Enquête n°4 : Acte I : PURGE - Page 3 Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Enquête n°4 : Acte I : PURGE - Page 3 Cadre_1Enquête n°4 : Acte I : PURGE - Page 3 Cadre_2_bisEnquête n°4 : Acte I : PURGE - Page 3 Cadre_3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 

Enquête n°4 : Acte I : PURGE

 
Message posté : Dim 18 Sep 2016 - 11:30 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
*Vous savez ce qu'aime Jeza ? Emmerder le monde, et plus les gens réagissent, plus ça l'amuse. Autant dire que l'égo de Zeppelin d'Otaku ne l'aidait pas à connaître le concept d'autodérision. Un jouet inestimable pour la blonde. Alors sa réaction de princesse outrée à son petit surnom tira un frisson de satisfaction à Jezabel. Elle remercierait presque les mixeurs. Presque, ça fait deux fois qu'ils lui cassent les couilles ses trucs. Et elle n'est pas connue pour sa patience.

Elle ne put qu'éclater de rire à l'affirmation de sa supériorité intellectuel. Sans aucun doute, Jeza n'est pas une tête, n'as jamais tant aimer les cours que ça et de toute façon n'as jamais remis les pieds dans une école depuis ses quinze ans. Enfin elle à un peu squatter une FAC à L.A. pendant sa fugue mais c'était surtout pour s'amuser. Donc elle n'y est pas entrée, y'avais juste des fêtes de sororité et de fraternité assez dingues. Mais bon toujours moins dingue que ce qu'elle vivait depuis cette dernière semaine. Dans le très positif, un balck-out qui à mener à une rencontre particulièrement sympathique et disons ludique avec une des danseuses de l'Opera de Starcity, puis ce foutu robot inquisiteur, dont le point positif est sa rencontre avec Dante. Ouais elle l'aimait bien ce gars là, enfin de ce qu'elle en avait vu. Et là un dôme d'énergie qui pulvérise tout ce qu'il touche avec un remake de Terminator à la sauce inquisition espagnole. Si Terry Gilliams tiens le scénario de ma vie, dite lui de se calmer sur la came, ou de faire tourner. Enfin, bienvenue à Star City une fois de plus je suppose. Mine de rien, elle avait hâte de mettre la main sur le bigot cinglé dérrière tout ce dawa, histoire de lui expliquer sa façon de penser à coup de New-Rocks super sonique dans les couilles. *


"Ouais t'est gentil le génie, pour le moment je dois être la seule dans le coin à avoir déjà croiser ce genre de robot. Sauf si Dragounet traîne dans les parages, mais j'en doute un peu."

*Ando voulait bouger. Jeza ne voyait que le planétarium comme refuge et ça tombe bien, elle avait les clefs. Bon elle en était à quatre, Ando allait p'tête gerber après le voyage, mais au diable ce genre de détail, afin d'augmenter leurs chances d'arriver sain et sauf et très vite pour le coup au planétarium. Juste après que notre Otaku à l'égo hypertrophier n'ai finis d'ordonner à une de ses poupées de le couvrir lui et sans doute l'autre robot, Jeza est pas conne au point de croire qu'elle avait un ange près d'elle, cette dernière prit le poignet d'Otaku et leurs offrit un aller en mode zero-140 jusque devant la porte du planétarium. Si tout c'est passer sans encombre pour les deux humains elle ouvrira le planétarium et une fois Ando et sa demoiselle de fer à l'intérieur, fermera la porte à clefs. *
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 19 Sep 2016 - 0:06 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Persuadé qu’il était que les réponses et la possibilité de s’enfuir se trouvaient dans la Sentinelle, Suzaku répugnait à s’en détourner. Animé d’une passion chevaleresque que Raijin moquait – c’était toujours mieux que des reproches, dirons-nous – il avait choisi de revenir sur ses pas, vers le petit groupe. Survolant la scène il rencontra bientôt un contingent de robots qui transportaient plusieurs personnes : il reconnut quelques promeneurs du parc, mais également la danseuse qui s’était férocement défendue. Elle paraissait dans les vapes, mais n’était visiblement pas blessée. Une nouvelle preuve de la non-agressivité de ces machines ?

Ils prennent la direction de la Statue.

Précisément là où Suzaku entendait se rendre… Si les robots convergeaient dans cette direction, c’était bien qu’il était important de s’y rendre. La femme à la lance interrompit ses conclusions silencieuses et désigna le planétarium. Elle voulait y emmener les civils, là où ils seraient en sécurité. Il est vrai que si les machines les transportaient à la Sentinelle, les y conduire eux-mêmes revenait à faciliter la tâche de leurs prétendus ennemis.

Nous manquons de temps. Ces gens ne sont pas en danger.

Raijin avait beau enveloppé son discours, ces pauvres gens auraient pu être au seuil de la mort qu’il aurait quand même conseillé à son hôte de rester fixé sur son objectif. Malgré tout, le choix lui appartenait encore. Ses yeux sombres voltigèrent de la Statue à Meghan, puis, plus loin, vers un groupe plus important de Chérubins qui se dirigeaient vers eux. Il se retourna pour étudier la route menant au planétarium, apparemment libre de forces adverses. Il baissa ensuite en altitude pour se mettre au niveau de la jeune femme. De sa voix grave, Suzaku annonça :

« D’autres machines arrivent. » Il n’était pas impatient de se confronter à elles, il craignait que ses forces ne s’épuisent bien avant de voir la fin des troupes. Il pouvait toujours essayer de passer en Surcharge… Cependant, il n’utiliserait cette technique risquée qu’en dernier recours. « Je vais vous aider à libérer ces personnes et à les mettre en lieu sûr. Je crois qu’il n’y a pas de robot sur la route du planétarium. Je partirai ensuite vers la Sentinelle. » Là-dessus il lui adressa un signe de tête et un sourire discret, presque timide, avant de s’envoler à nouveau.

Il se mit en surplomb de quelques mètres tout en chargeant des sphères électriques dans le creux de ses mains, d’intensité variable : il entendait tester la résistance des robots pour savoir exactement quelle dose d’énergie il devait déployer pour les mettre hors d’état de nuire. Il pressentait que cette histoire pouvait durer, il devait donc s’économiser autant que possible. Suzaku attaqua de façon ciblée et ne s’en prit qu’aux machines qui ne tenaient pas d’otages, avec pour objectif d’éviter tout accident. Au corps à corps, Meghan était plus indiquée pour se charger de ceux qui maintenaient les prisonniers. Il tournoyait autour de ses cibles, les genoux légèrement pliés pour gagner en équilibre, et grâce à sa hauteur qui lui permettait d’avoir une vue d’ensemble de l’action, il gardait un œil sur les arrières de sa partenaire du jour.

Suzaku tiendrait parole : une fois les otages libérés du joug des machines, il vérifierait que la voie était libre vers le planétarium puis, après un regard entendu en direction de Meghan, Roodabeh et les quelques autres visages qu’il avait repéré, il partirait en direction de la statue. Comment ? En volant bien sûr !
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 19 Sep 2016 - 13:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


Esprit de l'Héroïsme
Maître du Jeu

Personnage
L'Héroïsme

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 379
ϟ Nombre de Messages RP : 276
ϟ Célébrité : V pour Vendetta
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Héros
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
L'Héroïsme

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 379
ϟ Nombre de Messages RP : 276
ϟ Célébrité : V pour Vendetta
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Héros
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
     Ando et Jezabel n'eurent aucune difficulté à gagner le planétarium. Le parking n'était pas très grand, mais les Chérubins-CX étaient trop lents et la chanteuse très rapide. Que le docteur Otaku acceptât ou non de se soumettre à la poigne et à la célérité de la chanteuse du groupe No Care n'y changerait rien, au fond, ils seraient tous dans le grand vestibule d'entrée du planétarium en peu de temps, sans avoir à forcer la porte : Jezabel détenait les clefs. Là, elles purent souffler un peu. Les machines hostiles chercheraient bien sûr à les poursuivre à l'intérieur, mais un œil attentif remarquerait sans doute l'épaisseur des vitrages – et la présence, sur un mur proche, d'un grand plan du bâtiment que, par ailleurs, Jezabel connaissait déjà au moins un peu.

     En examinant, pendant quelques minutes, la carcasse emmenée par Mizuiro, Ando découvrit qu'il s'agissait là d'un robot dont la construction et la conception soulignaient un faible souci du détail et du raffinement. La création dut lui paraître bien rudimentaire, ce qui expliquait sans doute que les Chérubins-CX fussent plus nombreux qu'efficaces. Les conclusions du roboticien seraient sans doute décevante : chaque unité était indépendante de l'autre, mais pilotée en réseau, et communiquait au moyen d'ondes radio décamétriques, de type HF (high frequency) ; chaque robot était ainsi commandé par plusieurs processeurs et déterminé par une intelligence virtuelle utilisant un éventail de moyens pour simuler un dialogue naturel, y compris une interface audio et un semblant d'avatar de personnalité. Mais ce dernier, dans le cas des Chérubins-CX, témoignait d'une production en série et ne le douait ni de conscience, ni de capacité à apprendre ou à prendre une décision en dehors des directives de sa programmation. Le cerveau, en quelque sorte, était ailleurs. Étant donné son savoir-faire, Ando pourrait donc sans problème essayer de pirater un Chérubin-CX, et à travers lui tous les autres, mais il devrait opérer sur un robot en état de fonctionnement.

***

     Ryan réussit, comme il fallait s'y attendre, à venir à bout de tous les robots lancés contre lui. Les balles ricochaient sur lui comme des cailloux à la surface d'un étang d'eau claire, et ses poings arrachaient des crânes métalliques à tour de bras. Séraphin Prime, qui ne manquait rien de la scène, comprit qu'il ne parviendrait point à vaincre BlackArmsur le seul terrain de la force. «  Tu ne me laisses pas le choix.  » La lumière se fit pour le légionnaire. Mais ce n'était pas la vue qu'il retrouvait. Dans le parc, Ryan s'écroulait au sol, au milieu des carcasses métalliques des robots qu'il avait détruit lui-même. Le bandeau ne rayonnait plus.

     BlackArm pourtant n'eut pas conscience de s'être ainsi évanoui. Il crut simplement que l'entrave sur ses yeux était tombée d'elle-même. Il cligna des paupières et découvrit tout autour de lui... un tout autre environnement. Tout autour de lui s'étendait un champ infini de blocs, de cubes et de pavés métalliques. La surface de ce monde n'était pas uniforme, mais chaque élément était lisse et d'une rectitude parfaite. Une forme familière apparut devant lui. Il s'agissait d'un hologramme lumineux et grésillant, dont les traits le présentaient comme l'Oncle Terry – une figure proche, quoique décédée. «  Légionnaire BlackArm.  » Si la voix de l'apparition était bien celle de l'homme qui fut l'une des seules présences stables dans l'enfance de Ryan, elle n'en demeurait pas moins colorée des nuances qui font le charme des voix artificielles. «  Légionnaire BlackArm, ont été installés des filtres pour adapter les données brutes, primaires et binaires traitées sur ce serveur à vos perceptions sensorielles. Pour créer un environnement familier.  » L'hologramme s'éloigna de Ryan pour atteindre un autre bloc métallique et plusieurs d'entre eux parurent s'éclairer, ce qui distingua devant le légionnaire une sorte de chemin à suivre. Du bruit se fit entendre dans son dos : quelque chose se rapprochait. «  Légionnaire BlackArm, avancer est grandement suggéré. Vos capacités et compétences physiques peuvent s'avérer inopérantes, sur ce serveur.  » Que d'énigmes, soudain !

***

     Rolling Raikou portait bien son nom. Tandis qu'il laissa à Meghan le soin de gérer, au corps à corps, les présences hostiles, Suzaku demeura en hauteur, dans les airs, et espéra faire d'une pierre deux coups. Tout en usant de son pouvoirs sur l'électricité pour neutraliser les Chérubins, partiellement ou totalement, il se montrait attentif à l'ergonomie de ses mouvements ; plus précisément, il espéra parvenir à une estimation la plus précise possible de la quantité d'énergie qu'il devait ou pouvoir déployer pour venir à bout d'un robot sans en gaspiller, car elle lui était précieuse et le dragon-jaune entendait ne pas vider ses batteries sur la piétaille métallique.

     La manœuvre fut un double succès et quand les otages furent enfin libérés, il abandonna à Meghan le soin de les conduire là où bon lui semblerait. Suzaku n'était pas un héros, et pourtant ses dernières actions tendaient à démontrer qu'un chevalier sommeillait en lui... ou un petit oiseau, puisque ce fut en volant – j'allais presque dire en quelques battements d'ailes – qu'il s'élança droit vers la statue. En chemin, il put distinguer dans le parc, ici et là, des bataillons de robots qui ramenaient vers la Sentinelle des groupes d'un à cinq otages, inconscients ou terrifiés, silencieux ou hurlants. S'il le désirait, Suzaku pourrait s'approcher sans peine et sans bruit de l'escalier menant à l'entrée de la statue, mais là, il rencontrerait trois machines autrement plus inquiétantes que les Chérubins-CX. Il s'agissait de robots, toujours, dont la forme évoquait les anges. Les Séraphin D-VI. Celles-ci toutefois étaient comme en veille, alors s'offrait à lui la possibilité d'essayer d'entrer discrètement dans le bâtiment. Mais choisirait-il d'aller jusque-là où s'arrêterait-il en chemin ?


Informations


- Pour le confort de tous, voilà ce que sera le planétarium Hamilton dorénavant : https://supernova.eso.org/about/architecture/ ; ces informations sont consultatives et vous donneront une idée de l'architecture du bâtiment !

- Ryan, tu te trouves dans un environnement de ce type : voir ici ; deux indications préalables : il y a des trous, et si tu y tombes, tu es automatiquement ramené à ta position initiale ; l'hologramme d'Oncle Terry te suivra partout.

- Suzaku, ton choix inspiré de veiller à l'économie de ton énergie s'est soldé par une réussite critique :

Enquête n°4 : Acte I : PURGE - Page 3 612227munchkinTresor

Tu peux donc, dorénavant et jusqu'à nouvel ordre, considérer que ton personnage fera un usage optimal de son pouvoir sur l'électricité !

- Ando, l'absence de Jezabel ne doit pas t'empêcher de poursuivre sereinement l'aventure ! N'hésite pas à prendre les initiatives de ton choix. Par ailleurs, pour information, il faudra moins de sept minutes au Docteur Otaku pour pirater un Chérubin-CX afin de les désactiver ; pour les pirater à d'autres desseins, le MdJ examinera avec soin les tentatives que tu proposeras !

- Pour toute question, n'hésitez pas à contacter votre dévoué MdJ : Dante Visconti.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 19 Sep 2016 - 14:51 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Je frôle l’arrêt cardiaque quand la blondasse se permet de me toucher pour m’emmener à l’intérieur du planétarium. Vu notre vitesse, c’est une mutante utilisant la force véloce mais je n’en ai actuellement rien à foutre. Pas plus que Mizuiro, qui a déjà son katana sous la gorge de Jezabel.

Ishi, cette action est-elle considérée comme contrevenant à vos derniers ordres ? Dois-je éliminer la force de vie organique qui vous a touché ?

J’hésite. Je suis en pétard et ça se voit, j’ai les yeux qui brillent, les muscles qui tremblent. Au fond de moi, je sais que la blonde n’a pas cherché à me faire du mal mais j’ai horreur qu’on me touche plus particulièrement quand on a des mains de chair. Je fais un effort pour Solar, parce que c’est mon ami et qu’il est particulièrement tactile, mais elle, je ne la connais pas. Elle est trop familière, ça me déplait. Toutefois, son pouvoir pourrait se révéler utile, si bien que par pur souci de calcul, je la laisse vivre.

Non. Situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle. Et toi, recommence pas ça. Pas sans prévenir, j’ordonne à la fille.

Puis je lui tourne le dos. Mizuiro n’a pas laissé tomber le robot pour dégainer son katana, mais elle le dépose sans que je n’ai besoin de le lui demander. Au premier coup d’œil, je constate que la construction est rudimentaire et mon air dégoûté en dit long sur ce que je pense. Ces robots sont de la ferraille à canon, pas des œuvres d’art comme mes belles Angel’s. Je repère ce que je pense être un dispositif d’émission haute fréquence, ce qui me laisse penser que les robots sont pilotés depuis l’extérieur, par quelqu’un d’autre ou par un programme plus intelligent.

Mizuiro, tu peux te brancher ?
Non, Ishi. L’émetteur réseau a été endommagé par Midori, je pourrais pirater un robot entier et fonctionnel. Vous pouvez lui arracher les membres, mais son torse doit être en parfait état.
Au moins, ils ont pensé à ne pas mettre l’émetteur dans la tête, je soupire.

Des amateurs. C’est décevant.

Midori, ramène un robot entier pour que Mizuiro puisse le pirater.
Hi, Ishi ! s’exclame-t-elle toute joyeuse.
Ils sont beaucoup, dehors, je réfléchis. Toi, tu es une mutante. Midori va les distraire, tu pourrais en attraper un avec ta vitesse et le ramener. Ils ne tirent pas sur les humains.

Enfin, ça, je l’ai déduit de leur comportement de tout à l’heure. Leurs ordres peuvent changer à n’importe quel moment, mais je préfère que la blonde se prenne une balle au lieu de ma jolie Angel’s. C’est l’unique raison pour laquelle je la laisse participer. Moi, tout ce qui m’intéresse, c’est d’avoir un robot piratable pour essayer de les contrer. Si, au passage, je peux m’attirer une renommée supplémentaire, je suis partant.

Momoiro, fait le tour du dôme. Je veux un rapport détaillé sur les personnes prisonnières. Profite en pour récolter d’autres informations sur ces robots, si tu le peux.
Hi, Ishi, j’entends dans mon communicateur.

Décisions du MJ :
- Midori (et Jezabel, s’il est autorisé de la PNJiser pendant son absence, si ce n'est pas le cas, ne pas tenir compte du fait qu'Ando demande à Jezabel de sortir, on peut considérer qu'il l'ignore) parviennent-elles à rapporter un robot entier ? Quelles difficultés rencontrent-elles ?
- Ando continue d’examiner la carcasse, trouve-t-il une marque de fabrique quelconque ou une signature qui lui indiquerait l’identité (ou même le pseudonyme) du responsable ?
- Quelles informations récolte Momoiro ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 19 Sep 2016 - 18:39 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Suzaku pensait avoir trouvé une approximation suffisamment fine de la dose d’énergie nécessaire pour mettre hors d’état de nuire ce type de robots. Il eut l’occasion de tester sa théorie sur les derniers spécimens encore debout après leurs assauts, et fut plutôt satisfait du résultat. Il avait l’impression de moins s’épuiser à la tâche et put donc s’aventurer, seul mais légèrement rassuré, en direction du grand inconnu. La Sentinelle lui tendait à présent les bras.

Sur la route il remarqua quelques groupes de Chérubins qui déplaçaient des otages, et tout ce petit monde se dirigeait bon gré mal gré vers la Statue. C’était un point de convergence bien mystérieux, et également angoissant : que trouverait-il là-bas ? Parviendrait-il seulement à entrer ? Et s’il passait, finirait-il prisonnier ? Les cris des malheureux otages ne l’aidèrent guère à apaiser le tambourinement de son cœur. Il avait beau voler à quelques mètres, la pensée atroce que les êtres de métal puissent entendre sa respiration rare le traversa.

Avançons, enfant, c’est la seule voie. Et prudence.

Suzaku obéit et voleta le plus discrètement possible jusqu’à l’entrée principale de la statue, au rez-de-chaussée. Toujours en altitude il analysa la situation, et remarqua bien vite qu’il n’y avait, cette fois, pas de barrière lui interdisant l’entrée. Cependant la voie n’était pas libre et dégagée pour autant… Pas un, pas deux, mais trois gardes se tenaient là, juste sous son nez. Sur son disque Suzaku s’accroupit instinctivement, et étudia d’un œil passablement inquiet ces trois hautes silhouettes, d’un noir métallique zébré d’un rouge volcan. Elles étaient immobiles, comme endormies, mais le jeune homme ne se sentit pas pour autant de joie.

Il devait passer, mais comment ?
Il pouvait attendre qu’un groupe d’otages approche et espérer entrer avec eux en se fondant dans la masse.
Voleur de profession, il avait la confiance de la Triade dans son domaine et il était donc raisonnable d’espérer qu’il ait la discrétion suffisante pour passer sous le nez de créatures somnolentes. Sauf que ses yeux pouvaient le tromper : rien ne lui disait qu’un système de surveillance sophistiqué ne gardait pas l’entrée. Et il n’avait pas ses chers Dragons pour l’aider à passer, aujourd’hui.
Restait l’option d’y aller quand même, et de passer par la force si besoin. En oubliant que ce n’était pas son style, la situation risquait de rapidement tourner à son désavantage : une fois à l’intérieur et sans vue dégagée sur le ciel il lui serait impossible de créer un micro-climat décuplant ses capacités, or ces trois robots-là lui paraissaient, au bas mot, trois ou quatre fois plus coriaces que les autres. Leurs jolies ailes ne parvenaient pas à les rendre plus sympathiques à ses yeux.

Je suis bloqué.
Certainement pas.

Suzaku décida de jouer la prudence. Il avait dépassé récemment un groupe de robots avec leurs otages, ils ne tarderaient pas à arriver à leur tour et, en franchissant les portes, lui donneraient une idée des défenses du lieu. Il pourrait alors choisir s’il était possible de passer en se mêlant à eux, ou en passant discrètement dans les airs, ou bien s’il devait adopter une autre tactique.

Comme une diversion. Oui… Il pourrait toujours provoquer l’explosion d’un Chérubin non loin de la Statue, mais suffisamment près pour alerter les gardes Séraphins. Peut-être. Pour l’heure il resta à bonne hauteur tout en s’offrant une vue dégagée sur les portes et l’arrivée des troupes.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 19 Sep 2016 - 22:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Quelle soirée complètement folle. Ivy avait un tempérament particulièrement irritable ce soir-là. La dernière chose dont elle avait besoin fut été d’être dérangée de la sorte. Elle détestait définitivement ne pas prévoir le déroulement de quelque chose. Cet étrange dôme était la raison majoritaire de cette humeur exécrable. Pourtant dans ses souvenirs, elle n’avait consommée aucunes drogues ou alcool pouvant expliquer de tels phénomènes. Du moment où elle était assise, tranquillement, sous cet arbre, perdue dans ses rêveries tandis qu’un homme tentait de nouer le contact avec de la nourriture –il savait comment appâter une femme décidément-, le reste des évènements inexplicables qui s’étaient déroulés furent tellement rapidement qu’ils semblaient s’être produits en une fraction de secondes. Cependant il n’en fallait pas davantage pour qu’Ivy prenne le soin d’observer chaque détail comme elle aimait tant le faire.

Contrairement à certaines autres personnes qui se revendiquaient d’office comme des héros en sautant dans le tas pour protéger bravement les humains présents, Ivy resta comme à son habitude, très silencieuse. Elle n’était pas comparée à une ombre pour rien. Bien qu’elle ne fût pas sortie de nuit cette fois-ci, elle parvenait tout de même à se faire la plus discrète possible. Cela n’avait pas échappé à son observation que plus les étranges robots autour d’elle tombaient au combat plus de nouveaux revenaient à la charge. Elle pensa un bref instant à ce bon vieux Docteur Otaku. Pouvait-il vraiment être l’auteur de tout ça ? Qu’elle qu’en soit la réponse, il détiendrait forcément des informations à ce sujet, et ne devait pas se trouver très loin… D’ailleurs, ces robots ressemblaient à une sorte de distraction, d’autant plus qu’ils semblaient parfaitement inoffensifs vis-à-vis des personnes présentes. Oh, excepté pour cette grande brune qui venait de se faire assommer sans le moindre état d’âme. Elle n’avait pas eu la patience d’Ivy a priori et avait dû se sentir pousser des ailes…

Ivy se laissa fondre doucement dans la masse des personnes. Elle mit sur sa tête sa capuche noir et plaça ses mains dans ses poches, marchant la tête basse au milieu du cercle que venaient de construire quelques robots avec les otages. Contrairement aux visages effrayés et aux corps tremblants autour d’elle, la grande blonde resta calme tandis que le troupeau se dirigeait vers l’entrée de la Statue présente dans le parc. Postés ici, deux robots bien plus costauds semblaient encore en veille, à son plus grand plaisir. Si elle pouvait attendre encore un peu avant de faire preuve de force, elle le ferait. Elle n’avait pas encore pu suffisamment analyser la situation à son goût. Il fallait profiter de cette brèche technologique pour s’infiltrer et en découvrir davantage. D’ailleurs, comme ses vols de technologies de pointe avaient pu le lui inculquer ces dernières années, il était évident que c’était les lieux les mieux gardés où on pouvait dénicher le plus de secrets… Le visage familier du détenteur de nourriture apparut de nouveau au milieu des visages flous de la dizaine d’otage de son groupe. Bon, après tout, peut-être qu’un peu d’aide pouvait se révéler utile à l’intérieur… Si elle parvenait effectivement à passer la première épreuve : entrer sans encombres.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 20 Sep 2016 - 18:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
" PFOUAH ! C’était beaucoup trop facile ! " Se cria à lui-même notre homme une fois qu’il avait achevé de réduire en pièces détachées les robots envoyés pour le stopper. Une nouvelle fois, il cherchait à provoquer celui qui était derrière tout cela, pensant que cela le ferait sortir de sa cachette et qu’il pourrait copieusement lui avoiner le museau ! Un plan qui eut eu ses chances contre un gamin de huit ans mais qui ne semblait pas à même de fonctionner face à… Qui que soit l’instigateur de cette merde !

Au moins, tout cela eut il le mérite de lui faire enfin retrouver la vue… C’est alors que Ryan se demanda ce qu’il avait bien pu foutre pendant tout ce temps ! Le décor autour de lui avait bien changé… C’était donc çà le Terminus ? Omega cherchait à le faire entrer sur Terre pour modeler la planète à l’image du monde qu’il souhaitait gouverner ? Oh, mais c’est que ça ne se passerait pas comme çà ! Notre Légionnaire simplet lui casserait la gueule avant qu’il n’y parvienne !

Oncle… Oncle Terry ? Autant dire que ce fut un peu comme un choc pour notre homme de se retrouver face à la seule figure stable de son enfance. Il le regardait avec de grands yeux, bouche à moitié ouverte, sans foncièrement se poser la question de comment il pouvait bien le désigner comme étant Légionnaire Black Arm vu qu’il n’était rien de tout cela de son vivant. Non, c’est pas possible ! C’est du moins ce que suggérait la rationalité mais la rationalité avait elle toute sa place à Star City ? Tu es mort… Alors… C’est ce moment précis que choisit quoi que ce soit pour faire un boucan de tous les diables ! Ca avait l’air énorme… Et bien qu’il ne se sente capable de ravager la face de n’importe qu’elle création d’un coup de poing d’airain, allez savoir pourquoi, Ryan se mit à courir pour avancer dans cet environnement si étrange.

" Oncle Terry ! " Hurla t’il à la figure de ce fantôme tant apprécié de ce passé qui ne l’était guère ! Il courait à en perdre haleine, sautant d’une plateforme à l’autre avec aisance, sans foncièrement se rendre compte qu’il n’éteignait plus que des performances humaines… Classiques ! " J’suis mort, c’est çà ? " Bah, s’il croisait un mort, c’est que lui aussi devait être mort… Même s’il en doutait, s’imaginant bien trop fort pour périr d’une façon aussi minable. Mais après tout, le Prétorien que tous imaginaient invincible était également tombé… Mais lui avec un peu plus de classe !

Action :
Ryan court et saute à la recherche du fantôme ! Est-ce qu’il remarque des trucs particuliers ? Un endroit où aller pour sortir de ce merdier ? Ou un autre où il faudrait qu’il cogne un boss ? Je suis un légionnaire, sortez-moi de là !
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 21 Sep 2016 - 1:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


Esprit de l'Héroïsme
Maître du Jeu

Personnage
L'Héroïsme

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 379
ϟ Nombre de Messages RP : 276
ϟ Célébrité : V pour Vendetta
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Héros
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
L'Héroïsme

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 379
ϟ Nombre de Messages RP : 276
ϟ Célébrité : V pour Vendetta
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Héros
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
     Jezabel n'était pas la dernière, pour une bonne tranche de fun. Quoi qu'elle répondît aux remarques acerbes et mégalomaniaques d'Ando, on la retrouva bientôt sur le parking du planétarium à manœuvrer les Chérubins-CX, avec le concours de Midori, la verte Angel's du docteur. Celle-ci opposa aux robots la force brute, tandis que la coureuse s'occupa sans problème de capturer l'une des machines, qu'elle ramena désarmée devant Ando. Midori arriva peu après et ferma la porte derrière elle. Elle informa son créateur qu'il était risqué de rester plus longtemps dans le hall d'entrée : un très grand nombre de Chérubins se précipitaient droit sur eux !

     En poursuivant l'examen de la carcasse robotique, Ando découvrit deux choses. D'abord, il découvrit le « nom » de la création : Chérubin-CX. Il découvrit aussi que le créateur ne s'était pas contenté de robots de cette série et en avait conçu d'autres, comme en témoignait l'inscription parcellaire « [...]bon pour améliorations et changement de gammes[...] ». En revanche, il ne découvrit sur ces robots basiques aucun nom ni aucune signature particulière. Momoiro, de son côté, en examinant les alentours du dôme, comprit plusieurs choses : si elle s'éloignait trop d'Ando, elle perdait la communication avec lui ; du côté de l'entrée du parc, plusieurs voitures de police, un héros costumé (un légionnaire ?), et plusieurs agents aisément identifiables comme membres de l'UNISON avaient établi un avant-poste et se disputaient pour déterminer la marche à suivre ; dans la baie, à près de cent mètres de la paroi lumineuse, une embarcation suspecte attendait dans l'ombre.

***

     Depuis son poste d'observation, Suzaku put avoir un meilleur aperçu de la situation ; et d'ailleurs, son choix d'une approche prudente fut sans doute le plus approprié ! Il découvrit ainsi qu'au sommet de l'escalier, la double-porte coulissante vitrée, automatisée, s'ouvrait pour laisser passer les otages - les Chérubins, eux, restaient au pied de la statue et une fois leurs victimes rameutées à l'intérieur, ils repartaient, sans doute pour patrouiller dans le parc.

     Mais il put aussi observer que le porche était équipé de dispositifs électroniques qui semblaient quadriller tout un périmètre autour des machines en veille. Nul doute que toute présence imprévue et tout mouvement hostile dans ce périmètre donnerait l'alerte. Une chance pour Suzaku, il était en l'air. En y regardant d'un peu plus près, il remarqua que les dispositifs scrutant la zone n'étaient liés entre eux par aucun fil, par aucun câble. Un coup d’œil dans les environs le rassura : d'ici quelques minutes, pour un laps de temps réduit mais considérable, il n'y aurait plus dans les environs que lui et les trois robots endormis. Comment le mettrait-il à profit ?

***

     Ivy se trouva bien seule, dans un groupe d'otages, et fut menée jusqu'au rez-de-chaussée de la statue. Là, le droïde qui avait, plus tôt dans la soirée, allumé le dôme approcha d'elle et des autres otages. «  Soyez les bienvenus. Préparez-vous à connaître l'Illumination. Vos péchés seront jugés dans les flammes du Divin jugement.  » Un discours des plus nébuleux, rendu plus terrible encore par cette voix creuse et métallique de vieille machine absconse... «  Le jugement divin a été rendu. Votre sentence vous attend. La mort vous offrira la rédemption.  » La machine se retira par un escalier jusqu'à un premier niveau. Cinq modèles de Chérubin-CX commencèrent à exécuter méthodiquement, d'une balle dans la tête, tous les otages présents. Ivy disposait d'à peine quelques minutes pour décider quoi faire.

     Un examen attentif des environs lui révéla qu'autour de ce grand hall d'accueil, il y avait l'escalier menant au premier niveau, une grande arche menant à la boutique du monument, et une porte menant à un escalier de service – pour accéder sans doute aux sous-sols et aux espaces techniques. À l'extérieur, Suzaku ne manqua rien de la fusillade.

***

     «  Légionnaire BlackArm, veuillez noter que je ne suis pas Oncle Terry. Je suis programmé pour adopter auprès de vous une apparence rassurante, afin de susciter votre confiance et votre confort.  » Ryan suivit le chemin lumineux sur les blocs métalliques. L'hologramme demeurait près de lui avec la constance d'un labrador. «  Légionnaire BlackArm, j'en suis navré mais vous faîtes erreur. Mes capteurs indiquent que vos signes vitaux n'ont rien d'alarmants. Je dois signaler la présence de trois caries derrière la canine basse droite, la molaire haute gauche et la molaire basse gauche.  » Ryan atteignit malheureusement une impasse, mais très rapidement les blocs métalliques face à lui se détachèrent et s'écartèrent pour lui ménager un accès à la suite du chemin. Les bruits derrière lui s'éteignaient peu à peu.

     «  Légionnaire BlackArm, vous vous trouvez au contact d'une interface neuronale direct, dans le cadre d'un programme de réalité augmentée immersive ; nous regrettons de n'avoir pu mieux accommoder l'environnement à vos expériences familières, mais nos protocoles sont momentanément d'application restrictive.  » En d'autres termes, tandis que Ryan se trouvait avachi dans l'herbe du parc, il était également prisonnier de cette réalité virtuelle où Séraphin Prime l'avait enfermé – en quelque sorte. En suivant le chemin, Ryan atteindrait bientôt son issue : un portail enchâssé dans un bloc métallique, mais clos par un étrange filet de rayons lumineux. Infranchissables. «  Légionnaire BlackArm, nous vous informons qu'il est impossible de franchir cette grille et qu'il est inutile d'essayer plusieurs fois pour un même résultat négatif. Nous avons établi des connexions irrégulières sur la base de programmes discordants pour vous permettre d'essayer d'ouvrir le portail.  » Cela permettrait au légionnaire, depuis l'intérieur de cette réalité virtuelle, de tenter de « craquer » le code verrouillant la désactivation du bandeau lumineux responsable de sa mésaventure. L'hologramme gravitait autour de Ryan et lui indiqua une plate-forme, à hauteur de sa poitrine, où apparaissaient trois pintes. La première contenait un liquide vert et bulleux. La deuxième contenait un liquide rouge et sirupeux. La troisième contenait un liquide jaune et cristallin. «  Légionnaire BlackArm, nous avons voulu faire de la solution au problème de votre extraction du logiciel une démarche ludique et récréative. Mais notre programmation ne nous permet pas de vous révéler la solution, vous devez la trouver vous-même.  »

     Et sur la plate-forme scintillait de longues suites de 0 et de 1, impropres à la lecture. «  Légionnaire BlackArm, nous pouvons traduire pour vous cette phrase binaire. Souvent au cœur, toujours au loin, jamais pour rien. Nous espérons que cette phrase est pour vous compréhensible.  »


Informations


- Ryan, c'est le moment de se remuer la matière grise !

- Ivy, considère que tu seras la dernière otage à être exécutée, ce qui te laisse deux à trois minutes pour décider d'une action quelconque.

- Ando, pour le confort de ta participation à l'enquête, considère que tu peux demander à chaque fois à PNJiser Jezabel pour des actions de faible importance ; je me chargerai d'en déterminer le résultat ! Par ailleurs, il te faudra, avec ta réponse prochaine, effectuer un jet de dé de type "Jugement du Hasard" !

- Pour toute question, n'hésitez pas à contacter votre dévoué MdJ : Dante Visconti.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 21 Sep 2016 - 13:09 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Les robots abandonnèrent leurs otages aux portes de la Sentinelle et leur mission accomplie, prirent le chemin inverse. Les anges lugubres ne bougèrent pas, mais il remarqua que le porche n’en était pas moins gardé par des dispositifs. Donneraient-ils l’alerte s’il approchait ? Le plus simple serait de les désactiver pour se protéger, mais ils n’étaient pas branchés à quoique ce soit. Sur batterie, peut-être ? Ce serait le plus rassurant, car si l’électricité n’était pas impliquée dans leur fonctionnement… Il devrait se frotter aux sombres gardiens, s’il voulait entrer. Le jeune homme déglutit, hésita, chercha du regard une ouverture qui le dispenserait d’emprunter l’entrée.

Un coup de feu le sortit de sa torpeur.
Pris d’une froide panique, ses yeux affolés cherchèrent la source et la trouvèrent par-delà la baie vitrée : des robots, semblables à ceux qui rameutaient les prisonniers, assassinaient les malheureux s’étant rendus.

N’agis pas précipitamment.

Son cœur battait fort et lui embrouillait les pensées : que faire ? Les machines avaient-elles reçu d’autres ordres ? Tenteraient-elle de l’abattre désormais ? Son regard brillant accrocha une silhouette sombre et inerte qui gisait au sol, une flaque de sang entourant sa tête en halo. Il pouvait encore fuir… Les forces de l’ordre, la Légion, l’UNISON devaient s’activer à les sortir d’ici. Il pouvait rester en l’air, hors d’atteinte, et attendre…

Tu ne sais pas. Nous ne pouvons compter sur personne. Sors-nous d’ici.

Raijin n’avait que faire des otages, il sentait seulement l’étau se resserrer. Suzaku avait peur, mais il craignait que le kami n’ait raison : et si le dôme ne pouvait être brisé que de l’intérieur ?

Il inspira fort, et leva son visage vers le ciel. Son disque monta légèrement en altitude, le rapprochant du plafond de lumière. Il se concentra et étendit les mains de par et d’autre de son corps, invoquant la pluie, les nuages, l’orage. Son micro-climat pourrait-il se former malgré la paroi, et lui permettre d’entrer en surcharge ?

Avec ou sans l’aide de ce surplus d’énergie, Suzaku choisit d’abord d’infliger un courant électrique soutenu et à forte tension aux dispositifs électroniques, espérant faire sauter leur système de surveillance. Il s’était rapproché du sol pour mieux viser et faisait maintenant face à l’enceinte, à environ six mètres de hauteur. Il ignorait si ça fonctionnerait, et quand bien même s’il parvenait à les mettre hors d’état de nuire, leur simple destruction ne viendrait-elle par alerter les Séraphins ? Si tel était le cas, il n’avait plus qu’à espérer qu’ils soient moins puissants que ne le suggéraient leur apparence.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 21 Sep 2016 - 14:43 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Elle fut soulagée que Suzaku accepte de ne pas amener ces gens vers la Sentinelle. Quelque chose lui disait que si les robots cherchaient à les amener là-bas, c’est qu’ils ne devenaient nécessairement pas les aider.

Armée de sa fidèle lance, Meghan s’assura de ne pas toucher les civils alors qu’elle cherchait à les libérer.

Des années d’entraînements à la lance lui avaient permis d’avoir une maîtrise totale, voire quasi parfaite, de l’arme qui n’était désormais plus qu’une extension de son corps, lui permettant ainsi de faire du dégât tout en évitant de toucher ceux qu’elle cherchait à protéger.

Après tout, la Lance Céleste pouvait s’avérer ne pas être l’arme de choix lorsqu’elle se trouvait au centre d’une foule, comme actuellement.

Hélas, elle devait s’y faire.

Il ne leur fallut pas plus que quelques minutes pour mettre les robots hors d’état de nuire et le regard de Meghan se porta automatiquement sur l’homme qui survolait la place sur son disque métallique.

Sûrement aurait-elle pu être surprise, si elle n’en avait pas déjà vu tant d’autres depuis qu’elle avait rejoint l’UNISON.

- Faites attention à vous.

Puis, sans perdre une seconde de plus, elle demanda aux anciens captifs encore en forme d’aider ceux qui semblaient émerger du brouillard pour se rendre jusqu’au planétarium.

Alors que deux femmes (l’une plus excentrique que l’autre) sortaient du planétarium, de son côté, Meghan escorta le petit groupe jusqu’à l’intérieur, ayant le plaisir de rencontrer une porte déverrouiller. Elle était tentée de ramener les deux femmes sorties à l’intérieur du bâtiment, or, elles semblaient se débrouiller très bien.

Autant se concentrer sur ceux le plus en danger.

Une autre personne se trouvait toutefois à l’intérieur et Meghan lui adressa un vague regard tout en essayant de rassurer les civils ici présents en leur exigeant de rester ici, que les secours ne devraient pas tarder.

Ou, tout du moins, l’espérait-elle.

Car il était simplement hors de questions qu’ils périssent tous ici.

- Désolée de vous contraindre à de la compagnie. Il s’agit toutefois du seul endroit sans ces machines.

Elle ne porta pas une attention particulière à son visage, ni à la carcasse de robot se trouvant au sol. Sa première mission, celle de mettre les civils en sécurité, était réussie, elle se devait désormais de trouver un moyen de désactiver ce dôme.

Elle sortie donc de l’endroit, sa lance toujours tenue fermement dans sa main, prenant donc direction de la statut, là où d’autres innocents étaient amenés pour une raison qu’elle ignorait.

Elle espérait qu’il ne s’agissait de rien de bien grave. Qu’elle arriverait à temps, se frayant un chemin à coup de lance.

Son regard se porta toutefois sur la silhouette élevée dans les cieux et quelque chose semblait lui signifier qu’elle arriverait peut-être trop tard. Que quelque chose se produisait, au sein de la Sentinelle, et malgré son pas de course, il lui restait encore une trop grande distance à parcourir.

Elle avait été partagée entre restée avec les civils pour les protéger ou courir vers la statut pour en savoir plus sur ce qui leur arrivait.

Et elle espérait seulement réussir au moins l’un des deux.

MDJ : Meghan cherche donc à se rendre à la Sentinelle. Compte tenu du délais, que se passera-t-il lorsqu'elle arrivera au pied de la statut ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 21 Sep 2016 - 17:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Une voix l’appelait, elle répétait son prénom plusieurs fois tout en la secouant, mais elle avait mal à la tête, elle sentait d’ailleurs un peu de sang dégouliner sur sa tempe. Elle s’était faite assommée, en même temps elle espérait quoi, elle n’avait pas de pouvoir elle n’était pas une super héroïne, qu’elle ait réussi à tuer deux robots relevait de l’exploit, sûrement un truc qu’elle raconterait à ses petits enfants en plus d’avoir rencontré un dragon. Roda finit par ouvrir les yeux ce qui fit pousser un soupir de soulagement à ses deux camarades danseuses. Elle ne se sentait pas soulageait du tout et si elle avait une commotion cérébrale ou un truc dans le genre qui ne se voit pas tout de suite.

- Et si on arrêtait les frais…

Annonça-t-elle la voix faiblarde, elle se souvint que quand ils avaient cru s’être presque débarrassée des chérubins d’autres étaient arrivés. Ce n’était peut-être pas fini, elle était méfiante, elle n’allait pas se faire avoir deux fois. Cette fois-ci elle allait attendre les autorités et ne pas prendre de risque supplémentaire pour sa carrière de danseuse. Elle entendit Ellen prendre la parole.

- Il faut se cacher, n’importe où… et attendre les secours… Ils peuvent revenir on ne sait jamais.
La fille à la lance hyper badass dit qu’il faut aller au planétarium.
- Faites comme vous voulez, moi je suis fatiguée… glissa Roda refermant les yeux car ayant très mal à la tête.
- Idiote on va t’aider, Ellen aide-moi, fit Faith.

Roda se laissa donc transporter pour suivre la fille à la lance vers le planétarium, l’adrénaline était tombée, chaque pas à cause de ses brûlure derrières les cuisses étaient douloureux. Sincèrement pourquoi elle restait dans cette putain de ville ? Sincèrement pourquoi Suleika était partie.

- Hé la dame à la lance vous êtes certaine qu’on est en sécurité ici,
lança Roda pas aussi fort qu'elle aurait voulu.

Mais merde elle s’était déjà enfui laissant les civils enfermés comme des rats dans un planétarium. Roda n’était pas certaine de se sentir en sécurité, ses deux amies la posèrent au sol, elle tenta de se relever même si sa tête tournoyait encore.

- Il y’a rien ici, est-ce qu’on peut bloquer la porte avec je ne sais pas, vous avez une idée, se sera peut-être plus sûre?On ne sait pas comment les robots entrent et d’autre robots peuvent arriver.


C’était une simple proposition faite aux autres otages, certainement pas un ordre elle n’avait pas assez de force dans la voix pour cela. Elle s’adossa à un mur tout en évitant de coller ses cuisses dessus pour ne pas réveiller la douleur cuisante qui l’empêcherait certainement de courir en cas de danger.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 22 Sep 2016 - 9:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Pendant le laps de temps où la fille et Midori sont parties, j’étudie ce robot plus en profondeur. Je n’ai pas de gants mais je doute qu’une empreinte digitale se trouve sur ces carcasses métalliques qui ont l’air d’être sorties tout droit d’une usine de montage voiture. J’apprends que ces trucs se nomment Chérubins-X, ce qui est un drôle de nom. Je remarque aussi que leur créateur prend des notes, même si le sens peut-être double : est « un bon » comme un « bon d’achat » ou est-ce une manière de dire qu’ils sont « bons » pour être améliorés ? Vu leur nullité, je penche pour la deuxième option, même si je ne vois pas quel genre de crétin irait marquer ce genre de choses directement sur la marchandise.

Je me crispe et me tourne lorsqu’une femme amène une foule de gens à me rejoindre. Je n’aime pas ça du tout, je ne lui réponds même pas, en particulier parce que les personnes qui prennent en main ce genre de situations appartiennent soit à l’UNISON, soit à la Légion. Dans un cas comme dans l’autre, ce n’est pas bon pour moi et même si j’ai beaucoup changé physiquement et en terme de style, je reste l’un des criminels les plus recherchés au monde. Heureusement, elle ne s’attarde pas, se contentant de me larguer ses boulets. Quelques secondes plus tard, la blonde et Midori reviennent.

Ishi, nous devrions changer de localisation. Nos ennemis arrivent en nombre.
Combien ?
J’ai recensé 21 spécimens.
On bouge.

J’espère que la blonde choisira de rester avec les autres humains terrifiés. Elle m’a été utile (et je ne la remercie même pas) mais j’ai mieux à faire. Midori s’empare du Chérubin neutralisé, Mizuiro nous emboîte le pas et nous nous enfonçons dans le bâtiment jusqu’à entrer dans une pièce marquée du signe « accès réservé ». La porte est fermée à clé, mais la serrure tombe aisément sous leur poigne.

Ishi ?
Oui Momoiro ?
Nos communications sont cantonnées à un rayon de 500 mètres, le dôme réduit notre portée habituelle. A l’extérieur, j’ai recensé sept voitures de police et un individu type « héro » bien que son costume ne soit pas recensé dans ma base de données. Plusieurs agents de l’UNISON sont présents, ainsi qu’un bateau.
Un bateau ?
Dans la baie, à cent mètres de la paroi. J’ignore si cette information est pertinente, Ishi.
D’accord. Cherche moi un itinéraire d’évacuation possible pour le moment où on pourra sortir. Rentre au labo pour effectuer des analyses plus poussées des données sur le dôme et effectue une recherche dans le deepweb avec comme mot clé « chérubin-x ».
Hi, Ishi.

Sait-on jamais.

Mizuiro, branche toi sur le Chérubin.

Le bout de son doigt se redresse pour laisser apparaître un port de branchement. Elle cherche pendant plusieurs secondes où se connecter sur le Chérubin, qui répète son agaçant message en boucle. J’ai envie de lui arracher la tête, mais tout serait à refaire.

Dans un premier temps, désactive-les tous. Ensuite, essaie d’en prendre le contrôle.

Une idée m’est venue, quelque peu diabolique mais je suis un super-vilain, après tout. Et je compte bien donner une leçon à ce petit connard qui a osé marcher sur mes plates-bandes.

Décisions du MJ :
- Mizuiro a besoin de sept minutes (selon les dernières indications) pour pirater le Chérubin. Sont-ils tranquilles durant ce laps de temps ? Si non, Midori est-elle apte à les défendre ?
- Quelles informations peut trouver Momoiro sur le web, et en combien de temps ?
- Son ambition de prendre le contrôle des Chérubins est-elle plausible ? Pourra-t-il passer un message à travers eux aux personnes en présence et, par extension, au responsable ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 22 Sep 2016 - 9:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4963
ϟ Nombre de Messages RP : 4564
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4963
ϟ Nombre de Messages RP : 4564
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Ando Takashi' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Enquête n°4 : Acte I : PURGE - Page 3 607338Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 22 Sep 2016 - 18:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Finalement soulagé de savoir qu’il n’était pas mort mais un peu déçu que son oncle ne puisse pas voir l’homme qu’il était devenu, Ryan ingurgita tant bien que mal la masse d’information que lui offrit cette entité relativement courtoise. Il nota –avant de presque immédiatement oublier- qu’il lui faudrait aller chez le dentiste avant de poursuivre leur course vers ce qui semblait être la sortie. Evidemment, pas un seul instant notre homme ne s’était imaginé que cela pouvait être un piège. Quand on est un joyeux crétin, on le reste en presque toutes circonstances !

Franchement, l’intelligence artificielle –si ça en était bien une- parlait avec un vocabulaire beaucoup trop soutenu pour quelqu’un qui avait franchement eu du mal à décrocher un diplôme d’enseignement dans une fac minable… Certes, il comprit à peu près qu’il était piégé dans un semblant de monde virtuel –ça lui rappelait TRON de son enfance- mais à côté de ça, il décida de superbement ignorer les trucs qu’il ne comprenait pas. Beaucoup de choses, donc.

Ludique et récréative ? Songea notre Légionnaire un brin ahuri. Ils me prennent pour un enfant ? C’est vrai qu’il n’en avait absolument pas le comportement ni même l’âge mental ! Ni même l’attitude quand il se mettait à écouter les consigne en posant l’index sur ses lèvres et en fronçant des sourcils pour essayer d’affiner sa réflexion. Successivement, il regarda les trois chopes présentes face à lui, se repassant l’énigme en boucle. Dans un premier temps, il avait cru que la répétition l’aiderait à se sortir de la situation et lui permettrait de déduire quoi faire. Mais il fallait se rendre à l’évidence : con comme ses pieds, il n’arrivait pas à trouver la moindre piste de réflexion ni même à approcher la solution !

" MAIS C’EST QUOI CES QUEEEEEESTIOOOOOONS ?! " Hurla t’il en se prenant la tête entre les mains. Notez qu’il n’y en avait aucune de question. " J’suis NUL pour les énigmes moi ! " On s’en était un peu rendu compte après tout… " Vous pouviez pas poser une vrai question non ? Du genre… Qu’est ce qui est petit et marron ? " Un marron. Là il aurait eu moyen de trouver la solution. La solution… L’hologramme ne pouvait pas la lui donner mais… Si c’était réalisable, Ryan aurait fait preuve d’un coup de génie redoutable ! " Machin ! " Que de politesse. " Tu peux pas me donner la solution mais… T’as moyen de me dire ce qui n’est PAS la solution ? " Quoi ? On peut bien essayer non ?

Action :
Ryan essaye de piéger l’IA en lui demandant de lui révéler ce qui n’est pas la solution alors qu’elle n’a pas le droit de lui donner la solution. Mais vu que ça n’a quand même pas beaucoup de chance de marcher, il va se décider à boire le liquide rouge ensuite –sauf s’il peut déduire la solution après le piège- parce que c’est rouge et qu’il y avait cœur dans la phrase et qu’un cœur c’est rouge… Tu parles d’une logique, hein ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 22 Sep 2016 - 22:11 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
L’entrée se déroula finalement sans encombre, quelle veine. Les robots les avaient même laissés respirer en repartant vers le parc. Avant même d’avoir passée complètement les portes vitrés, le ventre d’Ivy se noua étrangement en observant la nouvelle atmosphère qui s’ouvrait à eux. Elle sentait que quelque chose de mauvais allait se produire, ici. Quelque chose de vraiment mauvais. Son intuition féminine ne se trompait pas en l’occurrence : le pire restait effectivement à venir. Se tenant à l’arrière de l’attroupement d’otages, elle en profita pour regarder rapidement les différentes issues de la salle qui s’offraient à elle. Contrairement à beaucoup d’autres habitants de Star City, elle n’avait jamais mis les pieds dans cette statue malgré que des visites soient régulièrement mises en place, si bien qu’elle se trouvait désormais en fâcheuse position, ne sachant trop quelles options de fuite s’offraient à elle.

Son observation fut interrompue lorsqu’un nouveau robot étrange venait de prendre la parole, tout en cassant le silence dérangeant qui venait de s’installer lorsque les portes s’étaient refermées derrière eux. Son visage était bien plus perfectionné que celui des autres. Elle ne comprit cependant pas les paroles qu’il prononça. Une rédemption ? Qui était-il pour se croire au-dessus de tout le monde, alors qu’il n’appartenait même pas au monde des humains ? Décidément, sa mentalité ressemblait de plus en plus à celle du Dr. Otaku, son vieil ennemi préféré… La forme monta au premier étage lentement et Ivy commença à suivre sa silhouette du regard, curieuse de l’endroit où il aurait pu se rendre. C’est à cet instant qu’elle entendit la première détonation.

Celle-ci s’en suivie d’un cri effroyable, poussé par une femme d’à peine vingt ans qui se trouvait juste à côté de la première victime. Une balle venait de traverser un premier corps, et avant même qu’on ai eu le temps de cligner les yeux et de réaliser ce qui était en train de se produire, un second corps venait de tomber dans le même fracas. Les idées commençaient à se bousculer dans son cerveau et son pouls à s’activer de plus en plus rapidement. C’était inconcevable. Pourquoi les emmener sans encombre ici pour se débarrasser d’eux sans plus d’explications ? Elle ne pouvait définitivement pas se résoudre à cette situation. Elle n’allait pas mourir ce soir. Non. Encore moins des mains de ces choses. Elle avait encore beaucoup trop à faire.

Escaliers, gauche, ou droite. Il fallait que la décision soit rapide. Il n’y avait maintenant plus qu’une dizaine de personnes seulement entre le pistolet et sa tête. Comme toujours, elle ne pensait qu’à sauver sa peau, tant mieux si elle parvenait à faire assez de cohues pour que certains des prisonniers restants puissent s’échapper. Elle comptait bien profiter d’ailleurs du chaos qu’elle allait mettre en place pour foutre le camp au plus vite. Ivy ferma les yeux, inspira longuement. Il était temps de se mettre à nouveau en route. Quand ses yeux bleus perçants se ré-ouvrirent, elle se tenait nez-à-nez avec son propre reflet. Ses propres reflets. 4 clones de sa personne venaient en effet d’apparaître, et formaient une ligne entre elle et les 5 robots. Elle lança un clin d’œil au clone qui se trouvait en face d’elle, avant de sortir son COLT de la poche de son jean. Tous ses doubles firent de même, et quand Ivy tira un premier coup de feu en l’air pour faire s’agiter la foule d’otages, ses clones tiraient désormais sur les robots encore présents, tandis que la véritable courut pour prendre l’escalier la menant au premier étage. Elle savait que ses clones ne dureraient pas longtemps.
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Enquête n°4 : Acte I : PURGE
 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  SuivantRevenir en haut 
Enquête n°4 : Acte I : PURGE - Page 3 Cadre_6Enquête n°4 : Acte I : PURGE - Page 3 Cadre_7_bisEnquête n°4 : Acte I : PURGE - Page 3 Cadre_8


Enquête n°4 : Acte I : PURGE - Page 3 Cadre_1Enquête n°4 : Acte I : PURGE - Page 3 Cadre_2_bisEnquête n°4 : Acte I : PURGE - Page 3 Cadre_3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Enquête n°4 : Acte I : PURGE - Page 3 Cadre_6Enquête n°4 : Acte I : PURGE - Page 3 Cadre_7_bisEnquête n°4 : Acte I : PURGE - Page 3 Cadre_8
Sauter vers: