AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

L'ennui est le seul péché impardonnable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 18 Nov - 23:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant
En ligne

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 624
ϟ Nombre de Messages RP : 293
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : PDG de Wormwood Entertainments, Présidente du Hell Club, Antéchrist
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions V
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales III
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale II
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Échine de Léviathan (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Varvara (serviteur)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
Varvara n’avait aucun mal à imaginer leur future soirée. En fait, elle allait probablement passer un certain temps à la planifier, de la même façon dont elle avait planifié la construction des plus terribles forteresses des enfers autrefois. Elle commencerait probablement par lui montrer sa collection de poupées et peut-être même qu’elles joueraient un peu. Puis il faudrait qu’elle lui montre le film, celui d’où venait la musique sur laquelle elle avait dansé. Oui, elles seraient dans son lit, avec toutes les autres invitées, avec toutes les poupées. Une soirée des plus délectables en perspective et qui puisait son origine autant dans les désirs pervers de Malphas que dans les souvenirs brisés de la petite Varvara.

Mais ce serait une soirée pour une autre fois. Car à cet instant, Varvara observait surtout sa nouvelle obsession du moment s’en aller en compagnie du pigeon qu’elle s’était dégotée et de la succube en direction de l’une des chambres de la Loge des Damnés. Elle y trouverait tout ce dont elle aurait besoin, tout ce dont un esprit déviant pourrait avoir besoin pour assouvir ses pulsions. De ce qu’avait compris le duc des enfers, la succube passerait un mauvais moment, en apparence. Comme si un mortel pourrait lui infliger quoique ce soit de significatif par rapport à ce qu’elle avait connu en enfer avant que Lady Satan ne l’invoque ? Même les plus vicieux des clients du Pandémonium n’était qu’un médiocre tortionnaire en comparaison de ceux qui servaient la fille du Malin. La souffrance qu’ils infligeaient avait toutefois une certaine mesquinerie qu’on retrouvait peu en enfer et qu’appréciait grandement Varvara.

Elle leva les yeux vers sa maîtresse qui descendait les escaliers en sa direction. Caliban la foudroyait du regard et elle savait pertinemment pourquoi. Pauvre petit démon familier, toujours à croire que son opinion importait, toujours à vouloir le meilleur pour sa maîtresse.

« Alors mon adorable Varvara, as-tu trouvé à quoi tu avais affaire ? J’ai trouvé son numéro remarquable, j’en ai ressenti les effets même d’où j’étais. »

« C’était fantastique n’est-ce pas ? »

« Oui, mes succubes sont toutes choses et en train de s’occuper de ce qu’elle a attisé chez nos clients. Qu’est-elle ? »

« Pas humaine, non, non, non. Même le plus courageux d’entre eux ne me parlerait pas comme elle l’a fait. Pas sans être stupide et elle ne l’est pas… Mais pas des nôtres non plus. Elle n’est pas touchée par les enfers. »


« Non, je l’aurais senti. » Lâcha Lady Satan en laissant son regard couler en direction de la porte. « Comment as-t-elle sue pour l’existence de la Loge ? »

« Par elle-même. Et une serveuse a un peu trop parlée. Une de vos âmes damnées, maîtresse. »

« Tu peux l’ajouter à tes poupées, considères cela comme un présent pour avoir géré tout cela avec brio, ma brave petite. »

Varvara applaudit une nouvelle fois avec un grand sourire. Caliban eut un reniflement dédaigneux.

« Ne croyez-vous pas qu’il est risqué d’avoir une telle chose ici sans savoir de quoi il s’agit ? Et si elle œuvrait pour nos ennemis ? »

« Oh mon cher Caliban. » Evelyn lui gratta le bas du coup, entre les plumes. « Tu devrais savoir depuis tout ce temps que nous sommes en guerre contre le monde. Cela ne signifie pas que nous ne pouvons pas nous amuser de temps en temps. Quand elle aura terminé, ou plutôt quand son pion aura terminé de ce que j’ai compris, envoie là jusqu’à mon boudoir, que je puisse m’entretenir avec elle. »

« Ce sera fait maîtresse. Peut-être pourrais-je me joindre à vous ? »

« Bien sûr. Tu n’as qu’à aller t’occuper de ta nouvelle poupée en attendant, j’ai d’autres affaires qui requièrent mon attention. »

Evelyn s’accroupit et Varvara déposa un baiser sur sa bouche comme l’aurait fait une fille aimante envers sa mère pour la remercier d’un présent.

A l’intérieur de la chambre, la succube venait de recevoir le premier coup de la part de son amant. Le masque avait volé, révélant les traits empruntés et seulement légèrement modifiés de Thalia. Elle était tombée à terre, à genou devant son tortionnaire. Si le démon à l’intérieur du corps humain souriait à pleines dents, se délectant de la violence et de la luxure qu’elle sentait venir, rien ne traduisait sa félicité et son excitation sur le visage qu’elle arborait. Il n’y avait pas meilleure actrice qu’un démon obligé de satisfaire les vices sexuels des hommes pour sa survie. Varvara lui avait expliqué ce qui allait probablement se passer et que la femme ne participerait pas, qu’elle ne devait pas lui forcer la main et se contenter de jouer le jeu qu’on lui avait désigné. Elle ne la regardait même pas pour le moment, se contentant d’offrir un regard penaud à l’homme qui se tenait devant elle, menaçant et tout puissant à cet instant…
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 18 Nov - 23:43 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

avatar
Agent de SHADOW

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 151
ϟ Nombre de Messages RP : 93
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa
ϟ Crédits : Kai
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs heveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : • Géokinésie
• Résonance émotionnelle
• Manipulation des vices
• Artefact : Chalchicoatl (médaillon représentant un serpent, jade sur or ; permet l'invocation de Tlazolteotl)
• Sort permanent : Inayilia (dissimule l'énergie de la divinité, de telle sorte qu'elle donne une signature correspondant à une mage médiocre au mieux)
• Maîtrise du Yaomatchia (art martial d'origine aztèque)
Le premier coup met le démon, la démone, à genoux. Je sens le désir et la sensation de pouvoir de ma marionnette enfler d’autant, et je ferme les yeux malgré moi, sirotant la sensation comme les humains le feraient d’un bon vin. L’envie dévorante qui est la sienne depuis que j’ai pris soin de l’attiser se pare de l’aura de la violence. Brute, sans subtilité aucune, la sauvagerie à l’état pur, la puissance dans l’agressivité dont il fait preuve. Factice, mais grisante pour les esprits faibles. Il n’a rien d’un tortionnaire, à peine l’étoffe du bourreau, pour celle qui prétend se soumettre. Il n’est qu’un détail dans une existence qu’il ne pourrait comprendre, à peine une caresse sur la peau parfaite de la succube. Quand j’étais jeune, je jouais ces jeux-là. Autre époque, autres temps.


Je ne laisse là que la peur, la consternante réalisation de ce qu’il a fait, je le détruis avec ses inhibitions retrouvées, maintenant que je ne suis plus là pour les bannir. Quand je sors de la pièce, j’ai une envie furieuse de rire. Et bien ? Croyait-il ne pas être puni ?
Oh. Quelle étourdie je fais. Evidemment, je le lui avais promis.

J’en sors revigorée, même si je n’ai pas poussé le vice - tout jeu de mot mis à part - jusqu’à laver son âme elle-même de son péché. Non, je ne veux pas attirer l’attention plus que nécessaire. Une curiosité, inhumaine. Mais peut-être pas celle qu’ils s’imagineront. J’ai toujours mon verre à la main, vide depuis bien longtemps. Je le contemple avec une feinte tristesse, au moment où Varvara surgit à mes côtés, cet adorable sourire aux lèvres.

Ah, mijita, tu tombes bien. Est-ce qu’il vous reste un peu de ce délicieux mezcal ? Les émotions donnent soif.

A tout point de vue.
J’incline la tête, curieuse de savoir ce qu’elle fait de nouveau là.

Je te manquais déjà tant, pour que tu sois de retour ?

Un cri rauque parvient de la chambre que je viens de quitter, dans lequel transperce un mélange de panique et de désarroi. Consternée par un tel manque de savoir-vivre, je ferme la porte derrière moi. Enfin, elle s’en remettra, ne peut-il pas assumer ses fautes avec un peu de bravoure ?

Mes excuses. Je crois que je l’ai un peu cassé, je ris.

Un rire que je suis obligée de tempérer pour que les effets de tout à l’heure ne se répètent pas, en plus puissant sans doute. Je veux bien me tenir, non ?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 22 Nov - 22:12 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant
En ligne

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 624
ϟ Nombre de Messages RP : 293
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : PDG de Wormwood Entertainments, Présidente du Hell Club, Antéchrist
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions V
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales III
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale II
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Échine de Léviathan (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Varvara (serviteur)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)


Comme jubile la petite Varvara qui attends son invitée à la sortie de la chambre. Si elle ne sait pas avec certitude ce qu’il s’y est passé, elle en devine beaucoup. Puis voir sa nouvelle amie, qui a accepté de participer à l’un de ses jeux macabres, pas ce soir, mais un autre, bien trop proche pour la santé de ce monde probablement, aussi heureuse ravie la fille aux cheveux blancs.

« Oh, il y a tout ce que vous voulez où nous allons maintenant. » Glissa-t-elle avec son éternel sourire. Si seule l’une de ses mains était tâchée de sang tout à l’heure, les deux le sont désormais. Sa robe est impeccable toutefois, tout comme le reste de son être. Varvara jubile, car elle a une nouvelle poupée, avec laquelle elle a pu jouer déjà. Un avant goût de ce que réserve l’avenir. « Qui sait ? Votre danse a soulevé bien des passions, peut-être est-ce mon cas aussi. » Roucoula-t-elle un temps.

Le cri retentit. L’une des serveuses s’occupa de refermer la porte laissée entrouverte par Tlazolteotl et il n’y eut plus aucun son. Les jeux des clients du Pandémonium étaient bien souvent bruyants et Lady Satan prenait soin à ce que tous puissent profiter de leurs vices sans gêner ceux des autres. Le sourire de Varvara s’élargit à son tour et elle rit aussi quelque peu.

« Ce n’est rien. Il aura tout le temps de se remettre. Il est là pour un moment. »
Ronronna-t-elle presque. Dans la plupart des contrats, le damné pouvait profiter de ce qu’il avait acheté contre son âme pendant quelques années avant d’être moissonné. Mais pas celui-là. Varvara n’en avait tout simplement pas vu l’intérêt et il avait déjà profité de tout ce qu’il avait acheté. Ou plutôt, c’était le cas de Tlazolteotl. « Puis je pense qu’il va pouvoir crier un peu plus encore. Je me demande ce que ma maîtresse fera de lui. Mais je doute qu’il n’ait grande valeur entier de toute façon. » Elle haussa les épaules.

Il y avait plusieurs devenir possible pour les âmes appartenant désormais à Lady Satan. Soit elles travaillaient pour elle, vivantes, mortes, ou les deux. Il fallait beaucoup de talent pour être maintenu en vie toutefois. Les âmes damnées pouvaient exister physiquement dans le Pandémonium et les morts-vivants se plaignaient bien moins que les vivants. Mais cet homme là ? Il n’avait pas beaucoup de valeur, vivant ou mort. Et sûrement finirait-il en enfer, ou plus particulièrement la petite partie des enfers sur laquelle régnait Lady Satan depuis la Terre Prime.

« Lady Satan aimerait beaucoup vous rencontrer. J’ai été chargée de vous emmener jusqu’à elle. Je n’ai pas besoin de préciser qu’il serait très impoli de refuser une telle invitation. Puis vous n’avez rien à craindre, vous êtes une cliente de la Loge des Damnés maintenant. »

La jeune fille essuya sa main ensanglantée sur une hôtesse qui passait par là avant de sortir de sa robe une carte qu’elle tendit à Thalia. D’un côté se trouvait le nom et le symbole de l’établissement, sur l’autre était simplement écrit « Loge des Damnés ». Pas de nom. Bien évidemment. Varvara savait exactement combien de ces cartes étaient en circulation et entre les mains de qui elles se trouvaient.

« Vous n’aurez pas besoin de danser pour monter à cet étage. Même s’il faudra probablement définir un calendrier de paiement si vous voulez profiter de nos autres services régulièrement. Suivez-moi. »

Varvara gambada jusqu’à un autre ascenseur. Celui-ci n’était pas gardé et s’ouvrit de lui-même, sans que le démon n’eut besoin d’appuyer sur le moindre bouton. Quelques instants plus tard et il s’ouvrait dans le penthouse qui servait de boudoir à Lady Satan. Tous les meubles qui s’y trouvaient étaient en bois noir, taillés à la main en scènes d’orgies exquises. Il y avait des fauteuils, un canapé, mais aussi un piano et bien entendu un bar. Des écrans s’étalaient à plusieurs endroits, révélant les images de la Fosse, des danseuses et des clients. A un endroit, le sol était de verre et permettait d’observer les clients de la Loge en train de vaquer à leurs activités. Lady Satan se tenait au milieu de la pièce et on aurait dit que celle-ci gravitait autour d’elle, que la lumière elle-même était happée par sa présence. Elle sourit. Un chien noir apparut à ses côtés et grogna.

« Voyons Cailban, ce n’est pas là une façon de traiter notre invitée. Merci à toi Varvara. »

La jeune fille s’assit bien au fond de l’un des fauteuils, agitant gaiement les jambes.

« Vous voulez boire quelque chose ? J’ai cru comprendre que vous aviez un goût prononcé pour le Mezcal. » Lady Satan s’était dirigée vers le bar et en extirpa elle-même une bouteille dudit breuvage dont elle remplit un verre. Elle le tendit à Tlazolteotl. « J’espère que vous appréciez votre visite au Pandémonium jusqu’à présent. Je peux dire que Varvara vous apprécie beaucoup. Elle est convaincue que vous seriez une fantastique addition à notre équipe. »
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 23 Nov - 22:56 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

avatar
Agent de SHADOW

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 151
ϟ Nombre de Messages RP : 93
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa
ϟ Crédits : Kai
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs heveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : • Géokinésie
• Résonance émotionnelle
• Manipulation des vices
• Artefact : Chalchicoatl (médaillon représentant un serpent, jade sur or ; permet l'invocation de Tlazolteotl)
• Sort permanent : Inayilia (dissimule l'énergie de la divinité, de telle sorte qu'elle donne une signature correspondant à une mage médiocre au mieux)
• Maîtrise du Yaomatchia (art martial d'origine aztèque)
Varvara est absolument adorable. Je hausse les sourcils en jetant un oeil sur ses mains ensanglantées. Adorable, oui, pour moi. Je m’amuse de ce jeu que le démon joue. Je me demande s’il a absorbé un peu de l’humaine, pour prétendre de cette façon. Est-ce que ce n’est qu’une mascarade ou est-ce qu’une part de lui s’est imprégné de ces manies enfantines jusqu’à ne plus les différencier de son être ?
En tout cas, ça me donne envie de caresser ces jolis cheveux blancs, de câliner cette gamine aux idées teintées de carmin.

Je suis flattée, je réponds avec enthousiasme, de savoir que je pourrais te laisser une si forte impression, mijita.

D’autant qu’elle ne s’offusque guère des cris de l’âme que j’ai offerte.

En ce qui me concerne, elle peut bien en faire ce qu’elle veut, je m’amuse. Nous avons pu constater qu’il sait donner de la voix.

Je retiens un rire de plus. Je n’ai aucune pitié pour ce genre de personnes, vraiment aucune. Même si je peux instiller le vice dans l’âme la plus pure, je ne m’y essaye finalement pas si souvent. Je préfère creuser sous les masques pour trouver ce qui existe déjà. Et j’aime punir ceux-là, ceux qui se montrent dépravés, décadents, déviants. Pourtant, ils m’honorent en se laissant aller à leurs plaisirs coupables. Seules mes contradictions donnent un sens à cet esprit vengeur.
Je récupère entre deux doigts la carte que me tend Varvara et sens mes traits s’illuminer presque malgré moi. Donc, j’ai réussi à avoir au moins le droit de venir ici. C’est déjà tellement. Je n’ai pas besoin d’entrer dans une chambre pour profiter des retombées. Je devrais m’abstenir de malmener les clients, par égard pour Lady Satan qui se montre bien aimable. J’aurais bien d’autres occasions de lui jouer quelques tours.
En tout bien tout honneur, rien de trop méchant ni dérangeant.

Ce serait un plaisir pour moi de la rencontrer, je murmure, songeuse, les yeux rivés sur la carte.

Que je finis par glisser dans le haut de ma robe, coincée contre ma peau, faute de sac - il est au vestiaire, avec ma veste.

Je n’en aurais pas besoin, mais vous ne verriez peut-être pas d’objections à ce que je recommence, si ?

Je baisse les yeux vers Varvara, sourire en coin et regard un peu perdu pendant que je réfléchis. Moyennant rétribution, évidemment. Mes prêtresses avaient le droit au pouvoir en échange de leur dévotion et leurs sacrifices. Une divinité doit obtenir compensation pour ce qu’elle offre aux autres.
Je suis tranquillement Blanchette jusqu’à un ascenseur sans trop d’inquiétude - même si la demoiselle n’avait pas précisé que je n’avais rien à craindre, à vrai dire - rappelant Cetl à cette occasion. Je ne sais pas où elle a traîné, mais l’avoir à mes côtés ne sera pas un mal, j’imagine. C’est un joli chat - qui pèse tout de même dans les huit kilos - qui entre à mes côtés, ceci dit. Noir avec des reflets gris, mais surtout des yeux d’un bleu saisissant, assez pour qu’on se demande ce qui se cache dans cette bestiole.

Les portes s’ouvrent sur le domaine de la maîtresse des lieux. J’embrasse l’endroit du regard, m’attardant à peine sur quoi que ce soit avant de prendre mon temps pour dévisager paisiblement la fameuse Lady. Pas de doute, elle sait soigner sa présentation. J’aime bien faire ça, aussi, même si je ne m’en embarrasse pas avec le sceau qui me dissimule. Cetl s’installe aussitôt sur le haut du piano, assise bien droite. Moi, je préfère rejoindre mon hôte, sans hésitation. A peine un regard vers son familier qui gronde, s’attirant un miaulement rageur. Que je fais taire d’une pensée distraite, d’ailleurs.

Habitude familiale, je plaisante en attrapant le verre qu’elle me tend. Nous avons tous nos vices.

Je souris tranquillement tout en lui tournant le dos pour observer les lieux avec un peu plus d’attention, tout en répondant :

C’est un bel endroit que vous avez construit là. Les énergies y sont très agréables. Et l’appréciation est réciproque, j’ajoute avec un sourire pour la petite qui s’est enfoncée dans un des fauteuils.

Je finis par lever mon verre dans sa direction et le vider d’une traite, savourant la brûlure familière dans ma gorge.

Oh, je crois effectivement que la chère Varvara me verrait bien dans votre petite équipe. Je suis certaine que je vous apporterais bien quelques services, qui plus est. Mais je crains de ne pas être à vendre.

Je hausse les épaules tout en relevant mes yeux vers les siens, curieuse. Lady Satan déborde de pouvoir au goût de l’Enfer. C’est aussi fascinant qu’écoeurant.

Mais dites-moi plutôt pourquoi vous prenez de votre temps pour me recevoir.

Une demande qui se pare presque des accents de l’exigence. Avec suffisamment de délicatesse cependant pour qu’elle ne puisse s’en offusquer. Je ne vais pas faire des courbettes à quelqu’un alors que ma puissance n’est pas inférieure à la sienne. D’ailleurs, même dans le cas contraire… Je ne courbe pas très bien l’échine. C’est ennuyeux. J’observe attentivement le familier de la sorcière - non, plus qu’une simple sorcière, elle est bien plus - pendant que Cetl redescend de son perchoir pour aller quémander une place sur les genoux de Varvara.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 24 Nov - 22:57 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant
En ligne

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 624
ϟ Nombre de Messages RP : 293
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : PDG de Wormwood Entertainments, Présidente du Hell Club, Antéchrist
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions V
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales III
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale II
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Échine de Léviathan (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Varvara (serviteur)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
Varvara coula un regard amusé en direction de Tlazolteotl. Les mortels avaient toujours sus amuser le démon. En fait, ils amusaient la plupart des démons. Oh, bien sûr il y avait toute une partie des habitants des enfers qui haïssaient l’humanité, mais il s’agissait pour la plupart de créatures aigries et qui ne savaient pas vraiment apprécier les choses pour ce qu’elles étaient. Malphas n’avait jamais été de ces esprits qui haïssaient les vivants car ils avaient eu la chance de vivre qu’un démon véritable ne connaîtrait jamais. De la même façon qu’il n’avait que faire que Dieu ait préféré l’humanité aux anges et que cela ait précipité la chute de Lucifer… Non. Ils l’amusaient. Ils le divertissaient et de cet amour mêlé de tourment était né Varvara. Et Varvara aimait beaucoup Tlazolteotl.

« Je crois que vous avez fait forte impression à beaucoup de gens. Mais vous le savez déjà. »


Pas parce que celle-ci était humaine. On ne leurrait pas si facilement un duc des enfers. Mais parce qu’elle avait le piment de la vie qu’on trouvait chez certains humains, de l’impertinence, de l’insolence. Mais surtout, un désir de se saisir de tout ce que la vie avait à offrir. Comme les hurlements d’un homme brisé qui contemple son œuvre sinistre, sans même savoir qu’il s’était contenté de frapper un sac de viande habité par un esprit du mal. Cette douce ironie qui échappait aux habitants des enfers trop amers. Ceux qui ne connaissaient que la destruction et ignoraient tout du plaisir du tourment.

« Oh, Lady Satan ne fait jamais que ce qu’elle veut, croyez-moi. » Varvara eut un léger rire.

Lucifer lui-même ne se faisait pas obéir par celui qui devait être son avatar sur Terre. Il l’avait chargée de lui trouver un artefact. Elle l’avait fait. Puis l’avait donné à un méta-humain simplement pour pouvoir rencontrer Abigaïl Faust et reprendre la part de ténèbres cachée en celle-ci. Non, non, non. Lady Satan avait hérité de l’esprit de rébellion de son père. Les seules règles qu’elle daignait suivre étaient les siennes. Et uniquement lorsqu’elle était dans un bon jour. La présence même de Tlazolteotl à la loge des damnés alors que ni Evelyn, ni Varvara, ne savaient grand-chose d’elle était une terrible infraction aux règles fixées par l’endroit.

« Ils disent tous ça au début. Mais pour vous ce sera peut-être le cas. »

Heureusement, si Lady Satan brisait les règles. Elle savait tirer partie des conséquences. Peut-être comme son père. Le Diable n’avait-il pas abandonné la servitude pour un royaume ? Les enfers, certes. Mais un royaume tout de même.

« Oh, non. Ce serait un plaisir de vous revoir danser. Pour nos clients aussi. Peut-être faudra-t-il seulement nous prévenir avant. Que nous ayons de quoi nous occuper des conséquences. » Suffisamment de succubes prêtes à dévorer les âmes des malheureux dont les désirs auraient été dupliqués par la fameuse danse. « Je pourrais même trouver d’autres chansons. Je pourrais préparer des playlists que je vous ferais écouter lors de la soirée pyjama. »

Une tradition humaine que Varvara n’avait pas encore eu la possibilité d’expérimenter avec des individus consentants pour le moment. Oh, il y avait bien ses poupées et parfois Mischief et Mayhem. Mais ces deux là avaient tendance à ne pas garder leurs pyjamas bien longtemps. Cela amusait toujours Malphas. Mais allait contre son sens de la planification.

Peut-être même que Lady Satan se joindrait à elles aussi ? Pensa un instant Varvara qui s’était installée dans un fauteuil, observant attentivement la rencontre entre les deux femmes. Une rencontre qui n’avait rien à envier aux réunions diplomatiques entre Princes des Enfers par ailleurs. Sauf que les deux jouaient le rôle de la luxure. Le vice en était presque palpable.

« En effet. Les fondations du Pandémonium. » Lâcha Lady Satan avec un sourire. Elle s’était servit un verre à son tour. Pas de mezcal. La boisson ne lui déplaisait pas, mais elle y préférait un whisky bien spécial. Un homme avait vendu son âme au Diable contre la capacité d’en faire le meilleur du monde. Puis elle avait été l’American Witch. Pour le moment, le whisky ferait l’affaire.

« La plupart des énergies étaient déjà là. » Répondit Eve avec un sourire. « Je me suis simplement contentée de les rassembler et de les rendre plus profitables. Mais je ne dois rien vous apprendre. Vous avez l’air de connaître suffisamment bien la nature de l’homme pour aller y puiser leurs plus sombres désirs et les faire remonter à la surface. Cela a grandement impressionné Varvara. »

Celle-ci avait répondu au sourire de Tlazolteotl par un clin d’œil.

« C’est fort dommage. Je suis assez d’accord avec Varvara sur le fait que vous auriez été formidable parmi nous. Comme je l’ai dit, ce que vous avez fait avec cet homme était des plus… Formidable. De l’art vraiment. Digne d’un démon. Digne de moi-même. »

N’avait-elle pas joué ce jeu tout du long de son existence ? Sauf qu’elle avait aussi jeté son dévolu sur des hommes biens, des hommes bons. Elle les avait transformés en bêtes lubriques, en tueurs, jusqu’à ce qu’ils se détestent eux-mêmes, jusqu’à ce qu’ils ne soient plus que des monstres. Elle en avait aimés certains. Ne s’était jamais haïe pour ce qu’elle faisait. De la même façon que Tlazolteotl ne semblait aucunement éprouver de la culpabilité pour avoir damné une âme.

« Je prends le temps de vous recevoir parce que je suis curieuse, parce que vous m’intriguez. Mais plus précisément, parce que je veux savoir ce que vous êtes. Votre aura… Me fait penser à n’importe quelle mystique que je croise dans la rue et qui lance quelques sorts entre le dîner et le coucher. Ce que vous faites par contre. C’est toute autre chose. » Evelyn plongea son regard dans celui de son interlocutrice. « Vous êtes quelque chose d’autre, quelque chose qui m’échappe. Et je désire tout ce qui est hors de ma portée. Qu’il s’agisse de connaissance, de secrets ou de celles qui ne sont pas à vendre. » Elle lui décocha un sourire.

« Mais je suis une femme d’affaire, aussi je sais qu’une telle information n’est pas gratuite. Sinon Varvara vous en aurait déjà dépouillé. Aussi je vous demande… Que voulez-vous en échange de cette révélation ? »


Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 25 Nov - 0:55 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

avatar
Agent de SHADOW

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 151
ϟ Nombre de Messages RP : 93
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa
ϟ Crédits : Kai
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs heveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : • Géokinésie
• Résonance émotionnelle
• Manipulation des vices
• Artefact : Chalchicoatl (médaillon représentant un serpent, jade sur or ; permet l'invocation de Tlazolteotl)
• Sort permanent : Inayilia (dissimule l'énergie de la divinité, de telle sorte qu'elle donne une signature correspondant à une mage médiocre au mieux)
• Maîtrise du Yaomatchia (art martial d'origine aztèque)
Effectivement, je sais déjà que j’ai fait forte impression à beaucoup de monde. En même temps, c’est tellement facile, lorsqu’on sait comment faire. Vraiment. Il est bien plus délicat de se faire discrète. J’officie depuis assez longtemps à Star City, et pourtant, même les quelques morts que j’ai pu semer après mon passage n’ont jamais attirées l’attention. Il faut dire qu’il n’y en a eu que deux. L’un s’est ôté la vie lui-même. L’autre, une femme, avait vu la mauvaise chose au mauvais moment. Elle est morte dans l’établissement où elle avait été internée suite à cela. Pauvrette.
En tout cas, je ne doute pas que Lady Satan ne suit que ses propres règles, tout comme moi. C’est le lot des riches et des puissants. Nous ne nous plions pas aux lois, nous sommes ceux qui les plions. Pourquoi faire autrement ?

Je te garantis que mon avis n’aura pas changé à la fin de cette entrevue, avais-je glissé à Varvara.

Associé à un très charmant :

Jamais sans ta permission, Varvara. Je ne me permettrais pas d’être aussi grossière.

Ces affirmations étaient circonstanciellement véridiques.

J’adorerais entendre ce que tu sélectionneras. J’aurais le temps de créer des chorégraphies plus élaborées.

Mais le goût que je développe pour Blanchette doit attendre. J’ai d’autres choses à traiter. En l’occurrence, décortiquer tout ce qui sort de la bouche de celle que je vois comme une adversaire autant qu’une alliée potentielle, quelqu’un à même de comprendre, aussi. Etrange. Mon petit brin d’humanité, sans doute.

Oh, savoir exploiter ce qui existe est la clé de bien des réussites. Vous avez intelligemment créé cet endroit, cela mérite bien un petit compliment.

Je souris volontiers en réponse à ceux de la Lady avant de m’asseoir tranquillement dans un des fauteuils libres. Sans détacher mon regard de l’objet de mon intérêt, cette fois.

C’est agréable de parler à des… gens capables d’apprécier vraiment ce que je fais, j’ajoute avec un petit rire.

Effectivement, c’est une forme d’art. Mais n’importe qui n’est pas à même de l’apprécier. Ni de le faire sans s’en mordre les doigts par la suite. Les remords n’ont heureusement jamais contaminé mon essence, ça m’a toujours paru terriblement… Pénible.
Mon sourire s’élargit alors qu’elle m’informe de ce qu’elle veut, peu à peu. Je finis par rire encore une fois. Oh que non, je ne vais certainement pas lui livrer cette information gratuitement. Je ne suis même pas sûre qu’elle veuille en payer le prix.

Ah, me voilà presque flattée de votre intérêt, Lady Satan. Qui vous dit que je ne suis pas juste… N’importe quelle mystique que vous croisez dans la rue ?

Je flatte Cetl qui m’a finalement sautée sur les genoux, et qui se roule en boule sur ceux-ci, avant de poursuivre.

Peut-être que j’ai emprunté le pouvoir de quelqu’un d’autre ?

Je m’amuse, évidemment. Je sais bien que la rousse n’y croira pas un instant - ça serait même décevant.

Désirer ce qu’on a pas… Un trait typiquement humain, pourtant parfaitement compréhensible.

Je continue à caresser le chat, heureuse d’avoir pensé à la camoufler un peu sous sa forme physique. Puis je reprends mon sérieux.

Effectivement, je ne vais certainement pas vous offrir cette information pour vos beaux yeux. Qu’avez-vous qui pourrait m’intéresser, Lady Satan ?

Je fais mine de réfléchir.

Je veux l’immunité. Ni vous, ni l’un des vôtres, ni personne qui agirait en votre nom, de près ou de loin, ne devra me nuire d'aucune façon. Et le droit de faire appel à vous s’il m’en prend l’envie. Une fois, sans questions de votre part, dans les limites du raisonnable, que nous définirons bien évidemment très précisément ensemble.

Les limites du raisonnable, c’est beaucoup trop vague, surtout avec elle en face. Je ne sais pas exactement ce que mon interlocutrice est prête à offrir, alors je dis ce qui me passe par la tête, accumulant mes exigences tout en sachant que je ne m’attends pas à tout obtenir.

Oh, et l’information s’accompagne de l’obligation de la tenir secrète. Je serais extrêmement contrariée d’apprendre que quelqu’un en dehors de Varvara, votre familier, ou vous l’apprenait. Ma patience est assez limitée dans ce genre de situation.

Je dois penser à protéger le secret de Thalia, après tout… Mais en prime, j’aime être discrète. Même si le nom de Tlazoteotl n’inspire plus la peur comme auparavant, je suis le vice dans le secret de l’âme des hommes, une ombre qui s’attache à leurs pas.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 25 Nov - 16:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant
En ligne

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 624
ϟ Nombre de Messages RP : 293
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : PDG de Wormwood Entertainments, Présidente du Hell Club, Antéchrist
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions V
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales III
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale II
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Échine de Léviathan (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Varvara (serviteur)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
Evelyn se contenta d’un faible hochement de tête suite au compliment de Tlazolteotl. Bien sûr, elle avait parfaitement conscience d’à quel point le Pandémonium était merveilleux. Une succursale des enfers sur Terre. Les mortels y venaient, à la recherche de plaisirs interdits et y laissaient leur argent et leur âme, pas forcément dans cet ordre. Elle accomplissait en quelques mois ce qui prenait d’habitude des années aux démons qui erraient par le monde… Après tout, pourquoi chercher le Diable à un carrefour isolé au milieu de la nuit quand on pouvait le trouver dans un strip-club ? Et dire que tout cela avait commencé parce qu’Evelyn avait dû délivrer des âmes à son père pour s’acquitter d’une dette. Personne ne pourrait dire qu’elle avait été favorisée par son papounet.

« J’imagine que cela n’arrive pas tous les jours. De la même façon que les gens capables de voir ce qu’est le Pandémonium sont plutôt rare. Encore plus ceux qui savent l’apprécier. »

Les membres du Hell Club, et surtout Varvara, prenaient soin de guetter les mystiques qui s’approchaient de l’établissement. Il y en avait qui sentaient les énergies ténébreuses du Pandémonium et pouvaient tenter d’en débarrasser la ville. Ils connaissaient bien souvent un destin funeste entre les mains de la jeune fille aux cheveux blancs ou des minions de Lady Satan. Quelques uns s’échappaient toutefois. Evelyn se rappelait l’un de ses intrus, qui était venu il y avait presque un an. Mais il avait eu le bon sens de ne pas venir fourrer son nom dans les environs. S’il l’avait fait, Evelyn avait préparé quelque chose de pire que des maléfices et des démons pour s’en prendre à lui. Une armée d’avocats.

La question était de savoir si Tlazolteotl était une menace ou non. Pour le moment elle s’était révélée être une cliente exemplaire. Plus encore, même. Elle avait charmé Varvara, fait grimper le chiffre d’affaire par une simple danse. Avait offert une âme à Lady Satan et pourrait lui en procurer bien d’autres encore… Evelyn s’était assise dans un fauteuil en face de son interlocutrice. Varvara s’installa à ses pieds, toute sourire, la main de sa maîtresse venant discrètement caresser ses cheveux blancs comme la neige. Caliban lui se contentait de fixer le chat. Bien sûr, sa présence servait surtout à protéger les pensées de Lady Satan de toute intrusion. Qui savait de quoi cette femme pouvait être capable encore ?

« Si vous aviez emprunté ce pouvoir d’un démon… Je l’aurais senti. Cela n’a pas l’air d’être votre genre. Même si vous toucher au vice et semblez avoir développé un certain attachement envers ma petite Varvara. Même si l’enveloppe est humaine, si vous camouflez bien ce dont vous êtes capable, je ne pense pas une seule seconde que vous êtes une mortelle. »

Elle pouvait être la servante d’un dieu païen. Evelyn savait que ceux-ci résistait désespérément, s’accrochant aux ruines de leurs cultes mourants. Ils avaient vainement crus revenir sur le devant de la scène avec les mouvements New Age, mais cela avait été un terrible échec. Le monde appartenait plus aux démons qu’aux dieux d’avant désormais.

« Un trait que vous partageons. Quand je vois ce que vous avez fait pour obtenir ce que vous vouliez de Varvara et de moi. » Lâcha Evelyn avec un sourire carnassier.

Oh, Tlazolteotl ne semblait aucunement avoir été peinée par sa danse ou ce qu’elle avait infligé à cet homme. Mais il y avait eut du désir, une impulsion et elle avait fait ce qu’il fallait pour avoir ce qu’elle n’avait pas. Un accès à la Loge des Damnés, un accès au vice.

Evelyn écouta attentivement ce qu’avait à lui demander son interlocutrice. Une lueur d’amusement s’alluma dans son regard et elle ne put s’empêcher de laisser un petit rire glisser entre ses lèvres.

« Savoir ce que vous êtes m’intéresse, mais j’ai bien peur que vous surestimiez ma curiosité si vous pensez vraiment obtenir tout cela de moi. »


Mais elle le savait très bien, non ? Ce n’était qu’une mise en scène. Lady Satan et Tlazolteotl rejouaient le jeu qui s’était déroulé avec Varvara un peu plus tôt, dans l’alcôve de la Fosse.

« Ce qui me peine, c’est que vous pensiez avoir besoin d’une quelconque immunité. Vous êtes une cliente du Pandémonium, pourquoi chercherais-je à vous nuire ? A moins que vous n’ayez quelques plans peu courtois à mon égard. »

La seconde demande l’intriguait. Presque suffisamment pour qu’Evelyn se prête au jeu. Mais c’était un jeu qu’elle avait déjà joué sans fois, qu’elle jouait en ce moment même avec des dizaines d’âmes. Combien d’entre eux lui devaient une faveur ? Beaucoup s’en mordraient les doigts le moment venu.

« Tout cela est très flou. Vous auriez fait un formidable démon, décidément. Ce n’est probablement pas trop tard si vous souhaitez le devenir par ailleurs. Quoique vous soyez, rien n’est incorruptible. » Varvara lança un regard amusé à sa nouvelle amie en face d’elle. « Je ne vous offrirais pas une telle faveur juste en échange d’un petit secret. Non. » Pas sans qu’elle la définisse un peu mieux. « Peut-être en échange de votre nom en plus de votre nature. Qui sait. »
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 25 Nov - 18:39 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

avatar
Agent de SHADOW

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 151
ϟ Nombre de Messages RP : 93
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa
ϟ Crédits : Kai
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs heveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : • Géokinésie
• Résonance émotionnelle
• Manipulation des vices
• Artefact : Chalchicoatl (médaillon représentant un serpent, jade sur or ; permet l'invocation de Tlazolteotl)
• Sort permanent : Inayilia (dissimule l'énergie de la divinité, de telle sorte qu'elle donne une signature correspondant à une mage médiocre au mieux)
• Maîtrise du Yaomatchia (art martial d'origine aztèque)
Pas tous les jours, en effet. Et puis, il y a toujours ceux qui n’aiment pas ce que l’on peut faire, fatalement. Mon peuple avait l’avantage certain de ne pas faire la chasse aux plus sombres des dieux qu’ils vénéraient. Non, on respecte et on apaise la colère des plus dangereuses des divinités, plutôt que de les condamner. Pauvres démons.
Je lève les yeux au ciel. Ah, conception trop étriquée du monde. Croit-elle que seuls ses démons ont le goût du vice et la main-mise sur ses tenants et aboutissants ? Comme si les infernaux et le Dieu de ces idiots étaient seuls à avoir survécu par delà les âges.

Oh, je suis mortelle, je ricane.

Ou l’enveloppe dans laquelle je me cache l’est, mais comme Thalia est toujours là, je ne mens pas tout à fait.

Le vice n’est pas l’apanage des démons seuls, j’ajoute, amusée.

Même si j’ai l’habitude de la façon dont les représentants de cette religion stupide - un dieu unique, vraiment ? - considère les divinités d’antan. Le mépris au mieux, même si j’apprécie tout particulièrement remettre les points sur les i. Même s’ils sont peu nombreux, les vrais fidèles existent encore.

Autant exploiter le meilleur de l’humanité, j’acquiesce sagement.

Plutôt que de signaler que je peux m’attendre à obtenir tout ce qui se trouve ici par mes propres moyens si mes pouvoirs continuent de s’acclimater à cette enveloppe charnelle. Le rire de Lady Satan, caressant mes sens de façon plutôt agréable.

Je suis bien triste de savoir que je ne vaux pas même ça.

Je pouffe de rire, mais continue tranquillement.

Je n’ai pas… Besoin d’une immunité, j’en ai simplement envie. Mais je n’ai aucune raison d’avoir envie de vous nuire.

Je hausse les épaules. Mais je sais que cela reste difficile à obtenir. Je souris aimablement lorsqu’elle me propose de devenir un peu plus démoniaque. J’aurais habituellement répondu quelque chose du genre… “On ne me corrompt pas, je suis la corruption”. Mais c’est donner trop d’indices à mon goût donc je m’abstiens et me contente de la remercier.

Et une nouvelle fois, je dois décliner cette si charmante proposition, dis-je d’un ton faussement désolé.

Je ne montre pas le fait que demander ma nature en plus de mon nom revient à négocier deux fois la même information. Non, puisque c’est tout à mon avantage. Mais je fais une moue contrariée, comme si l’exigence me contrariait un peu.

Une faveur, qui ne soit pas dangereuse pour vous, ni pour vos affaires. N’importe où sur Terre, exécutable par vous ou un délégué si vous n’avez pas besoin de le faire vous-même. N’importe quand durant ma vie mortelle.

Le regard interrogateur, j’ajoute comme à regret. Juste un peu.

Et… Si vous insistez malgré tout, je vous confierais ma nature également, c’est de bonne guerre. Mais le secret tient toujours. Le rompre signifierait rompre tout accord entre nous.

Je pianote sur le verre, songeuse.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 28 Nov - 21:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant
En ligne

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 624
ϟ Nombre de Messages RP : 293
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : PDG de Wormwood Entertainments, Présidente du Hell Club, Antéchrist
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions V
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales III
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale II
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Échine de Léviathan (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Varvara (serviteur)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
La remarque de son interlocutrice sur les démons en disait beaucoup plus à Evelyn que tout le reste. Le pouvoir qu’avait cette femme sur le vice était rare chez d’autres créatures que les habitants des enfers. Certains mortels savaient y faire, mais bien souvent, Evelyn trouvait une goutte de sang démoniaque ou deux dans leur arbre généalogique. Les succubes et incubes étaient particulièrement prolifiques avant le Pacte. Mais cette femme là ? Non. Il n’y avait rien de démoniaque chez elle. Pas dans le sens auquel l’entendait Evelyn en tout cas.

« Les hommes savent se débrouiller aussi, oui. »

Elle omettait intentionnellement de mentionner d’autres créatures qui auraient pu se complaire dans la manipulation des désirs des hommes. Vampires et sorcières n’étaient que des créations des enfers. Quant au reste, à toutes les créatures d’un ancien temps et les dieux païens. Ils étaient n’avaient plus grand-chose de pertinent à cette époque pour la sorcière. Leurs cultes étaient morts ou mourants. Hadès n’était plus qu’un super-criminel comme les autres et bien des gens pensaient d’ailleurs que c’était tout ce qu’il était malgré son invasion. Les dieux païens devaient se résoudre à devenir des super-héros ou super-vilains pour simplement persister dans l’esprit des masses. Ce dont le Diable n’avait pas besoin. Les gens le connaissaient, les gens le craignaient et il n’avait pas besoin de mettre de costume pour cela.

Alors oui, pour Evelyn, le vice appartenait à ceux de sa race, ou plutôt à ceux qui servaient son père. Mais surtout, le vice de Star City, des États-Unis et peut-être même un jour de toute cette planète lui appartiendrait à elle. Car elle était un blasphème incarné. Mais ce n’était pas une discussion qu’elle était prête à avoir avec la jeune femme en face d’elle ce soir.

« Oh, vous valez peut-être tout ça. Si je vous possédais corps et âme. Mais pour le moment, il ne s’agit que de votre nature, que d’une information. »
Répondit-elle avec son éternel sourire sur les lèvres.

Comme elle aimerait l’avoir dans sa collection de monstre, voir ce que son influence donnerait sur un tel être, ce qu’elle deviendrait en s’abandonnant aux ténèbres de la mort et des enfers. En s’abandonnant à elle.

« Je suis rassurée. J’ai crue un instant que vous planifiez quelque chose contre moi et les miens. J’aurais été obligée de vous retirer votre carte de membre de la loge. Cela aurait été dommage. N’est-ce pas Varvara ? »

« Vraiment dommage, dommage, dommage… »


« Une immunité est envisageable, mais uniquement tant que vous ne menaceriez pas mes activités. Sans quoi je serais bien obligée de protéger mes investissements vous comprenez. »

Lady Satan n’accordait pas ce genre de privilèges aisément. Après tout, les alliés et amis d’aujourd’hui pouvaient devenir les ennemis de demain. Un contrat sans les clauses adéquates pouvait devenir une épine dans le pied de la maîtresse du Pandémonium. Heureusement, elle était une experte dans l’art de leur rédaction.

« Vous menez une négociation difficile. »
Lâcha Evelyn, les mains croisées devant son visage, ses yeux scrutant ceux de son interlocutrice. Pas le moindre doute. Pas la moindre peur. Non. Cette femme n’était pas de ce monde, n’était pas humaine. Cette femme était dangereuse. Cette femme était désirable.

« C’est déjà plus raisonnable. Je suppose que vous n’avez pas besoin d’une faveur, que vous en avez simplement envie qui plus est ? » Elle rit. « Cela me semble toujours assez cher payé pour ce que je vous demande. »

Varvara coula un regard en direction de sa maîtresse. Elle n’était pas inquiète. Non. Elle savait que Lady Satan et son invitée étaient en train de jouer. De savoir qui allait en obtenir le plus de l’autre. Sauf qu’Evelyn avait probablement déjà perdu. Car c’était elle qui avait ouvert les négociations. C’était elle qui voulait et cela donnait plus de marge de manœuvre à son interlocutrice. Varvara le savait. Mais Varavra savait aussi que la valeur des choses était très subjective et qu’une faveur de la fille du Diable pouvait être plus amère que douce.

« Je me dois d’insister dans ce cas. Votre nom et votre nature en échange d’une faveur qui ne me nuit pas ou à mes affaires. Quand à l’immunité… Et bien si vous venez danser régulièrement au Pandémonium, aucun de mes minions ne vous importunera. »


On ne tue pas la poule aux œufs d’or.

Pas dès le début.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 28 Nov - 23:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

avatar
Agent de SHADOW

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 151
ϟ Nombre de Messages RP : 93
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa
ϟ Crédits : Kai
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs heveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : • Géokinésie
• Résonance émotionnelle
• Manipulation des vices
• Artefact : Chalchicoatl (médaillon représentant un serpent, jade sur or ; permet l'invocation de Tlazolteotl)
• Sort permanent : Inayilia (dissimule l'énergie de la divinité, de telle sorte qu'elle donne une signature correspondant à une mage médiocre au mieux)
• Maîtrise du Yaomatchia (art martial d'origine aztèque)
Effectivement, les hommes savent se débrouiller, même si nous avons sans doute la même panoplie de créatures affiliées au vice dans la tête. Je ne relève pas, peu intéressée par le rétablissement d’une réalité que nous connaissons toutes les deux. Enfin, ce n’est pas si passionnant de toute façon. J'ai d'autres centres d'intérêt beaucoup plus fascinant, une avec ses doux cheveux blancs et sa dégaine de gamine, l'autre qui est loin de ressembler à une enfant sous ses cheveux roux. La mention de corps et d’âme réveille une hilarité terrible en moi. Mais je la retiens, à moitié, histoire de ne pas trop montrer tout ce que ça m’inspire. N’ayant ni l’un ni l’autre à offrir, je trouve ça délicieux à entendre. Et j’aimerais bien voir Lady Satan me posséder. Je ne suis pas sûre que le monde y survivrait en l’état, très clairement. Quelle arrogance.

Douces espérances que voilà, je susurre. Pourquoi toujours vouloir posséder… Plutôt que de simplement jouir de ce que j’ai à offrir.

Je souris pendant que Cetl gronde tout bas, apparemment contrariée par cette éventualité. Je la calme d’une pensée câline sans toutefois lui accorder un regard, trop concentrée sur mes affaires en cours.

Rassurée, vraiment ? Je doute que la possibilité vous ait réellement inquiétée une seule seconde, à vrai dire. Vous avez une assurance tout à fait effarante.

Une observation peut-être à peine moqueuse. Je n’en suis pas sûre moi-même.

Mais j’aurais été extrêmement déçue de perdre cette jolie carte, j’ajoute avec une moue peinée.

Enfin, nous faisons un pas vers l’avant. Je croise les bras en écoutant ce qu’elle offre. C’est à peu près ce que j’espérais obtenir. L’immunité conditionnelle n’est jamais que très juste. Quant aux danses, je ne les ai pas mises sur la table simplement parce que je savais qu’elle y viendrait à un moment ou à un autre, et que cela me permettrait d’obtenir cette faveur ou quelque chose d’à peu près équivalent. Autant dire que je suis plus que satisfaite du marché.

Je danserais masquée, les prochaines fois. Quelque chose d’élégant. Non pas que je n’ai pas envie de montrer mon visage, je me moque de cela, mais j’aime bien garder un peu de mystère pour des gens qui pourraient devenir des amusements futurs.

Je pouffe de rire. Un peu de mystère quand on se dénude, c’est ridicule. Je n’y tiens pas spécialement, mais sinon Thalia va me faire toute une scène si elle l’apprend. Vraiment.

Oh, et définissez régulièrement. Venir tous les soirs, c’est venir régulièrement, mais je n’ai malheureusement pas que votre club à stimuler dans mon existence.

Je souris aimablement, fais mine de réfléchir puis récapitule doucement :

Je vous donne mon nom et ma nature, ainsi que des danses régulières dont nous devons déterminer la fréquence, en échange de l’immunité vis à vis de vous et de vos minions, tant que je ne menace pas vos activités. Et j’ai le droit à la fameuse faveur dont j’ai simplement envie, en effet. Je crois bien que nous avons un contrat à signer, ma chère. J’ai cru comprendre que vous aviez un certain goût pour la paperasse.

Je chasse l’alebrije de mes genoux et elle retourne se percher sur un meuble ou un autre, le poil hérissé par son courroux. Oh, qu’elle est susceptible lorsqu’elle trouve que je me met en danger. Mais elle est utile en cela qu’elle me protège de toute intrusion de nature magique.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 2 Déc - 18:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant
En ligne

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 624
ϟ Nombre de Messages RP : 293
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : PDG de Wormwood Entertainments, Présidente du Hell Club, Antéchrist
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions V
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales III
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale II
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Échine de Léviathan (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Varvara (serviteur)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
Evelyn savait profiter de ce que la vie avait à lui offrir, de tous les plaisirs qui se présentaient à elle. Elle était après tout, ce qu’on pouvait qualifier de débauchée. Car elle était luxure, elle était gourmandise. Mais aussi, elle était envie et avarice. Elle aimait posséder. Posséder des biens matériels, mais surtout, posséder des gens. Leurs corps, leurs âmes. Parfois une nuit la contentait, bien souvent, il les lui fallait pour l’éternité. Qu’ils soient aussi pathétiques que la serveuse qui s’était occupée de Tlazolteotl au début de la soirée ou aussi formidables qu’un duc des enfers comme Varvara.

« Pour je moment, je ne jouis pas beaucoup de ce que vous m’offrez. » Lâcha Evelyn avec un léger sourire.

Oh, elle avait pu apprécier le spectacle qui avait été donné dans la Fosse, comme tous. Elle en avait senti les effets, sans s’y abandonner. De la débauche oui, mais modérée, un petit peu, pour ne pas sombrer dans une orgie continuelle où il serait bien trop facile à ses ennemis de la retrouver et de l’éliminer. Même ses désirs à elle devaient être tempérés de temps en temps.

« Disons que je m’arrange toujours pour avoir de quoi justifier une telle assurance. »


Elle était aussi orgueil. Plus que tous les autres péchés, plus que la luxure même. Certains n’auraient pas cru cela possible. Mais elle ne mentait pas. Evelyn prenait soin de se protéger, de protéger son petit empire démoniaque. Elle avait des contacts partout et si jamais il devait lui arriver quelque chose, si l’Opus Dei faisait de nouveau irruption chez elle pour tenter de l’éliminer, alors Star City, le monde, en subirait les conséquences. Plus encore, ceux qui tentaient de la trahir, imaginant chez elle une faiblesse passagère, faisaient face à de terribles représailles. Bien souvent, elle préférait simplement leur retirer tout désir ou toute possibilité de se retourner contre elle. Varavra suffisait bien souvent à cela. La perspective de voir vos pensées scrutées l’une après l’autre par un duc des enfers qui ne se souciait aucunement de votre intégrité mentale avait tendance à remettre les serviteurs de Lady Satan dans le droit chemin.

« Comme vous voulez. Je ne suis jamais opposée à un masque moi-même comme vous pouvez le voir. » Ce qui comptait, c’était qu’elle puisse savoir à qui elle avait affaire. Les caméras du Pandémonium avaient enregistré le visage de cette femme et elle comptait bien tout savoir de sa vie. Ou plutôt de celle que l’humaine qu’elle prétendait être devait avoir. « Votre spectacle est hors du commun, il serait mal avisé de l’avoir à l’affiche tous les soirs de toute façon. Les gens pourraient vous prendre pour acquis, même si je doute qu’ils puissent se lasser de vous. Non, il faut que cela reste l’exception, pour attirer les foules, pour qu’ils vous désirent. Il paraît après tout que l’attente fait partie du plaisir. »

Evelyn fit mine de réfléchir, un doigt sur le menton.

« Non, plutôt quelque chose de mensuel. Voir toutes les deux semaines. Mais pas trop de régularité non plus. Il faut savoir prendre les gens par surprise. »

Cela devrait lui convenir. Si Evelyn avait vu juste sur ce qu’était son interlocutrice, alors elle ne pouvait qu’imaginer les responsabilités qui devaient lui incomber. Elle-même les accumulait. Entre la direction du Hell Club et du Pandémonium, toutes les fausses existences qu’elle s’amusait à emprunter pour charmer et manipuler les mortels et bien entendu toute sa vie en tant qu’Evelyn Wormwood… C’était à se demander comment elle n’avait pas déjà sombré dans la folie. Le secret était qu’elle avait peut-être déjà sombré finalement.

« La paperasse est pour le commun des mortels. Ils ont tendance à vouloir toujours changer leur accord après qu’ils aient eu ce qu’ils voulaient. Il y a de la magie en vous, notre pacte peut se faire sans que nous ayons besoin de signatures. Il suffit d’un peu de sang et d’un baiser. »

Le regard d’Evelyn se posa sur le chat. Caliban grogna à son tour.

« Il semblerait que votre… Familier n’apprécie pas vraiment notre accord. » Le sien ne semblait pas apprécier non plus. Mais elle savait que Caliban agissait beaucoup pour la forme. Sa volonté était celle de sa maîtresse et jamais il n’irait à son encontre. Sûrement qu’il avait juste envie de plonger ses crocs dans la chair du félin.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 5 Déc - 13:40 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

avatar
Agent de SHADOW

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 151
ϟ Nombre de Messages RP : 93
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa
ϟ Crédits : Kai
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs heveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : • Géokinésie
• Résonance émotionnelle
• Manipulation des vices
• Artefact : Chalchicoatl (médaillon représentant un serpent, jade sur or ; permet l'invocation de Tlazolteotl)
• Sort permanent : Inayilia (dissimule l'énergie de la divinité, de telle sorte qu'elle donne une signature correspondant à une mage médiocre au mieux)
• Maîtrise du Yaomatchia (art martial d'origine aztèque)
Je dois bien avouer que la chère Lady ne profite guère. Varvara elle-même n’a eu qu’un avant-goût de ce que je suis capable de faire. Un avant-goût minime. Je pourrais sans doute aller plus loin avec la rousse, toute imprégnée par l’enfer qu’elle soit. Mais un quelconque… Rapprochement avec elle tiendrait autant du plaisir que de l’affrontement, quelque part.

Pour le moment, je répète d’une voix suave.

Je hausse les épaules devant ce qui ressemble à de l’arrogance. J’imagine qu’avec un nom pareil et une aura de pouvoir aussi… Somptueuse que délectable, mon hôte a largement de quoi justifier son assurance et sévir lorsqu’on ne la prend pas au sérieux. La pitié crée de fâcheux précédents, après tout. Mieux vaut asseoir son pouvoir dès que possible et éviter tout débordement que de vouloir jouer les déesses pleines de bonté. En plus, c’est bien plus amusant.

Environ toutes les trois semaines, sans tomber dans la régularité, et masquée. C’est une affaire entendue pour moi.

Je souris largement et réprime un petit frisson. Le plaisir de la chasse à venir, qui me vient. Le flux de pouvoir est une source de joie, c’est renouer avec ma nature profonde, plutôt que de laisser ma prison de chair définir mes limites. Attirer les foules, les faire désirer, crever presque d’une envie furieuse, quasiment maladive… Dévastatrice. Oh que oui, je vais adorer rendre service à Lady Satan sur ce point.

Je ne pense pas qu’on puisse me prendre pour acquise, mais faire languir les autres me plaît trop pour que je rate cette occasion, je m’amuse.

Mon sourire retombe légèrement lorsqu’elle demande du sang pour sceller le pacte. Non pas que l’idée de verser le sang d’une autre me désole, je me fiche de vider les veines de Thalia au besoin - même si je n’en ai pas tout à fait le droit. Ce qui me dérange, c’est que c’est presque une insulte de me demander à moi de verser ce liquide. Ce sont les autres qui nous offrent le précieux fluide, pas l’inverse. Mais il faut ce qu’il faut. Je me relève en intimant le silence à Cetl d’une pensée sévère. Le chat cesse de gronder, mais je sais qu’elle n’apprécie guère ce jeu.

Cetl n’aime pas ce qui pourrait un jour nuire à sa maîtresse. Elle fait preuve d’une prudence parfois excessive. Mais elle sait qu'en définitive, je prends les décisions seule. Et puis, le vôtre n’a pas l’air ravi non plus.

Je m’approche d’elle d’un pas mesuré et l’observe. Je sens sa magie comme si je la goûtais, sans pouvoir en saisir toute la puissance, j’en suis certaine. La sensation m’est agréable, presque familière dans un sens. Je n’hésite pas quand ma main se coule délicatement contre sa nuque et que je réduis l’espace entre nous à néant, cherchant ses lèvres après avoir mordu assez fort la mienne pour y faire perler le sang.

Je ne me contente pas de la caresse physique, cela dit. Je lui offre un aperçu de ce dont elle pourrait jouir, délicatement, sans la moindre menace - une femme de cette envergure est forcément protégée contre les intrusions de nature magique, et je n’ai pas encore envie de la contrarier. C’est mon moyen, aussi, de sceller notre pacte. Par le sang et par nos pouvoirs conjugués. Un jeu fascinant qui me plaît. Je ne me gêne pas pour approfondir le baiser, curieuse de saisir la façon dont Lady Satan va réagir. Même si je suis assez familière des démons pour négocier intelligemment avec eux, je n’ai jamais eu le douteux plaisir de me frotter de si près à l’un d’eux. Quoi que je doute que mon hôte d’un soir soit uniquement de cette nature. il y a quelque chose de différent en elle, quelque chose qui réveille mon intérêt. Ce quelque chose pour lequel je suis encore là.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 5 Déc - 21:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant
En ligne

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 624
ϟ Nombre de Messages RP : 293
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : PDG de Wormwood Entertainments, Présidente du Hell Club, Antéchrist
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions V
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales III
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale II
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Échine de Léviathan (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Varvara (serviteur)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
Les mots de Tlazolteotl brûlaient comme une promesse dans l’esprit d’Evelyn. Une promesse de plaisir, de débauche et peut-être même d’un peu de souffrance. Une promesse qui devrait être respectée, une prophétie qui devrait s’accomplir. La fille du Diable n’était pas du genre à oublier de tels propos, elle obtenait toujours ce qu’on lui devait, même si la promesse n’était formulée qu’à demi-mots.

« Parfait. »

Evelyn aurait tout le loisir de se saisir de son dû, le moment venu, avec son interlocutrice régulièrement sous son toit. Peut-être aussi de lui montrer à quel point son assurance était justifiée et que son haussement d’épaule était tout au plus mal avisé. Le Pandémonium était un temple dédié aux ténèbres, au vice et à la débauche. Son invitée y ferait une formidable prêtresse, un ajout non négligeable, mais il restait l’œuvre de la fille du Malin. Un œuvre qu’elle protégeait avec une ardeur sans pareille.

« Oh, je n’ai pas de mal à vous imaginer en train de tourmenter vos soupirants en éprouvant leur patience. »

Tant qu’elle ne s’amusait pas à la faire se languir elle. Si le plaisir se trouvait dans l’attente, Evelyn restait une créature de pulsions. Des pulsions qui devaient être assouvies. Qu’il s’agisse de la fausse promesse énoncée un peu plus tôt, ou simplement des danses à venir. Celles-ci allaient rapporter de nombreuses âmes au Pandémonium. Rien que ce soir, les spectateurs envoûtés s’étaient vautrés dans les vices que leur offrait l’établissement. Evelyn s’était demandée si elle avait assez de succubes à disposition.

Le pacte était scellé avant même que le sang ne coule. Tout simplement parce que les deux femmes étaient d’accord et qu’aucune des deux n’était animée du moindre doute. Evelyn cernait ce que son interlocutrice gagnerait de leur petite affaire, du plaisir et de sensations que cela lui apporterait. Elle ne pouvait s’empêcher d’imaginer qu’il y avait autre chose derrière tout cela. Quelque chose d’autre que le simple plaisir de voir un homme malmener une copie d’elle-même.

« Caliban est un peu grognon. Sûrement qu’il est déçu de ne pas pouvoir s’amuser avec vous ce soir lui non plus. »

Le familier d’Evelyn n’était pas aussi pervers que sa maîtresse. Mais il était un démon et savait apprécier à leur juste valeur les souffrances et les plaisirs des mortels. Il arrivait que les employées ou sorcières qui déplaisaient à Lady Satan ne lui soient jetées en pâture pour une nuit. Les chanceuses n’avaient à supporter que ses formes animales. Les autres devaient faire face à ce qu’il était véritablement.

Leurs lèvres s’approchent et leur accord se scelle en même temps que leur baiser. Evelyn peut sentir le goût du sang sur sa langue et elle y mêle le sien sans mal quelques instants plus tard, imitant son interlocutrice dont elle ignore encore jusqu’au nom. Mais si leurs corps s’unissent brièvement par un baiser, ce n’est rien en comparaison du tourbillon de magie qui les anime, du ballet de puissance qui a lieu, tout autour d’elles, en elles, invisible aux yeux du commun des mortels. La sorcellerie d’Evelyn s’élève comme une déferlante sombre face aux plaisirs que fait naître en elle la délicieuse inconnue. Mais cette vague ne s’abat pas, elle se transforme et se meut en un serpent éthéré qui se love contre les deux femmes. Les yeux de la fille du Malin deviennent semblables à ceux de l’animal trompeur alors qu’elle déploie elle-même tous ses trésors d’envoûtement. Sa main se glisse dans le dos de la jeune femme, amène son corps contre le sien, laisse leurs robes s’embrasser. Il s’en faut de peu pour que les ombres du linceul dont est vêtue Lady Satan ne décident pas de les enserrer dans un seul carcan de vice.

Evelyn brise alors leur étreinte, un sourire presque moqueur aux lèvres.

« Je crois qu’il est temps que vous me révéliez ce que vous êtes. »
Susurra-t-elle à celle qui lui fait face. Elle cherche son regard, pour lui conférer un peu de la passion et du désir qui les anime, pour sceller leur envoûtement réciproque.

« Je crois que je suis jalouse. » Commente Varvara, assise en tailleur dans un fauteuil et observant les deux femmes.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 6 Déc - 0:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

avatar
Agent de SHADOW

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 151
ϟ Nombre de Messages RP : 93
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa
ϟ Crédits : Kai
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs heveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : • Géokinésie
• Résonance émotionnelle
• Manipulation des vices
• Artefact : Chalchicoatl (médaillon représentant un serpent, jade sur or ; permet l'invocation de Tlazolteotl)
• Sort permanent : Inayilia (dissimule l'énergie de la divinité, de telle sorte qu'elle donne une signature correspondant à une mage médiocre au mieux)
• Maîtrise du Yaomatchia (art martial d'origine aztèque)
Parfait.
Un mot, un seul, mais j’y entends beaucoup d’autres choses. Je ne doute pas que Lady Satan viendra un jour ou l’autre chercher ce qu’elle souhaite, et je me ferais alors un plaisir de le lui offrir. Nul doute que les retombées d’une telle union sur le Pandémonium seraient délicieuses. La pensée m’amuse autant qu’elle me ravit. Je suis curieuse de mesurer ce que je suis à ce qu’elle est. Même dans des moments aussi agréables que ceux là, je sais que nous serions toutes les deux prêtes à réagir à la moindre offense. Mais là est tout l’intérêt.

Elle moque gentiment son familier, et je lui offre un sourire beaucoup trop innocent pour qu’elle puisse y croire. Oh, je ne m’amuse pas avec n’importe quoi, et elle doit bien s’en douter. Si Caliban s’y essayait, il serait reçu avec les honneurs. Par Cetl autant que par moi, par ailleurs. Je ne m’abaisse pas à offrir mon corps à un démon familier.

Je crains que votre familier ne doive se montrer très patient s’il espère un jour s’amuser avec moi.

Puis cela tombe dans les oubliettes, comme nous scellons notre pacte - pour s’amuser plus que par réel intérêt. Le sang de Lady Satan se mêle aux miens, nos lèvres s’unissent, et surtout, surtout, elle répond à l’appel de mon pouvoir d’une façon plus que délectable. Je me laisse attirer contre elle, frissonnante, emportée dans quelque chose que je n’avais pu ressentir depuis trop longtemps. La puissance pure, mais pas seulement. C’est un écho à ce que je suis, un envoûtement délicieux que je n’aurais cru pouvoir goûter ici. Oh, quelle petite cachottière. La rousse n’est pas seulement une sorcière experte, pas même un simple démon. Elle est plus que ça, définitivement plus. Sa main dans mon dos me brûlerait presque d’une manière qui me plaît au plus haut point. Assez pour que je sois presque déçue de la voir s’extirper de l’étreinte - déçue, alors même que je m’apprêtais à faire de même. Je recule d’un pas, sans quitter ses yeux dans lesquels s’agitent mille promesses, le feu de la passion et la vivante incarnation d’un désir que les mortels ne saisiraient même pas.

Cetl, je lâche dans un murmure.

Le chat saute aussitôt de son meuble, s’étire, et reprend sa forme éthérée, des mouvements que je perçois dans mon esprit - je ne veux pas quitter la rousse des yeux. Un jaguar trop puissant, pour être réel, ses crocs supérieurs plus long qu’ils ne devraient, son pelage teinté de nuances de bleu, de violet et de rouge aux motifs hypnotiques, sa taille plus imposante qu’elle ne devrait. Varvara n’a pas semblé la voir dans toute sa splendeur tout à l’heure, mais je gage que Lady Satan, elle, en est parfaitement capable.

Je suis la septième Nuit. Je suis le vice dans le coeur des hommes et la culpabilité qui vient étreindre le pécheur. Je suis la rédemption et la damnation entremêlées, la mère d’une terre bafouée, brisée par des monstres venus conquérir ce qu’ils ne comprenaient pas, par delà les océans de ce monde.

Je souris paisiblement, et comme je conclus, je m’empare de la magie qui scelle l’aura de mon pouvoir et l’enserre dans un poing métaphysique, pour laisser filtrer ma véritable nature.

Je m’appelle Tlazolteotl, Dame de la Nuit aztèque, Lady Satan. Et si la plupart des hommes et des femmes qui foulent cette terre m’ont oubliée voilà des siècles, je n’ai pas fait de même.

Je relâche ma prise sur Inayilia, le sceau, et l’aura de pouvoir s’éteint, soufflée comme la flamme d’une bougie, en apparence seulement. Je ne l’ai dévoilée qu’une fraction de seconde, pour le seul bénéfice de Varvara et sa maîtresse. Un cadeau de ma part à celles qui pourtant appartiennent à une espèce qui dédaigne les miens. Peu m’importe, au fond. Je sais ce que je suis, et je n’ai pas besoin de millier de croyants pour jouer. Au contraire. L’absence de crainte est un présent des plus somptueux, l’assurance de pouvoir tromper à ma guise.

Ne sois pas jalouse, ma douce Varvara, je conclue, enjôleuse. Ce n’est que partie remise pour toi.

Je croise les bras, sourire ravi aux lèvres. Je n’aurais jamais pensé découvrir tant de plaisantes choses ce soir, et pourtant…

Cela vous convient-il ? Je me sens suffisamment généreuse pour préciser les choses si vous en ressentez l'envie.

Cetl s’assoit à mes côtés, observant la rousse et son familier en silence, pendant ce temps.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 8 Déc - 15:35 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant
En ligne

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 624
ϟ Nombre de Messages RP : 293
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : PDG de Wormwood Entertainments, Présidente du Hell Club, Antéchrist
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions V
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales III
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale II
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Échine de Léviathan (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Varvara (serviteur)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
« Il a tout le temps du monde devant lui. » Glissa Lady Satan.

Caliban affronta un instant du regard Cetl, comme si le démon cherchait à savoir s’il pourrait vaincre le protecteur qui lui faisait face. Un combat ne se déroulerait pas ce soir, il le savait pertinemment et contrairement à ce qu’il pouvait laisser entendre, le familier de Lady Satan ne désirait pas tant ce combat. Il voulait protéger sa maîtresse, car ainsi le voulait sa nature, mais pour le moment, ces étrangers ne formaient pas de véritable danger. Aussi se contenta-t-il de s’asseoir, laissant son regard passer sur Thalia. Ce qui ne l’empêcha pas de retrousser les babines un instant, dans un sourire moqueur.

Evelyn observa avec un sourire ravi l’effet de son regard sur son interlocuteur, savourant aussi la brûlure du désir que leur étreinte avait fait naître. Comme il était étrange de sentir un tel écho de ses pouvoirs, de ses capacités. Etait-ce ainsi que les hommes se sentaient quand ils croisaient son chemin ? Dévorés par la tentation, la luxure et le désir ? Il n’y avait rien de surprenant à ce qu’ils soient prêts à se damner pour un simple baiser.

Le spectacle qui s’offre à elle chasse ces réflexions et pendant un instant, elle ne ressent même plus le désir mordant dans son cœur. Le protecteur de son interlocutrice révèle ce qu’il est vraiment, étale sa splendeur éthérée devant leurs yeux alors qu’enfin, l’inconnue lui annonce qui elle est, ce qu’elle est. Un sourire narquois vient naître sur les lèvres d’Evelyn. Oh, elle est impressionnée. Ce n’est pas tous les jours que le Pandémonium accueille des dieux. Même si certains pourraient arguer que les Ducs des Enfers n’en sont pas si loin. Non, Evelyn apprécie la mise en scène, mais aussi, la certitude que son interlocutrice n’a le support que d’un culte mort et oublié. A cet instant, Tlazolteotl n’est plus une menace pour Evelyn et si elle sait manier le péché avec brio, elle n’en est pas moins une relique du passé. Et par bien des aspects, Lady Satan est celle qui l’a remplacée dans le cœur des hommes.

« Très impressionnant. Ce n’est pas tous les jours que j’ai le plaisir de goûter le sang d’une déesse. Vous êtes définitivement la bienvenue au Pandémonium, dame de la nuit. »

Oh, Evelyn aimait ce titre. Elle aurait presque été tentée de le dérober. Mais elle en avait déjà tellement, tous ne méritant pas d’être énoncés. Surtout pas ce soir. Après tout Evelyn avait dû payer pour connaître la nature de son interlocutrice, elle n’offrirait pas la sienne si facilement. Les applaudissements de Varvara retentirent dans la pièce. Difficile de savoir si la jeune femme manifestait son excitation suite à ce qu’elle venait de voir ou simplement à la promesse que venait de lui faire Tlazolteotl. Evelyn coula un regard dans leur direction. Peut-être devrait-elle faire attention à ce qui se jouait sous ses yeux. Malphas ne la trahirait jamais. Mais un tel rapprochement pouvait causer bien des dégâts.

« Oh, cela me convient parfaitement. A vraie dire, j’aurais été déçue si vous aviez été moins qu’une déesse. » Evelyn n’aimait pas perdre son temps avec des moins que rien. Là, elle avait eu ce qu’on pouvait espérer de mieux. Mais cela, Tlazolteotl n’avait pas besoin de le savoir. Tout comme elle n’avait pas besoin de savoir qu’une partie de l’esprit de la démone cherchait déjà comment tirer parti de cette délicieuse rencontre. « Quoique… J’ai peut-être une question. Pourquoi revenir en ce monde maintenant ? Vous avez eu tellement de temps pour le faire. »

Pourquoi apparaître aussi faible ? Pourquoi jouer avec les mortels de façon aussi insignifiante ? Mais surtout… Que ressentait-on quand on baisait une déesse ? Autant de questions qui naquirent dans l’esprit d’Evelyn sans passer la barrière de ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas





L'ennui est le seul péché impardonnable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant


Sujets similaires

-
» L'ennui est une prison dont seul un compagnon peut vous en sortir. [FEAT CRISTAL]
» Seul et perdu...
» Big Boss motorisé. Seul ou accompagné ?
» 05. Ennui inlassable et Cosmique Attitude. {Klaus}
» Sur une barque ... seul ... avec elle ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Centre Ville :: Le quartier des Théâtres :: Le Pandémonium-