AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Tout pour un pardon... [PV Dana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message posté : Lun 4 Mar 2013 - 17:56 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Fiancée, un petit anneau en argent avec une bête pierre de lune le signifiait au doigt adéquat, ce n’était pas grand-chose, mais elle ne pouvait pas cesser de l’admirer régulièrement. Ses doigts étaient si fins qu’ils avaient dut essayer une trentaine d’anneau dans une bijouterie de pierre semi-précieuse avant d’en trouver une qui ne menace pas de quitter son doigt à chaque instant. Encore 12 jours, c’était lointain et très proche à la fois, tous dépendait du moment de la journée, si elle était fatiguée ou en pleine forme. Die allait mieux aussi, il osait rarement sortir à cause de la menace de ses fous, si seulement ils avaient plus d’indices Luka les aurait traqué elle-même, mais il n’avait pas assez de piste. Aujourd’hui Dieter passait un concours pour son école elle l’avait déposé, mais une fois sur place ils s’étaient rendu compte qu’il allait devoir attendre trop de temps avant de passer, or Luka avait une obligation pour ce midi. Une obligation qu’elle ne pouvait pas reculer. Contrairement à ce qu’elle avait espérait suite à la demande au mariage à Dieter, elle n’avait pas pu l’annoncer à tous, elle avait peur de froisser Dana. Se montrer heureuse alors que par sa faute elle était en grand danger, ce n’était pas correct. Elle avait décidé de reculer l’annonce jusqu’à aujourd’hui.

Depuis le début de la semaine elle avait prévu de l’inviter, toute la semaine elle avait réfléchi à un menu et vu que Dana venait de la mer elle avait prévu une thématique marine. Salade d’algue avec cake au crabe en entrée, brochette de saumon grillé sauce wasabi-sésame avec un velouté de courgette- mozzarella en plat de résistance et en désert un sorbet au melon maison. Elle avait un pain aux noix et du thé glacé au citron pour accompagner l’ensemble. C’était plus facile de cuisiner pour elle avec une cuisine hyperboréenne. Dieter et elle s’était installé définitivement dans son bateau, leur appartement avait brûlé, Die et elle savaient que c’était criminel, mais en toute honnêteté Luka se sentait mieux sur son navire. Die y était en sécurité, personne ne pouvait entrer pour venir les surveiller. Ils n’avaient pas perdus grand-chose, ils n’avaient jamais eu grand-chose et vu que c’était criminel l’assurance maison du propriétaire paierait les réparations. Le plus dur avait été de quitter Eliane, elle avait promis de lui rendre visite toute les semaines et elle avait été la première à savoir pour ses fiançailles. Elle avait glapit de joie comme une petite fille. Sa vénérable amie avait également été également la première invitée.

Dana serait la seconde, elle y tenait, elle serait aussi son témoin. Elle souhaitait tellement être pardonnée et elle aurait été prête à n’importe quoi pour ça. Dana comptait beaucoup pour elle, elle lui avait donné une chance unique et elle l’avait gâché stupidement. Sol’ukah avait mis en danger tout le monde à cause de sa naïveté. A présent elle ferait vraiment attention, elle ne pouvait pas vivre à l’hyperboréenne, elle devait s’adapter aussi compliqué que ce soit pour elle. Luka se dirigea vers le salon pour vérifier encore une fois si rien ne traînait par terre ou sur la table du salon, parfois Die y travaillait. Tout était propre, les meubles et le sol s’autonettoyant seuls. Sur une table en verre des assiettes, des couverts et des verres hyperboréens étaient dressés, les assiettes, les couverts semblaient fait de d'argent et les verres de cristal. Mais ni Die, ni Luka n’avait conscience de leur valeur pécuniaire dans ce monde. Sur la table aucune nappe n’était posée vu que de toute manière elle s’auto-nettoyait, mais il y avait par contre des serviettes dans un tissus beige plus doux que la soie. Le pichet en titane décoré sur son rebord supérieur de petites pierreries en mosaïque contenait le thé glacé qui le restait grâce à un système de thermo-régularisation intégré. Le restant était dans la cuisine au frais ou au chaud, mais déjà prêt. La coupole laissait passer la lumière du solaire, la pièce était lumineuse. Le sol semblait en bois, de l’autre côté de la pièce en canapé peut-être en cuir à l’air très moelleux occupait un angle. Il ne semblait pas y avoir de table basse, en réalité elle était simplement cachée dans le sol pour gagner de l’espace quand elle n’était pas nécessaire.

La décoration de la pièce était plutôt épurée, des tons bruns chauds, des beiges lumineux et beaucoup de transparence. Le seul élément un peu plus particulier n’était pas d’elle, c’était la photo d’un paysage hyperboréen en été. Une vallée très particulière et unique avec des sortes de pierre d’un gris tirant sur le bleu, quelque mousse poussait par ci-par là et l’eau coulait par endroit semblant s’enfoncer dans les entrailles de la terre. Le terrain loin d’être plat fonctionnait en terrasse à hauteur variée et on pouvait voir au loin une sorte de bâtiment très ancien et immense en marbre blanc et argent, il avait une forme de goutte avec à son sommet une boule de verre. C’était le vieux temple, un excellent endroit d’observation astronomique et souvent le lieu de prédiction des plus anciens. Sul’eika l’y avait souvent amené. L’intérieur était encore plus impressionnant, de la magie comme sur ce bateau en agrandissait l’espace mais dans des proportions bien plus impressionnantes. Les doigts de Luka frôlèrent la photo qui s’agrandit pour offrir plus de détail. Beaucoup de couple s’y mariait même si cela n’avait rien d’obligatoire. Elle passa une main dans ses cheveux et remis la photo comme elle était.

Un dernier p’tit tours dans la salle de bain et se serait bon. Après un brossage de dent, une douche rapide et un gommage au gant de crin elle se chouchouta en se massant avec de l’huile d’amande douche, se parfuma avec son vanille-violette, soigna ses ongles et s’habilla. Elle avait enfilé une robe bleu marine ne coton aux manches trois-quarts qui lui arrivait aux genoux, elle n’était pas maquillé juste du mascara et elle avait attaché ses cheveux en un chignon victorien après les avoir soigneusement hydratés. Ce n’était peut-être qu’un dîner entre amie, mais Luka avait toujours détesté être négligée. Elle détestait être imparfaite. Après un rapide regard dans son miroir elle rajouta ses gouttes en or blanc d’hyperborée à ses oreilles, rangea son saphir, puis enfila sa bague. Cinq mites plus tard Sol’ukah -après avoir mis de la musique hyperboréenne- ouvrait à Dana avec un grand sourire qui n’avait rien de faux. La musique hyperboréenne avait des tonalités très pures et très sereines, beaucoup de chant, pas n’importe lesquels, c’était des voix s’étant entrainés pendant des milliers d’années. Mis à part cette pureté musicale, ça n’avait rien d’extraordinaire, mais Luka savait que Dana était curieuse de sa culture. Luka était vraiment prête à tout pour se faire pardonner, Dana était sa seule amie ici. La seule avec Die avec qui elle n’avait pas besoin de mentir.

- Bonjour Dana, bienvenue chez moi…

Après que Dana fut entre elle referma la porte, elles étaient dans le salon. Ses paroles étaient un peu guindés, mais elle savait que Dana lui en voulait un peu, c’était normal, alors elle n’osait pas la prendre dans les bras, cela lui semblait trop précipité. Luka ne voulait pas la brusquer. Elle pencha son regard sur la table et se rendit compte qu’elle avait oublié l’apéritif. Premier faux pas… « Je reviens » fit-elle. Elle s’éclipsa dans le cuisine chercher les accras de morue, les tomates cerises et les bâtonnets de concombre, elle posa le tout sur un plateau et l’amena d’une main avec une aisance déconcertante. C’était juste sur pour elle cela ne pesait rien pour elle. Après avoir posé son plateau sur la table, elle invita Dana à s’installer à table.

- J’espère que tu aimes le poisson, fit-elle un peu gênée. Je me suis dit que c’est ce que tu devais avoir l’habitude de manger. Sinon je peux faire rapidement autre chose. Ça c’est créole, fit-elle en désignant les accras. C’est un peu pimenté, mais c’est bon. Il y’a de la limonade, mais si tu préfères un peu d’alcool, y’a la bière de Die et un reste de vin blanc. Si t’as froid je peux élever la température, si t’as chaud la baisser. Tu veux que je range ton manteau. La musique n’est pas trop forte ?

Luka posait des tas de questions, inquiètes du confort de son invité et tellement nerveuse, pourvu que la soirée se déroule bien. Elle posa ses mains sur le dossier d’une chaise en bois rembourré.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 5 Mar 2013 - 21:26 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Dana s’était effondrée. Ce qu’elle avait tant redouté depuis son arrivée sur Terre s’était enfin produit. Des gens malveillants savaient exactement qui elle était. Et ce n’était autre que sa faute. Celle de ses erreurs passées. Si elle n’avait pas eu peur, elle n’aurait pas laissé Carlïnis. Elle avait détruit la vie de son amie par sa propre crainte de se voir enlevée. A l’époque elle jugeait qu’une Princesse valait mieux que quiconque. Quelle stupide elle était. Et même si elle avait enfin réussi à se pardonner, le retour de ce qui était aujourd’hui son ennemi était le meilleur moyen de raviver cette blessure qu’elle croyait avoir réussi à refermer. Erreur. C’était plus que douloureux. La colère contre soi même était surement la chose la plus destructrice. Et Dana n’avait jamais été tendre avec ses hommes, pourquoi l’aurait-elle été avec ses propres erreurs ? Alors oui, elle en voulait aussi à Lucrèce, mais la pauvre n’avait que partagé avec l’amour de sa vie. Et Dieter n’avait que céder pour sauver sa vie mais surtout celle de la belle Hyperboréenne. L’Atlante revenait d’un séjour chez elle. Tout ceci avait rendu fou son père. Carlïnis était signalée comme ennemi du peuple, ses parents se retrouvaient de nouveau dans un deuil, différent du premier. Leur enfant n’était plus disparu, il était au contraire ennemi officiel du Royaume. Dana ne pouvait pas imaginer cette peine atroce qu’il devait subir, d’autant plus qu’ils étaient proches de la famille royale. Elle se voyait très mal les voir régulièrement mais elle n’avait plus le choix, elle devait assumer ses erreurs et au mieux se les faire pardonner. Bientôt elle recevrait des ordres de son père pour savoir la démarche à suivre. Il avait déjà eu du mal à la laisser partir, mais elle avait insisté, abandonnée la Terre n’aurait qu’aggravé sa détresse actuelle. Car oui, la Princesse n’était vraiment pas tendre avec elle-même, elle ressassait sans cesse tout ce qui venait de se passer récemment dans sa vie. Durant son séjour chez elle, la demoiselle en avait aussi profité pour se faire opérer le nez, celui-ci n’avait plus sa place habituelle depuis le coup de poing extrêmement violent reçu ce 10 janvier. Son entourage à la surface, qui se résumait surtout à son équipe verrait rapidement le changement. Elle n’était plus défigurée.

A son retour, elle se fit invitée par Lucrèce. Son attitude froide, qu’elle avait depuis qu’elle savait que son amie l’avait d’une certaine manière trahie, durait depuis trop longtemps. Elle savait qu’elle devait mettre de l’eau dans son vin. Puis leur relation au travail n’aidait en rien, il fallait mettre fin à cette tension. Puis sans vouloir vraiment se l’avouer, son amie lui manquait terriblement. Alors oui elle lui en voulait, mais elle s’en voulait d’autant plus à elle-même de lui en vouloir car la seule responsable n’était autre qu’une Atlante trop jeune pour affronter ses peurs face à des barbares. S’il n’y avait pas eu cette attaque sordide au musée, l’Hyperboréenne n’aurait jamais su qui elle était vraiment et Dieter n’en aurait pas été inquiété par la suite. Elle détestait cet enchainement malheureux mais ne pouvait plus rien y changer.

Pleine d’espoir par ce que représentait ce diner avec la belle blonde, elle sonna. Quand enfin elle rentra dans le bateau, elle fut étonnée et comprit rapidement que ce ne pouvait qu’être une œuvre hyperboréenne. En effet à peine était-elle dedans que l’espace était bien plus grand que ce que présageait l’envergure du bateau. Lucrèce était sublime dans sa robe bleue. Aussitôt Dana se sentit moins à sa place, elle n’avait pas abandonné ses traditionnels tee-shirts et jeans si efficace en mission. Avec sa baisse de morale, elle ne faisait plus trop attention à elle. Pas maquillée, à peine coiffée, elle faisait vraiment tâche à coté de la belle hyperboréenne. Légèrement honteuse de se présenter ainsi, elle dit un simple « bonjour » sans trop d’enthousiasme. Son amie partit sans que Dana comprenne pourquoi. Mais à son retour, quand elle vu le plateau, elle comprit. Son aisance à porter autant de poids surprenait toujours autant Dana alors que pourtant elle y était confrontée avec ses semblables. Observant autour d’elle, elle ajouta enfin en s’asseyant :

- C’est très agréable chez toi.

Que faisait-elle à la fin ? N’avait-elle pas décidé de se réconcilier avec Luka ? Alors elle avait intérêt à se donner un bon coup de pieds aux fesses ! Esquissant un sourire, elle écouta la demoiselle lui présenter ce qui était devant elle. Elle hocha la tête, oui elle adorait le poisson comme tout Atlante qui se respecte. Puis un second sourire, bien plus sincère étira ses lèvres. Elle était touchée par les attentions de Lucrèce. Celle-ci semblait tout faire pour que Dana se sente à l’aise. Et peu à peu ça fonctionnait.

- Non je ne connais pas, je vais gouter et de la limonade ça sera très bien t’en fais pas elle prit un accra entre ses doigts et croqua dedans. Elle posa sa main sur celle de Luka pour la rassurer Et ! Arrête de t’inquiéter, si je suis ici c’est pour arranger les choses, tout est parfait ici, tu t’es démenée j’en suis vraiment touchée. Enfin elle se lançait, son but était de mettre de coté ses appréhensions, et d’essayer de comprendre le geste de son ami. Elle était compréhensive et elle y arrivait avec tellement de monde, ça serait surement encore plus simple avec sa propre amie.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 7 Mar 2013 - 22:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
A Ultima Thulé elle aurait proposé à son invité de lui nettoyer les pieds avec de l’eau chaude parfumée, mais Die lui avait expliqué qu’ici c’était un peu gênant de faire ça, alors elle s’abstenait de proposer ça à Dana. L’hyperboréenne semblait probablement un peu raide et un peu formelle. On ne peut pas dire qu’elle se fâchait souvent avec des gens aussi. Le monde extérieur l’avait comme transformé, chez elle, elle n’était pas forcément très sociable, ni aussi altruiste, ici elle était comme devenue un symbole hyperboréen. C’était un peu étrange, sans doute n’était-ce qu’un manque de confiance en elle. Ou peut-être pas, c’était dur, parfois elle se sentait bizarre et parfois complétement idiote. Mais Luka n’avait pas plus envie de ressembler à un extérieur, qu’elle n’avait eu envie de ressembler aux Ultimes chez elle, ce n’était peut-être donc qu’un banal phénomène de rejet. Bref en revenant avec le plateau malgré son envie de ne pas être trop pathétique, malheureusement elle le fut. Dana eut beau complimenter son chez elle Luka n’était pas encore très à l’aise. Vraiment elle était ridicule s’agitant et posant des dizaines de questions à sa collègues sans même lui laisser le temps de répondre.

Très vite sa collègue lui offrit un sourire que Luka rendit évidement tout en s’asseyant en face de Dana. L’Atlante affirma que la limonade se serait très bien et elle goûta très vite à son apéritif. Une fois ça fait elle continua de la rassurer, doucement elle posa sa main sur la sienne et Luka se sentit apaisée par le contact. Elle n’était pas du tout effrayée, ni gênée par ce genre de geste, c’était commun en Hyperborée, on n’avait pas autant de pudeur qu’ici à exprimer son affection. Luka eut un léger sourire, c’était vrai qu’elle s’était préparée, mais pas démenée, ce n’était pas si compliqué d’accueillir un invité. Elle habitait le port, le marché au poisson n’était pas bien loin et les instruments de cuisine hyperboréens étaient plus faciles à utiliser que ceux extérieurs. Mais comme Dana faisait visiblement ses efforts pour l’apaiser, elle se tut, se contentant de la remercier humblement. Une fois cela fait elle servit un verre de Limonade à Dana, puis se servit. « Ce n’est pas grand-chose, Tu le mérites et je te le dois» asura-t-elle avant de picorer elle-même un accra pour se donner un minimum de contenance. Sol’ukah avait tellement honte de ce qui s’était passée. Elle s’était déjà excusée, elle savait que se répétait ne serait pas forcément plus utile, à vrai dire se serait même probablement gênant alors elle tenta un peu maladroitement de changer de conversation.

- C’est dans ce bateau que je suis venu, enfin tu dois t’en douter. J’ai failli y mourir de faim, mais je m’y sens vraiment bien, c’est déjà plus grand et plus remplit que notre ancienne appartement, s’esclaffa-t-elle avec légèreté.

C’était peu dire, son ancien chez elle était à la limite du taudis, quasiment pas meublé et avec des pannes régulières de chauffages collectifs, de plus dans un quartier pas très bien famée ou les sex-shops poussaient comme des champignons. La première fois qu’elle était entrée dans l’un, ça lui avait fait un petit choc quand même. Ici elle se sentait bien mieux, le lit moelleux, il faisait bon, elle pouvait prendre autant de douche qu’elle le souhaitait dans une journée. Puis c’était ici que Die lui avait demandé sa main. Ses joues s’empourprent légèrement en se remémorant le souvenir. Etait-ce le moment idéal pour le proposer à Dana ? Une seule chose était certaine, il fallait mieux qu’elle en parle avant que Dana ne remarque c’était plus correct, elle attrapa son verre de cristal et but une gorgée de limonade -qui était très fraîche- pour se dessécher la gorge.

-Pour parler d’un sujet un peu plus gai, je dois t’annoncer quelque chose d’important pour moi du moins. Elle fit une pause, sa gorge était un peu serrée par l’émotion et elle se sentait encore toute chose d’en parler bien que cela fasse bientôt deux semaines déjà qu’elle était fiancée. Dieter m’a demandé en mariage et j’aimerai beaucoup t’inviter en tant que demoiselle d’honneur. Ca me ferait tellement plaisir.

A vrai dire elle n’envisageait même personne d’autre que Dana. Luka s’entendait avec beaucoup de monde à l’Unison car elle était toujours polie et d’humeur égale, mais ce n’était pas pareil qu’avec Dana. A Dana elle pouvait parler de son passé, avec Dana elle avait frôlé pour la première fois de sa vie la mort.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 8 Mar 2013 - 17:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Le piment lui fit une drôle de sensation. Depuis son arrivée sur Terre, elle n’avait jamais eu vraiment l’occasion de gouter à des plats épicés. Dana était entrée dans une routine qui se rythmait entre son boulot et le travail qu’elle ramenait chez elle pour ne pas mourir d’ennui et de solitude. Elle ne savait pas pourquoi elle se laissait couler ainsi, c’était surement sa manière de se punir de ne pas être assez forte face à ce que lui réserver son avenir à Atlantide. Cependant elle apprécia le gout, c’était même plutôt bon. Alors qu’elle tentait une tentative de réconciliation avec son amie, elle sentit rapidement que Luka était réceptive. Elle aussi voulait retrouver son amie et c’était une chance. Elle lui assurait que ce n’était pas grand-chose mais la Princesse n’était pas dupe, tout ceci était bien trop. Mais elle n’allait pas insister, elle avait déjà dit ce qu’elle pensait, voilà ce qui comptait.

- Pour ton appartement, je reste choquée ! L’enquête avance ?

Même si l’appartement n’était pas au sommet du luxe et du confort, Dana ne négligeait pas l’aspect sentimental. On pouvait s’attacher à des lieux pour ce qu’on avait pu y vivre. Elle s’inquiétait déjà énormément pour Luka depuis Carlïnis, et ce qui était arrivé à Die ne la rassurait pas. Son couple d’amis était en danger, elle ne pouvait pas fermer les yeux sur le sujet mais ce n’était pas la peine de ne pas remuer le couteau dans la plaie. Si elle en avait l’occasion, elle s’assurerait que la barbare ne soit pas liée à tout ceci et si c’était le cas, Dana devrait agir. Elle savait son royaume derrière elle, un commando Atlante se formerait rapidement pour partir à la poursuite de cette traite. Elle devait oublier qu’elles avaient été amies, c’était le meilleur moyen de se protéger.

Elle ne dit pas non quand Lucrèce lui proposa de parler de choses plus gai. N’était-ce pas le meilleur moyen de laisser toute cette vilaine histoire derrière eux ? Elle y croyait dure comme fer. Mais elle ne s’attendait vraiment pas à cela. Die et Luka, se marier. Ils s’aimaient et étaient heureux ensemble, c’était normal, c’était la suite logique des choses. La surprise laissa vite la place à la joie d’une telle nouvelle. Et quelle bonheur de savoir qu’elle voulait l’avoir en tant que demoiselle d’honneur. C’était une des plus belles preuves d’amitié qu’on aurait pu lui faire. Elle était si émue que sa voix en tremblait.

- Mais … Mais Luka c’est magnifique ! Je suis si heureuse pour vous ! Être ta demoiselle d’honneur est le plus beau cadeau que tu pouvais me faire.

Elle prit son visage entre ses mains et le tournant légèrement elle l’embrassa sur la joue. Si heureuse, elle en devenait démonstrative et ce n’était pas de l’Atlante. C’était une belle surprise, la meilleure depuis longtemps dans la vie de la Princesse. Depuis le retour de Carlïnis, Dana n’était vraiment pas bien et l’affaire de Die n’avait rien arrangé. Tout comme son entrevu avec son Père. Non rien de tout ceci n’était agréable et Luka venait de lui offrir une perche pour sortir enfin la tête hors de l’eau.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 2 Avr 2013 - 23:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
-C’est bel et bien un incendie volontaire, on en sait pas plus, à part qu’ils doivent être sacrément bien organisé pour avoir été au courant aussi rapidement et n’avoir laissé aucune trace. S’il n’y avait pas eu la prise de sang de Die et l’histoire de cette colle fraiche sur une vitre changé, on aurait bien pu croire qu’il avait tout inventé.

Dire cela la fit frissonner, bien sûre elle l’aurait cru, mais les autres,. Si on les avait pris un peu plus sérieux dès le départ, peut-être que leur appartement aurait pu être fouillé avant d’être dévoré par des flammes. Mais elle était nouvelle à l’Unison et Dieter un sombre inconnu. Quand elle laissait seul son homme, elle avait toujours une appréhension, avant de se calmer et de se dire que sur le Nordstern il ne craignait rien. Ce bateau était ignifugé, la coupole en verre bien plus solide qu’elle en avait l’air, blindé qu’ils auraient dit dans ce monde. Il n’y avait qu’elle qui pouvait l’utiliser entièrement ou Andrea, mais Drea était de son côté, elle travaillait à l’Unison. L’heure de la grande annonce arrivait enfin. Dana fut au moins aussi émotive qu’elle en réagissant à son annonce. Douce et docile, elle se laissa embrasser la joue. Cela ne l’embarrassait pas plus que cela. Dana était vraiment l’amie la plus proche qu’elle ait jamais eu, de toute sa longue vie. Dans un accès de tendresse elle lui rendit même la pareille.

- Ce n’est pas la seule bonne nouvelle, fit-elle tout en s’assurant d’un rapide coup d’œil que Dana était bien assise. Je sais que ça va te sembler rapide, mais je ne prends pas cette décision à la légère. J’en ai vraiment envie depuis longtemps et j’ai 403 ans alors crois-moi j’ai eu le temps de réfléchir. Lui avait-elle dit son âge ? Elle fronça les sourcils incertaine. Je ne t’avais pas dit mon âge, ce n’est pas si impressionnant tu sais, chez moi je fais partie des petite dernières. Bref demain j’ai rendez-vous avec Die chez le docteur Takahashi… On va essayer d’avoir un bébé, ça fait des mois qu’on le fait sans protection particulière et j’ai fait comme ça pendant des années même avec mes anciens amants, on n’est pas très fertile les Ultimes. Dieter a 30 ans, on ne peut pas attendre en priant un miracle. Car crois-moi chez nous une naissance est un miracle. Mis à part pour Dieter, cette info est une exclusivité, plaisanta-t-elle avec légèreté

Ses dents se plantèrent dans un bâtonnet de concombre. Il était tout frais et croquant sous la dent. Elle n’osa préciser que c’était quelque chose qu’elle devait garder pour elle, le pardon était trop frais pour qu’elle s’ose à avoir des exigences.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 3 Mai 2013 - 15:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Soucieuse par les révélations de Luka, la Princesse en plissa les yeux. Qui pouvait en vouloir à Die et l’Hyperboréenne ? C’était à ne plus rien comprendre ! Carlïnis rodait encore, et Dana se fit la promesse de s’assurer qu’elle n’était pour rien dans l’incendie. Son couple d’ami était en danger et ils ne semblaient pas vraiment mesurer l’étendue de la menace. Dana avait beau croire en la bonté naturelle des gens, elle était soucieuse de ce qui pouvait bien se passer après un incendie.

- Je n’arrive pas à croire que vous ayez de tels problèmes, vous êtes tellement des personnes biens, le monde est mal fait… Tu me diras si tu as du nouveau ? Je sais que je ne peux rien faire mais je m’inquiète pour vous.

Heureusement qu’une merveilleuse nouvelle suivait celle-ci. Dana en avait terriblement besoin, elle voulait sortir de ce cercle infernal qu’était devenue sa vie en si peu de temps. Tout s’enchainait, et le positif se faisait rare. Luka lui donnait une merveilleuse chance de se racheter. De se faire pardonner, et de pardonner. Car elles en avaient besoin, leur amitié ne pouvait pas rester sur pause comme c’était le cas depuis trop longtemps. Le travail à ses cotés était dure quand elle ressassait tous les reproches qu’elle avait pu ressentir à son égard. Et même si elle avait voulu passer à autre chose, quelque chose au fond d’elle lui bloquait la route. C’était son voyage qui lui avait fait réaliser qu’il fallait faire évoluer la situation et revenir à la normale. Se laissant embrasser sur la joue, elle lui tenait fermement la main en signe de gratitude et tout ce qu’elle pouvait ressentir à cet instant. La pression qu’elle y mettait ne devait être qu’un léger pincement pour son amie mais l’intention était là, c’était l’essentiel. C’est à cet instant qu’elle comprit qu’il était simple de balayer le passé, un déclic était nécessaire mais ce cap passé et tout pouvait revenir à la normale.
Quand elle lui annonça qu’il y avait une seconde nouvelle réjouissante, Dana leva les yeux vers elle, un sourire armant déjà ses lèvres. Toute ouïe, elle resta bouche baie quand elle lui annonça son âge. C’était le meilleur moyen de se sentir ridiculement petite face à elle. Et en plus de ça, elle arrivait à être son supérieur dans l’Organisation, c’était le monde à l’envers.

- Wouah ! Ça serait juste merveilleux ! Luka, tu ne peux pas t’imaginer comme je suis contente qu’il t’arrive tant d’espoir soudain, tu le mérites et Die aussi.

Dana n’était pas des plus à l’aise avec le sexe. Elle ne l’avait jamais fait encore, et ne comptait pas s’y mettre de si tôt. Elle avait tellement de chose à faire, que tout ceci semblait plus que secondaire. D’autant plus qu’elle n’avait jamais connue l’amour et qu’elle commençait à croire qu’elle ne le connaitrait jamais.

- Je n’ai jamais connu l’amour, ni même le sexe.

Elle ne sait pas pourquoi ces mots étaient sortis de sa bouche, mais il était trop tard pour faire machine arrière. Ses yeux commencèrent à se faire fuyants, perturbée pour avoir été si audacieuse. Mais elle ne se rendait pas compte que l’envie de se confier si personnellement à Luka était le signe que leur amitié allait déjà mieux.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 25 Mai 2013 - 19:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Luka ne se souciait vraiment pas de son âge par rapport à Dana. En Hyperborée elle faisait partie des sept petits derniers alors elle se sentait très jeune et ne claironnait son âge que lorsqu’elle avait besoin de se justifier. Elle avait l’impression d’avoir l’âge de Dana, d’être plus jeune que Die. L’Ultime avait vécu dans un endroit ou certes le savoir s’acquérait plutôt vite, mais pour la sagesse, elle n’avait pas l’impression d’être particulièrement sage, ce n’était pas son monde elle ne connaissait pas ces codes, comment elle aurait pu être sage. Jamais elle n’aurait remis en cause l’autorité de Dana. Si elle avait su ce qu’elle pensait elle aurait vigoureusement protesté.

-Surtout Die, appuya-t-elle avec douceur.

C’était lui qui avait souffert de tous ces malheurs. Elle voulait le rendre heureux. Il le méritait, il n’avait pas eu de chance dans la vie, mais c’était un homme adorable, son homme, bientôt le père de ses enfants elle l’espérait. Elle avait des papillons dans le ventre tellement qu’elle était heureuse à cet instant. Réconciliée avec sa meilleure amie elle se sentait de nouveau apaisée. Personne ne pouvait mieux la comprendre que Dana, pour elle aussi ce monde était si étrange, bien qu’avec les profondéens, elle connaissait certainement un peu plus la violence qu’elle. Puis soudain Dana lui révéla quelque chose et c’est tout naturellement que Luka tenta d’apaiser son amie.

- Je n’ai pas connu l’amour avant mes 318 ans ne t’affoles pas. Elle aurait voulu se confier plus mais c’était avouer qu’elle et Dieter se connaissait depuis plus longtemps qu’ils ne le prétendaient. Elle se sentit mal, mais elle ne pouvait pas en parler dans les détails pour la sécurité de Die. Elle décida de changer de sujet avant d’en dire trop. Quand au sexe j’ai été très précoce, au final ça n’avait rien de spécial, j’aurais peut-être dû attendre un peu. Chez moi c’est rare de le faire aussi tôt que je l’ai fait, certain attendent un demi-siècle, un siècle, des siècles, parfois certain se réservent même pour l’homme ou la femme de leur vie, les Hyperboréens sont parfois de grands romantiques. Ne t’inquiète pas un jour un homme ou une femme (dans son monde l’homophobie n’existait pas, alors il lui était naturel de proposer les deux) te fera fondre le coeur. Chez nous les hyperboréens nous pensons que vivre sans sexualité est fort possible, mais pas sans sentiment.

Luka eut un doux sourire apaisant. A cet instant pour elle Dana était jeune, elle avait l’impression que les extérieurs allaient si vite, mais ils n’avaient pas le même temps de vie, c’était dur de faire des comparaisons. Parfois elle pensait Dana vieille, parfois si jeune, vraiment faire une comparaison entre deux espérances de vie aussi différente n’était pas possible. Luka attrapa Dana par les épaules et lui posa un baiser tendre sur la tempe avant de la relâcher.

- Tu sais ça me fait plaisir que tu me parles de ça, chez moi j’ai toujours été celle qui avait le moins d’expérience, pour la plupart des hyperboréens je suis limite encore une adolescente, alors si tu veux parler de ça avec moi il n’y a pas le moindre problème… Enfin on peut changer complètement de sujet aussi ou passer à l’entrée, c’est tout comme tu veux. Enfin ça me fait plaisir, c’est tout.

Sol’ukah fit une pause, en cas où que Dana ait envie d’en parler. En tout cas elle ne la forcerait, mais si elle pouvait l’aider elle en serait plus que ravie. Luka aurait tout fait pour aider Die et Dana. C’était sa nouvelle famille ici. Tranquillement elle sirota sa limonade.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 5 Juin 2013 - 16:54 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Elle ne répliqua pas quand son amie lui assura que Die semblait être une personne bien plus bienveillante qu’elle mais au fond d’elle, Dana ne le pensait pas. Luka était une femme qui aidait ceux qu’elle aimait, comme ceux qu’elle ne connaissait pas et c’était d’ailleurs ainsi qu’elles s’étaient rencontrées toutes les deux. Dieter était gentil, et s’occupait bien d’elle, elle était heureuse grâce à lui, mais elle ne le connaissait pas assez et à ses yeux son amie restait la plus apte à être quelqu’un de bien.
Quand la nouvelle fut annoncée, Dana était à la limite de sauter de joie. Mais une Princesse savait se tenir, et les explosions de joie en public c’était rare. Par contre, montrer son affection, c’était une habitude contrairement à ce que les apparences laissaient croire. La demoiselle semblait réservée, quoique sympathique aux premiers abords. Certains pouvaient même la dire coincée mais ils n’avaient pas totalement tort. Elle n’était pas à l’aise avec les choses simples de la vie, et son manque cruel d’expérience était une épine dans le pied. Heureusement pour elle, Thétis était bien entourée et son amie essayait tant bien que mal de la rassurer.

- De toute manière je ne peux qu’attendre, je me vois très mal coucher avec le premier venu. Mais je suis d’accord avec toi, on ne peut pas vivre sans amour. Je ne l’ai jamais connu mais cette sentiment me manque, j’arrive à ressentir un certain vide dans ma vie à cause de ça.

Elle n’avait jamais songé à être attirée par une femme. Ni par un homme en particulier. Mais son statut de future dirigeante de son royaume lui coupait l’herbe sous les pieds, elle devait se marier et avoir des enfants à son tour pour perpétuer la lignée royale. Alors oui, elle savait reconnaitre les gens beaux autour d’elle mais tout ceci s’arrêtait là. Finalement ce n’était pas si compliqué d’en parler avec Luka, Dana se surprit même à trouver ça simple, et ne ressentir aucune ou du moins presque aucune honte.

- Je t’en parle car je sais que tu connais, et je compte sur toi pour tout m’apprendre ajouta-t-elle en rigolant. Il n’y avait pas de sous entendu, simplement une manière de lui demander de répondre à ses questions quand elle en aurait, et être là le jour où elle rencontrerait l’amour au coin d’une rue. Ayant fini son verre, elle lui demanda poliment d’être resservie. Elle ne se gênait plus avec Luka. Songeant que le sujet était terminé pour l’instant, elle décida de lui parler de son séjour chez elle.

- Je suis rentrée à Atlantide pour régler certaines choses avec mon Père. Tu pourras m’appeler Thétis désormais, il souhait que je sois officiellement sur Terre en temps que la Princesse. J’ai même un garde du corps, qui attend d’ailleurs dehors, je lui ai dis que je ne risquais rien avec toi ici. Je crois que je déteste déjà être suivi ainsi… Il va intégrer l’équipe, ça sera un de tes collègues mais on ne doit pas savoir qu’il est là pour moi d’accord ?

Elle avait du payer le prix pour pouvoir revenir à la surface. Mais qu’importe qu’elle soit suivie ou même surveillée, elle aimait trop sa vie ici pour y renoncer.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 15 Juin 2013 - 19:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
- Tu as tout à fait raison, appuya Luka.
 
C’était ce qu’elle avait fait ou presque, elle le connaissait tout de même depuis des années, mais elle l’avait plus fait par curiosité qu’autre chose. La jeune femme n’en avait pas été traumatisée, elle ne regrettait pas complètement de l’avoir fait, mais ce n’était pas une raison pour que son amie se sente obligée de faire la même chose. Si elle voulait prendre son temps, elle devait le faire, se forcer ne rimait à rien. Quant au manque là aussi elle comprenait parfaitement, c’était une chose qu’elle avait vécu aussi avant l’arrivée de Klaus, pendant si longtemps, elle s’était sentie vide.
 
- Je t’apprendrais tout, fit-elle avec une fausse moue de conspiratrice avant d’avoir un léger rire.  Non sérieusement si un jour tu as besoin de parler je serais là.
 
De nouveau l’hyperboréenne eut un sourire apaisant. La gorge un peu sèche elle sirota de la limonade. Quand Dana redemanda à boire elle la servit sans faire le moindre chichi, de un Dana était sa meilleure amie et de deux elle aurait fait de même avec tout le monde, sauf peut-être Carlinis son bras cassé l’avait fait souffrir tout de même. Le sujet changea et Dana lui parla de son sujet en Atlantide. Luka l’écouta avec attention. A vrai dire elle brûlait de curiosité sur le sujet, c’était le "Lieu" d’où venait son peuple, être amie avec la princesse de l’endroit était une chance inouïe, son côté historienne en avait parfaitement conscience et son cœur battait la chamade à chaque fois que le sujet était abordé.
 
- Je ne sais pas si je parviendrais de suite à t’appeler Thétis, je m’étais habitué à Dana, mais je comprendrais parfaitement que tu préfères à présent être appelé par ton vrai prénom.  J’ai toujours eu du mal avec Lucrèce moi-même si je l’ai choisi. Il est mignon ce garde du corps ? demanda soudainement taquine.
 
Puis soudain elle décida de vérifier elle-même puisqu'il était dehors. A travers un hublot du bateau elle observa le jeune homme qui en effet était sur le quai, Luka eut un petit claquement de palais admiratif. C’était ainsi qu’on montrait son contentement chez elle et non par un sifflement comme le faisait parfois Dieter.
 
- Dana tu exagères, c’est un joli garçon, je suis mariée, mais pas toi. A moins qu’il ne soit pas très finaud ? s’inquiéta-t-elle. C’est vrai que ça peut gâcher toute sortes de beauté.  Je ne dirais rien, j’ai compris la leçon cette fois-ci. J’aimerai tellement aller chez toi un jour, ça doit être merveilleux, soupira-t-elle rêveuse.
 

De nouveau elle s’installa avec Dana, la conversation se poursuivit joviale, le repas également, quand elles eurent terminé Luka traîna Dana dans une boite ou Andrea et d’autres amies les attendaient déjà. La soirée fut mémorable.
Revenir en haut Aller en bas



Tout pour un pardon... [PV Dana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Tout pour un pardon... [PV Dana]
» Tenter le tout pour le tout.
» Réunion pour partir à la recherche d'Athéna
» TOUT pour Blood Bowl
» Your guardian angel {pv Thomas of Norfolk}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-