AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

Pizzas et veilles courroies [Rob]

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 20 Fév 2019 - 22:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent Junior de l'UNISON
Agent Junior de l'UNISON

Lou Gravet
Agent Junior de l'UNISON

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 21/11/1992
ϟ Arrivée à Star City : 12/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 526
ϟ Nombre de Messages RP : 138
ϟ Crédits : Nepy
ϟ Célébrité : Jamie Bell
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Spécialiste en nouvelles technologies à l'UNISON et assistant d'Adrian Pennington.
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Pas très grand sans pour autant être petit Lou est fin et fluide sans que cela ne soit à l'excès. Souvent vêtu de sombre, il porte toujours un blouson de cuire un peu usé. Il a des yeux bleus et des oreilles décollées un peu cacher par une tignasse blonde qui n'a de toute évidence jamais vu un peigne.
J'étais tranquillement chez moi quand le drame se produisit, affalé sur l’aggloméra de cousin et de pouf qui me servait de canapé, me remettant lentement d'une section d'entrainement douloureux où je m'étais fait tataner la tronche dans les règles de l'art par une instructrice plutôt vénère.
Hellen avait demandé (comprenez par là que le caporal avait ordonné) à ce que je continus les cours d'autodéfense, et si les séances étaient obligatoires, l'invocation de Rotisken’ra m'avais, en revanche été strictement interdite. Ce qui était bien dommage selon moi, nul doute que je m'en serais beaucoup mieux sortie avec des petits coups de pouce de la part de l'esprit guerrier et que cela m'aurais évité de finir agonisant devant la télé le lendemain.

Je révisais donc mon anatomie (était-ce d’ailleurs bien normal que j'ai mal à cet endroit-là ?...) tout en gémissant pitoyablement sur mes muscles endoloris quand un bruit suspect se faufila jusqu'à mes oreilles.
Il ne me fallut que peu de temps pour reconnaître avec horreur la plainte agonisante d'une machine à laver donnant son dernier tour de tambour... Et en profitant pour recracher toutes son eau savonneuse façon rase de marais dans le loft.

" Gleska ! Non !!!"

---

Après avoir épuisé mon stock de serpillière pour éponger de mon mieux cette mini-inondation et tenter de sauver ma lessive en étendant mon lige détrempée dans tout l'appartement, faisant vaguement ressemblait ce dernier à une jungle de tissus (comme si ce n'était pas déjà assez le bordel chez moi...), je pue me consacré à ma pauvre machine.

La tête dans le tambour " Allez pu-puce, qu'est-ce qui ne va pas ?", les doigts dans les tuyaux "Dit moi où tu à mal..." et la joue collée à la courroie, " Tonton Loulou va te réparer, ne t'inquiète pas...", je finis enfin par repérer la pièce a incriminé.

C'est pour cette raison que ce début d'après-midi me trouva à arpenter les aller du vide grenier de Little Italy, une clef de mesure dans une poche et un bout de pompe au fond du sac, déambulant entre les étalages des vendeurs à la recherche de pièce pour réparer Gleska et peut-être même lui refaire une beauté si je trouvait assez de chose pour la bidouiller.

Je ne pue pas empêché un petit sourire de flotter résolument dur mes lèvres. J'aimais particulièrement me marcher, il m'avait déjà fourni de nombreuses pièces de réparation ainsi que plusieurs machines auxquelles redonner une seconde vie et le voir de nouveau florissant après l'affliction qui avait ébranlé notre ville me mettait du baume au cœur.
 
Revenir en haut Aller en bas





Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 25 Fév 2019 - 18:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Rod Gambolputty
Indépendant Neutre

Afficher le profil
"Buster"
ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 17/01/1985
ϟ Arrivée à Star City : 30/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 18
ϟ Nombre de Messages RP : 10
ϟ Crédits : Pas d'avatar pour l'instant
ϟ Célébrité : François Morel
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Coursier/Livreur
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Liens Rapides : Aucun lien rapide pour l'instant
Ce matin-là, Buster aurait pu dormir. Il avait un jour de repos pas vraiment bien mérité mais ça peu importe il l'avait. Mais il était trop excité pour pouvoir faire une grasse matinée digne de ce nom. Alors il fit une maigre matinée.

La veille en essaimant de nouveau la ville, il avait repéré un panneau. Il avait bloqué dessus, tant et si bien qu'il passa à peu d'emboutir la voiture devant lui. Heureusement il se réveilla à temps ; et profita du feu rouge pour dégainer son carnet et noter à l'aide de son Stylo quatre-couleurs premium l'évènement à l'encre rouge.
« Deumin, de 10h a 18h marché au pusses »
Un sourire illumina son feu rouge en même temps qu'une lumière verte, et seuls les klaxons derrière lui le tirèrent de sa rêverie, firent poser son carnet et avancer au feu tricolore.
Il avait passé le reste de son service la tête ailleurs et demain, imaginant à quoi les puces d'une telle ville pouvaient ressembler, de quels trésors elles pouvaient regorger et plein d'autres pensées réjouissantes. Il livra ses colis en oubliant de faire signer à la moitié des gens qui réceptionnèrent les colis, la béatitude flottant sur sa face.


À la fin, aux alentours de 20h, il retourna au local pour dépointer et poser la fiche du jour et récupérer celle du jour d'après son congé.
Son boss, une petite grosse boule de nerf avec une calvitie, toujours énervé et les veines au bord de la rupture à chaque coup de sang, l'engueula au travers de la grille qui entourait sa guérite :

« - Buster espèce de con tu crois j't'ai engagé pour te rouler les pouces ? Viens ici trou du cul ! C'est quoi cette fiche ? Et les signatures des gens, tu te les ai faites tatouées sur la nuque gros débile ?! HE ! Non mais tu vas où tu crois que j'ai fini ? BUSTER REVIENS ICI ! 

- Oui c'est ça . Tout à fait, tout pareil comme vous dites chef. Oui. Merci à demain chef.

- BUSTER !! REVIENS ICI ESPECE DE CRETIN FINI A LA PISSE !!!

- Merci vous aussi chef à demain. »

Il partit sans écouter un mot de son supérieur, oubliant même qu'il ne travaillait pas demain ; mais peu importe, demain c'est comme s'il y était déjà, et il était aux puces. Il n'aurait manqué ça pour rien au monde.



***



Le lendemain donc il était sur ses pattes à l'aube, trépignant tout seul. Lorsqu'il se réveilla il cogna sa tête au plafond du camion à quelques centimètres de lui, roula hors de son lit et posa sur les plaques de cuisson une Casserole en cuivre de Maminette pour faire son bol de café-au-lait du matin. Pendant que le petit-déj réchauffait, il sortit de son camion prendre l'air frais et les premiers rayons de soleil.
Son camtar était garé dans un petit chemin de la forêt de Watson. Ainsi, il pouvait dormir tranquillement et se réveiller le matin avec le chant des oiseaux et la beauté de la nature qui se réveille encore plus tôt que lui. Il faisait froid ce matin mais tant pis, il savait que le froid de bon matin était astringent même s'il ne savait pas ce que cela voulait dire. Il sortit, encore dans son Pyjama orné du symbole du super-héros Jubjube des paquets de céréales au chocolat, de ses Sandales nu-pieds à boucles et dans son Peignoir mauve grisé qu'il avait hérité de son Papinet. Il prit son bol d'air frais en même temps que celui de café-au-lait – il trouvait que les deux s'accordaient parfaitement bien ! - et en profita pour marcher un peu aux alentours, dans l'ambiance brumeuse qui nimbaient les bois à cette heure-ci. Quelle belle journée ç'allait être !

Il gara son camion dans un grand parking gratuit pas bien loin de Roma Street. Il verrouilla bien toutes les portes et se dirigea en quatrième vitesse – mais à pied – vers le marché. Il bouillonnait intérieurement, il n'en pouvait plus d'attendre. Et alors il arriva. Son cœur se serra dans sa poitrine. À moins que ce ne fusse une douleur intercostale. Il préférait croire que c'était le cœur.
Le paradis des chineurs, le pa-ra-dis ! Il gambada à travers les étals comme une petite fille dans un champ de fleur, radieux, le sourire s'allongeant jusqu'aux oreilles et plus loin s'il en était capable, il avait trouvé son repère pour tous les prochains jours de congé à venir !

Après environ deux heures à trottiner ainsi en faisant tournoyer son regard tout autour, il finit par se calmer un peu et décida de refaire cette fois-ci un tour plus méticuleux des lieux.
Il alla de stand en stand en examinant les pièces rares ou en tout cas celles qu'il n'avait pas encore. Il fit l'examen complet de chaque objet sans rien laisser au hasard. Il scanna du regard chaque partie. Il détailla chaque trouvaille. Il s'arrêta devant un Projecteur de diapositives, une Toupie, un Yo yo, un Tisonnier, un Catalogues d'images panini de joueurs de curling, un Crachoir spitoon, un Phylactère, une Rocking-chair, un Scopitone, une Couverture en patchwork, une Girouette, un Télex, un Peigne à cran d'arrêt, une Tirelire cochon anorexique, une Brosse à chiottes en fleur, un Totem, de l'Eau d'arquebuse, une Figurine Bobblehead, un Tire-bouchon squelette, un Gratte-dos et chausse-pied, un Vieux Sécateur rouillé, un Sifflet, un Sèche-sourcils et même un Bouffadou en vrai bois. Mais c'est une toute autre pièce qui laissa Buster sur le cul, ce qui n'était pas évident quand on était debout.
Il s'en approcha précautionneusement, tout tremblant. Il ne rêvait pas ? Non, ce ne pouvait tout de même pas être... Mais... Mais si c'était bien ce qu'il croyait. C'était ça !
Un gyroplane ! Un vrai de vrai autogire, ressemblant trait pour trait au Little Nellie de Wallis ! Buster était bouche-bée. Bien sûr l'engin était ancien et en pièce détachées, mais il s'empressa de demander au vendeur s'il marchait encore. Malheureusement, il lui répondit que non. Buster eut un soupir désespéré. Pourtant il continua à tourner autour de l'engin, se demandant s'il serait capable de réparer et de faire marcher un tel trésor.

Bien sûr la réponse était non, mais il espérait qu'en tournant tout autour en cherchant une réponse elle vienne à lui comme par miracle. Ce qui ne tarderait peut-être pas.

La gueule d'un gyroplane (type Little Nellie):
 
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Pizzas et veilles courroies [Rob]
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 


 Sujets similaires
-
» ♫ Douce jument , tu réveilles mes sentiments ♫
» GONAÏVES: Réveilles-toi de ton sommeil naïf‏

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: