AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

" L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. ... " Adrian Categorie_1" L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. ... " Adrian Categorie_2_bis" L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. ... " Adrian Categorie_3
 

" L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. ... " Adrian

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 8 Avr 2019 - 16:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Team Alpha
Team Alpha

Joshua Landers
Team Alpha

Personnage
Dark Faith

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 09/11/1992
ϟ Arrivée à Star City : 12/03/2019
ϟ Nombre de Messages : 163
ϟ Nombre de Messages RP : 68
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Crédits : Aztarel
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : En couple avec le beau chef de la Team Alpha
ϟ Métier : Lycéen
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Beauté innocente.
Se trouve trop petit et trop maigre, pas la carrure d'un Super, quoi...
ϟ Pouvoirs : Pyrokinésie.
Feu du dragon.
Résistance au feu.
Lévitation.
Extinction des feux.
Perturbation des quatre sens.
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relationship
Passeport
Contacts
Journal intime
Joueur
Dark Faith

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 09/11/1992
ϟ Arrivée à Star City : 12/03/2019
ϟ Nombre de Messages : 163
ϟ Nombre de Messages RP : 68
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Crédits : Aztarel
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : En couple avec le beau chef de la Team Alpha
ϟ Métier : Lycéen
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Beauté innocente.
Se trouve trop petit et trop maigre, pas la carrure d'un Super, quoi...
ϟ Pouvoirs : Pyrokinésie.
Feu du dragon.
Résistance au feu.
Lévitation.
Extinction des feux.
Perturbation des quatre sens.
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relationship
Passeport
Contacts
Journal intime






L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. ...
ft. Adrian and Joshua

Aujourd’hui, j’étais loin de me douter de ce qui arriverait. Je m’étais levé ce matin de bonne humeur à l’idée de retrouver Chris à la Star High School, et de passer une journée de cours agréable. A vrai dire, même si personne ne me parlait, j’étais dans mon coin, tranquille, et personne ne m’embêtait. Du moins était-ce ce que je croyais…

Le réveil se mettant à sonner, je me retournai et l’éteignis avant d’enfiler mes chaussons et de quitter ma chambre pour me rendre dans la salle de bain. Je fis couler l’eau de la douche et me glissai sous son jet pour me laver rapidement le corps et mes cheveux blonds. Fermant les yeux, je laissai l’eau couler sur la moindre parcelle de mon anatomie, me relaxant au passage avant d’entamer véritablement ma journée. Puis je sortis de la douche, m’enroulai dans une serviette et me frottai vigoureusement pour sécher plus vite. J’aurais très bien pu utiliser ma chaleur corporelle pour que l’eau s’évapore plus vite, mais je préférais ne pas prendre le risque de faire brûler toute la somptueuse maison de mes beaux-parents. Puis j’enfilai un jean bleu nuit, une chemise blanche et ma paire de Converses avant de sortir de la salle de bain, retourner dans ma chambre prendre une veste noire et mon sac de cours puis redescendre rapidement de l’étage pour aller dans la cuisine saluer ma famille d’accueil. Je pris une pomme au passage et leur souhaitai de passer une bonne journée, tout sourire. Ils ne savaient pas encore pour ma relation avec Chris, et même si je comptais leur en parler un jour, je sentais que je n’étais pas encore prêt. Non pas que j’ai honte de lui, bien au contraire il est ma grande fierté, mais parce que je ne connaissais pas leurs impressions quant à l’homosexualité. Je les appréciais tant et il avait été tellement difficile de me trouver une seconde famille que je ne désirais pas prendre le risque de me les mettre à dos vis-à-vis de ma relation amoureuse. J’allais donc tâter le terrain doucement mais sûrement et prendre mon temps. De toute façon rien ne pressait, non ?

Sortant de la maison, je vis mon bus passer devant moi et contourner la rue. Me mettant à courir pour arriver jusqu’à l’arrêt à temps, je vérifiai que personne ne me regarde aux alentours pour user de ma lévitation et ainsi donc aller plus vite. Une fois que j’eus le bus dans le champ de vision, je cessai de léviter et courus à nouveau avant de monter finalement dedans. Je validai ma carte de transport, m’assis à une place et tentai de récupérer mon souffle que je retrouvai heureusement rapidement. Le trajet dura environ vingt ou vingt-cinq minutes avant que je n’arrive à l’école. Je descendis du bus et me mêlai à la foule d’étudiants, cherchant Chris du regard cependant sans le trouver. Bon. Peut-être était-il en retard. En tout cas la sonnerie ne tarda pas à sonner, et chacun se dirigea vers sa salle de cours. Je marchai tranquillement dans les allées pour rejoindre la salle d’études, n’ayant pas cours en première heure. Les couloirs se vidaient lentement. Tout-à-coup, je sentis une main se poser sur mon épaule pour m’attirer dans un recoin, avant qu’un poing ne me percute en plein ventre. Le souffle coupé, j’étais plié en deux sous l’effet de la force physique de mon agresseur. Ou plutôt de mes agresseurs. Celui qui venait de me frapper regarda rapidement autour de lui que personne ne nous voit, et lâcha en riant :

« Alors la p’tite pédale, ça fait quoi de ne pas avoir son garde du corps pour se protéger ? »

Les trois autres individus avec lui se mirent à rire, et il me saisit par le visage, me tenant avec violence.

« Comme ça t’es la petite copine de Clark, hein ? C’est dégueulasse. Tu sais ce que j’en fais des suce-queues dans ton genre ? » Dit-il en levant à nouveau le poing.

Sa main s’abattit contre ma mâchoire qui eut un craquement lugubre. Je tombai à genoux, haletant, devant l’hilarité générale des quatre compères. Cependant, une voix autoritaire s’éleva soudainement. Encore sous le choc de cette agression, je restai à terre et menai ma main vers mon ventre qui me faisait un mal atroce tandis que du sang s’écoulait de ma bouche. N’osant pas relever le regard tellement j’avais honte de ce qui venait de se passer, je fermai les yeux, espérant que tout cela se finirait.



(c) Nyyx | Never Utopia
 
Revenir en haut Aller en bas


" L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. ... " Adrian Leo-gif

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 8 Avr 2019 - 20:47 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5000
ϟ Nombre de Messages RP : 1730
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5000
ϟ Nombre de Messages RP : 1730
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Les journées se suivaient et se ressemblaient à Star High. Adrian n'y était pas présent quotidiennement puisque ses cours se déroulaient seulement sur deux ou trois journées, mais c'était amplement suffisant pour lui permettre de comprendre comment fonctionnaient les jeunes d'aujourd'hui. Ou plutôt pour comprendre que ces fameux jeunes n'avaient plus rien en commun avec sa génération.

La plupart du temps, l'Archimage se contentait d'arriver avant les cours et de patienter jusqu'à ce que les siens débute. Après quoi, il restait disponible une ou deux heures au cas où un élève aurait besoin de ses lumières, puis il disparaissait jusqu'à la prochaine journée de cours. Depuis le début de l'année, ses rencontres avec les élèves s'étaient bornées aux cours et cela ne le dérangeait pas vraiment, au contraire même. Il n'avait jamais eu la fibre sociale et se souvenait encore de remarques acerbes que certains élèves contrariés avaient pu lui balancer. En résumé, il était soporifique, ennuyeux et surtout il faisait fuir la plupart des jeunes. Autant de raisons pour qu'il ne cherche pas à discuter avec les élèves qui déambulaient dans les couloirs alors que la sonnerie résonnait dans les couloirs.

Les bras chargés de plusieurs livres, lunettes enfoncées sur le nez et regard dirigé vers les ouvrages qu'il portait, Adrian entendit tout à coup une bribe de conversation suivie de bruits étranges. Machinalement, le mage tourna la tête dans cette direction et s'immobilisa aussitôt en apercevant un élève se faire passer à tabac par d'autres jeunes de son âge. Fronçant les sourcils, le professeur s'approcha du petit groupe avant d'interpeller les agresseurs d'une voix autoritaire. En temps normal, il traitait les élèves comme ses égaux et n'élevait jamais la voix, mais la violence était inadmissible et il ne pouvait pas laisser passer ça !

« Qu'est-ce que vous faites ? Arrêtez tout de suite ! »

Adrian avait beau ne pas être taillé comme une armoire à glace et ne pas effrayer les criminels, il restait un professeur et pour des lycéens, c'était suffisamment dissuasif pour qu'ils lui obéissent ! Alors que les jeunes cessaient leur passage à tabac, Adrian s'était planté à leurs côtés, les scrutant avec attention.

« Allez chez la directrice. Si j'apprends que vous ne l'avez pas fait, soyez sûrs que je vous retrouverai et là ce sera encore pire. »

Les jeunes semblèrent hésiter un instant, puis décidèrent qu'ils gagneraient à obéir plutôt qu'à jouer les têtes-de-nœud. Alors qu'ils s'éloignaient, Adrian se pencha vers le jeune homme agenouillé, puis glissa une main sur son épaule après avoir équilibré ses livres sur son autre bras avant de prendre la parole d'un ton aussi rassurant que possible.

« Vous pouvez vous relever ? »

Il n'allait pas lui poser la traditionnelle et stupide question « Est-ce que ça va bien ? » vu qu'il était évident que ce n'était pas le cas ! Vérifiant que ses ouvrages n'allaient pas dégringoler s'il bougeait, Adrian soutint l'adolescent comme il put pour que celui-ci puisse se redresser.

« Regardez-moi s'il vous plaît ? »

Histoire de voir les dégâts. Bon, le spectacle n'était pas forcément très impressionnant, mais il avait tout de même un bel hématome au niveau de la mâchoire et qui risquait fort de se transformer en quelque chose de plus douloureux. Il fallait s'en occuper maintenant sous peine de déguster encore davantage dans quelques heures. Après avoir analyser le visage du jeune homme d'un regard inquisiteur, Adrian croisa son regard et reprit la parole.

« Ils ne vous ont pas raté. Il faut faire soigner ça. L'infirmerie n'est pas loin, nous devrions y aller. Vous pourrez m'expliquer ce qui s'est passé comme ça, vous le voulez bien ? »

De toute manière, même si le jeune refusait de se plaindre du traitement subit, Adrian ne laisserait pas les choses en l'état ! Si la violence se banalisait, leur monde était voué à tourner mal.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 8 Avr 2019 - 21:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Team Alpha
Team Alpha

Joshua Landers
Team Alpha

Personnage
Dark Faith

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 09/11/1992
ϟ Arrivée à Star City : 12/03/2019
ϟ Nombre de Messages : 163
ϟ Nombre de Messages RP : 68
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Crédits : Aztarel
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : En couple avec le beau chef de la Team Alpha
ϟ Métier : Lycéen
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Beauté innocente.
Se trouve trop petit et trop maigre, pas la carrure d'un Super, quoi...
ϟ Pouvoirs : Pyrokinésie.
Feu du dragon.
Résistance au feu.
Lévitation.
Extinction des feux.
Perturbation des quatre sens.
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relationship
Passeport
Contacts
Journal intime
Joueur
Dark Faith

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 09/11/1992
ϟ Arrivée à Star City : 12/03/2019
ϟ Nombre de Messages : 163
ϟ Nombre de Messages RP : 68
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Crédits : Aztarel
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : En couple avec le beau chef de la Team Alpha
ϟ Métier : Lycéen
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Beauté innocente.
Se trouve trop petit et trop maigre, pas la carrure d'un Super, quoi...
ϟ Pouvoirs : Pyrokinésie.
Feu du dragon.
Résistance au feu.
Lévitation.
Extinction des feux.
Perturbation des quatre sens.
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relationship
Passeport
Contacts
Journal intime






L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. ...
ft. Adrian and Joshua

La douleur me pliait en deux. Genoux à terre, j’essayai de reprendre mon souffle coupé sous l’effet du coup de poing vengeur de ces types. Ma mâchoire également me faisait un mal terrible, et pris sous l’effet du choc, je ne savais plus comment réagir. J’aurai pu devenir incandescent, mais je n’avais même pas eu le réflexe de me défendre. Non, la douleur était autant physique que psychologique. Je ne supportais pas que l’on me traite comme si mon homosexualité était un crime. L’image de Chris dans ma tête me parut soudainement honteuse. Des larmes s’écoulèrent alors de mes yeux, tandis que je voyais manifestement que ces ordures avaient réussis leur coup. Pourtant, une voix forte et autoritaire s’imposa dans le couleur, leur ordonnant d’arrêter leurs attaques. Aussitôt, les étudiants se tournèrent vers l’homme qui venait dans notre direction et que je ne regardais pas, ayant peur de sa réaction également. Une fois arrivé à notre niveau, il leur imposa de passer chez la directrice sous peine de leur infliger une correction plus virulente encore. Après un instant d’hésitation, les quatre imbéciles lui obéirent et tournèrent les talons, l’un d’eux me chuchotant au passage :

« S’en est pas fini, toi et moi. Pédale… »

Et enfin, ils partirent. J’eus un léger sursaut de crainte lorsque je sentis une main pourtant douce se poser sur mon épaule. L’homme me demanda si je pouvais me relever, et je hochai la tête positivement, ne pouvant toutefois émettre aucun son. Son bras vint alors se glisser sous le mien pour m’aider à me relever, et j’effaçai avec honte les larmes qui coulaient de mes yeux d’un revers de la main. L’homme, certainement un professeur, me demanda alors de croiser son regard. Je m’exécutai avec crainte, ayant peur que mon apparence chétive, soumise et blessée ne le pousse lui aussi à se moquer de moi. Stupide pensée, n’est-ce pas ? Et pourtant je ne pouvais pas m’empêcher d’avoir peur de lui aussi. Tout ce que j’espérais, c’était qu’il ne me demande pas ce qu’il s’était passé. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, c’est précisément ce qu’il me demanda après avoir scruté mon visage d’un regard empathique et dit qu’il me fallait recevoir des soins à l’infirmerie pour les blessures que l’on m’avait infligées.

« Ne… ne vous en faites pas pour moi. C’est rien… J’ai l’habitude… » Lui dis-je, une moue de douleur transparaissant sur mon visage à cause de ma mâchoire esquintée.

A vrai dire, enseignant ou pas, je ne comprenais pas bien pourquoi il me venait en aide. Et honnêtement, j’étais sûr d’une chose : si je lui disais pourquoi je m’étais fait passer à tabac, il rejoindrait l’avis de mes agresseurs. Il ne validerait pas leur violence, bien sûr, mais je portais le blâme d’être gay. N’était-ce pas honteux, après tout ? Cette anormalité n’était-elle pas à punir ?

Nous arrivâmes enfin à destination. L’infirmière me demanda de m’allonger sur l’un des lits et je m’exécutai tandis que le professeur posait ses livres en s’asseyant à côté de moi. Visiblement, il tenait à savoir pourquoi je m’étais fait agresser, et dans un soupir, je fixai le plafond, mes joues s’empourprant de honte.

« C’est rien, c’est juste que… je ne suis pas tombé amoureux de la bonne personne. Et ça, on ne me le pardonne pas… »

Je préférais rester évasif sur le sujet, même si je me doutais que mon entourloupe ne passerait pas. Cependant j’avais besoin de tester cet homme afin de voir si je pouvais me confier. Jouant avec mes doigts que je fixai, je lui demandais au bout d’un instant :

« Dites-moi, professeur… Qu’est-ce que vous pensez de cela ? Je veux dire, pensez-vous que l’on peut aimer librement qui on veut ? Ou doit-on se cacher par peur et par honte ? »

Ainsi, je pouvais tester un peu le terrain, et voir s’il partageait leurs idéaux ou s’il était un homme ouvert. Libre ensuite à moi de choisir si je le mets dans la confidence ou pas… En tout cas, Chris n’avait pas conscience de la violence qui régnait dans ce lieu. Il m’avait dit à notre rencontre, je me souviens, que personne ici ne me chercherait de noise pour la préférence que je portais à la sexualité. Il semblerait qu’il s’était trompé. Après tout, qui viendrait l’embêter, lui ? Il avait une carrure solide et maîtrisait ses pouvoirs suffisamment pour pouvoir se défendre. Qu’est-ce que j’avais moi, franchement ?



(c) Nyyx | Never Utopia
 
Revenir en haut Aller en bas


" L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. ... " Adrian Leo-gif

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 9 Avr 2019 - 11:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5000
ϟ Nombre de Messages RP : 1730
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5000
ϟ Nombre de Messages RP : 1730
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Qu'il prétende avoir l'habitude n'excusait pas la violence dont ces élèves avaient fait preuve ! Et, à dire vrai, c'était même plutôt inquiétant. Comment les autres professeurs pouvaient tolérer un comportement pareil ? Si cela arrivait fréquemment, Adrian avait du mal à penser que personne ne s'en soit jamais aperçu ! Mais avant de le questionner plus en avant à ce sujet, le mage décida d'attendre que l'adolescent soit entre les mains de l'infirmière.

Coup de chance, l'archéologue avait du temps devant lui, il attendit donc que la jeune femme s'éloigne avant de s'installer sur une chaise située aux côtés du jeune garçon. Dont il ignorait toujours le prénom d'ailleurs. Lorsque celui-ci reprit la parole pour expliquer la raison qui avait poussé ces garçons à s'en prendre à lui, Adrian ne put s'empêcher de froncer les sourcils. Pas la « bonne personne » voulait tout dire et ne rien dire à la fois. Faisait-il référence à une fille que ses agresseurs trouvaient « trop bien » pour lui ? Ou tout simplement à un autre garçon ? Dans sa jeunesse, Adrian avait souvent été confronté à ce genre de comportement. Les années dix-neuf-cents n'étaient pas propices à une vie amoureuse homosexuelle épanouie malheureusement. Mais les choses semblaient avoir évoluées depuis. Chase Neutron-Grey lui en avait d'ailleurs fait la preuve en assumant cette part de lui... mais le mage devait avouer qu'il n'en savait pas grand-chose de plus. Il n'était pas concerné par ces histoires et les affaires sentimentales ne l'intéressaient guère, ses connaissances étaient donc limitées.

Il resta silencieux jusqu'à ce que le jeune blessé finisse par le questionner sur ce qu'il pensait de l'amour. Une question pas vraiment facile ou adaptée vu son manque d'expérience en la matière, mais bon. Avec un léger sourire désolé, Adrian répondit d'un ton calme.

« Je crains que vous ne soyez pas tombé sur la personne la plus qualifiée qui soit pour vous répondre. » Au moins l'autre serait prévenu. « Mais je considère que chacun est libre de faire ce que bon lui semble et que cela ne regarde personne d'autre que les individus concernés. » Ce qui était totalement vrai. « Si vous êtes en train de me demander si j'approuve ce que ces adolescents vous ont fait : la réponse est non. Quelle qu'en soit la raison. La violence n'est pas une solution et n'est pas acceptable, qu'elle qu'en soit la raison. »

Il devait avoir l'air moralisateur ! En prime, avec son costume trois pièces démodé et ses manières du siècle dernier, le tableau devait être complet. Mais ce n'était pas bien grave. Adrian se fichait pas mal de ce que les gens pensaient de lui et il se contentait de répondre à la question d'un gamin visiblement un peu paumé. Bon, il aurait préféré que cette histoire ne concerne pas une histoire d'amour, parce qu'il était loin de savoir épauler quelqu'un dans une telle situation, mais il n'allait pas fuir lâchement face à la moindre difficulté ! Il ne restait qu'à éclaircir un peu cette histoire.

L'infirmière était en train de préparer de quoi soigner la blessure du jeune garçon et Adrian reporta son attention sur ce dernier, se penchant légèrement en avant pour reprendre d'un ton paternaliste.

« Je suis désolé de devoir vous demander ça, je me doute que ce n'est pas très facile à aborder avec un professeur, mais si vous me disiez ce que ces personnes vous reprochaient précisément ? Qu'entendez-vous par « la bonne personne » ? »

Il ne voulait pas le presser, ni le mettre mal à l'aise bien sûr ! L'espace d'un instant, son regard se détourna de l'adolescent – il allait devoir songer à lui demander son prénom ! – puis se posa sur l'infirmière. Elle serait peut-être plus douée que lui pour régler cette histoire, non ? Ses prunelles marrons se reportèrent sur le visage toujours abîmé de son interlocuteur.

« Si vous préférez en parler avec quelqu'un d'autre, vous pouvez le dire, je comprendrais. »

Il avait l'habitude de ne pas être le « premier choix » en matière de discussion. Il fallait avouer qu'il avait conscience de son manque flagrant d'aisance en matière de relations sociales !
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 9 Avr 2019 - 15:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Team Alpha
Team Alpha

Joshua Landers
Team Alpha

Personnage
Dark Faith

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 09/11/1992
ϟ Arrivée à Star City : 12/03/2019
ϟ Nombre de Messages : 163
ϟ Nombre de Messages RP : 68
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Crédits : Aztarel
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : En couple avec le beau chef de la Team Alpha
ϟ Métier : Lycéen
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Beauté innocente.
Se trouve trop petit et trop maigre, pas la carrure d'un Super, quoi...
ϟ Pouvoirs : Pyrokinésie.
Feu du dragon.
Résistance au feu.
Lévitation.
Extinction des feux.
Perturbation des quatre sens.
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relationship
Passeport
Contacts
Journal intime
Joueur
Dark Faith

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 09/11/1992
ϟ Arrivée à Star City : 12/03/2019
ϟ Nombre de Messages : 163
ϟ Nombre de Messages RP : 68
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Crédits : Aztarel
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : En couple avec le beau chef de la Team Alpha
ϟ Métier : Lycéen
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Beauté innocente.
Se trouve trop petit et trop maigre, pas la carrure d'un Super, quoi...
ϟ Pouvoirs : Pyrokinésie.
Feu du dragon.
Résistance au feu.
Lévitation.
Extinction des feux.
Perturbation des quatre sens.
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relationship
Passeport
Contacts
Journal intime






L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. ...
ft. Adrian and Joshua

Allongé sur le lit de l’infirmerie, je massai doucement ma mâchoire qui me faisait terriblement mal. La douleur de mon ventre me faisait penser à un excès de séries d’abdominaux très mal effectuée, mais malgré tout j’écoutais le professeur avec attention. Il m’expliqua ne pas être très qualifié pour répondre à la question que je lui avais posé, à savoir s’il pensait que l’on ait le droit d’aimer qui bon nous semble. Toutefois, il me dit avec douceur qu’il ne cautionnait en aucun cas ce que cette bande de brutes épaisses m’avait faite, et que la violence ne devait être en aucun cas une solution. Je hochai lentement la tête, partageant son point de vue.

Tandis que l’infirmière préparait ses compresses et autres objets de soin, le professeur se pencha légèrement vers moi, et me demanda sur un ton appréciable car protecteur et même paternel ce que me voulaient les quatre abrutis de tout-à-l’heure, et ce que j’entendais par le fait de ne pas « aimer la bonne personne ». Ne le connaissant pas encore, et malgré ses démonstrations de gentillesse et d’humanité, je ne savais pas si je pouvais lui faire confiance. Allait-il finalement partager l’avis de mes agresseurs quand bien même il n’acceptait pas leur manière de faire ? Il me proposa alors d’en parler peut-être davantage à l’infirmière qui serait plus douée que lui pour me comprendre. Je poussai un soupir, ne sachant quoi faire. Étrangement, cet homme que je ne connaissais pas et qui, devais-je l’avouer, m’impressionnait plutôt pas mal avec son allure fort élégante, sa droiture et sa classe, me mettait plutôt en confiance. Avais-je raison ? Avais-je tort ? Je l’ignorais. En tout cas je me décidais de prendre le risque. Au point où j’en étais de toute façon, je ne pouvais être plus mal qu’à cet instant T.

« En fait, je… » Commençais-je avant de m’interrompre.

Le cœur battant la chamade par crainte de révéler l’un de mes plus grands secrets, je m’éclaircie la voix et lui dis sur un ton que j’espérais être neutre :

« Je suis gay. Voilà le problème. »

Ça y est, la révélation était faite. Comment allait-il réagir ? Je n’en avais pas la moindre idée. J’avais beau avoir eu ma dose d’humiliation pour la journée, je n’étais plus à cela prêt. Mais qui sait, peut-être allait-il positivement me surprendre ? Alors quant à y être, je décidai de me confier afin que si jamais il puisse avoir des a priori sur l’homosexualité, il comprenne un peu mieux ce qu’il se passait dans mon cœur et dans ma tête, et que cela n’a rien d’inhumain.

« En fait, je sors depuis quelques jours avec un élève de la Star High, et c’est visiblement très mal pris par certains des élèves. Pourtant on ne se montre pas en public, même si mon copain est très démonstratif. Il ne se doute pas du mal que l’on peut vouloir nous faire parce que le fait est qu’à lui, on ne lui cherche jamais des noises. Il est grand, il est fort, il a une certaine réputation… Non, personne ne lui fera jamais la moindre remarque. Mais regardez-moi… Je n’ai en rien l’image de quelqu’un que l’on peut respecter. La seule chose que j’aurai pu faire c’est de me défendre en brûlant la main de mes agresseurs, car le feu est mon pouvoir. Mais dans ce cas c’est moi que l’on aurait accusé et qui aurais fini chez le directeur. »

Je lâchai un soupir. L’infirmière vint à notre rencontre et appuya doucement sur mes côtes pour voir si elles n’étaient pas fêlées. Heureusement, l’élève avait tapé en plein milieu du ventre, au niveau des organes, et si c’était extrêmement douloureux, ça n’était pas tout-à-fait dangereux. Du moins dans le cas présent. Elle prit ensuite une compresse et vint tapoter sur ma lèvre ouverte le sang qui s’en écoulait, ainsi que sur ma joue. Elle s’assura que je ne saignais plus à l’intérieur de la bouche et se retira pour nous « laisser discuter », avait-elle dit.

Je lâchai un nouveau soupir et tournai la tête vers le professeur.

« Qu’est-ce que j’aurais dû faire ? Vous voyiez, je n’ai pas d’autre choix que de subir. La dernière fois que je me suis fait tabasser c’était dans mon ancien lycée. Et une des filles qui accompagnait mes bourreaux… en fait je n’ai pas réussi à me maîtriser et j’ai commencé à lui brûler les cheveux. Heureusement ils ont vite éteint le feu car elle aurait pu se retrouver chauve et défigurée, mais c’est moi qu’on a viré de l’école. Même mes parents biologiques me frappaient, comment voulez-vous être épanoui comme ça, et sûr de soi ? Comment pourrais-je me défendre alors que je fais encore plus de mal autour de moi ? » Demandais-je, les yeux brillants de larmes.

J’étais totalement perdu et désespéré. Est-ce que j’allais devoir vivre ça toute ma vie ? Ou devrais-je mettre un terme à ma première et magnifique relation pour pouvoir me protéger… ?



(c) Nyyx | Never Utopia
 
Revenir en haut Aller en bas


" L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. ... " Adrian Leo-gif

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 9 Avr 2019 - 19:10 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5000
ϟ Nombre de Messages RP : 1730
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5000
ϟ Nombre de Messages RP : 1730
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Le jeune homme semblait vraiment très mal vivre le fait de devoir avouer ce qu'il avait sur le cœur, mais Adrian ne le pressa pas. Lorsqu'il reprit finalement la parole pour dévoiler son secret, le mage put constater qu'il avait bien vu en pensant à cette hypothèse. Son expression reste neutre alors qu'il attendait la suite. Tout ce que le jeune garçon expliquait était assez « logique » d'une certaine manière. Adrian n'était pas naïf au point de croire que les relations entre deux personnes du même sexe étaient toujours bien acceptées, certains ne se gênaient pas pour donner leur avis ! Mais de là à en venir à de la violence... Pourquoi ? Une réponse qui ne viendrait sans doute jamais. Ou qui ne serait pas satisfaisante. Au final, ces histoires étaient très similaires à celles de son époque, sauf que là, c'était la classe sociale et non le sexe des protagonistes qui était pointée du doigt.

Adrian attendit que l'infirmière se charge de soigner les blessures de l'adolescent, puis patienta encore jusqu'à ce qu'il termine d'expliquer ce qu'il avait sur le cœur. Il était important qu'il puisse se vider l'esprit, surtout après ce qu'il venait de vivre. Mais, une fois de plus, Adrian craignait de ne pas être forcément à la hauteur pour le soutenir. Toutes ces histoires lui étaient tellement étrangères !

« Pour commencer, je peux vous assurer que vous avez fait le bon choix en évitant de leur faire du mal. Comme vous l'avez dit, en agissant ainsi, vous les auriez transformés en victimes. Et la violence ne règle jamais les problèmes, elle ne fait que les aggraver. Apprendre à se contrôler est très difficile, j'en ai conscience, mais c'est malheureusement quelque chose de primordial, surtout dans une ville comme la nôtre. »

Il savait sans doute que Star City était réputée pour certains de ses héros. À moins de vouloir se retrouver avec eux sur le dos, mieux valait apprendre à relativiser et surtout, à se contrôler pour ne pas laisser la colère prendre le dessus et transformer sa vie en véritable champ de bataille.

« Ensuite, vous devez bien comprendre que rien ne légitime ce que ces jeunes vous ont fait. Je les ai envoyés chez la directrice et lorsque je partirai, j'irai en parler avec elle. Il faut prendre les mesures qui s'imposent et les sanctionner. Aucune violence ne sera tolérée ici, encore moins lorsqu'il s'agit d'une manière de dénigrer quelqu'un pour son origine ou sa sexualité. » Il tenait à ce que les choses soient claires. « Ne vous jugez pas trop sévèrement. »

La vie du jeune homme ne semblait pas spécialement glorieuse ou réjouissante. Adrian sentait toujours son cœur se serrer lorsqu'il entendait des récits de ce type. Il ne comprenait pas que des couples puissent avoir des enfants pour les traiter de la sorte. C'était tout simplement inadmissible et incompréhensible ! Mais plutôt que de laisser transparaître ses émotions, le mage conserva son expression neutre et posée avant de continuer sa réponse du même ton paternel et réconfortant qu'auparavant.

« D'ailleurs, que vous soyez gay n'est pas un problème, si vous commencez à présenter les choses ainsi, c'est plutôt mal parti. » Il eut un sourire encourageant. « Je ne peux pas vraiment vous conseiller sur ce point, cependant je peux vous dire que vous n'avez pas à avoir honte de ce que vous êtes ou de ce que vous ressentez. Ce n'est pas à vous de vous excuser, mais aux autres qui vous jugent, vous le comprenez ? » Il se doutait que c'était plus facile à dire qu'à faire, mais bon. « Je sais que c'est facile de le dire, mais je le pense. Et pour vos problèmes de... contrôle ? Est-ce que vous avez déjà essayé de demander de l'aide ? Il y a beaucoup de professeurs qui pourraient vous aider à Star High vous savez. Ça pourrait vous êtes très bénéfique. »

En tous les cas, ça ne ferait pas de mal, c'était évident ! Dans le pire des cas, il perdrait un peu de temps tous les soirs – ou quelques jours par semaine – pour gagner un meilleur contrôle de ses émotions et dans le meilleur... il parviendrait à franchir une étape déterminante ? Adrian recula légèrement pour s'adosser dans sa chaise, croisant ses bras sur son ventre avant de conclure.

« D'ailleurs quel est votre prénom ? »

Un détail qui avait son importance.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 15 Avr 2019 - 20:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Team Alpha
Team Alpha

Joshua Landers
Team Alpha

Personnage
Dark Faith

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 09/11/1992
ϟ Arrivée à Star City : 12/03/2019
ϟ Nombre de Messages : 163
ϟ Nombre de Messages RP : 68
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Crédits : Aztarel
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : En couple avec le beau chef de la Team Alpha
ϟ Métier : Lycéen
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Beauté innocente.
Se trouve trop petit et trop maigre, pas la carrure d'un Super, quoi...
ϟ Pouvoirs : Pyrokinésie.
Feu du dragon.
Résistance au feu.
Lévitation.
Extinction des feux.
Perturbation des quatre sens.
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relationship
Passeport
Contacts
Journal intime
Joueur
Dark Faith

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 09/11/1992
ϟ Arrivée à Star City : 12/03/2019
ϟ Nombre de Messages : 163
ϟ Nombre de Messages RP : 68
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Crédits : Aztarel
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : En couple avec le beau chef de la Team Alpha
ϟ Métier : Lycéen
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Beauté innocente.
Se trouve trop petit et trop maigre, pas la carrure d'un Super, quoi...
ϟ Pouvoirs : Pyrokinésie.
Feu du dragon.
Résistance au feu.
Lévitation.
Extinction des feux.
Perturbation des quatre sens.
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relationship
Passeport
Contacts
Journal intime






L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. ...
ft. Adrian and Joshua

J’avais peur qu’avec son allure trop nette et un peu impressionnante, faut-il le dire, tel un homme droit et à cheval sur les valeurs, le professeur ne prenne mon homosexualité comme un vice, une tare qu’il faille combattre. Force est de constater que je m’étais bel et bien trompé, car son visage ne laissa pas la moindre seconde transparaître une gêne quelconque ou un certain dégoût.
Un silence se plaça entre nous lorsque l’infirmière vint nous rejoindre afin de panser mes blessures et vérifier qu’il n’y en ait pas de plus importantes. Heureusement, tout semblait n’être que des dégâts mineurs, superficiels. Lorsqu’elle nous laissa, le professeur repris, me disant que j’avais bien fait de ne pas chercher à me défendre grâce à mes pouvoirs, qui n’aurait eu pour effet que d’aggraver mon cas en me faisant passer du rôle de la victime à celle d’agresseur. De plus, je me souvenais avoir signé une clause de confidentialité concernant mes pouvoirs et les cours dispensés aux futurs supers dans cette école. Ainsi, mes attaquants pouvaient très bien avoir pu être des « humains lambda » et j’aurai ainsi révélé à de sombres imbéciles notre secret à tous.

L’homme reprit une fois que l’infirmière s’éloigna pour me dire qu’il ne cautionnait en aucun cas ce que les élèves m’avaient fait tout-à-l’heure, et qu’il irait d’ailleurs en toucher deux mots à la directrice, et ce malgré qu’il leur ait dit d’aller la voir. Je supposais qu’il voulait vérifier qu’ils lui aient obéis, mais je l’en remerciai intérieurement de faire toutefois ce geste pour moi. Il me conseilla également de ne pas me juger trop sévèrement, ce qui était pour moi chose difficile à faire tant j’avais du mal à m’apprécier et à être juste. C’était un peu comme si, à force d’endurer, j’avais accepté que l’on me fasse du mal. D’abord mes parents, ensuite les élèves de mes différentes écoles, primaire, collège et lycée, et enfin ici. Après m’être d’ailleurs confié auprès de lui car je sentais qu’il était un homme à qui l’on pouvait véritablement parler, il reprit en ajoutant qu’être gay n’était pas un défaut, et que si je voyais les choses sous cet angle cela serait difficile pour moi de le faire accepter aux autres. Ça n’était pas à moi de chercher à me justifier mais plutôt aux autres de revoir leur conduite, me dit-il. Enfin, il me demanda si j’avais déjà songé demander de l’aide aux professeurs pour mes problèmes de contrôle de mes pouvoirs, encore trop dépendants de mon caractère et de mes humeurs. Je hochai la tête, et lui répondis :

« Non, je… n’ose pas vraiment déranger. A vrai dire je pense que les professeurs ont d’autres choses à faire une fois leurs cours finis que de faire du babysitting avec moi. Mais… Bon, je tente quand même : est-ce que, comme nous avons tous les deux parlé de mes problèmes disons personnels, vous seriez d’accord pour m’aider ? Ou peut-être connaitriez-vous un autre enseignant capable de m’aider et qui me comprendrait. Je veux bien, si cela ne vous ennuie pas surtout, que vous lui parliez un peu de mes problèmes. Je suis sûr qu’il vous écoutera plus que moi. Enfin… Non, c’est surtout que j’ai un peu peur de gêner et d’être chronophage. Je veux bien croire que ça m’aiderait beaucoup et c’est vrai que j’aimerais beaucoup que l’on m’enseigne comment maîtriser mes pouvoirs. Ça ne peut me faire que du bien, et je suis quelqu’un de très motivé quand il s’agit de travailler, donc… » Déclarai-je en haussant les épaules.

Enfin, le professeur me posa cette question que j’avais totalement omise, pris dans la conversation.

« Je m’appelle Joshua. Et vous, vous êtes Monsieur ? » Lui demandais-je à mon tour.

« En tout cas je ne vous remercierai jamais assez d’être intervenu tout-à-l’heure. Cela aurait pu vraiment mal finir parce que je sentais que ça bouillonnait en moi et que j’aurais vraiment pu faire une bêtise. J’en ai marre d’être une victime, mais pour autant je ne veux pas devenir un attaquant à mon tour. Que l’on me fasse du mal c’est une chose, mais au moins j’ai à peu près bonne conscience car moi je n’ai rien fait de mal. En revanche si je les avais plus ou moins brûlé, je m’en serai voulu à mort. Comme vous l’avez dit en quelques sortes, mieux vaut être l’attaqué plutôt que l’attaquant. Enfin… Non, ce poste-là n’est pas non plus le plus idéal, mais je crois que vous avez compris ce que j’essaie de dire. »



(c) Nyyx | Never Utopia
 
Revenir en haut Aller en bas


" L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. ... " Adrian Leo-gif

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 16 Avr 2019 - 13:17 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5000
ϟ Nombre de Messages RP : 1730
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5000
ϟ Nombre de Messages RP : 1730
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Ainsi donc, il s'appelait Joshua. Le prénom lui semblait vaguement familier, il était donc probable qu'il l'ait eu en cours ou tout simplement qu'il ait vu son nom sur l'un des documents de la salle des professeurs. Par contre, son histoire ou ses difficultés ne lui évoquaient rien, mais cela ne signifiait pas grand-chose. Adrian était quelqu'un de très ouvert et désireux d'aider les autres, toutefois il devait admettre qu'il ne s'investissait pas forcément autant qu'il l'aurait pu à Star High. Les jeunes le mettaient souvent mal à l'aise et il passait le plus clair de son temps à éviter leurs regards souvent inquisiteurs pour se concentrer sur son cours. Il était donc probable que même si Joshua avait été dans l'un de ses cours, l'Américain ne s'en soit pas vraiment rendu compte.

Il répondit donc à sa question avant de le laisser continuer ses explications :

« Je suis le professeur Pennington. »

En privé, cela ne le dérangeait pas que des adolescents l'appellent par son prénom, mais au sein de l'école, ça risquait surtout de faire tache. Mieux valait en rester à l’appellation « professeur » ou « monsieur » pour éviter toute ambiguïté ou rumeur de favoritisme.

Lorsque l'adolescent eut terminé ses explications et proposé quelque chose pour l'aider, le mage marqua une légère pause. L'idée ne le dérangeait absolument pas. Prendre quelqu'un sous son aile était même devenu naturel pour lui avec le temps qui passait, mais dans ce cas de figure, il n'était pas convaincu d'être à la hauteur. Adrian était un mage émérite, mais un humain. Il n'avait jamais été doté de capacités spéciales si l'on occultait sa maîtrise de la magie, il ne pouvait donc pas comprendre ce que Joshua vivait ! Cela dit, pour le reste....

« Pour commencer, sachez que vous ne dérangez personne. Vous êtes dans une école, ce qui signifie que les professeurs et le reste du personnel sont ici pour vous aider. Vous ne serez pas chronophage et il ne s'agit pas de baby-sitting si c'est ce qui vous tracasse. » Ce point était éclairci, il continua : « Quant à la possibilité de vous aider moi-même, bien sûr que c'est envisageable. Je dois toutefois vous préciser que je ne suis pas doté de capacités similaires aux vôtres, je ne sais donc pas ce que vous vivez. Cela dit, je peux vous aider pour le reste, pour apprendre à vous contrôler un peu mieux par exemple. Sur le plan mental j'entends, pour ce qui est des pouvoirs, je vais voir pour en parler à un professeur plus expérimenté et lui demander de venir vous voir. »

Adrian ne tenait pas à ce que l'adolescent s'imagine qu'il ne voulait pas l'aider et qu'il n'en valait pas la peine. C'était tout le contraire : en « refusant » de s'occuper de ce qui concernait les pouvoirs, il voulait lui donner toutes les chances possibles pour être bien entouré ! Qui plus est, avoir l'aide de deux personnes à la fois ne serait certainement pas de trop pour Joshua.

Bougeant légèrement sur sa chaise, Adrian détourna brièvement le regard vers le reste de la pièce, un peu comme s'il réfléchissait. Après quelques nouvelles secondes de silence, le centenaire reporta son regard sur son interlocuteur, puis continua à parler du même ton calme et posé.

« Il est important que vous compreniez que vous méritez la même attention que tous les autres élèves de l'école. Je crois comprendre que vous culpabilisez de vos choix, ou du manque de maîtrise de vos pouvoirs, mais vous ne devez pas. Vous êtes ici pour apprendre, il est normal que vous soyez soutenu et épaulé. » Il haussa les épaules. « Dites-vous qu'en demandant de l'aide, vous rendez aussi service aux autres. Si vous apprenez à vous contrôler, vous éviterez ainsi de faire inconsciemment du mal à autrui. Vous comprenez l'idée ? » Il lui offrit un bref sourire. « En attendant d'en arriver là, je tiens à ce que vous veniez me voir si quelqu'un vous cause encore des ennuis. Le comportement de ces élèves n'est pas normal. L'école prône l'ouverture d'esprit et la compréhension. Comment voulez-vous que ces jeunes soient capables de travailler en collaboration avec des personnes d'autres mondes si elles ne sont même pas capables de tolérer leurs semblables ? » C'était une question rhétorique. « Il n'y a aucune honte à demander de l'aide. Tout le monde le fait. »

Lui aussi, même si à son âge relativement avancé, Adrian avait plutôt l'habitude d'être dans le rôle de celui qui tendait la main que le contraire.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 18 Avr 2019 - 19:57 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Team Alpha
Team Alpha

Joshua Landers
Team Alpha

Personnage
Dark Faith

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 09/11/1992
ϟ Arrivée à Star City : 12/03/2019
ϟ Nombre de Messages : 163
ϟ Nombre de Messages RP : 68
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Crédits : Aztarel
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : En couple avec le beau chef de la Team Alpha
ϟ Métier : Lycéen
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Beauté innocente.
Se trouve trop petit et trop maigre, pas la carrure d'un Super, quoi...
ϟ Pouvoirs : Pyrokinésie.
Feu du dragon.
Résistance au feu.
Lévitation.
Extinction des feux.
Perturbation des quatre sens.
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relationship
Passeport
Contacts
Journal intime
Joueur
Dark Faith

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 09/11/1992
ϟ Arrivée à Star City : 12/03/2019
ϟ Nombre de Messages : 163
ϟ Nombre de Messages RP : 68
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Crédits : Aztarel
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : En couple avec le beau chef de la Team Alpha
ϟ Métier : Lycéen
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Beauté innocente.
Se trouve trop petit et trop maigre, pas la carrure d'un Super, quoi...
ϟ Pouvoirs : Pyrokinésie.
Feu du dragon.
Résistance au feu.
Lévitation.
Extinction des feux.
Perturbation des quatre sens.
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relationship
Passeport
Contacts
Journal intime






L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. ...
ft. Adrian and Joshua

C’est après m’être présenté que l’homme me révéla son nom : il s’agissait du Professeur Pennington. J’avais déjà entendu parler de cet homme, et mais quitte à oser lui demander quelque chose, je le questionnais au sujet de sa remarque : accepterait-il de devenir mon « guide » en quelques sortes, du moins de m’aider à contrôler mon don que je voyais pour le moment davantage comme une malédiction. Le léger temps qu’il prit pour réfléchir me stressa quelques peu. Est-ce qu’il voulait dire non mais avait peur que je le prenne mal, ou se posait-il réellement la question ?n Lorsqu’il me répondit, il posa tout-de-suite les bases : non je ne dérangeais personne. En étant dans une école spécialisée dans ce genre de « problèmes » les enseignants étaient là pour m’aider. Il ajouta à cela qu’il voulait bien me venir en aide, mais que cependant il n’était pas doté des mêmes capacités que moi, et donc qu’il comprendrait moins bien qu’un autre professeur dont c’est la spécialité ce que je vis réellement. Il pouvait toutefois m’aider en ce qui concernait la maîtrise mentale de mes capacités. Pour le reste, il allait en discuter avec d’autres professeurs auxquels il songeait et qui serait plus expérimenté que lui dans cette catégorie.

Je hochai la tête silencieusement, ne voulant pas l’interrompre dans son moment de réflexion. Le Professeur Pennington regarda autour de lui, puis reporta ses yeux profonds sur moi. Le calme dont il faisait preuve en me parlant m’apaisait grandement, et il reprit pour ajouter que je méritais la même attention que les autres élèves de Star High. Il était donc normal que j’ai besoin d’aide et que j’en réclame, autant pour moi que pour les autres afin qu’il n’y ait pas de blessés. Un léger sourire se dessina sur ses fines lèvres. Le premier. Il ajouta que si jamais un autre problème du genre de mon agression physique se produisait dans l’école, il fallait que je vienne absolument lui en parler. Après tout il avait raison : comment des personnes qui sont là pour apprendre la bienséance et la tolérance puissent avoir un tel comportement ? A fortiori s’ils sont là eux aussi avec leurs pouvoirs qu’ils essaient de contrôler. Star High School prônait des valeurs que tout le monde se devait de respecter à la lettre. Je hochai une nouvelle fois positivement la lettre, et pris la parole à mon tour :

« Vous avez raison, Professeur. Je vous remercie sincèrement pour l’aide que vous m’avez apportée. Je veux bien que vous discutiez avec un des autres professeurs pour voir s’il peut un minimum me guider. Je ne veux pas que ce que j’ai vécu dans mon autre établissement se reproduise, vous comprenez ? »

Je tentai de me redresser pour m’assoir sur le lit de l’infirmerie, lorsqu’une grimace de douleur déforma mon visage.

« Ca va aller, il faut juste attendre que la douleur passe, mais je n’ai pas envie de louper mon prochain cours. Merci encore, Professeur Pennington mais ne vous donnez pas la peine de voir Madame la Proviseur. Je ne pense pas que ces idiots recommencent de sitôt à vrai dire, vous ne croyez pas ? »

Je laissai mes pieds glisser hors du lit et me mis debout avant de m’étirer, ce geste faisant craquer mes côtes ce qui me fit plutôt du bien. Certainement cela les avait-il remis en place. Je pris mon sac à bandoulière et le glissai sur mon épaule, prêt à aller en cours.

« Je sais que je me répète mais je ne le dirai jamais assez : merci, Monsieur. »



(c) Nyyx | Never Utopia

" L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. ... " Adrian Giphy
 
Revenir en haut Aller en bas


" L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. ... " Adrian Leo-gif

 
" L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. ... " Adrian
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
" L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. ... " Adrian Categorie_6" L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. ... " Adrian Categorie_8


" L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. ... " Adrian Categorie_1" L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. ... " Adrian Categorie_2_bis" L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. ... " Adrian Categorie_3
 Sujets similaires
-
» Wyclef, la peur et les élites, la gauche du populisme
» [UPTOBOX] La Gloire et la peur [DVDRiP]
» Toto Constant n'a pas peur d'etre deporte en Haiti
» La peur [PV Zeno]
» Meute Sekmet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
" L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. ... " Adrian Categorie_6" L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. ... " Adrian Categorie_8
Sauter vers: