Une convention et des retrouvailles [Rebekha] Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Une convention et des retrouvailles [Rebekha] Cadre_1Une convention et des retrouvailles [Rebekha] Cadre_2_bisUne convention et des retrouvailles [Rebekha] Cadre_3
 

Une convention et des retrouvailles [Rebekha]

 
Message posté : Jeu 10 Déc 2015 - 22:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Julian avait toujours aimé ce genre d’événements, la foule, les costumes, l'emprunte d'une génération. Et puis il y avait la rencontre, avec les professionnels, avec les fans aussi. Elle y avait participé de nombreuses fois, sa place avait changé avec le temps et surtout avec le succès. Julian avait effectivement commencé dans le fond, près d'une entrée, et aujourd'hui alors qu'elle se dirigeait vers le dôme où avait lieu l'événement elle ne pouvait que trépigner.

Sa main agrippée au bras de Wynr elle s'avançait en serrant le pass de l'autre. Son mécanicien et ami lui, sourit amusé et souffla à son oreille « Ne stresse pas, tu es la reine de ce salon de geek, on va bien se marrer ! » Le regard acier de la jeune femme avait foudroyé Wynr qui s'était redressé dans un raclement de gorge. « Quoi ? » Pas un mot ne répondit à cette question, seulement un soupir qui laissait son ami – déguisé en Gardien de la Galaxie pour l'occasion – silencieux. Si lui se prêtait au jeu de cette convention, Julian elle prenait ce moment très au sérieux. Elle voulait être à la hauteur. A la hauteur de l'événement, à la hauteur des attentes de ses fans surtout. Alors elle avait tout prévu et Wynr se retrouvait à traîner derrière eux un véritable équipement. Le tout entrait dans une énorme valise sombre qui roulait son bruit derrière eux. Un véritable coffre au trésor. En ce – très tôt – début de journée que le duo arrivait sur les lieux.

Rapidement elle avait trouvé sa place, au centre des couloirs, et reçu son planning. Sur trois jours elle devait enchaîner les présentations, les moments à son propre ''stand'', les temps de signature et de photos avec les fans, et clou de ce week-end, la présentation de son dernier jeu. Si pour l'heure seul Wynr l'accompagnait elle devait être rejoint par un autre membre de son équipe. Tout était réglé comme du papier à musique, mais Julian ne pouvait que s'angoisser. Plutôt introvertie lorsqu'il s'agissait de parler de son travail, affronter les réactions de son public était la source de sa plus grande angoisse. Il était facile de rigoler lors d'une partie de son nouveau jeu avec des amis comme Wynr ou Gabriel, il était plus difficile de le vendre. Du moins pour elle. Julian avait fait le choix de ne pas passer par la porte de derrière, elle voulait se mêler à la foule, voir où elle mettait les pieds. Agrippée au bras de son ami, elle souriait, et signait quelques autographes. Quelques personnes lui demandaient même des selfies qu'elle retrouverait plus tard sur les réseaux sociaux.

Rapidement installée à sa place donc, elle sortit son matériel de dessin et de graphisme. Les lieux avaient été décorés pour l'occasion. Des statuts de résine représentant les personnages principaux de ses jeux avaient été créés pour l'occasion. Placés autour d'elle, et finalement il y avait quelque chose de rassurant dans cette mise en scène. Le responsable était venu parler un peu avec elle, lui avait proposé un thé avant que les portes ne s'ouvrent. Julian regarda une dernière fois son planning. Dans une heure elle sera en séance photos avec de chanceux gagnants du premier tirage au sort. En attendant, installée elle dessinait tranquillement. Ceux qu'elle croisait du regard devenaient sous son crayon de personnages de comics ou de jeux vidéos. Wynr s'approcha d'elle et souffla à son oreille « je vais faire un tour je reviens » Petit signe de tête et voilà que son garde du corps officieux disparaissait dans la foule. Ce fut forcément le moment que des personnes commençaient à s'approcher d'elle réclamant des autographes et posant des questions. La jeune femme inspira profondément et pris son plus beau sourire pour répondre aux questions.

Jamais elle n'aurait cru être à la place de ceux qu'elle avait tant admiré à l'époque. Elle avait rêvé de cette place, et maintenant qu'elle y était elle voulait être certaine que cet instant resterait mémorable...
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 11 Déc 2015 - 14:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
11 décembre 2015 - début d'après midi

Rebekha observait l’entrée du Star Dôme avec une certaine angoisse. Elle savait que c’était ridicule, que tout allait bien se passer, qu’elle n’attirait pas forcément la poisse et que personne n’allait essayer de la tuer. Après tout, le Magus avait été exorcisé par Adrian et elle avait mis trois balles dans la poitrine de Derek Neilson. A priori, ses plus gros ennemis récents étaient morts et vu que le soleil brillait haut dans le ciel, elle ne croiserait aucun vampire psychotique autre que sous la forme de cosplay.

C’est super cool d’être venue avec moi Rebekha ! s’exclama Damian.
Et moi alors ? S’offusqua Beth.
Bin c’est cool aussi, mais t’es pas ma Regina.
Damian, qu’est-ce qu’on a dit à ce sujet-là ? soupira l’agent de l’UNISON.
Désolé.

Excité comme une puce dans son cosplay en hommage aux quinze ans d’existence de Blizzard, Damian avait l’air d’un grand guerrier dans son armure de Varian. Rebekha n’y connaissait pas grand-chose, que ce soit en cosplay ou en jeux vidéo, si bien qu’elle avait été soufflée du talent qu’avait Damien pour construire des armures en mousse ou peu importe la matière exacte. Elle avait l’air vraie, et lui semblait avoir dix ans de champs de bataille dans les jambes avec ses faux muscles. L’agent se souvenait du nom de l’homme, qui semblait être le chef d’une des factions, l’Alliance si elle avait bien saisi. Elle avait du regarder avec lui toutes les cinématiques, les épisodes bonus sur les chefs de guerre, observer avec patience une démonstration par-dessus son épaule, tout ça parce qu’elle avait eu la grande idée de lui acheter un portable. En même temps, il n’en avait plus touché un depuis plusieurs mois, quand il s’était transformé après avoir voulu aider une femme en train de se vider de son sang dans une ruelle. Il ne pouvait pas deviner que le fait de s’être coupé le doigt avec un couteau le jour d’avant constituerait une plaie ouverte suffisante pour qu’il contracte le virus. La femme avait été tuée par Derek quelques semaines après et Damian avait manqué d’égorger sa mère à sa première pleine lune. Heureusement pour lui, elle était vétérinaire et avait eu le réflexe de le sédater. Ils pensaient trouver de l’aide auprès du Rex local mais Derek les avait tué tous les deux avant d’utiliser Damian comme faire valoir. Le gamin avait assisté à des choses atroces, il avait besoin de redevenir un adolescent. Alors quand, en thérapie, il lui avait parlé de ce jeu, elle lui avait acheté un ordinateur portable, une clé d’abonnement, une souris et avait rétablis la connexion Internet dans son appartement. Depuis, selon Jonathan, il jouait des heures entières et semblait rayonner.

Alors quand Rebekha avait vu une grande affiche en passant devant le Star Dome annonçant la Star City Games Week, elle avait voulu faire une surprise au gamin pour son anniversaire. C’est là qu’il lui avait sorti son cosplay à moitié terminé, qu’il avait récupéré chez ses parents et confié à un ami un jour où Derek était trop occupé pour s’intéresser à lui. Du mieux qu’elle pouvait avec son emploi du temps, Rebekha l’avait aidé et elle savait que Jonathan et Beth avaient donné de leur personne aussi dans ce sens.
Elle avait bien fait de tuer ce salopard.
Et même si cela la dérangeait profondément de le penser, qu’elle ne le dirait jamais tout haut devant Adrian… Elle avait été soulagée qu’il soit mort et incinéré.

Secouant la tête, Rebekha s’obligea à revenir au présent.

Bon, allons-y !

L’idée lui avait semblé excellente à la base, mais la foule eu vite fait de la mettre mal à l’aise. C’était en partie la raison de la présence de Beth. Elle avait besoin d’un ancrage dans la réalité et ne se voyait vraiment pas proposer à Adrian de l’accompagner dans un endroit pareil. Franchement… C’aurait été comique, certes, mais l’Archimage avait déjà beaucoup évolué en peu de temps. Elle sourit, se passa la langue sur les lèvres puis détourna le regard pour chercher ses entrées dans son sac. C’avait coûté cher tout ça, mais Rebekha ne manquait pas d’argent grâce à ses romans couplé à son salaire d’agent de l’UNISON. Elle ne gagnait pas des millions mais elle était relativement aisée, surtout qu’elle ne savait souvent pas quoi faire avec ses dollars en trop.

Ils pénétrèrent dans une ambiance joyeuse et colorée. N’étant pas déguisée malgré les insistances de Damian, elle tenait le rôle de « la maman avec un appareil photo qui découvre un nouveau monde ». Comique, même si elle n’avait pas encore tous les papiers la désignant comme représentante légale.

Ils mirent trois bonnes heures avant d’arriver au seul endroit où Rebekha ne se sentait pas trop perdue : le stand de Julian. Quand elle avait vu son nom sur l’affiche du festival en tant qu’invitée d’honneur, elle avait été surprise, heureuse pour elle et surtout, s’était dit que l’occasion était trop belle de faire d’une pierre deux coups.

Han la file pour la nana d’Ultimate Super…
La nana de ? feignit Rebekha.
Elle, dit Damian en désignant une Julian débordée. Son jeu était trop énorme, j’ai facile trois quatre cent heures dessus. Je jouais avec mon père même, c’était dingue comme on a pu rire.

Son regard se voila et Rebekha eut à cœur de chasser cette tristesse. Prenant son courage à deux mains alors même que resquiller n’était pas dans ses habitudes, elle remonta toute la file et sentit une foule d’yeux soupçonneux se poser dans son dos.

J’ai comme l’impression que t’as besoin d’une pause, histoire de boire un coup et ne pas te dessécher sur place, madame la grande star… dit Rebekha en souriant.
Excusez-moi mais j’étais… s'incrusta une voix dans son dos.
Là avant moi, c’est certain. Gardez bien votre place, je crois que Mademoiselle Jennings va mourir de faim si je ne l’emmène pas tout de suite.

D’accord, c’était culotté, mais le nombre de fois où Rebekha avait rêvé que quelqu’un la sorte de ses séances de dédicace...
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 20 Déc 2015 - 20:39 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Elle n'avait jamais cru que sa présence aller faire venir autant de monde. Pendant des jours elle en avait parlé avec Wynr, ou Silas, les soûlant presque, persuadée que tout cela était complètement vain. Les membres proches de la demoiselle avait donc décidé d'envoyé son plus vieil ami avec elle. Wynr – enchanté – se retrouvait donc à arpenter les couloirs de la SCGW tandis que Julian signait des autographe avec un large sourire. Entre deux compliments et quelques dessins elle s'était même dit qu'elle aurait dû elle aussi enfiler une tenue que Jay avait préparé avec tant d'ardeur. Elle sortit donc son portable et tapota rapidement un SMS avant de le replacer près d'elle, surveillant la réponse par de rapides coups d’œil. Et c'est lors de l'un d'eux qu'elle se rendit compte de l'ampleur de la file qui s'étendait face à elle. Jamais elle n'en parviendrait à bout. Et déjà la faim et la soif s'invitaient. Elle qui était habituée à dessiner, à travailler avec une tasse de thé et des gâteaux, n'était pas habituée à un petit déjeuner si tôt et à un rythme si effréné. Mais déjà une plainte raisonnait dans la file.

Le cœur de la demoiselle se serra, imaginant que des fans se plaignaient de sa lenteur, de son manque d'attention, de sa froideur. Elle leur avait pourtant dit, elle n'était pas doué pour cela. Un court instant Julian balaya ses yeux d'un geste las de la main. Mais bien vite une voix connue raisonna. Un soulagement pour son esprit. Relevant la tête elle aperçu Rebekha accompagnée d'adolescents dont un costumé. Elle venait à sa rescousse, voilà ce que Wyrn aurait dû faire plutôt que de l'abandonner lâchement sous ces néons !

Et pour la première depuis qu'elle était là, un véritable et sincère sourire se dessina sur ses lèvres rosies par le rouge à lèvres. « Rebekha ! Je suis contente de te voir ! » Un rapide coup regard sur la foule, et sans plus réfléchir elle attrapa son téléphone et se leva d'un bond. « Je suis désolée tout le monde, je n'en ai pas pour longtemps. » D'un geste elle griffonna sur un papier un petit dessin d'elle version animé qui tenait une tasse de thé et mangeait un sandwich avec la mention Je reviens dans quelques minutes Elle termina ensuite la signature qu'elle avait commencé, réalisa le selfie demandé par l'enfant, et après un « Merci à vous » elle s'éloigna. C'est en courant presque qu'elle fit le tour de la table drapée de noir et rejoignit Bekha, lui sautant presque au cou. « Tu ne sais pas à quel point tu viens de me sauver la vie, j'ai cru devenir folle !! » D'un geste elle replaça ses cheveux blonds avant de sourire à l'adolescent qui était près d'elle. « Salut ! Super costume, tu as fait ça seul ? » Julian avait toujours eu une véritable admiration pour ces fans qui avaient tant de patience et de talent qu'ils parvenaient à reproduire un costume à l'identique.

Et c'est très naturellement qu'elle tendit sa main vers Damian « Julian enchantée » Preuve, si il en était encore besoin, qu'elle ne se rendait pas compte de son succès. Comme si lui, fan de jeux vidéos, pouvait ignorer qui s'adressait à eux. Après un sourire chaleureux, elle tourna la tête vers son amie – qu'elle entraîna dans les couloirs vers le thé tant espéré – avec un léger sourcil arqué et amusé. « Mais au fait, je ne te savais pas fan de jeux vidéos Bekha. Ou alors tu as été soit traînée de force ici soit tu t'es dit que tu te devais de me sauver en voyant que j'étais placardée partout dans la ville ? » Un rire avait traversé ses lèvres et finalement elle s'accouda au comptoir en attendant de passer commande. « Non mais sincèrement je t'en dois une, j'ai l'impression d'être un singe savant dans un zoo, c'est fou. Je te jure, à ta prochaine dédicace je te sauve la vie ! » Après avoir passé commande, elle attrapa les boissons et souffla plus calmement. « Mais dis moi qu'est-ce que tu deviens toi ? » Tranquillement elle s'installa à une table, semblant ne pas avoir conscience des regards qui pouvaient se poser sur elle ou des murmures presque permanents qui les entouraient.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 21 Déc 2015 - 11:56 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Rebekha prit son amie dans ses bras sous l'œil halluciné de Damian, qui eut du mal à aligner deux mots cohérents quand Julian lui serra la main, avant de saluer Beth. Heureusement, la jeune femme garda plus de contenance puisqu’elle n’avait aucune idée de qui était la blonde. Balbutiant, l’adolescent essaya de former quelque chose toute en nuance de « oui oui oui » et l’agent lui ébouriffa les cheveux.

Détend toi, elle ne mange pas. Enfin, vu qu’elle meurt de faim, qui sait…

Elle rit et ils s’éloignèrent tous les deux vers l’espace réservé aux invités, afin qu’ils puissent se restaurer et boire sans être la victime d’un éventuel harcèlement.

Un peu des deux ! Je te présente Damian, je suis sa tutrice légale. Il avait très très envie de venir comme tu peux le voir, on a travaillé toute la semaine pour finir son costume. Enfin… Ils ont travaillé, moi j’ai aidé en rapportant du café.

Parce que son travail à l’UNISON lui prenait une majeure partie de son temps et qu’entre deux affaires, elle aimait pouvoir profiter un peu de son compagnon. Hériter de la charge de Regina en plus du reste lui faisait espérer que les journées se rallongent, passant de 24 à 48 heures pour qu’elle puisse tout compiler. Hélas, cela resterait un beau rêve.

Et elle, c’est Beth. C’est…

Elle allait dire « une des lionnes dont je m’occupe » mais ça promettait d’être bizarre.

Mon amie ? suggéra la jeune femme. Rebekha m’a sauvée des griffes d’un psychopathe et me fait suivre une thérapie.

Une explication très franche, un peu gênante, mais ainsi était Beth. Elle n’avait pas la langue dans sa poche et n’avait honte de rien. Elle portait fièrement ses cicatrices, comme une guerrière des temps anciens et sans doute était-ce un moyen pour elle de ne pas craquer sous le poids des souvenirs.

Mon amie, c’est parfait, approuva l’agent. Comme tu vois j’ai eu une fin d’année assez… Mouvementée. Depuis octobre c’est la folie. Enfin, t’es au courant.

Julian avait pris de ses nouvelles en apprenant qu’elle avait été attaquée par un lion-garou et infectée par le virus. Vu ses liens avec Gabriel, Rebekha ne doutait pas une seule seconde que ses deux amis avaient pas mal discuté entre eux, partageant leurs quelques informations. L’affaire Derek Neilson s’était réglée au sein de la fierté. Seul Harris, son coéquipier à l’UNISON, avait été présent et avait choisi de tenir sa langue sur ce que Rebekha avait dû faire et sur ce que les filles avaient pu subir.

Et tu sais le pire ? C’est même pas tout ça, c’est mon éditrice qui me harcèle pour que j’écrive ça dans mon prochain roman. Je te jure, une vraie furie. Elle m’appelle tous les jours et tu sais bien que je ne peux pas couper mon portable, c’est l’horreur. Du coup j’ai du la menacer de partir signer ailleurs si elle ne me laissait pas souffler… Rebekha roula des yeux. Si t’as vraiment envie de me sauver de quelque chose, tu sais quoi faire. Enfin, je dis ça, j’ai rien dit hein, précisa l’agent d’un air faussement innocent.

Elle préférait éviter les sujets trop dramatiques. L’histoire de Beth, à l’instar de celle de Damian, ne lui appartenaient pas. S’ils avaient envie de la raconter à Julian, c’était leur droit.

Je vais chercher à manger pour nous tous, tu prends quoi ?

Elle attendit la réponse de Julian et se dirigea vers l’espace nourriture. Les odeurs de gras lui retournaient l’estomac, agressant son odorat devenu si fin. Elle se dirigea vers l’homme préposé au barbecue pour avoir des pains saucisses, arborant fièrement son joli badge VIP, puis rapporta le tout à la table avant d’aller chercher les boissons. Pendant ce temps, Damian avait retrouvé sa langue et harcelait Julian de questions sur ses jeux, ses futurs projets, la regardant comme si elle était le soleil de sa vie tandis que Beth secouait la tête d’un air désespéré.

S’installant sur l’une des chaises après avoir distribué les rations de chacun, Rebekha demanda finalement :

Et toi, quoi de neuf ? Tu peux parler librement devant eux, ne t’inquiète pas.

Même en les éloignant, Damian aurait de toute façon écouté avec son ouïe de lion, curieux comme il l’était. Ah, les adolescents. Mais pouvait-elle vraiment lui en vouloir ? Julian était son héroïne, peut-être même son modèle. Rebekha pouvait comprendre ça.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 3 Jan 2016 - 16:47 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Julian avait toujours eu ce sourire doux et rassurant, cette patience naturelle. Alors quand elle vit toute l’hésitation dont faisait preuve Damian, elle ne pu qu’avoir ce sourire. Et aux mots de Rebekha, Julian haussa les épaules avec amusement « Qui sait effectivement, même si au dernières nouvelles - promis - je ne suis toujours pas cannibale ». Naturellement Julian fit signe à son amie et aux jeunes qui l’accompagnaient de la suivre et les emmenèrent vers l’espace V.I.P pour effectivement être plus tranquille. Naturellement c’est avec attention qu’elle écouta les explications de son amie sur ceux qui l’accompagnait. A l’explication de ce qu’avait fait Damian, Julian se retourna vers l’adolescent. « Il est très réussi vraiment ! Je vous félicite ça n’a pas dû être évident ! » et en posant sa main sur l’épaule de Rebekha « Je suis certaine que ton café devait être plus que corsé pour qu’ils puissent finir à temps ! »

Et si son sourcil s’arqua très légèrement à l’hésitation de son amie à la présentation de la seconde personne présente, elle ne pu retenir un léger rire face à temps de franchise. « Enchantée Beth, voilà qui est plutôt original comme présentation, mais au fond cela ne m’étonne pas de Bekha non plus » Julian adressa un clin d’œil à son amie, se doutant bien qu’elle avait dû être aussi surprise qu’elle face à cette annonce franche et directe. L’héroïne retrouva son sourire lorsque Bekha confirma le terme d’amie et esquissa un petit oui de la tête quand elle fit référence à sa fin d’année “mouvementée” « Tu as l’air d’aller mieux maintenant, c’est plutôt rassurant… Tu nous aurais vu avec Gabriel, on aurait dit les Grans-Pères du Muppets Show, ou deux commères au choix. » Un rire traversa ses lèvres avant que de nouveau elle n’arqua un sourcil.

L’explication sur le comportement de l’éditrice n’étonnait pas vraiment Julian, elle savait ce que c’était que d’être pressé par le temps et une date de sortie. Elle s’imposait elle même des deadlines. Mais heureusement pour elle et son équipe personne ne les pressait comme pouvait l’être Rebekha. A son tour Julian leva les yeux au ciel, et finalement sourit. « Si je sors vivante de cette convention je te promet d’aller toucher deux mots à la furie qui te sert d’éditrice, je te doit au moins ça ! » Quitte à la bailloner et l’attacher à sa chaise pour qu’elle ne touche plus au téléphone et laisse son amie faire ce qu’elle avait à faire. Et ce même si Julian la première avait très envie de lire le prochain roman de la jeune femme.
Rapidement elle s’installa à une table, attrapant deux chaises supplémentaires pour Beth et Damian. A la proposition de Rebekha, elle commanda un hot-dog et un coca, ponctuant le tout d’un « Merci » tout en lui précisant qu’avec le pass qu’elle arborait elle ne devait rien payer.

Julian profita de ce temps pour discuter avec Damian, qui avait retrouvé sa langue. Souriante, elle répondit à chacune de ses questions, lui donna quelques astuces de jeux, lui dévoila le bonus caché de son jeu préféré. Elle conclu le tout en lui proposant de revenir à la fin du salon pour emporter - s’il le voulait - l’une des statuts qui décorait son stand, et finalement de ne pas hésiter à passer la voir à ses bureaux. Julian n’était pas avare, et quand elle repérait de tels passionnés elle aimait les encourager dans leur passion. Après tout si elle même n’avait pas été poussée elle ne vivrait pas tout ça. Ainsi quand Rebekha revint elle pu entendre la proposition de Julian à Damian « Si jamais tu veux te lancer dans cette branche, sache que je propose des stages. J’ai une bonne équipe et tu seras le bienvenu parmi nous ^^ » Et c’est avec amusement qu’elle posa son regard sur la pauvre Bath qui semblait désespérée. « Tu fais preuve d’une patience sans faille dis moi ^^ » Après tout elle devait se sentir un peu éloigner de tout ça, et Julian n’avait pas pour attention de la laisser de côté non plus.

Son regard se posa finalement sur Rebekha qui revint avec le ravitaillement. « Huuuum merci ! » C’est franchement que la blondinette croqua dans son pain avant d’entendre la question de son amie. Ce qu’elle devenait ? Voilà une bien vaste question. « Par où je commence ? Je crois que niveau vie professionnelle je ne puisse pas ajouter grand chose. » Elle désigna le salon en écartant les bras « Ca fonctionne plutôt bien et j’en suis ravie » Pour le reste, elle fut rassurer de savoir qu’elle pouvait parler librement, cacher son identité avait toujours été difficile pour Julian. « Pour le reste et bien pour le moment ça va, je suis bien aidée, et tu sais comment c’est avec le reste de la Légion, Ils sont vraiment de superbes alliés. Même si j’avoue que parfois j’aurai aimé qu’il y ait moins de fou, et plus de temps calme XD Ça ne laisse pas beaucoup de temps pour le personnel tout ça. Heureusement que Wynr et Gabriel sont là pour me ramener sur Terre, d’ailleurs tu risque de croiser Wynr il est parti dans les méandres de ces allées. Et depuis peu de temps j’héberge un ami. Du coup je suis plus qu’occupée, mais au moins il y a du monde autour de moi, et mon père peut souffler un peu, ce qui n’est pas un luxe. Après tu sais la routine habituelle. » Si il y avait une chose avec laquelle Julian avait du mal c’était bien de parler d’elle. Si son quotidien était, aux yeux des autres, assez extraordinaire, elle avait toujours vécu ainsi et il n’y avait rien de plus normal à ses yeux.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 11 Jan 2016 - 10:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
En apprenant qu’il pourrait peut-être obtenir un stage auprès de l’entreprise de Julian, les yeux de Damian s’étaient écarquillés, plein d’étoiles. Rebekha sentait son excitation d’ici et si elle ne releva pas dans l’immédiat, elle se promit d’avoir une conversation avec lui sur l’importance d’au moins terminer le lycée. Cela dit, rien ne l’empêchait d’aller parfois lui rendre visiter sur son temps libre. C’était une activité saine, elle préférait ce genre de hobby à certains que pouvaient avoir les jeunes de maintenant. L’agent n’était pas encore revenue à table à ce moment-là mais son ouïe de lion n’avait rien manqué de la conversation, ni même de la réponse de Beth.

Oh ce n’est pas du tout mon monde mais c’est bien qu’il ait de quoi se changer les idées.

Si Beth était la plus forte des trois filles, elle n’en restait pas moins marquée. Son franc parler constituait une armure redoutable et Rebekha préférait une attitude de ce genre qu’une dépression carabinée. Néanmoins, elle gardait un œil dessus, juste au cas où.

De retour avec la nourriture, elle déposa le tout sur la table et s’installa, demandant des nouvelles de Julian, de sa vie, qui semblait une réussite selon toute vraisemblance. Elle n’avait rien entendu de négatif sur l’héroïne et sa carrière professionnelle battait des records. Il suffisait pour cela de voir la file de fans qui attendaient patiemment devant son stand, qu’elle daigne revenir. Pas de bol pour eux, cela prendrait encore un peu de temps.

Ne m’en parle pas, soupira Rebekha en roulant des yeux. Parfois j’ai l’impression d’être un aimant à tarés. Enfin, c’est soit moi, soit Adrian. Tu connais Adrian ? Enfin, le professeur Pennington.

Un peu tard pour se rattraper mais ils passaient tellement de temps ensemble… Le fait qu’ils se tutoient était récent, à l’instar de leur relation sentimentale plus ou moins secrète. Evidemment, ç’aurait été plus simple si Gabriel ne jouait pas la commère du Muppet Show, comme le relevait si bien Julian. Alors quand ils s’y mettaient à deux…

A chaque fois qu’on enquête ensemble, on tombe sur un psychotique. Je ne sais pas s’ils se sont tous rassemblés à Star City ou si on a un karma vraiment merdique mais…

Ils en étaient au point où Rebekha comptait lui offrir une chemise enchantée pour Noël, qui serait impossible à tacher. Elle avait sérieusement entamé sa garde-robe lors de leur sortie et pas pour la bonne raison.

Ouuuh tu « héberges un ami » ? Comme Gabriel n’est pas là, tu permets que je prenne sa place ? Elle rit. Alors, il est grand ? Beau ? Musclé ? Il te prépare le petit déjeuner ?

Elle mordit à pleine dent dans son hamburger avec un certain soulagement. Pourtant, elle avait mangé avant de venir mais visiblement, elle devait faire le plein de protéines régulièrement. Le cauchemar des femmes, Rebekha mangeait comme quatre depuis octobre mais n’avait pas pris un gramme, que du contraire même. Puis l’odeur de sa nourriture lui évitait de sentir celle, prégnante, de transpiration et de corps emmêlés qui lui tournaient déjà la tête. Si l’agent avait fait beaucoup de progrès en la matière, elle était loin de se maîtriser totalement.

Je serais capable de le retrouver en un clin d’œil si tu me donnes un truc à sentir, mais bon, ce serait glauque un peu. Note que j’y ai pensé, à l’utiliser pour la traque de criminels je veux dire…J’hésite à devenir un agent de terrain.

Jusqu’ici, Rebekha travaillait au corps d’étude criminelle et techniquement, elle ne devait pas descendre sur les scènes de crime. Evidemment, son pouvoir de psychopatotactie l’aidait trop pour qu’elle s’en passe, ce qui la mettait souvent en mauvaise posture. Mais de là à sauter vraiment le pas… Sa grand-mère mourrait d’inquiétude et mieux ne valait pas parler d’Adrian.

Ils m’ont donné le choix avec ma promotion. Parce que oui ils ont fait de moi une lieutenant, alors que je ne suis pas encore totalement revenue au service actif. Enfin Gabriel t’as surement raconté l’affaire Trebanche Pharmacom. Un truc de dingue.

Et encore, elle ne pouvait pas évoquer l’aspect SHADOW, mais même sans cela, c’était glauque.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 6 Fév 2016 - 13:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Il n’était pas compliqué pour Julian de comprendre que Beth pouvait parfois être perdue face à l’univers du jeune homme qu’elle accompagnait. Elle même s’était bien souvent sentie un peu à part à parler de jeux vidéos et à dessiner de veritables histoires tandis que les autres filles de son âge partaient en virée shopping ou parlaient mode.

«_ Ce n’est peut être pas ton univers, mais c’est cool qu’il trouve du soutien. »

C’est sans réelle précaution que Julian attrapa son Hot-dog dans un «_ Merci Bekha ! » Elle croqua une première bouchée avant de finalement répondre aux questions qu’elle lui posait. Et arqua légèrement un sourcil, amusée, lorsque son amie appela Adrian par son prénom. Une information qui n’échappa à Air Wire, me^me si la brunette face à elle tentait de corriger le tir… Trop tard bien sûr. Un sourire taquin apparu sur ses lèvres roses

«_ Je connais le professeur oui, c’est un ami de la famille. Et toi comment as-tu connu “Adrian” hum ? »

Sourire en coin et regard qui pétille Julian ne manquerait pas une miette de cette histoire, tout comme elle ne manquerait pas une miette de son hot-dog. La vie était ainsi il y avait des priorités. Quand aux nombreux psychotiques qui traînaient dans la ville Julian était plutôt bien placée pou savoir qu’il n’était pas vraiment question de karma.

«_ Crois moi, avec le temps que je passe à arpenter la ville, je crois que votre karma respectif n’est absolument pas en cause. A force je me demande si on est pas placé sur une bouche de l’Enfer, ou si quelqu’un n’a pas jeté une malédiction sur Star City…Ou alors il y a un aimant géant à tarés au choix...»

Bien sûr Julian ne fut pas avarde lorsqu’il s’agit de parler d’elle. Evoquant sans grande crainte l’ami qu’elle hebergeait depuis peu de temps. Une information qui ne tomba pas dans l’oreille d’une sourde loin de là. Julian croqua de nouveau dans son repas, avant de rire à la référence que réutilisait Rebekha. Elle replaça une mèche blonde derrière son oreille avant de reprendre dans un sourire.

«_ Un ami oui, mignon, très gentil, grand musclé juste ce qu’il faut mais qui hélas pour le moment n’est pas vraiment en état de préparer le petit déjeuner. Disons que l’on se connaît depuis un moment, mais il y a peu il a déclaré des pouvoirs, il pensait les maîtriser, tu connais le principe… On était en mission lui et moi, ça a faillit virer à la catastrophe. Bref il a décidé de tot abandonner et tu connais mon côté Saint-Bernard, je refse de le laisser seul, du coup il est venu vivre à l’appartement. Et pour le moment il semble hiberner ou faire une cure intensive de sommeil… Quand il ira un peu mieux je te le présenterai volontiers. »

Quand la blondinette évoqua la présence de Wynr elle fut étonnée de la réponse de Rebekha, non pas qu’elle doute de sa capacité à le faire, mais ce genre de capacité la surprenait toujours. Comme si l’on parlait d’une vieil légende urbaine, ou quelque chose de fantastique et d’incroyable. Elle regarda légèrement autour d’elle comme pour vérifier que tout le monde était encore toujours là.

«_ Tu veux dire que malgré cette foule complètement dense tu saurais le retrouver ? C’est incroyable ! »

Quand son amie évoqua son arrivée probable sur le terrain et les inquiétudes que cela pouvait générer tant chez sa famille que chez Adrian. Ce qui était plutôt compréhensible dans le fond. Même si elle n’avait pas connu ce genre d’inquiétude dans sa famille, elle pouvait bien imaginer ce que ce changement de carrière pouvait provoquer.

«_ Lieutenant carrément ? Félicitations ! »

Quant à une éventuelle discussion sur cette affaire avec Gabriel, le visage de Julian s’assombrit un court instant. Elle avala une gorgée d’eau avant de souffler.

«_ Disons que notre dernière rencontre fut un peu écourtée par la présence de mon cher grand-père… » Elle n’en perdit pas pour autant l’information la plus importante «_ C’est quoi cette affaire Trebanche Pharmacom ? »
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 7 Fév 2016 - 16:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
On travaille juste ensemble, protesta-t-elle.

Ce qui était faux puisqu’au moment de la discussion avec Julian, ils formaient déjà un couple. Mais Rebekha connaissait son envie de discrétion, non pas par honte mais par prudence. Tous deux possédaient des ennemis assez dangereux et leur donner l’idée de s’allier pour mieux leur nuire n’était pas au programme du jour. Évidemment, l’agent faisait confiance à Julian mais le lieu était trop public pour évoquer tout cela ouvertement et sans l’accord de l’Archimage, en prime. D’ailleurs, Air Wire connaissait-elle le secret du professeur Pennington ? Elle devrait poser la question à son compagnon, histoire de ne pas le trahir par accident « en pensant que », tout en pouvant être honnête avec les rares dans la confidence.

Je le rencontrerais avec grand plaisir ! Et oui même dans cette foule, je serais capable de le retrouver. C’est pratique mais tu n’imagines pas l’horreur de certaines odeurs pour moi, avoua-t-elle en frissonnant. Je plains les chiens, vraiment…

Et tout autre animal à l’odorat sensible. Depuis sa malédiction, Rebekha s’était rendue compte d’une chose : l’humanité sentait vraiment mauvais. Heureusement, comme pour tout, on en prenait l’habitude.

Merci ! Et oui, Lieutenant, mais en même temps vu l’affaire, t’imagine pas. Je suis surprise que Gabriel t’en ait pas parlé, il devait être assez monopolisant ton grand-père, pour lui couper la chique, plaisanta-t-elle. Enfin c’était aussi dans la presse. Le gros de l’histoire c’est que la compagnie Trebanche, tu sais le géant pharmaceutique, réalisait des tests dans les zones de guerre en Afrique. En gros, ils bombardaient des médicaments expérimentaux et se servaient de ces pauvres gens comme d’un laboratoire gigantesque… On a arrêté le PDG et le conseil d’administration au grand complet, le procureur a fait des bons t’aurais dû voir ça ! Puis on a pu mettre certaines connexions au jour, mais on est encore dessus.

Elle ne pouvait pas évoquer SHADOW, puisque Julian n’appartenait pas au programme secret de l’UNISON et qu’en prime, il y avait beaucoup trop de témoins autour d’eux. Terminant d’avaler son hot-dog à grandes bouchées, se sentant un peu mieux, elle s’essuya les doigts sur la serviette. Heureusement, aucune tache n’était à déplorer sur ses vêtements.

Et si tu me racontais l’histoire avec ton grand-père, pendant qu’on retourne vers ton stand ? J’ai l’impression que les gens dans la file vont mourir sur place, les pauvres chéris. Enfin, il paraît que les meilleurs se font toujours attendre…

Raison pour laquelle la modeste Rebekha arrivait toujours à l’heure à ses dédicaces, quoi qu’en trainant les pieds. Les civilités et le bal des hypocrites, elle n’y avait jamais pris aucun plaisir. Surtout vu la manière dont ç’avait tourné la dernière fois…
Mieux valait ne plus y penser.

Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 9 Fév 2016 - 20:56 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Julian croqua un nouveau morceau et arqua un sourcil lorsque Rebekha protesta. Décidément cette petite conversation l’amusait beaucoup. Il y avait quelque chose dans cette vive réponse qui faisait dire à la jeune femme qu’elle ne devait pas être loin de la vérité. Le tout était de savoir si Julian serait suffisamment sadique pour insister sur cette lancée ou si elle s’arrêterait là. Le choix ne fut pas si long dans le fond…

«_ Oui oui vous travaillez juste ensemble. On va dire que je te crois hum Une convention et des retrouvailles [Rebekha] 2932531174 »

La jeune femme esquissa un petit sourire, et attrapa une bouteille d’eau qui était mise à disposition des invités. Au fond elle se doutait bien que Rebekha n’allait pas étaler sa vie privée au beau milieu d’une convention remplie de monde.Et cela Julian ne pouvait que le respecter. Inutile donc d’insister.

Vint ensuite le sujet des capacités nouvelles de son amie, et Julian la regarda impressionnée. Mais elle ne pu que plisser le nez lorsqu’elle lui évoqua l’ensemble des odeurs qu’il pouvait y avoir en ces lieux. Il fallait avouer qu’entre les personnes en costumes, ceux qui préparaient les hamburgers et les odeurs de fritures elles même… Rien que l’évocation de cette idée pouvait la porter au coeur.

«_ Comment est-ce que tu fais pour supporter cette ambiance ? Tu m’impressionne vraiment ! »

Lorsque que sa dernière recontre avec Gabriel fut ensuite évoquer, le regard de Julian perdit un instant de son éclat, de sa gaiété. Elle tenta un bref sourire avant de finalement lui répondre avec sa simplicité naturelle.

«_ Ô il a fait “mieux” que lui couper la chique… Il a même trouvé le moyen de le faire sortir de l’appartement sans lui botter le derrière… Un vrai magicien... »

Une ironie dans la voix, et une certaine colère qui semblait ne pas vouloir s’apaiser même après quelques jours. Elle préféra reporter son attention sur l’article de presse dont parlait son amie. Il ne lui fallut que l’évocation de cette affaire pour que la jeune femme se rappelle les titres et articles qu’elle avait pu lire. Faisant glisser sa bouteille entre ses mains elle acquiesça.

«_ Une bonne chose de faite ! J’espère que vous arriverez à démanteler toutes ces connexions… Utiliser la misère et la détresse humaine... »

A son tour Air Wire finit son bref encas et tourna la tête vers la file qui ne cessait de s’allonger. Un instant elle soupira avant de se redresser. Parler de ce que Alexander avait fait ? Julian soupira de nouveau et s’avança donc avec son amie en direction de son stand. Elle ne pu que rire lorsqu’elle plaignit les personnes qui attendaient donc son retour.

«_ Je ne les fais pas attendre, je me suis faite kidnapper je te rappelle Une convention et des retrouvailles [Rebekha] 2932531174 Quant à Alexander... »

Mauvais signe, son grand-père adoré était appeler par son prénom ce qui en soit était toujours mauvais signe…

«_ Il faisait le pied de grue devant l’appartement un soir, je rentrais avec Gabriel, boire un verre manger une pizza, le programme habituel quoi… Et là Monsieur Jennings Senior ne trouve rien de mieux que de s’acharner sur Gabriel. Là encore rien d’inhabituel tu me diras... »

Julian expliqua son grand père n’avait rien de trouver mieux que de raviver la femme de cet accident qui lui avait coûter son bras. Et tandis qu’elle retournait vers son stand, cette sensation, comme si son sang se glaçait. Julian se retourna un bref instant. Un regard plus inquiet balaya les lieux, comme cherchant quelque chose dans la foule. Semblant sonder les lieux elle se rapprocha de Rebekha, attrapant son bras comme si elle se confiait à une amie, ou s’accrochait à elle pour ne pas retourner à son stand. Julian profita de ce moment pour lui souffler.

«_ J’ai un service à te demander… Toi qui peux repérer facilement des personnes. Cela fait plusieurs jours maintenant, j’ai l’impression que quelqu’un me suit. J’ai reçu des courriers, ce genre de choses un peu bizarre. Et depuis qu’on s’est relevé j’ai cette même impression… »

Mais déjà dans l’allée un homme s’approchait, mains dans les poches, capuche rabattue sur son visage. Une silhouette qui pourtant ne se détachait pas tant que ça au milieu de tout ceux qui était en cosplay…

«_ C’est aussi un peu pour ça que j’ai demandé à Wynr de m’accompagner, mais tu le connais il préfère aller dans les allées et faire son shopping que de jouer au garde du corps... »


Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 10 Fév 2016 - 10:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
L’inquiétude vive qu’éprouva Julian avait un goût amer sur la langue de Rebekha et alerta immédiatement ses sens. Les deux autres garous, tout aussi sensibles, observèrent avec attention la foule alentours en essayant de comprendre ce qui avait provoqué ce brusque revirement de situation. D’abord détendue, ensuite crispée, cela ne lui disait rien qui vaille… Rapidement, l’héroïne éclaira sa lanterne, lui expliquant qu’elle recevait des lettres à son domicile et qu’elle se sentait suivie sans parvenir à comprendre par qui ou pour quoi. Si cette personne parvenait à échapper au radar d’une héroïne confirmée, cela se révélait plutôt inquiétant. Quel était son but ? Simple fan ou extrémiste anti-légion ? D’un air inquiet, Rebekha balaya la salle gigantesque et bondée du regard. On pouvait aisément viser Air-Wire dans cet endroit mais, pire que cela, on pouvait faire des centaines de morts et de blessés. Un exemple. Après tout, depuis décembre, les explosions se multipliaient à Star City. D’abord l’Eclipse, ensuite le Cirque des Damnés, pourquoi pas, finalement, une convention geek où certains venaient déguiser en prêtres infernaux et autres démonistes. Des amalgames ? Peut-être, mais quel rapport avec Julian ? Le cerveau de l’agent tournait à cent à l’heure.

Tu as une des lettres avec toi ? J’ai besoin de quelque chose avec son odeur, sinon c’est peine perdue.

Ou peut-être pas.
Attrapant la main d’Amber, sachant très bien dans quel état elle serait ensuite, Rebekha utilisa son pouvoir d’empathe. Sa vision s’altéra et les grilles émotionnelles de chaque individu remplacèrent leur apparence physique, dans une myriade de couleur qu’elle avait appris à décrypter. Il lui suffirait de trouver l’aberration au milieu de toute cette ferveur et de toute cette excitation. La colère, la haine, le dégoût peut-être. Elle espérait juste ne pas tomber face à un stalker classique, car son excitation se perdrait dans la foule vaste du festival.
Déglutissant, jouant sur la frontière très fine entre la lecture et la contamination, elle entendit vaguement Amber gémir sous la pression qu’elle imposait à ses phalanges. Puis elle le repéra. Coupant son pouvoir, elle remarqua l’homme à capuche, les mains enfoncés dans une poche déformée qui pourrait très bien contenir une arme.

Allez vous mettre à l’écart, souffla-t-elle à Damian et Amber. Pas de discussions ! Je vous veux à l’abri, loin d’ici. Sortez et si tu entends des coups de feu, tu appelles Harris, tu as son numéro dans ton portable.

Damian acquiesça. Les précautions seraient peut-être inutiles, mais Rebekha ne prendrait aucun risque avec sa Fierté, sa famille, ceux qui étaient comme elle et qu’elle avait juré de protéger. Elle ne les avait pas sauvés d’un fou pour les jeter dans la gueule d’un autre.
Ils fendirent la foule en s’éloignant du côté opposé à l’homme. Rebekha le fixa mais il ne semblait pas s’en apercevoir, toute son attention concentrée sur l’héroïne. Bien décidée à l’éloigner de victimes potentielles sans pour autant provoquer de panique, Rebekha marcha vers lui et l’attrapa fermement par l’avant-bras.

Suivez moi dehors sans faire de vague, ordonna-t-elle le plus discrètement possible.
Vous n’avez aucune raison de m’arrêter.
Contrôle de routine. Dehors maintenant.

Il hésita. Son regard se posa sur Julian et Rebekha ressentit de plein fouet la vague d’adoration, si violente qu’elle en était malsaine. Usant de sa force surnaturelle pour l’attirer à l’écart, il répliqua plutôt brutalement en lui tirant une balle dans le flanc. La brûlure lui arracha un cri, elle tomba à genoux et, pour la première fois, eu envie de bénir ce fils de pute de Derek. Les balles n’étant pas en argent, sa régénération prendrait rapidement le relais. Heureusement, le coup de feu était passé inaperçu dans le brouhaha et les rares l’ayant entendu pensaient à la démonstration d’un jeu vidéo. Une jeune fille en cosplay Card Captor Sakura se baissa vers elle.

Vous allez bien madame ?
Super bien. Mais je crois que j’ai pété ma poche de sang quand le type m’a bousculé. Du coup c’est pas joli joli à voir, haleta-t-elle.
Oh merde, pas cool ! Enfin ça vous fait un super costume d’agent zombie. Super le teint pâle, vous êtes forte en maquillage !

Ah ça.
Mais elle n’avait plus le temps de sauver les apparences, l’homme était déjà passé à l’action et parlait visiblement avec Julian.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 27 Fév 2016 - 0:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Julian n’avait jamais été femme à se plaindre, ou à craindre quoique ce soit. Mais pour le coup ces courriers lui faisaient froid dans le dos. Tant par leur fréquence que par le contenu de ces courriers. Ce qui avait commencé comme un petit courrier d’un fan en mal d’amour, tournait à l’obsession malsaine. La nonchalance de Wynr à ses côtés n’était pas pour la rassurer davantage. La preuve, son ‘’garde du corps’’ avait filé à l’anglaise pour faire un peu de shopping et exposer son costume. Julian elle se retrouvait seule face à une foule bien trop grande pour être maîtrisée.
Lorsque que Rebekha lui demanda si elle avait des lettres sur elle, Julian acquiesça légèrement, avant de murmurer

«_ J’avais prévu d’aller au poste de police en sortant d’ici, je ne veux impliquer les Légionnaires dans ce soucis… Après tout ce n’est pas Air Wire qui est visé mais bien moi... »

Mais très vite elle vit son amie se stopper et attraper la main de la jeune femme qui les accompagnait. Ne comprenant pas réellement ce qu’il se passait Julian ne pouvait que lui faire confiance. Elle devait savoir ce qu’elle faisait… Ce qu’elle devait ressentir ? Le désir ardent et passionnel, la fureur du monde qui l’entoure, la colère de ne pouvoir avoir l’objet de cette brûlante passion. Si lui ne pouvait pas l’avoir, personne ne l’aurait. Si elle ne voulait pas le reconnaître, tout le monde alait bientôt savoir qui il était…

Lorsque Julian entendit les recommandations de son amie aux deux jeunes gens qui les accompagnait elle ne pu que froncer les sourcils… Armé ? Dans un endroit comme elui-ci ? Elle ne voulait pas de blesser. Elle voulait la retenir mais déjà Rebekha était partie. Trop tard… Elle croisa briévement le regard de cet ‘’admirateur’’ sans nom. Ses yeux verts transpercèrent littéralement Julian qui se surpris à reculer d’un pas. Elle qui n’avait jamais reculé trembla presque lorsqu’elle entendit, et reconnu le cri de Rebekha.Elle ne devait pas paniquer, elle savait que son amie allait bien. Mais déjà l’homme s’approchait d’elle. Julian recula de nouveau d’un pas. Elle pouvait presque sentir une perle de sueur froide courir le long de sa colone vertebrale.
La Légionnaire jeta un coup d’oeil rapide vers son amie. Voyant une jeune fille costumée penchée sur elle elle esquissa un petit soupir de soulagement avant que l’homme en noir ne soit face à elle.

«_ Tu n’as pas répondu… Juste à la première après tu n’as plus répondu
_ Vos propos étaient déplacés…
_ Il ne s’agissait que de mots d’amour…
_ Venez on va aller en parler dehors, juste vous et moi…
_ Pourquoi ? Pour que tu puisses mieux t’enfuir ? Je ne le permettrai pas…
_ Je veux juste éviter que des personnes soient blessées… »

Le regarde de l’homme se vrilla dans le sien et finalement il s’approcha, attrapa son bras sans un réel ménagement. La jeune femme pouvait sentir le métal de l’arme contre ses côtes. La main puissante de cet inconnue qui se refermait sur la sienne entremêlant ses doigts au siens venait lui vrillait les tympans plus profondément que les râles de la foule qui attendait derrière eux. Elle devait faire vite, si l’un d’eux intervenait cela pouvait rapidement tourner à la catastrophe. Sortir, peut être espérer croiser le regard de Wynr, mais comment ? Il n’tait pas le seul à avoir endossé le costume de Star Lord. Elle ne pouvait plus réfléchir, par pour l’instant. Alors ce fut son corps qui se mis en marche. Ses pas accompagnèrent celui de l’inconnu Elle reonta les allées à ses côtés, la tête légèrement baissée pour dissimulre son regard qui balayait les lieux.

Par chance son regard croisa celui de son ami. L’homme compris qu’il se passait quelque chose. Le long de sa jambe les doigts de Julian tracèrent un rapide dessin. Wynr ne fit aucun signe et remonta l’allée. Quand il fut hors de vu du ‘’couple’’ il accéléra le pas jusqu’à courir, repérant bien vite Rebekha qu’il aida pour se relever.

«_ Bordel Rebekha tu vas bien ? Il s’est passé quoi ? Tu es blessée ? »

Du haut de son mètre 90 l’homme balaya de nouveau la salle noire de monde. Son regard en temps normal si rieur était devenu bien plus inquiet, beaucoup plus sombre. Tout son visage était à l’image de son corps : tendu tel un arc. Une partie de lui ne pouvait que se répéter qu’il avait baissé sa garde, regrettant cette absence de vigilance.
Julian, elle, était arrivée à l’entrée ouest, celle qui était la moins fréquentée, où le passage se faisait plus rare. Finalement Julian pu retirer sa main, et vrilla son regard bleu dans celui de l’homme.

«_ Ecoutez je ne suis vraiment pas celle que vous vous imaginez…
_ Je te connais Julian…
_ C’est que vous croyez…
_ Ne dîtes pas ça... »

Refusant en bloc ces mots, l’homme sorti son arme de sa poche.. Il n’avait plus rien à perdre...
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Une convention et des retrouvailles [Rebekha]
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
Une convention et des retrouvailles [Rebekha] Cadre_6Une convention et des retrouvailles [Rebekha] Cadre_7_bisUne convention et des retrouvailles [Rebekha] Cadre_8


Une convention et des retrouvailles [Rebekha] Cadre_1Une convention et des retrouvailles [Rebekha] Cadre_2_bisUne convention et des retrouvailles [Rebekha] Cadre_3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une convention et des retrouvailles [Rebekha] Cadre_6Une convention et des retrouvailles [Rebekha] Cadre_7_bisUne convention et des retrouvailles [Rebekha] Cadre_8
Sauter vers: