AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Tag 3 sur Star City Heroes Cadre_cat_1Tag 3 sur Star City Heroes Cadre_cat_2bisTag 3 sur Star City Heroes Cadre_cat_3

191 résultats trouvés pour 3

AuteurMessage
Sujet : Kung Fury — Susan
Jia Li Zhao
Réponses : 24
Vues : 173

Rechercher dans : Chinatown   Tag 3 sur Star City Heroes Rep_pas_nvSujet : Kung Fury — Susan    Lun 8 Juil 2019 - 17:04
Karma eut tout loisir de constater que Susan jugeait également plus prudent de se conformer aux attentes du ravisseur en herbe lorsque celle-ci escamota son arme. Toutefois, la moniale comme son alliée n’attendaient qu’une occasion de renverser la situation – en douceur et sans violences inutiles. La Chinoise put également profiter des talents de sa comparse : alors que Pizza-Girl tentait de pousser leur ennemi à relâcher son otage impuissant, puis continuait à travailler, Jia Li, elle, se sentit plus calme encore, moins impatiente de mettre en sécurité la victime. Celle-ci, de son côté, apparaissait moins paniquée. Consciente en partie des capacités de son alliée, la moniale n’en était pas moins impressionnée lorsqu’elle en identifiait les répercussions : non seulement Susan avait été dotée d’un potentiel hors du commun, mais elle l’utilisait toujours avec parcimonie et pour tenter de faire le bien autour d’elle.

Il y avait là de quoi se montrer impressionnée, d’autant plus que le criminel parut se calmer aussitôt, lui aussi. S’il n’avait pas encore l’air disposée à relâcher totalement sa victime, il recommença au moins à dialoguer – sans paraître convaincu par le discours de l’héroïne, mais tout de même. C’était un progrès. Karma se garda donc bien d’interrompre sa compagne, ayant une totale confiance dans sa capacité à gérer la situation. Elle échangea juste un regard entendu avec la jeune femme. Même si la Chinoise n’avait pas la moindre intention de fracasser qui que ce soit, elles comptaient bel et bien en référer à la police dès lors que la situation serait sous contrôle. Sa comparse continua toutefois à tenter d’arrondir les angles… Ce qui fonctionna au moins en partie, puisqu’il finit par relâcher son otage et détaler ventre à terre. Un œil indécis aux autres – toujours étendus pour le compte, pour le moment – fit perdre quelques précieuses secondes à Jia Li qui décida toutefois de poursuivre leur assaillant.

Appelez la police, souffla-t-elle en passant aux deux jeunes, lesquels, de façon presque surprenante, s’exécutèrent aussitôt.

    Lancer de dés #1
    Réussite : les deux héroïnes rattrapent aisément le criminel.
    Echec : il parvient à prendre la poudre d’escampette.

    Lancer de dés #2 (si réussite au #1)
    Réussite : il coopère.
    Echec : il se défend.

    Lancer de dés #3 (si échec au #1 ou au #2)
    Réussite : les autres détiennent des informations utiles.
    Echec : ils sont dans le coaltar et n’ont pas l’air motivé à parler.


L'homme n'eut guère le temps de fuir bien loin, malheureusement pour lui. En deux temps et trois mouvements, Jia Li était déjà sur ses talons, si bien qu'elle réussit à le coincer contre le mur de la ruelle suivante. Malgré tout, il n'eut pas le bon sens de se rendre et tenta de se défendre de nouveau, faisant perdre un temps précieux à la moniale. Celle-ci, tout en le surveillant du regard, demanda tout bas à l'intention de Susan, comptant sur le fait que la mutante pourrait entendre ses mots malgré leur faible volume sonore.

Peut-être devrais-tu demander aux autres s'ils savent où trouver leurs alliés ?

La jeune femme serait bien plus efficace dans ce rôle que Jia Li, laquelle n'aurait à priori guère de difficulté à retenir son adversaire jusqu'à l'arrivée de la police - ou du renfort de la mutante lorsque celle-ci aurait ses réponses – voire même à enfin le mettre à terre d’un coup de bâton bien placé. Elle était handicapée par sa volonté de ne pas nuire de façon excessive, mais cela ne voulait pas dire qu’elle était sans défense, bien au contraire. Même si elle retenait la force de ses coups, elle restait en capacité de faire reculer son adversaire, surtout en l’ayant acculé de la sorte. Toutefois, ce n'était qu'une suggestion à l'intention de Susan : jamais Karma n'aurait eu la prétention de lui donner des ordres, quels qu'ils soient.
Sujet : Kung Fury — Susan
Jia Li Zhao
Réponses : 24
Vues : 173

Rechercher dans : Chinatown   Tag 3 sur Star City Heroes Rep_pas_nvSujet : Kung Fury — Susan    Dim 30 Juin 2019 - 23:01
Un rapide coup d’oeil permit à Jia Li de constater que les deux jeunes n’avaient que faire de ses ordres. Elle accéléra aussitôt le rythme, se mettant peut-être plus en danger, au risque de prendre un mauvais coup, mais rendant la fuite de son adversaire impossible. Cela lui donnerait aussi plus de chances de finir par le coincer. Un cri retentit dans la ruelle peu de temps après, qu’elle reconnut comme un de ceux de Susan. La moniale ne s’en inquiéta donc pas, mais cela lui permit de reprendre le dessus sur l’homme qui, lui, avait tourné brièvement la tête. Un coup de bâton vint le sonner suffisamment pour qu’elle puisse ensuite le renverser à terre. Après avoir vérifié qu’il ne représentait pas une menace - il ne devrait pas bouger tout de suite, même si l’héroïne avait retenu sa force.

Pendant ce temps, un de leurs ennemis avaient décidé de faire précisément ce que la moniale avait craint : prendre un des jeunes en otage. Karma se rapprocha prudemment de Susan, son bâton légèrement baissé. Elle ne voulait pas que l’autre se sente menacé. D’un autre côté, il allait peut-être falloir s’y résoudre. Il n'avait pas l'air de contempler l'idée de simplement fuir.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Susan réussit à le persuader de se rendre.
    Echec : il s’énerve plus.

    Lancer de dés #2 (si échec au #1)
    Réussite : Jia Li parvient à le neutraliser pendant que Susan tente de le calmer.
    Echec : il malmène son otage.

    Lancer de dés #3 (si réussite au #1)
    Réussite : il répond aux questions.
    Echec : il devient silencieux.


La moniale attendit en silence, laissant Susan tenter de convaincre leur opposant. Elle ne brillait pas vraiment par sa force de conviction ou par son éloquence, pour sa part, et n'avait aucune capacité qui aurait pu justifier qu'elle s'en mêle. Patiente, elle ne laisserait pour autant pas passer une occasion de maîtriser la situation. Quoi qu'elle maîtrise ses ressentis, Jia Li détestait voir ainsi un innocent pris en otage. Cela aurait pu lui inspirer un sentiment d'urgence, si elle n'avait pas été si entraînée : même en situation de crise, il fallait savoir rester serein, neutre, prêt à agir avec toute l'efficacité nécessaire. Malheureusement, l'occasion ne se présenta pas vraiment. Au contraire, l'homme semblait s'irriter de plus en plus.

T'as pas compris la première fois ? Laisse nous partir de là. Ça veut dire que toi et ta pote, vous dégagez de là.

Jia Li se tendit très légèrement. Elle ne savait pas vraiment que faire. La Chinoise jeta un bref coup d'oeil à sa coéquipière. Celle-ci serait peut-être plus à même de neutraliser la menace qui pesait sur l'adolescent.

Je viens de dire quoi, vociféra l'autre.

Il était désarmé, mais ça ne l'empêcha pas de refermer une clé de bras autour du cou de sa victime, serrant assez fort pour que celle-ci se débatte frénétiquement. Avec la sensation d'abandonner la lutte, Jia Li fixa aussitôt son bâton dans son dos avant de lever ses mains vides bien en évidence.

Laissez les, nous ne vous menaçons pas. Et il ne vous a rien fait, non ?

La moniale ne s'épancha pas plus, silencieuse et dans l'attente.
Sujet : Kung Fury — Susan
Jia Li Zhao
Réponses : 24
Vues : 173

Rechercher dans : Chinatown   Tag 3 sur Star City Heroes Rep_pas_nvSujet : Kung Fury — Susan    Dim 23 Juin 2019 - 22:48
Jia Li avait réagi aussitôt, en réflexe, lorsque le troisième homme s’était rué sur elle, son couteau tiré. Levant son bâton de combat, elle avait arrêté le coup qui lui était porté avant de viser l’articulation du genou de son adversaire dans la foulée. Grâce à la méditation à laquelle elle s’astreignait - lorsqu’elle pouvait se le permettre, du moins - avant de jouer les héroïnes, elle était légèrement plus rapide que lui, mais ça ne voulait pas forcément dire qu’elle aurait le dessus à la longue.

La moniale ne désirait pas voir la situation s’éterniser toutefois. Par souci de ne pas attirer l’attention d’innocents - ou de plus des membres de ce groupe - d’une part, mais aussi et surtout car son alliée, elle, devait se défendre contre les deux autres. Même si pour le moment, Karma se contentait de gérer ses propres ennuis, elle gardait évidemment Pizza-Girl dans un coin de son esprit. Après avoir pris quelques instants pour évaluer ce à quoi elle faisait face, la Chinoise entreprit donc d’accélérer quelque peu la cadence de telle sorte qu’elle puisse se défaire de son opposant.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Jia Li peut maîtriser son assaillant en douceur.
    Echec : il lui résiste.

    Lancer de dés #2 (tu peux en tenir compte ou pas selon ce qui te plaît plus !)
    Réussite : Susan parvient à régler ses soucis aussi Tag 3 sur Star City Heroes 1867435947
    Echec : elle est en difficulté.

    Lancer de dés #3 (si échec au #1)
    Réussite : Jia Li ne se laisse pas déborder pour autant.
    Echec : elle est blessée.

    Lancer de dés #4 (si réussite au #1 ou au #2)
    Réussite : elles obtiennent des informations utiles.
    Echec : leurs ennemis jouent les muets.



Malheureusement, encore une fois, le sort n'était pas du côté des deux héroïnes. Ou du moins, pas de celui de la moniale. Celle-ci avait beau tenter de passer la garde de son assaillant, elle était sans cesse mise en échec et forcée de ruser pour se protéger du couteau de l’homme. Il lui sembla même que peu à peu, celui-ci parvenait à s’aligner sur son propre rythme de combat, s’adaptant avec une aisance assez évidente à son adversaire. Jia Li, le regard concentré, ne se laissa pas pour autant désarçonner. Elle continua à résister pied à pied, faisant en sorte de rester entre son ennemi et Susan, histoire de ne pas exposer son alliée à une attaque surprise de plus. Toute concentrée sur son combat qu’elle soit, elle ne perdait pas leur objectif de vue.

Elle espérait finir par trouver une ouverture, mais la situation devint autrement plus pressante lorsque deux jeunes gens passèrent devant la ruelle où les héroïnes étaient aux prises avec le petit groupe de délinquants. Ceux-ci parurent jeunes à Jia Li, lors du bref coup d’oeil qu’elle se permit à leur égard. Assez jeunes pour s’immobiliser en faisant fi du bon sens le plus élémentaire lorsqu’ils aperçurent les combattantes. L’un d’eux lança ce qui ressemblait à un bref encouragement tandis que l’autre lui attrapait le bras, l’air fort excité. Karma n’entendit pas ce qu’il disait et ne vit rien de tout cela, mais le plus petit des deux était en train de répéter que si, il s’agissait bien là de Pizza-Girl. De ce qu’elle savait de leurs ennemis, ils étaient assez prompts à réagir lorsque des importuns se trouvaient au mauvais endroit au mauvais moment. Ce qui la motiva à lancer d’une voix claire, malgré le foulard qui couvrait sa bouche :

Reculez, enfin !

Son accent était d’autant plus perceptible dans l’urgence. La moniale n’eut toutefois guère le temps de vérifier qu’ils obtempéraient, car son opposant avait profité de sa distraction pour tenter de lui porter un coup de couteau. Elle para in extremis mais l’avertissement était clair : si elle se laissait distraire, elle risquait d’être blessée de façon tout à fait stupide.
Sujet : Si tu veux réussir, garde ton secret
Renan Le Guerec
Réponses : 17
Vues : 162

Rechercher dans : Les services publics   Tag 3 sur Star City Heroes Rep_pas_nvSujet : Si tu veux réussir, garde ton secret    Dim 16 Juin 2019 - 12:05
Le comportement de sa coéquipière avait contrarié Renan, mais il n'allait pas lui faire la tête ou réagir comme un enfant vexé. Il l'avait simplement recadrée de telle sorte à ce qu'elle comprenne qu'il n'accepterait pas qu'elle mette la mission en péril en voulant se comportement comme une tête brûlée. Ses excuses furent donc assez surprenantes, mais appréciées à leur juste valeur... même si le Français n'en montra rien en se contentant de l'écouter sans réagir. Il avait appris à ne pas dévoiler ses pensées au cours de toutes ces années, ce n'était pas pour commencer en essayant de rassurer la jeune femme ! Il pourrait justement vérifier si elle était capable de faire abstraction de ses inquiétudes ou de ses tracas alors qu'ils se trouvaient en mission.

Le Breton la laissa diriger la suite de la mission puisqu'il s'agissait de son client et attendit donc sagement lorsqu'elle disparut pour aller vérifier la zone avant de revenir lui faire un rapide rapport. L'absence d'empreintes le gênait un peu. Bon, il y avait toujours la possibilité que l'homme les ait effacées, mais tout de même !

« C'est un drogué notoire avez-vous dit ? »

Il marqua une légère pause, pesant le pour et le contre. Peut-être que l'agent Harper allait le trouver lent à réagir, mais lorsqu'il en avait la possibilité, le trentenaire préférait prendre du temps pour tout faire à la perfection. C'était d'ailleurs pour cette raison qu'il avait réagi aussi vivement lorsqu'elle l'avait fait quitter les lieux chez leur précédente cible.
Après une légère pause d'une vingtaine de secondes, l'Officier reprit enfin la parole.

« Bien. Vous avez raison. Ce serait trop risqué d'isoler notre homme pour lui prélever ses empreintes, mais nous devrions certainement pouvoir trouver quelque chose d'utilisable dans sa salle de bain. Nous avons le nécessaire pour reproduire des empreintes, alors autant en profiter non ? Une seule sera suffisant, surtout si nous donnons l'impression qu'elle a été en partie effacée. » Il eut un sourire sarcastique. « Mais je présume que je n'apprends rien à une avocate. »

Après tout, vu le travail de leur cible principale, se procurer une arme avec une empreinte dessus ne serait qu'une formalité, non ? De toute manière, le tout était de faire croire au maximum à une affaire très bien menée, car un agent comme leur cible ne se ferait pas avoir par le premier flic venu ! Moins sa culpabilité serait visible, plus leur histoire serait crédible.

« Attendez-moi ici et préparez le nécessaire, je vais essayer de trouver quelque chose. J'emporte tout de même l'arme avec moi, au cas où notre ami n'utiliserait pas souvent sa salle de bain. »

Après tout, certains drogués ne prenaient pas grand soin de leur apparence et de leur hygiène !
Sans perdre davantage de temps, le Français prit l'arme, puis disparut en se dématérialisant de manière à pénétrer dans la salle de bain de leur suspect idéal. Elle était en sale état et ne semblait pas avoir été lavée depuis un moment, mais c'était peut-être une chance pour eux ? Balayant la salle du regard, le trentenaire essaya de dénicher quelque chose d'utilisable.

    Lancer de dé #1 :
    RÉUSSITE : il trouve quelque chose.
    ÉCHEC : il ne trouve rien.

    Lancer de dé #2 :
    RÉUSSITE : Personne ne vient.
    ÉCHEC : quelqu'un vient dans la salle de bain.

    Lancer de dé #3 : (Si échec au #2)
    RÉUSSITE : c'est leur homme.
    ÉCHEC : c'est un des amis.


Rapidement, Renan dévisagea un flacon de médicaments adressé au nom de leur ami. Il l'embarqua et disparut en direction de la camionnette afin de confier sa trouvaille à sa collègue. Avec son nom sur le flacon, ils minimisaient les risques de dénicher un objet ayant appartenu à un ancien locataire ! Le trentenaire patienta jusqu'à ce que l'agent Harper termine de transférer les empreintes, puis récupéra l'arme et le flacon de médicaments avant de disparaître à nouveau en direction de la salle d'eau. Il ne lui fallut que quelques instants pour tout mettre en scène et pouvoir retourner auprès de l'argent Harper.

« Tout est prêt. » Logiquement, ils en étaient arrivé au bout. « Il me semble que tous les détails sont en place, sauf si vous aviez une dernière suggestion ? » Il eut une pause. « Ça veut dire que cette fois-ci vous avez le droit de dire le fond de votre pensée. »

Peut-être l'avait-il échaudée avec ses remontrances, allez savoir ? La vanité s'accompagnait souvent d'une tendance à rapidement se vexer ! Il parlait en connaissance de cause.
Sujet : Si tu veux réussir, garde ton secret
Esprit du Hasard
Réponses : 17
Vues : 162

Rechercher dans : Les services publics   Tag 3 sur Star City Heroes Rep_pas_nvSujet : Si tu veux réussir, garde ton secret    Jeu 6 Juin 2019 - 19:36
Le membre 'Renan Le Guerec' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Reussite

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Reussite

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Reussite
Sujet : Si tu veux réussir, garde ton secret
Renan Le Guerec
Réponses : 17
Vues : 162

Rechercher dans : Les services publics   Tag 3 sur Star City Heroes Rep_pas_nvSujet : Si tu veux réussir, garde ton secret    Jeu 6 Juin 2019 - 19:36
Cette mission était aussi bien un test qu'une véritable mission. Si Renan avait décidé de prendre l'agent Harper comme coéquipière, c'était parce qu'il la pensait capable de remplir efficacement son rôle et de ne pas nuire à leur objectif. Il se montra toutefois attentif à ce qu'elle faisait et releva qu'elle avait une très claire tendance à vouloir le diriger comme s'il ne s'agissait que d'un larbin comme un autre. Pour le moment, le trentenaire décida de mettre son ego de côté et de la laisser jouer son jeu. Il était préférable de ne pas brider quelqu'un lorsque vous vouliez le jauger !

Le Breton la laissa donc aller à l'étage, espérant qu'elle allait faire proprement son travail, puis se chargea de répartir les preuves un peu partout. Après avoir déposé une empreinte dans le renfoncement de la rampe d'escalier, Renan tira un autre dossier du sac qu'il transportait et le glissa au milieu d'autres documents dans le bureau qui lui servait de lieu de travail, mais avant qu'il ne puisse pousser son exploration plus loin, sa coéquipière réapparut à ses côtés. Il avait entendu deux coups de feu, signe que quelque chose d'imprévu avait dû se produire, mais il savait aussi qu'ils avaient encore quelques minutes devant eux avant que la police n'intervienne. Ils étaient en pleine nuit, les voisins les plus proches étaient en train de dormir et même si l'un d'entre eux avait le sommeil léger, le temps qu'il passe un coup de fil, ils auraient largement le temps de disparaître ! Ajoutez à cela que les agents de SHADOW en poste dans les environs surveillaient les fréquences de la police et vous compreniez le calme évident de l'Officier.

Ce dernier n'apprécia donc pas du tout que la jeune femme prenne l'initiative de les téléporter sans même attendre sa réponse. Il n'avait rien contre les décisions prises par ses collègues, bien au contraire ! Mais lorsque ces derniers le traitaient comme un simple larbin ou comme un objet à transporter, sa tolérance avait tendance à s'amenuiser. Voire à disparaître totalement.

Lorsqu'ils se retrouvèrent dans la voiture et que la jeune femme lui lança de nouvelles instructions, le Français se tourna vers elle avant de lui lancer quelques mots d'une voix ferme et légèrement sèche.

« Agent Harper, je vous demande votre avis et je vous laisse prendre des décisions, mais n'oubliez pas qui dirige la mission. Vous n'avez pas à prendre la décision de nous téléporter sans attendre mon aval. J'étais en train d'installer les preuves et grâce à vous, le sac que j'utilise est resté posé sur la table à côté de laquelle je me tenais ! »

Il aurait pu le récupérer de justesse, mais là n'était pas la question. Ce départ était bâclé et ne leur avait pas laissé le temps de tout vérifier. Ils avaient encore du temps devant eux. Passablement irrité, le Breton reprit la parole d'un ton où perçait son humeur du moment.

« Vous allez partir en avant, je vais y retourner pour finir correctement ce que j'ai commencé. Je vous rejoindrai une fois que ce sera fait. »

Sans lui laisser le temps de répondre, le Breton se dématérialisa et disparut jusqu'à rejoindre la maison. Son sac attendait toujours sur la table et il demanda d'abord à ses hommes postés à l'extérieur de lui confirmer qu'aucun appel n'avait été passé, puis entreprit de finir la mise en scène.

    Lancer de dé #1 :
    RÉUSSITE : personne n'a appelé.
    ÉCHEC : quelqu'un a appelé.

    Lancer de dé #2 : (Si échec au #1)
    RÉUSSITE : la police est encore loin.
    ÉCHEC : elle est juste à côté.


    Lancer de dé #3 :
    RÉUSSITE : il trouve quelque chose pour incriminer encore plus Hanson.
    ÉCHEC : il ne trouve rien.


Les agents confirmèrent : personne n'avait prévenu la police. Bénéficiant de plus de temps que nécessaire, le trentenaire récupéra donc son sac, tirant au passage une liste de noms avec diverses indications. Cette liste contenait l'identité de plus agent ripoux et celui d'Hanson y figurait avec des annotations laissant penser que son collègue se posait de sérieuses questions sur son honnêteté. Le tout imité à la perfection bien évidemment, un graphologue n'aurait aucune mal à se faire berner.

En voulant ranger le-dit document, le trentenaire tomba sur quelque chose d'inespéré : un document montrant que le collègue d'Hanson avait couvert son ami quelques années plus tôt. Il spécifiait clairement que le cadavre à l'étage avait été inquiété par le comportement de son coéquipier et qu'il comptait le surveiller durant les mois à venir. Ce n'était sans doute qu'une erreur de parcourt comme cela arrivait parfois, mais pouvait renforcer l'hypothèse d'une trahison de la part d'Hanson !

Quelques minutes plus tard, son tour d'inspection étant bouclé, Renan prit soin de réactiver l'alarme avant de disparaître pour de bon, utilisant les champs magnétiques terrestres pour rallier la position où la camionnette se trouvait. Il arriva sur place au moment où celle-ci se garait et reprit forme humaine lorsque la jeune femme sortit du véhicule.

« C'est fait. » Il ne donna pas plus de détails, contrairement à leurs échanges précédents. « Où se trouve votre homme ? »
Sujet : Si tu veux réussir, garde ton secret
Renan Le Guerec
Réponses : 17
Vues : 162

Rechercher dans : Les services publics   Tag 3 sur Star City Heroes Rep_pas_nvSujet : Si tu veux réussir, garde ton secret    Mer 5 Juin 2019 - 11:20
L'agent Harper était appliquée et c'était une qualité que le Breton appréciait, mais il gardait ses remarques pour lui en attendant le débriefe. Patientant le temps qu'elle reproduise l'empreinte et l'applique sur le dossier, Renan le dissimula ensuite dans la fameuse cachette avant de la refermer avec soin, puis il rejoignit la jeune femme près de la fenêtre. Remettre le couvert ne l'intéressait guère et, de toute manière, il n'avait jamais eu l'habitude de dépendre des autres ! Ses déplacer par lui-même était devenu aussi naturel que de respirer.

« Jamais le premier soir voyons, je ne suis pas un homme facile. »

Ce qui était totalement véridique. Il avait beau aimer les sous-entendus et apprécier de flirter avec tout ce qui bougeait, le trentenaire n'en concluait pas pour autant. Ce point était donc éclairci, le trentenaire disparut à nouveau afin de rejoindre la camionnette stationnée plus bas, rapidement rejoint pas sa coéquipière du soir qui lui glissa quelques conseils avisés. Renan approuva d'ailleurs tout en lui répondant.

« En effet. L'agent Hanson est censé être absent jusqu'à demain matin et nous avons un homme qui le file en direct, mais nous ne perdrons rien à laisser quelqu'un ici aussi. »

Utilisant l'oreillette qu'il portait toujours, le Français glissa quelques instructions à des hommes postés dans les environs – c'était toujours utile – puis donna au conducteur l'ordre de se mettre en route. Alors qu'ils roulaient tranquillement sur la route principale quasiment déserte à cette heure de la nuit, le trentenaire tourna la tête vers sa collègue afin de l'informer de la suite des événements.

« Nos deux amis vont rentrer vers trois ou quatre heures du matin si tout se passe bien. En attendant, nous allons restés postés près de la maison du collègue d'Hanson. J'espère que vous savez être patiente. » Un sourire invisible ourla ses lèvres sous son masque. « Nous attendrons qu'il soit seul avant de passer à l'action. Le mieux serait de s'arranger pour que quelqu'un prévienne rapidement la police. Nous ne voudrions pas qu'Hanson fouille son appartement et trouve nos preuves. »

Lorsqu'ils arrivèrent sur place, Renan demanda au chauffeur de les arrêter bien à l'abri des regards dans une ruelle éloignée. Ils n'eurent plus qu'à finir le reste du chemin à pied avant d'aller s'installer en hauteur sur le toit d'un bâtiment voisin de la demeure du collègue de leur cible. Ce dernier vivait normalement seul, mais un imprévu était vite arrivé, ils devaient donc se montrer prudents !
Il ne restait donc plus qu'à attendre jusqu'à leur retour.

    Lancer de dé #1 :
    RÉUSSITE : il rentre seul.
    ÉCHEC : il rentre avec quelqu'un.

    Lancer de dé #2 : (Si échec au #1)
    RÉUSSITE : c'est Hanson qui boit un dernier verre.
    ÉCHEC : c'est une femme qui reste pour la nuit.


    Lancer de dé #3 :
    RÉUSSITE : il va se coucher directement.
    ÉCHEC : il reste debout pour travailler.


Quelques heures plus tard, une voiture arriva dans la rue et ralentit afin de se garer dans l'allée. Attentif, Renan observa la coéquipier et leur cible sortir de sa voiture et pénétrer dans sa demeure après avoir ouvert la porte d'entrée qu'il verrouilla aussitôt. Quelques minutes plus tard, les lumières du rez-de-chaussée s'éteignirent pour s'allumer à l'étage avant de se couper sauf dans une pièce située sur la façade arrière.

« C'est sa chambre. »

Cela prit encore quelques minutes avant que la lumière ne s'éteigne à son tour. Visiblement, l'agent du FBI était un homme sage qui allait aussitôt dormir une fois rentré de mission ! Un sourire ourla les lèvres du trentenaire qui tourna la tête vers sa collègue.

« Nous allons passer par l'entrée. Je sais qu'Hanson a les clés. Son collègue a eu un problème de santé un jour, depuis il lui a confié les clés et le code de l'alarme. Ce sera peut-être un peu gros, mais on pourra toujours simuler un cambriolage. Même les meilleurs ne pensent pas à tout. »

Sauf eux, évidemment !
Blague à part, Renan quitta son perchoir sans proposer à la jeune femme de l'aider, puis il se dirigèrent silencieusement vers la porte d'entrée que l'Officier n'eut aucun mal à déverrouiller avec ses pouvoirs. Il en fut de même pour l'alarme, même sans avoir besoin du code ! Une fois qu'ils furent à l'intérieur, Renan referma la porte derrière eux et invita d'un geste sa collègue à prendre les choses en main.
Sujet : Justice divine, justice lapine.
Ezio Valentino
Réponses : 24
Vues : 231

Rechercher dans : Archives des Rencontres   Tag 3 sur Star City Heroes Rep_pas_nvSujet : Justice divine, justice lapine.    Dim 2 Juin 2019 - 11:55
Une chose était certaine : Ezio n'avait jamais imaginé qu'il se retrouverait à combattre une entité maléfique, aidé par un homme-lapin armé d'un pistolet qui lançait des carottes métalliques. Et encore moins qu'ils seraient aidés par de furieux petits lapins. Mais Star City était une ville spéciale et plus grand-chose ne devrait le surprendre après son séjour ici !

Profitant de l'ouverture que lui offrit son collègue, l'Italien s'était à nouveau élancé en avant, prenant garde à ne pas empiéter sur les symboles qui se dessinaient encore sur le sol. Il allait très probablement devoir sanctifier la zone une fois leur adversaire vaincu et même là, il était probable que cette partie de la forêt ne soit pas forcément très agréable durant quelques temps. Tout dépendrait de l'issue de ce combat, mais un mort n'était jamais une bonne chose et Ezio se considérait en échec même s'ils parvenaient à renvoyer la créature en Enfer.

Emporté par son élan, le prêtre n'eut aucune peine à se hisser à la hauteur de leur adversaire qui lui tournait le dos et semblait harcelé par les petits rongeurs. Sans être un ami des animaux, Ezio fit son possible pour éviter d'embrocher les petites boules poilues accrochées à l'entité démoniaque lorsqu'il envoya sa lance dans sa direction, visant un point sensible. Il n'y avait qu'à espérer que leur adversaire ne soit pas capable de se téléporter ou de changer de forme ! Les compétences de ces choses le laissaient parfois dubitatif. Comment était-il possible d'être autant capable de nuire aux humains ?
Laissant de côté ses interrogations, le prêtre se concentra sur sa tâche.

    Lancer de dés #1 :
    RÉUSSITE : il le touche.
    ÉCHEC : il le rate.

    Lancer de dés #2 : (Si échec au #1)
    RÉUSSITE : l'autre ne riposte pas.
    ÉCHEC : il riposte.

    Lancer de dés #3 : (Si échec au #2)
    RÉUSSITE : il ne le touche pas.
    ÉCHEC : il le touche.


Le Seigneur était apparemment à ses côtés puisqu'il parvint sans trop de mal à enfoncer une nouvelle fois sa lance dans le « corps » de son adversaire. Ce dernier lâcha un brusque cri de douleur qui montrait clairement que l'attaque avait fait des dégâts. La créature démoniaque n'en resta toutefois pas là : se débattant brutalement pour essayer de se défaire des animaux et du prêtre, elle parvint à en envoyer quelques-uns valser autour d'elle, mais Ezio tint bon. Il avait été entraîné pour ce genre de situation et se battre au corps-à-corps avec un démon ou l'un de ses serviteurs ne l'inquiétait pas vraiment.

La lance était fichée dans le dos de la chose et l'Italien poussa le vice jusqu'à l'enfoncer plus profondément. Elle pénétra dans le semblant de chair de l'invocation qui se débattit de plus bel, agitant ce qui lui servait de bras pour essayer de se débarrasser de son envahissant assaillant. Fort heureusement, elle semblait avoir été construite sur le même modèle que les chats et fut tout bonnement incapable de passer ses bras au-delà de sa tête. Si ses longs doigts frôlèrent bien la tenue du prêtre, ils ne parvinrent pas à l'aider à se libérer.

Tenant fermement la lance pour qu'elle ne se déloge pas, le prêtre réfléchit rapidement à la situation. Il ne pouvait pas reculer et attaquer à nouveau sans offrir à la créature le temps de se remettre d'aplomb. Il fallait donc attaquer à nouveau alors qu'elle était ainsi affaiblie ! Ce qui signifiait que l'Italien allait devoir faire confiance à son binôme du moment, situation qui ne l'enchantait guère. Quelque chose chez cet homme le mettait un peu mal à l'aise, mais il n'avait guère le choix malheureusement.
Les mains toujours fermement accrochées à la lance, le quadragénaire s'adressa au héros d'une voix suffisamment forte pour qu'il l'entende clairement.

« Attaquez-le pendant qu'il est affaibli ! »

Ezio espérait simplement que l'autre n'allait pas en profiter pour déclencher une arme mortelle qui le tuerait en même temps que la créature. Quelque chose lui disait qu'un prétendu héros ne le ferait pas, mais une petite voix dans son esprit lui répétait qu'un véritable héros n'aurait pas tenu le même discours que cet homme. Il n'y avait qu'à espérer qu'il se soit trompé et qu'il soit bel et bien aux côtés d'une « bonne personne » !
Sujet : Justice divine, justice lapine.
Ezio Valentino
Réponses : 24
Vues : 231

Rechercher dans : Archives des Rencontres   Tag 3 sur Star City Heroes Rep_pas_nvSujet : Justice divine, justice lapine.    Sam 1 Juin 2019 - 16:48
Même s'il ne faisait guère confiance à son comparse du moment, le quadragénaire n'avait pas vraiment le temps ni le luxe de s'intéresser à ce qu'il faisait. Il restait concentré sur ce que le jeune inconscient était en train de préparer, mais ne parvint malheureusement pas à l'empêcher de mener à bien son invocation. Il était plus débrouillard que le prêtre ne l'avait imaginé, ce qui ne l'empêchait pas de ne pas être à la hauteur de de ce qu'il désirait invoquer !

En voyant la brume noir se matérialiser derrière l'adolescent, le prêtre esquissa un geste dans sa direction pour tenter de le mettre à l'abri, mais il n’en eut malheureusement pas le temps. Une fraction de secondes plus tard, le jeune inconscient avait la tête arrachée et son corps chutait lourdement sur le sol. Un échec pour l'Italien qui s'admonesta intérieurement avant de se concentrer sur la suite. Désormais, ils devaient protéger les jeunes restant et se charger de neutraliser la créature fraîchement invoquée ! Une chose était sûre : ce n'était pas Lilith, ni même l'un de ses serviteurs. Le gamin avait dû totalement se tromper dans son rituel.

Comme la voix du héros lui arrivait aux oreilles, le prêtre lui répondit sans même lui accorder un regard. Il y avait plus important que ménager son ego de toute manière.

« Assurez-vous que les jeunes sont à l'abri ! »

Peut-être que l'autre allait le prendre pour un type autoritaire et se vexer, mais Ezio s'en moquait. La survie d'un groupe comptait davantage que sauvegarder l'ego d'un héros !

Les yeux posés sur la brume désormais « incarnée », l'Italien avait décrocha la lance présente dans son dos et s'était mis en position pour une probable attaque. Face à de telles choses, il n'y avait pas énormément de solutions à leur portée : il fallait la réduire à néant ! Peut-être en la détruisant définitivement, mais plus probablement en brisant son « corps » pour le renvoyer en Enfer. Il était particulièrement compliqué de se débarrasser pour de bon d'une créature tout droit sortie de l'Enfer, malheureusement.

Après quelques instants à observer les mouvements et le comportement de la chose, l'Italien s'élança en avant, habitué à ce genre d'affrontement. Il comptait toucher la créature avec sa lance et lui faire subir une blessure qui le ferait atrocement souffrir. L'un des avantages de posséder la lance de Longinus ! Mais encore fallait-il que la situation tourne à leur avantage.

    Lancer de dés #1 :
    RÉUSSITE : il le touche.
    ÉCHEC : il le rate.

    Lancer de dés #2 :
    RÉUSSITE : l'autre reste concentré sur Ezio.
    ÉCHEC : il s'intéresse à Kit et aux jeunes.

    Lancer de dés #3 : (Si échec au #1)
    RÉUSSITE : il ne le touche pas.
    ÉCHEC : il le touche.


Même si la créature venait de l'Enfer, elle n'était pas habituée à lutter contre un prêtre de l'Opus Dei, car ses réactions ne furent pas à la hauteur ! Ezio parvint sans trop de mal à se rapprocher de son adversaire et à le toucher d'un beau coup d'estoc. Ce dernier balafra en partie l'un des membres de la créature qui lâcha aussitôt une sorte de grognement où se mêlait douleur et surprise.... grognement qui ne cessa pas, même une fois que l'assaillant avait reculé. En effet, la lance de Longinus avait cette particularité de faire éternellement souffrir une créature liée à l'Enfer qui aurait été blessée grâce à elle !

Comprenant peut-être que le prêtre était plus apte à se débarrasser d'elle que les autres personnes présentes ici, la créature se mouva rapidement afin de s'éloigner de son assaillant et se précipita en direction du héros resté en retrait. Étant donné qu'il avait la charge de protéger les jeunes gens encore présents, Ezio espérait que son allié du moment allait se montrer à la hauteur !

Bien évidemment, il ne le laissa pas seul face à ce danger et s'élança aussitôt à la poursuite du fuyard, mais il restait humain et ses capacités aussi.
Sujet : Justice divine, justice lapine.
Ezio Valentino
Réponses : 24
Vues : 231

Rechercher dans : Archives des Rencontres   Tag 3 sur Star City Heroes Rep_pas_nvSujet : Justice divine, justice lapine.    Sam 1 Juin 2019 - 10:25
Ezio ignorait si c'était la venue de son binôme du moment ou simplement le caractère du jeune qui le poussa à se montrer vulgaire et insultant. Peut-être un peu des deux. Il aurait préféré bénéficier d'une solitude salutaire pour cette mission, mais puisque le Seigneur avait décidé de lui coller un allié dans les bras, il allait devoir faire avec !

Comme le héros échouait à convaincre le petit groupe et que le chef ordonnait de lancer l'attaque, le prêtre porta son attention sur lui. Il jouait avec des forces qui le dépassaient, mais qui pouvaient finir par déclencher quelque chose qu'il ne maîtriserait pas. Même s'il ne sentait pas la magie des autres – contrairement à un véritable mystique – il reconnaissait les symboles utilisés par l'adolescent et savait que la puissance courtisée était bien trop puissante pour lui.

Retenant un soupir de lassitude, l'Italien commença par se concentrer sur les jeunes qui se précipitaient vers lui. Les calmer sans les blesser serait amplement suffisant. Il attendit donc que le plus proche soit à portée de main et l'esquiva sans mal avant de glisser son pied de telle sorte à lui faire un croche-pied et l'obliger à aller embrasser le sol. Leur montrer qu'ils n'avaient aucune chance contre lui était généralement suffisant pour les décourager, mais cette fois-ci il y avait aussi le facteur de la foule et de l'envie d'impressionner les autres. Esquivant aussi le deuxième assaillant, le quadragénaire profita du fait qu'ils doivent se remettre sur leurs pieds pour s'approcher du « chef » qui continuait ses invocations sataniques.

« Invoquer Lilith ne t'aidera pas. Crois-tu sincèrement y arriver ? Si tu parviens à faire venir l'un de ses sbires, il se contentera de te tuer pour lui apporter ton âme. Crois-moi, ce n'est pas ce que tu désires. »

Avant d'en arriver à une démonstration plus imagée, le prêtre décida d'attendre de voir si l'assurance contenue dans ses paroles serait suffisante pour pousser l'adolescent à suspendre momentanément son invocation. Au moins le temps de leur faire comprendre qu'ils risquaient vraiment gros.

    Lancer de dés #1 :
    RÉUSSITE : il l'écoute.
    ÉCHEC : il refuse.

    Lancer de dés #2 : (Si échec au #1)
    RÉUSSITE : la tentative d'Ezio fonctionne.
    ÉCHEC : elle rate.

    Lancer de dés #3 : (Si échec au #2)
    RÉUSSITE : l'invocation n'avance pas.
    ÉCHEC : elle progresse.


Visiblement, l'effet de surprise n'était plus du tout du côté du prêtre puisqu'il eut droit à un rictus moqueur pour toute réponse ! Le jeune renifla d'un air dédaigneux avant de jeter un rapide coup d’œil à ses alliés, comme pour se persuader qu'il valait mieux qu'eux.

« Tu crois que ça suffira à nous faire tout arrêter ? T'es naïf ! »

Ezio surveillait ses assaillants du coin de l’œil, mais ces derniers semblaient observer la scène d'un air attentif. Sans doute pour vérifier s'ils devaient ou non intervenir. Pour le moment, ils attendaient simplement un signe de la part de leur chef lancé dans un rapide monologue.

« Ton dieu n'existe pas, on veut amener les véritables forces religieuses sur Terre et pousser les autres à épouser la même foi, c'est aussi simple que ça ! » Le prêtre secoua légèrement la tête.
« Comment peux-tu croire en l'existence de Satan et de ses alliés si tu refuses de croire en celle de son ennemi ? Ta foi n'a aucune logique, mais nous ne sommes pas ici pour un débat théologique. »

Sans perdre plus de temps, le prêtre opta pour la même chose que son allié du moment : l'intimidation ! Écartant son bras de son corps, il se concentra brièvement avant de le tendre au moment où un rayon lumineux traversait le ciel, l'éclairant brièvement, pour venir s'écraser aux pieds du prêtre. Il disparut aussi rapidement qu'il était arrivé, mais il aurait été difficile de ne pas le voir ! Et le jeune l'avait remarqué vu le regard qu'il arborait. L'Italien secoua à nouveau la tête d'un air calme.

« Ma foi se manifeste comme tu le constates. Réfléchis bien. Tu n'as pas encore bafoué le Seigneur, mais poursuivre ton invocation te rangera aux côtés de Satan. Et n'espère pas le pardon du Seigneur après cela. Réfléchis sérieusement. »

La peur d'une sanction divine était parfois suffisante pour dissuader des personnes de continuer. Ezio espérait sincèrement que ce serait le cas cette fois-ci.
Sujet : Justice divine, justice lapine.
Ezio Valentino
Réponses : 24
Vues : 231

Rechercher dans : Archives des Rencontres   Tag 3 sur Star City Heroes Rep_pas_nvSujet : Justice divine, justice lapine.    Mar 28 Mai 2019 - 20:28
Ezio n'avait pas relevé les remarques de son interlocuteur pour la bonne et simple raison qu'il ne le croyait pas forcément. Combien de fois avait-il croisé des individus prétendant qu'ils souhaitaient aider les autres alors qu'en réalité, ils ne pensaient à leur petite personne ? Pour le coup, le prêtre était plutôt enclin à penser qu'il n'avait pas affaire à un bon samaritain. Une personne capable de considérer aussi rapidement que la violence était inévitable ne lui attirait guère confiance, il était donc bien décidé à se tenir sur ses gardes. Plutôt deux fois qu'une. Car s'il ne se trompait, il n'était pas impossible que le Super s'en prenne à lui en premier afin de se débarrasser du plus gros problème de manière à pouvoir s'occuper des autres ensuite.

C'est donc l'esprit plein de ces pensées que le prêtre laissa son interlocuteur, se glissant à nouveau dans les feuillages épais de manière à se rapprocher du groupe. Leur invocation n'avait guère progressé depuis qu'il les avait quittés. Le plus grand qui se tenait au centre du cercle semblait perdre un peu patience : le ton de sa voix se faisait plus tendu, plus agacé. Ce n'était pas bon signe. La magie dépendait énormément des sentiments et des émotions de son lanceur. Une personne irritée ou impatiente risquait vraiment de faire déraper la situation.

Contournant le groupe, l'Italien décida de les approcher en se montrant dès le début. Les prendre par surprise n'arrangerait pas la situation, bien au contraire. Une fois de plus, le prêtre espéra que son collègue du moment ferait preuve d'un peu de patience et de maturité. Si jamais il se montrait trop hostile à l'égard de jeunes, il devrait le neutraliser avant de régler la question de l'invocation démoniaque. Un supplément de problèmes dont il se passerait volontiers, bien entendu !

Sans oublier le potentiel danger qui traînait dans les hautes herbes, le quadragénaire vérifia que sa lance était toujours attachée dans son dos, puis se redressa avant de quitter l'abri des arbres.

Le premier à le remarquer fut le jeune garçon sur la droite. Il se redressa comme un suricate alerté et lâcha une cri de surprise qui poussa ses camarades à l'imiter. Rapidement, le « chef » situé au centre du cercle les imita et cessa de parler tout en fronçant les sourcils.
Avant d'être interpellé ou menacé, le prêtre s'adressa à eux d'une voix paisible.

« Calmez-vous, je ne suis pas ici pour vous attirer des ennuis, bien au contraire. » Il leva légèrement les mains pour leur montrer qu'il était ici en paix. « J'ai été envoyé par quelqu'un qui s'inquiète pour vous. Avez-vous conscience de ce que vous êtes en train de faire ? Invoquer une entité démoniaque n'est pas sans danger, surtout si vous ne pouvez pas la contrôler efficacement. »

Il vit que le jeune homme allait ouvrir la bouche pour se défendre et l'interrompit donc en lui intimant le silence d'un geste de la main. Un mouvement paisible, toujours pour lui faire comprendre qu'il n'était pas ici pour lui attirer des ennuis, au contraire.

« Je ne doute pas du fait que vous soyez puissant et que vous sachiez ce que vous faites, cependant vous n'êtes certainement pas préparé à tomber sur un Archidémon ou quelque chose de ce type, non ? »

Il vit que non dans le regard du jeune homme. Semer le doute était un bon début, mais ce n'était pas tout. Il allait devoir la jouer finement pour la suite !

« Arrêtez ce que vous faites et écartez-vous de ce cercle rituel, s'il vous plaît. »

D'un geste de la main, il les invita à le rejoindre. En espérant qu'il soit convainquant !

    Lancer de dés #1 :
    RÉUSSITE : ils l'écoutent.
    ÉCHEC : ils refusent.

    Lancer de dés #2 : (Si échec au #1)
    RÉUSSITE : ils parlent juste.
    ÉCHEC : ils attaquent.

    Lancer de dés #3 : (Si échec au #2)
    RÉUSSITE : ils sont faibles.
    ÉCHEC : ils sont puissants.


L'une des filles sembla effrayée. Elle décrocha un regard inquiet au « chef » avant de s'éloigner doucement du groupe pour se rapprocher du prêtre. Tous les autres avaient cessé d'utiliser la magie, mais n'étaient pas encore décidés à quitter les lieux pour autant. C'était assez normal cela dit, ils allaient sans doute avoir besoin d'arguments plus dissuasifs avant de se laisser convaincre pour de bon.

« Qu'est-ce que vous nous voulez ? »
« Vous aider, je l'ai dit. La magie est dangereuse, surtout mal maîtrisée. Invoquer quelque chose sans être sûr de soi peut coûte cher. Très cher. »

Il ne précisa pas ce que cela pouvait leur ôter : ils avaient dû le deviner eux-mêmes.
Sujet : Ce sont parfois les choix qui nous font - Lukaz
Esprit du Hasard
Réponses : 34
Vues : 383

Rechercher dans : Environs de Star City   Tag 3 sur Star City Heroes Rep_pas_nvSujet : Ce sont parfois les choix qui nous font - Lukaz    Mer 22 Mai 2019 - 20:58
Le membre 'Lukaz Le Guen' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Reussite

--------------------------------

#2 'D100' : 49

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Echec

--------------------------------

#4 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Reussite
Sujet : Ce sont parfois les choix qui nous font - Lukaz
Lukaz Le Guen
Réponses : 34
Vues : 383

Rechercher dans : Environs de Star City   Tag 3 sur Star City Heroes Rep_pas_nvSujet : Ce sont parfois les choix qui nous font - Lukaz    Mer 22 Mai 2019 - 20:58
Lukaz était pleinement conscient que la situation était merdique mais ce n'était pas comme s'il avait le choix. Il pouvait difficilement passer à autre chose et bien entendu, il ne pouvait pas s'en aller. Quel que soit leur adversaire, il allait forcément les suivre s'ils décidaient de faire demi-tour et comme c'était à priori invisible, ça n'allait clairement pas annoncer du bon. De fait, quelqu'un devait rester sur place pour s'occuper du problème et comme il était probablement le plus offensif du groupe, c'était à lui que revenait ce rôle. Et puis, pendant ce temps, Alice pourrait éloigner les autres, ce qui allait leur simplifier la tâche s'il fallait passer aux moyens les plus extrêmes.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Lukaz parvient à repérer sa cible.
    Échec : Lukaz ne sait toujours pas où se trouve la cible...

    Lancer de dés #2 (si réussite au #1)
    1-25 : Lukaz parvient à prendre sa cible par surprise et à l'éliminer.
    26-50 : Lukaz parvient à prendre sa cible par surprise et à l'éliminer mais il se fait blesser au passage.
    51-75 : Lukaz ne parvient pas à éliminer sa cible...
    75-100 : Lukaz ne parvient pas à éliminer sa cible et en plus, il se fait blesser. Quel mauvais.

    Lancer de dés #3 (si échec au #1)
    Réussite : Kamui décide de flamber toute la maison et tant pis pour les infos qu'on aurait pu récupérer.
    Échec : Kamui se fait avoir lui-aussi...

    Lancer de dés #4 (si réussite au #3)
    Réussite : super-Solar parvient à sauver quelques trucs.
    Échec : échec, échec et encore échec...



Affronter un adversaire invisible, ce n'était clairement pas ce que Lukaz préférait. Dès sa première mission à Star City, il avait été devancé par un autre voleur, invisible et depuis, il y était allergique. Même si dans les faits, il pouvait lui-même devenir invisible... Oui, c'était l'hôpital qui se foutait de la charité mais on s'en fout ! Ce qui importait, c'était que Kamui avait raté son coup en flambant la pièce ce qui pouvait impliquer que leur cible ne s'y trouvait plus. Se pouvait-il qu'il ait profité de la confusion de sa dernière attaque pour en sortir ? Autrement dit, elle se trouvait avec eux dans le couloir...

Comme Alice avait téléporté les autres, il n'y avait pas de grande chance pour qu'ils aient été suivis et à moins que l'assaillant soit parti de son côté, il se trouvait donc tout près. Lukaz voyait alors deux options. La première était de faire flamber la maison mais peut-être que Noélie voudrait fouiller les bureaux afin de récupérer des informations ou de la technologie. Ce n'était donc pas viable et il fallait passer à la deuxième option. Lukaz allait donc devoir jouer au ninja-jedi, même s'il n'en avait pas forcément les compétences... Au moins, ça lui donnait une idée. Il faudrait qu'il trouve le moyen de se faire fabriquer un détecteur de mouvements portatifs !

Dans l'immédiat, Solar avait d'autres choses à penser, cela dit. Il tenta donc de se concentrer au maximum, écoutant les sons dans son environnement immédiat, cherchant à percevoir un éventuel mouvement, une ombre ou quoi que ce soit. Est-ce que ça fonctionna réellement ou est-ce qu'il eut simplement de la chance ? Il n'en saura peut-être jamais rien mais toujours est-il que vint un moment où le voleur sut qu'il fallait frapper. Il fit donc jaillir un sabre-laser entre ses mains et le planta droit dans une direction, embrochant sa cible ! Sérieusement ?! Ça avait fonctionné ! Bordel ! Trop fort.

Au passage, leur cible redevint visible, révélant une apparence tout ce qu'il y avait de plus humaine mais aussi une étrange combinaison. Est-ce que c'était ça qui lui permettait de devenir invisible ? Probablement. Ils pourraient toujours y revenir plus tard pour vérifier. Pour l'heure, Miko venait de les contacter et Lukaz put lui répondre avec une certaine fierté.

« On a réussi à éliminer la menace. On neutralise le feu et on vous rejoint. Alice peut venir nous chercher ? »

Toutefois, le temps que la jeune femme arrive, Lukaz sentit une étrange douleur au flan. Redevenant visible, il ne manqua pas de constater plusieurs lacérations superficielles qui avaient entaillé sa combinaison et marqué sa chair. Ce n'était pas bien profond mais ce n'était pas joli-joli non plus.

« Eh merde... »

« En même temps, t'as vu les griffes qu'il se tape ? Il t'a pas loupé... »

« Ouais, mais ça, j'peux tenir. »

Alice ne tarda pas à montrer le bout de son nez et le Breton lui demanda de les conduire auprès de Miko. Lukaz n'avait pas repris sa forme solaire mais de toute façon, Noélie connaissait déjà son visage et ils avaient neutralisé toutes les cibles. Il préférait donc garder un œil sur sa blessure plutôt que de cacher son visage à ceux qui étaient visiblement très fidèles à son amie. Solar fut le premier à réapparaître avec Alice et il jeta un coup d’œil à la cible ligotée.

« Alors, c'est elle, l'Hirondelle... J'aurais imaginé autre chose... Et maintenant, c'est quoi le plan ? »
Sujet : Ce sont parfois les choix qui nous font - Lukaz
Noélie A. Inagawa
Réponses : 34
Vues : 383

Rechercher dans : Environs de Star City   Tag 3 sur Star City Heroes Rep_pas_nvSujet : Ce sont parfois les choix qui nous font - Lukaz    Lun 20 Mai 2019 - 21:22
Solar s’occupe de son allié pendant que j’essaye encore de décider de la marche à suivre. Cette situation devient de plus en plus embêtante, si vous voulez mon avis. Pour ne pas dire que je commence à avoir envie de hurler un bon coup pour extérioriser ma frustration. Au lieu de quoi, je me contente de guetter un éventuel appel de Totsuka tout en restant sagement derrière Shiru. Je ne veux pas déranger ceux qui savent effectivement se battre en me mettant dans le passage. Après quelques instants, le compagnon de Lukaz se redresse, visiblement légèrement énervé. Je recule d’un pas de plus et réussis même à ne pas sursauter du tout quand du feu apparaît dans sa main.

Quelques secondes et une incantation plus tard, la pièce flambe très joliment mais dans un manque de cris déconcertant. D’accord. Donc, soit notre agresseur se moque parfaitement d’être en train de griller comme une chipolata sur un barbecue, soit il ne le sent pas, soit il n’est plus là. Hm. Cette histoire commence vraiment à me courir sur le haricot, si vous voulez tout savoir. Je m’apprête à… A je ne sais plus quoi, en fait, quand Solar prend les devants et demande à Alice de m’amener en bas. Je me fige, mal à l’aise à l’idée de laisser le mage et mon ami avec un ennemi invisible et dangereux. Néanmoins, il a raison.

Faites attention à vous, je lâche doucement avant de tendre la main à une Alice sur le qui-vive, mais qui a adressé une impeccable révérence au blondinet en guise d’acquiescement.

Nous nous dématérialisons pour réapparaître au rez-de-chaussée, Totsuka étant en train d’ouvrir la porte d’entrée sans la moindre délicatesse.

Changement de plan, j’explique simplement en le suivant à l'extérieur.

Alice et Shiru nous rejoignent aussitôt, la première nous emmenant au delà des protections de la villa avec ses pouvoirs - je commence à m'y habituer, je crois. J'affiche les plans des environs machinalement devant mon oeil droit. Je repère aussitôt la sortie du garage, au cas où. Mais d'après Totsuka, elle a filé à travers la zone boisée qui entoure sa maison. Ce qui est carrément étrange.

Lancer de dés #1

Réussite : L'équipe rattrape l'Hirondelle presque immédiatement, ça évite de découvrir pourquoi elle a filé dans la forêt.
Echec : apparemment, la dite forêt aussi renferme quelques petites surprises.

Lancer de dés #2 (si réussite au #1)
Réussite : ils parviennent à la neutraliser.
Echec : elle résiste.

Lancer de dés #3 (si échec au #1)
Réussite : Ils parviennent à s'en dépatouiller rapidement.
Echec : ou pas, puis pendant ce temps, madame l'Hirondelle a récupéré un véhicule et ne compte pas s'attarder.


Avec l'aide de la petite blonde, nous récupérons tout de suite un visuel de l'Hirondelle. Au moment où je comprends qu'elle essaye sûrement de nous entraîner dans une zone qui a dû être piégée. En tout cas, c'est ce que je ferais à sa place.

Alice, amène Totsuka jusqu'à elle, s'il te plaît, je lâche dans mon communicateur.

Je dois lui reconnaître ça, cette fois, pas de discussion. Juste la plus complète détermination quand elle se dématérialise à côté de mon ninja préféré, l'attrape par le bras, et le fait réapparaître juste devant la femme qui s'enfuit. Il ne dégaine même pas son arme pour lui envoyer un coup qui la met au tapis, probablement grâce à la surprise. Je grimace. J'aurais préféré qu'il la tue directement. Je vais devoir prononcer l'ordre, maintenant. Je m'arrête à côté d'eux et inspire profondément pendant que mon homme lie entre eux ses poignets et ses chevilles avant de s'agenouiller devant moi.

Avez-vous besoin de l'interroger, Miko-sama ?

Je dois secouer la tête. Lui dire que non, que je la veux morte, que c'est ce que Mind a demandé. Ordonné. Au lieu de quoi, je l'ignore et lance à l'intention de Lukaz.

Cible neutralisée. Vous vous en sortez ou vous avez besoin d'aide ?

Je baisse les yeux vers la jeune femme - elle doit avoir la trentaine comme moi. Une silhouette athlétique. Elle n'a pas l'air bien féroce, assommée comme ça, mais elle avait pas mal d'équipements sur elle que je demande à Shiru de confisquer. Je temporise. Je sais que je temporise, mais c'est la première fois que je me trouve dans cette situation et sans même être encore dans le feu de l'action. Ça pique un peu. Je peux bien prétendre que je suis en train de demander à Mind s'il la veut vivante ou pas. Même si je connais la réponse. J'ouvre une communication avec lui en attendant la réponse de Lukaz et lui envoie un rapide message.
Sujet : Ce sont parfois les choix qui nous font - Lukaz
Lukaz Le Guen
Réponses : 34
Vues : 383

Rechercher dans : Environs de Star City   Tag 3 sur Star City Heroes Rep_pas_nvSujet : Ce sont parfois les choix qui nous font - Lukaz    Dim 19 Mai 2019 - 14:06
Après avoir rassuré Alice autant que cela lui était possible au vu des circonstances, Lukaz et le reste du petit groupe grimpèrent vers les étages, à l'exception du ninja au service de Miko qui allait monter la garde, des fois que leur cible soit au sous-sol. Les recherches reprirent et ne se révélèrent pas très fructueuses, du moins, jusqu'à la quatrième porte ouverte par Solar. Manque de bol, ce n'était absolument pas ce qu'ils avaient attendu... Si le Français avait espéré pouvoir tomber sur l'Hirondelle, il en fut pour ses frais. Quelque chose le frappa effectivement plutôt violemment et le voleur fut projeté à travers le couloir en direction du mur opposé.

Grâce à sa résistance supérieure, il ne lui fallut heureusement qu'un instant pour qu'il se relève, grimaçant néanmoins quelque peu, même si cela ne pouvait pas se voir sur son visage sombre. Pendant ce temps, Noélie avait réagi au quart de tour. Comme quoi, elle n'avait peut-être pas trop l'habitude d'aller sur le terrain mais elle n'en disposait pas moins des capacités nécessaires pour y survivre. A bien y regarder, pour l'heure, elle se débrouillait même mieux que Lukaz ou que ses alliés... Ça craignait un max, ça.

Surtout que dès que la porte fut ouverte une nouvelle fois, ils se prirent une seconde attaque dans les dents et cette fois-ci, il n'y eut pas de jaloux. Bon, Miko s'en sortit plutôt bien alors qu'au contraire, Lukaz se retrouvait une nouvelle fois projeté vers le mur. Mais bordel, c'était quoi ce délire ?! Si Alice s'en sortit à sa façon, Kamui subit le même sort que Solar mais malheureusement, contrairement à lui, il ne bénéficiait pas d'une grande résistance. Dès qu'il se fut relevé, Lukaz se dirigea vers lui dans le but de le réveiller. En espérant que cela soit possible... Évidemment, comme si ça ne suffisait pas, l'Hirondelle décida qu'il était temps de s'enfuir... Il allait donc falloir agir, et vite.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Lukaz parvient à réveiller Kamui.
    Échec : Kamui est bel et bien sonné et il va falloir l'évacuer...

    Lancer de dés #2 (si réussite au #1)
    1-25 : après s'être réveillé, Kagutsuchi fait parler ses pouvoirs. Il parvient à éliminer la cible.
    26-50 : après s'être réveillé, Kagutsuchi fait parler ses pouvoirs. Il parvient à éliminer la cible mais perd le contrôle de ses flammes... Vive l'incendie !
    51-75 : après s'être réveillé, Kagutsuchi fait parler ses pouvoirs. Malheureusement, il ne parvient pas à éliminer la cible qui est toujours là... Quelque part.
    75-100 : après s'être réveillé, Kagutsuchi fait parler ses pouvoirs. Malheureusement, il ne parvient pas à éliminer la cible et en plus, il perd le contrôle de ses flammes !

    Lancer de dés #3 (si échec au #1)
    1-25 : Lukaz prend les devants et il fait parler ses pouvoirs. Il parvient à éliminer la cible.
    26-50 : Lukaz prend les devants et il fait parler ses pouvoirs. Il parvient à éliminer la cible mais déclenche malheureusement un incendie... On ne peut pas tout avoir !
    51-75 : Lukaz prend les devants et il fait parler ses pouvoirs. Malheureusement, il ne parvient pas à éliminer la cible qui est toujours là... Quelque part.
    75-100 : Lukaz prend les devants et il fait parler ses pouvoirs. Malheureusement, il ne parvient pas à éliminer la cible et en plus, il déclenche un incendie !



Lukaz vérifia rapidement que son compagnon n'ait pas une blessure ouverte avant de le secouer légèrement. Il aurait tout aussi bien pu tenter de l'embrasser comme on le faisait avec les princesses mais il n'était pas dit que ce soit réellement efficace. Heureusement, l'Asiatique finit par ouvrir les yeux avant qu'il n'y ait besoin de le gifler. Au passage, son visage montrait qu'il n'avait pas trop apprécié l'attaque surprise. Comme quoi, le baiser n'était vraiment pas une bonne idée. Kagutsuchi se releva et, pour la première fois depuis le début de la mission, il s'exprima.

« Je m'en occupe. »

Son regard incendiaire – sans mauvais jeu de mot – rivé sur la porte ouverte, le mage susurra quelques mots afin de faire apparaître une boule de feu au creux de sa main. Il ne tarda pas à la jeter dans la pièce à priori vide avant de prononcer un nouveau sortilège.

« J'en appelle à la Vive Valse Vermillonne ! »

Les flammes prirent alors de l'intensité et on ne tarda pas à ressentir la puissance du brasier qui se propageait dans la pièce. Et pourtant, il n'y avait pas un seul cri... Aucun son. Rien. Où était donc leur agresseur ? Lukaz n'en savait rien mais ça ne pouvait pas continuer comme ça.

« Alice ? Tu vas conduire Miko et son bouclier chez le ninja. Il faut arrêter l'Hirondelle. Moi, je reste ici avec Kagutsuchi et on s'occupe de... ce truc. On vous rejoint dès qu'on a fini. »

Lukaz avait parlé d'un ton assuré, ne laissant guère de choix à Noélie. Ils avaient une mission à mener et il ne voulait pas être responsable de l'échec. Bien entendu, ils auraient peut-être davantage de chance de l'emporter s'ils restaient tous ensemble mais ce serait une perte de temps. Si l'Hirondelle prenait une voiture, le ninja ne pourrait plus la suivre... Il fallait donc l'éviter. Quitte à faire sauter toute la maison, ce qui serait bien plus facile à faire si le reste du groupe était loin.

« T'inquiète pas, au pire, on passe à la solution radicale. Mais on pourra pas si vous restez dans le coin... Alors, dépêchez-vous ! »
Revenir en haut 
Page 1 sur 13Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant
Tag 3 sur Star City Heroes Cadre_cat_6Tag 3 sur Star City Heroes Cadre_cat_8
Sauter vers: