AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

La morale est une affaire de temps Categorie2_1La morale est une affaire de temps Categorie2_3
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 

La morale est une affaire de temps

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 31 Jan 2019 - 11:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

Mikhaïl Lesovsky
Circus Maximus

Afficher le profil
La morale est une affaire de temps RangPseudo

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 1055
ϟ Nombre de Messages RP : 320
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Ezio Valentino
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : Liste détaillée des capacités et équipements ici.
ϟ Liens Rapides :
Sa rencontre avec la dirigeante du Chat Noir était très récente, mais Mikhaïl n'avait pas perdu son temps en attendant le rendez-vous suivant. Il avait commencé par se rendre auprès d'Aiden afin de lui demander quelques informations sur Frank DeCosta histoire de connaître son sujet, puis s'était assuré que son équipement habituel était opérationnel. À ce niveau, le slave n'avait pas trop de doutes puisqu'il veillait à ce que l'ensemble de son matériel soit toujours nettoyé et prêt à l'utilisation à la fin de chaque mission, mais une vérification n'était jamais de trop. Mieux valait être trop prudent que pas assez !

Le jour J, ou plutôt la nuit, le slave s'était préparé afin de partir en avance. Il ne pouvait pas embarquer son habituel fusil de précision pour des raisons évidentes, mais n'y alla pas désarmé pour autant. Le Russe glissa quelques couteaux facilement dissimulables sous ses vêtements, à des endroits stratégiques et pouvant facilement être atteints rapidement, puis enfilage une veste assez légère par-dessus. Le froid de Star City était beaucoup plus supportable que celui de sa Sibérie natale, mais ce n'était pas sa seule motivation : une veste épaisse rendait les mouvements plus difficiles et s'il avait besoin de se battre au corps-à-corps, le slave ne voulait pas être ennuyé par ces détails.

Comme à l'accoutumée, le trentenaire s'était mis en route bien en avance et se rendit sur place à pieds. Marcher était agréable et lui permettait de réfléchir à la suite tout en se mettant en condition... qui plus est, il n'avait de toute manière pas de voiture et demander celle d'Aiden ne l'intéressait pas.

Le trajet se déroula sans encombre et il arriva très peu de temps avant que la jolie actrice ne le rejoigne. Mikhaïl fut assez rassuré de voir que, cette fois-ci, elle n'avait pas oublié l'heure du rendez-vous. Jouer les potiches la fois dernière ne l'avait pas ennuyé outre mesure, mais c'était légèrement différent lorsque vous deviez rencontrer un homme important qui n'apprécierait sans doute pas d'être traité comme un moins que rien. S'il y avait bien une chose que le slave avait apprise avec le temps, c'était que plus une personne était importante, plus son ego grossissait ! Et plus il était risqué de la contrarier, bien évidemment.

Lorsque la jeune femme s'approcha de la zone, le slave alla à sa rencontre et la salua d'un signe de la tête et d'un sobre « Bonjour. » avant de vérifier les environs d'un rapide regard. C'était aussi pour cette raison qu'il aimait arriver en avance : il pouvait vérifier que tout se passerait bien et que personne n'avait posé de piège ou d'autres choses tordues. Comme personne n'était visible, il reporta son attention sur l'actrice.

« Mademoiselle Valente.... Il ne connaissait pas son surnom si tant est qu'elle en possède un. La zone a l'air sûre. Mais c'est vaste et à découvert, on ne peut être sûr de rien. Un simple topo de la situation avant qu'il ne glisse une question. Aucun changement depuis notre dernière discussion ? »

Elle pouvait avoir reçu de nouvelles instructions ou que sais-je encore. Mieux valait s'assurer que les données en sa possession étaient toujours valables. Il n'aimait pas franchement les mauvaises surprises !
 
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 31 Jan 2019 - 14:39 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Rita Valente
Cartel Rouge

Afficher le profil
S E T H

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 20/05/1993
ϟ Arrivée à Star City : 11/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 227
ϟ Nombre de Messages RP : 72
ϟ Doublons : Elena Reeves
ϟ Crédits : Moi-même
ϟ Célébrité : Mila Kunis
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Actrice
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers :
Actrice mondialement célèbre
• Leader du Chat Noir, une organisation criminelle
• Hôte du dieu égyptien Seth
• 1m71 ; 61kg
• Yeux noisettes et longs cheveux bruns, la plupart du temps attachés.
• Elle affectionne particulièrement les eye-liner noirs.
• Elle porte des vêtements modernes de marque de luxe, taillés sur mesure.
ϟ Pouvoirs : tous les détails ici
Maîtrise martiale : bâton de combat.
Compétence : comédienne hors-pair.
Pouvoirs : super-force (10T), super-résistance (10T).
Artefact : sceptre Ouas (projection d'éclair).
Équipement : armure Jackal (rétractabilité nanotechnologique, bouclier déflecteur).
Serviteur : I.A. Nitocris (sécurité anti-piratage, autonomie, identification, anticipation).
En plein milieu de l'allée principale, Rita Valente, leader du Chat Noir, se tenait droite comme un i. Les cheveux proprement coiffés et attachés, elle s'était attifer d'un maquillage complet et séducteur. Si elle ne connaissait pas Frank DeCosta ni ses préférences en matière de femme, l'actrice savait qu'elle n'avait rien à perdre à se mettre en valeur du mieux qu'elle le pouvait, ne serait-ce que pour faciliter les négociations. Sur les épaules, elle portait une légère veste de couleur bleu marine, taillée sur mesure et récupérée la veille. Laissée ouverte pour paraître décontractée, elle portait en dessous un simple tee-shirt d'un ton légèrement plus clair et orné d'un décolleté, pas vulgaire mais assez ouvert pour permettre d'aguicher sa proie du soir. Elle avait fini d'accorder le reste de sa tenue d'un sobre jean, d'une teinte plus sombre que le reste de l'ensemble, puis de chaussures de ville noires à petit talon dont le cuir avait été lustré toute l'après-midi.

Même en pleine nuit et bien que certains détails sur son accoutrement passeraient certainement inaperçus, l'italienne préférait ne pas négliger un quelconque aspect sur sa personne ; et puis, c'était aussi une satisfaction personnelle d'être aussi agréable à regarder que possible. Elle avait suffisamment sociabiliser avec le gratin d'Hollywood et du reste de l'Amérique pour savoir qu'une tenue réussie était d'une diabolique efficacité pour parvenir à ses fins, que son assistance y soit sensible ou non. Cela ne lui coûtait pas grand-chose de perdre du temps de se préparer ainsi tant la récompense à la clef pouvait s'avérer bénéfique, pour elle comme pour le Cartel Rouge.

Son invité pour cette négociation, Mikhaïl Lesovsky alias Nikto, arriva légèrement en avance du rendez-vous initialement prévu avec Frank DeCosta. Bien entendu, Rita avait mis un point d'honneur à être présente à la bonne heure cette fois-ci, de façon à montrer au russe qu'une fois n'est pas coutume et qu'il pouvait compter sur son professionnalisme lorsque la situation l’exigeait. Toujours aussi sobrement qu'il l'avait quitté quelques jours plus tôt, il la gratifia d'un simple bonjour auquel la jeune femme répondit avec un grand sourire entendu. Elle était heureuse de voir que le slave ne lui avait pas fais bond. Celui-ci se détourna néanmoins très vite d'elle pour observer les alentours quelques instants ; admirant en silence la prudence de l'assassin, elle ne pouvait qu'être rassurée d'avoir quelqu'un s'aussi consciencieux à ses côtés. Elle sortit une cigarette, qu'elle alluma dans la foulée, puis il en revint à elle.

« – Pas de changement, répondit-elle du tac-au-tac dans un sourire qu'elle voulait apaisant. Prenez le temps de souffler, Mikhaïl. La vue est splendide. »

La criminelle savait qu'elle ne changerait certainement ni la nature ni le comportement du russe avec cette simple phrase mais c'était aussi un moyen pour elle d'adoucir une quelconque tension qui pourrait se créer. En de telles conditions, la nervosité pouvait assez vite monter. Néanmoins elle n'insista pas plus que cela ; Mikhaïl avait ses propres habitudes également, et après tout, c'était exactement pour ces raisons qu'elle lui avait demandé de venir. Au fond, ces mots étaient plus pour elle que pour lui. Sans se défaire de son sourire, elle prit une bouffée de sa clope, alors que son regard se déposait à l'horizon.

« – Encore merci pour m'accompagner, votre présence me rassure vraiment, affirma-t-elle sans honte. Et puis si jamais nous devions être pris dans un traquenard... vous savez, ma maman disait toujours : la vie c'est comme une boite de chocolat, on sait jamais sur quoi on va tomber ! »

Bien-heureuse de sa petite touche d'humour, elle s'assura de la présence de ceux avec qui elle était venue : deux gardes du corps, à moins d'une vingtaine de mètres de leur position, l'attendaient près de son véhicule personnelle, une Mercedes noire aux vitres teintées. L'esprit tranquillisé par la présence de tout ce beau monde, la jeune femme s'en retourna scruter les environs à son tour, dans l'espoir de voir enfin apparaître ne serait-ce que la silhouette de l'entrepreneur. Elle se passa les mains le long des bras et frotta légèrement lorsqu'un vent un peu trop frais pour son style vestimentaire souffla à travers les mailles de tissus. Une bouffée de fumée plus tard, une voiture se montrait enfin.

Visiblement pas dérangé d'avancer sa voiture sur l'allée piétonne, le chauffeur s'avança jusqu'au duo du Cartel Rouge, qu'il garda bien éclairé et en évidence avec les deux phares avant. Légèrement éblouie, Rita se mis une main devant le visage, tandis que plusieurs silhouettes sortaient les unes après les autres des quatre portes du véhicule. Après un bref moment pour permettre à tout à chacun de se jauger, l'un d'eux s'avança lentement en direction de Rita et Mikhaïl. C'était Frank DeCosta.

« – Drôle d'accoutrement pour une nuit aussi fraîche, vous en conviendrez, Madame Valente, glissa-t-il en préambule, la toisant avec un long manteau toile qui le gardait bien au chaud et à l'abri du vent. J'ignorais cependant que vous seriez accompagné. Et je crois bien vous avoir déjà vu, Monsieur... ? »
 
Revenir en haut Aller en bas




La morale est une affaire de temps Giphy

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 31 Jan 2019 - 20:30 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

Mikhaïl Lesovsky
Circus Maximus

Afficher le profil
La morale est une affaire de temps RangPseudo

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 1055
ϟ Nombre de Messages RP : 320
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Ezio Valentino
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : Liste détaillée des capacités et équipements ici.
ϟ Liens Rapides :
« Nous verrons lorsque ce sera terminé. »

Une réponse sobre, mais sincère. Décidément, tous les gens qui lui parlaient le trouvaient trop strict ou trop sérieux ! Il allait finir par songer que les Américains étaient tous trop détendus. Il était ici pour travailler non pour profiter de la vie. Qui plus est, après avoir été dans l'armée et plus précisément dans les forces spéciales, vous aviez tendance à garder les réflexes de jadis. Autant dire que Mikhaïl se sentait donc incapable de se « détendre », pas à moins de se retrouver seul dans son appartement. Et encore.

La remarque suivante ne manqua pas de lui arracher un bref sourire. C'était assez inhabituel pour lui d'entendre une personne lui avouer aussi ouvertement que sa présence la rassurait ! Il n'y avait donc qu'à espérer qu'elle ne regretterait pas une fois cette histoire terminée. Mais il n'y avait pas de raison du contraire, non ?

Sans remettre en doute ce que la mère de l'actrice avait pu lui dire par le passé, le slave se concentra sur la tâche à venir, observant les rares passants qui se promenaient à une heure pareille, essayant de repérer d'éventuels comportement anormaux. Mais tout semblait parfaitement normal, hormis la voiture qui finit par s'aventurer jusqu'à chez eux en faisant fi des interdictions qui pouvaient exister à ce sujet. En voilà un vrai politicien ! Il devait croire que tout lui était dû !

Inspirant profondément, le trentenaire attendit calmement, constatant malgré tout que sa patronne du moment avait l'air de commencer à souffrir de la morsure du froid. Quelle idée de venir ainsi vêtue ! Elle avait beau être très agréable à regarder – autant l'avouer – il fallait faire passer le côté pratique avant le reste. Mais ils n'étaient pas ici pour parler chiffons, le slave se tut donc jusqu'à ce que leur interlocuteur se retrouva face à eux. Apparemment, lui aussi avait remarqué le malaise de la demoiselle et ne manqua pas d'en faire la remarque avant de s'intéresser à lui. Stoïque, le slave répliqua :

« Effectivement. Je suis l'un des hommes d'Atia César. Il n'entra pas davantage dans les détails. Mais vous n'avez aucune inquiétude à avoir de ma présence. Après tout, vous-même venez accompagné. Son regard se glissa brièvement sur les hommes qui se trouvaient derrière lui. Faites comme si je n'existais pas. »

Le regard de DeCosta s'attarda sur lui, mais le Russe ne broncha pas. De toute manière, quoi qu'il dise, à moins que l'actrice ne lui ordonne de s'en-aller, le slave ne bougerait pas. DeCosta dût finalement considérer que s'il ne se souvenait pas vraiment de cet homme, c'était qu'il n'en valait pas la peine puisque son regard se détourna de l'ancien militaire pour se poser sur le minois de Rita.

« Je ne voudrais pas que vous tombiez malade, alors entrons dans le vif du sujet si vous le voulez bien ? Question rhétorique, car il enchaîna aussitôt. Comme vous le savez, j'ai quelques... relations au sein de votre organisme. Nous nous sommes mutuellement rendus des services, aussi je considère que nous sommes quittes à l'heure actuelle. Cependant, je ne suis pas stupide au point d'ignorer qu'il est toujours bénéfique de prévoir sur le long terme. Je sais que vous êtes nouvelle dans l'organisme, aussi je me disais que nous pourrions... partager nos projets. De manière à voir si nous ne trouverions pas des points communs. »

La voix du politicien était calme et très posée. Il dégageait une aura d'assurance, mais aussi de paix, un peu comme s'il n'avait strictement rien à se reprocher. Or, Mikhaïl savait que c'était le cas, ce qui le rendait d'autant plus méfiant !

Durant le monologue de l'entrepreneur, le slave s'était légèrement décalé, l'air de rien, comme s'il changeait de jambe d'appui. Ses mains étaient glissées dans son dos à l'instar des gardes du corps habituels, mais il se tenait prêt à réagir si DeCosta ou ses hommes décidaient de s'en prendre à l'actrice. Sa nouvelle position avait d'ailleurs pour objectif de pouvoir saisir et mettre la jeune femme à l'abri dès l'instant où il remarquerait quelque chose de louche ! Au détriment de sa propre sécurité bien sûr, mais comme il avait emporté son mini champ de force, il pourrait survivre à un tir à bout portant. Un autre par contre...

Mais ils n'en étaient pas encore là. Mademoiselle Valente l'avait fait venir parce qu'il pouvait servir de poids dans une éventuelle négociation avec DeCosta et non pour jouer les chevaliers protecteurs, il avait donc toutes les raisons de penser que rien de tel n'arriverait !
Cela dit, il ne perdait rien à rester prudent.
 
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 1 Fév 2019 - 16:35 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Rita Valente
Cartel Rouge

Afficher le profil
S E T H

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 20/05/1993
ϟ Arrivée à Star City : 11/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 227
ϟ Nombre de Messages RP : 72
ϟ Doublons : Elena Reeves
ϟ Crédits : Moi-même
ϟ Célébrité : Mila Kunis
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Actrice
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers :
Actrice mondialement célèbre
• Leader du Chat Noir, une organisation criminelle
• Hôte du dieu égyptien Seth
• 1m71 ; 61kg
• Yeux noisettes et longs cheveux bruns, la plupart du temps attachés.
• Elle affectionne particulièrement les eye-liner noirs.
• Elle porte des vêtements modernes de marque de luxe, taillés sur mesure.
ϟ Pouvoirs : tous les détails ici
Maîtrise martiale : bâton de combat.
Compétence : comédienne hors-pair.
Pouvoirs : super-force (10T), super-résistance (10T).
Artefact : sceptre Ouas (projection d'éclair).
Équipement : armure Jackal (rétractabilité nanotechnologique, bouclier déflecteur).
Serviteur : I.A. Nitocris (sécurité anti-piratage, autonomie, identification, anticipation).
Rita avait ses pupilles accrochées sur DeCosta comme un félin qui traque une proie ; son attention n'était portée qu'à lui et personne d'autre. Le reste, c'était le domaine de Mikhaïl, c'était à lui d'y faire attention pour éviter à leur duo de se faire surprendre et poignardé dans le dos. Rita n'avait qu'une chose à faire, et elle comptait bien s'atteler à ce que sa tâche soit mener à bien. Dès les premiers mots de l'entrepreneur, elle sentit que quelque chose clochait et qu'il cachait quelque chose, tant il paraissait bien trop décontracté et assuré pour une négociation de cette importance. Scrutant le moindre de ses faits et gestes, clope au bec, elle analysa en silence l'homme qui lui faisait face, se contentant de lui renvoyé un grand sourire comme accueil. De quoi en oublier la morsure de l'Hiver pendant quelques temps.

Elle n'intervint ni lors de son échange avec le slave ni lorsqu'il commença à déblatérer son discours mielleux et aseptisé. La criminelle avait trop souvent affaire à ce genre de personne et si elle s'était fais berner les premières fois, cela lui avait appris à réfléchir à deux fois avant d'accorder le moindre crédit. De plus, ce qu'il lui disait ne collait pas tout à fait avec les informations que lui avait fourni le second de la César, Gabriel Sullivan, et cela ne manquait pas de piquer sa curiosité. DeCosta aurait-il changé d'idée et de plan concernant cette entrevue ? C'était assez étrange qu'il n'ait pas directement abordé les informations qu'il disait pourtant avoir concernant la municipalité de Star City. Sceptique, elle se permit une nouvelle bouffée de sa cigarette avant de lui répondre.

« – Mes... projets, répéta avec insistance le Chacal d'un air pensif. Et moi qui pensait qu'il était question que vous nous transmettiez des informations dont pourrait bénéficier le Cartel pour infiltrer la mairie, glissa-t-elle en fronçant les sourcils. J'ignorais qu'on allait parler de mes envies personnelles.
Mais l'un n'empêche pas l'autre, Madame Valente. Vous n'êtes pas d'accord ? »

L'italienne ne répondit pas immédiatement. De nature prudente, elle se demandait ce qui lui valait un si soudain intérêt à son égard ; et à quel jeu son compatriote d'Italie était-il en train d'essayer de jouer secrètement. Il lui était d'avis que l'entrepreneur cherchait vraisemblablement à s'octroyer le beurre et l'argent du beurre en bernant le Cartel Rouge, tout en faisant miroiter au Chacal une possibilité de s'associer. Mais Rita n'en avait que faire. Elle ne comptait certainement pas saboter sa première mission avec le premier inconnu venu, eut-il été influent ou non dans la politique locale.

« – Je ne sais pas trop quoi en penser, glissa-t-elle malicieusement. »

Laisser entrevoir un doute, une ouverture dans laquelle l'entrepreneur penserait pouvoir s'engouffrer. De cette manière, Rita espérait qu'il allait se montrer moins flou et aller davantage dans du concret, de manière à savoir dans quoi elle et l'assassin russe étaient en train de mettre les pieds. Sous le regard de DeCosta, elle se rappela brusquement au froid qui l'assaillait, et se frotta les avant-bras.


Spoiler:
 


« – Pensez déjà à mieux vous couvrir la prochaine fois, soupira Frank en levant les yeux au ciel. Du reste, je pense que vous n'êtes pas totalement idiote. Vous savez qui je suis et quelle sont mes relations au sein de la municipalité. A vous de prendre la main que je vous tend ou non. »

Rita pesta intérieurement. Elle n'arrivait pas à amadouer le fin politicien qu'il était et ne se laissait pas berner par la tenue inadaptée de la jeune femme. Peut-être lui fallait-il jouer un peu plus frontalement ? Dans tous les cas, Frank semblait perdre patience en même temps qu'elle perdait le fil de cette négociation. Cependant, il était hors de question de se mettre le Cartel Rouge à dos. Non seulement elle n'en avait clairement pas envie mais en plus Mikhaïl ne la suivrait probablement jamais dans cette voix. Si elle cédait, elle se retrouverait seule au milieu des requins.

Adoptant une posture un peu moins frêle et fragile face au froid, qui n'était là que pour chercher à amadouer l'entrepreneur, elle durcit son regard ; celui-ci quitta Frank DeCosta pour la première fois, histoire d'observer à son tour les alentours et ce qui pouvait l'y attendre. Mais dans une telle obscurité, il n'y avait rien à voir.

« – Je me vois dans l'obligation de décliner votre invitation, aussi attirante soit-elle, concéda finalement l'italienne. En face d'elle, le regard de Frank se durcit. Comprenez bien que ce n'est pas contre vous... mais j'ai mes propres intérêts à ne pas me mettre à dos le Cartel.
Vous m'en voyez navré, répondit sèchement le politicien. Dans ce cas, il me faut vous laisser, souffla-t-il alors qu'il commençait déjà à se retourner et se diriger vers son véhicule.
Néanmoins, je prend volontiers les informations que vous nous avez promises. »

L'entrepreneur d'origine italienne se stoppa aussitôt. Lentement, son regard, luisant d'une lueur malhonnête, se déporta de nouveau sur l'actrice. Celle-ci lui renvoyait un grand sourire enjôleur, comme si elle était amusée par la situation. Frank prit un long moment, se tournant très lentement dans sa direction. Est-ce qu'elle se fichait ouvertement de lui ? Si tel était le cas, il ne pouvait pas le tolérer.

« – Je vous demande pardon ? Demanda-t-il, encore abasourdi par la provocation de sa compatriote.
Vous m'avez parfaitement entendu, Monsieur DeCosta, affirma Rita avec un ton qui ne souffrait d'aucun doute. Vous avez promis des informations au Cartel et je compte bien les obtenir ; on ne me fait pas déplacer pour rien.
C'est une menace, Madame Valente ?
C'est à vous de voir. Je vous expose simplement la situation : monter dans cette voiture sans rien me dire et je m'occupe de votre cas. »

Brusquement, l'atmosphère venait de s’alourdir quelque peu. Mais pour Rita, il était impensable de laisser filer l'entrepreneur et revenir chez elle les mains vides. Elle espérait simplement que Mikhaïl était prêt à intervenir ; car les hommes de main de Frank DeCosta semblaient être tout sauf très amicaux.
 
Revenir en haut Aller en bas




La morale est une affaire de temps Giphy

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 1 Fév 2019 - 16:35 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4305
ϟ Nombre de Messages RP : 3906
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Rita Valente' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
La morale est une affaire de temps Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 1 Fév 2019 - 20:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

Mikhaïl Lesovsky
Circus Maximus

Afficher le profil
La morale est une affaire de temps RangPseudo

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 1055
ϟ Nombre de Messages RP : 320
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Ezio Valentino
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : Liste détaillée des capacités et équipements ici.
ϟ Liens Rapides :
La conversation commençait déjà à changer de ton. Les amabilités du début cédaient doucement le pas à un discours plus... sérieux et ferme. Mikhaïl remarqua bien que la jeune femme à ses côtés ne semblait pas très à l'aise dans ses vêtements, ainsi exposée au froid, mais il ne bougea pas d'un cil. Quelque chose lui disait qu'on ne devenait pas chef d'un groupe du Cartel Rouge sans être capable de prévoir comment s'habiller correctement pour une pareille entrevue. L'actrice devait sans doute jouer de son charme en espérant amadouer son interlocuteur, mais si tel était le cas, elle avait perdu son temps pour rien ! Apparemment, DeCosta se fichait pas mal d'avoir affaire à une jolie actrice, tout ce qu'il voulait, c'était d'obtenir ce pour quoi il était venu ici !
Restait à connaître ce « pour quoi ».

La situation s'aggrava légèrement lorsque DeCosta sembla vouloir leur fausser compagnie sans daigner leur donner ce pour quoi ils étaient venus ici. Mikhaïl ne comprenait pas trop son comportement, mais il était ici en simple observateur et conserva donc le silence, ce qui laissa à mademoiselle Valente le temps de glisser quelques menaces assez claires à son interlocuteur. Ce dernier ne les apprécia guère, loin de là même ! Ses gardes du corps commencèrent à bouger et à prendre position pour un éventuel affrontement, mais le Russe ne tenait pas à en arriver là. Il était ici pour assurer la sécurité de la jeune femme, mais s'il pouvait le faire sans devoir tirer ses armes, il ne s’en plaindrait pas.

Bougeant à nouveau de manière à bloquer un éventuel tir en direction de l'actrice, le slave décida de se mêler de la conversation.

« Monsieur DeCosta, n'oubliez pas que si la municipalité fait partie de vos alliés, c'est le Cartel Rouge qui vous a principalement soutenu lors des dernières élections.
Et ?
Et je ne pense pas qu'Atia César serait ravie d'apprendre que vous donnez des rendez-vous à ses alliés, pour finalement les laisser en plan en les humiliant au passage.
En les humiliant ? Nous discutons simplement.
Et vous lui refusez ce que vous lui aviez promis. Ce n'est pas une très bonne manière de montrer que vous êtes digne de confiance. Et vous savez aussi bien que moi comment madame César perçoit ce genre de comportement. »

Le ton de sa voix était calme et maîtrisé. Il ne parlait pas à la place de sa patronne, mais se contentait de rappeler à l'homme qu'elle n'appréciait guère les gens qui se comportaient comme lui. Ce n'était un secret pour personne et DeCosta y réfléchirait sans doute à deux fois avant de leur fausser compagnie ! Enfin, le Russe l'espérait. Il ne tenait pas à devoir blesser un allié du Cartel.

    Lancer de dés #1 :
    RÉUSSITE : DeCosta se laisse convaincre.
    ÉCHEC : il ne l'écoute pas.

    Lancer de dés #2 : (Si réussite au #1)
    RÉUSSITE : il donne des informations.
    ÉCHEC : il essaye de négocier.

    Lancer de dés #3 : (Si échec au #1)
    RÉUSSITE : il attend simplement.
    ÉCHEC : il les menace.


Était-ce à cause du ton calme du Russe, ou parce qu'il bluffait depuis le début que DeCosta changea de comportement ? Sans doute un peu des deux. Toujours est-il qu'il inspira longuement, un peu théâtralement avant de revenir vers eux, prenant tout de même garde à laisser ses hommes sur ses côtés de manière à ce qu'ils puissent faire feu si la situation dérapait de trop. Mais Mikhaïl doutait sincèrement qu'ils en arrivent là : DeCosta devait beaucoup au Cartel Rouge et il n'était pas stupide au point de ruiner les efforts de plusieurs années en refusant de collaborer avec une nouvelle arrivante dans l'organisme. Peut-être qu'il la testait simplement ? C'était probable et le Russe espérait de tout cœur qu'elle serait à la hauteur. Il ne tenait pas à être mêlé à un fiasco.

« Vous n'avez pas tort. Je ne compte pas trahir le Cartel Rouge contrairement à ce que vous semblez penser tous les deux. Je ne vais pas gâcher notre entente sans raison. Le Russe hocha la tête, laissant penser qu'il le croyait.
Pourquoi refuser de répondre dans ce cas ? DeCosta arbora alors un sourire amusé.
Mais parce que je négocie avec madame Valente à cet instant précis et non avec le Cartel. Même si elle en fait partie, je le sais parfaitement. Disons simplement que je souhaite savoir jusqu'à où elle est prête à aller pour permettre au Cartel de gagner quelque chose. Son regard se posa sur Rita. Alors ? Qu'avez-vous à proposer en échange de mes informations ? Dans notre milieu, tout se négocie ! »

Ça, Mikhaïl le savait bien, il l'avait personnellement expérimenté à plusieurs reprises ! Il n'y avait qu'à espérer que la jeune femme avait quelque chose d'intéressant à suggérer... et que ces informations en vaillent la peine bien sûr !
 
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 1 Fév 2019 - 20:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4305
ϟ Nombre de Messages RP : 3906
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Mikhaïl Lesovsky' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
La morale est une affaire de temps Reussite

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
La morale est une affaire de temps Echec

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
La morale est une affaire de temps Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 2 Fév 2019 - 14:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Rita Valente
Cartel Rouge

Afficher le profil
S E T H

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 20/05/1993
ϟ Arrivée à Star City : 11/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 227
ϟ Nombre de Messages RP : 72
ϟ Doublons : Elena Reeves
ϟ Crédits : Moi-même
ϟ Célébrité : Mila Kunis
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Actrice
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers :
Actrice mondialement célèbre
• Leader du Chat Noir, une organisation criminelle
• Hôte du dieu égyptien Seth
• 1m71 ; 61kg
• Yeux noisettes et longs cheveux bruns, la plupart du temps attachés.
• Elle affectionne particulièrement les eye-liner noirs.
• Elle porte des vêtements modernes de marque de luxe, taillés sur mesure.
ϟ Pouvoirs : tous les détails ici
Maîtrise martiale : bâton de combat.
Compétence : comédienne hors-pair.
Pouvoirs : super-force (10T), super-résistance (10T).
Artefact : sceptre Ouas (projection d'éclair).
Équipement : armure Jackal (rétractabilité nanotechnologique, bouclier déflecteur).
Serviteur : I.A. Nitocris (sécurité anti-piratage, autonomie, identification, anticipation).
Alors que la situation tendait à s'envenimer, ce ne fut autre que Mikhaïl qui intervint afin d'apaiser la situation. Rita n'intervint pas durant son échange avec le célèbre entrepreneur, se contentant d'observer la scène, cigarette aux lèvres, avec un intérêt certain. Si, de prime abord, le slave ne devait pas se mêler d'aussi près à la négociation, il n'en restait pas moins que Rita savait parfaitement qu'il mettrait un point d'honneur à ce que tout se passe pour le mieux. Aussi s'était-elle permis de durcir davantage son jeu ; d'autant qu'elle n'appréciait pas du tout le personnage qui lui faisait face. Ces circonstances lui permettaient de jouer tacitement le jeu du bon et du mauvais flic, même si elle n'avait pas forcément prévu cela à la base. Les choses se seraient sans doute passer bien différemment si son charme avait opéré un peu plus tôt, mais elle ne désespérait pas de trouver un terrain d'entente, loin de là. Malgré tout, elle restait à l’affût d'une éventuelle entourloupe de DeCosta.

Bluff ou non, celui-ci sembla se montrer un peu plus conciliant que lors de ces déclarations antérieures. Ensuite de quoi il interrogea ouvertement sa compatriote sur jusqu'où elle était prête à aller pour obtenir les informations qu'elle demandait ; ce à quoi l'actrice ne répondit que par un silence dans un premier temps.

Frank DeCosta avait son regard rivé sur elle avec une insistance toute relative, à tel point qu'elle se demanda si finalement elle n'était pas si agréable à regarder que cela pour l'entrepreneur. Mettant de côté cette question pour plus tard, elle croisa ses bras et se redressa légèrement. A son tour, il lui fallait calmer sensiblement son petit jeu même si elle restait perplexe et qu'elle avait hâte de discerner plus en détail ce que lui voulait son interlocuteur. Bien qu'elle avait tout à gagner à ce que cette rencontre se passe bien et ainsi satisfaire la César, il n'en restait pas moins que sa fierté ne se ferait pas la malle cette nuit et qu'elle était prête à tout pour obtenir ce qu'elle désirait.

« – Pour être tout à fait honnête avec vous, Monsieur DeCosta, je me doutais bien que vous n'étiez pas du genre à nous renseigner gratuitement, commença-t-elle finalement, après de longues secondes passées sous silence. Ne tournons pas plus autour du pot. Vous vous demandiez pourquoi je suis accompagnée ce soir et la réponse est simple : mon associé, ici présent, et moi-même sommes prêts à vous débarrasser du moindre de vos soucis. Une petite épine dans le pied, par exemple...
Et qu'est-ce qui vous fait croire que c'est le cas ?
Je vous en prie, Monsieur DeCosta, ne me prenez pas pour une idiote. Regardez autour de vous. Il ne faut pas être né de la dernière pluie pour conclure que vous avez besoin que l'on supprime pour vous une... ou plusieurs personnes, conclut-elle. »

Frank DeCosta arbora un grand sourire carnassier aussitôt les derniers mots de sa compatriote. Aussitôt, Rita sut qu'elle ne s'était pas faite de fausses idées. Après tout, demander un rendez-vous dans un tel endroit et à une heure aussi tardive, ce n'était certainement pas pour parler d'un petit business de pacotille ! Néanmoins l'attitude de l'entrepreneur posait toujours question ; pourquoi hésitait-il tant à l'informer de ce qu'il avait en tête ? Qu'est-ce qui le poussait à ne pas tout leur révéler dès maintenant ? Encore un drôle de mystère à élucider.

« – Bien. Vous êtes perspicaces, Madame Valente, reprit-il.
Et prudente également, coupa sèchement l'hôte de Seth. Elle n'en avait pas finie. Maintenant que je suis un plus sûre quant à vos intentions, j’apprécierai de l'honnêteté de votre part. Pour que vous ayez autant de réticences à nous parler de votre projet, j'imagine qu'il doit s'agir de quelque chose de gros. Parlez m'en, exigea-t-elle.
Je n'aime pas beaucoup votre ton, jeune fille, souffla un Frank agacé d'être bousculé de la sorte.
Et je n'aime pas vos manières non plus, répondit Rita du tac-au-tac, franche. Et maintenant que nous savons tous les deux que nous ne risquons pas de fonder une famiglia ensemble, vous allez tout me dire dans les moindres détails. Et je verrais ce que je peux faire. »


Spoiler:
 


De nouveau, l'atmosphère s'était quelque peu alourdie. Rita soutint le regard de Frank DeCosta, pleine d'assurance, espérant que son coup de poker passerait bien plus facilement cette fois. Son interlocuteur soupira au bout de quelques longues secondes, la mine amusée et surprenamment détendue. S'il voulait arriver à ses fins, il prenait conscience qu'il lui fallait peut-être en dire davantage à la leader du Chat Noir. C'était de bonne guerre, après tout.

« – Ahahah ! Rigola-t-il sincèrement. Il reprit, contenant son amusement : Très bien, Madame. Vous avez gagné... j'imagine que je peux bien vous concéder ça, après tout, reconnut-il. J'imagine que vous le savez déjà, mais je suis un riche entrepreneur. J'ai un paquet de fric à dépenser et j'aime le faire à des fins assez lucratives. Un secteur en plein boom en ce moment, c'est celui de l'immobilier, et il se trouve que j'ai pris pas mal de contacts pour me procurer des terrains intéressants à Little Italy, ainsi que quelques entrepôts sur les docks. L'ennuie, c'est que je ne suis pas le seul sur le coup... et je suis en délicatesse sur pas mal de dossier. Je compte bien m'en charger pour la plupart mais il y en a un assez épineux puisqu'il se trouve que mon concurrent est privilégié, pour je ne sais quelle raison obscure... à priori, il aurait des droits à faire valoir sur la propriété que je convoite. C'est là où vous intervenez : il faut me débarrasser de ce gêneur, de la manière qu'il vous plaira.
Ça, c'est entendu, siffla Rita en expirant un nuage de fumée. Mais ça ne me dit pas tout à fait ce que je veux savoir. Qu'est-ce qu'il y a à savoir sur cet homme ?
C'est un super. Un super-vilain qui, d'après mes informations, a quelques contacts avec votre syndicat. Il se dit même qu'il n'est pas loin de vous rejoindre. »

Rita plissa les yeux. Elle comprenait mieux la délicatesse et la prudence dont faisait preuve le politicien pour évoquer ce détail ; effectivement, il fallait mieux y réfléchir à deux fois avant de révéler qu'on souhaite s'en prendre à un éventuel collaborateur à l'organisation criminelle ! Néanmoins, il s'agissait bien là d'une constante dans le monde du crime. Les plus puissants cherchaient toujours à écraser les plus petits. Ce pourrait être assez mal vu, cependant Rita n'avait aucun état d'âme à éliminer ce gêneur, tant DeCosta revêtait d'une importance bien plus grande pour le Cartel. Même si elle n'allait certainement pas recracher cette information auprès de la César... Après tout, elle n'avait pas besoin de la mettre dans la confidence.

« – Je comprend mieux votre méfiance, Monsieur DeCosta, reconnut-elle à demi-mot. Il est évident qu'une telle requête aurait peut-être été mal perçue par quelqu'un d'autre ; par chance, ce n'est pas mon cas.
Très bien, répondit Frank, visiblement soulagé. Alors... c'est dans vos cordes ? Et je peux compter sur votre discrétion ?
Assurément. »

Les regards des deux italiens glissèrent l'un après l'autre sur le slave. Dans le meilleur des mondes, il fallait que Nikto soit de la partie également ! Rita n'en espérait pas moins.
 
Revenir en haut Aller en bas




La morale est une affaire de temps Giphy

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 2 Fév 2019 - 14:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4305
ϟ Nombre de Messages RP : 3906
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Rita Valente' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
La morale est une affaire de temps Reussite
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 2 Fév 2019 - 17:47 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

Mikhaïl Lesovsky
Circus Maximus

Afficher le profil
La morale est une affaire de temps RangPseudo

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 1055
ϟ Nombre de Messages RP : 320
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Ezio Valentino
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : Liste détaillée des capacités et équipements ici.
ϟ Liens Rapides :
La cheffe du Chat Noir savait s'y prendre, c'était un fait. Mikhaïl resta silencieux en donnant l'impression de n'écouter la conversation que d'une oreille alors que son regard se promenait sur les environs, mais en vérité il était très attentif à ce qui se disait. Et ce qui se faisait. Ses prunelles s'attardèrent sur les accompagnateurs de DeCosta alors qu'il sentait l’atmosphère se tendre à nouveau. Une chose était certaine : Rita n'y allait pas par quatre chemins ! Mais c'était mieux ainsi, cela leur permettait au moins d'entrer dans le vif du sujet... et DeCosta le tolérerait sans doute mieux d'une jolie demoiselle qui était son égale – socialement parlant – que d'un simple homme de main d'Atia – qui n'avait aucun argument à exposer avec une tenue échancrée.

Lorsque l'entrepreneur daigna finalement leur expliquer ce qu'il avait derrière la tête, le regard du slave se reporta sur lui. Un assassinat donc ? Rien de bien surprenant au final, même s'il s’avérait assez surpris face à la clairvoyance de son employeuse du moment. Toujours silencieux, il contempla le visage du politicien jusqu'à ce qu'il termine en ajoutant des précisions qui ne firent pas vraiment plaisir au trentenaire. Un criminel qui allait probablement rejoindre le Cartel Rouge ? Ce n'était pas bon, pas bon du tout ! Si jamais Atia apprenait que ses hommes descendaient des types qui désiraient rejoindre ses rangs, elle risquait de ne pas apprécier. Cela dit, DeCosta leur laissait le champ libre sur la manière dont ils devaient procéder, il pouvait donc espérer trouver une solution plus pacifique !

Lorsque les regards se posèrent sur lui, le Russe ne perdit pas son calme. Il allait bien évidemment jouer le jeu, mais avant toute chose, il allait avoir besoin d'un certain nombre d'informations pour savoir où il mettait les pieds et surtout, comment régler ça plus pacifiquement qu'avec ses armes.

« C'est faisable. Mais je préfère vous prévenir dès maintenant que le tuer sera la dernière solution... et encore. Je travaille pour Atia César et je ne suis pas convaincu qu'elle serait réjouie par cette situation. Inutile d'expliquer pourquoi. Il faudra essayer de régler ça autrement, dans la mesure du possible. DeCosta hocha la tête.
Comme je l'ai dit, vous avez carte blanche. Du moment que j'ai le résultat attendu, le reste... Il haussa les épaules.
Bien. Mais il me fait des informations. Où le trouver, quelles sont ses capacités, ce genre de choses. Et j'imagine que vous voulez que ce soit résolu dès ce soir ? En temps normal, ce genre de travail demande de la préparation.... »

    Lancer de dés #1 :
    RÉUSSITE : DeCosta a toutes les informations.
    ÉCHEC : il n'en a pratiquement aucune.

    Lancer de dés #2 :
    RÉUSSITE : il leur laisse du temps.
    ÉCHEC : il veut que ce soit fait immédiatement.


DeCosta esquissa un sourire avant de répondre.

« À dire vrai, j'ignore quasiment tout de lui. Je sais seulement qu'il opère du côté de Little Italy pratiquement tous les soirs. Vous devriez pouvoir le localiser facilement. Pour le reste... Il haussa les épaules. J'ignore s'il est doté d'équipements, de pouvoirs ou autre chose. Par contre, je veux que ce soit réglé ce soir. Le slave l'observa quelques secondes.
Ce trop tôt. Se précipiter n'est pas forcément une bonne chose.
Allons donc... Son ton se fit plus caressant. Je croyais que vous étiez un professionnel ? Serait-ce trop dur pour vous d'improviser ?
Remettre mes compétences en doute ne changera pas la situation. L'improvisation n'est pas dans mon mode de fonctionnement. Mais soit. Il n'allait pas jouer un sale tour à Rita. Il faudra régler les derniers détails avec mademoiselle Valente bien évidemment. »

Lui n'était qu'un exécutant après tout, mais il se demandait sincèrement si la jeune femme allait vouloir l'accompagner sur le terrain. Quoi qu'il en soit, après ce rapide échange, DeCosta semblait en avoir terminé. Il n'avait rien de plus à ajouter avant que l'affaire ne soit réglée et Mikhaïl attendit donc que l'entrepreneur les quitte finalement pour s'adresser à nouveau à elle.

« Je présume que je m'en occupe seul, n'est-ce pas ? C'est bien pour cette raison que vous m'avez engagé. Mais il préférait s'en assurer. Après une brève hésitation, il reprit. Vous avez froid, vous voulez ma veste ? Même si elle fera tache avec votre tenue, j'en conviens. »

Ce n'était pas parce qu'il avait grandi au milieu de nulle part qu'il ne savait pas se montrer poli et serviable avec les femmes. Même lorsqu'elles étaient possédées par une divinité !
 
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 2 Fév 2019 - 17:47 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4305
ϟ Nombre de Messages RP : 3906
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Mikhaïl Lesovsky' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
La morale est une affaire de temps Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
La morale est une affaire de temps Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 3 Fév 2019 - 12:33 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Rita Valente
Cartel Rouge

Afficher le profil
S E T H

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 20/05/1993
ϟ Arrivée à Star City : 11/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 227
ϟ Nombre de Messages RP : 72
ϟ Doublons : Elena Reeves
ϟ Crédits : Moi-même
ϟ Célébrité : Mila Kunis
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Actrice
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers :
Actrice mondialement célèbre
• Leader du Chat Noir, une organisation criminelle
• Hôte du dieu égyptien Seth
• 1m71 ; 61kg
• Yeux noisettes et longs cheveux bruns, la plupart du temps attachés.
• Elle affectionne particulièrement les eye-liner noirs.
• Elle porte des vêtements modernes de marque de luxe, taillés sur mesure.
ϟ Pouvoirs : tous les détails ici
Maîtrise martiale : bâton de combat.
Compétence : comédienne hors-pair.
Pouvoirs : super-force (10T), super-résistance (10T).
Artefact : sceptre Ouas (projection d'éclair).
Équipement : armure Jackal (rétractabilité nanotechnologique, bouclier déflecteur).
Serviteur : I.A. Nitocris (sécurité anti-piratage, autonomie, identification, anticipation).
De la même manière qu'elle s'était effacé lors de lors de l'échange précédent entre Mikhaïl et DeCosta, Rita n'intervint pas lorsqu'ils abordèrent ensemble les détails liés à la cible. Il s'agissait exactement du domaine d'expertise de l'assassin et elle n'avait aucunement l'intention de se mêler à tout ça, bien qu'elle garda une oreille très attentive pour tout ce qui se disait. Tout en finissant sa cigarette, sa mine se renfrogna, agacée que le politicien n'ait que si peu d'informations à leur mettre sous la dent. Pas la moindre description, pas le moindre indice ; si ce n'était une indication comme quoi ils le retrouveraient certainement à Little Italy en train de commettre ses méfaits. Cependant, cela aurait pu être suffisant... s'il ne leur demandait pas de régler cette affaire immédiatement ! La leader du Chat Noir faillit lui sauter à la gorge pour se montrer aussi impatient mais elle s'en abstint. Elle reconnaissait sans mal s'être suffisamment débattue avec l'entrepreneur et si elle continuait, elle risquait de compromettre ses relations avec le Cartel. Ce qu'Atia verrait d'un très mauvais œil, à n'en pas douter.

Elle l'observa partir, ancrée dans son mutisme, passablement frustrée par la tournure des événements. Néanmoins, Mikhaïl se rappela à elle en posant une question qui n'avait, de prime abord, pas lieu d'être. Rita Valente n'était une femme de terrain et il était assez rare qu'elle en vienne à se battre d'elle-même, bien qu'elle avait reçu un bref entrainement en la matière, au cas où les choses devaient mal tourner. Cependant, elle voyait mal laisser son associé partir à l'aventure, seul et avec aussi peu de temps de préparation pour agir. D'autant qu'ils ne savaient pas l'un comme l'autre sur quoi ni à qui ils avaient affaire.
La jeune femme jeta sa cigarette et l'écrasa avec la semelle de sa chaussure puis elle se tourna en direction de l'ancien militaire russe ; de nouveau, elle se frotta les bras tandis qu'une bourrasque lui rappela la fraîcheur de la soirée.

« – Je croooaaa-Atchoum ! Oooh ça m’gonfle... S'agaça-t-elle alors qu'elle s'enrhumait. Il n'en fallut pas plus pour que Mikhaïl se décide à lui donner la veste qu'il lui proposait déjà et qu'elle accepta volontiers. Une fois déposée sur les épaules, elle gratifia le trentenaire d'un petit sourire. Merci Mikhaïl, concéda-t-elle sobrement. Pour en revenir à nos moutons, si je reconnais que c'est vous l'expert en la matière, avouez que vous ne disposez pas de beaucoup de marge de manœuvre. Or je tiens à ce que le travail soit bien fait. Vous ne serez pas trop de deux pour accomplir proprement cette tâche. »

Elle ignorait si le russe comprendrait par cette dernière phrase où elle souhaitait en venir. Commençant à se déplacer en direction de son véhicule personnel, elle se pressa de dissiper le moindre doute chez lui.

« – Je ne vous serai pas d'une grande aide, je le crains. Mais lui si. Il connaît comme moi les enjeux de cette mission, après tout. Il sait se battre et pourra vous porter assistance au besoin, dit-elle. Tout en avançant, elle tourna la tête en direction de l'assassin. Appliquez simplement ce que je vous ai dis lors de notre précédente entrevue pour ne pas risquer de le froisser. Pour le reste... bonne chance. Venez, la voiture ne sera pas de trop également pour trouver notre homme. »


•••


Cela faisait déjà une heure que la Mercedes noire du Chacal tournait dans tout Little Italy. Pour le moment, il n'avait rien pu apercevoir d'intéressant ; à tel point qu'il y avait de quoi espérer que la cible recherchée n'avait pas décidé d'explorer d'autres horizons cette nuit là ! En attendant, Mikhaïl et son nouvel ami observaient silencieusement à travers les vitres teintées du véhicule.
Seth n'était pas des plus discrets habituellement mais cette fois là, il se gardait de tout commentaire et se montrait étonnamment peu bavard. Cela devait fortement contrasté avec l'habituel flot de parole déblatéré par son alter ego ! Mais en l'état, il était tout aussi agacé qu'elle. Fatalement, la posture, l'expression, les intonations... plus rien de ce qui faisait de Rita ce qu'elle était en temps normal n'avait sa place lorsque Seth en prenait le contrôle. Le Dieu du Chaos et de la Destruction était un être froid et implacable, beaucoup trop divin pour daigner parler aux mortels de la pluie et du beau temps. Son visage ne laissait place à aucun sourire et trahissait facilement son arrogance naturelle vis-à-vis du slave, dont il semblait ignorer sublimement la présence.

Si Rita avait été du genre rentre-dedans avec Frank DeCosta, elle le devait à l'éducation du Chacal en la matière ; encore que, lui, il lui aurait soutiré les informations en employant la manière forte. Seth n'était pas du genre à faire dans la finesse et un tel détours pour parvenir à ses objectifs ne lui plaisait guère. Avachis, le coude posé contre la vitre du véhicule, il son regard se déportait tel un prédateur sans pitié de silhouette en silhouette. On eut dit un lion en chasse dont la bestialité et la sauvagerie ne demandait qu'à ressortir à tout moment.

« – J'en ai marre, cracha-t-il méchamment. L'accent exotique venu d'Italie propre à Rita avait laissé place à quelque chose de plus diffus aux consonances orientales. La prochaine fois que je croise ce DeCosta, je lui fais la peau, menaça-t-il dans le vent.
Chacal ! L’interpella le chauffeur. Chef ! Regardez ! Juste devant.
Arrête la voiture, glissa Seth, portant toute son attention sur ce que son sous-fifre pointait du doigt. »

Le véhicule s'arrêta. Plus loin, on pouvait distinguer la façade d'une bijouterie dont la grande vitre extérieure servant de devanture avait été découpé en plein centre. Un cercle assez grand pour y faire passer un homme était facilement identifiable, et une silhouette était visible dans l'obscurité qui régnait. S'il s'agissait de l'homme recherché, il semblait être particulièrement occupé à se remplir les poches en toute tranquillité puisqu'il avait réussi l'exploit de ne pas déclencher l'alarme du système de sécurité.


Spoiler:
 


Malheureusement, au bout d'un certain temps, le cambrioleur s'aperçoit qu'il est observé. Affolé, il ne demande pas son reste et disparaît en vitesse dans l'arrière-boutique du magasin. Seth étouffa un grognement, puis il se tourna en direction de son allié du soir, à qui il accorda enfin un premier regard. Dans un sourire carnassier, il l'invita à s'exprimer.

« – A ton tour d'agir, mortel, glissa-t-il malicieusement tandis que ses mains agrippèrent son masque et son sceptre ouas. »
 
Revenir en haut Aller en bas




La morale est une affaire de temps Giphy

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 3 Fév 2019 - 12:33 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4305
ϟ Nombre de Messages RP : 3906
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Rita Valente' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
La morale est une affaire de temps Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 3 Fév 2019 - 15:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

Mikhaïl Lesovsky
Circus Maximus

Afficher le profil
La morale est une affaire de temps RangPseudo

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 1055
ϟ Nombre de Messages RP : 320
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Ezio Valentino
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : Liste détaillée des capacités et équipements ici.
ϟ Liens Rapides :
Très sincèrement, même s'il y avait songé, Mikhaïl n'était pas extrêmement ravi à l'idée de devoir se retrouver en compagnie de la divinité qui habitait le corps de la jeune femme. Malgré sa langue bien pendue et sa tendance à être un peu trop familière, Rita était une femme agréable et appréciable, autant dire qu'il aurait largement préféré la côtoyer elle. Sauf qu'elle n'était pas une femme de terrain et qu'il savait qu'il aurait été stupide de cracher sur une aide aussi inattendue que celle de Seth.

Il se contenta donc d'acquiescer d'un hochement de la tête pour lui signifier qu'il allait être attentif et ne pas froisser la divinité, puis croisa les doigts pour que ce soit réellement le cas. Vu la propension qu'il avait à vexer les divinités ou les démones qu'il croisait, le slave s'inquiétait un peu, mais cette fois-là serait différente. Ils allaient collaborer lors d'une mission et non sympathiser autour d'un verre, il n'y avait donc aucune raison pour que les choses tournent mal.

____________________

À l'intérieur du véhicule, ses prunelles sondait les environs. Il aurait préféré être à l'extérieur et profiter des hauteurs pour localiser leur cible, sauf que la situation ne s'y prêtait pas trop. Malgré toutes ses compétences, le slave restait humain et il ne tenait pas à s’essouffler en courant à travers tout Star City pour essayer de mettre la main sur ce mystérieux super-vilain et finalement être à plat lorsqu'il devrait intervenir. Qui plus est, Mikhaïl devait admettre que Seth se montrait agréablement indifférent à sa présence. Il se comportait comme on l'attendait d'un dieu : en méprisant les humains et en les ignorant superbement. Ce n'était pas comme Tlazolteotl qui jugeait utile de lui parler et de le pousser à débiter des sottises.

La tension était toujours présente chez le Russe, mais lorsque le chauffeur leur indiqua que la cible était dans leur viseur, toutes ces émotions furent reléguées au second plan. Dans ce moments-là, Mikhaïl avait l'impression d'être de retour à l'armée et d'exécuter simplement les ordres, il n'eut donc aucune peine à fausser compagnie à la divinité pour essayer de rattraper le fuyard.

Il n'y avait qu'à espérer que leur cible fut bien un humain, sans quoi la poursuite risquait d'être légèrement plus compliquée pour le Russe ! Ce dernier s'élança donc dans le magasin, prenant garde à ne pas mettre les pieds dans un éventuel piège que l'homme aurait tendu – même si ça restait très peu probable – puis se glissa dans l'arrière-boutique où il constata la disparition du super-vilain. Ce dernier avait emprunté une autre porte située sur le mur du fond et qui commençait déjà à se refermer. Il avait quelques précieuses secondes d'avance, mais ce n'était pas forcément problématique si Mikhaïl ne se ratait pas !

Après quelques instants d'une course sans obstacle, le trentenaire finit par apercevoir la cible qui courrait comme une furie non loin de là.

    Lancer de dés #1 :
    RÉUSSITE : il peut le rattraper.
    ÉCHEC : l'autre s'enfuit.

    Lancer de dés #2 : (Si réussite au #1)
    RÉUSSITE : il le neutralise.
    ÉCHEC : l'autre se débat.


La cible partit sur la gauche, essayant sans doute d'échapper à son poursuivant, mais au lieu de se laisser semer, le trentenaire braqua à son tour et profita du fait qu'un carton sur-élevé lui permettait de grimper sur le toit d'un garage afin de couper en direction du super-vilain. Quelques pas plus loin, le slave se retrouva deux mètres au-dessus de lui et n'hésita pas une seule seconde avant de sauter pour lui atterrir dessus et le renverser sur le sol.

Le criminel roula en lâchant un juron et se retourna lestement, essayant sans doute de se redresser pour fuir, mais le Russe ne lui en laissa pas l'occasion. Sans perdre une seconde, Mikhail s'était relevé afin de faire un crochet du pied à l'homme qui retomba sur le sol. Dans cette position, il offrait une cible parfaite et l'ancien militaire tira un couteau de sa botte avant de le glisser contre la gorge de l'homme.

« Ne bouge pas. »

Comme l'autre s'exécutait, le Russe le força à plier son bras droit – celui qu'il utilisait comme bras directeur lorsqu'ils étaient arrivés – derrière son dos et l'immobilisa. Impossible pour lui de bouger sans se déboîter toute l'épaule ! Une fois qu'il fut assuré de sa prise, le trentenaire leva les yeux vers la ruelle, attendant de voir débarquer Seth pour lui laisser le plaisir de jouer les interrogateurs. C'était son domaine de prédilection, mais il n'allait pas vexer un dieu en commençant à jouer sans lui !
 
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 3 Fév 2019 - 15:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4305
ϟ Nombre de Messages RP : 3906
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Mikhaïl Lesovsky' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
La morale est une affaire de temps Reussite

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
La morale est une affaire de temps Reussite
 
Revenir en haut Aller en bas

 
La morale est une affaire de temps
 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  SuivantRevenir en haut 
La morale est une affaire de temps Categorie2_6La morale est une affaire de temps Categorie2_8


La morale est une affaire de temps Categorie2_1La morale est une affaire de temps Categorie2_3
 Sujets similaires
-
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Haïti-Justice : L’affaire des 200 enfants empoisonnés bientô
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Arrêter le temps...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La morale est une affaire de temps Categorie2_6La morale est une affaire de temps Categorie2_8
Sauter vers: