AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

[Légendes] Héros et criminels - Partie 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 23 Mar - 21:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu
Afficher le profil
Madame la Maire

ϟ Âge : 49
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 05/05/1968
ϟ Arrivée à Star City : 22/03/2012
ϟ Nombre de Messages : 9631
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Crédits : Renan
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Liens Rapides : Notice
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 23 Mar - 21:33 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu
Afficher le profil
Madame la Maire

ϟ Âge : 49
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 05/05/1968
ϟ Arrivée à Star City : 22/03/2012
ϟ Nombre de Messages : 9631
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Crédits : Renan
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Liens Rapides : Notice

Le Régiment Patriotique



     Alors que la Guerre de Sécession faisait rage sur un millier de champs de bataille sanglants, plusieurs individus possédant des dons étranges s’unirent pour mener leurs propres combats afin de sauver l’Union. Réuni à l’automne 1861 par le président Abraham Lincoln et par le second Minuteman, le Régiment Patriotique devint l’un des premiers (si pas le premier) groupes d’hommes extraordinaires. L’insistance de Minuteman à conserver leurs missions secrètes a gardé les exploits du Régiment largement en dehors des livres d’histoire, et cela bien que les légendes à leur sujet aient perduré pendant des générations.

     Le Régiment Patriotique était présent lors de tous les moments cruciaux de la Guerre, travaillant en secret pour stopper toutes les menaces extraordinaires à l’encontre de l’effort de guerre de l’Union, qu’il s’agisse d’hommes extraordinaires de la Confédération, de scientifiques fous, de menaces surnaturelles ou d’agents d’autres puissances étrangères. Ces considérations là envoyèrent souvent la troupe au-delà des mers durant les périodes creuses de l’hiver afin de mener des missions aussi loin que le Mexique, le Canada ou les grandes nations d’Europe. Naturellement, le Régiment se rendit aussi de nombreuses fois à Providence City durant la Guerre.

     Malgré sa contribution incalculable à la victoire de l’Union, la Guerre préleva aussi son du sur le Régiment et ses membres survivants se séparèrent finalement après la reddition des Confédérés. Au final, le Régiment Patriotique sacrifia énormément pour obtenir la victoire, mettant ainsi en place les standards que suivront tous les champions costumés à venir.

Membres : Minuteman II, le Cuirassé, l'Eclaireur, le Tireur.


Minuteman II


     Les bienfaits de la racine de manaka ingérée par Isaïe Hawthorne se transmirent à l’un de ses descendants, Joseph Hawthorne, qui grandit jusqu’à devenir assez fort pour affronter un ours à mains nues et assez rapide pour battre un cheval à la course. Encore plus miraculeux, il possédait aussi un don de double-vue, prévoyant les dangers bien avant qu’ils ne se déroulent. Joseph voyait avec un grand honneur la vie secrète menée par son ancêtre et c’est pourquoi, lorsque le président Lincoln fit appel à des volontaires, il fut parmi les premiers à y répondre.

     A la veille de la Première bataille de Bull Run, le don de Joseph lui apprit qui parmi ses amis allait perdre la vie lors du combat à venir. Malgré tous ses efforts, la bataille se révéla être bien trop grande et trop chaotique pour qu’il ne puisse changer leurs destins. Ainsi, bien qu’il repoussa le Confédéré Achille et sauva l’armée de l’Union d’un désastre total, le fait de voir constamment les ombres de la mort planer sur ses camarades fut de trop pour lui. Au bord de la folie, Joseph fut réformé et renvoyé chez lui.

     Souhaitant malgré tout servir son pays, Joseph suivit ses visions et endossa le costume de Minuteman. Sous ce déguisement, il obtint une audience auprès du président Lincoln et ce dernier lui offrit le soutien de son administration afin de redonner vie au héros national.

     La carrière héroïque du second Minuteman prit fin en avril 1865 quand, malgré ses prémonitions et ses efforts, il fut incapable d’empêcher l’assassinat de son ami et mentor, le président Abraham Lincoln. Après les funérailles de l’homme d’état, Joseph retourna dans sa ferme, brûla le costume de Minuteman et emporta le secret du héros familial jusque dans sa tombe.


Le Cuirassé


     Le docteur Arliss Evans était l’un des plus brillants scientifiques et ingénieurs de son temps, aussi bien qu’un grand conteur et qu’un chanteur accompli. Il aurait certainement été oublié par l’histoire s’il n’avait pas mesuré la taille inhabituelle d’un mètre vingt, ce qui empêchait d’ailleurs la société du XIXe siècle de le considérer de manière sérieuse.

     Résolu, le docteur Evans dessina et construisit un système mécanique bien plus avancé que tout ce qui était possible avec la technologie de son époque. Fatigué de créer ses miracles mécaniques dans l’ombre, le début de la Guerre de Sécession sembla être l’opportunité qu’il avait toujours attendue pour devenir célèbre. En ces temps de péril, il pensait en effet que l’Union n’aurait d’autre choix que de reconnaitre son génie et d’utiliser ses inventions pour accomplir l’un de ses grands buts : détruire le Sud et sa culture rétrograde et discriminatoire.

     Comme d’autres grands inventeurs avant lui, Evans fit la démonstration de son arme futuriste devant le président en personne. Bien qu’impressionné par cette armure d’acier à vapeur, le président Lincoln pensait aussi qu’elle n’était pas envisageable pour une production de masse. A la place, il proposa de faire du prototype et de son pilote un membre à part entière du tout nouveau Régiment Patriotique. Après quelques modifications, le docteur Evans devint lui-même le pilote de l’armure, bien qu’il maintint le mythe que l’un de ses employés nommé Kiel se trouvait à sa place.

     En tant que Cuirassé, Evans gagna enfin la puissance et la stature qu’il avait toujours voulues, compensant toutefois cela par l’indignation d’avoir à servir sous les ordres de « ce gamin idiot » de Minuteman. Malgré son air parfois hautain, le charme cultivé d’Evans fit du Cuirassé l’un des membres les plus appréciés du Régiment. Personne ne sait ce qu’il advint du docteur après la Guerre, mais des rumeurs laissèrent penser qu’il était parti vers l’ouest et que sa recherche progressa en ces lieux autant que sa mégalomanie.


L’Eclaireur


     Edward Mulroney, comme tous les Mulroney avant lui, souffrait d’une maladie héréditaire qui rendait progressivement tous ses sens hypersensibles. Bien que les hommes de science tenaient pour acquis le fait que la maladie soit naturelle, Edward demeurait convaincu que sa condition était en réalité une punition divine infligée à sa famille en raison de sa fortune construite sur l’esclavage. Ainsi, quand il en eut la possibilité, Edward quitta le manoir familial situé dans le Maine, faisant le vœu de faire pardonner les péchés de ses pères.

     Il trouva le pardon en devenant guide pour le chemin de fer clandestin, utilisant ses sens améliorés pour conduire les esclaves en fuite vers la liberté, même dans la nuit la plus noire. Edward avait toujours été un abolitionniste dans l’âme, mais entendre les histoires de leurs vies de la bouche même des esclaves le convainquit de mener à sa perte toute l’économie basée sur l’esclavage. Grâce à ses capacités et à sa résolution sans faille, il devint l’Eclaireur, une figure de légende. Lorsque la Guerre de Sécession éclata, les murmures à son sujet étaient tels qu’ils finirent par attirer l’attention du président Lincoln.

     Mulroney refusa tout d’abord de rejoindre le Régiment Patriotique, jugeant Lincoln trop modéré pour réussir à abolir l’esclavage. La Proclamation d’émancipation changea finalement son état d’esprit et en fit un membre important de l’équipe. Néanmoins, bien que le Régiment respectait la passion et le dévouement de l’Eclaireur, sa maladie rendait sa conduite erratique et sa quête sans fin de calme et d’obscurité rendait ses coéquipiers méfiants quant à son équilibre mental.

     Après la Guerre, l’Eclaireur continua le combat pour la liberté des Noirs. Il s’opposa ainsi violemment au Ku Klux Klan et à d’autres criminels de cette ère de la Reconstruction, du moins jusqu’à ce que sa condition n’empire et ne le rende prisonnier du manoir familial. En 1873, il finit par sauter du toit de la demeure en plein milieu d’une tempête du Cap Hatteras particulièrement violente, malade de corps et d’esprit, mais l’âme enfin purifiée.


Le Tireur


     A la mort de son époux lors de la Première bataille de Bull Run, Samantha Winchester sombra dans la tristesse, perdant le goût pour tout sauf pour sa soif de vengeance. Echangeant rapidement la tenue noire de la veuve pour celle bleu de l’Union, elle se déguisa en Sam Winchester et utilisa le mortel talent à tirer qu’elle avait développé en grandissant dans les terres sauvages du Minnesota afin de devenir le plus redouté tireur d’élite du Nord. Néanmoins, son envie de vengeance ne la rendait pas apte à obéir aux ordres qui interféraient avec sa guerre personnelle contre la Confédération. Ainsi, son insubordination finit par la conduire jusqu’à la cour martiale et à la fin de la carrière militaire du Tireur.

     L’Armée de l’Union enterra rapidement tous les rapports au sujet de la présence d’une tireuse d’exception dans ses rangs, mais Minuteman en entendit malgré tout parler et il recruta dès lors Samantha au sein du Régiment Patriotique. Le Tireur conserva son esprit de défiance et de vengeance, mais Minuteman découvrit aussi en elle une maîtresse du déguisement et une exécutrice capable de tirer dans le mille à plus d’un mile de distance. Plus que cela, il comprit aussi qu’elle remplirait n’importe quelle mission sans faillir aussi longtemps que cette même mission lui permettrait de mettre à mort de ses mains au moins un soldat conféré.

     Le Tireur finit par quitter l’équipe à la fin de la guerre, sans même dire au revoir à qui que ce soit. Son destin demeure inconnu, mais on raconte qu’elle serait partie vers le sud, son fusil à l’épaule…

Revenir au sommaire

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 23 Mar - 21:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu
Afficher le profil
Madame la Maire

ϟ Âge : 49
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 05/05/1968
ϟ Arrivée à Star City : 22/03/2012
ϟ Nombre de Messages : 9631
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Crédits : Renan
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Liens Rapides : Notice

Les Chevaliers Confédérés



     Bien qu’ils furent bien moins nombreux que tous les hommes extraordinaires de l’Union, les Chevaliers Confédérés gardèrent malgré tout leur nation loin de la défaite pendant au moins quatre longues années. Le courage et la ruse faisaient partie des qualités de ce groupe et elles servirent bien les Chevaliers dans leur guerre de l’ombre contre les agents de l’Union. Bien que leur cause se révéla finalement être une cause perdue, les Chevaliers prouvèrent malgré tout que la gloire, l’honneur et la valeur n’étaient pas exclusivement liés à la victoire.

Membres : Achille, Nunnehii, le Ranger, la Sirène.


Achille


     Michael était un jeune homme qui n’était sûr de rien, pas même de son nom. Ses voisins du Tennessee l’en gratifièrent sur la base de ce qu’il marmonnait quand ils le découvrirent dans les bois, nu, blessé et amnésique. Ils le conduisirent donc chez eux, le soignèrent et l’aidèrent à se construire une nouvelle vie. Ainsi, ce fut un Mike heureux et reconnaissant qui vécut avec eux de longs mois durant, jusqu’à ce que la Guerre de Sécession ne vienne se mêler au jeu. Il s’engagea dans l’armée dès que possible, prêt à combattre pour protéger sa maison et ses voisins.

     Ses amis savaient déjà que Mike était aussi fort qu’un bœuf, mais ils furent plus que surpris quand il fit tourner le cours de la Première bataille de Bull Run en faisant un bond de plus d’un quart de mile dans les rangs de l’Union. Ni les balles ni les baïonnettes ne purent percer sa peau et seule la réapparition du héros légendaire Minuteman permit à l’Armée de l’Union de s’en sortir sans finir dans la débâcle totale.

     Particulièrement modeste, Mike pensa n’avoir rien fait de spécial jusqu’à ce qu’un ordre direct du Département de la Guerre ne le persuade de quitter les rangs et de rejoindre ce qui deviendrait les Chevaliers Confédérés. Surnommé Achille en référence à l’invulnérabilité du héros Grec, les valeurs personnelles de Michael en firent un point d’ancrage pour l’équipe et son leader incontesté. Aussi puissant qu’il l’était, ses traits les plus remarquables demeuraient sa bonté innée et sa clémence, même en temps de guerre.

     Sa vertu faiblit une seule fois, lorsque le général Lee se rendit à Appomattox et que les destructions de la Marche de Sherman le poussèrent à se mettre en retrait. Michael se résolut alors à se lancer à nouveau dans les rangs de l’Union comme il l’avait fait au tout début de la guerre, mais il jura aussi qu’il en noierait les soldats dans leur propre sang. Toutefois, avant qu’il ne puisse agir ainsi, Michael disparu subitement. Quelques temps plus tard, un étrange visiteur expliqua à ses amis que Mik-El était en réalité l’un d’entre eux, perdu dans le monde extérieur, et qu’il était maintenant rentré parmi les siens, ne laissant derrière lui qu’une simple légende.


Nunnehii


     Comme de nombreux Cherokee, Yartunnah Watie tourna le dos aux anciennes traditions afin de plaire à l’homme blanc, mais ce ne fut que pour se retrouver sur la Piste des Larmes. Diminué par l’âge et un esprit brisé, il ne restait plus grand-chose en quoi il pouvait croire lorsque les nunnehii – esprits bienveillants des légendes Cherokee – lui expliquèrent les miracles qu’il était possible de réaliser grâce à la foi que l’on pouvait avoir dans les hommes bons. La force de la foi de Yartunnah était cependant au plus bas et cela demeura ainsi jusqu’à ce que son peuple ne s’allie à la toute nouvelle Confédération qui, à sa grande surprise, négocia honorablement et justement avec eux.

     Pour Yartunnah, une cause qui valait la peine de se battre était comme une rivière d’eau claire pour un homme assoiffé. Il consentit alors à utiliser les nunnehii pour la cause des Confédérés. Les esprits le conduisirent auprès d’Achille qui fut impressionné par les pouvoirs du vieil homme et bien plus encore par sa grande sagesse. Alors que la guerre commençait à durer, Achille reposa toujours davantage sur les conseils de Yartunnah, comme le firent aussi les autres Chevaliers Confédérés.

     Les esprits servirent Yartunnah avec une telle dévotion que leur nom devint sien, au moins pour la plupart de ceux qui le connaissaient. Après la guerre, il espéra utiliser les esprits pour rendre à son peuple sa foi et ses terres, mais cela n’avait pas à être. Trois jours après son retour dans les terres de la tribu, un officier de la cavalerie de l’Union tira dans le dos de Yartunnah, inquiet au sujet de ce vieux fou d’Indien prêchant dans le vent. Les nunnehii honorèrent la dernière volonté de Yartunnah et autorisèrent son esprit à se joindre à eux.


Le Ranger


     Charles Walker était un Texas Ranger comme il en existait peu, attrapant les criminels avec de nouvelles techniques de traque, comme la recherche de preuves sur les scènes de crime, et des méthodes plus traditionnelles, comme ses poings. Par une nuit noire, sa curiosité le poussa sur les traces d’une étoile brillante tombée du ciel qui se trouva être un rocher luisant. La pierre perdit sa lumière avant le matin et Charles n’y pensa plus jusqu’à ce qu’il se surprenne à réussir à détourner une tornade de sa route.

     L’homme de la loi voulut se servir de cette capacité étrange pour la bonne cause, mais il ne voulait pas non plus être pris pour un fou. Ainsi, lorsqu’il avait besoin de sa capacité surnaturelle, il mettait un masque et changeait de costume, ce qui était facilité par sa nouvelle vitesse. Il se faisait ainsi appeler, Ranger. Alors que la Guerre de Sécession était le dernier de ses soucis, son sens de la loyauté envers son Texas adoré le poussa à rejoindre les Chevaliers Confédérés. En raison de sa grande vitesse, il parvint à maintenir ses deux identités durant toute la durée de la Guerre.

     Ses aventures prirent finalement fin dans les derniers jours de la Guerre. Alors qu’il se dépêchait d’avertir les siens d’une imminente attaque de l’Union sur le carrefour de Five Forks, Charles trébucha et chuta, se brisant les deux jambes. L’attaque Nordiste qui suivit provoqua alors la chute de Richmond. Bien qu’incapable de marcher, Charles vécut malgré tout une longue et heureuse vie, élevant onze enfants à qui il contait les exploits d’un légendaire Texas Ranger qui pouvait être plus rapide que le vent.


La Sirène


     Alors qu’elle n’était encore qu’une enfant, Varina Beaulieu fut sauvée des eaux par son père, marin de son état, qui la vit dès lors comme un miraculeux don de Dieu. Varina n’apprit jamais rien de ses origines Atlantes ou de la véritable nature de ses fantastiques capacités aquatiques, mais la Guerre de Sécession combla ces vides avec de nouvelles résolutions. Déterminée à garder la marine de l’Union loin du forceur de blocus de son père, Varina mena sa propre guerre de sabotage, coulant tous les navires de l’Union qu’elle désirait. Les marins du Nord en vinrent à craindre celle qu’ils surnommaient la « Sirène du Port de Charleston » et sa réputation finit par lui permettre de rejoindre les Chevaliers Confédérés.

La Sirène se battit avec une résolution qui contredisait son âge, cela même lorsqu’un jeune marin Confédéré gagna son affection. Leur amour dura jusqu’à ce qu’il ne se noie à bord du sous-marin H. L. Hunley, en dépit de ses efforts à le sauver. Après cet événement, Varina devint plus froide et amère pour le restant de la guerre, jusqu’à ce que des nouvelles de la mort de son père dans une prison du Nord ne brisent totalement son esprit. Elle périt dans sa demeure lors de la destruction de Charleston en 1865, son cœur brisé la tuant aussi sûrement que les flammes qui l’engloutirent.

Revenir au sommaire

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 24 Mar - 13:50 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu
Afficher le profil
Madame la Maire

ϟ Âge : 49
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 05/05/1968
ϟ Arrivée à Star City : 22/03/2012
ϟ Nombre de Messages : 9631
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Crédits : Renan
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Liens Rapides : Notice

Les autres hommes extraordinaires


Black Crow


     Black Crow était un chaman de la tribu Lakota Miniconjous du peuple sioux. Modeste et calme, il fut aussi surpris que ses détracteurs de la communauté magique lorsqu’il devint le nouvel Archimage. Il combattit alors bravement le Mal, bien que souvent seul et isolé de nombreux hommes et femmes qui auraient pu être ses alliés si sa peau avait été d’une autre couleur et sa culture différente de celle des gens que l’on prenait alors pour des sauvages.

     Alors qu’il était adulte, sa maîtrise du monde spirituel et de ses mystères restèrent sans équivalent dans le monde, surtout si l’on prend en compte la manière dont ses pouvoirs ont été minimisés dans les annales de l’Ordre de la Lumière. Black Crow avait installé son sanctuaire à Magic Mesa, un lieu magique situé dans les déserts du sud-ouest des Etats-Unis. On perdit la localisation de ce lieu à la mort du chaman à Wounded Knee, mais quelques individus parviennent encore à le trouver, par simple hasard.


Le Démon de Poussière


     Alejandro Roja n’a jamais été l’homme le plus honnête. Il était un braqueur de banques, un voleur de bétail, un bagarreur et un joueur, mais il n’a jamais été un tueur. Malheureusement, certains des hommes avec qui il chevauchait l’étaient. Une nuit, ils abandonnèrent Alejandro dans le désert, le laissant pour mort. Mais ce dernier était trop têtu pour simplement rester allongé et mourir. Seul et blessé, sans eau ni nourriture, il rampa en direction d’une ombre s’élevant à l’horizon, sous le soleil brûlant, jusqu’à ce qu’il ne puisse plus aller plus loin.

     Le sang de Roja était bu par le sable sec du désert tandis que les vautours volaient en cercle au-dessus de lui. Mais lorsque l’ombre de Magic Mesa passa sur son corps sans vie, il se passa quelque chose d'inhabituel et de surprenant. Le corps et l’esprit de Roja, mêlés au sable du désert, ne firent plus qu’un avec lui. Alejandro Roja était parti, mais quelque chose de différent s’éleva à sa place. Cette nuit, les bandits qui avaient trahi et tué Roja furent pris dans une terrible tempête de sable. Leurs os blanchis furent retrouvés quelques jours plus tard dans le désert, parfaitement nettoyés. Depuis cette époque, le gardien connu sous le nom de Démon de Poussière garde le mystique nexus de Magic Mesa, le protégeant des voleurs et des brigands.


Garret Gaunt


     Garret Gaunt était l’un des plus rapides tireurs de l’Ouest et il aurait sans doute connu une fin horrible s’il n’était pas entré en possession de deux armes extraordinaires, les six-coups maudits Feu de l’Enfer et Apocalypse. Maudit à errer sur Terre, il affronta les forces obscures et démoniaques grâce à la puissance de ses colts, mettant nombre de noms de dangereux criminels à son palmarès.




Madame Colt


     Madeline Thibodeaux a grandi à la Nouvelle Orléans, fille d’un chasseur de primes à la retraite. Dès son plus jeune âge, elle avait été élevée et entrainée dans le but de prendre, un jour futur, la relève de son père. Ce dernier lui apprit donc tout ce qu’il savait, de la monte du cheval à la maîtrise parfaite des revolvers et du lasso. Quand elle put enfin le faire, Mady quitta la maison et s’élança sur les chemins poussiéreux, à la recherche de criminels en fuite ou autres bandits recherchés. Elle se fit rapidement un nom, d’autant plus qu’elle n’hésitait pas à montrer ses talents à tous au cours de ses voyages d’est en ouest. Tout le monde la connaissait et au fil du temps, sa réputation n’était plus à refaire. Madame Colt était crainte de tous.


Marshall


     Adam Mather était l’un des héros les plus connus de l’Ouest Sauvage, bien que cette réputation ne fut qu’une infime fraction de celle qu’il recevrait plus tard ou de celle qui gratifierait son fils. Son alter-ego Marshall était toutefois bien plus connu durant les deux décennies qui suivirent la Guerre de Sécession. Ressuscité par le chaman Black Crow après son meurtre, il passa de nombreuses années à combattre le Mal derrière un masque d’ivoire blanc, usant de sa ruse et de ses talents théâtraux pour convaincre ses nombreux ennemis qu’ils affrontaient un véritable fantôme. Toutefois, l’âge mit bientôt en œuvre sa propre magie et alors que le poids des années se faisait ressentir, Mather laissa tomber le masque et vécut une vie relativement normale.


Silver Sheriff


     Harris Milne était le Silver Sheriff, un homme qui jouait beaucoup sur son sens de l’humour. Il avait gagné son badge et sa mine d’argent au cours de la plus improbable partie de poker jamais jouée. Amusant les citoyens de sa ville, il troublait aussi les criminels par sa grandiose démonstration de richesse, ce qui incluait non seulement son badge d’argent mais aussi les balles du même métal qu’il utilisait dans son revolver.



Le Valet de la Mort


     Le Valet de la Mort était un meurtrier en série qui sévit dans les quartiers pauvres de Providence City en 1890. Il fut responsable de quatre morts horribles entre l’été et l’automne de cette même année. Il envoya plusieurs lettres à la presse, imitant ainsi le tueur de Londres de 1888, Jack l’Eventreur. Il est difficile de dire s’il était un imitateur ou le même tueur. Quoi qu’il en soit, le Valet stoppa ses meurtres, bien que la police ne l’ait jamais identifié. Il refit plusieurs apparitions au cours du temps, mais il est difficile d’affirmer qu’il s’agisse du même meurtrier ou si c’est plutôt l’œuvre d’un imitateur. Certains pensent qu'il serait en réalité un esprit ancien n'existant que pour provoquer la mort lors de ses rares apparitions dans le monde physique.

Revenir au sommaire

Revenir en haut Aller en bas



[Légendes] Héros et criminels - Partie 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» [Légendes] Héros et criminels - Partie 4
» [Légendes] Héros et criminels - Partie 2
» [Légendes] Héros et criminels - Partie 6
» [Légendes] Héros et criminels - Partie 5
» [Légendes] Héros et criminels - Partie 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Encyclopédie :: Encyclopédie-