AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Adventure time — Susan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 8 Nov 2018 - 22:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 290
ϟ Nombre de Messages RP : 185
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Je suis dans le couloir en essayant d'être à peu près discrète. Sans avoir l'air de quelqu'un qui n'est pas censé être là, et oui, c'est un peu difficile de faire les deux choses en même temps. En plus, je n'ai pas la super-ouïe de Susan pour me guider, moi, donc... Heureusement, mon amie y a pensé, vu que je reçois un message.
Salle 144, donc. J'essaye de me remémorer le plan pour m'y rendre tout en guettant le numéro de la prochaine pièce que je dépasse. Je finis bien par réussir à me repérer et avance dans le couloir en étant attentive. Je suis presque arrivée dans la bonne salle quand la porte d'une salle plus proche s'ouvre. Du coup, je fais demi-tour comme si j'étais en train de m'éloigner, au départ. Je m'arrête à distance pour jeter un oeil, et découvrir sans doute possible que les deux types qui vont vers la salle 144 - sûrement, hein ? - sont aussi ceux que nous suivions.
Quelle chance, vraiment.

Je baisse les yeux vers mon portable et grimace en voyant son nouveau message. Bon, il va falloir trouver un moyen d'éloigner l'attention de ces deux types de Susan. Je ne veux pas les laisser toute seule avec ces deux-là, surtout qu'on ne sait rien de ce groupe. Je me demande si l'un des deux a des informations sur le dossier, mais on ne va pas vraiment leur poser la question en tête à tête. Disons que dans la liste de plans, ça vient loin derrière.

Je m'approche discrètement et essaye de tendre l'oreille mais je ne capte pas grand chose, si ce n'est un vague murmure de voix. Bon, s'ils parlent, ce n'est pas si mal. Je recule pour reprendre un peu de distance en m'enjoignant de réfléchir. Faire du bruit ailleurs, attirer leur attention de l'autre côté, c'est une possibilité, mais ça peut les pousser à remettre leur rencontre à plus tard. Ou alors, il y a la solution un peu idiote mais parfois efficace. J'hésite encore et encore puis finalement, je vais récupérer les livres là où je les avais abandonné et trottine vers la salle 144. Je baisse la poignée avec mon coude et pousse la porte du pied avant d'entrer comme si j'étais chez moi.

Monsieur Ellis, j'ai trouvé les livres dont nous avons besoin, je claironne avant de les poser sur la table la plus proche.

Je relève le nez et affiche une mine surprise en constatant la présence des deux hommes. Enfin, faussement surprise.

Euh... Bonjour ? Qu'est-ce que vous faites là ?

L'un des deux s'apprête à répondre pendant que son comparse a toujours les yeux fixés sur Jonathan-Susan. Mais il n'en a pas le temps, vu que je lui coupe la parole.

Oh non, ils ont encore remis ça. Bon sang, on a réservé cette salle il y a trois semaines, ce n'est pas possible que l'administration ne vous l'ait pas dit. C'est la troisième fois que ça m'arrive depuis la rentrée, c'est insupportable !

Je sors mon téléphone et cherche le numéro du service administratif qui s'occupe de ça - en espérant qu'il n'ait pas changé depuis mes années d'étude, mais bon.

Je peux avoir vos noms, messieurs ? Que je puisse leur demander comment ça se fait, ça commence à bien faire, je veux qu'ils fassent un peu attention. Le campus est assez grand pour qu'ils ne nous mettent pas dans les mêmes salles, non ?

    Lancer de dés #1
    Réussite : Le culot, parfois, ça suffit à sauver des vies.
    Echec : Parfois, on a dit.

    Lancer de dés #2 (si échec au #1)
    Réussite : les deux inconnus restent dans la discussion.
    Echec : paix à l'âme du portable de Noélie, en espérant que ce soit la seule chose qui décède aujourd'hui.

    Lancer de dés #3 (si réussite au #1)
    Réussite : ils retournent dans la salle où ils se trouvaient.
    Echec : ils s'éloignent.


Franchement, ça aurait pu marcher, j'en suis sûre. Les gens ont tendance à croire quelqu'un qui s'exprime avec suffisamment de confiance. En l'occurrence, je sais avant que celui qui est arrivé en premier ouvre la bouche que ça n'a pas marché.

Raccrochez ça, ce n'est pas une erreur administrative, lâche-t-il, visiblement agacé.

L'agacement, ça peut être bien ou tout à fait mauvais pour nous, j'imagine ? Je baisse la main qui tient le téléphone sans me défaire d'un air interrogateur avant de regarder Susan avec le soupçon d'inquiétude qu'il faut.

Il y a un problème ? Professeur ?

Je me rapproche du dit "professeur", simplement pour essayer de décoller le regard du deuxième type de son visage. Je n'ai pas spécialement envie qu'il reconnaisse la super héroïne qui se cache derrière cette moustache.

Qui vous envoie, demande-t-il, et je fronce les sourcils.
La fac ? Le boulot ? J'ai un TD à préparer et une thèse à réaliser, il faut bien que je travaille, Monsieur Ellis m'y aide et c'est tout ?

Au moins, si Susan a déjà donné cette version, on sera cohérentes, tiens. Tout en parlant, j'essaye de voir si je reconnais l'un des deux gars. Enfin, reconnaître... Il ne me semble avoir déjà vu celui qui parle, mais la silhouette du deuxième m'est familière. Mince, j'espère qu'il n'était pas à la prise d'otages initiale, ça peut poser problème s'il nous reconnaître toutes les deux, lui.

Si on dérange, on peut aller travailler ailleurs, je demande d'une voix un peu hésitante, cette fois.
Vous ne bougez pas d'ici, intervient le deuxième en lâchant enfin ma camarade du regard.
Je maintiens que si cela vous contrarie, il faudrait appeler l'administration, je réitère, d'un air poli.

Je joue un peu les idiotes mais peut-être qu'ils vont finir par être assez écoeurés pour s'en aller.
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 8 Nov 2018 - 22:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3933
ϟ Nombre de Messages RP : 3547
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Noélie A. Inagawa' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 9 Nov 2018 - 22:40 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 752
ϟ Nombre de Messages RP : 226
ϟ Doublons : Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
----
Régénération
Susan aurait aimé que Noélie reste en sécurité, vraiment. Qu’elle s’éloigne et laisse monsieur Ellis se sortir de cette situation, d’une façon ou d’une autre. Tant que ces messieurs n’étaient pas trop agressifs et ne s’en prenaient pas à elle physiquement, la mutante pouvait continuer à jouer le jeu du professeur parfaitement innocent. Elle pouvait continuer à, si on pouvait s’autoriser le terme, les prendre pour des cons.


S’ils se montraient violents, elle pourrait se défendre sans souci. Mais jusqu’à quel point pourrait-elle se protéger sans dévoiler son identité ? Voilà une question qui méritait d’être réfléchie, mais qui n’eut pas l’occasion de l’être car Noélie débarquait avec fracas et prestance. Elle pestait à merveille, et la mutante serait tombée dans le panneau aisément si elle n’était pas capable de détecter les mensonges instinctivement.
Elle était absolument génialissime, et c’était extrêmement difficile pour Susan de ne pas laisser un air hilare et admiratif remplacer son faux air outré. Franchement, son histoire était parfaite, et elle crut quelques instants que ça allait fonctionner.

Seulement, les deux hommes étaient tenaces.

Le professeur Ellis tâcha de rassurer son élève en l’accueillant à ses côtés.

Non, non, ne vous en faites pas, c’est certainement un malentendu avec ces messieurs. Ils doivent certainement me prendre pour quelqu’un d’autre.

D’ailleurs, si elle voulait être parfaitement crédible, elle avait une petite idée à mettre en avant. Quelque chose qui saurait rendre la situation dans un nouveau contexte, un contexte auquel lui, Jonathan Ellis, devait croire dur comme fer. Et ainsi, les deux hommes le croiraient. Et ainsi, ils retourneraient à leurs affaires.
La mutante utilisa ses pouvoirs, toujours les subtiles ondes qu’elle glissait dans sa voix, pour rendre son discours plus abordable et pour que ses deux interlocuteurs se sentent en sécurité. D’ailleurs, les ondes visant à les détendre et à les rassurer atteignaient aussi Noélie, et c’était voulu. Susan ne voulait pas qu’elle se sente mal. Elle était en sécurité.

Je ne sais pas pour quelle entreprise vous travaillez, mais ça ne nous regarde pas. J’ai mes propres projets, je travaille dans la physique des ondes, et la demoiselle ici présente en intelligences artificielles. Autant dire que nous sommes tous les deux bien assez occupés et n’avons ni les moyens ni l’envie de faire de l’espionnage industriel.

Elle les observa, l’un, puis l’autre, avant de conclure avec l’air le plus navré du monde.

Désolé de vous avoir fait perdre votre temps.


Lancer de dé 1
Réussite : Susan n’est toujours pas reconnue
Echec : Elle est grillée

Lancer de dé 2
Réussite : Pareil pour Nono
Echec : Pareil pour Nono

Lancer de dé 3 (si réussite aux deux précédents, c cho)
Réussite : Ils croient Susan et retournent dans leur salle
Echec : Ils restent ici, ils n’en démordent pas


L’attitude dramatique de la jeune étudiante avait attiré l’attention des deux hommes. Un poil trop. S’ils avaient cessé de dévisager la mutante, ils s’étaient mis à dévisager l’autre, et malheureusement pour le duo, son nom -ou au moins qui elle était- leur revint en tête avec bien plus d’aisance que l’identité d’une Super qu’ils n’avaient jamais rencontré.

Ainsi, l’un des hommes interrompit sévèrement le débat après un échange de regards entre les deux.

Arrêtez vos conneries, on sait très bien qui vous êtes : une petite fouille merde et son nouveau petit copain tout aussi fouille merde. Vous allez nous dire tout ce que vous savez.

Susan pensa qu’il s’était arrêté là dans son discours d’indimidation, mais ça n’était pas tout, il avait encore sa petite cerise à rajouter sur sa montagne de chantilly d’insultes plus ou moins blessantes -et plus ou moins vraies-.

Vous comprenez bien qu’on ne peut pas vous laisser courir comme ça. Alors soit on se débarrasse de vous, soit on trouve un arrangement.

Il allait sans dire que dans la tête de cet homme, l’arrangement se ferait uniquement à ses termes à lui, et ne serait certainement pas au moindre avantage pour les deux jeunes femmes. Enfin, pour la jeune femme et le jeune homme, puisqu’ils croyaient encore au moins à ce mensonge là.
Oh, Susan attendait le moment propice pour arracher dramatiquement sa fausse moustache et leur faire ravaler toutes leurs menaces.
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 9 Nov 2018 - 22:40 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3933
ϟ Nombre de Messages RP : 3547
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Susan Suncana' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 10 Nov 2018 - 0:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 290
ϟ Nombre de Messages RP : 185
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Je jette un œil un peu rassuré au professeur Ellis, qui rassure gentiment son élève. Franchement, Susan n’a aucun mal à marcher dans mon jeu, et j’espèrerais presque que cela fonctionne pour chasser nos deux cibles de cette pièce. D’ailleurs, je me sens plus tranquille, en voyant que mon amie maîtrise la situation. Ma tension soigneusement dissimulée diminue d’autant. Tout peut très bien se passer, non ?

Je suis rassurée devant les paroles tout à fait pleines de sens de ce cher Jonathan. Rassurée, jusqu’au moment où je me rends compte que, oui, les deux hommes ont arrêté de reculer le fameux professeur, mais maintenant, c’est moi qu’ils regardent. Et qu’ils ont reconnue, j’en suis certaine, ce n’est qu’une question de…
Bah voilà, qu’est-ce que je disais ?
En plus, il est sacrément malpoli, ce type.
Détail certes, mais qu’est-ce que vous voulez que je vous dise, je suis faite pour repérer les détails.

Ce qui ne m’empêche pas de continuer, malgré le peu de chances de succès de l’entreprise, à maintenir ma couverture. Ça veut dire faire semblant de ne rien comprendre, gagner du temps, pour pouvoir amasser des informations. On ne sait jamais, si ça se trouve je pourrais voir quelque chose d’utile. Histoire de ne pas juste être le boulet de cette pauvre Susan que j’ai embarquée dans cette affaire. Le premier des deux hommes est plutôt très - trop grand. C'est la Voix, en l'occurrence. Il n'est pas bâti comme une armoire non plus, mais il a l'air sûr de lui, et agressif. C'est un des trois types armés qui ont débarqué dans l'immeuble où je me trouvais, j'en suis presque certaine.
Le deuxième m'est inconnu, enfin, je crois. Un peu plus petit, mais il me dépasse quand même d'une bonne tête. Il a l'air un peu plus serein, plus... Agacé par le contretemps qu'autre chose. Et je me méfierais instinctivement plus de lui, mais bon.

    Lancer de dés #1
    Réussite : certes, ils ne sont pas très aimables, mais au moins Noélie et Susan ne sont pas en danger de mort immédiat, et ça, c’est super chouette (on prend ce qu’on a).
    Echec : l’un des hommes au moins est armé, alors forcément, ça n’aide pas à la concentration.

    Lancer de dés #2
    Réussite : A force de persister dans leur jeu, Noélie et Susan réussissent au moins à les faire douter. Histoire de ménager un moment idéal pour la grande révélation de l'identité de Jonathan Ellis.
    Echec : Se faire balancer son identité à la tête, ça permet de savoir que jouer les cruches ne sert plus à rien. Utile.

    Lancer de dés #3 (si échec au #3)
    Réussite : pourparlers ?
    Echec : tous aux abris !


Mon inspection en règle et aussi discrète que possible est mise en échec, ceci dit, par le fait que le plus aimable des deux types sort une jolie arme à feu sous mon nez. Ooooook. Noélie réagirait sans doute comme quelqu’un de totalement inconscient, mais on va dire que Caitlyn a plus de plomb dans la cervelle que moi (enfin, pas littéralement parlant, j’espère même tout le contraire). Je piaille donc ma frayeur avec conviction – en même temps, j’ai vraiment peur, donc ce n’est pas totalement stupide.

File moi ton téléphone, ordonne-t-il pendant que j’ouvre des yeux effrayés.

Je lui tends le coupable d’une main un peu tremblante – ça, c’est voulu, pour le coup. Je me dis surtout qu’il faut faire attention.

Maintenant, pourquoi est-ce que tu t’accroches à ce point là, t’es complètement conne ou bien ?
Puisque je vous dis que je ne sais pas de quoi vous voulez parler, je me plains d’une voix minuscule. Je suis juste étudiante ici, je ne comprends pas ce que vous voulez. Le professeur vous l’a dit, nous avons du travail.

Je déblatère encore une fois notre tas de couleuvres tout en essayant de déterminer si le deuxième type est armé – à première vue, non, ce qui peut aussi bien signifier qu’il a son arme intégrée dans sa petite personne. Je ne repère pas non plus de documents, mais ils ont pu laisser ça à côté.

Vous nous prenez vraiment pour des cons ?!

Il agite son arme en s’énervant, donc moi, forcément, je panique – extérieurement, intérieurement, je sais bien que ça ne sert à rien de paniquer, à part à se causer encore plus d’ennuis. Je me rapproche de Susan, me plaçant au passage dans la ligne de tir de Numéro 1. Je me sens coupable de l’avoir entraînée là-dedans, et même si je ne veux pas du tout qu’il m’arrive quelque chose, je ne compte pas fuir mes responsabilités en temps de crise.

On ne sait rien, rien du tout, je chouine avec toute la conviction du monde – quoi, c’est presque vrai.

Les deux types se regardent brièvement. Ah, enfin, le soupçon du doute. Vous me direz, ça nous fait une belle jambe, je les vois mal hausser les épaules et partir sur un « bon bah on s’était trompés, à la prochaine ! ».

Qu’est ce tu sais précisément ? Il n'y a qu'à nous le dire et arrêter ta petite croisade, insiste le plus calme mais à peine, à peine plus dubitatif.

Hm, est ce que rien est une si bonne réponse ? Je ne sais pas, mais je jette un regard perdu à Susan-Jonathan (ça vaut pour Caitlyn et la vraie moi. Je ne sais franchement pas quoi faire. A part loucher sur le flingue).
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 10 Nov 2018 - 0:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3933
ϟ Nombre de Messages RP : 3547
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Noélie A. Inagawa' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 10 Nov 2018 - 18:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 752
ϟ Nombre de Messages RP : 226
ϟ Doublons : Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
----
Régénération
Qu’un criminel l’insulte elle, encore, ça pouvait passer. Après tout, Susan était une super-héroïne et elle était plus ou moins l’ennemie naturelle de ces messieurs. Une sorte de relation d’adversité perpétuelle s’étendait entre la Légion des Etoiles et les membres de divers et variés cartels, ou les Super-vilains qui faisaient leur vie de leur côté. Alors quelques quolibets ne lui posaient aucun souci, c’était dans l’ordre des choses. Elle leur en retournait parfois avec plaisir, d’ailleurs.

Mais qu’on parle sur ce ton à Noélie ?
Voilà qui faisait bouillir le sang de la mutante dans ses veines.
Non seulement elle était excellente actrice, mais en plus elle n’avait absolument rien fait pour les menacer. Enfin, bon, elle mettait son nez dans leurs affaires à multiples reprises, mais est-ce que c’était si grave ? En tout cas, cet affront ne resterait certainement pas impuni.

Aussi, elle décida de jouer un petit numéro qui, elle s’en doutait, allait surprendre ses interlocuteurs. Jonathan Ellis porta un regard perdu et inquiet au reste de l'assistance, et plus particulièrement à l’arme brandie par leur tortionnaire.

Qu’est ce que vous faites avec une arme sur vous ?!

Bien sur, ce n’était pas à lui de poser les questions, mais le jeune professeur était bien trop surpris pour se taire. Prétendument.

Ecoutez, je vais vous dire tout ce que je sais...


Lancer de dé 1
Réussite : Susan paralyse l’homme armé
Echec : Elle ne parvient qu’à le désarmer

Lancer de dé 2
Réussite : Elle parvient à intimider l’autre
Echec : Le second veut la bagarre


Il y avait une chose à laquelle l’homme ne s’attendait pas, c’est à ce que le professeur tout petit, tout adorable et d’apparence tout timide se mette à pratiquement lui hurler dessus. Le professeur Jonathan Ellis avait brutalement haussé le ton face à l’homme et lui avait d’abord parlé non pas en anglais, mais dans un langage qui précédait de loin l’humanité et qui, pour ainsi dire, lui fit perdre tous ses moyens.

Son cri de Dragon heurta de plein fouet l’homme armé, donc, et il lâcha son arme en même temps que son corps s’écroulait comme une masse au sol. Il n’était plus capable du moindres mouvement, et cet état durerait certainement une bonne dizaine de minutes, s’il n’était pas un méta-humain.
Elle arracha sa fausse moustache d’un geste dramatique - contenant à grand peine un petit couinement du à la colle qui tirait sur sa peau - et retrouva sa voix normale.

Ce que je sais d’autre, c’est que vous n’auriez jamais du insulter mon amie et encore moins la menacer.

Cette fois, sa voix grondait. Elle aimait utiliser les ondes qu’elle avait de plus positives, rassurantes et qui lui donnaient ce petit extra de charisme qui pouvait pousser les gens à suivre son avis ou à se raisonner… Mais cette fois, les ondes dans sa voix sonnaient comme un bourdonnement menaçant. Elle avait tiré celui-ci de la nature : Le grondement qu’émettaient les tigres était capable de figer de terreur ses proies. C’était plus ou moins ce qu’elle voulait faire ici avec leur interlocuteur.

Et ça fonctionnait. Face à elle, l’autre homme semblait tout à fait désemparé, et il n’avait même pas eu le bon sens de tenter de fuir. Il était tout simplement bloqué.

Alors c’est vous qui allez nous dire ce que vous savez, maintenant.
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 10 Nov 2018 - 18:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3933
ϟ Nombre de Messages RP : 3547
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Susan Suncana' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 11 Nov 2018 - 21:17 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 290
ϟ Nombre de Messages RP : 185
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Je suis un peu perdue, même si je reste concentrée. Je me demande ce qu’on va bien pouvoir faire, Susan et moi, mais je la regarde d’un air étonné quand elle parle d’avouer ce qu’elle sait. Hm, ça, ça sent le coup fourré ou je ne m’y connais pas, parce que je vois mal mon amie s’aplatir aussi facilement. Oui, bon, remarquez, on a quand même une arme braquée sur nous, mais vous me comprenez.

Forcément, je ne m’attends pas du tout à la suite. A savoir que Susan à côté de moi passe du rôle de Jonathan Ellis à un cri qui déclenche une frayeur complètement déraisonnable en moi. Comme si on m’avait catapultée en haut d’un immeuble de vingt étages, tout au bord du toit. Je ne trouve pas mieux comme comparaison, je sais juste qu’une partie de moi est proprement terrifiée pendant que l’autre se fait rentrer dans le crâne à grands coups de pioches que c’est de Susan, qu’on parle, que c’est elle qui fait ça et qu’elle ne me veut pas de mal. Elle ne m’en voudrait jamais, si ?
Même si elle savait ce à quoi je m’adonne.
J’ai confiance en elle.
Alors je me le répète pendant qu’elle demande d’une voix grondante au second homme, celui qui n’en est pas tombé par terre, ce qu’il en est. Je ne me tiens plus, à l’idée de savoir enfin ce dont il s’agit, ce fameux dossier Satori. Finalement, le fait d’avoir la trouille, ça aide à rester concentrée, voyons le positif.

    Lancer de dés #1
    Réussite : bon, ça reste du sérieux, mais rien de trop dramatique pour les habitants de Star City qui n'ont rien à se reprocher.
    Echec : Il pourrait être utile que Susan et Noélie continuent à chercher et surtout escamotent ces informations avant que ça ne prenne des propensions un peu gênantes.

    Lancer de dés #2
    2 réussites : l’échange du jour portait sur les fameuses informations, que l’homme possède donc.
    1 réussite : L’homme sait où est dissimulé le dossier.
    Echec : il ne sait rien de plus, peut-être celui qui a été proprement terrorisé en saurait plus ?


Les bras croisés et un peu plus calme - même si mon pauvre petit coeur tambourine encore méchamment dans ma poitrine - j'attends avec ce qui ressemble presque à de l'avidité que le type passe aux aveux.

Le dossier, il contient des identités civiles de plusieurs membres d'un groupe de criminels qui est indépendant du Cartel Rouge. Ils essayent de jouer aux plus malins avec nous depuis des mois, avoir leurs noms nous permettrait de pouvoir faire pression sur eux, ou de s'en débarrasser une bonne fois pour toute. On pense que ce sont des yakuzas affiliés à ceux qui exercent au Japon.

Je grimace. A tout point de vue, j'ai bien fait de mettre le nez là dedans. D'une part personnellement, parce que ça permettra de mettre des potentiels criminels hors d'état de nuire, mais aussi vis à vis du Cartel. J'espère que ces japonais ne vont pas nous chercher des noises.

Un indépendant, Satori, affirme savoir qui sont ces yakuzas, c'est lui qui détient le dossier.
Qu'est-ce que tu sais de lui ? Tu sais où on peut trouver ces noms ? Ou vous les aviez avec vous ? Tu fais partie de quel groupe ?

J'accumule les questions d'une voix encore un peu tremblotante, peut-être. La dernière a aussi pour but de peut-être, s'il s'avère que ce type n'est pas un assassin en puissance et surtout un des fidèles de mes alliés, donner un tuyau anonyme à celui ou celle dont il dépend. Mais je doute qu'il réponde.

Notre rencontre aujourd'hui avait pour but d'organiser le vol des infos de Satori. On a son adresse et son vrai nom, c'est tout.

Et comme de par hasard, on oublie la partie où je lui demande de qui il prend ses ordres. Tant pis. Je récupère l'adresse qu'il me donne et me tourne vers Susan. Je ne veux pas en discuter devant eux, mais je ne sais pas ce qu'elle veut faire des deux hommes. On appelle la police ou bien ?
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 11 Nov 2018 - 21:17 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3933
ϟ Nombre de Messages RP : 3547
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Noélie A. Inagawa' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 11 Nov 2018 - 22:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 752
ϟ Nombre de Messages RP : 226
ϟ Doublons : Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
----
Régénération
Susan avait fait son petit effet sur son auditoire. Son gros effet même. Son cri de dragon avait littéralement mis l’un au sol, et l’autre était proprement apeuré par sa voix qui grondait de colère. Et de ses petites spécialités.
En revanche, la mutante n’avait pas pu épargner les effets de ce pouvoir à Noélie, qui devait certainement elle aussi ressentir une crainte irrationnelle face à la mutante. Elle espérait sincèrement que son amie ne lui en voudrait pas pour cette utilisation de ses pouvoirs. Elle préférait faire les choses par le calme et des méthodes plus positives, mais on n’avait hélas pas toujours le choix.
Ici, elle se serait particulièrement mal vue amadouer leurs tortionnaires pour qu’ils avouent ce pourquoi ils étaient là. Ca n’aurait jamais fonctionné, pas même sur une autre planète.

L’intimidation porta donc ses fruits, et Susan soupira presque de soulagement en entendant leur seul interlocuteur restant dévoiler la fameuse histoire qui entourait le dossier Satori. Quelque chose qui avait de la valeur, c’est certain, mais qui fort heureusement pour elles deux ne risquait pas de détruire la ville ni le monde.
Il s’agissait d’une rivalité entre groupes illégaux.

Leur méthode était sans aucun doute… Celle de criminels. Ils comptaient utiliser ces noms pour faire des actes de chantage, de représailles et d’intimidation ? Susan en aurait un tout autre usage, et surtout un usage bien plus simple : Mettre les criminels derrière les barreaux rendrait tout le monde content. Sauf les concernés.
Autre chose qui rassurant grandement la mutante : Il ne mentait pas. Lorsque quelqu’un tentait de lui mentir, elle était généralement prise d’un sentiment de malaise. Elle se rendait généralement compte que quelque chose ne collait pas, et ça lui donnait l’occasion de réagir en conséquences et de chercher la vérité.

Ici, ils étaient face à quelqu’un d’honnête. Ou au moins de réfléchi.
La façon dont il avait parlé du Cartel Rouge laissait entendre qu’il en faisait partie. Susan ne pouvait pas le laisser filer pour ça… Elle savait aussi ce que faisaient les organisations du genre aux balances, et ça rendait assez compliquée la façon dont elle pouvait gérer les choses. De son côté, elle songeait tout simplement à les faire arrêter tous les deux pour appartenance à un groupe criminel, ainsi que pour les avoir menacées toutes les deux avec une arme. Si elles parvenaient à le prouver, ils auraient certainement aussi les conséquences de la prise d’otages sur le dos.

Susan relâcha donc l’intensité des ondes jusqu’à les faire totalement disparaître : Une récompense pour leur interlocuteur.

Merci monsieur pour toutes ces informations. Vous avez été raisonnable et coopératif, ça arrive pas tous les jours.

Elle croisa les bras.

Vous vous imaginez bien que je compte pas vous laisser partir les mains dans les poches, par contre.

Lancer de dé
Réussite : Susan parvient à l’arrêter
Echec : Il s’enfuit


Enfin, ça, c’est ce dont Susan était convaincue. Leur interlocuteur ne se démonta pourtant pas.

Je comprends, mais je ne compte pas finir derrière les barreaux non plus.

Si l’héroïne avait deviné qu’il était un méta-humain grâce à son comportement plus assuré que celui de son petit camarade, elle n’avait pas la moindre idée de la nature de ses compétences. Elle n’eut malheureusement pas le temps de le paralyser ni de l’endormir, car il fut plus rapide à agir : Un flash lumineux aveugla Noélie et la mutante. Susan pouvait toujours le repérer au son, mais elle cessa de le percevoir quelques instants d’après, comme s’il s’était volatilisé.

Merde… Bon, au moins on a des trucs utiles. Et puis l’autre par terre, bah, on appelle la police ?
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 11 Nov 2018 - 22:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3933
ϟ Nombre de Messages RP : 3547
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Susan Suncana' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 14 Nov 2018 - 17:04 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 290
ϟ Nombre de Messages RP : 185
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
J’ai croisé les bras pour essayer de maîtriser ma peur irrationnelle, un geste dont l’inutilité atteint franchement des sommets. Heureusement, Susan finit par calmer le jeu, avec les informations que notre petit criminel en herbe nous donne. Je déglutis quand elle parle de l’arrêter. Techniquement, ce type est un peu allié à moi par défaut – MindStorm ne favorise ni ne fâche personne au sein du Cartel, la clé de la tranquillité, imposée par mes soins. Si un de mes quelques membres venaient à chercher les ennuis, il aurait à faire à moi. Bizarrement, mes manières d’un calme olympien et mon apparente assurance ont largement suffi à faire comprendre que celui qui me désobéit peut le payer cher. Je crains le moment de faire un exemple, mais bon.

En tout cas, si quelqu’un connecte Miko et la chanteuse Akira, responsable de son arrestation… Hm, mauvais plan. D’un autre côté, ces gens m’ont aussi prise en otage alors que je n’avais rien demandé à personne, alors je me dis que j’ai une bonne raison de me sentir un peu énervée. Donc au final, je ne moufte pas, mon cœur se contentant de reprendre un rythme un peu moins effréné et mon corps cessant de me sommer de fuir, vite fait s’il te plaît.

De toute façon, le type s’en sort très bien tout seul. Un flash lumineux m’aveugle bien comme il faut. Je couine, surprise, et ferme les yeux – un peu tard, mais enfin… Quand je les rouvre, je n’y vois toujours rien du tout, alors je me retrouve à cligner des paupières comme une cruche. Vraiment, heureusement qu’un des deux types est ici.

On appelle la police, j’acquiesce après une courte hésitation.

Je n’étais pas vraiment censée enquêter là dessus, mais Susan sait mieux que moi, pour ce genre de choses. Puis il nous reste toujours Satori. J’aurais tendance à dire qu’une petite notice comme quoi on s’intéresse fortement à lui, ça pourrait lui faire un certain bien.

On leur donne aussi les infos sur Satori, je demande, dubitative. On en a peut-être fait assez… Je ne sais pas du tout.

Décidée à tirer mon épingle du jeu, je me dis que son dossier, s’il en a trace sur son ordinateur, il sera bientôt à moi. Et que je peux le vendre aux bonnes personnes au sein du Cartel. Bizarrement, balancer des yakuzas, ça ne me dérange pas tant que ça, surtout s’il y a un risque qu’ils s’en prennent à nous.
Oui, si, ça me dérange, mais il faut avoir l’esprit pratique.
C’est ce que je me répète. Beaucoup.

Ou on va le voir nous-même et on lui demande ?

J’espère que celui qui a pris ses jambes à son cou ne va pas nous tomber dessus en représailles. Enfin, surtout sur Susan. J’en serais un petit peu contrariée.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 15 Nov 2018 - 22:41 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 752
ϟ Nombre de Messages RP : 226
ϟ Doublons : Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
----
Régénération
La situation, épineuse au début, avait finalement décanté puis réduit pour ne laisser plus que les deux jeunes femmes debout et l’un des deux criminels paralysé au sol. Susan n’attendit pas pour faire preuve d’inquiétude et se rapprocher de Noélie. Ses pouvoirs… Elle les avait utilisé à bien plus d’une reprise sur des adversaires, des ennemis, des gens qu’elle devait pousser à l’erreur, à se rendre ou à d’autres dénouements qui lui évitaient d’avoir recours à la violence. Mais elle évitait toujours d’en faire ressentir les effets néfastes à ses amis. Si elle n’hésitait pas à utiliser ses compétences bénéfiques en leur présence, leur faire peur n’était absolument pas prévu.

Elle avait vu à la posture de la chanteuse qu’elle n’était pas sereine, et elle s’en voulait. Aussi, elle tendit une main vers son épaule et produisit l’effet inverse : Après les ondes qui faisaient peur, elle allait inverser la tendance avec celles qui faisaient se sentir bien !

Tu vas bien ? J’suis désolée que t’aies du subir ça…

Elle jeta un oeil à l’autre, toujours par terre et bloqué. Elle allait l’endormir avant que les forces de l’ordre n’arrivent, comme ça il se tiendrait tranquille et ne poserait pas de souci.

Enfin, tu comprends, j’pouvais juste pas les laisser te menacer comme ça quoi.

Et puis techniquement, ça avait bien marché. L’intimidation avait poussé l’autre aux aveux, même s’il s’était enfui après. Malgré tout, la mutante était coupable et espérait que son amie ne lui en voulait pas pour la frayeur qu’elle lui avait certainement causé. Elle préférait lui faire un peu peur que de la voir blessée par balle à cause d’un malfrat incapable de se tenir correctement.
D’ailleurs elle avait pris un instant pour le plonger dans un sommeil profond avec ses pouvoirs.

On livre déjà ce gars là à la police parce qu’il nous a menacé. S’il parle à la police ben ils iront eux mêmes chercher le dossier. On peut leur en parler, nous, mais le gars avait l’air de dire que ces Yakuzas étaient plutôt bien implantés, ou au moins puissants. Ils ont peut-être des flics dans leur poche qui risquent de tout foutre en l’air. Perso si c’était que moi, ben j’irais chercher les infos.

Elle haussa les épaules et prit son téléphone en main.

Mais c’est ton “dossier” alors c’est à toi de décider. Au moins t’as mon avis sur la question.

Finit-elle avec un sourire. Sa bouche lui picotait encore un petit peu à cause de la fausse moustache.
Puis elle appela la police pour quelques instants, le temps de leur donner l’endroit où ils se trouvaient et un descriptif de la situation suffisant pour qu’ils ramènent leur fraise rapidement.
Les deux jeunes femmes n’auraient plus aucune raison de s’éterniser après leur venue, mais elles auraient probablement encore un peu de pain sur la planche. Susan en tout cas était satisfaite de la façon dont les choses avaient tourné, et heureuse que rien ne soit arrivé à Noélie. C’était bien pour ça qu’elle la suivait dans cette affaire, non ?
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 16 Nov 2018 - 0:38 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 290
ϟ Nombre de Messages RP : 185
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Susan pose sa main sur mon épaule en s’excusant et je souris, déjà plus tranquille. Je secoue la tête vivement et proteste, rassurée :

Tu as fait ce qu’il fallait, tu n’as pas besoin de t’excuser. On a vraiment de la chance de t'avoir, je complète.

Je veux être digne d’elle et faire preuve de courage, pour une fois, plutôt que d’inconscience. Parce que souvent, c’est tout à fait ça : j’avance sans m’inquiéter des conséquences.

Merci, j’ajoute, touchée par ses explications.

S’il y avait quelque chose à pardonner, ce serait déjà fait. Elle a juste voulu me protéger, et le fait est que ça a marché. Elle déroule la marche à suivre, selon elle, et j’acquiesce sérieusement. La sagesse voudrait que je laisse tomber et que je donne l’affaire à la police.
Mais depuis quand je sais faire preuve de sagesse ?
On parle bien de la personne qui s’est faite recruter dans un groupe criminel presque par erreur, non ?

J’ai envie de continuer. Si ce groupe est si sûr d’être en position de force, c’est probable qu’ils aient soudoyé des gens, dans la police ou dans la justice.

Un raisonnement basique, que Susan a sûrement déjà suivi.

Et puis, au point où on en est… Mais si ça te met trop en danger, on arrête tout, j’ajoute.

Rien ne vaut de risquer un peu plus la vie de mon amie. Elle a bien assez à gérer toute seule, et le souvenir de ses confidences concernant Lady Satan est encore vif dans mon esprit. Quelque part, je crois que cette enquête l’aide à se changer les idées, mais elle ne doit pas devenir une cicatrice de plus pour elle. Je ne pourrais pas vivre avec ça.
Suite à l’appel de la mutante, les policiers arrivent rapidement. Je réponds sagement à leur question de mon côté, pendant que l’héroïne fait de même. On me dit de passer dès que possible au commissariat pour faire une déposition plus détaillée, et j’acquiesce évidemment.

Puis j’attends la réalisatrice jusqu’à ce qu’elle revienne vers moi. On s’esquive toutes les deux. Au départ, je reste silencieuse – oui, bon, deux minutes à tout casser – mais ensuite je recommence à penser à haute voix :

On ne devrait pas traîner, non, si on veut cette liste ? Si ces deux types étaient du Cartel, ça va vite se savoir qu’il y a eu un souci, et ils vont prévoir un plan B.

Reste à trouver l’adresse de Satori, mais maintenant que je sais quoi chercher, ça doit pouvoir se faire facilement.

On peut même essayer de voir si la liste est stockée informatiquement. Si c’est le cas, il y a quatre-vingt dix pour cent de chance que je puisse la récupérer sans même qu’on ait besoin d’y aller. Histoire de me rendre un peu utile, j’ajoute en riant. Même si je suppose qu’il faudrait aussi dire à Satori de faire attention à ses arrières.

Je me tais de nouveau, pensive. Si j’avais su qu’un rendez-vous avec Walker m’amènerait ici, plusieurs mois plus tard… Ma vie a dérapé, cette année, mais au fond, qu’est-ce que je m’amuse.

Au moins, on n’a pas le temps de s’ennuyer ! Au fait, le déménagement est pour quand ?
Revenir en haut Aller en bas









Adventure time — Susan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant


Sujets similaires

-
» Proverbes & citations
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Une voix : Susan Boyle
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Le district ouest :: Hamelin :: Les entreprises et laboratoires-