AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Au clair de la lune - Page 2 Categorie_1Au clair de la lune - Page 2 Categorie_2_bisAu clair de la lune - Page 2 Categorie_3
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

Au clair de la lune

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 17 Oct 2019 - 21:41 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Sergent de l'UNISON
Sergent de l'UNISON

Lawrence Chastel
Sergent de l'UNISON

Personnage
Sergent Chastel
ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 01/08/2018
ϟ Nombre de Messages : 208
ϟ Nombre de Messages RP : 128
ϟ Célébrité : Henry Cavill
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Dégage une aura sinistre imperceptible
Nombreuses cicatrices


ϟ Pouvoirs :
- Lycanthropie
- Force primale III (40T)
- Réflexes bestiaux
- Flair aiguisé II
- Ouïe aiguisée
- Nyctalopie
- Régénération V
- Endurance bestiale III
- Abomination
- Vigueur surnaturelle
- Bête intérieure
- Sombre Course
- Bond
- Pas de loup
- Hurlement de Terreur
- Meneur de loups
- Aura du lycanthrope
ϟ Liens Rapides : Première lune
La Meute
Chasses nocturnes
Livre de la Bête
Joueur
Sergent Chastel
ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 01/08/2018
ϟ Nombre de Messages : 208
ϟ Nombre de Messages RP : 128
ϟ Célébrité : Henry Cavill
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Dégage une aura sinistre imperceptible
Nombreuses cicatrices


ϟ Pouvoirs :
- Lycanthropie
- Force primale III (40T)
- Réflexes bestiaux
- Flair aiguisé II
- Ouïe aiguisée
- Nyctalopie
- Régénération V
- Endurance bestiale III
- Abomination
- Vigueur surnaturelle
- Bête intérieure
- Sombre Course
- Bond
- Pas de loup
- Hurlement de Terreur
- Meneur de loups
- Aura du lycanthrope
ϟ Liens Rapides : Première lune
La Meute
Chasses nocturnes
Livre de la Bête
Toute la furie, toute la rage accumulée par le loup-garou se déversait à travers chacun de ses gestes. Les morsures, les coups de griffes, s’enchaînaient dans une cavalcade frénétique sans laisser le temps au Diable de Jersey de riposter. Celui-ci aurait probablement été un adversaire redoutable pour n’importe quel animal, mais ce qu’il avait face à lui tenait plus du démon. Le loup-garou avait été forgé par la cruauté et la sauvagerie des hommes, il n’avait rien de naturel et n’était que le reflet distordu du monde animal. Les quelques blessures qui avaient marqué la chair de celui-ci s’étaient déjà résorbées. Le Diable, qui était loin d’en être un, n’avait plus le choix qu’entre la mort et la survie.


Jet de dé n°1 :
Réussite : Lawrence tue le Diable.
Echec : le Diable s’enfuit.

Jet de dé n°2 si réussite au premier.
Réussite : le loup-garou se remet en chasse.
Echec : le loup-garou s’intéresse à Cassandra.

Jet de dé n°3 :
si réussite au second. Dé de rencontre naturelle.

Jet de dé n°4 : si échec au premier.
Réussite : le loup-garou rattrape sa proie.
Echec : le Diable du New Jersey lui échappe (voir dé n°2).

Jet de dé n°5 : si échec au n°2
Réussite : le loup-garou voit Cassandra comme une partie de sa meute.
Echec : le loup-garou la voit comme une proie.


Le Diable de Jersey choisit alors d’abandonner ses bois au loup-garou. Dans un sursaut, il déploya ses longues ailes et repoussa suffisamment la bête pour s’envoler au milieu des arbres. Lawrence grogna, les babines retroussées et bondit pour tenter de se saisir de sa proie. Il se réceptionna à l’un des arbres, plongeant ses griffes dans l’écorce, puis s’élança de nouveau en direction de la silhouette ailée. Ses griffes ne se refermèrent que sur le vide et il se réceptionna avec une souplesse surnaturelle sur le sol forestier.

Le loup-garou était replié sur lui-même, ses poils étaient hérissés et ses yeux luisants violaient la pénombre de la nuit. Ses crocs semblaient capter eux-mêmes un peu de la lueur de la lune. Ils étaient tachés d’ombres là où perlait encore le sang de sa proie. Sa proie… Qui lui avait échappé. Le loup-garou s’était probablement élevé au sommet de la chaîne alimentaire de ces bois, il avait fait fuir la seule créature qui aurait véritablement pu prétendre à sa place. Mais tout cela n’avait aucune importance. La Forêt de Watson appartiendrait de nouveau au Diable une fois le soleil levé. Le loup lui n’avait qu’une nuit pour faire couler le sang, pour se saisir du cœur de ses proies. Il avait échoué. Pour le moment.

Ses prunelles mordorées se posèrent sur la silhouette de la jeune femme. Sur son petit chaperon rouge. Celui qui l’avait suivi avec tant de docilité dans les ténèbres de la sylve. Celui qui l’avait rendu à la lune, qui courrait à ses côtés et qui rêvait pourtant de mourir sur ses crocs. Ce n’était pas une proie. Il se redressa, se glissa dans les ombres jusqu’à la jeune médium et huma une nouvelle fois l’arôme de sa peau entremêlé de l’odeur du sang coagulé. Non. Il voulait chasser. A nouveau. Ses oreilles se redressèrent. Quelque chose approchait. Quelque chose qui avait été attiré par son combat contre le Diable de Jersey.

Des choses avaient été attirées par son combat. Des silhouettes spectrales se dessinaient entre les arbres. Elles luisaient d’une lueur sépulcrale et flottaient quelques centimètres au-dessus du sol. Des esprits. Des fantômes. Lawrence aurait probablement été capable de leur donner leur véritable nom. Mais pour le loup-garou, elles n’étaient que des coquilles vides. Dénuées de sang et de chair. Contrairement à la femme qui se trouvait à seulement quelques centimètres de son corps. Il grogna à nouveau. Les esprits avaient pris les formes de bêtes. De proies. Peut-être voyaient-ils en Lawrence le prédateur qui les avaient dévorés. Ou ces esprits naturels ne voyaient que la corruption qu’il incarnait, cette nature distordue qui venait hanter et souiller la Forêt de Watson. Qui venait de mettre à mal leur champion naturel.

Peut-être venaient-ils simplement arracher cette mauvaise herbe. Ce brin d’enfer qui s’était insinué dans leur royaume sauvage.
 
Revenir en haut Aller en bas


The wolf that will eat the world


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 17 Oct 2019 - 21:41 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4748
ϟ Nombre de Messages RP : 4349
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4748
ϟ Nombre de Messages RP : 4349
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Lawrence Chastel' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Au clair de la lune - Page 2 Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Au clair de la lune - Page 2 Reussite

--------------------------------

#3 'Rencontre Naturelle' :
Au clair de la lune - Page 2 Entite%20magique

--------------------------------

#4 'Jugement du Hasard' :
Au clair de la lune - Page 2 Echec

--------------------------------

#5 'Jugement du Hasard' :
Au clair de la lune - Page 2 Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 20 Oct 2019 - 14:51 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Cassandra Wormwood
Indépendant Neutre

Personnage
The Omen

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 386
ϟ Nombre de Messages RP : 238
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Misha
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sans métier fixe, employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : • Lien vital V (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Oiseau de mauvais augure I (projection de visions dans l'esprit d'autrui)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie II (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives, lecture des moments marquants d'une personne décédée via les ossements)
• Lien miroir II
• Marcheuse de mondes I (passage dans le plan astral)
• Lignée démoniaque, Porteuse de doutes
• Héritière de Cassandre (don de prophétie)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Errances
Mémoires
Joueur
The Omen

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 386
ϟ Nombre de Messages RP : 238
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Misha
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sans métier fixe, employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : • Lien vital V (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Oiseau de mauvais augure I (projection de visions dans l'esprit d'autrui)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie II (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives, lecture des moments marquants d'une personne décédée via les ossements)
• Lien miroir II
• Marcheuse de mondes I (passage dans le plan astral)
• Lignée démoniaque, Porteuse de doutes
• Héritière de Cassandre (don de prophétie)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Errances
Mémoires
C’était tout juste si Cassandra ne fredonnait pas une mélodie connue d’elle seule. Le spectacle qu’elle avait sous les yeux, aussi empreint de sauvagerie soit-il, avait à ses yeux des allures de ballet. Elégante et intemporelle expression d’une rage accumulée au fil des années, libérée de la pointe de griffes acérées ou de la morsure frénétique de crocs démesurés. Là où les uns auraient vu des monstres tentant de s’écharper, les autres des animaux sans cervelle, peut-être, la médium se sentait comme le discret témoin du retour à la vie du loup-garou. Trop longtemps on avait empêché cette créature d’exprimer ce qu’elle était. Plus qu’une bête, elle était un amalgame entre le règne animal et l’humanité dans toute sa laideur.

Du monde sauvage, le Loup avait pris les attributs, le goût de la chasse, entre autres choses. De l’homme était venu le reste. Il était responsable de cet éclat mauvais dans ses yeux mordorés, de ses rêves de mort, de ravages. Lorsque la créature soupirait après des bains de sang dénués de nécessité, c’était en vérité la cruauté de l’humain qui s’exprimait. Des milliers de défaut qui avaient fait et défait les disputes et les guerres, ces conflits dont les origines finissaient par s’estomper devant la soif de revanche. Cassandra regardait un loup-garou, et elle voyait cette part d’Enfer que tout un chacun portait en soi. Certains savaient la contenir ou n’en avaient hérité qu’une portion si infime qu’ils parvenaient à l’éviter toute leur vie durant. D’autres s’y complaisaient sans en entrevoir les conséquences. Le Loup, lui, n’avait pas à y songer : c’était lui, au moins en partie. Simple et beau, si l’on voulait l’avis de la médium.

Pourtant, alors que le Diable, pauvre créature malmenée par un prédateur trop puissant pour lui, s’envolait tant bien que mal, le Chaperon Rouge s’était redressé et regardait d’autres choses. Silencieuse, ses cheveux en partie blanchis apparaissant de part et d’autre de son capuchon, elle toisait des esprits bien mal avisés. Derrière elle, son monstre se réceptionnait avec une souplesse surnaturelle, mais Cassandra ne dévia pas le regard. Pas même quand il vint humer son odeur.

Qu’étaient-ils vraiment ? Les protecteurs de la sylve ou les simples incarnations de toutes ces bêtes tombées face à plus puissant qu’eux ? C’était des proies, mais animées de quelque chose qui les dépassait. La médium ne pouvait savoir s’il s’agissait là de la soif de revanche ou d’une envie inextinguible de chasser ce qui pervertissait les bois de sa simple présence, de ses hurlements et de son attrait pour le sang.

Assez, souffla-t-elle doucement.

    Lancer de dés #1
    Réussite : ils écoutent Cassandra.
    Echec : ils n'ont pas l'air ravi.

    Lancer de dés #2 (si échec au #1)
    Réussite : elle les retient au moins un temps.
    Echec : Ils s'en prennent à eux. Enfin, surtout Lawrence.


Pour des esprits humains, la parole de Cassandra, aussi frêle soit-elle, avait force de loi. Pour ces êtres-là, elle n'était qu'une demande murmurée. S'ils interrompirent leur avancée silencieuse, elle sentait leur volonté s'opposer à la sienne presque physiquement. La sensation était à la limite entre la gêne et la douleur, mais la petite médium s'en serait voulu de ne pas au moins gagner un peu de temps à son Loup. Alors elle puisait dans sa résilience incomparable comme d'un mur infranchissable, comme d'une arme à destination de ceux qui menaçaient son Loup.

Elle tourna ses yeux vers celui-ci. C’était un de ces moments où la demoiselle paraissait presque sans âge, habitée par une conscience qui la dépassait et prenait le pas sur son lien avec les Enfers autant que sur son humanité. Songeuse, elle observa la créature en silence un bref instant, mais elle manquerait bientôt à ses devoirs.

Ils viennent pour toi, mon Loup. Comprends-tu ?

Elle n’était pas sûre qu’il reste assez de l’homme dans la bête, sous la lueur blafarde de la lune. Mais il ne pourrait pas se défendre de cette menace là avec ses crocs ou ses griffes. Il n’y avait nul sang à faire couler, nulle chair à déchirer.

Et eux ne craindront pas ta fureur. C’est celle d’un mortel, celle de la chair contre ce qui n’est qu’esprit. Tu dois combattre avec des armes semblables ou fuir. Puisque la forêt t’oppose l’esprit de ses proies, donne lui donc l’essence vengeresse de prédateurs pour adversaires.

Cassandra soupira. Elle ne savait pas elle-même ce qu’elle disait mais espérait soulever chez lui quelque chose. Il était hors de question de le voir mis à mal par la sylve contrariée.

Hurle ta rage, Loup. Hurle ta rage et convoques en l’incarnation.

L'effort devint impossible à maintenir. Les esprits furieux reprirent leur avancée sous le regard désormais courroucé de la demoiselle.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 20 Oct 2019 - 14:51 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4748
ϟ Nombre de Messages RP : 4349
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4748
ϟ Nombre de Messages RP : 4349
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Cassandra Wormwood' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Au clair de la lune - Page 2 Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Au clair de la lune - Page 2 Reussite
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 27 Oct 2019 - 17:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Sergent de l'UNISON
Sergent de l'UNISON

Lawrence Chastel
Sergent de l'UNISON

Personnage
Sergent Chastel
ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 01/08/2018
ϟ Nombre de Messages : 208
ϟ Nombre de Messages RP : 128
ϟ Célébrité : Henry Cavill
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Dégage une aura sinistre imperceptible
Nombreuses cicatrices


ϟ Pouvoirs :
- Lycanthropie
- Force primale III (40T)
- Réflexes bestiaux
- Flair aiguisé II
- Ouïe aiguisée
- Nyctalopie
- Régénération V
- Endurance bestiale III
- Abomination
- Vigueur surnaturelle
- Bête intérieure
- Sombre Course
- Bond
- Pas de loup
- Hurlement de Terreur
- Meneur de loups
- Aura du lycanthrope
ϟ Liens Rapides : Première lune
La Meute
Chasses nocturnes
Livre de la Bête
Joueur
Sergent Chastel
ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 01/08/2018
ϟ Nombre de Messages : 208
ϟ Nombre de Messages RP : 128
ϟ Célébrité : Henry Cavill
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Dégage une aura sinistre imperceptible
Nombreuses cicatrices


ϟ Pouvoirs :
- Lycanthropie
- Force primale III (40T)
- Réflexes bestiaux
- Flair aiguisé II
- Ouïe aiguisée
- Nyctalopie
- Régénération V
- Endurance bestiale III
- Abomination
- Vigueur surnaturelle
- Bête intérieure
- Sombre Course
- Bond
- Pas de loup
- Hurlement de Terreur
- Meneur de loups
- Aura du lycanthrope
ϟ Liens Rapides : Première lune
La Meute
Chasses nocturnes
Livre de la Bête
Les esprits faisaient naître la confusion dans l’esprit du loup. Celui-ci était une version pervertie de l’animal qu’il incarnait. Il était plus monstre qu’animal et ses appétits se tournaient irrémédiablement vers la chair humaine. Mais ses instincts reconnaissaient ces créatures comme des proies. Pourtant, elle n’en avait pas l’odeur.

Il ne sentait pas la chaleur de leurs corps, il ne pouvait sentir l’arôme de leur sang qui aurait dû se trouver sous leur peau. Ces choses étaient déjà mortes. C’était la seule raison pour laquelle elles pouvaient faire face au loup-garou sans le fuir. C’était la seule raison pour laquelle il ne pouvait les dévorer, pour laquelle il ne pouvait les tuer à nouveau. Alors que le loup-garou comprenait à quel point la situation lui était défavorable, ses poils s’étaient hérissés et un grondement sourd monta de sa gorge.

Il dévisageait ses adversaires, toutes griffes dehors, ses babines retroussées. Il les tuerait. Il les dévorerait. Esprits ou non. Il n’y avait rien qui ne pouvait mourir sous ses crocs. Son regard fut attiré par celui de Cassandra. Son petit chaperon rouge était toujours là. Empli de sang, de chair et de plaisirs macabres. Il lui aurait suffit de tendre sa griffe pour se saisir d’elle et lui infliger tous les sévices que lui inspirait son cœur de monstre. Mais il ne pouvait se substituer à la menace, s’arracher à la contemplation des esprits sylvestres. Ils étaient là pour le détruire.

Quelque chose s’éveilla toutefois aux paroles de la jeune femme. Quelque chose d’autre que la faim, la soif de sang et les pulsions bestiales qui animaient le chaos qui lui servait d’esprit. Quelque chose de plus ancien. Un lien, intangible, dont il n’avait jamais imaginé l’existence. Pourtant elles avaient essayé, ces sorcières qui l’avaient élevé. Elles avaient essayé de lui faire comprendre qu’il était plus que le simple descendant du Diable. Il avait un père aussi, même s’il avait désespérément cherché à en oublier l’existence. Il avait des ancêtres. Des ancêtres qui comme lui avaient vécus avec une âme divisée. Avec une bête qui sommeillait dans un corps d’homme. Il les imaginait maintenant, comme si Cassandra les avait rappelés à lui. L’essence vengeresse des prédateurs.

Il avait besoin d’une meute qui pouvait s’affranchir de la mort.

Le hurlement du loup s’éleva dans les cieux. Il glissa dans les feuilles des arbres, dans l’humus noir et riche. Il fit trembler jusqu’aux vers, jusqu’aux feuilles mortes. Le hurlement s’éleva au-delà de ce monde, au-delà du monde des vivants. Et ils répondirent à son appel. Les anciens prédateurs, les loups qui avaient marché dans sa chair avant lui. Ils apparurent à travers l’air glacé, d’abord des silhouettes indistinctes. Leurs ossements éthérés brillaient d’une lueur sépulcrale. Leurs crânes de loups aux orbites vides étaient parfois couverts des échos d’un visage humains. Ils étaient les esprits de la chasse, les esprits de la mort et ils venaient joindre leur rage à celle de leur descendant.

Puis dans un concert de hurlements, ils se précipitèrent sur les esprits sylvestres. L’instinct de survie pourchassa ceux-ci jusque dans leur existence spectrale et ils s’en allèrent avant de mourir à nouveau sous la morsure de crocs fantômes. Le regard mordoré du loup-garou suivit un instant les silhouettes lumineuses qui se lançaient dans un ballet macabre au milieu des troncs noirs. Puis il regarda Cassandra, qui se trouvait auprès de lui.

Il pouvait toujours sentir l’appel du sang. Mais son petit chaperon rouge n’était pas une proie. Elle était de sa meute. Elle l’avait aidé à appeler ses ancêtres. Elle méritait de participer à cette chasse sauvage. Le loup-garou la saisit d’une griffe pour la poser sur son dos. Ses proies avaient été plus que décevantes en cette soirée. Mais peut-être que la jeune fille serait capable de le guider vers des victimes plus appétissantes.

A la suite des loups fantômes, Lawrence s’élança avec Cassandra sur le dos. Le sang n’avait pas encore fini d’abreuver la terre humide de la Forêt de Watson.

HRP:
 
 
Revenir en haut Aller en bas


The wolf that will eat the world


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 1 Nov 2019 - 21:34 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Cassandra Wormwood
Indépendant Neutre

Personnage
The Omen

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 386
ϟ Nombre de Messages RP : 238
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Misha
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sans métier fixe, employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : • Lien vital V (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Oiseau de mauvais augure I (projection de visions dans l'esprit d'autrui)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie II (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives, lecture des moments marquants d'une personne décédée via les ossements)
• Lien miroir II
• Marcheuse de mondes I (passage dans le plan astral)
• Lignée démoniaque, Porteuse de doutes
• Héritière de Cassandre (don de prophétie)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Errances
Mémoires
Joueur
The Omen

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 386
ϟ Nombre de Messages RP : 238
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Misha
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sans métier fixe, employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : • Lien vital V (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Oiseau de mauvais augure I (projection de visions dans l'esprit d'autrui)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie II (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives, lecture des moments marquants d'une personne décédée via les ossements)
• Lien miroir II
• Marcheuse de mondes I (passage dans le plan astral)
• Lignée démoniaque, Porteuse de doutes
• Héritière de Cassandre (don de prophétie)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Errances
Mémoires
Comme il était étrange de voir le Loup s’énerver en vain. Pour cette fois, c’était lui qui avait tout à apprendre de sa frêle compagne. Là où il n’aurait opposé que des crocs bien inutiles, Cassandra souleva des mots qui un à un vinrent éveiller quelque chose d’autre. Comme elle se taisait, la médium avait l’intime conviction qu’elle n’avait parlé que sous l’impulsion d’un savoir ancien qui la dépassait. Etaient-ce les ancêtres de Lawrence qui avaient pris possession d’elle à son insu ? Ou, peut-être, son héritage qui s’éveillait un peu plus à chaque instant qui passait depuis qu’elle en avait pris pleinement conscience ?

Toujours était-il qu’inconsciente du dilemme de la bête, la demoiselle tentait tant bien que mal d’en retenir les ennemis. L’effort se faisait conséquent lorsqu’un hurlement retentit. Un violent frisson secoua Cassie. C’était comme si la voix du loup avait agité la part d’elle qui lui permettait de voir tout un monde invisible. Qui lui avait alloué le droit d’y errer. Ses yeux bleus n’exprimèrent nulle surprise lorsque d’autres créatures apparurent autour d’elle. Seul son sourire presque intimidé montra qu’elle savait ce qu’il se passait.

La meute spectrale s’élança à l’assaut des esprits des bois. Ceux qui s’étaient cru capables d’obtenir vengeance, ceux qui avaient imaginé pouvoir chasser le prédateur de la sylve furent soudain de retour à leur condition de proies. Cassie, qui avait tendu la main vers l’une des bêtes fantômes, la laissa retomber avec un discret soupir. L’adorable petit chaperon rouge s’était tant perdue dans le spectacle que la surprise la saisit lorsque le loup-garou l’attrapa.

Juchée sur son dos, elle éclata de rire lorsqu’il s’élança. Un rire qui était doux, une musique à peine esquissée. Elle ferma les yeux un bref instant. Mourir ne lui paraissait plus si attrayant, ce soir. La bête aurait d’autres occasions pour la dévorer, car elle voulait voir ce qui serait pour cette nuit au moins.

Dé de rencontre


Au départ, leur course les entraîna sur la piste de la meute fantôme. Le Petit Chaperon Rouge et son Loup, transformée en monture pour l'occasion, s'élancèrent à l'assaut du bois, en conquérants sauvages et déterminés. Très vite, toutefois, la petite médium fut distraite. Les arcanes du futur l'enlevèrent un bref instant. Elle énonça quelques mots à haute voix, qu'elle oublia aussitôt. Mais ceux ci ne racontaient que la mort, les morts à venir. Le sang et la panique parasiteraient la sylve une fois de plus.

Lorsqu'elle revint à elle, Cassandra désigna une direction qui paraissait aléatoire au Loup.

- Par ici, Sire Loup, dit-elle d'une voix douce.

Au loin, on discernait à peine la lueur d'un feu de camp. Mais ils le rejoignirent en bien peu de temps. Si peu de temps que la troupe de scouts qui l'entourait n'eurent guère le temps de remarquer que les bruits de la forêt s'étaient tus. A l'approche du groupe, Cassie se laissa glisser au sol, atterrissant souplement et en silence sur ses jambes frêles. Puis elle glissa à l'oreille de la bête :

- Voilà pour toi. Reprends ce qui t'appartient de droit.

Sa main, posée sur l'épaule de la bête, glissa pour venir reposer le long de son corps. Ses yeux de glace ne voyaient pas d'enfants. Juste des morts en sursis, qui viendraient grossir les rangs des disparus de Watson, hommes ou bêtes. Sauf à voir un miracle en action. De façon passagère, très passagère, Cassandra hésita. A tenter de reporter l'attention de la créature sur elle. A tenter d'épargner à Lawrence un réveil difficile, trop difficile. Sa propre mort n'aurait aucune conséquence. Pas de parents pour la pleurer. Rien de définitif. Elle pourrait le cajoler et lui soutenir que rien de tout cela n'était grave. Ce n'était pas la conscience de Cassie qui la rattrapait, bien au contraire. Juste l'affection qu'elle avait pour son oncle.

Mais il avait fauté. Il avait voulu faire du mal à Evelyn Wormwood, à la fille du Diable. Et ce genre d'erreur devait être punie. Si en plus, elle permettait à la bête de s'abandonner à sa véritable nature...

- Ainsi soit-il.

Ils étaient cinq, tous dans leur uniforme. Cinq innocents, dont l'aura avait encore la pureté de l'enfance, sauf pour l'un d'entre eux. Cinq qui se retournèrent d'un bloc lorsque la voix de Cassandra retentit dans le silence. Elle leur offrit un sourire d'excuse et soupira. Pauvres chers petits.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 1 Nov 2019 - 21:34 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4748
ϟ Nombre de Messages RP : 4349
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4748
ϟ Nombre de Messages RP : 4349
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Cassandra Wormwood' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Rencontre Naturelle' :
Au clair de la lune - Page 2 Scout
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 2 Nov 2019 - 16:41 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Sergent de l'UNISON
Sergent de l'UNISON

Lawrence Chastel
Sergent de l'UNISON

Personnage
Sergent Chastel
ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 01/08/2018
ϟ Nombre de Messages : 208
ϟ Nombre de Messages RP : 128
ϟ Célébrité : Henry Cavill
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Dégage une aura sinistre imperceptible
Nombreuses cicatrices


ϟ Pouvoirs :
- Lycanthropie
- Force primale III (40T)
- Réflexes bestiaux
- Flair aiguisé II
- Ouïe aiguisée
- Nyctalopie
- Régénération V
- Endurance bestiale III
- Abomination
- Vigueur surnaturelle
- Bête intérieure
- Sombre Course
- Bond
- Pas de loup
- Hurlement de Terreur
- Meneur de loups
- Aura du lycanthrope
ϟ Liens Rapides : Première lune
La Meute
Chasses nocturnes
Livre de la Bête
Joueur
Sergent Chastel
ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 01/08/2018
ϟ Nombre de Messages : 208
ϟ Nombre de Messages RP : 128
ϟ Célébrité : Henry Cavill
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Dégage une aura sinistre imperceptible
Nombreuses cicatrices


ϟ Pouvoirs :
- Lycanthropie
- Force primale III (40T)
- Réflexes bestiaux
- Flair aiguisé II
- Ouïe aiguisée
- Nyctalopie
- Régénération V
- Endurance bestiale III
- Abomination
- Vigueur surnaturelle
- Bête intérieure
- Sombre Course
- Bond
- Pas de loup
- Hurlement de Terreur
- Meneur de loups
- Aura du lycanthrope
ϟ Liens Rapides : Première lune
La Meute
Chasses nocturnes
Livre de la Bête
La meute courrait à travers les bois, sous les rayons aimants de la lune. A sa tête se trouvait le loup-garou, son brave petit chaperon rouge juché sur son dos, agrippé à sa crinière noire. Les esprits de proies avaient retrouvé leur place dans ce système alimentaire fantomatique. Ils avaient fuis, puis étaient morts à nouveau sous les crocs des loups fantômes conjurés… Ces loups aux visages humains, à l’âme noire et qui amenaient avec eux les échos de chasses passés.

De chasses, ou de massacre.

Car le loup-garou était une créature impie. Sa faim ne pouvait jamais être rassasiée et il ne chassait pas pour sa survie. Il chassait par plaisir, pour satisfaire ses pulsions macabres. Des pulsions qui résonnaient avec celle qui se trouvait sur son dos. Celle qui s’était offerte à lui tant de fois et qui maintenant, guidait cette chasse sauvage. Il lui fallait une proie. Une proie qui n’avait pas été comme lui créée par la magie et la sorcellerie. Il lui fallait autre chose que des diables et des fantômes. Il lui fallait autre chose que des sorcières et des démons. Le loup-garou n’avait jamais été créé pour chasser ces créatures là. Il était cauchemar incarné. Ses crocs étaient faits pour offrir des baisers délétères à la chair humaine.

Comme le petit chaperon rouge avait innocemment mené le loup jusqu’à sa mère-grand, ce petit chaperon rouge là guida son loup jusqu’à une nouvelle proie. Mais il n’y avait aucune innocence dans ses intentions. Il n’y avait qu’une exaltation ténébreuse. Celle qui les habitait tous deux, qui habitait toute leur meute. Car ils étaient la mort incarnée cette nuit. Ils étaient le monstre dans chaque histoire de feu de camp. Comme allaient le découvrir ces pauvres enfants.

Le loup-garou avait senti l’odeur du feu, puis celle de la chair peu de temps après que Cassandra ne l’ait guidé dans leur direction. Il se tenait maintenant tapis dans l’ombre. Ses yeux brillaient d’une lueur malsaine, hantée par les prémices d’un banquet de sang et de viscères. Ses griffes étaient plongées dans l’humus riche. C’était comme si elles avaient leur vie propre et que le loup-garou cherchait rien qu’un instant, à calmer leurs ardeurs prédatoires. A les soustraire aux effluves de chair et de sang. Il y avait aussi ce chant, ce doux chant. Celui de la lune, qui la caressait timidement de ses rayons, qui dansait dans son cœur au rythme des battements de cœur de ses proies. Il en avait oublié Cassandra une nouvelle fois. A cet instant, il n’y avait plus que la lune, le loup et ses proies.

Il surgit de l’ombre, ses babines retroussées sur une balafre brillante. Qui se teinta de sang. Les nuques se brisèrent sous ses mâchoires. Les chairs s’ouvrirent sous ses griffes. Les hurlements de terreur retentirent un instant. Ils moururent presqu’aussitôt. Comme s’ils avaient été emprisonnés par l’écorce noire des arbres avoisinants. Ces témoins silencieux qui tendaient leurs racines à travers les ténèbres souterraines, pour tenter de se nourrir à leur tour d’un peu du sang qui coulait. L’un des scouts tenta de ramper pour échapper au monstre. Une patte puissante le cloua au sol. Son agonie fut savourée, puis ce fut au tour de ses chairs. Seulement quelques minutes s’étaient passées. Le feu brûlait de sa lueur vacillante, projetant des ombres, illuminant par moments les tâches de sang sur le pelage noir de la bête. Celle-ci se retourna vers les ténèbres de la forêt, ses yeux plongèrent dans ceux de Cassandra.

Il n’y avait aucune once de remords, aucune once de peine dans ce regard. Il n’y avait de la satisfaction mêlée de sauvagerie. La faim couvait encore, toujours. Mais pour la première fois depuis sa naissance, le loup-garou avait goûté au festin qui lui revenait de droit. Il saisit l’une des dépouilles dans sa gueule et la lança en direction de son petit chaperon rouge. Elle faisait partie de sa meute, elle avait chassé avec lui. Elle avait le droit à sa livre de chair. Le loup-garou s’approcha de l’une des autres dépouilles. L’adulte. Celui qui avait été censé protéger ces enfants. Il ne restait plus rien de son visage. Il ne restait plus grand-chose de son corps. Le museau de la bête s’enfonça dans sa cage thoracique à la recherche du seul morceau de choix, du seul morceau qui comptait. Son cœur.

Comme il était bon de le sentir entre ses crocs.
 
Revenir en haut Aller en bas


The wolf that will eat the world


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 2 Nov 2019 - 23:33 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Cassandra Wormwood
Indépendant Neutre

Personnage
The Omen

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 386
ϟ Nombre de Messages RP : 238
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Misha
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sans métier fixe, employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : • Lien vital V (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Oiseau de mauvais augure I (projection de visions dans l'esprit d'autrui)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie II (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives, lecture des moments marquants d'une personne décédée via les ossements)
• Lien miroir II
• Marcheuse de mondes I (passage dans le plan astral)
• Lignée démoniaque, Porteuse de doutes
• Héritière de Cassandre (don de prophétie)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Errances
Mémoires
Joueur
The Omen

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 386
ϟ Nombre de Messages RP : 238
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Misha
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sans métier fixe, employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : • Lien vital V (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Oiseau de mauvais augure I (projection de visions dans l'esprit d'autrui)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie II (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives, lecture des moments marquants d'une personne décédée via les ossements)
• Lien miroir II
• Marcheuse de mondes I (passage dans le plan astral)
• Lignée démoniaque, Porteuse de doutes
• Héritière de Cassandre (don de prophétie)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Errances
Mémoires
Là où d’autres auraient pleurer pour ces âmes perdues, fui le massacre et l’écoeurante odeur de sang et de mort, là où les uns auraient détourné les yeux, les autres prétendu ne pas voir, pas une seule fois la médium ne s’autorisa à s’y laisser aller. Le Loup était devenu héraut de la Faucheuse l’espace d’un frêle instant et pour rien au monde elle n’aurait laissé son regard s’égarer. Elle se devait d’en être le témoin silencieux et exalté. Il y avait de la beauté dans la monstruosité de la bête, une étincelle macabre qu’elle était la seule à voir.

Les mains jointes devant elle, elle s’immergea dans les cris de terreur, dans le son de voix enfantines qui s’éteignaient une à une, comme on aurait soufflé autant de bougies. Cassandra, impassible prophétesse, assista à une fin qu’elle avait provoquée à la force de sa volonté et de sa patience pourtant si rare. Lorsque des yeux suppliants happèrent ses prunelles bleus, elle ne leur opposa qu’une mine compatissante. Oh, elle savait ce qu’étaient la peur et le désespoir. Elle les goûtait dans les airs et les liait amoureusement à ses souvenirs les plus obscurs, leur trouvait un écho dans sa mémoire distordue par les sévices.

Tandis que ces âmes s’éteignaient dans un dernier sursaut de douleur, une agonie aussi épouvantable que brève, la frêle demoiselle leur rendait hommage dans le secret de ses pensées. Ils serviraient un dessein plus grand, plus grandiose. Ils rendaient à un prédateur en cage sa liberté. Ils baptisaient la Bête, enfin, de l’éclat de carmin qui lui seyait si bien. Le seul pour lequel il avait été créé.

Lorsque Lawrence, ou ce qu’il en restait, se tourna vers elle, elle sourit tendrement devant le spectacle de ses prunelles, reflet d’une sauvagerie qui marquerait le monde de son empreinte sanglante si on la laissait faire. Cassandra inclina doucement la tête, observatrice attentive. Que voulait-il à présent, son Loup au pelage rougi, son monstre aux dents teintées, son chef de meute ? La demoiselle tressaillit à peine lorsqu’il lui adressa l’un des reliefs de sa chasse, la dépouille meurtrie d’un des plus sages. Il n’y avait plus de halo coloré autour de lui, plus rien qui n’agitait sa poitrine d’un souffle. Elle s’agenouilla à ses côtés et observa ses yeux vides. Si Cassie supposait que la bête s’attendait à la voir se repaître de son cadeau comme elle l’aurait fait, elle n’en avait pas l’envie.

Pas vraiment. Mais elle laissa errer sa main dans les plaies dans un silence contemplatif, les relevant pour en contempler la nouvelle teinte. Le sang était encore tiède lorsqu’elle leva ses doigts jusqu’à ses lèvres pour les colorer à leur tour de rouge, si beau rouge, avant de glisser sa langue sur le liquide au goût de fer. Au goût de peur. Elle étreignit le corps brisé d’un enfant et déposa un baiser plein de réconfort sur sa joue, se crispant à peine lorsque la douleur de sa fin se répercuta dans ses propres os, quand une vision criante de réaliste la saisit et la renvoya quelques minutes plus tôt, quand sa terreur inommable devint la sienne, l’espace d’un instant.

- Là, là, souffla-t-elle d’une voix étranglée. La mort guérit tous les maux.

Une affirmation qu’elle offrait à l’âme de l’enfant, devant elle. Il contemplait son corps dans un silence choqué. Puis la médium qui lui parlait. Avant de revenir encore aux déchirures. Il esquissa un mouvement pour fuir, mais elle ordonna d’un ton posé :

- Reste.

Peut-être que sa grand-mère en aurait l’utilité. Peut-être pas. Elle s’en moquait, elle ne voulait juste pas qu’il parte. Ses doigts se détendirent, laissant choir le cadavre sur le sol. Son chien infernal s’occuperait de faire le ménage derrière la bête, de détruire les preuves pour Lawrence. Menu cadeau qu’elle faisait à l’homme. Peut-être croirait-il avoir rêvé la Lune et la chasse sauvage. Peut-être n’en aurait-il eu aucun souvenir quoi qu’il en soit.

Cassandra fit consciencieusement disparaître le sang de sa main, adossée à un tronc d’arbre, image même de la patience. Son petit gardien fantôme était éploré et elle le laissait se lamenter sans s’en émouvoir, ignorant son effroi devant le spectacle du Loup en train de se repaître de ses amis. Elle inspira profondément, songeuse. La petite-fille d’Evelyn, à présent, se sentait un peu perdue. Avait-elle accompli sa tâche ? Aurait-elle dû laisser là le Loup, s’effacer doucement ? Que voudrait-il faire ensuite ? Quelle heure était-il seulement ? Il lui semblait qu’un instant à peine s’était passé depuis qu’elle avait ouvert cette cage sinistre sur l’air frais de la sylve. Ou bien était-ce une éternité ? Elle rit doucement. Qui s’en souciait ? La nuit leur appartenait. A elle, aux esprits des loups, et surtout, surtout, à Lui. Elle était leur royaume pour encore quelques minutes, quelques heures. Et c’était bien suffisant.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 3 Nov 2019 - 14:34 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Sergent de l'UNISON
Sergent de l'UNISON

Lawrence Chastel
Sergent de l'UNISON

Personnage
Sergent Chastel
ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 01/08/2018
ϟ Nombre de Messages : 208
ϟ Nombre de Messages RP : 128
ϟ Célébrité : Henry Cavill
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Dégage une aura sinistre imperceptible
Nombreuses cicatrices


ϟ Pouvoirs :
- Lycanthropie
- Force primale III (40T)
- Réflexes bestiaux
- Flair aiguisé II
- Ouïe aiguisée
- Nyctalopie
- Régénération V
- Endurance bestiale III
- Abomination
- Vigueur surnaturelle
- Bête intérieure
- Sombre Course
- Bond
- Pas de loup
- Hurlement de Terreur
- Meneur de loups
- Aura du lycanthrope
ϟ Liens Rapides : Première lune
La Meute
Chasses nocturnes
Livre de la Bête
Joueur
Sergent Chastel
ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 01/08/2018
ϟ Nombre de Messages : 208
ϟ Nombre de Messages RP : 128
ϟ Célébrité : Henry Cavill
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Dégage une aura sinistre imperceptible
Nombreuses cicatrices


ϟ Pouvoirs :
- Lycanthropie
- Force primale III (40T)
- Réflexes bestiaux
- Flair aiguisé II
- Ouïe aiguisée
- Nyctalopie
- Régénération V
- Endurance bestiale III
- Abomination
- Vigueur surnaturelle
- Bête intérieure
- Sombre Course
- Bond
- Pas de loup
- Hurlement de Terreur
- Meneur de loups
- Aura du lycanthrope
ϟ Liens Rapides : Première lune
La Meute
Chasses nocturnes
Livre de la Bête
La bête alla de cadavre en cadavre pour retirer à chacun son cœur. C’était là l’essence de leurs vies, de leurs existences, de leur humanité. Ce que le loup-garou se devait de consumer, de détruire. Il ne pourrait jamais se défaire de sa part humaine, de cet homme qui cherchait à l’enchaîner à chaque instant de son existence, qui l’enfermait dans une cage lorsque la lune l’appelait. Jamais il ne pourrait le détruire, mais alors qu’il engloutissait les cœurs de ces hommes, il pouvait s’imaginer qu’il le faisait, qu’il était enfin libre. Que la bête avait gagné une bonne fois pour toute et qu’il pourrait rester dans ces bois pour l’éternité.

Son petit chaperon rouge n’avait pas touché à sa part du festin. Pas d’une façon dont le loup-garou pouvait percevoir toutefois. Il s’approcha de la dépouille et l’amena à lui. Il avait faim, si faim. Trop pour laisser quelque chose être gâché. Les charognards viendraient bien rapidement. Dès qu’il serait parti probablement. Il y aurait des bêtes sauvages principalement. Des insectes aussi et peut-être même d’autres créatures impies. Est-ce que le Diable de Jersey viendrait se saisir d’un peu de chair fraîche pour panser ses blessures ? Peut-être n’était-il plus que cela, un charognard de plus dans le sillage de la bête noire.

Celle-ci leva les yeux sur Cassandra après avoir englouti le dernier cœur à sa disposition. La lune venait le bercer de son champ et pour la première fois depuis qu’elle avait pris part à l’existence torturée de Lawrence Chastel, la bête touchait de la pointe de sa griffe la sérénité. Elle avait fait ce pourquoi elle avait été créée. Elle avait amené la mort, la désolation et la terreur à l’humanité. Elle avait festoyé sous les rayons aimants de la souveraine de son âme. Elle avait découvert une meute immémoriale qui l’avait attendue des décennies durant.

Le loup-garou se releva sur ses pattes arrière, il dressa la tête et poussa un long hurlement. Celui-ci résonna contre les troncs des arbres. Au loin, le gibier, les oiseaux, tous s’éloignèrent, animés d’une terreur instinctive et ô combien justifiée. La nuit était bien avancée. Il ne leur restait que peu de temps avant le levé du soleil, avant que l’humanité ne reprenne son ascendance fragile sur les instincts du loup. Il lui restait un peu de temps. Un peu de temps pour courir. Pour courir avec elle aussi. Une fois de plus il se saisit de son petit chaperon rouge, de la prêtresse sauvage du dieu-loup qu’il était cette nuit et il s’élança dans l’obscurité.

Des bêtes moururent sous ses crocs. Aucune n’avait la délectation de la chair de l’homme. Mais cela n’avait aucune importance. Le loup se contentait de savourer sa liberté, de savourer la nuit, les rayons de la lune, la présence chaude sur son dos. De déchaîner toutes ses ténèbres sur la forêt de Watson, avant que la tyrannie du soleil ne reprenne sa place.

Les premiers rayons de l’aube amenèrent leur lot de hurlement. Les griffes débarrassèrent le corps de l’homme de sa fourrure avant de disparaître à leur tour. Les crocs tombèrent pour laisser place à des dents. Les ossements se tordirent à nouveau, les muscles se reformèrent et les tendons se déchirèrent et se tissèrent sous d’autres formes… Jusqu’à ce qu’au milieu des feuilles mortes et de l’herbe humide, couvert de boue et de sang, ne se trouve plus qu’un homme à l’esprit de bête et non plus le contraire. Lawrence haletait. La douleur était terrible. Comme à chaque fois. Mais il savait que quelque chose était différent.

Il n’était pas dans sa cage. L’odeur du sang venait envahir ses narines. Il avait été libre cette nuit. Pour la première fois depuis plus de vingt ans. Pour la première fois depuis son treizième anniversaire peut-être. Il ferma les yeux un instant. La lumière lui faisait mal. Il n’était pas surpris. Même si la bête avait été aux commandes, il savait… Une part de lui tout du moins. Une part de lui savait qu’il avait couru dans les bois. Une part de lui savait ce qu’il avait fait. Les images de corps meurtris s’imposèrent à son esprit.

Ses mains se plongèrent dans la terre, il serra les dents.

Il avait tué. Il avait goûté la chair humaine. Ce qu’il s’était juré de ne jamais faire.

Et il avait aimé ça.
 
Revenir en haut Aller en bas


The wolf that will eat the world


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 3 Nov 2019 - 19:12 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Cassandra Wormwood
Indépendant Neutre

Personnage
The Omen

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 386
ϟ Nombre de Messages RP : 238
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Misha
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sans métier fixe, employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : • Lien vital V (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Oiseau de mauvais augure I (projection de visions dans l'esprit d'autrui)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie II (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives, lecture des moments marquants d'une personne décédée via les ossements)
• Lien miroir II
• Marcheuse de mondes I (passage dans le plan astral)
• Lignée démoniaque, Porteuse de doutes
• Héritière de Cassandre (don de prophétie)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Errances
Mémoires
Joueur
The Omen

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 386
ϟ Nombre de Messages RP : 238
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Misha
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sans métier fixe, employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : • Lien vital V (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Oiseau de mauvais augure I (projection de visions dans l'esprit d'autrui)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie II (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives, lecture des moments marquants d'une personne décédée via les ossements)
• Lien miroir II
• Marcheuse de mondes I (passage dans le plan astral)
• Lignée démoniaque, Porteuse de doutes
• Héritière de Cassandre (don de prophétie)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Errances
Mémoires
Le hurlement résonna jusque dans ses os. Même l’enfant, derrière elle, eut un mouvement de recul. Sans doute aurait-il fui si les ordres de Cassandra n’avaient pas été là pour le retenir à ses côtés. La médium elle-même senti un frisson la secouer de la tête aux pieds. Une réaction instinctive qui la fit doucement rire. Comme si le Loup était la pire chose qu’elle ait jamais côtoyée. Avant même de savoir qui elle était vraiment, la petite-fille d’Evelyn avait fait ses armes auprès de ce que l’Enfer avait de plus terrible. Et elle imaginait avoir encore bien plus horrible encore à découvrir.

Elle ne savait pas ce qu’il voudrait faire ensuite, mais ne fut qu’à moitié surprise lorsque la créature l’attrapa de nouveau et fila entre les arbres, ombre néfaste qui étendait son emprise sur la forêt de Watson. La plupart du temps, elle n’était qu’un fardeau bien léger contre son dos, mais elle déposa pied à terre plus d’une fois pour s’élancer à sa suite. Les minutes lui parurent s’étirer de délectable façon, comme si cette orgie de sang ne devait jamais prendre fin, mais finalement, le soleil reprit ses droits et chassa l’obscurité.

Cassie s’éloigna tandis que le Loup abandonnait sa place. Sifflant doucement, elle appela Ptit Chou. Il y avait fort à faire pour protéger Lawrence.

- Trouve tous les restes de cette nuit et fais les disparaître, s’il te plaît. Brûle-les s’il le faut, mais pas une goutte de sang ne doit subsister qui pourrait mener les hommes à notre Loup. Tu ferais ça pour moi, Ptit Chou ?

Le chien infernal avait à peine entendu la voix de sa maîtresse s’éteindre que, déjà, il s’éloignait, invisible aux yeux des autres. Souriante et étrangement détendue, Cassandra fit volte-face. Elle rejoignit celui qui n’était plus rien qu’humain d’apparence. Défait. Trahir ses principes était douloureux en soi. Les trahir en appréciant chaque instant de sa chute… C’était terrifiant. Lawrence flirtait avec le bord du précipice depuis si longtemps… Et Evelyn et sa descendance l’avait poussée d’une touche légère au fin fond de cet abysse.

- Je tiens toujours mes promesses, souffla-t-elle dans la lumière naissante, à deux pas derrière le prédateur.

Droite dans sa robe rouge, elle avait encore un peu de sang au coin des lèvres, et celui qui avait séché dans son cou. Son Chaperon avait glissé en arrière, dévoilant ses traits doux marqués par une pleine et entière satisfaction. Elle avait voulu sévir. Et la médium s’était exécutée. Elle avait contenté le Loup, celui qui méritait sa liberté, et châtié l’homme, le traître. L’assassin manqué d’une femme adulée.Son aura partagée entre deux mondes, déchirée par deux morceaux d’âme en perpétuelle opposition, avait pris une teinte plus sombre. Il avait chassé le sang et la chair d’innocents. Cela se payait d’une façon ou d’une autre. A titre personnel, Cassandra trouvait que cela lui seyait bien mieux. Les choses devenaient telles qu’elles devaient être.

- Nul ne saurait échapper à sa nature pour toujours, mon Loup.

Une affirmation qu’elle prononça d’une voix douce, aux accents plein d’une chaleur sincère. La demoiselle aimerait le réconforter, mais savait que ce n’était guère possible. Pas pour le moment. Elle hésita un bref instant avant de s’approcher prudemment. Sa main froide effleura l’épaule de Lawrence.

- Je suis simplement désolée que ce soit si… Difficile.

Et elle l’était vraiment. La jeune femme aurait aimé qu’il puisse se laisser aller sans regarder vers le passé une seule seconde. Mais elle était passée par ce moment où l’on s’accroche à ce que l’on a été par peur de ce que l’on pourrait devenir.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 9 Nov 2019 - 21:33 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Sergent de l'UNISON
Sergent de l'UNISON

Lawrence Chastel
Sergent de l'UNISON

Personnage
Sergent Chastel
ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 01/08/2018
ϟ Nombre de Messages : 208
ϟ Nombre de Messages RP : 128
ϟ Célébrité : Henry Cavill
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Dégage une aura sinistre imperceptible
Nombreuses cicatrices


ϟ Pouvoirs :
- Lycanthropie
- Force primale III (40T)
- Réflexes bestiaux
- Flair aiguisé II
- Ouïe aiguisée
- Nyctalopie
- Régénération V
- Endurance bestiale III
- Abomination
- Vigueur surnaturelle
- Bête intérieure
- Sombre Course
- Bond
- Pas de loup
- Hurlement de Terreur
- Meneur de loups
- Aura du lycanthrope
ϟ Liens Rapides : Première lune
La Meute
Chasses nocturnes
Livre de la Bête
Joueur
Sergent Chastel
ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 01/08/2018
ϟ Nombre de Messages : 208
ϟ Nombre de Messages RP : 128
ϟ Célébrité : Henry Cavill
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Dégage une aura sinistre imperceptible
Nombreuses cicatrices


ϟ Pouvoirs :
- Lycanthropie
- Force primale III (40T)
- Réflexes bestiaux
- Flair aiguisé II
- Ouïe aiguisée
- Nyctalopie
- Régénération V
- Endurance bestiale III
- Abomination
- Vigueur surnaturelle
- Bête intérieure
- Sombre Course
- Bond
- Pas de loup
- Hurlement de Terreur
- Meneur de loups
- Aura du lycanthrope
ϟ Liens Rapides : Première lune
La Meute
Chasses nocturnes
Livre de la Bête
Les souvenirs de Lawrence luttaient les uns avec les autres. Ils s’affrontaient tels des bêtes enragées et il ne gardait avec lui que les relents de sensations passagères. Il se souvenait de la faim, qui le taraudait toujours et qui sous le toucher de la pleine lune, s’était faite plus impérieuse que jamais. Il se souvenait du frisson de la chasse aussi. Il se souvenait de ses propres hurlements. Du son de battements de cœurs. Il se souvenait de cris de terreurs et du goût du sang dans sa bouche. Il se souvenait de pulsions, de désirs, qui l’avaient guidé au milieu des bois. Il en ressentait encore les échos.

Il se souvenait de Cassandra. Il se souvenait des mots qu’ils avaient échangés avant sa transformation. Ce qu’elle avait de la balle en argent. Ce qu’elle avait dit. Ce qu’elle avait voulu lui faire ressentir. Il se souvenait qu’elle avait été à ses côtés toute la nuit, sans qu’il ne parvienne à se souvenir vraiment de ce qu’il avait fait. De ce qu’ils avaient fait. Les souvenirs de leur nuit passés ensemble, plusieurs mois plutôt, quand il l’avait prise sous sa forme de bête. Quand il n’avait été guère plus que cela, un animal, lui revinrent à l’esprit. Non. Cela avait été différent cette fois-ci. Sans qu’il ne sache exactement comment.

Lawrence ferma les yeux. Il tenta d’appeler à lui les souvenirs de la nuit passée. Il les toucha du bout des doigts. Mais ils lui échappèrent. Comme s’ils ne lui appartenaient pas. Comme s’ils n’étaient qu’au loup et à lui seul. Son corps se mit alors à hurler. Tous ses nerfs, tous ses membres. Une fatigue terrible s’abattit sur ses épaules. Il n’avait qu’une envie… S’allonger dans l’herbe humide. Laisser le sommeil, le froid et peut-être même la mort le délester de toutes se sensations, toutes les conséquences de ses actions. Il avait fait ce qu’il avait toujours voulu éviter cette nuit. Ce qu’il s’était juré de ne jamais accomplir, le pilier de son existence. Ce goût qu’il avait dans la bouche, était celui de la chair humaine.

Il n’avait pas le droit de se reposer. Il n’avait pas le droit de mourir non plus. Il se redressa, lentement. Son corps nu était couvert de sueur, de boue et de sang. Une lueur sauvage couvait dans son regard. Une lueur de haine. Mais il était impossible de savoir contre qui celle-ci serait dirigée. Contre lui-même, contre sa génitrice, contre Cassandra ? La jeune femme s’était approchée de lui, elle lui avait parlé, elle l’avait même touché. Il était resté silencieux, même si les mots de la jeune femme avaient fouaillé dans son esprit comme autant de vers dans de la chair putréfiée.

Il avait toujours su qu’il finirait par échouer. Qu’il finirait par perdre son combat contre la bête. Jamais il n'avait pensé que cela se déroulerait ainsi. Ses attaches avec l’humanité avaient été coupées, les unes après les autres. Evelyn lui avait révélé qu’Elizabeth était une sorcière. Il avait pensé qu’elle avait été son ancre avec son humanité. Alors que depuis le début, il n’avait été que le jouet d’une enfant capricieuse. Puis il y avait Christina. Christina qui était une enfant adorable. Facétieuse, curieuse et gentille. Un enfant qui n’avait rien hérité de son père maudit. Qui n’avait pas hérité de son humeur glaçante, qui n’avait pas hérité de la folie dans son regard, qui n’avait pas hérité du sang du Diable ou de la malédiction des Chastel. Car elle n’était rien de lui. Rien du tout.

Aussi il était là. Au milieu des bois. Le goût du sang dans la bouche. Face à ce petit chaperon rouge qui s’était jeté à ses pieds, ou presque, dès qu’elle l’avait rencontré. Ce petit morceau de femme qui adulait les ténèbres, qui vénérait l’Antéchrist. Celle qui avait ouvert sa cage et qui avait détruit son existence. Qui avait détruit tout ce qu’il avait construit au cours de ces vingt dernières années, quand il avait décidé de laisser les sorcières d’Essex derrière lui. Il imagina un instant ce qu’il serait devenu, s’il était resté là bas, s’il avait accepté de mener le sabbat. Il aurait probablement une meute. Plusieurs enfants, plusieurs femmes. Il ne serait pas seul, comme il l’était à cet instant. Ses mains seraient couvertes du sang des innocents.

« Tout ça pour ça… » Lâcha-t-il dans un murmure.

Il eut un léger rire. Il tourna le dos à Cassandra, observa la forêt qui l’entourait. La forêt désertée de ses animaux. Dont il avait affronté et vaincu les champions cette nuit. Il le savait.

« TOUT CA POUR CA ! » Hurla-t-il au loin.

Tant d’années de souffrance. Tant d’années à lutter contre lui-même, contre la moitié de son essence. Tout ça pour une femme qui lui mentait, pour une fille qui n’était pas la sienne. Tout cela pour ne pas avoir de sang sur les mains. Tout ça pour se retrouver nu, dans les bois, l’estomac rempli de la chair des innocents. Un frisson fébrile grimpa le long de son échine.

« Es-tu satisfaite Cassandra ? Est-ce que tu as vu cette nuit t’a rempli de joie ? Est-ce que le monstre que tu as libéré était à la hauteur de tes attentes ? » Il rit de nouveau. « Toutes ces années. Tout ce poison que je me suis injecté dans les veines, ces chaînes et ces barreaux d’argent dont je me suis entouré. Tous ces moments de solitude et de haine. » Il ferma les yeux un instant. « Le soleil qui me brûle les yeux. Je préfère la lune. » Souffla-t-il.

Etait-ce sa raison qui glissait en dehors de lui à cet instant ? Il n’en avait aucune idée. Les souvenirs bataillaient toujours dans son esprit. Fantasmes et pulsions dansaient la main dans la main. Il avait rencontré un diable cette nuit, il en était certain. Mais c’était arrivé avec Naïma. Pas avec Cassandra… Non. C’était bien Cassandra. C’était elle qui était devenue le réceptacle de ses désirs. Il posa ses doigts sur le menton de la jeune femme, amenant son pouce sur ses lèvres. Il l’observait avec attention. Comme s’il la découvrait pour la première fois.

« Tu sens bon, petit chaperon rouge. Tu sens presque comme elle… La mère des monstres. Mais c’est un peu ce que tu as été ce soir je suppose. Tu n’as pas été Cassandre. Mais Pandore. Ah. J’espère que tu es heureuse. J’espère que tu es prête pour ce que tu as libéré. »

Il rit de nouveau. Cela retentissait comme un rugissement. Il n’y avait rien de drôle.

« Il n’y a pas d’espoir au fond de cette petite boîte là. » Dit-il en plaçant sa main sur son propre cœur. Celui-ci lui donnait l’impression qu’il allait exploser. Bondir en dehors de sa poitrine. Se voir pousser des crocs et arracher la gorge de la jeune femme. « Il n’y a que la sauvagerie. »

Il déchira sa robe, massa son corps contre le sien. Si frêle. Si fragile. Pourtant elle avait mené la chasse cette nuit. Il amena son visage de ses cheveux et inspira.

« Tu sens le souffre petit chaperon rouge. » Souffla-t-il à son oreille. « Toi et ma mère… Vous avez tout détruit. Tout ce que j’avais construit. Vous avez tout pris. Mais ce n’est pas grave. Ce n’étaient que des mensonges. J’en ai juste assez. Assez de donner. Assez de me retenir. Vous avez gagné. Je vais prendre maintenant. »

Il plaça ses mains de part et d’autre de la tête de la jeune femme. Même avec ses muscles qui hurlaient de douleur, même dans son état de faiblesse, il savait qu’il aurait pu serrer, jusqu’à ce que ce beau visage de poupée ne se fende. Il aurait pu en laper le sang.

« Et je me fiche de ce que vous, ou tous les autres, acceptez ou non de donner. Félicitation Cassandra. Je suis le monstre dont tu rêvais. »
 
Revenir en haut Aller en bas


The wolf that will eat the world


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 10 Nov 2019 - 16:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Cassandra Wormwood
Indépendant Neutre

Personnage
The Omen

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 386
ϟ Nombre de Messages RP : 238
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Misha
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sans métier fixe, employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : • Lien vital V (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Oiseau de mauvais augure I (projection de visions dans l'esprit d'autrui)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie II (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives, lecture des moments marquants d'une personne décédée via les ossements)
• Lien miroir II
• Marcheuse de mondes I (passage dans le plan astral)
• Lignée démoniaque, Porteuse de doutes
• Héritière de Cassandre (don de prophétie)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Errances
Mémoires
Joueur
The Omen

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 386
ϟ Nombre de Messages RP : 238
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Misha
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sans métier fixe, employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : • Lien vital V (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Oiseau de mauvais augure I (projection de visions dans l'esprit d'autrui)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie II (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives, lecture des moments marquants d'une personne décédée via les ossements)
• Lien miroir II
• Marcheuse de mondes I (passage dans le plan astral)
• Lignée démoniaque, Porteuse de doutes
• Héritière de Cassandre (don de prophétie)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Errances
Mémoires
Le combat intérieur de Lawrence lui attirait un regard attentif de la part de la médium. Celle-ci avait laissé retomber sa main et se contentait d’attendre patiemment. Elle avait l’impression de côtoyer un étranger. Ou bien un membre lointain de sa famille. Peut-être le Loup était-il, finalement, un peu des deux à la fois. Elle le suivit des yeux comme il se redressait doucement et esquissa un pas en arrière. Non pas qu’elle ait peur. Cassandra ne connaissait la peur que de façon très sporadique. Ses cauchemars n’étaient plus hantés que par une sainte terreur de l’abandon. Autant dire qu’un monstre de plus ou de moins ne la faisait guère tressaillir.

Tous ces efforts avaient mené à cet instant. Tout ça, pour ça, réalisa-t-elle un peu tristement en son for intérieur, alors que l’homme tournait le dos au petit chaperon rouge, pour hurler sa souffrance, sa rage, sa désillusion cinglante. Il était malheureux de voir une créature comme lui aux prises avec des sentiments si humains. Il se débattait avec ce qu’il avait voulu être et ce qu’il était et serait vraiment. Ah, cruel destin pour Lawrence Chastel que celui-ci. Mais il devait choir au plus bas avant de pouvoir renaître des cendres d’un passé révolu. En bien ou en mal.

La demoiselle, qui avait baissé le regard vers le sol machinalement, perdue dans ses pensées tortueuses, le releva lorsqu’il l'interpella. Un bref instant, elle hésita à répondre. Mais elle n’avait rien d’une menteuse, en plus de n’avoir aucun intérêt à dissimuler la vérité.

« Oui, je suis satisfaite, Lawrence. Oui, j’ai ressenti une joie toute particulière à le savoir libre, enfin. Après toutes ces années où tu l’as muselé, empoisonné, emprisonné. Toutes ces années où tu l’as haï, où tu as haï une part de toi-même. Comme si tu pouvais la garder à distance pour toujours… Mensonges que cela. »

Il s’était menti comme on lui avait menti. Au moins aux yeux de la petite médium. Pour elle, son compagnon avait refusé de regarder la réalité en face. Mais elle ne lui en voulait pas. Longtemps, elle avait prétendu se sentir plus à l’aise en pleine lumière, elle aussi. Longtemps, elle avait combattu ce qu’elle avait sous son crâne, ce qui sommeillait dans son sang, plutôt que d’accepter sa différence. Son destin. Quand les ombres, câlines et aimantes, n’attendaient que sa reddition pour apaiser son esprit blessé. Il ne tenait qu’à Lawrence d’accepter que la Lune était la maîtresse qui régnait sur son âme.

Cassandra ne bougea pas d’un pouce lorsqu’il revint à elle. Ni même lorsqu’il glissa ses doigts sur son visage. Aux yeux du loup-garou répondirent les prunelles bleutées de la médium. Cette fois, nul sourire ne vint soulever la commissure de ses lèvres. Elle attendait. Son coeur se serra tandis qu’il comparait son odeur à celle d’Evelyn. L’enfant des Enfers n’avait pas envie d’ouvrir cette boîte là aujourd’hui, d’avouer son ascendance, celle qu’il devinait depuis leur première rencontre, sans doute. Attendre était plus sûr.

Elle était prête à tout accepter venant de lui. S’il voulait sévir, il pourrait le faire. S’il voulait se consoler dans ses bras elle les lui tendrait sans y penser à deux fois.

« L’espoir est là pour te détruire. Mieux vaut le détruire avant. »

Les mots lui étaient revenus des tréfonds de sa mémoire. Ceux qu’elle s’était adressée à elle-même alors qu’elle subissait une lente convalescence, après avoir perdu toute sa famille et connu la véritable souffrance pour la première fois. L’espoir était une illusion, une blague hasardeuse à laquelle chacun aurait dû se cramponner pour survivre. Elle s’y refusait catégoriquement. La sauvagerie n’était pas une menteuse, elle. Lorsqu’elle dictait à un Loup de déchirer du tissu, il n’y avait rien de plus simple. C’était très bien ainsi, songea-t-elle alors qu’il se coulait contre elle, inspirait l’odeur de ses cheveux.

« Alors qu’attends-tu, mon Loup ? Prends. C’est ton droit par ta naissance. »

Sans doute était-ce pour cela qu’elle n’osa guère bouger. Le monstre dont elle avait rêvé était diablement sérieux, cette fois ci.

« Félicitations à toi. Tu es enfin libre, souffla-t-elle tout bas, en sachant pertinemment qu’il en saisirait les moindres nuances. »

Cassandra aurait pu en rire. Mais elle était parfaitement sincère.
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Au clair de la lune
 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2Revenir en haut 
Au clair de la lune - Page 2 Categorie_6Au clair de la lune - Page 2 Categorie_8


Au clair de la lune - Page 2 Categorie_1Au clair de la lune - Page 2 Categorie_2_bisAu clair de la lune - Page 2 Categorie_3
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] La Septième compagnie au clair de lune [DVDRiP]
» Ballade au clair de lune (PV Malak)
» [UPTOBOX] L'éclair noir [DVDRiP]
» Fleur de Lune ♥
» « Et je le voyais assis dans la lune pêchant des étoiles... » {ft. Wyatt ♥}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au clair de la lune - Page 2 Categorie_6Au clair de la lune - Page 2 Categorie_8
Sauter vers: