la pression du crâne de Dexter. Mais ce dernier déjà rapetissait. Il retrouva très vite une taille à peu près normale. Mais quand il se redressa, agenouillé, entouré par les gobelins et même Dante qui retenaient leur souffle, un froid courant d'air et les nombreux lambeaux de vêtements tout autour de lui lui firent savoir qu'il était nu.

Alors que Châtaigne gémissait un sourire confus mais soulagé, alors que Golodon s'apprêtait à faire un commentaire scientifique de l'événement, un soupir du dragon glaça d'effroi les trois gobelins et même Andrew qui s'était ramené, alerté par le bruit. «  Dehors. Et qu'on apporte des vêtements pour Dexter. Tout de suite.  » Les gobelins ne se firent pas prier et même Andrew disparut dans les confins du palais. Il était clair que quiconque dérangerait le dragon dans l'heure qui viendrait s'exposerait à quelque colère tragique.

Dante, pourtant, loin d'exploser, tendit à Dexter un plaid, comme solution temporaire, et revint s'asseoir dans son fauteuil. Observer les jardins l'apaiserait sûrement. Il parla néanmoins : «  Ta mère ne t'a-t-elle jamais appris qu'il ne faut pas accepter les bonbons que te proposent les inconnus ? Si tu n'étais jusque là pas présentable, eh bien je ne sais ce qu'il te reste à faire pour le devenir ! Assieds-toi et repose-toi, changer ainsi de taille épuise et tu ne voudrais pas vomir une fois de plus, n'est-ce pas ? Prends le temps de respirer. Ensuite, nous parlerons des gobelins, de la frémissoie et du reste, mais pas avant d'avoir quelque chose à manger.  »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 26 Oct 2016 - 23:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 5467
ϟ Nombre de Messages RP : 5066
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 5467
ϟ Nombre de Messages RP : 5066
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Dante Visconti' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Crapauds et colombes [Mission : V pour Vendetta] - Page 2 607338Echec Crapauds et colombes [Mission : V pour Vendetta] - Page 2 576808Russite Crapauds et colombes [Mission : V pour Vendetta] - Page 2 607338Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 27 Oct 2016 - 21:16 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Dante l'interrompit soudainement, lui demandant s'il ne remarquait rien. Dexter haussa un sourcil, détaillant les alentours à la recherche d'un détail insolite. Le magicien lui préparait-il encore un nouveau tour qu'il n'avait pas remarqué ? Tête en l'air doublé d'un sacré inculte ! Son regard balayait la pièce quand il sentit une démangeaison à sa jambe droite. Sans se douter de ce qui se passait, le génie baissa sa main pour se gratter et entra en contact avec son membre bien plus tôt que prévu. Surpris, il pencha la tête et écarquilla les yeux en constatant que ses guibolles, somme toute assez menues, étaient devenues de francs jambons, dignes d'un rugbyman.

- Oh. En effet, c'est plutôt incongru.

Dans un mélange d'effroi, d'excitation et de curiosité, Syndrome constata que le processus était loin d'être terminé et qu'il continuait à gonfler en même temps que de pousser comme un OGM dopé à un engrais dont la composition chimique aurait été aussi efficace que toxique. Sa première pensée à cette vision ?
Bon, et bien maintenant, je sais ce que vit Vicki !
Le dragon se mit à le palper en tout sens, en toute impunité, et c'est sans protester que Dexter se laissa examiner. Il soupçonnait là encore un sortilège et réfléchit à ce qu'il avait bien pu faire pour que son corps se mette dans un état pareil. Sans difficultés, il trouva la seule chose qui pouvait être à l'origine de ce phénomène : le cachet qu'il avait avalé. Le gobelin avait déjà prouvé qu'il n'était pas vraiment fiable pour trouver quelque chose de plus... Scientifique que magique.

- Si je puis me perme...

Visiblement, il ne lui était pas permis, car le maître de maison appela son serviteur qui rappliqua fissa. Dexter ne prêta pas trop attention à ce qui se passait autour de lui par la suite, bien trop occupé à analyser ce qui lui arrivait. Il ne sentait absolument pas ses muscles se déchirer et les seuls signaux nerveux qu'envoyaient ses récepteurs tenaient de la démangeaison, certes désagréable, mais inoffensive. Poursuivant son examen, il tenta de mouvoir ses doigts pour constater qu'ils étaient boursouflés et disposaient, de fait, d'une marge de manœuvre plutôt réduite. Ses os ne produisaient pas le moindre bruit et devaient gonfler au même rythme que tout le reste.
Perdu dans son examen, il faillit ne pas remarquer le petit être qui lui grimpait dessus et qui s'accrocha à son menton avant de prendre appui dessus, tout en tentant de tirer sur sa lèvre inférieure, quelque chose de minuscule entre ses doigts. Un contre-poison. Dexter eut du mal à le croire, de prime abord. Et honnêtement, il n'avait pas forcément envie que l'expérience s'arrête maintenant. Mais à force de supplications de la part du gobelin, il accepta d'avaler le comprimé, prenant bien garde de ne pas le croquer au passage avec ses dents gigantesques.
Il dégonfla alors vitesse grand V, si vite en vérité qu'il en tomba à genoux, le souffle court. Observant les alentours, il constata avec soulagement que ses lunettes avaient survécu à sa transformation et étaient tombées sur un fauteuil à côté. Syndrome voulut se lever, mais un courant d'air frôlant une partie sensible entre ses jambes lui rappela qu'il n'était plus vêtu que de son costume d'Adam. Aussitôt, ses mains vinrent couvrir son intimité. Non pas qu'il en eut honte, mais la politesse une nouvelle fois ! Fort heureusement, Dante ne tarda pas à lui venir en aide en lui confiant un plaid, offrant par la même à Dexter le loisir de récupérer ses lunettes et de s'installer dans un siège.

- En toute honnêteté, c'est plutôt moi qui apprenait des choses à mes parents, plaisanta-t-il quand le magicien eut fini. Il s'installa un peu plus profondément dans le siège et se concentra sur sa respiration, se calmant un peu. Beaucoup d'événements étaient arrivés en un temps record, apportant leur lot de questions et de conclusions. Et il ne disposait plus d'assez d'énergie pour se permettre une telle ébullition intellectuelle. Il finit par ouvrir de nouveau les yeux, fixant intensément son interlocuteur. Patientons donc pour parler science et magie, dans ce cas. Mais une autre question me taraude l'esprit. Non pas que ça me déplaise, mais pourquoi ne pas m'avoir tout simplement livré à Rocket ?

L'attention de Dexter fut accaparée par un portrait d'un chat des plus classieux, ce qui lui tira un mince sourire, mais il se passa de commentaires. Il s'attendait presque à découvrir que ce chat était l'empereur d'un empire secret dirigeant le monde, et que chacun des félins de cette planète étaient ses sujets. Avec gratitude, le jeune homme accepta la boisson qu'on lui proposait et en prit une bonne lampée.

- Au fait, j'y pense, nous sommes en-dehors de Star City ? Le manoir est tellement grand que je n'arrive pas à la savoir !
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Crapauds et colombes [Mission : V pour Vendetta]
 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  SuivantRevenir en haut 
Crapauds et colombes [Mission : V pour Vendetta] - Page 2 Categorie2_6Crapauds et colombes [Mission : V pour Vendetta] - Page 2 Categorie2_8


Crapauds et colombes [Mission : V pour Vendetta] - Page 2 Categorie2_1Crapauds et colombes [Mission : V pour Vendetta] - Page 2 Categorie2_2bisCrapauds et colombes [Mission : V pour Vendetta] - Page 2 Categorie2_3
 Sujets similaires
-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» [UploadHero] Rambo II : la mission [DVDRiP]
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crapauds et colombes [Mission : V pour Vendetta] - Page 2 Categorie2_6Crapauds et colombes [Mission : V pour Vendetta] - Page 2 Categorie2_8

Sauter vers: