AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Tous les deux, sur un toit perchés - Page 2 Cadre_cat_1Tous les deux, sur un toit perchés - Page 2 Cadre_cat_2bisTous les deux, sur un toit perchés - Page 2 Cadre_cat_3
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

Tous les deux, sur un toit perchés

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 11 Fév 2019 - 14:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent Ténébreux
Agent Ténébreux

Gabrielle Tessier
Agent Ténébreux

Personnage
Tous les deux, sur un toit perchés - Page 2 1519483571-duality

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 331
ϟ Nombre de Messages RP : 82
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Natalia Greene, Andrea Parker
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Veuve, touchée en plein cœur
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard glacial. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

1 rose d'Eve, 2 rose de Misha, 2 roses de DVDD, 1 rose de Lukaz, 1 rose de William Tous les deux, sur un toit perchés - Page 2 1073306021

Statut RP : Fermé (2/2)
Joueur
Tous les deux, sur un toit perchés - Page 2 1519483571-duality

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 331
ϟ Nombre de Messages RP : 82
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Natalia Greene, Andrea Parker
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Veuve, touchée en plein cœur
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard glacial. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

1 rose d'Eve, 2 rose de Misha, 2 roses de DVDD, 1 rose de Lukaz, 1 rose de William Tous les deux, sur un toit perchés - Page 2 1073306021

Statut RP : Fermé (2/2)
Dans la bouche de son ami, les mots sonnaient avec cruauté. Il verbalisait ce qu’elle pensait au fond d’elle ; Qu’elle n’était pas faite pour une vie de paix, qu’elle n’était même pas sûre d’en être capable. D’aucuns disaient que la nature profonde d’un individu n’était pas définie par son entourage ou son éducation, mais elle n’y croyait pas. Si elle était née ailleurs, elle aurait été différente. Si sa mère l’avait enlevée au moment où elle avait quitté le foyer familial, peut-être coulerait-elle des jours heureux en Russie, sans avoir à sacrifier son existence pour une cause qui la dépassait. Son père aurait-il laissé faire cela ? Une voix lui murmurait que non. Gabrielle était son héritière, elle était la seule raison pour laquelle il avait pris une compagne et chaque aspect de sa personnalité était sa création – il s’en était assuré. Elle devait accomplir ses objectifs et ceux de SHADOW, même maintenant qu’il n’était plus là, et il n’aurait jamais laissé qui que ce soit se mettre en travers de son chemin. Finalement, c’était peut-être une chance pour sa mère d’avoir fui quand elle en avait l’occasion, parce qu’aucune femme ne pourrait imposer cela à son enfant.

Nichée contre lui, la jeune femme se laissait bercer par ses paroles, pesait ses propos et songeait, gagnée par une torpeur bienvenue. Dans sa bouche, la gutturale langue slave avait des accents ronds et agréables. Mais c’était moins l’intonation qu’il employait que ce qu’il disait qui laissait naître en elle une chaleur rassurante qui l’emportait au cœur de la nuit. Entre ton badin et douceurs à peine voilées, son sniper adoré abordait des sujets plus graves, qui les touchaient l’un comme l’autre. Elle, elle se plaisait à laisser quelques instants de silence planer sur leur conversation avant de reprendre la parole, la voix alourdie par la torpeur.

« Je ne suis pas pressée de rencontrer le Diable, il paraît que c’est un hôte déplorable. Une certitude. Tu me manquerais trop. Encore une certitude. Et puis, soyons honnête, je n’ai pas besoin d’être aux affres de la mort pour vouloir te parler. »

Ils venaient d’y passer une bonne partie de la nuit, et elle n’en avait pas regretté une seconde. Mais son attention la touchait au plus profond d’elle-même ; Au cours de son existence peu de personnes s’étaient réellement préoccupée de son bien-être et, ironie du sort, son adversaire le plus farouche en était une. Quoiqu’il ne lui dise jamais ouvertement, elle le savait : ils tenaient l’un à l’autre.

Mais Gabrielle était féroce. Elle avait une volonté de vivre qui dépassait l’entendement, une volonté de vaincre qui était un moteur suffisamment fort pour lui avoir permis de vivre dans la rue pendant des années sans jamais perdre espoir ni ses objectifs de vue. Elle désirait voir l’heure de SHADOW arriver, ardemment. Elle brûlait de voir ce monde s’écrouler et un ordre nouveau, plus juste, plus fort, s’élever. Et tant que sa mission ne serait pas accomplie, elle n’arrêterait pas de se battre elle le savait, quoiqu’elle ne lui dise pas. À bien y réfléchir, peu de choses auraient pu saper ses fondations au point qu’elle veuille mettre fin à ses jours. La principale était que l’organisation n’ait finalement plus besoin d’elle. SHADOW était toute sa vie, si elle n’avait plus d’utilité pour l’Ombre, elle n’avait plus d’utilité tout court. Bien sûr, il y en avait d’autres… Mais tant que son existence avait un but, elle vivrait.

Il décida de terminer sur une note plus légère, qui ne manqua pas de lui arracher un soupir de contentement.

« Jolis oui. D’ailleurs, je n’ai pas envie de les partager avec qui que ce soit d’autre, rit-elle doucement. Et puis je crois qu’on leur fait… peur. »

Ses yeux largement ouverts, Gabrielle dévisagea son homologue masculin pendant quelques instants. Avait-il vraiment dit ce qu’elle venait d’entendre ? Jusqu’à présent, leurs rencontres s’étaient faites dans un cadre strictement « professionnel » et elle n’avait jamais songé qu’il puisse vouloir autre chose. Puis il y avait leurs situations respectives à prendre en compte, et sa double-vie. Pouvait-elle être vue avec lui sans risquer de défrayer les gros titres ? Gabrielle fronça les sourcils quelques instants, pensant le pour et le contre de cette proposition. Elle en arriva à la conclusion qu’il y avait peu de chances que sa couverture soit compromise dans la mesure où elle n’était qu’une anonyme dans les rues de Star City. Ce n’était pas une figure publique. La française était tout juste connue du gratin de la ville des supers, et ces individus ne fréquentaient pas les bars de la ville. Après quelques instants, un sourire conquis ourla ses lèvres lorsqu’elle reprit la parole :

« Ce serait avec plaisir. À condition que je choisisse le lieu du rendez-vous. » Le taquina-t-elle.

Véritablement, elle était ravie ! L’idée de passer une soirée avec lui l’enchantait, et c’était d’autant plus vrai que celle-ci touchait à sa fin ; L’ombre rosée du soleil commençait à poindre à l’horizon et amenait avec elle l’heure de se séparer. Gabrielle songea un instant à ses obligations de la journée, ses rendez-vous et ses réunions avant de les balayer d’un brutal revers. Chaque chose en son temps : s’il ne devait lui rester que quelques minutes à ses côtés, elle entendait bien en profiter un maximum.


Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas


No one can hide from my sight
(c)ambrose

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 11 Fév 2019 - 21:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

Mikhaïl Lesovsky
Circus Maximus

Personnage
Tous les deux, sur un toit perchés - Page 2 RangPseudo

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 1189
ϟ Nombre de Messages RP : 366
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m73 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des Fusils de précision
- Maîtrise des couteaux
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
- Détection du mensonge

- Équipements de base
- Dispositif d'invisibilité
- Brouillage de la chaleur
- Blocage des signes vitaux
- Champ de force I
- Dispositif d'atterrissage III

- Munitions spécifiques
- SVD Zaïtsev

Détails ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Tous les deux, sur un toit perchés - Page 2 RangPseudo

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 1189
ϟ Nombre de Messages RP : 366
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m73 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des Fusils de précision
- Maîtrise des couteaux
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
- Détection du mensonge

- Équipements de base
- Dispositif d'invisibilité
- Brouillage de la chaleur
- Blocage des signes vitaux
- Champ de force I
- Dispositif d'atterrissage III

- Munitions spécifiques
- SVD Zaïtsev

Détails ici.
ϟ Liens Rapides :
En entendant Duality parler du Diable, Mikhaïl ne put s'empêcher de songer à la femme qui lui compliquait – ou rester poli – la vie depuis bientôt un an à présent. Le Diable, les démons, toutes ces choses... Il ne pouvait pas s'empêcher de se demander si la jolie blonde était croyante ou si elle se contentait de plaisanter à ce sujet. La logique voudrait qu'il penche en faveur de la deuxième hypothèse : en arrivant dans cette ville, il avait effectivement constaté que les croyants étaient beaucoup plus rares qu'en Russie, même s'ils restaient tout de même assez nombreux comparé à d'autres pays où il avait fait escale.

De toute manière, ça n'avait pas grande importance, même s'il ne pouvait pas s'empêcher d'être contrarié d'en arriver à songer à Lady Satan dans un moment aussi agréable. Elle viendrait toujours souiller son existence semble-t-il.

Préférant rester silencieux plutôt que de prendre le risque de faire remarquer le troubler qui l'habitait à cet instant, le trentenaire sentit qu'il avait fait une bêtise lorsqu'elle le fixa d'un air... interloqué ? Contrarié ? En colère ? Il ne savait pas vraiment, la pénombre n'aidant pas à déchiffrer son expression. En tous les cas, elle n'avait pas répondu immédiatement à sa proposition et Mikhaïl songea aussitôt qu'elle devait la trouver déplacée. Après tout, ils n'étaient que des connaissances professionnelles, pas des amis ou quoi que ce soit de ce type ! Ils ignoraient tout l'un de l'autre, excepté le surnom qu'elle avait daigné lui confier quelques mois plus tôt.

Mikhaïl s'apprêtait à reprendre la parole pour s'excuser lorsqu'elle brisa finalement le silence et lui répondit enfin. Elle répondit positivement d'ailleurs, ce qui ne manqua pas de l'étonner ! Un sourire ourla naturellement ses lèvres alors qu'il s'admonestait intérieurement pour se montrer plus discrètement, mais c'était un peu tard. Bien évidemment, il n'allait pas refuser son exigence, surtout qu'il avait proposé cette idée sans même savoir où ils pourraient aller !

« Bien sûr ! Tu pourras même décider du moment si tu veux. Je sais me montrer très conciliant. »

Surtout en considérant qu'il s'attendait à un refus de sa part. Avait-elle accepté simplement pour ne pas le vexer ? Peut-être et si c'était le cas, il lui laissait au moins l'occasion d'y échapper en « oubliant » de fixer une date de rendez-vous, voilà tout !

Le jour commençait à pointer le bout de son nez à l'horizon et le trentenaire songea qu'il allait bientôt devoir partir s'il ne voulait pas que sa sœur se demande s'il avait disparu de la surface de la Terre. Il passait toujours chez elle aux alentours de sept heures du matin et s'il débarquait dans ses habits de la veille et mal rasé, elle s'imaginerait aussitôt qu'il n'était pas rentré chez lui et se ferait des films sur les raisons qui auraient pu le retenir loin de son lit. En bref, tout ce que le slave cherchait à éviter.

Ses prunelles glissèrent brièvement sur Duality dont les traits devenaient légèrement plus visibles, puis il reporta son regard sur les toits qui leur faisaient face. C'était une excellente soirée. Il allait sans doute être un peu fatigué pour le travail du lendemain, mais il s'en remettrait ! Contrairement à ses soirées de guet, celle-ci avait été riche en émotions et surtout en excellente compagnie ! Malheureusement, toutes les bonnes choses avaient une fin et même si le Russe aurait aimé la rallonger encore cette rencontre arrivait à son terme. À regret, il retira finalement son bras des épaules de la jeune femme et tourna la tête vers elle.

« Même si ça ne m'enchante pas, je vais devoir te fausser compagnie. J'aimerais bien pouvoir tout interrompre rien qu'en claquant des doigts, mais ce n'est pas encore dans mon champ de compétences. »

Le slave se redressa, pour pivota légèrement pour lui faire face. Il n'avait pas envie de partir comme ça, sur un simple signe de tête tout simplement parce que cette soirée avait été bien plus agréable et rafraîchissante que toutes celles qu'il avait pu connaître depuis... et bien depuis toujours en fait. Même s'il aimait sa sœur, les moments passés en sa compagnie n'étaient pas comparables à celui-ci. Sur une impulsion qu'il regretterait peut-être plus tard – uniquement parce qu'il craignait de l'indisposer et la gêner – le trentenaire se pencha vers Duality et déposa une simple bise sur sa joue. Et encore, c'était plus un frôlement des lèvres qu'autre chose, mais c'était bien plus que ce qu'il pouvait faire en temps normal ! Après s'être redressé, il arbora une expression légèrement amusée et la salua d'un signe de la tête.

« Évite de t'attirer trop d'ennuis d'ici notre prochaine rencontre, je n'ai pas envie de gagner par forfait ! »

Si elle n'avait rien de plus à ajouter, il lui fausserait compagnie pour regagner sa vie quotidienne bien moins amusante. Mais c'était justement grâce à elle qu'il appréciait tous ces moments à leur juste valeur.

Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

 
Tous les deux, sur un toit perchés
 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2Revenir en haut 
Tous les deux, sur un toit perchés - Page 2 Cadre_cat_6Tous les deux, sur un toit perchés - Page 2 Cadre_cat_8


Tous les deux, sur un toit perchés - Page 2 Cadre_cat_1Tous les deux, sur un toit perchés - Page 2 Cadre_cat_2bisTous les deux, sur un toit perchés - Page 2 Cadre_cat_3
 Sujets similaires
-
» Karam Kar, la porte de l'Ouest
» On était tous les deux destinés [Fe]
» Pensée solitaire sur le toit... [Libre]
» Joyeux noel à tous!
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tous les deux, sur un toit perchés - Page 2 Cadre_cat_6Tous les deux, sur un toit perchés - Page 2 Cadre_cat_8
Sauter vers: