AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

A s'en arracher les cheveux — Abigaïl Cadre_cat_1A s'en arracher les cheveux — Abigaïl Cadre_cat_2bisA s'en arracher les cheveux — Abigaïl Cadre_cat_3
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 

A s'en arracher les cheveux — Abigaïl

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 3 Mai 2019 - 16:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Noélie A. Inagawa
Cartel Rouge

Personnage
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl 181024121903977341

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 724
ϟ Nombre de Messages RP : 443
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Crédits : gif par Renan (♥) ; vava & code Sio
ϟ Doublons : Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / lieutenante de MindStorm
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau III (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge, calculs de probabilités et analyse situationnelle)
• I.A. (Inori)
• Book My Life
• Lentille connectée (connectée à Inori, interface d'informations, reconnaissance faciale)
• Implant neuronal (transmission d'instructions à Inori, bouclier psychique, bouclier magique)
• Drones de surveillance (connectée à Inori et donc à Noélie)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée), Totsuka (Artefact : Ōtenta-Mitsuyo, grenades fumigènes, shurikens explosifs, maîtrise du ninpō no ken)

• Téléporteur de costumes 2.2
ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Joueur
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl 181024121903977341

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 724
ϟ Nombre de Messages RP : 443
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Crédits : gif par Renan (♥) ; vava & code Sio
ϟ Doublons : Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / lieutenante de MindStorm
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau III (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge, calculs de probabilités et analyse situationnelle)
• I.A. (Inori)
• Book My Life
• Lentille connectée (connectée à Inori, interface d'informations, reconnaissance faciale)
• Implant neuronal (transmission d'instructions à Inori, bouclier psychique, bouclier magique)
• Drones de surveillance (connectée à Inori et donc à Noélie)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée), Totsuka (Artefact : Ōtenta-Mitsuyo, grenades fumigènes, shurikens explosifs, maîtrise du ninpō no ken)

• Téléporteur de costumes 2.2
ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Ma rencontre avec Abigaïl m’a fait du bien. Disons qu’elle m’a aidé à maîtriser toute la colère et l’effroi qui sommeillaient en moi, en plus de me conforter dans ce que je pensais de la nécromancienne. Elle n’est pas mon ennemie, bien au contraire. Je ne sais pas où nous allons toutes les deux. Nous sommes terriblement différentes, mais ces différences nous rapprochent plus qu’elles ne nous éloignent. A mon sens. Je sais que tout ça peut mal finir. Probablement pour moi. Mais on ne vit pas sans risques. Comme je le lui ai dit, je m’en moque et je ne vais pas m’empêcher de la côtoyer parce que, peut-être, quelque chose pourrait m’arriver à cause de notre relation. Tous nos choix ont des conséquences, de toute façon. C’est évident.

La conséquence de ma relation avec Abigaïl est venue plus vite que prévu, ceci dit. Quand j’ai ouvert la porte pour découvrir Bernie planté derrière, une mèche de cheveux à la main que j’aurais reconnue entre mille. Normal, c’était les miens. Honnêtement, j’ai été tellement surprise que je n’ai pas su quoi faire. Je suis restée plantée là comme la dernière des idiotes, un petit « Ah. » pour seule vocalise, les yeux ronds. C’est le colocataire d’Abby qui a fini par me fourrer l’objet incriminé entre les mains, avant de tourner les talons. Je crois bien que c’est même lui qui a refermé ma fichu porte d’entrée. J’ai fini par me secouer et retourner dans ma chambre. J’ai hésité avec les cheveux. Une partie de moi avait envie de les garder, pour ne jamais oublier. L’autre voulait juste cet oubli. Mais c’est la première qui a gagné. Donc cette petite mèche est maintenant entourée d’un petit ruban et glissée dans le tiroir de ma table de chevet. Je croyais que la nécromancienne reprendrait contact, après ça, mais rien. J’avais envie qu’elle le fasse. Envie de la remercier de vive voix, de lui demander pourquoi. Mais elle n’est pas venue, elle n’a pas appelé, ni même envoyé un quelconque message.

Je me surprends toujours, par moment, à repenser à ces moments dans les cryptes de Lady Satan. Parfois, je rêve de ce sourire qui me faisait froid dans le dos, d’une nuée de cauchemars vociférant leur joie ou leur haine, sans que je ne sache si c’est l’une ou l’autre qui prévaut. Parfois, mes yeux se ferment pour dévoiler l’image d’une jeune femme plus que flippante, sa bouche formant le mot « poupée ». Mais ça devient de plus en plus rare. Quand ça arrive, je me réveille en sursaut et prend le temps de me calmer, voilà tout. Quelques fois, je ne me rendors pas, je trouve plutôt une occupation ou une autre. Avec mes trois vies parallèles, ce n’est pas trop compliqué.

Mais surtout, je me surprends à imaginer à une petite blondinette morte-vivante beaucoup trop souvent. C’est sans doute la raison pour laquelle aujourd’hui, alors que je me suis octroyée une après-midi de repos, je suis restée un bon quart d’heure sur son compte Facebook que j’ai moi-même mis à jour, avant de retourner mes sources d’information. A la recherche de l’adresse d’une femme qui se met le doigt dans l’oeil jusqu’à son fichu coude si elle s’imagine que je vais oublier son existence après tout ce qu’elle a fait pour moi. Puis on s’entend trop bien pour laisser tomber. Après ça, je me suis habillée, j’ai préparé mes affaires, puis je me suis changée car ma première tenue ne me satisfaisait finalement pas, en me demandant au passage pourquoi je faisais autant de chichis, avant de filer.

Et me voilà. A la bordure de la forêt de Watson, devant un funérarium qui est… Soit mignon, soit extrêmement glauque, je n’ai pas encore décidé, à trembloter comme une feuille - pas de peur, ni de froid, juste d’anticipation, parce que je me trouve encore face à un de ces moments décisifs, je le vois venir gros comme une maison. Je prends une profonde inspiration et je remonte l’allée d’un pas ferme et décidé. Je ne suis pas arrivée là où j’en suis en tremblant dans mon coin. Je suis une fichue criminelle, même si je suis certainement une des plus modérées du Cartel. J’ai des morts qui sont là où ils sont à cause de moi, je n’ai pas besoin d’être protégée contre mon gré. Si Abby me dit qu’elle ne veut plus me revoir parce qu’elle en a soupé de l’humanité, soit. Si elle me fuit pour une autre raison, elle va m’entendre. Tous nos choix ont des conséquences, mais je n’ai jamais refusé de les assumer. Toutes. Jusqu’à la dernière. Je lève la main et frappe, trois fois. Et puis je croise les bras, observant le cimetière attenant avec un air dubitatif. Comme dans « quelqu’un risque de sortir de là ? ».

Bonjour, je lance avec mon habituel enthousiasme, soulagée de voir quelqu’un d’apparemment vivant ouvrir la porte (même si je suis décidée à ne pas me laisser démonter par les non-vivants potentiels). Abigaïl est là ? J’ai quelques petites choses à lui dire.

Je souris aimablement, pour cacher le fait qu’entre les remerciements et les sermons, j’hésite encore très fortement. Je doute fortement que Lady Satan lui ait tendu mes cheveux à la demande. L’amour maternel a bon dos, mais je ne suis pas si naïve.
 
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 5 Mai 2019 - 14:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Abigaïl Frankenstein
Indépendant Neutre

Personnage
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 223
ϟ Nombre de Messages RP : 126
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Joueur
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 223
ϟ Nombre de Messages RP : 126
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Quand on travaillait dans les pompes funèbres, les visites impromptues étaient plutôt rares. Les gens avaient tendance à appeler pour prendre rendez-vous. Alors Piper, et plus récemment Anton, s’occupaient de les aider à faire les bons choix pour leur défunt. Leur clientèle était assez locale et restreinte. Ceux qui voulaient être enterrés prêt du cimetière aux lanternes mais qui ne pouvaient s’y offrir une concession venaient à eux. Certains mystiques aussi qui savaient que les jumeaux Frankenstein pouvaient s’assurer que leurs proches ne reviennent jamais les hanter. Aussi, Piper fut elle assez surprise en entendant toquer à la porte. Elle n’attendait personne.

Encore moins quelqu’un d’aussi enjoué. Qui venait dans un funérarium en souriant ainsi ? Enfin, mis à part les nécromanciens et les morts-vivants. L’enthousiasme de la jeune femme décontenança un peu la jeune femme qui recula d’un pas et hésita un peu avant de répondre.

« Euh… Bienvenue au funérarium Frankenstein, je suis Piper. Je suppose que ce n’est pas pour un enterrement. »

Par habitude, encore une fois, Piper s’étaient écartée pour laisser entrer la jeune femme. Puis ses neurones parvinrent à réaliser les connexions qui lui manquaient. La jeune femme n’était pas seulement la colocataire d’Abigaïl et le visage poli et calme de sa petite entreprise, mais aussi d’une certaine manière sa confidente et celle qui lui apprenait à vivre au vingt et unième siècle. Abigaïl lui avait parlé de cette jeune femme.

« Noélie c’est ça ? Je… Je ne sais pas si Abigaïl est disponible tout de suite. »

« Noélie… » Soupira un fantôme dans le hall d’entrée. « C’est la fameuse Noélie. » Soupira-t-il à une autre apparition. Ils étaient invisibles aux yeux des vivants, mais Piper les voyait très bien. Un instant plus tard, ils s’étaient envolés à travers les murs et Piper savait très bien pour quoi… Pour prévenir tout le monde.

« Euh… »

Piper était partagée. Elle avait envie d’aller prévenir Abigaïl de cette visite imprévue, mais elle n’avait pas envie de laisser une vivante toute seul dans le funérarium, encore moins cette vivante là. Les murs avaient des oreilles ici, Bernie savait très bien parler. Savoir qu’Abigaïl lui avait faussé compagnie une nuit pour disparaître avec cette jeune femme en avait fait jacasser plus d’un. Surtout Gary qui s’en était donné à cœur joie. Jamais devant Abigaïl. Il avait trop peur qu’elle ne lui couse les lèvres pendant une semaine.

« Je crois qu’elle est dans le jardin derrière… Mais je ne sais pas si c’est une bonne idée, d’y aller comme ça. »

Ils avaient un problème de goules en ce moment. Après ce qui s’était passé au Pandémonium, les pouvoirs nécromantiques d’Abigaïl avaient attiré tout un tas de créatures morts-vivantes qui la laissaient autrefois en paix. Les fantômes n’en étaient qu’un exemple… Des goules avaient migré depuis le cimetière aux lanternes et mâchonnaient certains des cadavres qui étaient sous la protection de la nécromancienne. Elle inspectait les tombes en ce moment même.

« Mais… Mieux vaut que nous y allions. Suivez-moi, mais ne touchez à rien. S’il vous plaît. »

N’importe quoi pouvait être hanté ici. Mais surtout, il fallait déserter le hall avant que tous ceux prévenus par les spectres ne viennent voir la vivante en chair et en os. Notamment Gary, Janet ou même Anton. Piper s’empressa donc de faire traverser un long couloir à Noélie avant de la faire passer une petite porte jusqu’au jardin. Jardin qui contenait des tombes. Plus de tombes encore. Abigaïl était là, habillée d’un short et d’un débardeur, une pelle sur l’épaule, Silence couvert de bandages à ses côtés. Un fantôme était déjà en train de murmurer à son oreille et elle se retourna pour observer Noélie, il n’y avait aucune expression sur son visage.

Piper se figea. Puis glissa un coup d’œil la chanteuse, puis à la nécromancienne suprême. Celle-là même qui lui avait appris que tuer et zombifier ses petits amis quand ils voulaient rompre avec elle n’était pas un signe d’un couple sain.

« Je crois que je vais vous laisser maintenant. » Se contenta de lâcher Piper d’une voix timide.

Abigaïl observait la silhouette de Noélie en silence, sans pouvoir faire sens à ce qu’elle ressentait. Ces derniers jours avaient été compliqués. Terriblement compliqués. Ce qu’elle avait fait dans les cryptes du Pandémonium, la puissance qu’elle avait déchaîné, avait changé bien des choses. Certaines, Abigaïl ne savait pas trop encore comment. Elle avait voulue se tenir éloignée de Noélie un temps, peut-être jusqu’à ce que ses pouvoirs se calment et arrêter d’attirer des morts-vivants quelconques chez elle ou de réanimer spontanément des zombies. Ce genre de choses. Mais voilà qu’elle était là. Chez elle. Dans son jardin, dans son cimetière secret.

Et Abigaïl devait se l’avouer, elle était contente de revoir la petite humaine. Même si elle avait une idée de ce que celle-ci pouvait bien avoir à lui dire.

« Silence… Est-ce que tu pourrais nous laisser ? » Souffla-t-elle au golem de chair. Celui-ci hocha la tête puis se dirigea vers la maison. Il portait un lourd sac de toile dans lequel quelque chose s’agitait. Il fit un signe de tête à Noélie en la croisant.

La nécromancienne planta la Fossoyeuse dans la terre et soupira un instant. Puis elle releva les yeux pour offrir un sourire contrit à Noélie.
 
Revenir en haut Aller en bas





Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 6 Mai 2019 - 18:41 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Noélie A. Inagawa
Cartel Rouge

Personnage
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl 181024121903977341

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 724
ϟ Nombre de Messages RP : 443
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Crédits : gif par Renan (♥) ; vava & code Sio
ϟ Doublons : Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / lieutenante de MindStorm
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau III (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge, calculs de probabilités et analyse situationnelle)
• I.A. (Inori)
• Book My Life
• Lentille connectée (connectée à Inori, interface d'informations, reconnaissance faciale)
• Implant neuronal (transmission d'instructions à Inori, bouclier psychique, bouclier magique)
• Drones de surveillance (connectée à Inori et donc à Noélie)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée), Totsuka (Artefact : Ōtenta-Mitsuyo, grenades fumigènes, shurikens explosifs, maîtrise du ninpō no ken)

• Téléporteur de costumes 2.2
ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Joueur
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl 181024121903977341

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 724
ϟ Nombre de Messages RP : 443
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Crédits : gif par Renan (♥) ; vava & code Sio
ϟ Doublons : Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / lieutenante de MindStorm
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau III (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge, calculs de probabilités et analyse situationnelle)
• I.A. (Inori)
• Book My Life
• Lentille connectée (connectée à Inori, interface d'informations, reconnaissance faciale)
• Implant neuronal (transmission d'instructions à Inori, bouclier psychique, bouclier magique)
• Drones de surveillance (connectée à Inori et donc à Noélie)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée), Totsuka (Artefact : Ōtenta-Mitsuyo, grenades fumigènes, shurikens explosifs, maîtrise du ninpō no ken)

• Téléporteur de costumes 2.2
ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Je secoue la tête. Non, ce n’est pas pour un enterrement. Définitivement pas. Sauf si Abigaïl m’enterre d’ici à la fin de notre entrevue, je remarque intérieurement. Mais je ne le dis pas à voix haute, parce que je n’ai pas vraiment envie de passer pour une folle. Je m’éclaire d’un sourire quand la dénommée Piper me reconnaît. Est-ce que ça veut dire qu'Abby leur a parlé de moi ? Oh, remarquez, ça pourrait aussi être Bernie. Et ça peut aussi être pour dire que je ne suis pas tout à fait normale.

Elle-même, je m’exclame gaiement en entrant puisqu’elle m’a laissée passer.

Même si j’ai un petit moment de déception quand la jeune femme se demande si la nécromancienne est disponible. Ça ne m’empêche pas de laisser mes yeux d’un détail à l’autre. J’embrasse le décor du regard, puis je m’intéresse à tous ces petits riens qui font l’âme d’une maison. Je me demande si d’autres… Personnes sont là, avec nous, au moment où je parle. Mais bon, peu importe à quel point je me montre observatrice, je ne m’en rendrais pas compte. Quoi que, il doit y avoir des signes. Il faudrait que je demande à Abby.

S’il vous plaît ?

J’insiste d’une petite voix en tirant une tête de chien battu quand Piper s’interroge sur le bien-fondé de l’idée consistant à m’emmener dans le jardin du funérarium. Moi, j’en dis que c’est forcément une bonne idée si Abby y est, vu que c’est le but de ma visite. Ceci dit, je suis de parti pris, en parfaite honnêteté. Quand elle finit par décider qu’on y va, je lève les bras en signe de victoire et la suis avec légèreté. J’ai beau être là pour des raisons tout à fait sérieuses, ça ne m’empêche pas d’être … Moi. Je traverse le couloir avec mes mains croisées sagement devant moi, pour me retenir d’aller toucher quoi que ce soit. J’observe le jardin par dessus l’épaule de Piper, cherchant évidemment la nécromancienne.

Mon sourire vacille à peine devant le visage sans expression de la blonde, mais je prends une inspiration, croise les bras et l’observe d’un air absolument inébranlable. Hors de question que je fasse demi-tour. Même si en fait de jardin, je suis à l’orée d’un petit cimetière. Abigaïl est en short et débardeur - la météo est plutôt douce en ce moment, mais probablement pas à ce point pour la vivante que je suis, avec une pelle et un… Euh, quelqu’un, recouvert de bandages, juste à côté d’elle. Je ne me démonte pas, me fendant même d’un petit geste de la main.

Merci, Piper ! Au plaisir de faire connaissance avec toi, je lance par réflexe quand elle s’esquive.

Je baisse les yeux et reprend une autre inspiration. Un peu de courage, je me tance intérieurement. La créature - non, personne - couverte de bandages passe à côté de moi, avec un sac qui, je ne peux m’empêcher de le remarquer, remue. Oooook, je vais essayer de ne pas trop y penser. Je réponds quand même au signe de tête du colocataire d'Abigail par un « bonjour » tranquille. J’esquisse quelques pas hésitants dans le jardin. Remerciements, sermon, j’en suis toujours là. Puis la nécromancienne relève ses yeux et plaque un sourire presque… Désolé sur ses lèvres. Je soupire à mon tour et me détend aussitôt. Je ne vais pas l’engueuler pour avoir pris des risques pour moi, non ? Ce serait être hyper ingrate. Par contre, je vais certainement lui faire comprendre que ce n’est pas à elle de mener mes batailles à ma place. Même si elle a beaucoup plus de chances de succès de moi.

Je n’osais pas vraiment te recontacter. J’avais… peur de te déranger, je crois ?

Je traverse l’espace qui me sépare d’elle pour la prendre dans mes bras - ça devient une habitude, décidément, mais je ne sais pas comment faire passer ma gratitude.

Je te dois des remerciements. Même plus que ça. Je ne… Je n’aurais jamais… Si j’avais su ce que tu ferais, je ne t’aurais pas dit, je finis par lâcher, avec toute la surprise que j’ai ressentie encore à l’esprit.

Je sais que c’est vrai. Je n’en ai pas parlé à Mikhaïl ou Susan à cause de ça, non ? Parce que je savais que ça risquait de les pousser à la faute. Je sais demander de l’aide quand j’en ai besoin, je ne fais pas partie de ces personnes qui veulent tout régler toutes seules. Mais je ne demande que si je juge les chances de succès honnêtes… Et quand je connais assez mon allié ou alliée pour me le permettre. A Abigaïl, clairement. Les deux critères n’étaient pas remplis.

Mais merci. Je devine à peine ce que tu as dû faire, pour ces cheveux, et ça me fait déjà froid dans le dos. Tu aurais pu… Elle aurait pu…

Je frissonne. Je ne sais même pas. La tuer, sans doute pas, vu qu’elle est déjà morte. Mais tout de même. Il y a pire que la mort.
 
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 8 Mai 2019 - 18:41 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Abigaïl Frankenstein
Indépendant Neutre

Personnage
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 223
ϟ Nombre de Messages RP : 126
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Joueur
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 223
ϟ Nombre de Messages RP : 126
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Abigaïl ressentit quelque chose qu’elle n’avait pas ressentie depuis bien longtemps : de l’appréhension. Si bien qu’un instant, alors que Noélie s’approchait d’elle, elle se demanda si elle n’avait pas laissé une partie de ses intestins se décomposer par inadvertance et que des vers n’étaient pas en train d’y festoyer. Il ne s’agissait pourtant que d’une sensation fantôme, un écho de l’époque où elle était vivante. L’esprit faisait parfois réagir son corps mort comme s’il était encore en vie.

La nécromancienne avait peut de la réaction de la vivante, sans trop savoir pourquoi. Oui, elle était descendue dans l’antre de Lady Satan, y avait déchaîné ses pouvoirs comme elle s’était promise de ne plus jamais le faire. Des légions de morts entiers avaient combattus les serviteurs démoniaques de l’Antéchrist pour finalement que les deux femmes arrivent à un accord des plus corrects. Ressusciter Evelyn ? Un jeu d’enfant. Elle avait semé suffisamment d’enfants sur Terre pour qu’Abigaïl n’ait aucun mal à trouver les matières premières. Il y avait bien sûr le coût moral d’avoir ressuscité le mal incarné… La mort n’avait que faire de ce genre de choses.

Puis Noélie ne savait rien de tout cela. Abigaïl craignait plus que la jeune femme lui en veuille pour ce qu’elle avait fait après… Pour avoir envoyé Bernie lui rendre ses cheveux. Pour avoir quelque peu évité ses appels et messages. Les excuses foireuses avaient été nombreuses à émerger dans l’esprit de la nécromancienne alors qu’elle savait très bien ce qu’elle faisait. Elle avait voulue que Noélie retourne à son existence de vivante, qu’elle oublie tout ce qui lui était arrivé. Cela, ou bien Abigaïl avait voulu voir si la chanteuse reviendrait vers elle-même avec la menace de Lady Satan écartée ?

Ces doutes s’envolèrent aussitôt que Noélie l’eut prise dans ses bras. Abigaïl fut surprise au début, comme à chaque fois. Mais plus rapidement qu’auparavant, elle commença à profiter de la chaleur qui se dégageait de ce corps contre le sien et passa ses bras autour de Noélie. Personne n’avait autant enlacé la reine des morts qu’elle. Et pouvait toujours en parler.

« Tu ne me déranges pas. » Finit par dire Abigaïl dans un soupir. Elle avait fermé les yeux un instant et quand elle les rouvrit, vit une succession de visages plaqués aux vitres du funérarium. Il y avait Gary, Janet et Silence, pas de surprise de ce côté-là. Piper aussi, qui avait repoussé sa témérité grâce à son amour pour la romance. Le plus surprenant était le visage intrigué et consterné d’Anton. La nécromancienne les foudroya tous du regard.

Ils ne bougèrent pas d’un pouce.

« C’est pour ça que je en te l’ai pas dit, Noélie. Mais je ne pouvais pas lui laisser tes cheveux. Pas alors que j’avais les moyens de les récupérer. » Répondit Abigaïl.

Dire à la chanteuse qu’elle lui avait mentit par omission n’était peut-être pas une bonne idée… Mais la nécromancienne s’en fichait. Elle avait eu envie de récupérer ces quelques mèches, elle avait eut envie d’offrir le repos aux jouets de Varvara.

« Je n’ai pas fait grand-chose vraiment. »

Juste invoqué une armée de fantômes, détruit autant de démons que possible, invoqué l’avatar des cimetières pour lutter contre un démon majeur… Menacé de faire s’écrouler le Pandémonium par la même occasion aussi. Pas grand-chose en comparaison de ce qu’elle avait pu faire par le passé. Quoiqu’elle classait combattre l’Antéchrist au même niveau que combattre Cerbère.

« Puis elle n’aurait pas pu faire grand-chose tu sais. Ce n’est pas parce que je ne veux plus être Lady Death que je ne suis pas capable de me débrouiller quand nécessaire. » Abigaïl sourit tendrement à Noélie. Sa sollicitude était touchante et semblait avoir chassé tous les vers fantômes des intestins de la nécromancienne. « Tu connais ma relation avec elle en plus. Nous ne sommes pas proches, mais j’avais une certaine marge de négociation. Donc ne t’inquiète pas, c’est terminé. Tu as retrouvé tes cheveux et avec votre accord, elle ne peut plus te faire de mal. »

C’était tout ce qui comptait, non ? Maintenant, tant que Noélie se tiendrait à distance des affaires des enfers, tout irait pour le mieux. Pourquoi est-ce qu’une chanteuse et informaticienne irait s’amuser à tirer sur la queue du Diable de toute façon ? Peut-être que les choses s’étaient vraiment arrangées pour de bon.

« Tu n’as pas à t’inquiéter pour moi tu sais, jamais. Je suis un peu éternelle de toute façon. »

 
Revenir en haut Aller en bas





Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 8 Mai 2019 - 21:09 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Noélie A. Inagawa
Cartel Rouge

Personnage
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl 181024121903977341

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 724
ϟ Nombre de Messages RP : 443
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Crédits : gif par Renan (♥) ; vava & code Sio
ϟ Doublons : Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / lieutenante de MindStorm
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau III (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge, calculs de probabilités et analyse situationnelle)
• I.A. (Inori)
• Book My Life
• Lentille connectée (connectée à Inori, interface d'informations, reconnaissance faciale)
• Implant neuronal (transmission d'instructions à Inori, bouclier psychique, bouclier magique)
• Drones de surveillance (connectée à Inori et donc à Noélie)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée), Totsuka (Artefact : Ōtenta-Mitsuyo, grenades fumigènes, shurikens explosifs, maîtrise du ninpō no ken)

• Téléporteur de costumes 2.2
ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Joueur
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl 181024121903977341

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 724
ϟ Nombre de Messages RP : 443
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Crédits : gif par Renan (♥) ; vava & code Sio
ϟ Doublons : Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / lieutenante de MindStorm
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau III (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge, calculs de probabilités et analyse situationnelle)
• I.A. (Inori)
• Book My Life
• Lentille connectée (connectée à Inori, interface d'informations, reconnaissance faciale)
• Implant neuronal (transmission d'instructions à Inori, bouclier psychique, bouclier magique)
• Drones de surveillance (connectée à Inori et donc à Noélie)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée), Totsuka (Artefact : Ōtenta-Mitsuyo, grenades fumigènes, shurikens explosifs, maîtrise du ninpō no ken)

• Téléporteur de costumes 2.2
ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Je suis contente de sentir Abigaïl me rendre mon étreinte. Bon, ça me fait toujours un drôle d’effet puisque j’ai l’impression d’enlacer un glaçon, mais je m’en moque. Le geste reste étrangement agréable, à chaque fois. Pour ce coup-ci, la seule nuance, c’est que mon petit coeur bat à cent à l’heure. Sûrement parce que je m’attendais à ce qu’elle me repousse. Je ne comprends pas vraiment pourquoi elle m’a ignorée tout ce temps alors qu’elle n’a pas l’air spécialement dérangée de me voir. Qu’elle affirme qu’elle ne l’est pas, même. Je vais peut-être bien la sermonner quand même, mais après. D’abord, les remerciements. Je finis par la relâcher. J’ai la nuque qui me chatouille, mais je mets ça sur le compte du stress.

Je croise pourtant les bras et relève le menton, la mine presque contrariée, quand elle m’explique qu’elle ne m’en a pas parlé précisément parce qu’elle se doutait que je ne l’aurais pas mise au courant de cette histoire de cheveux si elle avait montré trop d’intérêt. Je n’aime pas trop qu’on me mente, même par omission. D’un autre côté… Bon, je viens d’avouer que j’aurais fait la même chose si j’avais su. Bon. La vérité c’est que je me sens aussi un peu… Très touchée de savoir qu’elle ne pouvait pas lui laisser ma petite mèche de rien du tout. Elle ne pouvait pas. C’est encore plus fort que de ne simplement pas vouloir, non ?

Pas fait grand chose, je relève en haussant les sourcils pour dissimuler que je ne sais pas vraiment quoi en penser. Tu es allée réclamer mes fichus cheveux à Lady Satan. La patronne de toutes ces horreurs dans les cryptes. Excuse moi, mais je suis positivement certaine qu’elle ne te les a pas rendu juste pour tes beaux yeux !

Un regard inquisiteur accompagne mes propos. Je ne suis pas experte en Lady Satan, certes, mais l’aperçu que j’ai eu d’elle me fait dire qu’elle ne renoncerait pas si aisément à ce qu’elle a si honnêtement gagné. Fondamentalement parlant, elle ne m’a pas forcée à lui donner ces cheveux. J’aurais pu choisir autre chose. En tout cas, je suis certaine qu’elle a dû faire valoir son point de vue sur la question de façon un peu musclée. Sinon, pourquoi « ne pas faire grand chose » a eu un sale goût de mensonge, hm ?

Et pour info, je commence à te connaître assez pour savoir aussi quand tu me mens, j’ajoute avec une mine amusée.

Je me détends un peu. C’est vrai qu’elle ne pouvait probablement pas faire trop de mal à Abigaïl, mais… Mais il n’y a pas que la mort, il y a d’autres perspectives éminemment désagréables. Néanmoins, son sourire adorable balaye mes réticences à vitesse grand v. Une partie de moi a envie de céder juste pour qu’elle continue comme ça, qu’elle garde cette expression sur son visage que je commence aussi à connaître. Sauf que je suis aussi une tête de mule à mes heures. Une tête de mule qui ravale la culpabilité qu’elle ressent à l’idée qu’elle ne compte pas laisser l’autre garce tranquille pour toujours comme le veut son accord. Oups.

Bon. Admettons que ce n’était pas trop dangereux pour toi, ça ne veut rien dire. Pas trop dangereux, ça reste dangereux. Eternelle ou pas, je m’inquiète pour toi. Tu ne peux peut-être pas perdre ta vie, Abby, mais on a toujours des choses à perdre. Toujours.

Et si Lady Satan s’en était pris à sa colocation ? A son frère ? Si elle avait détruit ce qu’elle lui avait donné ? Si Abigaïl avait dû faire des choses qu’elle s’était pourtant promis de ne plus faire ? Je vois une myriade de possibilités, de choses qui auraient pu mal tourner. Et oui, ça m’inquiète, qu’elle le veuille ou non.

Je ne veux pas être un poids. Je peux mener mes propres combats, même si c’est sûr que j’ai beaucoup plus de chances d’échouer que toi, si on veut être parfaitement honnête, mais vraiment… Si je n’avais pas voulu qu’elle ait mes cheveux, j’aurais choisi une autre option.

Ah, ah, ah. Mais bien sûr Noélie. Essaye au moins de dire des trucs réalistes.

Et puis, pourquoi tu ne me les as pas amenés toi-même ? Enfin, attention, je sais que tu n’es pas à ma disposition, évidemment, j’ajoute en rougissant, mais si tu étais trop occupée pour venir, un message aurait suffi. Une réponse à mes appels ? J’ai cru que tu ne voulais plus me voir, et je ne comprenais pas trop pourquoi. Et ensuite je me suis dit que tu avais été blessée ou qu'il s'était passé quelque chose, alors... Si c’est parce que tu ne veux plus t’embêter avec l’autre andouille de petite humaine, tu sais, je suis assez adulte pour l’entendre - on ne dirait pas, mais je le suis vraiment. Mais si tu l’as fait soit disant pour moi… Encore une fois, c’est à moi de choisir si je suis prête à encourir les risques éventuels de notre relation, non ? Je te l’ai dit la dernière fois et je le pensais. J’ai vraiment envie que notre relation à toutes les deux grandisse, tu comprends ?

Je retiens la suite en me rendant compte que j’en oublie presque de respirer, à force de parler sans réfléchir. Et aussi parce que lui expliquer qu’elle peut comprendre et accepter chacun des aspects de ma vie, y compris les plus criminels d’entre eux, ça me forcera à lui avouer qu’elle ne sait peut-être pas encore exactement qui je suis. Je veux dire, j’ai eu plus d’informations que j’aurais pu en rêver sur elle, et je lui cache encore involontairement tout un pan de ma vie. Sauf que comment on aborde ça ? Hm, tu peux me connaître à cent pour cent, au fait, la nuit je m’habille en prêtresse nippone et je suis la numéro deux d’un groupe du Cartel Rouge. Oui, le syndicat qui a accueilli récemment le Hell Club. Un petit thé entre filles avec ta mère adoptive, à l’occasion ? Ah. Je m’y vois déjà.
 
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 9 Mai 2019 - 22:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Abigaïl Frankenstein
Indépendant Neutre

Personnage
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 223
ϟ Nombre de Messages RP : 126
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Joueur
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 223
ϟ Nombre de Messages RP : 126
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
L’étreinte entre les deux femmes avait pris fin, mais Abigaïl pouvait encore sentir la chaleur du corps de Noélie à travers ses ossements transis par la froide étreinte de la mort. Cette sensation diffuse et agréable ne parvenait toutefois pas à détacher l’attention de la nécromancienne du visage de son interlocutrice. Elle pencha légèrement la tête sur le côté, tout en l’écoutant lui parler de ce qu’elle avait fait, de ce qu’elle avait dû faire.

La nécromancienne haussa juste un sourcil quand Noélie lui révéla qu’elle savait quand elle mentait. Voilà qui était bon à savoir. Elle ne put s’empêcher de penser à toutes les choses qu’elle pourrait tenter de dissimuler à sa nouvelle amie. Il y en avait beaucoup. Celles qu’elle avait fait dans les cryptes du Pandémonium bien entendu, mais aussi ce qu’elle avait fait par le passé. Abigaïl poussa un soupir et baissa les yeux au sol. Du bout du pied elle repoussa un caillou.

« Elle ne me les as pas rendu gratuitement, non. J’ai dû m’expliquer de manière un peu musclée avec elle, mais au final, tout s’est bien terminé. Puis je n’ai rien à eu à échanger de trop grave. Rien qui ne vaille tes cheveux crois-moi. »

Un petit sortilège, un petit rituel de rien du tout. Ressusciter les morts n’était jamais une mince affaire, mais Abigaïl en était capable et le faire pour Evelyn ne lui coûterait rien. Après tout, elle était sa mère adoptive, l’une de ses plus proches alliées, même si ce n’était peut-être plus d’actualité. Peut-être qu’elle l’aurait fait de toute façon ? Comme elle l’avait fait pour une autre rousse. Non, peut-être pas. Mais elle ne se sentirait pas plus coupable de ressusciter la fille du Diable que n’importe qui d’autre. Après tout, elle était de retour parmi les vivants grâce à Lady Satan.

« Je n’ai rien perdu, Noélie. Tout va bien. »
Tenta de la rassurer Abigaïl avec un nouveau sourire.

Au contraire, elle avait gagné. Les légions démoniaques de la sorcière s’étaient inclinées face aux morts-vivants réanimés par la nécromancienne. Celle-ci n’était pas naïve. Il y aurait des conséquences. Evelyn n’avait pas regagné tous les pouvoirs qu’elle possédait avant son exorcisme et elle chercherait à les retrouver plus rapidement encore. Elle ne viendrait pas se venger. Pas alors qu’Abigaïl était la seule capable de la ressusciter.

La sollicitude de Noélie touche Abigaïl, toutefois, l’amuse un peu aussi, même si elle n’en montre rien. La petite vivante qui s’inquiète pour la mort-vivante, celle qui peut ramener les morts à la vie, chevauche la monture de la Faucheuse et pourrait lever une véritable armée en un instant si elle le voulait.

« Tu n’es pas un poids, Noélie. Mais il y a des combats qui ne sont pas que les tiens, tu sais. C’est parce que nous nous sommes rencontrés que Lady Satan a décidé d’agir, j’avais ma part de responsabilité dans ce qui t’es arrivé. »

Abigaïl aurait pu continuer, mais Noélie était lancée et il n’y avait aucun moyen de l’interrompre. Aussi la nécromancienne resta plantée là, muette, à attendre que l’air ait fini de déserter les poumons de la vivante. Cela la faisait sourire, voir cette vitalité qui émanait de la chanteuse et semblait déborder quand elle parlait ainsi. Surtout quand elle rougissait.

Un peu plus loin, les vitres de funérarium menaçaient de se briser tellement les colocataires d’Abigaïl pressaient leurs visages contre elles. Certains cherchaient à lire sur les lèvres de la nécromancienne, Noélie leur tournant toujours le dos, sans grand succès. Ce qu’ils avaient compris toutefois, c’était que le câlin était terminé et que la conversation semblait terriblement plus sérieuse. Tellement sérieuse qu’Abigaïl les ignorait désormais.

« Je n’étais pas en état de t’apporter tes cheveux moi-même, mais surtout, je voulais te donner une nouvelle chance de retourner à ta vie normale… »

Abigaïl soupira. Elle avait retrouvé une part d’elle qu’elle avait pensé disparue à jamais dans les cryptes du Pandémonium. Une puissance funeste presque cruelle qu’elle avait pensée intimement liée aux ténèbres qu’elle avait héritées du Diable. Des ténèbres qu’elle avait restituées à Lady Satan des mois plus tôt. Il n’en était rien. Cette force macabre était toujours en elle, juste en sommeil, à peine en sommeil après avoir été déchaînée. La nécromancienne ne put s’empêcher d’observer distraitement l’une de ses mains, s’attendant presque à voir la peau et les chairs tomber pour révéler des doigts squelettiques.

« J’aime passer du temps avec toi. J’aime m’embêter avec toi. C’est peut-être les moments où j’ai vraiment l’impression de vivre pleinement mon existence. Seulement voilà, mon existence est pleine de monstres et de mort, de spectres et de goules. Il y a des ténèbres en moi Noélie, qui n’ont rien à envier à celles de Lady Satan. Je ne voulais pas te les imposer comme ça, je ne voulais pas que tu te sentes obliger de passer du temps à mes côtés juste parce que j’avais récupéré tes cheveux ou je ne sais quoi. Je voulais te laisser une véritable chance de t’en sortir. »

La nécromancienne leva les yeux au ciel un instant.

« Je sais que cela peut sembler idiot et complètement égoïste de ma part. Je ne suis pas très douée pour ça pour être honnête. J’ai plus tendance à ignorer les vivants ou à leur faire rejoindre mon monde plus tôt que prévu. C’est juste… C’est juste que je ne suis pas certaine que tu saisisses bien les risques qu’impliquent notre relation. De ce qu’il pourrait advenir si elle grandit vraiment. »

Noélie était peut-être protégée contre Lady Satan maintenant, mais elle ne l’était pas contre les autres ennemis de la nécromancienne et surtout, elle ne l’était pas contre Abigaïl elle-même.
 
Revenir en haut Aller en bas





Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 12 Mai 2019 - 17:57 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Noélie A. Inagawa
Cartel Rouge

Personnage
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl 181024121903977341

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 724
ϟ Nombre de Messages RP : 443
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Crédits : gif par Renan (♥) ; vava & code Sio
ϟ Doublons : Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / lieutenante de MindStorm
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau III (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge, calculs de probabilités et analyse situationnelle)
• I.A. (Inori)
• Book My Life
• Lentille connectée (connectée à Inori, interface d'informations, reconnaissance faciale)
• Implant neuronal (transmission d'instructions à Inori, bouclier psychique, bouclier magique)
• Drones de surveillance (connectée à Inori et donc à Noélie)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée), Totsuka (Artefact : Ōtenta-Mitsuyo, grenades fumigènes, shurikens explosifs, maîtrise du ninpō no ken)

• Téléporteur de costumes 2.2
ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Joueur
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl 181024121903977341

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 724
ϟ Nombre de Messages RP : 443
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Crédits : gif par Renan (♥) ; vava & code Sio
ϟ Doublons : Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / lieutenante de MindStorm
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau III (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge, calculs de probabilités et analyse situationnelle)
• I.A. (Inori)
• Book My Life
• Lentille connectée (connectée à Inori, interface d'informations, reconnaissance faciale)
• Implant neuronal (transmission d'instructions à Inori, bouclier psychique, bouclier magique)
• Drones de surveillance (connectée à Inori et donc à Noélie)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée), Totsuka (Artefact : Ōtenta-Mitsuyo, grenades fumigènes, shurikens explosifs, maîtrise du ninpō no ken)

• Téléporteur de costumes 2.2
ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
La façon dont Abby regarde le sol pour me répondre, l’air d’être dans ses petits souliers, ça me perturbe. J’ai la vague impression que ses explications tendent sévèrement vers l’euphémisme, quoi. De manière un peu musclée, ça donne quoi, version Lady Satan vs Lady Death ? Hm ? J’aurais presque tendance à être étonnée que Star City tienne encore debout.

Et j’ai le droit de savoir ce qu’est ce « rien qui ne vaille tes cheveux », je demande avec un air interrogateur. Tu n’es pas obligée de répondre, si tu ne veux pas, bien sûr.

Je préfère qu’elle me dise que non, je n’ai pas le droit de savoir plutôt que de la voir essayer de me raconter des salades. Ça serait gênant pour tout le monde. Puis on a pas à tout se dire. Si j’avais été assez maligne pour garder cette histoire pour moi, ma nécromancienne préférée ne serait pas partie à l’assaut de ma dernière - et pire - ennemie en date. Quelle idiote je fais, parfois. J’aurais dû m’en douter. Peut-être pas dû, mais au moins pu. Même la dernière fois qu’on s’est parlées, j’aurais pu partir en croisade contre je ne sais quoi pour ses beaux yeux. Enfin, ses beaux yeux, on se comprend. C’est juste que j’ai tendance à m’attacher vite, et fort, quand tout me paraît tellement… Naturel. Je n’arrivais juste pas à imaginer qu’une femme plus ou moins éternelle puisse faire pareil. Je veux dire, de mon côté, ce n’est pas si aberrant, je serais dans une tombe d’ici quelques dizaines d’années, si tout va bien. Je n’ai pas vraiment de temps à perdre, quoi. Bref. Il faut vraiment que j’arrête de retourner tout ça dans ma cervelle en continu.

Je suis la première à demander de l’aide quand j’en ai besoin. Je sais qu’on ne peut pas tout régler tout seul. Je travaille en équipe la plupart du temps. Mais là… Je ne sais pas. Même si notre relation a attiré son attention, c’est… C’était. C’est ? oh, bref, mon problème.

J’ai l’impression que ça l’est, au moins. L’autre garce m’a atteint dans ma fierté, m’a démontré que j’étais encore une petite humaine impuissante. J’en ai fait une affaire très personnelle, j’imagine, depuis. Je jette un oeil derrière elle vers le cimetière, machinalement, en me demandant si la sensation que j’ai d’être observée vient de là, en même temps que je parle et parle à n’en plus finir. Je ne réfléchis même plus, autant dire que j’exprime ce que je pense comme je le pense. Quand je finis par me taire, Abigaïl a l’air un peu amusée et surtout sérieuse. Je l’applaudis intérieurement de ne pas m’avoir interrompue. J’ai envie de le faire, de mon côté, presque aussitôt. Pour lui demander ce que ça veut dire « pas en état ». Je l’imagine blessée, morte ou pas, et ça me fait serrer les dents, pincer mes lèvres l’une contre l’autre. Ça me donne envie de vérifier qu’elle va vraiment bien et qu’elle ne fait pas juste très bien semblant.

Mais je la laisse parler. Petit à petit, c’est moi qui finit par baisser les yeux. Elle a pris cette décision, je la comprends. Elle a voulu essayer de me rendre à ma vie, cette vie qu’elle doit imaginer plutôt bien rangée, je suppose. Même si elle sait que j’étais hantée, donc elle doit bien se douter que ce n’est pas si rose que ça tous les jours. Mais est-ce qu’elle l’aurait fait si elle avait su ? Et qu’est-ce qu’elle ferait si elle savait ? Que ma vie n’est pas si normale que ça. Que Lady Satan en fera toujours partie, d’une certaine façon, aux côtés d'Atia César, du Mandarin, du Docteur Mind, de Solar, et de tous les autres ?

Je crois qu’il te manque un élément très important pour comprendre que j’ai l’habitude de gérer… Des risques.

Mes mains se serrent l’une contre l’autre, parce que je suis un peu embarrassée. Mais je me force à lever les yeux de mes pieds pour rencontrer le regard de la nécromancienne.

C’est sûr, je ne sais pas grand chose de ton existence ni des… Ténèbres qu’il pourrait y avoir en toi. Je peux essayer de saisir, mais pas parfaitement comprendre. La magie, tout ça, c’est un aspect de notre monde que je n’ai fait que toucher du doigt. Mais il faut que… Tu as besoin de savoir que je ne suis pas seulement Noélie, que je n’ai pas seulement une vie normale. Et je ne parle pas de mon identité de chanteuse.

Je me racle la gorge, gagnant un peu de temps avant de continuer.

Je suis aussi… Je suis aussi Miko, le bras droit du Docteur Mind. La deuxième dans la hiérarchie d’un des groupes qui a rejoint le Cartel Rouge. Que tu sois là ou pas, ma vie a sa propre part d’obscurité. Différente, c’est certain, mais pas moins réelle. Ces gens qui me hantaient, j’ai ordonné leur mort.

Parce qu’ils nous menaçaient, mais je n’aime pas me cacher derrière des justifications. J’ai peut-être aussi envie de noircir le tableau. J’ai perdu mon sourire, parce qu’une partie de moi se dit qu’elle va peut-être tourner les talons. Que je vais peut-être perdre de mon intérêt en étant un peu moins solaire. Le seul autre à connaître vraiment tous les aspects de moi, c’est Mikhaïl, mais il n’a eu aucun mal à les accepter, je crois. Il m’a reconnu assez vite pour que j’ai toujours été ce drôle de mélange entre différents mondes. Abigaïl, elle… Je ne sais pas ce qu’elle ne pense, et ça m’importe bizarrement.

Pour certains, j’étais là, je les ai regardé mourir. Ça faisait mal, mais je ne l’ai jamais regretté. Je m’en veux, mais je ferais le même choix si on me remettait devant cette situation. Tout ça, c’est aussi moi. Tu veux me laisser une chance de m’en sortir, soit. Mais ce que je n’aurais pas avec toi, je le risquerais avec d’autres, à cause de ma position. Pour ce que j’en sais, Mind peut très bien m’envoyer rencontrer Lady Satan la semaine prochaine pour des négociations. Tout passe par moi.

Je hausse les épaules.

Ce n’est ni idiot ni égoïste, de vouloir essayer de faire ce qui te semble juste. Mais tu ne m’obliges pas. C’est moi qui suis revenue, non ? Et de toute façon, j’ai déjà un pied dans un monde dangereux. Je ne suis pas totalement sans défense non plus.

Je me permets un petit sourire, même s’il est un peu hésitant, je crois.

Je ne savais juste pas trop comment te le dire, je crois. Mais tout ça, ça veut aussi dire que je n’ai peur des risques qu’il y a à avoir une relation avec toi, même si je ne les comprends pas entièrement. Je peux vivre avec, et j’ai envie de le faire, même maintenant. Si tout ça ne change rien pour toi, j’ajoute en essayant de ne pas montrer à quel point j’ai envie que ce soit le cas.

Je me sens quand même plus légère d’avoir avouer ça. Je crois. J’imagine que ça dépend aussi de la réaction qu’elle aura. Chacun son tour d’être dans ses petits souliers, je suppose.
 
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 12 Mai 2019 - 19:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Abigaïl Frankenstein
Indépendant Neutre

Personnage
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 223
ϟ Nombre de Messages RP : 126
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Joueur
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 223
ϟ Nombre de Messages RP : 126
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Abigaïl leva les yeux du sol et observa Noélie un instant, sans trop savoir si elle devait oui ou non répondre à sa question. Elle n’avait pas envie de lui mentir. Elle n’aimait pas mentir de manière générale, encore moins à la chanteuse, sans trop savoir pourquoi. Peut-être parce qu’elle avait si bien accepté ce qu’elle était lors de leur première nuit ensemble ? Elle aurait dû être terrorisée, mais non, elle s’était même endormie contre elle. Le fait qu’elle soit capable de détecter ses mensonges n’aidait pas non plus.

« Je dois faire un rituel pour elle. »
Commença-t-elle finalement. « Pas pour tuer qui que ce soit ou d’autres choses du genre. »

Des gens mourraient probablement, mais pas de sa main. Abigaïl se contenterait de ressusciter Lady Satan. Si celle-ci mourrait.

« Mais je ne pourrais ne jamais avoir à le faire, ou cela pourrait être dans des siècles. Ce n’est rien pour moi. » Ajouta-t-elle avec un sourire.

Evelyn pouvait ne jamais mourir. Elle était le mal incarné, une prophétie vivante en quelque sorte et Dieu, ou le Diable, avaient jugé utile de mettre des critères très spécifiques à son élimination. Abigaïl ne les connaissait pas en détail, mais Lily avait suffisamment vu de films d’horreur pour qu’elle puisse émettre des hypothèses. Cela impliquerait probablement un prêtre, une arme divine et un sol consacré. Quelque chose comme ça. Même si cela arrivait, Abigaïl maîtrisait suffisamment bien sa magie de mort pour ressusciter Evelyn sans avoir besoin de sacrifier des dizaines de personnes. Après tout, elle n’avait eut besoin de tuer personne pour ramener la dernière rousse qu’elle connaissait qui avait fini en enfer.

Alors faire cette promesse pour épargner à Noélie les malédictions de l’antéchrist ? La nécromancienne ne regrettait rien. Elle aurait juste aimée pouvoir venir à cet accord sans devoir affronter Lady Satan avant. Leur petit pacte n’aurait que peu de conséquences, avoir vaincu la sorcière démoniaque dans sa propre demeure par contre…

« Je sais, mais j’ai voulu en faire le mien Noélie et je ne le regrette pas le moins du monde. » Glissa Abigaïl avec un sourire. « Puis c’était le problème de ta colocataire avant tout, Lady Satan a décidé d’en faire le tiens. Considère juste que le fait que j’en ai fait le mien était ma façon à moi d’équilibrer les choses. Dans le pire des cas ce n’était qu’un caprice de plus et nous en sommes sorties maintenant. »

Noélie était protégée par son accord. Sa colocataire aussi apparemment. Tant que tout le monde jouait le jeu, il n’y avait aucun risque que les choses ne dégénèrent à nouveau. Bien sûr il y aurait quelques frictions à la prochaine visite d’Abigaïl au Pandémonium ou lorsqu’elle se déciderait à donner quelques cours de nécromancie aux étudiantes de la Nouvelle Scholomance. Mais toutes les familles, même celles aussi tordues et maléfiques que les Wormwood, connaissaient des tensions… Puis Abigaïl n’était plus vraiment certaine de vouloir faire partie de l’arbre généalogique monstrueux du Diable.

Pas alors qu’elle avait quelque chose de mieux à côté, quelque chose qui la faisait se sentir en vie. Elle se sentait bien quand elle était aux côtés de ses orphelins de la mort, de son escouade cadavre, même si elle devait parfois se saisir à nouveau du masque de la méchante reine des morts pour éviter les débordements. Mais surtout, elle se sentait bien à cet instant, dans ce cimetière, aux côtés de Noélie. De cette petite lueur que le hasard avait lancée sur sa route. Elle s’en voulait presque d’avoir essayé de la repousser, rien qu’un peu, mais ne pouvait qu’être heureuse de la voir à cet instant… De savoir que même en étant libre de Lady Satan, débarrassée des monstres qui hantaient la nuit, qu’elle était revenue vers elle.

Même si cela lui faisait plaisir, même si Abigaïl était tout simplement heureuse de voir que Noélie était venue, avait accepté un peu d’horreur dans son existence pour elle… Elle ne pouvait se résoudre à ne pas lui montrer, à ne pas lui expliquer qu’elle n’était pas juste une petite nécromancienne qui jouait dans la cour des grands. Elle avait peur aussi. Peur qu’en lui montrant ce dont elle était vraiment capable, qu’elle ne fuit pour de bon cette fois-ci. La mort-vivante ne savait plus trop ce qu’elle voulait. Pourquoi est-ce que Noélie replongeait ainsi dans les ténèbres ?

Quelque chose clochait. Abigaïl réalisa que la jeune femme lui cachait quelque chose avant même qu’elle ne commence à parler. Non, elle ne lui avait rien caché. Abigaïl savait, depuis le début, depuis la ruelle. Elle avait vu les ombres de Lady Satan, mais il y avait eu d’autres morts dans le sillage de la chanteuse. Quand Noélie leva les yeux, la nécromancienne soutint son regard.

« Oh. » Lâcha-t-elle quand la jeune femme lui expliqua ce qu’elle était vraiment.

Une chanteuse adorable qui était particulièrement douée avec les ordinateurs. Cela, elle le savait déjà. Mais aussi le bras droit d’un esprit criminel. La nécromancienne haussa les épaules avec un sourire.

« Je suppose que cela explique les morts qui te suivaient quand nous nous sommes rencontrés. Je me doutais qu’il devait y avoir plus. »

Le Cartel Rouge… Abigaïl connaissait l’organisation. Elle avait même rencontré Atia César une fois. Celle-ci ne devait même plus s’en souvenir. Quoique la nécromancienne lui avait fait une petite démonstration de ses capacités. Qu’est-ce qu’elle était arrogante et prétentieuse à l’époque. Que Noélie soit une criminelle était loin de la déranger. Elle était morte. Avait tué plus de personnes que n’importe quel assassin du syndicat du crime à n’en pas douter. Le fait qu’elle puisse interagir avec Lady Satan par contre était plus gênant.

Parce qu’Abigaïl se souvenait très bien de l’état dans lequel avait été Noélie à son retour du Pandmémonium, comme elle était sur ce banc dans le parc.

« C’est vrai… Je suppose que ce n’est pas très juste de ma part de croire que tu ne pourrais pas supporter mon monde, quand tu t’en sors déjà bien dans le sien. Bras droite d’un super-criminel. Non je crois que je ne l’aurais pas deviné. » Elle eut un nouveau sourire.

Elle s’avança d’un pas et plaça ses mains sur les épaules de la jeune femme. Un geste un peu maladroit pour la morte, mais qui se voulait rassurant, réconfortant.

« Je… Je suis heureuse que tu n’aies pas peur. Vraiment. J’ai envie de cette relation, j’ai envie d’être avec toi, de ne pas penser aux risques, à ce que tu encours parce que tu es envie. Si tu peux accepter mon monde de mort, il faut que j’accepte les risques inhérents au fait d’être en vie je suppose. »

Abigaïl pencha la tête sur le côté et observa une nouvelle fois le visage de Noélie. Elle pouvait presque deviner la lueur, cette énergie vitale si douce qui émanait d’elle et qui venait presque l’envahir. Elle la sentait presque venir picoter ses doigts froids à travers le tissu.

« Cela ne change rien pour moi Noélie, je suis juste heureuse que tu sois là. »

Elle s’avança et sans y réfléchir, sans penser aux risques et aux conséquences, elle déposa un fugace baiser sur les lèvres de la chanteuse.

Derrière les fenêtres du funérarium, les morts-vivants n’en pouvaient plus. Leurs visages étaient tous pressés contre les vitres, certains en avaient même les traits déformés. Anton était complètement blême, planté tout droit, sans trop savoir quand sa sœur avait commencé à aimer les femmes ou bien s’il s’agissait de résidus du cerveau de Lily. Gary rigolait et s’autorisa un commentaire salace. Janet se saisit de lui et le retourna pour qu’il ne puisse plus voir en guise de punition. Un soupir de contentement Même Silence s’autorisa un hochement de tête. Bernie trouvait tout cela très rock’n roll.
 
Revenir en haut Aller en bas





Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 12 Mai 2019 - 23:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Noélie A. Inagawa
Cartel Rouge

Personnage
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl 181024121903977341

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 724
ϟ Nombre de Messages RP : 443
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Crédits : gif par Renan (♥) ; vava & code Sio
ϟ Doublons : Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / lieutenante de MindStorm
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau III (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge, calculs de probabilités et analyse situationnelle)
• I.A. (Inori)
• Book My Life
• Lentille connectée (connectée à Inori, interface d'informations, reconnaissance faciale)
• Implant neuronal (transmission d'instructions à Inori, bouclier psychique, bouclier magique)
• Drones de surveillance (connectée à Inori et donc à Noélie)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée), Totsuka (Artefact : Ōtenta-Mitsuyo, grenades fumigènes, shurikens explosifs, maîtrise du ninpō no ken)

• Téléporteur de costumes 2.2
ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Joueur
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl 181024121903977341

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 724
ϟ Nombre de Messages RP : 443
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Crédits : gif par Renan (♥) ; vava & code Sio
ϟ Doublons : Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / lieutenante de MindStorm
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau III (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge, calculs de probabilités et analyse situationnelle)
• I.A. (Inori)
• Book My Life
• Lentille connectée (connectée à Inori, interface d'informations, reconnaissance faciale)
• Implant neuronal (transmission d'instructions à Inori, bouclier psychique, bouclier magique)
• Drones de surveillance (connectée à Inori et donc à Noélie)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée), Totsuka (Artefact : Ōtenta-Mitsuyo, grenades fumigènes, shurikens explosifs, maîtrise du ninpō no ken)

• Téléporteur de costumes 2.2
ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Un rituel pour Lady Satan. Ça n’a pas l’air si terrible, vu comme elle en parle. Je me détends un petit peu, même si cette histoire m’inquiète encore un petit peu, c’est certain. Abigaïl n’a vraiment pas l’air de regretter son choix, donc je suppose que c’est plutôt acceptable. Ça reste sa décision. Même si elle ne me ravit pas, je n’irais pas me mettre en travers de son chemin non plus. Je n’ai pas à décider à sa place. Et en valoir la peine à ses yeux me touche énormément, si je veux être honnête. Ça me serre un peu la gorge.

Merci, alors. Juste merci, Abby. Je ne pourrais jamais te rendre ce que tu as fait.

Pour les cheveux, mais aussi pour avoir bien voulu faire de mon problème, mon combat, le sien aussi. De la même façon que je me suis appropriée celui de Susan, au fond, même si c’était contrainte et forcée par Lady Satan. Même si je ne suis qu’un caprice, ça me convient très bien. On s’en est sorties toutes les deux, et à priori, nous sommes tous en sécurité. Sauf Mikhaïl, mais je crois bien que je n’y peux rien, dans son cas, que je vais juste devoir faire avec, malheureusement. Cette question étant réglée, je suis passée à la suite.

A mon tour de faire quelques aveux, avec le stress qui va avec. Il m’est un peu trop important que la nécromancienne ne se sente pas heurtée d’apprendre que j’ai peut-être un peu menti par omission, quelque part. Même si c’est uniquement parce que l’occasion d’amener ça sur le tapis ne s’est pas présentée. Je finis de m’expliquer, de dire pourquoi je n’ai pas si peur que ça des risques. Enfin… Non. Ce n’est pas que je n’ai pas peur. Ça m’arrive. Parfois je m’imagine morte, ou en prison. J’imagine la déception de mes parents, de mes amis. Puis je me souviens que je fais de mon mieux pour que tout ça n’arrive pas. Donc que je ne vais pas me rendre malade pour quelque chose que je ne peux pas contrôler plus. La peur, ça ne sert pas à grand chose, à part à vous faire prendre les mauvaises décisions pour de mauvaises raisons. Je ne la laisse pas me gouverner.

J’observe Abby, dans l’attente. Je retiens un soupir de soulagement quand je la vois hausser les épaules, d’ailleurs. Visiblement, elle ne le prend pas mal. Elle est peut-être à peine surprise, et encore. Je sens mon sourire s’élargir, mes muscles se détendre progressivement. J’acquiesce d’un signe de tête. Ça explique mes amis les morts. Ma culpabilité l’explique, au moins. Je n’en suis pas fière, c’est certain, mais je vis très bien avec. Je souris de plus belle quand ses mains se posent sur mes épaules. Son contact, pourtant froid, me paraît presque brûlant. Mais dans un genre vraiment rassurant. Surtout en l’entendant accepter enfin de mettre de côté tout ce que je risque. J’ai bien mis de côté ce qu’elle risque. Je suis happée par son regard, par la façon dont elle m’observe. Un peu… Je ne sais pas trop. Ou plutôt je comprends à peu près ce que je ressens mais je ne le comprends pas parfaitement. C’est…

J’essaye encore de démêler tout ça, avec une approche parfaitement logique, quand elle s’approche et dépose ses lèvres contre les miennes. Un tout petit baiser de rien du tout. Vraiment. Qui ne devrait rien me faire ressentir, en plus. J’ai toujours aimé les hommes, je n’ai jamais soupiré après une femme de toute ma vie. Mais bizarrement, je me sens virer au rouge vif, tandis que mon coeur se met à battre à mille à l’heure. Je sursaute et me détache d’elle, reculant précipitamment… Jusqu’au moment où mon pied se pose sur du vide et que je bascule en arrière. Je m’étale gaiement dans ce qui ressemble méchamment à une tombe en pestant tout bas.

Merde, merde, merde, je répète en continu, faisant preuve d’un manque de politesse qui ne me ressemble pas.

J’essaye de ne pas paniquer. Même si je ne sais pas si c’est le fait d’avoir mes petites fesses posées dans une fichue tombe ou le baiser d'Abby qui me fait le plus paniquer, d’ailleurs. Machinalement, je porte la main à mes lèvres, encore surprise d’avoir été… D’avoir eu l’impression… Je ne sais pas. Que c’était juste ? Que c’était… Juste bien. Vraiment très bien. Sauf que ce n’est pas possible, non ? Un peu hébétée, les joues brûlantes, j’essaye tant bien que mal de me hisser hors du trou, relève les yeux vers la nécromancienne, et découvre une tripotée de gens calés derrière une des fenêtres de la maison. Je me sens passer du rouge au blanc porcelaine en comprenant que tout le monde vient de me voir, un, me faire embrasser par Abby et paniquer comme une collégienne effarouchée, deux, m’étaler dans un putain de trou. Je hais ma vie. Surtout que du coup, la surprise m’a arrêté nette. J’ai une vague envie de pleurer sans savoir pourquoi. Et d’embrasser encore la blonde. Et de fuir pour m’épargner la honte intersidérale que je ressens.

Je suis désolée, je ne sais pas ce qui m’a pris, je balbutie, mon assurance envolée quelque part avec le soupçon de dignité que j’avais encore avant ça.

Finalement, je vais peut-être bien rester dans le trou, je songe en me laissant retomber et en m’asseyant, en essayant de ne pas penser à ce sur quoi je suis assise, très, très fort. Que quelqu’un m’achève.
 
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 19 Mai 2019 - 13:03 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Abigaïl Frankenstein
Indépendant Neutre

Personnage
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 223
ϟ Nombre de Messages RP : 126
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Joueur
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 223
ϟ Nombre de Messages RP : 126
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Tout se passa vite, très vite, trop vite pour qu’Abigaïl puisse faire quoique ce soit. Elle ne savait même pas vraiment d’où était née cette impulsion, ce baiser fugace qu’elle avait déposé sur les lèvres de Noélie. Ces démonstrations d’affection n’étaient pas en elle, elles ne l’avaient jamais été. Jusqu’à présent en tout cas. Peut-être simplement parce qu’elle n’avait jamais été avec les bonnes personnes. Des individus qui ne voyaient pas ce genre de gestes comme une preuve de faiblesse, comme un outil dans un jeu de pouvoir. Des gens qui ne croyaient pas en la spontanéité.

Si Abigaïl s’était surprise elle-même, ce n’était rien en comparaison de la stupeur qui avait saisi Noélie. La nécromancienne resta parfaitement immobile, le visage figé, alors qu’elle voyait la jeune femme reculer, pour finalement disparaître de la surface de la terre une seconde après. Oui, les choses allaient beaucoup trop vite. Il fallut plusieurs secondes à la mort-vivante pour réussir à bouger, ou plutôt pour savoir quoi faire faire à son corps. Elle restait plantée là, en train d’observer la fosse qui venait d’engloutir Noélie toute entière. Un bruit venant du funérarium attira son attention et elle vit les visages toujours massés contre les vitres, certains amusés, d’autres figés dans l’effroi. Il devait même y en avoir qui pensaient qu’elle venait de tuer la jeune chanteuse d’un baiser mortel.

« Par la Grande Faucheuse… » Soupira Abigaïl en se massant les yeux un instant.

Noélie n’était pas morte, sinon la nécromancienne l’aurait sentie. Elle ne semblait pas non plus blessée par sa chute à en voir sa tête complètement rouge qui émergea un instant du rebord de la fosse.

« C’est moi qui suis désolée… »
Commença la nécromancienne sans trop savoir quoi ajouter de plus.

Tout le sang sembla déserter le visage de la jeune femme et Abigaïl crû pendant un bref moment qu’elle allait devoir la ressusciter plus tôt que prévu. Elle suivit son regard pour voir qu’elle venait enfin d’apercevoir les colocataires. Ceux-là n’avaient toujours pas bougé. Est-ce que Silence était en train de donner des popcorns à manger à Gary ? Abigaïl plissa les yeux et leur fit un signe de se disperser à nouveau. Ils l’ignorèrent superbement à nouveau. Même avec toutes les chaînes qu’il y avait à la télévision, ce qui se passait dans le jardin était bien plus intéressant pour eux.

Abigaïl soupira de nouveau avant de s’approcher du rebord de la tombe. Elle trouva Noélie assise dans la terre, la tombe heureusement était vide, le cercueil n’allait y être déposé qu’un peu plus tard dans l’après-midi. Il avait fallu arracher les goules sauvages avant de mettre des cadavres frais dans le jardin. La nécromancienne s’assit à son tour, sur le rebord de la fosse.

« Est-ce que ça va ? Tu ne t’es pas fait mal j’espère… »

Elle espérait vraiment que ce n’était pas le cas. Voir Noélie blessée à cause de son baiser ne lui plaisait pas le moins du monde. Le fait que le seul médecin apte à la soigner dans le funérarium soit Anton n’aidait pas non plus. Surtout après ce qu’il venait de voir.

« Je suis désolée. Je… Je croyais que… »


Abigaïl tenait ses deux index l’un contre l’autre, sans trop savoir quels mots utiliser par la suite. Qu’avait-elle crue ? Que Noélie avait vraiment envie d’être avec elle ? Pas juste comme une amie, mais comme quelque chose de plus ? Abigaïl en avait envie. C’était certain. Cela ne lui était pas venu spontanément, mais l’idée s’était faite un chemin dans son esprit, jusqu’à ce qu’elle accepte que finalement, elle aimait beaucoup la jeune femme. Suffisamment pour descendre en enfer pour elle si c’était nécessaire. Les Frankenstein avaient vraiment l’habitude de faire des choses stupides pour ceux dont ils étaient amoureux, pensa la nécromancienne. Son père n’avait-il pas invité Lady Satan dans le corps de sa mère pour la faire survivre ? Et Anton… Mieux valait ne pas penser à ce qu’avait fait Anton.

Abigaïl ferma les yeux un instant, inspira une grande goulée d’air à l’odeur de terre fraîche et posa ses mains au sol. Bon. Elle était Abigaïl Frankenstein. Elle avait mené des armées de morts-vivants contre des démons, des dieux, de super-héros. Discuter avec Noélie ne devrait pas être si terrible ?

« Tout ça, c’est assez nouveau pour moi. Les relations avec les vivants. Celles de mon époque étaient assez codifiées, mais même à cette époque je n’étais pas trop douée pour tout ça. Je suis désolée d’avoir mal interprété certaines choses et de t’avoir mis mal à l’aise, vraiment. »

Elle se laissa glisser dans la tombe pour s’approcher de Noélie et lui tendit une main pour l’aider à se relever.

« J’espère juste que cela ne va rien changer entre nous. »

Abigaïl ne savait pas si ce vœu était lancé à Noélie ou bien au monde entier et surtout à elle-même. Les émotions étaient un fouillis infâme qui allait difficilement de concert avec un corps mort et un cerveau cliniquement inerte. Pourtant elles étaient là. Abigaïl trouverait bien un moyen de les tuer si cela devenait gênant. C’était quelque chose qu’elle avait déjà fait par le passé après tout.
 
Revenir en haut Aller en bas





Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 20 Mai 2019 - 18:57 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Noélie A. Inagawa
Cartel Rouge

Personnage
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl 181024121903977341

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 724
ϟ Nombre de Messages RP : 443
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Crédits : gif par Renan (♥) ; vava & code Sio
ϟ Doublons : Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / lieutenante de MindStorm
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau III (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge, calculs de probabilités et analyse situationnelle)
• I.A. (Inori)
• Book My Life
• Lentille connectée (connectée à Inori, interface d'informations, reconnaissance faciale)
• Implant neuronal (transmission d'instructions à Inori, bouclier psychique, bouclier magique)
• Drones de surveillance (connectée à Inori et donc à Noélie)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée), Totsuka (Artefact : Ōtenta-Mitsuyo, grenades fumigènes, shurikens explosifs, maîtrise du ninpō no ken)

• Téléporteur de costumes 2.2
ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Joueur
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl 181024121903977341

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 724
ϟ Nombre de Messages RP : 443
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Crédits : gif par Renan (♥) ; vava & code Sio
ϟ Doublons : Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / lieutenante de MindStorm
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau III (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge, calculs de probabilités et analyse situationnelle)
• I.A. (Inori)
• Book My Life
• Lentille connectée (connectée à Inori, interface d'informations, reconnaissance faciale)
• Implant neuronal (transmission d'instructions à Inori, bouclier psychique, bouclier magique)
• Drones de surveillance (connectée à Inori et donc à Noélie)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée), Totsuka (Artefact : Ōtenta-Mitsuyo, grenades fumigènes, shurikens explosifs, maîtrise du ninpō no ken)

• Téléporteur de costumes 2.2
ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Je me trouve bien dans ma tombe, finalement. Une petite vérification m’a permis de constater que personne n’y séjournait déjà. Et puis au moins, il n’y a ni Abby ni colocataires indiscrets ici. Non, vraiment, je pense que je vais rester là un moment. En plus, je me suis quand même cognée le dos et la tête en tombant à la renverse. J’espère juste que je ne saigne pas. Il paraît que ça coule fort, une coupure sur le crâne. Bon, pour être parfaitement honnête, je réfléchis à tout ça pour éviter de trop réfléchir à mon coeur qui bat la chamade, mes joues qui oscillent entre le blanc porcelaine et le rouge tomate, ma gêne immense et mon impression de ne pas savoir où j’en suis. Moi qui ait l’habitude de toujours être parfaitement sûre de moi et de mes choix, les excuses que la nécromancienne me renvoie me laissent complètement perplexes. Elle s’assoit finalement au bord du trou dans lequel je me trouve, au moment où je relève le nez en essayant de m’encourager à ressortir. Je ne peux pas me cacher pour toujours. Sa question me tire un petit haussement d’épaules et une mine perdue.

Euh… J’ai un peu mal partout et je me suis cognée la tête, mais je ne me sens pas en train de mourir non plus, donc ça doit aller, je réponds sans réfléchir.

Elle s’excuse de nouveau et j’ai envie de lui dire de se taire. Je n’ai pas envie qu’elle me dise qu’elle est désolée. Sauf que je ne sais pas ce dont j’ai envie non plus. Mais quelle idiote. Quelle fichue idiote. Je sais toujours ce que je veux. Je dis ce que je pense. Et je pense beaucoup, tout le temps. Alors pourquoi quand j’aurais vraiment besoin de ma cervelle, celle-ci est apparemment aux abonnées absentes ? Hm ? J’acquiesce à ses explications, en paniquant de plus en plus intérieurement parce que pour une fois dans ma vie, je ne sais juste pas ce que je vais dire. Ce que je dois dire. Le vide intersidéral. C’est vraiment flippant. Elle se laisse tomber dans le trou et vient me tendre la main pendant que j’en suis encore à retourner les choses dans ma tête.

J’attrape sa main machinalement et la laisse me redresser avant de faire un petit pas en arrière, les yeux d’abord levés - avant de me souvenir que je ne veux pas me remettre à l’esprit le fait que nous avons tout un public - puis baissés vers le sol. Je me sens complètement empotée. C’est extrêmement désagréable si vous voulez mon avis.

C’est ma faute. Je sais que je suis assez… Enfin que je peux être proche de quelqu’un assez vite, et je n’ai pas réfléchi à ce que ça pouvait vouloir dire pour toi, et je ne sais même pas trop ce que j’en pense, juste que je suis hétéro, que j’ai toujours été attiré par des hommes mais que d’un autre côté, je ne sais pas, c’est sûr que je vois bien qu’il y a quelque chose de particulier avec toi, mais ce n’est pas possible et je ne comprends pas et…

Je me tais brusquement en me rendant compte que je parle sans réfléchir. Encore. Je prends une profonde inspiration et la regarde avec… Bah, oui, avec timidité, je suppose. Ça doit ressembler à ça, la timidité. Quelle horreur. C’est super angoissant. Mais comment font les gens ?

Je… Je ne sais pas trop où j’en suis, si je veux être vraiment honnête avec toi. Il y a eu beaucoup de choses qui ont changé dans ma vie ces derniers mois, puis il y a eu toi, et je sais que je t’adore, que tu m’as beaucoup manquée ces derniers temps, et que j’avais vraiment envie d’avoir de tes nouvelles. Et puis il y a le reste, mais je ne comprends pas ce que ça veut dire. Je… Mais…

Ma voix baisse d’un ton.

Mais c’était vraiment bien, j’ajoute tout doucement.

Je me secoue et continue en essayant de ne pas m’empêtrer dans plus d’explications stupides qui n’en sont même pas vraiment.

Est-ce que… Tu aurais envie que ça change des choses ? Envie d’autre chose … ?

Je veux dire, est-ce que Abby avait juste envie de m’embrasser ou est-ce qu’il y autre chose. Oh, ce que je peux être bête, elle est allée arracher mes fichus cheveux des mains de sa mère infernale, qu’est-ce que je crois ? Que c’était pour le pouvoir de l’amitié ? Idiote, idiote, idiote. Bon, oui, je pourrais faire ça pour une de mes amies, mais peut-être pas une que je connais depuis cinq minutes à l’échelle de mes quelques petits siècles de vie. Oh, puis flûte, je n’en sais foutrement rien.

On peut déjà… Euh, sortir de là ? C’est un peu bizarre comme endroit pour discuter. Et est-ce que tes colocataires pourraient au moins faire semblant de regarder ailleurs, tu crois ?

Une courte pause.

Est-ce que tu pourrais aussi vérifier que je ne suis pas en train de me vider de mon sang par l’arrière de mon crâne ?

Je me dis que ça peut être utile, non ?
 
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 22 Mai 2019 - 21:40 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Abigaïl Frankenstein
Indépendant Neutre

Personnage
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 223
ϟ Nombre de Messages RP : 126
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Joueur
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 223
ϟ Nombre de Messages RP : 126
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Abigaïl aurait probablement été livide en entendant Noélie décrire son état, si elle ne l’avait pas déjà été naturellement, ou plutôt surnaturellement. Elle s’imaginait déjà devoir emmener la jeune femme à l’hôpital ou pire : autoriser son frère jumeau à l’ausculter. La nécromancienne avait bien quelques notions de premiers soins, il lui était déjà arrivé d’utiliser ses dons auprès de personnel médical, leurs connaissances avaient coulé en elle alors qu’elle communiait avec eux. C’était pour cela qu’elle était une excellente thanatopractrice et ce même sans véritable formation.

« Tu as peut-être une commotion, mais oui, tu n’es pas en train de mourir, je le sentirais. »

Elle fit une pause, sans trop savoir si elle devait se rapprocher ou non. La réaction de Noélie avait été si inattendue qu’Abigaïl n’avait pas vraiment commencée à réfléchir à ce qu’elle signifiait. La honte et la gêne viendraient bien à un moment ou un autre, il était juste plus facile de jouer les infirmières. Son cerveau ne put s’empêcher de lui imposer le souvenir des assistantes morts-vivantes de son frère, quand Erehwon était encore debout. Pourquoi son esprit la trahissait ainsi à cet instant ?

« Ce n’est peut-être pas une si bonne idée que ça que tu te relèves… Est-ce que tu as la tête qui tourne ? Tu vois trouble ? Je peux te porter jusqu’à l’intérieur que tu puisses t’allonger un peu, ou t’accompagner à l’hôpital peut-être. C’est une sacrée chute pour une vivante. »


Voilà que c’était elle qui parlait trop maintenant. Elle dû même se rappeler de cligner des yeux. Parfois elle oubliait, après tout elle ne ressentait pas la gêne et ils étaient déjà morts. Il était assez amusant de voir qu’elle glissait à nouveau dans son détachement de mort-vivante quand les choses ne se passaient pas comme elle l’avait envisagée, ou plutôt comme elle le voudrait. La nécromancienne n’avait pas pensée au fait d’embrasser Noélie, pas à cet instant en tout cas. Pourquoi était-ce le chaos dans son esprit à nouveau ?

« Oh arrête-ça tout de suite… »
Commença Abigaïl d’une voix douce. « Tu n’y es pour rien. C’est moi qui t’aies embrassé, qui aies mal interprété certains signaux et me suit imaginée des choses. »

Son plus grand regret était que la scène n’ait pas eu lieu devant une pile de coussins. Un léger sourire vient naître sur ses lèvres à la suite des paroles de Noélie.

« Je suis une mort-vivante de deux siècles. Mon meilleur ami est une tête coupée et j’ai un cheval qui vole. Le mot impossible me semble très surfait si tu veux mon avis mais… »
Elle posa une main sur l’épaule de Noélie. « Je ne veux pas te pousser à faire quelque chose avec laquelle tu n’es pas à l’aise, ou quoique ce soit. Notre relation peut rester ce qu’elle est, elle peut ne pas changer et elle restera spéciale quand même. »

Ce n’était pas un mensonge, mais Abigaïl ne pouvait s’empêcher de réaliser une chose : elle en voulait plus. Elle voulait plus de la vie, elle voulait plus de sa relation avec Noélie. Elle voulait se perdre complètement dans la chaleur qui émanait d’elle, dans cette vitalité. Elle était même prête à vêtir l’un des uniformes de nécro-infirmières d’Anton si c’était pour se tenir aux côtés de Noélie. De toute façon elle avait déjà probablement revêtu pire et pour de moins bonnes raisons.

« Je t’adore aussi Noélie, tu es mon caprice. » Abigaïl baissa les yeux en prononçant ce mot. « Tu n’as pas besoin de comprendre tu sais. Tu n’as pas besoin de prendre une décision ou de savoir avec certitude ce qui se passe. »

La nécromancienne haussa les épaules, timidement peut-être aussi.

« J’ai tout le temps du monde devant moi. Si les choses sont plus claires pour toi un jour, quelles que soient les réponses auxquelles tu arrives, je serais là si tu veux. Et même si tu n’arrives pas à trouver de réponse, ce n’est pas si grave tu sais. »

Ce n’était pas grave comme la fin du monde, libérer des âmes des enfers, batailler avec l’Antéchrist ou envahir d’autres dimensions pour combattre des nécromanciens corrompus. Mais à l’avis d’Abigaïl, c’était un peu dommage. Elle sourit toutefois. Non. C’était cela être en vie. Accepter la déception.

C’était le pari qu’elle avait décidé de placer en revenant parmi les vivants, en décidant de devenir Living Dead Girl et non plus une nécromancienne suprême, une Lady, coupée du reste du monde. Elle était pour une fois, à échelle humaine, capable d’avoir des espoirs et d’être déçue. Puis Noélie était toujours là, elle n’avait pas fuit en courant.

« Bon. C’est déjà ça. » Lâcha-t-elle en se grattant la tête un instant. « C’était pas gagné avec ma température corporelle… »

Elle leva les yeux au ciel. Combien de femmes avait-elle embrassées par le passé ? Quelques unes. Le pouvoir attirait tout un lot de suivants et la nécromancienne n’avait jamais eu de mal à trouver des partenaires avec lesquels expérimenter. Ce baiser fugace restait spécial. Il avait un goût spécial.

« Je… »

La question de Noélie arracha Abigail à ses réminiscences et la prit de court.

« Je sais que j’aime passer du temps avec toi. Que je me sens plus en vie à tes côtés que je ne l’ai jamais été. Ce n’est pas tant que j’ai envie d’autre chose que tout ça en plus, enfin… Je ne sais pas trop. Les relations ce n’est pas trop mon fort. »

Son premier mari ? Elle l’avait tué et avait envoyé son cadavre combattre les créations d’Anton. Elle avait flirté avec une sorcière, mais cela n’avait jamais rien donné, la Moisson avait eu la prédominance. Il y avait bien eu Renan, mais ils avaient tous les deux été bien trop constipés émotionnellement pour simplement s’avouer qu’ils pouvaient avoir des sentiments l’un pour l’autre.

« Oh oui, pardon. Cela ne doit pas être très agréable pour toi. »

Devait-elle ajouter que pour elle une tombe avait tout l’attrait d’un lit douillet ? Probablement pas.

« Laisse-moi voir ça. »

Abigaïl s’approcha, peut-être avec un peu plus de délicatesse et de prudence qu’à l’accoutumée. Même si Noélie pouvait difficilement tomber plus bas. Doucement, la nécromancienne écarta quelques mèches de cheveux pour voir si la jeune femme saignait, mais il n’en était rien. Elle s’était réceptionnée dans de la terre meuble. Les Frankenstein savaient choisir leurs cimetières.

« Je vais te porter, ce sera plus simple et ne t’inquiète pas, tu ne pèses pas grand-chose pour moi. »


Toujours aussi précautionneuse, Abigaïl passa une main derrière les épaules de Noélie et l’autre derrière ses jambes pour la soulever. Elle aurait pu bondir en dehors de la tombe, ou simplement marcher à la verticale, mais cela aurait été bien trop violent. Elle se contenta d’appeler à elle ses pouvoirs spectraux. Elle était après tout un fantôme avant d’être un zombie. Elle s’éleva du sol et quelques secondes plus tard reposait Noélie sur la terre ferme.

« Je vais voir ce que je peux faire pour nos amis voyeurs… » Glissa-t-elle avant de tourner la tête vers le funérarium.

Ils étaient tous encore là, à l’affût de la moindre péripétie dans leur nouveau feuilleton favori. Mais cette fois-ci, ils n’eurent pas droit à un petit geste de la main ou à un regard juste agacé… Le coup d’œil que leur lança Abigaïl leur rappela à tous qui les avait réanimés, qui les avait sortis de la tombe et leur avait donné de nouvelles existences. Piper, qui était la seule à ne pas dépendre de la magie de la nécromancienne fut toutefois la première à réagir, tournant vivement les talons. Les autres s’entre-regardèrent un instant, puis décampèrent à leur tour. Janet attrapa Gary, Anton gribouilla quelque chose dans un carnet en se dirigeant vers la cave. Il n’y avait que Silence qui resta planté là, jusqu’à ce que Janet revienne, l’attrape par le col et l’emmène.

« Voilà qui est mieux. »
Lâcha Abigaïl avec un sourire presque joyeux. « Ils ont juste besoin que je leur rappelle de temps en temps que j’ai le droit à un peu d’intimité aussi. »

Elle soupira.

« Est-ce que ça va ? Tu veux rentrer à l’intérieur ? T’allonger un peu ? Je peux aussi te raccompagner chez toi si tu veux. Moi ou quelqu’un d’autre d’ailleurs. »

 
Revenir en haut Aller en bas





Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 22 Mai 2019 - 23:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Noélie A. Inagawa
Cartel Rouge

Personnage
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl 181024121903977341

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 724
ϟ Nombre de Messages RP : 443
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Crédits : gif par Renan (♥) ; vava & code Sio
ϟ Doublons : Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / lieutenante de MindStorm
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau III (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge, calculs de probabilités et analyse situationnelle)
• I.A. (Inori)
• Book My Life
• Lentille connectée (connectée à Inori, interface d'informations, reconnaissance faciale)
• Implant neuronal (transmission d'instructions à Inori, bouclier psychique, bouclier magique)
• Drones de surveillance (connectée à Inori et donc à Noélie)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée), Totsuka (Artefact : Ōtenta-Mitsuyo, grenades fumigènes, shurikens explosifs, maîtrise du ninpō no ken)

• Téléporteur de costumes 2.2
ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Joueur
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl 181024121903977341

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 724
ϟ Nombre de Messages RP : 443
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Crédits : gif par Renan (♥) ; vava & code Sio
ϟ Doublons : Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / lieutenante de MindStorm
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau III (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge, calculs de probabilités et analyse situationnelle)
• I.A. (Inori)
• Book My Life
• Lentille connectée (connectée à Inori, interface d'informations, reconnaissance faciale)
• Implant neuronal (transmission d'instructions à Inori, bouclier psychique, bouclier magique)
• Drones de surveillance (connectée à Inori et donc à Noélie)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée), Totsuka (Artefact : Ōtenta-Mitsuyo, grenades fumigènes, shurikens explosifs, maîtrise du ninpō no ken)

• Téléporteur de costumes 2.2
ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
J’espère que je n’ai pas une commotion. Mais je ne pense pas. Enfin, je le sentirais, non ? Je réfléchis avec sérieux à ses questions puis finalement, secoue doucement la tête, un peu surprise par le fait que la nécromancienne enchaîne autant de paroles les unes aux autres. Bientôt, on va pouvoir échanger nos rôles si ça continue, parce que de mon côté je me contente de répondre d’un vague :

Rien de tout ça, je dirais. Donc ça doit aller !

Je fronce les sourcils en imprimant le fait qu’Abigaïl sentirait si j’étais en train de mourir. Ça marche à quelle distance, ce truc ? Je rajoute ça à l’interminable liste des choses que je ne sais pas. Une liste qui disparaît vite de mon esprit quand la blonde m’arrête dans mes explications sans queue ni tête. Une fois n’est pas coutume, je me tais aussitôt, toujours aussi perturbée et perdue. Bon, certes, l’impossible n’est visiblement pas une notion entrant dans le monde merveilleux des nécromanciens Frankenstein, mais quand même. Je suis ouverte d’esprit et tout le reste, mais c’est quand même étrange d’essayer de m’imaginer avec elle. Comme dans un genre de… De couple ? Oh, oh. J’ai déjà peur du couple tout court. De l’engagement, en fait. Il y a une raison au fait que je préfère les relations sans trop de proximité amoureuse. Sa main sur mon épaule me brûle. J’ai envie de partir en courant. Et de la retenir contre moi.

Ton caprice, je répète tout doucement, un peu perdue. Je me sens un peu bête, tu sais. Gauche. Je sais toujours ce que je veux, ce que je fais, là où je vais, et là… J’arrive à peine à réfléchir.

Je souris soudain.

Tu m’intimides, Abigaïl Frankenstein, je ricane.

Ça m’amuse parce qu’il aura fallu un petit baiser de rien du tout après une tripotée de choses bien plus inquiétantes et intimidantes pour me désarçonner. Ridicule. Je suis ridicule. Je ne sais pas ce que je veux, et alors ? En quoi est-ce que c’est grave ? La nécromancienne a raison, je n’ai pas besoin de me décider tout de suite. J’ai besoin de comprendre parce que je suis une petite maniaque du contrôle qui s’ignore, mais pas de me presser. Surtout pas si elle se montre aussi… Compréhensive. Je trouve ça adorable.

Moi, j’ai besoin d’une réponse. Même si ce n’est pas grave.

C’est certain, il y a des choses plus graves, mais jamais je ne laisserais une femme que j’adore autant dans l’incertitude volontairement. C’est lâche et je suis beaucoup de choses, mais certainement pas lâche. Puis comment résister alors qu’elle m’avoue des choses aussi touchantes ? Que je la fais se sentir vivante, elle qui vit dans les bras de la mort. Je me sens un peu investie d’une mission. J’ai surtout l’impression d’avoir très chaud, tout à coup.

Les relations, ce n’est pas mon fort non plus, mais moi, j’ai l’excuse de n’avoir que vingt-six ans, je me moque gentiment, pour essayer de me détendre.

Oui, me détendre, pas détendre l’atmosphère. Je vais bientôt exploser sous la pression, je crois. Mon coeur bat la chamade quand ses doigts se glissent entre mes cheveux pour vérifier que je ne saigne pas. Apprendre que non me soulage. Ne plus l’avoir tout prêt de moi, vraiment moins. Du coup, bizarrement, je ne me fais pas prier pour me laisser porter.

D’accord, d’accord, je réponds.

Je n’arrive même pas à faire semblant que ça m’embête. De toute façon, j’ai encore les jambes toutes molles, avec tout ça. Argh. Elle nous sort doucement du trou tandis que je constate que madame peut faire un truc de plus, d’ailleurs. A quel point suis-je insignifiante par rapport à elle ? Et je voudrais être sa… Sa quoi ? Attendez, je voudrais ? Oh, bon sang. Peut-être bien que je suis fichue. Peut-être que je devrais arrêter de me poser des questions. J’ai besoin de parler à Susan, moi.

Ah, merci, je lâche quand elle chasse notre public.

Quelque chose se dénoue en moi.

Il faudra que tu m’expliques comment tu fais. Mes regards à moi n’ont pas cet effet là. A tous les coups, ils m’auraient fait coucou, je m’amuse.

J’essaye de faire comme si de rien n’était, j’avoue.

Je… Euh, on peut rentrer à l’intérieur. Je ne crois pas que m’allonger soit nécessaire, mais je ne dirais pas non à un siège, je lâche tout à trac en baissant les yeux vers mes jambes toujours tremblotantes.

Choquée par un baiser. Au secours.
 
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 25 Mai 2019 - 19:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Abigaïl Frankenstein
Indépendant Neutre

Personnage
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 223
ϟ Nombre de Messages RP : 126
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Joueur
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 223
ϟ Nombre de Messages RP : 126
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Abigaïl offrit un léger sourire à Noélie. Voir la jeune femme qui l’avait fascinée par son assurance, par sa façon de faire front face à des informations qui auraient fait trembler les hommes les plus sûrs d’eux perdre ses moyens avait quelque chose d’amusant. De mignon aussi, d’une certaine façon. Noélie avait mieux assimilé le fait qu’il y avait une vie après la mort que le petit baiser que la nécromancienne avait glissé sur ses lèvres.

« Je t’intimide en bien alors, d’après mon expérience. » Lâcha Abigaïl.

Des hommes s’étaient recroquevillés sous son regard, certains avaient contemplé la sinistre nécromancienne et avaient été saisis d’un tel effroi que leurs cœurs s’étaient arrêtés de battre.

« Puis c’est normal que tu aies du mal à réfléchir. Tu viens de te cogner la tête. » Rajout-a-t-elle avec un nouveau sourire.

Les vivants étaient fragiles. Leurs cerveaux encore plus. Il n’y avait qu’à voir avec quelle facilité les zombies pouvaient s’en saisir quand ils étaient très motivés. L’essentiel restait que Noélie ne se soit pas complètement assommée, ou pire. La discussion aurait été bien moins détendue si la nécromancienne avait dû la ressusciter simplement parce qu’elle l’avait embrassée. Elle n’aurait peut-être pas été moins bizarre ou gênante pour les deux femmes toutefois.

Il y avait quelque chose de spécial entre elles. Abigail ne peut s’empêcher de penser à ce que dit Noélie, elle ne peut s’empêcher d’entendre d’autres mots, d’autres intentions derrière ce qu’elle dit. Mais peut-être que ce n’était que cela, de l’imagination.

« Et bien, il va falloir la chercher cette réponse. »

Elle ne se départit pas de son sourire. Elle n’avait dit que la vérité à Noélie : la jeune femme avait son temps. Abigaïl était éternelle, un fragment de mort qui était capable de résister au flot de la vie sans la moindre trace d’érosion s’il le voulait. Ce qu’elle vivait là, ce qu’elle se laissait ressentir, c’était uniquement par choix. Aussi elle attendrait que Noélie soit à nouveau en pleine possession de ses capacités mentale. Cela ne devrait pas demander plus de quelques décennies après tout.

« Oh, je n’étais pas beaucoup plus vieille quand je suis un peu morte pour la première fois. »
Commença Abigail, songeuse. Elle ne put s’empêcher de faire le calcul. « J’ai été enterrée vivante à vingt huit ans si je me rappelle bien. Je me suis réveillé en 2010, puis j’ai passé quelques années dans un hôpital psychiatrique pendant quatre ans. Cela compte comme avoir vécu ? » Demanda-t-elle. « Enfin, je crois qu’au final je dois avoir trente-sept à trente-huit ans de vie active… Donc trente-trois maximum si on ne compte pas mon petit passage chez les fous et l’année que j’ai passée vraiment morte. »

Abigaïl haussa les épaules.

« Je ne suis pas beaucoup plus vieille que toi finalement. »

Comme si l’âge était un problème. Idiote. Le fait qu’elle soit plus morte que vive n’en était pas un, c’était déjà pas mal. Non, ce qui posait problème, c’était qu’elle était une femme, ce qui venait donner un nouveau coup de pelle aux certitudes de Noélie. Et voilà qu’Abigaïl n’arrangeait rien en lui révélant qu’elle avait passé des siècles enterrée vivante et avait passé quatre ans avec une camisole de force. Enfin. Elle n’avait portée la camisole que les premiers mois.

Elle était une anomalie. Un monstre par bien des aspects et Abigaïl se demanda un instant si ce qu’elle infligeait à Noélie n’était pas égoïste, une fois encore. Permettre à la chanteuse d’être témoins de son monde de goules, de zombies et de fantômes était une chose… Mais en demander plus ? C’était inviter l’étrange dans son quotidien et peut-être le condamner un peu aussi. Un quotidien dont Abigaïl ignorait beaucoup.

« De rien. »

Au moins, le quotidien de la nécromancienne n’était plus les espionner. Il faudrait qu’elle réunisse toute la colocation pour leur inculquer quelques règles de savoir vivre quand Noélie serait partie.

« J’ai de l’entraînement. Puis c’est moi qui les ais tous sortis de la tombe, ou presque. Ils savent que je peux les y remettre si j’ai envie. Je suppose que c’est plus efficace que de mettre un enfant au coin. »

Abigaïl haussa les épaules, sans se rendre compte vraiment de ce qui pouvait transparaître de ses paroles.

« Allons-y. Tu veux que je te porte ou ça va aller ? » Demanda-t-elle en suivant le regard de la jeune femme.

La nécromancienne n’avait rien contre l’idée de prendre Noélie une nouvelle fois dans ses bras. Lorsqu’elle l’avait sortie de la fosse, elle avait senti pleinement la chaleur qui s’échappait de son corps, ses battements de cœur lui avaient donné l’impression de résonner jusque dans sa carcasse à elle. C’était agréable. Comme retrouver une chanson, un bruit qui manquait sans qu’on ne s’en en rende compte.

Quand elles passèrent la porte du funérarium, Abigaïl entendit des bruits de pas rapides. Les morts-vivants étaient en train de détaler pour ne pas les croiser. Très bien. Elle n’avait pas envie de revoir leurs yeux globuleux à deux doigts de tomber de leurs orbites. Bande de voyeurs. Le salon était vide, chose rare à cette heure de la journée. Après tout, les morts n’avaient pas grand-chose d’autre à faire le jour que de bingewatcher tout ce qui leur tombait sous la main. Heureusement qu’Anton était revenu auprès de sa sœur. Abigaïl avait été incapable d’installer un téléviseur correct.

« Tu veux boire quelque chose ? Du soda ? De l’eau ? Quelque chose de plus fort ? » Demanda Abigaïl en se grattant la tête. « On peut tirer les rideaux aussi. » La pièce était plongée dans la pénombre. « C’est pour éviter que des clients ne se promènent et ne voient Gary et Silence en train de disputer. »
 
Revenir en haut Aller en bas





Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 27 Mai 2019 - 0:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Noélie A. Inagawa
Cartel Rouge

Personnage
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl 181024121903977341

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 724
ϟ Nombre de Messages RP : 443
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Crédits : gif par Renan (♥) ; vava & code Sio
ϟ Doublons : Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / lieutenante de MindStorm
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau III (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge, calculs de probabilités et analyse situationnelle)
• I.A. (Inori)
• Book My Life
• Lentille connectée (connectée à Inori, interface d'informations, reconnaissance faciale)
• Implant neuronal (transmission d'instructions à Inori, bouclier psychique, bouclier magique)
• Drones de surveillance (connectée à Inori et donc à Noélie)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée), Totsuka (Artefact : Ōtenta-Mitsuyo, grenades fumigènes, shurikens explosifs, maîtrise du ninpō no ken)

• Téléporteur de costumes 2.2
ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Joueur
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl 181024121903977341

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 724
ϟ Nombre de Messages RP : 443
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Crédits : gif par Renan (♥) ; vava & code Sio
ϟ Doublons : Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / lieutenante de MindStorm
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau III (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge, calculs de probabilités et analyse situationnelle)
• I.A. (Inori)
• Book My Life
• Lentille connectée (connectée à Inori, interface d'informations, reconnaissance faciale)
• Implant neuronal (transmission d'instructions à Inori, bouclier psychique, bouclier magique)
• Drones de surveillance (connectée à Inori et donc à Noélie)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée), Totsuka (Artefact : Ōtenta-Mitsuyo, grenades fumigènes, shurikens explosifs, maîtrise du ninpō no ken)

• Téléporteur de costumes 2.2
ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Forcément, qu’elle m’intimide en bien. Je ne vais pas lui expliquer qu’elle me rend malhabile comme mes premières relations. Je n’ai pas envie de passer pour une idiote finie (si ce n’est pas trop tard, parce que je n’assure pas beaucoup jusque là). Mais bon. Ce n’est pas grave. Le ridicule ne tue pas. Ah, ah. Malgré tout, je ne peux pas m’empêcher de pouffer de rire quand elle continue : oui, bien entendu, accusons donc le choc ! J’aime beaucoup cette explication. Moi, gênée ? Pas du tout, juste un petit trauma crânien de rien du tout, pensez-vous. Je suis inébranlable, je suis un vrai roc, et je suis complètement dans la merde, si vous me passez l’expression.

Chercher la réponse à une question que j’ai déjà. Si je veux être totalement honnête, je sais ce qu’il se passe. Sauf que ça me fait complètement paniquer, alors m’auto-persuader que ça n’a aucun sens, je trouve ça vraiment plus pratique. J’acquiesce en tout cas. Je vais devoir y réfléchir, mais elle a raison, de toute façon. Ça ne peut pas continuer comme ça, il faudra que je me décide un jour ou l’autre. Mais pas aujourd’hui. Pour l’instant, je me calme peu à peu, même si je ressemble encore à un écureuil sous ecstasy, je pense.

Un écureuil très contrarié sous ecstasy, en fait. Enterrée vivante ? J’ai bien entendu enterrée vivante ? Mais qui sont les enflures responsables de ça ? J’espère qu’ils sont morts et qu’on a carbonisé leurs petits corps de misérables. Qui enterre quelqu’un d’autre vivant ? C’est juste… Je ravale mon chagrin et piétine la colère qui pointe le bout de son nez. C’était il y a quelques années, il y a prescription, non ? Hm… Non, il n’y a pas, effectivement.

Rassure moi, les responsables de cette histoire d’enterrée vivante ont été dûment punis pour ça ? Juste par curiosité.

Juste pour que je sache si je dois retrouver des gens qui ont survécu par delà les âges pour les faire disparaître à jamais. Je suis sûre que j’y arriverais. Je suis très déterminée, quand on me met en colère.

Enfin… Trente-trois ans, c’est toujours plus vieux que moi, désolée. Mais tu es très bien conservée, ne t’inquiète pas, j’ajoute avec un petit sourire et un air innocent. On dirait presque de la magie.

J’ai dû manger un clown ce matin, tiens. En vérité, je plaisante pour cacher que ça me rend triste d’avoir ces aperçus de ce qu’a pu être la vie d’Abigaïl, avant tout ça. Plein de gens se seraient sûrement effondrés, mais elle est là, à essayer de recommencer quelque chose de nouveau, encore une fois. A me sourire. Je suis impressionnée une fois de plus par la nécromancienne.

Hm, je ne risque pas de sortir qui que ce soit de la tombe…

Même si j’y ai rentré quelques menaces, ces temps-ci. Ma version du regard menaçant un peu expéditive ? En tout cas, ce n’est clairement pas applicable à mes amis et ma famille. J’essaye de ne pas trop m’attarder sur le fait que les petits protégés d’Abby la croient capable - peut-être bien à raison, soyons honnêtes - de les renvoyer au cimetière. Et je m’avance sur mes petites jambes traîtresses. Je préfère ne pas montrer que j’aimerais bien qu’elle me porte encore. Je peux marcher.

Ça va aller, j’ai assez joué les princesses pour une éternité.

J’aimerais bien être le preux chevalier, une fois de temps en temps. Nous passons la porte en silence, pendant que j’observe de nouveau les lieux, jusqu’au salon. Un drôle de silence flotte, comme si plus personne n’osait moufter… Ou comme s’il n’y avait pas grand monde de vraiment vivant. Enfin, presque pas grand monde. Une grande rousse (pitié, pas une rousse) sort d’une autre pièce, un verre d’eau à la main, et se fige. Son regard passe de moi vers la nécromancienne et son visage se pare aussitôt d’un sourire. Tout ce qu’il y a de plus faux, le sourire. Ma main à couper qu’elle sourit en permanence.

Hm. Je ne savais pas que tu avais une invitée, dit la rousse. Noélie, j’imagine … ? Enfin, peu importe.

Elle m’observe en silence un instant. Je soutiens son regard.

Enchantée. Passez une bonne après-midi. Désolée de vous avoir dérangées, ajoute-t-elle, mais j’ai la nette impression qu’elle ne s’excuse qu’auprès de la nécromancienne.

Je la suis des yeux pendant qu’elle passe d’une démarche assurée, sans montrer la moindre curiosité contrairement à tous les autres.

Wow, je marmonne. C’était qui ? Elle avait l’air vivante, mais elle est plus glacée que ta peau.

Je n’aime pas cette femme. Juste par principe. Elle m’a fichue la trouille en deux secondes de regard plein de jugement. Et elle est rousse et plutôt sexy. Pourquoi il y a une rousse plutôt sexy sous le même toit que ma blonde plutôt sexy… Oh, non, non, non, sous le toit d’Abigaïl. Et puis, pourquoi je m’en soucie, pour commencer ? Elle pourrait avoir un harem sous son toit, c’est son problème, non ? Au secours.

Hm, je veux bien du café, si tu en as. Sinon de l’eau.

Bon, le café n’était pas dans les propositions, mais j’ai besoin d’un coup de fouet. Histoire de devenir un écureuil sous ecsta et caféine. Je tire le rideau et observe l’extérieur.

Alors, tout le monde s’acclimate bien, je demande.

Tout plutôt que de parler de nous. Ses morts sont un sujet comme un autre. J’espère qu’ils ne vont pas tous trouver un prétexte pour venir me regarder.
 
Revenir en haut Aller en bas







 
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl
 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  SuivantRevenir en haut 
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl Cadre_cat_6A s'en arracher les cheveux — Abigaïl Cadre_cat_8


A s'en arracher les cheveux — Abigaïl Cadre_cat_1A s'en arracher les cheveux — Abigaïl Cadre_cat_2bisA s'en arracher les cheveux — Abigaïl Cadre_cat_3
 Sujets similaires
-
» Cheveux doux et brillants
» ange aux cheveux d'or ou démon aux cheveux d'argent?
» Jeune fille aux cheveux de feu, brûle le mal de tes paroles. [Yaelle]
» La jeune fille aux cheveux bleus
» Campagne contre les cheveux longs et tenues "décadentes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A s'en arracher les cheveux — Abigaïl Cadre_cat_6A s'en arracher les cheveux — Abigaïl Cadre_cat_8
Sauter vers: