AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Qui a raté ses adieux ne peut attendre grand-chose de ses retrouvailles Categorie_1Qui a raté ses adieux ne peut attendre grand-chose de ses retrouvailles Categorie_2_bisQui a raté ses adieux ne peut attendre grand-chose de ses retrouvailles Categorie_3
 

Qui a raté ses adieux ne peut attendre grand-chose de ses retrouvailles

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 6 Sep 2019 - 10:57 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

Jay Lane
Super-Vilain Indépendant

Personnage
Jötunn

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 03/09/2019
ϟ Nombre de Messages : 46
ϟ Nombre de Messages RP : 15
ϟ Célébrité : Norman Reedus
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 41 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chef des Ymir
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Environ 1m85, 90 kilos. Cheveux châtains mal coiffés, yeux bleus. Quelques cicatrices et tatouages. Porte des vêtements usés.
ϟ Pouvoirs : - Insensibilité
- Force accrue (960 T)
- Résistance améliorée (960 T)
- Résistance aux drogues/poisons
- Endurance améliorée
- Régénération améliorée
- Vague d'adrénaline
- Détection du danger
- Survie
- Blocage des influences
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Jötunn

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 03/09/2019
ϟ Nombre de Messages : 46
ϟ Nombre de Messages RP : 15
ϟ Célébrité : Norman Reedus
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 41 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chef des Ymir
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Environ 1m85, 90 kilos. Cheveux châtains mal coiffés, yeux bleus. Quelques cicatrices et tatouages. Porte des vêtements usés.
ϟ Pouvoirs : - Insensibilité
- Force accrue (960 T)
- Résistance améliorée (960 T)
- Résistance aux drogues/poisons
- Endurance améliorée
- Régénération améliorée
- Vague d'adrénaline
- Détection du danger
- Survie
- Blocage des influences
ϟ Liens Rapides :
Depuis le décès de Charlie, ses relations avec Andrea n'avaient pas été en s'améliorant, bien au contraire. Après l'avoir menacée à plusieurs reprises et lui avoir menti comme un arracheur de dents en prétextant qu'il ne comptait pas se venger, Jay ne lui avait même pas été redevable lorsqu'elle s'était portée garante pour lui permettre de rester en liberté. Au final, Andrea s'était comportée comme un ange de patience et n'avait récolté que mépris et indifférence de la part de son « protégé ». C'était donc assez logique qu'elle puisse avoir perdu patience et ne se soit pas sentie coupable à l'idée de refiler le bébé à un autre agent de l'UNISON, qui lui s'était montré beaucoup moins patient que sa comparse. Bien sûr, Jay savait que ce n'était pas la lassitude ou la contrariété qui avait fait qu'Andrea l'avait lâché comme une vieille chaussette ! L'un de ses collègues avait parlé « d'histoires de famille » et de trucs au moins aussi chiants. Peut-être qu'il en avait dit davantage, mais l'esprit du Texan avait rapidement lâché prise pour aller se réfugier dans des pensées plus intéressantes... comme la perspective de lui faire ravaler son sourire digne d'une publicité pour dentifrice.

Il avait toutefois eu le temps de penser à tout cela lorsqu'il s'était fait arrêter, pour de bon cette fois-ci, avant d'être collé au trou. Bien sûr, Jay aurait largement pu s'évader, il ne pensait pas qu'une prison soit capable de le retenir à Star City. Certes, il y avait le sérum que l'UNISON avait utilisé sur lui pour neutraliser momentanément ses pouvoirs, mais il savait qu'à forte dose, le truc risquait de devenir dangereux. Donc à moins de vouloir prendre le risque de le retrouver le ventre à l'air comme un poisson mort, ils avaient dû compter sur sa bonne volonté. Et aussi étonnant que cela puisse être, Jay en avait ! Il ne s'était pas battu – pas trop du moins – n'avait pas causé beaucoup de problèmes et encore mieux, n'avait pas cherché à s'évader. En fait, sans l'invasion du Terminus, il serait sans doute resté là-bas jusqu'à la fin de sa peine. Il devait bien être l'un des rares types de la ville à avoir tiré quelque chose de bon de tout ce bordel !

Quoi qu'il en soit, Jay avait fini par apprendre qu'il devait sa libération anticipée à Andrea, laquelle était revenue de son long voyage en solitaire. Ou pas, pour ce qu'il en savait.... Quelques jours après qu'il soit sagement rentré chez lui, au sein de la famille Lane toujours aussi déprimante, Jay avait reçu un coup de téléphone d'Andrea qui voulait s'assurer que tout allait bien. Après avoir répondu par des borborygmes, des grognements et des monosyllabes, le quadragénaire avait finalement accepté de la voir le lendemain, dans un coin neutre de préférence. Il avait proposé le terrain vague à côté de la décharge de Lincoln et elle avait accepté.

C'était pour cette raison qu'il avait emprunté le pick-up de Seth afin de se rendre sur place. Il arriva bien évidemment avec un peu de retard, on ne se refaisait pas, distinguant déjà la silhouette de la jeune femme. Ou d'un type qu'il ne connaissait pas. Il ne voyait pas franchement la différence entre les deux, non parce qu'Andrea ressemblait à un mec, mais simplement parce que son esprit censurait aimablement cette partie-là.

Se garant à une petite distance d'elle, Jay quitta le véhicule avant de se diriger vers la silhouette, glissant en même temps ses mains dans les poches de sa veste légère. Il n'avait jamais été frileux, mais c'était toujours mieux d'avoir un endroit où fourrer plein d'objets divers et une veste restait la meilleure solution pour ça. En arrivant à proximité de la personne, Jay constata que c'était bien Andrea et il stoppa à bonne distance, environ cinq ou six mètres, comme si un champ de force l'empêchait d'approcher davantage. Puis il s'adressa à elle sans ambages.

« J'pensais qu'tu serais pas là. » Le ton n'était ni aimable, ni agressif. Juste... neutre, ce qui était un exploit pour quelqu'un comme lui. « Tu sais, qu'tu t'serais de nouveau tirée pour tes histoires. »

Il haussa les épaules, comme pour signifier que ça n'avait aucune importance. Bon. L'entrée en matière laissait sans doute à désirer : il aurait certainement pu débuter par autre chose qu'une volée de reproches à peine voilés, mais c'était comme ça. On ne se changeait pas. Soupirant profondément comme s'il en avait déjà ras-le-bol de se retrouver ici, le quadragénaire reprit.

« Pourquoi t'voulais qu'on s'voit ? Tu t'sentais coupable d'pas avoir été là ou une connerie du genre ? Ou alors j'te dois un truc parce qu't'as joué les sauveuses pour moi ? »

Un léger haussement de sourcils plus tard, Jay détournait déjà le regard pour observer les environs histoire de voir si elle n'avait pas changé d'avis et rameuté ses collègues de l'UNISON pour venir lui faire sa fête. Même si ce n'était pas de ses habitudes, elle commençait à devenir vieille, la ménopause n'était plus loin et les sautes d'humeur qui allaient avec, non ?
 
Revenir en haut Aller en bas


A venir

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 6 Sep 2019 - 13:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Sergent de l'UNISON
Sergent de l'UNISON

Andrea Parker
Sergent de l'UNISON

Personnage
Sergent Parker

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 120
ϟ Nombre de Messages RP : 49
ϟ Célébrité : Lauren Cohan
ϟ Crédits : Shiya
ϟ Doublons : Natalia Greene, Gabrielle Tessier, Solveig Mortensen
ϟ Âge du Personnage : 37 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'escouade Silver du peloton d’intervention de l’UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Ni musculeuse, ni trop mince, ni trop épaisse, elle a un physique dans la moyenne. Pourtant, Andrea est une femme qui transpire la force. Ses cheveux châtains encadre un visage expressif et harmonieux aux yeux particulièrement saisissants ; Leur couleur de jade ne cache rien de sa perspicacité, ni de son intégrité.
ϟ Pouvoirs : Andrea est une Ultime, une humaine améliorée qui manipule des forces dérivées des énergies cosmiques. La listes de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

Statut RP : fermé (2/2)
Joueur
Sergent Parker

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 120
ϟ Nombre de Messages RP : 49
ϟ Célébrité : Lauren Cohan
ϟ Crédits : Shiya
ϟ Doublons : Natalia Greene, Gabrielle Tessier, Solveig Mortensen
ϟ Âge du Personnage : 37 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'escouade Silver du peloton d’intervention de l’UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Ni musculeuse, ni trop mince, ni trop épaisse, elle a un physique dans la moyenne. Pourtant, Andrea est une femme qui transpire la force. Ses cheveux châtains encadre un visage expressif et harmonieux aux yeux particulièrement saisissants ; Leur couleur de jade ne cache rien de sa perspicacité, ni de son intégrité.
ϟ Pouvoirs : Andrea est une Ultime, une humaine améliorée qui manipule des forces dérivées des énergies cosmiques. La listes de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

Statut RP : fermé (2/2)
L’histoire qui liait Andrea a la famille Lane de remontait à des années en arrière. Une époque où Andrea avait encore sa famille auprès d’elle, ses amis, Adriel, évidemment. Une époque où elle n’avait pas encore levé le voile sur son ascendance, où avait encore de l’espoir, de l’idéalisme. Le temps où elle n’avait pas encore croisé la route de Vladislas, aussi. Se remémorer ces souvenirs lui laissait un coup amer en bouche. Elle aurait pu ressortir les vieilles photos du lycée, constater ; Charlie était morte, elle avait été assassiné froidement sur le perron du Brett Building. Adriel était parti, elle ne savait où, elle ne savait pourquoi. Le restant des Lane avait pris un chemin qui les avait définitivement amenés hors des sentiers battus, une sortie de route à laquelle nul n’avait pu rien faire. Son père n’était plus. Sa mère était retournée en Hyperborée, loin, inatteignable. Finalement, ne restait que Jay. Il n’y avait que lui qui la rattachait à son passé, à ces souvenirs en demi-teinte, et que lui qu’elle n’avait pas vraiment perdu. Finalement, des hauts et des bas, il y en avait dans toutes les relations, non ? Le fait que celle qui l’unissait au Texan était faite de plus de bas que de hauts n’était dû qu’au fait qu’il avait un caractère de cochon et la rancune tenace. Et qu’ils avaient un passif.

Mais au fond, depuis presque vingt ans, elle n’avait pas tant changé que ça, cette relation.

Était-ce pour cela qu’elle l’avait protégé tout ce temps, souvent contre sa volonté ? Certainement. Bien sûr, il y avait aussi le facteur Charlie. Andrea se sentait redevable de son amie, elle sentait que prendre soin de son frère était une manière de lui rendre hommage à elle. De son vivant, malgré ses relations tendues avec sa famille, l’avocate aurait tout fait pour les pousser dans la bonne voie et de toute la fratrie Lane, Andrea savait que le meilleur d’entre tous c’était Jay. C’était un rustre, misogyne, xénophobe et bien d’autres choses. Mais il n’avait pas mauvais fond, il n’était pas mal intentionné. Il avait eu une vie de merde, une éducation limitée, des fréquentations de merde, des choix de vie pas extraordinaires et avait peu à peu sombré dans la délinquance... Mais jamais jusqu’au point de non-retour, celui qui faisait qu’il s’en était pris gratuitement à des innocents, ou qu’il avait fait du mal par plaisir. C’était aussi pour ça qu’elle lui avait tendu la main. Pour lui éviter ça.

Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il n’avait pas franchement été réceptif à ses attentions. Si elle en avait quelque chose à faire ? Pas le moins du monde. Elle n’était pas là pour qu’il se sente redevable d’elle, elle savait qu’il n’y avait aucune possibilité que ça arrive un jour. Et ce n’était sûrement même pas une question de fierté ! Mais ça lui allait, dans le fond, puisqu’elle n’attendait rien de lui non plus. Au moins leur relation était-elle saine de ce point de vue, ce qui était assez original quand on savait tout ce par quoi ils étaient passés. Finalement, quand on mettait tout cela bout à bout, Andrea ne savait pas bien pourquoi elle avait fini par le recontacter. Techniquement parlant, et jusqu’à un nouveau dérapage de la part du Texan, son travail avec Jay était terminé ; Il avait quitté le Cartel Rouge, servi son temps en prison, il n’y avait plus de charges retenues contre lui et il était libre d’aller et venir comme il voulait. Pourtant, malgré tout ça et le fait qu’elle aurait pu se tenir éloignée de lui, elle avait décroché le téléphone et composé son numéro.

Une partie d’elle lui chuchotait que c’était une belle connerie, étant donné sa situation précaire.

Et c’était probablement vrai. Mais finalement, est-ce qu’elle n’avait pas besoin de ça ? D’autre chose. D’un petit retour en arrière, d’un peu de normalité. Une normalité tout à elle, probablement délirante d’un point de vue extérieur, mais une normalité quand même. Elle n’en savait rien. L’Ultime enfonça à plusieurs reprises le bout de sa chaussure dans le sable du terrain vague, délogeant un caillou. Le crissement des pneus du pick-up l’avertit de l’arrivée de Jay et un coup d’œil lui suffit à constater qu’il était seul. C’est en remarquant cela qu’elle constata qu’elle en avait douté. Les retrouvailles se présentaient plutôt bien.

« Bonjour à toi aussi, répondit-elle du tac-au-tac. Il était égal à lui-même. Mes... Histoires, c’est fini, j’suis revenue en ville depuis un moment. Elle marqua une pause. J’voulais juste te voir en fait, m’assurer que t’allais bien et parler un peu avec toi. Mais t’es pas obligé hein, tu me dois rien. »

Elle eut un sourire. Indescriptible. Au final, elle accepterait qu’il fasse demi-tour et s’en aille. Après tout, il était vivant, visiblement pas blessé et en bonne santé. Elle avait besoin d’en savoir plus ? Esquivant son regard, Andrea recommença à jouer avec le caillou dans le sable.
 
Revenir en haut Aller en bas



We are bits of energy floating about in various guises
(c)ambrose

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 6 Sep 2019 - 14:03 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

Jay Lane
Super-Vilain Indépendant

Personnage
Jötunn

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 03/09/2019
ϟ Nombre de Messages : 46
ϟ Nombre de Messages RP : 15
ϟ Célébrité : Norman Reedus
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 41 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chef des Ymir
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Environ 1m85, 90 kilos. Cheveux châtains mal coiffés, yeux bleus. Quelques cicatrices et tatouages. Porte des vêtements usés.
ϟ Pouvoirs : - Insensibilité
- Force accrue (960 T)
- Résistance améliorée (960 T)
- Résistance aux drogues/poisons
- Endurance améliorée
- Régénération améliorée
- Vague d'adrénaline
- Détection du danger
- Survie
- Blocage des influences
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Jötunn

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 03/09/2019
ϟ Nombre de Messages : 46
ϟ Nombre de Messages RP : 15
ϟ Célébrité : Norman Reedus
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 41 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chef des Ymir
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Environ 1m85, 90 kilos. Cheveux châtains mal coiffés, yeux bleus. Quelques cicatrices et tatouages. Porte des vêtements usés.
ϟ Pouvoirs : - Insensibilité
- Force accrue (960 T)
- Résistance améliorée (960 T)
- Résistance aux drogues/poisons
- Endurance améliorée
- Régénération améliorée
- Vague d'adrénaline
- Détection du danger
- Survie
- Blocage des influences
ϟ Liens Rapides :
Andrea n'avait pas l'air contrariée par son retour ou par ses manières, mais cela n'avait pas grand-chose d'étonnant au final. Elle ressemblait beaucoup à Charlie. Pas physiquement bien sûr, elles étaient aussi différentes que la nuit et le jour, mais pour le reste.... Elles semblaient toutes les deux dotées d'une forme de patience et de compréhension, ou peut-être qu'elles avaient toutes les deux le syndrome du bon samaritain, allez savoir.

Qu'elle lui annonce qu'il pouvait s'en-aller le fit hausser des épaules. S'il avait été du genre à sourire, peut-être que ça lui en aurait arraché un ironique. Évidemment qu'il n'était pas obligé de rester ! Il n'était plus en prison et aux dernières nouvelles, la jeune femme n'était pas encore de taille pour lui mettre la pression. Ses mains toujours enfoncées dans ses poches, il ne la quitta pas des yeux tandis qu'elle jouait avec la saleté du sol sablonneux. On aurait dit un gamine, c'était presque perturbant. Après, Jay devait admettre qu'elle n'avait pas l'air d'avoir beaucoup pris de rides depuis leurs dernières prises de bec.

« J'le sais qu'j'suis pas obligé d'rester ici, je suis totalement débile. » Il ne disait pas ça d'un ton courrouce, en fait Jay s'en fichait de passer pour un abruti. « Mais j'vais pas m'faire chier à m'taper des bornes pour venir ici et me tirer direct, sinon j'aurais pu t'le dire au téléphone. »

Jay n'avait jamais été du genre à tourner autour du pot, c'était une chose qu'on pouvait lui accorder. Son franc-parler était à la fois une qualité et un défaut. Il n'hésitait jamais à dire ce qu'il avait en tête, mais vu que c'était rarement de bonnes choses, il était rare que ses interlocuteurs en soient ravis. Mais bon. Andrea était habitué au mode de fonctionnement de la fratrie Lane et elle ne s'en formaliserait certainement pas. Surtout que le quadragénaire restait relativement aimable compte tenu de leur relation passée. Leur dernière rencontre avant l'histoire avec l'UNISON avait été autrement plus brutale, mais il était encore sous le coup de la mort de Charlie. Coup qui n'était toujours pas passé tout ce temps après en vérité. Mais il essayait de ne plus y songer.

Détournant à son tour le regard, le Texan soupira profondément, jetant un coup d’œil vers les machines qui s'affairaient au loin, dans la décharge. Heureusement, les odeurs ne venaient pas jusqu'à eux ! Même si Jay avait senti bien pire avec les habitudes peu ragoûtantes de ses frangins.

« T'sais qu'j'suis pas du genre à tourner autour du pot, alors on va pas s'la faire comme ça. » Ses yeux clairs passèrent sur le visage de la jeune femme. « Tu t'en fous d'moi ou des autres. Note qu'on s'en fiche, c'pas comme si on avait été potes un jour. La vérité, c'pas plutôt qu'tu sais qu'j'avais raison ? »

Il n'était pas certain qu'elle comprenne où il voulait en venir. Si Jay n'était pas du genre à retenir des choses inutiles, il se souvenait encore parfaitement de ce qu'il avait pu lui balancer le jour où ils s'étaient pris la tête au sujet de la mort de Charlie. Et quelque chose lui disait qu'elle aussi. Le Texan haussa à nouveau les épaules, un peu comme si tout cela n'avait plus guère d'importance.

« T'sais qu'c'est l'UNISON et toutes ces conneries qu'on causé toutes ces emmerdes, alors t'essaye d'te donner bonne conscience en aidant les cas sociaux de ta pote maintenant qu'elle est plus là. » Nouveau soupir. « Et comme tu penses p't'être que mon truc a foiré parce qu't'ai partie, d'essaye d'vérifier qu'tout va bien. »

Jay n'était pas un fin psychologue, bien au contraire. Il n'avait jamais été capable de comprendre ses propres sentiments, alors encore moins ceux de ses interlocuteurs ! Mais quelque chose lui disait qu'Andrea n'était pas forcément si différente de lui sur ce plan. Même s'il ne comptait pas l'admettre, Jay culpabilisait encore de la mort de sa sœur aînée – la seule – et il imaginait facilement que l'amie d'enfance de cette dernière puisse être dans la même situation. Il sortit ses mains de ses poches, leva les bras et les laissa retomber comme s'il était impuissant – face à ça et rien d'autre !

