AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Un culte ressuscité - Mikhaïl Categorie2_1Un culte ressuscité - Mikhaïl Categorie2_3
 

Un culte ressuscité - Mikhaïl

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 15 Avr 2019 - 22:51 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

Thalia Cristobal
Agent de SHADOW

Afficher le profil
Un culte ressuscité - Mikhaïl 181024121903345464

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 331
ϟ Nombre de Messages RP : 179
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao
ϟ Crédits : Kai
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs cheveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : • Géokinésie niveau II (création de formes simples, golem temporaire)
• Lien élémentaire (matérialisation de terre en provenance du plan élémentaire de terre)
• Résonance émotionnelle niveau II
• Manipulation des vices niveau III
• Manipulation des foules niveau II
• Toucher Rédempteur niveau III (absorption des péchés, absorption des émotions négatives, régénération physique)
• Artefacts : Chalchicoatl (médaillon ; permet l'invocation de Tlazolteotl), Cehualli (couteau sacrificiel, absorption de magie via des plaies physiques), Gantelet d'Ah Puch (lésions de l'essence vitale), Poignard de Buluc Chabtan (lésion mortelle)
• Sort permanent : Inayilia (dissimule l'énergie de la divinité, de telle sorte qu'elle donne une signature correspondant à une mage médiocre au mieux)
• Familier : alebrije (Cetl : forme féline/éthérée, invisibilité, protecteur magique, blessures physiques)

• Maîtrise du Yaomatchia (art martial d'origine aztèque)
• Maîtrise des couteaux (corps à corps, lancer)
• Canalisation mystique niveau I (ressenti du danger imminent)
La mission de SHADOW dans ce hall d’exposition a été plus que fructueuse pour moi. Oh, j’ai allègrement menti. Sans doute aurais-je pu faire les choses légèrement différemment, mais j’ai usé et abusé de mon excuse fétiche : nous étions à visage découvert, et je devais protéger les victimes, n’était-ce pas là ce qu’on m’avait demandé en premier lieu ? Qui plus est, ceux qui ont vu le visage de Thalia me sont désormais fidèles. De gré ou de force. J’aurais fait le ménage si nécessaire. L’une d’entre elle est devenue l’une de mes prêtresses. Je sais que des petites réunions se tiennent dans une salle anonyme de la ville, à propos de Tlazolteotl, celle qui a sauvé leurs âmes égarées de la mort. Celle qui s’est dressée contre l’ennemi des hommes, ce masque rouge. Je crois même qu’ils ont rajouté un titre à la jolie liste de ceux que je possède déjà, mais je n’en sais guère plus.

Ceci étant, cela est un début. Un début appréciable, mais largement insuffisant. Il a juste créé un précédent. A présent, je dois jouer le jeu finement : le faire grandir. Si SHADOW le voit, j’ai une excuse toute trouvée : des fidèles, ce sont des pions, des pions qui n’ont rien besoin de savoir, qui sont interchangeables, à l’aune de nos clones, et qui n’auront guère de lien entre eux si les autorités mettent le nez dans certaines affaires. La seconde excuse : plus de prières, plus de pouvoir. Il y a une puissance que seuls les dieux connaissent dans les croyances des hommes. Lorsqu’ils louent mon nom, ils renforcent mon existence. Tant que certaines divinités qui n’existaient qu’en tant que telles ont disparues lorsque le Pacte les a effacé peu à peu. Mes frères et moi étions créatures magiques avant d’être divins. Nous aurions survécu, puissants et fiers, quoi qu’il en soit. Mais les échos des voix de nos ouailles nous renforçaient. Et j’entends qu’elles le fassent de nouveau.

Cette fois, cependant, je vais m’abaisser à faire ce que je ne fais que rarement : réclamer l’aide d’un mortel insignifiant. Mais ne le sommes-nous pas tous, au fond. Mortels et insignifiants ? Même une divinité n’est qu’un grain de poussière dans le grand ordre du monde. Même une divinité peut être détruite. Renan prend un malin plaisir à me le rappeler et il a raison, même si je ne compte pas l’admettre en face de lui - par amusement, et parce que je veux qu’il cesse d’oublier à qui il parle. J’ai contacté Mikhaïl pour la troisième fois (ou est-ce la quatrième, peut-être ?). Mikhaïl, enfant de Dieu et élu de l’Enfer, en quelque sorte. Je n’ai toujours pas parlé du fait que j’utilisais le jouet de Lady Satan pour mon propre bénéfice. Je n’ai pas la grossièreté d’apposer ma marque sur ceux qui me sont redevables. Il faut dire que rien ne les y engage. Mes promesses ne sont basées que sur la bonne volonté de chacun, et dans son cas, je lui ai offert toute possibilité de me dénier mon service. A ses risques et périls, mais je l’ai fait. En plus, soyons honnêtes : sa droiture toute particulière et ses principes m’intéressent. Mikhaïl est un humain intéressant. Que demandez de plus ?

Je lui ai donné rendez-vous dans un parc. Le soleil est haut dans le ciel. Lieu public et robe sage, de mon côté. J’essaye de ne pas le froisser. Qu’on ne vienne pas me dire que je ne suis pas pleine de sollicitude à l’égard du genre humain. Surtout que j’ai à l’esprit le fiasco de sa petite soirée avec Thalia. Je dois l’avouer, je vais avoir bien du mal à ne pas laisser libre court à mon hilarité.

Ah, Mikhaïl. Juste à l’heure, comme toujours, je ronronne gaiement.

Une gaieté qu’il jugera peut-être de mauvais augure, mais j’ai toutes les raisons du monde de me réjouir.

Je m’excuse de vous déranger encore dans vos occupations humaines.

Voilà que je m’excuse, si ça n’est pas l’ultime preuve de ma joie… Ah, que ne ferais-je pas pour les usages humains ?

Il s’avère que j’ai besoin de votre avis concernant un problème… Pratique.

Je souris largement, les bras croisés et la posture tranquille. J’ai repéré une table un peu plus loin qui sera parfaite pour accueillir notre discussion. Rien ne vaut le plein air pour éviter les oreilles indiscrètes.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 16 Avr 2019 - 11:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

Mikhaïl Lesovsky
Circus Maximus

Afficher le profil
Un culte ressuscité - Mikhaïl RangPseudo

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 1057
ϟ Nombre de Messages RP : 321
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Ezio Valentino
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : Liste détaillée des capacités et équipements ici.
ϟ Liens Rapides :
Sa dernière rencontre avec Thalia remontait à quelques semaines et il ne l'avait plus recroisée depuis ce jour, pas plus que la déesse qui l'habitait. Ses relations avec Diego s'étaient légèrement... tendues ? Non, le mot était peu adapté. Disons que le Mexicain avait eu l'air un peu plus attentif à ce qu'il disait alors qu'à l'accoutumée, il était plus du genre à lâcher ce qui lui traversait l'esprit lorsqu'il était en présence du Russe. Ce dernier quant à lui, s'était contenté de jouer son rôle d'exécutant et n'avait pas fait le moindre effort pour déborder du cadre professionnel lors de ses rares rencontres avec son contact. Il espérait simplement que ce dernier n'allait pas finir par couper les ponts et le laisser se débrouiller ! Tout ça parce qu'il aurait accepté de rendre service à une divinité Aztèque dont il était censé ignorer l'existence. Un comble.

Autant dire que l'appel de Thalia l'avait un peu... ennuyé. Il avait même songé à ne pas s'y rendre, ayant compris que c'était la déesse qui s'adressait à lui et non son hôte. Mais il s'était finalement laissé convaincre. Froisser une divinité était peu conseillé, surtout lorsqu'elle vous avait rendu un beau service ! Ajoutez à cela qu'elle n'était pas directement responsable du coup qu'il s'était pris – et de la honte qui lui revenait en tête à chaque fois qu'il croisait Diego – et vous compreniez son choix.

Il arriva sur place à l'heure et repéra rapidement la silhouette athlétique de la jeune femme. Elle était vêtue assez légèrement, ce qui s'expliquait avec le climat relativement doux qui planait sur Star City depuis quelques temps. Lui-même avait délaissé son habituelle vieille veste élimée pour quelque chose de plus léger, mais il ne s'était pas défait de sa casquette. Après avoir promené son regard sur les environs, le slave se dirigea vers la jeune femme qu'il salua au moment où elle l'accueillait. Ses excuses étaient plutôt surprenantes et très franchement, assez inquiétantes. Une divinité ne s'excusait pas de déranger un pauvre mortel, elle devait forcément attendre quelque chose de lui et vouloir le mettre dans de bonnes conditions !

Mettant de côté sa paranoïa qui avait tendance à se développer ces derniers temps, le slave haussa un sourire étonné. Que Tlazolteotl ait besoin de son avis était assez étonnant et il craignait vraiment de s'être embarqué dans quelque chose de trop gros pour lui. Après quelques secondes d'hésitation, il répondit enfin, d'un ton pas très enjoué ni convaincu.

« Mon avis ? Est-ce que c'est le genre d'histoire où, si je réponds mal, je risque gros ? Ou vous attendez que je propose une solution pour me demander de m'en charger ? »

Il ne parlait pas d'un ton provocateur, pas plus qu'il ne lui manquait de respect. C'était simplement... une question. Après son séjour avec Lady Satan, Mikhaïl avait tendance à voir des sous-entendus – rien de graveleux, précisons-le – partout et à devoir s'inquiéter de n'importe quelle tournure de phrase. Bon, jusqu'à présent la Mexicaine n'avait pas eu l'air d'agir ainsi, mais il restait tout de même sur ses gardes.

« Si je peux vous aider, je le ferai. Mais si ça concerne Thalia, je ne suis pas forcément la personne la plus appropriée qui soit. »

Il dût lutter pour ne pas laisser ses joues de colorer sous le coup de la honte qu'il ressentait encore en repensant à ce fiasco qu'avait été la soirée au bar. Elle devait avoir eu l'effet contraire de ce que la déesse espérait ! Ce qui poussait d'ailleurs Mikhaïl à se demander si cette dernière ne l'avait pas traîné ici pour se venger de lui d'une manière particulièrement sadique. Peut-être pas. Il devait vraiment passer trop de temps avec l'Antéchrist.
 
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 16 Avr 2019 - 13:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

Thalia Cristobal
Agent de SHADOW

Afficher le profil
Un culte ressuscité - Mikhaïl 181024121903345464

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 331
ϟ Nombre de Messages RP : 179
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao
ϟ Crédits : Kai
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs cheveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : • Géokinésie niveau II (création de formes simples, golem temporaire)
• Lien élémentaire (matérialisation de terre en provenance du plan élémentaire de terre)
• Résonance émotionnelle niveau II
• Manipulation des vices niveau III
• Manipulation des foules niveau II
• Toucher Rédempteur niveau III (absorption des péchés, absorption des émotions négatives, régénération physique)
• Artefacts : Chalchicoatl (médaillon ; permet l'invocation de Tlazolteotl), Cehualli (couteau sacrificiel, absorption de magie via des plaies physiques), Gantelet d'Ah Puch (lésions de l'essence vitale), Poignard de Buluc Chabtan (lésion mortelle)
• Sort permanent : Inayilia (dissimule l'énergie de la divinité, de telle sorte qu'elle donne une signature correspondant à une mage médiocre au mieux)
• Familier : alebrije (Cetl : forme féline/éthérée, invisibilité, protecteur magique, blessures physiques)

• Maîtrise du Yaomatchia (art martial d'origine aztèque)
• Maîtrise des couteaux (corps à corps, lancer)
• Canalisation mystique niveau I (ressenti du danger imminent)
Même la réticence quelque peu évidente - mais teintée de ce respect qu’il exprime si bien et qui me plaît tant chez lui - de ce cher Mikhaïl ne peut entamer mon humeur. Souriante, je ris même à ses interrogations. Oh, je connais quelqu’un qui a dû côtoyer une certaine démone d’un peu trop près. Ça tend à rendre n’importe qui méfiant, au vu de leur tendance à jouer sur les mots et à manipuler leur prochain. Certes, je fais exactement la même chose, mais n’est-ce pas extrêmement normal ? Nous n’avons tout simplement pas les mêmes principes moraux, les mêmes valeurs. Ils sont et resteront en dessous de nous.

Oh, Mikhaïl, enfin, vous allez me blesser… Je ne nie pas apprécier ce genre de petits jeux, mais ai-je jamais fait preuve de malice avec vous ? Non, uniquement de bonté… Et de patience.

Je lui rappelle subtilement qu’il m’a défiée déjà une fois de trop, quand bien même ses propos n’avaient rien de dérangeants. Mieux vaut prendre les devants. Je lui ai promis une punition dont il se souviendrait longtemps - si je lui rendais seulement un jour son libre arbitre - si d’aventure il se risque de nouveau à me manquer du plus élémentaire respect.

Ça ne concerne que moi, aujourd’hui, pas cette pauvre Thalia. Je crois que votre dernière rencontre la fait encore rougir de honte. Je n’avais pas du tout imaginé qu’elle se terminerait de la sorte.

Je finis par rire. J’essaye de ne pas le faire trop longtemps, mais la honte qu’il ressent est clairement perceptible dans mon esprit et fait étrangement écho à celle de mon hôte.

Notez que cela vous fait un point commun de plus : Thalia est aussi mortifiée que vous. Je parlerais à son cousin à l’occasion. Il vous doit des excuses à tous les deux, si vous voulez mon avis. Allez, venez. Cette conversation pourrait durer et je ne compte pas la mener plantée debout dans ce charmant petit parc.

Je tourne les talons sans vérifier qu’il me suit - je n’en ai pas besoin, je sens ses émotions dans mes perceptions et il s’est mis en branle également. Quelques pas avant que je ne me laisse tomber d’un côté de la fameuse table, une de celles qui sont mises à disposition dans ce genre de parc, en lui faisant signe d’investir le deuxième assez distraitement. Je me tiens droite, comme toujours, les bras posés sur le mobilier sans aucun signe de stress. La différence entre Thalia et moi : lorsque c’est elle qui commande, tout en elle respire le manque d’assurance.

En tant que fidèle de ce dieu chrétien que les conquistadors ont ramené dans mon pays, vous devez savoir que la croyance est un pouvoir des plus… Puissants. Que sont les dieux lorsqu’on cesse de croire en eux, de demander leur protection ?

Je soupire doucement, nostalgique de cette époque mais surtout avide de la ressusciter ici, à Star City.

Vous vous doutez bien que mon panthéon a été pour grande partie oublié, grâce au travail de ces ignares espagnols. Il s’avère que j’ai la possibilité de faire revivre mon culte aujourd’hui. Et que je le désire. Vous avez peut-être un peu entendu parler de ce qui s’est passé au Parc des Expositions du quartier des théâtres. Thalia avait souhaité s’y rendre alors je m’y trouvais. J’ai protégé le peuple de cette ville, alors même qu’il n’a rien fait pour le mériter.

Un sourire amusé vient étirer mes lèvres tandis que je l’observe.

J’ai fait en sorte que ceux que mon pouvoir a sauvé sachent très précisément à qui il le devait, mais ce n’est pas… Suffisant. Si je dois être l’une des gardiennes de cet endroit, vous conviendrez qu’il n’est que très juste que j’en tire une contrepartie. Et je ne demande que la foi en retour. Je crois que nombre de vos concitoyens se retrouveraient dans une religion plus… Ouverte que les courants monothéistes. Contrairement à vos croyances, nos divinités sont duelles par essence. Je suis rédemptrice mais aussi tentatrice. Je protège ou je punis. Le bien et le mal ne sont que des mots, seuls les actes et leur finalité comptent à mes yeux. Mais surtout, nous intervenons. Nous ne laissons pas nos fidèles se débattre seuls contre les dangers de ce monde. Plus d’une fois, j’ai versé le sang pour protéger les miens, lorsque l’on me rendait grâce comme il se devait.

Bien évidemment, je ne compte pas convertir l’entièreté de la ville, je ne me leurre pas : la concurrence est rude, et mon culte devra être adapté. Je n’ai jamais eu besoin de sacrifices bien nombreux, mais il m’en faudra. Lorsque la neuvième lune prend l’ascendant, pendant la treizaine qui m’est consacrée chaque année. Mais je pense pouvoir m’arranger de cela sans que Mikhaïl et son sens moral ne l’apprennent.

Enfin, je ne compte pas vous convertir, vous, je sais que vous n’êtes que trop dévouée à votre dieu. Là où j’aurais besoin de vous, c’est que ce monde ne m’est pas familier. Pour des raisons évidentes, je souhaite gagner à ma cause quelques âmes sans toutefois devoir mettre en danger l’identité de mon hôte. J’aimerais savoir si vous aviez des… Idées pour m’aider à entretenir la rumeur qui me dit présente ici bas. Dans un premier temps.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 16 Avr 2019 - 16:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

Mikhaïl Lesovsky
Circus Maximus

Afficher le profil
Un culte ressuscité - Mikhaïl RangPseudo

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 1057
ϟ Nombre de Messages RP : 321
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Ezio Valentino
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : Liste détaillée des capacités et équipements ici.
ϟ Liens Rapides :
Il devait admettre que la déesse avait toujours fait preuve de compréhension et de patience avec lui. Il redoutait d'ailleurs ce comportement, parce qu'un coin de son esprit ne pouvait pas s'empêcher de lui murmurer qu'elle demanderait forcément un paiement pour toutes ces attentions. Un jour.

Mikhaïl choisit de ne pas répondre et se contenta d'attendre la suite, espérant qu'elle ne lui demanderait rien de trop... ennuyant. Ou embarrassant, au choix. Faisant écho à ses pensées, Tlazolteotl s'amusa à lui rappeler l'incident qui s'était produit avec Thalia et qui gênait apparemment cette dernière au moins autant que lui. Repenser à cette situation lui fit piquer un fard bien malgré lui et il essaya de le camoufler en détournant le regard comme pour vérifier que personne ne les écoutait. Elle était cruelle de se moquer d'eux, mais le Russe ne pouvait rien dire. Ce n'est finalement que lorsqu'elle parla d'aborder le sujet avec Diego qu'il se sentit mortifié. Malheureusement, avant qu'il ne puisse aborder le sujet, la déesse s'était déjà éloignée pour aller s'installer à une table située non loin de là. Soupirant légèrement, il prit place à ses côtés, la laissant continuer ses explications en observant les environs.

Ce qu'elle déclara alors ne manqua pas de le surprendre. Ainsi donc, elle voulait installer son culte à Star City ? Pourquoi s'adresser à lui ? Certes, sa dévotion au Seigneur était une raison légitime, mais justement, ne trahirait-il pas son Dieu en aidant une autre divinité à s'installer ici ? Bon, il n'était plus à un blasphème près, mais ça la déesse n'était pas censée le savoir.

Lorsqu'elle eut terminé, il ne put s'empêcher d'hésiter. Pour plusieurs raisons. Après quelques longues secondes à observer les environs, Mikhaïl rompit finalement le silence, mais sans chercher à croiser le regard de la divinité sagement installée à ses côtés.

« Ne vous méprenez pas sur mes paroles, je suis étonné, mais honoré que vous me demandiez mon avis. Cela dit, je ne peux pas m'empêcher de me poser de nombreuses questions. Notamment pour votre... sécurité si je puis dire. Il hésita à nouveau. J'ignore depuis combien de temps vous êtes parmi nous, mais vous n'êtes pas sans savoir qu'il y a d'autres puissances à Star City ? Enfin, j'imagine. Il risqua un coup d’œil dans sa direction. Certaines d'entre elles sont... en guerre ouverte avec mon Seigneur. Je ne sais pas si elles verraient d'un bon œil qu'une nouvelle divinité vienne s'installer sur leur terrain. Elles risqueraient de prendre ça pour de la provocation et de vouloir vous nuire. »

Bien évidemment, le Russe pensait à une personne en particulier. À la sorcière qui lui compliquait la vie et qui le faisait rougir lorsqu'il entendait Tlazolteotl parler de sa dévotion à son Dieu. Comment réagirait-elle en apprenant qu'une déesse avait décidé d'étendre son influence ? Bien sûr, Mikhaïl était loin de se douter que les deux femmes se connaissaient déjà, même beaucoup plus personnellement que lui connaissait la sorcière.

« Je conviens que vous méritez d'être récompensée pour l'aide que vous apportez aux habitants de cette ville. Ou pour ce que vous avez fait pour moi. Signe qu'il ne comptait donc pas esquiver la demande. C'est pour cette raison que je vous conseille d'être prudente. J'ignore la véritable nature de vos pouvoirs, de la même manière que j'ignore si vous avez une pleine maîtrise de ces derniers... Mais je sais simplement que c'est risqué de se lancer dans un tel projet sans avoir un bon moyen de défense. Il espérait juste ne pas la vexer. Je.... Il haussa les épaules, fixant le vide devant lui. Je crois que vous devriez commencer par cibler les descendants de vos fidèles. Je suis convaincu que de nombreux Mexicains seraient heureux d'apprendre que la déesse Tlazolteotl est là pour veiller sur eux. Et je sais qu'il s'agit d'un... public que les puissances dont je vous parle ne sont pas forcément friandes. Une nouvelle pause, plus longue, avant qu'il ne reprenne, les joues légèrement rosies. En parlant de Mexicains, il serait préférable d'oublier l'incident de l'autre fois et de ne pas en parler avec Diego. »

Il avait dit cela l'air de rien, croisant les doigts pour que ça ne lui vaille pas un nouveau rire moqueur. Même si c'était sans doute trop demander.
 
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 16 Avr 2019 - 20:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

Thalia Cristobal
Agent de SHADOW

Afficher le profil
Un culte ressuscité - Mikhaïl 181024121903345464

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 331
ϟ Nombre de Messages RP : 179
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao
ϟ Crédits : Kai
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs cheveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : • Géokinésie niveau II (création de formes simples, golem temporaire)
• Lien élémentaire (matérialisation de terre en provenance du plan élémentaire de terre)
• Résonance émotionnelle niveau II
• Manipulation des vices niveau III
• Manipulation des foules niveau II
• Toucher Rédempteur niveau III (absorption des péchés, absorption des émotions négatives, régénération physique)
• Artefacts : Chalchicoatl (médaillon ; permet l'invocation de Tlazolteotl), Cehualli (couteau sacrificiel, absorption de magie via des plaies physiques), Gantelet d'Ah Puch (lésions de l'essence vitale), Poignard de Buluc Chabtan (lésion mortelle)
• Sort permanent : Inayilia (dissimule l'énergie de la divinité, de telle sorte qu'elle donne une signature correspondant à une mage médiocre au mieux)
• Familier : alebrije (Cetl : forme féline/éthérée, invisibilité, protecteur magique, blessures physiques)

• Maîtrise du Yaomatchia (art martial d'origine aztèque)
• Maîtrise des couteaux (corps à corps, lancer)
• Canalisation mystique niveau I (ressenti du danger imminent)
Il est amusant de voir que le slave rougit à n’en plus pouvoir lorsque j’évoque de nouveau ce qu’il s’est produit avec mon hôte. Il détourne le regard pour s’en cacher, mais ça ne suffit pas à me dissimuler cet intéressant détail. Je ne suis pas assez cruelle, toutefois, pour le lui faire remarquer. Je me contente même de rire intérieurement, cette fois, en attendant que la surprise liée à mes intentions passent et qu’il trouve ses mots. Ma patience, lorsque je le souhaite toutefois, n’a pas de limites.

La prudence avec laquelle il répond me paraîtrait presque… Touchante. Charmante, à tout le moins. Voilà que le petit agneau de dieu et ses vilains travers meurtriers s’inquiètent de ma sécurité. J’aurais tout entendu. Un sourire en coin s’invite sur mes lèvres, mais j’attends patiemment qu’il continue. Il m’est grandement difficile de maîtriser mon hilarité. Mon petit doigt me dit qu’il me met en garde contre la si cordiale Lady Satan. Je continue à danser pour elle, toutes les trois à quatre semaines. Jamais le même jour, rarement la même chanson que cette toute première fois. Certains clients sont devenus si avides de me voir me produire qu’ils viennent parfois tous les soirs pendant deux semaines. Jusqu’à avoir contemplé de leurs yeux la divine aztèque qui se déhanche et se défait de ses habits pour leur plus grand plaisir. Je serais extrêmement amusée de lui signaler que j’ai partagé le lit - et le bureau - de la démone de façon intime. Que nous avons mesuré nos pouvoirs de luxure l’un à l’autre pour en arriver à une savoureuse et très plaisante égalité.

Je sais aussi qu’il n’a pas totalement tort. Lady Satan me respecte mais sait aussi que je suis privée de ce qu’elle a : un réseau de fidèles prêts à la servir. J’imagine qu’elle ne verra pas nécessaire d’un bon oeil mon retour sur la scène de Star City. Puis du monde, si je suis assez chanceuse. Aujourd’hui, des descendants du sang de mon peuple se trouvent partout ou presque. Mais je ne compte pas m’arrêter à notre sang. Pas cette fois. J’ai appris de nos erreurs. Il est trop aisé de décimer une peuplade, moins de trouver des fidèles qui pourraient être le frère, la soeur, la mère ou le père.

Votre inquiétude m’est plaisante, Mikhaïl, je rétorque, mais c’est à moi de me préoccuper des puissances que vous mentionnez. J’imagine que vous pensez tout particulièrement à celle qui vous a causé tant d’ennuis, celle pour qui j’ai agi en votre faveur.

Mon sourire s’élargit.

Je sais de qui vous parlez. Et je traiterais directement avec elle si cela devient nécessaire. Même les dieux savent faire preuve de diplomatie au besoin, tranquillisez-vous.

Et les infernaux sont si avides de pactes qu’il est presque trop aisé de s’arranger avec eux.

Quant à mes pouvoirs… Ils sont bien suffisants pour me protéger, protéger Thalia et protéger mes fidèles encore. Je vous ai montré la partie la plus clémente de celle que je suis, Mikhaïl, ne l’oubliez pas. Celle que vous avez devant vous a combattu plus d’une fois.

Un air féroce s’invita momentanément sur mon visage, mais je le balayais aussitôt. Si je lâchais prise, j’étais capable de redevenir l’avatar le plus obscur de la Dame de la Nuit, celui qui a combattu pour les hommes comme pour les dieux. Les esprits les plus vengeurs, après tout, sont confinés aux Treize Cieux car nous leur tenons bride haute. J’ai commandé à des légions avides de me plaire, en des temps révolus.

— J’ai prévu de faire appel à certaines familles qui nous sont toujours fidèles. Elles sont rares mais l’une d’entre elle au moins répondra à mon appel. Ceci dit, ce n’est pas suffisant. J’ai envie de plus. Je me sens à ma place parmi les hommes, quand bien même je ne devrais probablement pas m’y trouver. Il est agréable de pouvoir cesser d’observer sans jamais s’impliquer.

Une profonde inspiration plus tard, je reviens à lui.

Oh, je peux m’en abstenir, mais il se conduit comme un idiot. Thalia est amplement capable de prendre soin d’elle et il la dessert en la surprotégeant. Il l’étouffe. Et il vous cause tort. Je n’aime pas cela. Assez étrangement, je vous apprécie assez pour que votre bien-être m’importe. Vous êtes assez différent pour être intéressant.

Un compliment tout à fait propre à une divinité, qui le vexera peut-être mais n’en reste pas moins véridique.

Néanmoins, puisque ce sont là vos conseils, je commencerais par reconquérir mon peuple avant de m’intéresser à celui des autres, j’ajoute avec un léger sourire. Mais ce que je veux, c’est que vous m’expliquiez comment cela se passe pour vous. Vous avez vos églises, je crois ? Mais comment parvenez-vous à toucher les fidèles, à les mener à vous confier l’éducation de vos enfants ? Parlez-moi des aspects pratiques. Instruisez moi donc un peu de la façon dont vous avez construit votre foi, mon cher.

Contrairement à lui qui fuit sans cesse mon regard, je le fixe du mien, véritablement curieuse de décortiquer le moindre de ses propos. Une divinité peut aussi apprendre de l’humanité. Occasionnellement, bien évidemment. La plupart du temps, c’est l’inverse qui se produit.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 17 Avr 2019 - 11:09 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

Mikhaïl Lesovsky
Circus Maximus

Afficher le profil
Un culte ressuscité - Mikhaïl RangPseudo

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 1057
ϟ Nombre de Messages RP : 321
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Ezio Valentino
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : Liste détaillée des capacités et équipements ici.
ϟ Liens Rapides :
Il ne savait pas vraiment s'il se sentait rassuré d'apprendre que la déesse connaissait Lady Satan. Il ne lui avait pas trop parlé d'elle lors de leur précédent arrangement, mais ne pouvait pas s'empêcher de se demander ce que deux créatures pareilles pouvaient bien faire ensemble. Fort heureusement, son esprit formaté par l'église l'empêcha de visualiser la véritable nature de leur relation et il songea plutôt à une discussion autour de la puissance et des faibles humains. Peut-être même comment les tenter, mais rien de plus. Devait-il s'inquiéter ? Oh, il doutait très sincèrement qu'elles aient pu ne serait-ce que penser à lui lors de leurs conversations, mais il était logique que le Russe se tracasse de savoir s'il ne risquait pas de se retrouver pris entre deux feux qu'il n'aurait pas assez surveillés.

Une légère hésitation l'habita avant qu'il ne l'interroge d'un ton détaché, espérant glaner quelques informations intéressantes, ou du moins utiles à sa sécurité.

« Vous savez ? Vous traiterez avec elle ? Vous voulez dire que vous la connaissez ? »

Quelque chose lui disait qu'il n'en saurait pas davantage, mais il ne perdait rien à demander, non ? Au pire des cas, elle l'enverrait sur les roses en lui disant qu'il n'était pas en mesure de savoir ce que deux créatures comme elles pouvaient faire ensemble et il n'aurait d'autre choix que d'obéir et se taire.

Lorsqu'elle reprit la parole pour lui montrer qu'elle savait se débrouiller pour se battre, le slave se contenta de baisser docilement les yeux. Elle savait mieux que lui ce dont elle était capable et ce n'était pas lui qui allait remettre ses capacités en doute ! Il attendit donc qu'elle continue, lui expliquant qu'elle avait déjà prévu d'utiliser quelques familles qui lui restaient fidèles, mais que ce n'était pas assez. Mikhaïl pouvait comprendre. Il ne connaissait pas trop le passé de son peuple, mais avait cru comprendre qu'il avait plus ou moins été exterminé. Mieux valait faire preuve de plus de prudence cette fois-ci.

Alors qu'il réfléchissait, le trentenaire fut assez étonné de l'entendre revenir sur le sujet de Diego et plus encore annoncer qu'elle l'appréciait un peu. C'était... Troublant et sans doute inquiétant. Il aurait préféré s'abstenir d'attirer l'attention d'une déesse, mais elle attendait certainement des remerciements en échange. Après une légère pause, il lâche donc quelques mots qu'il pensait adaptés.

« Hum... et bien merci. »

J'imagine. Mais il garda ce mot pour lui, peu désireux de la vexer à nouveau. De toute manière, ce détail était déjà oublié puisqu'elle enchaîna sur de nouveaux questionnements au sujet du meilleur moyen de propager son culte. Il n'était pas franchement le plus adapté qui soit pour lui répondre, mais allez déclarer ça à une divinité sans prendre le risque de vous faire remonter les bretelles ! Évitant toujours soigneusement son regard et essayant d'ignorer le sien, le Russe réfléchit un instant avant de lui répondre.

« Et bien, je ne suis pas forcément un bon exemple. La religion était très importante dans mon village, il n'y avait presque que ça qui comptait. L'église était le lieu de vie le mieux entretenu et le plus important. Tous les parents et grands-parents parlaient de ça à leurs enfants. Ça m'a semblé... normal. C'est comme si le Seigneur était un membre de la famille en quelques sortes. Ça lui faisait bizarre de repenser à cette époque. Une sorte de pincement au cœur. Au final, penser à lui ou prier est devenu aussi naturel que de respirer. Mais le problème.... Il hésita un peu, bougeant sur le banc avant de se lancer. C'est que dès qu'on s'éloigne de cette sphère fermée, les tentations viennent rapidement et poussent souvent les gens à s'en éloigner. Certains oublient tout ce qu'ils ont appris, ainsi que leur dévotion, en quelques mois. J'imagine que ce n'est pas ce qui vous intéresse. »

Il espérait simplement qu'elle n'allait pas le questionner sur sa foi. Maintenant qu'il savait qu'elle connaissait Lady Satan, cette discussion le mettait d’autant plus mal à l'aise.

« Les esprits les moins croyants se lassent des restrictions trop fermes. Ils aiment se faire plaisir et si la religion l'interdit, disons qu'ils peuvent s'en désintéresser. D'un côté, cela signifie aussi que seuls les plus fidèles et les plus croyants resteront. C'est une bonne chose de... trier les bons croyants des autres, non ? »

Alors qu'il terminait de parler, le slave risqua un coup d’œil du côté de la jeune femme pour vérifier ce que ses paroles lui inspiraient. Il espérait simplement ne pas avoir fait fausse route !
 
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 17 Avr 2019 - 20:56 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

Thalia Cristobal
Agent de SHADOW

Afficher le profil
Un culte ressuscité - Mikhaïl 181024121903345464

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 331
ϟ Nombre de Messages RP : 179
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao
ϟ Crédits : Kai
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs cheveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : • Géokinésie niveau II (création de formes simples, golem temporaire)
• Lien élémentaire (matérialisation de terre en provenance du plan élémentaire de terre)
• Résonance émotionnelle niveau II
• Manipulation des vices niveau III
• Manipulation des foules niveau II
• Toucher Rédempteur niveau III (absorption des péchés, absorption des émotions négatives, régénération physique)
• Artefacts : Chalchicoatl (médaillon ; permet l'invocation de Tlazolteotl), Cehualli (couteau sacrificiel, absorption de magie via des plaies physiques), Gantelet d'Ah Puch (lésions de l'essence vitale), Poignard de Buluc Chabtan (lésion mortelle)
• Sort permanent : Inayilia (dissimule l'énergie de la divinité, de telle sorte qu'elle donne une signature correspondant à une mage médiocre au mieux)
• Familier : alebrije (Cetl : forme féline/éthérée, invisibilité, protecteur magique, blessures physiques)

• Maîtrise du Yaomatchia (art martial d'origine aztèque)
• Maîtrise des couteaux (corps à corps, lancer)
• Canalisation mystique niveau I (ressenti du danger imminent)
Un soupçon d’hésitation vient colorer les émotions de Mikhaïl, lorsque j’aborde une éventuelle négociation avec Lady Satan. Pas née de l’inquiétude mais plutôt… D’un certain intérêt pour la question ? La chose n’est pas claire. Quoi qu’il en soit, je ne suis pas parfaitement persuadée que cela le regarde.

Je sais qui elle est.

Pas ce qu’elle est exactement, ceci étant. En laissant traîner mes yeux comme mes oreilles, j’ai pu comprendre aisément que tous ce qui vit dans le Pandémonium répond à la rousse. Mais aussi qu’elle n’est pas n’importe qui en Enfer. De fil en aiguille, j’ai pu déterminé qui était son très illustre père. De là à savoir ce que cela fait d’elle précisément… Humaine, démone, moitié de l’une et de l’autre, ou l’une des parties gagne-t-elle la lutte ? Peu m’importe.

Je la connaissais déjà lorsque vous m’avez demandé votre aide, à vrai dire. Je me suis juste gardée de vous le dire pour éviter une méfiance… Qui n’était pas nécessaire.

Je hausse nonchalamment les épaules.

Pourquoi ? Elle vous intéresse tant que cela ?

A mon tour de poser des questions. Je veux sentir sa réaction émotionnelle, à défaut de l’entendre m’avouer la vérité. Enfin, passons. Je ne suis pas là pour discuter en long, en large et en travers de la concurrence, surtout quand celle-ci est déjà si bien implantée. Si j’étais moins raisonnable, j’aurais pu me servir du petit club de la démone pour me faire un nom, mais la diplomatie et la courtoisie la plus élémentaire m’en dissuadent. Il y a d’autres façons de parvenir à mes fins qui n’impliquent pas de fouler aux pieds la confiance relative d’une alliée potentielle.

Je suis là pour ce que le Slave a à dire, malgré la gêne évidente dont il fait preuve. J’attends avec une patience qui va en s’amenuisant de voir ce qu’il pourrait me confier. Finalement, bien qu’il tente encore d’éviter mon regard, je suis en contact avec son esprit. La pointe de nostalgie en lui, quand il évoque son lieu de naissance, m’apparaît louable. Les détails qu’il m’apprend, sans me surprendre, m’apparaissent tout à coup évidents. Oui. Les humains se lassent, se laissent distraire si aisément de la voix qui leur revient. Evidemment, il est plus facile de ne pas céder à la tentation quand on vénère une divinité des vices. Fauter sait m’honorer autant que de s’en abstenir.

Je veux quelque chose de durable, en effet. Je veux qu’ils puissent entretenir leur foi au fil du temps. Pas qu’ils m’oublient dès que je ne serais plus là pour les guider. Mais je n’ai pas souvenir que les humains soient tous si terriblement inconstants.

Je fais la moue. Peut-être que les choses ont changé. Voilà des siècles, quand nous étions encore honorés comme il se doit, nous avions des castes de prêtres et de prêtresses à notre écoute, à notre service, qui encourageaient à leur tour notre peuple à perpétuer les anciens usages. Les aztèques y sacrifiaient avec une certaine persévérance. D’ailleurs… Je ne peux retenir un rire léger quand il parle de religion qui interdit de se faire plaisir. Je tends à oublier pourquoi les démons chrétiens ont tant de succès en regard des créatures néfastes qui peuplent notre bestiaire.

Oh ! Oh, ne vous méprenez pas, mon cher Mikhaïl. Mon culte est des plus permissifs. De toutes les pécheresses, je suis la pire, je n’irais jamais dénier le droit à mes fidèles de prendre leur plaisir là où ils l’entendent. Les actes visant à satisfaire le corps, quels qu’ils soient, n’entachent pas l’âme dès lors qu’ils sont réalisés de façon honorable et correcte. Nous ne sommes pas… Ce n’est pas comme chez vous, je crois. J’encourage nombre de choses qui vous feraient rougir.

Je lui jette un regard des plus amusés avant de continuer.

Ça n’empêche que je note qu’à votre ère, il faut sans cesse entretenir vos convictions pour que vous ne les perdiez pas de vue. Etranges usages, à mon avis. Néanmoins, je devrais donc trouver une façon de réunir des hommes, des femmes, des jeunes pourquoi pas, pour enseigner ? J’ai trouvé quelques prêtresses… Et un prêtre convenable pendant ces dernières semaines. Peut-être devrais-je trouver des fonds pour leur confier un petit endroit à eux. Pensez-vous que cette idée serait utile ?

Curiosité quand tu nous tiens.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 18 Avr 2019 - 10:57 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

Mikhaïl Lesovsky
Circus Maximus

Afficher le profil
Un culte ressuscité - Mikhaïl RangPseudo

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 1057
ϟ Nombre de Messages RP : 321
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Ezio Valentino
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : Liste détaillée des capacités et équipements ici.
ϟ Liens Rapides :
Il ne fut pas spécialement de l'entendre confirmer le fait qu'elle connaissait bien la sorcière démonologue. Restait à savoir à quel point ! Bien évidemment, le fait que la déesse précise qu'elle avait déjà lié connaissance avec elle lorsqu'elle lui avait rendu son service n'arrangea pas la situation. Naturellement, une vague de méfiance passa dans l'esprit du Russe qui conserva tout de même une expression parfaitement neutre. Il ne lui avait jamais précisé à qui était destinée cette âme, mais visiblement sa « bonne fée » était amplement au courant des détails. Peut-être même qu'elle avait accepté de l'aider uniquement pour ennuyer la sorcière ? C'était possible. Elles étaient du même monde et le Russe n'oubliait pas qu'il n'était qu'un simple pion entre leurs doigts. Légèrement fatigué par ces manigances, le trentenaire secoua la tête en répondant à la question que lui adressa la déesse.

« Elle ne m'intéresse pas. »

Elle avait été avare en détails, il n'allait pas se gêner pour faire de même ! Qui plus est, ce n'était pas la raison de leur discussion et après avoir découvert qu'elle connaissait la sorcière, Mikhaïl ne brûlait pas d'envie d'approfondir le sujet. Moins il en parlerait, mieux il se porterait.

Il resta donc silencieux de manière à ce qu'elle lui explique ce qu'elle avait en tête. Bien sûr, il s'attendait presque au rire moqueur que la déesse lâcha pour parler des interdictions de son culte. Évidemment. C'était le meilleur moyen pour s'assurer la fidélité des humains : les laisser faire tout ce qu'ils voulaient ! Aux yeux clairs du Russe, ce n'était pas une véritable dévotion puisque cette dernière devait s'accompagner de privations afin d'éprouver la foi des fidèles, mais chacun son point de vue après tout.

S'abstenant toujours de la regarder et conservant une expression parfaitement neutre alors que la désapprobation l'envahissait, le trentenaire hocha la tête lorsqu'elle parla d'enseigner à la jeune génération. C'était sans doute la solution la plus logique, mais aussi la plus longue. Si en plus elle pouvait s'offrir le luxe d'une légalité, ce serait le jackpot. Mais il ignorait si les détails de ce genre intéressaient la déesse.

« Oui, je crois. Vous devriez aussi charger quelqu'un d'officialiser ça. Que votre culte soit parfaitement légal. Ça vous évitera des ennuis avec l'administration, ce qui peut être aussi pénible qu'une confrontation avec une autre déesse. Il exagérait, mais c'était pour donner un aperçu de la situation. Enfin, permettre à des personnes d'enseigner vos croyances est une excellente base. Elle donnera corps à votre culte et pourra permettre à des personnes extérieures de s'intéresser à lui. Il haussa les épaules. Enfin je présume. La curiosité est naturelle chez les humains et la manière dont votre peuple s'est éteint provoque souvent l'intérêt des curieux. Un culte dédié à une déesse Aztèque ne manquera pas d'attirer du monde. »

Pas de véritables chrétiens puisque ces derniers ne manqueraient pas de savoir qu'il s'agissait d'un culte païen, mais bon. Mikhaïl était tout de même mal à l'aise avec l'idée de conseiller une déesse qui n'était pas de sa religion. En fait, il était mal à l'aise à l'idée de se mêler des affaires d'une déité, tout simplement.

Ses prunelles claires se promenèrent sur les environs et il observa quelques instants des silhouettes au loin qui semblaient s'amuser avec un gros chien.

« Tout les humains ne sont pas inconstants, je vous rassure. Certains ont une foi infaillible, mais disons qu'ils sont beaucoup moins nombreux qu'il y a quelques siècles. Certains d'entre eux refusent même de croire que des divinités puissent exister. Ce qui était un comble pour une ville comme Star City d'ailleurs. Mais je crois que c'est souvent les restrictions qui les ennuient. Vu que votre culte semble plus ouvert, je suis certain que vous devriez vous en sortir sans mal. »

Il avait même réussi à faire disparaître toute trace de désapprobation de sa voix, on aurait presque dit que l'idée qu'elle créé un nouveau culte ne le gênait absolument pas. Ce qui était loin d'être la vérité, mais Mikhaïl n'était pas là pour se mettre une déesse à dos, il garda donc son avis pour lui.
 
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

 
Un culte ressuscité - Mikhaïl
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
Un culte ressuscité - Mikhaïl Categorie2_6Un culte ressuscité - Mikhaïl Categorie2_8


Un culte ressuscité - Mikhaïl Categorie2_1Un culte ressuscité - Mikhaïl Categorie2_3
 Sujets similaires
-
» Saintes Ecritures du culte de l'Unique.
» Mais qu'est-ce qu'il fout ?
» Les répliques cultes du cinéma... Test...
» Les sept Merveilles du monde
» {40k]En décembre au 41ème millénaire il n'y a que la guerre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un culte ressuscité - Mikhaïl Categorie2_6Un culte ressuscité - Mikhaïl Categorie2_8
Sauter vers: