Les défenseurs de la cause LGBT+ sont forcément des gens bien.

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 12 Fév 2019 - 21:11 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

Kit Honey
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil
Bunny

ϟ Âge : 23
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 28/06/1995
ϟ Arrivée à Star City : 09/02/2019
ϟ Nombre de Messages : 15
ϟ Nombre de Messages RP : 5
ϟ Doublons : Ikhare Lakeza
ϟ Crédits : Hypotrempe
ϟ Célébrité : Niall Horan
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistant chercheur.
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Pouvoirs : Métamorphose lapine.
Combat lapinou.
Instinct de proie.
Les cibles avait été repérées depuis quelques jours. Tous leurs réseaux sociaux avaient été épiés et scrutés avec un œil attentif. De nos jours, les jeunes ne faisaient plus attention à rien. Kit n'allait pas s'en plaindre, cela lui facilitait le travail. Il avait repéré ce petit groupe de jeunes qui passaient leurs journées à insulter un camarade de classe. La haine ne s'arrêtaient pas aux grilles du portail, elle continuait bien au-delà. De nombreux propos diffamatoires avaient été prononcés sur facebook, twitter, instagram... Des photos de la victime étaient publiées avec des commentaires aberrants. Kit lui-même avait été choqué de voir à quel point certains jeunes pouvaient se révéler inventifs en terme d'insultes. Il avait lui-même été une sorte de page de brouillon sur laquelle on inscrivait l'injure avant de la gommer a coup de pied, mais pas trop non plus, juste suffisamment pour que l'on puisse encore la lire dans son regard.

Comparer sa propre expérience à celle des autres n'était pas une bonne idée pour Kit, il finissait toujours pas perdre son calme. Mais cette fois-ci, il comptait bien agir en parfait héros. Sa nouvelle notoriété lui faisait chaud au cœur, le fait que les jeunes voient en lui une sorte de modèle, que sa simple présence parvienne parfois à calmer les esprits les plus échauffés. Malgré tout, il y avait une contrainte. Si le premier mois il pouvait se permettre d'user de violence sans problème, il lui fallait désormais être plus vigilant et s'engager physiquement uniquement lorsque la situation s'y prêtait, sans quoi il risquait de se retrouver sur la toile en moins de deux avant de descendre dans les sondages : il voulait conserver sa courbe croissante. Pour sa satisfaction personnelle, mais aussi pour éloigner au maximum les soupçons sur ses activités nocturnes.

Kit enfila son masque et se métamorphosa dans une ruelle vide. Il enleva ses vêtements, laissant place à son costume de héros. L'une de ses oreilles se replia légèrement sur elle-même. Son nez se mit à renifler de façon récurrente et ses vibrissent trémoussèrent d'impatience. Son petit pompon se secoua et d'un bond, il sauta sur l'immeuble en face de lui.

Il savait que ses cibles s'étaient donnés rendez-vous au parc du front de mer. Ils l'avaient posté sur instagram en invitant quelques filles à les rejoindre. Au programme, chicha, boissons sucrées et peut-être même alcoolisées, et bien évidemment, acharnement verbale sur la jeune femme victime de leur haine. La victime, Emily Sask, était leur jouet préféré. En surpoids, lesbienne, elle était la parfaite cible, le parfait petit être humain fragile qu'ils pouvaient attaquer. Les insultes passaient de « L'orque mal fringué. » à «bouche à minou » Évidemment, que ce soit devant elle ou dans son dos, personne n'osait prendre sa défense.

Kit se retrouva bien vite a proximité du groupe de jeune. 8 garçons, 5 filles. Les volutes de fumée de la chicha se diffusait dans l'air et les rires tonitruant – et foutrement agaçant pour les oreilles sensibles du lapin – résonnaient dans le parc. D'un point de vue extérieur, il n'y avait rien d'anormal. Mais en tendant l'oreille on pouvait clairement entendre deux garçons parler de jeunes filles.

« Ouais elle, matte-moi ce boule... Putain... Même la bouche à minou aimerait ce genre de boule, gros ça donne envie de lui faire des trucs !»

Kit secoua la tête. Il s'était posté derrière un arbre aussi discrètement que possible pour prendre la température. Il allait se décider à agir lorsqu'un petit garçon jouant au foot avec son père le reconnu. Son sang ne fit qu'un tour lorsqu'il entendit « C'est Bunny ! C'est Bunny ! Regarde papa, regarde ses oreilles !!! » L'hybride leva les yeux au ciel et força sur les muscles de ses mollets. S'il avait retenu une chose, c'est qu'il fallait soigner ses entrées. Il atterrit directement derrière le groupe de jeune et s'empara aussitôt du portable des mains du jeune homme qui tenait des propos peu respectueux envers les femmes.

« Dis donc, ce n'est pas joli joli tout ça ! Alors, profil... ouuuuh mais c'est qui ce fameux orque mal fringué ? »

Tout le groupe sursauta et en quelques secondes ils étaient tous debout. Les cris du gamin avait alerté la foule qui commençait déjà de se rapprocher. Le lagomorphe était toujours embêté avec le public, d'une part cela lui faisait une bonne pub, mais d'un autre côté il était tout de suite moins libre. Il tenta de garder son calme et son air cool en faisant défilé le profil du garçon. Évidemment, au moins un tweet par semaine était destiné à Emily. Kit fronça les sourcils sous son masque. En levant les yeux, il remarqua que les filles s'étaient regroupés derrière les garçons et que certains garçons eux-mêmes étaient cachés derrière les filles. Son nez s'agita un peu plus.

« Rend moi mon téléphone ! On sait pourquoi tu es là Bunny, et tu nous fais pas peur, hein les gars ? Hein ? »

Un vague « ouais... » « vas-y... » « on le défonce Bunny » s’éleva dans les airs, mais ils manquaient clairement de quelque chose. Kit ne savait pas si c'était de courage ou de conviction, mais quoi qu'il en soit il ne comptait pas en rester là. Il glissa le téléphone dans la poche de son short arrière, prêt de sa petite queue. Il ne comptait pas lui rendre de suite.

« Oh non, il doit y avoir des tonnes de choses intéressantes, des photos de la victime par exemple. Vous voyez de qui je veux parler, n'est-ce pas ?  Emily... Je vous propose un petit arrangement, si vous arrêtez tout de suite et de façon définitive de la harcelé, je ne révélerai pas à vos parents votre petit commerce d'herbe. Sinon... »

Un des gamins hésita avant de s'avancer, un courageux celui là. Il se posta droit et fier (mais pas trop près quand même) devant le lapin. Kit esquissa un sourire. Qu'est-ce qu'il allait tenter de faire ? Le frapper ? Bunny n'attendait que ça pour se dégourdir les pattes. En général dans un groupe, quand le premier agresse, les autres le rejoigne par esprit d'équipe.

« C'est mon père qui fait les plantations, tu vas faire quoi maintenant ? »

Il agrémenta le geste en plongeant la main dans sa poche pour dégainer un petit couteau. Kit se retint de partir en fou rire. Ce truc, c'était pour tailler les pommes en morceaux, très clairement pas pour se battre. Cela dit, il devait avouer que son intervention était inattendu, qu'allait-il faire maintenant ? Il se fit craquer les os de la main.

« Vous arrêter pour diffamation. Et ensuite j'irai rendre visite à ton père... »


Le gamin tiqua. La police en effrayait certains. Il se jeta sur le lapin, avec la petite lame à peine sortie. L'instinct de proie de Bunny se réveilla, son cœur se mit à battre beaucoup plus vite, le temps semblait ralentir autour de lui et son attention se focalisa sur tous les dangers. Les oiseaux dans le ciel, un klaxon lointain, le crépitement de la chicha, la lame... D'un bond, il se propulsa contre un tronc d'arbre. Ses pieds émirent un petit bruit sourd en tapant contre l'écorce, et il était déjà reparti. Il donna un coup de poing dans le ventre du caïd qui s'effondra à ses pieds, crachant un jet de salive blanchâtre.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 13 Fév 2019 - 18:54 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Susan Suncana
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 884
ϟ Nombre de Messages RP : 286
ϟ Doublons : Eden Wells, Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Voir Journal de Bord
-
Mutation autour du domaine du son
-
Maîtrise de l'Art de la Voix
-
Tatouages Magiques
-
Equipements
-
Compagnon : Le Barrage
Le Quartier du Front de Mer, c’était un peu les premiers amours de Susan à Star City. C’était là bas qu’elle avait emménagé à son arrivée, pour la rentrée scolaire de 2014. A l’époque, elle allait en cours à la Star School for the Arts et louait un appartement sur Kane Street. Elle avait vécu ici ses toutes premières aventures, peu maîtrisées et franchement imprévues, jusqu’à se trouver l’âme d’une héroïne. Elle s’était entraînée ici, dans le Parc, pendant pas mal d’heures. Elle y avait aussi fait des rencontres étonnantes. Pas toutes bonnes, d’ailleurs.

En tout cas, c’était aussi en connaissance de cause qu’elle avait trouvé un local pour la Pizza Box et sa planque dans ce quartier. Les habitants étaient jeunes, les étudiants et les artistes dominaient les lieux et les minorités et autres marginaux y trouvaient aisément leur place. A la Pizza Box, elle faisait de son mieux pour offrir un espace sain et de sécurité pour ses amis et clients queers, racisés, pour les mutants aussi, et pour tous les non-humains qui cherchaient un endroit où se reposer et grignoter une bonne pizza.
En bref, même si elle vivait maintenant dans le Centre avec Noélie, son coeur appartenait toujours au Front de Mer.

C’est bien pour ça qu’elle était là aujourd’hui : Elle n’avait pas raté les rumeurs, un Super Héros s’était plus ou moins approprié le quartier et faisait entendre sa voix et un peu ses poings lorsqu’il fallait protéger les étudiants, les jeunes et les opprimés. Elle avait vite compris qu’il allait d’abord à la défense des victimes de harcèlement et était heureuse de savoir que quelqu’un prenait tout ça au sérieux.
Bon, il s’appelait Bunny. Mais elle, son surnom était Pizza-Girl et maintenant elle était connue partout en ville, et elle le vivait assez bien, donc elle n’allait pas jeter la pierre. En plus, lui, de ce qu’elle savait, avait bien des oreilles de un pompon de lapin. Alors qu’elle… Eh bien elle n’avait pas le pouvoir de jeter des pizza-shuriken sur ses adversaires.
Donc là dessus, fallait avouer qu’il marquait un point sur la cohérence.

Toute curieuse qu’elle était, Susan s’était donc posée au parc du Front de Mer, en civile, où elle sirotait un café et grignotait des beignets qu’elle avait récupéré un poil plus loin dans un kiosque. Elle laissa traîner ses oreilles comme elle savait si bien le faire, et peut-être que le héros se ferait remarquer ?

Elle en était à peu près à la moitié de son beignet frit lorsqu’une voix au loin signala la présence du fameux Bunny. Coup de chance !

La mutante dut se hâter pour trouver l’origine du bruit et, en définitive, les lieux du crime. Elle avait prononcé quelques mots dans l’ancienne langue des Dragons et s’était ainsi rendue parfaitement invisible à l’oeil de l’humain lambda. Ses autres pouvoirs lui furent tout aussi utiles pour se rendre totalement silencieuse. Tout au plus on pouvait voir ses pieds piétiner l’herbe du parc sur son chemin.
En tout cas, personne ne l’avait remarquée, et elle déboula face à une scène de harcèlement révoltante. Se retenir d’intervenir dans un premier temps était un effort complètement fou de son côté, mais elle voulait laisser un peu le temps à Bunny de faire son travail et d’établir un peu ses bases. Elle voulait le jauger, quoi. Savoir que n’importe quel super héros malhonnête ne rôdait pas dans son quartier favori.

Le couteau tiré par contre ? Là, ce fut de trop.
Aussitôt le coup de genou du lapinou asséné au caïd en herbe, Susan diffusa son sort d’invisibilité. Elle avait téléporté son costume sur elle entre temps et il n’y avait que le casque qu’elle ne portait pas, laissant sa tête à l’air libre. Elle était postée derrière les adolescents et regardait par dessus leurs épaules avec très peu de discrétion, jusqu’à tapoter du plat de la main sur l’épaule d’un garçon qui se planquait à l’arrière.

Il sursauta avec un petit cris surpris, et Susan retint un rire. Elle devait prendre son air sérieux.

Excusez-mois, vous avez un problème avec les lesbiennes ?” Elle fronça les sourcils et pencha la tête, jaugeant celles et ceux qui s’étaient retournés vers elle avec stupeur. Oh, ils la reconnaissaient, c’est sur. Elle poursuivit avec un ton exagérément outré : “En 2019 ?

Non seulement on savait dans le coin qui elle était, mais Susan savait aussi que ses tendances n’étaient pas inconnues du public. Elle l’affirmait haut et fort et ça faisait partie de ses combats.

Je vous fais peur, moi ? Au moins un peu ?

Bon. Elle n’était clairement pas la personne la plus effrayante au monde. En plus, elle n’avait pas son casque. Mais sa réputation la précédait. Et puis, elle avait glissé quelques unes de ses ondes sonores au fond de sa voix, comme une vibration imperceptible qui influençaient doucement ceux qui l’écoutaient et leur donnait une sensation de peur. Pas trop intense. Juste assez pour les faire réfléchir. Comment allaient-ils réagir ?


Lancer de dé 1
Réussite Réussite : Tous se calment sauf celui qui a engagé la bagarre
Réussite Echec : La moitié se calment, l’autre moitié veulent s’en prendre à Susan et Bunny
Echec Echec : C’est la bagarre.


Les regards se croisèrent. Quatre garçons et deux filles semblèrent se détourner et baisser les yeux. Elle sentait bien qu’ils avaient honte d’eux et ne voulaient pas que la situation aille plus loin, ça se lisait sur leur visage comme dans un livre ouvert. Seulement, leur honte ne fut pas assez communicative car les trois garçons et trois filles qui restaient n’étaient pas de cet avis et lancèrent un regard courroucé à la mutante.

Et tu vas faire quoi ? Les bouffeuses de chattes se défendent entre elles maintenant ?

La bravoure un peu stupide de celui qui s’était exprimé gagna quelques hochements de têt de ses comparses.
Susan haussa un sourcil et lui fit un sourire tout à fait cordial.

Ouais, on se défend entre nous parce qu’on est pas des crevards, nous. T’es au courant que j’ai maté des trucs bien plus impressionnants que toi ? Tu sais, c’est pas trop tard pour changer d’avis, hein.

A vrai dire, elle ne comptait même pas vraiment se battre. Elle déplia néanmoins son bâton car il lui serait utile. Il intensifiait les ondes sonores qu’elle produisait et lui permettrait de les mettre tous au dodo bien plus facilement.

Et Bunny, comment se débrouillait-il ?
 
Revenir en haut Aller en bas



Pizza Girl


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 13 Fév 2019 - 18:54 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4172
ϟ Nombre de Messages RP : 3790
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Susan Suncana' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 17 Fév 2019 - 22:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

Kit Honey
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil
Bunny

ϟ Âge : 23
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 28/06/1995
ϟ Arrivée à Star City : 09/02/2019
ϟ Nombre de Messages : 15
ϟ Nombre de Messages RP : 5
ϟ Doublons : Ikhare Lakeza
ϟ Crédits : Hypotrempe
ϟ Célébrité : Niall Horan
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistant chercheur.
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Pouvoirs : Métamorphose lapine.
Combat lapinou.
Instinct de proie.
Kit offrit son plus beau sourire au monde entier. Pizza-Girl était de son côté, elle était là, devant lui. Il contint le fanboy en lui. Il admirait cette héroïne depuis un petit moment. Elle était humble, pleine d'humour et agissait toujours pour la bonne cause. L'hybride s'était très légèrement inspiré d'elle et de ses répliques lorsqu'il avait construit son identité masquée avec le professeur Polius. A eux deux, ils devaient exploser de sacrés records de popularité. D'autant plus que Susan n'avait jamais eu honte d'afficher sa sexualité publiquement, ce que Kit n'osait pas encore faire. Il tenait trop à son image pour qu'elle soit un minimum entaché par sa vie privée. Dans un monde idéal, il se serait promené main dans la main avec un homme dans la rue et ce même sous son autre forme. Mais les homophobes étaient encore légion ici, et il préférait éviter de mettre en danger son compagnon...

Susan elle, devait être une véritable source d'inspiration pour les jeunes qui devaient voir en elle une femme totalement libre, fière de ce qu'elle est, de ce qu'elle aime. C'était une réelle icône et la voir et surtout l'avoir à ses côtés était en soi une réussite. Kit bomba le torse, comme pour l'impressionner.

« Bien, si vous aviez déjà perdu avant même que ça ne commence, vous devriez comprendre que toute résistance est juste futile. Vous devriez faire comme vos copains et laisser tomber. Ca nous évitera de perdre du temps et ça vous évitera quelques bleus. »

Déjà des badauds se rassemblaient autour du groupe, portable à la main, le mode vidéo activé. Kit fronça les poings, ses vibrisses tremblotèrent et son pompon se releva légèrement. Son instinct lui indiquait qu'un jeune allait passer à l'action. Le plus surprenant, ce fut que ce soit une des filles du groupe qui se jette sur lui, ongles sortis, prête à griffer le lapin. Ca l'embêtait, parce que d'un point de vue extérieur, c'était plus acceptable socialement pour une fille d'affronter une fille et un garçon d'affronter un garçon. Kit se voyait mal frapper au visage une jeune demoiselle alors qu'il était filmé.

Pourtant, il y a quelques nuits de ça, il avait laissé libre court à ses instincts et en avait violé une avant de lui taper la tête contre une poubelle jusqu'à ce que son front soit suffisamment enfoncé au goût du petit lapinou trop chou. Elle n'avait qu'à pas marcher sur le même trottoir que lui, c'était son territoire.

Kit regarda Susan, un air désolé sur ses traits. D'un bond, il se propulsa jusqu'à elle, passant à côté de la gamine qui ne ressenti qu'un léger courant d'air sur sa joue. Il atterrit à la gauche du l'héroïne et il lui décrocha un sourire droit et sincère.

« Pizza-Girl, enchanté ! Si vous n'y voyez pas d'inconvénient, je ne préfère pas faire de mal aux jeunes filles, surtout lorsque nous... Un public aussi intransigeant. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 18 Fév 2019 - 18:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Susan Suncana
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 884
ϟ Nombre de Messages RP : 286
ϟ Doublons : Eden Wells, Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Voir Journal de Bord
-
Mutation autour du domaine du son
-
Maîtrise de l'Art de la Voix
-
Tatouages Magiques
-
Equipements
-
Compagnon : Le Barrage
Son petit doigt soufflait à Susan qu’elle avait son petit effet sur le Super Lapinou local. En tout cas, son arrivée l’avait fait sourire et il avait l’air ravi de la voir à ses côtés. La mutante supposa que c’était une bonne chose, elle n’aurait pas beaucoup aimé qu’il fasse la gueule ou se sente mis en concurrence par sa présence. C’était quelque chose qui pouvait arriver : Certains et certaines étaient un peu trop territoriaux et pensaient que le quartier n’était qu’à eux. Ce quartier n’était pourtant à personne d’autre que ses habitants, et si Pizza-Girl éprouvait une franche affection pour le Front de Mer et dire que c’était son quartier de coeur, ça n’était pas pour empêcher qui que ce soit d’autre d’y faire ses activités.
Enfin, à part les criminels, du coup.

La présence de deux héros pour le prix d’un avait poussé quelques passants à dégainer leurs téléphones. Jusque là, rien de surprenant, et Pizza-Girl espérait simplement que Bunny n’allait pas faire trop de zèle face à ce qui n’était qu’une bande d’adolescents délinquants portés par leur envie de rébellion et leur instinct grégaire.
Susan, lorsqu’elle était au lycée, était de l’autre côté de la balance. A ceci près qu’elle était plutôt du genre à mordre lorsqu’on la pointait du doigt. Elle avait multiplié les bagarres et sa scolarité en avait payé le prix à l’époque. Si elle pouvait éviter de céder à la violence aujourd’hui, c’était pour le mieux.

Les jeunes furent les premiers à déclarer l’assaut, que Bunny esquiva d’un bond pour venir à ses côtés. L’héroïne put enfin le saluer en bonne et due forme.

Je suis pas le genre à frapper des ados non plus t’en fais pas, je suis sûre qu’on peut trouver une solution pacifique.” Elle jeta un oeil vers les jeunes pour les interpeller. “On peut régler ça comme des adultes.

D’ailleurs, elle leva la main gauche, où elle portait la bague que lui avait offert sa petite amie pour Noël, et utilisa les pouvoirs magnétiques de l’objet pour retirer un canif des mains d’un autre jeune et le rattrapper. Elle s’en débarrassa prestement. Elle avait toujours son bâton fermement dans l’autre main.

Crois moi, tu veux pas finir avec des charges d’assaut à l’arme blanche sur ton casier.

Si elle n’avait pas envie de se battre avec eux, il fallait qu’elle sorte des arguments solides. Pour qu’ils cessent de harceler leur victime favorite et qu’ils réfléchissent un peu à leur avenir. Tu ne vends pas de bâtons de la mort, récita-t-elle dans sa tête pour se motiver. Elle ne voulait pas avoir l’air trop paternaliste : Les adolescents se braquaient assez facilement et éviter la confrontation serait plus compliqué que ça en avait l’air. S’ils décidaient à attaquer, elle se résoudrait probablement à les endormir sans trop de ménagements pour ne pas avoir à répliquer par la force. S’ils pouvaient être raisonnés et cesser leurs conneries volontairement, ça serait parfait.


Lancer de dé
Réussite Réussite : Susan arrive à en convaincre encore + de pas se bagarrer
Réussite Echec : Les copains qui ont renoncé à la bagarre essaient d’arrêter leurs potes
Echec Echec : Peu de changement, les esprits s’échauffent


Vous savez que la meuf contre qui vous vous acharnez a rien fait de mal, hein ? Si vous l’aimez pas, ben vous pouvez au moins la laisser faire sa vie.

Au fond, qu’ils ne s’aiment pas, elle s’en foutait un peu. Enfin, leurs raisons étaient mauvaises et elle aimerait franchement le leur faire comprendre, mais on ne déconstruisait pas une quinzaine d’années d’éducation en quelques minutes hélas. La mutante aurait pu compter seulement sur son verbe pour les convaincre de la véracité de ses paroles, mais elle ne voulait pas prendre le risque que ça tourne à la bagarre. Aussi, elle diffusait des ondes sonores presque imperceptibles, intensifiés par le bâton qu’elle avait en main, et qui donnaient une impression de charisme et de confiance puissants chez elle à ses auditeurs.

Je sais pas si vous vous rendez compte mais là vous êtes à deux doigts de vouloir nous taper dessus juste parce qu’on vous dit de pas vous comporter comme des ordures avec une meuf qui vous a rien fait ?

Là, leurs regards se croisèrent encore. Ceux qu’elle avait déjà convaincus plus tôt avaient l’air franchement honteux face à cette vérité. Allaient-ils affirmer face à deux héros qu’ils étaient des ordures et qu’ils assumaient ? Mieux valait sauver les meubles et se rattrapper avant qu’il ne soit trop tard. S’il en restait un ou deux qui voulaient encore se battre, le fait d’être en minorité les décourageait de façon assez flagrante.
Susan n’approuvait pas l’usage des caméras des téléphones ici : Elle irait probablement parler à ceux qui avaient filmé pour éviter la diffusion des images et le risque que le harcèlement se retourne contre ces jeunes là.
 
Revenir en haut Aller en bas



Pizza Girl


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 18 Fév 2019 - 18:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4172
ϟ Nombre de Messages RP : 3790
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Susan Suncana' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Hier à 21:30 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

Kit Honey
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil
Bunny

ϟ Âge : 23
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 28/06/1995
ϟ Arrivée à Star City : 09/02/2019
ϟ Nombre de Messages : 15
ϟ Nombre de Messages RP : 5
ϟ Doublons : Ikhare Lakeza
ϟ Crédits : Hypotrempe
ϟ Célébrité : Niall Horan
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistant chercheur.
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Pouvoirs : Métamorphose lapine.
Combat lapinou.
Instinct de proie.
Il fallait bien avouer une chose, c'est que la présence de madame Suncana, ses mots, sa posture et sa réputation apportait une aura rassurante. Elle avait de l'expérience et savait comme parler aux agresseurs, peut-être même était-elle plus doué dans l'art de dissuadé que dans l'art de combattre. Cette interrogation fit se dresser les oreilles du lapin qui était bien curieux de savoir qui de la femme ou de l'animal remportait le combat si d'aventure ils décidaient de s'affronter. La réponse frappa le lagomorphe en quelques secondes : ses oreilles sensibles ne pourraient pas supporter les attaques de la jeune femme, elle était évidemment gagnante... L'autre Kit, celui enfouie au fond de lui, tartiné sous sa couche de sur-moi se renferma sur lui-même. « Elle, elle perd rien pour attendre, elle va avoir les cordes vocales coupées dans la nuit, on verra s'il cri toujours autant. J'vais bruler ta pizzeria, j'vais te faire la peau, je vais t'enfoncer ton bateau dans le...»

C'était comme un petit démon sur son épaule. Une voix qui lui dictait sans cesse ce qu'il allait faire la nuit. Dans la majorité des cas, ce n'étaient que des menaces en l'air. Mais parfois... L'idée d'asseoir son pouvoir sur quelqu'un était si tentante que Kit se laissait totalement diriger par son instinct. L'attention de l'hybride fut ré-accaparée par un garçon. Lui, il avait la haine. Ca se voyait sur ses traits. Bunny avait remarqué que c'était très souvent ceux à l'égo le plus développé qui se permettait d'agir de la sorte, de braver les interdits, de contredire des figures d'autorité. D'être de vrais connards. Le lapin soupira.

« Il en fallait bien un... »

Il s'avança de quelques pas, prêt à passer à l'action. Si Pizza-girl n'avait pas pu le convaincre, cela ne servait à rien de tenter de l'avoir à coup d'argument, la rhétorique des mots devait parfois laisser sa place à celle des poings. Étrangement, elle se montrait même souvent beaucoup plus efficace chez les jeunes. Le gamin s'approcha de Kit et tenta un coup de poing. Une esquive et Bunny sauta par dessus le jeune, mains sur ses épaules, comme s'il jouait à saute mouton. Puis il lui donna un petit coup de pied à l'arrière des genoux, le faisant tomber à quatre pattes. Le jeune allait se relever mais Bunny le frappa a la nuque, juste sur un point de pression très précis qui le laissa totalement décontenancé. Il se retourna et haussa les épaules, tout sourire.

« Vous inquiétez pas les jeunes, votre copain va bien, il est juste un peu perdu. Par contre, je vous laisse le choix, ou je m'occupe de le ramener chez lui, en faisant un petit tour par la case commissariat avant, ou je vous le laisse, dans ce cas je compte sur vous pour lui rappeler que le harcèlement... »

Bunny emprunta son regard le plus sévère, le bleu de ses yeux tirant sur le gris. Il ne blaguait plus. Dans ce genre de situation, il cherchait surtout à intimider.

« Finit toujours par être puni. Sévèrement puni. J'ai toutes vos identités, j'en parlerai a Pizza-Girl qui j'en suis sûr fera le relais à la légion des étoiles. N'est-ce pas, madame ? »

Bon, il n'allait surement pas l'embêter avec ça. Mais s'il pouvait apporter un peu de contenu à des paroles un peu bateau, c'était toujours gagné.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Hier à 23:04 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Susan Suncana
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 884
ϟ Nombre de Messages RP : 286
ϟ Doublons : Eden Wells, Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Voir Journal de Bord
-
Mutation autour du domaine du son
-
Maîtrise de l'Art de la Voix
-
Tatouages Magiques
-
Equipements
-
Compagnon : Le Barrage
Susan n’appréciait guère de voir un adolescent s’adonner à des bravades face à deux héros adultes et vaccinés. Quoi qu’elle se demandait quel âge avait Bunny. De voix, il n’avait pas l’air d’être bien vieux. Mais bon, son identité ne la regardait pas et elle avait mieux à faire que de tenter de deviner l’âge d’un héros au pompon fessier.

Elle resta en retrait lorsque le plus bête d’entre eux s’élança vers eux, poing en avant pour tenter assez maladroitement de frapper le lapinou. Evidemment, il l’avait raté. Susan aurait été surprise que le héros ne parvienne pas à éviter quelque chose d’aussi élémentaire. Mais en même temps, n’était-elle pas un peu en train de déformer professionnellement les choses ? Elle ignorait quels étaient les dons de son camarade et adorerait en savoir un peu plus à son sujet. Elle, de son côté, avait son ouïe qui lui permettait d’avoir une compréhension plus qu’avancée de ce qui l’entourait et de ce qui arrivait vers elle. Grâce à ça, les projectiles ou les coups qui parvenaient à l’atteindre se raréfiaient à mesure qu’elle s’améliorait.

Elle haussa un sourcil en constatant le coup qu’il avait asséné au jeune, dans le cou. Il jouait aux Mr Spock ? On dirait bien. Au moins, il n’avait pas frappé trop fort, c’était rassurant.

Le petit discours assez édifiant de Bunny remit un peu les pendules à l’heure.

Euh, nan, j’irais pas donner vos identités à la Légion, mais à la police, carrément. On a environ dix fois la quantité de preuves nécessaires pour avoir des condamnations pour harcèlement.

Elle haussa les épaules et scruta les regards des adolescents. Ils avaient récupéré leur camarade sous leur aile et s’assuraient, dans un élan de bienveillance, qu’il n’était pas trop mal. Peut-être y avait-il un peu d’espoir après tout, même s’ils prenaient soin d’une belle ordure.

On vous garde à l’oeil. Et j’attends que vous vous donniez des excuses.

Ajouta-t-elle. Ils avaient hoché la tête sagement. Elle comptait sur eux pour cesser le harcèlement, mais aussi pour s’excuser auprès de leur victime. Peut-être finalement que le petit coup derrière la tête avait poussé un peu son discours à elle, et que les deux ensemble avaient réussi à porter le message ? En tout cas, Susan cessa d’émettre des ondes discrètes et rétracta son bâton. Elle interpella brièvement les quelques personnes qu’elle avait vu avec des téléphones :

S’il vous plaît, ne diffusez rien. On vient de leur dire de harceler personne, c’est pas pour qu’ils se prennent du harcèlement en retour, on vaut mieux que ça.

Bien évidemment elle n’irait pas jusqu’à briser le matériel de qui que ce soit, mais elle espérait que sa bonne parole suffirait à limiter la diffusion des images ainsi que les commentaires potentiellement haineux qui pouvaient en découler. Enfin, le petit groupe commença à se disperser, laissant petit à petit les deux héros entre eux.
 
Revenir en haut Aller en bas



Pizza Girl


 
Les défenseurs de la cause LGBT+ sont forcément des gens bien.
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 


 Sujets similaires
-
» ILS SONT DEVENUS FOUS! Est-ce que je mène une campagne contre Aristide au Forumh
» Ah bon ? Les Haïtiens sont des canibales !
» Estimé,Magloire Que sont devenues les fleurs du temps passé?
» Pourquoi les hommes sont-ils heureux ?
» Mes jours sont plus sombres que vos nuits [commentaires]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: