AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Abigaïl Frankenstein Cadre_cat_1Abigaïl Frankenstein Cadre_cat_2bisAbigaïl Frankenstein Cadre_cat_3
 

Abigaïl Frankenstein

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 5 Jan 2019 - 21:30 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Abigaïl Frankenstein
Indépendant Neutre

Personnage
Abigaïl Frankenstein Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 167
ϟ Nombre de Messages RP : 90
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Joueur
Abigaïl Frankenstein Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 167
ϟ Nombre de Messages RP : 90
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Informations Personnelles

ϟ Nom : Frankenstein
ϟ Prénoms : Abigaïl Elizabeth
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Âge : 234 ans, 25 ans en apparence
ϟ Date de Naissance : 01 novembre 1993 officiellement (1784 en réalité)
ϟ Lieu de Naissance : Château Frankenstein, Hesse.
ϟ Nationalité : Américaine officiellement
ϟ Orientation : Morte
ϟ Métier : Thanatopractrice


Administration

ϟ Avatar : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Pseudo : Creepy Crawly
ϟ Âge réel : 27 ans
ϟ Parlez-nous de vous : L'horreur Abigaïl Frankenstein 3768465437 comics, film, écriture
ϟ Comment avez-vous connu le forum ? Il y a bien longtemps
ϟ Que pensez-vous du forum ? Je pense qu'on en est arrivé au point où c'est le forum qui pense des trucs sur moi
ϟ Quelques conseils à donner ? Nah.



Historique

« Alors, laisse-moi résumer cocotte. Tu es une nécromancienne et tu as jugé bon de me ramener d’entre les morts, même alors que je ne suis qu’une tête ? »

Abigaïl hocha la tête.

« C’est ça. »

« Pourquoi ? »

Elle observa un instant la tête coupée de Gary Price, qui se trouvait posée sur un plateau en aluminium au milieu de la morgue. Il ne restait plus rien de son corps après un terrible accident impliquant notamment une déchiqueteuse à bois. Autant dire que ses chances d’avoir un enterrement à cercueil ouvert étaient plutôt compromises. Les siennes aussi d’ailleurs, peut-être parce qu’il n’y aurait tout simplement plus de corps quand elle aurait fini de recoudre son bras. Ce qui lui demandait un certain temps vu qu’elle n’avait pour le moment aucune main libre et qu’il n’y avait pas d’autre cadavre pour l’aider. Juste Gary.

« Et bien… Je voulais un peu de compagnie. » Elle coinça le fil entre ses dents un moment, puis reprit son ouvrage. « Puis j’ai vu que ton fantôme était encore à côté de ton cadavre. J’ai aussi vu où tu allais et je me suis dit que je pouvais éviter ça. Oh et je suis une fan. »

« Vraiment ? » Lança la tête avec un sourire goguenard.

« Ouais. Gary Price, ou Ghouly Gary, hôte d’horreur aux environs de Star City. Les hôtes d’horreur sont plutôt rares de nos jours, il aurait été dommage qu’il y en ait un de moins, non ? »

« Certes… Et je suppose que je ne me dirigeais pas vers le paradis même avec tout ce qui m’est arrivé ? »

« Non. »

« Ah. » Il prit un moment pour réfléchir. « Je n’aurais probablement pas dû coucher avec toutes ces stagiaires. »

« Probablement pas. »

« Puis faire autant de cocaïne. »

« Non plus. »

« C’est difficile d’être une célébrité locale. Il faut de l’énergie pour présenter la météo puis les plaisirs horrifiques de tous mes spectateurs. Bon… » Il soupira… Ce qui consista grandement à faire gonfler ses joues par sa trachée sectionnée puis à expirer l’air. « Il me reste une question. Qui es-tu ? »

« Je m’appelle Abigaïl Faust… Quoique… Je ne sais pas si je devrais garder ce nom de famille là. Frankenstein serait plus approprié. »

« Frankenstein. Cela explique l’atelier couture sur peau là. Je refuse que tu me mettes des boulons dans le crâne jeune fille. »

« Je pourrais te refaire un corps. »

« Hmm. Je ne sais si c’est une bonne idée. Après seulement quelques minutes en tant que tête seule, je me sens déjà une meilleure personne. Comme si mon pénis me contrôlait avant. La preuve, je n’ai pas encore essayé de te convaincre de coucher avec moi. Malgré le joli Y en plein milieu tu es plutôt mignonne. »

Abigaïl observa la cicatrice sur sa poitrine. Le corps avait déjà été autopsié et elle s’occupait pour le moment de remettre toutes les parties où il fallait et de tout recoudre à peu près.

« Donc… Faust ou Frankenstein ? Pourquoi tu ne me raconterais pas tout ça. Ce n’est pas comme si j’allais rouler jusqu’à la sortie tout seul maintenant. Peut-être en soufflant très fort. » Gary se mit à l’œuvre. En vain. « Note personnelle, je ne peux plus m’essouffler. Avec un cerf-volant et un skateboard je pourrais faire des miracles. Donc. Ton histoire, cocotte ? »

« Bon… Je pense qu’il faut que je remonte assez loin. Histoire de donner un peu de contexte. Ce n’est pas mon corps. Mon véritable corps a été détruit il y a plus d’un an maintenant. Celui-ci, c’est celui de l’une de mes descendantes, enfin, plutôt mon arrière arrièrearrièrearrière petite nièce, quelque chose comme ça. C’était le corps inhabité le plus proche de ce que j’étais de disponible. »

« Arrière arrière arrière… Tu es si vieille que ça ? »

« Je suis née en 1784 dans le château Frankenstein. Mon père s’appelait Victor Faust et était un nécromancien et le fils de Johan Faust, tu sais, celui qui a vendu son âme au Diable. Pendant ses études de médecine mon père avait pris le nom de sa mère, Frankenstein, pour éviter la mauvaise réputation de son père. C’est pendant cette époque qu’il a rencontré Mary Shelley d’ailleurs et lui a montré ses travaux. »

« La créature. IL EST VIVANT ! »

« C’est ça. Sauf que la version de Mary a été plutôt romancée. La créature était un simple serviteur décérébré. C’est à Londres que mon père a rencontré et épousé ma mère, ElisabethVann. Celle-ci descendait d’une longue lignée de nécromanciens elle-aussi, remontant en fait au Diable lui-même. »

« Charmant pédigrée . »

« Fantastique, oui. Enfin, mes parents faisaient tous deux partie d’une société secrète de nécromanciens appelée la Moisson. Seulement ils ont préféré s’en détacher et ont fui en Bavière pour vivre dans le château dont mon père avait hérité par ma grand-mère. Le château Frankenstein. Là, ma mère est tombée enceinte de mon frère et moi. Une grossesse compliquée en fait. Si compliquée qu’elle n’aurait jamais pu être amenée à terme sans que mon père ne s’en mêle. Il utilisa sa magie et sa science sur ma mère pour la maintenir en vie le plus longtemps possible, la changeant peu à peu en une mort-vivante. »

« Un type charmant dit donc. Mais je vois que le gland n’est pas tombé très loin du chêne. Je veux dire. Je suis une tête qui parle. Seule. Isolée. Sans membres aucun. »

« Ce qui te rend une meilleure personne. Mon père l’a fait par amour. Pour nous, ses enfants. Il savait que ma mère ne survivrait pas. Sauf que nous avons failli mourir lors de l’accouchement tous deux. Elisabeth, même plus morte que vivante, était trop faible. Aussi mon père a lancé un sortilège, pour appeler à lui n’importe quelle créature qui pourrait sauver ses enfants. Quelqu’un a répondu et a pris possession du corps de ma mère pour lui permettre d’accoucher. »

« Quelqu’un ? »

« Tu te souviens qu’une partie de ma famille descend du Diable ? Et bien en fait elle descend de sa fille plus exactement, l’Antéchrist. Celle-ci a placé un peu de son pouvoir dans ma lignée, un pouvoir passé de mère en fille. C’est elle qui a utilisé ses pouvoirs pour prendre possession du corps de ma mère pour que le pouvoir survive et que j’en hérite. »

« Donc ton arrière grand-mère a pris le contrôle du corps de ta mère pour te mettre au monde ? »

« En résumé, ouais. »

« C’est légèrement glauque. »

« Ouais… Mais ça ne s’arrête pas là. Les expériences de mon père avaient attiré l’attention des villages voisins. »

« C’est ce qui arrive quand on viole des sépultures et qu’on hurle comme un dément lors des orages. »

Abby le foudroya un instant du regard avant de continuer.

« Il a dû fuir le château et nous a amené moi et mon frère à Londres, sur le domaine familial de ma mère. Il a continué à pratiquer en tant que médecin et nous rendait visite à mon frère et moi à la campagne où nous résidions. Pendant un temps, il avait pensé nous épargner notre héritage, seulement, mon frère, Anton et moi, possédions déjà une affinité naturelle pour la magie de mort. Celle-ci suintait autour de nous, sans que nous nous en rendions compte déjà enfant. Nous pouvions voir les fantômes de notre demeure mais aussi réanimer inconsciemment des petits animaux. Aussi mon père a-t-il été obligé de nous enseigner la pratique de la nécromancie pour que nous contrôlions mieux nos pouvoirs. Et cela a marché. Nous réanimions nos animaux de compagnies décédés, discutions avec les fantômes dans la campagne. »

« Une enfance classique oui. »

« C’était une époque différente. La mort était plus proche et… Bon d’accord. Ce n’était pas une enfance normale. Mais je te rappelle que notre mère était plus morte que vive quand nous sommes nés et que nous descendions à la fois du Diable et d’un type qui lui a vendu son âme. Autant dire que c’était le mieux que nous pouvions espérer. Hélas les choses se sont gâtées. Mon père m’avait toujours traitée comme l’égal de mon frère. Jusqu’à ce que celui-ci soit en âge d’aller au pensionnat et de commencer ses études de médecine. Tandis que moi j’étais en âge de me marier. Je n’ai pas compris à l’époque pourquoi mon père me trahissait ainsi. Mais je sais qu’il avait surtout peur pour moi. Peur que je devienne l’une de ces sorcières que l’on brûlerait si je continuais à manier la nécromancie comme je le faisais dans notre domaine, à l’abri des regards. Il espérait qu’un bon mariage m’offrirait une chance d’avoir une vie normale, à défaut d’avoir eu une enfance normale.

Sauf que cela ne fonctionna plus. L’homme qui m’épousa m’aimait vraiment oui. Je n’en doute pas. Il était un jeune noble. Mais je ne l’aimais pas et pire, j’étais incapable de me satisfaire de la vie que j’avais avec lui, tout comme j’étais incapable de lui donner les enfants qu’il attendait tant. En fait, j’échangeais des lettres régulières avec mon frère et nous nous étions trouvé un jeu, une activité pour continuer d’affûter nos pouvoirs malgré mon mariage et lui ses études. »

« J’ai peur… »

« Il y avait une chapelle isolée, entre chez mon époux et le domaine familial. Quand mon frère venait inspecter les lieux après la mort de mon père, il créait quelques golems de chair et les envoyaient à la chapelle. Je faisais de même de mon côté. Je n’avais pas de laboratoire, aussi je me contentais de me glisser la nuit dans le cimetière et d’envoyer des goules et des zombies dans la chapelle pour les affronter. »

« Attends… Ton père est mort ? »

Abigaïl se figea un instant. « Oui. Il est mort seulement quelques mois après mon mariage. Je crois qu’une fois qu’il a crû ses enfants en sûreté, il n’avait plus vraiment de raisons de rester. Il est mort dans son lit, naturellement. Un luxe pour ceux de ma famille. »

« J’imagine… Je suppose aussi que tu n’as pas continué à vivre heureuse dans la campagne anglaise. »

« Non. Mon époux attendait un enfant et commençait à être impatient, violent, quand je refusais ses avances. Il découvrit que je m’éclipsais la nuit et cru que j’avais un amant. Les choses s’envenimèrent entre nous jusqu’à ce que nous en venions aux mains à l’un de mon retour du cimetière. »

« Tu me trompes ? Non, j’organise juste un fight club pour cadavres avec mon frère jumeau ! J’imagine que ça a mal fini. »

« Disons que… J’avais encore ma pelle et même si je n’étais pas très forte de constitution… Je l’ai tué. Puis j’ai envoyé son cadavre combattre dans la chapelle. »

« Il aurait mieux fait de rester couché. »

« Les gens ont simplement crû qu’il était parti avec une maîtresse pour ne pas avoir à supporter son épouse frigide et stérile. Cela me convenait. J’ai quitté notre demeure et je suis allé vivre avec mon frère dans le domaine familial. Seulement… »

« Seulement il y avait une pile de cadavres dans la chapelle dont celle de ton époux ? »

« Oui. Des gamins sont tombés dessus et ont prévenus les locaux. C’est remonté jusqu’à Scotland Yard. Mon époux était l’un des corps les plus frais et des plus facilement identifiables. Aussi, il est naturel qu’ils aient désiré m’interroger. Malheureusement quand ils sont arrivés, Anton n’a pas voulu qu’ils posent la main sur moi. Il a envoyé ses créatures sur les forces de l’ordre. Malheureusement, le procédé pour les créer à l’époque les rendait très inflammables. Il y a eu un incendie. Je m’en suis sortie, pas mon frère. »

« Oh. »

« L’inspecteur responsable de l’enquête ne savait pas quoi faire de moi. Il n’avait aucune idée de ma part de responsabilité dans cette histoire. Pour lui j’étais encore une enfant qui avait été manipulée par son frère et qui avait besoin d’aide. Aussi il s’arrangea pour que je sois confiée à l’église, à un ordre particulier, secret, qui cherchait à purifier les individus tels que moi. On m’envoya en Italie sous la tutelle d’un prêtre. »

La voix d’Abigaïl s’était brisée un instant alors qu’elle se rappelait les tourments que lui avait infligés le père Boniface. La façon dont il la gardait ligotée constamment, dont il la privait de nourriture et de sommeil. Quand il faisait irruption en pleine nuit dans sa chambre pour la brûler de son tisonnier ou qu’il laissait nue dehors, en hiver. C’était à ce moment là que les ténèbres s’étaient éveillées en elle, celles qu’elle avait héritée de sa mère, et que pour la première fois, elle avait fait des choses innommables. Elle avait mis de côté des petits ossements à chaque repas. Assez pour créer une petite créature qui la libéra et assassina le prêtre dans son sommeil. Puis elle le tortura. L’assassinat, le réanima, pour le torturer à nouveau. A la fin, elle cousît une tête de bœuf à la place de la sienne pour en faire son minotaure mort-vivant et le fit massacrer par la populace locale avant de s’enfuir. Ce qu’elle ignorait à l’époque, c’est qu’elle avait tellement joué avec le cadavre de Boniface que son esprit en était devenu incapable de quitter le monde des vivants et elle avait ainsi créé l’un de ses plus formidables ennemis. Le premier des Impérissables.

« Je me suis enfuie et me suis mise en tête de retourner à Londres. J’ai traversé l’Europe en me joignant à des gitans, jouant les médiums, les diseuses de bonne aventure, les prostituées aussi. »

« Oh. »

« J’étais une femme seule. Je n’avais pas vraiment le choix. Enfin, j’ai eu de la chance et je suis arrivée à retrouver mon pays. Malheureusement ma maison était en ruine. Mon frère et mon père morts. Je n’avais rien, sinon ma vengeance. J’ai assassiné l’inspecteur de Scotland Yard avant de me mettre à la poursuite des ouvrages de mon père qui avaient survécu à l’incendie. Ils avaient été cachés dans un couvent. Les bonnes sœurs me les rendirent en échange de leurs vies. »

« Et après ? »

« Après j’étais perdue… Seule. Aussi je me suis retrouvée dans les bas quartiers de Londres, à la merci de tous. Mais avec plus de pouvoirs que les miséreux qui partageaient mon quotidien. Je me créais un golem de chair, un protecteur et je commençais par la même occasion à veiller sur tous les orphelins, mendiants et filles de joie qui en avaient besoin. On commença à me surnommer la Dame Blanche. Ce n’était pas une vie de luxe, mais nous étions tous plutôt heureux. Jusqu’à ce qu’un homme vienne tout gâcher… »

« Comme d’habitude. »

« Il en avait après mes pouvoirs, après les ouvrages de mon père. Et comme une sotte, je me suis laissée séduire par ses mots doux. Je le pris sur le fait quand il tenta de dérober les livres et nous nous affrontâmes. Il gagna en m’enfermant dans un cercueil et en ensorcelant celui-ci. Le sortilège empêchait les morts de l’ouvrir et il le dissimula aux vivants en l’enterrant sous les rues de Londres. Je me suis retrouvée seule, impuissante, dans le noir, en train de lentement dépérir. J’étais désespérée. Dans ma panique, j’utilisais chaque miette de pouvoir pour réussir à ne plus être seule dans l’obscurité. Et je ramenais à moi l’esprit de mon frère, Anton. Le lien qui nous unissait était si fort que j’étais son ancre dans le monde des vivants. Ce que j’ignorais, c’est que l’âme de mon frère avait été torturée, avait été corrompue par les enfers. Malgré tout, il me réconforta alors que l’air commençait à manquer et ses maîtres à travers lui lancèrent un sortilège pour me plonger dans un sommeil semblable à la mort. Ils avaient encore des projets pour moi et ne voulaient pas me laisser mourir aussi bêtement. Je suis restée deux siècles dans mon cercueil. »

« Sacrée sieste dit-donc. Qu’est-ce qui t’a permis d’en sortir ? »

« Les travaux de rénovation de Londres et une pelleteuse qui abîma les chaînes qui l’entouraient par accident. Anton était avec moi à ce moment là, il avait suivi l’évolution de l’humanité en tant que spectre et il me guida pour que je puisse m’en sortir. Il me fit attendre que le cercueil soit placé dans l’entrepôt d’un musée en attendant d’être examiné pour me dire d’en sortir. Il me guida vers la liberté. Mais ce n’était plus mon monde. Avant qu’il ne puisse faire quoique ce soit, j’étais déjà interpelée par la police et internée. Il faut dire que j’étais une épave, rien de ce que je pouvais faire n’avait de sens. Mais c’était tout aussi bien. Dans la tranquillité de l’asile, avec les soins des infirmiers, Anton put prendre le temps de m’expliquer ce qu’était devenu le monde, ce qui m’était arrivée. Sans papiers d’identités, j’étais un mystère pour l’état anglais et je jouais le jeu de l’amnésie jusqu’au bout. On me créa de nouveaux documents, en tant qu’Abigaïl Faust. Je restais un temps à Londres, enchaînant les petits jobs et mettant de l’argent de côté. Le temps que les autorités et les médecins arrêtent de s’intéresser à moi.Puis je décidais de partir pour les Etats-Unis et pour Star City. »

« Pourquoi ne pas rester à Londres ? Je veux dire. Pas que je sois mécontent. Sans cela tu ne serais probablement jamais venue dans cette petite ville pommée et je n’aurais jamais eu la chance de devenir ce que je suis là maintenant. C'est-à-dire la tête la plus intéressante de ce plateau. »

« Je ne pouvais pas rester à Londres. Mes souvenirs de ce que j’avais connu et de ce qui était se chevauchaient, devenaient déstabilisants. Mais Anton voulait surtout que je vienne ici. Il me parla de Jack O’Lantern ou encore de l’invasion d’Hadès. Que c’était un endroit où les morts avaient déjà marché parmi les vivants et où je serais plus à ma place. »

« Euuh… »

« Oui, c’était un tissu de conneries. Mais c’était un endroit comme un autre. J’arrivais donc à Star City et me trouvait un énième job minable. Serveuse dans un diner. Cela ne dura pas longtemps. Mes années dans la ville furent assez… Mouvementées en fait. Je décidais d’utiliser mes pouvoirs pour jouer aux vigilantes, comme tous les super-héros que je croisais et je me créais l’identité de Lady Death. »

« Attends… Tu es la Lady Death ? Je croyais que c’était une légende urbaine, comme Bloody Mary ou je ne sais pas quoi. »

« J’étais Lady Death, oui et bien réelle. Mais je n’étais pas aussi célèbre au début. J’ai juste eu la chance de faire de bonnes rencontres. Les gens ont besoin de nécromanciens talentueux pour contacter les morts, ou ce genre de choses. » Les rendre immortels. « J’échangeais certains de mes services contre de l’argent, ce qui était bien plus lucratif que de venger les fantômes qui erraient dans les ruelles. Je m’assurais de ne jamais avoir besoin de travailler dans un diner. Je découvris aussi pendant cette période pourquoi Anton avait voulu que je vienne à Star City. Il avait des collègues, des démonologues qui servaient le même maître que lui. »

« Le Diable ? »

« Non, pas exactement. Enfin un diable. Méphistophélès, le prince infernal de la gourmandise. Il avait transformé l’âme d’Anton en un monstre, le Dévoreur. Le lien qui m’unissait à Anton en faisait un parfait agent, capable de rester sur Terre en me hantant. Il s’était allié à deux sorciers, les Navarts, pour invoquer le Prince Infernal, tenté de provoquer l’Apocalypse, ce genre de choses. Je les ai arrêtés. Puis j’ai traqué l’âme de mon frère jusqu’au château Frankenstein où j’ai détruit le portail vers les enfers qu’il avait voulu créer. Seulement… Il réussit à me piéger. Il enferma mon âme dans une illusion et prit le contrôle de mon corps. Un moyen pour lui de vivre à nouveau tout en échappant à son maître infernal. »

« Je relativise beaucoup sur ma relation avec ma sœur d’un coup, juste pour dire. On s’est déjà bouffé le nez et il est possible que j’ai déjà essayé l’une de ses culottes adolescent, mais jamais, je n’ai pris possession de son corps. »

Abigaïl sourit. La façon dont Gary arrivait à dédramatiser son existence chaotique lui plaisait. Elle ne regrettait pas de l’avoir réanimé. Même s’il n’était qu’une tête.

« Je ne suis pas restée prisonnière très longtemps. Méphistophélès voulait récupérer l’âme de mon frère et avait d’autres plans pour moi. J’avais toujours en moi les ténèbres héritées de l’Antéchrist. Et celle-ci ne voulait pas voir quelqu’un d’aussi irresponsable qu’Anton les utiliser. Aussi elle réussit avec l’aide du Prince Infernal à m’amener à briser l’illusion. » Elle passa sous silence qu’elle avait dû pour se faire assassiner son faux mari et surtout le faux bébé qu’elle n’avait jamais pu avoir. « J’ai réussi à chasser l’esprit d’Anton et à retrouver la maîtrise de mon propre corps. Je fis aussi une formidable découverte. Dans les ruines du château Frankenstein, mon frère avait mis la main sur un artefact dont il avait négligé l’importance. Une faux, appelée Deuil et capable de moissonner les âmes des vivants. »

« OK ? Super joujou, mais je ne vois pas trop ce que ça à voir avec ton histoire. Enfin, content pour toi quand même. »

« Deuil n’était pas simplement une arme. C’était aussi un sceptre. Je me liais à l’arme et par la même occasion devint de facto la meneuse d’une secte de nécromanciens et de morts-vivants appelée la Moisson. Ce groupuscule avait été créé par le premier nécromancien lors de la guerre contre le peuple-serpent, un autre des mes illustres ancêtres. »

« Là tu m’as perdu. »

« J’étais devenue la reine de tout plein de sorciers et fantômes capables de réanimer les morts. Mais je ne vais pas m’attarder sur la chose. L’important c’est de savoir pourquoi Méphistophélès avait tant envie que je continue de vivre. En fait, quand mon grand-père a vendu son âme à ce Prince Infernal en pensant qu’il s’agissait du Diable, il n’a pas vendu que son âme, mais aussi celle de tous ses descendants. Mon père, mon frère, moi-même et tous ceux que nous avons engendré. »

« Mais tu es stérile. »

« Oui. Enfin. Sauf que j’avais un peu fricoté avec un homme porteur d’une essence démoniaque. Méphistophélès en a profité pour me faire tomber enceinte. Une petite fille… Qui hérita de mon lien avec la mort, de mon lien avec les enfers… » La voix de la nécromancienne s’était teintée de tristesse. Comme elle avait aimé cette enfant, sa fille adorée. « Mais pour Méphistophélès, elle était surtout l’hôte parfait. Une enfant puissante capable de recevoir toute sa puissance infernale sans être consumée. C’était la seule raison pour laquelle il voulait que j’échappe à Anton, pour que je lui donne l’hôte parfait. Enfin, je m’avance un peu. »

Elle fit une pause un instant et en profita pour observer le bras qu’elle venait de recoudre. Cela suffirait pour le moment. Un coup d’œil à la pendule lui confirma qu’il lui restait encore quelques heures avant le début de la journée. Elle avait la morgue pour elle toute seule. Pour elle et Gary. Elle se saisit de la tête coupée et la posa sur ses genoux. Il avait été salement amoché. Rien qu’elle ne pourrait réparer.

« Lorsque j’étais enceinte, je me suis occupée de faire croître la Moisson. J’ai ressuscité mon frère pour le débarrasser de l’influence infernale. C’est là que j’aurais dû me douter que quelque chose clochait. Pourquoi est-ce que le démon m’aurait laissé lui voler Anton ? C’est simple, il n’en avait plus besoin, il avait un autre plan. Puis un Faust en plus dans le monde, cela multipliait les chances de voir la lignée perdurer, plus d’âmes à moissonner. » Elle soupira et passa une main dans les cheveux sales de Gary. « J’ai rassemblé des sorciers, des goules, des fantômes et bien d’autres créatures. J’ai ouvert les portes d’une nécropole qui se trouvait dans un autre monde, au carrefour des mondes des morts. Je suis presque devenue une déesse. Mais j’ai aussi commis des actes horribles. J’ai tué et torturé des innocents. Peut-être que c’était à cause des ténèbres dont j’avais hérité, peut-être que c’était juste moi. Enfin…

Finalement, Méphistophélès en a eu assez d’attendre. Ma fille avait grandi en accéléré, alimentée par l’énergie de la mort et des ténèbres. Elle était suffisamment prête pour lui. Suffisamment puissance. Il ouvrit les portes à mes ennemis pour m’affaiblir. Il était temps pour lui de récolter mon âme et avec celle-ci toute la Moisson. Ma nécropole n’était pas protégée comme cette Terre, aussi il prit le contrôle de ma fille. Il réduisit mon corps en poussière. Sauf qu’il avait sous-estimé ma maîtrise de la mort. Je ne peux pas mourir, Gary. Pas complètement. Même s’il ne reste plus rien de mon enveloppe charnelle. Et donc, Méphistophélès ne pouvait récupérer mon âme comme le pacte avec mon grand-père le stipulait. Oh je lui ai fait payer, je lui ai fait payer la perte de la Moisson, toutes ses machinations, je lui ai fait payer ce qu’il a fait à ma fille, ce qu’il m’a forcé à faire. J’ai dû la tuer. Puis j’ai rassemblé toutes les âmes me servant, toutes les abominations morts-vivantes à mon service et je suis allé porter la guerre jusqu’à lui en enfer. J’ai envahi son domaine et je l’ai forcé à capituler.

Il n’avait pas beaucoup de choix. Les autres Princes Infernaux étaient toujours à l’affût de la moindre faiblesse et si je n’étais pas aussi puissante qu’eux, je pouvais suffisamment affaiblir Méphistophélès pour le rendre vulnérable. Aussi je l’ai forcé à briser le pacte de mon grand-père. J’ai récupéré toutes les âmes de ma famille, sauf celle de Johann, et lui ai arraché la promesse de ne plus jamais interférer avec ma famille. J’ai quitté les enfers, j’ai libéré leurs âmes, celles de ma famille, puis toutes les autres, je n’en avais plus besoin. Il n’y avait plus de Moisson, plus de philosophie idiote sur la vie et la mort à défendre. Je suis restée longtemps seule, au milieu des différents mondes de la mort. Puis j’ai commencé à voyager, à les visiter.

Je connaissais déjà l’enfer, mais il y en avait tant d’autres ! J’ai visité la demeure d’Hadès, j’ai visité Helheim, le Yomi. J’ai discuté avec des créatures dont j’ignorais l’existence. Mais je sentais toujours quelque chose qui me rappelait à la Terre. Même en voyageant parmi les morts en tant qu’esprit, je n’étais pas vraiment l’un des leurs. Je ne pouvais toujours pas mourir. Je n’étais pas prête à revenir pour autant, pas prête à rejoindre ma famille non plus. Anton était toujours en vie quelque part mais j’avais besoin d’être seule, seule avec les défunts. Une âme parmi tant d’autres. »

Elle se redressa et appuya sa tête contre l’un des casiers derrière elle. Si le corps qu’elle habitait ne ressentait rien, s’il ne pouvait pas pleurer, la mélancolie envahissait toutefois toujours son esprit.

« Puis quelqu’un m’a appelé. Ma grand-mère infernale. Elle a utilisé le seul homme vivant que j’ai aimé à une époque pour me faire revenir. Là elle m’a proposé quelque chose. Que je lui abandonne les ténèbres qu’elle avait placées en moi en échange du repos. En tuant ma fille, je les avais récupérées sans même m’en rendre compte. J’ai dit oui, plus pour m’en débarrasser et pour ce qu’elle m’offrait. S’il y avait la moindre chance que les choses terribles que j’ai commises viennent cette malfaisance dont je n’avais jamais voulue, alors je voulais juste m’en débarrasser. Même si cela signifiait perdre une partie de mes pouvoirs. Je me suis laissée glisser parmi les morts une nouvelle fois. Mais je ne pouvais toujours pas mourir pour autant. Et en fait, je crois que je n’en avais simplement pas envie. »

Elle sourit. Ses années à Star City avaient été chaotiques. Mais elle avait vécu tant de choses. A bien y réfléchir, elle était tombée amoureuse de Renan, au moins un temps, son champion de la mort. Elle y avait rencontré des êtres incroyables. Certains fantastiques, comme le dragon, d’autres issus d’autres planètes ou créés par la science. Il y avait eu des moments difficiles. De nombreux ennemis. De nombreuses choses qu’elle regrettait. Mais dans l’ensemble, cela avaient été les moments où elle s’était sentie le plus elle-même. Maintenant elle avait la chance de pouvoir revivre cela, débarrassée de la malfaisance qui l’avait empoisonnée à son insu.

« J’ai attendue. Je ne voulais pas prendre le corps de n’importe qui. Je pourrais, mais je voulais qu’il soit spécial, je voulais être la bienvenue. Ce corps appartient à une jeune fille nommée Lily. Elle est une lointaine descendante de mon frère. Ah, louée soit sa sale habitude de semer des bâtards. » Elle sourit. « Je ne sais pas encore comment elle est morte. Mais je vais le découvrir. Elle me l’a demandé quand j’ai vu son esprit, quand je lui ai demandé si je pouvais utiliser son corps. Elle n’a pas compris au début pourquoi j’avais le droit de vivre à nouveau et pas elle. Je lui ai raconté tout ce que je t’ai dit Gary. Puis elle a rejoint les siens et je me suis éveillée ici. Puis je t’ai réanimé toi, pour avoir de la compagnie. »

« C’est… Une sacrée histoire. »

« Oui. Mais elle n’est pas terminée. » Elle lui adressa un sourire tendre, elle tenait son visage en face du sien en levant sa tête coupée. « Je vais retourner à Star City, rencontrer mon ancêtre. Là elle va me créer une nouvelle identité. Je sais qu’elle a l’influence nécessaire. Je crois que je vais me trouver un véritable travail cette fois-ci, en tant que thanatopractrice probablement. Lily avait une voix magnifique aussi et je lui ai promis de continuer à chanter. Je vais le faire aussi. Il y a des gens que je dois voir aussi. Mon frère bien sûr. Puis le père de ma fille. Je crois qu’il a le droit de savoir ce qu’il s’est passé. Mais la Moisson c’est terminé pour moi. Je ne suis plus Lady Death. Je n’ai plus envie de régner. J’ai juste envie d’être moi pour un petit moment. C’est assez ironique d’ailleurs. De devoir changer de corps pour devoir devenir soi-même. »

« Et si tu n’es plus Lady Death, qu’est-ce que tu vas devenir ? »

« Qu’est-ce que tu dirais de Living Dead Girl ? Ce n’est pas très original. Je trouverais mieux sur la route peut-être. »

« Living Dead Girl et Ghouly Gary. Cela sonne bien ! »

Elle rit. « J’en déduis que tu viens avec moi ? »

« Bien sûr. Je peux rouler sur tes ennemis ou leur lancer des regards intimidants ! Que ferais-tu sans moi ? Puis les alternatives ne sont pas des plus plaisantes. Donc, living dead girl, quelle est notre prochaine mission ? »

« Il va falloir que je me trouve des vêtements et un sac de bowling dans lequel te ranger. Il faut que je récupère ma pelle aussi. Mais surtout Gary, on rentre à la maison. »

« Pour de nouvelles macabres aventures ! » Clama la tête coupée, coincée sous le bras de la mort-vivante. Ils s’échappèrent de la morgue quelques heures avant l’aube. La disparition des deux corps restera le crime le plus mystérieux de la petite bourgade de l’Ohio où s’étaient retrouvés par hasard Gary Price, le présentateur de films d’horreur, Lily et ses cordes vocales de chanteuse ainsi que l’esprit d’Abigaïl Faust.





Dossier Médical

ϟ Description Physique : Le corps qu’habite Abigaïl n’est pas celui de sa naissance, mais il est devenu sien au fil des siens. Lily était sa lointaine descendante, mais c’est la possession par l’esprit de la nécromancienne qui a fait blanchir ses cheveux, si ce n’est pour la racine, symbolisant ainsi l’union qui existe maintenant entre la chair et l’esprit. Haute d’un mètre soixante-dix et fine de taille, la nécromancienne n’est pas très impressionnante physiquement. Mais son corps mort est animé par autre chose que ses simples muscles. Il porte d’ailleurs encore certains stigmates du trépas qu’Abigaïl n’a pas encore jugé utile d’effacer comme par exemple la cicatrice en forme d’Y qu’elle a sur la poitrine. Certains des membres de Lily ont aussi été sectionnés lors de son trépas, mais la magie de la nécromancienne les a ressoudés sans mal.

Abigaïl n’a pas non plus abandonné ses tenues vestimentaires d’autrefois. Au contraire elle les a embrassés avec moins de gêne qu’autrefois. Elle est toujours vêtue de noir, ce qui met en valeur la pâleur de sa peau et de ses cheveux. Son maquillage aux inspirations gothiques ainsi que les bijoux dont elle s’orne maintenant plus fréquemment servent aussi à mettre en valeur le lien privilégié qu’elle entretient avec la mort. Il ne s’agit que de colifichets et d’apparences, mais la nécromancienne compte bien prendre soin de ce nouveau corps qui lui a été offert par l’une de ses descendantes.


ϟ Particularités : Les cicatrices de l’autopsie de Lily et d’autres stigmates de sa mort, jusqu’à ce qu’elle décide de les faire disparaître.


ϟ Description Mentale : Abigaïl a considérablement changé au cours des derniers mois. Le temps passé au sein des mondes des morts, sous sa forme d’esprit lui a permis de contempler ce qu’elle avait fait de son vivant et notamment les choix qu’elle avait effectué. Son retour parmi les vivants se fait donc avec un tout nouvel état d’esprit et notamment un désir de s’éloigner des préceptes qu’elle chérissait autrefois en tant que meneuse de la Moisson. L’équilibre qu’elle prétendait servir entre les vivants et les morts n’était qu’une farce inventée par ses ancêtres pour servir leurs objectifs : amasser les âmes des défunts pour augmenter leur propre puissance. Au cours de ses pérégrinations, elle s’est débarrassée de celles stockées dans sa faux Deuil, diminuant ainsi considérablement sa puissance.

Le plus grand changement a été pour elle d’abandonner les ténèbres qui vivaient en elle, un héritage sinistre de ses ancêtres démoniaques. Abigaïl n’est plus animée par une soif de puissance déraisonnée et encore moins par un désir de veiller sur une famille qui est maintenant inexistante. Certes, son frère est toujours en vie, mais ses enfants ne sont plus et vaincre le démon Méphistophélès lui a apporté une sérénité qui lui manquait. La jeune liche est maintenant plus décontractée et prête à accepter sa nature ambigüe et paradoxale de mort-vivante. Elle veut profiter de son existence terrestre comme elle ne l’a jamais fait en se laissant guider non pas par les idéaux des autres, mais par ses choix. Si elle fraye avec le Hell Club de Lady Satan, elle n’en est pas un simple pion, plutôt un membre honorifique et c’est principalement pour pouvoir voir si la sorcière peut lui apporter une présence maternelle terriblement absente lors de sa précédente existence.

Abigaïl se voit toujours comme une force de la nature, implacable, injuste et capricieuse, comme la mort elle-même. Elle ne cherche pas la souffrance des autres et fait preuve d’un esprit plus décontracté et tolérant qu’auparavant. Les défunts toujours présents parmi les vivants ont toujours son affection, mais elle ne prétend pas les gouverner pour autant. De la même façon, elle essaye de regarder les vivants avec moins de suspicion qu’auparavant. Cela ne signifie en rien qu’elle est inoffensive et si elle en ressent le besoin, elle laissera la Lady Death d’autrefois se manifester montrer à ceux qui se dressent contre elle de quoi elle est capable.

Ses angoisses sont toujours là et toutes n’ont pas été vaincues. La peur de devenir la créature de quelqu’un d’autre, comme elle l’a été aux mains du prêtre Boniface est toujours là. Mais si elle a réussi à se libérer des maîtres démoniaques de son passé et du rôle qu’on lui a imposé en tant que Porte-Mort, elle a bon espoir de pouvoir cette fois-ci rester elle-même et vivre, ou plutôt non-vivre comme elle l’entend. Ainsi, elle pourra venger sans mal les morts qu’elle rencontre ou permettre aux vivants de contacter les défunts. Elle se fait seule juge de ses actions et des raisons pour lesquelles elle les accomplit. La mort n’est juste pour personne.



Super Dossier

ϟ Groupe et raisons :
Living Dead Girl est parmi les indépendantes et a notamment rejoins les rangs du Hell Club. Loin de participer à leurs activités de routine, elle en est plus une membre honorifique du fait de son lien privilégié avec Lady Satan. Toutefois il peut lui arriver d’accomplir quelques actes à leurs côtés ou pour eux si elle en ressent l’envie ou si on lui demande suffisamment gentiment. Sa puissance lui permet en effet de bénéficier d’un certain laxisme vis-à-vis de sa loyauté (inexistante) envers les enfers.


ϟ Pouvoirs et capacités :
1. Maîtrise de la nécromancie
2. Maîtrise de l'ostéomancie
3. Maîtrise de la carnomancie
4. Moisson de vie
5. Communication avec les morts
6. Psychopompe
7. Phylactère
8. Vigor Mortis
9. Forme spectrale
10. La Fossoyeuse (artefact)
11. Avatar des cimetières (serviteur)
12. Désespoir (serviteur)

Le détail est dans les messages suivants, désolé d'avance...


ϟ Surnom et costume : Lorsqu’elle revêt son identité de Living Dead Girl, elle s’abandonne combien à l’étreinte de la morte-vie pour devenir une véritable liche. Sa peau pâle devient blafarde et ses cheveux plus blancs encore, jusqu’à la racine. Il n’est pas rare qu’elle se dessine un crâne sur le visage comme elle le faisait autrefois. Son costume est généralement constitué de cuir noir, plus ou moins abîmé. Embrasser sa nature mort-vivante permet à Abigaïl se jeter dans la folie du combat sans peur et ses vêtements sont taillés pour ne pas trop limiter ses mouvements. Les capes et autres robes ont ainsi été abandonnées pour des éléments plus décontractés. Son arme de prédilection reste la Fossoyeuse, sa formidable pelle qu’elle attache dans son dos lorsqu’elle part s’amuser en tant que Living Dead Girl.



Informations Complémentaires

 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 5 Jan 2019 - 21:30 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Abigaïl Frankenstein
Indépendant Neutre

Personnage
Abigaïl Frankenstein Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 167
ϟ Nombre de Messages RP : 90
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Joueur
Abigaïl Frankenstein Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 167
ϟ Nombre de Messages RP : 90
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Maîtrise de la nécromancie :

Necromancie I : Zombies
La nécromancie est une magie de la mort. Grâce à son don inné; Abigaïl peut insuffler de l'énergie nécromantique dans des cadavres. Ces derniers se relèveront alors et lui obéiront. Ces derniers lui obéissent mais si elle les abandonnent ils retombent sans vie. Plus elle contrôle de morts, moins ils sont résistants. De la même façon, ils ne possèdent en général pas de souvenirs de leur vivant, ni même de capacités de communiquer à moins qu'Abigaïl utilise de l'énergie supplémentaire pour les ranimer. Elle peut au maximum contrôler une dizaine de morts-vivants pendant quelques heures. Si elle en a un seul, elle pourrait le maintenir pendant deux jours au grand maximum avant de devoir relancer son sortilège ou trouver un autre cadavre.


Necromancie II : Fantômes
Abigaïl peut invoquer des fantômes à la place de zombies classiques. Ces apparitions sont éthérées en apparence mais peuvent bel et bien attaquer les vivants. Elles sont sensibles aux énergies mystiques ou bien électriques qui peuvent dissoudre leur ectoplasme. De la même façon, le contact avec du fer peut dissoudre leur forme "physique" et elles ne peuvent franchir des lignes de sel. Pour invoquer un fantôme, Abigaïl a besoin d'un morceau du corps de la personne décédée, d'un objet lui ayant appartenu, ou simplement de se tenir à proximité de son lieu de mort ou de repos. Le nombre de mort-vivants qu'Abigaïl peut contrôler en même temps ne change pas, de même pour la durée.


Necromancie III : Autorité de la tombe
Abigaïl peut prendre le contrôle des mort-vivants qu'elle rencontre et les forcer à effectuer ses volontés. Le mort-vivant est alors aussitôt compté parmi les morts qu'Abigaïl contrôle déjà. Ainsi elle ne peut pas aller au-delà de sa limite de dix mort-vivants contrôlés en ajoutant des morts qu'elle n'a pas réanimée elle-même. Bien entendu, en fonction de la puissance de la cible du sort, plus d'énergie peut être nécessaire, de même si Abigaïl veut que le sortilège s'effectue sur la durée. La durée du sortilège va donc de quelques heures à deux jours maximum. Après cela il devra être réitéré si le mort-vivant est encore de ce monde. Du fait de sa maîtrise poussée de la nécromancie, Abigaïl est ainsi capable de voler les serviteurs d'autres nécromanciens ou sorciers. Un autre sortilège, plus complexe, peut lui permettre de prendre le contrôle définitif d'un mort (achat d'un serviteur bien entendu).


Necromancie IV : Goules
Une goule est un mort-vivant chez qui le sortilège de réanimation a induit de terribles mutations. Selon certains nécromanciens il s’agit de l’un des stades finaux de la morte-vie. Une goule a un aspect presque animal, bien que l’apparence diffère légèrement d’un individu à un autre. Elles possèdent toujours des griffes acérées et des crocs presque démesurés. Elles sont avides de chair fraîches et se conduisent comme des animaux la plupart du temps. Plus rapides que les zombies, les griffes des goules créaient une sensation de froid intense dans la chair. Un membre ainsi blessé sera inutilisable quelques minutes. De plus, elles peuvent régénérer leurs blessures les plus bénignes en mangeant de la chair humaine, que ce soit celle de morts ou de vivants. Les goules remplacent un spectre ou un zombie dans le nombre maximum de morts qu’Abigaïl peut contrôler en même temps.


Necromancie V : Esprits vengeurs
Ce sortilège de nécromancie utilise une cible comme catalyseur pour invoquer des esprits. Ces derniers sont les spectres de ses victimes dans le cas d'un assassin ou bien de personnes qui sont mortes en considérant la cible du sortilège comme responsable de leur sort. Ces esprits attaquent alors inlassablement la victime du sortilège, mais uniquement celle-ci. Leur aspect est bien plus sombre que celui des fantômes invoqués habituellement par Abigaïl. Leurs griffures créaient des blessures magiques, apparaissant comme une sensation de froid intense et des nécroses localisées. Bien entendu, elles ne sont mortelles que si la cible se laisse assaillir par les esprits pendant trop longtemps. Ces derniers sont insensibles aux attaques physiques à moins qu'elles n'incluent du fer et du sel. Les apparitions sont toutefois sensibles à la magie et l'électricité ce qui peut causer leur disparition et retour dans le monde des morts. Les esprits vengeurs ne peuvent être maintenus que pendant quelques heures mais ne comptent pas dans le maximum de morts qu'Abigaïl contrôle. Une seule cible peut être leur victime à la fois.


Necromancie VI : Revenants
Le revenant est l'apothéose pour le nécromancien puis qu'il associe le corps et l'esprit. Il s'agit d'un mort-vivant ressemblant sensiblement au zombie par son apparence, n'ayant pas la bestialité de la goule. Mais contrairement aux zombies, le revenant conserve la totalité des souvenirs et des capacités de son vivant. Bien entendu ses capacités sont quelques peu changées du fait de son statut de mort (par exemple, un individu pouvant contrôler les animaux de son vivant ne pourra plus contrôler que les animaux morts). Bien qu'il possède toujours sa personnalité, il est totalement soumis à la nécromancienne. Du fait de la prouesse que consiste à ramener une telle créature, Abigaïl ne peut réanimer qu'un seul revenant à la fois pour une durée maximale de deux jours (comme pour ses autres créatures). Le revenant compte dans le nombre maximum de morts-vivants qu'Abigaïl peut contrôler en même temps.


Necromancie VII : Étreinte de la morte-vie
Abigaïl insuffle de l'énergie nécromantique dans un vivant en mobilisant toutes les cellules mortes qui se trouvent dans son organisme. Tel un cancer, la magie maléfique va se diffuser dans tout l'organisme et en quelques minutes transformer sa victime en mort-vivant. En fonction de l'intensité que mets Abigaïl dans son sortilège, la cible se changera en zombie, en goule ou bien en revenant. Une créature créée ainsi par l'étreinte de la morte-vie rejoins les rangs des morts d'Abigaïl et entre dans son total de morts ou de revenants contrôlés.


Necromancie VIII : Armée des morts
La magie d'Abigaïl atteint de nouveaux sommets et son contrôle sur la mort est bien plus élevé. Ainsi elle peut contrôler désormais jusqu'à une petite trentaine de morts-vivants en même temps et jusqu'à deux revenants. Bien entendu, comme d'habitude, plus ils sont nombreux et moins ils sont puissants. Toutefois certains lieux ont tendance à palier à ce défaut. Ainsi invoquer une armée de morts-vivants est plus facile dans les lieux riches en magie nécromantique, comme les cimetières, les charniers...


Necromancie IX : Survivance du mal
Les morts-vivants invoqués par Abigaïl n'ont plus de limite temporelle, mis à part ses revenants. Les goules, zombies et spectres qu'elle réanime peuvent donc rester en place indéfiniment à moins qu'elle ne décide de les renvoyer ou bien qu'ils ne soient détruits. Toutefois si ses morts s'éloignent trop d'elle, la survivance peut se dissiper et le mort disparaître ou redeviendra un cadavre inanimé.


Necromancie X : Chasse Sauvage
Abigaïl invoque la Chasse Sauvage, une horde de cavaliers fantomatiques apprêtés pour la chasse. Accompagnés de leurs chiens eux-aussi spectraux, les chasseurs peuvent chevaucher dans les cieux, ne craignent pas les mortels et sont même insensibles aux armes d’habitude efficaces contre les spectres telles que le fer ou le sel. La Chasse Sauvage vient rarement dans son intégralité et ne chevauche que de nuit, si bien qu’Abigaïl ne pourra pas les invoquer avant le crépuscule ou après l’aube. De la même manière, les appeler ne se fait pas impunément, car le roi de la Chasse Sauvage exige toujours un prix en échange de ses services. Il s’agit en général d’une âme qui sera emportée. Le trépassé peut-être un être occis par la Chasse elle-même, une des âmes asservies par Abigaïl ou encore celle de la nécromancienne elle-même. La Chasse favorisera toujours les guerriers ou ceux qui ont déjà causé la mort. Du fait de la puissance magique nécessaire pour cette invocation, la Chasse ne peut être appelée qu’une seule fois par nuit.


Necromancie XI : Contagion
Les morts-vivants physiques créés par Abigaïl sont désormais contagieux. Cela signifie que ceux qui sont tués par leurs soins seront automatiquement réanimés dans le même état que le mort les ayant abattus, c'est à dire un zombie ou une goule. Les personnes qui sont juste griffées ou mordues assez profondément tombent malades, attrapant une forme de peste, si elles meurent des suites de leurs blessures, elles seront réanimées. Abigaïl contrôle les morts issus de la contagion et ils sont compris dans le nombre de morts maximum qu'elle est capable de contrôler à la fois.


Necromancie XII : Reine des morts
Les pouvoirs d'Abigaïl ont augmenté lui permettant de contrôler plus de morts à la fois et d'être considérée comme la véritable reine des morts-vivants. Ainsi elle peut contrôler une soixantaine de morts-vivants à la fois, jusqu'à cinq revenants et la Chasse Sauvage ne lui demande plus d'âme en échange de ses services. Comme d'habitude, plus les morts sont nombreux et moins ils sont puissants.


Nécromancie XIII : Banderole fantôme
Abigaïl s'est adjointe l'aide de certains esprits protecteurs. Ces derniers sont généralement des fantômes ayant passé un temps considérables dans des lieux sauvages. Leur esprit a été dépouillé de toute humanité tout comme leur apparence, leur donnant un aspect plus végétal ou en accord avec les forces de la nature, s'éloignant considérablement de ce qu'ils étaient de leur vivant. Ces esprits anciens sont rares et parfois acceptent de servir une puissante sorcière. Abigaïl leur offrit des sacrifices et reçu en échange leur protection. Quand elle le désire elle peut donc invoquer une sorte de banderole de ces esprits, formant un bouclier magique autour d'elle. Tant que les fantômes seront présents ils éloigneront d'elle les sortilèges néfastes, projectiles magiques et autres. Toutefois, cette protection a un prix et les fantômes insufflés dans la banderole, au nombre de treize sont à déduire des morts que peut contrôler en même temps Abigaïl.


Nécromancie XIV : Nécromancienne suprême
Abigaïl ne fait plus qu’un avec la nécromancie. La magie de la mort coule dans ses veines lui offrant une maîtrise égalée uniquement par un archimage. Ce dernier est le seul à pouvoir sceller ses pouvoirs s'il se trouve sur la Terre Prime. Les sortilèges de nécromancie d’Abigaïl ne nécessitent plus d’incantation et peuvent être lancés sur de multiples cibles à la fois.


Necromancie XV : Bergère des trépassés
Les pouvoirs de nécromancie d’Abigaïl continuent de se développer, faisant d’elle un véritable flambeau pour les âmes égarées. La nécromancienne est maintenant capable de faire appel jusqu’à cent vingt morts à la fois. Ces créatures pouvant toujours être des spectres, des zombies, goules etc... Il peut s’agir autant de trépassés humains qu’animaux. De la même façon, elle peut maintenant relever jusqu’à dix revenants à ses côtés, terribles combattants qui conservent les souvenirs et les pouvoirs qu’ils avaient de leurs vivants et ce pendant une semaine au maximum.


Nécromancie XVI : Torrent d'âmes
Abigaïl est capable d’invoquer plusieurs fantômes à la foi et de les faire se déverser sur ses adversaires en un torrent de magie noire, de mort et d’ectoplasme. Les personnes touchées par le torrent d’âmes sont comme frappées par un vent puissant et repoussées par le choc, mais elles sont aussi lacérées par les spectres qui traversent leurs corps. Ainsi leur énergie vitale est diminuée, leurs organes intérieurs ayant été touchés par les spectres et donc par des êtres morts. Les personnes les plus faibles verront apparaître des nécroses là où les fantômes les ont touchés et posséder quelques hémorragies internes voir même mourir sur le coup, même si cela arrive rarement. Toutefois une certaine faiblesse subsiste pour n’importe qui, rendant la personne plus lente et plus faible pendant quelques temps. Les âmes du torrent reviennent automatiquement à Abigaïl après l’attaque et la nécromancienne peut désormais contrôler jusqu’à deux cent cinquante mort-vivants à la fois.


Necromancie XVII : Décérébrés
Les morts-vivants contrôlés par Abigaïl, du fait de leur nature sont insensibles aux effets de manipulation mentale. Ainsi, un mentaliste ne pourrait pas prendre le contrôle de leur esprit, ils ne peuvent pas être les victimes d’illusions et par conséquent Abigaïl est la seule à pouvoir les contrôler et les manipuler comme elle le désire. Bien sûr, cela ne concerne que les morts-vivants sous son influence et non forcément de morts-vivants libres de son influence ou la nécromancienne elle-même.


Necromancie XVIII : Légion mort-vivante
Les pouvoirs nécromantiques d’Abigaïl sont tels qu’elle peut maintenant voir et entendre à travers n’importe lequel de ses serviteurs si elle le désire, même s’il ne s’agit que d’animaux réanimés ou de fragments d’être humains. Ce lien étendu avec les créatures de la mort lui permet par la même occasion de contrôler jusqu’à cinq cent morts-vivants en même temps.


Nécromancie XIX : Préservation de la chair
Les enchantements d’Abigaïl sont suffisamment puissants pour préserver la chair morte de son destin habituel. S’il s’agit de quelque chose qu’elle ne daigne pas utiliser sur ses zombies et ses goules décérébrées, certains revenants ont tout intérêt à ne pas craindre la pourriture et les charognards. La nécromancienne peut dès lors empêcher leur corps de se décomposer tant qu’ils sont sous son influence. Leurs chairs ne pourriront pas, les vers et autres charognards en resteront éloignés et il sera impossible de les identifier d’un simple regard ou à l’odeur en temps que mort-vivant. Bien sûr, leur peau reste froide et leurs cœurs ne battent plus, ce qui fait qu’un examen plus poussé peut révéler la vérité sur leur état.


Necromancie XX : Danse Macabre
Abigaïl peut initier une danse macabre grâce à ses pouvoirs nécromantiques. Cela ne varie pas énormément de ses pouvoirs initiaux, si ce n’est que ses spectres peuvent devenir des créatures parfaitement tangibles, prenant des allures de squelettes et devenant semblables à des zombies. Lors de ce type d’invocation de morts, ils perdent ainsi leur sensibilité au sel et au fer ainsi que leurs capacités de passer à travers les surfaces et de voler, ils deviennent parfaitement tangibles. Abigaïl peut ainsi désormais contrôler jusqu’à mille morts-vivants qu’elle invoque en quelque sorte. Cette armée des morts tire son avantage de son nombre, la puissance des morts invoqués par Abigaïl variant peu avec leur nombre.


Nécromancie XXI : Légion de revenants
Tout comme les autres morts-vivants qu’elle contrôle, Abigaïl peut maintenant avoir un plus grand nombre de revenants, c'est-à-dire des morts-vivants physiques ou spectraux dotés de leurs souvenirs mais soumis à sa volonté, à ses ordres. Elle peut réanimer et contrôler jusqu’à une cinquantaine de ces créatures qui n’ont pas besoin de se tenir à ses côtés. Par contre, si la nécromancienne leur confère des pouvoirs semblables à ceux de leur vivant, les revenants n’ont une durée de vie que de quelques jours avant d’être réduits en cendres, même la nécromancie a ses limites. Son pouvoir sur les morts augmentant de la même manière, Lady Death peut faire appel à deux milliers de morts-vivants inférieurs, zombies, goules et fantômes pour la servir.


Nécromancie XXII : Restauration
Lorsqu’Abigaïl relève un mort physique, elle peut choisir d’utiliser ses pouvoirs pour régénérer ses chairs et chasser ainsi les effets du passage du temps et de la décomposition. Tous les sévices qui auront été infligés à son corps disparaîtront pour finalement restaurer le mort-vivant à un aspect presque parfait, celui qu’il aurait eu avant de mourir. Bien sûr la nécromancienne ne peut pas faire disparaître toutes les cicatrices et les morts qu’elle relève de cette façon restent des créatures de la nuit, dont le sang ne coule plus, le cœur ne bats pas et dont la peau est gelée. A n’importe quel moment, Abigaïl peut aussi priver sa créature de son aspect humain et la faire retourner à l’état d’horreur décomposée et squelettique.


Nécromancie XXIII : Meute spectrale
Un barghest choisit de devenir loyal à Lady Death par le passé, mais maintenant la nécromancie d’Abigaïl lui permet de faire appel à ses congénères lorsqu’elle le désire. De la taille de chiens normaux, ces chiens fantomatiques sont toutefois tangibles et capables de déchiqueter les vivants. Dotés d’un flair particulièrement développé ils peuvent traquer leurs victimes en se basant sur l’aura de leurs âmes et non leur odeur de mortelle. Comme le plus grand de leurs semblables, leurs hurlements font naître une peur instinctive chez les humains, mais ces derniers peuvent toutefois y résister. Ces chiens fantômes rentrent dans la limite de morts-vivants qu’Abigaïl peut évoquer.


Nécromancie XXIV : Sang de la non-vie
Abigaïl a étudié d'anciens rituels à l'origine de créations de vampires et s'est emprunt des traditions de ces créatures. Lady Death peut donc imposer sa volonté aux vampires, mais aussi reproduire leur malédiction sur un trépassé, le réanimant tout en le réduisant à une existence de parasite à se nourrir du sang des vivants.


Nécromancie XXV : Armes liées
De nombreux soldats ont été enterrés avec leurs armes. D’autres ont atteint une telle maîtrise ou ont développé une relation si particulière avec celles-ci qu’elles sont restées empruntes de leurs âmes et que ces différents objets finissent pas les accompagner même dans l’au-delà. Quand Abigaïl invoque des spectres avec sa Danse Macabre, ces derniers peuvent posséder les armes de leur vivant. C’est une armée de soldats hétéroclites qui répond à l’appel de Lady Death.


Nécromancie XXVI : Déni de vie
Abigaïl a utilisé et assimilé la magie du parchemin de Toth, formidable formule magique permettant de ressusciter les morts et non pas de les réanimer. En y affectant quelques modifications, Abigaïl est donc capable de réaliser ce rituel sans avoir le parchemin et à vrai dire il n’a plus grand-chose en rapport avec le dieu Toth. Car Abigaïl a réussi à conserver son ascendant sur les personnes ressuscitées. Si elle le désire, elle peut défaire ce qui a été fait. La nécromancienne peut tuer d’un simple mot toute personne ressuscitée par ses soins.


Nécromancie XXVII : Morts explosifs
Abigaïl peut transformer ses zombies ou ses goules en sorte de bombes ambulantes. Le cadavre se charge en effet de vapeurs méphitiques et infâmes, lui donnant au passage un aspect boursouflé et pataud, sa peau distendue contenant à peine toutes les choses habitant ses intérieurs. Le mort-vivant peut à tout moment, ou sous ordre d’Abigaïl, littéralement exploser, propulsant ainsi des ossements venant empaler ses ennemis, mais surtout des vapeurs nocives, des entrailles putréfiées, des vers et autres fluides peu recommandables. Les personnes infectées lors de l’explosion seront à leur tour transformées en zombies si elles meurent. Le nombre de morts contrôlés par Abigaïl passe à quatre milliers.


Nécromancie XXVIII : Mutations de la morte-vie
En canalisant l’énergie de la mort, Abigaïl peut altérer plus encore la forme de ses morts-vivants, jusqu’à leur donner des caractéristiques horrifiques. Leurs griffes s’allongent, leurs ossements deviennent protubérants là où leur peau pâlit et se rapièce. Ces morts-vivants vont jusqu’à obtenir des appendices tentaculaires à partir de leurs propres chairs nécrosées, des langues démesurées et autres extrémités peu ragoûtantes. Ces morts investis d’énergie sont plus résistants que ceux de base et surtout leur simple vue vient combler d’effroi ceux qui les observent. Le processus peut aussi être inversé par Abigaïl pour rendre aux morts une apparence plus agréable. Le nombre de morts contrôlés par Abigaïl passe à huit milliers.


Nécromancie XXIX : Poltergeist
Les poltergeist sont des esprits qui ne sont plus mués que par les émotions négatives qu’ils avaient de leur vivant. La non-mort les a dépouillés de toute leur humanité, de leur compassion mais aussi de leur identité. Ils ne sont plus qu’une force destructive qu’Abigaïl peut déchaîner. Sous l’influence d’un poltergeist, les objets se mettent à tournoyer et à se fracasser contre les murs, des bâtisses entières peuvent être réduites à l’état de décombres en quelques minutes sous leur influence délétère. Maintenir un poltergeist sous contrôle demande beaucoup de concentration et Abigaïl doit donc y dédier une partie de sa concentration.



Nécromancie XXX : Requiem
Le Requiem de Lady Death est l’un des plus puissants sortilèges de nécromancie. Lorsqu’elle prononce cette incantation, tous les morts sous son influence, qu’ils soient éthérés ou tangibles, sont investis d’une puissance d’outre-tombe terrible. Leurs blessures se régénèrent instantanément, les fantômes ne peuvent plus être dissous aussi facilement, ce qui rend les serviteurs de Lady Death littéralement invulnérables. Bien entendu le Requiem demande une concentration monumentale à Abigaïl qui ne peut lancer d’autres sortilèges ou se battre pendant sa durée. Cette dernière ne peut d’ailleurs pas excéder treize minutes et le Requiem ne peut être lancé qu’une seule fois par jour. Le nombre maximum de morts contrôlés par Abigaïl passe à seize milliers.



Maîtrise de l'ostéomancie :


Ostéomancie I : Contrôle des ossements
Abigaïl a appris comment manipuler les ossements, une partie de l’organisme qui reste morte même chez les vivants. Ainsi, ses pouvoirs lui permettent de faire léviter les os des morts, de les propulser pour les utiliser comme armes tranchantes, ou bien simplement de s’en servir comme bouclier autour d’elle pour repousser certains projectiles. L’ostéomancie lui demande une certaine concentration, mais elle peut maintenir sans mal des os autour d’elle sans forcément avoir besoin d’y consacrer beaucoup d’énergie. La force d’impact des ossements qu’elle propulse toutefois n’est pas supérieure à la télékinésie qu’elle possède sous forme spectrale où à sa force de la tombe, ce qui revient donc à une tonne. Il faut aussi garder à l’esprit qu’Abigaïl ne fait pas apparaitre les ossements. Ceux-ci doivent se trouver naturellement présents, ou bien être issus des morts-vivants qui accompagnent la nécromancienne.


Ostéomancie II : Squelettification
Abigaïl en améliorant sa maîtrise des ossements peut même contrôler ceux des vivants. Contrairement à sa nécromancie, elle a besoin d’incantation pour ce faire, mais peut sa man contrôler le squelette de quelqu’un, comme par exemple pour l’empêcher de bouger, de se mouvoir. Elle peut aussi faire usage de ce pouvoir pour simplement ordonner au squelette de quelqu’un de quitter le corps de son propriétaire, ce qui se traduit bien souvent par une mort atrocement douloureuse pour la victime du sortilège. Elle peut ensuite disperser le squelette créé pour s’en servir comme ressource pour son ostéomancie, ou bien simplement ajouter le squelette aux rangs des morts-vivants qui la servent.


Ostéomancie III : Lire dans les os
Abigaïl peut aussi interroger directement les ossements des morts comme le faisaient certaines sorcières par le passé. En lançant les os de certains individus ou de certains animaux, Abigaïl est ainsi capable de provoquer des visions. Ces dernières ne concernent quasiment jamais le futur, mais plutôt le passé. Grâce à cette technique, Abigaïl peut ainsi visualiser certaines scènes qui se sont déroulés des années, voir des siècles plus tôt. Bien entendu, tous les ossements ne possèdent pas les mêmes pouvoirs ou révèlent facilement leurs secrets. Obtenir une vision peut prendre du temps ou se révéler très hasardeux.


Ostéomancie IV : Golem d'ossement
Abigaïl peut assembler les ossements des créatures squelettiques sous ses ordres pour créer une nouvelle créature colossale. Le golem constitué d’os peut avoir une taille et une forme variable, dépendant du nombre de squelettes utilisés pour le constituer. Ces derniers viennent d’ailleurs amplifier ses capacités physiques, le golem possédant une force d’une tonne pour chaque squelette le constituant. Bien sûr, ces derniers sont toujours décomptés du nombre de morts contrôlés par Abigaïl. De la même façon, les ossements utilisés dans le golem ne sont pas invoqués, ils doivent être présents avant.


Maîtrise de l'ostéomancie V : Construction squelettique
La maîtrise de l’ostéomancie d’Abigaïl lui permet désormais d’agencer les ossements des trépassés pour réaliser des constructions plus élaborées et tangibles, bien qu’éphémères. Elle peut ainsi agencer plusieurs centaines d’ossements en même temps pour réaliser un mur, un pont ou ce genre de choses. Les ossements ne tiendront leur position et la structure ne conservera sa cohésion que tant que la nécromancienne restera concentrée et accordera donc une partie de son pouvoir à son maintient. Qui plus est, si elle s’éloigne trop, le tout s’écroulera pour reprendre la forme d’un ossuaire classique, ou plutôt d’une pile d’ossements épars.



Maîtrise de la carnomancie (création de golems de chair)

Création de golem de chair I : Abomination
Abigaïl peut créer une abomination. Il s’agit d’un cadavre constitué des membres de plusieurs cadavres, qu’ils soient tous humains ou même d’autres espèces. Plus l’abomination est grande toutefois, plus elle est difficile à réanimer pour Abigaïl. Le processus peut prendre un certain temps d’ailleurs, et nécessite une incantation précise et une préparation des parties du cadavre avant de les coudre ensembles. Une abomination est incapable d’effectuer une tâche par initiative, elle ne suit que les ordres de son nécromancien. Le feu est extrêmement dévastateur pour ces créatures, elle est fortement inflammable. Une abomination peut être maintenue par magie indéfiniment, mais un nécromancien ne peut en avoir qu’une seule à son service à la fois.


Création de golem de chair II : Golem improvisé
Abigaïl a « emprunté » ce sortilège son cher et tendre frère jumeau, lui trouvant une utilité au-delà de la conception laborieuse de golems de chair, chose pour laquelle elle ne possède pas la patience. La nécromancienne peut donc faire fusionner plusieurs cadavres ensemble pour créer un nouveau golem qui ne possède toutefois qu’une durée de vie limitée. La créature possède une force d’une dizaine de tonnes comme tous ses semblables ainsi que des appendices multiples en fonction de ce qui fut utilisé lors de sa création. Si Abigaïl s’éloigne trop ou retire son influence de la créature, cette dernière ce disloque. De la même façon, un golem improvisé ne reste entier que vingt-quatre heures avant que le sortilège ne doive être renouvelé.


Création de golem de chair III : foule de golems
Bien que leur procédé de création soit plus complexe et plus coûteux en énergie, les golems de chair restent avant tout des morts-vivants. En se familiarisant avec leur anatomie, leur structure et leur conception auprès de son frère, Abigaïl est parvenue à augmenter son emprise sur de telles créatures, qu’il s’agisse d’abominations nées en laboratoire ou de monstruosités improvisées par magie noire. La nécromancienne peut désormais contrôler jusqu’à cinq golems en même temps et à tout moment.


Création de golem de chair IV : habit de peau
En mêlant ses pouvoirs impies à la science de son frère, Abigaïl a amené la création de golems de chairs vers de nouveaux horizons. Elle est capable de greffer à ses créations des costumes de chairs pour leur donner une apparence parfaitement humaine. Ses golems peuvent apparaître parfaitement humains, mis à part quelques cicatrices (en Y bien souvent), la pâleur de leur teint ou ce genre de chose. Mais ils portent en réalité une peau ensorcelée qui camoufle leur véritable forme qui peut se révéler bien plus colossale. Si sa peau est abîmée ou si le golem désire combattre, il doit abandonner son déguisement et révéler sa véritable apparence abominable.


Création de golem de chair V : double carcinogène
Abigaïl peut utiliser sa nécromancie pour raviver les cellules d’un membre sectionné. Ainsi, à partir de ce morceau de chair, elle est capable de créer un clone nécromantique de son propriétaire, à quelques détails près. Ce double restera une création mort-vivante, dénuée d’âme et parfaitement dévouée à la nécromancienne. Il ne possèdera pas les souvenirs et les capacités de la personne dont il est issu, même si les traits de personnalité, comme la voix ou les mimiques restent en place. Sa durée de vie reste limitée à quelques jours, avant qu’il ne se résorbe. Petite subtilité : le propriétaire du membre doit encore être vivant pour qu’un golem puisse être généré de ses chairs de cette façon.


Création de golem de chair VI : chair de ma chair
Abigaïl peut créer un golem de chair issu d’elle-même. Il s’agira d’un double parfait physiquement d’elle-même et elle peut y laisser un fragment de son âme pour qu’il possède ses souvenirs. Toutefois, le golem est incapable de manier la nécromancie et ne peut au mieux que se battre physiquement. Sa durée de vie est limitée à quelques jours au bout de laquelle il se transforme en une masse sanguinolente informe. Toutefois, le golem étant une sorte de double mort-vivant, il peut jouer un rôle de faux cadavre si jamais la nécromancienne désirerait faire croire à son trépas.



Moisson de vie :

Moisson de vie I : Siphonner la vie
Abigaïl peut utiliser ses pouvoirs nécromantiques pour drainer l’énergie vitale d’un être vivant. Ce dernier verra ses forces diminuer pendant qu’il sera sous l’influence du sortilège, devenant de plus en plus fatigué. Abigaïl doit se trouver à moins de vingt mètres de sa cible potentielle et ne peut pas lancer d’autres sorts tant qu’elle canalise le siphon de vie. Au fur et à mesure qu’elle vole l’énergie de la cible, elle se sent revigorée, et ses blessures se referment. Si le siphon de vie est maintenu trop longtemps (techniquement une dizaine de minutes sans interruption pour un humain lambda), la cible peut en mourir.


Moisson de vie II : Festin de vie
Le rythme de drain du siphon de vie est grandement accéléré. Au fur et à mesure que l'énergie vitale de la cible est ponctionnée, son corps commence à flétrir et à pourrir. Il ne faut maintenant à Abigaïl plus que deux ou trois minutes pour drainer complètement l'énergie d'un être vivant ou d'un mort-vivant. Comme précédemment, cette énergie lui permet de régénérer ses blessures quelles qu'elles soient. La nécromancienne ne peut toujours pas lancer d'autres sortilèges lorsqu'elle utiliser le festin de vie et ne peut pas quitter non plus la cible des yeux, sinon le processus est arrêté. Bien entendu, chez des cibles possédant des dons de régénération, le sortilège peut ne pas être suffisamment intense pour mettre fin à leurs jours.


Moisson de vie III : Récolte de masse
Abigaïl créait une zone de mort dans un rayon de cinq mètres autour d'elle. Tous les êtres qui se trouvent dans ce cercle voient leur vitalité dérobée et dirigée vers la nécromancienne. En quelques minutes, leurs organes arrêtent de fonctionner et se liquéfient, leur peau se flétrit, les cheveux et dents tombent et la nécrose frappe leurs chairs. Pendant qu'elle lance le sortilège, Abigaïl ne peut pas se déplacer ou lancer d'autre sort. Ceux qui sont pris dans la moisson de vie peuvent s'en échapper en s'éloignant rapidement de la nécromancienne. Ce sortilège n'affecte pas les morts-vivants ou les créatures non-organiques (telles que les robots).


Moisson de vie IV : Arracher la Vie
Abigaïl peut dorénavant arracher immédiatement l’essence vitale d’une personne se trouvant à moins de dix mètres d’elle. Cette énergie prend alors la forme d’un crâne verdoyant dans sa main, symbolisant la vie de la victime du sortilège. La nécromancienne peut alors replacer dans l’énergie vitale dans le corps qu’elle vient de quitter pour en sauver le propriétaire in extremis, ou bien elle peut l’absorber pour régénérer ses propres blessures. Un troisième choix s’offre à elle, celui d’envoyer l’énergie vitale arrachée à un autre être vivant, lui permettant d’en profiter lui-même pour se régénérer sur un court laps de temps. Si la personne dont la vie a été arrachée ne la reçoit pas rapidement ou ne possède pas de pouvoirs de régénération extrêmement poussés, elle meurt, ses organes arrêtant simplement de fonctionner et son corps sans vie tombant au sol, apparaissant comme desséché et momifié.


 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 5 Jan 2019 - 21:49 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Abigaïl Frankenstein
Indépendant Neutre

Personnage
Abigaïl Frankenstein Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 167
ϟ Nombre de Messages RP : 90
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Joueur
Abigaïl Frankenstein Ldg11

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 167
ϟ Nombre de Messages RP : 90
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : Célibataire morte
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
ϟ Liens Rapides :
Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Communication avec les morts :

Communication avec les morts I
Abigaïl peut discuter avec les morts, et pas seulement ceux qu'elle ranime. Ainsi, elle peut discuter avec les fantômes, les âmes des trépassés qui ne sont pas encore passés dans un autre monde après leur décès. Certains sont vieux et coincés sur Terre pour une raison ou une autre, tandis que d'autres ne sont là qu'un instant et on ne peut leur parler que les quelques heures ou jour après leur décès. Bien entendu, ils ne sont pas toujours d'accord pour répondre aux questions que leur pose la nécromancienne.


Communication avec les morts II : Nécromniscience
Dans les paroles des trépassés se trouve une sagesse occulte. Abigaïl a été en contact avec celle-ci depuis suffisamment longtemps pour avoir gagné une certaine capacité : elle est automatiquement au courant de ce qui attrait à la mort dans le lieu où elle se trouve. Elle saura donc si des gens sont morts ici, les causes de la mort de quelqu'un seront évidentes à la seule vue de son cadavres. Si les gens qui l'entourent sont des morts-vivants ou des meurtriers, Abigaïl le percevra automatiquement. De la même façon, elle sait si des fantômes peuvent être conjurés où si des cadavres se trouvent à proximité. Bien entendu, cela ne fonctionne que dans un rayon de 100 mètres autour d'Abigaïl et elle peut ignorer ces observations ce qui l'empêche d'être submergée.


Communication avec les morts III : Secrets des morts
En communiant avec les esprits des défunts, Abigaïl peut acquérir des fragments de leurs connaissances et de leurs savoirs passés. Il s’agit essentiellement de souvenirs, de choses que ces individus ont connu, des images ou des informations qu’ils détenaient de leur vivant, mais aussi d’éléments plus poussés et complets. La nécromancienne peut ainsi obtenir des connaissances sur des éléments modernes, des évènements qu’elle n’a pas connus, mais il ne s’agira que de souvenirs empruntés et donc sujets à déformation. Qui plus est, la grande majorité de ces connaissances ne restent pas avec elle, son esprit ne pouvant en gérer qu’une partie. Elle a put toutefois grâce à cela parfaire ses connaissances dans des domaines qui lui étaient inconnus, acquérant par magie des réflexes qu’elle ne possédait pas naturellement. Ce qu’elle apprend est aussi limité. Si communier avec un soldat lui permettra de savoir comment assembler une arme, cela ne lui donnera pas une précision accrue au tir.



Psychopompe :

Psychopompe I : Voyage spectral
Abigaïl est capable de réaliser un rituel lui permettant de projeter son esprit jusque dans les mondes des morts. Seulement plusieurs conditions sont nécessaires pour qu’un tel voyage soit possible. Abigaïl doit se trouvée dans un lieu lié à la mort dans un premier temps. Puis elle doit se trouver près de la sépulture ou du lieu de mort d’une âme s’y étant rendue par le passé ou bien être accompagnée par quelqu’un dont l’esprit rejoindrait l’au-delà visé après sa mort. Une autre condition est que l’esprit d’Abigaïl doit être toléré dans ces mondes. Ainsi leur divinité tutélaire peut très bien l’empêcher d’y pénétrer si elle le désire. Pendant le voyage spirituel, les corps d’Abigaïl et de ses compagnons de voyages sont inanimés dans le monde des vivants, comme plongés dans un coma. Le sortilège n’est pas instantané et demande du temps et de la concentration à Abigaïl. De plus, si son corps est détruit dans le monde des vivants, son âme pourrait se retrouvée prisonnière dans sa destination.


Psychopompe II : Porte des goules
Les pouvoirs de psychopompe d’Abigaïl lui permettent désormais de créer une porte des goules. Ainsi, à partir d’une sépulture elle peut faire apparaître un portail qu’elle peut emprunter avec d’autres personnes pour se rendre physiquement dans un des royaumes des morts. Bien entendu, elle doit avoir visité ce dernier, ou bien il s’agit de celui où s’est rendue l’âme de la personne inhumée. La porte des goules se referme automatiquement une fois que la nécromancienne et ceux qui voyagent à ses côtés ont traversé. Le rituel pour l’ouvrir toutefois demande un peu de temps et de concentration à Abigaïl.


Psychopompe III : Voie fantôme
Les pouvoirs de psychopompe d’Abigaïl lui permettent de voyager entre ses portes des goules. Cela lui permet de lier des lieux emprunts de morts et de voyager entre eux en seulement quelques secondes. Les portes ne peuvent bien entendu n'être utilisée que par Abigaïl et ceux qui l'accompagnent. Le rituel pour ouvrir une porte demande toujours un peu de temps et de concentration.


Psychopompe IV : Porte de la Mort
Abigaïl est capable de créer des passages entre les mondes des vivants et des morts. Un pouvoir qui ne se limite pas seulement à la Terre Prime. Ainsi la nécromancienne est capable de créer une Porte des Morts dans un autre plan terrestre et créer ainsi un passage dimensionnel entre un monde des morts et cette autre dimension.


Psychopompe V : Migration Fantomatique
Les pouvoirs de psychopompe d’Abigaïl lui permettent de voyager jusque dans les mondes des morts, mais la mort est universelle et touche la plupart des différentes terres peuplant le multivers. Abigaïl a réussi à mettre à profit l’universalité de la mort et de certains mondes des morts pour pouvoir voyager jusque dans ces autres dimensions, remontant ainsi des courants d’âmes et voyageant plus loin qu’elle ne l’a jamais fait. Toutefois, elle est incapable de réaliser un tel voyage sous sa forme physique et doit pour cela utiliser sa forme spectrale. Là son être est bien plus enclin à voyager par les mêmes moyens que les trépassés et sans l’une de ses portes. Cela implique que la nécromancienne arrivera toujours sur une terre alternative où la mort est présente et surtout sous sa forme fantomatique, lui demandant bien souvent de posséder un corps pour pouvoir ériger une porte des morts.


Psychopompe VI : Carrefour des cimetières
Les cimetières sont des carrefours pour les âmes. Certaines s’échappent de leurs dépouilles pour se rendre jusqu’au monde qui les réclame, escortés par des psychopompes. D’autres au contraire s’attardent près de leur sépulture pour se lamenter et il y en a qui s’en vont, emportés par le vent jusqu’à d’autres horizons ou vers des lieux de souvenir à hanter. Abigaïl peut voir tout cela et surtout, elle peut voir la façon dont tous les cimetières de chaque monde sont connectés, comme si les passages de tous les morts, qui se rejoignent pour aller dans leurs différents enfers et paradis, avaient créé un gigantesque réseau. Quand elle est dans un cimetière, Abigaïl peut donc faire appel à ses pouvoirs de psychopompe pour ouvrir un passage jusqu’à n’importe quel autre cimetière de la Terre Prime. .


Phylactère

Phylactère I : Réceptacle de la mortalité
Abigaïl a enfermé sa propre mort dans un objet bien particulier qui devient dès lors son phylactère. De cette manière, elle ne peut pas mourir. Toutefois, si le phylactère est détruit, elle redevient tout à fait mortelle. De plus, si quelqu'un trouve l'objet il peut forcer la nécromancienne à lui obéir, et ce même sans avoir à la menacer, uniquement car il est en possession du phylactère.


Phylactère II : Liche
Grâce à sa magie nécromantique et à son phylactère, Abigaïl peut animer son propre corps par sorcellerie. En effet, elle ne peut pas mourir mais peut ainsi contrer certains dégâts que subiraient son corps. Même si Abigaïl était réduite à l'état de squelette, elle pourrait continuer d'agir normalement. Toutefois, passer trop de temps sous cet état proche de la morte-vie pourrait avoir des conséquences désastreuses sur sa santé mentale. Elle peut quitter cet état en drainant l'énergie vitale d'autres êtres vivants grâce à son sortilège de siphon de vie.


Phylactère III : Fragments d'âmes
Abigaïl peut fractionner son âme, pour en placer des morceaux en divers lieux grâce à son phylactère. De cette manière, si son corps venait à être détruit, son esprit serait toujours ancré dans le monde des vivants et lui permettrait d’utiliser ces fragments pour s’incarner. En effet, les fragments peuvent être placés dans des cadavres ou des objets. Abigaïl peut automatiquement posséder un corps contenant l’un de ses fragments d’âmes si elle est détruite et de la même façon, elle peut posséder n’importe quelle personne portant un objet contenant l’un des fragments de son âme. Si les contenants sont détruits, les fragments rejoignent naturellement l’âme d’Abigaïl. Détruire le phylactère d’Abigaïl la rend mortelle et faire revenir ses fragments à son âme.


Vigor Mortis

Vigor Mortis I : Cadavre Exquis
Abigaïl est capable de se maintenir constamment dans un état situé entre la vie et la mort. Elle mêle ainsi les marques des vivants avec ceux de la morte-vie, le rythme de son cœur étant extrêmement bas et normalement non viable. Sa peau sera froide au toucher par exemple, mais surtout ce mode de vie ralentie la préserve du passage du temps, son corps restant inerte. Ses organes fonctionnent à peine, la préservant de la faim, de la soif et des autres besoins de l’humanité tandis qu’elle ne vieillit plus, la magie noire de la nécromancie préservant son être du passage du temps, comme si elle était maintenue dans un carcan de glace. Si elle devait normalement pourrir, le contrôle sur la décomposition qu’Abigaïl exerce grâce à ses pouvoirs de nécromancienne l’en préserve, lui permettant finalement d’atteindre l’éternité et l’immortalité sans avoir besoin de siphonner l’énergie vitale des vivants.


Vigor Mortis II : Nyctalopie
Les ténèbres sont intimement liées à la mort et les morts-vivants évoluent naturellement dans l’obscurité de la nuit. Il s’agit d’un moment propice à l’apparition des spectres, aux errances des revenants et des vampires. C’est sans surprise que la malédiction de morte-vie dote ses victimes d’une vision tout à fait normale même dans les recoins les plus obscurs. Abigaïl en se maintenant elle-même entre la vie et la mort ne fait pas exception à cette règle et est donc parfaitement nyctalope.


Vigor Mortis III : Force de la tombe
Quand les fonctions vitales d'Abigaïl s'arrêtent et que la sorcellerie prend le dessus pour la maintenir parmi les vivants, une sombre puissance habite la nécromancienne. Ne ressentant plus la douleur, elle manifeste une force physique supérieure à la normale. Ainsi elle est capable de soulever jusqu'à une tonne. Cet état toutefois n'est atteint que lorsqu'elle meurt, si bien que dès qu'elle draine l'énergie vitale de quelqu'un d'autre pour revenir à la vie, sa force de la tombe disparaît.


Vigor Mortis IV : Mort rampante
Les lois de la nature ne s’appliquent pas aux morts comme aux vivants et il en va ainsi pour celles de la gravité. Vampires, goules et même certains autres morts physiques possèdent les moyens de ramper sur les murs, comme le feraient de la vermine rampante ou grouillante. Abigaïl, lorsqu’elle est sous sa forme mort-vivante, possède la même capacité. Elle peut se déplacer sur les surfaces verticales ou bien la tête renversée, son corps adhérent à la paroi grâce aux forces surnaturelles qui l’habitent. Bien sûr elle ne marche pas vraiment à la verticale, il s’agit plus d’une reptation, d’un mode de déplacement presque animal qu’elle n’affectionne pas toujours.


Vigor Mortis V : Appétit de la morte
La nature de mort-vivante d'Abigaïl lui permet de se régénérer d’en consumant du sang ou de la chair humaine. Cela a sur elle les mêmes effets qu’absorber l’énergie vitale d’un être vivant. Si elle est dans son état de mort-vivante, ses blessures se régénèrent jusqu’à ce qu’elle revienne à la vie. Toutefois, il faut que sa victime soit encore vivante ou décédée depuis seulement quelques heures. Si le cadavre est déjà trop putréfié, la nécromancienne n’en tirera rien.



Forme spectrale :

Forme spectrale I : Désincarnation
Le contrôle d’Abigaïl sur les esprits lui permet d’échapper aux limites de son propre corps et de devenir un fantôme elle-même. Elle acquiert alors les capacités de ces êtres éthérés, leur intangibilité, leur vol et bien entendu le fait que les vivants ne puissent pas vraiment les voir, sauf pour ceux dotés de pouvoirs magiques ou de dons de médium. Sous cette forme, la nécromancienne récupère aussi les faiblesses des spectres : le sel et le fer dans un premier temps. Elle ne pourra pas franchir une ligne du premier et le second disperse son ectoplasme, la forçant à regagner son corps précipitamment. Sous cette forme la nécromancienne ne peut pas utiliser d’objets ou interagir avec le monde physique. Elle peut toutefois toujours toucher des êtres vivants qui sentiront une grande sensation de froid et verront apparaître des nécroses si le contact se prolonge trop longtemps. Certains individus sont aussi capables de bannir Abigaïl, la forçant alors à regagner son corps, ou bien la projetant dans l’un des mondes de la mort dont elle devra s’extirper. Abigaïl ne pouvant pas mourir grâce à son phylactère, si son corps devait être intégralement détruit, elle continuerait d’exister dans le monde des vivants sous sa forme fantomatique, jusqu’à ce qu’on lui trouve un corps, qu’on la reconstitue ou que son phylactère soit détruit.


Forme spectrale II : Force de l'esprit
Sous sa forme spectrale, Abigaïl possède maintenant une légère télékinésie qui lui permet d’interagir avec son environnement comme le ferait un fantôme. Cette dernière est égale à sa force de la tombe quand elle est sous forme de liche, soit une tonne. Elle reste toutefois incapable d’utiliser normalement des objets, ne pouvant que les projeter violemment, les faire léviter ou ce genre de choses.


Forme spectrale III : Possession
Abigaïl peut maintenant posséder des êtres vivants sous sa forme spectrale. Dans ce cas, son esprit entre dans le corps de quelqu’un. Plusieurs cas possibles apparaissent dès lors. Soit le corps est abandonné, la personne étant dans le coma, ou bien morte récemment, soit son esprit est toujours présent. Alors une bataille opposant la volonté de la nécromancienne et celle de sa victime aura lieu, à l’issue de laquelle Abigaïl sera éjectée ou bien réussira à prendre le contrôle du corps en question. Les personnes possédées n’arrivent à se remémorer que difficilement ce qu’ils font dans cet état. Les individus immunisés à la magie sont insensibles aux tentatives de possession.


Forme spectrale IV : Visage de la mort
Sous sa forme fantomatique, Abigaïl n’est pas atteinte par les mêmes limites que sous sa forme humaine, l’ectoplasme étant bien plus malléable que la chair. Ainsi, elle peut modifier sa forme quasiment à volonté et ainsi changer la façon dont elle apparaît aux vivants. Selon ses désirs elle peut être une enfant, une vieillarde, ou bien changer ses attributs en tant que Lady Death. Elle peut même prendre des apparences effrayantes, à condition bien entendu que leur taille ne soit pas trop éloignée de celle d’un humain. Qui plus est, même si l’imagination d’Abigaïl est la seule limite, elle reste sous forme spectrale et ces changements d’apparence n’influencent en rien ses capacités.


Forme spectrale V : Manifestation
La puissance mystique d’Abigaïl lui permet de brouiller plus encore les limites entre la vie et la mort, entre l’esprit et la chair. Ainsi, même alors qu’elle est sous sa forme spectrale et a laissé derrière elle son corps, la nécromancienne est capable de participer à la danse macabre et de devenir tangible pour interagir complètement avec les vivants. L’ectoplasme qui la constitue se condense pour lui permettre de devenir matérielle, ce qui lui permet de toucher des objets, de parler et d’être visible à la fois. Toutefois, cela ne signifie pas qu’elle ressent quoique ce soit, car il ne s’agit que d’une manifestation physique de son esprit, pas d’un vrai corps. De la même façon, elle ne peut pas restée tangible plus de quelques minutes avant de redevenir un véritable spectre. Les attaques physiques contre elle accélère la dissipation de sa manifestation physique, pouvant la forcer à rester éthérée par la même occasion.



Abigaïl Frankenstein Fossoy10


La Fossoyeuse



La Fossoyeuse est une pelle faîte d’un métal noir imitant un visage distordu et cruel. Elle fut utilisée par de nombreux nécromanciens en Angleterre jusqu’à finir dans le caveau de la famille Vann, dont la fille aînée finirait un jour par épouser Victor « Frankenstein » Faust. La Fossoyeuse était utilisée par les nécromanciens pour avoir facilement accès aux cadavres, cette dernière contenant en elle plusieurs sortilèges liés à la terre et aux cimetières pour pratiquer des exhumations rapides et discrètes au clair de lune. Finalement elle devint une arme, mais aussi un objet de convoitise durant l’époque victorienne pour les résurrectionnistes anglais et les voleurs de corps, bien que ces derniers aient été incapables de l’utiliser à moins qu’ils ne manient la nécromancie. La Fossoyeuse a donc été mise hors de portée de ces individus par la maison Vann et demeura cachée jusqu’à ce que les sbires de la Moisson de Lady Death n’investissent le manoir en ruine et n’exhume la pelle à son tour. Aujourd’hui, cette dernière est donc maniée par Abigaïl Faust, héritière des Vann sans même qu’elle ne le sache elle-même. La Fossoyeuse révèlera ses secrets au fur et à mesure, comme toute artéfact magique se respectant.


Exhumation
La Fossoyeuse facilite la remontée des morts qui ne peuvent résister à son appel. Une fois la pelle à proximité, la terre se fait meuble, les planchers et les pavés se craquellent, les routes s’ouvrent pour permettre aux morts de remonter. Quelle que soit la profondeur à laquelle ils se trouvaient, ils remontent avec en seulement quelques secondes, parfois faisant surgir avec eux les débris de leur cercueil et leurs suaires tâchés de terre. Toutefois, la pelle ne permet pas de réanimer les cadavres ou de les contrôler, seulement de les exhumer et il sera à la charge du nécromancien de faire le reste.



Avatar des Cimetières
L’avatar des cimetières est l’une des créatures les plus anciennes et puissantes de la Morte-Vie. Certains affirment qu’il s’agit d’un conglomérat d’âmes, hantant le même cimetière qui finirent par ne plus former qu’une seule et autre entité. D’autres qu’il est né, divinité primale des sépultures, lorsque les humains commencèrent à enterrer leurs morts, liant à jamais la terre et le royaume des trépassés. Ce qui est certain, c’est que l’avatar ne communique jamais, n’ayant jamais révélé ses origines ou même s’il était capable de pensée, il est une créature primitive, une force de la nature que seuls les plus puissants nécromanciens peuvent invoquer.

L’avatar prend la forme d’une sorte de golem gigantesque, constitué de terre, de bois, de pierres tombales mais dont l’apparence évoque malgré tout un squelette. C’est un gigantesque mort, dont le corps ne fait qu’un avec la terre et dont la taille atteint plusieurs dizaines de mètres de haut, faisant de lui une monstruosité colossale, un titan parmi les revenants et les golems des nécro-alchimistes. Il est une incarnation de la mort et ses pouvoirs sont largement supérieurs à toutes les créatures jamais invoquées par Abigaïl, mais elle est la seule à pouvoir l’invoquer.


Force Sépulcrale
La force physique de l’avatar dépend de son lien avec la mort et par conséquent de l’énergie qu’a investit la nécromancienne dans son invocation. Ainsi, pour chaque fragment de la puissance d’Abigaïl (correspondant à un mort-vivant relevé par nécromancie) l’Avatar se voit doté d’une force de dix tonnes, faisant de lui un véritable séisme ambulant. Toutefois il ne possède pas véritablement de force physique et bien souvent les débris le constituant viennent à céder sous ses coups, pas qu’il soit capable de ressentir la moindre douleur pour autant.


Horde
L’avatar des cimetières est une créature étrange, sur son dos, dans ses entrailles, se trouvent des pierres tombales, des tombeaux et des fosses. Mais si aucun nom ne se trouve sur la moindre stèle, ces sépultures ne sont pas vides pour autant. Des morts-vivants sont constamment en train de ramper en dehors de son corps de terre, comme autant de vermine à son service qui se propagerait tout autour de lui. Ainsi affronter l’avatar n’est pas seulement affronter le colosse, mais aussi la légion de zombies qui l’accompagne et se forme derrière lui à chaque pas.


Appel de la tombe
Ceux qui s’approchent de l’avatar sentiront toujours une terrible faiblesse, à moins qu’ils ne puissent se protéger de la magie, qu’ils ne soient déjà morts, inorganiques ou bien qu’ils se régénèrent. Car toute vie est drainée par la simple présence de l’avatar. Ceux qui passeront trop de temps à ses côtés, quelques minutes seulement pour des humains normaux, viendront rejoindre les morts anonymes qui marchent dans son sillage et servent sa sinistre maîtresse à leur tour. Il en va de même pour ceux qui mourront à proximité de lui, pour quelque raison que ce soit.


Moisson
L’avatar des cimetières est une créature magique, capable de se régénérer et de se reconstruire avec des matériaux qui ne le sont pas. Il tire sa principale source de pouvoir de la mort et il peut à tout moment réintégrer les morts qui s’étalent autour de lui pour se reconstruire de manière magique. Ainsi, tant que l’avatar continuera de faire des victimes, de pouvoir rassembler des morts-vivants autour de lui, il sera capable de subsister. De la même façon, la terre meuble peut servir de terreau à sa croissance, tout particulière les tombes, car il peut ajouter n’importe quelle sépulture à son corps.



Désespoir
Désespoir est la monture de Mort, dernier des quatre cavaliers de l’Apocalypse. Le cheval pâle est une créature terrifiante et d’une puissance rare, censée amener la fin du monde et le jugement dernier selon les croyances chrétiennes. Récemment toutefois, la monture a changé de maître, devenant celle de Lady Death après que la nécromancienne et le dieu des voleurs, Hermès, ne la dérobent à l’insu des cavaliers. Un lien profond et indéchiffrable s’est tissé entre la sorcière et le destrier, les deux entités étant liées de manière étroite à la mort. Désespoir ne se laisse dès lors monter que par Abigaïl et si ce changement de maître risque d’attirer les foudres de l’enfer sur cette dernière, la nécromancienne n’en a que faire. Avec elle, Désespoir possède une chance de parcourir la Terre Prime, chose impossible pour son ancien cavalier à cause du Pacte.


Invulnérable
Désespoir est une entité quasi-divine, une allégorie de la mort et de la fin. De ce fait, il ne peut être détruit ni même blessé. Son invulnérabilité ne le protège pas de tous les torts, car certains sortilèges de magie divine permettent sans mal de l’entraver ou de le bannir momentanément, jusqu’à ce que sa maîtresse ne l’invoque à nouveau. De même, certaines armes d’origines célestes peuvent le blesser, mais il restera parfaitement imperméable aux coups et attaques, physiques, magies ou énergétiques, portées par des individus normaux.


Sombre vol
La gravité est une notion abstraite pour une telle créature. En effet, Désespoir était censé mener la mort à travers les cieux, les cohortes de l’enfer dans son sillage. Ses sabots peuvent le porter à travers les airs aussi bien que sur terre ou bien évidemment sur l’eau. Le destrier et son cavalier peuvent donc sans mal voler et ce jusqu’à une vitesse de deux cent kilomètres par heure.


Chevauchée spectrale
La mort est insaisissable et il en va de même pour Désespoir et sa cavalière. Ils sont à la fois présents et absents, comme s’ils chevauchaient entre deux mondes, celui des vivants et celui des morts. Désespoir et Lady Death peuvent se rendre intangibles tant que cette dernière le chevauche. Cela leur permet de traverser sans mal les murs, les remparts et même les créatures vivantes, ces dernières sentant un terrible froid les envahir, sans que cela ne les blesse en rien. Certains enchantements peuvent empêcher Désespoir et Abigaïl de pénétrer sur certains lieux ou de traverser certaines surfaces toutefois. Même en étant insaisissables, ils restent sensibles à certaines attaques magiques voir même énergétiques.


Présence de la mort
Désespoir est une allégorie de la fin et il ne porte pas son nom sans raison. Une aura sinistre entoure le destrier, qui vient impacter toutes les créatures vivantes qui se trouvent à proximité de lui quand il la déploie. Ces dernières se voient siphonnées de tout désir de vie, les forçant à accepter l’inévitable et surtout le désespoir qui les submergent. Les personnes ne possédant pas de protections magiques ou une volonté hors du commun ont tendance à baisser les armes en présence de Désespoir, arrêtant de lutter pour leur survie et s’abandonnant au trépas imminent. Des armées peuvent alors se tenir immobiles, comme autant d’agneaux menés à l’abattoir.

 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 6 Jan 2019 - 11:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

Mikhaïl Lesovsky
Circus Maximus

Personnage
Abigaïl Frankenstein RangPseudo

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 1187
ϟ Nombre de Messages RP : 365
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m73 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des Fusils de précision
- Maîtrise des couteaux
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
- Détection du mensonge

- Équipements de base
- Dispositif d'invisibilité
- Brouillage de la chaleur
- Blocage des signes vitaux
- Champ de force I
- Dispositif d'atterrissage III

- Munitions spécifiques
- SVD Zaïtsev

Détails ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Abigaïl Frankenstein RangPseudo

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 1187
ϟ Nombre de Messages RP : 365
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m73 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des Fusils de précision
- Maîtrise des couteaux
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
- Détection du mensonge

- Équipements de base
- Dispositif d'invisibilité
- Brouillage de la chaleur
- Blocage des signes vitaux
- Champ de force I
- Dispositif d'atterrissage III

- Munitions spécifiques
- SVD Zaïtsev

Détails ici.
ϟ Liens Rapides :
Officiellement bon retour ! Abigaïl Frankenstein 3500061977
Je commence à croire que cette règle de récupérer les anciens pouvoirs avec améliorations était une mauvaise idée Abigaïl Frankenstein 1432157319 /pan/
Amuse-toi bien avec cet ancien nouveau personnage ! Abigaïl Frankenstein 271065803
 
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 6 Jan 2019 - 11:54 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

Thalia Cristobal
Agent de SHADOW

Personnage
Abigaïl Frankenstein 181024121903345464

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 368
ϟ Nombre de Messages RP : 198
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Crédits : Sheepirl (Bazzart)
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs cheveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : • Géokinésie niveau IV (création de formes simples, golem temporaire)
• Lien élémentaire (matérialisation de terre en provenance du plan élémentaire de terre)
• Phytokinésie niveau II
• Phytogenèse
• Résonance émotionnelle niveau III
• Manipulation des vices niveau V
• Manipulation des foules niveau V
• Toucher Rédempteur niveau III (absorption des péchés, absorption des émotions négatives, régénération physique)
• Expiation niveau I (visualisation des souvenirs de péchés)
• Punition divine niveau I (malédiction)
• Artefacts : Chalchicoatl (médaillon ; permet l'invocation de Tlazolteotl), Cehualli (couteau sacrificiel, absorption de magie via des plaies physiques), Gantelet d'Ah Puch (lésions de l'essence vitale), Poignard de Buluc Chabtan (lésion mortelle)
• Sort permanent : Inayilia (dissimule l'énergie de la divinité, de telle sorte qu'elle donne une signature correspondant à une mage médiocre au mieux)
• Serviteurs : alebrije (Cetl - forme féline/éthérée, invisibilité, protecteur magique, blessures physiques), golem de terre (force 10T, résistance 10T, lien de l'esprit, perception des vibrations)

• Maîtrise du Yaomatchia (art martial d'origine aztèque)
• Maîtrise des couteaux (corps à corps, lancer)
• Agilité guerrière
• Canalisation mystique niveau I (ressenti du danger imminent)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Abigaïl Frankenstein 181024121903345464

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 368
ϟ Nombre de Messages RP : 198
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Crédits : Sheepirl (Bazzart)
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs cheveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : • Géokinésie niveau IV (création de formes simples, golem temporaire)
• Lien élémentaire (matérialisation de terre en provenance du plan élémentaire de terre)
• Phytokinésie niveau II
• Phytogenèse
• Résonance émotionnelle niveau III
• Manipulation des vices niveau V
• Manipulation des foules niveau V
• Toucher Rédempteur niveau III (absorption des péchés, absorption des émotions négatives, régénération physique)
• Expiation niveau I (visualisation des souvenirs de péchés)
• Punition divine niveau I (malédiction)
• Artefacts : Chalchicoatl (médaillon ; permet l'invocation de Tlazolteotl), Cehualli (couteau sacrificiel, absorption de magie via des plaies physiques), Gantelet d'Ah Puch (lésions de l'essence vitale), Poignard de Buluc Chabtan (lésion mortelle)
• Sort permanent : Inayilia (dissimule l'énergie de la divinité, de telle sorte qu'elle donne une signature correspondant à une mage médiocre au mieux)
• Serviteurs : alebrije (Cetl - forme féline/éthérée, invisibilité, protecteur magique, blessures physiques), golem de terre (force 10T, résistance 10T, lien de l'esprit, perception des vibrations)

• Maîtrise du Yaomatchia (art martial d'origine aztèque)
• Maîtrise des couteaux (corps à corps, lancer)
• Agilité guerrière
• Canalisation mystique niveau I (ressenti du danger imminent)
ϟ Liens Rapides :
Re-bienvenue très officiellement, Mini-Monstre Abigaïl Frankenstein 1805437116 En espérant que cette nouvelle existence t'apportera ce que tu recherches Abigaïl Frankenstein 2683915942

La même pensée que Misha m'est venue, mais plutôt en ces termes : pourquoi est-ce qu'on a autorisé la récupération des anciens pouvoirs, déjà ? Abigaïl Frankenstein 1432157319

 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 6 Jan 2019 - 12:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Susan Suncana
Légion des Etoiles

Personnage
Pizza-Girl

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 990
ϟ Nombre de Messages RP : 326
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Crédits : Myself
ϟ Doublons : Alex Sorensen
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Voir Journal de Bord
-
Mutation autour du domaine du son
-
Maîtrise de l'Art de la Voix
-
Tatouages Magiques
-
Equipements
-
Compagnon : Le Barrage
ϟ Liens Rapides : -
Journal de Bord
Fiche de présentation
Liens
Les RP
Communication
Exploits
Joueur
Pizza-Girl

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 990
ϟ Nombre de Messages RP : 326
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Crédits : Myself
ϟ Doublons : Alex Sorensen
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Voir Journal de Bord
-
Mutation autour du domaine du son
-
Maîtrise de l'Art de la Voix
-
Tatouages Magiques
-
Equipements
-
Compagnon : Le Barrage
ϟ Liens Rapides : -
Journal de Bord
Fiche de présentation
Liens
Les RP
Communication
Exploits
Perso j'aime bien cette règle Abigaïl Frankenstein 2329031912

Re bienvenue Abigaïl Frankenstein 2683915942
 
Revenir en haut Aller en bas



Pizza Girl

Non mais Susan toi t'es la Philippe Etchebest du forum, tu cries sur les gens et tout les problèmes s'arrangent


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 9 Jan 2019 - 20:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

La Maire
Maître du Jeu

Personnage
Madame la Maire

ϟ Âge : 51
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 05/05/1968
ϟ Arrivée à Star City : 22/03/2012
ϟ Nombre de Messages : 12274
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Crédits : Renan
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Liens Rapides : Notice
Joueur
Madame la Maire

ϟ Âge : 51
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 05/05/1968
ϟ Arrivée à Star City : 22/03/2012
ϟ Nombre de Messages : 12274
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Crédits : Renan
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Liens Rapides : Notice

Une nouvelle fois, bienvenue à toi sur le forum !

C'est une reprise de personnage donc il n'y a aucun souci avec ce qui est proposé. C'est d'autant plus vrai que tu as largement adapté et modifié le concept, sans rien trahir de ce qui a été fait. Je n'ai donc absolument rien à dire !

Tu commences avec un niveau 0, je te l'ajoute à ton profil. Tu pourras le faire augmenter en gagnant des points de réputation, alors n'hésite pas à te lancer immédiatement dans l'aventure. Tu gagnes par ailleurs 15 points de réputation bonus pour avoir proposé une fiche 24h chrono !

Bref, si cela ne semblait pas encore clair, je te valide ! Tu vas donc pouvoir te lancer dans le jeu ! N'oublie pas de remplir ton profil, ta fiche de personnage et de poster les fiches relatives à ton personnage. Ensuite tu pourras débuter le jeu, tu peux regarder si une des demandes de ce sujet t'intéresse, sinon tu peux toujours poster la tienne ou demander directement à un membre. Enfin, si tu en as l'utilité, n'hésite pas à aller faire certaines des demandes disponibles ici. En tous les cas si tu as des questions les administrateurs sont à ta disposition ! Je t'encourage aussi à venir flooder et à passer sur la ChatBox ! C'est comme cela que l'on trouve des liens et des sujets le plus facilement, d'autant que ça permet de faire connaissance avec les autres joueurs. Il y a toujours quelqu'un dessus alors n'hésite pas !

Bon courage pour te construire une nouvelle vie dans cette ville que tu connais déjà !

 
Revenir en haut Aller en bas

 
Abigaïl Frankenstein
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
Abigaïl Frankenstein Cadre_cat_6Abigaïl Frankenstein Cadre_cat_8


Abigaïl Frankenstein Cadre_cat_1Abigaïl Frankenstein Cadre_cat_2bisAbigaïl Frankenstein Cadre_cat_3
 Sujets similaires
-
» FRANKENSTEIN
» Abigaël Faszler, la folle en cage. [ Terminé ]
» Abigaëlle "Abby" Sciuto
» Il a craquer son slip celui là ~ [ PV Abigaëlle]
» Abigaïl Faust

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Abigaïl Frankenstein Cadre_cat_6Abigaïl Frankenstein Cadre_cat_8
Sauter vers: