AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Satan Claus is coming to town

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 2 Jan 2019 - 20:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 674
ϟ Nombre de Messages RP : 328
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : PDG de Wormwood Entertainments, Présidente du Hell Club, Antéchrist
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions VII
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions V
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales III
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon V
- Consécration infernale II
- Parangon du mal II
- Antéchrist I
- Sang du Diable I
- Soeur du mensonge I
- Scarifications infernales I
- Maîtresse de la douleur I
- Lame du déchu (buveuse d'âme, lame d'emprisonnement)
- Échine de Léviathan (volonté démoniaque, interminable)
- Linceul des ombres (havre ténébreux, garde-robe infernale)
- Main de Gloire (paralysie)
- Caliban (démon familier)
- Varvara (serviteur)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
- Krampus, le démon de Yule (compagnon)
- Le Pandémonium (sanctuaire)
Jamais la nuit la plus obscure de l’année n’avait été aussi lumineuse pensa Evelyn. Elle observait le paysage de Star City depuis les hautes fenêtres de l’hôtel Cortez. Les carrés de lumières que formaient les fenêtres des multiples appartements n’étaient plus épaulés seulement par les lampadaires et les feux des voitures, mais aussi par toutes les décorations de noël, plus brillantes que jamais. Elles étaient les reliquats d’un âge oublié et les hommes ne savaient même plus pourquoi ils prenaient tant soin à illuminer la nuit ainsi, pourquoi ils ressentaient ce besoin poignant de repousser les ténèbres, surtout ce soir.

D’ici quelques jours ils s’offriraient des présents, passeraient de longues heures à table, en famille. Certains iraient même à la messe. Sans même savoir à quoi servaient tous leurs rituels, sans même savoir ce qui se cachait dans l’obscurité. Ah ! Ils ignoraient même que la nuit pendant laquelle ils auraient dû veiller, celle qui était vraiment importante n’était pas celle du vingt-quatre décembre. Non, c’était ce soir. Le solstice. Le vingt et un. C’était Yule. La nuit la plus longue et la plus sombre de l’année qui marquait l’apothéose terrible de la mauvaise saison. Dans le temps, les gens sortaient leurs balais pour les mettre à la disposition des sorcières. Ils savaient que tous les esprits du mal s’élançaient dans le ciel nocturne en une folle cavalcade. Mais ils avaient oublié tout ça. Les plus pieux pensaient vraiment que le Christ était né durant cette période. Evelyn avait finalement plus de respect pour les autres, pour ceux qui ne voyaient là qu’un moyen de chasser la froideur de l’hiver et de profiter d’un festin en famille. Quelque chose sans prétention, sans se soucier d’un esprit de Noël qui n’aurait été que factice.

Elle sourit pour se tourner vers la longue table qui occupait la somptueuse salle à manger. Ce soir, les enfants du Diable festoyaient aussi. C’était la nuit la plus longue de l’année, c’était leur nuit ! Il y aurait des cadeaux, il y aurait des festivités. Autant pour moquer les rites chrétiens que pour honorer ceux des sorcières et des fidèles du Diable. Pour l’occasion, Evelyn avait rassemblé tous ses enfants. Certains d’entre eux étaient déjà installés, attendant que leur matriarche ne daigne s’installer à leurs côtés.

Le Diable du New Jersey sortait du lot comme à l’accoutumée. S’il avait revêtu un costume pour l’occasion, celui-ci ne masquait pas son physique bestial et distordu. Sa tête était celle d’un bouc et ses ailes émergeaient toujours de son dos. Haut de près de trois mètres il avait le droit à un siège spécial. Celui-ci était placé à la droite de celui d’Evelyn comme à l’accoutumée. Car s’il avait été un temps le treizième fils d’une portée de marmots enfantés dans une cabane au fond des bois, il était aujourd’hui le plus âgé des enfants de l’Antéchrist. A sa gauche se trouvait une belle femme aux cheveux blond vénitiens et à la peau pâle. Rachel avait fait tout le voyage depuis Los Angeles pour être avec sa mère ce soir et lui apporter par la même occasion quelques nouvelles de sa branche du Hell Club. Ah la belle Rachel, qui s’était donnée au vampire Vladislas Markov pour obtenir la vie éternelle, pour être à jamais belle et ce même si cela privait des plateaux de cinéma et du feu des projecteurs.

Son petit frère, Aleiser, n’avait pas eu la même chance. Il avait vieillit et le poids des âges était clairement visible sur son visage. Il avait été moins ambitieux et vaniteux que Rachel mais avait compensé cela par son incroyable dévotion envers sa mère. Il avait été sa chose, son serviteur. Il avait joué le rôle de son fils avant de jouer celui de son père. Il avait été son amant et lui avait donné trois enfants qui se trouvaient avec eux ce soir. Trois enfants issus d’une union consanguine et blasphématoire et chez qui les talents du sang infernal étaient marqués, bien plus que chez leur père. Aleister n’était pas amer pourtant. Il avait connu son lot de plaisirs même s’il avait dû pour cela sacrifier toutes chances d’avoir une vie normale. Cela n’avait jamais été une option à ses yeux. Pas en étant le fils de Lady Satan. Pas en ayant à charge Wormwood Entertainments. Une vie de dévotion oui, parsemée de plaisirs. Mais il savait que d’autres récompenses viendraient. Quand la mort l’aurait délivrée de ce corps affaibli.

En face du Diable du New Jersey se trouvait Nicholas Wormwood. Le fils prodige. Surnommé simplement Warlock pour son talent inné dans la maîtrise de la magie noire. Quand les autres enfants d’Evelyn étaient restés à Star City, Nicholas avait décidé de s’en éloigner. Il s’était rendu à la Scholomance, avait appris les arts noirs et avait ensuite parcouru le monde pour assouvir sa soif de connaissances. Il était un sorcier accompli, un membre honoraire du convent noir malgré son sexe et il jouait les rôles de directeur à la Nouvelle Scholomance, l’école de magie noire secrète qui se dressait dans la forêt de Watson. La place à sa droite était vide pour le moment. Puis venait une autre sorcière. Rowan Blood. Si elle n’avait pas le nom de famille d’Evelyn, elle n’en était pas moins sa fille. Cette femme impétueuse aux cheveux semblables à ceux de sa génitrice avait un temps dirigé le strip-club qui deviendrait le Pandémonium. Puis elle était morte, avait été ramenée. Était morte à nouveau. A chaque fois qu’elle était revenue des enfers toutefois, Rowan avait été un peu moins seule dans son corps. Plusieurs démons cohabitaient sous sa peau, dévorant son âme et lui offrant des délices insoupçonnés.

Elvira venait ensuite, la plus jeune de la portée impie engendrée par Evelyn. Elle était magnifique et avait passé une éternité à se préparer pour l’occasion, comme à l’accoutumée. En face d’elle et à côté d’Aleister, son père, se trouvait son frère de quelques années son aîné. Aloysius était loin d’avoir la beauté de Nicholas ou d’Elvira. Mais il avait hérité d’autre chose de sa mère, une aura plus sinistre. Il n’était pas un sorcier, pas vraiment un démon et pourtant, où qu’aille ce grand homme dégingandé et au sourire lugubre, la mort suivait. Il était un présage de mort à lui tout seul.

Ainsi était rassemblé le clan Wormwood. Mais il ne s’agissait pas là des seuls invités de ce soir, loin de là. Un autre démon se trouvait à côté d’Aloysius. L’un des serviteurs les plus anciens d’Evelyn. Malphas, le Duc des Enfers qu’elle avait libéré de la Scholomance était là, possédant le corps délicieusement apprêté de la petite Varvara. Elle souriait, calmement, battant paisiblement des jambes. En face d’elle se trouvait un homme qui lui aussi avait les cheveux blancs. Mais sa complexion n’était due en rien à une possession démoniaque. Anton Faust était né ainsi, de la mort elle-même diraient certains. Son lien avec l’Antéchrist était diffus, lointain et pourtant intense. Elle avait été l’une de ses ancêtres dans l’Angleterre d’autrefois. Elle avait pris possession du corps de sa mère, déjà plus morte que vive, pour lui permettre de l’amener au monde, lui et sa sœur.

Les portes s’ouvrirent et Lisbeth Grimm, aussi connue sous le nom de Doom Girl, fit entrer l’une des dernières invitées. Cassandra de Matteo. Evelyn sourit en posant le regard sur celle qui l’appelait sa marraine. Ce n’était pas faux, mais elle se considérait comme bien plus que cela pour la petite créature.

« Cassandra. Approche-toi, tu es entre Nicholas et Rowan. »
Soit vers le bout de table, au milieu des enfants les plus âgés d’Evelyn. La place qui aurait dû revenir au fils perdu, à celui qui ne viendrait pas ce soir, peut-être à aucun repas semblable. Lawrence Chastel. Il n’était que justice que son siège revienne à l’ancienne protégée de Vladislas Markov. Car ce serait elle qui ferait revenir le loup-garou parmi les siens. « Je crois que nous sommes au complet. J’ignore si mes autres invités nous feront l’honneur de leur présence. »

Il restait deux couverts vides. L’un à côté de Varvara et l’autre qui faisait face à Evelyn le long de la grande table. Deux invités manquants qui auraient amené le nombre de convives à treize. De bons hospices, mais ils pourraient s’en passer. Ce qui comptait, c’étaient qu’ils étaient tous là. Ses petits blasphèmes invoqués et dispersés par delà le monde. Sa légion de monstre qu’elle avait porté en son sein, d’une manière ou d’une autre. Oh, elle les aimait tous. Elle aimait même leurs propres démons. Caliban se trouvait derrière le siège de sa maîtresse sous la forme d’un gros chien noir. Le familier de Nicholas était invisible. Celui de Rowan était un serpent enroulé autour de sa chaise tandis qu’Elvira avait son éternelle araignée sur l’épaule. Oui, ses enfants étaient des sorciers ou des monstruosités à nulle autre pareille. Et elle était fière d’eux. Comme seule une mère pouvait l’être. Et ce même si leur famille n’était pas au complet ce soir et qu’elle ne le serait probablement jamais.

« C’est un plaisir de vous avoir tous avec moi ce soir, de pouvoir fêter la nuit la plus longue et la plus sombre de l’année en votre compagnie, mes amours. Vous êtes ma plus belle création. Ma famille adorée. Mais trêves de bavardages. »

Elle claqua des mains et le personnel fit son apparition dans la pièce. Des âmes damnées pour la plupart. Quelques sorcières aussi. Elles leurs servirent à boire. Du champagne pour les plus humains. Du sang pour ceux qui ne l’étaient plus, pas même en apparence.

« Levons notre verre à Yule et à tous les démons qui peuplent cette nuit. A tous ceux qui n’ont pas placé des bûches dans leurs âtres et qui deviendront les victimes de nos semblables. A nous bien entendu et à tous ceux qui nous ont précédés. A nous, les véritables héritiers de la nuit. »

Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 3 Jan 2019 - 3:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
Cassandre

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 116
ϟ Nombre de Messages RP : 59
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : sans métier fixe
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : • Lien vital III (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie I (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

Cassandra n’a plus apprécié Noël depuis bien longtemps. Noël, ce sont des souvenirs mélancoliques d’une époque où, toute petite, elle riait à table avec ses parents et son frère. Des souvenirs de veillée nocturne agréables, sereines, et de jours qu’on voudrait lui faire croire meilleurs. Depuis la mort de ses parents, elle a donc cessé de le fêter ou de faire semblant de s’y intéresser. Cassie se complaît plutôt à rêvasser et s’ouvrir à tout un monde, dans les nuits où le voile entre les mondes se fait plus fin. A l’époque où elle était seule, elle se contentait parfois de s’assoir au bord d’un toit et de regarder les esprits errants dans les rues de la ville interagir avec les vivants, les créatures sauvages et avides de violence se glisser dans des âtres éteints ou auprès d’ignorants persuadés de jouer de malchance. Elle devenait témoin, pour une nuit, plutôt qu’actrice appliquée de ce drame que représente une vie humaine. D’autres fois, elle allait simplement dormir dans un cimetière, apaisée par le calme des morts. D’autres encore, elle s’enivrait à en perdre la raison, pour oublier la nativité et sa saveur douce-amère qui se profilaient à l’horizon.

Ce soir, cependant, Cassandra sait qu’elle ne fera rien de tout cela. Plantée devant un miroir, elle observe sa robe, rouge, encore et toujours, hommage et provocation toute à la fois. Le tissu vaporeux s’élargit en une jupe légère après avoir moulé sa taille fine, dénudant ses épaules et sa nuque. La demoiselle a relevé ses cheveux en un demi-chignon, laissant quelques ondulations douces encadrer son visage, mais dévoilant les stigmates qui ornent sa peau et dont elle est fière. Le maquillage qu’elle porte ne dissimule pas plus la cicatrice qui se profile sous son oeil gauche, mais souligne le bleu glacé de ses yeux. Elle est belle, ce soir, et le sourire qu’elle ne peut s’empêcher d’afficher ne la rend que plus belle encore.

Cassandra est heureuse parce qu’elle a le droit de rejoindre la famille Wormwood pour célébrer la nuit la plus sombre de l’année, pour fêter Yule comme il se doit. Elle est consciente qu’Evelyn n’y invite pas n’importe qui, et, sans pouvoir mettre vraiment de mots sur ce qu’elle ressent, elle se rend pourtant bien compte que son coeur se serre et se réchauffe tout à la fois. Elle rejoint Lisbeth qui l’attend pour la guider vers la salle à manger d’un pas léger, presque dansant, son âme corrompue apaisée par la perspective des réjouissances des heures qui se dessinent. Quand elle entre, elle embrasse la tablée du regard.

Le fils chéri de Lady Satan, le Diable du New Jersey, dont elle caresse les ailes du regard. La chevelure d’une femme qui avait fait le choix de se donner au même être qu’elle, dans un moment dont elle avait été témoin en son temps. Un homme vieilli par le passage du temps mais dont la dévotion n’a en rien été érodée. Un mage noir et une fille ressuscitée. Une rouquine magnifique de plus ou un homme sur les pas de qui marche la mort, compagne fidèle. Des cheveux blancs qui se répondent, petite fille contre monstre à visage humain. Et d’autres encore, d’autres qui dessinent pour les yeux de Cassandra un mélange de couleurs étincelantes, auras entremêlées les unes aux autres par la noirceur qui les encrasse toutes, sans exception.

Elle les connaît, ces êtres qu’Evelyn a mis au monde ou simplement réunis autour d’elle. Elle les connaît par leurs noms et leur essence, connaît leurs corps pour certains et leurs armes pour d’autres, leurs goûts et leurs désirs, elle les connaît parce qu’elle les côtoie depuis longtemps maintenant, finalement. Elle sait lesquels sont responsables de ces regards malveillants posés sur elle, discrètement désapprobateurs, presque. Elle sait lesquels l’apprécient, à leur façon, et lesquels encore ne voient en elle qu’une distraction, un outil, une poupée docile et fragile. Tout ça ne la touche guère, parce que ce qui importe pour elle, c’est que Lady Satan, leur maîtresse à tous, l’a invitée à partager un instant avec eux, parce qu’elle la salue, elle.

Cassie est un peu surprise, car elle s’est souvent tenue en marge, volontairement, consciente de sa propre place dans le grand ordre de la famille Wormwood et du Hell Club. Elle a conscience qu’elle prend la place de quelqu’un qu’elle aurait aimé voir là ce soir, tout en sachant qu’il est encore trop tôt, et que cela ne sera peut-être jamais qu’un doux rêve. Avec une pensée pour son loup, la petite médium s’avance donc et se laisse tomber avec sa grâce habituelle sur la chaise qu’on lui a désignée, entre Nicholas Wormwood et Rowan Blood, aussitôt baignée par la sensation malsaine de leurs auras respectives. Celle de la seconde, particulièrement, est aussi délectable que rude pour les perceptions à fleur de peau de Cassandra.

Marraine, salue-t-elle d’une voix pétillante, aussi enjouée qu’à son habitude. Votre invitation est un honneur à nul autre pareil.

Elle retient sa joie par égard pour celle qu’elle désigne ainsi tout en songeant à ce qu’elle a pu dire à un louveteau égaré. Oh, oui, l’amour existe entre les monstres aussi. Et les hommes peuvent le leur porter tout autant. Si elle n’aime pas comme elle l’a fait d’un vampire à présent perdu pour elle, elle a pourtant un lien particulier pour Evelyn, et elle le sait. Et celle-ci est une mère aimante à son tour, pour ces enfants qu’elle a réunis autour d’elle. Qui serait assez aveugle pour ne pas le voir, songe la médium, un peu perdue, sans se rendre compte que la plupart des autres personnes seraient probablement en train de s’arrêter à d’autres détails que l’affection évidente de la fille de Satan pour sa progéniture.

Cassie se demande un peu si elle ne joue pas là une imposture, parce que la dirigeante de cette joyeuse famille se réjouit d’avoir ceux de son sang autour d’elle, et qu’elle l’a placée au milieu d’eux, elle qui n’est rien ou presque. Un peu, mais pas tant que ça, car elle a envie de croire qu’elle fait partie de ceux qu’elle se félicite d’avoir à table ce soir. Alors elle referme délicatement ses doigts autour de la coupe de champagne qu’on lui a servie, et tourne le regard vers celle qui porte un toast. Mais lorsque les autres reprennent les derniers mots de sa marraine, elle dit d’une voix enjouée :

A vous, véritables héritiers de la nuit.

Elle ne se considère héritière de rien, pour sa part. Cassandra se voit comme le réceptacle de leurs envies et le témoin de leurs exactions. Lui aurait-on demandé d’offrir son sang plutôt que sa présence ce soir qu’elle l’aurait fait sans rechigner, avec une joie toute aussi pleine, mais sans doute moins emplie de chaleur.

Et à vous, Marraine, à tout ce que vous êtes, murmure-t-elle tout bas, avant de boire une gorgée de champagne, les yeux mi-clos, ronronnant presque de contentement.

Assise bien droite sur sa chaise, la médium se perd encore une fois dans la contemplation de la tablée, sans jamais vraiment s’attarder sur quelqu’un en particulier. Elle observe les uns et les autres, leurs familiers et le lien qui se tisse entre les âmes lorsqu’ils accompagnent leurs maîtres depuis assez longtemps. Elle joue distraitement d’une main à l’orée de l’aura discordante de Rowan, s’occupe en silence, une fois n’est pas coutume, comme intimidée très momentanément par la solennité de l’instant.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 3 Jan 2019 - 18:48 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 674
ϟ Nombre de Messages RP : 328
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : PDG de Wormwood Entertainments, Présidente du Hell Club, Antéchrist
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions VII
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions V
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales III
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon V
- Consécration infernale II
- Parangon du mal II
- Antéchrist I
- Sang du Diable I
- Soeur du mensonge I
- Scarifications infernales I
- Maîtresse de la douleur I
- Lame du déchu (buveuse d'âme, lame d'emprisonnement)
- Échine de Léviathan (volonté démoniaque, interminable)
- Linceul des ombres (havre ténébreux, garde-robe infernale)
- Main de Gloire (paralysie)
- Caliban (démon familier)
- Varvara (serviteur)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
- Krampus, le démon de Yule (compagnon)
- Le Pandémonium (sanctuaire)
Comme pour tout repas de famille, Evelyn ne se faisait pas trop d’illusions : plusieurs de ses enfants auraient préférés être ailleurs. Elle pensait principalement aux petits sorciers et sorcières qu’elle avait engendrée. Une nuit de débauche les attendait. Le reste du convent noir allait s’envoler dans la nuit glaçante de décembre. Les sorcières, les démons et les spectres allaient former une véritable chasse fantastique cette nuit et si cela n’avait été pour ce repas de famille, Nicholas, Elvira et Rowan auraient probablement été aussi de la partie. Peut-être pas Rowan. Les morts répétitives de la sorcière avaient tant altéré sa nature qu’elle semblait convoiter d’autres plaisirs solitaires.

Heureusement, sa petite filleule elle était véritablement heureuse d’être là. Ah la douce Cassandra, celle qui avait la lourde tâche de ramener Lawrence parmi les siens. Ou tout du moins de s’assurer que ce fils perdu ne devienne pas trop gênant pour le Hell Club. Evelyn n’avait eut aucun problème à l’idée de voir son enfant se dresser contre les ténèbres tant qu’il le faisait de l’autre côté de l’Atlantique. Mais maintenant qu’il était à Star City, il était une menace pour ses projets et son hégémonie infernale sur la ville. Cassandra ne devait pas savoir non plus à quel point sa mission était cruciale. Lawrence avait tué tant de serviteurs des enfers. Sa réputation était connue parmi eux et nombre de démons attendaient avec impatience de voir ce que Lady Satan allait faire pour régler ce petit problème. Certains n’auraient pas été ravis de savoir qu’elle comptait sur une toute petite humaine pour s’en charger. Mais ces idiots étaient ceux qui restaient aveugles au potentiel de la jeune fille.

Le Diable du New Jersey posa son regard bestial sur celle-ci quand elle porta son propre toast. Il expira violemment par ses naseaux. Il n’était apparemment pas d’accord avec ce que venait de dire Cassandra mais pas au point de vouloir verbaliser son mécontentement. Evelyn passa une main affectueuse sur ses ailes membraneuses.

« Voyons Cassandra. Tu dînes avec nous. Tu te tiens parmi nous. La nuit est ton domaine autant que le nôtre. »

Pas autant que le sien. Mais qui pouvait prétendre dominer la nuit comme Lady Satan ? Ses enfants n’en étaient que les héritiers. Il y avait bien eu Vladislas, mais il avait été détruit. Lady Death ? Elle n’était plus non plus. Plus de la même façon en tout cas. Evelyn se garda bien d’afficher un sourire satisfait pour autant. Oh, elle était heureuse que le Hell Club ait survécu à tout cela et qu’elle n’ait plus de véritables rivaux. Mais elle avait aussi perdu de puissants alliés potentiels.

Rowan se pencha vers elle à son tour. On pouvait nettement voir une cicatrice profonde sur sa gorge, ou plutôt un amalgame de cicatrices. « Tu n’es pas étrangère au sang du Diable non plus. » Souffla-t-elle avec un léger rire. Nicholas se contenta de lui adresser un sourire en coin avant de porter son verre à ses lèvres.

Déjà, le repas commençait. Si les Wormwood n’étaient pas nobles selon les lois humaines, ils l’étaient pour les enfers et leur rassemblement se devait d’être dans le raffinement. Aussi les mets qui leurs furent apportés étaient parmi les plus délicats. Sauf peut-être ceux du Diable du New Jersey et de Rachel. L’un préférait la viande saignante, elle glissait mieux entre les rangées de crocs multiples de sa gorge et la seconde n’avait d’appétit que pour le sang.

« Cassandra, c’est bien cela ? » Commença Rachel en s’adressant à la jeune femme en face d’elle. « Nous avons eu le même maître fut un temps. Et nous semblons servir à nouveau la même maîtresse. » Elle adressa un sourire à sa génitrice. Evelyn Wormwood lui avait donné la vie. Mais le vampire avait corrigé les défauts de cette existence. « Pourquoi ne t’a-t-il pas transformée ? Tu aurais fait une vladinette formidable je n’en doute pas. Tu dois avoir quelque chose de terriblement spécial pour qu’il t’ait gardé tout ce temps en vie à ses côtés. Il avait une certaine tendance à casser ses jouets. J’en sais quelque chose. »

Rachel ne pouvait que chérir les souvenirs de ce qu’elle avait infligé à Los Angeles quand le vampire s’était trouvé avec elle, dans les quelques semaines qui avaient suivi sa transformation ! Elle n’avait jamais vraiment rejoint ses concubines, Lady Satan ne l’aurait pas permis et ce n’était pas ce qu’elle désirait elle-même. Mais elle savait que les femmes sur qui il jetait son dévolu survivaient rarement.

Les portes de la pièce s’ouvrirent à nouveau. Une jeune femme blonde, lunettes de soleil sur le nez et ayant clairement choisi d’aller à l’encontre des codes vestimentaires de la soirée fit irruption dans la pièce.

« Pardon. Je suis en retard. »
Dit-elle sans en penser le moindre mot apparemment. Evelyn lui offrit un sourire et la jeune femme s’installa à l’une des places restantes. Il ne restait plus qu’un seul couvert vide, celui en bout de table, en face de la maîtresse des lieux. La nouvelle venue abaissa un instant ses lunettes, observa Cassandra et lui adressa un clin d’œil.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 3 Jan 2019 - 22:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
Cassandre

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 116
ϟ Nombre de Messages RP : 59
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : sans métier fixe
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : • Lien vital III (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie I (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

Cassie est ramenée au présent par le désaccord du fils chéri de Lady Satan. Un son qui lui fait tourner son regard vers lui et sa mère, aussitôt, la tête inclinée sur le côté, l’air d’abord un peu perdu puis joueur.

Si c’est vous qui me le dites, Marraine, je veux bien le croire, s’amuse-t-elle.

Juste comme ça, parce que celle qu’elle sert le lui affirme. Il y a des mots qui se font lois, dans son esprit. Bien entendu, ça ne l’empêchera pas de se mettre bien loin en dessous d’elle, de ses enfants, et de toutes les créatures qui l’entourent. Ou ailleurs, en tout cas. Mais ça, c’est une autre histoire, et de celles qui ne la dérangent pas le moins du monde. Au moins Cassandra ne compte-t-elle pas la vanité au nombre de ses péchés.

Sa voisine s’approche pour rebondir là dessus, et aussitôt la médium pose ses prunelles sur elle, plutôt. Elle hausse les épaules, parce qu’elle ne sait pas trop d’où elle vient mais qu’elle a fini par supposer que ces démons qui avaient peuplé ses nuits et ses jours depuis sa jeunesse faisait partie de sa lignée. Elle a quelques mystères à résoudre, comme le pourquoi du comment d’une aberration unique au sein de sa famille. Sa mère, son père, son frère et sa soeur, tous normaux. Elle était la seule qui s’était distinguée, mais cette distinction s’était accompagnée de lourdes conséquences.

Elle n’a pas grand chose à répondre à cela, mais de toute façon, le repas commence à être servi, ce qui épargne à ses voisins une réponse sans doute toute personnelle, peut-être un peu décalée, de ces phrases qu’elle déclame parfois. Finalement, c’est celle qui a servi Vlad qui lui adresse la parole. Cassie s’anime aussitôt, commençant par corriger d’un ton gai.

Cassie. Presque personne ne dit Cassandra.

Cassandra est une autre. Cassandra, c’est celle qui parle lorsque ses dons s’emparent d’elle. Celle qu’elle aurait pu devenir, peut-être, ou celle qu’elle sera un jour, qui sait ? En tout cas, elle préfère les Cassie ou autres surnoms.

Et nous servons la même maîtresse, acquiesce-t-elle dans un sourire.

Il n’y a pas de peut-être dans la loyauté qu’elle a à l’égard d’Evelyn, pas plus que celle qu’elle offrait à Lukaz. L’un comme l’autre, de façons extrêmement différentes, l’avait tirée de cet enfer sur terre dans lequel elle s’était laissée enfermer à la mort de Vlad. De ces décès sans le moindre but, de la recherche d’une paix de l’âme qui se refusait sans cesse à elle.

Je ne sais pas. Il disait que j’avais bon goût, souffle-t-elle, la gorge un peu serrée mais le ton simplement rêveur. Il disait beaucoup de choses, mais je crois qu’il aimait que je sois en vie et libre de toute contrainte, mais tout de même dévouée. Je ne voulais pas, de toute façon … ? Je ne suis même pas sûre que ce soit possible de me transformer, complète la médium en fronçant les sourcils.

A bien y réfléchir, avec cette manie qu’a son corps de sans cesse la ramener à la vie, la transformer en une vampire pourrait peut-être avoir de drôles de conséquences, se disait-elle.

Oh, il m’a cassée un certain nombre de fois, mais j’aimais ça autant que le reste.

Cassandra rit doucement. Ce que Vlad lui faisait n’avait rien de souhaitable ou recommandable pour le commun des mortels, mais ce qu’elle a pu adoré ces moments avec lui. Mais ces considérations sont chassées quand un autre morceau de son passé s’invite à la table. Quand une blonde entre dans la pièce, la médium a un goût familier sur la langue. Son aura lui parle, mais elle peine à mettre un nom sur une impression.

Enfin, jusqu’à ce qu’elle s’installe et ne lui fasse un clin d’oeil. Un petit “oh” surpris s’échappe de ses lèvres avant que Cassie ne repose la coupe qu’elle avait porté à ses lèvres - à défaut de beaucoup manger, comme à son habitude. Son premier réflexe aurait été de se lever pour enlacer la nouvelle venue, mais elle se retient par pure politesse. Néanmoins, cela ne l’empêche pas de décocher un sourire chaleureux à la dernière arrivée, associée à un petit salut de la main amical.

Eh bien, ça, c’est une surprise, pouffe-t-elle. Ça faisait longtemps.

Elle s’intéresse enfin au contenu de son assiette, cessant de dévisager la blonde pour se forcer à avaler quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 4 Jan 2019 - 12:17 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 674
ϟ Nombre de Messages RP : 328
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : PDG de Wormwood Entertainments, Présidente du Hell Club, Antéchrist
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions VII
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions V
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales III
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon V
- Consécration infernale II
- Parangon du mal II
- Antéchrist I
- Sang du Diable I
- Soeur du mensonge I
- Scarifications infernales I
- Maîtresse de la douleur I
- Lame du déchu (buveuse d'âme, lame d'emprisonnement)
- Échine de Léviathan (volonté démoniaque, interminable)
- Linceul des ombres (havre ténébreux, garde-robe infernale)
- Main de Gloire (paralysie)
- Caliban (démon familier)
- Varvara (serviteur)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
- Krampus, le démon de Yule (compagnon)
- Le Pandémonium (sanctuaire)
Vladislas Markov n’avait pas été n’importe quel vampire. Evelyn le savait pour l’avoir rencontré plusieurs fois. Parfois en tant qu’ennemis, parfois en tant qu’amants. Elle savait que s’il aimait jouer le rôle d’un monstre un peu stupide qui se contentait de semer le chaos, il n’en était rien. Il était un être sombre et calculateur, comme lui. S’il avait gardé Cassandra à ses côtés, c’était peut-être parce qu’il appréciait le goût de son sang, cela Evelyn n’en doutait aucunement. Mais elle n’aurait pas été surprise qu’il ait senti comme elle, le potentiel de la petite médium. Evelyn en savait assez sur l’ascendance de Cassandra pour se douter d’ailleurs de tout ce qu’elle pourrait accomplir d’ici quelques années, ou plutôt quelques décennies. La folie qui l’habitait retardait grandement son ascension vers le pouvoir. Mais elle était divertissante.

« Il n’était pas un amant tendre. » Glissa Evelyn en portant un verre à ses lèvres.

Rachel acquiesça avec un sourire. Nicholas leva les yeux au ciel tandis que les autres continuaient leur repas ou leurs propres conversations sans trop s’occuper des prouesses sexuelles de leur mère et de leur sœur aînée.

« Qu’est-ce que tu entends par le fait que tu ne puisses pas être transformée ? »
Demanda Rachel.

« Cassie possède certains dons de régénération assez exceptionnels. Qui ont su ravir certains de nos clients du Hell Club. »


« Je veux la goûter. Mère, puis-je me délecter de l’une de vos invités si elle est d’accord bien entendu ? Si elle est aussi exquise que Vladislas le pensait, elle ira très bien avec le reste de ce repas.»

Evelyn soupira. « Je n’ai pas invitée Cassandra à se joindre à nous pour qu’elle serve de dîner. » Elle glissa un coup d’œil en direction du Diable du New Jersey au cas où celui-ci avait aussi des idées semblables. Mais il avait probablement déjà dû goûter la chair de la médium. Rachel n’avait pas eu la même chance, en vivant à Los Angeles. « Mais si elle est d’accord je n’y vois pas d’objection. »

« Qu’en dis-tu ma chérie ? » Demanda Rachel en plongeant son regard dans celui de Cassandra. « Tu peux saigner dans un verre ou je peux plonger mes dents dans ta nuque, c’est comme tu le désires, mais j’aimerais beaucoup savoir quel goût tu as. Je promets de ne pas te casser. »

Nicholas soupira à son tour. De tous les membres attablés, c’était celui qui avait probablement le plus de prestance. Rachel évoquait trop les années trente et leur décadence, Elvira cherchait à attirer l’attention avec son décolleté et les autres n’auraient pas pu apparaître raffinés même s’ils l’avaient voulu à ses yeux. Le Diable du New Jersey était trop bestial. Aleister trop vieux. Rowan morte de trop nombreuses fois. Quant à Anton Faust, il était trop occupé à regarder le décolleté de la jeune femme en face de lui justement. Et Elvira était bien trop contente d’avoir quelqu’un s’intéressant à elle et non pas à Cassandra. Tous les enfants de Lady Satan à l’exception d’Aleister étaient égocentriques.

« Ce que je ne comprends pas, c’est si tu es si spéciale Cassandra, pourquoi tu n’as pas décidé de rejoindre le convent noir et de commencer ton apprentissage de la voie de la main gauche. Au lieu de simplement servir de nourriture aux vampires. »

Evelyn quant à elle remarqua aussitôt l’échange de regard entre son invitée tardive et la jeune femme. Elle ignorait tout de leur lien, mais savait que les vampires de Vladislas avaient quelque peu échangé avec la Moisson, quand les deux groupes avaient encore eu un peu d’influence sur la ville. Avant l’ascension du Hell Club donc.

« Vous vous connaissez ? »
Demanda-t-elle à Cassandra d’un ton doux. Aussitôt Nicholas et Rachel avaient cessé leurs chamailleries. Personne ne coupait la parole de leur génitrice, ils l’avaient tous appris à leur manière. « Je ne pensais pas que Vladislas t’aurait laissé la côtoyer. Il n’aimait guère les nécromanciens. »

« Pas du tout même. Pas depuis que Johann Faust a tenté de le soumettre à sa volonté pour faire de lui son garde du corps et son assassin personnel. Oh, ils ont mis l’Europe à feu et à sang tous les deux d’après ce qu’il m’a raconté. Hordes de squelettes réanimés contre meutes de vampires assoiffés de sang. Des villages entiers ont disparus. Heureusement ils avaient la famine et la peste noire pour masquer leurs petites activités. Ce qui n’est plus trop notre cas. »

« Oui. Ah, ce qu’ils auraient pu accomplir s’ils avaient cherché à travailler ensemble. Les hommes et leurs égos. » Répondit Evelyn en souriant à Cassandra.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 4 Jan 2019 - 16:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
Cassandre

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 116
ϟ Nombre de Messages RP : 59
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : sans métier fixe
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : • Lien vital III (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie I (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

Cassie secoue la tête comme pour faire écho au constat d’Evelyn. Elle frissonne même, un frisson qu’on devrait décemment prendre pour être un restant de la peur que la pauvre enfant a dû ressentir entre les griffes de son amant. Mais ce n’est là que le souvenir chéri de l’extase qu’elle a expérimenté maintes fois sous ses crocs. Les désirs de Cassandra sont hantés par des réminiscences malsaines. Et ses envies ne semblent jamais qu’empirer comme elle prend de l’âge.

Régénération à posteriori, la médium précise-t-elle aimablement.

Le fait est qu’il faut tout de même qu’elle rende l’âme - façon de parler - avant d’espérer redevenir telle qu’elle est. La jeune femme n’est pas étonnée que Rachel souhaite goûter ce qu’elle a dans les veines, mais elle se contente d’attendre de voir ce que sa Marraine en dira. Elle a beau être terriblement volage et avoir une tendance à oublier les demandes qu’on peut lui faire, ici, elle respecte l’autorité qu’on lui impose. Même si elle la fuira peut-être demain.

L’idée de servir en partie au moins de dîner n’est pas pour lui déplaire. La dernière morsure qu’elle a subi remonte à trop longtemps à son goût, et c’est quelque chose qu’elle aime particulièrement. Enfin, la dernière morsure de vampire, faut-il préciser. Comme la tête de la lignée Wormwood accepte la demande de sa fille, Cassie se redresse vivement, les yeux brillants, cherchant celle qui lui a fait une si ravissante proposition, se noyant volontiers dans le regard de la rousse. Elle humecte ses lèvres, dans l’expectative. Trépignant presque d’impatience mais s’accrochant à sa retenue par un miracle quelconque.

Très, très volontiers, susurre la jeune femme.

Elle marque une pause, fronce les sourcils et ajoute d’un ton sérieux, cependant :

Mais il faut faire attention à la robe. Je l’aime bien, celle-ci.

Même si le sang peut aisément se rattraper lorsqu’on a l’habitude de devoir le faire, certes, mais Cassie aimerait bien finir cette soirée en ayant toujours l’air à la hauteur de la famille qui l’accueille ce soir. Le soupir de Nicholas l’interrompt cependant avant qu’elle ne se soit levée pour rejoindre la vampire, et elle se tourne vers le blond, tout en retenue comparé aux autres. Ce qu’il lui dit lui tire un petit rire. Non pas qu’elle se moque, mais l’idée lui rappelle une certaine blonde et ses tentatives pour lui faire apprendre quelque chose. Mais elle n’a pas le temps d’essayer de lui expliquer le pourquoi du comment parce que sa marraine a posé une question, et que les siennes ont préséance sur toutes les autres.

Je dois bien avouer que j’ai passé beaucoup de temps dans l’ancienne Europe en rêve, à cause des Faust.

Dans ses premiers cauchemars, d’abord, puis à n’importe quelle heure du jour, la laissant souvent dans un état lamentable. De cela, elle se souvient également. Elle n’était sans doute pas prête à voir disparaître des villages entiers à sept ans.

Je ne sais pas si mon esprit aurait résisté à leur alliance, rit-elle. Je n’avais pas rejoint le domaine de la nuit, pas encore.

Elle offre un charmant sourire à Evelyn, d’abord, expliquant aimablement et avec cette étonnante assurance qu’elle manifeste parfois :

Vlad aurait voulu que je me renseigne sur Abby. Et que j’apprenne un peu. Et puis, je suppose que j’étais aussi bien avec elle qu’à vagabonder n’importe où. Mais c’est la seule Faust que j’avais le droit d’approcher, ajoute-t-elle gaiement. Ce qui nous amène au fait que j’apprends très mal avec les méthodes classiques.

Elle guette l’approbation de la blonde, qui ne pourra qu’approuver cette dernière affirmation, avant de se tourner vers Nicholas. Il faut dire que Cassie, elle, n’a même pas remarqué qu’elle avait bien dû apprendre quelque chose. Un jour, les fantômes se sont mis à exécuter ses quatre volontés sans qu’elle ne réalise cet état de fait. Pas les méthodes classiques, donc.

Personne n’aurait supporté de me guider. Je ne suis pas une sorcière. Je n’ai pas d’apprentissage derrière moi. Je me suis réveillée un jour et les fantômes étaient là. Un autre et les auras de toute sorte m’éblouissaient. Un autre encore, une main posée au mauvais endroit, et le passé n’avait soudain plus de secret pour moi. Apprendre est long, fastidieux, et ennuyant. Servir de repas et de leurre aux vampires, c’était amusant, et les pouvoirs continuaient d’apparaître d’eux mêmes. Voilà tout. Je ne suis pas si spéciale que ça, en plus. Juste une petite médium de rien du tout, que personne n'écoutait jamais.

Elle hausse les épaules, comme si c’était l’évidence même. Pas si spéciale que cela, et pourtant, un vampire, une nécromancienne et une fille de l’Enfer ont vu, tour à tour, les belles promesses que charrie son sang. Dans un autre monde et sous de meilleurs auspices, Cassandra serait sûrement plus puissante que la moyenne, à son âge. Une puissance avec laquelle il aurait fallu compter. Au lieu de quoi, le temps devra passer pour développer son potentiel, et les grands de ce monde n’ont plus qu’à faire en sorte de s’adjoindre sa loyauté pour en profiter un jour.

Maintenant, une petite minute. Rachel veut goûter, d’autant que c’est bien la première à demander aussi poliment, lance-t-elle d’un ton enthousiaste en rejoignant la vampire, sa nuque d’ores et déjà dégagée grâce à sa coiffure confectionnée avec soin.

A lui demander à elle, aussi, sans doute. La plupart des vampires qui ont bu à sa gorge en ont demandé la permission à Vladislas. Les autres s’en sont généralement passées. Autant dire que cela surprend quelque peu Cassandra, qui pensait que la permission de son infernale marraine serait amplement suffisante.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 4 Jan 2019 - 17:17 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 674
ϟ Nombre de Messages RP : 328
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : PDG de Wormwood Entertainments, Présidente du Hell Club, Antéchrist
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions VII
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions V
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales III
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon V
- Consécration infernale II
- Parangon du mal II
- Antéchrist I
- Sang du Diable I
- Soeur du mensonge I
- Scarifications infernales I
- Maîtresse de la douleur I
- Lame du déchu (buveuse d'âme, lame d'emprisonnement)
- Échine de Léviathan (volonté démoniaque, interminable)
- Linceul des ombres (havre ténébreux, garde-robe infernale)
- Main de Gloire (paralysie)
- Caliban (démon familier)
- Varvara (serviteur)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
- Krampus, le démon de Yule (compagnon)
- Le Pandémonium (sanctuaire)
Rachel émit un léger rire cristallin lorsque Cassandra fit sa remarque à propos de la robe. Evelyn elle aussi s’autorisa un léger sourire.

« Ah ma chérie, je te promets que je ferais tout mon possible pour qu’il ne lui arrive rien. Même si tu as choisi la couleur la plus adéquate après tout. Le rouge a toujours été la meilleure façon de camoufler les tâches de sang. Le blanc de les accentuer. »

La vampire laissa deux de ses doigts glisser sur sa peau terriblement pâle. Comme tous les vampires, elle était livide, mais les femmes Wormwood avaient toutes héritées de la peau blanche de leur mère, tout comme de sa chevelure, ce qui leur donnait à Rachel un aspect d’ivoire. Tous ses vaisseaux sanguins auraient presque pu être visibles par transparence, s’ils contenaient quelque chose d’autre que la mort désormais.

Evelyn croisa les mains devant son visage, attentive à ce que disais Cassandra. Quelque chose qui arrivait peu au sein du Hell Club par ailleurs. La plupart des créatures qui servaient l’Antéchrist considéraient la petite médium comme un jouet, une distraction. Rare étaient ceux qui s’attardaient sur ce qu’elle disait, sur ce qu’elle pouvait voir. Sauf Evelyn bien sûr. Peut-être d’ailleurs qu’elle devrait charger l’une de ses ombres de suivre Cassandra. Pas pour sa sécurité, non. Simplement pour pouvoir glaner quelques bribes de prophéties qui pourraient être perdues à jamais sans cela. Puis la petite n’avait jamais eu l’air de refuser un publique.

« Non, probablement pas. » Glissa Evelyn avec un sourire. « Il est déjà surprenant que ton esprit ait survécu à tout cela Cassie.»

Une alliance entre Johann Faust et Valdislas aurait été de courte durée. Parce qu’ils se seraient trahis et parce que l’Archimage serait intervenu dès qu’ils se seraient montrés trop entreprenant. Puis à quoi bon imaginer ce qu’il serait advenu du monde dans ce cas là ? Le passé était ce qu’il était et Evelyn préférait vraiment profiter de la nuit qui s’annonçait.

Abigaïl leva à peine les yeux à la remarque de Cassandra et se contenta de lâcher un « Pire étudiante que je n’ai jamais eue. » Avant de retourner à son repas. La nécromancienne ne semblait pas respecter autant la solennité du moment que le reste des enfants d’Evelyn. Probablement parce que contrairement à eux et tout comme Cassandra et Anton, elle n’en était pas la progéniture directe. Par bien des façons, Evelyn avait apposé sa marque sur elle, les enfers avaient apposé leur marque sur elle. Chose dont l’Antéchrist avait parfaitement conscience. En fait, Evelyn savait aussi qu’elle avait dépouillé la nécromancienne de cette influence infernale. Pourtant, malgré cela, cette fille perdue était revenue vers elle. Pour des raisons qu’Evelyn n’était toujours pas certaine de comprendre. Une pointe d’affection animait toutefois le regard de la fille du Diable quand elle observait cette descendante perdue dont la puissance était parvenue à égaler la sienne.

« Je suppose qu’il te faudra un enseignement moins classique dans ce cas Cassie. Le convent n’est probablement pas approprié. Tout comme il ne l’est pas pour Aloysius. »

L’autre fils d’Evelyn leva les yeux puis les posa sur Cassandra. Il y avait quelque chose d’étrange dans ce regard, quelque chose de tentaculaire et d’immonde. Comme si Aloysius ne regardait pas seulement avec ses yeux, mais avec un puits de ténèbres sans nom qui s’était ouvert au-delà de cette réalité. Il sourit. Sûrement car il sentait en Cassandra une âme sœur. Un être avec du pouvoir, mais un pouvoir qui ne venait pas de la connaissance, qui ne venait pas de l’étude de vieux grimoire. Un pouvoir brut, incontrôlable, une force impie qui s’exprimait à travers chacune de ses respirations, avec le même naturel que celles-ci.

« Mais tu ne devrais pas te dénigrer autant Cassie. Tu es aussi spéciale que n’importe lequel de mes enfants. Avec le temps, tu t’en rendras compte toi-même. Tout le monde n’est pas fait pour s’adonner à des études acharnées en se privant des plaisirs de l’existence. Je préfère te voir gambader dans le Pandémonium qu’enfermée dans la bibliothèque de la Nouvelle Scholomance. »

« Oh, mais je sais prendre soin de mes étudiantes, mère. Certains de mes enseignements n’ont rien à envier à ce qui se passe dans votre établissement. »

Evelyn lui adressa un sourire, apparemment l’idée la ravissait. Rachel avait disparu de son siège et Cassandra put sentir des doigts glacés venir caresser son épaule, puis sa nuque.

« Oh ma chérie, si cela n’avait pas été une nuit si spéciale, je t’aurais prise sans même te demander ton avis. »
Susurra-t-elle à son oreille. « Mais c’est un évènement spécial et mère aime que nous nous tenions correctement pour l’occasion. Au cas où grand-père se déciderait à pointer le bout de ses cornes. Ne bouge pas, pour que je ne tâche pas ta si jolie robe. »

La langue de la vampire passa sur la jugulaire de la petite Cassandra. Puis les crocs pénétrèrent sa peau en un baiser brutal et passionné. Rachel laissa le sang emplir sa bouche, se délectant des saveurs si particulières de la petite médium.

« Oh, tu as un goût de pâtisserie. Pas étonnant qu’il t’ait gardé en vie. » Dit-elle dans un ronronnement avant de la mordre à nouveau.

Les serviteurs refirent leur apparition pour apporter la suite du repas. De la viande, dont l’origine ne faisait aucun doute pour ceux qui connaissaient bien Lady Satan. Celle-ci avait passé des jours à hanter les nuits de décembre en compagnie du démon Krampus et certains des enfants qu’il avait capturés avaient trouvé le chemin de la salle à manger.

« Régalez-vous mes enfants. »


Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 4 Jan 2019 - 18:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
Cassandre

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 116
ϟ Nombre de Messages RP : 59
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : sans métier fixe
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : • Lien vital III (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie I (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

Cassandra suit attentivement les doigts de Rachel du regard, dans l’expectative. La peau pâle de la vampire l’attire autant que la promesse de ses crocs. Quelle idée, de déconcentrer ainsi la pauvre petite, qui s’attache pourtant à tenter d’avoir l’air… Presque raisonnable. Presque. Sa contemplation avide de l’infante de Vladislas ne l’empêche pas de relever d’une voix adoucie, suave :

La pureté du blanc n’est jamais plus belle que teintée d’un peu de rouge.

Ou beaucoup, peut-être. Les draps d’une chambre d’hôtel qui ont accueilli une médium un peu folle et un vampire décidé à la vider de son sang peuvent en témoigner. La beauté toute relative du spectacle qu’ils avaient abandonné derrière eux échappait à beaucoup, mais pas à Cassie. Dans la flamme vacillante de sa mémoire, la dernière vision de cette pièce brille encore de mille feux. Petits éclats de conscience qu’elle se remémore parfois, lorsque la réalité n’est plus à la hauteur de sa soif de plaisirs macabres. Il est surprenant, en effet, que son esprit ait appris à s’accommoder de ces images et de ces expériences. D’autres n’auraient pas survécu.

Mais c’est que j’ai été brisée, marraine. D’esprit et de corps, pour être reforgé enfin, prête à servir les ténèbres comme il se doit.

Mais qu’importe tout ceci. La remarque d’Abigaïl glisse sur la médium comme un constat des plus acceptables. Elle a bien conscience que la nécromancienne a dû se demander plus d’une fois d’où Vlad avait sorti sa petite poupée, pour qu’elle soit aussi aisément distraite et incapable de la moindre rigueur. Et puis, Cassandra n’est pas aisée à vexer. Le seul à avoir réussi cet exploit de façon fugace ces dernières années hurle à la lune et chasse sous son oeil attentif.

Evelyn continue à parler pendant que sa filleule écoute d’une oreille, toute souriante face à l’étrange créature que représente Aloysius, en pleine recherche de ce qui peut bien se tramer là dessous. Certaines auras lui sont aisément lisibles. Parce qu’elle a en a vu d’autres, parce que l’instinct parle, parce qu’elle sait, d’une façon ou d’une autre. Mais il arrive occasionnellement qu’elle ne sache qu’en penser, et ce fils-là entre dans cette catégorie. Elle baisse les yeux sur son propre bras qu’elle a tendu devant elle, se demande avec curiosité si la sienne ressemblerait un peu, de loin, à ce qu’elle voit devant elle. Sans doute que non, mais elle comprend très bien que celui-ci n’ait pas rejoint le coven. Elle a envie de se lover tout contre lui et de voir au delà de ses yeux où les ténèbres règnent sans partage. D’apprendre ce qu’il est et de le faire sien. Ceci étant, il faut bien avouer que la pauvre Cassandra, à ce repas, aimerait connaître parfaitement chacun des convives. La plupart de ceux qui vivent auprès d’Evelyn l’ont côtoyée au moins une fois, mais pas tous d’aussi près qu’elle le rêve parfois.

J’aime les livres, mais j’aime encore plus le Pandémonium. Je m’y sens… A ma place, j’imagine ? J’apprends des choses différentes, même si je ne doute pas que tu connaisses aussi ces choses-là, Nicholas.

Ses mots ont l’accent criant de la vérité. Elle ne doute pas, mais quelque part, c’est plus que cela encore. Elle sait, tout simplement.

Ah, marraine, je ne considère pas ça comme une façon de me dénigrer. Toute différente que je sois de vous, j’aime ce que je suis. J’aime ma vie, ma folie, mes plaisirs et mes désirs. Qu’importe si ce sont ceux d’une médium et non d’une sorcière, d’une démone, d’une vampire ? Mais si vous préférez ne plus m’entendre dire ces choses, je peux essayer de les garder pour moi, complète-t-elle pourtant, désireuse de ne pas froisser sa délicieuse hôtesse.

Le toucher froid de la mort la tire de ses propos prononcés avec un certain sérieux. Elle frissonne, n’ayant même pas remarquée jusque là que, déjà, Rachel avait quitté sa place pour rejoindre la sienne. Ses murmures sont une douce musique pour la jeune femme ravie, qui s’imagine volontiers toute la sauvagerie dont la charmante créature serait capable lorsque les yeux de sa mère seraient posés ailleurs.

Pour ça, tu n’aurais pas été la première, Rachel Wormwood. Mais parfois, la retenue a du bon, paraît-il.

Elle n’en a pas l’air le moins du monde convaincue, en toute honnêteté, mais Cassie se tient malgré tout tranquille, tressaillant à peine quand les crocs de la créature s’enfoncent dans sa peau. La douleur, légère mais exquise, n’a qu’à peine le temps de fleurir avant de se voir remplacer par un doux sentiment de contentement. Tant que la médium en oublie sa langue quand Rachel s’interrompt pour lui glisser quelques mots de plus, se contentant d’un vague signe de tête approbateur et d’un murmure sans queue ni tête.

Elle garde les yeux grands ouverts mais se laisse aller sans plus prêter attention à ce qui l’entoure, essayant d’oublier le fait que la morsure a réveillé en elle un désir flamboyant, ce désir qui couve presque toujours en elle. Souvenir de Lilith, peut-être ? Sans doute. Elle se noie plutôt dans la sensation, présente et passée, mais quand une réminiscence s’invite dans son regard, ce n’est pas celui qu’elle croit qui y joue. Comme souvent lorsque Cassie s’amuse, ses prunelles se vident de tout éclat, un instant, fugace. Cette fois quand elle revient à elle, cependant, ce n’est pas l’image d’un vampire ou celle d’une démone qui lui reste sur la rétine. Elle cherche sa marraine du regard et la fixe un court instant avec une expression surprise avant de baisser les yeux vers l’assiette qu’on lui a servie, curieuse.

Elle a conscience de ce qui se fait dans les festins des Wormwood, et n’en est pas plus dérangée que par le reste, mais elle-même n’a jamais goûtée à ce qu’ils offrent aux convives. Probablement parce qu’elle a souvent fini au rang de repas, elle aussi. Rachel, cependant, lui ôte la possibilité de se demander si son plat est du même acabit que celui servi au reste de la tablée et ce que cela lui ferait de s’en nourrir. La langueur qui s’empare de ses membres, encore douce mais pas moins familière, la pousse à poser une main contre la joue de la vampire, petite caresse délicate pendant qu’elle clôt volontairement les paupières, préférant être toute entière à cet acte de partage cent fois effectué par le passé.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 5 Jan 2019 - 0:30 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 674
ϟ Nombre de Messages RP : 328
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : PDG de Wormwood Entertainments, Présidente du Hell Club, Antéchrist
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions VII
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions V
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales III
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon V
- Consécration infernale II
- Parangon du mal II
- Antéchrist I
- Sang du Diable I
- Soeur du mensonge I
- Scarifications infernales I
- Maîtresse de la douleur I
- Lame du déchu (buveuse d'âme, lame d'emprisonnement)
- Échine de Léviathan (volonté démoniaque, interminable)
- Linceul des ombres (havre ténébreux, garde-robe infernale)
- Main de Gloire (paralysie)
- Caliban (démon familier)
- Varvara (serviteur)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
- Krampus, le démon de Yule (compagnon)
- Le Pandémonium (sanctuaire)
L’esprit de Cassandra avait été brisé et reconstruit en cette grande amatrice des plaisirs infernaux et Evelyn n’aurait pu en être plus satisfaite. Elle avait mené de telles expériences de nombreuses fois au cours de sa longue existence. D’abord il fallait trouver un individu intéressant, avec du potentiel, puis détruire tout son mode de pensée, l’amener au bord du gouffre jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien de ce qu’il était avant. Puis il n’y avait plus qu’à reconstruire en s’affranchissant de notions aussi embarrassantes et handicapantes que le bien et le mal. C’était pour cela qu’Evelyn avait préféré garder ses enfants auprès d’elle, pour leur montrer sa voie, leur montrer ce qu’ils pouvaient être. Ah, comme les autres s’étaient égarés.

« Oui, tu as été parfaitement reforgée Cassie, tu es magnifique maintenant. »

Le regard de la matriarche glissa un moment sur les jumeaux en bout de table. Elle les avait mis au monde à sa manière. Le corps de leur mère n’était plus qu’une épave et elle en avait pris possession. D’abord pour s’assurer que les ténèbres qu’elle avait caché dans leur lignée survivent, qu’elles ne disparaissent pas dans le néant. Elle n’avait pas porté Anton et Abigaïl en son sein comme les autres, elle ne les considérait pourtant pas moins comme sa progéniture. La nécromancienne avait même été la plus grandiose de toutes ses filles, de tous ses enfants. Et elle lui était étrangère. Elle avait vécu sans même qu’elles ne se croisent. Au moins pour Cassandra les choses étaient différentes. Même si Evelyn sentait qu’elle n’occupait pas la première place dans le cœur de la jeune femme. Que Vladislas Markov revienne d’entre les morts, encore une fois et elle l’abandonnerait. Evelyn en rirait, elle en était certaine.

« Oh je connais bien des choses Cassandra. Mais j’ai décidé d’aller mener mon apprentissage autre part. Il n’y avait pas de Pandémonium à mon époque et je dois dire que les sorcières du convent étaient un peu… Limitées vis-à-vis du savoir qu’elles pouvaient me transmettre. »
Il s’était baissé vers elle, comme s’il lui offrait des confidences. « Je suis allé à la Scholomance. L’école du Diable, comme ma mère. J’y ai appris ce qu’elle avait appris et je suis revenu le transmettre aux sorcières de Star City. Enfin… Je suppose qu’à force de côtoyer les démons, une partie de leur savoir finira par t’imprégner. Mais si d’avenir tu voulais te plonger dans certains ouvrages, n’hésite pas à venir me trouver. Tu te tiens à notre tablée, tu fais partie de notre famille et tu as le droit de lire nos tomes les plus secrets. »

« Nicholas a parfaitement raison. Mais ma douce Cassie, tu peux être ce que tu es tout en faisant partie de notre petite assemblée. Il y a de la place pour ta folie, tes vices et tes désirs dans cette famille. Il y a de la place pour tous les blasphèmes et les horreurs du monde à notre table. Et ce n’est pas parce que tu n’es pas encore capable de faire trembler des nations entières que cela ne sera jamais le cas. Et tu sais bien que je ne suis pas femme à vouloir contrôler les pensées de qui que ce soit. Le libre-arbitre avant tout. »

Elle devait admettre utiliser ses pouvoirs parfois pour plier les gens à sa volonté, ou plutôt pour leur permettre d’être ce qu’ils étaient vraiment. Son aura érodait les murs de la morale et de la bienséance. Ses enfants n’en sentaient plus les effets. Abigaïl devait être la seule à ne pas embrasser parfaitement ses désirs peut-être. Les autres ? Les pires engeances que la terre n’ait jamais portées. Il n’y avait qu’à voir le regard lubrique qu’Aleister coulait parfois en direction de sa propre fille ou la gourmandise dont faisait étalage maintenant le Diable du New Jersey en plongeant ses crocs dans un morceau de chair.

La gourmandise dont faisait preuve aussi Rachel qui faisait de même avec le doux cou de Cassie, qui se délectait de son sang, de son essence et de sa vie. Evelyn, Nicholas et même Aloysius s’étaient arrachés à leurs propres discussions pour profiter du spectacle. Qui ne pouvait être excité par une telle vue par tout ce qui se jouait devant leurs yeux ? Par le plaisir évident que ressentait la jeune fille face à la morsure de la vampire ?

Puis le baiser sanglant cessa. Rachel émit un soupir d’aise. Elle attrapa une serviette et essuya les perles écarlates sur la nuque de la médium avant de s’essuyer elle-même les lèvres.

« Magnifique. Il faut vraiment que tu viennes à Los Angeles ma chérie. Il est injuste que le Hell Club soit le seul à profiter de toi. Peut-être que mère pourrait en profiter aussi pour faire une apparition auprès de ses ouailles de la côte est ? »

« Nous pourrions l’envisager. Mais reprends place Rachel s’il te plaît. C’est un moment spécial, c’est la première fois que Cassie va goûter la chair d’un enfant chrétien. »

Il y eut un soupir d’exaltation dans la salle, quelques rires et d’acclamations. Evelyn se leva et tous se joignirent les mains alors qu’on déposait dans leurs assiettes les morceaux de chairs humaines préparés par raffinement par Calibraxis, le boucher du Diable qu’Eve avait honteusement dérobé à son père.

« Aujourd’hui, en la soirée la plus longue de l’année, quand le froid et les ténèbres règnent sur la Terre et que les fidèles du faux dieu se réfugient dans leurs foyers, nous nous réunissons. Aujourd’hui, nous festoyons, non pas des bêtes terrestres. Nous nous nourrissons de l’innocence, de la chair de nos ennemis et de leur essence. Les bêtes servent peut-être les hommes, mais les hommes nous servent nous, les héritiers de la nuit. »

Alors Evelyn se répéta pour ce qui était le moment clef de la soirée, le véritable festin.

« Mangez mes enfants, mangez. »

Ils ne se firent pas prier. Même ceux qu’on aurait pu imaginer faire preuve de retenue firent honneurs à ce plat si particulier, à la chair d’un enfant chrétien, kidnappé par le démon Krampus et préparé par le boucher du Diable. Evelyn souriait devant sa portée de petits monstres. Elle regrettait peut-être juste qu’il n’y ait pas plus de tête blonde avec eux. Ses années en enfer avaient vraiment perturbé ses projets.


Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 5 Jan 2019 - 13:17 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
Cassandre

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 116
ϟ Nombre de Messages RP : 59
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : sans métier fixe
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : • Lien vital III (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie I (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

Le mot magnifique résonne dans les airs et Cassie s’illumine plus encore, transfigurée par la joie la plus totale. Elle n’a pas vraiment l’habitude que l’on s’intéresse tant à elle, pas non plus celle qu’on voit la beauté des changements qui se sont opérées en elle au fil des ans. Et si elle n’a jamais été sensible à la flatterie, elle ne peut pas s’empêcher de ressentir une joie intense en entendant sa marraine la complimenter de la sorte. Même si Lady Satan n’est pas Vladislas, elle apaise son esprit d’une façon qui lui convient tout autant. Sans elle, où serait-elle aujourd’hui, Cassandra ? Une rue quelconque, une enfant brisée une fois de trop, les veines noyées dans les drogues et la moindre étincelle de raison éteinte impitoyablement.

Le discours de Nicholas, appuyé par leur hôtesse également, ne fait qu’accentuer cette impression. Elle a souvent eu la sensation de n’avoir de place nulle part en ce monde, mais voilà que la mère et le fils s’unissent pour lui affirmer qu’elle est membre de la famille. Elle ne réfléchit pas vraiment, mais une seconde, elle est assise, la suivante, ses petits bras se sont refermés autour du cou du jeune homme et elle lui dépose un baiser sur la joue. Presque dans l’innocence la plus totale, pas même troublée par les mots reconnaissants qu’elle lui glisse à l’oreille.

Ah, merci, Nicholas. Tu me fais là un si beau cadeau… Je viendrais te visiter un jour prochain, peut-être, sûrement.

Elle se rassoit sagement à sa place, pour remercier d’un regard un peu troublé par l’émotion et d’un sourire plein de chaleur sa marraine, qui a elle aussi à coeur de l’intégrer à leur si cordiale assemblée. Oui, Evelyn n’est pas Vladislas, mais en choisissant cette voie, elle s’adjoint une loyauté différente mais qui grandira jusqu’à devenir aussi profonde que celle qu’elle aura toujours pour le vampire.

Ce que vous me dites, marraine, commence Cassandra d’une petite voix, un peu serrée par l’émotion, me ravit autant que cela me touche. Ils ne sont pas si nombreux à m’avoir accueillie telle que je suis, mais moins encore à l’avoir fait en me traitant ainsi. Comme une membre de la famille.

Sa relation avec son vampire était assez différente. Même si lui aussi a respecté jusqu’au bout le libre arbitre de sa Chouquette, parfois à contrecoeur puisqu’elle ne lui en laissait pas trop le choix, mais volontairement malgré tout. Après tout, il a eu l’occasion de vérifier que l’hypnose fonctionnait parfaitement sur elle, et pourtant, il ne l’a jamais empêchée de vagabonder à sa guise, d’aller et venir avec son insouciance habituelle.

Sa relation avec Rachel aussi, serait différente, malgré tout l’attrait qu’elle trouve aussi à son sang. Mais cela ne l’empêche pas de savourer ce moment où elle lui dérobe un peu de sa chaleur, de sa vie, de ses crocs avides. Un vol que Cassie autorise et encourage volontiers, dont elle se délecte sans s’en cacher. Son visage qui ne montre que joie depuis le début de ce repas s’est vu adoucir par le plaisir, tant qu’elle laisse échapper un petit soupir de désarroi quand la vampire lâche son cou. Avec son impulsivité habituelle, elle serait prête à accepter sur le champ de suivre la créature là où elle le voudra dans l’instant, happée par ses désirs un peu frustrés pour l’heure. Mais Evelyn lui permet de se reconcentrer, à peine, en évoquant le repas et sa nature, soulevant une réaction immédiate des convives que Cassie observe avec un sourire. Elle offre volontiers ses mains à ses deux voisins et lève le nez vers sa marraine pour l’écouter parler. Les mots s’impriment dans son esprit, le charisme de la fille du Diable tout autant. Elle a ses propres phrases sur le bout de la langue, mais elle les retient, préférant s’approcher tout au bord de sa chaise.

A son habitude, la médium observe beaucoup les autres faire. Les voir consommer la chair d’enfants ne la rebutent pas, pas le moins du monde, car c’est ainsi que son univers est fait depuis bien longtemps. Mais elle prend plus de temps à s’y essayer elle-même. Pas par dégoût, simplement car elle est prisonnière de l’instant, d’une réalisation toute simple. Cassie est celle qui prend les coups et non celle qui les donne. Elle subit et s’en délecte mais jamais n’inflige. Elle voit sans faire. Elle est témoin ou victime, jamais bourreau. Cassie est celle qui nourrit les autres et non l’inverse. Rejoindre ces monstres là, ce soir, c’est changer la donne, irrémédiablement.

Quand la petite médium porte une première bouchée hésitante à sa bouche, toute raide dans sa jolie robe neuve, elle entrevoit brièvement un futur dépeint par sa marraine. Elle voit une poupée de rien du tout faire trembler des nations entières et soulever la terreur à la simple mention de son nom. Douce revanche pour l’héritière de Cassandre, elle qui fut cent fois ignorée en son temps. La révélation est fugace et ne s’attarde guère. Dans cinq minutes tout au plus, Cassie sera de retour dans ses habitudes et persuadée d’être juste une drôle de créature, un petit bout de femme qui sort de l’ordinaire mais rien de plus. Mais pour l’instant, elle vient juste de comprendre que quelque part sous sa folie sommeillait la capacité de se tenir aux côtés de ces frères et soeurs d’adoption sans avoir à en rougir. Différente, mais pas moins puissante.

Mes compliments au cuisinier, déclame-t-elle à haute voix, sans savoir à qui elle parle ou si elle s’adresse seulement à quelqu’un, les lèvres ornés de son sempiternel sourire, sachant pertinemment qui est le responsable de ce repas. Je ne pensais pas que l’innocence puisse avoir si bon goût.

C’est bien la seule assiette du repas que Cassandra termine, sans se soucier des conséquences, décidée à faire honneur à la chasse qu’Evelyn a mené aux côtés de Krampus, dont elle a été témoin plus tôt d’un court instant. Le fait que l’un des enfants qu’elle y a vu soit depuis mort ne la chagrine guère. L’innocence finit toujours par être teintée de noirceur, au moins celui-ci n’aura pas eu à subir cet affront. Les forts vivent et les faibles meurent, ainsi le monde a-t-il été fait. Les monstres choisissent et les hommes obéissent.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 5 Jan 2019 - 15:54 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 674
ϟ Nombre de Messages RP : 328
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : PDG de Wormwood Entertainments, Présidente du Hell Club, Antéchrist
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions VII
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions V
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales III
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon V
- Consécration infernale II
- Parangon du mal II
- Antéchrist I
- Sang du Diable I
- Soeur du mensonge I
- Scarifications infernales I
- Maîtresse de la douleur I
- Lame du déchu (buveuse d'âme, lame d'emprisonnement)
- Échine de Léviathan (volonté démoniaque, interminable)
- Linceul des ombres (havre ténébreux, garde-robe infernale)
- Main de Gloire (paralysie)
- Caliban (démon familier)
- Varvara (serviteur)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
- Krampus, le démon de Yule (compagnon)
- Le Pandémonium (sanctuaire)
La stupeur et la surprise passèrent toutes deux sur le visage de Nicholas lorsque Cassandra lui adressa un câlin et un baiser. Il éclata de rire. Comme il était étrange d’avoir un tel échange avec cette petite femme, sans qu’il ne soit emprunt de luxure. De tels rapprochements existaient au sein de la famille Wormwood, mais ils étaient rares. Les péchés venaient entacher, ou plutôt à leurs yeux, sublimer, chacune de leurs interactions. Nicholas se laissa aller à tapoter gentiment la tête de Cassandra sans se départir de son air hilare. Evelyn et les autres souriaient aussi face à cette démonstration d’affection qui leur semblait si… Innocente.

L’innocence factice et pourtant si spontanée de Cassandra. Ce qui la rendait si délectable aux yeux d’Evelyn et de ses semblables. Elle était le parfait petit soldat des enfers. Une poupée qui n’aspirait qu’au vice et aux ténèbres et qui pourtant garder un visage des plus angéliques. Les cicatrices pouvaient parfois quelque peu gâcher l’effet, mais Evelyn les voyait comme une preuve d’affection, comme celle dont elle venait de gratifier son fils, mais envers les ténèbres.

« J’espère bien. Je pourrais te donner des cours particulier. Sauf si tu préfères qu’il y ait d’autres de mes étudiantes. » Répondit-il d’un ton rieur.

La luxure. A nouveau suintante, lourde de sous-entendu. Il n’y avait de la place que pour le plaisir, pas pour l’innocence. Sauf sur la table, en tant que plat principal bien entendu.

« J’en pense chaque mot Cassie. Je ne t’ai pas invitée simplement parce que je t’ai chargée de me ramener Lawrence, mais parce que tu as vraiment ta place à cette table. »


Car elle était, au moins autant que les jumeaux nécromanciens, sa création. Evelyn avait mêlé son essence et sa volonté à la Genèse de la médium. Vladislas avait détruit une bonne partie de son humanité, l’avait amenée au cœur de la démence par ses visions et l’avait ensuite reconstruite… Mais l’Antéchrist caressait l’idée qu’elle avait été l’architecte qui la première avait posée les fondations de cet édifice chancelant et ô combien fascinant. Il n’y avait qu’à voir la façon dont Rachel, même après avoir goûté son sang, continuait de la dévorer des yeux. La façon dont Nicholas projetait déjà ses propres désirs et machinations sur la médium. La façon dont son esprit avait touché celui d’Aloysius.

Evelyn souriait intérieurement alors qu’elle et ses enfants se concentraient sur la nourriture qui leur était offerte. Elle jeta des coups d’œil réguliers en direction de Cassandra, pour s’assurer qu’elle participe bien au festin, qu’elle continue sur la voie du péché en accomplissant cet acte de profanation délectable. Les Wormwood ne mangeaient pas la chair des enfants innocents simplement pour le plaisir que cela leur apportait, mais aussi pour le pouvoir que revêtait cet acte blasphématoire. La façon dont ils mêlaient en eux la bête et l’homme, dont ils condamnaient l’innocence à ne devenir que quelque l’énergie alimentait la noirceur de leurs corps.

« Oui, Calibraxis est vraiment talentueux. Je ne regrette aucunement de l’avoir fait venir à Star City. Même si parfois ses recherches culinaires donnent des résultats douteux. »

Le boucher du Diable opérait à l’accoutumée dans les cryptes sous le Pandémonium où il préparait la chair humaine pour les clients qui voulaient s’adonner au cannibalisme. Cassie avait déjà fait sa connaissance et celle de son hachoir. Bien souvent, le boucher n’habitait pas son hôte humain, mais un assemblage grotesque constitué de morceaux de démons et d’autres monstres cousus ensembles. Et lorsqu’ils se montrait créatifs, les enfers eux-mêmes tremblaient.

« L’enfant a été préparé comme un ortolan. » Confia Nicholas à Cassandra. « Ses yeux sont crevés, plus par tradition et il est nourrit en continu de sucreries pour adoucir sa chair. Puis il est noyé dans l’armagnac, littéralement et rôti ensuite. Les démons les mangent traditionnellement entiers, en commençant par les pieds et en tenant la tête. Puis ils recrachent les os, s’ils en ont envie. C’est ainsi que les gourmets français mangeaient ces petits oiseaux. »

« Les mangent toujours pour ceux qui n’ont que faire des lois et du bien être animal. » Corrigea Evelyn.

« Ils se couvrent la tête, pour préserver l’arôme, ou selon d’autres rumeurs, pour pouvoir se cacher du regard du seigneur alors qu’ils commettent un acte aussi terrible. »


« Mais nous n’avons rien à caché au faux dieu. »
Répliqua Rowan avec un sourire.

« Calibraxis est le seul à savoir préparer correctement les enfants chrétiens. De nombreux démons ne savent pas se contrôler et les dévorent crus. Ce qui est dommage. Est-ce que tu sens l’innocence se changer en blasphème quand elle passe la barrière de tes lèvres Cassie ? Est-ce que tu sens l’acte de profanation que tu accomplis ? Regarde autour de toi. Nous ne nous contentons pas de dîner, nous insultons le faux dieu, toute sa création et prêtons allégeance aux ténèbres. Chaque repas est un pas de plus vers les enfers. »


« Et tu marches avec nous petite fille. » Grogna le Diable du New Jersey.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 5 Jan 2019 - 18:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
Cassandre

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 116
ϟ Nombre de Messages RP : 59
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : sans métier fixe
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : • Lien vital III (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie I (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

Nicholas se laisse aller à l’étreinte offerte par Cassandra, non sans s’en amuser. Mais l’innocence ne fait jamais long feu lorsqu’elle est impliquée, et se meurt d’autant plus vite, sans doute, lorsque la famille Wormwood est concernée. Autant dire qu’elle n’est pas en reste lorsque le sorcier lui propose en retour une réponse dans laquelle les sous-entendus sont clairement audibles.

Nous pourrions même faire les deux, voyons. Pourquoi se limiter, rétorque la médium avec de bien belles images à l’esprit, cachées derrière son regard pétillant. J’ai tout le temps du monde… Hm, et toute la motivation, quand on sait m’y pousser. Et tu sauras, rit-elle avant de rendre son attention pleine et entière à Evelyn.

Qui a prononcé le nouveau nom magique dans la vie de Cassie. Elle ne peut retenir un soupir rêveur.

Ah, marraine, je crains de devoir m’esquiver quelques jours. La pleine lune approche et j’ai promis à mon Loup de me faire un peu chasseuse pour lui. Même si ça ne lui a pas fait plaisir, remarque-t-elle avec toujours la même surprise pour cette drôle d’aberration que sont, à son avis, les grands principes de Lawrence Chastel.

A-t-on idée de se battre ainsi contre tout ce que l’on est ? Cassandra, elle, a abandonné la lutte voilà bien longtemps, même si elle est ce qu’on a fait d’elle. Elle pense que ce “on” n’est qu’un mélange de Vladislas, Lilith et de la cruauté des hommes, totalement inconsciente de l’implication d’Evelyn dans sa naissance. Pour elle, l’appeler marraine n’est qu’un jeu, qu’elle a commencé lorsqu’elle a pu mieux connaître celle qui l’a ramenée au Pandémonium, alors inanimée. Quoi qu’on est en droit de se demander si son héritage de prophétesse ne sait pas, de façon instinctive, que Lady Satan lui est plus proche que ce qu’elle croit.

La jeune femme, entre deux bouchées, s’interrompt pour acquiescer d’un doux signe de tête. Le boucher, à n’en pas douter, est talentueux. Elle garde un souvenir doux-amer des quelques fois où elle s’est trouvée être plat de résistance. La douleur, là bas, n’avait aucun dérivatif. Juste une souffrance des plus pures, impossible à supporter, qui l’avait transportée autant que marquée. Pourtant, elle finit toujours par se plier aux demandes du Hell Club et de ses clients, Cassandra. Attirée malgré elle par ce petit jeu là. De la même façon que si Evelyn lui demandait de se trancher la gorge ici même, elle le ferait sans réfléchir, sans même penser au fait qu’elle ne risque rien.

Finalement, elle s’interrompt même durablement, la fourchette d’abord suspendue entre sa bouche et son assiette avant d’être sagement déposée, Cassandra ayant été totalement hypnotisée par les explications de Nicholas. Elle sent son pouvoir à la lisière de sa conscience, elle sait que si on lui donnait un seul objet que l’enfant a touché de son vivant, elle pourrait revivre la scène. Un déclic, en elle, comme quelque chose qui soudain reprend sa place, après toutes ces semaines de froid silence. Même sans pouvoir en profiter, découvrir que cet aspect là de ses dons est de retour la soulage, brièvement, car son attention est ailleurs.

Pauvre, pauvre petite chose, fait-elle mine de se désoler, alors qu’il parle.

De là à savoir si elle parle de l’oiseau ou de l’enfant. Elle recommence à manger, plus doucement, l’oreille toujours aussi attentive, pour Nicholas et Evelyn autant que pour Rowan ou pour le Diable du New-Jersey. Elle s’interroge et se demande si elle sent ce qu’on lui démontre, et elle finit par convenir que oui.

Et je marche avec vous, répète-t-elle doucement. Je le fais avec joie, plus encore si ce dieu que les miens honoraient en est témoin, ajoute la médium sur un ton moqueur.

Même à l’époque où elle était encore assez préservée, elle n’a toujours eu que du dédain pour ce dieu là. Dieu n’a été pour elle qu’un témoin silencieux de sa damnation. Il est bien beau, selon elle, de rejeter la faute sur les armées du Diable pour le moindre péché, mais n’est-il pas celui qui se contente d’attendre sans jamais intervenir ? Cassandra a été sauvée par un monstre qui lui a tendu une main pour lui montrer le chemin des enfers. C’est là toute la rédemption dont elle a besoin.

Alors oui, je suppose que je sens tout cela, Nicholas. Et que j’adorerais recommencer encore.

Elle rit presque aux éclats, Cassandra, exaltée par cette pensée.

Que ce délicieux blasphème là soit l’énergie de tous ceux à venir. Les nôtres et ceux que d’autres commettront pour nous.

Ou à cause d’eux, plus probablement, mais Cassie avait une personne toute particulière à l’esprit, celle qu’elle espérait trouver quelque part dans les rues de la ville, sous l’oeil attentif de la pleine lune. Saurait-il ce qu’elle avait fait ? Peut-être devrait-elle lui dire qu’un jour, elle serait digne d’être l’objet de ses chasses aux monstres ? Lui susurrer ces vérités qu’on lui avait offert aujourd’hui avec tant de douceur. Elle se demande si cela plus que le reste serait assez pour le faire chanceler sur le fil si étroit de ses rêveries idéalistes. Et si elle passera un prochain dîner de famille assise à ses pieds ou sur ses genoux, avec dans le coeur la fierté d’être parvenue à accomplir sa mission.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 6 Jan 2019 - 13:44 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 674
ϟ Nombre de Messages RP : 328
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : PDG de Wormwood Entertainments, Présidente du Hell Club, Antéchrist
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions VII
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions V
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales III
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon V
- Consécration infernale II
- Parangon du mal II
- Antéchrist I
- Sang du Diable I
- Soeur du mensonge I
- Scarifications infernales I
- Maîtresse de la douleur I
- Lame du déchu (buveuse d'âme, lame d'emprisonnement)
- Échine de Léviathan (volonté démoniaque, interminable)
- Linceul des ombres (havre ténébreux, garde-robe infernale)
- Main de Gloire (paralysie)
- Caliban (démon familier)
- Varvara (serviteur)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
- Krampus, le démon de Yule (compagnon)
- Le Pandémonium (sanctuaire)
Nicholas lui adressa un nouveau sourire. Il leva son verre pour se délecter du vin que l’un des serviteurs de sa mère lui avait servi. Une cuvée raffinée, délicate, hors de prix. Comme tout ce qui se trouvait à la table des Wormwood. Un vigneron quelque part en France avait vendu son âme pour pouvoir avoir les meilleurs cépages et le meilleur vin possible. Evelyn avait racheté son exploitation une fois venu le temps pour lui de payer son dû et le breuvage ne circulait désormais que parmi les contacts du Hell Club et en enfer.

« Oh, j’ai hâte de pouvoir trouver la moyen d’enseigner qui te conviendra le mieux ma chère Cassie. Ce qui t’aidera à pouvoir assimiler tout ce que tu trouveras dans ma bibliothèque. Je suis certain que notre chère nécromancienne ici présente n’a pas tout essayé avant de te considérer comme une élève médiocre. »

« Nous avons tous nos propres méthodes mon cher Aloysius. »
Lança Abigaïl depuis l’autre bout de la pièce avec un sourire aussi aimable qu’il était faux. « Mais je suis certain que tu trouveras. Même si aux dernières nouvelles, Evelyn m’a confiée l’enseignement de la nécromancie et non à toi. »

« Allons les enfants, un peu de tenue. Ce n’est pas le moment pour discuter du programme et des affectations des classes. » Lâcha Evelyn avec un sourire ravi.

Le conflit faisait partie de toute famille. Surtout une où l’individualité et le libre-arbitre prônait. C’était d’ailleurs ce qui justifiait la présence d’Abigaïl à cette table malgré ses démêlés avec l’enfer ou le faire qu’elle n’avait acceptée d’enseigner la nécromancie aux jeunes sorcières du convent qu’à reculons. La nécromancienne pouvait bénéficier à la cause du Hell Club sans pour autant en être un parfait petit soldat.

« Oh ma chère, prends tous les jours qu’il te faudra. Faire tomber Lawrence ne sera pas aisé. Il est le plus têtu d’entre nous. » Un traité qu’il avait hérité d’elle et non de son père d’ailleurs. Bien que Lady Satan se garda bien de le préciser. « Son plaisir viendra après. Quand il aura accepté ce qu’il est et qu’il sera vraiment libre. »

« Le forcer à la liberté n’est pas une forme d’asservissement ? » Lança la nécromancienne de l’autre bout de la table. Mais Evelyn se contenta de lui sourire avec affection.

« Nous ne faisons que lui offrir un choix. Cassie ne le force à rien. Personne ne contrôle son âme ou son esprit. Il est libre de devenir ce qu’il veut. En tant que mère j’espère juste qu’il nous revienne. Mais s’il continue à résister à notre chère petite et aux autres tentations sur son chemin, qu’il en soit ainsi. »

Il y avait une part de vérité dans ses paroles. Le libre-arbitre lui était précieux. Comme il l’avait été pour le Diable lui-même. Cela comprenait celui de Lawrence. Elle lui avait donné naissance pour qu’il serve de prince aux sorcières d’Essex. Mais il avait choisi une autre voie et qu’il en soit ainsi ! Elle aurait pu aller à sa rencontre, l’asservir avec ses pouvoirs et le forcer dans un rôle qui lui conviendrait mieux. Mais Evelyn était une mère aimante, à sa manière. Ses enfants devaient être libres, ils devaient apprendre, trébucher et se relever par eux-mêmes. Elle tolérait les errances de son fils maudit, tout comme elle avait toléré que Nicholas parte pour la Scholomance ou que Rachel s’abandonne à la morsure du vampire. Tout comme elle tolèrerait que Cassandra se considère comme une simple médium, une créature étrange qui n’avait pas sa place à cette tablée.

Elle préfèrerait que tous voient le monde comme elle. Qu’ils fassent les choix qui étaient les mieux pour eux. Mais c’était là le devoir d’une mère de restait en retrait, de laisser ses enfants laisser leurs marques sur le monde de la même façon que le monde laissait leur marque sur eux. Au final, elle était éternelle contrairement à toutes ces mères mortelles et ses enfants revenaient toujours à elle. Le Diable du New Jersey, Nicholas, Rachel, Anton, Abigaïl. Tous étaient partis. Tous étaient là avec elle ce soir.

Evelyn sourit lorsque Cassandra répond à son fils aîné, son fils favori par bien des aspects. Celui pour lequel elle a enduré pendant trop longtemps l’existence d’une femme mortelle.

« C’est toute la beauté de la chose. A quoi bon pécher si c’est pour le faire en secret ? A quoi bon se cacher de ce que nous aimons ? Notre véritable liberté, notre véritable défiance c’est de pécher sous ses yeux et de murmurer avec douceur… Regarde. Regarde bien et ne fait rien. Car tu ne peux rien faire pour nous arrêter. »

Quelque chose de rêveur trottait dans sa voix. Son couteau plongea dans la chair parfaitement assaisonnée de l’enfant et elle en glissa un morceau entre ses dents parfaites. A côté d’elle le Diable du New Jersey brisait un os pour en sucer la moelle et Nicholas se délectait du vin des damnés.

« Nous y comptons tous ma chère Cassie. Si nous allons tous en enfer que nous péchions une fois ou plusieurs, pourquoi se contenter de cette unique expérience ? Pourquoi ne pas descendre en enfer telle une légende en ayant péché mille fois. » Il rit à nouveau.

« Considère ce premier repas comme ton initiation sur la voie de l’hérésie ma douce Cassandra. Ce soit tu as été le prédateur et non pas la victime. Je pense que tu y trouveras un plaisir certain, différent, mais appréciable à sa façon. »

Evelyn lui leva son verre tout en parlant. Les assiettes étaient pour la plupart vides et déjà les serviteurs, morts et vivants, s’occupaient de les débarrasser. Ils faisaient preuve d’une délicatesse sépulcrale et rapidement le plat principal laissa place cette fois-ci à un assortiment de fromages divers et variés. Déjà les enfants de Lady Satan ne mangeaient plus par faim, mais par pure gourmandise. Un péché qui ne seyait pas à tous comme le montrait par moment le regard vide d’Abigaïl. Elle ne portait pas Méphistophélès dans son cœur.

« Et que ferais-tu ma chère si tu avais le pouvoir d’infliger tout ce que tu désires à qui tu le souhaites ? » Soupira doucement Rachel en la direction de la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 6 Jan 2019 - 16:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
Cassandre

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 116
ϟ Nombre de Messages RP : 59
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : sans métier fixe
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : • Lien vital III (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie I (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

Les propos de Nicholas étireraient plus encore le sourire de Cassandra si seulement cela était possible. En l’occurrence, elle se contente d’acquiescer vivement, déjà toute enthousiasmée par la perspective de trouver avec lui la meilleure méthode d’enseignement. Son imagination lui procure des idées toutes plus délectables que les autres, pas le moins du monde rebutée par l’intervention quelque peu… piquante d’Abigaïl.

J'ai aussi hâte que toi, Nicholas, si ce n'est plus. D’autant que nous avons déjà vu que tes méthodes, Abigaïl, n’étaient pas très compatibles avec ce qui se joue dans ma ravissante petite tête, s’amuse la médium après la douce remontrance d’Evelyn.

Il faut dire que Cassie, la pauvre, était trop distraite à l’époque, lorsqu’elle s’en allait visiter Abigaïl. Elle passait plus de temps à soupirer après les clients de Lady Death qu’à l’écouter parler, ce qui, chacun en conviendra, manquait cruellement d’efficacité. Mais ces choses là appartiennent à un passé révolu pour la médium, et ce d’autant plus qu’il s’agit de l’époque où elle gravitait dans l’entourage de Vladislas. Une époque qu’elle chérit, certes, mais ne tient pas vraiment à se remémorer, sous peine de voir la tristesse l’étrangler dans une étreinte qui n’a rien de réjouissant.

Au contraire, le sujet d’un certain Loup rénégat ne peut que réjouir son petit coeur, tant elle a apprécié sa première rencontre avec lui et son échange. Cassandra s’est sentie investie d’une mission qu’elle n’oublie plus, depuis, jamais. Quelle que soit l’heure du jour ou de la nuit, une partie de ses pensées est dédiée à Lawrence Chastel et au défi si attrayant qu’il représente.

Je ne le force en rien, confirme la jeune femme à l’intention d’Abigaïl. Je n’ai fait que… Proposer. Je veux simplement qu’il comprenne qu’il a tout à gagner à se laisser aller. Avoir tout ce pouvoir et le museler si fermement… Un enfer sur Terre, soupire-t-elle. Et je ne parle pas de l’Enfer que nous affectionnons tous.

Elle ne comprend toujours pas qu’on puisse se priver autant. Elle-même ne s’imagine pas endurer quelque chose de semblable, trop portée sur le plaisir immédiat. Sa patience toute relative ne s’exprime que lorsque quelque chose l’obsède tout particulièrement. Pas de chance pour le fils d’Evelyn, puisqu’il compte aujourd’hui au nombre de ces choses. Mais Lawrence n’est pas le principal sujet de ce soir, n’est-ce pas ? Il est absent, ne profite pas de cette profanation, cette communion infernale proférée comme un blasphème, jeté à la face de ce dieu qu’ils qualifient de faux.

Cassie rit en écho aux propos de Nicholas, après avoir été bercée par le ton si doux et rêveur d’une mère enchantée par sa charmante progéniture. Elle-même a péché encore et encore, beaucoup trop pour sa courte vie. Et chaque fois qu’elle revient à la vie, elle se moque encore un peu plus de ce dieu là, puisqu’elle ne se soumet pas à la mort elle-même. Impossible à juger un jour selon ces critères, puisque son âme restera attachée à son corps. Cela ne l’empêche d’être prise au dépourvu par la question de Rachel. Une question qu’elle ne s’est jamais posée car elle n’a jamais questionné l’ordre des choses. Elle aime être la proie, mais… Oui, quelque chose en elle trépigne d’impatience à l’idée de se trouver à l’autre extrémité du couteau. Rêveuse, elle caresse d’ailleurs le fil de celui qui lui a servi à couper la viande d’un enfant innocent quelques secondes auparavant. Ce plat-ci a été suffisant pour combler son estomac trop habitué aux privations, et elle ne mange pas plus.

Je ne sais pas. Je suis tellement habituée à être celle qui subit et à aimer l’être, Rachel, soupire-t-elle. Mais je crois… Je crois que j’aimerais pouvoir montrer à d’autres la beauté et le plaisir qui résident dans les souffrances les plus terribles.

Elle ne remarque même pas qu’à force de persévérance, elle a dessiné une minuscule coupure sur la pulpe de son doigt.

J’aimerais pouvoir conduire quelqu’un d’aussi innocent que je l’ai été sur le chemin des Enfers, le ravager assez pour qu’il cesse de s’accrocher aux conventions humaines, si limitantes qu’elles sont. Lui montrer que les ténèbres sont douces et réconfortantes, exaltantes et distrayantes, plus somptueuses que la lumière ne le sera jamais. Lui apprendre le goût des mensonges que l’on nous susurre sans cesse, soit disant pour notre bien. J’aimerais faire à un autre ce qu’on m’a fait, lui offrir une vision claire sur le mal pour qu’il puisse comprendre à son heure la plus noire que c’est ce mal qui le sauvera, et non une bienveillance factice.

Elle porte son doigt à sa bouche d’un air absent, effaçant les quelques gouttes de sang qui y perlaient déjà, un doux sourire aux lèvres comme elle se remémore son apprentissage, ses nuits de terreur, la distance de ses proches et l’amour qui s’étiole entre eux, les sensations trop intenses, trop cruelles pour un si petit corps, puis finalement l’ultime affront fait, non plus à son esprit seul, mais à sa chair.

Faire cadeau de notre vérité, corrompre l’innocence de façon irrémédiable. Je ne saurais jamais être bourreau, mais ça… Ça, oui, je crois que j’aimerais le faire, soupire-t-elle d’un ton languissant, où sommeillent des milliers de désirs encore hors de sa portée.

Il est difficile de douter, à l’entendre, alors que ces mots dessinent presque les images associées dans les airs, qu’elle pourrait un jour être cette créature là, redresseuse des torts fait par la société humaine à l’esprit de ses enfants. Alors elle balaierait les convictions de chacun, redessineraient les limites du réel et du convenable, pour créer d’autres créatures comme elle. L’innocence la plus pure devenue tentation la plus noire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 7 Jan 2019 - 20:57 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 674
ϟ Nombre de Messages RP : 328
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : PDG de Wormwood Entertainments, Présidente du Hell Club, Antéchrist
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions VII
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions V
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales III
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon V
- Consécration infernale II
- Parangon du mal II
- Antéchrist I
- Sang du Diable I
- Soeur du mensonge I
- Scarifications infernales I
- Maîtresse de la douleur I
- Lame du déchu (buveuse d'âme, lame d'emprisonnement)
- Échine de Léviathan (volonté démoniaque, interminable)
- Linceul des ombres (havre ténébreux, garde-robe infernale)
- Main de Gloire (paralysie)
- Caliban (démon familier)
- Varvara (serviteur)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
- Krampus, le démon de Yule (compagnon)
- Le Pandémonium (sanctuaire)
Nicholas et Abigaïl s’affrontèrent du regard. Un sourire insupportable ourlait les lèvres du fils d’Evelyn. Il avait gagné cet affrontement, sans même se soucier de savoir si la nécromancienne cherchait vraiment à gagner. Cassandra suivrait ses enseignements et il ponctuerait ses leçons de travaux pratiques sur la luxure et la débauche. De quoi ravir les sens de sa nouvelle élève.

« Je ne suis pas certaine d’avoir envie de l’être. » Souffla Abigaïl avec un sourire moqueur, le menton appuyé sur ses mains, ses yeux ne quittant pas ceux de Nicholas.

« Voyons, un bon enseignant se doit de trouver ce qui convient le mieux à ses élèves. »

Il caressa la joue de Cassandra sans se départir à aucun moment de son sourire de vainqueur. Il n’égalerait jamais la maîtrise de la nécromancie d’Abigaïl, mais il était un maître dans l’art de faire passer ses connaissances, et d’autres choses, aux jeunes filles qui rejoignaient son école. Sa mère avait décrété que la petite médium faisait partie de sa famille maintenant et il n’allait pas chercher à la contredire. Lady Satan devait savoir des choses sur Cassandra qui justifiaient un tel choix. Ou non. Nicholas savait que sa mère n’était pas du genre à justifier quoique ce soit. Il profiterait de la situation. Tous profiteraient de la situation. C’était ce que les enfants de l’Antéchrist savaient faire de mieux.

Abigaïl ne chercha pas à répondre à Cassie à propos de Lawrence. La nécromancienne n’était pas habituée à être la plus raisonnable ou même humaine à une telle assemblée. Elle qui avait passé le plus clair de son temps sous la forme d’un spectre, à errer de monde en monde, au cours des derniers mois. Evelyn scruta un instant le visage de celle qu’elle considérait comme sa fille, malgré les liens de parenté plus étrangers et distordus qui les unissaient.

« Lawrence a fait ses choix. Mais il finira par changer d’avis. Il ne peut renier indéfiniment ce qu’il est. J’espère que Cassie parviendra juste à lui montrer que ce qu’il est n’est pas une malédiction, mais un don. Un don que nous partageons tous d’une façon ou d’une autre. »

« J’imagine. » Concéda finalement la nécromancienne dans un soupir.

Ils étaient tous des monstres, à leur façon. Certains affichaient leur héritage abominable de manière plus ostentatoire, comme le Diable du New Jersey, d’autres n’osaient même pas se considérer comme tel. Non pas par honte. Evelyn porta un regard bienveillant sur Cassandra. Oui. La jeune femme était un monstre à part entière, une créature des enfers qui serait amenée à terroriser l’humanité. Un jour ou l’autre. Les enseignements de Nicholas parviendraient peut-être à la faire oublier pour un instant qu’elle n’était pas qu’une victime impuissante. Peut-être se rendrait-elle compte que son amour obscène pour les créatures de la nuit l’avait altérée, tout comme ses origines, au point de la rendre semblable à eux. Il n’était pas rare que des chasseurs de monstres deviennent les créatures qu’ils pourchassaient. Cassandra devenait peu à peu ce qu’elle aimait et Evelyn comptait bien l’assister sur cette voie, sur cette route qui mentait tout droit jusqu’aux enfers.

« Oh, il y a des avantages à subir. Certains plaisirs que l’on ne ressent que lorsque l’on est impuissante et à la merci de quelqu’un d’autre. » Une lueur de désir à peine voilé passa dans le regard de la vampire. « Mais de la même façon, certains plaisirs sont réservés à ceux qui infligent. Il serait dommage de ne pas savoir en profiter. »

Tous se taisent et observe Cassie alors que celle-ci leur livre ses désirs secrets. Sûrement n’imaginait-elle pas à quel point elle était proche de ce fantasme. Elle se trouvait à la table des monstres, non pas sur celle-ci. Elle était déjà du côté du manche plutôt que de la lame et elle n’avait plus besoin qu’une petite poussée pour être amenée dans la bonne direction. Evelyn avait croisée les doigts devant son visage et souriait. Les mots de Cassandra étaient du miel à ses oreilles. De douces promesses de corruption dans lesquelles elle se retrouvait. Les enfers n’avaient jamais eu besoin de la briser (même s’ils ne s’étaient pas privés de le faire) mais toujours elle avait ressenti l’appel des ténèbres, ce désir profond de propager la noirceur qui l’habitait. Cassandra ne le voyait peut-être pas de la même façon, mais pour Evelyn, cela ne faisait aucun doute.

« Voilà un rêve formidable. Il ne tient qu’à nous d’en faire la réalité. Un pas à la fois. La corruption n’est pas une tâche aisée et elle s’apprend ma chère Cassie. Mais je pense que tu as ce qu’il faut pour maîtriser cet art. »

C’était exactement pour cela qu’Evelyn s’était penchée sur le berceau de Cassandra, telle une fée infernale et sinistre, avec une griffe pour baguette magique et s’était assurée que les enfers seraient à jamais liés à sa vie. Cette toute petite chose, en apparence si insignifiante, avait un tel potentiel. Déjà elle parlait avec une dévotion qui aurait fait pâlir de nombreux adeptes de l’église de la nuit.

« Je pense que personne ne verra d’objection à ce que nous allumions la bûche de Yule avant le dessert et que nous lassions les honneurs à Cassandra. »


Un rire commun s’éleva dans la pièce et personne ne protesta. Au contraire, certains acquiescèrent vigoureusement, ceux que Cassie avait gagnés à sa cause sans même le savoir.

« Alors que les festivités commencent. » Evelyn tapa dans les mains et les portes de la pièce s’ouvrirent.

Deux cultistes masqués entrèrent dans la pièce. Leurs torses étaient nus et couverts de symboles infernaux gravés à même leur peau. Ils portaient la bûche, qui n’était en rien faite de bois. Le prêtre ligoté et bâillonné tentait de se débattre en vain. Mais il ne pouvait échapper aux fidèles de Lady Satan. Il fut déposé devant l’âtre noir et glacé qui occupait tout un pan de la somptueuse peste. Les cultistes disparurent après s’être inclinés devant Lady Satan. Celle-ci se leva et sa progéniture fit de même pour se rassembler autour de l’homme.

« Voilà notre bûche Cassie. » Evelyn avait posé une main sur l’épaule de la jeune femme et la tenait près d’elle. « Les émissaires du faux dieu ont pendant longtemps fait brûler nos semblables dans l’espoir de repousser les ténèbres. En cette nuit il n’y a rien de plus normal que nous fassions de même. Et cela même si aucun mauvais esprit ne viendrait se glisser chez nous. C’est une histoire de tradition. »

Le Diable du New Jersey poussa l’homme dans l’âtre. Rachel et Aleister l’aspergèrent d’un liquide transparent à la forte odeur d’alcool. Une liqueur comme on n’en trouvait que dans la demeure du Diable. Evelyn plaça une allumette devant le visage de Cassie.

« A toi de rétablir la vérité et de faire brûler le mensonge ma chérie. »


Revenir en haut Aller en bas





Satan Claus is coming to town

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Sujets similaires

-
» Obama;Change is coming to america
» [Annulée] Contre le maître du rock [Logue Town, Rang C, Pour tous, Baston]
» Partenariat avec Ikeburo's Town ▬
» Satan dans mon ordi
» Guess who's coming to dinner ( Nathaniel, K. Emily & Alden )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Centre Ville :: Le quartier du Parc-