« Perds pas ton temps, j'peux rien faire pour ça. »

Et il était parfaitement sincère.
 
Revenir en haut Aller en bas


A venir

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 6 Sep 2019 - 15:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Sergent de l'UNISON
Sergent de l'UNISON

Andrea Parker
Sergent de l'UNISON

Personnage
Sergent Parker

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 120
ϟ Nombre de Messages RP : 49
ϟ Célébrité : Lauren Cohan
ϟ Crédits : Shiya
ϟ Doublons : Natalia Greene, Gabrielle Tessier, Solveig Mortensen
ϟ Âge du Personnage : 37 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'escouade Silver du peloton d’intervention de l’UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Ni musculeuse, ni trop mince, ni trop épaisse, elle a un physique dans la moyenne. Pourtant, Andrea est une femme qui transpire la force. Ses cheveux châtains encadre un visage expressif et harmonieux aux yeux particulièrement saisissants ; Leur couleur de jade ne cache rien de sa perspicacité, ni de son intégrité.
ϟ Pouvoirs : Andrea est une Ultime, une humaine améliorée qui manipule des forces dérivées des énergies cosmiques. La listes de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

Statut RP : fermé (2/2)
Joueur
Sergent Parker

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 120
ϟ Nombre de Messages RP : 49
ϟ Célébrité : Lauren Cohan
ϟ Crédits : Shiya
ϟ Doublons : Natalia Greene, Gabrielle Tessier, Solveig Mortensen
ϟ Âge du Personnage : 37 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'escouade Silver du peloton d’intervention de l’UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Ni musculeuse, ni trop mince, ni trop épaisse, elle a un physique dans la moyenne. Pourtant, Andrea est une femme qui transpire la force. Ses cheveux châtains encadre un visage expressif et harmonieux aux yeux particulièrement saisissants ; Leur couleur de jade ne cache rien de sa perspicacité, ni de son intégrité.
ϟ Pouvoirs : Andrea est une Ultime, une humaine améliorée qui manipule des forces dérivées des énergies cosmiques. La listes de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

Statut RP : fermé (2/2)
La verve de Jay savait être désarmante. Andrea mentirait si elle disait que ça lui avait manqué : ce n’était pas le cas. Mais s’il disait souvent parfois des horreurs, il disait parfois des vérités. Et en fait, discuter avec lui changeait du langage guindé de ses connaissances. Au moins lui, il était sans détours et sans ambages. Même s’il avait faire preuve d’un cruel manque d’empathie, au moins avait-il cette tendance si propre à aller droit au but. Bien sûr, la réciproque était vraie et l’Ultime ne prenait pas plus de gants avec lui qu’il n’en prenait avec elle ! D’ailleurs, leur dernière véritable discussion s’était terminée en pugilat et avait vu la destruction du bâtiment qui les abritait... Au moins cette fois avaient-ils choisi un terrain vague, neutre et dénué de toute structure qu’ils pourraient coucher sur leur tête à tête dégénérait. Elle espérait qu’ils n’en arrivent pas là, vu qu’elle n’était pas là pour ça, mais c’était une possibilité envisageable puisqu’il était question d’eux. Le bon point, c’est que Jay n’avait pas l’air particulièrement remonté contre elle... Seulement agacé, ce qui ne changeait pas vraiment de son état normal, le plus détendu.

Lorsqu’il lui avoua qu’il n’était pas venu jusqu’ici pour faire demi-tour maintenant, elle haussa les épaules d’un air d’acquiescer. Ça tombait sous le sens, mais il était quand même venu. Il ne prit pas la peine de lui laisser répondre, ou prendre la parole, l’assaillant de reproches à peine voilées et de vérités auxquelles il voulait donner une consistance. Pour se rassurer lui, peut-être ? Lorsqu’il eut fini, Andrea se contenta tout simplement de hausser les épaules, plantant ses prunelles claires dans celles du Texan. Elle ne comptait pas lui mentir. En fait, c’était probablement la seule personne sur cette Terre à qui elle pouvait dire absolument tout ce qu’elle avait sur le cœur. Parce qu’il n’en avait strictement rien à faire d’elle ou de ses états d’âme. Quoiqu’elle lui dise, ça ne changerait rien à ce qu’il pensait au fond de lui, mais s’il se trompait sur certaines choses, il avait raison sur d’autres. Ce qui lui donnait un peu plus de réflexion qu’un mur et ce n’était pas rien quand on considérait que ses frères devaient avoir de l’air entre les oreilles.

« Je vais pas nier, je me fous complètement des autres. Elle marqua une pause. Mais pas de toi. »

Il pouvait l’entendre, ou non, elle s’en fichait. Elle avait toujours eu une forme d’affection pour Jay, puisqu’il était le seul des frères qu’elle avait un peu plus côtoyé que les autres. Oh, elle ne considérait pas comme un ami pour autant mais elle se rappelait qu’il avait été pour Charlie et pour elle quand il l’avait fallu... Leur relation, qui n’avait jamais été extraordinaire, s’était dégradée jusqu’à un point où Andrea avait craint pour sa vie. S’ils n’en étaient pas encore sortis, les choses s’étaient légèrement améliorées puisqu’elle pouvait se tenir devant lui sans qu’il ait envie de la tuer. Elle n’avait donc aucune envie de le voir retomber dans ses vieux travers.

« Je veux pas avoir à nouveau cette discussion, on est pas d’accord là-dessus, ça changera pas. Elle secoua la tête. Et oui, je fais ça en partie parce que je culpabilise et parce qu’elle me manque. Andrea marqua une pause. Mais pas que. ‘Fin franchement, je pourrais t’avoir laissé pourrir en prison, ça aurait rien changé pour elle. »

Elle était partie. Quoiqu’il se passe, ça pouvait plus vraiment l’atteindre. Et Andrea ne croyait guère à tout ce qui touchait à la vie après la mort... En fait, son avis à ce sujet s’était même considérablement dégradé depuis sa confrontation avec la démone qui avait possession du corps d’Elise Schade et sa discussion subséquente avec Cassandra. L’âme n’était qu’une marchandise qu’on pouvait troquer, vendre, posséder. Ça aurait pu être Charlie à la place d’Elise, et cette idée la rendait malade. Ne pas savoir où était son amie la rendait malade. Elle déglutit douloureusement.

« Je fais pas ça seulement parce que j’ai l’impression de lui être redevable et parce que je culpabilise d’être partie. C’est si difficile à croire, que je veuille juste te voir pour... Elle ne termina pas sa phrase, poussa un soupir. Tu veux pas plutôt me dire comment tu vas ? Me raconter ce qui s’est passé après mon départ ? »

Il pouvait très bien lui dire non, elle ne s’en formaliserait pas.
 
Revenir en haut Aller en bas



We are bits of energy floating about in various guises
(c)ambrose

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 6 Sep 2019 - 19:26 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

Jay Lane
Super-Vilain Indépendant

Personnage
Jötunn

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 03/09/2019
ϟ Nombre de Messages : 46
ϟ Nombre de Messages RP : 15
ϟ Célébrité : Norman Reedus
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 41 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chef des Ymir
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Environ 1m85, 90 kilos. Cheveux châtains mal coiffés, yeux bleus. Quelques cicatrices et tatouages. Porte des vêtements usés.
ϟ Pouvoirs : - Insensibilité
- Force accrue (960 T)
- Résistance améliorée (960 T)
- Résistance aux drogues/poisons
- Endurance améliorée
- Régénération améliorée
- Vague d'adrénaline
- Détection du danger
- Survie
- Blocage des influences
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Jötunn

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 03/09/2019
ϟ Nombre de Messages : 46
ϟ Nombre de Messages RP : 15
ϟ Célébrité : Norman Reedus
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 41 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chef des Ymir
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Environ 1m85, 90 kilos. Cheveux châtains mal coiffés, yeux bleus. Quelques cicatrices et tatouages. Porte des vêtements usés.
ϟ Pouvoirs : - Insensibilité
- Force accrue (960 T)
- Résistance améliorée (960 T)
- Résistance aux drogues/poisons
- Endurance améliorée
- Régénération améliorée
- Vague d'adrénaline
- Détection du danger
- Survie
- Blocage des influences
ϟ Liens Rapides :
Comme toujours, Jay ne croyait pas vraiment Andrea lorsqu'elle prétendit qu'elle ne se fichait pas totalement de lui. Ils n'avaient jamais été proches et même s'il avait été content de la savoir auprès de Charlie jadis, il ne s'en était jamais ouvert que ce soit auprès d'elle ou de qui que ce soit d'autre. Lorsqu'elle était enfant, Charlie avait besoin d'une amie pour sortir un peu de l'enfer familiale et après son départ de la maison peu de temps après leur arrivée à Star City, elle avait eu besoin d'une ancienne connaissance qui puisse l'aider à se sentir mieux. Alors, oui, durant un temps le Texan avait considéré Andrea comme un point important de la vie de sa sœur et s'était montré plutôt heureux de la savoir en ville. Mais depuis... depuis il avait songé que l'envie que Charlie avait de rentrer à l'UNISON avait bien dû venir de quelque part. Elle n'y avait jamais songé avant et même si Andrea avait prétendu le contraire, Jay persistait à penser que c'était elle qui avait joué le rôle de déclencheur. C'était pour cette raison qu'il lui en voulait et qu'il pensait qu'elle essayait de se racheter une bonne conscience en faisant plaisir à Charlie. Ou du moins en l'ayant fait si elle avait encore été là.

Mais il se plantait sans doute sur toute la ligne. L'empathie n'avait jamais été son fort, bien au contraire ! Quant à Andrea, il ne la connaissait pas assez pour savoir ce qu'elle pouvait réellement penser. Il fallait dire qu'il n'avait jamais vraiment cherché à mieux la connaître. Les amis de Charlie ne gravitaient pas dans le même univers que lui – ou que le reste des Lane. On ne mélangeait pas les torchons et les serviettes.

Malgré sa verve habituelle, le Texan décida toutefois de respecter le souhait d'Andrea de ne plus parler de ce qui les opposait. Enfin, ce qui concernait Charlie, sinon ils n'auraient plus grand-chose à se dire. Mais lorsqu'elle commença à se renseigner sur ce qu'il faisait et sur ce qui c'était passé, Jay se demanda si elle ne cherchait pas simplement à vérifier qu'il n'avait pas replongé. Elle n'aurait pas totalement tort : à peine sorti de prison, il avait retrouvé ses anciennes habitudes en veillant simplement à rester à distance du Cartel pour ne pas se faire chopper directement.

Il finit par soupirer, haussant les épaules comme si tout cela lui importait peu. Et c'était le cas. À quoi bon savoir s'il allait bien, ou même à remuer le passé ? C'était fait, rien ne changerait ça. Mais il répondit tout de même.

« Quoi, t'as pas eu droit à un beau résumé dans un joli dossier d'l'UNISON p't'être ? » Il avait du mal à y croire, mais bon. « Y'a pas grand-chose à dire. L'gars qui a repris l'dossier était un vrai connard. Il chiait une pendule à chaque fois qu'j'disais un truc qui lui plaisait pas, pis y m'a fait chier pour trouver du boulot dans des domaines où j'pigeais rien. Bref, ça m'a saoulé, j'l'ai envoyé chier et j'suis plus allé aux rendez-vous. Même pas une semaine après, les flics m'ont cherché pour me coller au trou, c'tout. »

Il n'avait même pas exagéré en parlant des délais. La situation s'était dégradée extrêmement rapidement après son départ ! Mais bien sûr, Jay avait passé sous silence les problèmes avec le Daily Herald. Servir de mauvaise publicité contre l'UNISON ne lui déplaisait pas forcément, mais il n'aimait pas que cette tête de con de Cooper puisse s'être servi de lui. De toute manière, si Andrea savait quelque chose à ce sujet, elle le dirait bien d'elle-même. Sauf si elle était pote avec l'autre abruti bien sûr. Rien n'était moins sûr.

Un nouveau soupir lui échappa tandis qu'il s'écarta de quelques pas, non pour fuir, mais simplement pour occuper un peu ses jambes. Rester planté sur place était devenu compliqué depuis son séjour en cabane.

« Y'a rien d'plus à dire. J'vais bien, j'suis pas mort comme tu vois. »

Il était physiquement au top de la forme grâce à son pouvoir. Et aussi parce que la prison avait ça de bon : comme vous n'aviez pas grand-chose à faire, vous passiez le plus clair de votre temps à bosser pour gagner un peu de fric ou à faire de l'exercice.

« J'sais pas c'que t'attends d'plus. » Un compte rendu détaillé de ses journées depuis sa libération ? Aucun intérêt. « M'enfin, j'espère au moins qu'ta fuite a permis d'régler tes emmerdes, parce que tes potes parlaient bien dans ton dos au cas où tu l'saurais pas. »

Il avait entendu des agents parler d'elle lorsqu'il était dans les locaux de l'UNISON, mais ne s'en était pas mêlé. Il avait juste un peu écouté, suffisamment pour savoir qu'elle avait eu des emmerdes avec un type au nom bizarre qui lui faisait penser à du plexiglas. Il n'avait d'ailleurs pas songé une seule seconde qu'il s'agissait du même type au moins aussi bizarre que celui qu'il avait rencontré des années plus tôt. Il n'avait pas franchement la mémoire des prénoms.
 
Revenir en haut Aller en bas


A venir

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 7 Sep 2019 - 16:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Sergent de l'UNISON
Sergent de l'UNISON

Andrea Parker
Sergent de l'UNISON

Personnage
Sergent Parker

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 120
ϟ Nombre de Messages RP : 49
ϟ Célébrité : Lauren Cohan
ϟ Crédits : Shiya
ϟ Doublons : Natalia Greene, Gabrielle Tessier, Solveig Mortensen
ϟ Âge du Personnage : 37 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'escouade Silver du peloton d’intervention de l’UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Ni musculeuse, ni trop mince, ni trop épaisse, elle a un physique dans la moyenne. Pourtant, Andrea est une femme qui transpire la force. Ses cheveux châtains encadre un visage expressif et harmonieux aux yeux particulièrement saisissants ; Leur couleur de jade ne cache rien de sa perspicacité, ni de son intégrité.
ϟ Pouvoirs : Andrea est une Ultime, une humaine améliorée qui manipule des forces dérivées des énergies cosmiques. La listes de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

Statut RP : fermé (2/2)
Joueur
Sergent Parker

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 120
ϟ Nombre de Messages RP : 49
ϟ Célébrité : Lauren Cohan
ϟ Crédits : Shiya
ϟ Doublons : Natalia Greene, Gabrielle Tessier, Solveig Mortensen
ϟ Âge du Personnage : 37 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'escouade Silver du peloton d’intervention de l’UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Ni musculeuse, ni trop mince, ni trop épaisse, elle a un physique dans la moyenne. Pourtant, Andrea est une femme qui transpire la force. Ses cheveux châtains encadre un visage expressif et harmonieux aux yeux particulièrement saisissants ; Leur couleur de jade ne cache rien de sa perspicacité, ni de son intégrité.
ϟ Pouvoirs : Andrea est une Ultime, une humaine améliorée qui manipule des forces dérivées des énergies cosmiques. La listes de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

Statut RP : fermé (2/2)
Étonnement, Jay respecta son souhait de ne plus parler de la mort de Charlie. C’était surprenant, mais bienvenue étant donné qu’elle n’était pas là pour ça. Même si la culpabilité la rongeait, et même si son amie lui manquait, elle avait fait son deuil et voulait enterrer le passé. Quoiqu’il en pense, le Texan, lui, faisait encore partie de son présent, c’est pourquoi elle préféra orienter la discussion sur lui, sur ce qu’il lui était arrivé après son départ pour l’hyperborée. Pendant longtemps, elle avait été complètement coupée du monde, n’avait pas eu de nouvelles de qui que ce soit pendant plusieurs semaines. C’est pourquoi elle n’avait appris l’invasion Terminus que tardivement, trop tardivement. Quid d’un simple membre du Cartel Rouge ? Pendant des mois ça avait été le silence radio le plus total. Quand elle était revenue, l’ensemble des institutions étaient tournées vers le Terminus, aussi avait-il été compliqué de savoir ce qu’il était advenu du Texan après sa fuite. Même si, comme elle l’apprit plus tard, c’était aussi dû au fait qu’on cherchait à lui mettre des bâtons dans les roues...

« On m’a pas laissé accéder au dossier. Elle marqua une pause. C’est pas étonnant au fond, j’avais quitté mon poste, la situation était tendue et t’étais tombé sur un sacré connard. Un vrai rottweiler, il a rien voulu me dire jusqu’à ce que je... Lui fasse un peu peur. Là il est allé se plaindre et j’ai eu un blâme. Elle haussa les épaules. Tout ce que j’ai su que tu lui en avais fait voir de toutes les couleurs. Et j’ai su que Jonas Cooper était impliqué dans ta mise au trou aussi, mais j’ai pas réussi à savoir pourquoi. »

C’était un simple constat, elle n’attendait pas de lui qu’il explique ce qui s’était passé. De toute façon, savoir n’aurait changé à la suite des événements. Jay s’était retrouvé à l’ombre, l’invasion Terminus avait battu son plein et Andrea s’était démenée pour le faire sortir une fois qu’elle avait pris fin. Quant au Daily Herald, il avait eu la couverture médiatique qu’ils voulaient et fait passer l’UNISON pour de gros incompétents. Elle n’avait pas franchement d’empathie à l’égard de son collègue, devenu la risée des ultra-conservateurs, mais n’aimait pas qu’on ait pu instrumentaliser le Texan.

Mais comme il le disait : il était vivant, il était libre et il allait bien.

« J’ai pas vraiment grand-chose de plus à savoir, j’suis contente que tu ailles bien. Elle haussa les épaules, laissant un sourire triste naître sur ses lèvres. Sois prudent, c’est tout. »

Elle se doutait que Jay ne menait pas exactement une vie tranquille, ce n’était tout simplement pas dans sa nature. Mais déjà, il avait quitté le Cartel ce qui l’avait mis hors des radars et c’était une bonne chose. Tant qu’il n’attirait pas l’attention sur lui, il ne risquait pas de retourner derrière les barreaux. Après tout, l’UNISON avait plus fort à faire que de surveiller en permanence un ex-détenu sorti pour bonne conduite, et l’affaire avec le Daily Herald leur avait donné envie de lâcher un peu du lest, d’étouffer l’affaire. C’était tant mieux pour lui. Malheureusement, ça leur avait aussi donné l’envie de se pencher sur leurs affaires internes, ce qui n’avait pas été tant mieux pour elle.

« Oh, je me doute que t’as dû en entendre des belles ouais. Elle eut un ricanement cynique. Ils m’ont pas vraiment fait de cadeaux quand je suis partie et encore moins quand je suis revenue. J’ai perdu mon grade, mon équipe, on m’a mis sous les ordres d’un gros con, on m’a regardé de travers, on m’a craché dans le dos. Pendant un sacré moment, ajouta-t-elle avant de hausser les épaules. Mais bon, je crois que le pire dans l’histoire c’est que je suis pas sûre d’en être sortie. Elle marqua une pause. En fait je crois que ça commence tout juste. »

L’idée lui donnait le tournis. Elle préférait ne pas y penser.
 
Revenir en haut Aller en bas



We are bits of energy floating about in various guises
(c)ambrose

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 7 Sep 2019 - 19:38 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

Jay Lane
Super-Vilain Indépendant

Personnage
Jötunn

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 03/09/2019
ϟ Nombre de Messages : 46
ϟ Nombre de Messages RP : 15
ϟ Célébrité : Norman Reedus
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 41 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chef des Ymir
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Environ 1m85, 90 kilos. Cheveux châtains mal coiffés, yeux bleus. Quelques cicatrices et tatouages. Porte des vêtements usés.
ϟ Pouvoirs : - Insensibilité
- Force accrue (960 T)
- Résistance améliorée (960 T)
- Résistance aux drogues/poisons
- Endurance améliorée
- Régénération améliorée
- Vague d'adrénaline
- Détection du danger
- Survie
- Blocage des influences
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Jötunn

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 03/09/2019
ϟ Nombre de Messages : 46
ϟ Nombre de Messages RP : 15
ϟ Célébrité : Norman Reedus
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 41 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chef des Ymir
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Environ 1m85, 90 kilos. Cheveux châtains mal coiffés, yeux bleus. Quelques cicatrices et tatouages. Porte des vêtements usés.
ϟ Pouvoirs : - Insensibilité
- Force accrue (960 T)
- Résistance améliorée (960 T)
- Résistance aux drogues/poisons
- Endurance améliorée
- Régénération améliorée
- Vague d'adrénaline
- Détection du danger
- Survie
- Blocage des influences
ϟ Liens Rapides :
La perspective qu'Andrea puisse se récolter un blâme à cause de lui avait quelque chose de très amusant. Est-ce qu'il avait une mauvaise influence sur elle, ou la jeune femme révélait-elle simplement un trait de caractère qu'il ne connaissait pas ? Bon, ce n'était pas très difficile puisque ne la connaissait guère : Andrea pouvait bien avoir un caractère digne de la faire figurer dans la fratrie Lane sans qui ne le sache !

Lorsqu'elle prononça le nom du Cooper, une légère moue de dégoût se dessina sur les lèvres du quadragénaire. Ils ne s'étaient jamais vraiment rencontrés en fait. Juste une ou deux fois, rapidement alors qu'il se trouvait en présence de Charlie et que l'autre abruti décidait de venir parader. Inutile de dire que sa tête de minet et ses manières de péteux ne convenaient pas vraiment aux critères de Jay. Et inversement. Il ne lui avait jamais manqué de respect durant ces brèves rencontres, mais le Texan savait très bien que ce n'était qu'une question de temps. Ce n'était pas sans raison qu'il avait toujours imaginé que Charlie aurait été plus inspirée de changer de nom ! S'appeler Lane en étant avocat et être liée à une fratrie de purs délinquants n'aidait pas vraiment à se faire une bonne image.

Andrea n'avait pas vraiment demandé d'éclaircissements au sujet de l'affaire du Cooper, mais puisqu'ils en parlaient, il ne perdait rien à lui apporter quelques détails.

« Si y'a un point commun qu'ce connard et moi on partage, c'est notre amour pour l'UNISON. » Le ton était sarcastique. « L'a entendu parler du fiasco du programme de réhabilitation d'un criminel de mon genre, alors l'a décidé de s'en servir pour montrer qu'vous étiez des bouseux pas doués. En gros, j'te fais pas dans l'détail. » Il soupira légèrement. « M'enfin, les grands patrons ont dû considérer qu'me coller au trou ça redorerait leur blason et montrerait qu'ils ont des couilles. J'sais pas c'que ça a donné, j't'avoue qu'j'm'en branle un peu. » Il ne s'y était pas vraiment intéressé en fait. « Mais j'doute qu'ma trogne ait aidé à c'qu'ils vendent plus d'journaux. »

Il aurait bien rigolé en apprenant que sa sale gueule aurait fait baisser les ventes du Daily Herald ! Mais comme il ne s'y était pas intéressé, inutile de dire qu'il ne comptait pas s'attarder là-dedans. D'ailleurs, Jay avait décidé de ne pas relever ce qu'elle lui avait dit au sujet de son blâme. Peut-être qu'elle essayait de le faire culpabiliser qui sait ? Notez que ce serait totalement inutile puisqu'il s'en amuserait plus qu'autre chose.

Comme la jeune femme reprenait la parole pour lui conseiller d'être prudent, le Texan lui décrocha un regard mi-sceptique, mi-moqueur. Est-ce qu'elle se rendait vraiment compte de ce qu'elle était en train de lui demander ? Sans doute pas. Mais c'était un peu comme Charlie à l'époque, lorsqu'elle lui disait de faire attention à lui alors qu'en parallèle il acceptait des combats à mort dans les arènes du Circus. Et c'était bien avant que ses pouvoirs soient suffisamment développés pour qu'il puisse se sortir d'à peu près n'importe quoi.
Au final, une moue non identifiable se dessina sur le visage du Texan.

« J'préfère pas t'faire de promesses qu'je tiendrais pas. La prudence c'pas vraiment dans mon vocabulaire. »

Et il la soupçonnait de le savoir. Mais ils savaient qu'ils n'approfondiraient pas la question parce que d'une part, Jay refuserait de répondre à ses questions et d'autre part, parce qu'Andrea ne voulait pas réellement savoir ce qu'il faisait de son temps libre.

Quoi qu'il en soit, Jay ne s'était pas vraiment attendu à ce que la jeune femme lui réponde au sujet de ses ennuis. Peut-être qu'elle se contenterait de lui dire que tout allait bien et qu'ils se quitteraient sur ces paroles plus que nébuleuses ! Mais non. De manière assez étonnante, Andrea se montra totalement franche, annonçant qu'elle avait plus ou moins tout perdu. Ca, ce n'était pas si grave, pas lorsqu'on pensait comme Jay du moins. Mais l'histoire du commencement des emmerdes, le Texan avait du mal à comprendre où elle voulait en venir. Dans un léger froncement de sourcils, il décida de l'interroger à ce sujet.

« Qu'ça commence ? Comment ça ? De quoi tu parles, des emmerdes ? » Ou alors il avait raté un épisode, ce qui n'était pas si improbable. « P't'être qu'tu commences à t'rendre compte qu'l'UNISON mérite pas qu't'y perdes ton temps ? T'pourrais trouver largement mieux vu c'que Charlie en disait. » Il eut un pincement au cœur à cette pensée, mais chassa rapidement cette sensation désagréable. « Si on t'crache dessus, t'as qu'à les envoyer chier et t'réorienter. Faut être maso ou débile pour continuer quand on s'fait traiter comme une merde. »

Sa franchise habituelle était à l’œuvre, mais Andrea pourrait difficile dire le contraire. Après, peut-être qu'elle avait la fibre maso, pour ce qu'il en savait...
 
Revenir en haut Aller en bas


A venir

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 8 Sep 2019 - 13:30 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Sergent de l'UNISON
Sergent de l'UNISON

Andrea Parker
Sergent de l'UNISON

Personnage
Sergent Parker

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 120
ϟ Nombre de Messages RP : 49
ϟ Célébrité : Lauren Cohan
ϟ Crédits : Shiya
ϟ Doublons : Natalia Greene, Gabrielle Tessier, Solveig Mortensen
ϟ Âge du Personnage : 37 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'escouade Silver du peloton d’intervention de l’UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Ni musculeuse, ni trop mince, ni trop épaisse, elle a un physique dans la moyenne. Pourtant, Andrea est une femme qui transpire la force. Ses cheveux châtains encadre un visage expressif et harmonieux aux yeux particulièrement saisissants ; Leur couleur de jade ne cache rien de sa perspicacité, ni de son intégrité.
ϟ Pouvoirs : Andrea est une Ultime, une humaine améliorée qui manipule des forces dérivées des énergies cosmiques. La listes de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

Statut RP : fermé (2/2)
Joueur
Sergent Parker

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 120
ϟ Nombre de Messages RP : 49
ϟ Célébrité : Lauren Cohan
ϟ Crédits : Shiya
ϟ Doublons : Natalia Greene, Gabrielle Tessier, Solveig Mortensen
ϟ Âge du Personnage : 37 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'escouade Silver du peloton d’intervention de l’UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Ni musculeuse, ni trop mince, ni trop épaisse, elle a un physique dans la moyenne. Pourtant, Andrea est une femme qui transpire la force. Ses cheveux châtains encadre un visage expressif et harmonieux aux yeux particulièrement saisissants ; Leur couleur de jade ne cache rien de sa perspicacité, ni de son intégrité.
ϟ Pouvoirs : Andrea est une Ultime, une humaine améliorée qui manipule des forces dérivées des énergies cosmiques. La listes de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

Statut RP : fermé (2/2)
Andrea ne rata pas la grimace qui s’était affichée sur le visage de Jay lorsqu’elle avait fait mention de Jonas Cooper. C’était le genre de réactions qu’elle obtenait en général lorsqu’elle évoquait son nom dans les locaux de l’UNISON ou auprès des personnes qui le connaissaient sans l’apprécier. Et elle comprenait, ne le portant elle-même pas dans son cœur. La vérité, c’est qu’elle ne l’avait jamais franchement apprécié, et c’était parfaitement réciproque, même avant qu’elle ne rejoigne l’organisation internationale tant décrié. C’était comme ça, le genre de personne pour lesquelles on avait de l’animosité, de l’aversion, dès les premiers instants de leur rencontre. Il avait été l’objet de quelques discussions houleuses quand elle et Charlie se côtoyaient encore. Et même s’il avait entretenu des relations avec elle du temps où ils étaient à la fac, Andrea savait que Jonas n’avait jamais vraiment côtoyé le Lane. Ce qui, fondamentalement, n’était pas plus mal pour lui.

Étonnement, sans pourtant qu’elle cherche à en savoir plus, Jay lui avait expliqué de lui-même comment il s’était retrouvé en prison, quelle avait été la suite d’événements qui l’y avaient conduit. La surprise avait laissé place à un mutisme poli et l’Ultime n’avait pas pipé mot de toute son explication, qui s’était avérée pire qu’elle l’imaginait. Son visage avait parlé pour elle, se rembrunissant à mesure qu’il parlait. Elle s’était doutée que le Texan avait été instrumentalisé dès qu’elle avait entendu parler de l’implication de Jonas, mais elle n’aurait pas cru que ça soit à ce point. Des méthodes aussi déplorables... Elle en avait la nausée. Et même si ça lui coûtait de se l’admettre, l’UNISON n’avait pas répondu à la polémique de la manière la plus juste qui soit.

« Ouais, ils aiment bien faire plonger les autres pour se sortir eux-mêmes la tête de l’eau, confirma-t-elle. Mais je vois. Je suis désolée que t’aies dû payer les pots cassés. »

Elle devait admettre que la dernière phrase du Texan y était pour beaucoup dans le sourire cynique qui flottait à ses lèvres. Bien sûr, elle imaginait sans mal qu’ils s’en soient donné à cœur joie sur l’incompétence de l’UNISON, mais pas au point d’étaler sa tête à lui à la une du Daily Herald. Il ne faudrait pas leurs lecteurs habituels prennent peur et Andrea savait à quel point l’entourage conservationniste de l’éditeur était... Sensible à ce genre de choses. Les personnes comme Jay, ce n’était pas franchement leur tasse de thé et le fonds de commerce du journal c’était plus les questions financières et politiques que les déboires d’un criminel réhabilité.

Enfin, au moins maintenant elle connaissait toute l’histoire. Est-ce que ça changeait quelque chose ? Pas vraiment. Le Texan avait quand même servi son temps en prison et Jonas Cooper devait avoir bien profité de la controverse. En définitive, ce genre d’histoires servaient toujours les mêmes personnes... C’était un triste constat. Toujours est-il que c’était du passé désormais, et Andrea avait déjà plus que fort à faire le présent pour y replonger. Quand Jay lui annonça qu’il ne pouvait pas lui promettre la prudence, l’Ultime haussa les épaules. Pas d’un air de dire qu’elle s’en foutait, c’était faux. Plutôt une façon de lui montrer qu’elle était résolue et que les choses étaient entre ses mains à lui désormais. De toute façon elle savait très bien qu’avoir une vie rangée, ce n’était pas fait pour lui. Mais tant qu’il restait hors des radars de l’UNISON et qu’il ne s’en prenait pas à des innocents, ça n’avait pas vraiment d’importance pour elle.

Elle avait changé, et il y avait fort à parier que Vladislas n’y était pas pour rien. Même maintenant qu’il n’était plus là, il continuait de lui pourrir la vie... Comme s’il était impossible pour elle d’oublier jusqu’à son existence. Evidemment que c’est impossible, songea-t-elle. Pas avec tout ce sang sur tes mains. Peut-être qu’il saisit son air accablé ou que ses propos piquèrent sa curiosité parce que, de façon surprenante, Jay s’intéressa à ce qu’elle venait de lui dire. Elle ne s’interrogea pas vraiment des raisons pour lesquelles il voulait en savoir plus, se contentant de lui répondre.

« Les emmerdes, répondit-elle. L’UNISON a plein de défauts, mais au moins j'ai l'impression je peux être utile. Je sais que j’ai pas l’étoffe d’une héroïne, alors l’intervention, c’est là que j’ai le plus les moyens d'aider les autres. Elle marqua une pause, déglutit douloureusement, assaillie par les souvenirs, avant de reprendre : donc non, je parlais de ce qui s’est passé quand j’ai quitté la ville. Elle marqua une pause. Tu vois, quand j’ai tué ce monstre, j’ai vraiment crû que c’était fini. Que j’en étais sortie et que mes proches... ‘Fin ce qu’il en restait, qu’ils étaient en sécurité. Pourquoi lui racontait-elle tout ça ? Elle secoua la tête. Mais en fait je crois que non, que ça continue et que ça continuera tant que je respirerai. Je suis partie à l’autre bout du monde, littéralement, et ça a pas suffi à mettre de la distance avec tout ça. »

Les remords, les angoisses, les visions de Vladislas penché au-dessus de son épaule lorsqu’elle se regardait dans le miroir, les cauchemars...
 
Revenir en haut Aller en bas



We are bits of energy floating about in various guises
(c)ambrose

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 8 Sep 2019 - 17:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

Jay Lane
Super-Vilain Indépendant

Personnage
Jötunn

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 03/09/2019
ϟ Nombre de Messages : 46
ϟ Nombre de Messages RP : 15
ϟ Célébrité : Norman Reedus
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 41 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chef des Ymir
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Environ 1m85, 90 kilos. Cheveux châtains mal coiffés, yeux bleus. Quelques cicatrices et tatouages. Porte des vêtements usés.
ϟ Pouvoirs : - Insensibilité
- Force accrue (960 T)
- Résistance améliorée (960 T)
- Résistance aux drogues/poisons
- Endurance améliorée
- Régénération améliorée
- Vague d'adrénaline
- Détection du danger
- Survie
- Blocage des influences
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Jötunn

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 03/09/2019
ϟ Nombre de Messages : 46
ϟ Nombre de Messages RP : 15
ϟ Célébrité : Norman Reedus
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 41 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chef des Ymir
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Environ 1m85, 90 kilos. Cheveux châtains mal coiffés, yeux bleus. Quelques cicatrices et tatouages. Porte des vêtements usés.
ϟ Pouvoirs : - Insensibilité
- Force accrue (960 T)
- Résistance améliorée (960 T)
- Résistance aux drogues/poisons
- Endurance améliorée
- Régénération améliorée
- Vague d'adrénaline
- Détection du danger
- Survie
- Blocage des influences
ϟ Liens Rapides :
Jay se fichait pas mal d'avoir été utilisé par le Daily Herald ou balancé comme une vieille chaussette par l'UNISON. Il n'avait d'estime pour aucun des deux groupes et n'avait pas franchement envie de s'attarder sur ces conneries. Oh, il aurait pu ruminer le fait d'avoir été en taule et d'avoir perdu du temps, enfermé là-bas, mais à quoi bon ? La vengeance n'avait jamais rien apporté de bon, il l'avait vu en essayant de le faire avec Charlie. Même s'il n'hésiterait pas à recommencer, pour elle. S'il rechignait à faire certaines choses pour son propre compte, il en allait différemment lorsqu'il était question de sa sœur. Enfin, était au passé vu que Charlie n'existait plus.

Chassant ces pensées avec habitude, le quadragénaire s'attendit à ce qu'Andrea refuse de lui répondre au sujet de la petite expédition qui l'avait menée loin de Star City, mais au lieu de cela, elle se montra plutôt franche. Jay fut plutôt étonné d'apprendre qu'elle avait fui pour échapper à un truc bizarre. Il n'était pas sûr d'avoir vraiment compris ce à quoi elle faisait référence, mais c'était plus sa réaction qui le frappait. Au sens figuré bien sûr. Fronçant légèrement les sourcils, les mains toujours glissées dans ses poches, il renifla avec sa subtilité habituelle avant de finalement répondre d'un ton un peu sceptique.

« C'est bizarre. J'sais pas, on a jamais été potes, j'te connais pas franchement, mais bon... on va dire qu'j'ai du mal à t'croire. » Il la dévisagea quelques secondes. « T'es une nana, donc forcément t'es pas aussi courageuse qu'un gars, mais t'as jamais donné l'impression d'être le genre de gonzesse à partir en courant pour pas avoir ses emmerdes au cul. » Il haussa les épaules. « La dernière fois où on s'est pris la tête, tu t'es pas barrée alors qu't'aurais pu. Tu t'es contentée d'taper dans l'tas et t'as réglé l'problème, pis basta. »

Il ne se traitait pas de tas, mais c'était la vérité. Lorsqu'il l'avait défiée, elle n'était pas partie en courant, mais avant accepté l'affrontement et ils s'en étaient mis plein la tronche. Pourtant, il savait bien qu'à cette époque il était légèrement plus puissant qu'elle et qu'il aurait donc pu lui faire de gros dégâts. Ça ne l'avait pas dissuadée de faire face malgré les risques encourus. Alors, pourquoi fuir pour ça ? Est-ce qu'elle s'était transformée en lopette à force de bosser pour l'UNISON, ou est-ce qu'elle était simplement moins courageuse qu'il ne l'avait pensé ?

Retirant l'une de ses mains de sa poche, Jay la passant rapidement sur son visage. Discuter de ces trucs ne lui plaisait pas vraiment, mais bon. Andrea avait toujours été franche avec lui, elle méritait bien d'entendre le fond de sa pensée, non ? Ou peut-être qu'elle s'en fichait, mais peu importait.

« J'suis pas vraiment bien placé pour donner des conseils, mais bon... si t'as un truc qui t'fais flipper, c'pas en fuyant qu'ça va s'arranger. Quand un truc t'emmerde, tu l'trouves et t'en fais de la bouillie puis c'est réglé. T'es Texane non, t'sais comment ça marche. » C'était un compliment dans sa bouche. « Maintenant, j'vais pas t'dire c'que t'as à faire. Mais j'croyais pas qu'étais l'genre à fuir, c'tout. »

Après, elle se fichait certainement de ce qu'il devait penser d'elle. Autant dire que ses quelques mots allaient sans doute lui passer largement au-dessus de la tête !
 
Revenir en haut Aller en bas


A venir

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 8 Sep 2019 - 23:12 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Sergent de l'UNISON
Sergent de l'UNISON

Andrea Parker
Sergent de l'UNISON

Personnage
Sergent Parker

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 120
ϟ Nombre de Messages RP : 49
ϟ Célébrité : Lauren Cohan
ϟ Crédits : Shiya
ϟ Doublons : Natalia Greene, Gabrielle Tessier, Solveig Mortensen
ϟ Âge du Personnage : 37 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'escouade Silver du peloton d’intervention de l’UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Ni musculeuse, ni trop mince, ni trop épaisse, elle a un physique dans la moyenne. Pourtant, Andrea est une femme qui transpire la force. Ses cheveux châtains encadre un visage expressif et harmonieux aux yeux particulièrement saisissants ; Leur couleur de jade ne cache rien de sa perspicacité, ni de son intégrité.
ϟ Pouvoirs : Andrea est une Ultime, une humaine améliorée qui manipule des forces dérivées des énergies cosmiques. La listes de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

Statut RP : fermé (2/2)
Joueur
Sergent Parker

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 120
ϟ Nombre de Messages RP : 49
ϟ Célébrité : Lauren Cohan
ϟ Crédits : Shiya
ϟ Doublons : Natalia Greene, Gabrielle Tessier, Solveig Mortensen
ϟ Âge du Personnage : 37 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'escouade Silver du peloton d’intervention de l’UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Ni musculeuse, ni trop mince, ni trop épaisse, elle a un physique dans la moyenne. Pourtant, Andrea est une femme qui transpire la force. Ses cheveux châtains encadre un visage expressif et harmonieux aux yeux particulièrement saisissants ; Leur couleur de jade ne cache rien de sa perspicacité, ni de son intégrité.
ϟ Pouvoirs : Andrea est une Ultime, une humaine améliorée qui manipule des forces dérivées des énergies cosmiques. La listes de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

Statut RP : fermé (2/2)
C’était surprenant, et dérangeant, que la seule personne qui montre une once de confiance en elle au milieu de tout ce bordel, ce soit Jay. C’était d’autant plus vrai que ça soit aussi la personne qui doive s’en foutre pas mal d’elle qui la conseille, mais au moins elle savait que chaque mot qui sortait de sa bouche était pensé. Bien sûr, elle l’avait écouté. Elle l’avait écouté consciencieusement et n’avait pas vraiment pu contredire ce qu’il disait. Bon, sauf la partie profondément misogyne que son cerveau ignora de manière presque réflexe. Mais oui, Andrea avait été élevée à la texane. Oui, elle n’avait pas fui ses emmerdes, jamais. Jamais, même quand elle savait qu’elle se mettait profondément en danger. Oui, elle se rappelait de son altercation avec Jay, de leur combat titanesque, de la façon dont il n’était pas resté grand-chose du bâtiment. Ni de leur relation, après ça, pendant très longtemps.

Mais elle se rappelait aussi de sa confrontation avec Vladislas. De ses nombreuses confrontations avec lui, de la manière qu’il avait de la narguer parce qu’il avait les lois de son côté, quoiqu’elle fasse. De la manière dont il la faisait se sentir impuissante. Elle se souvenait de l’horreur qui était montée crescendo quand elle avait appris pour l’attaque de son subordonné, en pleine journée, en pleine rue. De la façon dont il l’avait manipulé pour le faire abattre et de la façon dont elle n’avait rien pu faire contre ça. Elle savait au fond d’elle, et ça lui retournait les tripes, que si Charlie avait encore été en vie, le vampire l’aurait utilisée comme un levier pour faire plier Andrea. Peut-être que c’est elle qui se serait retrouvée dans la rue ce jour-là. Le même raisonnement s’appliquait pour son père, pourtant mort depuis longtemps, pour Adriel qui, heureusement pour lui, l’avait quittée. Pour chaque personne de son entourage qui était vulnérable et qu’elle ne pouvait pas protéger.

« J’aimerais que ce soit un truc que je puisse régler à coups de poing. » Répondit-elle.

Elle marqua une pause, réfléchit quelques instants. Devait-elle continuer ? Après tout, elle en avait déjà dit pas mal au Texan, que risquait-elle en poussant un peu plus la discussion ? Au pire il l’enverrait chier, comme lui seul savait le faire, et ils s’en tiendraient là. Un sourire cynique fleurit à ses lèvres.

« J’ai pas peur pour moi, expliqua-t-elle. Si ça tenait qu’à moi, je ferais ce qu’il faut pour qu’ils paient. J’veux dire, je démantèlerai pierre par pierre pour aller les chercher s’il le fallait. Elle marqua une pause, laissant les souvenirs affluer douloureusement. Sauf que la dernière fois que j’ai essayé de faire ça, le type m’a pas seulement rendu la vie infernale. Il est entré dans la tête d’un des mecs dont j’étais responsable et lui a fait faire une tuerie. En pleine journée. Et moi je... Je sais pas quoi faire face à ça. »

C’était la vérité. C’était un ennemi invisible, insidieux, et même maintenant que Vladislas n’était plus là, elle pouvait sentir son influence grandissante. C’était indistinct, mais c’était réel et si Andrea avait eu des doutes lors de sa mission avec Lawrence Chastel, le retour de Cassandra dans sa vie avait finir de la convaincre. Cette dernière lui avait dit la mort dans l’âme que les monstres, toujours, seraient attirés par son sang, mais l’Ultime craignait qu’il en aille de même pour elle. Si l’essence du vampire était retourné aux Enfers, et qu’il avait déchaîné les Enfers sur elle, Andrea n’aurait pas vraiment d’autres choix que de subir ou se battre. Avec les conséquences que ça impliquait pour son entourage.

« Je ne veux pas qu’un autre de mes proches souffre parce que j’ai essayé de me battre. Elle marqua une pause, les bras croisés sur sa poitrine et le regard rivé vers le sol. Tu vois, y’a pas si longtemps on m’a dit qu’il fallait savoir accepter qu’on puisse être impuissant. Elle secoua la tête. Sur le coup, j’ai pas compris comment on pouvait... Juste baisser les bras. Puis j’me suis souvenue que peut-être, peut-être si j’avais juste baissé les bras ce jour-là, y’a beaucoup d’autres personnes qui n’en auraient pas soufferts. Beaucoup. »

Elle essuya brièvement ses yeux. Finalement, une fois qu’elle avait fini de parler, elle se rendit compte comme c’était idiot de parler de ça avec lui. Ils n’étaient pas des étrangers, mais c’était tout comme.

« Pardon, je devrais pas te raconter ça, ça sert à rien. » Soupira-t-elle finalement.
 
Revenir en haut Aller en bas



We are bits of energy floating about in various guises
(c)ambrose

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 9 Sep 2019 - 10:54 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

Jay Lane
Super-Vilain Indépendant

Personnage
Jötunn

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 03/09/2019
ϟ Nombre de Messages : 46
ϟ Nombre de Messages RP : 15
ϟ Célébrité : Norman Reedus
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 41 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chef des Ymir
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Environ 1m85, 90 kilos. Cheveux châtains mal coiffés, yeux bleus. Quelques cicatrices et tatouages. Porte des vêtements usés.
ϟ Pouvoirs : - Insensibilité
- Force accrue (960 T)
- Résistance améliorée (960 T)
- Résistance aux drogues/poisons
- Endurance améliorée
- Régénération améliorée
- Vague d'adrénaline
- Détection du danger
- Survie
- Blocage des influences
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Jötunn

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 03/09/2019
ϟ Nombre de Messages : 46
ϟ Nombre de Messages RP : 15
ϟ Célébrité : Norman Reedus
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 41 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chef des Ymir
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Environ 1m85, 90 kilos. Cheveux châtains mal coiffés, yeux bleus. Quelques cicatrices et tatouages. Porte des vêtements usés.
ϟ Pouvoirs : - Insensibilité
- Force accrue (960 T)
- Résistance améliorée (960 T)
- Résistance aux drogues/poisons
- Endurance améliorée
- Régénération améliorée
- Vague d'adrénaline
- Détection du danger
- Survie
- Blocage des influences
ϟ Liens Rapides :
La discussion qu'ils avaient était.... bizarre. Jay trouvait étonnant et presque effrayant qu'Andrea puisse lui confier ses tracas ou ses états d'âme. Soit elle était complètement saoule et elle le cachait bien, soit elle devait vraiment être désespérée pour accepter les conseils venant d'un Lane, encore plus lorsqu'il s'agissait de lui. Le Texan n'avait jamais été doué pour ça et en fait, il s'en contrefoutait. Ce n'était pas dans sa nature de vouloir aider les autres et, de toute manière, ses conseils consistaient bien souvent à « tape, puis si ça ne va pas, tape encore plus fort », pas franchement ce que la plupart des gens attendaient. Sauf que ça fonctionnait. La preuve : il n'avait pas d'emmerdes à l'heure actuelle.

Main à nouveau glissée dans sa poche, le Texan tourna à demi la tête vers les gars qui s'activaient plus loin. Ça lui fit brièvement repenser à l'époque où il bossait sur les docks et où leur vie était encore relativement normale, avant que tout cela n'arrive. Mais c'était le passé et s'appesantir dessus n'apportait rien de bon, aussi se concentra-t-il à nouveau sur les paroles d'Andrea qui semblait... étrangement touchée par ce qu'elle disait. Jay ne l'avait pas souvent vue affectée ou sentimentale, mais elle restait humaine après tout.

Il attendit qu'elle termine sur une note un peu plus normale avant de répondre.

« S'tu l'fais, c'est qu'à une raison. » Même s'il ignorait laquelle et peut-être elle aussi. « J'crois qu'j'peux pas comprendre ta position, mais bon. » Il haussa les épaules. « C'que j'sais par contre, c'est qu'c'est pas parce qu't'auras peur qu'ce crétin s'en prenne à ta famille qu'ç va l'empêcher d'le faire. »

Il savait de quoi il parlait. Lorsqu'il travaillait encore pour le Cartel, Jay avait eu le temps d'en apprendre un peu. Or, il avait rapidement compris que lorsqu'une personne vous emmerdait, le mieux était de trouver les gens auxquels elle tenait pour le menacer et la tenir en respect. Les proches nous rendaient faibles et s'ils n'étaient pas capables de se défendre seuls, ils ne seraient que des boulets. C'était peut-être cruel de dire les choses ainsi, mais personne ne pourrait le contredire.

« Ca va certainement pas t'plaire d'entendre c'que j'vais dire, mais tant pis. » Il ne s'en souciait jamais de toute manière. « S'tu t'mets à flipper pour tous tes proches, autant tout plaquer et aller vivre au Tibet à élever des moutons au Tibet. » On passerait sur l'erreur du choix de l'animal. « Parce qu'un emmerdeur comme ça sait très bien qu'c'est ton point faible et y lâchera pas. T'm'excuseras, mais les proches pas capables de s'protéger, c'est des boulets. Si tu t'sens coupable chaque fois qu'un truc comme ça s'passe, t'es p't'être pas faite pour être chef ou pour bosser avec des gens alors. »

Ce qui compliquerait sans doute sa tâche vu qu'ils étaient tout de même dans une ville et qu'il serait particulièrement compliqué de vivre sans s'entourer d'au moins quelques personnes ! Mais elles comprendrait sans doute où il voulait en venir... sinon tant pis. Il aurait gaspillé sa salive pour rien.

« Pis c'est pas parc'qu'tu feras gaffe qu'ça les protégera. Regarde Charlie. On s'approchait plus d'elle pour lui éviter des emmerdes et elle s'est fait descendre par des abrutis qui savaient même pas son nom. C'pas parce qu'tu fais tout pour les protéger qu'ils vont s'en tirer. » Le ton de sa voix était devenu un peu plus aigri, mais il termina rapidement. « 'Fin, tu fais bien c'que tu veux, t'es une grande fille. Mais jamais personne a arrangé ses problèmes en hésitant ou en s'tenant à distance. Soit tu coupes les ponts avec les gens qu'tu peux protéger, soit tu vas péter la gueule au mec qui t'fais chier. »

Certes, la jeune femme venait de lui dire que tout ne se réglait pas à coups de poing, mais Jay n'y croyait pas. Il avait toujours réussi à régler ses problèmes et pourtant Dieu savait qu'il n'était vraiment pas doué pour se sortir des emmerdes. Disons simplement qu'il avait du mal à penser qu'Andrea puisse sagement attendre que les choses se passent au lieu de prendre la situation à bras-le-corps.

« Être impuissant, ça existe pas. C'est un truc qu'on t'fourre en tête pour qu'tu restes sage. »

Il aurait presque pu être philosophe avec des phrases comme ça !
 
Revenir en haut Aller en bas


A venir

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 11 Sep 2019 - 15:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Sergent de l'UNISON
Sergent de l'UNISON

Andrea Parker
Sergent de l'UNISON

Personnage
Sergent Parker

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 120
ϟ Nombre de Messages RP : 49
ϟ Célébrité : Lauren Cohan
ϟ Crédits : Shiya
ϟ Doublons : Natalia Greene, Gabrielle Tessier, Solveig Mortensen
ϟ Âge du Personnage : 37 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'escouade Silver du peloton d’intervention de l’UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Ni musculeuse, ni trop mince, ni trop épaisse, elle a un physique dans la moyenne. Pourtant, Andrea est une femme qui transpire la force. Ses cheveux châtains encadre un visage expressif et harmonieux aux yeux particulièrement saisissants ; Leur couleur de jade ne cache rien de sa perspicacité, ni de son intégrité.
ϟ Pouvoirs : Andrea est une Ultime, une humaine améliorée qui manipule des forces dérivées des énergies cosmiques. La listes de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

Statut RP : fermé (2/2)
Joueur
Sergent Parker

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 120
ϟ Nombre de Messages RP : 49
ϟ Célébrité : Lauren Cohan
ϟ Crédits : Shiya
ϟ Doublons : Natalia Greene, Gabrielle Tessier, Solveig Mortensen
ϟ Âge du Personnage : 37 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'escouade Silver du peloton d’intervention de l’UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Ni musculeuse, ni trop mince, ni trop épaisse, elle a un physique dans la moyenne. Pourtant, Andrea est une femme qui transpire la force. Ses cheveux châtains encadre un visage expressif et harmonieux aux yeux particulièrement saisissants ; Leur couleur de jade ne cache rien de sa perspicacité, ni de son intégrité.
ϟ Pouvoirs : Andrea est une Ultime, une humaine améliorée qui manipule des forces dérivées des énergies cosmiques. La listes de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

Statut RP : fermé (2/2)
Avait-elle une raison ? Avait-elle vraiment une raison de s’épancher auprès d’un homme qui ne pouvait pas tout à fait comprendre les questionnements qui avaient agité ses nuits au fil des derniers jours ? Jay lui-même était conscient qu’il ne pouvait pas se mettre à sa place, qu’il ne pouvait pas savoir ce qu’elle traversait. Mais ça ne l’empêchait pas de l’écouter, peut-être seulement d’une oreille, mais de prendre sérieusement en compte ce qu’il lui disait et de lui donner son avis. Un avis fort simple, mais un avis tout de même. Dernièrement, la vie d’Andrea avait été particulièrement solitaire ; Bien sûr, il y avait sa mère avec laquelle elle tentait de maintenir le contact, il y avait aussi ses collègues de l’UNISON, quelques-uns des rares amis et proches qui lui restaient. Il y avait Alex, évidemment...

Et il y avait aussi d’autres connaissances, moins heureuses comme Cassandra qu’elle avait vu débarquer dans sa vie et Lawrence qui avait remonté à flots les corps des proches qu’elle essayait de noyer dans ses souvenirs. Sa vie, ces dernières années, en était jalonnée. Alors non, Jay ne comprenait pas à quoi elle avait affaire, il ne savait pas qu’il était question d’enfer, de magie, de damnation éternelle. Mais ça n’avait pas d’importance, parce que Jay comprenait ce que c’était de se battre et ce que c’était de perdre un proche. Il comprenait, et il ne lui donnait pas ces conseils par vengeance, il ne voulait pas de la pousser à se battre par vendetta personnelle comme essayait de le faire Lawrence.

Il se contentait d’être sincère, comme toujours.

Mais il avait raison sur toute la ligne. S’inquiéter pour ses proches, ça ne suffisait pas à les protéger. L’agent dans la tête duquel Vladislas était entré, le massacre qu’il avait perpétré, ils n’auraient pas eu lieu si Andrea avait su faire preuve de plus de force avant. Si elle n’avait pas eu peur du vampire, de ses menaces et si elle avait agi avant que lui le fasse. Elle en avait eu les moyens alors, et elle n’avait rien fait. Elle avait essayé de fuir, de tempérer. Et où cela l’avait-il mené ? Il avait aussi raison quand il disait qu’elle n’avait pas les épaules pour être chef, parce qu’elle était trop impliquée émotionnellement, même s’il le disait avec ses mots. Protéger ne voulait pas dire porter le deuil de chaque échec, car chaque combat devait essuyer des pertes.

Quid de l’impuissance ? Elle ne l’avait jamais été, pourquoi le deviendrait-elle ? Elle regarda Jay quelques instants, sans rien dire. Elle pouvait presque l’entendre lui demande « c’qu’elle avait à l’regarder comme ça » ... Ou au moins le penser. Finalement, après quelques instants, elle sourit. D’un sourire vrai, différent de ceux qu’elle avait arboré jusqu’à présent.

« Tu sais quoi ? T’as raison. Voilà au moins qui lui ferait plaisir. Y’a pas dix mille façons de protéger ceux qu’on aime : y’en a qu’une en fait. Même couper les ponts, ça ne suffirait pas. Quand on tient à quelqu’un, on tient à lui malgré la distance. Et s’il lui arrive quelque chose, on est touchés, malgré la distance. C’est ce qu’ils veulent. Elle marqua une pause. Alors non, il n’y a bien qu’une seule façon de protéger les siens. Elle leva les mains et les claqua sur ses cuisses. Y’a plus qu’à. »

Dis comme ça, c’était bien simple mais Andrea savait qu’il n’en était rien. Elle allait aider Lawrence parce qu’elle le devait pour elle-même, mais elle ne permettrait pas de se mettre à découvert comme ça avait le cas. On ne devait pas apprendre qu’elle était impliquée. Elle allait aider Cassandra parce qu’il le fallait, mais sans risquer de se mettre elle ou les siens en danger. La pitié était un moteur puissant, mais elle l’avait dit : elle n’avait rien d’une héroïne. Les héros portaient sur leurs épaules toute la peine du monde mais Andrea n’avait pas ce tempérament, même si elle l’avait eu. Vladislas avait eu raison d’elle sur ce point. Dans sa longue existence, elle aurait plus que largement le temps de porter le poids des conséquences de ses actes et de ceux des autres. Plus que largement le temps d’accumuler la peine et les regrets. Alors, en attendant, elle allait se préserver, et elle allait devoir demander de l’aide. Et montrer de la reconnaissance à ceux qui allaient la lui apporter.

« Merci Jay, dit-elle après un moment. J’apprécie ta franchise. »

Ils n’étaient pas d’accord sur beaucoup de choses, mais au moins sur cela. Après quelques instants, elle fit tourner les clés dans sa main, décidant finalement l’heure des aurevoirs était arrivée.

« Prends soin de toi, fit-elle simplement. Et si tu visites Charlie je... J’ai déposé des fleurs alors, ne sois pas surpris si tu en vois. »

Elle haussa les épaules, lui adressa un signe de tête en guise de salutations et mit le contact.


Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas



We are bits of energy floating about in various guises
(c)ambrose

 
Qui a raté ses adieux ne peut attendre grand-chose de ses retrouvailles
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
Qui a raté ses adieux ne peut attendre grand-chose de ses retrouvailles Categorie_6Qui a raté ses adieux ne peut attendre grand-chose de ses retrouvailles Categorie_8


Qui a raté ses adieux ne peut attendre grand-chose de ses retrouvailles Categorie_1Qui a raté ses adieux ne peut attendre grand-chose de ses retrouvailles Categorie_2_bisQui a raté ses adieux ne peut attendre grand-chose de ses retrouvailles Categorie_3
 Sujets similaires
-
» 04. Le chocolat ne peut réparer un coeur brisé
» L'alcool peut tuer et une envie de pipi sauver une vie...
» A quoi peut servir la danse ? ~Libre à tous.
» Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb]
» Ce ne sont pas des adieux, juste de longs "au revoir".

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Qui a raté ses adieux ne peut attendre grand-chose de ses retrouvailles Categorie_6Qui a raté ses adieux ne peut attendre grand-chose de ses retrouvailles Categorie_8
Sauter vers: