AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

J'étais en face du diable, et il avait un visage de garce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 20 Nov 2018 - 22:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 620
ϟ Nombre de Messages RP : 191
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : Liste détaillée des capacités et équipements ici.
ϟ Liens Rapides :
Voilà quelques temps déjà que le slave était censé « remplir son accord » auprès de la sorcière qu'il avait rencontrée bien des mois plus tôt. Autant se l'avouer, il avait repoussé ce moment autant que possible, mais il craignait qu'elle finisse par penser qu'il s'était débiné et qu'elle ne se mette en tête de lui tomber dessus. Ou de revenir auprès de Marishka pour se venger sur elle ! Après tout, le paiement qu'il lui devait découlait d'un pacte qu'il avait signé pour qu'elle se désintéresse de sa sœur. Faire traîner les choses pourrait donc lui causer de gros torts.

Le trentenaire n'avait pas encore acquitté son autre dette, celle qui consistait à un paiement en âme. Il n'avait pas trouvé de « victime idéale » et espérait un peu vainement qu'il trouverait une autre solution. Tant qu'il n'en était pas à la dernière semaine de délai, il y avait de fortes chances pour que le Russe patiente, mais il allait tôt ou tard devoir se décider.

Pourtant peu désireux de recroiser la sorcière rousse, le trentenaire avait donc fini par reprendre contact avec elle. Il lui expliqua qu'il était prêt à payer l'une de ses dettes et qu'il avait un autre « service » à lui demander, lui lançant le choix du lieu et de la date de leur rendez-vous. Puis il s'y rendit.

L'endroit ne payait pas de mine, mais il préférait largement cet endroit aux autres bâtiments que la sorcière possédait. L'air de rien, il s'était un peu renseigné à son sujet auprès des autres membres du Cartel Rouge – ou même de Diego – et il avait fini par apprendre qu'elle semblait spécialiste dans les propositions salaces. Mettre les pieds dans son cabaret ou dans un autre endroit du genre l'aurait sérieusement dérangé... plus que de la rencontrer dans un lieu à peu près neutre ! Enfin, Mikhaïl n'était pas naïf, il savait qu'une cabane au fond de bois ne serait pas un endroit plus sécuritaire, mais avait-il le choix ? Il n'allait pas l'inviter chez lui.

Une fois n'est pas coutume, au lieu d'arriver en avance, le slave décida d'arriver juste à l'heure. Ce n'était pas un manque de respect, mais simplement l'absence d'envie de passer plus de temps que nécessaire avec elle. Lorsqu'elle arriva, à l'heure ou en retard, le trentenaire resta silencieux. Il ne se voyait pas sauter au plafond de joie à l'idée de passer du temps avec elle ! Elle n'était pas idiote et se doutait certainement qu'il venait ici à reculons. Le seul avantage qu'il voyait étant que cette cabane lui rappelait un peu son village natal... les sorcières en moins bien entendu.

Ce jour-là, le trentenaire était habillé en civil, comme lors de leurs précédentes rencontres. Il avait troqué sa casquette contre une sorte de gavroche accompagnée d'une veste assez légère. Les températures étaient relativement clémentes pour quelqu'un qui était né et avait vécu dans la partie la plus froide de Russie !
Mikhaïl lui offrit tout de même un hochement de la tête pour tout salut et attendit qu'elle lui accorde toute son attention avant de prendre enfin la parole.

« Je crois que le plus simple serait éventuellement que nous abordions le sujet du service que je souhaite vous demander. Vu que je devrai certainement vous donner quelque chose en échange, autant nous arranger avant de parler d'autre chose. »

Il espérait toujours pouvoir négocier leur précédent accord, peut-être en lui offrant ses services de chasseur, d'assassin ou d'autre chose. Aucune personne censée n'irait repousser une telle proposition pour une simple partie de jambes en l'air, non ? Peut-être que Susan allait involontairement lui rendre service, allez savoir ?

« L'une de mes connaissances vous connaît. Visiblement, vous avez menacé sa famille, je voulais donc... acheter leur sécurité. De la même manière que je l'ai fait pour ma sœur. J'imagine que c'est envisageable ? Mais j'aimerais savoir ce qu'il m'en coûterait. »

Il garda les détails pour lui, conscient que s'il lui avouait avoir une dette à rembourser et qu'il agissait ainsi pour l’acquitter, la sorcière serait capable d'en profiter pour faire grimper les enchères.
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 22 Nov 2018 - 22:34 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant
En ligne

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 624
ϟ Nombre de Messages RP : 293
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : PDG de Wormwood Entertainments, Présidente du Hell Club, Antéchrist
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions V
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales III
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale II
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Échine de Léviathan (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Varvara (serviteur)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
Evelyn n’avait pas pensé au soldat russe du Cartel Rouge depuis un moment. Elle ne l’avait pas oublié pour autant. Elle n’oubliait jamais l’un de ses damnés. Le moment où Mikhaïl n’aurait plus le choix que de lui offrir une âme approchait à chaque jour qui s’écoulait. Et s’il échouait, alors elle pourrait se saisir de son âme à lui, en faire sa chose et le tourner contre le dieu qu’il adorait tant. Il ne serait pas le premier à devenir un ennemi de sa foi sous l’influence de Lady Satan, mais elle le savourerait comme tous les autres. Même après tant de siècles d’existence, le goût de la corruption ne devenait jamais fade.

Elle avait par contre été surprise qu’il reprenne contacte avec elle de lui-même pour s’acquitter de l’une de ses dettes. Elle se demandait d’ailleurs à laquelle il pouvait penser. Après tout, aucune des deux n’avait semblé l’enchanter. Alors que certains s’étaient damnés pour ce qu’elle avait exigé pouvoir lui offrir. Ce qui l’avait plus surprise encore, était toutefois qu’il ait une faveur à lui demander. Il la connaissait maintenant suffisamment pour savoir que Lady Satan n’offrait pas de faveurs gratuitement. Ce qui signifiait qu’il avait quelque chose à lui offrir. Ou qu’il avait fait une croix sur certains de ses principes et était prêt à lui offrir ce qu’il avait refusé auparavant. Il y avait de nombreux chemins vers la corruption et les enfers.

Leur rendez-vous aurait lieu dans les bois, là où se dressait l’antique cabane dans laquelle Evelyn avait vécu par le passé. Elle y retournait régulièrement, laissant ses doigts courir sur le bois tordu et pourri, sentant les murmures et les pleurs des damnés qui étaient enterrés sous l’humus forestier. Les animaux évitaient la clairière où se trouvait la bâtisse, comme s’ils sentaient que tout ce qui s’y était passé était contre nature. Il y régnait d’ailleurs un silence oppressant, à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit. Un silence comme on en trouvait peu dans l’existence tumultueuse d’Evelyn. Ah les souvenirs qu’elle avait en cet endroit… C’était ici qu’elle avait vécue avant que Philippe Leblanc ne vienne la trouver. Cet homme… Une telle ambition, une telle dévotion envers les ténèbres, envers elle. C’était l’un des rares compagnons qu’elle avait considéré comme son égal. C’était l’un des rares hommes qu’elle avait épousé devant Lucifer. L’un des seuls qu’elle avait vraiment pleuré. Mais leur héritage sinistre perdurait. Il y avait toujours des sorcières à Providence City, ou plutôt Star City, tout comme on y trouvait toujours la marque indélébile de la famille Leblanc. Peut-être qu’elle initierait un nouveau chapitre ténébreux de l’histoire de la ville avec l’aide de Mikhaïl Lesovsky ce soir.


Evelyn se tenait devant la maison lorsque le russe arriva. Elle portait une robe noire et une épaisse cape de fourrure de la même teinte sur les épaules. Son sourire éternel aux lèvres, elle observa l’homme s’approcher. Il ne s’était pas mis sur son trente-et-un, mais sa tenue n’en était que plus appropriée à l’endroit. Une pensée et elle aurait pu accorder sa garde-robe à la sienne. Pas que cela soit nécessaire pour le moment.

« Jamais de préliminaires, toujours les affaires. Vous savez, à force de me demander des faveurs sans jamais vous acquitter de votre part du marché je vais finir par croire que vous ne rêvez que de m’appartenir. D’ailleurs je vois que vous êtes venus seul. » Ce qui la laissait imaginer de quelle part de leur accord il comptait s’acquitter. « Vous voulez que j’ai votre âme plus tôt que prévu ? Mais soit, je vous écoute. »

Que pouvait bien lui demander le russe ? Elle brûlait de lui demander comment aller sa sœur, mais se retenait pour le moment. Elle avait influencé très légèrement l’esprit de la russe, un petit mensonge, qui devenait une vérité des plus attrayantes entre les lèvres d’Evelyn. Celle-ci ne doutait aucunement que Marishka était plus heureuse grâce à elle.

« Voilà qui est inattendu… Est-ce là votre plan ? Acheter la sécurité du monde une âme après l’autre jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien de vous ? Je ne suis pas certaine que vous parveniez à protéger beaucoup de monde de cette manière, j’aime m’amuser avec vous, mais vous n’avez pas tant de valeur que ça. C’est envisageable, oui. Mais pourquoi ne nous mettrions-nous pas un peu plus à l’aise pour en discuter ? »


Elle tendit la main et la porte de la maisonnette s’ouvrit. Si l’extérieur était délabré, l’intérieur était cosy et propre. Les sbires de Lady Satan y avaient passé la journée. Un feu brûlait dans l’âtre. Les meubles étaient simples, mais confortables. Une tête de cerf était suspendue au mur et dévisageait les nouveaux venus.

« Qui voulez-vous protéger exactement ? Je menace tellement de gens, je ne peux pas me rappeler de tout le monde. »
Oh, elle se rappelait d’une menace récente qu’elle avait fait. Mais Mikhaïl était un criminel notoire. Un gangster au service du Cartel Rouge. « La seconde question est qu’est-ce que vous pouvez m’offrir ? J’ai déjà votre âme, plus ou moins. Je sais que vous n’échangeriez pas la sécurité d’autres personnes contre celle de votre sœur et de ses enfants. Comment va-t-elle d’ailleurs ? J’ai déjà tout le reste. Si ce n’est ce que vous avez refusé la dernière fois. »

Une nouvelle addition à la portée de mini-antéchrist qu’Evelyn pondait au fil des siècles.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 23 Nov 2018 - 11:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 620
ϟ Nombre de Messages RP : 191
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : Liste détaillée des capacités et équipements ici.
ϟ Liens Rapides :
Le slave n'était pas à l'aise, mais il avait pris l'habitude de dissimuler ce genre de choses, même s'il devait avouer qu'il n'avait pas vraiment été à la hauteur jusqu'à présent. Il fallait croire que son talon d'Achille était la religion. La simple perspective de se retrouver face à une créature qui personnifiait tout ce qu’il avait appris à détester suffisait à le mettre hors de lui et il se laissait contrôler par ses émotions. C'était mauvais, il devait devenir le militaire froid et pragmatique qu'il était en mission et se concentrer sur son objectif.

C'était malheureusement plus facile à dire qu'à faire, il avait l'impression de sentir la corruption dans chaque mot qui sortait de sa bouche, mais il devait s’efforcer de garder sa ligne de conduite. Mikhaïl resta donc silencieux en la fixant avec neutralité tandis qu'elle essayait de comprendre ses motivations avant de finalement l'entraîner dans la petite cabane qui se révéla bien plus douillette qu'il ne l'avait imaginé de prime abord. Sauf qu'il ne comptait pas y passer plus de temps que nécessaire. Si son plan fonctionnait bien, il espérait même pouvoir s'en-aller dans quelques minutes. Mais il allait devoir la jouer finement.

Immobile près de la porte d'entrée fermée derrière eux, le Russe posa son regard sur la rousse avant de répondre à ses multiples interrogations. À commencer par la détromper sur la proposition précédemment refusée.

« Non. Ce n'est pas à l'ordre du jour. Ni même jamais. Vous avez tout... d'une certaine manière. Je me suis un peu renseigné à votre sujet, je sais que vous êtes toujours à la recherche d'objets qui vous permettent de renforcer vos pouvoirs. Ce n'était pas une question, il avait adopté le ton assuré qu'il employait en mission. Je ne suis pas venu ici sans proposition. J'ai demandé à l'un de mes contacts de me renseigner s'il trouvait quelque chose pouvant vous intéresser. Diego n'avait pas posé davantage de questions, même s'il avait semblé étonné par sa requête. Il s'agit d'un objet magique qui a plusieurs siècles. Il aurait appartenu à un nécromancien qui touchait à la magie démoniaque il y a plusieurs centaines d'années. L'objet aurait été récupéré par un culte satanique avant d'être perdu et de refaire surface. Enfin, plus ou moins. »

Il était en possession d'une personne qui n'était pas prête à le lâcher, mais Mikhaïl s'était déjà renseigné à ce sujet et il savait qu'il était capable de pouvoir le récupérer. Tout était préparé, il avait soigneusement ficelé son plan pour être sûr qu'il n'allait pas se foirer. Encore une fois. Cette fois-ci, il était question de la sécurité de la famille d'une personne à qui il devait la vie, il ne pouvait pas se rater.
Toujours immobile et sérieux comme un Pape, le trentenaire enchaîna sans laisser Evelyn en placer une.

« Je vais le récupérer et vous le donner en échange de cet accord. Il vaut largement la sécurité d'une famille. Il prit soin de ne pas se montrer trop directif histoire de ne pas la vexer stupidement. Quant à la personne concernée... Il s'agit de Susan Suncana. »

Une fois de plus, le Russe prit soin de présenter les choses sous un angle favorable. Il avait parlé de la civile et non de l'héroïne, bien que son identité était désormais connue du grand public. Il voulait lui faire comprendre qu'il l'avait connue en tant que civile et non que Légionnaire... même si ce n'était pas totalement vrai. Sauf qu'il l'ignorait à ce moment précis.

Restait un dernier détail à aborder. Mais il décida de le garder de côté pour le moment. Essayer de négocier une autre partie de leur accord avant d'avoir l'assurance qu'elle allait accepter était trop risqué. Il avait soigneusement préparé son plan et, à l'instar de ses assassinats, se fiait à son instinct. Restait à attendre la réponse de la rousse qu'il espérait simplement positive. Même s'il doutait sincèrement qu'elle lui facilite la tâche.
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 24 Nov 2018 - 19:43 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant
En ligne

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 624
ϟ Nombre de Messages RP : 293
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : PDG de Wormwood Entertainments, Présidente du Hell Club, Antéchrist
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions V
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales III
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale II
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Échine de Léviathan (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Varvara (serviteur)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
Evelyn pencha la tête sur le côté tout en souriant alors qu’il lui racontait ce qu’il avait appris. Le Hell Club existait depuis plusieurs années maintenant et son influence sur le monde criminel allait grandissante. Elle avait de plus en plus de contacts, au sein de toutes les organisations qui profitaient de la ville. Forcément, des gens allaient parler sur ce qu’elle et les siens faisaient. Mais elle comptait là-dessus. Elle comptait même beaucoup sur le fait que les gens sachent ce qu’elle pouvait leur offrir et ce qui leur arriverait si jamais ils tentaient de la doubler.

Elle était tout de même déçue que Mikhaïl n’ait pas changé d’avis à propos du bébé.

« Je vois que vous avez fait vos devoirs. J’espère juste que ce n’est pas tout ce qui se dit de moi parmi les criminels. J’espère qu’ils vous ont aussi dit que je peux rendre les hommes fous de désir et leur offrir des sensations à nulles autres pareilles. Que tout ce qu’ils désirent, la gloire, l’argent, le sexe, je peux le leur fournir. » Elle eut un léger rire avant de poser un regard amusé sur le russe.

« Vous voulez que je promettes de ne pas m’en prendre à des gens en échange d’un objet qui pourrait potentiellement m’intéresser et dont vous avez simplement entendu parler ? Si je ne vous connaissez pas, je croirais que vous êtes désespéré et que vous êtes prêt à suivre n’importe quelle légende urbaine pour tenter de me satisfaire. Mais c’est votre choix, si vous voulez jouer le chasseur de trésor pour moi, pourquoi pas. J’espère juste que vous serez plus efficace et surtout rapide que pour ce qui est de m’apporter une âme innocente. J’attends toujours et si je me saisis de la vôtre, je pourrais vous envoyer me chercher tous les artefacts du monde sans avoir à épargner qui que ce soit. »

Elle était tout de même curieuse. Se demandant de quoi il pouvait bien s’agir. Il y avait eu beaucoup de nécromanciens tirant leurs pouvoirs des démons. Un en particulier avait marqué la culture populaire aussi bien que l’histoire mystique de ce monde. Johann Faust. Le grand-père de sa douce Abigaïl. Est-ce qu’il pourrait s’agir de l’un de ses artefacts à lui ? Elle sentit un élan de nostalgie et d’espoir en elle. Quelque chose de terriblement inconfortable. Quelque chose qu’elle avait récupéré en même temps que les ténèbres placées dans Abigaïl Faust. Comme si une partie de la nécromancienne la contaminait maintenant. Tout comme elle l’avait contaminée auparavant.

« Je suis la seule à pouvoir décider de ce que vaut cet artefact. Pour le moment vous ne m’avez donné qu’une description sommaire. Sa valeur est donc nulle tant que je ne l’aurais pas sous les yeux. Là je prendrais une décision quant à savoir s’il vaut que j’épargne cette famille… Surtout cette famille là. »

Son ton s’était fait plus sec. Pizza-Girl venait s’immiscer même dans son petit jeu avec le russe. Elle qui espérait l’avoir suffisamment traumatisée pour qu’elle ne parle à personne de ce qui lui était arrivé entre ses griffes. Peut-être qu’elle devrait lui rendre une nouvelle visite, se rappeler à son bon souvenir. Susan aurait probablement de nouveau un moyen de se protéger contre elle, mais Evelyn serait mieux préparée et elle avait un avantage terrible sur son ennemie. Elle connaissait son identité civile et la faisait surveiller par ses sbires depuis la nuit de leur dernière rencontre.

« Je vais devoir mettre d’autres conditions sur cet accord. » Dit-elle en s’approchant de Mikhaïl, réduisant volontairement la distance entre eux à seulement quelques centimètres pour le mettre mal à l’aise. « Je peux épargner la famille de Susan Suncana, mais pas elle-même. Vous n’avez aussi pas le droit de lui divulguer cet accord. » Une clause qu’il chercherait probablement à négocier. Mais après tout ils étaient là pour ça. « Et bien sûr, cela ne sera valable que si l’artefact que vous me promettez est bien ce que vous prétendez. Autant dire que je vous conseille de le récupérer rapidement de peur que je n’aille rendre visite aux Suncana avant que vous ne le fassiez. »

Elle ne comptait pas vraiment s’en prendre à Pizza-Dad et Pizza-Mom. Pas pour le moment. Susan avait été vaincue, il n’y avait aucun intérêt à la provoquer outre-mesure pour en faire une ennemie acharnée. Mais cela, Mikhaïl l’ignorait.

« Si cela vous convient. Je pense qu’il est aussi grand temps que nous discutions de nos affaires en cours. »

Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 24 Nov 2018 - 21:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 620
ϟ Nombre de Messages RP : 191
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : Liste détaillée des capacités et équipements ici.
ϟ Liens Rapides :
Mikhaïl n'avait pas cherché à en savoir beaucoup plus sur le compte d'Evelyn, même s'il avait entendu plusieurs de ses interlocuteurs laisser entendre qu'ils auraient été ravis de la croiser. Lui-même s'en passerait volontiers et il maudirait bien Aiden pour l'avoir traîné dans ce cinéma des mois plus tôt ! Sans cela, il serait tranquillement chez lui à se soucier uniquement de la mafia russe largement tenue à distance par le Cartel Rouge. Au lieu de cela, il était perdu dans ces bois à espérer que son talent de négociateur n'allait pas lui faire défaut.

Comme elle reprenait en essayant de rabaisser sa proposition, le Russe resta muet. Il savait qu'il aurait dû venir avec davantage d'informations voire avec l'objet en question, mais il préférait agir ainsi. Cet objet était réellement puissant, Diego le lui avait assuré et il ne l'aurait pas fait s'il n'était pas sûr de lui ! Autant dire que le slave était donc certain que la femme démoniaque allait être satisfaite. Et si elle ne l'était pas, il trouverait un autre moyen de sceller leur accord, mais quelque chose lui disait que ce ne serait pas nécessaire.

Il la laissa parler, préparant déjà sa réponse et notant qu'elle n'avait pas tout refusé en bloc. Bon, la situation ne se présentait pas forcément sous un angle aussi favorable qu'il l'aurait souhaité, mais il pouvait tout de même tenter sa chance, non ? Comme elle s'était rapprochée de lui et semblait vouloir discuter de leurs autres accords, le trentenaire considéra qu'il n'avait pas vraiment le choix : c'était maintenant ou jamais. Après, il serait trop tard.
Faisant son maximum pour conserver sa neutralité et essayant de la visualiser comme une femme lambda, Mikhaïl la fixa dans les yeux avant de répondre posément.

« J'ai encore quelques points à éclairci si vous le voulez bien. Il ne lui laissa pas vraiment le choix puisqu'il enchaîna. Vos propositions me conviennent assez, mais si vous ne pouvez pas épargner mademoiselle Suncana et que je dois garder cela secret, je pense être en droit d'ajouter quelque chose de mon côté. Histoire d'équilibrer la balance. Je suis prêt à vous procurer un objet démoniaque qui renforcera vos pouvoirs et par extension ceux de Satan. Sachant que je suis croyant, vous devez savoir que c'est quelque chose de contraire à mes idéaux... La dernière fois, vous m'avez imposé une relation avec vous parce qu'elle allait justement à l'encontre de mes croyances... je pense donc qu'on peut considérer que cette... chasse pourrait remplacer cette partie de notre accord. »

Après tout, elle lui avait clairement dit que si elle lui imposait d'avoir une relation intime avec lui, c'était parce qu'elle savait que sa nature le dégoûtait. Dans son esprit, la perspective de renforcer les forces de Satan était largement pire que de devoir se lier brièvement à cette femme, elle serait donc clairement gagnante dans l'affaire ! Bien sûr, il y avait un léger souci : il partirait encore d'ici avec une promesse et sans avoir rempli ses dettes, mais ce n'était l'affaire que de quelques jours et il s'empressa de le préciser.

« Je sais que vous allez me dire que je ne fais que promettre sans jamais rien donner, mais ce n'est pas le cas. Je voulais avoir votre aval avant de me lancer dans la récupération de cet objet. Je m'y attelle dès demain, vous devriez l'avoir le soir même, le lendemain au plus tard. Il soupira légèrement. Et si à ce moment l'objet ne vous conviendra pas, nous en reviendrons à notre précédent accord. Bien sûr, ce sera le cas uniquement si vous refusez l'objet. Mais je tiens à vous préciser que mon contact m'a laissé entendre que d'autres mages étaient d'ores et déjà prêts à l'acheter si vous n'en voulez pas. Je pense donc que vous ne prenez pas trop de risques en vous laissant tenter. »

C'était assez ironique de parler de tentation à une femme pareille, mais il espérait simplement qu'en jouant un peu son jeu, elle se montrerait plus conciliante et accepterait – pour une fois – de lui accorder cette faveur en changeant d'avis sur sa « sanction ». Toujours immobile et droit comme un I, il conclut.

« Quant à l'âme, vous l'aurez très prochainement, je travaille dessus. Je ne veux pas choisir n'importe qui. »

Ce qui était plus ou moins vrai.
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 24 Nov 2018 - 23:23 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant
En ligne

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 624
ϟ Nombre de Messages RP : 293
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : PDG de Wormwood Entertainments, Présidente du Hell Club, Antéchrist
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions V
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales III
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale II
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Échine de Léviathan (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Varvara (serviteur)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
Evelyn commençait à être habituée à ses négociations avec Mikhaïl. Mais le russe faisait preuve de plus de maîtrise de soi que lors de leurs derniers échanges. Elle se souvenait encore de ce qu’il s’était passé dans le cinéma, quand elle avait évoqué ce qu’elle pouvait faire à sa sœur, ce dont elle était capable. La façon dont il avait réagit. Ce que cela lui avait coûté. Il devait s’en souvenir aussi. Il en la repoussait pas, alors qu’elle était toute proche, qu’il devait bientôt pouvoir sentir la chaleur de son corps, sans même qu’ils ne se touchent. Ce qu’il ne devait pas sentir, c’était l’aura maléfique qui l’entourait et qui affectait tous ceux qui passaient trop de temps à ses côtés. Elle érodait leur sens moral, venait peu à peu détruire la barrière entre le bien et le mal, jusqu’à ce qu’il ne reste plus que le désir, l’instant.

« C’est tout à fait compréhensible. » Commenta-t-elle alors qu’il parlait d’ajouter quelque chose. Elle se doutait de ce qu’il voulait. Ou plutôt de ce qu’il ne voulait pas. D’elle. Son corps contre le sien. Entremêlés. Il ne voulait pas être en elle, coucher avec la fille du Diable et probablement se damner un peu plus. Quoiqu’en étant un tueur qui avait la mauvaise idée de croire en Dieu et après avoir vendu son âme à l’antéchrist, il n’était plus à ça prêt. « Vous savez je ne suis pas Satan. Simplement sa fille adorée. Vous imaginez si j’étais aussi frileux à l’idée de faire affaire avec quelqu’un qui croit en Dieu ? J’aurais été obligée de laisser mes morts-vivants vous réduire en pièces lors de cette première soirée au cinéma. »

Et elle n’était pas certaine qu’Atia César aurait simplement remarqué sa disparition. Après tout, il ne semblait pas être allé la voir pour se débarrasser de leur pacte. Quoique… La matriarche du Cartel Rouge n’était pas commode. Mikhaïl avait peut-être plus peur d’elle que de la damnation éternelle.

« Donc si je récapitule… Vous me ramenez un artefact et vous n’êtes plus obligés de coucher avec moi. En échange de quoi, j’ai un artefact et vous gardez le silence sur notre petite affaire. Je ne sais pas pourquoi, cela ne me plaît pas trop. » Elle plaça sa main sur son entrejambe et approcha ses lèvres de son oreille. « Vous êtes déjà damné, pourquoi ne pas profiter du chemin vers les enfers ? Votre Dieu ne doit pas beaucoup vous aimer pour vous avoir mis sur ma route de toute façon. Alors que moi, je peux être très aimante. »

Elle rit avant de reculer. D’un regard, elle chercha à savoir s’il allait de nouveau s’énerver, se montrer violent et tenter de s’en prendre à elle. Et dire que s’il l’osait, s’il sortait une arme et lui tirait une balle dans la tête, il pourrait être débarrassé d’elle. Pas de leur pacte, mais d’elle.

« J’ai une contre proposition. J’épargne la famille de Susan en échange de l’artefact. Vous pouvez la prévenir de notre petite affaire. » Est-ce que Pizza Girl sauterait sur l’occasion pour prendre sa revanche ? Evelyn en doutait. Mais si c’était le cas, il ne serait que plus facile de la mater une fois de plus. Ceux guidés par la colère faisaient bien trop d’erreurs. « Pour ce qui est de l’autre affaire… Vous me laissez faire, sans que vous n’ayez besoin d’être actifs. Et si vous désirez participer une fois que j’ai commencé, ce sera votre décision. Qu’en dites-vous ? Mais j’ai bien peur qu’il ne faille faire monter les enchères pour que je refuse à mon petit plaisir du soir. Le canapé est très confortable d’ailleurs. Cela peut être fini dès ce soir. »

Est-ce qu’elle avait envie de passer à côté de cet artefact ? Non. Elle le voulait. Sans même savoir s’il existait. Mais elle ne pouvait le laisser tomber entre de mauvaises mains. Trop de rapaces avaient pillés tout ce qu’elle avait accumulé lorsqu’elle avait été envoyée en enfer déjà. Elle n’avait pas pu tout récupérer pour le moment. Bien que son fouet et son linceul étaient retournés à elle. Heureusement.

« Donc vous me promettez l’objet dès demain soir ? Oui, c’est assez tentant, je dois le dire. Mais je me laisse tentée si facilement. » Lâcha-t-elle avec une moue faussement boudeuse. « J’espère que votre contact ne vous a pas raconté cela juste pour tenter de vous faire croire un peu plus à l’existence de ce fabuleux artefact. Mais je dois dire… Si jamais il m’échappait, je devrais aller passer ma frustration autre part. Pas sur votre sœur ou vos neveux, ne vous inquiétez pas. Mais vous vous doutez de ce qui pourrait arriver… Comment est-ce que Susan le prendrait en apprenant que vous avez précipité les choses en venant négocier avec moi ? »

Le voilà. Le moment où elle tordait toute la situation, où elle tournait la négociation à son avantage. Parce que contrairement à Mikhaïl, contrairement à la plupart des hommes, elle n’avait aucune limite morale. Oui, elle pourrait massacrer les parents de Susan simplement par caprice, parce qu’elle n’avait pas eu un objet dont elle ignorait l’existence quelques minutes plus tôt. Parce que cet homme refusait de la désirer et lui préférait un dieu absent.

« Je n’en doute pas. Les bébés de votre sœur ne vont pas à la crèche ? Vous pourriez commencer par là. » Lança-t-elle avec un sourire.

Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 25 Nov 2018 - 10:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 620
ϟ Nombre de Messages RP : 191
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : Liste détaillée des capacités et équipements ici.
ϟ Liens Rapides :
Le slave ne pensait pas que leurs situations soient comparables : si les croyants avaient toujours été réticents à copiner avec le malin, l'inverse n'était pas de rigueur. Les adorables du Diable avaient même tendance à essayer de les corrompre au maximum et elle en était la preuve vivante. Qui plus est, elle ne l'avait pas épargné parce qu'elle le savait croyant, mais juste parce qu’il appartenait au Cartel Rouge. Autant dire que cette excuse ne lui semblait pas crédible, mais plutôt que de la provoquer, il choisit de rester silencieux et d'attendre son verdict.

Ce dernier ne tarda pas. Elle résuma l'affaire et lorsqu'elle déclara que ça ne lui plaisait pas, Mikhaïl sentit venir les ennuis. Cela dit, il n'imaginait pas qu'elle puisse s'amuser à avoir ainsi les mains baladeuses et il fut à deux doigts de la repousser lorsque sa main se posa sur lui... mais il ne le fit pas. Elle le provoquait justement pour le pousser à la faute et avoir une raison pour négocier encore à son avantage, il devait donc rester immobile et lui montrer clairement qu'elle le laissait de marbre.

« Il aime d'une manière que vous ne pouvez pas comprendre. »

Ce n'était pas un amour inconditionnel, ni charnel. C'était simplement une présence, quelque chose de rassurant et d'agréable dans les moments difficiles. Effectivement, elle ne pouvait pas le comprendre et il ne chercherait pas à lui ouvrir les yeux. Elle n'en valait pas la peine.

Un peu impatient, le Russe fit son possible pour conserver son calme tandis qu'elle enchaînait après s'être éloignée, lui offrant une contre-proposition qui ne l'enchantait pas forcément. Apparemment, elle ne voulait rayer cette mention de leur accord et il n'en fut pas spécialement étonné. Pourtant, la simple perspective de devoir en arriver là lui donnait envie de s'enfuir comme un lâche. Il savait que c'était vain et c'est pourquoi il n'en fit rien. Mais même la perspective de la laisser s'occuper de tout en fermant les yeux lui semblait inimaginable, autant dire qu'il ne baissait pas encore les bras quant à l'idée d'échapper à tout ça.

Il attendit qu'elle termine de parler avant de reprendre la parole d'un ton légèrement plus aigre après avoir entendu ses menaces et ses « conseils ».

« Ils ne vont pas à la crèche. Et ne vous attendez pas à recevoir l'âme d'un enfant, vous seriez déçue. Je me débrouillerai. Autrement dit, elle pouvait garder ses conseils. Mon contact est digne de confiance, il ne m'aurait pas confié tout cela si ce n'était pas vrai. Mais vous le verrez bien par vous-même. Quant au fait qu'il puisse vous échapper... ce sera le cas uniquement si vous le refusez. Si tel est le cas, vous n'auriez aucune raison pour vous en prendre à sa famille, ou alors ce serait de l'anti-jeu et notre accord n'aurait plus de raison d'être. »

Bon, il avait aussi fait de l'anti-jeu par le passé et c'était justement pour cette raison qu'il se retrouvait avec cette « punition » sur le dos. C'était d'ailleurs ce qui le poussait à penser qu'elle ne refuserait pas l'objet exprès pour pouvoir nuire à la famille de Susan. Enfin après... il ne la connaissait pas aussi bien que cela.

« Je vous apporte l'objet demain soir, après-demain au plus tard et vous laissez la famille de Susan tranquille, nous avons notre accord. Même s'il en avait espéré plus, il ne voulait pas leur attirer des ennuis en tirant sur la corde. Pour ce qui est de faire monter les enchères... je peux me débrouiller pour trouver des informations sur le propriétaire actuel de l'objet. J'ai cru comprendre que c'était un collectionneur et qu'il avait d'autres objets ailleurs, vous pourriez récupérer encore davantage d'objets de ce type. Et ça compenserait largement votre déception de ce soir. »

Il aurait bien voulu ajouter qu'il ne comprenait pas comme une femme qui se targuait de pouvoir séduire n'importe qui pouvait envisager d'obliger un homme à avoir une relation avec elle alors que cela le dégoûtait clairement. C'était humiliant, pour ne pas dire insultant, elle aurait tout simplement dû l'envoyer paître et le dénigrer. Mais pour le moment, il jugea plus prudent d'attendre sa réponse avant d'en rajouter une couche. Il était fermement décidé à négocier jusqu'au bout pour obtenir ce qu'il espérait.
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 25 Nov 2018 - 16:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant
En ligne

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 624
ϟ Nombre de Messages RP : 293
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : PDG de Wormwood Entertainments, Présidente du Hell Club, Antéchrist
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions V
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales III
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale II
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Échine de Léviathan (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Varvara (serviteur)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
Evelyn ne put s’empêcher d’éclater de rire à la réponse que lui offrit Mikhaïl. Il n’y avait pas la moindre lueur d’amusement dans son regard.

« Un dieu d’amour oui. Je connais la rengaine. Mais je me demande aussi quel genre de dieu accepterait que j’existe en ce monde, quel genre de dieu permettrait à quelqu’un comme moi de s’approcher des enfants si innocents de votre sœur. Quel genre de dieu vous mettrait sur mon chemin, vous assurant des années tourments et le péril de votre âme immortelle. Peut-être que vous pensez qu’il ne s’agit que d’une épreuve que vous êtes censé traverser ? Une épreuve pour être digne de votre paradis ? Oui, c’est un dieu d’amour que vous avez. Mais il n’en pourvoie pas. Il se contente d’en demander. Il est un enfant de cinq ans en manque d’attention qui vous torture tous pour savoir à quel point vous l’aimez. Bravo, Mikhaïl Levovsky, vous faites parti de ses fidèles. Je me préfère hérétique. »

Elle préférait à jamais la rébellion, le tourment, le rejet à l’amour que pouvait prodiguer ce dieu égoïste et hypocrite que vénérait l’homme en face d’elle. Elle préférait tout ce qu’elle avait subit aux mains des démons et des hommes au simple fait de se trouver à genou dans une église et à demander une aide qui ne viendrait jamais à un dieu qui n’avait que faire des malheurs qu’il déchaînait sur la Terre.

« Mais ne nous dispersons pas en débats théologiques. Je ne désespère pas que vous compreniez un jour à quel point votre foi est mal avisée et que vous avez plus d’intérêt à suivre vos désirs que des préceptes qui ne cherchent qu’à vous enchaîner. Mais je suis patiente et je sais que cela n’arrivera pas ce soir. »

Que cela n’arriverait peut-être jamais. Mikhaïl Levovsky, martyr, saint… Saint des Tueurs dont l’âme immortelle pourrirait entre les mains de l’antéchrist jusqu’à la fin des temps parce qu’il avait refusé de succomber à la tentation, parce qu’il avait cherché à prendre soin de sa famille.

« C’est vous qui voyez. Je ne fais qu’apporter des solutions. Mais ne tardez pas trop à vous débrouiller. »

Un gentil mensonge. Elle espérait presque qu’il échoue, qu’il ne parvienne pas à se résoudre à lui offrir une âme innocente. Alors elle se saisirait de la sienne, il deviendrait sa chose. Peut-être qu’elle l’autoriserait à voir sa famille tout de même. Evelyn était une mère après tout elle-même.

« De l’antijeu ? Voyons, vous vous égarez. Je ne crois pas que nous ayons défini la moindre règle. Si ce n’est ce qui est fixé par notre accord précédent. Je ne peux pas approcher votre sœur et ses enfants, mais c’est tout. Rien ne m’empêche de rendre visite aux Suncana, de posséder le père de Susan pour lui faire commettre des atrocités. De transformer sa mère en un tas de viande fumante après l’avoir donnée à mes démons. Non, rien ne m’en empêche. »

Elle s’était à nouveau rapprochée de lui.

« Surtout pas vous. »

Aucun homme ne lui disait ce qu’elle pouvait ou ne pouvait pas faire. Pas même son père. Le Diable lui-même n’avait pas de contrôle sur sa fille.

« Vous avez jusqu’à après-demain, minuit, pour me l’apporter donc. Sinon ce que je vous ai décrit ne sera rien en comparaison de ce que j’infligerais aux Suncana. Et je m’assurerais que Susan sache bien pourquoi ma fureur s’est abattue sur eux. Je n’en ressentirais aucune culpabilité, je ne pense pas qu’il en sera de même pour vous. » Glissa-t-elle en se fendant d’un nouveau sourire.

Restait la question de leur rapport charnel. Oui, elle voulait le corrompre. Elle voulait lui montrer tous les plaisirs qu’elle pouvait lui offrir pour devenir une obsession en lui, pour qu’il ne puisse jamais se défaire du goût de ses lèvres et des souvenirs de ce moment. Il ne serait que plus facile à corrompre. Et dire qu’il lui suffirait de faire usage de ses pouvoirs pour arriver au même résultat. Hélas, Lady Satan était joueuse et voulait que Mikhaïl Levovsky choisisse sa damnation.

« Voilà ce que je vous propose. Apportez-moi le propriétaire de l’objet en plus de celui-ci et vous n’aurez pas besoin de coucher avec moi. Cette partie de notre précédent accord sera abandonnée. » Varvara s’occuperait de piller ses souvenirs pour localiser tous les artefacts. Après, elle enverrait peut-être Mikhaïl les chercher. En échange d’autres faveurs. Elle ne doutait pas qu’il en aurait d’autres. C’était un autre chemin vers la damnation. Moins plaisant physiquement toutefois.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 25 Nov 2018 - 17:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 620
ϟ Nombre de Messages RP : 191
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : Liste détaillée des capacités et équipements ici.
ϟ Liens Rapides :
Il semblait évident qu'ils ne seraient jamais d'accord sur leur vision de la religion. Mikhaïl préférait ne pas s'étendre sur ce sujet sous peine de la contrarier pour de bon. Soupirant profondément, il accusa le coup en silence, se réconfortant en sachant qu'il ne succomberait jamais à la tentation. Il était évident qu'il n'avait pas tenu le cap toutes ces années pour décider tout à coup de se laisser tenter uniquement parce que sa route avait croisé le chemin de cette femme ! Mais quelque chose lui disait que le balancer de la sorte serait le meilleur moyen de l'inciter à continuer de le presser pour le faire céder.
Ou du moins essayer d'y arriver, parce qu'il savait qu'il préférait encore mourir que se laisser avoir.

Le trentenaire observa Lady Satan alors qu'elle essayait une nouvelle fois de lui démontrer qu'elle était libre de faire ce qu'elle voulait. Il était vrai qu'ils n'avaient pas fixé de règles, mais quelque chose lui disait que même si cela avait été le cas, elle ne se serait pas gênée pour les contourner. Mais, une fois de plus, il préféra s'abstenir de le dire aussi clairement. Elle risquait de se vexer comme la dernière fois et il savait ce qu'il en coûtait d'en arriver là.

Misha l'observa en silence tandis qu'elle se rapprochait, s'attendant presque à ce qu'elle refuse de lui laisser une chance de lui échapper. Mais non ! À sa grande surprise, la sataniste lui accorda une porte de sortie et il ne se le fit pas dire deux fois ! Un bref sourire éclaira ses lèvres avant qu'il ne retrouve sa neutralité.

« Très bien. Je l'apporterai, en plus de l'objet et nous serons quittes. Pour ce pacte-ci du moins. Il savait qu'il devait encore lui apporter cette dameuse âme. Je ne vais pas vous déranger davantage, vous avez l'air d'avoir prévu une soirée tranquille, alors je vous laisse en paix. Il recula d'un pas, soulagé de pouvoir rentrer chez lui. Je reviendrai demain soir, avec l'homme et son trésor. »

Sans s'attarder davantage, le trentenaire recula jusqu'à la porte avant de l'ouvrir pour se retourner et se glisser à l'extérieur. C'était assez bizarre de craindre l'idée de tourner le dos à une simple femme, mais il savait ce qu'elle cachait sous ses airs de séductrice. Mieux valait se montrer plus prudent que trop assuré !

    Lancer de dés #1 :
    RÉUSSITE : il réussit à enlever l'homme.
    ÉCHEC : il n'y arrive pas.


Le lendemain, Mikhaïl arriva d'assez bonne heure, mais la nuit était déjà tombée. Il était seul, mais portait une caisse en bois. L'homme lui avait échappé et il se sentait vraiment mal à cette pensée. Il était persuadé de lui mettre la main dessus, mais un moment où il avait saisi le bras de sa cible, cette dernière avait parlé dans une langue étrange et s'était téléporté sous ses yeux, laissant sa maison et ses objets derrière lui. Mikhaïl n'avait pas eu de mal à mettre la main sur ce qui l'intéressait, mais il n'avait pas pu l'ouvrir puisque la boîte qui l'abritait semblait protégée par magie.

Le Russe l'avait donc embarquée avant de revenir à Star City, puis il s'était aussitôt rendu jusqu'à la forêt en espérant que Lady Satan n'allait pas trouver une excuse pour prétendre qu'il n'était pas arrivé à l'heure. La caisse était plutôt lourde et lui fatiguait les bras, mais le Russe se sentait davantage stressé par l'idée qu'elle puisse décider de ne pas lui offrir d'ultime chance pour échapper à la dernière partie de leur accord.

Il attendit que la sorcière se présente ou ouvre la porte de son palace et lui confia l'imposante boîte marquée de symboles tous plus étranges les uns que les autres. Espérant qu'elle allait passer outre le fait qu'il était là seul, le trentenaire prit la parole.

« C’est l'objet. Il est protégé par magie apparemment, mais j'imagine que pour vous, ce n'est qu'une formalité. »

Sinon, elle était moins puissante qu'il ne le pensait.
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 25 Nov 2018 - 17:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3995
ϟ Nombre de Messages RP : 3609
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Mikhaïl Lesovsky' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 28 Nov 2018 - 20:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant
En ligne

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 624
ϟ Nombre de Messages RP : 293
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : PDG de Wormwood Entertainments, Présidente du Hell Club, Antéchrist
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions V
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales III
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale II
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Échine de Léviathan (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Varvara (serviteur)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
Evevyn avait laissé le russe repartir sans ajouter quoique ce soit. Elle avait remarqué la lueur d’espoir dans son regard quand elle lui avait offert une porte de sortie, un moyen pour lui de ne pas avoir à coucher avec elle. Sûrement ne se doutait-il pas que si elle lui avait offert une telle chose, c’était avant tout parce qu’elle pensait déjà à d’autres moyens de l’atteindre, de le corrompre. La sorcière était convaincue que Mikhaïl Levovsky aurait un rôle à jouer dans sa montée de puissance et surtout, dans l’érection de son petit empire criminel à Star City. Il avait déjà eu suffisamment de valeur pour être membre de la mafia russe, puis du Cartel Rouge. Alors pourquoi pas du Hell Club ?

Selon bien des aspects, il faisait déjà parti des minions de Lady Satan. Il lui avait déjà amené des âmes, le ferait à nouveau dans un avenir proche et était en phase d’aller lui quérir un artefact. Sauf si tout cela était un piège. Elle y avait pensé quand il lui avait fait sa proposition, mais avait préféré jouer le jeu pour le moment. Après tout, quoi de plus efficace qu’un cheval de Troie déguisé en artefact impie pour piéger la sorcière ? Il avait révélé son lien avec Susan Suncana. Susan avait un bracelet de protection contre les démons. Quelqu’un, quelque part, luttait contre elle, peut-être sans même le savoir.

Aussi, lorsque Mikhaïl revint le lendemain, elle avait pris ses précautions. Caliban était à ses côtés, bien entendu, sous la forme d’un gros chat noir lové dans le canapé de la petite maison, mais il n’était pas seul. Dans la cave, plusieurs morts avaient été déterrés des bois environnant et réanimés. Mais surtout, Doom Girl attendait, patiente, contaminée par la magie d’Evelyn, mais toujours humaine. Si jamais Mikhaïl faisait usage de la même magie à son encontre, elle pourrait intervenir. Bien sûr, Evelyn ne révéla rien de ses doutes et se contenta d’accueillir l’homme avec un sourire. Elle le fit entrer.

« Posez la boîte sur la table. » Dit-elle en montrant le meuble bas en face du canapé. « Je vais m’occuper de voir ce qu’il en est. Je ne vous propose pas quelque chose à boire ou à manger je suppose ? » Elle passa sa main au-dessus de ce qu’il venait de rapporter. « Nous allons faire affaire régulièrement ensemble Mikhaïl, je pense qu’il serait temps que vous vous détendiez en ma présence. » Dit-elle avec un sourire. Hypocrite. Quand on pensait à tout ce qu’elle avait mis en place au cas où il essayait de la trahir. Les humains désespérés pouvaient se révéler pleins de ressources.

Elle se rappelait encore trop de la morsure de la mort et de l’enfer pour mourir une nouvelle fois. Caliban s’approcha de la boîte et la renifla, avant de lâcher un miaulement approbateur. Ce qui protégeait l’objet n’était pas dangereux. Pas pour elle. Et l’objet n’était pas marqué de la puanteur des cieux. Evelyn passa sa main au-dessus du coffre et laissa sa propre magie corrompre et dissoudre la protection. Des flammes infernales brûlèrent un instant sur le bois avant de disparaître. Un sourire ravi se dessina sur ses lèvres quand elle en leva le couvercle.

« Et bien, il semblerait que vous ayez dit la vérité. » Elle pouvait sentir le mal et la mort irradier de l’objet. Des sensations si familières, si délectables. Autant pour elle que pour l’écho d’Abigaïl Faust qui sommeillait dans un recoin de son esprit. Cet objet, cette Main de Gloire, était familière. Pas parce qu’Evelyn en avait déjà vu de semblable, mais parce que bien des façons, la chair pétrifiée appartenait à sa famille. Celle de la Mort, celle du Mal. « Vous avez rempli votre part du marché, je ne m’en prendrais pas à la famille de Susan Suncana. » Dit-elle en sortant la main de la boîte. D’un geste elle fit apparaître des flammes infernales sur les bougies au bout des doigts.

Mikhaïl devait sentir maintenant la paralysie l’étreindre.

« Mais je remarque que vous êtes venu seul. »
Elle s’était approchée de lui, laissant sa main se déposer sur son entrejambe, comme la veille. Il ne pouvait pas la fuir, pas avec la Main de Gloire allumée, pas à moins qu’il ne bénéficie d’une protection magique. Ses lèvres vinrent déposer un bref baiser sur les siennes. « Qu’est-ce que vous allez m’inventer pour y échapper maintenant ? » Elle souffla les bougies, lui rendant sa liberté et recula.


Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 28 Nov 2018 - 22:17 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 620
ϟ Nombre de Messages RP : 191
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : Liste détaillée des capacités et équipements ici.
ϟ Liens Rapides :
Mikhaïl n'y connaissait pas grand-chose en matière de magie, il n'aurait pas été capable de tendre un piège à la sorcière et ne savait absolument pas ce qu'elle comptait faire pour ouvrir la boîte scellée. Il resta donc silencieux et s'écarta après avoir posé la boîte sur la table comme elle venait de le demander. Tout ce qu'il espérait était que Diego n'avait pas exagéré. Oh, il en doutait sincèrement : le Mexicain avait compris à quel point cette histoire était importante pour lui et il n'aurait pas pris ce risque, mais sait-on jamais... peut-être qu'il avait été tout à coup vexé que le Russe pose des questions sur sa cousine et qu'il avait décidé de le punir ?

Ces interrogations défilaient dans son esprit alors que la sorcière lui conseillait de se détendre. Et puis quoi encore ? Espérait-elle qu'il allait tout à coup se sentir à l'aise, s'installer sur un siège et siroter une vodka en attendant qu'elle termine son affaire ? Il l'observa quelques instants avant de répondre avec autant de neutralité que possible.

« Vous savez très bien que ça n'arrivera jamais. »

Elle le provoquait volontairement, il le savait bien, mais il ne voulait pas laisser les choses en suspens. Cela donnerait l'impression qu'il se soumettait, du moins dans son esprit.

Silencieux, ses prunelles claires se posèrent sur le chat qui s'approcha de la boîte avant de miauler... son familier qui avait changé de forme ? Sans doute. Retenant un soupir, le Russe contempla ce qui se passait, essayant d'y comprendre quelque chose, en vain. En tous les cas, elle laissa apparaître un sourire qui semblait indiquer qu'elle était satisfaite de ce qu'elle avait entre les mains. Tant mieux. Cela signifiait que leur accord fonctionnerait bel et bien ! Peut-être qu'elle serait même suffisamment enthousiaste pour le laisser filer comme ça ?

« Bien. »

Il avait atteint son but : la famille de Susan était en sécurité. Bien sûr, il n'avait pas fait grand-chose, si ce n'est de voler cet objet, mais tout de même. Il se sentirait un peu moins redevable à l'égard de la Légionnaire.

Alors qu'il s'apprêtait à reprendre la parole pour lui dire qu'il s'en-allait, ses membres semblèrent s'immobiliser. Une très désagréable sensation l'envahit bientôt et il comprit que la sorcière devait utiliser son nouveau jouet histoire de lui montrer que c'était elle la chef. Une pointe de contrariété naquit rapidement dans son esprit, mais il ne pouvait pas faire grand-chose, si ce n'est fixer la rousse qui se rapprocha à nouveau. Bien évidemment, elle en profita à nouveau pour lui imposer un rapprochement forcé qui lui retourna presque l'estomac. Serrant les dents, le slave recula brusquement lorsqu'il retrouva l'usage de ses membres et ne put retenir un froncement de sourcils.

« Arrêtez de faire ça, je ne suis pas l'un de vos jouets. Le ton était peut-être un peu trop directif, mais il voulait éclaircir les choses. Jusqu'à présent, j'ai tenu tous mes accords et vous n'avez pas eu à agir comme ça, alors arrêtez de faire ça. De le touche en somme. Il avait légèrement changé de ton pour éviter de la contrarier et embraya rapidement sur la suite. Ce n'est qu'une question de temps. Je l'avais et il s'est téléporté, mais je peux retrouver sa trace. Laissez-moi une semaine de plus et je vous l'amènerai. Vous savez aussi bien que moi que ce sera plus utile que l'autre solution. »

Certes, elle avait suffisamment d'hommes de main pour faire ce travail à leur place, mais le contraire était aussi valable. Et il était plus doué en chasse et en traque que dans l'autre domaine. Constatant qu'il ne l'avait jamais découragée de la sorte, le Russe tenta sa chance.

« Vous y seriez gagnante. J'ai beaucoup plus d'expérience en traque d'humains que pour l'autre... paiement. Et une semaine ce n'est pas grand-chose. »

Surtout pour une femme comme elle qui ne semblait pas soumise aux ravages du temps.
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 2 Déc 2018 - 0:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant
En ligne

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 624
ϟ Nombre de Messages RP : 293
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : PDG de Wormwood Entertainments, Présidente du Hell Club, Antéchrist
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions V
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales III
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale II
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Échine de Léviathan (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Varvara (serviteur)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
Evelyn avait été suffisamment surprise par la vie pour savoir que rien n’était défini à l’avance et que les résolutions même les plus solides pouvaient s’éroder avec le temps. Mikhaïl serait peut-être un jour à l’aise en sa compagnie. Tout comme il était possible qu’il ait raison et que cela ne soit jamais le cas. Cela ne rendrait sa damnation que plus pénible encore, car elle ne comptait pas échanger son âme à un autre démon quand elle l’obtiendrait.

« Vous allez tendu pendant un long moment longtemps alors. » Glissa-t-elle d’un ton distrait.

Ses considérations pour l’avenir du russe ne firent pas le poids face à la contemplation du nouveau jouet qu’elle avait entre les mains. Ce n’était pas n’importe quelle Main de Gloire. Maintenant que celle-ci était sortie de sa boîte et avec chaque minute qui s’écoulait, Evelyn percevait de plus en plus de choses à propos de l’artefact. Comme toute sorcière ou pratiquante de la magie, elle avait une certaine affinité pour ce genre de choses. Mais là, il s’agissait d’un objet impie avec un lien si étroit avec la mort qu’il faisait écho à son âme. Car si Evelyn était une enfant des enfers, beaucoup oubliaient aussi qu’elle était la fille de la Mort par bien des aspects.

Peut-être que cela aurait mieux convenu à Mikhaïl qu’elle ne soit que cela par ailleurs. Seulement une enfant de la mort, comme l’avait été Abigaïl Faust par bien des aspects. Sauf que la nécromancienne n’avait pas été parfaitement frigide à ce qu’avait compris Evelyn. Sûrement qu’elle n’aurait pas profité de la paralysie du russe comme elle venait de le faire toutefois. Un sourire ravi s’étalait sur les lèvres de la sorcière alors qu’elle observait les traits de Mikhaïl se fermer. Elle avait réussi à le mettre hors de lui. Cela n’avait pas été difficile. Mais il contrôlait mieux sa colère que lors de leur dernière rencontre.

« J’ai bien peur que vous n’ayez tort sur ce point. Votre âme m’appartient, la seule chose que vous faites, c’est repousser le moment où je m’en saisirais. Vous êtes mon jouet. Et même si vous n’aviez pas signé de contrat avec moi, cela serait toujours le cas. Vous savez ce que je suis. Ce monde est mon terrain de jeu. »


Elle aurait un rôle à jouer dans sa destruction. Elle ne savait pas encore lequel. Probablement pas celui qui était décrit dans la Bible, mais ce livre là était un tissu d’âneries. Mais elle savait qu’elle jouerait un rôle dans la destruction de la Terre Prime. Quand celle-ci aurait lieu. Sauf qu’elle ne comptait pas accélérer le processus, loin de là. Elle appréciait trop ce monde là et la vie qu’elle y avait pour simplement provoquer l’Apocalypse comme certains aimeraient qu’elle le fasse. Comme si elle le pouvait de toute façon avec l’Archimage et le Pacte.

« J’agis comme je l’entends. Nous avions un accord. Vous m’apportiez cet homme ce soir et vous n’aviez pas à coucher avec moi. Vous avez échoué à remplir votre part du marché et maintenant vous voulez en changer les termes. J’ai déjà été plus que clémente avec vous, croyez-moi. »

Un mensonge. Il n’était pas dupe. Elle se jouait de lui depuis le début. Elle l’utilisait, le manipulait pour obtenir ce qu’elle désirait et bien plus encore. Il savait qu’elle pourrait lui extorquer bien plus encore… Mais elle ne le ferait pas, pas jusqu’au bout en tout cas. Car elle voulait qu’à l’avenir, dans ses moments de désespoirs, quand il aurait besoin de quelqu’un capable de réaliser l’impossible, il se tourne vers elle.

« Il peut se passer bien des choses en une semaine. »
Surtout dans une de ses semaines à elle. Combien d’âmes transiteraient par le Pandémonium ? Combien de démons s’extirperaient des enfers à sa demande ? Combien de morts émergeraient de leurs tombes à son appel ? « Et je ne couche pas avec vous pour mon plaisir, pas pour mon plaisir physique en tout cas. Vous devez vous douter que j’ai à ma disposition des amants hors du commun. Mais c’est justement parce que je sais ce que cela vous coûtera, que vous vivrez cela comme une sorte de petite damnation, de petite mort. » Elle sourit. « Mais vous avez raison, je n’ai pas grand-chose à gagner à vous tourmenter de cette façon. C’est un jeu, mais je sais aussi quand il est plus intéressant de prendre les choses au sérieux. » Elle s’était rassis dans le canapé, songeuse.

« Toutefois, je n’aime pas donner de choses gratuitement. Même s’il ne s’agit que d’un délai d’une semaine. Donc… »

Son regard s’abîma un moment dans le vide alors qu’elle réfléchissait. Que pouvait-elle exiger de lui ? D’un côté, elle avait envie de ne pas être raisonnable. De le forcer à tuer quelqu’un simplement pour ces sept jours de délai. D’un autre côté, si elle voulait le garder dans de meilleures conditions.

« Je ne demanderais qu’une seule chose. Un baiser. Comme si j’étais la femme de votre vie. En échange de cela, vous avez une semaine pour m’amener l’homme. Vous n’aurez pas besoin de coucher avec moi et nous serons quittes pour cette partie là de notre accord. Il ne vous restera plus qu’à m’apporter mon âme innocente annuelle. Qu’en dites-vous ? »

Elle s’était relevée pour se planter devant lui. Un sourire tendre était plaqué sur ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 5 Déc 2018 - 17:23 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 620
ϟ Nombre de Messages RP : 191
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : Liste détaillée des capacités et équipements ici.
ϟ Liens Rapides :
Lorsqu'elle lui rétorqua qu'il était son jouet et qu'il n'avait rien à redire à ses décisions, Mikhaïl fut à deux doigts de lui expliquer qu'il y avait une différence entre une âme et un corps. Mais il se retint. Aussi dur cela fut-il, le slave réussit finalement à s'empêcher d'ouvrir la bouche ! Il pinça simplement les lèvres en signe de désapprobation, mais préféra ne pas aggraver la situation. En la provoquant, il risquait surtout de se retrouver dans les mêmes ennuis qu'aujourd'hui. Après tout, cet accord qu'il essayait d'esquiver était arrivé parce qu'il lui avait manqué de respect ! Enfin, selon les termes et l'avis de la sorcière, selon les siens, il s'était montré honnête et avait simplement répondu à ses provocations.

Quand elle continua à arguant qu'il essayait de négocier les termes de leur accord alors qu'elle s'était montrée clémente, il se retrouva dans le même état : prêt à lui répliquer qu'elle se plantait sur toute la ligne ! Mais Lady Satan dirigeait leur discussion, le mieux à faire était donc de jouer le gentil type docile. Peut-être qu'elle finirait par se lasser de le tourmenter s'il se contentait de faire ce qu'elle demandait ? Si cela ne débordait pas dans le domaine du « personnel », il y songerait peut-être. En attendant, il semblait que la chance commençait enfin à tourner puisque la magicienne lui offrit une issue de secours qu'il ne comptait pas rater cette fois-ci. Il allait pouvoir lui remettre la main dessus, mais ne bénéficiait que d'une semaine de délai. C'était faisable, il en était convaincu. Au pire des cas, Misha demanderait un peu d'aide à Diego, quitte à lui verser une plus grosse somme pour le prochaine contrat qu'il lui dénicherait.

Bien sûr, elle ne se montrait pas aussi clémente sans contrepartie ! En l'entendant énoncer ce qu'elle attendait de lui, Mikhaïl dû se faire force pour masquer l'expression de dégoût que cela lui inspirait. Encore une fois, ce n'était pas la rousse qui le refoulait, mais ce qu'elle représentait. Il avait beaucoup de respect pour les femmes et s'il trouvait un jour « la bonne », il voulait pouvoir l'embrasser sans songer au fait qu'il avait dû faire de même avec la fille du Diable. Qui plus est, elle lui avait déjà demandé une telle chose, lors de leur premier « petit jeu ». Mais il préféra garder ses protestations pour lui, craignant qu'elle ne lui impose quelque chose de pire encore.
Un soupir lui échappa tandis qu'il s'efforçait d'adopter une expression neutre tout en la dévisageant.

« Soit. »

Il n'avait qu'une envie : celle de faire demi-tour et quitter cet endroit pour de bon ! Mais c'était impossible sans encourir la colère de cette femme qu'il aurait préféré ne jamais rencontrer. Plutôt que d'hésiter encore longtemps, le Russe s'efforça donc à faire disparaître le visage de la sorcière et à le remplacer par un inconnu. Il n'avait pas de femme dansa vie qui aurait pu remplir ce rôle, mais heureusement son esprit était assez habitué à mémoriser les visages pour lui en composer un de toute pièce. Repoussant ses hésitations et les sentiments que cette femme éveillait en lui, le slave se contenta de se rapprocher d'elle pour glisser sa main derrière sa nuque et l'embrassa. Ce n'était peut-être pas ce qu'elle avait en tête en parlant de « la femme de sa vie », mais le slave était quelqu'un de très introverti, même lorsqu'une femme lui plaisait. Autant dire qu'il n'était pas du genre à imiter les acteurs au cinéma et que, finalement, ce baiser put paraître assez lambda aux yeux d'une femme comme Evelyn. Cela dit, de son point de vue, c'était aussi sincère que possible, peut-être que ce serait suffisant ?

Quoi qu'il en soit, il ne s'éternisa pas et s'éloigna bien rapidement de la sorcière avant de glisser quelques mots à son intention.

« Je vais chercher l'homme, je vous l'amènerai dans une semaine, en même temps que l'âme innocente. »

Sans perdre davantage de temps, il quitta les lieux et regagna ses pénates.

________________________


Les jours qui suivirent servirent à localiser la nouvelle cachette de sa cible et il put donc retrouver sa trace et se rendre sur son territoire. Fort heureusement, cette fois-ci la chance fut de son côté puisqu'il parvint finalement à lui mettre la main dessus, non sans passer à deux doigts de se faire brûler par des boules enflammées lancées à tort et à travers ! C'est donc avec une certaine satisfaction qu'il enferma l'homme dans sa voiture et alla charger sa deuxième tâche de la soirée. Il s'agissait d'un mafieux dont l'âme n'avait pas été vraiment pure jusqu'à présent, mais qui avait été soigneusement nettoyée de tout ses pêchés par la déesse qui habitait partiellement le corps de Thalia Cristobal. Celle-ci lui avait assuré que l'âme de l'homme serait telle qu'à sa naissance et donc en parfait accord avec le pacte qui le liait à Lady Satan.

Mikhaïl arriva donc sur les lieux du rendez-vous avec cette dernière, tira le sorcier de la voiture et le traîna à moitié jusqu'à la cabane. Lorsqu'il fut face à la magicienne, le Russe se contenta de l'envoyer vers elle.

« Votre magicien. En parfait état qui plus est. Il se tourna légèrement vers le chemin qu'il avait emprunté pour venir ici. Votre âme est dans la voiture, il est inconscient, je peux aller le chercher si cela vous convient. »

Bien sûr, le mafieux portait de nombreux tatouages qui témoignaient de son passé criminel et Mikhaïl le savait parfaitement, mais il ne mentait pas, ni ne trichait. L'âme de l'homme était aussi innocente que celle d'un enfant et même si cela déplairait certainement à la sorcière, il avait respecté les termes de leur contrat à la lettre. Elle ne pourrait donc rien y redire !
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 8 Déc 2018 - 15:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant
En ligne

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 624
ϟ Nombre de Messages RP : 293
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : PDG de Wormwood Entertainments, Présidente du Hell Club, Antéchrist
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions V
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales III
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale II
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Échine de Léviathan (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Varvara (serviteur)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
Voir Mikhaïl accepter toutes ses paroles sans se rebiffer, se retenir de la moindre réplique, de la contredire ou simplement de l’insulter était tout ce qu’Evelyn pouvait attendre de lui. Par bien des aspects, le russe était devenu l’un des soldats des enfers, l’un de ses soldats à elle. Sûrement ne s’en rendait-il pas compte, sûrement imaginait-il que le simple fait qu’il la haïsse, qu’il méprise tout ce qu’elle incarnait faisait de lui son propre homme. Tous les serviteurs de la sorcière ne lui obéissaient pas de leur plein gré. Mikhaïl Levovsky n’avait donc rien de spécial. Et si elle préférait faire naître l’adoration et la loyauté dans le cœur de ses serviteurs, cela ne changeait rien au fait que le russe faisait exactement ce qu’elle lui demandait de faire.

Il l’embrassa à sa demande, comme si cela avait la moindre influence dans leur petit marché. Ce n’était qu’un jeu pour Evelyn, dont elle se délectait. Car elle savait que chacun de ces instants, chacune de leurs conversations, de leurs étreintes grignotait un petit bout de l’âme de l’homme, de ses convictions. Il ne s’en rendait probablement pas compte. Mais à chaque fois qu’il lui faisait face sans l’opposer, il faisait le jeu du Diable et offensait son Dieu. Mikhaïl était déjà un soldat de l’enfer qui s’ignorait, mais Evelyn ne désespérait pas de le voir comprendre de ce qu’il était devenu en entrant dans son cinéma. Ce qu’il était devenu quand il avait accepté de passer un pacte avec elle en échange de sa survie et de celle de son ami.

« J’ai hâte. Vous me promettez noël en avance. » Lâcha-t-elle avec un sourire avant qu’il ne quitte la pièce.

Sourire qui s’attarda quelques instants sur ses lèvres même une fois seule. L’homme avait de la ressource, comme en témoignait la Main de Gloire qu’elle avait déposé sur la table basse. Elle la reprit, l’observant attentivement, sentant des souvenirs parasites en elle. Mais l’étaient-ils vraiment ? Tout ce que vivaient ses enfants faisait partie d’elle.

« Un merveilleux présent. »


***

Fidèle à son poste, Evelyn attendait Mikhaïl dans la maison à la nuit tombée. Une délicieuse odeur de nourriture venait emplir la pièce alors que quelque chose mijotait dans la petite cuisine adjacente au salon. Ces réunions impromptues avaient permis à la sorcière de se familiariser à nouveau avec les lieux. Elle se rendait compte qu’elle passait beaucoup trop de temps au Pandémonium ou aux studios et avait négligé les bois. Les forêts étaient pourtant les premières cathédrales du Diable, le lieu où se réunissaient ses fidèles quand tous les cimetières étaient consacrés et que leurs vies dépendaient de leur discrétion. Comme les temps avaient changé.

« Comme c’est dommage. Je n’aurais eu aucun problème à ce que vous le bousculiez un peu vous savez. J’imagine que cela vous a traversé l’esprit. S’il ne s’était pas téléporté, vous n’auriez pas eu à revenir ici. »

Elle se pencha pour observer l’homme qui était tombé devant elle. Il s’était relevé et mis sur ses genoux. La terreur qui passa dans son regard était délicieuse. Il savait qui elle était, ce qu’elle était et probablement ce qu’elle allait lui faire.

« Ah mon pauvre. » Elle lui caressa doucement la joue. « Tu aurais dû savoir que ce jour viendrait. On ne joue pas avec les enfers sans en payer le prix. Varvara. » Appela-t-elle. « Vous pouvez aller chercher mon âme, Mikhaïl. »

Une jeune fille fit son apparition dans la pièce, toute souriante et vêtue d’une robe rouge. Le détail le plus flagrant chez elle était ses cheveux blancs.

« Occupe-toi de notre invité. » Dit-elle en pointant du doigt le magicien. Celui-ci se mit à hurler à travers son bâillon lorsque la jeune fille se saisit de lui pour l’entraîner jusqu’à une trappe qui descendait dans la cave de la masure. Celle-ci se ferma d’elle-même, laissant Mikhaïl et Evelyn seuls. Enfin pas totalement. Le russe avait déjà rapporté la seconde acquisition d’Evelyn de la soirée.

Elle observa l’homme en question, son physique, ses tatouages. Ce n’était pas un enfant de chœur, ce n’était pas un innocent ou un juste. Pas comme on en voyait chaque jour. Silencieuse, elle posa son regard sur Mikhaïl. Il n’était pas idiot et elle pouvait sentir l’absence de péché, l’absence de mal de cet homme. Comme s’il n’avait jamais commis aucun crime.

« Vous devez vous sentir très malin à cet instant. Et vous l’êtes probablement, plus que je ne l’aurais imaginé. Vous avez aussi plus de ressources que je ne l’aurais pensé. Un ami dévoreur de péché peut-être ? Enfin cela importe peu. Finalement, vous n’êtes pas si différent de moi. Vous trompez, manipulez et jouez avec les mots aussi sûrement qu’un démon. Formidable. »

Elle lui adressa un regard emplit de fierté, comme si elle assistait au premier meurtre de l’un de ses enfants. Quoique ceux-ci arrivaient généralement quand ils étaient bien plus jeunes que Mikhaïl ne l’était. Vers les quatre ans.

« Vous offrez la rédemption à cet homme, vous le libérez de ses péchés et des actes horribles de son passé. Pour le jeter en pâture à un démon. Oh, qu’est-ce que votre âme doit être noire mon cher Mikhaïl, pour cracher ainsi à la figure de votre Dieu, d’un Dieu de rédemption et de pardon. » Elle rit. « Enfin… Ce qui importe c’est que vous avez rempli votre part du marché, pour le moment. Vous avez donc un an supplémentaire avant que je ne me saisisse de votre âme. Vous pouvez en acheter en avance si vous voulez aussi, même si je serais déçue si je n’avais plus le droit à une visite de temps en temps. »

Oh, ils allaient se croiser à nouveau. Elle avait une âme innocente. Mais elle ne comptait pas en rester là.
Revenir en haut Aller en bas





J'étais en face du diable, et il avait un visage de garce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Sujets similaires

-
» A quand le reveil citoyen face a l'insecurite ?
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» Maryse Narcisse aura sauvé la face , faute de sauver Fanmi Lavalas
» L'ENFER EST SUR LA TERRE MAIS LE DIABLE EST EN AFRIQUE DU SUD !
» SI ARISTIDE EST UN DIABLE ,DUVALIER EST-IL UN DIEU ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-