AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Le transporteur — Rod et Alexander Categorie2_1Le transporteur — Rod et Alexander Categorie2_3
 

Le transporteur — Rod et Alexander

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 20 Mar 2019 - 9:47 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4307
ϟ Nombre de Messages RP : 3908
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Rod Gambolputty était coursier et livreur, une activité qui l'obligeait à se déplacer à travers toute la ville pour transporter des paquets vers des destinations parfois surprenantes. Bien entendu, il ne savait jamais ce qu'il transportait même si l'on pouvait s'amuser à essayer de deviner ce que les colis pouvaient bien renfermer. Ce soir-là, on l'avait fait appeler en urgence pour livrer un colis bien spécifique avec des consignes très précises. On lui avait par ailleurs laissé entendre qu'il avait intérêt à ne pas faire d'erreur s'il voulait conserver son boulot ! C'était une mission des plus importantes. Malgré l'heure tardive, Rod devait ainsi traverser la ville pour rejoindre le quartier de Hamelin, puisque c'était là que sa destination allait le conduire. Peut-être s'agissait-il d'une technologie spéciale ? Ou alors, il avait peut-être affaire à quelque chose de top secret ? Quoi ? C'était peu probable ? Et alors, on avait bien le droit de s'imaginer ce que l'on voulait pour rendre ça un peu plus palpitant, non ?

Cela faisait quelques temps maintenant qu'Alexander Fowl était revenu à Star City, même s'il n'en était pas tellement conscient puisqu'il avait perdu la mémoire. C'était une situation compliquée, surtout qu'il n'avait pas vraiment créé d'attaches dans cette ville. Il y avait ainsi peu de chance qu'on tente de le retrouver ou qu'on s'inquiète de sa situation. Le jeune homme n'avait donc pas tant d'options que cela et s'il souhaitait retrouver la mémoire, il allait probablement devoir compter un peu sur la chance. C'était peut-être pour cela qu'il déambulait dans les rues, à la nuit tombée ? Après tout, une rue, une boutique, une pancarte, tout pouvait potentiellement déclencher un souvenir ! Certes, c'était hasardeux mais au fond, il n'y avait rien à perdre à tenter le coup.

Suivant les indications de son GPS – fourni par la société de livraison – Rod s'engagea dans une petite ruelle qui allait lui faire gagner un peu de temps en évitant les grosses artères. Au même moment, Alexander tournait dans la même ruelle, depuis l'autre extrémité. Il fut ainsi aux premières loges pour assister au spectacle qui s'offrit à lui !

Un camion s'engagea juste derrière Rod, l'empêchant de faire marche arrière tandis que des hommes firent soudain irruption devant lui, leurs visages dissimulés par des masques de clown, des armes de guerre à la main. L'un d'eux mit le pauvre livreur en joue, lui laissant entendre que s'il tentait quelque chose, il ferait feu. Un autre s'avança d'un pas et prit alors la parole.

« Toi, le livreur. Tu vas couper le moteur et descendre sans faire d'histoire. On veut ton paquet alors tu vas nous le donner et tu pourras repartir en vie. Sinon... »

Rod allait-il coopérer, au risque de perdre son boulot ? Et que ferait Alexander ? Se contenterait-il d'attendre ou tenterait-il d'intervenir ?




Mes chers petits,

Ce sujet vous est offert par la Roulette Russe ! Vous êtes totalement libres d'inventer la suite à votre guise. Parlez-en, improvisez... ce sujet est vôtre désormais ! Simple détail à ne pas oublier : privilégiez ce sujet et ne laissez pas votre partenaire sans réponse durant deux ou trois semaines !

Bon amusement à vous !
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 20 Mar 2019 - 12:04 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

Alexander Fowl
Vigilant Indépendant

Afficher le profil
/
ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 23/05/1993
ϟ Arrivée à Star City : 12/03/2019
ϟ Nombre de Messages : 18
ϟ Nombre de Messages RP : 6
ϟ Crédits : @
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Justicier
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : -1m79, 74 Kg
-Vilaine cicatrice sur la tempe droite
ϟ Pouvoirs : -Frappe du Tonnant (5m, 1/4 de puissance)

-Super-Force (5T)
-Super-Résistance (10T)
-Super-saut (5m)

-Maîtrise martiale : boxe anglaise
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
RPs
On ne sait jamais ce qu'on va trouver au détour d'une réelle. On ne peut jamais qu'établir des suppositions, toutes plus invraisemblables les unes que les autres, sur ce qui nous y attends. Au mieux, on peut essayer de se préparer, et se dire que puisqu'il y a ça dans la rue, on peut avoir ça dans la ruelle. On peut avoir beaucoup de choses, du plus dangereux au plus anodin, en passant par le néant total ; car après tout, il n'y avait pas toujours un danger dans les sombres allées d'une ville. Mais évidemment, parfois, on tirait le mauvais lot. On faisait le pas de trop, au mauvais moment, au mauvais endroit, et on se retrouvait engagé dans une histoire qui n'avait rien à voir avec la nôtre. Et qui n'aurait certainement pas chamboulé notre vie.

Alexander s'arrêta, l'espace d'une infime hésitation, de son côté de la ruelle. Il voyait la situation qui se dessinait tout au bout. Un livreur, sur son véhicule dérisoire, suivi par un autre bien plus gros (un furgon ? Non, fourgon.) et stoppé par trois hommes armés. Nul besoin de faire semblant ; il y avait là un grand danger pour la personne qui livrait, et pour toute autre personne qui se serait mêlé de cette histoire... mais le jeune homme, réagissant à une impulsion instinctive et soudaine, continua de marcher dans leur direction.

C'était autant un bon point qu'un mauvais ; être amnésique vous immunisait à la peur sur beaucoup de choses. Avant, peut-être qu'il se serait détourné et serait reparti illico presto ! Ou pas, peut-être qu'il aurait attaqué en hurlant et en utilisant l'objet qu'il avait – apparemment – perdu, le bouclier de Lancelot. Peu importait, en vérité, cette vie antérieure dont il ne se souvenait plus. Il réagissait beaucoup plus à l'instinct, et ce dernier lui dictait d'aller s'en mêler. Que de toute façon, il ne craignait pas grand chose.

Pas mesure de précaution, il prit son arme dans la main. L'arme dégageait une certaine chaleur réconfortante, mais ce n'était pas pour ça qu'il la prenait. Mais bien parce qu'il savait comment s'en servir pour faire peur aux malfrats.

Il avait essayé de déterminer quelles étaient ses capacités : une grande force, une grande résistance, il pouvait sauter haut et loin. C'était déjà pas mal. Pas de vol, pas de magie, pas de crachat de flammes ; mais il sentait dans ses muscles des réflexes vifs de combat. Il allait donc pouvoir leur régler leurs comptes, s'ils se montraient trop dangereux.

Et pour faire bonne mesure, il les interpella :

 « Bonsoir messieurs. Je crois que vous vous trompez de livraison. »

Aussitôt, les trois hommes firent volte-face, le menaçant de leurs armes.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 21 Mar 2019 - 17:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Rod Gambolputty
Indépendant Neutre

Afficher le profil
"Buster"
ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 17/01/1985
ϟ Arrivée à Star City : 30/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 19
ϟ Nombre de Messages RP : 10
ϟ Crédits : Pas d'avatar pour l'instant
ϟ Célébrité : François Morel
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Coursier/Livreur
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Liens Rapides : Aucun lien rapide pour l'instant
Il était rentré et rentré éreinté et ventré, haché menu, fourbu, de son travail à son fourbis. Longue journée égal long repos, ça oui. Il s'en était retourné à son petit coin de verdure qu'il squattait temporairement, et là, après un bon repas attrapé sur la route et mis dans un sac-chienchien tout graisseux, il s'était mis en short-robe-de-chambre-pantoufle et avait tourné « On » sa radio, laissant grésiller la petite voix agaçante qui annonçait entre deux titres quelques nouvelles fraîches : celles de la météo. Il écoutait d'une esgourde close tandis qu'ses yeux parcouraient la carcasse désossée d'un Projecteur à Diapositive, fasciné par le mécanisme. Il avait passé sa deux mi-heures précédente à en regarder, puis s'était finalement décidé à dévisser la bécane pour en r'luquer les organes vitaux, émerveillé par tant de complexité et de savoir-faire.

Alors que la bande FM balançait un morceau bien twist, il reçut un message comme quoi il fallait qu'il retourne au travail. À son arrivée ici, Buster avait dit à son chef qu'il était ok pour bosser certains soirs (on était bien mieux payé) et le week-end et qu'il était dispo puisque déjà sur le qui-vibre et pas trop loin du where-house. Mais son patron l'avait un peu trop pris à la lettre (le O ou le K mais peu importe, il l'avait trop pris) et ergo le sollicitait à son goût soit un peu trop souvent, ce qui maintenant lui tapait sur le haricot, soit un peu trop beaucoup, ce qui lui courait sur le système. Il ronchonna à la tâche mais finit par abdiquer, soupira très très fort, renfila ses sapes sales et rempila ses godasses puis se mit en route.
Arrivé à l'entrepôt la boule de nerfs en pelote qui lui servait d'chef le houspilla mais lui n'entendait que des borborygmes qui faisaient plus « Hééééébadi euqu'l'a prissonteeeemps euç'machinlààààà » et qui l'accompagnèrent tout du long, de la sortie de son camion, récupération dudit colis, consigne, signation du registre et jusqu'à son retour dans la cabine et la fermeture de la portière. Il fit oui-oui de sa voiture à l'aut'taré planqué derrière ses grilles et foutu l'camp d'ici.


Il longeait Street Boulevard mais préféra finalement prendre un raccourci et couper à travers champs à travers ville. En franchissant tout un dédale de petites ruelles il se retrouva finalement arrêté devant un véhicule stationné là dans le sens unique. Il ne vit pas du tout le camion se ficher derrière-lui. Il ne vit pas du tout les type se masquer et arriver. Il ne les entendit même pas frapper la première fois sur la porte du camion. Ni même se ficher en plein milieu de la route, puisqu'il s'appliquait consciencieusement à retirer un bout de viande d'entre deux chicots à l'aide d'un Cure-Dent réutilisable en Ivoire de Baobab tout en fixant le plafond en feutre de son vieux camtar. Au deuxième tambourinement bien bourrin sur la porte il sortit soudainement de sa torpeur et regarda médusé les types devant lui. Chaque fois qu'il voyait des gens en masque de clowns, il avait envie de rire. Les clowns l'avaient toujours beaucoup fait rire et ce depuis son enfance, et il ne pouvait s'empêcher de sourire dès qu'il en voyait un. Mais ceux-là en revanche, ils avaient des gros flingues ; et il ne savait pas pourquoi, mais quelque chose dans sa tête lui disait qu'ils n'allaient – à son grand dam – sûrement pas jongler avec. Au troisième tambourinement encore plus fort, il ne comprit rien à la voix étouffé dehors et s'employa à descendre sa fenêtre à l'aide de la manivelle, ce qui lui prit un certain temps, puis sortit la tête pour voir ce qu'on lui voulait.
La première chose qu'il pensa c'était que dieu merci malgré le froid il n'avait pas envie d'éternuer, parce qu'il avait comme le pressentiment que le canon d'une mitraillette foutue dans la narine ne moucherait pas exactement très bien ; ou en tout cas pas d'une manière qui lui plairait forcément. Il déglutit bruyamment et ne trouva rien de mieux à dire qu'un :


« - J'peux vous aider ? »

Les masques se consultèrent, un peu défaits par cette réponse, mais se reprirent immédiatement leurs allures de bonhommes menaçants. Dans de telles circonstances de toute façon, Buster ne se posa pas mille questions. Si la réponse était oui, il les aiderait comme il le pouvait. Quand deux personnes discutent, c'est pratiquement toujours le type qui tient le flingue dans votre nez qui a raison. Il lui dit :

« - Toi, le livreur. »
C'était bien lui.
«  Tu vas couper le moteur »
Il coupa le moteur.
«  et descendre sans faire d'histoire. »
Il descendit sans faire d'histoire. Il se dit que quoi qu'il en soit, il ne voyait pas bien quelle histoire raconter avec un canon dans l'pif.
«  On veut ton paquet »
Ils l'auraient.
« alors tu vas nous le donner »
Il le leur donnerait.
«  et tu pourras repartir en vie. »
Ah ben ça c'était plutôt une bonne nouvelle !
« Sinon... »
Mais ça il s'en moqua parce qu'il n'y avait pas de sinon en vue.
Finalement, ça ne s'annonçait pas si mal !

Il descendit de son camion en emportant les clés et se dirigea à l'arrière. Il grimpa sur le marche-pied et en quelques tours de clés ouvrit l'arrière. Il alluma la lumière du poste de stockage, saisit son bloc-note, le crayon à papier toujours derrière l'oreille et demanda aux ravisseurs :

« C'est bien le WOLFE+585 qu'il vous faut hein ? J'dis pas d'bêtise ? »


L'un, avec un masque de Pagliacci, se tourna vers son collègue en l'interrogeant :
« C'est c'ui-là qu'on cherche patron ? »

« - La ferme !! »


Alors, un nouveau protagoniste fit son entrée. Rod entendit au loin :

« Bonsoir messieurs. Je crois que vous vous trompez de livraison. »

Buster regarda l'homme, son bloc-notes, re-l'homme, re-son bloc-notes. Il se gratta la tête.

« - Euh... Non non je crois pas hein. 'fin moi je suis les instructions vous m'direz mais non j'crois que non, c'est bien ma livraison. »

Le type plutôt jeune tenait lui aussi une arme. Décidément c'tait une marotte ou quoi ?
Il tenait en joue les trois gars, qui eux le tenaient en joue. Buster ne sut pas bien quoi faire, il était un peu étourdi par tout ces évènements. Il demanda au type :

« - Et vous j'peux vous aider ? Tant que chuis là hein, autant faire d'une pierre deux clous. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 22 Mar 2019 - 13:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

Alexander Fowl
Vigilant Indépendant

Afficher le profil
/
ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 23/05/1993
ϟ Arrivée à Star City : 12/03/2019
ϟ Nombre de Messages : 18
ϟ Nombre de Messages RP : 6
ϟ Crédits : @
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Justicier
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : -1m79, 74 Kg
-Vilaine cicatrice sur la tempe droite
ϟ Pouvoirs : -Frappe du Tonnant (5m, 1/4 de puissance)

-Super-Force (5T)
-Super-Résistance (10T)
-Super-saut (5m)

-Maîtrise martiale : boxe anglaise
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
RPs
Alexander fronça légèrement les sourcils, légèrement déconcerté par le malentendu évident qui était en train de se produire. Il y avait deux véhicules ; le premier celui du livreur, le second celui des malfrats qui bloquaient l'accès. Les trois hommes armés et masqués devant le jeune étaient visiblement en train de se demander ce qui tenait du plan et ce qui n'en tenait pas. Quelque part, c'était compréhensible. Un gars armait d'une épée surgissait dans une affaire qui ne le concernait pas, et qui puait clairement la transaction clandestine. Le livreur était pris à parti... mais était-il mêlé à tout ça ou n'était-il qu'une victime ?

Toutes ces questions trouvèrent finalement un début de réponse quand le « patron » des malfrats baissa son arme et s'approcha un peu d'Alexander, une paume visible pour montrer son côté pacifique.

 « Ecoute, mec, on veut pas d'emmerdes. Et je suis sûr que tu n'en veux pas non plus. Donc... je propose qu'on range tous nos armes. Et on repart chacun de notre côté. »

Charmante proposition.

 « J'ai une contre-proposition. Vous m'expliquez ce qu'il se passe ici, et on avisera après de savoir si oui ou non je vous laisse tranquille. Parce que pour le moment, ça ressemble complètement à une embuscade tendue à un pauvre type qui conduit son véhicule pour livrer un truc. »

Les malfrats se concertèrent du regard, avant de finalement baisser les dernières armes levées. Le jeune homme garda toutefois son épée dans sa main, pointée vers le sol, conscient qu'il n'était pas invincible et qu'évidemment, il n'était pas à l'abri d'une mésaventure désastreuse à force de se mêler de choses qui ne le regardaient pas.

 « C'est jamais qu'une mesure de sécurité. On a des masques pour éviter de nous exposer ; on vient juste récupérer un paquet qui nous revient. Le Wolfe machin-là. On en a besoin, pour des raisons qui ne te regardent évidemment pas. Toi par contre, tu n'as pas de masque. Si tu tentes un truc contre nous, on te retrouvera car on connaît ta tête. Donc on va traiter ça gentiment, entre adultes, et personne ne sera blessé. Ça te va ? »

 « Je veux voir ce wolfe truc. Et le livreur, il est au courant de tout ça ? Hey ! Mec, tu réalises ce qu'il se passe ou quoi ? »

Il avait l'air bizarre ce type.

 « Bon, ok. On va regarder ça ensemble, comme ça tu verras que ce n'est rien de dangereux. Mais je te préviens, si tu répètes à qui que ce soit ce que tu vas voir, on te troue le derche. Allez, mon gars. Montre-nous la marchandise. »
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Le transporteur — Rod et Alexander
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
Le transporteur — Rod et Alexander Categorie2_6Le transporteur — Rod et Alexander Categorie2_8


Le transporteur — Rod et Alexander Categorie2_1Le transporteur — Rod et Alexander Categorie2_3
 Sujets similaires
-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Signature de contrat - Alexander Frolov
» F.T. d'Alexander Blake
» Alexander Mahone [ Validée par Yuki ]
» Alexander J. Loyd [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le transporteur — Rod et Alexander Categorie2_6Le transporteur — Rod et Alexander Categorie2_8
Sauter vers: