AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Satan Claus is coming to town

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 8 Jan 2019 - 0:50 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
Cassandre

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 116
ϟ Nombre de Messages RP : 59
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : sans métier fixe
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : • Lien vital III (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie I (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

Cassandra ne peut retenir une petite moue déçue quand la caresse de Nicholas s’interrompt, beaucoup trop vite. Elle a ses propres réactions presqu’innocentes, mais ces promesses en suspens entre eux vont hanter ses nuits jusqu’à ce qu’elles se réalisent.

Je me réjouis de te l’entendre dire, ronronne-t-elle, son esprit tourné vers les plaisirs et les apprentissages à venir.

Abigaïl avait été plutôt gentille avec elle, mais il est certain que d’un point de vue distraction, elle n’avait pas apporté grand chose à Cassandra. Le sourire triomphant de son nouveau professeur, lui, est d’excellent augure. Là où Lawrence a choisi de se contraindre, la médium préfère se laisser aller. De bout en bout. Apprendre est une chose, mais elle ne peut le faire dans les privations. Elle a besoin de plaisirs. Elle a besoin de ses vices comme de l’air qu’elle respire.

Cassandra espère réellement parvenir à faire comprendre les attraits de cette existence là au Loup. Elle veut le voir accepter le don que la vie lui a fait, celui d’être un monstre et une créature de pouvoir. Mais après tout, n’a-t-elle pas toutes les chances d’y arriver ? Le fils d’Evelyn doit résister à toutes ces tentations, encore et encore. Pour que Cassie gagne la lutte, il suffira d’une fois. Une erreur, pour ouvrir la voie à toutes les autres. Un instant d’inattention pour lui jeter la vérité au visage. Tu es un monstre, tu le seras toujours, mais tout est bien ainsi.

Il suffira d’une fois, souffle-t-elle tout bas, juste avant d’aborder d’autres sujets avec Rachel.

Son désir fait écho à celui de Cassie, qui acquiesce avec son petit air rêveur. A en parler, elle en crève d’envie, de se retrouver une fois de plus à la merci d’un autre, lui donner tout pouvoir sur elle, se sentir incapable de résister. C’est cela qu’elle aime, plus que tout. Cela qui la ramène sans cesse au Pandémonium, cela aussi que lui offre Solar, car leur accord lui a donné tous les droits, volontairement. Un jeu, des jeux, sans cesse renouvelés. La soumission à son paroxysme, car la médium ne se sent jamais plus vivante que quand elle se meurt. Pourtant, quand on la pousse dans une autre direction, elle ne se fait pas prier pour livrer les clés de ce fantasme à une assemblée attentive. Toute à ses propos, Cassandra ne remarque pas le silence qui s’est installé, ne sent pas les regards de ceux que la fille de Satan lui a offert comme famille, pas avant d’en avoir terminé. L’approbation qu’elle lit dans les yeux de sa marraine est le plus beau des cadeaux, tout le reste n’attire guère son attention.

Vous me flattez, marraine, s’exclame la jeune femme, ravie.

Mais la joie laisse place à l’incompréhension quand la rousse poursuit. Du moins en partie. Cassie comprend bien évidemment le principe d’une flambée, elle sait à quoi sert la bûche que les mortels font brûler pendant cette nuit, mais elle ne saisit pas la raison de ce rire répercuté parmi les convives. Pas tout de suite, pas avant que les portes ne s’ouvrent une fois de plus et qu’un mortel ne se trouve invité malgré lui à la fête. Curieuse, la petite médium passe d’un visage à l’autre, sursautant presque quand la chef de famille tape ses mains l’une contre l’autre.

Et puis deux hommes masqués entrent, avec entre leurs bras un fardeau des plus particuliers, et elle comprend. Dans un silence empli de révérence, elle attend sagement qu’ils déposent le prêtre amené là devant l’âtre. Tant qu’elle se lève avec un temps de retard, par rapport aux autres, se faufilant jusqu’à sa marraine d’un pas aussi léger qu’à son habitude. Elle comprend ce qu’il se passe sans le saisir vraiment. Oh, pas la raison d’être de cet homme, la petite a l’esprit vif quand il s’agit de voir le Mal en action. Non, elle n’a simplement pas saisie qu’Evelyn Wormwood a la ferme intention de veiller à la guider toujours plus loin sur le chemin des Enfers. La main de la matriarche sur son épaule la réchauffe, la pousse un peu dans la direction qu’on lui pointe. L’encourage et avive la flamme corrompue de son esprit. Elle cligne des yeux, une fois, deux fois, la bouche arrondie en un “oh” surpris, comme on lui tend de quoi allumer un brasier bien spécial.

Cassandra contemple l’allumette avec hésitation. Elle a l’impression qu’il lui faut un temps infini pour s’en détourner, observer l’homme qui n’a rien demandé à personne. Mais il ment, cet homme, il ment à ses frères et à ses soeurs. Cet homme est dans le faux, dans l’erreur, se voile la face, et cela est suffisant pour lui causer un ultime tort. Elle en a tellement envie, Cassie, mais si elle hésite ce sont pour ses raisons propres. A-t-elle envie de devenir celle qui inflige autant que celle qui subit ? Est-elle prête à évoluer un peu plus, à descendre plus bas encore sur ce chemin qui la mène en Enfer ? Elle se le demande attentivement, un petit instant d’éternité avant que son regard ne se fasse rêveur, presque absent, à nouveau, qu’elle ne s’accroupisse à côté du prêtre, après avoir écarté les convives pour récupérer l’un des couteaux abandonnés sur la table.

Et partout où tes yeux se posent, il n’y a que le mensonge. Et comme tes paupières se ferment, tu trouves la vérité dans l’obscurité, murmure-t-elle, récitant les mots que son esprit lui impose avec une tendresse qui n’a rien de feinte.

Cassie aime cet homme parce qu’il est son premier, Cassie n’est pas guidée par la malveillance mais par le désir de libérer cette pitoyable créature du carcan de ses convictions et de sa religion. Pensive, avec des gestes délicats et mesurés, elle pose ses deux pouces contre les orbites du prêtre et y enfonce ses doigts, jusqu’à ce que les globes cèdent sous la pression. Elle l’a vu faire plus d’une fois, comme le reste. Ce que l’humanité a inventé, la médium en a été l’impuissant témoin, longtemps. Et voilà qu’elle devient la main qui châtie cet autre qu’elle n’avait jamais vu auparavant.

Dans tes prières ne se trouve nul salut, souffle-t-elle en ôtant le bâillon un instant, étouffant les gémissements de l’homme sous sa bouche, mordant ses lèvres à en faire couler le sang, langoureux baiser offert par une fille infernale. Derrière la plus pure des lumières serpentent les plus noires ténèbres, continue la médium, et elle caresse doucement sa joue, du fil du couteau, avant de réitérer son geste avec plus de force, de regarder le sang couler avec fascination. Dans ton dieu ne vit aucune miséricorde.

Elle se redresse et récupère l’allumette qu’Evelyn lui a tendue plus tôt, l’observant d’un air attentif avant de l’enflammer d’un geste assuré, se tenant au dessus de lui.

Et ton martyr sera pour lui aussi vide de sens que ton existence, car la nuit prendra toujours son dû.

Un sanglot étouffé, qui tire un rire carillonnant à la jeune femme. Elle tend le bras et lâche la minuscule petite flamme sur sa victime, envers laquelle elle a été bien plus clémente que ne l’aurait fait n’importe lequel de ses pairs, ce soir.

Ainsi s’embrasent les mensonges, ainsi s’éteignent les rêves, glisse-t-elle d’une voix suave alors que le feu prend tout à coup, avivé par l’alcool répandu là par les enfants de Lady Satan.

Cassandra a reculé d’un pas prudent, mais lorsqu’elle lève la main, elle passe le bout de ses doigts dans les flammes, frissonnant sous leur morsure.

Ainsi s’en vient la nuit la plus longue, conclut-elle doucement en ramenant sa main tachée d’un peu de sang et d’autres fluides, les doigts brûlés sans que ça ne la gêne outre mesure.

Elle sent la présence d’un de ces esprits errants dans son dos, comme s’élève l’odeur écoeurante de la chair brûlée, comme les cris s’élèvent, s’étiolent puis se meurent.

Sorcière, putain du diable, crache son arrière grand-mère dans son dos.
En effet, lâche-t-elle en se retournant vers celle qui la suit depuis tant de temps. Va-t-en, grand-mère. Trouve quelqu’un d’autre à hanter de ta détestable présence.

Elle ne remarque même pas que l’intéressée s’est aussitôt adoucie, avant de disparaître pour d’autres horizons. Non, Cassie préfère se blottir contre la mère de cette joyeuse assemblée, le sourire aux lèvres, comme une enfant réconfortée par le contact de celle qui l’a mis au monde, pour regarder l’aura d’un prêtre se flétrir et disparaître, soufflée comme la flamme d’une bougie. La corruption, lente et insidieuse, devrait attendre un peu, car ce soir, Cassandra avait eu à l’esprit des plaisirs plus immédiats.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 9 Jan 2019 - 21:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 674
ϟ Nombre de Messages RP : 328
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : PDG de Wormwood Entertainments, Présidente du Hell Club, Antéchrist
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions VII
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions V
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales III
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon V
- Consécration infernale II
- Parangon du mal II
- Antéchrist I
- Sang du Diable I
- Soeur du mensonge I
- Scarifications infernales I
- Maîtresse de la douleur I
- Lame du déchu (buveuse d'âme, lame d'emprisonnement)
- Échine de Léviathan (volonté démoniaque, interminable)
- Linceul des ombres (havre ténébreux, garde-robe infernale)
- Main de Gloire (paralysie)
- Caliban (démon familier)
- Varvara (serviteur)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
- Krampus, le démon de Yule (compagnon)
- Le Pandémonium (sanctuaire)
Tous les monstres sont rassemblés autour de l’âtre. Leurs sourires s’étendent en des rictus mêlant joie et malice. Ils révèlent pour certains des dents d’une blancheur éclatante et pour d’autres des crocs de bêtes, distordus et conçus uniquement pour arracher la chair. Leurs yeux pétillent d’une lueur tout aussi sinistre. Il y couve un feu inextinguible. Un feu cruel qu’ils veulent voir s’échapper de leurs crânes pour venir brûler le monde qui les entoure. Ils veulent que leurs désirs, que leur luxure ostentatoire se propage tout autour d’eux et aujourd’hui, ils ont choisi Cassie pour poser les fondations de leur prochain blasphème.

Ils sont tous silencieux, sans exception. Le Diable du New Jersey fixe intensément le corps du prêtre qu’il a poussé dans l’âtre. Rahcel elle n’a d’yeux que pour la jeune fille devant laquelle se trouve l’allumette. Les deux sont porteuses d’une chaleur aux arômes de soufre ce soir, pense avec un sourire la matriarche qui est inondée de pensées délicieuses au doux contact de la peau de Cassandra sous ses doigts. Cette luxure passagère fait écho à celle qui déborde et bouillonne chez Nicholas. Elle n’est pas que pour elle toutefois. Elle est pour toutes. Car il glisse un regard autant vers ses sœurs que vers la nécromancienne. Abigaïl se tient bien droite, le visage fermé. Sous son visage mort brûle toutefois la même excitation. Ce prêtre lui en rappelle un autre, qui s’est tenu au-dessus de son corps entravé bien des nuits durant. Si elle s’est promis de ne plus se laisser aller à la cruauté de cette manière, elle ne s’est jamais rien promis quant au fait d’apprécier celle des autres. Surtout quand cette cruauté a un terrible arrière-goût de justice. Jusqu’à ce que Cassie se mette en œuvre toutefois.

Les sourires cruels s’élargissent et deviennent vorace alors que la petite fille se fait prêtresse de la nuit, que la mise à mort devient un acte de torture et de cruauté. Aucun de ces sourires n’est aussi éclatant que celui d’Evelyn. Car c’est là celui d’une mère emplie de fierté, qui admire l’œuvre de la petite dernière de sa portée innombrable, de cette fille adoptive pleine de promesses qui accomplit son office avec un naturel des plus délectables. Un frisson courre sur l’échine de l’Antéchrist lorsque les doigts de sa protégée plongent dans les orbites du prêtre. Elle n’imagine que trop bien la sensation visqueuse et cette grisante de la douleur qui se propage chez sa victime. Celle-ci est impuissante, un pantin de chair à sa merci. C’est un plaisir qui demande une âme bien trempée pour être apprécié mais qui est à nul autre pareil.

Rachel ferme les yeux. Un sourire rêveur orne ses lèvres carmines. Plus qu’aucun autre, elle sait le plaisir qu’il y a à oublier la tyrannie du soleil, à vivre uniquement dans l’obscurité. Pour elle, ce n’est pas une malédiction. Au contraire. Tout comme les hommes ne montrent leurs vrais visages que derrière un masque elle sait que le monde ne révèle ce qu’il est vraiment qu’à ceux qui se détournent de la lumière aveuglante du soleil. Elle rouvre les paupières quand l’odeur délicieuse du baiser sanglant l’appelle.

Pour d’autres, la scène induit un état de transe. Aloysius se balance légèrement d’avant en arrière. Ses yeux sont écarquillés et il ne peut cligner des paupières tant il est absorbé par la scène. Son monde est fait de mort et de vents ténébreux. Pourtant ce soir, comme ses frères et sœurs, il ressent le désir brut. Il a envie de posséder Cassie, mais aussi et surtout de posséder ce qu’elle fait, ce qu’elle dit, ce qu’elle ressent. Il veut se tenir derrière elle, refermer ses mains sur la sienne et se laisser guider autant qu’il la guiderait.

Dieu détourne son regard, détourne sa lumière de cette pièce. C’est lui qui est incapable de regarder, ils n’ont même plus besoin de se cacher, pense Evelyn. Ils sont plongés dans une pénombre surnaturelle. Toutes les lumières sont mortes, jusqu’à ce qu’il ne reste plus que la flamme de l’allumette. L’odeur de soufre est intoxicante. Comme s’ils venaient d’ouvrir une porte droit vers les enfers.

Puis c’est un brasier. Le bâillon se consume et les hurlements retentissent dans la pièce. Tout du moins jusqu’à ce que les cordes vocales calcinées du prêtre ne soient plus capables d’émettre le moindre bruit. A moins que la douleur n’ait eut raison de sa conscience pour ne plus laisser qu’une coquille vide, incapable de se rendre compte qu’elle souffrait encore.

Tous les regards se tournent vers l’esprit. Des sourires sinistres l’accueillent. Pas aussi bien que les paroles de Cassandra. Il n’y a pas de rire toutefois. Seulement ces sourires lugubres et ces regards brillants qui violent la pénombre. Evelyn s’approche de sa protégée et caresse sa joue de l’une de ses mains.

« C’était parfait ma chérie. Absolument parfait. »


Ses lèvres viennent chercher les siennes et elle lui offre un baiser langoureux. Les serviteurs ont déposé un monticule de desserts sur la table. Mais plus personne ne se soucie de la gourmandise maintenant. C’est la luxure qui semble prendre le pas alors qu’ils observent avec dévotion leur mère offrir son baiser infernal à la jeune femme, sans se soucier aucunement de l’obscénité de la scène.

« Tu nous as tous mis les sens en feu. »
Murmure-t-elle à son oreille. « Ne va jamais dompter tes démons ma chérie, laisse-les toujours libre maintenant. Ils te le rendront bien. »

Des paires se forment parmi les enfants de la famille. Nicholas s’est approché de la nécromancienne et ils se parlent dans des murmures véhéments. Anton s’est quant à lui glissé vers la jeune Rachel, dont la pâleur de peau lui évoque certains de ses plus précoces amours.

« Tu as été une très vilaine fille ce soir. C’est d’ailleurs pour ça que tu mérites un cadeau. Je pensais te l’offrir un peu plus tard dans la soirée. Mais j’ose imaginer que tu en as envie dès maintenant ? » La robe noire de la maîtresse de lieu se tord un instant, pour laisser sortir une forme incandescente. Le reste de l’assemblée ne prête même pas attention au chien infernal qui vient de les rejoindre. « Il est à toi. Si tu en veux bien entendu. Il obéira au moindre de tes caprices, aussi infâmes sois-t-il et quand tu le désireras, il cherchera à te protéger. »

Un léger détail. Probablement sans importance. Evelyn ignore l’étendue des capacités de Cassandra. Mais après ce soir, elle sait que l’enfer n’est pas prêt à la reprendre. Il a besoin d’elle sur Terre. Pour qu’il puisse l’y rejoindre.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 11 Jan 2019 - 23:03 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
Cassandre

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 116
ϟ Nombre de Messages RP : 59
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : sans métier fixe
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : • Lien vital III (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie I (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

Quand les hurlements s’éteignent, Cassandra sort de son état second, de ce moment tout particulier où quelque chose d’autre a guidé sa main. Quelque chose de grisant, de plus grand qu’elle, de bien plus spécial que ses désirs et plaisirs habituels. La petite médium en frissonne, inconsciente de l’effet qu’elle a pu faire à ceux qui forment sa famille d’adoption. Non, elle n’a tout d’abord à l’esprit que ce qu’elle ressent. Elle se sent transformée, au moins un peu. Elle se sent satisfaite, curieusement satisfaite. L’observation attentive qu’elle fait de ses doigts salis est troublée par un sourire carnassier. Cassie se sent différente, et elle aime cette différence. Pour combien de temps, cela, elle ne sait pas. Elle n’a été que l’instrument d’un drame étudié par d’autres. La main d’une vengeance sauvage et cruelle.

Mais Cassandra est tirée de ses réflexions par le toucher de sa marraine contre sa joue. Aussitôt, elle se tourne vers elle, attirée comme un aimant par celle-ci, levant ses yeux brillant vers les prunelles de la rousse, dans la pénombre oppressante qui a pris possession de la pièce pendant qu’elle parlait. Elle aime cette obscurité qui les entoure, elle aime les félicitations dans la voix chaude d’Evelyn, et par dessus tout, elle aime ses lèvres contre les siennes. Un baiser comme une récompense, un peu. Un baiser qui s’éternise, tandis que la petite médium se hisse sur la pointe des pieds et glisse une de ses mains dans la nuque de Lady Satan pour la retenir contre elle. Lorsqu’elle se sépare d’elle, elle frissonne sous ses doux murmures, mélodie des plus fascinantes pour ses oreilles.

Je ne sais pas trop ce que j’ai fait, Marraine, mais je sais que je l’ai apprécié, répond-elle doucement, la voix alanguie autant par ce qu’il vient de se passer que par les caresses de la rousse.

Laquelle continue de la complimenter. Cassie s’illumine, la fierté s’empare d’elle. Une fierté déplacée, qui n’a pas lieu d’être. Elle vient de mettre un homme à mort d’une façon terrible, mais c’est dans l’ordre des choses. Pour elle, du moins, ça l’est. Elle aurait pu être celle qui brûle, et elle n’en aurait pas été plus malheureuse. Mais ce dieu qui pose ailleurs sa lumière ce soir n’a jamais détourné les yeux de son calvaire à elle. Elle ne lui en veut pas, Cassandra. Elle a appris grâce à ça. Appris que les enfers avaient un goût à nul autre pareil, et des promesses qu’ils tenaient, eux. Mais elle se réjouit d’horrifier assez une déité factice, l’espace d’une soirée. Grâce à d’autres, grâce à cette assemblée monstrueuse, mais n’est-ce pas là un juste retour des choses ? Comme une façon de lui cracher à la figure, vois ce que tu as laissé faire. Vois ce que ton immobilisme a créé. Un monstre de plus, prêt à tout pour amener sur la Terre Prime l’enfer. Magnifique dans sa cruauté. Délectable dans son indécence.

Cassandra n’est pas au bout de ses surprises et de ses premières fois, ce soir, pourtant. Car loin de se contenter de compliments, certes chers au coeur de Cassie, mais confinés à de simples mots, Lady Satan laisse un chien infernal les rejoindre, pour l’offrir à la jeune femme. Une fois de plus, c’est la surprise qui s’empare d’elle. Elle reste muette un instant, figée, la bouche entrouverte, le regard émerveillé. Puis elle lève des yeux ravis vers sa marraine, tapant ses mains contre l’autre et trépignant sur place.

Oh, Marraine, il est ma-gni-fi-que. Je ne mérite pas… Vous ne devriez pas… Merci, souffle-t-elle finalement, le regard de nouveau fixé sur le chien infernal, créature incandescente. A-t-il un nom ?

Elle gratifie la rousse d’une étreinte ravie.

Vous faites trop pour moi, susurre la médium avec un sourire plein de tendresse pour son nouveau compagnon. Toi et moi, nous allons faire les quatre cent coups dans Star City, lui dit-elle en riant.

Elle en a presque oublié les autres convives, quand bien même elle baigne dans leurs auras emportées par la luxure. La sensation avive ses sens, mais elle est momentanément distraite par autre chose.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 13 Jan 2019 - 11:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 674
ϟ Nombre de Messages RP : 328
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : PDG de Wormwood Entertainments, Présidente du Hell Club, Antéchrist
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions VII
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions V
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales III
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon V
- Consécration infernale II
- Parangon du mal II
- Antéchrist I
- Sang du Diable I
- Soeur du mensonge I
- Scarifications infernales I
- Maîtresse de la douleur I
- Lame du déchu (buveuse d'âme, lame d'emprisonnement)
- Échine de Léviathan (volonté démoniaque, interminable)
- Linceul des ombres (havre ténébreux, garde-robe infernale)
- Main de Gloire (paralysie)
- Caliban (démon familier)
- Varvara (serviteur)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
- Krampus, le démon de Yule (compagnon)
- Le Pandémonium (sanctuaire)
Evelyn savoure le goût des lèvres de Cassandra. Elle savoure ce petit corps qui se masse contre le sien. Elle lui paraît si fragile, cette petite fille qui vient de présider à leurs auspices impies. Pourtant elle goût aussi la pointe de pouvoir qui se trouve en elle, elle goûte le potentiel et les arômes de milliers de mondes qui mourront sous ses pas. Un jour peut-être. Surtout, Evelyn goûte la reconnaissance et le plaisir pur, enfantin que Cassandra a à être ici, à se trouver dans une famille que tous fuiraient en temps normal.

La petite fille est plus reconnaissante que n’importe quel enfant le sera le lendemain de noël. Plus reconnaissante pour avoir eu la chance de se tenir de l’autre côté de la lame, d’avoir pu enfoncer ses ongles dans les yeux du prêtre que n’importe quel bambin face à tous les cadeaux du monde. Pour Evelyn, Cassandra a tout de la plus fidèle dévote à la cause des ténèbres. Et si sa folie peut limiter son utilité, elle n’est qu’un échelon de plus qui lui permettra de s’élever vers la grandeur.

« Oh, tu as fait beaucoup de choses ce soir Cassie. Tu as quitté ton rôle de victime pour devenir la nuit, rien qu’un instant fugace, mais c’est déjà beaucoup. La plupart des hommes vivent toute leur existence en tant qu’agneau. Ce n’est plus ton cas. Tu fais partie des nôtres désormais, tu as montré toute l’étendue de ton amour aux ténèbres. »

Le regard de la démone glisse sur les flammes de l’âtre, là où la carcasse du prêtre grésille. Une odeur de cochon grillé flotte dans la pièce. Si les enfants de l’Antéchrist ne s’étaient pas empiffrés de chair humaine un peu plus tôt, sûrement se seraient-ils laissé aller la gourmandise une fois de plus. C’était la luxure qui rythmait leurs cœurs maintenant. Les flammes elles-mêmes s’étreignaient dans des embrassades obscènes, venaient flotter dans la pièce comme de petits démons de vices.



« Il a un nom véritable. Que tu seras la seule à connaître vu qu’il est tiens. Mais je pense que tu préfèreras quelque chose de plus… Commun. » Evelyn s’accroupit pour venir gratter le menton de la bête. « J’avais pensé à Ptit Chou. »

Une ironie des plus délicieuses pour Evelyn. Elle n’était pas ignorante du surnom dont le vampire avait affublé sa protégée. Mais plus encore, elle imaginait déjà la tête des gens qui seraient face à Cassandra et verront apparaître celui qu’elle appelait ainsi. Une petite fille innocente qui se révèlerait la maîtresse d’une terrible bête.

« Tu l’as mérité Cassie. Je suis très fière de ce que tu as accompli ce soir et que tu aies rejoins notre famille. Tu as su trouver ta place parmi les ténèbres comme nulle autre. »

Elle caressa une nouvelle fois la joie de la jeune femme avec un sourire maternel. Selon bien des aspects, Cassie était l’une de ses enfants. Elle lui briserait le cœur un jour. Sûrement au cours de l’une de ses multiples escapades. Mais c’était là un sacrifice qu’une mère faisait avec joie. Pour le moment, elle pouvait profiter pleinement de la présence de cette petite fille à ses côtés et la voir se satisfaire d’être avec les siens.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 13 Jan 2019 - 18:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
Cassandre

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 116
ϟ Nombre de Messages RP : 59
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : sans métier fixe
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : • Lien vital III (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie I (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

Les ténèbres m’ont aimée d’abord, marraine, il est bien juste que je le leur rende au centuple.

Loin de savoir qu’elle s’adresse à celle qui la première a distillé un peu des dites ténèbres au coeur de l’âme d’une enfant destinée à être différente, Cassie murmure sa réponse d’un ton léger, et acquiesce d’un doux signe de tête, happée par les promesses qui s’agitent derrière le moindre mot de Lady Satan. Devant ses yeux de glace s’étalent un monde flamboyant, un monde où les agneaux tremblent devant une louve de plus, un monde où sa dévotion sans failles a été remarquée, félicitée, récompensée, même. Un monde où elle peut parler d’une famille qui sera la sienne, un peu au moins. Un monde où elle se tient aux côtés d’une créature pour survivre, peut-être, avec elle. Un monde où elle ne se sentira plus jamais seule. Ces présages exquis sont même suffisants pour détourner son attention des plaisirs de ses frères et soeurs d’adoption, lorsqu’on leur adjoint un cadeau qui nécessite toute son attention. Elle lève le nez vers la rousse, avant de rebaisser son regard vers le chien.

Ptit Chou, répète-t-elle, amusée.

Elle goûte le souvenir caché dans un nom anodin, et plus encore cette excellente surprise qu’elle pourra causer à d’autres en appelant la charmante bête qui se cache derrière ce nom.

Ptit Chou ce sera. Un souvenir, un jeu et un cadeau tout à la fois, cela me plaît. Ne t’inquiète pas, je garde mieux les secrets que n’importe qui, souffle-t-elle au chien infernal après s’être agenouillée à ses côtés pour laisser courir ses doigts sur son échine, curieuse. Nul n’apprendra ton nom véritable par ma bouche.

Une promesse qui n’a rien de vain. Cassandra est la dépositaire de nombreux secrets, parfois sans même s’en rendre compte, après tout. Déjà au temps de Vladislas a-t-elle sagement caché ce qu’elle savait de sa fille dhampire, entre autres choses. Elle se tait car elle a la trahison en horreur et ne se pardonnerait jamais de faire défaut à ceux qu’elle aime. Pas de cette façon. Elle retient la main de sa marraine infernale contre sa joue, glissant l’une des siennes par dessus.

Votre fierté est comme un cadeau de plus ce soir, Marraine. Je ne vous aurais pas trahi en n’étant la dernière de vos créatures, mais je n’en serais que plus pressée de vous plaire en étant presque l’une de vos enfants, dit-elle avec ferveur.

Elle lâche la main de Lady Satan et va refermer ses bras autour de son cou, pour l’embrasser à son tour, un remerciement autant qu’une envie de céder à ce qui se passe ici. L'innocence qui s'efface au profit d'autre chose, gommée par ceux qui les entourent.

N’allez-vous pas vous joindre à eux, demande-t-elle alors, le désir réveillé au creux de son ventre.

Cassandra a des jeux à l’esprit, déjà, pour elle et son tout nouveau compagnon. Mais elle est ce qu’elle est et ne saurait résister à la luxure qui étend ses vrilles partout dans la pièce, portée par les descendants de l’Antéchrist. L’ambiance l’intoxique, se glisse dans la moindre de ses cellules, à l’en étouffer. Si ce n’est Evelyn, elle trouvera un moyen d’assouvir ses désirs grâce à un ou une des autres convives. La morsure de Rachel ne serait pas pour lui déplaire, après tout, mais Cassie se donnera à qui voudra d’elle sans se poser de questions. Ce qu’elle veut, elle l’obtient, et parfois, comme ce soir, elle y gagne un peu plus encore. Quelques temps plus tôt, elle n’était rien, une médium perdue au milieu des monstres, une agnelle au milieu des loups. Et si ses vieux travers sont ceux qui la travaillent à présent, elle sait qu’elle est devenue bien plus en l’espace d’une soirée. Fille des ténèbres, soeur de la nuit, un petit bout d’enfer incarné sur Terre.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 17 Jan 2019 - 23:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 674
ϟ Nombre de Messages RP : 328
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : PDG de Wormwood Entertainments, Présidente du Hell Club, Antéchrist
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions VII
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions V
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales III
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon V
- Consécration infernale II
- Parangon du mal II
- Antéchrist I
- Sang du Diable I
- Soeur du mensonge I
- Scarifications infernales I
- Maîtresse de la douleur I
- Lame du déchu (buveuse d'âme, lame d'emprisonnement)
- Échine de Léviathan (volonté démoniaque, interminable)
- Linceul des ombres (havre ténébreux, garde-robe infernale)
- Main de Gloire (paralysie)
- Caliban (démon familier)
- Varvara (serviteur)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
- Krampus, le démon de Yule (compagnon)
- Le Pandémonium (sanctuaire)
Rares sont ceux qui savent ce que les ténèbres peuvent offrir. Qu’elles sont comme une mère. Qu’elles accueillent tous ceux qui le désirent et pansent leurs blessures, qu’elles n’émettent aucun jugement là où la lumière ne fait que révéler tout ce qui a été perdu. Elles prodiguent une puissance sinistre à ceux qui osent s’en saisir, mais pour beaucoup, elles sont un foyer et un sanctuaire au-delà delà de la tyrannie de la lumière. Evelyn le sait. Car les ténèbres sont la seule mère qu’elle n’a jamais eut. Peut-être est-ce pour cela qu’elle s’est penchée au-dessus du berceau de Cassandra, qu’elle a vu les lignes et les origines de son sang et qu’elle a tiré dessus, délicatement, pour qu’elle s’emmêlent, s’enchevêtrent et se tissent. Certaines choses lui ont échappées. Comme pour toute mère. Elle a fait de son mieux. Comme toute mère, elle est satisfaite du résultat.

« Ma douce enfant. » Lâche la fille du Malin dans un soupir.

Si douce, si reconnaissante. Alors que les ténèbres n’exigent rien. Elles se contentent d’offrir des choix. La souffrance et la culpabilité ne sont que des conséquences fortuites, des constructions abstraites et vides de sens. Et parmi ces choix se trouvent d’étranges compagnons. Le regard satisfait d’Evelyn s’étend jusqu’au chien infernal. Cassandra aurait été dotée du don de sorcellerie, un démon familier se serait présenté à elle lors de son treizième anniversaire. Hélas, personne n’avait pu la préparer à l’époque et Evelyn était convaincue qu’il ne s’agissait pas là de ce qui convenait le mieux à la médium. Non. Elle avait fait un bon choix avec le chien infernal. Une créature de destruction et de désir. Dénuée de tout masque de civilisation, dénuée même de la tromperie si propre aux démons.

Un lien se tisse silencieusement et à l’insu de tous entre la jeune femme et la créature infernale. Les autres enfants d’Evelyn sont trop absorbés par leurs actes de débauche pour assister au spectacle. Pas elle. Elle l’observa avec un éternel sourire satisfait plaqué sur les lèvres. Elle renie à cet instant ses droits sur le chien démoniaque alors même qu’elle l’a extirpée de la fosse elle-même. Tous les secrets de la créature, elle les offre à Cassandra alors que leurs deux esprits s’entremêlent. La Chouquette et le Ptit Chou. Deux personnages délectables. Comme seules les ténèbres de l’enfer savent en enfanter.

« Oh tu me plais déjà tant ma douce Cassie. J’ai hâte de voir ton nouveau compagnon à s’épanouir à tes côtés. Je ne te dissuade pas non plus de chercher à me plaire d’avantage. L’ambition est un terreau fertile pour ceux de notre famille. »

Elle pèse chacun de ses mots. La loyauté est une chose rare entre enfants des enfers. La liberté est dans leur nature et trop souvent elle entraîne la trahison. Peut-être est-ce pour cela qu’ils se lient et se brident de temps de pacte. Pour amener un peu d’ordre dans leurs existences chaotiques. La dévotion de Cassandra est une denrée précieuse. Délicieuse même pour les sens de la sorcière.

Leurs lèvres se trouvent à nouveau et la luxure gagne Evelyn. C’est peut-être là le péché qui la définit le plus. De toutes les fées infernales, c’est sûrement celle qui a passé le plus de temps au-dessus du berceau de l’Antéchrist. Peut-être pour s’assurer qu’elle ait une descendance nombreuse.

« Oh, mais nous allons nous joindre à eux. Il n’y a aucune limite ce soir. Surtout pour toi ma chère Cassie. Tu as montré que tu sais te tenir parmi les prédateurs et non pas parmi les agneaux. Ton initiation ne fait que commencer et peut-être est-ce là un parfait moment pour la continuer. »

Les doigts d’Evelyn se referment avec délicatesse sur la robe de Cassandra pour la défaire et la mettre à nue devant sa nouvelle fratrie infernale. A aucun moment, le visage de la sorcière ne se défait de son amour maternel. Même alors que ses propres ténèbres se manifestent et viennent distordre son corps et sa silhouette. Cornes, ailes et sabots font leur apparition. C’est la nuit la plus ombre de l’année et la lumière doit battre en retraite. C’est vrai même pour les plus faibles lueurs, comme celles dans l’âme d’Evelyn Wormwood.

Elle se place derrière Cassandra, laissant ses griffes glisser sur sa peau sans même l’effleurer. Ses lèvres s’approchent des oreilles de la médium et son sourire maléfique se glisse jusque dans ses mots.

« Que désires-tu faire ce soir ma douce Cassie ? Tout est à ta disposition. Tous sont à ta disposition. Tu n’as qu’à demander et ils feront. Nous sommes le sang du Diable et rien ne nous est interdit. »


Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 18 Jan 2019 - 16:23 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
Cassandre

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 116
ϟ Nombre de Messages RP : 59
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : sans métier fixe
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : • Lien vital III (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie I (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

Cassie n’a jamais vu sa propre aura. Qu’elle tende la main devant elle et il n’y a que la chair, triste, fade, un spectacle au départ perturbant pour quelqu’un qui voit les autres comme un charmant arc-en-ciel. Elle en a assez vu pour se douter de l’apparence qu’elle doit avoir : les contours torturés de ceux qui ont souffert plus que de raison, le noir des enfers et le rouge du mensonge étroitement entremêlés, mais elle n’a jamais su si le fond de couleur était celui de l’homme, du sorcier, du mutant, ou d’une créature magique ou d’une autre. Pourtant, elle a presque l’impression de voir le lien qui se tisse entre elle et son nouveau compagnon. En même temps qu’Evelyn abandonne ses droits sur Ptit Chou, elle a des murmures plein la têtes, des secrets et des désirs qui se lovent dans son esprit. Son âme à elle résonne avec son essence à lui, la communion apaise cette terreur de la solitude qu’elle dissimule à tous, même à elle-même. Cassandra sait avec certitude qu’il faudrait un très mauvais coup du sort pour perdre cette bête là. Ptit Chou est à elle. Et elle sera à lui, pour chaque jour que les Enfers lui offriront encore.

Alors même quand elle se relève et se coule tout contre sa Marraine, une partie d’elle reste captive de ce lien si neuf. Même quand elle offre tout ce qu’elle a de maternel, elle n’est entière que par et pour lui. Cassie a l’habitude de se lier, après tout. Liée à un vampire et à une démone de naissance. Liée à l’Antéchrist, liée encore à un voleur du Cartel, et peut-être un jour à un inconnu à l’aura unique ou un prédateur bien différent de ceux qu’elle connaît - et si semblable, pourtant. Son essence a été faite ainsi. Elle cherche le lien pour exalter sa capacité à voir, le passé, le présent et l’avenir. Sa capacité, aussi, à entraîner les autres par ses mots dans ses pensées, ses visions, ses rêves et ses désirs. A amener le silence même quand ses propos semblent n’avoir ni queue ni tête. Ce qui se tisse entre elle et le chien infernal n’a rien que de très normal. L’attention qu’elle y apporte l’est tout autant.

L’ambition n’a rien à voir avec cela, Marraine, corrige-t-elle pourtant tout doucement. Non, il n’y a que la loyauté, la dévotion et la reconnaissance.

Cassie est par bien des aspects une enfant avide de cette reconnaissance, de l’amour de créatures monstrueuses. Si ce n’est pas pour elle une véritable dépendance, car c’est là ce qui la rend la plus heureuse. Son plaisir n’a aucune limite quand elle sent qu’il trouve écho dans celui que ressent Evelyn. Elle tremble presque, comme ses instincts et ses envies balaient le reste de ce qu’elle est. Lorsqu’elle s’emporte, elle est aussi animale qu’humaine, la vie dans toute sa splendeur décadente.

Et comment vous proposez-vous de la continuer, demande-t-elle d’une voix caressante, pleine de secrets espoirs et d’envies dévorantes.

Une question dont elle connaît au moins en partie les réponses. La rousse la débarrasse de sa robe avec toute la douceur du monde, et Cassandra, sage comme toujours, ne bouge que pour lui faciliter la tâche, poupée gracile entre les doigts de la démone. La transformation de celle-ci ne génère nul dégoût, juste plus d’envie encore, de l’admiration pour la beauté qu’elle voit dans cette apparence comme dans l’autre. La beauté qui se cache dans le pouvoir, oui, mais aussi celle d’un autre monde, simplement. Elle observe le reste de sa fratrie en silence, ses yeux humains cherchant à vaincre la pénombre qui les enveloppe, les lèvres pincées l’une contre l’autre comme elle retient le feu qui bouillonne en elle pour jouer le jeu de sa marraine. Mise au supplice par le passage de ses griffes qui ne daignent pas se poser sur sa peau, transportée par de simples murmures dans lesquels elle entend l’empreinte du mal.

Marraine, commence-t-elle d’une voix plus basse, comme si parler plus fort risquait de troubler le spectacle qu’elle observe avec avidité, vous savez bien que pour cela au moins, ce sont les autres qui disposent de moi et non l’inverse.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Hier à 21:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 674
ϟ Nombre de Messages RP : 328
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : PDG de Wormwood Entertainments, Présidente du Hell Club, Antéchrist
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions VII
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions V
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales III
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon V
- Consécration infernale II
- Parangon du mal II
- Antéchrist I
- Sang du Diable I
- Soeur du mensonge I
- Scarifications infernales I
- Maîtresse de la douleur I
- Lame du déchu (buveuse d'âme, lame d'emprisonnement)
- Échine de Léviathan (volonté démoniaque, interminable)
- Linceul des ombres (havre ténébreux, garde-robe infernale)
- Main de Gloire (paralysie)
- Caliban (démon familier)
- Varvara (serviteur)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
- Krampus, le démon de Yule (compagnon)
- Le Pandémonium (sanctuaire)
Evelyn chérissait la dévotion. Pas la sienne, non. Son père avait trop laissé de lui en elle pour qu’elle puisse véritablement en ressentir. Il était l’esprit de la rébellion, celui qui avait préféré sa propre fierté à sa place aux côtés du Faux Dieu. Evelyn était semblable. Son père s’était assuré qu’elle rejetterait d’elle-même ses ennemis, mais jamais il n’avait pu avoir sa dévotion totale. Pas même alors qu’elle était enfant. Evelyn se délectait par contre de celle des autres pour elle, de cette loyauté, de ce mélange de désir et de reconnaissance qui les rendait fous, prêts à faire tout ce qu’elle désirait, prêt à tout pour lui plaire.

Bien souvent même à mourir pour elle. Bien sûr, dans le cas de Cassandra, cela avait déjà été le cas de nombreuses fois. Même si toutes ces morts au Pandémonium, entre les mains des clients autant que du personnel, elle les avait probablement dédié plus à son propre plaisir. Cela changeait maintenant. Au plus grand plaisir d’Evelyn.

« Je les accepte avec gratitude ma douce Cassie. »

Ah, comme elle lui rappelle Aleister. Il était un garçon timide lorsqu’il était enfant. Il était né sans sorcellerie, sans don impie. Simplement humain. Mais animé d’un tel amour pour sa mère, d’une telle dévotion si vibrante. Peut-être était-ce pour cela qu’elle l’avait laissé lui donner trois autres enfants, qu’elle l’avait utilisé pour devenir le père de la fratrie Wormwood telle qu’elle était aujourd’hui. Il lui avait démontré son amour si tôt, lorsqu’il avait tué son propre père sans hésiter pour elle. Bien sûr, les choses étaient différentes. La folie de Cassie venait impacter son amour pour les ténèbres et malgré ses mots, Evelyn n’était pas dupe. La jeune fille entre ses griffes aimerait toujours les enfers plus qu’elle. Cela n’avait pas d’importance. Car l’Antéchrist comptait bien en rester l’incarnation en ce monde.

« Oh, tu le sais déjà ma douce. Il te suffit de regarder tes frères et tes sœurs. »



Le démon émet quant à lui un grondement amusé. Quelque part, Varvara émet un rire cristallin qui règne au milieu des gémissements.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Aujourd'hui à 1:17 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
Cassandre

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 116
ϟ Nombre de Messages RP : 59
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : sans métier fixe
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : • Lien vital III (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie I (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

La gratitude d’Evelyn est un doux plaisir pour Cassandra. Une récompense aussi belle que les autres, de celle qui lui donne tant de choses ce soir. Pas un instant, elle ne s’imagine que sa place dans la famille Wormwood soit le fruit d’un calcul. Et est-ce vraiment le cas ? Sans doute un peu, au moins un peu, mais pas seulement.

Mais pour le moment, ce n’est pas ce qui lui importe le plus. Pour un temps, elle regarde ce qu’on lui demande de regarder, toute attendrie par cette expression toute simple. Tes frères et tes soeurs. Elle observe sans cacher son envie furieuse, indomptable. Elle observe avec tout l’amour du monde. Car c’est aussi de cela qu’il s’agit. Le désir, obscène dans ses exigences, entremêlé à l’affection la plus pure et tendre qui soit. La médium est faite ainsi, même si c’est aux ténèbres dans leur totalité que va le plus farouche de ces amours, mais elle se lie avec une sincérité parfaite.

Revenir en haut Aller en bas



Satan Claus is coming to town

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


Sujets similaires

-
» Obama;Change is coming to america
» [Annulée] Contre le maître du rock [Logue Town, Rang C, Pour tous, Baston]
» Partenariat avec Ikeburo's Town ▬
» Satan dans mon ordi
» Guess who's coming to dinner ( Nathaniel, K. Emily & Alden )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Centre Ville :: Le quartier du Parc-