A s'en arracher les cheveux — Abigaïl - Page 5 Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

A s'en arracher les cheveux — Abigaïl - Page 5 Cadre_1A s'en arracher les cheveux — Abigaïl - Page 5 Cadre_2_bisA s'en arracher les cheveux — Abigaïl - Page 5 Cadre_3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 

A s'en arracher les cheveux — Abigaïl

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 13 Aoû 2019 - 11:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Abigaïl Frankenstein
Indépendant Neutre

Personnage
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl - Page 5 Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 274
ϟ Nombre de Messages RP : 163
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Joueur
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl - Page 5 Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 274
ϟ Nombre de Messages RP : 163
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Abigaïl prit quelques secondes pour réfléchir à ce qu’elle pouvait raconter à Noélie de ce qu’elle ressentait. La nécromancienne avait la chance de pouvoir exister dans un état intermédiaire entre la vie et la mort, qui lui permettait de pouvoir atténuer les effets de sa résurrection. Elle se souvenait très bien de l’état dans lequel avait été Siobhan à son retour des enfers.

« C’est… Assez étrange. Quand on est mort, ou même mort-vivant, la plupart de nos sensations sont atténuées voir disparues. C’est comme être anesthésié. La plupart des morts-vivants peuvent voir et entendre sans problème, mais pour ce qui est du toucher ou du goût, ces sens sont émoussés. Je ne sais pas pourquoi la mort ne préserve que certains sens, mais je sais qu’en me concentrant, même quand je suis morte, je suis capable de les raviver. »

Tout le monde n’avait pas sa même maîtrise de la mort.

« Cela me demande beaucoup de concentration vu que je dois en quelque sorte réanimer des nerfs spécifiquement. Quand on est mort suffisamment longtemps, on oublie toutes ces sensations. Quand on vit de nouveau, elles nous submergent. Chez quelqu’un de vraiment mort, il y a d’abord de la douleur. Tous les nerfs sont à vifs, perçoivent n’importe quel contact comme une agression. Puis c’est l’inverse. On se rend compte à quel point le contact physique, à quel point le goût et le fait de satisfaire ses besoins physiologiques a pu manquer. Cela peut être très… Submergeant. J’ai déjà vue une femme ressuscitée presque gémir en mangeant des pancakes. » Compléta Abigaïl avec un sourire. Tout en prenant bien soin de taire l’identité de la personne concernée.

« Pour ma part c’est un peu différent. Car je vis tout le temps entre les deux. Je peux faire le tri dans ce que je ressens. Mais j’expérimente tout avec un peu plus d’intensité toutefois. C’est pourquoi je voulais me ramener à la vie avant notre repas, pour en profiter pleinement. »
Conclut-t-elle avec un léger sourire.

Elle avait tu le fait que ses émotions semblaient elles aussi se déchaîner. Même morte, elle avait ressenti son attraction pour Noélie, elle avait perçu sa chaleur. Maintenant elle avait envie de se noyer dedans. Elle avait envie de la toucher, de l’enlacer et de sentir son corps contre le sien. Mais elle se contenta de la rassurer.

« Mieux vaut que nous ne nous croisions pas. Quoique je sais me tenir. Après tout je ne t’ai pas tuée à notre première rencontre finalement. » Elle sourit de nouveau. C’était contagieux. « Grâce à la bonne éducation de tes parents bien sûr. »

Aurait-elle vraiment tué le criminel qui servait de patron à Noélie ? Peut-être. La nécromancienne respectait les choix de Noélie et elle avait accepté qu’elle ne pouvait pas la protéger des aléas de la vie. Pas sans compromettre ce qu’était la chanteuse. L’idée que quelqu’un puisse la mettre en danger par ses agissements et ses ordres ne lui plaisait toutefois pas énormément.

« J’aurais essayé. » Répliqua la nécromancienne en haussant les épaules.

Sa vie était tout sauf normal. C’était une spirale chaotique lugubre et macabre. Mais elle l’adorait. Bien plus que son existence passée où tout était planifié avec soin, où la moindre de ses décisions était calculée pour servir sa famille et la Moisson, où elle n’avait pu être que Lady Death et rien d’autre. Abigaïl avait été écrasée par son identité mystique.

« Je crois que toute rencontre avec mes parents serait étrange. Quelle que soit la personne en face. Mais oui, cela me ferait plaisir et je pense qu’ils apprécieraient ta joie de vivre toi aussi. »


Elle craignait toutefois que Victor Frankenstein n’ait une réaction assez similaire à celle que pourrait avoir Anton… Vouloir comprendre quelle anomalie métabolique rendait Noélie si vive et joyeuse. Elle ne doutait pas qu’en voyant la chanteuse, le jumeau d’Abigaïl chercherait à l’ouvrir pour comprendre comment elle fonctionnait et ce qui la rendait spécial. C’était la malédiction de leur famille probablement. Les hommes voulaient disséquer les vivants. Les femmes ne pouvaient s’empêcher de se demander à quoi ressembleraient ceux-ci en zombies. Au moins au début. Abigaïl avait heureusement dépassé ce stade avec Noélie.

Les questions qu’elle se posait n’étaient toutefois pas beaucoup plus innocentes. La nécromancienne perçut presqu’instantanément le trouble de sa compagne et serra les lèvres.

« Je suis désolée, c’était peut-être une question indiscrète. Je ne sais pas toujours où est la limite à cette époque. »

Elle n’aurait jamais posé une telle question à qui que ce soit à son époque. Elle n’avait jamais eu d’amies assez proches pour cela. Son frère lui aurait ri au nez et l’amour n’avait pas eu beaucoup de place dans son existence. Elle n’avait pas choisi son premier époux, son père l’avait fait pour elle. Celui-ci avait d’ailleurs écopé d’un coup de pelle à l’arrière du crâne et de quelques jours d’existence en tant que zombie avant de se faire réduire en bouillie par l’un des golems de chair d’Anton.

Abigaïl boit toutefois les paroles de Noélie. Peut-être qu’elle cherche dans chacun des mots de la chanteuse quelque chose qui pourrait l’aider à comprendre ce qu’elle ressent, ce qui l’a poussé à embrasser la jeune femme un peu plus tôt. Peut-être était-ce pour cela d’ailleurs que Noélie était si mal à l’aise ? Après tout, Abigaïl lui avait plus ou moins révélé ses sentiments et maintenant elle l’interrogerait sur sa vision de l’amour. La nécromancienne se sentit terriblement stupide. Pendant quelques instants seulement. Elle était à nouveau absorbée par ce que lui racontait Noélie. Cela avait du sens. Beaucoup de sens.

Les mains croisées devant son visage, Abigaïl offrit un regard bienveillant à Noélie ainsi qu’un sourire doux. Elle attendrait. C’était ce qu’elle lui avait dit au cimetière et elle en avait pensé chaque syllabe. Elle en pensait toujours chaque syllabe. L’amour était quelque chose que l’on bâtissait. Noélie lui avait dit qu’elle avait besoin de réfléchir. Peut-être qu’il fallait juste qu’elle lui donne du temps. Du temps, la nécromancienne en avait beaucoup. Un sourire amusé se dessina sur les lèvres de la nécromancienne qui baissa les yeux un instant.

« Je ne sais pas si je possède une opinion bien arrêtée sur le sujet. Je sais que l’amour et la mort sont entremêlés de bien des façons et j’ai rencontré de nombreux couples dont les liens avaient transcendé le trépas. Je sais quelle intensité de tels sentiments peuvent prendre. Ils n’ont jamais pris de tels proportions dans mes relations. J’ai eu une… J’ai été en couple pendant longtemps avec un homme, quand j’étais Lady Death. Nous aurions pu nous aimer je pense, nous nous sommes aimés d’une certaine façon. Mais nous nous aimions moins que nos objectifs personnels, que notre soif de puissance réciproque et je pense que nous ne nous autorisions pas à ressentir quoique ce soit. Pendant longtemps j’ai cru que les émotions étaient une faiblesse. Mais je pense que j’ai changé d’avis maintenant. Depuis que je suis revenue parmi les vivants, je me laisse apprécier les choses, je suis mes envies au lieu de les museler et mon monde a considérablement changé. »

Elle eut un léger rire.

« Je crois que je diverge un peu. Disons que pour l’amour… Je crois en l’attirance spontanée, au coup de foudre, mais seulement pendant un temps. Je pense que les vraies relations, l’amour intense et passionné, lui prend du temps et de la dévotion. Je pense que nous sommes à peu près du même avis sur le sujet donc. Mais… Je pense que nous sommes tous vulnérables à un moment donné. Autant l’être avec la bonne personne. J’espère juste que je ne t’ai pas trop mise mal à l’aise avec ma question. »

Oh, elle se doutait bien qu’elle l’avait fait. Il n’y avait eu qu’à voir la façon dont elle s’était étouffée avec son eau. La nécromancienne ne regrettait rien toutefois. Elle pouvait parler de choses à Noélie dont elle ne pouvait parler avec personnes d’autres. Piper regardait bien trop de comédies romantiques pour avoir une opinion réfléchie sur le sujet.
 
Revenir en haut Aller en bas





Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 15 Aoû 2019 - 23:51 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Seconde de MindStorm
Seconde de MindStorm

Noélie A. Inagawa
Seconde de MindStorm

Personnage
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl - Page 5 181024121903977341

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 838
ϟ Nombre de Messages RP : 503
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Crédits : gif par Renan (♥) ; vava & code Sio
ϟ Doublons : Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / lieutenante de MindStorm
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau III (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge, calculs de probabilités et analyse situationnelle)
• I.A. (Inori)
• Book My Life
• Lentille connectée (connectée à Inori, interface d'informations, reconnaissance faciale)
• Implant neuronal (transmission d'instructions à Inori, bouclier psychique, bouclier magique)
• Drones de surveillance (connectée à Inori et donc à Noélie)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée), Totsuka (Artefact : Ōtenta-Mitsuyo, grenades fumigènes, shurikens explosifs, maîtrise du ninpō no ken)

• Téléporteur de costumes 2.2
ϟ Liens Rapides :
Joueur
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl - Page 5 181024121903977341

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 838
ϟ Nombre de Messages RP : 503
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Crédits : gif par Renan (♥) ; vava & code Sio
ϟ Doublons : Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / lieutenante de MindStorm
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau III (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge, calculs de probabilités et analyse situationnelle)
• I.A. (Inori)
• Book My Life
• Lentille connectée (connectée à Inori, interface d'informations, reconnaissance faciale)
• Implant neuronal (transmission d'instructions à Inori, bouclier psychique, bouclier magique)
• Drones de surveillance (connectée à Inori et donc à Noélie)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée), Totsuka (Artefact : Ōtenta-Mitsuyo, grenades fumigènes, shurikens explosifs, maîtrise du ninpō no ken)

• Téléporteur de costumes 2.2
ϟ Liens Rapides :
Fascinée par la réponse d’Abigaïl, je me rends compte que j’ai la bouche entrouverte tant que je suis concentrée sur le moindre de ses mots au bout d’une bonne minute. Je referme le tout et reprend contenance, mais ça ne m’empêche pas d’être épatée. J’essaye d’imaginer un monde où le toucher est trop sensible, tant que ça en devient douloureux. Un monde où la moindre caresse prend des allures de magie. Où le goût peut être divin. Un bref instant, je me demande ce qui se passerait si je pouvais caresser la peau si pâle de la nécromancienne, si un effleurement serait suffisant pour la rendre folle. Puis je me secoue en réalisant ce à quoi je pense.

Ça doit être à la fois effrayant et exaltant, de ressentir tout ça, je dis à voix haute, tout à fait sérieuse en apparence. Et ça doit aussi être difficile de garder son sérieux devant une femme qui gémit en avalant un pancake, j’ajoute en riant doucement.

Un instant, je me demande si moi, de mon côté, j’aimerais ressentir tout ça. J’aime le sexe, alors avoir un petit plus dans le genre... Hm, mauvais plan. On ne meurt pas pour avoir un orgasme-de-la-mort ensuite. En tout cas, je note avec une toute petite pointe de déception mais surtout un énorme soulagement que ma blonde favorite peut revenir à la vie facilement. Je veux dire, sinon, ceux qui coucheraient avec elle verseraient dans la nécrophilie. Et ça, c’est un peu glauque, tout de même.

Heureusement que tu ne m’as pas tuée, je m’exclame. Je t’aurais trop manqué, je m’amuse gentiment. Je penserais à remercier mes parents, ceci dit.

Youpi, la politesse sauve donc des vies.

Toujours ravie d’apporter ma bonne humeur où je vais.

Une conclusion qui me paraît bien adéquate, avant qu’on ne passe à la suite beaucoup plus gênante.

Euh, non, ne t’excuse pas, c’est juste moi qui suis un peu… Nerveuse, enfin, bon, je ne suis pas super à l’aise avec ces choses-là, enfin, tu vois.

Je me tais brusquement. Je veux, étrangement, entendre ce qu’elle a à dire. Tout ce qu’elle à dire. Quand elle commence, je souris brièvement, un peu attendrie de voir qu’elle commence encore une fois par lier ce sentiment à la mort. Son premier amour, finalement, peut-être ? Elle a raison. Il y a des liens qui survivent au trépas. Je n’en ai jamais douté. Je suis plus surprise, en revanche, de constater qu’elle a été en couple comme Lady Death. Vu comme elle se décrit à l’époque, vu ce que j’ai pu apprendre d’elle, ça me paraît étrange. Et je me demande de qui elle parle. Je suis aussi surprise de l’imaginer considérer le coup de foudre comme une possibilité. Mais pourquoi pas, après tout ?

Pourquoi pas. C’est la question qui commence à me travailler. Etre amoureuse, pourquoi pas ? Me laisser aller, pourquoi pas ? Etre vulnérable.. Tout dépend avec qui. Mais j’ai bien une personne à l’esprit. Avec qui d’autre je pourrais parler de ma vision de l’amour, à part ma colocataire ou mes quelques amis proches ?! Je ne sais pas où je vais et je me sens un peu perdue.

Ce n’est pas grave. Si je suis mal à l’aise. C’est un peu triste, à mon âge, d’être encore paniquée par tout ça. J’ai trop l’habitude de tout contrôler.

Une pause. Je cherche à changer de sujet, je dois l’admettre, alors je pose la première question qui me passe par la tête :

Tu l’as revu ? Celui que tu as aimé ?

Bizarre. Cette question me brûlait les lèvres et me serre un peu le coeur. Je l’observe d’un air un peu tendu.

Tu n’es pas obligée de répondre, hein.

La précision me semble importante.
 
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 18 Aoû 2019 - 20:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Abigaïl Frankenstein
Indépendant Neutre

Personnage
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl - Page 5 Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 274
ϟ Nombre de Messages RP : 163
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Joueur
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl - Page 5 Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 274
ϟ Nombre de Messages RP : 163
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Abigaïl hocha la tête avec un sourire. Elle se souvenait de la première fois où elle avait franchi le pas, où elle avait abandonné sa forme de liche pour revenir à la vie. Elle ne se souvenait pas de l’occasion, mais elle se souvenait de sensations qui avaient suivies.

« Généralement, plus la personne est restée morte longtemps, plus les sensations peuvent être envahissantes et il est facile d’être submergé. » Elle repensa à Siobhan. La jeune femme avait doublement souffert. Parce que son corps avait été neuf, mais aussi parce qu’elle n’avait connu que torture lors de son séjour aux enfers. « Quand on est comme moi, on ne ressent plus vraiment la douleur, on n’apprécie juste les sensations qui nous manquaient. »

Un sourire de dessina sur les lèvres de la nécromancienne alors qu’elle repensait à Siobhan et son expression après s’être enfin nourrie de quelque chose qui n’avait pas été confectionné par des démons.

« C’est difficile. Mais c’était une femme effrayante. La plupart des gens se sont tenus tranquilles. »

Sauf Gary, qui avait été puni en étant emmené en dehors de la cuisine. Mais Siobhan avait réussi à suffisamment intimider ses nouveaux colocataires pour que ceux-ci n’émettent pas trop de commentaires et surtout n’ose pas rire en sa présence. Abigaïl s’était demandé si la rousse finirait par se rapprocher des autres habitants du funérarium, mais il n’en était rien jusqu’à présent.

« Probablement. » Répondit Abigaïl avec un nouveau sourire. Noélie avait probablement plus raison qu’elle ne l’imaginait. La nécromancienne avait du mal à imaginer sa nouvelle existence, ce flot de sensation qui parcourait son corps à l’instant avec chaque souffle, sans la présence de la chanteuse à ses côtés. Elle avait fait ressortir ce qu’il y avait de mieux en elle et lui avait fait comprendre qu’elle avait fait le bon choix en revenant parmi les vivants.

« La bonne humeur et la politesse. »

La seconde avait fait gagner suffisamment de temps à Noélie pour qu’Abigaïl se laisse contaminer par la première. La nécromancienne, comme beaucoup de vieilles créatures, attachait une importance toute particulière au respect et à la politesse. Mais c’était la chaleur que dégageait Noélie, cette force vivre qui avait convaincu la nécromancienne de ne pas simplement l’abandonner à leur sortie de prison et de la suivre jusqu’à chez elle. Elle avait aussi eu envie de lui montrer son cheval mort-vivant.

« Je ne voulais pas te mettre mal à l’aise. » Continua Abigaïl sur un ton plus sérieux.

Elle comprenait que ses questions avaient pu paraître étrange, surtout si on prenait en compte le fait qu’Abigaïl avait embrassé la jeune chanteuse un peu plus tôt et que celle-ci avait finalement repoussé ses avances. Quelle idiote. Elle était lamentable quand il était question d’interpréter les émotions des vivants, à quelques exceptions près, mais même elle aurait pu se douter que sa question était quelque peu déplacée. Peut-être un peu pathétique aussi. Ce n’était pas comme si Abigaïl allait s’amuser à changer son attitude pour coller à la vision de la romance de Noélie. Il aurait été probablement plus simple qu’elle change de corps. Pour quelque chose de plus masculin, probablement.

Abigaïl comprenait aussi ce que ressentait la jeune femme… Elle savait à quel point se montrer vulnérable pouvait être terrifiant et dangereux. La nécromancienne ne l’avait jamais fait. Pas même avec Renan. Ou en de très rares occasions. S’abandonner complètement dans sa relation avec quelqu’un, se noyer dans celle-ci sans savoir si on pourrait respirer. C’était terrifiant. C’était aussi exaltant. Quelque chose que seuls les vivants pouvaient ressentir dans toute sa splendeur. Les morts n’avaient droit qu’aux échos du passé.

« Je ne pense pas que cela soit triste. De ce que j’en sais, les gens vivent à des rythmes différents. » Et mourraient à des rythmes différents surtout. « Tu peux être autant paniquée que tu le veux. »

En toute vérité, Abigaïl trouvait cela adorable. Voir Noélie chanceler un peu, comme lorsqu’elle se mettait à rougir de manière inopinée. La nécromancienne avait alors envie de la prendre dans ses bras, de la maintenir contre elle et de s’amuser de cette panique jusqu’à ce qu’elle disparaisse.

« Je l’ai revu, à mon retour parmi les vivants. Je lui devais des explications sur mon départ. »

Et sur ce qui était arrivé à leur fille… Leur fille. Comme si elle avait été autre chose qu’une créature, un cheval de Troie placé dans l’existence de la nécromancienne par un démon. Pourtant, elle lui manquait toujours, parfois.

« Mais nous en sommes tous les deux venus à la conclusion que ce qu’il y avait entre nous était terminé. Que nous aurions pu avoir plus si nous n’avions pas laissé nos personnalités se dresser entre nous, si nous avions été plus honnêtes avec nous-mêmes, mais que c’était trop tard et que nous devions passer à autre chose. »
 
Revenir en haut Aller en bas





Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 20 Aoû 2019 - 16:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Seconde de MindStorm
Seconde de MindStorm

Noélie A. Inagawa
Seconde de MindStorm

Personnage
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl - Page 5 181024121903977341

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 838
ϟ Nombre de Messages RP : 503
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Crédits : gif par Renan (♥) ; vava & code Sio
ϟ Doublons : Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / lieutenante de MindStorm
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau III (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge, calculs de probabilités et analyse situationnelle)
• I.A. (Inori)
• Book My Life
• Lentille connectée (connectée à Inori, interface d'informations, reconnaissance faciale)
• Implant neuronal (transmission d'instructions à Inori, bouclier psychique, bouclier magique)
• Drones de surveillance (connectée à Inori et donc à Noélie)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée), Totsuka (Artefact : Ōtenta-Mitsuyo, grenades fumigènes, shurikens explosifs, maîtrise du ninpō no ken)

• Téléporteur de costumes 2.2
ϟ Liens Rapides :
Joueur
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl - Page 5 181024121903977341

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 838
ϟ Nombre de Messages RP : 503
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Crédits : gif par Renan (♥) ; vava & code Sio
ϟ Doublons : Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / lieutenante de MindStorm
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau III (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge, calculs de probabilités et analyse situationnelle)
• I.A. (Inori)
• Book My Life
• Lentille connectée (connectée à Inori, interface d'informations, reconnaissance faciale)
• Implant neuronal (transmission d'instructions à Inori, bouclier psychique, bouclier magique)
• Drones de surveillance (connectée à Inori et donc à Noélie)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée), Totsuka (Artefact : Ōtenta-Mitsuyo, grenades fumigènes, shurikens explosifs, maîtrise du ninpō no ken)

• Téléporteur de costumes 2.2
ϟ Liens Rapides :
Je trouve que c’est plutôt une bonne nouvelle qu’Abigaïl ne profite que des aspects… Positifs de son état. Ça me rassure, même. Ça serait une drôle de vie – ou de morte-vie, comme elle dit – si tout était potentiellement trop intense ou douloureux.

Une femme effrayante… Tu ressuscites des femmes effrayantes ? Enfin… Passons.

Ça la regarde, qui elle ressuscite. J’imagine ses colocataires se tenir à l’écart et ne pas moufter car trop impressionné. Hm. Qu’est-ce qui pourrait tenir en retrait la rousse glaciale qu’on y a croisé ? C’est vaguement… Inquiétant, si vous voulez mon avis. Enfin ceci dit, Abigaïl doit pouvoir renvoyer à peu près n’importe quelle menace à la niche, alors. Moi comprise, sauf que j’ai eu le droit de survivre à ma rencontre avec Sa Majesté Nécromantique. Moi qui ait toujours été convaincue que la bonne humeur est un excellent moyen de s’attirer la sympathie de n’importe qui, me voilà servie.

A la bonne humeur et à la politesse, alors, je souris en levant mon verre – d’eau, à ce stade.

La suite de la conversation ayant été ce qu’elle a été, je secoue la tête quand la nécromancienne me dit qu’elle n’avait pas pour but de me mettre mal à l’aise.

Oh, ce n’est pas grave. J’ai juste… C’est moi, j’ai du mal à parler de tout ça. Puis ça me paraît toujours un peu abstrait. Irréel, quoi. Ce n’est pas ta faute.

Bon c’est sûr que vu l’épisode de toute à l’heure, c’est un peu plus perturbant que ça ne le serait déjà au naturel, mais bon. Je l’ai bien invitée au resto quinze minutes après avoir repoussé ses attentes, non ?

Parfois, j’aimerais bien ne pas m’angoisser autant. C’est censé faire du bien, d’être amoureuse. Je suis… Peut-être que j’ai un peu peur de passer à côté de quelque chose de beau à cause de ça.

J’ai baissé d’un ton sur ces derniers mots. Et lancer un regard probablement un peu trop sérieux à Abby aussi. Et si je passais à côté de quelque chose ? J’ai besoin de parler à Susan, pas de doute.

Mais c’est bien gentil à toi de tolérer mes moments de panique, je ris doucement.

J’essaye de changer de sujet, soyons honnêtes. Heureusement que le sujet de l’ex d’Abigaïl m’occupe aussi pas mal l’esprit. Mon estomac se tord un petit peu quand j’apprends qu’elle l’a revu, sans trop que je sache pourquoi. Ça aurait sûrement été bien pour elle, d’avoir quelqu’un sur qui compter de cette façon, je devrais plutôt m’en réjouir. Bon, au final, rien ne s’est vraiment passé.

Ça n’a pas dû être un moment facile. Sauf si vous étiez vraiment détachés avant, remarque. Enfin, ça ne me regarde pas vraiment. Je… Je reviens tout de suite.

Je me lève le temps d’aller payer le tout – puis de me calmer aussi, parce qu’avec tout ça, je suis toujours en train de me débattre avec un coup de stress des plus embêtants. Au moins, quand je reviens à table, je suis plus tranquille.

Tu veux faire autre chose, maintenant ?

Un sourire. Reprendre mon calme, la bonne idée. Ça va beaucoup mieux quand je ne tombe pas dans l’affect pur et dur.
 
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 20 Aoû 2019 - 20:23 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Abigaïl Frankenstein
Indépendant Neutre

Personnage
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl - Page 5 Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 274
ϟ Nombre de Messages RP : 163
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Joueur
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl - Page 5 Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 274
ϟ Nombre de Messages RP : 163
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Abigaïl eut un léger rire. A entendre parler Noélie, on aurait dit que la nécromancienne avait ramené un monstre parmi les vivants en ressuscitant Siobhan. Certes, certaines personnes lui en voudraient probablement d’avoir accompli une telle chose, mais pour le moment, le retour de la sorcière de sang ne semblait pas avoir eu de conséquences désastreuses. Cela avait surtout mis mal à l’aise certains membres de la colocation. Peut-être un peu Noélie aussi lorsqu’elles s’étaient croisées dans le salon un peu plus tôt.

« Oh, elle est plus intimidante qu’effrayante je suppose. Enfin. Elle est effrayante pour les autres. Et tu n’as rien à craindre d’elle. »

Même si Anton avait aidé Abigaïl, c’était toujours la magie de la nécromancienne qui avait réuni l’âme de Siobhan avec son corps régénéré. Un claquement de doigts et elle retournerait en enfer, ou au Sidh comme Abigaïl le lui souhaitait. Pour avoir visité les deux endroits, elle savait qu’il valait mieux finir dans l’après-vie où se trouvait la Morrigan.

« A la bonne humeur et la politesse. » Renchérit Abigaïl en levant son verre à son tour. Rempli d’eau lui aussi.

Il aurait été mal avisé de boire de l’alcool alors que son corps venait tout juste d’être réanimé. Elle n’était pas certaine qu’il ait toutes les armes nécessaires pour éviter qu’elle ne finisse complètement ivre après seulement une gorgée.

Abigaïl offrit un sourire doux à Noélie.

« Ce n’est pas parce que c’est abstrait que ce n’est pas réel. Ce n’est pas parce que c’est dans notre tête que cela ne mérite pas d’être reconnu. » Glissa-t-elle dans un souffle. « Ma magie n’est que cela. De l’abstrait auquel je donne des conséquences concrètes, je ne vois pas en quoi les émotions comme l’amour peuvent être différentes. Il faut juste le construire convenablement, comme un rituel peut-être. »

Abigaïl croyait un peu au coup de foudre, comme elle l’avait dit. Mais quand l’amour devenait vraiment saisissant, c’était surtout parce qu’on lui laissait la place pour grandir, pour croître. Parfois à partir d’un terreau fertile, parfois sur le lopin de terre le plus improbable du monde. Abigaïl avait beaucoup d’affection pour Noélie et si elle n’était pas encore certaine de l’aimer comme dans les histoires, elle savait qu’un tel sentiment pouvait croître à partir de ce qu’elles avaient. C’était tout ce qui comptait à ses yeux à cet instant.

« Je pense que quand il n’y a pas de doute, que quand on sait que l’on a quelqu’un et que l’on n’est plus seul, même face aux choses les plus terribles. » Comme la mort. Comme la perte d’un enfant. Comme l’enfer qui venait frapper à la porte. Abigaïl ne pouvait s’empêcher de penser à tout cela. A tout ce qui aurait pu se passer différemment. « Je pense qu’alors cela peut être une sensation formidable. » Elle eut un nouveau sourire. « Mais je suppose qu’il est normal que quelque chose d’aussi intense soit angoissant. Puis tu as tout le temps du monde pour apprendre à ne plus avoir peur. »

La nécromancienne pencha légèrement la tête sur le côté avant de décocher un nouveau sourire à sa compagne de table.

« N’ait jamais peur de paniquer avec moi. »

Abigaïl la trouvait adorable dans ces moments. Elle lui montrait à quel point les petits rêves étaient importants. A quel point ils pouvaient avoir plus de valeur que ceux cyclopéens que la nécromancienne avait embrassée par le passé. Passer du temps avec Noélie pouvait paraître insignifiant en comparaison au fait de régner sur un monde des morts. Mais Abigaïl voulait chasser ces caprices et autres petits rêves. Au moins un siècle ou deux.

« Ce n’était pas facile. Parce que nous n’étions pas vraiment habitués à nous parler franchement, à s’ouvrir l’un à l’autre. C’est pourquoi cela n’a jamais fonctionné entre nous je suppose. »

Renan comprenait ses rêves cyclopéens. Il entretenait les siens. Mais quand ils n’avaient plus eu les mêmes objectifs, quand ils avaient commencés à convoiter des choses différentes, cela en avait été fini de leur relation. Le méta-humain l’avait apprécié. Mais il l’avait plus aimée pour ses pouvoirs que pour ce qu’elle était ou avait vécu. Il n’écoutait pas toutes ses histoires. Elle lui en avait raconté bien peu.

La nécromancienne se releva quand Noélie revint. Elle n’avait pas de montre, mais le soleil avait finit par se coucher dehors.

« Ce serait avec plaisir. Mais je doute que cela soit raisonnable. Tu as tes autres vies à entretenir et j’ai bien peur d’avoir des morts qui attendent mes soins au funérarium. » Elle pouvait se contenter d’utiliser le sérum de régénération d’Anton ou ses pouvoirs, mais il y avait quelque chose de sacré dans l’art de préparer les corps. C’était comme si les défunts l’attendait d’elle, comme si elle les bordait une dernière fois. « Je ne voudrais pas te priver du peu de sommeil que tu as. Merci pour le dîner. C’était très agréable. » Ajouta-t-elle d’une voix douce.
 
Revenir en haut Aller en bas





Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 20 Aoû 2019 - 23:43 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Seconde de MindStorm
Seconde de MindStorm

Noélie A. Inagawa
Seconde de MindStorm

Personnage
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl - Page 5 181024121903977341

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 838
ϟ Nombre de Messages RP : 503
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Crédits : gif par Renan (♥) ; vava & code Sio
ϟ Doublons : Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / lieutenante de MindStorm
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau III (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge, calculs de probabilités et analyse situationnelle)
• I.A. (Inori)
• Book My Life
• Lentille connectée (connectée à Inori, interface d'informations, reconnaissance faciale)
• Implant neuronal (transmission d'instructions à Inori, bouclier psychique, bouclier magique)
• Drones de surveillance (connectée à Inori et donc à Noélie)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée), Totsuka (Artefact : Ōtenta-Mitsuyo, grenades fumigènes, shurikens explosifs, maîtrise du ninpō no ken)

• Téléporteur de costumes 2.2
ϟ Liens Rapides :
Joueur
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl - Page 5 181024121903977341

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 838
ϟ Nombre de Messages RP : 503
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Crédits : gif par Renan (♥) ; vava & code Sio
ϟ Doublons : Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / lieutenante de MindStorm
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau III (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge, calculs de probabilités et analyse situationnelle)
• I.A. (Inori)
• Book My Life
• Lentille connectée (connectée à Inori, interface d'informations, reconnaissance faciale)
• Implant neuronal (transmission d'instructions à Inori, bouclier psychique, bouclier magique)
• Drones de surveillance (connectée à Inori et donc à Noélie)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée), Totsuka (Artefact : Ōtenta-Mitsuyo, grenades fumigènes, shurikens explosifs, maîtrise du ninpō no ken)

• Téléporteur de costumes 2.2
ϟ Liens Rapides :
Plus intimidante qu’effrayante. Soit. Intimidante, ça me va. Abigaïl peut être intimidante, quand elle veut. Sa copine rousse aussi. Je gère. Mieux que le soutien si adorable de la nécromancienne. La façon dont elle me rassure est vraiment très… Attachant. Et ça marche, en prime. Je me sens au moins un peu moins idiote. Ce qui est extrêmement appréciable, si vous voulez mon avis. Sa comparaison avec un rituel me tire un sourire un peu timide. Plus qu’il ne l’aurait été habituellement. Je l’écoute continuer avec une attention de plus en plus soutenue, passionnée par le moindre de ses mots.

Parce qu’ils véhiculent sa vision des choses et qu’avec ça, je suis à même de la comprendre un peu plus. J’ai presque l’impression… de partager ce point de vue. D’être conquise par ses idées. De m’y retrouver, en fait. Je me sens un petit peu bizarre, moi, avec toutes ces discussions bien trop sérieuses.

Et j’ai la chance de t’avoir, pour apprendre, je souffle sans y réfléchir, avant de me rendre compte de ce que je viens de dire.

C’est le moment où je détale courageusement pour aller régler l’addition. Hop, avant que je ne vire au rouge brique jusqu’à la fin de mes jours. Quand je reviens, je suis beaucoup plus posée. Je lui propose de continuer, mais elle pense à mon sommeil – encore heureux, ça en fait une sur deux – et à son travail. J’acquiesce d’un signe de tête.

Je te raccompagne, alors, je lance comme si de rien n’était.

De toute façon, nous sommes venues avec sa… Hm, voiture. J’évite soigneusement tout sujet délicat sur le retour. Je préfère des discussions détendues, sans aucun enjeu, pendant lesquelles une partie de mon esprit peut réfléchir à d’autres choses. Quand nous arrivons sur place, je descends pour la prendre dans mes bras. Je ne peux pas m’en empêcher, malgré l’épisode du baiser.

Merci pour tout ce que tu fais pour moi, je lui dis doucement.

Un grand sourire avant que je ne tourne précipitamment les talons. Mon cœur bat la chamade. Même une fois que je suis rentrée chez moi, assise sur mon lit, à défaire mes cheveux et mes vêtements avec patience. C’est simple, je n’ai qu’elle à l’esprit, et je ne comprends pas pourquoi. Je n’ai pas envie de comprendre pourquoi. Je finis par m’allonger après avoir pris une longue douche. Mes yeux grands ouverts fixent le plafond. Et je réfléchis encore et toujours. Je ne vais jamais réussir à trouver le sommeil.

Avec ça, on dira que tu ne cours pas après les ennuis, je bougonne tout bas avant de lâcher un grand soupir.

Il faut que j’arrête de me faire des idées. Tout ça, ce n’est pas du tout pour moi. Vraiment pas du tout.
 
Revenir en haut Aller en bas







 
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl
 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5Revenir en haut 
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl - Page 5 Cadre_6A s'en arracher les cheveux — Abigaïl - Page 5 Cadre_7_bisA s'en arracher les cheveux — Abigaïl - Page 5 Cadre_8


A s'en arracher les cheveux — Abigaïl - Page 5 Cadre_1A s'en arracher les cheveux — Abigaïl - Page 5 Cadre_2_bisA s'en arracher les cheveux — Abigaïl - Page 5 Cadre_3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl - Page 5 Cadre_6A s'en arracher les cheveux — Abigaïl - Page 5 Cadre_7_bisA s'en arracher les cheveux — Abigaïl - Page 5 Cadre_8
Sauter vers: