AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

To hell and back - Renan Categorie2_1To hell and back - Renan Categorie2_3
 

To hell and back - Renan

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 15 Avr 2019 - 21:57 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

Siobhan O'Reilly
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil
/
ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 12/04/2019
ϟ Nombre de Messages : 20
ϟ Nombre de Messages RP : 7
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Deborah Ann Woll
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sans métier fixe
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • 1m80
• Cheveux roux, silhouette fine
• Cicatrices sur ses deux avant-bras
• Accent irlandais
ϟ Pouvoirs : • Maîtrise de la magie du sang
• Gardes de sang

ϟ Liens Rapides : /
Revenir à la vie m’avait demandé un délai… D’ajustement. Il m’avait déjà fallu un certain temps pour que mes nerfs tout neufs cessent de me hurler que le moindre contact était une agression éminemment douloureux. Quand votre culotte apparaissait comme votre pire ennemi, une journée devenait une petite éternité de torture. Heureusement pour moi, j’étais extrêmement familière de la douleur continue. Peut-être aurais-je dû remercier l’autre connard pour cela ? Mon corps avait peu à peu cessé de ressembler à ce qu’il avait été - un cadavre reconstitué à partir de mes os - et mon esprit avait fini par comprendre que je n’étais plus une énième âme damnée des Enfers.

Bien entendu, je savais que je risquais d’y reprendre ma place si je mourrais de nouveau. L’avantage, c’était que prendre conscience de ce fait m’avait fourni un semblant de but : amasser suffisamment de puissance pour ne pas mourir de sitôt. Je ne pourrais pas toujours compter sur les lubies de Lady Death, non, Abigaïl, pour me tirer d’affaire. Surtout en sachant qu’elle ne m’avait jamais trop apprécié et que je mentirais comme une arracheuse de dents plutôt que d’admettre que libérée de l’influence de Raphaël, je n’étais pas du tout hostile à elle. Que j’aurais même pu l’apprécier si j’avais été capable d’apprécier encore quelqu’un d’autre que moi. J’avais l’impression que la partie de moi qui ressentait était toujours morte. Je l’avais tellement refoulée avant et pendant ma mort que je l’avais peut-être bien définitivement achevée.

Même si la survie n’était pas vraiment un objectif suffisant pour remplacer mes envies de vengeance enfin satisfaites, ça m’avait permis de sortir d’un état… pseudo-végétatif consistant à ressasser le sens de la vie et de la mort de façon totalement stérile et improductive. J’étais une femme d’action, oui ou non ? J’avais trop longtemps attendu que les autres décident pour moi, un autre en particulier. Je m’étais laissée détruire pied à pied. Maintenant, j’allais me reconstruire. Et me reconstruire impliquait de reprendre contact avec la seule personne qui avait encore droit à un semblant de confiance de ma part. La seule personne dont j’avais été un tant soit peu proche avant d’exploser avec le Cirque des Damnés. Renan Le Guerec.

Dont je fixais la porte d’entrée comme une idiote depuis cinq bonnes minutes en essayant de me résoudre à lever ma petite main pour frapper. Sans ma fierté - encore et toujours cette garce - j’aurais déjà tourné les talons pour retourner me cacher dans la maison d'Abigaïl en essayant d’éviter la petite tripotée de morts-vivants qui y créchaient avec nous. En lieu et place de quoi, je levais ma main et frappais trois coups secs, croisant aussitôt les bras, le pied battant la mesure, dans une attitude qui exprimait beaucoup, beaucoup trop de stress à mon goût et que je remplaçais par une posture plus sereine. Debout, les bras croisés, et mon air assuré, celui qui masquait mes multiples états d’âme depuis cinq… Six ans ? Oh, plus longtemps que ça. Ma vie n’était pas particulièrement amusante même avant de rencontrer le démon. J’étais une meneuse, après tout, et les responsabilités allaient avec cet état de fait. La porte s’ouvrit, et je sentis mes lèvres s’étirer en un sourire léger. Un sourire qui rappellerait peut-être quelques souvenirs au Français.

Bonjour, soufflais-je dans sa langue natale. Comment dites-vous, déjà … Surprise ?

J’avais appris le français pendant ma grossesse. Etrangement, être enchaînée à un lit dans un sous-sol vous donnait envie de vous livrer à toutes sortes d’activités habituellement très secondaires.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 16 Avr 2019 - 11:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Afficher le profil
To hell and back - Renan RangPseudo

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4919
ϟ Nombre de Messages RP : 1655
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar) ; Noélie ♥ (rang)
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Sa dernière rencontre avec une sorcière ne s'était pas particulièrement bien déroulée. Renan avait même tendance à préférer éviter de les croiser pour les dix siècles à venir. Depuis l'époque de l'Archidémon, sa passion et son intérêt pour le mysticisme s'était mué en une méfiance pour finalement se rapprocher d'une véritable répulsion. À ce jour, plus il se tenait loin des pratiquants des arts occultes, mieux il se portait. Bien évidemment, cela n'arrangeait pas ses relations avec les créatures magiques sous ses ordres, ni avec ses alliés comme Lady Satan. Mais comme cette dernière était en grande partie responsable de la morosité de son humeur actuelle, elle le méritait bien.

Ce jour-là, il avait donc décidé de céder le commandement de Mannheim à Evey qui avait bien compris que quelque chose tracassait son collègue de toujours. Toutefois, devant son mutisme, elle n'avait pas cherché à en apprendre davantage et lui avait simplement assuré qu'elle mènerait correctement la barque. Il n'avait pas le moindre doute à ce sujet, c'était pourquoi il se trouvait chez lui, à jouer le civil bien sous tous rapports tandis que son rejeton s'occupant sur la table basse. Il avait visiblement entrepris de dessiner une fournée de renards pour les offrir à Noélie lors de son prochain passage chez eux.

Lorsque quelqu'un frappa à la porte, Renan en fut le premier étonné. Mis à part sa voisine qui se trouvait aussi être la nounou de Gwendal, peu de monde venait ici. Sauf Noélie et Evey évidemment, mais la présence de l'une des deux serait forcément assez inquiétant. Délaissant les papiers qu'il était en train d'ordonner sur la table de la salle à manger, le Français se dirigea vers l'entrée de son appartement et ouvrit la porte en s'attendant naturellement à trouver sa voisine de palier devant lui. Mais ce n'était pas le cas. En croisant le regard d'un fantôme, Renan resta quelques instants sans voix et lorsque le-dit fantôme prit la parole pour s'exprimer en français, il se demanda s'il n'était pas en train de rêver. Ou si quelqu'un lui faisait une mauvaise blague.

Avant même de répondre, le trentenaire fronça les sourcils, détaillant son visage avant de baisser les yeux comme s'il s'attendait à voir le corps d'un zombie dissimulé sous des vêtements. C'était forcément une mauvaise blague d'Abigaïl ! Sauf qu'ils n'avaient guère plus de contact depuis son retour. C'était donc peu probable. Le silence se brisa finalement lorsqu'il répondit enfin, la main toujours posée sur la poignée de la porte.

« Décidément, c'est une tradition chez les sorcières de faire croire que vous êtes mortes alors que vous ne l'êtes pas ? »

Abigaïl lui avait fait le même coup quelques semaines plus tôt. Sans perdre plus de temps et pour éviter que sa voisine trop curieuse ne mette son nez dans ses affaires, le Français recula d'un pas, libérant l'accès à son appartement avant d'inviter Siobhan à entrer d'un geste de la main.

« Si tu veux bien te donner la peine d'entrer. »

Il avait repris en anglais, se doutant qu'elle était sans doute plus à l'aise dans cette langue. Dès qu'elle fut entrée, le trentenaire referma la porte derrière elle en la contemplant à nouveau de haut en bas. Ce n'était rien de lubrique comme il avait pu le faire à l'époque, Renan voulait simplement vérifier qu'il n'y avait pas de supercherie. Avant qu'il ne puisse reprendre la parole, une voix enfantine s'éleva du salon.

« C'est la dame renard ? »
« Non, continue à dessiner. » Il se rapprocha de la rousse. « Après toi. »

Il lui désigna le salon et y entra à sa suite. Le petit encore attablé leva simplement le visage, scruta la rousse durant quelques instants, puis baissa les yeux après lui avoir adressé un rapide coucou de la main. Renan se glissa finalement entre elle et son fils, comme pour les empêcher de se regarder, puis reprit la parole d'un ton posé. Plus qu'il ne l'était réellement.

« La dernière sorcière à m'avoir dit « surprise » n'avait pas quelque chose de très agréable à m'annoncer. Est-ce que ça va être la même chose avec toi ? Enfin, si tant est que tu sois vraiment celle que tu sembles être. Je croyais que Siobhan avait été pulvérisée avec le Cirque. »

Il était relativement méfiant, ce qui était plutôt naturel compte tenu de la situation. Et comme il l'avait souligné : la dernière sorcière à avoir utilisé cette expression lui avait annoncé une grossesse sur fond de démonologie. Bon, avec Siobhan ce serait peu probable au vu de la nature de leurs relations passées, mais elle saurait certainement se débrouiller pour lui annoncer une nouvelle aussi catastrophique.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 16 Avr 2019 - 13:55 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

Siobhan O'Reilly
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil
/
ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 12/04/2019
ϟ Nombre de Messages : 20
ϟ Nombre de Messages RP : 7
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Deborah Ann Woll
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sans métier fixe
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • 1m80
• Cheveux roux, silhouette fine
• Cicatrices sur ses deux avant-bras
• Accent irlandais
ϟ Pouvoirs : • Maîtrise de la magie du sang
• Gardes de sang

ϟ Liens Rapides : /
Je n’avais pas eu souvent l’occasion de couper la chique à Renan. Autant dire que sa surprise muette fut relativement agréable, je devais bien l’avouer, de façon un peu… mesquine, sans doute. Il avait visiblement l’air dubitatif, même si je n’arrivais pas parfaitement à déchiffrer ses émotions. De toute façon, j’étais plus intelligente que ça : ce que le Français dévoilait sur ses expressions, ça n’était que ce qu’il voulait bien que je voie. Je ne m’étais pas toujours fiée à cela. Je faisais après tout exactement la même chose. Sa remarque me fit toutefois haussé un sourcil surpris à mon tour. J’avais bien une idée de qui pouvait être la coupable de la fameuse surprise, et j’aurais mis ma main toute neuve à couper que j’habitais actuellement sous son toit, mais je ne comptais pas vraiment le signaler.

Je n’ai rien fait croire. Je suis morte. Je l’étais. Enfin, tu vois le tableau, je rectifiais en me donnant la peine d’entrer, comme il me l’avait si aimablement proposé.

L’appartement n’était pas le même qu’avant. J’entrais en sondant les environs, aux aguets. Même si Renan était probablement le seul être vivant qui pourrait peut-être prétendre à ma confiance de nouveau, je n’avais pas l’intention de baisser la garde. Qui savait qui pourrait vous trahir au mauvais moment ? Une petite voix m’accueillit cependant. Juvénile. Je cherchais l’enfant du regard en passant au salon puis jetais un rapide coup d’oeil à celui que j’imaginais être son père. La dame renard ? Il dit ça parce que je suis rousse ? Une pensée fugace, aussitôt corrigé par l’heureux papa. Hm. Ce n’était donc pas moi. Ce qui me faisait forcément me demander qui elle était.

Je rendis vaguement son salut au petit. Je n’aimais pas les enfants, et le voir me rappelait douloureusement celle que j’avais mis au monde. Que son père se place entre nous m’arrangeait terriblement. Si j’avais pu mettre la main sur Elyon, je l’aurais égorgée moi-même sans hésiter. Elle était un symbole vivant de ma honte et une hérésie. Le sang de Morrigan et d’un démon entremêlés ne donnerait rien de bon. Mais la petite avait disparu du tableau. Elle n’avait pas été retrouvée parmi les cadavres, toutefois. Je savais qu’elle était là, quelque part, et cette pensée me rongeait également. La facilité avec laquelle je planifiais sa destruction aussi. En d’autres temps, je me serais octroyée le droit de m’assoir sur le canapé de moi même. Aujourd’hui, je me contentais de croiser les bras en soutenant le regard du Français.

Elle l’a été. Je l’ai été. J’ai passé les cinq dernières années en Enfer.

A ma grande fierté, mon ton était égal - peut-être même un peu trop - et aucun écho de la souffrance que j’avais expérimenté ne s’y invitait. On aurait pu croire que je parlais de la pluie et du beau temps.

Très charmant lieu de villégiature, raillais-je ensuite, si ce n’est qu’il y fait un petit chaud.

Mon sourire disparut doucement. J’aurais aimé pouvoir me contenter de cela, mais il était bien le seul à qui je me sentais en devoir de fournir des explications.

J’étais là. Dans le repère de Lady Satan, lorsqu’elle l’a fait détruire. Elle avait conjuré certaines âmes qui lui appartenaient pour assister au spectacle.

Une expression colérique s’invita sur mes traits, brièvement, avant que je ne la maquille sous un masque neutre.

Un spectacle extrêmement satisfaisant que de voir cette petite ordure enfin remise à sa juste place, évidemment. Mais après ça, je pensais être bonne pour retourner pourrir dans son domaine, tout ça à cause d’un stupide pacte. Quelqu’un en a décidé autrement.

Je devais plus que des remerciements à Abigaïl, mais j’étais extrêmement mauvaise dans ce genre de démonstration. Je cherchais toujours comment payer la dette que j’avais contractée envers elle, d’ailleurs. Que proposer à une puissance comme elle ?

Tous les gens que j’ai connu sont morts. A part toi. Et l’abomination qui me sert de fille, apparemment, ajoutais-je avec dégoût. Je suis extrêmement mauvaise à ce jeu là et je ne le dirais qu’une seule fois alors j’espère que tu es tout ouïe, mais je tenais à m’excuser pour mes torts passés. Les sortilèges qui pesaient son âme sont une excuse en soi, mais je n’ai jamais aimé me cacher derrière des prétextes.

Ce que je détestais ce genre de choses. Je n’avais pourtant pas baissé le regard. Cinq années de torture et un caractère toujours aussi exécrable. Pas de doutes, je n’allais avoir aucun mal à me faire de nouveaux amis, ricanais-je intérieurement. Pour mieux me cacher que sa réaction m’importait. Comme si elle pouvait m’absoudre de la stupidité crasse dont j’avais fait preuve, en quelque sorte.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 16 Avr 2019 - 16:34 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Afficher le profil
To hell and back - Renan RangPseudo

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4919
ϟ Nombre de Messages RP : 1655
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar) ; Noélie ♥ (rang)
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Le trentenaire avait beaucoup de mal à se demander si la jeune femme qui se tenait face à lui était réellement Siobhan. Il avait vu les décombres du Cirque des Damnés, ils avaient récupéré le corps de Nagato et retrouvé le bébé de l'Archidémon et de la sorcière... Autant dire qu'il était en train de se demander s'il ne s'agissait pas un plan habillement préparé. Mais pourquoi ? Aucune explication ne lui semblait crédible. C'était sans doute pour cette raison qu'il l'écouta parler d'une voix parfaitement maîtrisée. Elle était plus... fermée qu'à l'époque, mais il était vrai qu'elle avait vécu des choses horribles si tout ce qu'elle disait était vrai. De la même manière que leur relation s'était achevée de manière plutôt brutale lors de leur dernière rencontre.

Comme la rousse continuait en parlant de sa présence au petit spectacle de Lady Satan, Renan sentit son sang se glacer. Il n'avait pas vraiment envie que le retour de la sorcière de sang se soit produit le soir où il avait été particulièrement humilié par la propriétaire des lieux ! Et encore moins qu'elle l'ait vu en sa présence. Mais comme Siobhan n'aborda pas le sujet, le Français préféra rester silencieux et attendre qu'elle termine les explications qu'elle avait à faire.

À sa grande surprise, Siobhan termina sur une note... positive. Une note s'excuse. C'était plutôt inattendu et il ne put s'empêcher de la dévisager tout en conservant une expression neutre. Après ces derniers mots, le silence retomba jusqu'à ce que Tesla détourne son regard en se tournant à-demi pour observer son fils.

« Gwendal, prends tes affaires et va dessiner dans ta chambre s'il te plaît. » Sans protester, le petit commença à s'exécuter. « Et ferme la porte. »

Il attendit que le petit réunisse ses affaires et se dirige vers sa chambre, non sans jeter un regard intrigué à la femme, avant de refermer la porte derrière lui. Une fois que ce fut le cas, Renan adressa un geste d'invitation à Siobhan pour qu'elle puisse s'installer sur le canapé si l'envie lui en disait.

« Est-ce que ça se fait de proposer quelque chose à boire dans une telle situation ? »

Si oui, elle pouvait toujours passer commande. Il s'occupera de lui apporter ce qu'elle désirait avant de reprendre la parole pour répondre enfin à ses déclarations.

« Je suis étonné de te voir ici, mais aussi d'entendre ce que tu as à me dire. Notre dernière rencontre ne s'est pas très bien déroulée, loin s'en faut. Mais je sais que j'ai ma part de faute dans la tournure des événements. Je me suis montré... fermé d'esprit et dur avec toi. Je sais que ta situation n'était pas enviable et j'aurais dû t'aider au lieu de te tourner le dos. Alors, considérons que j'accepte tes excuses et que je te présente les miennes. »

Il avait eu le temps de réfléchir à tout cela au cours des dernières années. Siobhan était sous son contrôle et elle ne pouvait pas s'en sortir seule. Renan aurait dû agir, la tirer d'ici quitte à vexer l'Archidémon. De toute manière, pour ce qu'il lui avait apporté en échange... Autant dire qu’il n'aurait pas perdu grand-chose. Mais à cette époque, Tesla lui-même était plus ou moins influencé par la créature. Il s'était laissé berner, exactement de la même manière que la sorcière, mais lui bénéficiait d'un statut unique au sein de SHADOW. C'était ce qui l'avait sauvé.
Bras croisés sur son torse, le Français continua d'un ton posé, presque compréhensif.

« Je suis content que tu sois de retour. J'ai regretté ta disparition. Avant que tout ne soit gâché, nos échanges étaient agréables. » Et pas seulement à cause des flirts qui existaient entre eux. « C'est bien que tu aies pu le voir mourir. Définitivement. Même si je n'approuve pas forcément le contexte. » Il n'approfondit pas le sujet, le chassant de la main. « Une seule chose m'inquiète dans ton retour.... le dois-tu à cette même Lady Satan ? »

Il en resta là, attendant une réponse avant d'émettre ses doutes la concernant. Il ne savait pas si Siobhan s'était émancipée de tout le monde ou si elle avait été tirée des griffes d'un Archidémon pour tomber dans celle de l'Antéchrist.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 16 Avr 2019 - 21:26 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

Siobhan O'Reilly
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil
/
ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 12/04/2019
ϟ Nombre de Messages : 20
ϟ Nombre de Messages RP : 7
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Deborah Ann Woll
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sans métier fixe
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • 1m80
• Cheveux roux, silhouette fine
• Cicatrices sur ses deux avant-bras
• Accent irlandais
ϟ Pouvoirs : • Maîtrise de la magie du sang
• Gardes de sang

ϟ Liens Rapides : /
Après avoir déballé le peu que j’avais à dire, je me sentis étrangement soulagée. Bien évidemment, j’étais toujours dissimulée sous ma neutralité. Hors de question d’admettre devant qui que ce soit que je me sentais par moment perdue. Que l’une de mes seules préoccupations était de recommencer à améliorer mes pouvoirs, d’apprendre suffisamment pour que mes ennemis éventuels ne puissent plus jamais me faire plier le genou. Je refusais d’être la victime de qui que ce soit. Plus maintenant. Je refusais aussi de courir le risque de retourner là d’où je venais. Ou du moins pas en bas de l’échelle alimentaire. Pendant que son fils - bien dressé, apparemment - déménageait ses affaires, j’attendis patiemment. Quelque chose. Une invitation à m’assoir était suffisante. Je me laissais tomber sans la moindre grâce dans l’assise en haussant les épaules.

De l’eau. Du jus de fruit. Quelque chose de doux, s’il te plaît. Apparemment revenir à la vie s’accompagne de quelques désagréments.

Certains aliments que j’avais apprécié me répugnaient, par exemple. J’évitais donc les tests, au moins à l’extérieur. Je n’avais pas envie de devenir toute verte parce que le thé me filait la nausée. Je croisais les jambes par habitude - des petits réflexes que je reprenais peu à peu. Des attitudes passées qui me revenaient par automatisme. C’était assez fascinant à observer, ou ça l’aurait été si je n’avais pas été le sujet d’études. Je récupérais le verre qu’il me tendait et goûtait le tout du bout des lèvres.

Heureusement que je n’avais pas bu plus, parce que je me serais étouffée avec le liquide. Je m’attendais à beaucoup de choses mais probablement pas à avoir des excuses en retour. La surprise s’invita momentanément sur mon visage, bien avant que je ne pense à la ravaler. Renan a été dur, par moment, mais il ne pouvait pas parfaitement comprendre. La manipulation de Raphaël avait été trop efficace, sur moi. Nous étions déjà liés par ma naissance, et il avait pris soin de le réitérer avec sa graine. Le tout en s’assurant de ma loyauté par la terreur. Je n’avais pas vraiment de chance de m’en sortir, je le savais intellectuellement parlant. Mais j’étais incapable de me pardonner.

… Et je les accepte également, répondis-je simplement dans un murmure. Même si il n’y avait probablement pas grand chose à faire.

Je haussais les épaules, comme si le sujet m’était égal, me recomposant une expression amusée par la même occasion. J’avais au moins réussi à accepter qu’on ne changeait pas le passé, seulement le présent et l’avenir.

Seulement agréables, relevais-je avec un léger rire. Et moi qui pensait que tu rêvais de moi.

Je me moquais gentiment, comme je l’avais fait tant de fois. Même si rien ne serait jamais plus pareil. Mais je repris aussitôt mon sérieux, curieuse de comprendre ce qu’il entendait par le contexte. Obnubilée par la déchéance du démon qui n’était plus que l’ombre de lui-même - sans mauvais jeu de mots - et ma rencontre avec Abigaïl, je n’avais rien remarqué d’autre. Or, Renan semblait sous-entendre qu’il avait été présent.

Le contexte ? Tu n’aimes pas les exécutions publiques ?

J’avais grandement apprécié la chose, surtout que ça avait l’air douloureux et humiliant. Si j’avais pu le ramener et lui faire bouffer cette plume d’archange une seconde fois, soupirais-je intérieurement. Enfin. J’avais d’autres sujets à traiter. Je secouais lentement la tête.

Je ne sais même pas si elle sait que j’existe. J’étais là comme ça aurait pu être l’une de mes ancêtres. Je ne l’ai même pas vue, pas vraiment. Je n’aurais jamais demandé son aide. Mais en toute honnêteté, si elle m’avait proposé de me sortir de là, j’aurais accepté. Pas pour n’importe quoi, plus maintenant, mais contre un marché raisonnable… Enfin.

Je prononçais ses mots d’un ton assuré, même si ce n’était probablement pas agréable à admettre. Je ne serais jamais allée quémander la merci de la fille du Diable comme l’avait fait mon misérable tortionnaire, mais je n’aurais pas craché sur une main tendue. Heureusement, j’étais tombée sur quelqu’un d’autre. Enfin, quelqu’un d’autre était tombé sur moi.

C’est Lady… Abigaïl qui m’a ramenée. Une histoire de défaire ce qu’il avait fait. Pourquoi ?

Je me demandais vaguement quels étaient ses rapports avec Lady Satan. Je doutais que l’exécution de ce démon particulier en sa présence ait été un pur hasard.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 17 Avr 2019 - 11:54 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Afficher le profil
To hell and back - Renan RangPseudo

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4919
ϟ Nombre de Messages RP : 1655
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar) ; Noélie ♥ (rang)
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Renan ne fut pas spécialement surpris de découvrir une expression d'étonnement sur le visage de Siobhan après qu'il lui ait présenté ses excuses. Il ne l'avait pas habituée à un comportement semblable et elle devait sans doute s'attendre à avoir affaire au Renan d'avant. Sauf qu'il avait changé depuis. En bien ou en mal, telle était la question ! Quoi qu'il en soit, il se montrait beaucoup plus compréhensif à l'égard des autres victimes de l'Archidémon... car il avait fini par accepter qu'il en était une. Il s'était laissé berner par lui et par ses belles promesses, il avait eu tort, voilà tout. Depuis, le Breton s'efforçait de gommer ce souvenir de son esprit et de reprendre son rôle de dominateur tout puissant. Mais ce dernier point s'avérait plus compliqué.

Il ne releva pas sa petite taquinerie au sujet de leurs précédentes rencontres, trop concentré qu'il était sur l'exécution dont l'Archidémon avait été victime. Elle semblait étonnée de l'entendre parler de ça, ce qui signifiait certainement qu'elle ne l'avait pas vu là-bas. Tant mieux. Le Breton attendit tout de même qu'elle réponde à toutes ses questions avant de faire de même et il fut sincèrement soulagé d'apprendre que c'était Abigaïl qui s'était chargée de ressusciter la sorcière Irlandaise. C'était préférable à Lady Satan.

En parlant de cette dernière, il semblait que Siobhan n'était pas trop au courant de ses manigances ou de ce qu'elle pouvait occuper comme place à Star City, Renan décida donc de la mettre en garde... en omettant évidemment l'humiliation dont il avait été victime.

« Abigaïl dis-tu ? Bien. C'est une bonne chose. Elle était neutre avant que nous ne nous rencontrions et elle a visiblement émis l'envie de reprendre ce chemin. J'imagine que tu es entre de bonnes mains avec elle, le temps de reprendre ton indépendance évidemment. »

Revenir à la vie ne devait pas être une sinécure, il y avait donc fort à parier que la rousse ne soit pas forcément aussi indépendante et éveillée qu'à l'époque ! Mais ce n'était sans doute qu'une question de temps. Et si les deux femmes acceptaient son aide, il pourrait même user de son influence pour permettre à Siobhan de trouver quelques contrats histoire de se composer une clientèle et pouvoir subvenir seule à ses besoins. Il lui devait bien ça. Mais ils n'en étaient pas encore là : il ne lui avait toujours pas parlé de Lady Satan. Bras croisés sur son torse, toujours immobile, il se décida enfin.

« Je te conseille de faire attention à Lady Satan. Elle se présente comme une femme désireuse d'aider ses alliés, mais elle est l'Antéchrist, elle est étroitement liée à l'Enfer. Nous sommes alliés, en quelques sortes, mais je ne lui ai jamais fait confiance. J'ai fait l'erreur de lui dire que j'avais eu des démêlés avec une créature de l'Enfer, alors elle a enquêté dans mon dos pour s'en débarrasser en me mettant devant le fait accompli. Pour elle, c'était une preuve de sa gentillesse à mon égard, mais c'est simplement une manipulatrice. Elle n'est pas différente de lui par bien des aspects. » Il haussa les épaules. « Si elle entend parler de toi, tu l'intéresseras sans doute. En plus je crois qu'elle a un faible pour les rousses. Sois prudente, elle est en famille avec Abigaïl. Oh, je doute que cette dernière cherche à te nuire, au contraire, mais c'est toujours bon à savoir. »

Il faisait confiance à son ancienne amante, dans une certaine mesure. Renan restait Renan et il savait que n'importe qui pourrait trahir pour obtenir quelque chose... ou éviter une autre chose. Tout cela pour dire que malgré son semblant de confiance, Tesla n'oubliait pas qu'Abigaïl était liée à Evelyn et qu'il ignorait tout de la véritable nature de leur relation. Même si elle l'avait elle-même mis en garde.

« Tu pourras l'interroger à ce sujet si tu veux. C'est pour cette raison que je n'ai pas apprécié le contexte. Elle en a fait une démonstration de force en espérant sans doute que je lui sois redevable, sauf que je n'ai besoin de personne pour régler mes problèmes. J'aurais préféré m'en occuper moi-même. » Il haussa les épaules, comme si tout cela n'avait plus guère d'importance. « Et hormis cela, j'imagine que tu n'es pas venue ici uniquement pour t'excuser et m'annoncer ton retour. Peut-être espérais-tu que je puisse t'aider à reprendre pied dans la vie active ? Si c'est le cas, ça ne me dérange pas, mais je ne sais pas si tu veux garder des liens avec ton passé. »

Ils s'étaient rencontrés alors qu'elle était déjà sous l'emprise de l'Archidémon, il n'était donc pas impossible qu'elle veuille couper les ponts avec ce passé. Abigaïl l'avait déjà plus ou moins fait, il s'en remettrait avec elle aussi.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 17 Avr 2019 - 21:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

Siobhan O'Reilly
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil
/
ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 12/04/2019
ϟ Nombre de Messages : 20
ϟ Nombre de Messages RP : 7
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Deborah Ann Woll
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sans métier fixe
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • 1m80
• Cheveux roux, silhouette fine
• Cicatrices sur ses deux avant-bras
• Accent irlandais
ϟ Pouvoirs : • Maîtrise de la magie du sang
• Gardes de sang

ϟ Liens Rapides : /
Je trouvais étrange que Renan se soucie tant de savoir qui m’avait ramenée ou pas. Je n’aurais pas été si regardante, à mon grand désarroi. L’approbation dont il faisait preuve envers la nécromancienne, que je ne savais pas trop comment aborder vu notre passé commun et la tension qui avait régné entre nous, m’était un peu rassurante. Je devais bien avouer que ce qu’il pourrait dire comptait au moins un peu, simplement parce qu’il était le dernier repère qu’il restait d’avant. J’étais cependant décidée à ne faire confiance qu’à mes propres choix.

Elle est… J’ai du mal à comprendre qu’elle m’ait ramenée alors qu’elle ne m’aime même pas, mais elle dit que… Enfin. Elle est accueillante et étonnamment pleine de sollicitude. Un vrai petit rayon de soleil, me moquais-je par habitude avant de continuer d’un ton plat. Je suis entre de bonnes mains avec elle, c’est certain.

Je ne comptais pas m’attarder de trop, ceci dit. Si pour l’instant l’idée de vivre seule me causait une certaine terreur - je n’avais pas retrouvé la pleine maîtrise de ma magie, étant donnée ma très récente résurrection, et je me serais sentie sans défense - je n’escomptais pas vivre aux crochets de l’ancienne Lady Death. Je devais au moins gagner de quoi lui payer un loyer et m’acheter mes propres denrées. Je fus toutefois sortie de mes pensées pratiques par la voix du Français, après un silence contemplatif. Je l’observais avec un fin sourire tandis qu’il m’avertissait à propos de Lady Satan.

Je savais qui elle était et savais qu’elle avait séjourné en Enfer récemment. Sans doute comme la petite princesse infernale qu’elle était, pour ce que j’imaginais. Je ne savais toutefois pas que Tesla s’était allié à une créature infernale de nouveau. Et surtout pas à l’Antéchrist. Ses avertissements ne tombèrent pas dans l’oreille d’une sourde. Je ne prendrais pas ces informations pour argent comptant, mais s’il avait une personne envers qui j’étais prête à envisager la confiance (à défaut de la ressentir vraiment), c’était bien lui. Je pris le temps d’entendre tout ce qu’il avait à dire, jusqu’au bout. Mon sourire s’était effacé au profit d’une mine pensive.

Qui n’aurait pas un faible pour les rousses, ronronnais-je en premier lieu, soucieuse de détendre l’atmosphère.

Je savais que j’aurais l’air de ne rien prendre au sérieux. Même si c’était faux, c’était plus facile ainsi. Quand vous ne laissiez rien prendre de l’importance, rien ne pouvait vous atteindre.

Tout ce qui sort de l’Enfer est un concentré de manipulation et de faux-semblants, soupirais-je plus sérieusement. Avec le peu que je sais sur elle, je ne comptais pas lui tomber dans les bras. Je me méfie d’eux autant, si ce n’est plus, que toi. Ça ne m’étonne pas qu’elle ait agi comme ça.

Les démons et leurs fidèles utilisaient toujours ce qu’on leur apprenait pour garder la main-haute sur le jeu d’échecs grandeur nature qu’ils jouaient. Lady Satan avait profité de ce que Raphaël savait, à n’en pas douter. Ensuite, elle s’était servi de lui pour essayer de faire passer la pilule auprès de Renan. Dommage pour elle, ça n’avait pas l’air d’avoir si bien fonctionné que ça, ricanais-je intérieurement. Je n’avais rien contre elle, mais je n’avais rien pour non plus.

Enfin, ne t’inquiète pas. Je ne comptais pas faire confiance à qui que ce soit de si tôt. Je crois avoir fini par comprendre qu’à part moi, personne n’est fiable. Sans vouloir t’offenser. Tu es bien la seule personne qui pourrait faire exception à la règle. Le charme français.

Je souris légèrement avant de croiser les bras, plus sérieuse, la tête haute et le regard fier.

J’aurais effectivement besoin de ton aide pour recréer un réseau et me trouver quelques contacts. Je n’espère pas ne pas travailler. Le mercenariat m’allait très bien à mes débuts, et je vais recommencer par ça. SI tu entends quelque chose… Je serais absolument ravie que tu penses à ta rouquine préférée. Je n’ai pas envie de t’effacer de ma nouvelle vie. Ce n’est pas mon genre. J’ai déjà fait table rase de ce qui ne m’intéressait pas dans mon passé.

Haussant les épaules avec une désinvolture étudiée, je baissais les yeux sur mes ongles quelque peu négligés en songeant qu’une petite manucure ne serait pas de trop.

Eventuellement, je ne dirais pas non à un peu d’entraînement. Ce corps est encore… Compliqué à appréhender. Oh, et à un nouveau nom de scène, rigolais-je. Je ne compte pas continuer à faire honneur à cette petite garce de Morrigan en portant le sien.

Pour ce qui était du costume, si ma manipulation du sang était suffisamment intacte, je pourrais toujours me vêtir de mon armure carmin.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 18 Avr 2019 - 11:16 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Afficher le profil
To hell and back - Renan RangPseudo

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4919
ϟ Nombre de Messages RP : 1655
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar) ; Noélie ♥ (rang)
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Abigaïl était compliquée à comprendre, du moins pour des personnes aussi méfiantes qu'ils l'étaient tous les deux. Le Français en avait conscience et comprenait les hésitations de son interlocutrice... tout comme ses remarques au sujet de sa froideur. Voilà un point qui n'avait pas beaucoup changé depuis leur époque ! Même s'il devait admettre qu'elle avait fait preuve d'une certaine « tendresse » à ses heures. Tout était relatif avec une femme capable de se transformer en véritable liche.

« Elle a des origines anglaises, ça justifie en parie sa froideur naturelle. Et j'imagine qu'elle a voulu t'aider pour se faire pardonner quelques erreurs passées. Estime-toi chanceuse, je dois admettre ne pas avoir songé à te faire revenir durant tout ce temps. »

Il haussa légèrement les épaules devant cet aveu. Siobhan comprendrait certainement pour quelle raison il avait préféré s'en abstenir ! Ses liens avec l'Enfer n'étaient pas au beau fixe et il ne tenait pas à involontairement attirer l'attention de l'Archidémon ou de ses alliés. Ajoutez à cela qu'il avait définitivement coupé les ponts avec ce qui concernait l'Enfer et vous aviez une excellente justification. Même si ce « définitif » s'était quelque peu changé en « provisoire » avec Lady Satan.

Cette dernière fut d'ailleurs le centre de leur conversation durant un bref moment et même s'il doutait que Siobhan le croit sur parole et sans aucune preuve, il fut assez soulagé de voir qu'elle ne comptait pas copiner avec elle. Toutefois, si la sorcière avait appris qu'il était lié à la créature, elle finirait par apprendre qu'il en était de même pour l'Irlandaise. Si elle ne le savait pas déjà. Pensif, Renan ne sortit de son silence qu'en entendant la jolie rousse souligner le fait qu'elle ne le considérait pas forcément comme quelqu'un de fiable. Il comprenait. Et après ce qu'elle venait de vivre, le contraire aurait été assez étonnant.

« Je sais que tu as toujours craqué pour moi, même inconsciemment. » C'était l'évidence même. « Mais je comprends ta position. De toute manière, à l'époque où nous nous sommes connus, je n'étais pas forcément le plus fiable qui soit. Tu pourras te faire un nouvel avis avec ce retour sur Terre. On peut conserver des liens du passé et les améliorer à l'avenir. » Il haussa les épaules. « Nous partons déjà sur un pied d'égalité en ce qui concerne notre avis sur Lady Satan, c'est un début. »

Et pas des moindres. Avoir une sorcière efficace à ses côtés ne serait pas de refus, surtout si elle détestait l'Enfer au moins autant – si ce n'est plus – que lui ! Mais il préféra garder ses pensées pour lui en attendant de voir de quoi elle était capable. Car, comme elle le soulignait, Siobhan avait passé une certaine période en Enfer et n'était plus forcément aussi à l'aise qu'à l'époque. S'il pouvait l'aider, ce serait aussi bien pour elle que pour lui puisqu'il pourrait vérifier ses compétences.

« Un nom de scène, ça fait très danseuse exotique tu sais ? Par pitié, évite un Lady quelque chose, ou je vais finir par croire que les sorcières manquent d'imagination. » C'était une simple plaisanterie. « Pour l'entraînement, il n'y aura pas de problèmes. Sur le plan purement physique je peux t'aider et si jamais tu veux essayer de développer des capacités mystiques... je pourrai demander de l'aide à mes hommes. Ou tout simplement te confier la banshee qui travaille avec moi. Même si elle ne t'aimera sans doute pas. » Elle semblait mépriser toutes les femmes, assez étrangement. « Pour ce qui est du mercenariat, tu as des tâches qui t'intéressent plus que d'autres j'imagine ? Je ne me souviens plus précisément de ce que tu faisais à l'époque, mais je ne devrais pas avoir de mal à te dénicher quelques petites choses bien payées. »

L'avantage d'avoir un bon réseau. Il était assez content qu'elle décide de continuer leur relation – même s'il l'avait pensée terminée il y a bien des années – il était donc prêt à l'aider du mieux qu'il prouvait !
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



 
To hell and back - Renan
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
To hell and back - Renan Categorie2_6To hell and back - Renan Categorie2_8


To hell and back - Renan Categorie2_1To hell and back - Renan Categorie2_3
 Sujets similaires
-
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]
» 05. What the hell are you waiting for.
» Welcome Hell
» Gates Of hell " La porte des Enfers
» I'll never forget. Please, come back. ♦ Lou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
To hell and back - Renan Categorie2_6To hell and back - Renan Categorie2_8
Sauter vers: