AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Welcome back ! Cadre_cat_1Welcome back ! Cadre_cat_2bisWelcome back ! Cadre_cat_3
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

Welcome back !

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 14 Avr 2019 - 15:12 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Abigaïl Frankenstein
Indépendant Neutre

Personnage
Welcome back ! Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 225
ϟ Nombre de Messages RP : 127
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Joueur
Welcome back ! Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 225
ϟ Nombre de Messages RP : 127
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Ressusciter les morts n’était pas une chose aisée. Même pour celle qui s’était fait appeler Lady Death, Porte-Mort de la Moisson, nécromancienne suprême. Réanimer un cadavre, laisser la magie le faire se mouvoir à la place de la vie, à la place de son esprit était aisé. Faire revenir un esprit du monde où il se trouvait à partir des restes de sa dépouille mortelle était aisé. Rattacher cet esprit à son cadavre pour en faire un revenant, un mort-vivant doté de conscience et capable de penser, c’était aisé. Mais ressusciter quelqu’un, lui redonner cette étincelle pour lui permettre d’arpenter le monde en tant que vivant et pas en tant que créature quelque part entre la vie et la mort, c’était compliqué.

Abigaïl avait appris à le faire après avoir lu le parchemin de Toth. Elle devait être la seule nécromancienne à ne pas être devenue folle après avoir lu les secrets du dieu égyptien. Elle avait adapté le rituel pour qu’il soit plus adéquation à sa magie à elle, qu’il ne dépende d’aucune divinité, d’aucun diable. Mais il n’en restait pas moins compliqué. Elle ne l’avait utilisé vraiment qu’une seule fois auparavant. Pour ramener Anton. Le lien qu’ils entretenaient en tant que jumeau avait facilité les choses. Le fait qu’il avait déjà préparé le chemin de sa propre résurrection aussi. Ce que faisait Abigaïl ce soir, cette nuit, ne le serait pas autant.

« Je ne vois pas pourquoi tu t’infliges ça, ma chère sœur. » Commenta le nécromancien.

Celui-ci avait offert ses services au Hell Club après la destruction d’Erehwon. Après que Lady Satan l’ait retrouvé ivre dans un caniveau probablement. Mais il était revenu assister Abigaïl dès qu’elle était revenue. Maintenant on le trouvait plus souvent dans la cave de leur funérarium à préparer les morts et sélectionner les morceaux qu’il voulait garder pour ses créations qu’en train de besogner une sorcière du Pandémonium. Malgré ses défauts, Anton était loyal envers sa famille, envers sa sœur et sa vraie passion allait envers la mort. Il avait d’ailleurs été essentiel pour ce qu’Abigaïl tentait d’accomplir. Ses sérums et talents de nécro-chirurgien avaient grandement aidé à la reconstitution du corps de Siobhan O’Reilly.

« C’est vrai qu’elle est mignonne. Je suis presque déçu de ne pas avoir pu la connaître un peu mieux. »

« Tu pourras bientôt rattraper le temps perdu. Même si je doute que vous vous entendiez. Elle est assez pénible. »

« Pourquoi la ressusciter si tu ne l’aimes pas ? Tu pourrais concentrer tes efforts sur Janet plutôt. »


« Janet est plus heureuse comme ça, même si elle ne veut pas se l’avouer. Puis ce n’est pas une question de ramener quelqu’un que j’aime. » Elle lui adressa un sourire en coin. « Mais de défaire quelque chose qui a été fait par quelqu’un que je hais. »

« Oh. Le dépit et la rancune. Je te suis à cent pour cent petite sœur. »


« Et bien allons-y. »

Abigaïl observa le corps placé sur la table en inox. Elle n’avait trouvé que des ossements calcinés dans la tombe, mais c’était déjà un bon début. Travailler avec des cendres lui aurait demandé beaucoup trop de temps. Puis elle avait pu trouver du sang aussi. Même si elle avait dû le demander à Renan. Et le purifier aussi. Quelque chose lui disait que la descendante de Morrigan n’aurait pas apprécié être ressuscité avec rien qu’une once de sang démoniaque. Heureusement, il existait de très nombreuses façons de se débarrasser de la corruption infernale. Anton s’était occupé de le raffiner pour régénérer le corps. Le reste servirait pour le rituel complet.

La nécromancienne ouvrit la bouche de la morte entre ses lèvres. Elle en but un peu à son tour. Conjurer l’esprit de Siobhan, le replacer dans son corps lui était déjà possible. Mais avec de son essence en elle, son lien avec la sorcière de sang était plus intime que jamais. Elle pouvait presque la sentir en elle, sentir les souffrances qu’elle avait dû endurer en enfer avant le petit spectacle organisé par Lady Satan. Mais Abigaïl Frankenstein ne serait qu’un conduit. Elle déposa un baiser sur les lèvres glacées de Siobhan et y déversa l’âme de la sorcière ainsi que toute la vitalité dérobée qu’elle avait pu moissonner avant ce soir.

L’esprit et la chair étaient unis à nouveau. Les yeux de la nécromancienne brûlaient d’une lueur bleutée. Les lumières de la pièce se mettaient à clignoter. Le défibrillateur qu’Anton gardait au cas où se mit à grésiller. Abigail fit glisser sa main jusqu’au cœur de Siobhan. Un cœur frais, régénéré avec soin. Il ne lui manquait plus qu’une impulsion, qu’une étincelle. Abigaïl y déversa un peu de vie. Son pouvoir tourbillonner autour d’elle. Il unissait ce que la mort avait séparé. Il réparait les ossements, les vaisseaux sanguins et les tissus que même les sérums d’Anton ou les quelques sortilèges préparatoires d’Abigaïl n’avaient pu raviver. Des spectres hurlèrent au loin et les autres cadavres, dans leurs tiroirs glacés ouvrirent les yeux et s’agitèrent. C’était plus facile qu’Abigaïl ne le pensait. Avec la bonne préparation, tout était facile.

Les ampoules explosèrent dans des gerbes d’étincelles. Abigaïl retira sa main, un sourire satisfait ourlant ses lèvres. Le cœur de Siobhan battait. Le sang bu devenait le sang qui courrait dans ses veines et l’ombre de la mort avait été chassée. La nécromancienne n’avait même pas eu besoin de sacrifier de nouveau né cette fois-ci.

« Tu as fait une bonne sieste ? » Demanda Abigaïl à la rousse.
 
Revenir en haut Aller en bas





Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 14 Avr 2019 - 17:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

Siobhan O'Reilly
Super-Vilain Indépendant

Personnage
Bloody Mary

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 12/04/2019
ϟ Nombre de Messages : 88
ϟ Nombre de Messages RP : 61
ϟ Célébrité : Deborah Ann Woll
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • 1m80
• Cheveux roux, silhouette fine
• Cicatrices sur ses deux avant-bras
• Accent irlandais
ϟ Pouvoirs : MAITRISES MAGIQUES
• Maîtrise de la magie du sang
• Guérison (blessures légères, régénération accélérée des cellules sanguines)
• Manipulation du sang (le sien, celui des autres, changement d'état, solidification, armure de sang)
• Sceau d'intégrité mentale (protection contre les manipulations mentales)
• Sceau d'asservissement (manipulation)
• Sceau de souffrance (douleur psychique)
• Gardes de sang (zones de 4-5m de diamètre, bouclier physique résistant à 10T)
• Chaines sanguines (chaines de sang résistantes, neutralisation de la magie de la victime)
• Bras armé de Morrigan (vitesse améliorée au combat - x3 ; force augmentée à 2T)
• Etreinte mortelle (zone au sol, absorption de l'énergie vitale)

MAITRISES MARTIALES
• Maitrise de la dague
• Maitrise des épées

ARTEFACTS
• Corbeau de Morrigan (sixième sens, intuition guerrière)
• Dague sacrificielle
• Epée de sang (mobilisable à volonté, résistance 2T)
ϟ Liens Rapides :

Joueur
Bloody Mary

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 12/04/2019
ϟ Nombre de Messages : 88
ϟ Nombre de Messages RP : 61
ϟ Célébrité : Deborah Ann Woll
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • 1m80
• Cheveux roux, silhouette fine
• Cicatrices sur ses deux avant-bras
• Accent irlandais
ϟ Pouvoirs : MAITRISES MAGIQUES
• Maîtrise de la magie du sang
• Guérison (blessures légères, régénération accélérée des cellules sanguines)
• Manipulation du sang (le sien, celui des autres, changement d'état, solidification, armure de sang)
• Sceau d'intégrité mentale (protection contre les manipulations mentales)
• Sceau d'asservissement (manipulation)
• Sceau de souffrance (douleur psychique)
• Gardes de sang (zones de 4-5m de diamètre, bouclier physique résistant à 10T)
• Chaines sanguines (chaines de sang résistantes, neutralisation de la magie de la victime)
• Bras armé de Morrigan (vitesse améliorée au combat - x3 ; force augmentée à 2T)
• Etreinte mortelle (zone au sol, absorption de l'énergie vitale)

MAITRISES MARTIALES
• Maitrise de la dague
• Maitrise des épées

ARTEFACTS
• Corbeau de Morrigan (sixième sens, intuition guerrière)
• Dague sacrificielle
• Epée de sang (mobilisable à volonté, résistance 2T)
ϟ Liens Rapides :

Arpenter même un peu le monde des vivants après ce qui m’avait paru être une éternité de torture en Enfer - et qui faisait suite à plusieurs années de tortures et d’humiliation sur la Terre Prime, aux mains du connard de démon qui avait pris l’ascendant sur mon âme - ne m’avait fait que du bien. Cela avait été une pause bienvenue dans mon existence maudite. Un moment de vengeance, aussi, car le spectacle que Lady Satan avait mis sur pied avait été le plus exaltant que j’ai jamais connu. Une partie de moi était définitivement morte avec Raphaël, mais je l’aurais tuée de mes mains si j’en avais été capable. Je n’avais ressenti que du soulagement, une joie renversante. Justice était faite. Pour la lignée O’Reilly. J’espérais que Morrigan pleurerait son cher démon même si j’en doutais. La garce n’avait pour seul mérite que de nous avoir laissé accès à notre pouvoir.

La destruction de mon tortionnaire m’avait aussi laissé un étrange vide dans le coeur, une sorte d’amertume : je me retrouvais dépourvue de tout but, et mon existence était toujours vouée aux Enfers. Ma fierté m’interdisait de me vendre encore, même si j’aurais pu adoucir mon quotidien, peut-être, en mettant mes capacités au service de la maîtresse des lieux. Je n’avais qu’à retourner souffrir là d’où j’étais venue. Destin cruel, qui me fut épargné par les caprices du hasard. De tous les présents, il avait fallu que je croise le regard de Lady Death. Celle que j’avais stupidement jalousé en un temps, avant de comprendre qu’elle avait été victime du même monstre que moi. Pire encore. Mon existence était un long fleuve tranquille en regard de la sienne. J’avais un peu honte de mon comportement avec elle, mais trop de fierté encore une fois pour m’en excuser. Surtout que je n’avais fait que réagir à la compulsion de la graine de Raphaël. Quelle idiote j’avais été.

Je comprenais donc encore moins la raison de ce qui se déroulait aujourd’hui. Le goût glacé de sa magie était venu saisir mon âme, l’attirer à elle. Une surprise désagréable, au moins au départ. J’aurais souhaité résister, mais une mage du sang morte n’était pas un grand prédateur, et de toute façon, la nécromancienne était dans son domaine. J’avais entendu parler de ses exploits. Des légions qu’elle avait levées à son service. Je n’étais pas de taille… et à quoi bon me battre contre elle ? Je n’avais plus rien ni à perdre ni à gagner.

A la nécromancie étrangère se substitua un flot de sensations que j’avais perdu depuis longtemps. Un flot de sensations qui me terrorisait autant qu’il soulageait la souffrance qui pesait sur mon âme meurtri. J’inspirais doucement entre mes lèvres tandis que la sensation d’une main étrangère contre mon coeur disparaissait. Mes poings se serrèrent et se desserrèrent doucement sur mon impulsion. Les battements de mon coeur me paraissait presque assourdissant, à vrai dire. Ce n’était pas juste un corps, j’en avais la conviction. C’était le mien. Et il était vivant. La complexité des préparatifs nécessaires ne m’était pas inconnue. La raison pour laquelle je respirais de nouveau, en revanche, si. J’ouvris les yeux sur un endroit que je n’avais jamais vu. Et un visage connu, sans la moindre surprise.

Un sourire satisfait soulevait ses lèvres tandis qu’elle me saluait. Je pris le temps de me redresser, observant mes mains fines avec étonnement. Ma peau de rousse. Mes cheveux longs qui cascadaient dans mon dos et sur mes épaules. Puis la responsable de ce qui me semblait être un miracle, d’un air soupçonneux. Pourquoi m’avait-elle ramenée ? Je ne comptais pas servir un maître de plus. J’avais presque envie de paniquer, mais j’avais été élevée pour diriger un clan aux abois, pour conserver mon sang-froid en toutes circonstances, alors en lieu et place de la frayeur, c’est un sourire narquois qui vint orner mes lèvres et chasser la surprise. Ne pas paraître faible était important. Surtout que la nécromancienne était accompagnée de son frère.

Un peu trop longue à mon goût, me forçais-je à répondre. Non pas que je m’en plaigne, mais que me vaut cet honneur, Lady Death ?

Un jeu. Je me retrouvais en position de devoir jouer un jeu de plus. J’avais peur, et la peur m’avait toujours fait réagir comme cela. Même ma désorientation en pouvait rien contre les mécanismes que j’avais mis en place dans les années qui avaient précédé ma mort : lorsque je me sentais menacée, je n’en devenais que plus pénible, plus moqueuse et distante. Si rien ne m’atteignait jamais vraiment, que pouvait-il m’arriver de mal ? Un rideau baissé sur mes émotions que j’entassais au fin fond de mon esprit depuis trop longtemps. Même si j’avais conscience que je ne pouvais pas dissimuler le fait que j’étais désorientée, que mon propre corps me paraissait aussi familier qu’étranger, que la simple sensation de l’air contre ma peau agressait mes sens. Alors qu’il s’agissait d’un repos des plus complets en regard des tendres attentions de l’Enfer et de ses habitants.

La peur fut toutefois décuplée par une pensée qui balaya tout le reste. Le genre de choses qui importait plus que tout. J’avais besoin de savoir ce qu’il en était de sa marque. Besoin d’être certaine que j’étais libre, qu'Abigaïl Faust ne m’avait pas ramenée ici pour souffrir de nouveau. Et si j’avais rêvé la mise à mort de Raphaël ? Lorsqu’on était en proie aux pires souffrances, un jouet pour d’autres, on perdait vite la raison. J’étais bien placée pour le savoir.

Est-ce qu’il y a un miroir, ici, demandais-je avec le coeur aux bords des lèvres, mon assurance factice disparaissant elle aussi.

J’aurais simplement pu le leur demander, mais je n’arriverais à m’apaiser qu’en constatant de mes yeux que je n’étais plus la chienne d’un démon. Il n’y avait qu’une personne à qui je faisais confiance aujourd’hui : moi-même. Tous les autres m’avaient trahie. Tous.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 14 Avr 2019 - 20:53 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Abigaïl Frankenstein
Indépendant Neutre

Personnage
Welcome back ! Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 225
ϟ Nombre de Messages RP : 127
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Joueur
Welcome back ! Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 225
ϟ Nombre de Messages RP : 127
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Lady Death. Une grimace déforma un instant le visage d’Abigaïl à la mention de ce nom. Il ressemblait peut-être un peu trop à celui de Lady Satan et les rapports entre la nécromancienne et l’Antéchrist n’étaient pas au beau fixe. Ils le seraient encore moins quand Evelyn se rendrait compte que sa fille adoptive avait dérobé une nouvelle âme aux enfers. Pas qu’aucun démon ne soit plus là pour clamer Siobhan O’Reilly pour son propre harem décadent ou quoique puissent les démons puissent faire d’une telle âme en enfer. Abigaïl n’était pas vraiment restée pour faire du tourisme quand elle y était descendue.

« C’est Living Dead Girl maintenant. » Commenta Anton en s’approchant de la ressuscitée, un sourcil levé et un stéthoscope entre les mains. « Elle n’a même pas le même corps. »

Ce qui n’avait pas empêché la sorcière de sang de la reconnaître. Cela ne surprenait pas Abigaïl. Même si elle avait placé l’esprit de Siobhan dans une autre enveloppe charnelle, elle aurait reconnu sa magie. Elles s’étaient en quelque sorte goûtées toutes deux lorsque la rousse était venue des années plus tôt au Necropolitan, jalouse. Comme si Abigaïl avait eu la moindre attention de lui dérober son tortionnaire infernal.

« Abby est très bien. Mais je n’utilise plus le pseudonyme de Lady Death. Je ne suis plus la Lady de quoique ce soit. » Si ce n’était de sa propre existence et c’était déjà très bien comme ça.

Un instant, la nécromancienne se demanda ce qu’elle devait répondre à la sorcière irlandaise. Si elle devait imaginer quelque prétexte douteux pour l’avoir ramené d’entre les morts. A quoi bon lui mentir ? Abigaïl voulait donner une nouvelle chance à Siobhan, une chance d’échapper aux enfers, d’échapper à son démon. Elle aurait juste aimée que celui-ci ait pu assister à la résurrection pour savoir que sa petite créature lui avait survécu.

« Te voir au Pandémonium m’a donné une idée. Voir Raphaël détruit était agréable, mais j’avais envie d’aller un peu plus loin. De défaire ce qu’il avait fait. Ce qui voulait dire te ramener toi, morte par sa faute et damnée par sa faute aussi. Je suis juste déçue qu’il ne soit pas là pour le voir. »

Abigaïl afficha un sourire macabre. Sa haine pour Raphaël était l’une des rares choses qu’elle avait conservées de son ancienne vie en tant que Lady Death. Sans lui, Méphistophélès n’aurait pas pu la faire tomber enceinte, elle n’aurait pas eu de fille. Elle n’aurait pas eu à détruire la seule chose qu’elle avait aimée de manière inconditionnelle depuis si longtemps. Il l’avait manipulée, il l’avait violée. En publique.

« Il est normal si vous avez l’air un peu… Négligée. »
Commenta Anton. Il avait posé son stéthoscope, remettant son examen médical à plus tard, pour tendre un miroir à la jeune femme. « Vous venez de revenir d’entre les morts. Vos nerfs doivent vous faire atrocement souffrir et il faut un peu de temps pour que votre corps se remette à fonctionner vraiment parfaitement. C’est un peu comme sortir du coma, ou être né. J’en sais quelque chose, je suis passé par là. »

« Manger aide. Mettre des vêtements aussi. » Renchérit Abigaïl.

La nécromancienne attrapa un t-shirt et un jogging qu’elle tendit à Siobhan. Elle ne pouvait vraiment cacher sa fierté devant ce qu’elle venait d’accomplir. En abandonnant sa noirceur, en abandonnant toutes les âmes que contenait Deuil, Abigaïl savait qu’elle renonçait à une partie de ses pouvoirs. Elle avait pensé qu’elle n’en aurait plus jamais besoin. Dans le vide entre les mondes des morts, à dériver pour l’éternité avec ses seuls souvenirs pour compagnons. Sauf qu’elle était revenue. Comme Siobhan maintenant. Quoique de manière différente. Et elle était toujours capable de ressusciter quelqu’un. Il y avait toujours un peu de Lady Death en elle. Elle était fière. Même si cela l’inquiétait aussi.

« Si vous voulez bien, j’aimerais réaliser un examen et une prise de sang. Pour m’assurer que tout fonctionne bien. »

Abigaïl leva une main.

« Cela peut attendre Anton. Je pense que Siobhan a besoin de sortir de la morgue pour commencer. Elle n’a plus sa place ici après tout. »
 
Revenir en haut Aller en bas





Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 15 Avr 2019 - 3:11 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

Siobhan O'Reilly
Super-Vilain Indépendant

Personnage
Bloody Mary

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 12/04/2019
ϟ Nombre de Messages : 88
ϟ Nombre de Messages RP : 61
ϟ Célébrité : Deborah Ann Woll
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • 1m80
• Cheveux roux, silhouette fine
• Cicatrices sur ses deux avant-bras
• Accent irlandais
ϟ Pouvoirs : MAITRISES MAGIQUES
• Maîtrise de la magie du sang
• Guérison (blessures légères, régénération accélérée des cellules sanguines)
• Manipulation du sang (le sien, celui des autres, changement d'état, solidification, armure de sang)
• Sceau d'intégrité mentale (protection contre les manipulations mentales)
• Sceau d'asservissement (manipulation)
• Sceau de souffrance (douleur psychique)
• Gardes de sang (zones de 4-5m de diamètre, bouclier physique résistant à 10T)
• Chaines sanguines (chaines de sang résistantes, neutralisation de la magie de la victime)
• Bras armé de Morrigan (vitesse améliorée au combat - x3 ; force augmentée à 2T)
• Etreinte mortelle (zone au sol, absorption de l'énergie vitale)

MAITRISES MARTIALES
• Maitrise de la dague
• Maitrise des épées

ARTEFACTS
• Corbeau de Morrigan (sixième sens, intuition guerrière)
• Dague sacrificielle
• Epée de sang (mobilisable à volonté, résistance 2T)
ϟ Liens Rapides :

Joueur
Bloody Mary

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 12/04/2019
ϟ Nombre de Messages : 88
ϟ Nombre de Messages RP : 61
ϟ Célébrité : Deborah Ann Woll
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • 1m80
• Cheveux roux, silhouette fine
• Cicatrices sur ses deux avant-bras
• Accent irlandais
ϟ Pouvoirs : MAITRISES MAGIQUES
• Maîtrise de la magie du sang
• Guérison (blessures légères, régénération accélérée des cellules sanguines)
• Manipulation du sang (le sien, celui des autres, changement d'état, solidification, armure de sang)
• Sceau d'intégrité mentale (protection contre les manipulations mentales)
• Sceau d'asservissement (manipulation)
• Sceau de souffrance (douleur psychique)
• Gardes de sang (zones de 4-5m de diamètre, bouclier physique résistant à 10T)
• Chaines sanguines (chaines de sang résistantes, neutralisation de la magie de la victime)
• Bras armé de Morrigan (vitesse améliorée au combat - x3 ; force augmentée à 2T)
• Etreinte mortelle (zone au sol, absorption de l'énergie vitale)

MAITRISES MARTIALES
• Maitrise de la dague
• Maitrise des épées

ARTEFACTS
• Corbeau de Morrigan (sixième sens, intuition guerrière)
• Dague sacrificielle
• Epée de sang (mobilisable à volonté, résistance 2T)
ϟ Liens Rapides :

J’observais l’homme que j’avais identifié comme le frère d’abigail Faust s’approcher d’un oeil méfiant. Je n’étais pas à l’aise de l’avoir près de moi, mais je ne l’aurais avoué pour rien au monde. Pour éviter de montrer ma méfiance, je reportais mon attention sur la nécromancienne. Elle avait donc changé d’identité.

J’avais remarqué le changement, en effet. J’ai connu Abigaïl de son… Vivant.

Et j’en étais encore mortifiée. Repenser à la honte que j’avais apporté sur moi-même. Je m’étais rendue ridicule. Que la magie en soit coupable en me consolait en rien. Ma fierté ne me le pardonnerait jamais. C’est sans doute pour cela que je choisis de ne pas m’enquérir de ce qu’il en était de ce changement d’identité.

Et vous êtes, ajoutais-je un peu froidement à l’intention du frère, par ailleurs.

J’avais besoin de savoir à qui je m’adressais précisément. D’avoir un peu de contrôle sur la situation. Je n’aimais pas trop l’idée de subir, un tant soit peu. Voilà que j’allais devenir coincée, essayais-je de m’amuser intérieurement. Ça ne fonctionnait pas vraiment, mais il fallait bien commencer quelque part. Comme j’avais commencé par la question qui m’importait le plus : savoir pourquoi Abigaïl avait eu l’excellente idée de me ramener parmi les vivants. La réponse fut une surprise totale. Je haussais un sourcil, essayant de garder mes attitudes habituelles.

Par sa faute et celle de Morrigan, rectifiais-je avec hargne. C’est elle qui a parié ma lignée en premier lieu. Même si c’est lui qui l’aura détruite. J’aurais aimé qu’il puisse voir ça, moi aussi.

Mon ton s’était fait mélancolique, un bref instant. Sans que je ne le veuille consciemment, ce qui me dérangeait. Beaucoup. Je me redressais en portant mon regard sur l’autre, peu intéressée par son petit discours. Je me fichais de mon apparence, il n’y avait qu’une chose qui m’importait. J’avais mal, tout me paraissait trop intense et douloureux et en même temps étrangement étouffé. Des notions antithétiques, mais je ne trouvais pas de meilleure façon de décrire les choses. Mes nerfs hurlaient sous la sollicitation, mais j’avais trop souffert pour me laisser aller à me lamenter. Et ce n’était rien.

Ce n’est pas grave. J’ai l’habitude, raillais-je en réponse au frère d’Abigail.

L’habitude de souffrir. D’être négligée à cause des épreuves. Ce n’était rien en regard de ce qui me travaillait l’esprit et qui m’empêchait de me préoccuper des choses vraiment importantes. Je me tournais sans prendre le miroir et ramenais mes cheveux sur ma poitrine, me dévissant le cou pour constater l’impossible.

Elle a disparu, soupirais-je avec étonnement.

Avec soulagement. La marque de Raphaël n'était plus qu'à peine visible, un liseré de chair un peu plus sombre que le reste de ma peau pâle.

Je suis vraiment… Libre.

J’avais besoin de me l’entendre dire à voix haute. Je tendis une main qui tremblait un peu vers les vêtements offerts par la nécromancienne que je serrais contre moi sans trop savoir quoi faire. Je n’avais jamais été très pudique, mais d’un autre côté, l’idée de me vêtir devant eux me dérangeait. Alors que j’étais nue. Idiote. En plus, j’avais peur que la sensation du frottement du tissu contre ma peau accentue encore la brûlure que je ressentais partout.

Pas de prise de sang. Pas si ce n’est pas nécessaire.

Les mots avaient fusé par réflexe. Le sang m'était sacré, mais surtout, avoir mon sang, c’était avoir du pouvoir sur moi. Je ne savais pas dans quelle mesure le fait que ce soit Abigaïl qui m’ait relevé était compromettant. Mais je ne voulais pas laisser n’importe qui mettre la main dessus. Les dieux m’en soient témoins, je ne voulais laisser personne y toucher. Plus jamais. Je passais finalement et rapidement le t-shirt et le jogging, mes traits se crispant sous la sensation avant que je ne me force à les détendre de nouveau. Glissant doucement au bas de la table pour ce faire.

Je vous remercie. Je n’ai pas besoin de vous dire de quoi vous m’avez sauvée, complétais-je avec un sourire. Mais je sais que tout se paie.

Mon ton était plus mordant que je ne l’aurais voulu, mais je me méfiais. Je n’arrivais pas à accepter l’unique souci de revanche de la nécromancienne.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 16 Avr 2019 - 21:34 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Abigaïl Frankenstein
Indépendant Neutre

Personnage
Welcome back ! Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 225
ϟ Nombre de Messages RP : 127
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Joueur
Welcome back ! Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 225
ϟ Nombre de Messages RP : 127
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
« Oh, j’ai eu quelques échos de votre entrevue passée. » Commença Anton d’un ton calme.

Abigaïl ne prit même pas la peine de le foudroyer du regard ou de lever les yeux au ciel. Elle connaissait son frère. Il ne cherchait probablement pas à remuer le passé. Simplement à faire la conversation.

« Je suis Anton Frankenstein. Anciennement Faust. »

« Mon frère jumeau. » Ajouta Abigaïl au cas où ce n’était pas parfaitement clair.

La nécromancienne se rendait compte qu’elle ignorait ce que savait exactement Siobhan à son propos. La sorcière avait pu être informée de tout ce qu’avait appris Raphaël, tout comme elle avait pu être maintenue dans l’ignorance. Tout au plus, elle devait avoir eu vaguement connaissance de l’existence de la Moisson. De sa relation avec Renan ? Peut-être aussi, mais elle n’en était pas certaine. Pour Abigaïl, la sorcière de sang n’avait été qu’une extension de Raphaël. Une sorte de jouet vaguement capable de penser par lui-même. Jusqu’à ce qu’elle la voit au Pandémonium toutefois et qu’elle se remémore à quel point par certains aspects, l’archidémon, tout comme Méphistophélès avait joué avec elle.

« Détruite ? » Demanda Abigaïl avec un air interrogateur. « Ta fille est encore en vie. Elle a même été instrumentale pour te ramener. Mais ne t’inquiète pas, nous avons éliminé toute corruption démoniaque avant de faire usage de son sang. »

Abigaïl ne savait pas exactement quelle était la relation qu’entretenait Siobhan avec Elyon. A sa place, elle aurait cherché à la revoir. Peut-être parce qu’elle imaginait sa propre fille, avant qu’elle ne soit possédée par Méphistophélès, plutôt que la véritable semi-démone engendrée par Raphaël.

« Votre corps est parfaitement fonctionnel normalement. Ce n’est la fin de votre lignée que si vous le voulez. » Ajouta Anton.

La nécromancienne observa de haut en bas le corps de la sorcière de sang. Elle pouvait deviner la souffrance qu’elle devait ressentir. Elle avait été elle-même de retour parmi les vivants plus d’une fois et savait à quel point il était facile d’oublier toutes ces sensations, qu’il s’agisse du froid, ou du contact d’un tissu. Qu’il était facile d’oublier à quel point un corps était sensible, surtout quand il était tout neuf. Tout juste régénéré par les bons soins des jumeaux Frankenstein.

« J’imagine. »

Des damnés il y en avait eu des centaines, des milliers autour d’elle, en train d’être torturés, quand elle avait mené sa petite guerre en enfer. Des âmes mortes qui pour la plupart avaient rejoins ses rangs sous l’influence de sa magie. Beaucoup n’avaient été que trop heureux de pouvoir combattre leurs geôliers. Parfois, Abigaïl se demandait si ces défunts payaient encore le prix de cette petite rébellion. Avaient-ils vraiment pensé que la nécromancienne parviendrait à vaincre le Diable lui-même et à les libérer ?

« En effet. » Ajouta Abigaïl. Libre. La nécromancienne ne l’était même pas vraiment elle-même. Pas avec le statu quo qu’elle devait maintenir avec les enfers. « Je ne sais pas si c’est la résurrection qui a effacé le pacte, ou simplement le fait que Raphaël ait été vraiment détruit et qu’aucun démon n’ait été capable de récupérer ses anciens pactes. Mais tu es libre. »

Bélial aurait pu essayer de revendiquer les âmes qui appartenaient à son fils. Mais il avait déjà probablement dépouillé Raphaël de ses droits sur celles-ci avant sa fin. Siobhan avait dû faire partie de ces âmes à l’abandon, torturées en enfer sans vraiment appartenir à quelque démon que ce soit. Evelyn aurait pu la revendiquer. Elle avait tué l’archidémon, l’avait soumis. Mais elle avait décidé de faire usage d’une plume d’ange, d’annihiler son essence. Sa magie avec probablement.

« Très bien. Est-ce que vous me laisserez au moins écouter votre cœur ? » Demanda Anton d’une voix toujours posée.

Abigaïl observa son frère avec une pointe de fierté.

Il avait fait des progrès dans ses rapports avec les femmes depuis son retour parmi les vivants. Peut-être qu’il voulait vraiment être sérieux avec Piper au final.

« Et bien, des remerciements sont toujours appréciés. Surtout avec un grand sourire. » Commenta Abigaïl d’un ton léger. « Mais tu vas pouvoir commencer à payer ta dette rapidement. En rencontrant les autres colocataires à l’écart et en mangeant un morceau. Je n’aimerais pas qu’on dise que je ne traite pas bien les morts que je ramène à la vie. Bien sûr tu peux aussi aller te reposer. On t’a préparé une chambre quelque part. Si tu veux rester. Mais quelque chose me dit que tu as assez dormi pour un moment. »

La nécromancienne s’était rapprochée.

« Tu peux t’appuyer sur moi pour monter les marches si tu veux. Le sens de l’équilibre peut mettre un peu de temps à revenir. »


 
Revenir en haut Aller en bas





Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 16 Avr 2019 - 22:33 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

Siobhan O'Reilly
Super-Vilain Indépendant

Personnage
Bloody Mary

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 12/04/2019
ϟ Nombre de Messages : 88
ϟ Nombre de Messages RP : 61
ϟ Célébrité : Deborah Ann Woll
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • 1m80
• Cheveux roux, silhouette fine
• Cicatrices sur ses deux avant-bras
• Accent irlandais
ϟ Pouvoirs : MAITRISES MAGIQUES
• Maîtrise de la magie du sang
• Guérison (blessures légères, régénération accélérée des cellules sanguines)
• Manipulation du sang (le sien, celui des autres, changement d'état, solidification, armure de sang)
• Sceau d'intégrité mentale (protection contre les manipulations mentales)
• Sceau d'asservissement (manipulation)
• Sceau de souffrance (douleur psychique)
• Gardes de sang (zones de 4-5m de diamètre, bouclier physique résistant à 10T)
• Chaines sanguines (chaines de sang résistantes, neutralisation de la magie de la victime)
• Bras armé de Morrigan (vitesse améliorée au combat - x3 ; force augmentée à 2T)
• Etreinte mortelle (zone au sol, absorption de l'énergie vitale)

MAITRISES MARTIALES
• Maitrise de la dague
• Maitrise des épées

ARTEFACTS
• Corbeau de Morrigan (sixième sens, intuition guerrière)
• Dague sacrificielle
• Epée de sang (mobilisable à volonté, résistance 2T)
ϟ Liens Rapides :

Joueur
Bloody Mary

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 12/04/2019
ϟ Nombre de Messages : 88
ϟ Nombre de Messages RP : 61
ϟ Célébrité : Deborah Ann Woll
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • 1m80
• Cheveux roux, silhouette fine
• Cicatrices sur ses deux avant-bras
• Accent irlandais
ϟ Pouvoirs : MAITRISES MAGIQUES
• Maîtrise de la magie du sang
• Guérison (blessures légères, régénération accélérée des cellules sanguines)
• Manipulation du sang (le sien, celui des autres, changement d'état, solidification, armure de sang)
• Sceau d'intégrité mentale (protection contre les manipulations mentales)
• Sceau d'asservissement (manipulation)
• Sceau de souffrance (douleur psychique)
• Gardes de sang (zones de 4-5m de diamètre, bouclier physique résistant à 10T)
• Chaines sanguines (chaines de sang résistantes, neutralisation de la magie de la victime)
• Bras armé de Morrigan (vitesse améliorée au combat - x3 ; force augmentée à 2T)
• Etreinte mortelle (zone au sol, absorption de l'énergie vitale)

MAITRISES MARTIALES
• Maitrise de la dague
• Maitrise des épées

ARTEFACTS
• Corbeau de Morrigan (sixième sens, intuition guerrière)
• Dague sacrificielle
• Epée de sang (mobilisable à volonté, résistance 2T)
ϟ Liens Rapides :

J’eus le bon goût de me sentir gênée de savoir que le frère de la nécromancienne avait eu vent de ma première rencontre avec Abigaïl. Heureusement que je n’étais pas du genre à me laisser étouffer indéfiniment par la honte. Et que j’avais tant de choses, d’informations et de sensations qui me parvenaient qu’il était difficile de tout prendre en compte. J’avais tout de même détourné le regard en réflexe, refusant de voir la réaction de la jeune femme dont elle occupait l’enveloppe.

Le fameux, marmonnais-je avant de me forcer à me fendre d’un remerciement pour lui également.

Je n’avais pas entendu que du bien à son sujet. Je savais qui il était même et la réputation qu’il avait même si ça n’allait pas beaucoup plus loin. Raphaël m’avait plutôt parlé de Renan et de la nécromancienne. Laquelle me reprit en m’apprenant que le petit monstre qui me servait de fille était encore en vie. Celle que j’avais portée à mon corps défendant, celle que l’archidémon m’avait forcée à élever alors même qu’elle était une preuve supplémentaire de ma honte. Je me sentis perdre toute ma superbe en découvrant qu’elle existait encore. Je ne voulais pas savoir où. J’avais trop peur de ce que je pourrais faire.

Je n’ai pas de fille, soufflais-je d’une voix étouffée, les yeux baissés vers le sol, le sang battant à mes tempes. Je ne… Et je n’en aurais jamais. Mon sang est maudit. J’étais liée à Raphaël, mais avant ça, ce pacte me laissait à la merci du premier démon venu. Je ne prendrais pas le risque de le transmettre à qui que ce soit. Même maintenant.

Je voulais que ma lignée soit détruite. Je voulais qu’elle disparaisse. Je voulais que la trace humaine de Morrigan sur la Terre Prime sombre dans l’oubli. Elle ne méritait rien de mieux. Savoir que je devrais continuer à honorer nos usages pour conserver ma puissance intacte me dégoûtait par avance. M’entendre renier ainsi une enfant qui n’était peut-être que l’innocence même malgré son ascendance aussi. Même le dégoût, cependant, n’était pas suffisant pour me faire changer d’avis. Elyon était un souvenir de ma déchéance. Elle n’était associée qu’à la souffrance, à l’humiliation. Il m’avait enchaînée comme une chienne, pendant ma grossesse. Confinée comme une esclave. Et bien évidemment, il y avait eu l’accouchement. Le souvenir me tira un frisson pendant que je refermais mes mains sur mon abdomen, sursautant quand mon propre toucher me parut presque douloureux. Je devais me reprendre. Abigaïl et Anton Frankenstein n’étaient pas mes amis. Des alliés de circonstance, pour le moment.

J’étais injuste avec eux, peut-être. Ils m’avaient rendu ma liberté. Plus que celle qui avait fait détruire Raphaël. J’aurais dû me sentir redevable. Je me sentais redevable, mais par dessus tout, je me sentais aux abois. Et j’avais mal partout. Heureusement que j’avais l’habitude, comme je le disais moi-même. Néanmoins, je ne pouvais pas oublier que je devais ce corps, ce coeur qui battait aux deux personnes qui me faisaient face. Malgré toute la méfiance que je pouvais ressentir. Après un instant de réflexion pendant lequel je fixais le frère, je finis par acquiescer lentement.

Vous pouvez le faire.

Je n’allais pas sauter au plafond dès qu’on m’approchait, même si le fait de toucher quelqu’un, n’importe qui, me causait un vague sentiment de nausée. Mais je ne voulais pas l’admettre. Je laissais donc faire Anton avant de reporter mon attention vers sa soeur, qui s’était rapprochée de moi tout en parlant. Je n’avais pas pu ravaler complètement ma surprise. Quand elle avait parlé de payer ma dette, je n’imaginais pas vraiment que ce serait… Pour ce genre de demande. Avec un regard inquisiteur et malgré toute l’envie que j’avais de lui dire que je pouvais marcher seule, je finis par décider que s’étaler par terre n’était pas plus enviable que de simplement la laisser m’aider. Dieux que je détestais être dépendante d’un autre, d’une autre.

Merci, répétais-je donc en me forçant à conjurer un nouveau sourire sur mes lèvres et en me rapprochant prudemment d’elle.

Je n’avais effectivement pas la moindre envie de dormir pour le moment, mais j’appréciais au moins le fait qu’elle ne comptait pas me mettre à la porte dans cinq minutes.

Vous… Tu as l’air d’avoir changé, Abigaïl, observais-je.

Je n’étais pas certaine de ce que je pensais du changement, mais je supposais qu’il était un peu moins humiliant de dépendre de la générosité d'Abigaïl Frankenstein que de celle de Lady Death. J’avançais jusqu’à l’escalier et levais le nez vers ce qui me semblait être un palier bien trop lointain avec une petite moue agacée. J’avais mal partout, et alors ? J’avais l’impression que le monde était sans dessus dessous, et donc ? Je n’allais pas me laisser abattre pour si peu. Je n’avais qu’à commencer par foutre un pied devant l’autre, comme n’importe qui.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 20 Avr 2019 - 16:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Abigaïl Frankenstein
Indépendant Neutre

Personnage
Welcome back ! Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 225
ϟ Nombre de Messages RP : 127
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Joueur
Welcome back ! Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 225
ϟ Nombre de Messages RP : 127
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
« Le seul, l’unique. » Ajouta Anton de son ton détaché et professionnel. Il n’avait clairement que faire de ce que Siobhan pouvait bien avoir entendu à propos de lui.

Abigaïl eut un léger sourire en remarquant cela. Fut un temps, il aurait déjà été en train de vanter ses mérites de scientifique et de nécromancien auprès de la rousse pour qu’elle accepte peut-être de tester le sexe post-résurrection avec lui et si possible avant qu’elle n’ait repris trop l’habitude de vivre.

« Je vois. »
Commença la mort-vivante quand Siobhan commença à parler de sa fille. Elle ne savait pas trop à quoi elle s’était attendue. Selon bien des façons, sa propre fille avait aussi été le résultat d’une union démoniaque. Elle était stérile et c’était la contamination infernale de Renan, celle qui lui avait transmise, qui avait été capable de lui donner des enfants. Et uniquement parce que la volonté de Méphistophélès était-là, à guider cette corruption depuis son royaume. L’enfant n’avait été au final qu’un hôte, qu’un conduit pour le démon. Pourtant Abigaïl aurait aimée la revoir, pouvoir la prendre dans ses bras, rien qu’un instant. Quand elle fermait les yeux elle pouvait encore voir sa magie réduire son corps en poussière. « Est-ce que tu es toujours aussi… Réceptive aux démons ? Même sans lui ? »

La nécromancienne se demandait si elle devrait tout faire pour éviter que sa nouvelle petit orpheline de la mort ne croise la route de sa mère adoptive. Lady Satan était une sorcière ancienne et puissante, mais son sang démoniaque pouvait en faire une menace pour Siobhan. Abigaïl ne s’était pas amusée à ramener la descendante de la Morrigan simplement pour la pousser dans les bras de l’Antéchrist. Elle chassa ces pensées. Non. Ce que faisait Siobhan ne la concernerait bientôt plus. Elle était vivante, pas mort-vivante. Elle n’était pas l’un de ses protégés et regagnerait bientôt sa liberté. Y compris le choix de rôder auprès des puissances infernales.

Les jumeaux étaient restés en retrait quand la sorcière de sang avait posé ses mains sur son abdomen avant de sursauter. Abigaïl ne pouvait qu’essayer de deviner ce qui pouvait bien traverser son esprit. Ce n’était pas compliqué. Elle pensait à Elyon. Pas de la même façon dont Abigaïl pensait à sa propre fille.

Anton s’avança avec son autorisation et posa son stéthoscope dans le dos de la jeune femme, écoutant attentivement son cœur tout en prenant bien soin de ne pas la toucher. Les doigts du nécromancien n’effleurèrent même pas sa peau. Il déplaça l’objet avec délicatesse avant de se reculer.

« Tout m’a l’air parfait. Même si je ne peux que préconiser un examen plus approfondi quand vous vous sentirez mieux. Votre cœur est neuf, mais revenir d’entre les morts n’est pas une mince affaire et la documentation sur le sujet est… Et bien. Inexistante. »


Sans plus attendre, il se recula pour aller griffonner ses notes sur un carnet, ignorant superbement les deux femmes et leurs nouvelles discussions. L’esprit du nécromancien n’avait pas de considération pour ce genre de choses.

Abigaïl offrit son bras à Siobhan et la mena délicatement vers les escaliers.

« Tes nerfs vont bientôt s’habituer à toutes ces sensations et bientôt tu ne seras plus submergée. » Même si certaines pourraient encore avoir leur petit effet. Retrouver le goût, le toucher… Offrait des sensations inédites pour ceux qui passaient de l’état de mort à celui de vivant. Abigaïl le savait bien pour avoir fait l’aller et retour régulièrement. C’était comme manger après un jeûne. En plus intense. Pour l’instant il y avait la douleur. « Cela va aller mieux. Vers le plaisir de combler tes besoins physiologiques. Puis tout reviendra à la normale. »

La nécromancienne coula un regard discret en direction de Siobhan. Son corps pouvait-il ressentir les douleurs fantômes de son âme ? Les échos de ce qu’elle avait pu subir en enfer ? Même Abigaïl l’ignorait. Mais elle connaissait une personne qui pourrait répondre à cette question.

« J’ai changé. Je suppose que c’est normal après avoir dû tuer ma fille, vu mon royaume être détruit et fait la guerre en enfer avant d’errer désincarnée dans les autres mondes des morts. »


Un léger sourire passa sur les lèvres de la nécromancienne.

« Cela change quelqu’un. Habiter un nouveau corps aussi. L’ancien n’est plus. Malheureusement. Pas même un ossement. Mais tu as changé aussi. »

Elle plongea son regard dans celui de Siobhan.

« Tu ne t’en rends pas forcément compte. Mais revenir d’entre les morts. Cela change quelqu’un. Plus qu’on ne peut l’imaginer. Parfois il vaut mieux même qu’ils restent morts. Quoique je ne pense pas que ce soit ton cas, sinon je ne t’aurais pas ramenée et je sais où se trouvait ton âme. Cet escalier n’est pas si monstrueux en comparaison. »

Un instant, Abigaïl hésita à prendre Siobhan dans ses bras pour l’emmener à leur sommet. Mais elle préféra l’accompagner calmement et la soutenir. Son visage n’afficha pas la moindre expression et elle n’émit pas le moindre commentaire. La faiblesse de la sorcière de sang était évidente mais ne signifiait rien.

Finalement, elles arrivèrent jusqu’à la cuisine où leur entrée fut tout sauf discrète. Tous les autres colocataires, les orphelins de la mort, la joyeuse escouade cadavre était là. Gary, la tête coupée, était posé sur la table et offrit un sourire goguenard aux deux femmes. Silence était à côté de lui, son visage recouvert de bandages et ses yeux cachés par des lunettes noires. Il n’appréciait pas que les gens voient le patchwork qui lui servait de visage. Janet, ancienne call girl transformée en zombie par un nécrophile, lança un regard dédaigneux depuis un coin de la pièce. Il y avait aussi Bernie qui assit dans un fauteuil accordait sa guitare. Puis enfin Piper, la seule vivante, qui faisait cuire des œufs.

« Je vous présente Siobhan. »
Commença sobrement Abigaïl. « Elle va rester quelques temps avec nous. »

« Salut poupée ! » Lança Gary.

Silence leva la main pour la saluer sans prononcer un mot. Janet ne broncha pas. Bernie était trop absorbé par ce qu’il faisait, l’un de ses doigts venait de tomber dans la guitare avec son médiator et il essayait de le récupérer en la secouant frénétiquement.

« Enchantée, moi c’est Piper. Qu’est-ce que vous voulez manger ? Il y a des œufs, du bacon, des pancakes… »

« On est morts, mais on mange beaucoup. Moi c’est Gary d’ailleurs. Silence, remets moi une gaufre. C’est pas parce que j’ai pas de tube digestif que je n’aime pas avoir quelque chose de sucré entre les lèvres. »

Le golem de chair approcha la nourriture des lèvres de la tête coupée. Même si cette dernière semblait plus intéressée par Siobhan qu’en la dite gaufre.

« Ils sont inoffensifs. »
Commença Abigaïl. « Tu pourras quand même fermer ta chambre à clef si tu veux. »

La nécromancienne ne se faisait pas d’illusions. Siobhan ne lui faisait pas confiance et elle ferait encore moins confiance à sa bande de morts-vivants. Même si eux avaient probablement moins de raisons de s’en prendre à elle.
 
Revenir en haut Aller en bas





Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 21 Avr 2019 - 15:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

Siobhan O'Reilly
Super-Vilain Indépendant

Personnage
Bloody Mary

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 12/04/2019
ϟ Nombre de Messages : 88
ϟ Nombre de Messages RP : 61
ϟ Célébrité : Deborah Ann Woll
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • 1m80
• Cheveux roux, silhouette fine
• Cicatrices sur ses deux avant-bras
• Accent irlandais
ϟ Pouvoirs : MAITRISES MAGIQUES
• Maîtrise de la magie du sang
• Guérison (blessures légères, régénération accélérée des cellules sanguines)
• Manipulation du sang (le sien, celui des autres, changement d'état, solidification, armure de sang)
• Sceau d'intégrité mentale (protection contre les manipulations mentales)
• Sceau d'asservissement (manipulation)
• Sceau de souffrance (douleur psychique)
• Gardes de sang (zones de 4-5m de diamètre, bouclier physique résistant à 10T)
• Chaines sanguines (chaines de sang résistantes, neutralisation de la magie de la victime)
• Bras armé de Morrigan (vitesse améliorée au combat - x3 ; force augmentée à 2T)
• Etreinte mortelle (zone au sol, absorption de l'énergie vitale)

MAITRISES MARTIALES
• Maitrise de la dague
• Maitrise des épées

ARTEFACTS
• Corbeau de Morrigan (sixième sens, intuition guerrière)
• Dague sacrificielle
• Epée de sang (mobilisable à volonté, résistance 2T)
ϟ Liens Rapides :

Joueur
Bloody Mary

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 12/04/2019
ϟ Nombre de Messages : 88
ϟ Nombre de Messages RP : 61
ϟ Célébrité : Deborah Ann Woll
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • 1m80
• Cheveux roux, silhouette fine
• Cicatrices sur ses deux avant-bras
• Accent irlandais
ϟ Pouvoirs : MAITRISES MAGIQUES
• Maîtrise de la magie du sang
• Guérison (blessures légères, régénération accélérée des cellules sanguines)
• Manipulation du sang (le sien, celui des autres, changement d'état, solidification, armure de sang)
• Sceau d'intégrité mentale (protection contre les manipulations mentales)
• Sceau d'asservissement (manipulation)
• Sceau de souffrance (douleur psychique)
• Gardes de sang (zones de 4-5m de diamètre, bouclier physique résistant à 10T)
• Chaines sanguines (chaines de sang résistantes, neutralisation de la magie de la victime)
• Bras armé de Morrigan (vitesse améliorée au combat - x3 ; force augmentée à 2T)
• Etreinte mortelle (zone au sol, absorption de l'énergie vitale)

MAITRISES MARTIALES
• Maitrise de la dague
• Maitrise des épées

ARTEFACTS
• Corbeau de Morrigan (sixième sens, intuition guerrière)
• Dague sacrificielle
• Epée de sang (mobilisable à volonté, résistance 2T)
ϟ Liens Rapides :

Je ne savais pas trop ce qu’Abigaïl voyait exactement, mais ça ne m’intéressait ps tant que ça. Bien évidemment, je n’étais pas fière de ne pas être une âme suffisamment… Altruiste pour élever celle qui était malgré tout de mon sang malgré tout ce qu’elle était, tout ce qu’elle représentait. Je me sentais sale. Mais ça n’était pas suffisant. Le monde entier aurait pu me juger pour ça, je lui aurais fait un doigt d’honneur et continué mon chemin. La nécromancienne eut néanmoins la délicatesse exemplaire de ne pas insister sur la question. Même si l’interrogation qu’elle préféra formuler figea les traits de mon visage. Je ne savais pas quoi y répondre. En Enfer, j’avais été à la merci de n’importe qui, reléguée au rang d’une des possessions confisquées de Raphaël. N’importe qui avait le droit de me marcher dessus. Et je ne savais pas si ce qui s’appliquait dans la mort aurait pu s’appliquer ici.

Je ne sais pas, répondis-je d’une voix presque absente. Mais si c’est le cas, je sais maintenant m’en protéger. Il me faudra juste un peu de temps.

J’avais déjà à l’esprit le rituel que j’allais conduire. La marque qui protégeait mon âme et mon esprit depuis que j’avais rencontré le grand connard de vampire qui se rapprochait de ce que pouvait être un ami pour l’archidémon avait disparu. Mais je savais comment la graver de nouveau dans les couches de magie supposées protéger mon corps et mon âme. J’allais faire en sorte que rien ni personne ne puisse m’atteindre, peu importe qui devrait saigner ou mourir pour me le permettre. Abigaïl avait-elle conscience que celle qu’elle avait ramenée était plus impitoyable encore que celle qui était morte il y a quatre ans ?

J’y réfléchissais pendant qu’Anton m’auscultait avec toutes les précautions du monde - ce qui ne m’empêchait pas d’avoir mal simplement à cause de ça - en me disant que globalement, c’était bien son problème, mais que j’aurais aimé savoir ce qu’elle en pensait. J’étais persuadée qu’elle pouvait défaire ce qu’elle avait fait d’un claquement de doigts. Si je devais prétendre être douce et inoffensive… Enfin, inoffensive au moins, je le ferais. Jusqu’à trouver un moyen de m’affranchir de la bénédiction de la nécromancienne également. Je ne voulais dépendre de personne. Anton dit quelques mots que j’écoutais d’une oreille distraite. Je n’avais pas envie d’un examen plus approfondi s’il impliquait un quelconque contact entre nous. Je ne me sentais pas vraiment prête à ça.

Les propos rassurants de la nécromancienne qui m’avaient ramenée se frayaient un chemin. Avais-je l’air si déboussolée que cela, pour qu’elle souhaite me tranquilliser ? Ou s’agissait-il simplement de son petit guide pour les revenants classique ? Je n’en savais trop rien, mais je devais avouer que même si je n’aimais pas supposer avoir l’air faible, c’était effectivement assez agréable de comprendre que je n’allais pas continuer à avoir l’impression d’un trop plein d’informations sensorielles pour toujours. J’espérais que ce n’était que cela. En Enfer, j’avais eu l’impression de souffrir en continu, même lorsqu’on me fichait momentanément la paix. Comme si la rémanence de ce que j’avais subi suffisait amplement. Et si j’avais ramené des souvenirs de ma mort avec moi ? il serait toujours tant de s’en préoccuper plus tard. Non, ça ne devait être que cela : des nerfs trop récents qui étaient sur-sollicités. J’aimais bien mieux cette explication.

C’est toi la spécialiste, lâchais-je laconiquement pour seule réponse.

Je ne voulais pas montrer que ça m’atteignait réellement, cette histoire. Le dédain était une réaction bien suffisante. Si Abigaïl se préoccupait vraiment de ce que je ressentais elle avait effectivement changé. La façon dont elle me répondit aussi. J’avais peut-être un peu manqué de délicatesse en pointant l’évidence, mais il était hors de question que je m’en excuse. Même si je lui devais des excuses pour de nombreuses choses, en toute bonne foi. Une idée qui me laissait un goût de cendres dans la bouche. Si j’essayais de marmonner le mot « désolée », je risquais de m’étouffer avec. Il faudrait bien que je m’y plie un jour. En l’occurrence… Si elle voulait faire un concours, je pouvais m’aligner, alors j’imagine que je pouvais me passer de prononcer des mots vides de sens. La compassion ne servait qu’à combler les silences gênés, lorsque l’autre exprimait sa peine. Je ne savais pas comment elle avait vécu tout cela, même si j’avais du mal à considérer cet avatar de la mort comme une créature dotée d’émotion, c’était sans doute le cas. Je ne pourrais jamais prétendre être elle, jamais prétendre comprendre, comme elle ne pouvait savoir ce que j’étais, ce que j’avais vécu, ce que j’avais ressenti.

Ça doit être normal, en effet. Tu t’en es sortie. Tu as une vie ou… ce que tu fais, je suppose.

En ce qui me concernait, ça me paraissait amplement suffisant. Une vie, c’était une chance. Une chance de changer les choses. De changer le futur qui se profilait à l’horizon. Autant dire que les avertissements qu’elle me délivrait, les yeux dans les yeux, ne m’effrayait pas le moins du monde.

J’ai changé plus d’une fois pour survivre. Si je dois recommencer, ainsi soit-il, clamais-je avec une assurance plus proche de mon état naturel. Je ne suis juste pas certaine que ça m’ait changé en bien.

Un sourire moqueur s’invita brièvement sur mes lèvres. Pourtant, il y aurait eu de la marge de progression. Je savais ce que je valais. Je savais qu’au fond, l’enfer, je le méritais vingt fois. Sauf que je m’en contrefichais et chercherais quand même à y échapper. Rien ne valait l’impunité, et le pouvoir pouvait me la donner.

Ceci dit, toutes les épreuves du monde me conviendront mieux que là où j’étais. Y compris ça, ajoutais-je en désignant l’escalier.

Je n’appréciais pas qu’elle ait remarqué mon hésitation et mes inquiétudes, mais d’un autre côté, je ne pouvais pas être au mieux de ma forme en cinq minutes. Je grimpais donc marche après marche, soutenue par une Abigaïl faisant preuve d’un tact exceptionnel - son visage ne laissait rien transparaître et elle ne se permit aucun mot. Hourra pour elle. Je finis par triompher de ce petit con d’escalier et être guidée jusqu’à la cuisine, à l’entrée de laquelle je me figeais. Eh bien. Quelqu’un ici n’avait pas chômé. Je lançais un coup d’oeil surpris à la nécromancienne mais me gardais bien de tout commentaire, saluant qui de droit d’un vague signe de tête avant de m’intéresser à la dénommée Piper. La seule que ma magie discernait dans la pièce. La seule qui était en vie pour de bon, donc. Bien, bien, bien. J’allais donc crécher au royaume des cadavres pendant un temps indéterminé. Heureusement pour eux, je n’étais pas vraiment pleine de préjugés à cet égard, même si le fait que la blonde ait ramené une tête m’échappait complètement. Quel en était l’intérêt, pour elle mais aussi pour lui ? Enfin, c’était bien son problème. Je n’étais pas là pour me mêler de sa petite vie, juste pour reprendre le cours de la mienne. Je répondrais présente en cas de besoin car je le lui devais, mais je ne savais pas si je serais capable d’aller plus loin, même si un jour j’en avais envie. Les proches étaient dangereux. Pour moi et pour eux. Puis je ne voyais pas trop en quel honneur Abigaïl ou sa joyeuse troupe auraient pu s’attacher à la garce sans coeur que j’étais. Même si Gary avait l’air beaucoup trop intéressé à mon goût.

Siobhan, corrigeais-je machinalement lorsqu’il me désigna par le charmant sobriquet de poupée.

Je n’étais la poupée de personne, merci bien.

Le plaisir est pour moi, Piper, ajoutais-je ensuite, d’un ton que j’essayais de rendre plus conciliant.

Je savais jouer le jeu, quand je voulais. Je n’étais pas obligée de retranscrire oralement toute la méfiance et l’envie d’être seule que je ressentais au fin fond de ma petite personne.

Je ne dirais pas non aux pancakes, finis-je par dire, avant d’ajouter en fronçant les sourcils, s’il vous plaît.

J’étais curieuse de manger de nouveau, et à vrai dire, j’avais faim. Aussi étrange que cela puisse paraître. Je m’approchais avec précaution et m’assis la première chaise venue. Tout au bord de celle-ci, pour éviter de m’imposer plus de contact que nécessaire. J’observais tout de même Abigaïl avec curiosité. Je ne la savais pas si sociale. Qu’était devenue la Lady Death que j’avais connue ? Je préférais cette version - elle me renvoyait moins à l’erreur monstrueuse que j’avais faite en venant la confronter - mais c’était vraiment, vraiment déstabilisant. Encore une preuve que le monde avait changé en mon absence.

Tu ne me présentes pas le reste de tes compagnons, demandais-je doucement au bout d’un temps.

J’aimais savoir à qui je m’adressais. Ou à qui je ne m’adresserais plus probablement presque pas. Même si je mourrais de faim et n’avais pas envie de dormir, j’avais déjà envie de fuir. Je n’étais pas plus sociable qu’avant, moi.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 21 Avr 2019 - 20:41 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Abigaïl Frankenstein
Indépendant Neutre

Personnage
Welcome back ! Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 225
ϟ Nombre de Messages RP : 127
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Joueur
Welcome back ! Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 225
ϟ Nombre de Messages RP : 127
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Abigaïl hocha la tête en signe d’approbation. Elle préférait savoir que Siobhan ne finirait pas entre les griffes du premier démon, même si le démon en question était Lady Satan. Elle n’avait pas pris la peine d’extirper l’âme de la sorcière de sang de la Géhenne, de régénérer son corps avec Anton et de les unir pour la ressusciter simplement pour en faire un nouveau pion pour les enfers. C’était une question de fierté. Abigaïl avait communié avec des pouvoirs qu’elle n’avait pas été certaine de vouloir utiliser à nouveau, tout cela pour offrir une nouvelle chance à la vie à une femme qui lui était terriblement semblable. Une nouvelle vie, pas de nouveaux maîtres.

Bien sûr, une fois que Siobhan serait en état de partir et qu’elle en formulerait le désir, ces préoccupations là déserteraient l’esprit de la nécromancienne. Si Siobhan voulait se jeter entre les griffes du premier Duc des Enfers qu’elle croisait, ou même du premier diablotin cela serait son droit. Tant que cela venait d’un choix et non pas d’une quelconque malédiction. Mais pour le moment, elle était l’une de ses orphelines de la mort, l’une de ses petites créations presque. Même si elle avait demandé beaucoup moins de couture que Silence et beaucoup plus de travail que Gary ou Janet. Ses premiers pas étaient plus difficiles aussi, plus douloureux, parce que contrairement à ceux qu’elle allait rencontrer, elle était vivante.

« J’ai une morte-vie, oui. » Lâcha Abigaïl avec un sourire.

Elle commençait à adopter pleinement ce genre de petits jeux de mots plutôt que de simplement tourner autour maladroitement. Peut-être à cause d’une nouvelle présence particulièrement vive dans son quotidien.

« Le changement est inévitable je suppose. Il n’y a que les morts qui ne changent pas, qui restent les mêmes, pris dans leurs après-vie quelles qu’elles soient. »

Le fait qu’elles aient toutes les deux changé et qu’elles allaient changer montrait à quel point elles étaient plus vivantes que morte. Même si la nécromancienne se tenait toujours sur le fil qui séparait, comme une funambule de l’extrême.

« J’ai vu les enfers. Je sais ce que tu as dû y subir. Avec de la chance tu n’y retourneras pas. »

Abigaïl pensa qu’elle aurait pu essayer de repêcher l’âme de Siobhan quand elle avait envahi le cercle infernal de la gourmandise dans sa petite guerre. Sauf qu’à l’époque, elle était encore Lady Death. Elle ne croyait pas aux secondes chances et ne pensait pas le moins du monde à ce qu’avait bien pu devenir cette sorcière de sang qui lui avait tant manqué de respect. Le destin était bien farceur pour les amener bras dessus, bras dessous, l’une supportant l’autre pour monter des marches, quelques années plus tard.

Un destin bien facétieux aussi, pensa Abigaïl, quand elle observa sa petite famille décomposée qui faisait face à Siobhan. Jamais elle n’aurait imaginée inviter le jouet de l’archidémon chez elle, même quand son chez elle avait été un vaste manoir peuplé de fantômes et de goules et non pas un petit funérarium tranquille où morts-vivaient une bande d’excentriques.

« C’est parti pour des pancakes. » Lança joyeusement Piper avant de retourner à ses fourneaux. Elle devait être heureuse d’avoir enfin à sa table quelqu’un avec des papilles gustatives fonctionnelles et qui ne mangeait pas juste par habitude… Comme le faisait Gary qui mâchonnait la gaufre que Silence avait bourrée entre ses dents. Pour le faire taire. Le golem de chair adressa un pouce levé à Abigaïl quand celle-ci lui offrit un hochement de tête d’approbation.

« Alors, tu as Silence en face de toi. » Commença Abigaïl, avant d’ajouter un ton plus bras. « Il est un golem de chair et assez complexé par ses cicatrices, d’où les bandages. »

Cela évitait aussi de couper l’appétit de certains invités. Même si Abigaïl pensait bien que Siobhan trouverait le visage en patchwork harmonieux en comparaison de ce qu’elle avait dû contempler en enfer.

« Au fond de la pièce c’est Janet. »

Celle-ci foudroya Siobhan du regard avant de quitter la cuisine.

« Elle n’est pas très contente car tu es vivante et qu’elle est toujours un zombie. Elle aurait aimé être à ta place je crois. » Abigaïl haussa les épaules. « Celui avec la guitare est Bernie, il est dans mon groupe. »

Piper s’approcha pour déposer une assiette de pancakes et une bouteille de sirop devant Siobhan.

« Et voilà ! » Annonça-t-elle fièrement.

« Fais attention. » Lança Abigaïl à la sorcière rousse. « Je ne sais pas si tu avais encore un sens du goût en enfer, mais si c’était le cas, je ne pense pas que cela ait été pour goûter des choses agréables. Tu pourrais être un peu… Submergée à la première bouchée. Mais dans le bon sens. »

Elle préférait prévenir Siobhan, au cas où celle-ci avait un orgasme gastronomique devant Gary.


 
Revenir en haut Aller en bas





Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 22 Avr 2019 - 15:53 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

Siobhan O'Reilly
Super-Vilain Indépendant

Personnage
Bloody Mary

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 12/04/2019
ϟ Nombre de Messages : 88
ϟ Nombre de Messages RP : 61
ϟ Célébrité : Deborah Ann Woll
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • 1m80
• Cheveux roux, silhouette fine
• Cicatrices sur ses deux avant-bras
• Accent irlandais
ϟ Pouvoirs : MAITRISES MAGIQUES
• Maîtrise de la magie du sang
• Guérison (blessures légères, régénération accélérée des cellules sanguines)
• Manipulation du sang (le sien, celui des autres, changement d'état, solidification, armure de sang)
• Sceau d'intégrité mentale (protection contre les manipulations mentales)
• Sceau d'asservissement (manipulation)
• Sceau de souffrance (douleur psychique)
• Gardes de sang (zones de 4-5m de diamètre, bouclier physique résistant à 10T)
• Chaines sanguines (chaines de sang résistantes, neutralisation de la magie de la victime)
• Bras armé de Morrigan (vitesse améliorée au combat - x3 ; force augmentée à 2T)
• Etreinte mortelle (zone au sol, absorption de l'énergie vitale)

MAITRISES MARTIALES
• Maitrise de la dague
• Maitrise des épées

ARTEFACTS
• Corbeau de Morrigan (sixième sens, intuition guerrière)
• Dague sacrificielle
• Epée de sang (mobilisable à volonté, résistance 2T)
ϟ Liens Rapides :

Joueur
Bloody Mary

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 12/04/2019
ϟ Nombre de Messages : 88
ϟ Nombre de Messages RP : 61
ϟ Célébrité : Deborah Ann Woll
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • 1m80
• Cheveux roux, silhouette fine
• Cicatrices sur ses deux avant-bras
• Accent irlandais
ϟ Pouvoirs : MAITRISES MAGIQUES
• Maîtrise de la magie du sang
• Guérison (blessures légères, régénération accélérée des cellules sanguines)
• Manipulation du sang (le sien, celui des autres, changement d'état, solidification, armure de sang)
• Sceau d'intégrité mentale (protection contre les manipulations mentales)
• Sceau d'asservissement (manipulation)
• Sceau de souffrance (douleur psychique)
• Gardes de sang (zones de 4-5m de diamètre, bouclier physique résistant à 10T)
• Chaines sanguines (chaines de sang résistantes, neutralisation de la magie de la victime)
• Bras armé de Morrigan (vitesse améliorée au combat - x3 ; force augmentée à 2T)
• Etreinte mortelle (zone au sol, absorption de l'énergie vitale)

MAITRISES MARTIALES
• Maitrise de la dague
• Maitrise des épées

ARTEFACTS
• Corbeau de Morrigan (sixième sens, intuition guerrière)
• Dague sacrificielle
• Epée de sang (mobilisable à volonté, résistance 2T)
ϟ Liens Rapides :

Une morte-vie. L’expression prenait tout son sens, pour Abigaïl. En toute honnêteté, même à l’époque où elle était à peu près vivante, j’avais l’impression que la nécromancienne avait déjà bien plus qu’un pied de l’autre côté. Par certains aspects, elle me paraissait plus vivante maintenant, dans son petit cadavre qui marchait, qu’avant. Surprenant, mais ça ne me dérangeait pas. Je n’allais tout de même pas me plaindre de bénéficier des changements d’Abigaïl. Je ne pensais pas que l’ancienne version aurait daigné ramener une emmerdeuse comme moi. La preuve, elle n’avait pas spécialement levé le petit doigt avant ça. Mais le changement était venu pour elle, pour moi, peut-être pour toute sa petite troupe. Pour ce que j’en savais…

Je ne compte pas uniquement me reposer sur la chance pour ça, je soufflais distraitement concernant l’enfer et mon éventuel retour à la case départ.

Il était hors de question, en tout cas, que j’y retourne en victime. Une sorcière pouvait toujours être utile. Une sorcière puissante et dotée de deux sous de jugeote, alors… J’avais vu certaines âmes qui ne souffraient pas vraiment de leur séjour dans cette après-vie là. Et je comptais en faire partie s’il m’était impossible d’éviter ce malheureux dénouement. Cela dit, il existait des moyens de repousser l’échéance. De repousser la mortalité.

Mais j’aurais tout le temps de penser à cela plus tard. Pour l’instant, je n’avais pas vraiment l’esprit à cela. Je voulais être déjà demain, être un peu moins douloureuse, pouvoir m’asseoir sans être perchée en équilibre précaire au bout de ma chaise. Pouvoir sortir d’ici, voir le monde extérieur, voir cette ville qui était devenue mon foyer dans une autre vie. Je voulais aussi pouvoir me retrouver un peu seule, car certains au moins des colocataires d’Abigaïl étaient un peu… envahissants, songeais-je en observant cette pauvre tête solitaire. Un sourire amusé vint étirer mes lèvres car celui-ci avait été réduit au silence par la gaufre qu’on lui avait fourré dans la bouche. J’observais le responsable, que la nécromancienne me désigna comme Silence – jusque là, le nom me paraissait délicieusement approprié, et je commençais à me dire qu’il serait probablement mon colocataire préféré. Une des petites expérimentations de la sorcière.

Certaines choses n’avaient pas changé, supposais-je. Encore que, je ne savais pas qu’un golem de chair pouvait être doté de conscience. Je notais l’information dans un coin de mon esprit. Me focaliser sur ces détails, m’essayer à ce jeu que j’avais joué si longtemps, m’aidait à me détendre et à penser à autre chose que le relent de peur et d’angoisse que j’avais ramené de l’enfer, mais aussi que la brûlure de mes sens. Dans le même temps, je posais délicatement mes mains sur la table, mes gestes démesurément précautionneux me paraissant tout à fait ridicules. J’avais totalement ignoré la jalousie mal placée de Janet. La pauvrette pouvait être mécontente, je n’en avais absolument rien à faire.

A peine revenue, déjà prise en grippe, soupirais-je doucement, même si mon ton montrait bien tout l’intérêt que j’avais pour la question.

Je n’avais jamais été extrêmement appréciée, mais je n’en avais pas besoin. J’avais été la leader de mon clan avant d’être une femme toute ma vie. Etre acceptée, être appréciée, ça avait été le dernier de mes soucis. J’avais des âmes à protéger, un démon à servir, des contrats et des batailles à mener. On ne me demandait pas d’être sympathique. Et, en toute bonne fois, j’avais simplement un caractère abominable. C’était plus facile ainsi. On m’avait repoussée trop de fois pour que je continue à me laisser aller à des sentiments aussi futiles.

Un sourire réjoui sur les lèvres, je m’apprêtais à manger ce que la dénommée Piper m’avait posé sous le nez, après l’avoir remercié d’une voix bien plus sincère que je ne l’avais fait avec Anton toute à l’heure, quand l’avertissement d’Abigaïl m’interrompit.

Ton groupe, relevais-je avec curiosité.

Je détournais tout à fait l’intention, avec un regard malheureux pour l’assiette et son contenu dûment recouvert de sirop d’érable, dont l’odeur était absolument sublime. Je n’avais pas envie de ressembler à une bécasse aux anges devant une foule d’inconnus, et un Gary un peu trop pressant. Qu’est-ce que ça pouvait vouloir dire, submergée ? Dans le bon sens ? Je n’aimais pas être submergée par quoi que ce soit. La dernière fois, on avait submergé ma raison sous une bonne couche de magie et ça avait duré trois ans, on pouvait comprendre que je sois frileuse. Mon regard passa de Piper à Gary, puis vers Silence et enfin Abigaïl. J’avais toujours la fourchette à la main. Et je n’allais pas me priver de manger, si ? Le premier qui ferait une remarque finirait avec le couvert dans l’œil. De toute façon, ils étaient tous morts, Abby pourrait bien les réparer si je… Dérapais.

Je coupais un petit morceau prudent, ravalant la grimace causée par la pression du métal contre ma peau, puis le portais à ma bouche en me sentant éminemment mal à l’aise. Finalement, j’allais peut-être choisir l’option « prendre la fuite » et me trouver un trou où dormir seule. En attendant, ceci dit, je mourrais de faim – une façon de parler, bien entendu. Je mâchais avec précaution, en essayant tant bien que mal de conserver une expression égale. Si j’étais honnête, c’était le paradis. Vraiment. Même le fait que ma machoire soit visiblement contrariée d’être ainsi sollicitée à l’aube de sa nouvelle vie n’amenuisait pas le plaisir que j’avais à retrouver le goût, surtout pour quelque chose qui me paraissait aussi délicieux. Soit Piper était excellente et je venais de remplacer Silence par elle en tant que nouvelle meilleure amie, soit c’était ce qu’entendait Abigaïl par « submergée ». Je ronronnais presque devant mon assiette. Quelle horreur. Je devais vraiment ressembler à une bécasse aux anges, avec mes yeux presque clos et mon sourire d’idiote finie.

Vous avez tous intérêt à oublier ce moment, râlais-je pour me donner une contenance au bout d’un moment, pointant une fourchette accusatrice sur celui qui me paraissait le plus à risque, à savoir Gary.

Je repris ensuite mon premier repas de ressuscitée. Je n’aurais jamais cru qu’un fichu pancake puisse avoir aussi bon goût.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 23 Avr 2019 - 20:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Abigaïl Frankenstein
Indépendant Neutre

Personnage
Welcome back ! Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 225
ϟ Nombre de Messages RP : 127
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Joueur
Welcome back ! Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 225
ϟ Nombre de Messages RP : 127
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Abigaïl était heureuse de constater que Siobhan n’était pas complètement stupide. Son expérience en enfer et peut-être même ce qu’elle avait vécu avant aux côtés de Raphaël semblait l’avoir vaccinée des maîtres démoniaques. A quel point avait elle était influencée par cette présence insidieuse et monstrueuse dans son quotidien lorsqu’elles s’étaient rencontrées autrefois ? La nécromancienne ne pouvait que s’interroger. Mais ce qu’elle voyait la confortait dans son choix de ramener la rousse parmi les vivants.

Un choix qui ne faisait pas que des heureux comme le souligna à son tour Siobhan. Abigaïl observa un instant l’endroit où se trouvait Janet quelques instants plus tôt et croisa ses doigts devant son visage, songeuse. L’histoire de la mort-vivante n’était pas moins tragique que celle de la sorcière de sang. Une prostituée qui s’était retrouvée victime des jeux sexuels macabres d’un nécromancien nécrophile. L’allitération en nécro n’avait pas été suffisante pour la mettre en garde. Abigaïl se souvenait très bien de ce qu’elle avait vu faire l’homme avec la dépouille réanimée de Janet quand celle-ci n’était qu’un zombie décérébré. Elle ferma les yeux un instant. Il y avait de meilleures façons de commencer sa morte-vie.

« Cela passera. Puis ce n’était pas comme si cela avait la moindre importance. »

Janet n’avait pas son mot à dire dans les actions d’Abigaïl. La nécromancienne choisissait seule qui elle décidait de ramener et sous quel aspect. Elle aurait pu offrir à Siobhan une existence de revenante, ou peut-être de vampire si elle avait voulue être cruelle. Mais elle avait voulue effacer le passage de Raphaël sur terre, prendre sa revanche sur le démon. Il fallait que la sorcière de sang soit vivante, complètement vivante et qu’elle puisse exister pleinement, sans aucune restriction.

L’essentiel était que l’irlandaise ne semblait pas très affectée par cet accueil partiellement froid. Loin de là. Abigaïl devinait que celle qu’elle avait ramenée avait un caractère bien trempé. Encore plus maintenant qu’elle n’avait plus de maître à servir. Peut-être qu’elle serait une véritable garce même, se demanda-t-elle en penchant la tête sur le côté, dévisageant quelque peu la concernée. Quoiqu’il devait être difficile de faire pire que ce qu’elle était avant.

« Mon groupe. Memento mori. » Le sourire d’Abigaïl s’élargit. « Je chante. Ce corps en tout cas. Il appartenait à une chanteuse. Elle m’a fait promettre que je ne laisserais pas ses talents péricliter et je tiens ma promesse. Bien sûr mon style est différent du sien, plus… Métal. » Ajouta-t-elle en souriant à pleines dents.

Voir la réaction de Siobhan en apprenant que la célèbre Lady Death, la Porte-Mort de la Moisson et détentrice d’une flopée d’autres titres pompeux était maintenant chanteuse dans un groupe de métal, ou plutôt de hard rock (Abigaïl n’avait jamais rien compris à cette classification) serait amusant. Quoique peut-être pas aussi amusante que de voir sa façon de gérer les sensations qu’elle venait de retrouver.

La nécromancienne ne détourna pas le regard de Siobhan tandis qu’elle subissait toute la douceur de son petit pancake couvert de sirop d’érable. Elle n’était pas la seule. Gary ne pouvait s’empêcher de la dévorer des yeux, tout en essayant de finir de dévorer sa gaufre probablement pour pouvoir lancer quelques commentaires salaces. Silence n’y prêtait aucune attention. Il était en train d’essayer de dessiner un visage sur son propre pancake (qu’il ne mangerait pas) avec de la chantilly en bombe. Quant à Piper, elle continuait de cuisiner, même si une légère rougeur avait gagné ses joues. Abigaïl savait que sa colocataire vivante était une romantique finie, mais qu’elle restait extrêmement prude. Ce qui était assez amusant avec Anton qui lui tournait autour. Assez gênant pour d’autres choses. Abigaïl n’avait pas vraiment pu discuter de certains aspects sensibles de sa nouvelle existence comme elle l’aurait voulue sans que Piper ne rougisse et finisse par mettre un terme à la conversation.

« Même pas en rêve. »
Lâcha Abigaïl en se saisissant d’une tasse de café qu’elle remplit avant de porter à ses lèvres. Dans son ancienne vie elle avait préféré le thé, mais les papilles gustatives de Lily semblaient plus adaptées à cette horreur américaine là. Et au rhum. « Ne va pas trop vite. Ton estomac est encore neuf. Mais je suppose que je devrais te préparer à ce qui va suivre. Silence. »

Le golem de chair leva la tête de son ouvrage qui ressemblait de plus en plus à un père noël dont le visage serait passé sous un poids lourd.

« Emmène Gary dans une autre pièce. Bernie aussi. Nous devons parler entre filles. »

Il hocha la tête, attrapa la tête coupée qui lança un regard courroucé et envieux à Abigaïl. Il se contenta de tapoter sur l’épaule de Bernie qui se leva et quitta la cuisine sans quitter sa guitare.

« Pour le moment, tes nerfs sont à vif. Le moindre contact entraîne de la souffrance. Cela ne durera pas. Bientôt, tu retrouveras toute la subtilité de tes sensations. Ce qui peut aussi être quelque peu… Submergeant. Surtout que je pense que les contacts physiques que tu as dû avoir en enfer ne devaient pas être agréables. »
 
Revenir en haut Aller en bas





Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 25 Avr 2019 - 18:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

Siobhan O'Reilly
Super-Vilain Indépendant

Personnage
Bloody Mary

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 12/04/2019
ϟ Nombre de Messages : 88
ϟ Nombre de Messages RP : 61
ϟ Célébrité : Deborah Ann Woll
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • 1m80
• Cheveux roux, silhouette fine
• Cicatrices sur ses deux avant-bras
• Accent irlandais
ϟ Pouvoirs : MAITRISES MAGIQUES
• Maîtrise de la magie du sang
• Guérison (blessures légères, régénération accélérée des cellules sanguines)
• Manipulation du sang (le sien, celui des autres, changement d'état, solidification, armure de sang)
• Sceau d'intégrité mentale (protection contre les manipulations mentales)
• Sceau d'asservissement (manipulation)
• Sceau de souffrance (douleur psychique)
• Gardes de sang (zones de 4-5m de diamètre, bouclier physique résistant à 10T)
• Chaines sanguines (chaines de sang résistantes, neutralisation de la magie de la victime)
• Bras armé de Morrigan (vitesse améliorée au combat - x3 ; force augmentée à 2T)
• Etreinte mortelle (zone au sol, absorption de l'énergie vitale)

MAITRISES MARTIALES
• Maitrise de la dague
• Maitrise des épées

ARTEFACTS
• Corbeau de Morrigan (sixième sens, intuition guerrière)
• Dague sacrificielle
• Epée de sang (mobilisable à volonté, résistance 2T)
ϟ Liens Rapides :

Joueur
Bloody Mary

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 12/04/2019
ϟ Nombre de Messages : 88
ϟ Nombre de Messages RP : 61
ϟ Célébrité : Deborah Ann Woll
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • 1m80
• Cheveux roux, silhouette fine
• Cicatrices sur ses deux avant-bras
• Accent irlandais
ϟ Pouvoirs : MAITRISES MAGIQUES
• Maîtrise de la magie du sang
• Guérison (blessures légères, régénération accélérée des cellules sanguines)
• Manipulation du sang (le sien, celui des autres, changement d'état, solidification, armure de sang)
• Sceau d'intégrité mentale (protection contre les manipulations mentales)
• Sceau d'asservissement (manipulation)
• Sceau de souffrance (douleur psychique)
• Gardes de sang (zones de 4-5m de diamètre, bouclier physique résistant à 10T)
• Chaines sanguines (chaines de sang résistantes, neutralisation de la magie de la victime)
• Bras armé de Morrigan (vitesse améliorée au combat - x3 ; force augmentée à 2T)
• Etreinte mortelle (zone au sol, absorption de l'énergie vitale)

MAITRISES MARTIALES
• Maitrise de la dague
• Maitrise des épées

ARTEFACTS
• Corbeau de Morrigan (sixième sens, intuition guerrière)
• Dague sacrificielle
• Epée de sang (mobilisable à volonté, résistance 2T)
ϟ Liens Rapides :

Que l’animosité de Janet se dissipe ou ne se dissipe pas m’était totalement égal. Comme le disait très justement Abigaïl, par ailleurs, ça n’avait pas la moindre importance.

En effet, acquiesçais-je d’un ton plat.

Je ne m’intéressais pas à ce qu’elle pensait de moi, ni même à ses états d’âme ou à ce qui pouvait la conduire à regretter de ne pas être véritablement vivante. A sa place, je n’aurais certainement pas cracher au visage de celle qui avait eu l’exquise générosité de la ramener. Même si elle s’était arrêtée au stade morte-vie. J’aurais fait ce que je faisais à présent : ruminer le fait que j’étais à présent redevable envers une femme que je connaissais à peine et que j’avais froissé par le passé, tout en me réjouissant d’avoir une seconde chance de vivre. D’échapper à l’enfer qui attendait certainement mon retour.

Le regard de la nécromancienne ne me mit pas plus mal à l’aise que le ressentiment de la dénommée Janet. Je me demandais juste ce qui lui trottait dans la tête, par pure curiosité. La dite curiosité fut cependant reléguée au second plan quand elle répondit à mon interrogation. Je sentis mon visage afficher ma surprise avant d’avoir contrôlé ma réaction. Je dévisageais la Lady qui n’en était plus une avec des yeux ronds. Un groupe. De musique. Lady Death ou ce qu’elle était devenue avait un putain de groupe de musique. Peut-être m’étais-je trompée et que ceci n’était finalement qu’une version particulièrement étrange de mon après-vie ?

Tu chantes… ? Dans un groupe. Toi.

Je devais avoir l’air sidérée mais je finis par me secouer et reprendre contenance.

Je… Euh, félicitations, je suppose ? Tu es bien certaine d’être Abigaïl ? Je demande juste au cas où, ajoutais-je avec un sourire amusé qui vint remplacer peu à peu ma surprise.

Je me moquais peut-être un peu d’elle. La Mort qui chantait dans un groupe de métal… J’aurais vraiment tout vu. Enfin. Je dus bien admettre que mon changement de sujet et ma réticence à afficher une quelconque émotion devant mon public n’étaient pas suffisant pour effacer l’odeur divine des pancakes dans mon assiette. Ou le fait que mon estomac allait bientôt disparaître tant il était noué par la sensation de faim, diluée toutefois au milieu de toutes les autres. Je pris donc sur moi de goûter, et arriva ce qui devait arriver, sous les yeux de tout ce beau monde. Malgré mes menaces, j’avais un peu de mal à ne pas décrocher complètement de mon entourage. C’était beaucoup trop agréable pour être un simple repas, soupirais-je intérieurement, mon sourire d’idiote finie toujours accroché sur mes lèvres. Je repris une bouchée en silence avant de rouvrir les yeux quand Abigaïl lâcha un même pas en rêve. Bon. J’espérais au moins que quitte à ne pas oublier, elle tiendrait sa langue. Petite traîtresse. Avec quelqu’un d’autre, j’aurais sans doute lancé un petit sortilège, une blague plus qu’autre chose. Mais je ne me le permis pas. Elle n’était pas mon amie, encore une fois. Peut-être simplement ma dernière maîtresse en date, d’ailleurs. Qui plus est, j’avais peur que ma magie ne réponde pas.

Je regardais une de mes mains fixement en me demandant si je devrais essayer de la faire saigner en guise de test quand la nécromancienne ordonna (ou demanda ?) à ses joyeux petits compagnons de prendre la poudre d’escampette. Je relevais la tête en interrompant mon repas une fois de plus. Parler entre filles ? Est-ce que je devais m’en aller en courant - comme si j’aurais pu - moi aussi ? J’avais presque peur qu’elle me rappelle que je devais me protéger, tout à coup. Ce qui suivit n’était pas beaucoup mieux. Je pris le temps de réfléchir à ce que je voulais dire et finis par me radoucir. Une fois n’était pas coutume, je pouvais me montrer honnête.

Je ne veux pas qu’on me touche, expliquais-je doucement. Pas aujourd’hui, pas demain, peut-être même jamais.

Je souris pour masquer l’amertume de mes propos. Malgré la douceur de ma voix, cela m’atteignait plus que je ne voulais bien l’admettre. Certaines personnes se noyaient dans le contact après avoir été violées, torturées, même. D’autres le fuyaient jusqu’à le réapprendre. Je n’étais pas certaine de parvenir à l’accepter de nouveau un jour. Et cela me forçait à me rappeler que j’avais été la victime d’autres. Que j’étais traumatisée et que je devais au moins l’admettre face à moi-même, à défaut de le faire devant les autres.

Les contacts que j’ai eu ces sept dernières années étaient presque tous désagréables. Ou, lorsqu’ils ne l’étaient pas trop, venaient de ce petit connard de Raphaël et n’étaient ni plus ni moins qu’un viol répété. Sans que je ne me débatte pour autant. Je n’ai pas envie de renouveler ça. Je n’ai pas envie de laisser quelqu’un s’approcher assez pour être en mesure de me contrôler. Même si c’est juste pour poser une main sur la mienne.

J’avais subi contre mon consentement le contact de Raphaël. Celui d’un exorciste affilié aux anges. Celui d’un vampire. Celui d’Azazel, aussi. Puis il y avait eu mes tortionnaires infernaux. Qui aurait eu encore envie après tout ça ? Le contact physique autant que la proximité affective me faisaient peur. Même si ça, je ne l’admettrais pas. Je préférais me cacher derrière le souvenir de la douleur, de la honte. Tout plutôt que d’admettre que le goût de cendres dans ma bouche venait des derniers relents de terreur qui s’accrochaient à moi, qui s’accrocheraient encore longtemps.

Ne t’inquiète donc pas, pour ça. Tu peux dormir l’esprit tranquille, je ne serais pas submergée de ce côté là, assenais-je donc d’un ton ferme et définitif. Si tu dors.

Une pensée subite me traversa l’esprit, qui avait l’avantage de détourner le sujet de la conversation vers elle. Un sourire narquois aux lèvres, je demandais d’un ton clairement amusé :

Une petite minute, tu en as fait l’expérience récemment ? Je veux dire, tu es revenue dans ce corps il n’y a pas si longtemps, non ? Comme tu as l’air de savoir de quoi tu parles…

Bon, évidemment, ce n’était pas la première fois pour elle qu’elle revenait à la vie, du moins était-ce ce qu’il me semblait. Puis il y avait le fait qu’elle avait connu son lot de cadavres ressuscités, nécromancie oblige. Ou le fait qu’un contact physique impliquait aussi une simple caresse, un baiser, un contact un peu complice, mais c’était bien plus amusant de détourner l’attention en chargeant mes mots de quelques sous-entendus.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 27 Avr 2019 - 16:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Abigaïl Frankenstein
Indépendant Neutre

Personnage
Welcome back ! Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 225
ϟ Nombre de Messages RP : 127
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Joueur
Welcome back ! Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 225
ϟ Nombre de Messages RP : 127
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
La surprise de Siobhan fit naître un rire chez Abigaïl. La nécromancienne adorait voir les réactions de ceux qui l’avaient connu autrefois quand elle leur annonçait qu’elle chantait maintenant. C’était comme si cette activité n’aurait jamais pu être pratiquée par Lady Death. Ce n’était pas complètement faux. Abigaïl savait qu’elle avait été une femme austère, glaciale et même parfois hautaine pendant une grande partie de son existence. L’éducation qu’elle avait reçue, à l’époque victorienne, lui avait inculquée que ses sentiments devaient rester les siens et ne jamais se manifester. On lui avait enseigné, parfois inconsciemment, que la passion était inconvenante et que la réserve se devait d’être son armure de chaque jour. Il n’en était plus rien maintenant. Le changement de style vestimentaire de la nécromancienne ne venait que le confirmer. Lady Death s’habillait en tenue de deuil constant, alors que les vêtements de Living Dead Girl, bien que toujours sombres, étaient bien détendus et décontractés. Peut-être n’avait-elle plus besoin de se protéger du regard des autres maintenant qu’elle pouvait tuer d’un claquement de doigt.

« Oui, moi. » Répondit Abigaïl avec un sourire aux lèvres. « Il n’y a pas de quoi me féliciter. Lily, celle dont j’occupe le corps, avait tout simplement le talent. Je n’ai fait que d’en profiter. Mais oui, je suis bel et bien Abigaïl. La même. »

Elle soupira et passa ses mains derrière son crâne.

« J’ai changé. Ou plutôt, j’ai abandonné certains restes d’une époque révolue pour embrasser ce que je suis vraiment. Chanter parmi les vivants m’est très plaisant. Bien sûr, quand je parle de combattre ses démons ou de faire un pacte avec le Diable, ils pensent que ce sont des métaphores. »

Jamais Abigaïl n’avait imaginé, quand Lily lui avait arraché cette promesse, qu’elle trouverait autant de plaisir dans le chant. Les nuits qu’elle passait à s’entraîner et à jouer avec ses musiciens dans des bars, à dissimuler son histoire dans les paroles de ses chansons, étaient bien plus agréables que celles qu’elle avait passé autrefois à errer dans les corridors et cryptes d’Erehwon. Elle se sentait seule, une morte parmi les vivantes et elle savait qu’ils ne comprenaient pas tout ce dont elle parlait, qu’ils ne pouvaient pas comprendre. Mais elle se sentait toute puissante. Comme lorsqu’elle conjurait ses pouvoirs, sans les conséquences désastreuses qui suivaient d’habitude.

Cela lui donnait presque envie d’être vivante, de puiser dans l’énergie vitale de ceux qui l’entouraient pour ramener complètement son corps à la vie. Elle le faisait autrefois, quand elle voulait passer inaperçue, quand elle avait besoin que son cœur batte. Mais depuis qu’elle était revenue, elle était restée sur cette fine limite entre la vie et la mort, choisissant avec soin quelles caractéristiques elle voulait conserver. Chanter lui donner de basculer à nouveau vers un cœur battant, vers des nerfs qui propulsaient des milliers d’informations à travers son corps. Chanter et d’autres choses aussi. Un caprice surtout.

« Je comprends… » Commença Abigaïl dans un soupir.

Elle imaginait très bien ce que Siobhan avait vécu, même si son propre calvaire avait été beaucoup plus bref que celui de la sorcière de sang. Son tortionnaire n’avait été qu’un homme animé d’une foi aveugle. Mais Abigaïl était jeune à l’époque, elle était impuissante. Comme Siobhan avait dû l’être entre les griffes du démon.

« C’est terminé maintenant. » Continua-t-elle. « Mais s’il y a une chose que j’ai appris depuis mon retour, c’est que tous ceux qui nous approchent ne cherchent pas à nous contrôler. »

Abigaïl faillit ajouter que même certaines créatures des enfers pouvaient ne pas chercher à les contrôler mais elle se retint. Elle ne savait pas si elle croyait vraiment à l’amour maternel de Lady Satan et ses prétendus désirs de voir sa fille adoptive s’épanouir. Surtout avec ce qui s’était passé récemment entre elles.

« Mais je ne m’inquiète pas. Je tenais juste à te prévenir pour t’éviter des moments gênants. Il y aura probablement quelques heures ou la simple caresse de tes vêtements pourra t’être agréable. Et non, je ne dors pas vraiment. »


C’était comme se glisser continuellement dans des draps propres après un bon bain dans les souvenirs de la nécromancienne. Cela finissait par s’estomper et revenir à la normale, mais Siobhan voudrait probablement être seule quand cela arriverait.

« Récemment, non. Mais ce sont des phénomènes que j’ai déjà vécu. » Elle repensa à sa grossesse, où elle s’était maintenue en vie pour ses enfants, jusqu’à la fausse couche. Là, elle avait complètement embrassé sa nature de liche et était restée morte pendant très longtemps. C’était après cette période, après une nouvelle résurrection qu’elle avait vraiment expérimenté ce qu’elle décrivait à Siobhan. « Le corps que j’habite est morte. Mes pouvoirs le préservent de la putréfaction et me permettent de choisir ce que je veux ressentir. Ces sensations restent atténuées, comme des fantômes de ce que je pourrais ressentir si j’étais pleinement vivante. Ce n’est pas comme toi qui est parfaitement en vie. »

Abigaïl croisa les mains devant son visage, songeuse. Bien souvent elle se demandait ce qu’elle perdait à rester ainsi plutôt qu’à redevenir parfaitement vivante, ou peut-être simplement un peu plus.

« Je ne veux pas faire vieillir ce corps pour le moment. Mais autrefois… J’ai suffisamment fait d’aller et retour entre la vie et la mort pour savoir ce que cela implique. Anton possède une expérience plus proche de la tienne toutefois. Il a après tout passé des siècles en tant que spectre avant que je ne le ramène. La population féminine de Star City doit encore m’en vouloir. »
 
Revenir en haut Aller en bas





Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 27 Avr 2019 - 17:09 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

Siobhan O'Reilly
Super-Vilain Indépendant

Personnage
Bloody Mary

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 12/04/2019
ϟ Nombre de Messages : 88
ϟ Nombre de Messages RP : 61
ϟ Célébrité : Deborah Ann Woll
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • 1m80
• Cheveux roux, silhouette fine
• Cicatrices sur ses deux avant-bras
• Accent irlandais
ϟ Pouvoirs : MAITRISES MAGIQUES
• Maîtrise de la magie du sang
• Guérison (blessures légères, régénération accélérée des cellules sanguines)
• Manipulation du sang (le sien, celui des autres, changement d'état, solidification, armure de sang)
• Sceau d'intégrité mentale (protection contre les manipulations mentales)
• Sceau d'asservissement (manipulation)
• Sceau de souffrance (douleur psychique)
• Gardes de sang (zones de 4-5m de diamètre, bouclier physique résistant à 10T)
• Chaines sanguines (chaines de sang résistantes, neutralisation de la magie de la victime)
• Bras armé de Morrigan (vitesse améliorée au combat - x3 ; force augmentée à 2T)
• Etreinte mortelle (zone au sol, absorption de l'énergie vitale)

MAITRISES MARTIALES
• Maitrise de la dague
• Maitrise des épées

ARTEFACTS
• Corbeau de Morrigan (sixième sens, intuition guerrière)
• Dague sacrificielle
• Epée de sang (mobilisable à volonté, résistance 2T)
ϟ Liens Rapides :

Joueur
Bloody Mary

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 12/04/2019
ϟ Nombre de Messages : 88
ϟ Nombre de Messages RP : 61
ϟ Célébrité : Deborah Ann Woll
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • 1m80
• Cheveux roux, silhouette fine
• Cicatrices sur ses deux avant-bras
• Accent irlandais
ϟ Pouvoirs : MAITRISES MAGIQUES
• Maîtrise de la magie du sang
• Guérison (blessures légères, régénération accélérée des cellules sanguines)
• Manipulation du sang (le sien, celui des autres, changement d'état, solidification, armure de sang)
• Sceau d'intégrité mentale (protection contre les manipulations mentales)
• Sceau d'asservissement (manipulation)
• Sceau de souffrance (douleur psychique)
• Gardes de sang (zones de 4-5m de diamètre, bouclier physique résistant à 10T)
• Chaines sanguines (chaines de sang résistantes, neutralisation de la magie de la victime)
• Bras armé de Morrigan (vitesse améliorée au combat - x3 ; force augmentée à 2T)
• Etreinte mortelle (zone au sol, absorption de l'énergie vitale)

MAITRISES MARTIALES
• Maitrise de la dague
• Maitrise des épées

ARTEFACTS
• Corbeau de Morrigan (sixième sens, intuition guerrière)
• Dague sacrificielle
• Epée de sang (mobilisable à volonté, résistance 2T)
ϟ Liens Rapides :

Je ne savais pas trop s’il y avait de quoi la féliciter. Peut-être quand même un peu, d’avoir décidé d’honorer les souhaits de la petite Lily. Ou d’oser vraiment vivre cette nouvelle expérience, cette existence renouvelée. Il était si facile d’ignorer les demandes d’autres, quand on était suffisamment puissante pour pouvoir les leur dénier. Ou simplement se bercer de l’illusion qu’il y avait d’autres choses plus importantes, plus urgentes à faire. Il aurait été aisé pour la nécromancienne de retomber dans ses anciennes attitudes. J’aurais mieux compris. Mais je n’avais pas son âge. Peut-être qu’au bout d’un temps, le pouvoir et les responsabilités devenaient de véritables fardeaux. Après tout, je rejetais bien les secondes autant que je courais après le premier. Abigaïl avait un certain courage, je devais l’admettre. Un courage que je ne comprenais pas réellement, qui me paraissait vain. En définitive, elle chantait pour des gens qui passeraient dans d’autres mondes avant elle. Pour peu qu’elle fasse l’erreur de s’attacher à des mortels, elle risquait de se pourrir l’existence avec ça.

Tu racontes un peu de toi dans tes chansons, alors, m’enquerrais-je, intriguée.

Je voudrais lui demander ce que ça lui apporte. Ce qu’il y avait de plaisant à jouer à être comme les autres, à mener leurs vies insipides et tristes à pleurer, même un tout petit peu. A se mêler à cette masse qui ne pouvait que plier l’échine et subir les coups du sort. Ne se sentait-elle pas… Hors de propos ? Je ne m’étais jamais permise d’être à ma place dans un quotidien normal. Je n’avais jamais eu l’envie de me le permettre. J’avais beau râler contre tout ce que le sort m’avait lâché dessus, j’étais plus heureuse comme ça que dans un monde plat et sans saveurs, où j’aurais été encore plus à la merci des autres. Mes faiblesses et mes erreurs avaient été des apprentissages. Mes forces m’avaient quant à elles servi d’armes. C’était tellement plus exaltant, plus vibrant. Même maintenant, même alors que beaucoup n’aurait rêvé que de se poser et d’attendre un peu de voir venir, je n’avais à l’esprit que mes conquêtes futures. Je voulais être plus.

Pour ne plus jamais à avoir à expliquer à une femme devant laquelle je me sentais faible pourquoi le contact ne faisait que me répugner. Profondément. Elle comprenait, disait-elle. Je n’avais pas trop de mal à la croire. Elle n’avait pas dû avoir la vie la plus aisée qui soit, et ce dont j’avais témoin lointain confirmait de vagues impressions. Abandonnant mon assiette - quasiment vide, je croisais les bras avec toutes les précautions du monde, reculant enfin dans ma chaise. La sensation du dossier contre ma peau me tira une grimace, mais une fois immobile, ça allait. C’était supportable.

Tous ceux qui m’ont approchée voulaient soit me contrôler, soit m’utiliser, soit obtenir quelque chose de mes capacités. La plupart des gens sont intéressés. Dans ma vie, ils l’ont tous été, ma propre famille comprise. Je suis heureuse pour toi si tu as trouvé des personnes qui ne cherchent pas à se servir de toi et de ce que tu es, mais j’ai du mal à croire que ça puisse m’arriver.

Je n’en démordrais pas, d’ailleurs. Se laisser aller à la confiance avec quelqu’un, et pour quoi faire ? Se sentir blessée le jour où ce quelqu’un vous trahit ? Au moins, les intentions néfastes de ceux et celles qui gravitaient autour de moi ne me surprenaient pas. Ne me heurtaient pas.

Sans vouloir te manquer de respect, ajoutais-je après une pause, en réalisant que je l’avais inclus dans le groupe par inadvertance.

En toute honnêteté, j’attendais le moment où je découvrirais qu’Abigail Frankenstein, toute neuve soit-elle, n’avait pas dérogé à la règle. Même si une minuscule partie de moi espérait se tromper. En attendant, j’espérais réussir à ne pas jouir en passant un pantalon demain matin.

Je note. Pour les vêtements. C’est… Gentil à toi de prendre le temps de m’en informer.

Prendre le temps lorsqu’on était plus ou moins éternelle n’avait probablement pas la même valeur, mais enfin. Je l’écoutais attentivement tandis qu’elle me relatait ses propres expériences avec les retours à la vie. Je n’étais pas surprise de savoir qu’elle était morte, actuellement. Sa présence résonnait comme un espace vide dans mes perceptions, pour cette magie que j’avais cultivée et qui cherchait toujours autour de moi ceux qui feraient des sacrifices adéquats. Ou de simples sources de sang. Ah, si j’avais eu Vladislas Markov sous la main, j’aurais adoré le saigner comme le porc qu’il était pour récupérer tout le pouvoir immémorial qui sommeillait dans ses veines. La pensée me tira un sourire rêveur. Peut-être pourrais-je mettre la main sur ce connard et avoir une revanche ? Plus tard. Plus tard, lorsque j’aurais réentraîné ce corps encore trop fragile.

T’en vouloir, relevais-je distraitement.

J’avais eu quelques échos des exploits d’Anton Faust. Vagues et incomplets. Assez pour que je ne me sente pas à l’aise en sa présence, toutefois. Puis je n’allais pas aller comparer mon expérience avec la sienne. Quelle horreur. Il ne manquerait plus que j’organise une soirée pyjama avec les jumeaux Frankenstein, tiens.

Ça a dû lui faire un drôle d’effet, après tout ce temps.

Quand je voyais ce que ça pouvait donner après cinq ans.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 30 Avr 2019 - 23:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Abigaïl Frankenstein
Indépendant Neutre

Personnage
Welcome back ! Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 225
ϟ Nombre de Messages RP : 127
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Joueur
Welcome back ! Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 225
ϟ Nombre de Messages RP : 127
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Abigaïl hocha la tête, un sourire léger sur les lèvres. Que pouvait-elle bien chanter d’autre ? Il y avait bien les histoires des défunts, toutes celles qu’ils lui racontaient depuis qu’elle était enfant. Des histoires parfois tout à fait banales, qui ne faisaient qu’illustrer la façon qu’avait la Mort de se saisir des vivants sans la moindre distinction, sans la moindre logique, sans la moindre justice. Siobhan avait fait partie de toutes ces histoires. La nécromancienne s’était rendue sur les ruines du Cirque des Damnés pour s’assurer que son ennemi était bel et bien retourné en enfer. Les morts lui avaient parlé, lui avaient raconté ce qui s’y était passé toutes ces années.

« Je préfère chanter de ce que je connais. Je suppose que cela rend les choses plus vraies. Puis ce n’est pas comme si quiconque allait me croire. »

Les humains, les vivants, pour la plupart n’y verraient que de belles métaphores. Après tout, nombre de rockstar, même aussi méconnues que l’était actuellement Abigaïl, avaient été soupçonnées d’avoir passé un pacte avec le Diable. Parfois ce Diable là n’était qu’une maison de disque, une muse impérieuse, un peu de poudre blanche ou une seringue. Pour la nécromancienne il avait le nom de Méphistophélès et elle avait le plaisir de l’avoir vaincu.

« Je ne vois pas pourquoi cela ne pourrait pas t’arriver. » Commenta la nécromancienne. « Tu n’es pas un monstre qui n’attire que le malheur et la mort. »

Ce qu’avait vécu la sorcière de sang était tragique. Cela, Abigaïl ne pouvait le nier et elle ne ressentait aucunement le besoin de comparer la douleur et les épreuves de la rousse aux siennes.

« Je dirais que tous les gens sont intéressés. Mais parfois, leur intérêt n’est pas motivé par la soif de pouvoir ou le désir de te nuire. Se servir de quelqu’un, s’est aussi simplement vouloir passer du temps avec elle, en prendre soin, parce qu’elle nous fait nous sentir bien. »

Chaque être vivant, chaque individu, ne fonctionnait que par égoïsme. C’était l’un des rares points sur lesquels Abigaïl et Evelyn étaient d’ailleurs d’accord. Même si l’une pensait que la survie, ce désir inné d’échapper à la mort ou à la souffrance était le moteur même de cet égoïsme et que l’autre pensait que c’était la poursuite des plaisirs, aussi inconscients soient-ils. Elles en avaient discuté autrefois, longuement. De telles conversations n’étaient plus prêt d’avoir lieu avec ce qu’Abigaïl avait accompli dans les cryptes du Pandémonium.

« Je n’en ai pris aucune offense. Je me sers de toi actuellement, pour satisfaire ma soif de revanche vis-à-vis de Raphaël. Te voir en vie me ravi, car je sais à quel point il considérait les humains comme insignifiants, je sais comment il t’a traitée. Et finalement, tu lui as survécu. »

Abigaïl souriait sereinement, assise sur sa chaise de cuisine. Elle s’était servi une tasse de café qu’elle sirotait calmement, même si la caféine contenue dans la boisson n’avait aucun effet sur son corps mort.

« De rien. Tu avais l’air suffisamment gênée à cause des pancakes. »


Il ne manquerait plus que Siobhan lui en veuille à mort parce qu’elle avait eu un orgasme à cause de sa petite culotte devant Gary et Anton. Une situation des plus cocasses et qui ne donnerait aucune chanson vraiment potable, si ce n’étaient celles que l’on pouvait chanter tard la nuit, après que l’alcool ait coulé à flot, pensa la nécromancienne.

Un tremblement parcouru le corps d’emprunt d’Abigaïl à la mention de ce qu’avait annoncé le retour d’Anton pour la gente féminine de Star City. Tout ce qu’il avait accompli dès qu’il avait eu une enveloppe charnelle à disposition. Elle fit tournoyer un instant le liquide noir dans sa tasse et afficha un nouveau sourire.

« Oui. Il n’a pas perdu de temps pour renouer avec toutes les sensations qui lui avaient tant manqué toutes ces années. Il n’a pas la même réserve que toi. Heureusement, il avait profité d’un corps avant de retrouver le siens, je suppose que c’est ce qui a évité qu’il ne repeuple complètement Star City… »

Ce qu’elle ne tenait pas à dire à Siobhan, c’était que son frère jumeau lui avait dérobé son corps à elle, à l’époque… Et que le fait d’être une femme ne l’avait pas gêné le moins du monde. Au contraire, il avait expérimenté nombre de nouvelles choses. Abigaïl n’aimait pas trop penser aux immondices qu’il avait pu accomplir avec son enveloppe charnelle. Mais cela n’avait plus aucune importance. Ce corps là, l’Abigaïl Faust originelle, n’était plus. Il n’en restait que des grains de poussières, dans une nécropole perdue entre les mondes des vivants et des morts et dont elle avait définitivement fermé l’entrée. Son funérarium était beaucoup plus cosy.

« Il est aussi le parfait exemple qu’on peut retrouver une vie normale après être revenu d’entre les morts. Enfin… Sa vie est aussi normale qu’elle ne l’était de son vivant. Puis tu n’as pas eu le déplaisir de devoir changer d’époque. Une chance que je n’ai pas mis des siècles à me décider. »
 
Revenir en haut Aller en bas





 
Welcome back !
 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  SuivantRevenir en haut 
Welcome back ! Cadre_cat_6Welcome back ! Cadre_cat_8


Welcome back ! Cadre_cat_1Welcome back ! Cadre_cat_2bisWelcome back ! Cadre_cat_3
 Sujets similaires
-
» I knew the pathway like the back of my hand . Le 24/12 à 14h
» Cossacks : Back to war !!!
» hello, my name is kiki... and I'm back !
» Come Back
» 07. Back in the reality - this is not just ocean [CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Welcome back ! Cadre_cat_6Welcome back ! Cadre_cat_8
Sauter vers: