AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Le chronoviseur — Clyde et Eden Cadre_cat_1Le chronoviseur — Clyde et Eden Cadre_cat_2bisLe chronoviseur — Clyde et Eden Cadre_cat_3
 

Le chronoviseur — Clyde et Eden

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 31 Jan 2019, 22:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4481
ϟ Nombre de Messages RP : 4082
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4481
ϟ Nombre de Messages RP : 4082
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Dans les années 1970, le père bénédictin Pellegrino Ernetti aurait, selon ses propres dires, inventé un bien étrange appareil, le chronoviseur. Grâce à ce système, on serait capable de capter les voix des défunts, même ceux morts depuis des siècles ! Lui-même aurait pu assister à une représentation de Thyeste, tragédie perdue du poète Ennius, mais il aurait aussi pu être le témoin des déclamations de Cicéron devant le Sénat romain. Mythe ou réalité ? Pour beaucoup, il ne s'agissait là que d'un vulgaire canular, d'autant que l'on n'avait pas la moindre preuve de ces affirmations. Les années ont ensuite passé et on a doucement oublié.

Puis, en 2019, voilà que le chronoviseur refait parler de lui ! Un obscur aventurier aurait remis la main sur cet objet disparu et, pour gagner la renommée à laquelle il aspirait, il l'aurait remis à un musée d'importance et réputé pour ses spécialistes, le musée des Supers de Star City. Là, il était persuadé qu'on saurait percer les secrets de l'objet, qu'on pourrait l'authentifier et qu'il deviendrait lui-même une légende.

Oublions cependant cet Indiana Jones de seconde zone pour nous intéresser à d'autres individus, les membres de l'organisation secrète SHADOW. Un objet comme le chronoviseur intéresserait forcément leur organisation mais mettre la main dessus ne serait pas évident... Bien entendu, on pourrait imaginer qu'il suffisait de le voler ! Rapide et facile ! Sauf que voilà, le chronoviseur ne serait accessible que durant une journée. Au cours de cette journée, il serait exposé dans une salle spécifique du musée des Supers mais dès la fermeture, un transporteur privé ultra-sécuritaire viendrait le récupérer pour l'emmener en lieu sûr afin d'effectuer les tests. Il n'y avait donc qu'une fenêtre d'action restreinte et l'agent Eden Wells devait trouver une solution.

Malheureusement pour elle, sur cette seule journée, il y avait du monde au musée ! Des jeunes, des vieux, des touristes, des habitants de Star City, des civils, peut-être même un ou deux super-héros. Les plus bruyants restaient toutefois les élèves de cette classe du lycée de Lincoln à laquelle appartenait Clyde McNeil. Avait-il déjà visité le musée des Supers ou était-ce une première ? Dans tous les cas, découvrir le chronoviseur, ce n'était pas rien ! Mais, et si l'objet disparaissait soudain ? Pour cela, encore fallait-il que l'agent Wells trouve une solution, rapidement.




Mes chers petits,

Ce sujet vous est offert par la Roulette Russe ! Vous êtes totalement libres d'inventer la suite à votre guise. Parlez-en, improvisez... ce sujet est vôtre désormais ! Simple détail à ne pas oublier : privilégiez ce sujet et ne laissez pas votre partenaire sans réponse durant deux ou trois semaines !

Bon amusement à vous !
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 01 Fév 2019, 11:39 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Le musée des Supers était un endroit curieux aux yeux d’Eden. Un mélange de fascination pour le hommes et les femmes extraordinaires qui avaient décidé de mettre leurs dons ou leur destinée au service du peuple, de servir et protéger à leur façon… Parfois illégale, souvent illégale, mais souvent aussi admirée par les citoyens et décriée par d’autres. En tout cas, ils faisaient parler d’eux et il aurait été impensable que Star City ne dispose pas d’un lieu entièrement dédié à leur gloire.

Eden se demandait parfois comment s’y prenait le musée pour acquérir ses expositions. S’agissait-il de héros vaniteux qui cédaient part de leur équipement pour leur renommée ? D’une envie de faire partie de la culture populaire ? De faire don de leur butin à la science ou à la culture ? Le musée venait-il démarcher des Héros et Héroïnes pour leur tirer la manche en quête de costumes, d’accessoires ou de belles histoires à raconter ?
On ne viendrait jamais lui demander de raconter son histoire à elle, mais elle espérait bien qu’elle finirait par s’imposer lorsque l’Ombre atteindra ses objectifs. Lorsque la propagande hypocrite céderait enfin sa place. Pour l’heure, elle était une touriste comme les autres, nombreux, qui se pressaient pour observer la curiosité du moment :

Le chronoviseur.

La méta-humaine avait révisé. Elle s’était abondamment renseignée sur cet objet mystique disparu puis retrouvé. Les raisons pour lesquelles l’organisation cherchait à s’approprier l’artefact étaient évidentes, la façon dont l’agent Whistler allait s’y prendre pour le faire l’étaient beaucoup moins.
Pour cause : La salle où était exposé l’artefact était bondée et on y croisait autant de passionnés que de touristes et de lycéens de sortie pour l’occasion.

Eden s’était fondue sans trop de peine dans la masse : Une casquette estampillée du Musée des Supers achetée à la boutique couvrait ses cheveux, et des lunettes de soleil dissimulaient suffisamment de son visage pour qu’on ne la reconnaisse pas. Et puis bon, le racisme rampant dans la communauté américaine était à son avantage : On s’arrêtait généralement à la couleur de peau avant de s’attarder sur ses traits. Pour le reste, elle portait un jean noir, un blouson de cuir noir, un sac à dos gris tout à fait classique et populaire chez les étudiants ainsi des bottes tout à fait banales, pas de quoi lui attirer les foudres de qui que ce soit. Son sac avait été contrôlé à l’entrée, naturellement, et rien n’avait attiré l’attention. Elle n’était pas une bleue au point de se faire attrapper au filtre. Elle n’était pas une bleue tout court.

Au vu de la foule, la méta-humaine considérait ses options et une évidence s’imposait à elle : Il y aurait toujours au moins une personne les yeux rivés sur l’artefact de sa convoitise. Sa meilleure chance de mettre la main sur le chronoviseur était de mettre le bazar et de générer la panique et la confusion nécessaires pour que son acte passe inaperçu. Une part des vigiles devrait forcément s’occuper des civils pour éviter qu’il n’y aie des blessés. Certains tenteraient probablement de couvrir le précieux objet de l’exposition : Elle devait trouver un moyen de les distraire et s’assurer une porte de sortie.

Pour l’instant, elle s’était frayée un chemin jusqu’à la vitrine qui couvrait l’artefact et jaugeait du regard tant l’objet lui même que le petit carton de description qui l’accompagnait.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 01 Fév 2019, 12:23 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Citoyen Anti-Super
Citoyen Anti-Super

Clyde McNeil
Citoyen Anti-Super

Personnage
Scottish High schoolboy
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 02/12/1988
ϟ Arrivée à Star City : 29/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 92
ϟ Nombre de Messages RP : 52
ϟ Célébrité : Stephan Brogren
ϟ Crédits : Moi
ϟ Âge du Personnage : 15
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Collégien
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Grand, fin et roux. Look urbain un peu débraillé. Souvent ailleurs. Porte constamment des écouteurs.
ϟ Pouvoirs : Réflexes améliorés
Super course
Métabolisme rapide
Vibration corporelle
ϟ Liens Rapides : Fiche de présentation
Carnet d'adresses
Passeport
Téléphone
Exploits
Joueur
Scottish High schoolboy
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 02/12/1988
ϟ Arrivée à Star City : 29/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 92
ϟ Nombre de Messages RP : 52
ϟ Célébrité : Stephan Brogren
ϟ Crédits : Moi
ϟ Âge du Personnage : 15
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Collégien
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Grand, fin et roux. Look urbain un peu débraillé. Souvent ailleurs. Porte constamment des écouteurs.
ϟ Pouvoirs : Réflexes améliorés
Super course
Métabolisme rapide
Vibration corporelle
ϟ Liens Rapides : Fiche de présentation
Carnet d'adresses
Passeport
Téléphone
Exploits
Une visite au musée des Supers. Voilà ce qui aurait ravi une classe de primaire, avide d'en savoir plus sur les héros qui habitaient le quotidien des habitants de Star City. Pour les classes du lycée Lincoln en visite, ce n'était pas la même histoire. C'était bien simple, plus les écoliers étaient dans une classe plus âgée, plus ils étaient blasés à l'idée de cette visite au musée, qui avait lieu tous les ans, à la même époque. Le proviseur espérait que les preuves de l'héroïsme passé engendrerait le courage dans le cœur des citoyens de demain. Bien peu pour Clyde, qui s'ennuyait avant même de fouler le plancher de ce musée. C'était pourtant sa première visite avec le lycée Lincoln, puisqu'il ne l'avait intégré que cette année. Il se souvenait avoir eu des étoiles dans les yeux, enfant, lorsque ce musée était évoqué. Les héros le faisait rêver à l'époque. Mais depuis la guerre, sa vision des choses avait changé. Il y avait eu trop de destruction, et de morts, pour qu'un garçon de son âge ne croient encore à l'absolu puissance des supers. Comme beaucoup, il avait perdu la foi. Et les récents événements dans sa vie ne l'avait pas aidé.

La classe suivait le guide, passionné par son travail. Il le fallait pour pouvoir répéter le même discours à des ados blasés à longueur de journée, jour après jour. Le professeur accompagnant rappelait à l'ordre les petits malins de la classe, occupés à chahuter, ou à dire des obscénités parce que tel outillage ressemblait à un quelconque organe génital. Une classe de collège quoi. Le rouquin osait parfois un regard sur un objet. Certains appartenaient à la décennie précédente, d'autres avaient été utilisés durant les années 20. L'histoire des supers remontait. Difficile à croire qu'ils soient restés populaires aussi longtemps. Est-ce que la guerre avait été leur premier vrai échec ? En vérité, beaucoup ne voyait pas cela du même œil. Mais beaucoup de citoyens, qui avaient perdu un ou plusieurs êtres chers, ne parvenaient pas à accepter la joie que procurait la victoire.

Enfin, les collégiens et lycéens furent guidés jusqu'à la pièce du musée la plus importante de ce jour : le chronoviseur. Le guide exposait l'histoire de cet objet retrouvé environ cinquante ans après sa création. Écoutant d'une oreille, Clyde se demandait ce qu'il aurait fait d'un tel objet. Reprendre contact avec sa tante ? Avec tous ses camarades d'école morts durant la guerre ? Avec ses aïeuls ? Ou pour discuter avec des esprits lambda. Le garçon alluma son appareil photo, et captura l'image de l'objet. Ce fut la première qu'il prit depuis le début de la visite. Il avait visé la vitrine et son contenant, cadrant une partie du public avec. Observant la photo, il leva la tête et regarda de ses propres yeux la femme qu'il avait pris en photo par inadvertance. Elle était habillée de façon plutôt banale, si ce n'était sa casquette. Elle devait vraiment adorer le musée pour oser porter un couvre-chef estampillé. Clyde la fixa un instant. Elle semblait dévorer le Chronoviseur des yeux.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 02 Fév 2019, 18:54 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Eden couvait des yeux aussi bien l’artefact de sa convoitise que les dispositifs de sécurité qu’elle pouvait apercevoir de là où elle était. Mais aussi ceux qu’elle ne pouvait pas apercevoir, de là où elle était. Les lunettes de soleil et la casquette lui permettaient de pouvoir poser les yeux un peu partout sans que l’on ne sache vraiment ce qu’elle observait et c’était bien pratique. Aussi, lorsqu’elle croisa le regard de quelques lycéens qui passaient par là ainsi qu’un téléphone pointé vers elle, la méta-humaine ne s’en formalisa pas. Elle n’avait rien à se reprocher, après tout. Elle n’était qu’une touriste. Elle savait qu’elle aurait l’air suspecte au moment où elle ferait place à la paranoïa, alors elle allait garder son calme et faire sa vie.

Quand à ce qu’elle n’était pas supposée pouvoir voir, elle avait un atout qui répondait au doux nom de Quetzalxopilli.
L’alebrije était invisible pour le commun des mortels. Seules les personnes ayant le don de voir les esprits pouvaient distinguer sa grande envergure et son plumage vivement coloré. Quand bien même il se trouvait des personnes de ce type dans le musée, ils avaient certainement des choses bien plus intéressantes que ça à observer ici, derrière les vitrines, alors Eden n’avait pas grand chose à craindre. Elle pouvait voir à travers les yeux de l’oiseau de proie d’une simple pensée. Une autre spécificité de l’esprit protecteur était qu’il pouvait prendre une forme animale qui, elle, serait bien physique et visible de tous. Ce n’était pas l’aspect visible qui l’intéressait pour le coup, mais bien la possibilité d’interagir physiquement sur ce qui l’entourait.

L’agent Whistler s’éloigna tout naturellement de la vitrine du Chronoviseur pour s’approcher des lycéens turbulents. Elle ne doutait pas qu’ils seraient assez prompts à paniquer lorsque les choses tourneraient un peu mal ici.
D’ailleurs, elle décida d’engager la discussion avec celui qui l’avait photographiée. Pour le jauger ? Peut-être un peu. Surtout pour qu’elle aie l’air de se fondre dans la foule et de ne rien faire de bien grave.

J’espère que je suis bien sur la photo que t’as pris.

Lança-t-elle, sur le ton de l’humour. Est-ce que ça allait le mettre dans l’inconfort ? Il n’y avait qu’à voir. Elle jeta un œil sur le professeur qui ne l’avait pas encore remarquée, et sur le guide qui faisait son discours.

J’aurais bien aimé que mes profs m’amènent à ce genre d’expos quand j’étais étudiante.

Pendant ce temps, l’alebrije s’était esquivé. Eden avait repéré à travers ses yeux perçants les câbles des caméras de surveillance. Il pourrait les arracher au moment venu. Lorsqu’une alarme quelconque serait déclenchée, par exemple.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 04 Fév 2019, 13:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Citoyen Anti-Super
Citoyen Anti-Super

Clyde McNeil
Citoyen Anti-Super

Personnage
Scottish High schoolboy
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 02/12/1988
ϟ Arrivée à Star City : 29/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 92
ϟ Nombre de Messages RP : 52
ϟ Célébrité : Stephan Brogren
ϟ Crédits : Moi
ϟ Âge du Personnage : 15
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Collégien
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Grand, fin et roux. Look urbain un peu débraillé. Souvent ailleurs. Porte constamment des écouteurs.
ϟ Pouvoirs : Réflexes améliorés
Super course
Métabolisme rapide
Vibration corporelle
ϟ Liens Rapides : Fiche de présentation
Carnet d'adresses
Passeport
Téléphone
Exploits
Joueur
Scottish High schoolboy
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 02/12/1988
ϟ Arrivée à Star City : 29/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 92
ϟ Nombre de Messages RP : 52
ϟ Célébrité : Stephan Brogren
ϟ Crédits : Moi
ϟ Âge du Personnage : 15
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Collégien
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Grand, fin et roux. Look urbain un peu débraillé. Souvent ailleurs. Porte constamment des écouteurs.
ϟ Pouvoirs : Réflexes améliorés
Super course
Métabolisme rapide
Vibration corporelle
ϟ Liens Rapides : Fiche de présentation
Carnet d'adresses
Passeport
Téléphone
Exploits
*Oh oh ...*

Pensa Clyde en voyant quelqu'un se rapprocher de lui. Il n'avait que peu porté attention lorsque cette inconnue s'était éloignée de la vitrine. Tant de gens allaient et venaient pour voir le chronoviseur qu'il n'y avait aucun intérêt à les surveiller. Cependant, il était aisé de remarquer quelqu'un que Clyde avait pris en photo, s'approcher de lui. Il ne l'avait pas fait exprès, et il espérait ne pas être tombé sur l'une de ces personnes faisant un scandale d'un rien. Cette femme blagua, lui demandant de quoi elle avait l'air sur la photographie.

*Avec les lunettes et la casquette, c'est difficile à dire.*

Pensa Clyde, avant de répondre par la politesse :

"Oh désolé, vous souhaitez que j'efface la photographie ?"

Le garçon ne voulait surtout pas provoquer d'éclat. Il ignorait à qui il avait affaire, et il savait que dans l'ère de l'image, certains n'aimaient pas voir être capturé par un appareil quelconque. Clyde se moquait bien d'être pris en photo. Mais il respectait suffisamment autrui pour comprendre le contraire. Par chance, l'individu était plutôt sympa. Il fallait y être pour entamer la conversation gratuitement avec un groupe de lycéen. Certains se seraient vite esquivés pour revenir à un moment plus calme.

"C'est un peu nul à vrai dire. Les profs nous amènent ici pour nous inspirer. Un musée d'art, ou sur certains métiers, ça, ce serait un véritable modèle à suivre. Quel intérêt de regarder les preuves de bataille grandiloquentes si ce n'est nous faire sentir petit et impuissant ?"

Une réponse franche, peut-être même trop. Le rouquin lui-même s'étonnait d'avoir répondu cela. Mais c'était rare qu'une personne, encore moins un adulte, ne lui demande son avis. Derrière lui, il entendait ses camarades pouffer. Il était aisé d'entendre des petits malins plaisanter en chuchotant bien fort pour que cela soit gênant :

"Eyh Neil, tu niques quand ?"

ou des "Eyh Neil, tu nous la présentes ?"

Des blagues sans goût de collégien que le rouquin faisait au mieux d'ignorer. Il rougissait néanmoins. C'était gênant vis-à-vis de lui, et son interlocutrice.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 04 Fév 2019, 18:47 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
En voilà un qui était bien éduqué ! Eden n’avait même pas eu besoin de réclamer quoi que ce soit qu’il lui proposait déjà d’effacer sa photo. Si ça venait de lui, alors ça ne lui posait pas de souci. Elle ne le lui aurait pas demandé autrement, mais profita donc de l’opportunité.

Oui, s’il te plait. Enfin, au pire c’est pas grave j’irais pas porter plainte ou quoi, mais je pense que tu peux facilement trouver ou prendre de meilleures photos du Chronoviseur.

Sauf si elle le chipait avant qu’il ne passe sous les appareils photo des professionnels. Mais ça, ça restait dans ses petits papiers à elle.
Le fait qu’il lui propose d’effacer la photo de lui même, puis qu’il donne son avis tout à fait éclairé sur le Musée des Supers et les raisons de sa présence ici indiquaient à Eden que ce jeune homme avait de la jugeote. C’était difficile à estimer seulement à l’oeil, et elle avait bien fait d’engager la discussion.

C’est vrai qu’il y a des héros qui font preuve de bravoure et qui sont admirables, les belles valeurs et tout ça… Mais c’est sur que c’est loin d’être des exemples à suivre. On dit qu’ils sont braves, mais la majorité sont juste ici parce qu’ils ont commencé à régler leurs problèmes avec leurs poings… Et sous cet angle là, c’est pas franchement quelque chose que les professeurs devraient encourager.

Ceci dit, Eden portait une casquette du musée et elle avait un autre avis à partager. Parce que ça serait bizarre qu’elle se contente de cracher sur les héros alors qu’elle avait dépensé de l’argent dans leur boutique de souvenirs.

Mais y’a quand même des raisons d’aimer ce musée. C’est aussi une façon d’observer notre culture populaire et de revoir notre histoire sous un certain angle. Les Supers sont un assez bon prétexte pour faire venir des objets vraiment intéressants. Y’a quelques mois par exemple, ils ont fait une exposition sur les Atlantes. Aujourd’hui, ils ont fait venir le Chronoviseur, qui est finalement une pièce d’histoire et un trésor avant d’être un truc de super héros. Tu vois c’que j’veux dire ?

Bon, il n’eut pas le temps de répondre parce que ses oreilles captèrent quelques mauvaises plaisanteries à leur sujet.

Eden asséna un regard absolument blasé aux adolescents qui se moquaient de leur camarade. Elle était passée par là, et plutôt deux fois qu’une : Elle était noire, adoptée et homosexuelle. Autant dire que les adolescents avaient le choix des armes pour s’attaquer à elle à l’époque. Plus que les insultes, elle avait été victime de violences racistes et homophobes… Et pour qu’on la laisse tranquille, elle avait répliqué. Pas toujours physiquement, mais toujours avec férocité.
C’est un peu comme ça qu’elle s’était mise à la criminalité d’ailleurs. Amusant.

Occupez vous de vos mains droites, on parle entre adultes ici.

Fit-elle en roulant des yeux. S'ils insistaient, elle devrait probablement se montrer un poil plus vindicative.
Si elle se battait aujourd’hui, c’était pour avoir les moyens de rebâtir un monde plus juste où aucun jeune ni aucun vieux n’aurait à souffrir de sa différence. Un monde juste, en somme. Alors elle n’avait aucune pitié pour quelques adolescents qui se croyaient malins en rabaissant leur camarade.

De son côté, Quetzalxopilli achevait ses préparatifs. Ils passeraient probablement à l’action d’ici une poignée de minutes.

 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 05 Fév 2019, 21:12 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Citoyen Anti-Super
Citoyen Anti-Super

Clyde McNeil
Citoyen Anti-Super

Personnage
Scottish High schoolboy
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 02/12/1988
ϟ Arrivée à Star City : 29/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 92
ϟ Nombre de Messages RP : 52
ϟ Célébrité : Stephan Brogren
ϟ Crédits : Moi
ϟ Âge du Personnage : 15
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Collégien
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Grand, fin et roux. Look urbain un peu débraillé. Souvent ailleurs. Porte constamment des écouteurs.
ϟ Pouvoirs : Réflexes améliorés
Super course
Métabolisme rapide
Vibration corporelle
ϟ Liens Rapides : Fiche de présentation
Carnet d'adresses
Passeport
Téléphone
Exploits
Joueur
Scottish High schoolboy
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 02/12/1988
ϟ Arrivée à Star City : 29/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 92
ϟ Nombre de Messages RP : 52
ϟ Célébrité : Stephan Brogren
ϟ Crédits : Moi
ϟ Âge du Personnage : 15
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Collégien
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Grand, fin et roux. Look urbain un peu débraillé. Souvent ailleurs. Porte constamment des écouteurs.
ϟ Pouvoirs : Réflexes améliorés
Super course
Métabolisme rapide
Vibration corporelle
ϟ Liens Rapides : Fiche de présentation
Carnet d'adresses
Passeport
Téléphone
Exploits
En quelques touches appuyées, la photo fut effacée. Elle était ratée de toutes façons. Clyde l'avait déjà oublié.

"Bof, vous savez, c'était juste une photo prise comme ça."

Eden partagea l'avis de Clyde, tout en appuyant sur l'intérêt d'une telle exposition. Plus que les super-héros en soient, c'était d'avantage la culture, les lieux, les univers, et les peuples auxquels ils pouvaient être rattachés qui était intéressant. A vrai dire, le chronoviseur, même placé hors d'un musée de supers, restait un bijou de technologie qui pouvait ravir de simples humains amateurs de belles mécaniques.

"Vu sous cet angle ... L'expo atlante m'aurait plus tenté je l'avoue."

Clyde faisait au mieux pour ignorer les moqueries de ses camarades. Il les ignorait, c'était tout. Mais ils insistaient, encore et encore. Si bien que l'interlocutrice de Clyde les rembarra proprement. Les adolescents se turent, et le professeur fit les gros yeux dans leur direction. Ce dernier remarqua l'adulte, et la dévisagea. Il devait se demander ce que cette femme voulait à son groupe de lycéens.

"Je pouvais gérer ça vous savez."

Fit Clyde d'un ton légèrement sec, qui laissait entendre qu'il avait été blessé dans son ego. Il était gêné que cette femme le protège. Le modèle patriarcale à l'oeuvre. Il ne souhaitait pas se reposer sur une autre, surtout lorsqu'il préférait ignorer les moqueurs. Même s'ils se turent dans l'immédiat, le rouquin savait qu'il n'avait pas fini entendre parler de cette histoire au retour au bahut.

"... Vous êtes une passionnée de mécaniques que vous étiez là à dévorer ce truc ?"

Fit le rouquin en changeant de sujet. Il se rendait petit à petit compte de sa propre bêtise, en essayant de jouer les gros bras ainsi. Il préférait s'intéresser à cette personne qui lui parlait. Il n'y avait pas de raison valable de s'intéresser à lui après tout. Il ne l'avait que prise en photo. Le professeur lui, ne s’arrêtait pas de fixer l'inconnue. C'était son rôle de tuteur après tout.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 05 Fév 2019, 22:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Faire la discussion était très loin d’être dans les habitude d’Eden, il fallait l’avouer. Là où elle travaillait, elle était plutôt habituée aux pères de famille et à des dizaines d’hommes qui étaient persuadés de mieux connaître son métier qu’elle pour la seule raison qu’ils avaient un truc qui pendouillait entre leurs jambes et pas elle. Heureusement que les choses ne se déroulaient pas ainsi à SHADOW, sinon elle aurait déjà fait sonner quelques cloches. Mais elle séparait sa vie privée de la vie de l’organisation.
Du coup, parler avec un jeune qui l’écoutait réellement et avait quelques réactions à proposer était assez rafraichissant.

Et puis, la photo était effacée. C’était ça de pris.

Quand à l’exposition sur les Atlantes, la méta-humaine avait été la voir une soirée par pure curiosité. Il y avait eu du retard dans l’organisation de l’événement pour des raisons qui lui étaient inconnues, mais elle soupçonnait des criminels d’avoir tenté de profiter de l’occasion pour mettre la main sur des artefacts prêtés pour l’occasion. Il aurait été dommage pour eux de ne pas saisir une telle opportunité. Mais à moins d’avoir des agents infiltrés ici, il était impossible d’en savoir plus et de confirmer ses doutes.

Elle haussa un sourcil perplexe lorsqu’il lui affirma pouvoir gérer ses tortionnaires tout seul. Probablement, oui. Mais elle faisait ce qu’elle voulait. Elle ne pouvait pas vraiment lui en vouloir de réagir comme ça : A son âge, on voulait affirmer son indépendance et prouver qu’on savait se débrouiller… Enfin, pour les petits tracas du quotidien. Personne n’avait envie de se débrouiller et d’affirmer son indépendance lorsqu’on leur collait un avis d’impôts et une facture d’électricité sous le nez.

J’en ai eu plus que ma dose aussi quand j’étais à ta place.

Ouh, il était difficile de trouver une formulation qui ne la faisait pas passer pour une vieille croulante. “A ton âge” ou “A l’époque” auraient été dévastateurs pour son estime d’elle-même. Heureusement qu’Eden avait trouvé les bons mots.
En tout cas, pas besoin d’être un sorcier ni un grand voyant pour comprendre qu’avec son genre, son héritage et autres détails personnels, elle en avait bavé. Enfin, ce n’était pas un sujet très important.

Disons que ça m’intéresse. Je travaille dans une enseigne de bricolage, on a rarement l’occasion de se pencher sur des objets travaillés aussi finement. Et puis ce qu’on raconte sur le Chronoviseur est assez fascinant.

Bien sur, le jeune homme pouvait faire ses recherches de son côté ou lire les informations mises à disposition par le musée pour s’informer à ce sujet. Sa démarche à elle avait été un poil différente puisqu’elle avait tout simplement révisé son sujet avant de venir ici. Pour ses raisons à elle et celles de SHADOW.

Je vais aller lire les panneaux d’information, d’ailleurs. Je crois qu’il y en a un sur l’histoire de l’inventeur de cet artefact. Et puis j’ai l’impression que ton professeur essaie de me tuer avec son regard donc je ferais mieux de m’éloigner.

Elle glissa un regard vers le dit professeur avant de se mettre en mouvement. En passant à côté du concerné, elle s’excusa poliment… Enfin, à sa façon.

“Je vais laisser vos étudiants tranquilles. Je suis pas une kidnappeuse, juré.

Les panneaux sur l’histoire de Pellegrino Ernetti étaient judicieusement placés vers l’entrée de la pièce. Autrement dit, Eden était près de sa porte de sortie maintenant, et prête à tirer sa révérence au moment opportun. Quetzalxopilli, de son côté, colla un magistral coup de bec dans les câbles qui alimentaient la caméra qui surveillait la sortie. Il réservait le prochain pour le système de sécurité incendie, qui ne tarderait pas à sonner et à arroser les visiteurs innocents.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 06 Fév 2019, 23:40 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Citoyen Anti-Super
Citoyen Anti-Super

Clyde McNeil
Citoyen Anti-Super

Personnage
Scottish High schoolboy
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 02/12/1988
ϟ Arrivée à Star City : 29/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 92
ϟ Nombre de Messages RP : 52
ϟ Célébrité : Stephan Brogren
ϟ Crédits : Moi
ϟ Âge du Personnage : 15
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Collégien
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Grand, fin et roux. Look urbain un peu débraillé. Souvent ailleurs. Porte constamment des écouteurs.
ϟ Pouvoirs : Réflexes améliorés
Super course
Métabolisme rapide
Vibration corporelle
ϟ Liens Rapides : Fiche de présentation
Carnet d'adresses
Passeport
Téléphone
Exploits
Joueur
Scottish High schoolboy
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 02/12/1988
ϟ Arrivée à Star City : 29/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 92
ϟ Nombre de Messages RP : 52
ϟ Célébrité : Stephan Brogren
ϟ Crédits : Moi
ϟ Âge du Personnage : 15
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Collégien
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Grand, fin et roux. Look urbain un peu débraillé. Souvent ailleurs. Porte constamment des écouteurs.
ϟ Pouvoirs : Réflexes améliorés
Super course
Métabolisme rapide
Vibration corporelle
ϟ Liens Rapides : Fiche de présentation
Carnet d'adresses
Passeport
Téléphone
Exploits
Clyde la regarda un instant lorsqu'elle expliqua pouvoir comprendre ce qu'il traversait. Son œil la fixa un instant d'un air circonspect, la bouche à demi-ouverte. Il se pensait à quelque chose qu'il garda bien pour lui. Il espérait ne pas avoir une dose entière. Son lycée craignait, mais le rouquin parvenait à se faire suffisamment discret, ou à ne pas chercher les ennuis. Même lorsqu'il se retrouvait pris au piège d'une humiliation possible, il était parvenu à s'esquiver avec plus ou moins de finesse. Il repensa un instant à ce fameux gage. Marcher nu dans la cafétéria. Il y avait échappé. Bien que cette fois, il aurait peut-être préféré l'humiliation publique. Le garçon ne dormait plus si bien depuis son passage en forêt. Il en avait gros sur la patate. Quoi qu'il fit, il ne parvenait pas à digérer.

"OK."

Ne donna t'il que comme réponse, parce qu'il fallait bien qu'il réponde quelque chose. Le seul privilège des adolescents, c'est qu'ils pouvaient se permettre d'être assez désinvolte avec les adultes.
Le sujet évolué sur la passion de cette jeune femme pour les travaux de bricolage. Activité qu'elle pratiquait elle-même selon ses explications. Mais était-elle vendeuse ? Bricoleuse ? Chargée de communication pour sa boite ? Ce n'était pas précis. Mais en vérité, Clyde ne chercha pas si loin. Non, il imaginait la femme réparer des objets pour les clients, et ne se souciait pas de tous ces emplois qui permettaient de constituer une entreprise.

"Vu la qualité de l'objet, vous devez vendre des produits de super qualité !"

*Mais c'est débile comme réponse !*

Pensa t'il. En vérité, Clyde ne savait pas quoi répondre. Il avait dit la première chose qui lui était passé par la tête. Mais le sujet du bricolage ne le passionnait pas du tout. Peut-être que cette femme appartenait à une boite qui fabriquait des objets tout simples. Immédiatement, il s'imaginait là une ingénieure de première classe qui cherchait à comprendre des mécaniques compliquées afin des les imiter à son retour chez elle. Le pauvre garçon était bien loin du compte.

L'interlocutrice eut finit par s'éloigner. Elle prétexta vouloir lire les panneaux d'informations, avant de faire remarquer que le professeur les surveillait. Clyde tourna la tête, et vit son professeur qui lui faisait des signes du regard. Il n'attendait qu'une chose. Si le rouquin lui affichait le moindre signe de détresse, il interviendrait. Mais le collégien l'ignora, et se tourna une dernière fois vers la jeune femme, se permettant une plaisanterie pour détendre l'atmosphère :

"Il doit penser que vous me vendez de la drogue."

Clyde n'eut que le temps de la saluer lorsqu'elle s'éloigna pour de bon. Un simple "Salut" avant de voir ses camarades se rapprocher de lui avec un grand sourire. De son coté, le professeur adressa un regard inquisiteur à la femme, lorsqu'elle lui dit qu'elle n'avait rien à faire des élèves. Clamer ne pas être une kidnappeuse, même avec ironie, ne l'aida pas à se décrisper. Il la suivit du regard un moment, voir si elle ne faisait rien d'anormal. Il la voyait se diriger vers la sortie. Le professeur se préparait à détourner le regard, avant de remarquer qu'elle ne bougeait pas. Lui qui pensait qu'elle s'en allait, il avait tort. Curieux, et légèrement méfiant, il la scruta de loin. Il ne voyait pas l'intérêt d'aller voir un agent de sécurité. Il était persuadé d'avoir tort. Mais malgré tout, il avait cette méfiance naturelle qui s'adressait au premier individu un tant soit peu louche qu'il était possible de croiser. Même en se doutant de son innocence, il était trop difficile de ne pas lorgner dans la direction de la personne.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 07 Fév 2019, 13:56 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Eden ignora assez royalement le regard que lui assénait le professeur. Il ferait mieux de prêter plus attention aux collégiens qui étaient sous sa responsabilité s’il voulait faire valoir son autorité naturelle ou s’il voulait s’assurer de leur sécurité, car ils étaient suffisamment cruels entre eux pour mériter de grandes attentions.
L’étudiant, même s’il s’était un peu mis sur la défensive lorsqu’Eden s’était immiscée dans ses affaires, lui paraissait sympathie et elle n’apprécierait pas qu’il soit trop victime des quolibets de ses camarades.

Elle vit à travers les yeux de son camarade Quetzalxopilli que les caméras étaient enfin neutralisées.
Bien.
Elle-même faisait semblant de lire avec la plus grande assiduité les panneaux présentant l’inventeur du Chronoviseur, mais contemplait en réalité le parcours du faucon éthéré dans le faux plafond. Enfin, l’alarme se mit à retentir dans le bâtiment, les occupants de la pièce se retrouvèrent arrosés par les sprinklers et nombreux seraient celles et ceux qui attraperaient un rhume carabiné s’ils allaient dehors après avoir été trempés par la sécurité anti-incendie.

Eden suivit les consignes de l’agent de sécurité qui invitait les occupants à sortir dans le calme. L’attention des visiteurs étaient très majoritairement tournée vers la sortie de la pièce, et l’attention des vigiles était tournée vers les visiteurs pour éviter qu’ils ne se piétinent les uns les autres.

“Quoi ? Mais j’avais pas fini de lire !”

Protesta la méta-humaine, en se faisant diriger vers la sortie avec la foule. Probablement de quoi se rendre insoupçonnable. Après tout, elle était aussi trempée que les autres et ne serait pas dans la pièce lorsque le Chronoviseur disparaîtrait.

C’est cet instant de cohue générale qui fut donc mis à profit par l’agent de SHADOW.

Quetzalxopilli avait repris sa forme éthérée pour se déplacer dans la pièce qui se faisait actuellement évacuer, puis, au nez et à la barbe de tout le monde, reprit son aspect physique à l’intérieur même de la vitrine qui abritait l’artefact.
Les rares yeux qui étaient posés sur l’objet de l’exposition au lieu de s’attarder sur la foule en déplacement avaient de quoi être stupéfaits ! D’où sortait l’oiseau ? Comment était-il apparu ici ? Était-il vraiment en train de poser ses serres sur l’objet de toutes les convoitises ?

Oui, il l’était. Et plus encore, il souleva le chronoviseur de son socle pour ensuite disparaître aussi vite qu’il était apparu, emportant l’objet avec lui dans un monde éthéré que seuls les plus sensibles à la magie et aux autres mondes pouvaient distinguer. Autrement dit : Suivre la trace de l’esprit protecteur qui s’envolait déjà à travers le plafond était pratiquement impossible, encore moins pour des gardiens non entraînés pour ce cas de figure.

Eden, comme tous les autres, avait été mise hors de la pièce qui hébergeait l’artefact. Les visiteurs commençaient à lancer des regards vers l’exposition qu’on venait de leur faire quitter et un sentiment alarmé commençait à se propager. Tout le monde se rendit à l’évidence et la rumeur enfla dans la foule : Le Chronoviseur avait disparu.

Eden s’attendait déjà à se faire fouiller, comme tout le monde maintenant, à la sortie du Musée. Elle ne craignait rien : L’Alebrije était probablement déjà loin pour mettre l’objet en lieux sûrs. Elle revint auprès du collégien avec qui elle avait discuté un peu plus tôt.

“Tu as vu ce qu’il s’est passé ? Je regardais ailleurs, j’ai pas tout compris.”

Fit-elle, dans un mensonge éhonté : Elle avait été aux premières loges.

Lancer de dé
Réussite : Quelqu’un de la sécurité est sensible à la magie et essaie de suivre Quetzalxopilli, il va falloir intervenir.
Echec : Personne de sensible à la magie ne réagit à temps, c’est dans la poche.

Eden fut rassurée. Elle soupçonnait le Musée des Supers d'avoir du personnel qualifié en sécurité magique et ne s'était pas trompée. Ceci dit, la lenteur de ces derniers pour se mettre en mouvement après avoir paniqué dans leurs talkies-walkies lui laissaient entendre que Quetzalxopilli serait déjà loin lorsqu'ils se mettraient à sa poursuite. Elle n'aurait plus qu'à le retrouver dans un endroit à l'abri des regards.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 07 Fév 2019, 13:56 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4481
ϟ Nombre de Messages RP : 4082
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4481
ϟ Nombre de Messages RP : 4082
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Eden Wells' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Le chronoviseur — Clyde et Eden Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 08 Fév 2019, 12:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Citoyen Anti-Super
Citoyen Anti-Super

Clyde McNeil
Citoyen Anti-Super

Personnage
Scottish High schoolboy
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 02/12/1988
ϟ Arrivée à Star City : 29/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 92
ϟ Nombre de Messages RP : 52
ϟ Célébrité : Stephan Brogren
ϟ Crédits : Moi
ϟ Âge du Personnage : 15
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Collégien
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Grand, fin et roux. Look urbain un peu débraillé. Souvent ailleurs. Porte constamment des écouteurs.
ϟ Pouvoirs : Réflexes améliorés
Super course
Métabolisme rapide
Vibration corporelle
ϟ Liens Rapides : Fiche de présentation
Carnet d'adresses
Passeport
Téléphone
Exploits
Joueur
Scottish High schoolboy
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 02/12/1988
ϟ Arrivée à Star City : 29/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 92
ϟ Nombre de Messages RP : 52
ϟ Célébrité : Stephan Brogren
ϟ Crédits : Moi
ϟ Âge du Personnage : 15
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Collégien
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Grand, fin et roux. Look urbain un peu débraillé. Souvent ailleurs. Porte constamment des écouteurs.
ϟ Pouvoirs : Réflexes améliorés
Super course
Métabolisme rapide
Vibration corporelle
ϟ Liens Rapides : Fiche de présentation
Carnet d'adresses
Passeport
Téléphone
Exploits
"C'est bon, lâche-moi !"

Fit Clyde à l'un de ses camarades de classe. Ce fameux Tony appréciait trouver de nouvelles têtes de turcs afin de faire le malin. Ce jour-ci, il avait décidé que le rouquin serait sa nouvelle cible. Il avait été l'auteur des moqueries précédentes, entraînant deux, trois de ses potes avec lui. Maintenant qu'Eden s'était éloignée, il en avait profité pour charrier le collégien. Les ignorant au début, le garçon avait fini par leur répondre d'un ton ferme et excédé. C'était tout ce qu'il fallait pour que ces petites malins ne continuent à le taquiner. Clyde en avait assez. Il en avait déjà assez gros sur la patate avec les événements récents, pour supporter tout cela. Il s’apprêtait à se tourner, et à pousser Tony avec le bras. Un signe de sommation plus prononcé que le premier. Leur professeur avait détourné le regard vers eux. Il souhaitait demander à Clyde ce que cette femme lui avait dit, mais personne n'eut l'occasion de faire un nouveau geste. L'alarme se mit à retentir.

Voilà qui calma les ardeurs de tout le monde. La voix des élèves du lycée Lincoln commença à retentir sous la douche qu'il recevait de la part du système de sécurité. Le professeur fut le premier à reprendre son calme, et demanda à ses élèves de se calmer, et de se mettre en rang. Le ton autoritaire de leur tuteur permit aux jeunes de ne pas céder à la panique face à cette situation exceptionnelle. Il fallait dire que beaucoup de personnes étaient encore aux aguets. Le moindre indice de danger avaient tendance à faire surgir de mauvais souvenirs, encore récents. Les adolescents avaient donc besoin d'être pris en charge dans l'immédiat, par leur professeur, puis par les agents de sécurité, pour ne pas faire n'importe quoi.

"Regardez !"

Fit l'un des élèves de la classe de Clyde avec stupeur, tout en désignant le chronoviseur. Aussitôt, les élèves à coté, puis les autres, et encore les autres, tournèrent leur tête. Ils aperçurent avec incompréhension, et effroi, un gigantesque oiseau qui soulevait la vitrine de la pièce star du musée. Comment était-il entré ? Et quand ? Pourquoi n'apparaissait-il que maintenant ? Quel était cette créature ? C'était de nombreuses questions qui taraudaient les esprits de ces gens, immobilisés par ce spectacle.

Le spectacle ne dura que quelques secondes. A peine le temps de voir l'oiseau faire tomber le carreau de la vitrine, et d'agripper le chronoviseur. La créature disparut aussitôt, comme dans un mauvais rêve. Sauf que c'était bien la sécurité. Clyde ne comprit que trop tard qu'il venait de voir le chronoviseur être dérobé. Après cette apparition fracassante, le professeur, qui fut lui-même abasourdi de ce qu'il venait de voir, reprit sa classe en main. Il leur clama de continuer à marcher, et de se diriger vers les sorties de secours comme les agents le disaient.

Les agents de sécurité commençaient déjà à fermer l'accès à la galerie. Toutes les personnes qui s'y trouvaient furent regroupés à l'extérieur. Beaucoup, dont les collégiens, se plaignaient d'avoir froid. Trempés jusqu'aux os, et exposés au froid, ce n'était pas très sain. Clyde lui-même rentra sa tête entre ses épaules, et mis ses mains dans ses poches. Tout était trempé, et ce n'était pas du tout agréable. Lui qui se plaignait de cette visite, voilà qu'il regrettait de ne plus être à l'intérieur. Le mot du professeur indiquait qu'une fouille allait être opérée. Clyde ne comprenait pas comment ces agents pouvaient soupçonner des adolescents. Cette pensée était partagée beaucoup, dont par leur professeur.

Une voix familière vint sortir le rouquin de son tracas. C'était l'inconnue précédente. Le destin avait fait en sorte de les remettre sur le même chemin. Elle n'avait pas l'air de comprendre ce qu'il s'était passé. Clyde lui fit les gros yeux, étonné de ce qu'elle lui disait.

"Tu veux dire que tu regardais par terre lorsque tout le monde s'est mis à regarder vers la vitrine ? Tu n'as pas vu ce gros oiseau voler le chronoviseur ?"

Il la tutoyait. L'incident lui avait fait oublier qu'elle n'était qu'une inconnue à qui il parlait pour la première fois depuis quelques minutes seulement. Il fallait dire que la distance entre les individus diminuaient grandement lorsque la situation était inconfortable. N'importe qui devenait une bouée de sauvetage.

"Madame, allez-vous laissez mon élève tran-qui-lle ?"

Fit le professeur avec un ton qui exprimait un clair mécontentement, et une perte de patience aigue. Il s'était approché derrière Eden, une fois qu'il avait vu qu'elle parlait de nouveau avec Clyde. Excédé, l'homme commença à faire signe aux agents.
Citation :

Réussite : L'agent remarque le professeur, et vient voir le groupe.
Echec : L'agent a mieux à faire et continue de fouiller les personnes.

L'un des agents, alertés par le signe de main du professeur de la classe, s'approcha avec hâte. Après tout, ils étaient aux aguets. Ils souhaitaient élucider le mystère, et c'était lorsque la piste était chaude que le plus d'indices pouvaient être recueillis.

"Qu'y a t'il ?"

Fit l'agent avec empressement. Il toisa la classe de l'oeil, le professeur, puis Eden. Il espérait ne pas avoir été interpellé pour des sottises. Le professeur, avec une voix signifiant qu'il était en colère, expliqua la situation :

"Il y a que depuis tout à l'heure, cette femme importune l'un de mes étudiants."

Un résumé tout fait de la situation, et vu d'un seul oeil. Le policier fit les gros yeux, déçu. Il s'attendait à un indice important vu ce qu'ils venaient de voir. Il avait l'air de ne pas vouloir s'occuper de ces menus problèmes. Il n'osa cependant rien dire, en remarquant l'expression excédée du professeur.

"Non ... ce ... c'est .... C'est ma cousine !"

Fit Clyde soudainement.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 08 Fév 2019, 12:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4481
ϟ Nombre de Messages RP : 4082
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4481
ϟ Nombre de Messages RP : 4082
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Clyde McNeil' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Le chronoviseur — Clyde et Eden Reussite
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 09 Fév 2019, 18:56 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Quetzalxopilli était passé un peu moins inaperçu que prévu. Quelqu’un avait attiré l’attention sur le rapace lorsqu’il s’était emparé du Chronoviseur, mais tout ça n’avait maintenant plus aucune importance. Il s’était envolé, il avait disparu, et il était déjà trop loin pour qu’on ne le rattrappe. C’était une bonne chose de faite, mais tout n’était pas fini, de son côté à elle.

Un gros oiseau qui vole le Chro…

Elle s’interrompit, comme tout à fait choquée. Elle avait évidemment appris par la foule (enfin, pas vraiment) que l’artefact avait disparu, mais qu’il s’agissait d’un gros oiseau ? Bon, Quetzalxopilli serait vexé qu’on le désigne ainsi, mais il n’était pas là. Et elle, elle eut l’air surprise.

Tu me fais regretter de pas avoir vu ça de mes yeux.

Elle s’apprêtait à poser d’autres questions au collégien, pour parfaire sa petite couverture douillette de touriste innocente qui a raté le spectacle du siècle, mais fut interrompue par le professeur.
Eden supposait que maintenant, elle devait se donner l’air relativement naturel pour s’esquiver d’ici comme n’importe quel autre touriste. Jusque là tout allait comme sur des roulettes et il n’y avait absolument rien pour l’incriminer. Mieux encore, il y avait ce professeur qui semblait s’entêter à croire qu’elle en avait après ses étudiants : Quelque chose qui n’avait rien à voir avec la subtilisation d’un objet rarissime.

Monsieur, écoutez...

Il ne la laissa pas vraiment parler.
Le prof était si entêté qu’il avait prévenu la sécurité. Bon ou mauvais point ? Eden n’en avait pas grand chose à faire et songea qu’avoir une stupide affaire de discussion avec un étudiant sur le dos pouvait définitivement la mettre dans la case des innocents. Elle observa les différents protagonistes questionner, accuser… Puis haussa un sourcil perplexe à l’intervention du plus jeune.

Devait-elle abonder en son sens pour qu’il se sente bien dans son petit mensonge ? Si le professeur décidait d’enquêter, il découvrirait que c’était faux et là ils seraient tous les deux louches. Elle choisit donc de rétablir calmement la vérité. Elle prit le ton le plus rassurant qu’elle avait en stock pour plaider son innocence.

C’est vraiment gentil de vouloir me protéger, mais c’est pas la peine.

Elle se tourna vers le professeur.

N’en voulez pas à votre étudiant pour ça. Je ne lui ai rien fait de mal et je ne vais rien lui faire de mal, nous discutions simplement de l’exposition. D’ailleurs il m’a l’air d’être un très bon élève et il avait des choses intéressantes à dire, donc j’ai poursuivi la discussion. Vous voulez que vos élèves soient capables de s’en sortir dans le monde des adultes ? C’est pas en interdisant tout contact avec le monde extérieur que vous allez y arriver.

Elle lança un regard profondément désolé à l’agent de sécurité, qui était épuisé et excédé. Il avait bien mieux à faire. Elle savait qu’ils n’y arriveraient pas, mais ils pouvaient toujours essayer.

Vous pouvez retourner à vos affaires, monsieur. Enfin si vous le voulez bien ?

La nouvelle question s’adressait au professeur, qui serait franchement bête d’insister. Elle comprenait qu’il soit protecteur pour ses petites têtes blonde, mais appeler la sécurité ? Il allait un peu loin. Elle avait un cerveau. A moins qu’il ne la perçoive automatiquement comme une femme noire en colère. Aussi, la méta-humaine leva patte blanche :

Bien sur je vais respecter votre volonté et ne plus m’approcher du moindre de vos étudiants, puisque c’est ce que vous souhaitez.

Elle espérait simplement qu’il n’allait pas se passer les nerfs sur le pauvre qui avait simplement eu le malheur de la prendre en photo. Elle attendit néanmoins un signe de la part du professeur et de la sécurité pour savoir si elle pouvait aller en paix, ou s’ils allaient essayer de la retenir pour une raison ou une autre.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 11 Fév 2019, 10:12 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Citoyen Anti-Super
Citoyen Anti-Super

Clyde McNeil
Citoyen Anti-Super

Personnage
Scottish High schoolboy
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 02/12/1988
ϟ Arrivée à Star City : 29/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 92
ϟ Nombre de Messages RP : 52
ϟ Célébrité : Stephan Brogren
ϟ Crédits : Moi
ϟ Âge du Personnage : 15
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Collégien
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Grand, fin et roux. Look urbain un peu débraillé. Souvent ailleurs. Porte constamment des écouteurs.
ϟ Pouvoirs : Réflexes améliorés
Super course
Métabolisme rapide
Vibration corporelle
ϟ Liens Rapides : Fiche de présentation
Carnet d'adresses
Passeport
Téléphone
Exploits
Joueur
Scottish High schoolboy
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 02/12/1988
ϟ Arrivée à Star City : 29/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 92
ϟ Nombre de Messages RP : 52
ϟ Célébrité : Stephan Brogren
ϟ Crédits : Moi
ϟ Âge du Personnage : 15
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Collégien
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Grand, fin et roux. Look urbain un peu débraillé. Souvent ailleurs. Porte constamment des écouteurs.
ϟ Pouvoirs : Réflexes améliorés
Super course
Métabolisme rapide
Vibration corporelle
ϟ Liens Rapides : Fiche de présentation
Carnet d'adresses
Passeport
Téléphone
Exploits
"Mais ... A quoi joues tu Clyde ?"

Le professeur fit les gros yeux à Clyde lorsqu'Eden réfuta sa version. Le pauvre homme avait cru se ridiculiser en appelant un agent de la sorte. Quel intérêt pour le collégien de sortir un tel mensonge. Il n'eut pas le temps d'en placer une, que l'inconnue lui expliqua par A plus B pourquoi il avait tort de se mettre dans un tel état. Elle marquait des points, mais l'homme était trop fermé dans son opinion pour changer d'avis.

"Si monsieur Mc Neil a une opinion à partager, il peut la partager avec ses camarades."

L'agent de sécurité, remarquant que l'affaire qui se tournait sous ses yeux n'avait rien à voir, soupira d'agacement. Le professeur de Clyde avait peut-être bien rendu service à la jeune femme en faisant venir l'agent. Soudainement, elle paraissait plus innocente encore qu'elle ne pouvait l'être.

"Restez donc de votre coté madame, et n'importunez plus monsieur je vous prie."

Fit-il avant de s'éloigner. Il jugeait avoir résolu l'histoire en séparant les deux cotés. A présent, il voulait s'occuper de ce qu'il jugeait important : le vol du chronoviseur. Eden, quand à elle, ne s'opposa pas aux ordres de l'agent, et suivait sa volonté propre : celle de s'éloigner de ce petit groupe. Le professeur, bien loin de se culpabiliser, lui répondit avec la plus franche des politesses :

"Oui, je vous prie madame."

Et il la laissa s'éloigner. Il la suivit du regard afin de s'assurer qu'elle prenait une distance suffisante avec son groupe. Enfin, il se tourna vers Clyde qui avait observé Eden s'éloigner. Au final, il ignorait qui était cette femme ainsi que son identité. Il se tourna vers le professeur, le regardant d'un oeil creux. Il ne savait pas quoi lui dire, et e souhaitait pas réellement s'excuser pour son mensonge. Il jugeait que rien de mal n'avait été fait, et avait simplement voulu apaiser les tensions, à sa manière.

"Nous reparlerons de tout ça au retour monsieur Mc Neil. Mais sachez que je n'oublierai pas cette histoire."

Le professeur se tourna pour s'assurer de la sécurité des autres élèves. Il laissa derrière lui le rouquin, toujours trempé. A présent que l'inconnue était parti, l'adulte ne souhaitait plus poser son regard sur lui et préférait rassurer ceux qui avaient besoin de lui. Un tel revirement avait tendance à déstabiliser les élèves. A leur âge, c'était l'opinion de l'adulte qui influençait fortement l'avis des adolescents. Même si Clyde jugeait avoir bien agi, il ne se sentait pas à l'aise avec cette situation.
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Le chronoviseur — Clyde et Eden
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
Le chronoviseur — Clyde et Eden Cadre_cat_6Le chronoviseur — Clyde et Eden Cadre_cat_8


Le chronoviseur — Clyde et Eden Cadre_cat_1Le chronoviseur — Clyde et Eden Cadre_cat_2bisLe chronoviseur — Clyde et Eden Cadre_cat_3
 Sujets similaires
-
» Une journée éprouvante [PV Eden]
» Mickaël Eden
» Dimitri Payet (by Eden-Hazard)
» Chambre d'Eden, Vesna et Chih-Nii
» Une maison ? [Sp EDEN ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le chronoviseur — Clyde et Eden Cadre_cat_6Le chronoviseur — Clyde et Eden Cadre_cat_8
Sauter vers: