AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Aller à la page : Précédent  1, 2
 

Qui ne craint pas la mort ne craint pas les menaces

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 14 Mar 2019 - 19:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Cassandra De Matteo
Indépendant Neutre

Afficher le profil
Cassandre

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 210
ϟ Nombre de Messages RP : 108
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao
ϟ Crédits : Kai
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : sans métier fixe
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs :
• Lien vital IV (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Oiseau de mauvais augure I (projection de visions dans l'esprit d'autrui)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie I (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives)
• Lien miroir I
• Marcheuse de mondes I (passage dans le plan astral)
• Lignée démoniaque
• Héritière de Cassandre (don de prophétie)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

Alanguie sur la table, les yeux fixés sur le plafond et le pied droit battant la mesure doucement, Cassandra a l’impression de sentir ce déclic, ce signe qui lui dit que oui, ce qu’elle ressent est désormais ce que ressent cette proie délicieuse qui se prend pour son maître, son seigneur. Pour elle, il n’est rien. Un jeu, une distraction, le début de quelque chose ou la fin de son existence, peut-être. Elle n’a pas fini de décider, pas fini de trancher. Mais l’entendre s’agiter inconfortablement, nerveusement, presque, lui tire un sourire amusé. Oh, oui, c’est lui qui lui appartient désormais. Jusqu’à ce que sa volonté ou la distance ne les séparent. Se redressant brusquement alors qu’il reprend la parole, elle éclate de rire et passe de l’autre côté de la table, lui tournant le dos avec une totale confiance.

Pourraient vouloir, mon lapin, s’exclame-t-elle, la voix suave. Ils ne pourraient pas. Ils veulent. Ils font. Certains payent pour ça, d’autres l’obtiennent gratuitement, mais le secret… Le secret, c’est que j’aime ça. Je suis à tout le monde et pourtant, je ne n'appartiens à personne conclut-elle doucement, la voix chaude.

Elle tend une main leste discrète vers un scalpel qui traîne, à l’opposé de la pièce, et se retourne, les mains sagement croisées dans son dos, la tête légèrement inclinée tandis qu’elle l’observe avec grande attention, ses grands yeux d’apparence si innocente tout à fait fascinée par ce qu’ils voient.

Alors pourquoi ferais-je attention ? Si je faisais attention, je ne serais pas là, et on ne s’amuserait pas tous les deux, non ?

Ses lèvres s’étirent encore, l’adorable sourire se faisant soudain presque froid, inquiétant, un décalage avec le miel de sa voix et ses gestes mesurés.

Il n’y a qu’une chose que je regretterais jamais, petit lapin, mon adorable assassin, commence-t-elle d’un ton grave.

Comme un charmant sermon.

La mort que tu m’as offerte est un cadeau, mais je ne regretterais pas la disparition de ces choses que tu as mises dans mon sang. Oh, non, jamais. C’est un droit qui se gagne, lentement, doucement. Tu imagines, si j’aimais chacun de ceux qui ont m’ont marquée… ?

Elle caresse la courbe de sa nuque et la cicatrice qui la ravage, souvenir de Vladislas et de leur toute première rencontre, de sa main libre, l’autre tombant le long de son corps, sa prise sur le scalpel si discrète qu’on peine à la voir. Puis elle s’égare sur le haut de sa poitrine, son abdomen rougi par des pathogènes mystérieux - pour elle - ou familiers - pour lui.

Si j’aimais tous ceux qui m’ont voulue, pour eux, rien que pour eux ? Je peux te supplier de me détruire, de me prendre, mais je ne te donnerais pas plus pour autant. C’est le seul cadeau de moi que tu aurais. Mais…

Cassandra resserre sa paume sur la lame, jusqu’à sentir la morsure du métal froid. Vive, profonde, jouissive. Fermant les yeux, elle siffle entre ses dents avant de rouvrir ses paupières pour avancer, ses jolies prunelles glacées perdues dans celles de Kit. La médium est extatique, comme soulagée de savoir qu’elle peut partager. Douce, câline dans ses termes, elle continue :

Mais moi aussi, je peux partager, maintenant. Je crois que quelque chose a changé quand j’ai vu cet homme brûler, susurre-t-elle avec dans son timbre comme un peu de candeur, totalement déplacée vu la teneur de ses propos.

Ploc, ploc, ploc, le sang ruisselle le long de sa main, caresse délicate qui la pousse à porter la peau rougie à sa bouche, sa petite langue venant récupérer le liquide au goût ferreux, avec une application certaine. L’éclat de la lame apparaît entre ses doigts, visible pour le scientifique, cette fois, et Cassie siffle doucement entre ses dents. Allez, viens, Ptit Chou, mais cette fois ce n’est que moi qui joue. Loin derrière l’hybride apparaît le chien infernal, totalement invisible à cette heure. Il n’est là que pour couper la retraite de celui qui a cru pouvoir jouer avec elle sans qu’elle ne puisse répondre. La jeune femme a toujours adoré jouer, là n’est pas le problème. C’est juste qu’à présent, elle a découvert qu’elle aimait aussi participer. Elle lève la jambe, l’appuyant contre le bord de la table, et enfonce profondément la lame, cette fois, guettant le moment où Kit va comprendre, réaliser que ce qu’il sent, toute cette douleur, n’est pas la sienne mais celle de sa victime de ce soir. Elle veut voir ce que ça lui fait, tout simplement. Le scientifique est devenu une expérience pour elle, à son corps défendant.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 20 Mar 2019 - 18:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

Kit Honey
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil
Bunny

ϟ Âge : 23
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 28/06/1995
ϟ Arrivée à Star City : 09/02/2019
ϟ Nombre de Messages : 38
ϟ Nombre de Messages RP : 23
ϟ Doublons : Ikhare Lakeza
ϟ Crédits : Hypotrempe
ϟ Célébrité : Niall Horan
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistant chercheur.
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Pouvoirs : Métamorphose lapine.
Combat lapinou.
Instinct de proie.
Le moins que l'on puisse dire, c'est que ce petit bout de femme savait allumer. Kit était un fervent défenseur des droits de la femme. Il était pour une l'égalité la plus totale des sexes. Bunny nocturne, lui pensait tout autrement. Les femelles se devaient de le servir, avec plus d'assiduité que les mâles. Et cette femelle là allait passer à la casserole plus vite qu'elle ne le pensait. On verra, si elle continu de l'appeler « petit » après ça. D'ailleurs, elle ne pourra très certainement pas parler. S'il ne lui remplissait pas la bouche, ça ne lui dérangeait pas de lui briser la mâchoire, elle n'avait pas besoin de parler après tout.

Kit s'approcha d'un pas, mais les propos de son expérience le refroidir très légèrement. Il ne discernait pas tout, elle parlait à voix basse et son temps contrastait avec la gravité de ces propos, le mélange parvint à mettre le lapin mal à l'aise. Le jeu avait assez duré : il se viderait dans son cadavre pendant qu'il sera encore chaud, tant pis. La différence entre un corps encore en vie et un corps mort, c'était le consentement et ça tombait bien : Kit n'en avait pas besoin.

Il s'apprêtait à bondir sur elle lorsqu'elle planta le scalpel en plein dans sa cuisse. Kit se mit à glapir aussitôt et il recula jusqu'à ce que ses fesses tapent contre un plan de travail. Sa propre cuisse lui faisait un mal de chien. Son cerveau développé analysa bien vite la situation : le vague malaise qu'il ressentait, la petite douleur dans son ventre, sa cuisse. Elle était bel et bien une sorcière son corps était similaire à une poupée vaudou, chaque blessure qu'elle s'infligeait lui revenait, comme s'il s'attaquait à son propre reflet.

A cela s'ajouta un étrange sentiment d'oppression, et celui-là, il ne le connaissait que trop bien. Il le ressentait lorsqu'il passait trop près des animaux aux dents pointues, dévoreuses de chair : son instinct de proie lui dictait qu'un prédateur était proche. S'il ne pouvait le, l'entendre ou le sentir, il savait que quelque chose se tramait. Tous ses muscles frémir. Prendre la fuite semblait être la meilleure option, mais si elle parvenait à sortir du laboratoire vivante, elle allait tout simplement savoir ou se déroulaient toutes ses recherches, et le lien entre l'identité de Kit et Bunny ne pouvait être révélé au grand jour. Il fallait la tuer. Et vite. Dans l'idéal, une mort rapide et indolore, afin de ne pas souffrir sois-même. Kit masqua rapidement sa grimace de douleur. Il offrit à la place son sourire le plus charmeur dont il était capable. Il allait devoir la jouer fine.

« J'avoue être impressionné, tu m'as pourtant dit que tu n'étais pas une sorcière, et tu possèdes des capacités qui laissent penser le contraire. Mon attirance pour toi vient probablement de l'un de tes sortilèges... Ou bien est-ce juste tes charmes naturels qui me donnent envie de jouer avec ton corps durant des heures... »

Kit s'approcha, lentement. Masquant du mieux possible sa peur et la tension musculaire dans ses chevilles. Il était prêt à bondir et craquer d'un coup sec la nuque de la jeune femme.

« Laisse-moi une chance d'assouvir mes désirs, je te promets que je te réserve quelques surprises... »


Les yeux azurs du barbus pointèrent en direction de son bas-ventre.

« de taille... »

 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 24 Mar 2019 - 23:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Cassandra De Matteo
Indépendant Neutre

Afficher le profil
Cassandre

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 210
ϟ Nombre de Messages RP : 108
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao
ϟ Crédits : Kai
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : sans métier fixe
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs :
• Lien vital IV (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Oiseau de mauvais augure I (projection de visions dans l'esprit d'autrui)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie I (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives)
• Lien miroir I
• Marcheuse de mondes I (passage dans le plan astral)
• Lignée démoniaque
• Héritière de Cassandre (don de prophétie)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

Le petit cri de l'hybride résonne comme la plus douce des musiques aux oreilles de Cassandra. Elle passe sa langue le long de la lame avec précaution, goûtant son propre sang avec un sourire ravi plaqué sur ses lèvres. La frayeur qu'a ressentie Kit lui a tiré un frisson. Plus loin dans le laboratoire, Ptit Chou rôde, attendant patiemment son heure, sans doute, ses dents découvertes et sa gueule ouverte sur la fournaise qui brûle en lui. La demoiselle jurerait presque avoir trouvé un véritable compagnon de jeu, lorsqu'elle voit son visage s'éclairer et se faire charmeur. Se pourrait-il que cette petite créature partage sa façon de s'amuser, pour de vrai ? Un bref espoir qu'elle balaye aussitôt. Ses propos figent ses traits jusque là avenants, tandis qu'elle le fixe en silence. Il ment, très probablement. Il fait semblant et surtout, il ne l'écoute pas parler. La jeune femme fait une moue déçue.

Je ne suis pas une sorcière. Tu n'y connais rien, je suis juste... Différente.

Et elle ne se doute même pas d'à quel point elle est dans le vrai, en disant cela. Bien évidemment, Cassandra a bien assez de pouvoirs pour devenir une praticienne des arts mystiques plus que correcte. Peut-être aurait-elle pu devenir nécromancienne, comme Abigaïl a tenté vainement de le lui apprendre. Ou une sorcière noire, à l'aune de plusieurs membres du clan Wormwood. Le lapin s’approche peu à peu et elle le regarde faire avec curiosité.

Je n’ai pas besoin de sorts pour attirer quelqu’un. Et je ne suis pas sûre d’avoir envie de connaître plus de tes surprises.

Elle regarde sagement la lame de scalpel entre ses doigts, pas plus dérangée que cela par la douleur sourde qui pulse depuis sa cuisse - ou le sang qui dégouline le long de sa peau et jusqu’à son pied, en un filet continu et paresseux.

Tu sais, c’est fascinant, avec les lames si bien aiguisées. La douleur ne vient pas de suite, lui fait-elle remarquer doucement, tandis que le fil du scalpel vient mordre son ventre déjà douloureux, ouvrant légèrement les tissus - à peine de quoi entamer la peau. C’est presque surprenant, quand on le sent enfin, tu ne trouves pas ?

Ses doigts se glissent contre cette nouvelle plaie et elle relève une main ensanglantée pour la tendre à Kit.

Tu veux goûter, petit lapin, demande la médium, avec un sourire rêveur, le scalpel toujours fermement tenue de sa main droite, même si elle n’en fait pour l’instant plus usage.

Elle rit gaiement.

Ou bien tu veux assouvir tes désirs, comme tu dis ? Me prendre contre toi, me prendre tout court… Voler mon sang. Voler ma vie ?

Des questions prononcées d’un ton suave, avec un naturel presque total. Cassandra a l’air presque normal alors même qu’elle n’ait rien d’autre que folle. Complètement et irrémédiablement folle.
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Qui ne craint pas la mort ne craint pas les menaces
 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2Revenir en haut 


 Sujets similaires
-
» 『pv marwin』, celui qui craint la mort perd la vie.
» [FB] L’or véritable ne craint pas le feu. (Jane :3) (-16)
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Article intéressant sur la mort Mireille D. Bertin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: