AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Bloody Star City — sujet libre Cadre_cat_1Bloody Star City — sujet libre Cadre_cat_2bisBloody Star City — sujet libre Cadre_cat_3
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

Bloody Star City — sujet libre

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 13 Juin 2019 - 18:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

Siobhan O'Reilly
Super-Vilain Indépendant

Personnage
Bloody Mary

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 12/04/2019
ϟ Nombre de Messages : 84
ϟ Nombre de Messages RP : 58
ϟ Célébrité : Deborah Ann Woll
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • 1m80
• Cheveux roux, silhouette fine
• Cicatrices sur ses deux avant-bras
• Accent irlandais
ϟ Pouvoirs : MAITRISES MAGIQUES
• Maîtrise de la magie du sang
• Guérison (blessures légères, régénération accélérée des cellules sanguines)
• Manipulation du sang (le sien, celui des autres, changement d'état, solidification, armure de sang)
• Sceau d'intégrité mentale (protection contre les manipulations mentales)
• Sceau d'asservissement (manipulation)
• Sceau de souffrance (douleur psychique)
• Gardes de sang (zones de 4-5m de diamètre, bouclier physique résistant à 10T)
• Chaines sanguines (chaines de sang résistantes, neutralisation de la magie de la victime)
• Bras armé de Morrigan (vitesse améliorée au combat - x3 ; force augmentée à 2T)
• Etreinte mortelle (zone au sol, absorption de l'énergie vitale)

MAITRISES MARTIALES
• Maitrise de la dague
• Maitrise des épées

ARTEFACTS
• Corbeau de Morrigan (sixième sens, intuition guerrière)
• Dague sacrificielle
• Epée de sang (mobilisable à volonté, résistance 2T)
ϟ Liens Rapides :

Joueur
Bloody Mary

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 12/04/2019
ϟ Nombre de Messages : 84
ϟ Nombre de Messages RP : 58
ϟ Célébrité : Deborah Ann Woll
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • 1m80
• Cheveux roux, silhouette fine
• Cicatrices sur ses deux avant-bras
• Accent irlandais
ϟ Pouvoirs : MAITRISES MAGIQUES
• Maîtrise de la magie du sang
• Guérison (blessures légères, régénération accélérée des cellules sanguines)
• Manipulation du sang (le sien, celui des autres, changement d'état, solidification, armure de sang)
• Sceau d'intégrité mentale (protection contre les manipulations mentales)
• Sceau d'asservissement (manipulation)
• Sceau de souffrance (douleur psychique)
• Gardes de sang (zones de 4-5m de diamètre, bouclier physique résistant à 10T)
• Chaines sanguines (chaines de sang résistantes, neutralisation de la magie de la victime)
• Bras armé de Morrigan (vitesse améliorée au combat - x3 ; force augmentée à 2T)
• Etreinte mortelle (zone au sol, absorption de l'énergie vitale)

MAITRISES MARTIALES
• Maitrise de la dague
• Maitrise des épées

ARTEFACTS
• Corbeau de Morrigan (sixième sens, intuition guerrière)
• Dague sacrificielle
• Epée de sang (mobilisable à volonté, résistance 2T)
ϟ Liens Rapides :

Ça avait été une mission plutôt facile, songeais-je, mon bras glissé autour du cou de l’homme terrorisé et mon visage reflétant un ennui profond. Je ne savais même pas qui il était vraiment et je m’en moquais par ailleurs. Je renversais sa tête en arrière d’un geste, tandis qu’il marmonnait ce qui ressemblait à des négociations - ou des suppliques, pour ce que j’en avais à faire - et ordonnais avec froideur :

Allez, cul sec.

Je versais dans sa bouche un peu de mon sang, coulant directement de ma main, que je guidais jusque dans son oesophage, avant de le solidifier en une pointe acérée qui vint transpercer sa trachée et la carotide au passage. En moins d’une minute, il avait cessé de se débattre et son corps s’était totalement détendu. Je laissais tomber ce qui n’était plus qu’un cadavre et tendis la main pour rappeler jusqu’à la dernière goutte de sang dans mes propres veines. Meurtre garanti sans traces. Bon courage à ceux qui réaliseront l’autopsie de ma victime, songeais-je avec un amusement un peu cruel. Ils ne sauraient pas ce qui l’avait transpercé de l’intérieur. Encore un décès qui serait attribuée à la mystérieuse Bloody Mary, dont la réputation commençait à peine à courir dans les rues de Star City.

Je m’éloignais de plusieurs rues avant de laisser l’armure de sang qui recouvrait mon corps être absorbée par les pores de ma peau. En l’espace de quelques secondes, je ressemblais de nouveau à une innocente rousse, qui ne respirait pas l’amabilité, certes, mais n’avait pas l’air d’une meurtrière en puissance. J’enverrais un message via les canaux habituels pour signaler à mon commanditaire que j’avais fait le ménage derrière lui pour toucher ma paie. J’hésitais quelque peu. J’avais bien assez de revenus à présent pour me louer un appartement, mais ma conversation avec Lady Satan m’avait convaincue de profiter encore un peu de l’hospitalité d’Abigaïl Frankenstein… Ce qui faisait que bien souvent, je n’avais pas envie de rentrer au bercail dès que mes devoirs étaient réalisés.

J’aurais pu chercher une personne dotée d’un potentiel intéressant pour la drainer et conserver son sang - la puissance était la puissance, peu importait où je la trouvais à présent. Mes principes passés étaient morts avec ma première incarnation. Dans celle-ci, la seule vie qui importait encore était la mienne. Et l’existence étrange de ma bienfaitrice, car j’étais capable de reconnaissance envers celle qui avait eu l’excellente idée de me tirer des Enfers et de me donner une deuxième chance. Mais je n’avais pas envie de chasser quoi que ce soit d’autre, ce soir.

Un instant, je méditais l’idée de débarquer à l’improviste chez Renan, mais un bref coup d’oeil à l’heure qu’il était m’en dissuada. Il était père, à présent, je ne devais pas l’oublier. Cela, et je ne voulais pas attirer une attention malvenue sur ses propres activités en traînant mon ombre sanglante jusque chez lui. Je me contentais donc de passer la porte du premier bar venu pour y commander un mojito et m’installais sur un tabouret, ôtant de mes cheveux l’élastique qui les avait retenu en une queue de cheval serrée. Un soupir de contentement vint franchir mes lèvres tandis que je traînais sur internet grâce à mon téléphone. La satisfaction du travail accompli n’était pas le moins du monde gâchée par ma solitude. Après tout, je l’avais intensément recherchée, non ?

Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 22 Juin 2019 - 8:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

Amélia Jones
Agent de SHADOW

Personnage
Charlie
ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 29/06/1987
ϟ Arrivée à Star City : 31/05/2019
ϟ Nombre de Messages : 126
ϟ Nombre de Messages RP : 29
ϟ Célébrité : Teagan Croft
ϟ Crédits : Moi.
ϟ Doublons : Aucun.
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Aucun
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Charlie a l'air d'être une adolescente de 14 ou 15 ans, petite, menue et superposant parfois bizarrement ses vêtements. Ses yeux sont clairs et ses cheveux, coupés au carré, noirs méchés de bleu.

Elle a d'autres petites particularités physiques, mais s'arrange habituellement pour les dissimuler.
ϟ Pouvoirs : . Biogenèse I - Nidification
. Biogenèse II - Création organique
. Lien psycho-empathique
. Vieillissement ralenti

ϟ Liens Rapides : Présentation - Sujets - Liens - Journal - Exploits
Joueur
Charlie
ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 29/06/1987
ϟ Arrivée à Star City : 31/05/2019
ϟ Nombre de Messages : 126
ϟ Nombre de Messages RP : 29
ϟ Célébrité : Teagan Croft
ϟ Crédits : Moi.
ϟ Doublons : Aucun.
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Aucun
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Charlie a l'air d'être une adolescente de 14 ou 15 ans, petite, menue et superposant parfois bizarrement ses vêtements. Ses yeux sont clairs et ses cheveux, coupés au carré, noirs méchés de bleu.

Elle a d'autres petites particularités physiques, mais s'arrange habituellement pour les dissimuler.
ϟ Pouvoirs : . Biogenèse I - Nidification
. Biogenèse II - Création organique
. Lien psycho-empathique
. Vieillissement ralenti

ϟ Liens Rapides : Présentation - Sujets - Liens - Journal - Exploits
Charlie n’était pas vraiment certaine de ce à quoi elle avait assisté, cachée derrière un conteneur à ordures. En fait, elle savait à peine pourquoi elle s’était cachée derrière la benne. Enfin, si, elle le savait. Elle n’était pas forcement la seule à fouiller dans ce genre de contenant et certains mettaient parfois vraiment le boxon quand ils le faisaient. Du coup, quand elle s’y mettait, elle essayait d’être discrète. Surtout dans ce quartier. Principalement parce que les propriétaires ou gérant des petits restaurants et autres bars du coin étaient connus pour ne pas être tendres avec ceux qu’ils prenaient le nez dans leur poubelle. A l’origine de ça, se trouvait semblait-il une simple histoire de querelles de voisinage sans grand intérêt, comme il aurait même pu en avoir chez elle, là où elle avait grandi. Elle le savait d’ailleurs, parce qu’elle avait imaginé un temps le pire, sans parvenir à mettre la main sur quoi que ce soit : s’il y avait plus louche, ils couvraient très bien leurs arrières et Charlie avait donc cessé de s’intéresser au problème qui n’en était du reste vraiment un que pour les gens comme elle.

Quoi qu’elle en soit, en entendant du bruit, elle avait eu le réflexe de se cacher, se dissimulant derrière l’énorme masse du bac en plastique, puis cessant de bouger et osant à peine respirer. Elle aurait aimé aussi ne pas entendre les bruits, mais elle ne disposait pas de ce genre de faculté. Elle aurait éventuellement pu se distraire, jadis, en essayant de contacter l’une de ses créatures. Du genre bucolique et mignonne si possible, histoire de détourner son attention de sa réalité sordide. Cela n’était plus possible pour le moment néanmoins, Charlie étant à nouveau seule dans sa tête comme dans ce monde pour une durée encore indéterminée. Cette pensée, bien qu’elle fut liée à quelque chose de triste, parvint néanmoins à l’apaiser. Qu’elles soient mortes ou non, elle aimait penser à ses créatures, peut-être parce que cela l’aidait à raviver des sentiments positifs comme la joie et l’espoir. Ce n’était qu’une question de temps avant qu’elle créé autre-chose. Il fallait juste qu’elle se montre patiente. Comme lors de la situation qui venait fort heureusement de cesser.

Absorbée par ses pensées, elle ne capta finalement pas grand-chose de ce qui s’était passé à côté d’elle. Quand elle comprit toutefois que leur truc était terminé, elle osa un coup d’œil, puis se déplia et sorti finalement de sa cachette. Ce qu’elle vit ne valait guère mieux que le gargouillis immonde qu’elle avait quand même entendu un peu plus tôt : un homme gisait par terre le corps tordu dans une position improbable.

Elle aurait peut-être dû appeler les services d’urgence, mais elle avait surtout eu envie de s’éloigner et d’oublier ce qu’elle venait de voir et d’entendre. Ça et le sentiment de se sentir minable parce qu’elle n’avait rien pu faire. Pas qu’elle se soit sentie pousser des ailes de héro, non. Mais elle avait vraiment eu peur pour elle-même. Ce n’était pas la première fois depuis qu’elle arpentait à nouveau les rues de la ville et cela commençait à la lasser, espoir que cela cesse bientôt ou non.

Bien qu’elle soit toute à ses pensées, Charlie réussi tout de même à apercevoir un bar –celui là-même dans lequel venait d’entrer Siobhan.

Sans le savoir, elle lui emboita donc le pas et, une fois entrée, se dirigea vers le bar où se trouvait déjà une très jolie rousse. Elle avait l’air dans son monde, mais elle avait aussi l’aire d’une « bonne fille » comme aurait pu dire son oncle, le genre qui ne fait jamais trop de vague et rêve simplement de trouver un mec bien pour fonder une famille. Le genre de fille qu’elle s’apprêtait surement à devenir avant que les choses ne dérapent et ne la fasse grandement dévier de cette voie.

Pas qu’elle soit devenue une mauvaise fille, non, ou du moins Charlie ne voyait pas les choses sous cet angle. Tout ce qu’elle faisait, elle le faisait avec la conviction d’agir pour le plus grand bien et c’était en partie ce qui faisait sa force, même si celle-ci ne sautait pas forcement aux yeux, bien au contraire.

- Je voudrais quelque chose de fort, dit-elle au barmaid après s’être assise juste à côté de la rouquine.

Loin de la servir néanmoins, ce dernier se mit à rire ou plutôt à glousser avec ce qui semblait être un semblant de surprise.

- Quelque chose de fort ? lui répondit-il alors. Un petit panaché peut-être ? Et puis après j’irais t’acheter des clopes. Nouveaux rires. Ou pour ça aussi t’es passée à quelque chose de plus fort ?

Charlie l’écouta presque paisiblement, sans ciller, en regardant fixement son interlocuteur.

*Evidement* se dit-elle ensuite. Elle avait encore oublié.

Parfois, pourtant, cela passait. Même si cela passait surtout quand elle était dans un groupe, noyée dans la masse ou dans un établissement moins regardant sur l'âge de sa clientèle. Ce n’était pas plus mal ceci dit. Charlie évitait habituellement de boire, aussi quelque chose de fort aurait peut-être eu sur elle des effets plus qu’indésirables.

- J’espère vraiment que vous ne vous payez pas la tête de tous ceux qui rentrent ici, répondit-elle alors, en songeant qu’elle pourrait très bien décider de laisser un commentaire aussi navrant que son humour sur tous les sites où son petit bar, déjà pas très rempli, était référencé. Et je prendrais un jus de mangue. Sans glaçon.

Elle avait espéré que son ton soit ferme et posé, mais sans agacement manifeste, et peut-être que cela dû marcher car après ça l’homme ne rigolait plus et lui servit ce qu’elle voulait en un ajoutant un « pour la maison » qui lui redonna le sourire.

Il n’y avait pas de petite victoire après tout…

Elle en but ensuite rapidement une gorgée avec sa paille tout en se demandant si ça valait le coup de lui sortir sa carte d’identité.

- Foutue ville, pas vrai ? lança-t-elle à la rouquine au lieu d’insister.

- Je m’appelle Charlie. Enfin, je m’appelle Amélia, mais tout le monde m’appelle Charlie.

Ou plutôt elle préférait qu’on l’appelle comme ça, même si certains avaient encore du mal à l’intégrer. Peut-être parce qu’il s’agissait d’un prénom masculin ?

- J’adore vos cheveux. Vous êtes du coin ?

Non, elle n’était pas d’humeur particulièrement bavarde. C’était son état naturel. Elle reprit par ailleurs sa paille entre ses lèvres et aspira le délicieux liquide sucré qui s’y trouvait avec, malheureusement, plus de bruit qu’elle ne l’aurait voulu.


Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 23 Juin 2019 - 20:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

Siobhan O'Reilly
Super-Vilain Indépendant

Personnage
Bloody Mary

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 12/04/2019
ϟ Nombre de Messages : 84
ϟ Nombre de Messages RP : 58
ϟ Célébrité : Deborah Ann Woll
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • 1m80
• Cheveux roux, silhouette fine
• Cicatrices sur ses deux avant-bras
• Accent irlandais
ϟ Pouvoirs : MAITRISES MAGIQUES
• Maîtrise de la magie du sang
• Guérison (blessures légères, régénération accélérée des cellules sanguines)
• Manipulation du sang (le sien, celui des autres, changement d'état, solidification, armure de sang)
• Sceau d'intégrité mentale (protection contre les manipulations mentales)
• Sceau d'asservissement (manipulation)
• Sceau de souffrance (douleur psychique)
• Gardes de sang (zones de 4-5m de diamètre, bouclier physique résistant à 10T)
• Chaines sanguines (chaines de sang résistantes, neutralisation de la magie de la victime)
• Bras armé de Morrigan (vitesse améliorée au combat - x3 ; force augmentée à 2T)
• Etreinte mortelle (zone au sol, absorption de l'énergie vitale)

MAITRISES MARTIALES
• Maitrise de la dague
• Maitrise des épées

ARTEFACTS
• Corbeau de Morrigan (sixième sens, intuition guerrière)
• Dague sacrificielle
• Epée de sang (mobilisable à volonté, résistance 2T)
ϟ Liens Rapides :

Joueur
Bloody Mary

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 12/04/2019
ϟ Nombre de Messages : 84
ϟ Nombre de Messages RP : 58
ϟ Célébrité : Deborah Ann Woll
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • 1m80
• Cheveux roux, silhouette fine
• Cicatrices sur ses deux avant-bras
• Accent irlandais
ϟ Pouvoirs : MAITRISES MAGIQUES
• Maîtrise de la magie du sang
• Guérison (blessures légères, régénération accélérée des cellules sanguines)
• Manipulation du sang (le sien, celui des autres, changement d'état, solidification, armure de sang)
• Sceau d'intégrité mentale (protection contre les manipulations mentales)
• Sceau d'asservissement (manipulation)
• Sceau de souffrance (douleur psychique)
• Gardes de sang (zones de 4-5m de diamètre, bouclier physique résistant à 10T)
• Chaines sanguines (chaines de sang résistantes, neutralisation de la magie de la victime)
• Bras armé de Morrigan (vitesse améliorée au combat - x3 ; force augmentée à 2T)
• Etreinte mortelle (zone au sol, absorption de l'énergie vitale)

MAITRISES MARTIALES
• Maitrise de la dague
• Maitrise des épées

ARTEFACTS
• Corbeau de Morrigan (sixième sens, intuition guerrière)
• Dague sacrificielle
• Epée de sang (mobilisable à volonté, résistance 2T)
ϟ Liens Rapides :

Je jetais un oeil distrait à la gamine qui s’installa à côté de moi. Je ne savais pas trop ce qu’elle cherchait, mais elle avait l’air un peu trop jeune pour traîner ici. Ceci étant, ça n’était certainement pas mon problème : même si elle avait voulu boire à en rouler sous la table, j’aurais simplement regardé ailleurs. Il n’aurait plus manqué que je commence à faire du baby-sitting d’adolescente entre deux meurtres. Ou toute autre occupation que ce soit. Autant dire que quand elle réclama avec une voix assurée - un peu trop - quelque chose de fort au barman, je relevais à peine le regard de mon téléphone. Le gloussement ridicule de l’intéressé me tira un lourd soupir intérieur, par contre, de même que la condescendance qu’il démontra à l’égard de la gosse.

Celle-ci changea sa demande, après avoir répondu avec un certain aplomb. Elle irait peut-être plus loin que prévu, songeais-je en fronçant les sourcils en recevant un message d’un de mes contacts me réclamant un petit coup de main. Je n’avais pas envie de nettoyer encore le bordel que les autres laissaient derrière eux. Etait-ce donc si difficile de travailler proprement, au nom des dieux ? Je claquais ma langue contre mon palais avec agacement et coupais l’appareil avant de prendre une gorgée de mojito. Je savourais le goût du cocktail - un de mes préférés - jusqu’à ce que la gamine m’interpelle.

Intérieurement, un nouveau soupir s’invita à la fête. J’imaginais sans mal que je devais avoir l’air plus engageante que le barman et ses moqueries ou l’ivrogne effondré sur le bar de l’autre côté de la dénommée Charlie. Mais je pouvais dire adieu à ma tranquillité. Un instant, je méditais l’idée de vider mon verre et de chercher un autre endroit où finir cette soirée - en attendant la prochaine. Puis je songeais que je pourrais toujours apprendre quelque chose d’intéressant. Comme comment une enfant appelée Amélia finissait par se faire surnommer Charlie. La chose n’avait pas beaucoup de sens.

Charlie, relevais-je d’un air interrogateur. D’où cela vient-il ?

Mon accent irlandais était clairement audible. Un petit morceau de la maison que j’avais conservé. Ce n’était pas comme s’il me restait quoi que ce soit d’autre de mes origines.

Merci, j’imagine. Je m’appelle Siobhan.

Et personne ne m’appelait vraiment autrement, vu que je n’étais pas vraiment proche de qui que ce soit. A part Renan, mais nous n’en étions pas à nous donner des petits surnoms. Je haussais les épaules en affichant un sourire à l’apparence aimable, aussi faux que le ton léger avec lequel je lui répondais. Je me glissais dans la peau de l’agréable rouquine avec une aisance née de l’habitude. Jouer un rôle, c’était mon quotidien. Je détestais qu’on sache qui se cachait sous ces jolis cheveux roux.

J’habite ici depuis assez longtemps pour me considérer du coin, acquiesçais-je machinalement. Et vous ?

Un jeu, mais un jeu bien pratique. Qui serait aller imaginer que cette femme si sympathique était un petit monstre en puissance ? Personne. C’était bien le seul intérêt que je trouvais à être là, à faire la causette à Charlie.

Vous êtes seule ? Ou vous attendez vos amis ?

Vu son âge, ça me paraissait étrange qu’elle profite de l’endroit sans compagnie. Les jeunes ne sortaient-ils pas en troupeau ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 25 Juin 2019 - 19:03 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

Amélia Jones
Agent de SHADOW

Personnage
Charlie
ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 29/06/1987
ϟ Arrivée à Star City : 31/05/2019
ϟ Nombre de Messages : 126
ϟ Nombre de Messages RP : 29
ϟ Célébrité : Teagan Croft
ϟ Crédits : Moi.
ϟ Doublons : Aucun.
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Aucun
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Charlie a l'air d'être une adolescente de 14 ou 15 ans, petite, menue et superposant parfois bizarrement ses vêtements. Ses yeux sont clairs et ses cheveux, coupés au carré, noirs méchés de bleu.

Elle a d'autres petites particularités physiques, mais s'arrange habituellement pour les dissimuler.
ϟ Pouvoirs : . Biogenèse I - Nidification
. Biogenèse II - Création organique
. Lien psycho-empathique
. Vieillissement ralenti

ϟ Liens Rapides : Présentation - Sujets - Liens - Journal - Exploits
Joueur
Charlie
ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 29/06/1987
ϟ Arrivée à Star City : 31/05/2019
ϟ Nombre de Messages : 126
ϟ Nombre de Messages RP : 29
ϟ Célébrité : Teagan Croft
ϟ Crédits : Moi.
ϟ Doublons : Aucun.
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Aucun
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Charlie a l'air d'être une adolescente de 14 ou 15 ans, petite, menue et superposant parfois bizarrement ses vêtements. Ses yeux sont clairs et ses cheveux, coupés au carré, noirs méchés de bleu.

Elle a d'autres petites particularités physiques, mais s'arrange habituellement pour les dissimuler.
ϟ Pouvoirs : . Biogenèse I - Nidification
. Biogenèse II - Création organique
. Lien psycho-empathique
. Vieillissement ralenti

ϟ Liens Rapides : Présentation - Sujets - Liens - Journal - Exploits
- Charlie. D’où cela vient-il ?

Charlie sourit intérieurement plus encore qu’à l’extérieur, lorsque la rouquine lui répondit, visiblement intéressée par l’idée de faire un brin de conversation avec elle. Elle savait d’expérience que ce genre d’approche paraissait parfois, disons, inopportune aux yeux de certains et elle fut ravie que la jeune femme ne partage pas cet avis.

Si elle avait appris, parfois à ses dépens, que les apparences pouvaient être trompeuses, elle ne se doutait toutefois pas de ce que pouvait cacher celle que possédait la jeune femme.

Pour l’heure, elle ne s’en souciait par ailleurs pas le moins du monde : elle voulait juste papoter, aussi librement que l’on pouvait parfois le faire avec une parfaite inconnue.

Elle avait toutefois une autre raison de sourire : cela faisait curieusement longtemps qu’on ne lui avait pas posé cette question et, ce surnom, remontant loin, cela lui donna l’occasion de remonter un instant dans de vieux souvenirs, malheureusement aujourd’hui un peu flous.

- C’est vieux, répondit-elle par ailleurs. Je crois que cela vient d’un jeu avec mes frères.

Elle ne se souvenait toutefois pas vraiment duquel ni des circonstances précises de tout ça.

- C’est resté depuis, poursuivit-elle en haussant les épaules, et j’ai toujours aimé ce prénom. Peut-être parce que ça me rappelle de bons souvenirs.

Ce n’était pas faux, ce prénom, à ses yeux, l’avait toujours rapprochée de ses frères, peut-être parce qu’il avait le même genre qu’eux ou parce qu’ils le lui avaient donné ? Son attachement à ce surnom était toutefois aussi un peu plus profond, mais, pour l’expliquer il aurait fallu qu’elle rentre dans les détails de son histoire et de ses allés et venus entre Star city et une autre réalité. Or ce n’était pas le genre de chose qu’elle faisait avec la première venue, même quand elle avait l’air aussi sympathique que la jeune femme. Elle craignait un peu les retombées qu’il pourrait y avoir si elle tombait sur quelqu’un susceptible de la croire, les mensonges qu’elle aurait à proférer à un moment donné et les embrouilles qui pourraient en découler. Elle savait aussi combien les gens pouvaient être disposés à ne pas le faire quand elle racontait tout ça et n’avait pas envie de voir leur petite conversation se terminer aussi rapidement.

- Merci, j’imagine.

Son sourire s’évanouit légèrement en entendant ces mots et elle se demanda si elle devait y voir une pointe d’ironie. Elle espéra aussi ne pas avoir commis d’impair, même si son compliment avait été sincère. Le problème n’était toutefois pas là. L’inconnue ne sembla toutefois pas lui en tenir rigueur puisqu’elle lui donna son nom, ce qui ragrandit à nouveau son sourire.

Siobhan. Encore quelque chose qu’elle trouvait jolie ! Elle se garda toutefois de le lui faire savoir de peur de passer pour un genre de fane bizarre ou pour quelqu’un qui adorait la complimenter sur des choses qu’elle devait plus au hasard ou à la chance qu’à elle-même.

J’habite ici depuis assez longtemps pour me considérer du coin

Charlie hocha légèrement la tête en signe d’approbation. Ça, elle pouvait le comprendre.

- C’est un peu pareil pour moi, je suppose, lui dit-elle ensuite comme elle lui retourna la question.

Charlie n’avait du reste pas vraiment d’accent. Elle avait grandi dans la Virginie occidentale d’un autre monde soit suffisamment près des grosses villes de côte est pour ne pas parler vraiment différemment que leurs habitants et, curieusement, bien qu’il n’y ait eu ni super ni vilain chez elle, certaines choses étaient rigoureusement identiques dans leurs deux mondes : cette histoire d’accents, pour autant qu’elle le sache en faisait partie, ce qui ne l’empêcha pas de ne pas identifier celui de Siobhan. Pas écossais. Pas vraiment anglais non plus. Ni sudiste, c’était certain …

Elle aurait pu demander, mais elle estimait qu’à ce stade de la conversation la jeune femme le lui dirait spontanément si elle en avait envie.

- Vous êtes seule ? Ou vous attendez vos amis ?

Charlie sourit à nouveau, presque attendrie par ce qu’elle prit pour une forme de sollicitude ou peut-être reconnaissante parce que la jeune femme la plaçait dans la catégorie des gens qui avaient des amis.

Bien qu’elle dormait assez régulièrement dans la rue, Charlie savait toutefois un minimum prendre soin d’elle : elle ne sentait pas mauvais et elle ne trimbalait pas non plus trois tonnes d’affaires inutiles dans un charriot rempli à ras bord qu’elle aurait garé devant le bar avant d’y entrer. Aussi pouvait-elle surement passer pour une gamine normale, quand elle ne faisait pas la manche ou n’était pas prise en flagrant délit de fouille de poubelles.

Quoi qu’il en soit elle secoua légèrement la tête en signe de négation.

- Non, dit-elle ensuite, je ne dois pas retrouver d'ami ce soir.

*Mais je peux peut-être m’en faire de nouveaux ?* hasarda alors une petite voix plein d’espoir en regardant la rouquine.

- J’ai eu un genre de journée pas vraiment sympa et en voyant le bar je me suis dit « pourquoi pas ? ». Et puis, j’aime bien parfois trainer ici et là ; on a parfois l’occasion de faire des rencontres sympas.

- Et vous ?


Il n’était pas certain que rencontrer une tueuse professionnelle entre dans la catégorie des rencontres sympas, mais ce que l’on ne sait pas ne peut pas nous atteindre.

En repensant à la raison de sa présence ici toutefois, Charlie se rendit compte qu’elle n’avait pas complètement l’esprit tranquille. Et si l’homme n’était pas juste en train de se remettre d’une passe mutante étrange ? Et s’il n’était pas mort mais avait besoin d’assistance ? Journée pénible ou non, elle n’aurait probablement pas dû fuir, mais appeler les secours. Ray aussi. Quoi que. Quelqu’un finirait bien par découvrir le corps tôt ou tard et Ray pourrait alors mettre la main sur le dossier si leurs supérieurs l’estimaient nécessaires. Vue le taux de criminalité de la ville néanmoins, Shadow s’amusait rarement à remuer ciel et terre pour retrouver un meurtrier quand ils pouvaient se contenter de laisser la police faire ou d’avoir l’info encore plus rapidement via les yeux et les oreilles qu’ils avaient ici ou là parmi le cartel et les autres groupes criminels de la ville.

Ses doigts pianotant désormais le comptoir sans qu’elle s’en rende compte, Charlie hésitait pourtant toujours.

Ce n’était pas comme ça qu’on l’avait élevée. C’était même le contraire. Dans sa famille, on était plutôt du genre à s’arrêter et à proposer son aide quand on voyait quelqu’un galérer avec sa voiture sur la borne d’arrêt d’urgence.

- Je crois que j’ai besoin d’aller aux toilettes, dit-elle alors. Mais je reviens.

Oui, parce qu’elle s’imaginait que Siobhan s’en souciait peut-être. Simple précaution d’usage, elle prit aussi son verre à moitié plein avec elle.

Ses parents l’avaient aussi mise en garde contre les choses suspectes que l’on versait parfois dans les verres des jeunes gens.

Une fois aux toilettes, elle fit ce qu’elle avait à faire. En prenant quelques précautions tout de même : son téléphone était déjà un prépayé à carte, puisqu’elle n’avait pas de compte en banque à elle, mais elle en masqua également le numéro, donna un nom bidon aux services d’urgence et en enleva ensuite la puce après l’envoi d’un texto « codé » à Ray qu’elle effaça aussitôt.

Elle croisa ensuite les doigts pour que les flics tardent à se déplacer, que l’homme se soit relevé tout seul ou que personne n’ait l’idée d’aller chercher un témoin dans les bars alentours.

Une fois revenue, elle remonta sur son tabouret, sourit à nouveau à Siobhan, mais sans trop insister, vue l’endroit d’où elle revenait et se lava consciencieusement les mains avec un petit gel nettoyant.

- Vous aimez les donuts ? lui demanda-t-elle ensuite, principalement parce qu’elle venait subitement d’avoir l’envie d’en manger un. Je connais un super diner où ils sont excellents. L’endroit ne paye pas de mine, mais la vendeuse est super sympa et parfois elle me les offre.

Elle n’était pas exactement en train de suggérer de changer de crémerie, juste en train de faire la conversation, même si l’idée lui avait également traversé l’esprit.

La vendeuse en question était par ailleurs une femme d’âge mûre qui avait connue bien des problèmes et qui était à peu près aussi invisible aux yeux des autres que Charlie. Elle attribua ça à sa jeunesse passée et donnait des pâtisseries à Charlie parce que celle-ci avait la gentillesse de l’écouter, réellement, parfois pendant des heures, même si son but premier en s’asseyant-là était parfois juste de s’abriter du froid ou de la chaleur.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 28 Juin 2019 - 17:43 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

Siobhan O'Reilly
Super-Vilain Indépendant

Personnage
Bloody Mary

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 12/04/2019
ϟ Nombre de Messages : 84
ϟ Nombre de Messages RP : 58
ϟ Célébrité : Deborah Ann Woll
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • 1m80
• Cheveux roux, silhouette fine
• Cicatrices sur ses deux avant-bras
• Accent irlandais
ϟ Pouvoirs : MAITRISES MAGIQUES
• Maîtrise de la magie du sang
• Guérison (blessures légères, régénération accélérée des cellules sanguines)
• Manipulation du sang (le sien, celui des autres, changement d'état, solidification, armure de sang)
• Sceau d'intégrité mentale (protection contre les manipulations mentales)
• Sceau d'asservissement (manipulation)
• Sceau de souffrance (douleur psychique)
• Gardes de sang (zones de 4-5m de diamètre, bouclier physique résistant à 10T)
• Chaines sanguines (chaines de sang résistantes, neutralisation de la magie de la victime)
• Bras armé de Morrigan (vitesse améliorée au combat - x3 ; force augmentée à 2T)
• Etreinte mortelle (zone au sol, absorption de l'énergie vitale)

MAITRISES MARTIALES
• Maitrise de la dague
• Maitrise des épées

ARTEFACTS
• Corbeau de Morrigan (sixième sens, intuition guerrière)
• Dague sacrificielle
• Epée de sang (mobilisable à volonté, résistance 2T)
ϟ Liens Rapides :

Joueur
Bloody Mary

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 12/04/2019
ϟ Nombre de Messages : 84
ϟ Nombre de Messages RP : 58
ϟ Célébrité : Deborah Ann Woll
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • 1m80
• Cheveux roux, silhouette fine
• Cicatrices sur ses deux avant-bras
• Accent irlandais
ϟ Pouvoirs : MAITRISES MAGIQUES
• Maîtrise de la magie du sang
• Guérison (blessures légères, régénération accélérée des cellules sanguines)
• Manipulation du sang (le sien, celui des autres, changement d'état, solidification, armure de sang)
• Sceau d'intégrité mentale (protection contre les manipulations mentales)
• Sceau d'asservissement (manipulation)
• Sceau de souffrance (douleur psychique)
• Gardes de sang (zones de 4-5m de diamètre, bouclier physique résistant à 10T)
• Chaines sanguines (chaines de sang résistantes, neutralisation de la magie de la victime)
• Bras armé de Morrigan (vitesse améliorée au combat - x3 ; force augmentée à 2T)
• Etreinte mortelle (zone au sol, absorption de l'énergie vitale)

MAITRISES MARTIALES
• Maitrise de la dague
• Maitrise des épées

ARTEFACTS
• Corbeau de Morrigan (sixième sens, intuition guerrière)
• Dague sacrificielle
• Epée de sang (mobilisable à volonté, résistance 2T)
ϟ Liens Rapides :

Je supposais que ses frères avaient dû aller pêcher ça bien loin, pour surnommer la gamine Charlie. Etrange. Mais on avait vu plus étrange, et je n’allais pas me mettre martel en tête pour une histoire de prénom. Ça plaisait à l’intéressée, alors grand bien lui fasse.

C’est mignon, lançais-je en réponse avec un sourire avant de boire un peu plus de mon cocktail, détournant le regard par la même occasion.

Une remarque qui n’avait pas vraiment de base sincère, pour le coup, mais qui au juste s’en souciait ? Même la dénommée Charlie ne devait pas accorder tant d’importance à mon opinion. Je l’espérais pour elle. Ceux qui dépendaient trop de l’opinion des autres étaient à mon sens des proies faciles. Rien d’autre. De faibles petites choses qui risquaient de mal finir.

J’avais donc une Charlie, qui se considérait de Star City car elle y habitait depuis suffisamment de temps, un peu trop prompte à bavarder avec les inconnues. Je n’en étais pas vraiment chagrinée : cela voulait aussi dire que j’avais encore de beaux jours devant moi. Après tout, je me servais souvent du fait que peu de gens pensaient que je pouvais être dangereuse pour déterrer des profils intéressants. Des sacrifices corrects, en somme. La magie du sang avait son prix, et je ne pouvais pas toujours le payer. Je n’avais même pas envie de me passer de la mort d’autres que moi. C’était un confort certain, pourquoi m’en serais-je privée ?

La réponse de la gamine concernant ses amis me chagrina un peu, elle, en revanche. Si elle n’attendait personne, elle resterait avec moi tant que j’entretiendrais la conversation. J’avais un peu espéré qu’elle finirait par partir d’elle-même, je devais bien l’avouer. Néanmoins, ça m’apprenait quelque chose d’autre sur elle : trop de gens ne supportaient pas de sortir seuls, soit qu’ils n’aiment se retrouver en tête-à-tête avec eux-mêmes, soit qu’ils craignent le regard des autres sur leur solitude. Charlie, comme moi, se moquait de cela, apparemment. Ou y accordait moins d’importance qu’à son envie d’entrer dans un bar et de traîner ici et là.

Je vois, répondis-je simplement, stockant cette information dans un coin de ma tête avant de hausser machinalement les épaules. Je suis seule. Je ne suis pas très sociale et je n’ai que peu d’amis.

C’était pour ne pas admettre que je n’en avais pas vraiment. Correction : il y avait Renan, supposais-je, que je pouvais considérer comme tel, mais à quel point ? Nous venions à peine de nous retrouver et avant mon retour, nous avions échangé à l’ombre du spectre menaçant du démon qui nous manipulait tous les deux. Pas le plus propice à l’établissement d’un véritable climat de confiance. J’aurais peut-être pu me lier à Abigaïl. Nous avions plus en commun que je ne voulais bien l’admettre. Même son frère, qui semblait se tenir à carreaux, aurait pu m’être agréable. Mais je devais bien avouer que la pensée de m’approcher plus des deux nécromanciens m’effrayait un peu. L’amitié pourrait me mettre en danger, pour commencer. Et puis… Je n’avais pas vraiment envie de me sentir trahie une fois de plus. Je l’avais vécu à répétition. Que se passerait-il si la blonde se servait de l’influence qu’elle avait sur moi pour me forcer à faire quelque chose ? Je serais obligée de concilier notre lien et ma rancoeur. L’angoisse.

Mais ce n’était pas vraiment le moment de songer à tout ça, remarquais-je intérieurement tout en notant que Charlie semblait soudain nerveuse. Ou alors, elle avait un tic quelconque, mais la façon dont elle pianotait sur le comptoir m’interpelait. Elle finit par lâcher qu’elle s’absentait aux toilettes. Soit. C’était de la plus haute importance à partager, raillais-je dans mon esprit tout en me contentant d’un vague signe d’assentiment à son égard. Je caressais une seconde l’idée de fuir dans l’intervalle. Je la repoussais car je n’avais rien de mieux à faire. Lorsque la jeune fille revint, je parlais au barman, de mon côté, discutant avec le même naturel qu’habituellement et ponctuant ses réponses de commentaires un peu moqueurs en mon for intérieur. Comme toujours. Je m’interrompis avant qu’elle ne se hisse de nouveau sur son tabouret et n’eus pas à feindre la surprise quand elle reprit la parole. Elle m’invitait à déménager là bas ou discutait simplement ?

Je ne suis pas une grande fan du sucre, mais j’imagine que ça ne fait pas de mal de temps en temps. Où est-ce ?

Je faisais la conversation. En vérité, je ne mangeais quasiment rien de sucré. Encore moins depuis mon retour. Les crêpes et pancakes avaient encore grâce à mes yeux, et ce depuis toujours, mais le reste… Je n’étais pas une grande fan.

Vous y allez souvent ?

Je cherchais quoi dire pour meubler avant de vider ce qu’il restait de mon verre d’une traite.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 28 Juin 2019 - 19:50 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

Amélia Jones
Agent de SHADOW

Personnage
Charlie
ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 29/06/1987
ϟ Arrivée à Star City : 31/05/2019
ϟ Nombre de Messages : 126
ϟ Nombre de Messages RP : 29
ϟ Célébrité : Teagan Croft
ϟ Crédits : Moi.
ϟ Doublons : Aucun.
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Aucun
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Charlie a l'air d'être une adolescente de 14 ou 15 ans, petite, menue et superposant parfois bizarrement ses vêtements. Ses yeux sont clairs et ses cheveux, coupés au carré, noirs méchés de bleu.

Elle a d'autres petites particularités physiques, mais s'arrange habituellement pour les dissimuler.
ϟ Pouvoirs : . Biogenèse I - Nidification
. Biogenèse II - Création organique
. Lien psycho-empathique
. Vieillissement ralenti

ϟ Liens Rapides : Présentation - Sujets - Liens - Journal - Exploits
Joueur
Charlie
ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 29/06/1987
ϟ Arrivée à Star City : 31/05/2019
ϟ Nombre de Messages : 126
ϟ Nombre de Messages RP : 29
ϟ Célébrité : Teagan Croft
ϟ Crédits : Moi.
ϟ Doublons : Aucun.
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Aucun
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Charlie a l'air d'être une adolescente de 14 ou 15 ans, petite, menue et superposant parfois bizarrement ses vêtements. Ses yeux sont clairs et ses cheveux, coupés au carré, noirs méchés de bleu.

Elle a d'autres petites particularités physiques, mais s'arrange habituellement pour les dissimuler.
ϟ Pouvoirs : . Biogenèse I - Nidification
. Biogenèse II - Création organique
. Lien psycho-empathique
. Vieillissement ralenti

ϟ Liens Rapides : Présentation - Sujets - Liens - Journal - Exploits
- C’est mignon.

Charlie pinça légèrement les lèvres en l’entendant, puis eu un léger sourire. Ce n’était pas vraiment le genre réponse à laquelle elle se serait attendue. Pas qu’elle se soit attendue à quelque chose de spéciale, mais en un sens sa réponse l’étonna et l’intrigua sans qu’elle su vraiment dire pourquoi et ceux même si elle ne perçu pas forcement le manque de sincérité qui se trouvait derrière.

Elle était encore trop perdue dans le quart d’heure émotion-souvenirs qu’elle s’était offert pour ce faire.

Elle fut surprise en revanche par la réponse qu’elle lui fit concernant sa solitude, son manque d’amis et de sociabilité, qui cette fois la surprirent réellement.

- On ne dirait pas, lui dit-elle alors. C’est un choix, s’enhardit-elle, où un manque de pratique ?

Charlie fila ensuite aux toilettes passer son petit coup de fil puis revint avec son histoire de donut’s, le manque de sociabilité de sa copine de papote du jour lui étant entre temps complètement sortie de l’esprit, ce qui était un peu du Charlie tout craché. Elle n’aimait pas s’imposer ou du moins c’est ce qu’elle disait souvent, mais elle finissait à peu près aussi souvent par le faire quand même et, dans ses bons jours, il lui arrivait même de finir en un rien de temps sur le sofa de quasi-inconnu. Cela pouvait paraître dangereux, mais ça l’était toujours moins que la plupart des endroits où elle pouvait passer la nuit sans cela.

Charlie et Siobhan étaient loin d’en être arrivées là néanmoins et pour l’heure Charlie ne pensait pas réellement à dormir, mais plus à fuir à les aspects les plus sordides de son quotidien dans quelque chose d’à priori aussi banale qu’une rencontre dans un bar.

Je ne suis pas une grande fan du sucre, mais j’imagine que ça ne fait pas de mal de temps en temps. Où est-ce ?

Charlie roula légèrement les yeux en entendant la première partie de sa phrase.

- Vous êtes une sacrée veinarde alors. Moi, le sucre, j’adore ça. Le matin, le soir, le midi, en …

Elle s’arrêta là afin de ne pas passer pour plus morfale qu’elle ne l’était en réalité. A ses yeux, les petits défauts étaient peut-être attendrissants, mais lorsqu’ils restaient petits.

Charlie avait par ailleurs une relation plus complexe avec l’opinion des autres que celle de Siobhan. Elle s’en souciait d’une certaine façon, mais elle avait aussi appris à s’en détacher ou à s’en servir. Elle savait par exemple qu’on la prenait pour une gamine alors qu’elle approchait de la trentaine, qu’on la sous-estimait souvent parce qu’elle était petite et malheureusement aussi parce qu’elle était une fille ou bien encore parce qu’elle n’avait ni travail ni « domicile fixe ». Il arrivait aussi qu’on la prenne pour une gamine paumée ayant une ou deux cases en moins, mais tout ça, la plupart du temps, arrangeait plutôt bien ses affaires. Elle était loin d’être aussi dangereuse que Siobhan, bien au contraire, surtout présentement, mais elle était loin également loin d’être aussi paumée et inoffensive ou même innocente qu’elle en avait généralement l’air. Aussi, à ses yeux, l’opinion des autres était-elle un peu comme une arme, qu’elle avait appris à retourner contre eux dans certaines situations, mais qu'elle estimait aussi toujours devoir manier avec précaution.

- Peu importe, en fait.

Elle jeta ensuite un coup d’œil à Siobhan et se souvint alors de sa question. Sur le lieu de l’endroit.

- C’n’est pas très loin d’ici en fait, reprit-elle alors. On pourrait même y aller à pied.

Elle jeta ensuite un coup d’œil dehors. Maintenant qu’elle avait la sensation d’avoir « bien agi », sa nervosité avait diminuée, mais elle restait disons vigilante.

Elle savait qu’elle n’avait rien à se reprocher, mais elle n’avait pas non plus envie de se retrouver mêlée à cette histoire. De façon générale, les agents de Shadow étaient censés faire profil bas pas se retrouver à témoigner dans ce qui était peut-être –ou pas- une affaire de meurtre.

*Manquerait plus que le cartel soit impliqué d’une façon ou d’une autre* songea-t-elle alors avant de reprendre une gorgée de son jus qu’elle savoura, parce qu’elle n’aimait pas le tour sombre que prenait ses pensées.

Dehors pourtant, tout semblait encore normal, aussi pu-t-elle pleinement se concentrer sur leur conversation.

Vous y allez souvent ?

Charlie secoua négativement la tête.

- Non, confirma-t-elle ensuite verbalement. En générale, j’essaye de ne pas abuser de la générosité des gens. Et en même temps, je suppose que j’y vais assez souvent pour y avoir mes petites habitudes.

- Il n’a pas trop souffert en plus, dit-elle, vous savez, pendant l’invasion.

Elle ne développa pas. Siobhan était à Star City depuis suffisamment longtemps pour se considérer d’ici après tout, elle ne pouvait pas être passée à côté de ça.

Son humeur s’était par ailleurs à nouveau un peu assombri à la mention de celle-ci ce qu’elle n’aimait pas.

- Ça fait du bien de savoir que certaines choses sont restées les mêmes.

Mais cette phrase était-elle réellement destinée à Siobhan ? Et que lui arrivait-il pour qu’elle ne parvienne pas à se sortir de ces idées sombres ?

- Qu’est-ce-que vous faites quand, vous savez, quand vous avez tendance à broyer du noir ?

Siobhan n’avait pas vraiment l’air d’une experte en la matière, mais l’expression psy de comptoir devait bien venir de quelque part. Et puis, elle n’avait personne d’autre à qui poser sa question.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 30 Juin 2019 - 15:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

Siobhan O'Reilly
Super-Vilain Indépendant

Personnage
Bloody Mary

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 12/04/2019
ϟ Nombre de Messages : 84
ϟ Nombre de Messages RP : 58
ϟ Célébrité : Deborah Ann Woll
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • 1m80
• Cheveux roux, silhouette fine
• Cicatrices sur ses deux avant-bras
• Accent irlandais
ϟ Pouvoirs : MAITRISES MAGIQUES
• Maîtrise de la magie du sang
• Guérison (blessures légères, régénération accélérée des cellules sanguines)
• Manipulation du sang (le sien, celui des autres, changement d'état, solidification, armure de sang)
• Sceau d'intégrité mentale (protection contre les manipulations mentales)
• Sceau d'asservissement (manipulation)
• Sceau de souffrance (douleur psychique)
• Gardes de sang (zones de 4-5m de diamètre, bouclier physique résistant à 10T)
• Chaines sanguines (chaines de sang résistantes, neutralisation de la magie de la victime)
• Bras armé de Morrigan (vitesse améliorée au combat - x3 ; force augmentée à 2T)
• Etreinte mortelle (zone au sol, absorption de l'énergie vitale)

MAITRISES MARTIALES
• Maitrise de la dague
• Maitrise des épées

ARTEFACTS
• Corbeau de Morrigan (sixième sens, intuition guerrière)
• Dague sacrificielle
• Epée de sang (mobilisable à volonté, résistance 2T)
ϟ Liens Rapides :

Joueur
Bloody Mary

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 12/04/2019
ϟ Nombre de Messages : 84
ϟ Nombre de Messages RP : 58
ϟ Célébrité : Deborah Ann Woll
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • 1m80
• Cheveux roux, silhouette fine
• Cicatrices sur ses deux avant-bras
• Accent irlandais
ϟ Pouvoirs : MAITRISES MAGIQUES
• Maîtrise de la magie du sang
• Guérison (blessures légères, régénération accélérée des cellules sanguines)
• Manipulation du sang (le sien, celui des autres, changement d'état, solidification, armure de sang)
• Sceau d'intégrité mentale (protection contre les manipulations mentales)
• Sceau d'asservissement (manipulation)
• Sceau de souffrance (douleur psychique)
• Gardes de sang (zones de 4-5m de diamètre, bouclier physique résistant à 10T)
• Chaines sanguines (chaines de sang résistantes, neutralisation de la magie de la victime)
• Bras armé de Morrigan (vitesse améliorée au combat - x3 ; force augmentée à 2T)
• Etreinte mortelle (zone au sol, absorption de l'énergie vitale)

MAITRISES MARTIALES
• Maitrise de la dague
• Maitrise des épées

ARTEFACTS
• Corbeau de Morrigan (sixième sens, intuition guerrière)
• Dague sacrificielle
• Epée de sang (mobilisable à volonté, résistance 2T)
ϟ Liens Rapides :

J’imaginais bien que je ne paraissais pas si asociale que cela, vu la facilité avec laquelle je conversais avec elle. J’aurais pu la corriger et lui expliquer que je savais mener des discussions, mais que je n’aimais pas vraiment les autres.

Un choix, principalement.

J’assortis cette réponse d’un léger sourire. J’avais commencé à me couper des autres par sens des responsabilités, au départ, des années auparavant : j’étais une cible, alors, en tant que chef de clan et esclave d’un démon. J’avais mis mes proches à distance pour les protéger. Et pour rester capable de sacrifier l’individu pour préserver le plus grand nombre. La perte de Killian et Niam, en ce sens, m’avait bien peu touchée. Mon frère jumeau et ma cousine avaient été des membres de ma famille comme les autres : je leur devais la protection autant que faire se peut, ils me devaient respect et obéissance. Une vie plutôt solitaire mais j’avais fini par l’accepter. Ça me convenait. Depuis mon retour, je n’avais pas ressenti de besoin de me lier à qui que ce soit. J’avais un seul et unique objectif en tête, et cela me suffisait pour vivre.

En plus, l’amitié pouvait cacher une envie quelconque de se servir de moi, de ma magie. J’avais été un pion dans le grand échiquier d’un démon trop longtemps pour laisser qui que ce soit recommencer ce sale petit jeu avec moi. La gamine n’avait pas l’air faite de ce bois là, toutefois. De toute façon, il y avait de fortes chances que je ne la revois plus après ce soir. Sauf à l’appâter à l’aide d’un donut apparemment.

Et c’est embêtant, demandais-je avec une curiosité feinte. Vous n’avez pas vraiment l’air d’avoir besoin de vous priver.

Je la dévisageais un bref instant. Elle était plutôt du genre toute fine, alors si s’empiffrer de sucreries en tous genres lui faisait plaisir… Même si la simple pensée m’écoeurait, pour ma part. L’observation que je faisais d’elle me permit de remarquer le coup d’oeil un peu nerveux qu’elle jeta au dehors. Je suivis son regard, perplexe. Elle avait peur du noir ou bien ? Si elle était poursuivie par quelqu’un, je la laisserais se débrouiller. Je n’étais vraiment pas d’humeur à baby-sitter qui que ce soit.

La générosité ? Vous ne payez pas vos consommations ?

J’étais authentiquement surprise, pour le coup. Enfin, elle devait connaître la gérante de près, supposais-je.

Une chance pour l’endroit, acquiesçais-je avec sérieux lorsqu’elle parla de l’invasion.

C’était une des choses les plus perturbantes pour moi. Star City était unie dans le souvenir de la terreur du Terminus, liant les habitants les uns aux autres car ils avaient vécu le même traumatisme. Les criminels s’étaient alliés aux héros pour préserver la ville. Et moi, j’avais été absente. Il était très étrange de voir les dégâts de cette invasion alors qu’elle n’avait jamais existée à mes yeux. A cette époque, je me faisais torturer au fin fond des Enfers, par qui avait envie de s’amuser à mes dépends. Pour moi, tout avait changé ici. Certaines rues autrefois familières ne se ressemblaient plus. C’était un rappel permanent de ce que j’avais perdu. De ce que j’avais subi. De ce que j’étais prête à faire pour ne pas y retourner, aussi.

Effectivement. C’est difficile de voir que tout est si… Différent.

Voilà que je venais de dire quelque chose de sincère. Où allait donc le monde ? Il n’empêche que c’était vrai : il était rassurant de savoir que certaines parties de notre foyer n’avaient pas bougé malgré tout. Je sursautais quand la gosse me demanda ce que je faisais de mes idées noires. Ma foi, je ne ressassais pas si souvent. J’étais dure, presque insensible, à force d’avoir souffert. Mais je ne broyais pas du noir, ne ruminais pas mes tortures, je ne faisais qu’avancer. Il n’aurait plus manqué que cela : qu’Abigaïl ramène des Enfers une pauvre serpillère, tout juste bonne à se morfondre à répétition.

Je n’ai pas tendance à broyer du noir. J’aime ce que j’ai et je remercie les dieux chaque jour de me l’avoir donné. Je me donne les moyens de le conserver. Voilà tout.

J’avais répondu d’un ton songeur. Je remerciais les dieux d’avoir permis ma renaissance, et surtout Abigaïl Frankenstein d’y avoir songé. Mais pour le reste… Je me construisais seule, pas à pas, décidée à devenir si effrayante qu’on n’aurait même pas envie de m’embêter un tant soit peu… Et à résister à la mort. Quel meilleur moyen de ne pas finir en Enfer que de ne pas décéder, hm ?

Je ne sais pas si c’est seulement une question de volonté. C’est réducteur pour ceux qui se sentent moroses, ils ne font pas exprès. Mais de mon côté, je n’ai jamais vu l’intérêt de ressasser le passé. Ce n’est pas comme si je pouvais y changer quoi que ce soit.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 1 Juil 2019 - 7:49 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

Amélia Jones
Agent de SHADOW

Personnage
Charlie
ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 29/06/1987
ϟ Arrivée à Star City : 31/05/2019
ϟ Nombre de Messages : 126
ϟ Nombre de Messages RP : 29
ϟ Célébrité : Teagan Croft
ϟ Crédits : Moi.
ϟ Doublons : Aucun.
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Aucun
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Charlie a l'air d'être une adolescente de 14 ou 15 ans, petite, menue et superposant parfois bizarrement ses vêtements. Ses yeux sont clairs et ses cheveux, coupés au carré, noirs méchés de bleu.

Elle a d'autres petites particularités physiques, mais s'arrange habituellement pour les dissimuler.
ϟ Pouvoirs : . Biogenèse I - Nidification
. Biogenèse II - Création organique
. Lien psycho-empathique
. Vieillissement ralenti

ϟ Liens Rapides : Présentation - Sujets - Liens - Journal - Exploits
Joueur
Charlie
ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 29/06/1987
ϟ Arrivée à Star City : 31/05/2019
ϟ Nombre de Messages : 126
ϟ Nombre de Messages RP : 29
ϟ Célébrité : Teagan Croft
ϟ Crédits : Moi.
ϟ Doublons : Aucun.
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Aucun
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Charlie a l'air d'être une adolescente de 14 ou 15 ans, petite, menue et superposant parfois bizarrement ses vêtements. Ses yeux sont clairs et ses cheveux, coupés au carré, noirs méchés de bleu.

Elle a d'autres petites particularités physiques, mais s'arrange habituellement pour les dissimuler.
ϟ Pouvoirs : . Biogenèse I - Nidification
. Biogenèse II - Création organique
. Lien psycho-empathique
. Vieillissement ralenti

ϟ Liens Rapides : Présentation - Sujets - Liens - Journal - Exploits
- Un choix, principalement.

Charlie acquiesça. En un sens, elle pouvait comprendre, même si elle ignorait les raisons qui l’avaient conduite à faire ce choix. Elle-même adorait trop le contact avec les autres pour s’en passer complètement et elle aimait avoir l’impression de conserver un semblant de vie normale en ayant un petit groupe « d’amis » comme la plupart des gens. Elle allait et venait toutefois souvent dans leur vie avec une certaine inconstance ce qui en gênait certains et lui permettait d’opérer une sorte de tri naturel parmi ses « relations ». Elle avait par ailleurs appris à se méfier de l’attachement, voir à le redouter un peu, pour se protéger comme pour protéger les autres. Malheureusement, la méfiance ne faisait pas tout et elle avait généralement du mal à s’empêcher de développer une certaine forme d’affection pour les gens, parfois même connus depuis peu.
Elle avait appris à en faire abstraction en revanche. Aussi malgré toute l’affection qu’elle pouvait porter à quelqu’un, elle savait aussi qu’elle serait prêtre à sacrifier à peu près n’importe quelle relation au profit de Shadow et l’intérêt supérieur que l’organisation poursuivait. Elle savait également que, dans le cas de quelques personnes, cela pourrait lui faire mal. Mais elle le ferait quand même.

Malgré ça, Charlie refusait de s’isoler et de se couper complètement des autres. Se fondre dans la masse, même à sa manière, faisait partie du jeu et elle aimait le contact avec les autres. En un sens, il l’aidait même au moins à avoir l’impression de faire partie du même monde ou du moins (car elle avait encore parfois du mal avec ce point) de la même espèce. Ça lui évitait ainsi de retomber dans ses écueils passés en se voyant comme un monstre ignoble et ça lui empêchait un peu aussi de prendre le melon, même si cela devait bien se produire quand même de temps en temps.

Evidement toutefois, elle ne pouvait pas se permettre de raconter tout ça à sa compagne du moment et, comme elle pensait comprendre, elle n’éprouva pas outre mesure le besoin de renchérir sur une question.

- Vous n’avez pas vraiment l’air d’avoir besoin de vous priver.

Charlie rougit légèrement.

- Non, en ce moment, non, dit-elle alors. Mais j’ai, je sors d’un genre de convalescence et ça m’a fait perdre un peu de poids.

Elle haussa légèrement les épaules. Ce n’était pas vraiment ça le problème dans son goût pour le sucre toutefois. Au contraire, Charlie avait parfois été plus rondelette qu’elle ne l’était désormais, mais elle s’aimait bien comme ça aussi.

- Le hic, c’est surtout que ce n’est pas super bon pour la santé et la plupart du temps, j’essaye de faire attention à ça.

Bon, après, elle mangeait souvent son lot de mal bouffe. Elle avait rarement faim, mais son choix en matière de nourriture était parfois très limité et elle n’avait clairement pas les moyens de faire ses courses dans le dernier magasin ultra-bio du coin.

La générosité ? Vous ne payez pas vos consommations ?

Charlie eut un léger sourire entre le sourire d’excuse et celui de la gamine contente d’elle voir contente de l’une de ses bêtises.

- Pas toujours, dit-elle alors. Je connais bien l’une des serveuses et parfois elle m’offre certaines choses.

La conversation dévia ensuite sur l’invasion et les ravages qu’elle avait provoquées dans la ville.

Une chance pour l’endroit

Charlie acquiesça alors sombrement.

L’invasion avait en effet choqué toute la ville. Une chance en quelque sorte, même si Charlie, avec sa longue convalescence assez particulière avait l’impression d’avoir un train de retard sur les autres quant à la guérison de ce traumatisme. Cela remontait maintenant à des mois, une année même pour eux, quand elle avait l’impression que cela s’était fini il n’y avait même pas trois mois.

Elle était par ailleurs un peu lassée de ce décalage, de ces décalages. Evidemment, avec le temps, elle le ressentait moins ou moins souvent. Elle avait cessé d’ouvrir des yeux ronds comme des soucoupes dès qu’elle voyait un super faire état de sa nature de super en pleine rue, mais il lui arrivait encore que se sentir en décalage avec les autres, parfois sur des points de détails. Cela pouvait paraître insignifiant, mais ça irritait plusieurs parties sensibles d’elle-même quand cela arrivait, un peu comme s’il s’agissait d’un rappel perpétuel du fait que ce n’était pas son monde, chose d’autant plus rageant qu’il s’agissait en réalité bien du sien, même si la perception qu’elle avait parfois des choses lui donnaient encore souvent l’impression inverse.

Et maintenant, il y avait ça. Entre autre chose.

Effectivement. C’est difficile de voir que tout est si… Différent.

Charlie la regarda pensivement après l’avoir entendu prononcer ces mots, affichant un petit air surpris et reconnaissant tout à la fois. Elle savait qu’elle faisait directement allusion à l’invasion, mais cela faisait tellement écho avec ses propres pensées que cela la surprit, un peu comme si la jeune femme la comprenait sans même vraiment savoir quoi que ce soit de sa propre histoire.
Elle sourit ensuite légèrement. Ce devait surement faire partie du charme de ce type de rencontres.

Je n’ai pas tendance à broyer du noir. J’aime ce que j’ai et je remercie les dieux chaque jour de me l’avoir donné. Je me donne les moyens de le conserver. Voilà tout.

Charlie écouta attentivement et hocha la tête avec sérieux. Cela faisait aussi écho en elle, quoi que cela fasse parfois plus écho avec certaines lectures qu’elle avait faites, notamment sur la « gratitude », qu’à des choses qu’elle avait déjà réussi à intégrer, mais cela lui paraissait à la fois sage et sensé.

- C’est sage, dit-elle alors. Personnellement, j’ai toutefois du mal à m’en remettre complètement aux dieux. Je sais qu’ils existent, précisa-t-elle alors, comme si elle craignait qu’il y ait quelque chose d’étranges dans ses propos. J’ai même lu qu’Hadès avait aussi essayé de nous envahir, mais je ne sais pas. Je suis peut-être trop orgueilleuse pour m’en remettre à eux.

C’était un constat qu’elle avait malheureusement encore tendance à faire trop souvent à son goût. Elle n’était ni arrogante, ni vantarde, ni hautaine, mais elle avait souvent un mal de chien à admettre qu’elle pouvait avoir besoin d’aide ou qu’elle n’était pas de taille à s’en sortir seule et elle avait fini par se rendre compte qu’un gros défaut se cachait probablement derrière ce type de comportement : l’orgueil. Sa nouvelle bête noire. Pour le moment trop forte pour être vaincue.

Je ne sais pas si c’est seulement une question de volonté. C’est réducteur pour ceux qui se sentent moroses, ils ne font pas exprès. Mais de mon côté, je n’ai jamais vu l’intérêt de ressasser le passé. Ce n’est pas comme si je pouvais y changer quoi que ce soit.

- Je m’évite également de trop penser au passé, commenta-t-elle.

Une chance. Sans quoi, elle serait surement devenue folle pour de bon. Bien sûr, elle ne pouvait pas complètement l’oublier, mais il était trop lourd pour que s’y attarder trop souvent ne soit pas dangereux.

- Par contre, j’ai parfois du mal à faire preuve de patience quant au présent ou à l’avenir. Je sais que c’est aussi inutile de s’arracher les cheveux quand quelque chose n’avance pas assez vite à son goût que de s’en vouloir pour un passé auquel on ne pourra rien changer, mais parfois j’enrage quand même parce que certaines choses ne me conviennent pas et j’enrage encore plus parce que ce n’ai pas réellement en mon pouvoir de faire en sorte qu’elle change plus vite.

Elle ignorait si tout cela avait du sens pour son interlocutrice, mais elle n’était pas sûre que cela ait de l’importance. Elle était simplement contente de pouvoir mettre des mots là-dessus.
Sa frustration concernait par ailleurs une quête qu’elle avait en commun avec la jeune rouquine, même si elle aurait eu du mal à le reconnaître : celle de la puissance.

L’invasion du terminus avait en effet réduit à néant plusieurs années de patience, de travail et de création en pas même quelques heures et une partie d’elle avait encore du mal à digérer la chose. Elle faisait avec parce qu’elle savait qu’elle n’avait pas le choix, mais sa propre vulnérabilité commençait à lui être insupportable. Elle avait en outre l’impression d’avoir failli à plus d’un titre : à l’égard d’elle-même d’abord pour ne pas avoir su prendre soin d’elle, puisqu’elle avait aussi failli perdre la vie, à l’égard de ses créatures qu’elle n’avait pas su protéger et même à l’égard de Shadow puisqu’elle était ressortie de l’histoire affaiblie et plus limitée quant à ses possibilités d’action.

Elle n’avait pas de quoi être fière. Elle pensait par ailleurs savoir quoi faire pour éviter de connaître un jour une nouvelle défaite de ce type, mais cela demanderait du temps, mais aussi un certain courage qu’elle n’était parfois pas encore sûre d’avoir.

Ajoutez à cela le fait que, sans ses créatures, la vie dans la rue était moins facile et la renvoyait sans cesse à la vulnérabilité qu’elle exécrait et Charlie n’avait pas vraiment besoin de ressasser le passé pour broyer du noir : sa situation présente lui suffisait amplement.

Désormais pleinement concentrée sur leur conversation et les réflexions qu’elle faisait naître chez elle, Charlie en avait presque oublié cette histoire d’appel et de police. Elle cessa par ailleurs complètement de surveiller ce qui se passait dehors et ne vit donc pas la voiture de patrouille qui passa mollement dans la rue peut-être à cause de son appel ou de toute autre chose.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 2 Juil 2019 - 21:49 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

Siobhan O'Reilly
Super-Vilain Indépendant

Personnage
Bloody Mary

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 12/04/2019
ϟ Nombre de Messages : 84
ϟ Nombre de Messages RP : 58
ϟ Célébrité : Deborah Ann Woll
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • 1m80
• Cheveux roux, silhouette fine
• Cicatrices sur ses deux avant-bras
• Accent irlandais
ϟ Pouvoirs : MAITRISES MAGIQUES
• Maîtrise de la magie du sang
• Guérison (blessures légères, régénération accélérée des cellules sanguines)
• Manipulation du sang (le sien, celui des autres, changement d'état, solidification, armure de sang)
• Sceau d'intégrité mentale (protection contre les manipulations mentales)
• Sceau d'asservissement (manipulation)
• Sceau de souffrance (douleur psychique)
• Gardes de sang (zones de 4-5m de diamètre, bouclier physique résistant à 10T)
• Chaines sanguines (chaines de sang résistantes, neutralisation de la magie de la victime)
• Bras armé de Morrigan (vitesse améliorée au combat - x3 ; force augmentée à 2T)
• Etreinte mortelle (zone au sol, absorption de l'énergie vitale)

MAITRISES MARTIALES
• Maitrise de la dague
• Maitrise des épées

ARTEFACTS
• Corbeau de Morrigan (sixième sens, intuition guerrière)
• Dague sacrificielle
• Epée de sang (mobilisable à volonté, résistance 2T)
ϟ Liens Rapides :

Joueur
Bloody Mary

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 12/04/2019
ϟ Nombre de Messages : 84
ϟ Nombre de Messages RP : 58
ϟ Célébrité : Deborah Ann Woll
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • 1m80
• Cheveux roux, silhouette fine
• Cicatrices sur ses deux avant-bras
• Accent irlandais
ϟ Pouvoirs : MAITRISES MAGIQUES
• Maîtrise de la magie du sang
• Guérison (blessures légères, régénération accélérée des cellules sanguines)
• Manipulation du sang (le sien, celui des autres, changement d'état, solidification, armure de sang)
• Sceau d'intégrité mentale (protection contre les manipulations mentales)
• Sceau d'asservissement (manipulation)
• Sceau de souffrance (douleur psychique)
• Gardes de sang (zones de 4-5m de diamètre, bouclier physique résistant à 10T)
• Chaines sanguines (chaines de sang résistantes, neutralisation de la magie de la victime)
• Bras armé de Morrigan (vitesse améliorée au combat - x3 ; force augmentée à 2T)
• Etreinte mortelle (zone au sol, absorption de l'énergie vitale)

MAITRISES MARTIALES
• Maitrise de la dague
• Maitrise des épées

ARTEFACTS
• Corbeau de Morrigan (sixième sens, intuition guerrière)
• Dague sacrificielle
• Epée de sang (mobilisable à volonté, résistance 2T)
ϟ Liens Rapides :

Je la regardais rougir avec un petit sourire en coin. Visiblement, la question de son poids l’avait un peu embarrassée. Comme beaucoup de gens, s’il fallait être honnête. Je n’avais aucun attrait pour la nourriture déjà au départ, mais après une tentative d’empoisonnement il y a quelques années, j’avais encore perdu le peu d’affection que j’avais pour la chose. Je mangeais car il fallait bien se nourrir pour rester en vie. La seule exception avait été quand je venais de revenir d’entre les morts : tout avait paru divin, pour mes pauvres papilles gustatives toutes neuves. Je m’étais donnée en spectacle à cause de cela, et le souvenir en était encore trop vif dans mon esprit.

Rien de trop grave, j’espère, dis-je poliment et avec ce qu’il fallait d’inquiétude lorsqu’elle parla de convalescence.

Non que ça m’importe, mais il était de bon ton de se montrer concernée par ce genre de choses.

Il est vrai que ce n’est pas très bon pour votre santé. Vu comme ça…

Je haussais les épaules. Je mangeais plutôt sainement, même si très simplement. Je n’avais tout simplement pas l’envie - ou le temps - de passer un temps fou derrière les fourneaux. Apparemment, la gamine avait trouvé une parade puisqu’elle se faisait offrir une partie de ses repas.

Oh, je vois. C’est pratique, m’amusais-je un peu.

Malheureusement, la conversation dériva vers des choses qui la réjouissaient moins - et que je n’avais pas connu, ce qui avait le don de me mettre mal à l’aise. Je n’eus pas trop de mal à feindre de me sentir atteinte par les changements dus à l’invasion. Au fond, c’était bel et bien le cas. La ville, ma ville, avait changé. Mais j’étais toujours là, grâce aux dieux et à une presque-déesse de la mort.

Oh, ce n’est pas forcément une question d’orgueil. Qu’ils existent n’oblige personne à leur rendre culte, surtout quand on voit le nombre de religions qui existent. Ma famille a toujours eu un rapport étroit avec nos dieux, voilà tout.

Je m’étais forcée à ne pas parler d’un ton sec. J’aurais aimé pouvoir me détacher d’une déesse en particulier, celle qui m’avait condamnée à la servitude avec ses paris stupides. Morrigan ne méritait pas mes hommages, mais j’avais trop peur que mes pouvoirs viennent entièrement d’elle et que je risque de les perdre si je cessais totalement de l’honorer.

Eviter de trop ressasser, c’est déjà bien suffisant, ajoutais-je à l’intention de Charlie.

Même si la pauvre petite souffrait visiblement d’un certain manque de patience. Ses mots autant que sa façon d’en parler l’exprimaient très clairement. Je comprenais très bien. J’étais capable de m’emporter de façon violente, avant. Puis la vie m’avait appris la maîtrise de soi à la dure. Quand c’était devenu une nécessité, j’avais laissé de permettre à ma colère d’être visible. J’enrageais intérieurement, passant mes nerfs sur les victimes de mes contrats à l’occasion, à l’époque. Aujourd’hui, j’avais parfois l’impression que la véritable rage ne m’était plus accessible, tant j’avais travaillé à maîtriser mes émotions en toute occasion. Il ne restait qu’une colère froide, rentrée, aussi distante que je pouvais l’être moi-même.

Nul n’est parfait, lâchais-je en haussant les épaules. Vous avez le droit de perdre patience.

Je n’en pensais pas un mot, mais je risquais de passer pour folle si je lui expliquais qu’elle finirait par souffrir de son manque de sang-froid. Je me retournais brièvement, jetant un coup d’oeil dans la rue en remarquant l’éclat de gyrophares. Hm, quelqu’un avait peut-être trouvé mon cadavre. Peu m’importait. Ce n’était pas comme si quelqu’un pouvait me retrouver moi.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 3 Juil 2019 - 21:35 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

Amélia Jones
Agent de SHADOW

Personnage
Charlie
ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 29/06/1987
ϟ Arrivée à Star City : 31/05/2019
ϟ Nombre de Messages : 126
ϟ Nombre de Messages RP : 29
ϟ Célébrité : Teagan Croft
ϟ Crédits : Moi.
ϟ Doublons : Aucun.
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Aucun
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Charlie a l'air d'être une adolescente de 14 ou 15 ans, petite, menue et superposant parfois bizarrement ses vêtements. Ses yeux sont clairs et ses cheveux, coupés au carré, noirs méchés de bleu.

Elle a d'autres petites particularités physiques, mais s'arrange habituellement pour les dissimuler.
ϟ Pouvoirs : . Biogenèse I - Nidification
. Biogenèse II - Création organique
. Lien psycho-empathique
. Vieillissement ralenti

ϟ Liens Rapides : Présentation - Sujets - Liens - Journal - Exploits
Joueur
Charlie
ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 29/06/1987
ϟ Arrivée à Star City : 31/05/2019
ϟ Nombre de Messages : 126
ϟ Nombre de Messages RP : 29
ϟ Célébrité : Teagan Croft
ϟ Crédits : Moi.
ϟ Doublons : Aucun.
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Aucun
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Charlie a l'air d'être une adolescente de 14 ou 15 ans, petite, menue et superposant parfois bizarrement ses vêtements. Ses yeux sont clairs et ses cheveux, coupés au carré, noirs méchés de bleu.

Elle a d'autres petites particularités physiques, mais s'arrange habituellement pour les dissimuler.
ϟ Pouvoirs : . Biogenèse I - Nidification
. Biogenèse II - Création organique
. Lien psycho-empathique
. Vieillissement ralenti

ϟ Liens Rapides : Présentation - Sujets - Liens - Journal - Exploits
Rien de trop grave, j’espère.

Charlie secoua négativement la tête en souriant légèrement.

- Rien qui n’ait pas pu être guéri, la rassura-t-elle alors, touchée par sa sollicitude.

Elle ne rebondit pas à nouveau par la suite en ce qui concernait sa consommation de sucre et sa santé ou l’aspect pratique de son amitié avec la serveuse du diner, même si elle sembla convenir du côté effectivement pratique de la chose.

La conversation dévia ensuite sur des sujets plus sérieux et plus profonds tout à la fois.

Oh, ce n’est pas forcément une question d’orgueil. Qu’ils existent n’oblige personne à leur rendre culte, surtout quand on voit le nombre de religions qui existent. Ma famille a toujours eu un rapport étroit avec nos dieux, voilà tout.

Charlie prit un peu de temps pour assimiler ce que la jeune femme lui disait, surtout le passage sur l’existence des dieux et leur « obligation » ou plutôt « non obligation » de leur rendre un culte. Elle n’avait jamais vu les choses sous cet angle et trouva encore une fois qu’il y avait beaucoup de sagesse dans les propos de la jeune femme qu’elle se félicita d’avoir abordé.

La dernière partie de ses propos l’intrigua par ailleurs beaucoup, même si elle se demanda aussi s’il n’y avait pas là matière non pas à s’alarmer mais disons à faire preuve d’une certaine vigilance.

La curiosité prit toutefois le dessus.

- Étroit à quel point ? demanda-t-elle alors sans chercher à cacher qu’elle était potentiellement déjà impressionnée -et très intéressée aussi, par cette simple idée.

Eviter de trop ressasser, c’est déjà bien suffisant.

Cette fois, elle acquiesça silencieusement sans chercher à rebondir dessus.

- Vous avez le droit de perdre patience.

Charlie sourit. Elle aurait par ailleurs probablement été moins choquée par ses propos et ses idées sur les sentiments que Siobhan ne le pensait. Ce type d’idées se rencontrait en effet régulièrement dans les couloirs de Mannheim et Charlie avait fini par apprendre et comprendre pourquoi à ses propres dépens, mais surtout à ceux de son oncle.

De fait, elle devait reconnaître que leurs sentiments les exposaient à trop de complications pour qu’ils ne finissent pas d’une façon ou d’une autre à les voir d’un mauvais œil, à s’en méfier ou à chercher à les contenir.

Ce risque d’être blessé ou confronté à un terrible dilemme n’était toutefois pas la seule chose qui entrait en jeu dans la balance pour Charlie : elle avait aussi vu les siens dépouillés de tout ce qui faisait leur humanité et portait désormais, dans chacune de ses cellules, une partie du germe responsable de leur perte et, dans son esprit, la peur de finir par voir sa propre humanité disparaître à son tour. Il se trouvait toutefois aussi qu’elle s’était persuadée que leurs émotions, même s’ils en partageaient certaines avec les animaux, étaient ce qui faisait d’eux des humains. Elle tenait donc à ces dernières ou du moins à ses parties les plus sensibles et les bridaient moins que la plupart des agents de Mannheim de sa connaissance, ce qu'elle n'avait de toute façon jamais vraiment su faire.

- J’ai aussi le droit de manger du sucre, commenta-t-elle, par ailleurs,en réponse aux paroles de Siobhan.

Ce qui ne voulait pas dire que c’était bon pour elle... Elle en avait d'ailleurs parfaitement conscience, même si elle ne le précisa pas, principalement parce qu'elle était désormais convaincue que sa compagne de comptoir était suffisamment intelligente pour comprendre ce qu’elle voulait dire.

- Et puis, dans le fond, je suis plutôt chanceuse : au moins, je sais, qu’avec le temps, les choses devraient s’arranger.

Charlie retrouva alors sa bonne humeur et son sourire habituels, qui s’agrandirent ensuite pour la simple raison qu’elle les avait retrouvés. Elle inclut par ailleurs Siobhan dans sa victoire, la remerciant intérieurement pour ces quelques phrases qui, l’air de rien, l’avaient conduite à cette petite victoire sur l’humeur maussade qui l’avait brièvement envahie.

*Oui* songea-t-elle alors * Les choses devraient s’arranger*. Elle allait créer d’autres créatures, une autre structure et continuerait à faire du bon travail pour le compte de Shadow. Elle traversait juste une mauvaise période ce qui voulait aussi dire que la suite ne pourrait qu’être meilleure ...

 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 9 Juil 2019 - 12:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

Siobhan O'Reilly
Super-Vilain Indépendant

Personnage
Bloody Mary

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 12/04/2019
ϟ Nombre de Messages : 84
ϟ Nombre de Messages RP : 58
ϟ Célébrité : Deborah Ann Woll
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • 1m80
• Cheveux roux, silhouette fine
• Cicatrices sur ses deux avant-bras
• Accent irlandais
ϟ Pouvoirs : MAITRISES MAGIQUES
• Maîtrise de la magie du sang
• Guérison (blessures légères, régénération accélérée des cellules sanguines)
• Manipulation du sang (le sien, celui des autres, changement d'état, solidification, armure de sang)
• Sceau d'intégrité mentale (protection contre les manipulations mentales)
• Sceau d'asservissement (manipulation)
• Sceau de souffrance (douleur psychique)
• Gardes de sang (zones de 4-5m de diamètre, bouclier physique résistant à 10T)
• Chaines sanguines (chaines de sang résistantes, neutralisation de la magie de la victime)
• Bras armé de Morrigan (vitesse améliorée au combat - x3 ; force augmentée à 2T)
• Etreinte mortelle (zone au sol, absorption de l'énergie vitale)

MAITRISES MARTIALES
• Maitrise de la dague
• Maitrise des épées

ARTEFACTS
• Corbeau de Morrigan (sixième sens, intuition guerrière)
• Dague sacrificielle
• Epée de sang (mobilisable à volonté, résistance 2T)
ϟ Liens Rapides :

Joueur
Bloody Mary

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 12/04/2019
ϟ Nombre de Messages : 84
ϟ Nombre de Messages RP : 58
ϟ Célébrité : Deborah Ann Woll
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • 1m80
• Cheveux roux, silhouette fine
• Cicatrices sur ses deux avant-bras
• Accent irlandais
ϟ Pouvoirs : MAITRISES MAGIQUES
• Maîtrise de la magie du sang
• Guérison (blessures légères, régénération accélérée des cellules sanguines)
• Manipulation du sang (le sien, celui des autres, changement d'état, solidification, armure de sang)
• Sceau d'intégrité mentale (protection contre les manipulations mentales)
• Sceau d'asservissement (manipulation)
• Sceau de souffrance (douleur psychique)
• Gardes de sang (zones de 4-5m de diamètre, bouclier physique résistant à 10T)
• Chaines sanguines (chaines de sang résistantes, neutralisation de la magie de la victime)
• Bras armé de Morrigan (vitesse améliorée au combat - x3 ; force augmentée à 2T)
• Etreinte mortelle (zone au sol, absorption de l'énergie vitale)

MAITRISES MARTIALES
• Maitrise de la dague
• Maitrise des épées

ARTEFACTS
• Corbeau de Morrigan (sixième sens, intuition guerrière)
• Dague sacrificielle
• Epée de sang (mobilisable à volonté, résistance 2T)
ϟ Liens Rapides :

Et voilà comment j’avais appris une chose de plus sur la dénommée Charlie. Elle avait souffert d’un quelconque problème de santé, lequel était réglé depuis. Je doutais que cela me serve un jour, mais je m’en fichais. En réalité, j’entretenais la conversation par réflexe plus que par réelle envie. Elle, en revanche… La curiosité était presque audible quand elle m’interrogea sur mes rapports aux dieux. J’hésitais, mais pour qui savait chercher, il était de notoriété publique que la famille O’Reilly s’enorgueillissait de descendre de Morrigan elle-même, pour qui savait chercher, et ça n’avait jamais choqué qui que ce soit.

Ma famille descend d’une divinité, à laquelle nous rendons culte. Notre lien avec elle remonte à bien longtemps, avant que le Pacte existe, autant dire que ça fait longtemps que notre clan n’a plus rien de spécial, mais bon… Ça a entretenu nos traditions, je suppose.

Même moi, même en détestant Morrigan de toute mon âme pour ses manquements à sa propre descendance, je continuais à lui rendre grâce, chaque semaine, et à fêter nos célébrations rituelles. Personne n’avait osé y redire quoi que ce soit en face, à la colocation. Une partie me détestait, et l’autre avait un peu peur de moi, je crois ? J’avais entretenu une distance soigneuse entre les autres rescapés d’Abigaïl et moi, car je pensais alors fuir les lieux rapidement. Mais je commençais à le regretter. J’avais beau n’avoir besoin de personne et ne pas rechercher d’amitié, je songeais à au moins essayer de socialiser avec ceux avec qui je vivais. Histoire de vivre un peu plus tranquillement.

Je me forçais à me concentrer de nouveau sur la gamine qui rebondissait sur mes propres. Je haussais les épaules. Elle avait le droit de faire tout ce qui était néfaste pour elle autant de fois qu’elle le voulait. Ça n’en faisait pas quelque chose de bien ou de souhaitable, mais tout le monde avait le droit aux erreurs de parcours. J’imaginais qu’elle disait ça pour signaler que perdre patience n’était pas vraiment positif, même si elle en avait le droit. Amusant. En plus, elle faisait preuve d’un optimisme certain. Je ne croyais plus au temps qui arrangeait les choses. Je me débrouillais pour arranger les dites choses seules, à la sueur de mon front. Je me battais chaque jour qui passait pour faire de mon avenir un potentiel où la mort n’existerait plus pour moi, un monde où l’enfer ne serait plus que le souvenir brûlant des tortures que j’avais vécu et non une menace dans le lointain. Il y avait des moments, rares mais réels, où j’avais si peur que je caressais l’idée d’envoyer valser mes principes et de demander une place aux côtés de la fille du Diable, en échange de l’assurance que je ne serais jamais plus une de leurs proies. Heureusement, ma fierté me prémunissait de ce malheureux choix. Je voulais me construire seule. Je voulais ne rien devoir à personne. Je voulais être capable de me dresser contre qui je voulais en étant raisonnablement certaine que je serais victorieuse. La puissance était ma seule préoccupation, aujourd’hui.

— Je vous souhaite qu’elles s’arrangent au plus vite, en ce cas.

Je jetais un œil étonné à sa mine soudain ô combien souriante. Mon propre sourire n’avait pas vacillé, mais il était aussi faux que le sien respirait la sincérité. J’avais envie de fuir, presque. Le bonheur des autres n’était pas source de jalousie mais tendait à me mettre sur les nerfs. Ça me rappelait assez étrangement que j’avais encore nombre de choses à faire pour atteindre cela. Si je me souvenais encore comment être heureuse d’ici là, songeais-je avec amusement. Je fis signe au barman de me resservir – ainsi que la gamine le cas échéant.

C’est plutôt positif d’avoir confiance en l’avenir, ajoutais-je.

Je ne savais pas trop quoi ajouter. Je ne me sentais pas concernée par ce genre de choses.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 26 Juil 2019 - 6:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

Amélia Jones
Agent de SHADOW

Personnage
Charlie
ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 29/06/1987
ϟ Arrivée à Star City : 31/05/2019
ϟ Nombre de Messages : 126
ϟ Nombre de Messages RP : 29
ϟ Célébrité : Teagan Croft
ϟ Crédits : Moi.
ϟ Doublons : Aucun.
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Aucun
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Charlie a l'air d'être une adolescente de 14 ou 15 ans, petite, menue et superposant parfois bizarrement ses vêtements. Ses yeux sont clairs et ses cheveux, coupés au carré, noirs méchés de bleu.

Elle a d'autres petites particularités physiques, mais s'arrange habituellement pour les dissimuler.
ϟ Pouvoirs : . Biogenèse I - Nidification
. Biogenèse II - Création organique
. Lien psycho-empathique
. Vieillissement ralenti

ϟ Liens Rapides : Présentation - Sujets - Liens - Journal - Exploits
Joueur
Charlie
ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 29/06/1987
ϟ Arrivée à Star City : 31/05/2019
ϟ Nombre de Messages : 126
ϟ Nombre de Messages RP : 29
ϟ Célébrité : Teagan Croft
ϟ Crédits : Moi.
ϟ Doublons : Aucun.
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Aucun
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Charlie a l'air d'être une adolescente de 14 ou 15 ans, petite, menue et superposant parfois bizarrement ses vêtements. Ses yeux sont clairs et ses cheveux, coupés au carré, noirs méchés de bleu.

Elle a d'autres petites particularités physiques, mais s'arrange habituellement pour les dissimuler.
ϟ Pouvoirs : . Biogenèse I - Nidification
. Biogenèse II - Création organique
. Lien psycho-empathique
. Vieillissement ralenti

ϟ Liens Rapides : Présentation - Sujets - Liens - Journal - Exploits
Ma famille descend d’une divinité, à laquelle nous rendons culte. Notre lien avec elle remonte à bien longtemps, avant que le Pacte existe, autant dire que ça fait longtemps que notre clan n’a plus rien de spécial, mais bon… Ça a entretenu nos traditions, je suppose.

Charlie hocha la tête, vaguement impressionnée par toute cette histoire. Parfois, il lui semblait que le Pacte avait tellement marqué l’histoire de ce monde qu’elle avait du mal à s’imaginer qu’il y ait réellement eu un avant Pacte, réellement s’entendant ailleurs que dans les livres, les mythes et les légendes.

- C’est impressionnant, dit-elle alors, sincère.

- Je ne suis pas toujours bien sûre de comprendre comment tous ces trucs fonctionnent.

A moitié vrai et à moitié faux. Elle en savait assez pour savoir qu’elle en avait encore beaucoup à apprendre –ce qui était déjà ça. Elle en savait aussi plus que certains par certains aspects, mais moins que la plupart des « praticiens » de l’occulte.

- Est-ce que vous vous y connaissez en prophétie ?

Et en Artéfact ? Faillit-elle ajouter. Elle se retint toutefois, ne désirant pas passer pour une sorte de Tiffany de l’occulte.

- Et cette divinité, sinon, c’est quoi son petit nom ?

Elle écarquilla ensuite grand les yeux, comme si quelque chose de grave venait de se produire. Est-ce que ça se faisait de parler des petits noms des divinités ?

- Ou son grand, tenta-t-elle de se rattraper, ou euh son nom officiel ?

Elle but ensuite une gorgée de son verre dans lequel elle se serait bien caché pour l’occasion si cela avait fait partie de ses aptitudes.

Toute à son bonheur, Charlie ne perçu par ailleurs pas le léger malaise de sa compagne, même si elle fut gagnée elle-aussi par l’embarras lorsqu’elle demanda au barman de les resservir.

Maintenant qu’elle était assise, passablement calmée et en bonne compagnie, elle n’était plus aussi certaine que dépenser le peu d’argent qu’elle avait sur elle dans un verre, hors de prix par comparaison à ceux des supers-marchés soit une si bonne idée que ça.

Elle déversa malgré tout le compte de sa bourse et commença à compter ses sous et à faire des tas avec ses piécettes tout en songeant qu’elle ne se ferait, décidément pas un ami du barman ce soir-là.

Elle espérait aussi un peu se faire inviter par la jolie rouquine, mais elle n’aimait pas demander –sauf quand elle faisait la manche, et n’en fit donc rien.

C’est plutôt positif d’avoir confiance en l’avenir.

Charlie acquiesça.

- Parfois, c’est ça ou la balle, dit-elle alors en ajoutant le mime à sa réplique.

Elle ne se rendit compte qu’après coup du côté un peu extrême de sa réplique d’autant plus surprenant quand elle y réfléchissait qu’elle n’avait jamais vraiment songé au suicide. Elle s’était déjà sentie très mal, perdue ou même complètement paniquée, mais, curieusement, elle n’y avait jamais vraiment songé. Peut-être était-ce d’ailleurs ce qui faisait sa force ? Même quand elle se sentait abattue ou complètement perdue, il y avait toujours une partie d’elle qui continuait à vouloir avancer. A vouloir se battre auraient même dit certains, mais elle ne voulait pas voir les choses sous cet angle0

- Vous êtes ok avec la police, n’est-ce pas ? demanda-t-elle ensuite, un peu plus bas pour que le barmaid, situé plus d’elles à présent et occupé avec l’un des rares autres clients de l’endroit ne puisse pas l’entendre, sans trop baisser la voix non plus pour ne pas trop attirer l’attention.

Rien ne semblait indiqué le contraire, mais on ne savait jamais et, pour dire vrai, la réplique lui était venue comme ça, sans qu’elle ait vraiment réfléchit au pourquoi du comment avant.

Elle n’avait pas vu la voiture de police qui était passée dans la rue, un peu plus tôt, mais cette histoire, inconsciemment, devait continuer à la turlupiner. A moins qu’elle n’eut envie de parler à quelqu’un de ce qu’elle avait vu et entendu ? C’eut surement été un peu idiot. Surtout pour quelqu’un qui n’avait aucune envie d’avoir des embrouilles, aussi se renfrogna-t-elle un peu avant de sourire en repensant au nouveau jus de mangue qui l’attendait et dont elle but une gorgée.

Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 28 Juil 2019 - 14:30 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

Siobhan O'Reilly
Super-Vilain Indépendant

Personnage
Bloody Mary

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 12/04/2019
ϟ Nombre de Messages : 84
ϟ Nombre de Messages RP : 58
ϟ Célébrité : Deborah Ann Woll
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • 1m80
• Cheveux roux, silhouette fine
• Cicatrices sur ses deux avant-bras
• Accent irlandais
ϟ Pouvoirs : MAITRISES MAGIQUES
• Maîtrise de la magie du sang
• Guérison (blessures légères, régénération accélérée des cellules sanguines)
• Manipulation du sang (le sien, celui des autres, changement d'état, solidification, armure de sang)
• Sceau d'intégrité mentale (protection contre les manipulations mentales)
• Sceau d'asservissement (manipulation)
• Sceau de souffrance (douleur psychique)
• Gardes de sang (zones de 4-5m de diamètre, bouclier physique résistant à 10T)
• Chaines sanguines (chaines de sang résistantes, neutralisation de la magie de la victime)
• Bras armé de Morrigan (vitesse améliorée au combat - x3 ; force augmentée à 2T)
• Etreinte mortelle (zone au sol, absorption de l'énergie vitale)

MAITRISES MARTIALES
• Maitrise de la dague
• Maitrise des épées

ARTEFACTS
• Corbeau de Morrigan (sixième sens, intuition guerrière)
• Dague sacrificielle
• Epée de sang (mobilisable à volonté, résistance 2T)
ϟ Liens Rapides :

Joueur
Bloody Mary

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 12/04/2019
ϟ Nombre de Messages : 84
ϟ Nombre de Messages RP : 58
ϟ Célébrité : Deborah Ann Woll
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • 1m80
• Cheveux roux, silhouette fine
• Cicatrices sur ses deux avant-bras
• Accent irlandais
ϟ Pouvoirs : MAITRISES MAGIQUES
• Maîtrise de la magie du sang
• Guérison (blessures légères, régénération accélérée des cellules sanguines)
• Manipulation du sang (le sien, celui des autres, changement d'état, solidification, armure de sang)
• Sceau d'intégrité mentale (protection contre les manipulations mentales)
• Sceau d'asservissement (manipulation)
• Sceau de souffrance (douleur psychique)
• Gardes de sang (zones de 4-5m de diamètre, bouclier physique résistant à 10T)
• Chaines sanguines (chaines de sang résistantes, neutralisation de la magie de la victime)
• Bras armé de Morrigan (vitesse améliorée au combat - x3 ; force augmentée à 2T)
• Etreinte mortelle (zone au sol, absorption de l'énergie vitale)

MAITRISES MARTIALES
• Maitrise de la dague
• Maitrise des épées

ARTEFACTS
• Corbeau de Morrigan (sixième sens, intuition guerrière)
• Dague sacrificielle
• Epée de sang (mobilisable à volonté, résistance 2T)
ϟ Liens Rapides :

Je ne savais pas vraiment si c’était impressionnant. Sans doute pour le commun des mortels, mais je vivais depuis toujours dans un monde de magie et de castes familiales. La magie s’apprenait depuis notre plus jeune âge pour que l’héritage – le savoir, les sortilèges, le standing – d’une famille ne s’éteigne surtout pas. En tant que dernière représentante de la mienne, je n’aurais dû avoir d’autre hâte que de procréer. Malheureusement, ma fille était un petit monstre de la nature qu’il ne m’intéressait pour l’instant pas de récupérer. Que j’aurais voulu détruire de mes mains.

Oh… Il n’y a pas vraiment de recette pré-établie, répondis-je d’un ton plat.

C’était seulement à demi un mensonge. Chez les miens, nous utilisions le sang quand d’autres manipulaient des énergies naturelles, le pouvoir de la mort, ou d’autres choses encore. Il y avait autant de magies que de praticiens. Mais nous avions des savoirs qui se transmettaient. Simplement, pas au premier venu ou à une gamine au fin fond de Star City.

Les prophéties…

Je fronçais le nez. Je détestais ces petites choses là. Sincèrement.

C’est quelque chose de délicat. Que j’évite comme la peste. Le concept de prophétie auto-réalisatrice n’est pas qu’un mythe. Une prophétie est un avenir possible, mais il y aura toujours d’autres voies. Pourquoi donc ?

C’était assez particulier et spécifique comme questionnement pour mériter un peu de précision, me semblait-il. Néanmoins, la gamine était assez amusante. Sa façon de se reprendre sur le nom de ma divinité tutélaire… Si j’avais pu, je lui aurais dit que ce n’était jamais qu’une salope sans cœur et que je la haissais, mais cela faisait désordre.

Son petit nom est Morrigan, répondis-je avec un rire un peu faux. Une déesse celtique.

Qui n’était pas forcément la plus sympathique du panthéon, de toute façon. Nous avions des divinités plus aimables que notre Dame. Mais j’aurais eu bien du mal à m’épanouir sous la tutelle de celles-ci. Enfin… J’eus tout loisir d’observer ma compagne commencer à sortir des pièces à n’en plus pouvoir pour payer sa consommation. Après l’avoir observé une demie-seconde, je retins un soupir et tendis un billet couvrant largement le prix de nos verres, et de quelques suivants.

Ne vous embêtez pas.

Ce n’était pas par charité, juste parce que je n’avais pas la moindre envie d’attendre qu’elle ait fini ses menues opérations pour les vingt prochaines minutes. Au nom des dieux, elle n’avait rien d’autre pour payer ? Et en prime, elle était plutôt déprimante. La balle… Je haussais un sourcil. Hm. Soit. Est-ce que j’avais hérité d’une petite suicidaire ? Parce que si c’était le cas, je prenais la poudre d’escampette. Je n’avais vraiment pas la moindre envie d’être la psy de Charlie.

Mieux vaut éviter la balle. On n’a qu’une vie.

Sauf quand quelqu’un intervenait pour faire en sorte que j’en ai une deuxième, bien sûr.

Je n’ai pas de problème avec eux. Pourquoi ?

La police ne savait pas vraiment qui j’étais, après tout. Je me moquais d’aller discuter avec eux, même si je préférais l’éviter.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 29 Juil 2019 - 14:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

Amélia Jones
Agent de SHADOW

Personnage
Charlie
ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 29/06/1987
ϟ Arrivée à Star City : 31/05/2019
ϟ Nombre de Messages : 126
ϟ Nombre de Messages RP : 29
ϟ Célébrité : Teagan Croft
ϟ Crédits : Moi.
ϟ Doublons : Aucun.
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Aucun
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Charlie a l'air d'être une adolescente de 14 ou 15 ans, petite, menue et superposant parfois bizarrement ses vêtements. Ses yeux sont clairs et ses cheveux, coupés au carré, noirs méchés de bleu.

Elle a d'autres petites particularités physiques, mais s'arrange habituellement pour les dissimuler.
ϟ Pouvoirs : . Biogenèse I - Nidification
. Biogenèse II - Création organique
. Lien psycho-empathique
. Vieillissement ralenti

ϟ Liens Rapides : Présentation - Sujets - Liens - Journal - Exploits
Joueur
Charlie
ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 29/06/1987
ϟ Arrivée à Star City : 31/05/2019
ϟ Nombre de Messages : 126
ϟ Nombre de Messages RP : 29
ϟ Célébrité : Teagan Croft
ϟ Crédits : Moi.
ϟ Doublons : Aucun.
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Aucun
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Charlie a l'air d'être une adolescente de 14 ou 15 ans, petite, menue et superposant parfois bizarrement ses vêtements. Ses yeux sont clairs et ses cheveux, coupés au carré, noirs méchés de bleu.

Elle a d'autres petites particularités physiques, mais s'arrange habituellement pour les dissimuler.
ϟ Pouvoirs : . Biogenèse I - Nidification
. Biogenèse II - Création organique
. Lien psycho-empathique
. Vieillissement ralenti

ϟ Liens Rapides : Présentation - Sujets - Liens - Journal - Exploits
Oh… Il n’y a pas vraiment de recette pré-établie.

Charlie acquiesça avec un léger sourire. C’était déjà ce qu’elle avait cru comprendre auprès d’autres praticiens qu’elle avait rencontrés, surtout par l’intermédiaire de Shadow, ce qui faisait de la magie, à ses yeux, un domaine aussi vaste qu’impressionnant dans lequel elle se demandait parfois comment tous ces gens faisaient pour ne pas se perdre. Avec toutes ces branches et celles qu’ils leur restaient à créer comment réussissaient-ils à faire leur choix ?

Si l’existence de la magie avait par ailleurs quelque chose d’incroyablement merveilleux à ses yeux, elle avait aussi l’impression que tout cela possédait également une facette beaucoup plus sombre qu’elle n’avait pas forcément envie d’approcher de trop près. Elle le ferait peut-être, un jour, si on le lui demandait, mais elle ne le ferait probablement pas de son propre chef et surtout pas maintenant qu’elle devait se concentrer sur la reconstruction de ses propres atouts.

C’est quelque chose de délicat. Que j’évite comme la peste. Le concept de prophétie auto-réalisatrice n’est pas qu’un mythe. Une prophétie est un avenir possible, mais il y aura toujours d’autres voies.

Charlie se mordit l’intérieur des lèvres en entendant Siobhan lui répondre qu’elle les détestait. A ce point ? Avait-elle envie de lui demander. Elle prit bonne note de ce qu’elle lui disait toutefois, ravie même, de pouvoir obtenir un avis différent de ce que l’on pourrait lui donner ou lui dire à Mannheim.

Elle était en effet convaincue qu’ils agissaient pour le plus grand bien, mais savait aussi qu’ils n’hésitaient parfois pas à « sacrifier » celui de leur agent pour cette cause pour laquelle ils se battaient tous. Elle l’avait accepté aussi, mais il y avait peut-être un ou deux sacrifices qu’elle aurait eu plus de mal à faire que d’autres.

Pour le moment, par chance, les sceaux scellant le séjour en enfer de la propre divinité à laquelle elle était reliée étaient toujours hors de leur portée ce qui la préservait de ce type de dilemme et de ces histoires de magie.

- Et si le début d’une prophétie a déjà commencé à s’accomplir ? Les autres voies restent ouvertes ou … elles ont tendance à aller jusqu’au bout de ce qu’elles annoncent une fois lancées ? poursuivit-elle, comme Siobhan semblait répondre à ses questions de bonne grâce.

- Pourquoi donc ?

Charlie eut un léger soupire. Elle supposait qu’elle lui devait une réponse. Ou pas d’ailleurs. Mais une partie d’elle commençait réellement à apprécier la jeune femme qui semblait être une jolie source de savoirs dans le domaine de l’occulte. *Une source extérieure à Shadow* lui rappela tout de même une petite voix...

- Ma… euh ma mère aurait eu l’habitude de raconter des trucs à propos d’une prophétie, commença-t-elle alors, ce qui était vrai et faux.

La femme qui l’avait élevée avait consacrée une partie de sa vie à la dite prophétie, celle qui lui avait donné naissance et avait été officiellement considérée comme sa mère à Star City n’en avait jamais vraiment entendu parler. Elle avait aussi sombré dans la folie néanmoins et qui se soucierait des délires d’une femme déséquilibrée et décédée depuis des années ? Personne probablement et puis elle n’était même pas certaine que l’hôpital ait conservé un laïus sur tous les délires de leurs patients, surtout décédés, sans compter qu’elle-même avait des antécédents qui pourraient fort bien expliquer son entorse à la vérité vraie.

- Elle était un peu folle aussi. Beaucoup même sur la fin. Enfin, je crois, mais j’ai retrouvé un carnet avec des notes et …

Charlie termina sa phrase en haussant les épaules. Elle avait l’air un peu gênée en parlant ce qui n’était pas feint. Ses précédentes questions semblaient par ailleurs contenir suffisamment d’indices sur la suite qu’aurait pu contenir sa phrase sans qu’elle ne se donne la peine de la compléter. Le carnet était par ailleurs encore une fois un semi-mensonge : elle avait eu accès aux carnets de note de sa vraie mère, celle qui connaissait la prophétie, via Shadow, mais ne possédait rien qui ait appartenu à la femme qui lui avait donné la vie. Peut-être devrait-elle y remédier d’ailleurs ?

Charlie hocha ensuite la tête quand elle entendit le nom de Morrigan comme si elle savait qui c’était puis remercia intérieurement Siobhan pour sa précision quant à son panthéon d’origine. Ni Durga ni Echidna ni son nom de « démon » n’étaient liés à ce panthéon. Ses recherches ne l’avaient donc jamais conduite à s’y intéresser et elle n’en savait pratiquement rien. Elle ne voyait toutefois pas l’intérêt de s’étaler sur l’étendue de son ignorance et se garda donc de tout commentaire.

Ne vous embêtez pas, intervint ensuite Siobhan tandis qu’elle comptait ses pièces pour payer sa consommation.

- Merci, lui répondit simplement Charlie avec un sourire vraiment sincère.

Intérieurement, elle était aussi contente d’elle. Il y avait des tas de compétences utiles qu’elle ne maîtrisait probablement pas, mais ce n’était pas le cas de l’art de gratte, selon toute vraisemblance, ce qui, compte tenu de sa situation, lui était souvent bien utile.

Mieux vaut éviter la balle. On n’a qu’une vie.

- Je suis d’accord, approuva-t-elle.

Elle évita ensuite de penser aux balles perdues pour que son humeur ne vire pas à nouveau de bord.

- Enfin, j’aime bien croire à la réincarnation, en fait, dit-elle, je trouve ça cool de pouvoir se dire que notre vie et ses expériences s’intègrent peut-être dans quelque chose de plus vaste. Ça ne m’empêche pas d’essayer d’en profiter au maximum, mais ça soulage aussi, je crois, un peu comme si s’il y a quelque chose que l’on n’a pas eu le temps de faire ou d’intégrer dans cette vie, bah on aura peut-être la chance de le faire dans la suivante. Du coup, ça met moins la pression et ça permet d'en profiter encore davantage.

Oui, elle aimait définitivement bien cette idée, même si celle-ci ne répondait pas forcement à toutes les questions de nature spirituelle ou métaphysique qu’elle pouvait se poser.

Je n’ai pas de problème avec eux. Pourquoi ?

- Comme ça, dit-elle, en haussant légèrement les épaules après avoir goûté au jus de mangue gracieusement offert par Siobhan.

Elle réalisa seulement alors qu’elle avait peut-être été stupide de poser cette question, surtout qu’elle n’avait pas de réponse vraiment satisfaisante à donner, même si… Non, en fait, elle n’avait pas envie de répondre honnêtement à sa question.

Siobhan avait l’air d’une brave fille, sorcière ou pas, elle n’en démordait pas. Bref, surement le genre à vouloir collaborer avec la police. Charlie aussi à une époque l’aurait fait volontiers. Elle les aurait même appelé illico et serait restée sur place à les attendre pour leur apporter son témoignage. Sauf qu’aujourd’hui elle préférait aussi éviter d’être trop mêlée à leurs affaires, même en tant que simple témoin.

Comme le hasard fait parfois mal les choses, ce dernier voulu par ailleurs que deux flics en uniforme poussent la porte du bar à ce moment-là. * Mince * songea Charlie qui les regarda un instant entrer et s’installer dans le bar en appelant le barman, mais réussi aussi à ne pas donner l'impression de faire preuve d’un excès d’intérêt à leur égard.

Elle nota tout de même brièvement à quoi ils ressemblaient, juste au cas où leur présence avait un lien avec son appel et où cette histoire intéresserait Shadow. Le premier était banal : la quarantaine mal conservée, un ventre de buveur de bière et les cheveux châtains. Le second était plus séduisant, la même tranche d'âge, mais qui s’entretenait visiblement davantage, les cheveux roux un poil plus foncés que ceux de Siobhan et la peau constellée de tâches de rousseur.

- Bonjour la coïncidence, dit-elle ensuite en reportant son attention sur sa compagne, l'air de rien, même si, au fond, celle-ci était loin de la ravir.

L’oreille toujours tendue, elle perçut ensuite qu’ils commandaient à boire et en fut soulagée. Ils avaient surement finit leur service et, sans ça, ils risquaient d’avoir des problèmes en rédigeant leur rapport s’ils s’intéressaient trop à elle.

- Je ne suis pas sûre d’être aussi cool que vous avec eux, reprit-elle ensuite. Pas que j’ai quoi que ce soit à me reprocher, mais j’ai été arrêtée une fois et ça n’est pas un très bon souvenir.

Peut-être que cela répondrait, sans qu’elle ne l’ait forcement voulu, à son pourquoi ?

Elle avait plus prononcé ces mots pour meubler qu’autre chose, mais après coup elle trouva la façon dont elle avait enchaîné plutôt heureuse.

 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 30 Juil 2019 - 20:35 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

Siobhan O'Reilly
Super-Vilain Indépendant

Personnage
Bloody Mary

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 12/04/2019
ϟ Nombre de Messages : 84
ϟ Nombre de Messages RP : 58
ϟ Célébrité : Deborah Ann Woll
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • 1m80
• Cheveux roux, silhouette fine
• Cicatrices sur ses deux avant-bras
• Accent irlandais
ϟ Pouvoirs : MAITRISES MAGIQUES
• Maîtrise de la magie du sang
• Guérison (blessures légères, régénération accélérée des cellules sanguines)
• Manipulation du sang (le sien, celui des autres, changement d'état, solidification, armure de sang)
• Sceau d'intégrité mentale (protection contre les manipulations mentales)
• Sceau d'asservissement (manipulation)
• Sceau de souffrance (douleur psychique)
• Gardes de sang (zones de 4-5m de diamètre, bouclier physique résistant à 10T)
• Chaines sanguines (chaines de sang résistantes, neutralisation de la magie de la victime)
• Bras armé de Morrigan (vitesse améliorée au combat - x3 ; force augmentée à 2T)
• Etreinte mortelle (zone au sol, absorption de l'énergie vitale)

MAITRISES MARTIALES
• Maitrise de la dague
• Maitrise des épées

ARTEFACTS
• Corbeau de Morrigan (sixième sens, intuition guerrière)
• Dague sacrificielle
• Epée de sang (mobilisable à volonté, résistance 2T)
ϟ Liens Rapides :

Joueur
Bloody Mary

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 12/04/2019
ϟ Nombre de Messages : 84
ϟ Nombre de Messages RP : 58
ϟ Célébrité : Deborah Ann Woll
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • 1m80
• Cheveux roux, silhouette fine
• Cicatrices sur ses deux avant-bras
• Accent irlandais
ϟ Pouvoirs : MAITRISES MAGIQUES
• Maîtrise de la magie du sang
• Guérison (blessures légères, régénération accélérée des cellules sanguines)
• Manipulation du sang (le sien, celui des autres, changement d'état, solidification, armure de sang)
• Sceau d'intégrité mentale (protection contre les manipulations mentales)
• Sceau d'asservissement (manipulation)
• Sceau de souffrance (douleur psychique)
• Gardes de sang (zones de 4-5m de diamètre, bouclier physique résistant à 10T)
• Chaines sanguines (chaines de sang résistantes, neutralisation de la magie de la victime)
• Bras armé de Morrigan (vitesse améliorée au combat - x3 ; force augmentée à 2T)
• Etreinte mortelle (zone au sol, absorption de l'énergie vitale)

MAITRISES MARTIALES
• Maitrise de la dague
• Maitrise des épées

ARTEFACTS
• Corbeau de Morrigan (sixième sens, intuition guerrière)
• Dague sacrificielle
• Epée de sang (mobilisable à volonté, résistance 2T)
ϟ Liens Rapides :

O joie, la gamine était apparemment particulière fascinée par cette connerie monumentale que représentaient les prophéties. Je savais qu’elles existaient et s’avéraient trop souvent véridiques. La petite médium de ce grand salopard de Vladislas Markov, dans mes souvenirs, était capable de voir l’avenir. Je me demandais ce qu’elle était devenue. A tous les coups, morte dans un caniveau quelconque, vu ce que je savais d’elle. En tous cas, ce n’était pas du tout ma spécialité, et si quelqu’un avait voulu me confier une prophétie à mon sujet, il aurait sans doute fini étalé pour le compte. Je ne souhaitais rien entendre de cet acabit.

Apparemment, plus il y a eu de jalons franchis, moins il y a d’échappatoire, pour ce que j’en sais. Si vous prenez systématiquement le carrefour qui vous rapproche de la réalisation, vous avez de moins en moins de voies pour y échapper. Mais il en reste quand même.

Je n’en revenais pas de répondre à ce sujet.

Votre mère devrait s’occuper autrement, commençais-je en me faisant violence pour garder un ton égal, avant de marquer une pause de quelques secondes. Aurait eu l’habitude… ? Vous ne l’avez pas connue ?

Je me rendis compte immédiatement que je venais peut-être de mettre les deux pieds dans le plat, mais après tout je ne me souciais guère de blesser ou non Charlie. Je pris cependant soin d’afficher une mine désolée de circonstances. Je haussais les épaules sans rebondir sur la supposée folie de sa supposée mère : à mon sens, une femme qui déblatérait à ce sujet au lieu de vivre l’était forcément. Folle. Et pas qu’un peu, si vous vouliez mon avis.

Rendez-vous service et rangez ce carnet de notes pour ne plus le rouvrir. Vous allez vous empoisonner l’existence. Pour probablement pas grand chose.

Je balayais le sujet d’un vague geste de la main, en même temps que son remerciement. Ce n’était pas comme si je lui offrais son verre par bonté d’âme. J’avais peut-être vaguement pitié, si je devais l’avouer. Je ne m’étais jamais laissée aller à devoir quoi que ce soit à qui que ce soit. Mais il fallait dire que je n’étais pas supposée me mettre en situation de dette : une faveur était un futur danger, m’avait-on appris, et avec moi j’endettais tout mon clan. Que celui-ci soit mort ne changeait rien aux habitudes d’une vie et à ma fierté que je savais probablement démesurée.

La réincarnation, vraiment, m’amusais-je.

Pas méchamment. Je trouvais ça ironique dans le sens où j’étais en quelque sorte réincarnée, même si on avait reconstruit mon corps à l’identique. J’observais soigneusement mes mains pendant un bref instant puis soupirais.

Une grosse partie de notre sort après la mort dépend de nos croyances. Un chrétien ira au paradis ou en enfer, ou au purgatoire. Je suis censée finir dans le Sidh, et ainsi de suite. Si vous croyez en la réincarnation, vous y aurez peut-être droit ?

Ou peut-être pas.

Mais en tout cas, je compte bien profiter de ma vie comme si c’était la seule.

Parce que c’était la seule que j’avais. Mon futur de morte avait lien avec l’enfer ou avec le Sidh, et ni l’une ni l’autre option ne me tentait. La présence des policiers m’était bien plus agréable que la pensée de mon au-delà potentiel. Au contraire de ma compagne, qui n’avait pas l’air de les porter dans son cœur. Je haussais un sourcil, surprise d’apprendre qu’elle avait déjà été arrêtée, tout en me retournant pour porter un bref coup d’œil aux deux flics. Ils avaient l’air de simplement prendre du bon temps.

Arrêtée ? Pour quelle raison ?
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Bloody Star City — sujet libre
 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  SuivantRevenir en haut 
Bloody Star City — sujet libre Cadre_cat_6Bloody Star City — sujet libre Cadre_cat_8


Bloody Star City — sujet libre Cadre_cat_1Bloody Star City — sujet libre Cadre_cat_2bisBloody Star City — sujet libre Cadre_cat_3
 Sujets similaires
-
» Guide du Joueur
» [Géographie] Star City - Institutions et Société
» Star City Awards
» Un nouveau cycle ~ Sujet libre au FBI (pré-Soprasatta)
» SUJET LIBRE + Pour se trouver un partenaire de rp

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Star City — sujet libre Cadre_cat_6Bloody Star City — sujet libre Cadre_cat_8
Sauter vers: