AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Péripéties Nocturnes {Ft. Alexander Fowl}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 25 Oct 2018 - 22:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Héros Indépendant
Super-Héros Indépendant

avatar
Super-Héros Indépendant

Afficher le profil
~Lizzy~

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 21/11/1990
ϟ Arrivée à Star City : 06/10/2018
ϟ Nombre de Messages : 20
ϟ Nombre de Messages RP : 6
ϟ Crédits : Sulky pour le vava
ϟ Célébrité : Jennifer L. Hewitt
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Photographe et Serveuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Un peu moins d'1m60
Silhouette assez fine
Cheveux bruns et yeux noisettes
ϟ Pouvoirs : Télékinésie (jusqu'à 2T)
Bouclier mental
Empathie (sans le savoir)
Péripéties Nocturnes

Elisabeth était revenue à star City depuis quelques semaines seulement. N’ayant pas encore repris contact avec le journal dans lequel elle travaillait avant de partir, elle avait cherché un petit job qui lui permettrait de se remettre sur pied tranquillement. Lizzy avait tout de même quelques économies qui lui permettaient de se payer une chambre dans un hôtel ni de luxe, ni de bas étage. Il était normal quoi avec un lit, une salle de douche et le p’tit déj compris dans le prix de la chambre. Elisabeth se disait qu’elle trouverait un travail – même basique- qui lui donnerait la possibilité d’accéder à une location d’appartement.
Nous étions le 24 Octobre 2018. Cela fait très exactement 3 jours que Lizzy avait commencé dans le café à quelques rues de son hôtel, en tant que serveuse d’après midi –soir-nuit. Le café fermait vers les 2h- 2h30 du matin quand les employés arrivaient à conduire les clients pas trop éméchés vers la sortie. Il était 1h50 quand le dernier client parti rejoindre son lit. Elisabeth et sa référente eurent la même idée de fermer le café avant qu’un autre client rentre. Alors que Lizzy faisait le ménage en chantant sur la musique de fond du café, sa collègue était en train de fermer la caisse.
« Il y a 40 dollars de pourboire sur notre service.
- Top ça !
- Ouais tu fais un super boulot. Merci Lizzy.
- C’est normal de bien travailler non ? »
Le signe de tête de sa collègue laissa entendre pue cela ne devait pas être normal pour tout le monde. Dans la foulée, la collègue lui tendit un billet de 20 dollars que Lizzy fourra dans son tablier noir.
Une fois le ménage terminé et le café totalement rangé, Elisabeth regarda l'heure sur son téléphone. L'horloge numérique affichait 2h20. Elles avaient avancer rapidement. Alors que les deux femmes se dirigeaient vers le vestiaire pour se changer avant de rentrer. Un groupe d'individus frappa à la porte d'entrée du café. Lizzy et sa collègue échangèrent un regard fatigués et Elisabeth s'approcha un peu d'eux pour leur dire que le café était fermé et qu'ils devraient repassés le lendemain. Visiblement frustrés et énervés de la réponse, les individus – déjà éméchés visiblement – donnèrent des méchants coups de pieds dans la porte vitrée avant de rebrousser leur chemins. Lizzy se dirigea à nouveau vers le vestiaire en riant... « Non mais oh, à un moment faut dormir les mecs... » dit-elle en riant avec sa collègue.
Dans le vestiaire, Elisabeth troqua sa jupe courte noire, son tablier noir et son chemisier blanc contre un bon vieux jean confortable, un t shirt à manches longues rouge et une veste en cuir noir. Fourrant le billets de 20 dans son porte feuille et dit bonne nuit à sa collègue avant de prendre congés pour retrouver sa chambre d’hôtel et surtout une bonne douche bien chaude avant de se couler sous la couette pour une bonne nuit de sommeil.
En sortant, elle se rendit compte que la température avait baissé, fermant rapidement sa veste et pressant son sac d'affaires contre son flanc, comme pour apporter une chaleur supplémentaire, Lizzy entama sa marche nocturne d'environ 5-7 minutes dans les rues désertes de Star City. Enfin désertes, pas vraiment car c'était une ville qui bougeait de jour comme de nuit mais la nuit c'était assez différent, souvent les personnes dans la rues sont soient pressées de rentrer chez elles, soit présentes pour chasser des potentielles « proies ».
Au loin, Lizzy reconnut le groupe de mecs qui étaient venus à la porte du café. D'instinct, elle traversa la rue, en espérant les contournés et rentrer chez elle tranquillement. Manque de chance elle entendit au loin :
« hé les gars, c'est la nana du bar.
- ah ouais j'avoue … quel joli p'tit lot ! »
Un des mecs, pas très discret sorti un : « Hé la demoiselle ? »
Ne préférant pas répondre, Lizzy accéléra le pas et se retrouvera de l'autre coté de la rue. Elle s'engouffra dans une ruelle adjacentes afin de marcher plus vite et essayer de les semer... Mais c'était peine perdue, alors qu'elle se retournai, elle vit les 5 mecs qui la suivait de près. Rapidement elle lâcha « Vous feriez mieux de me laisser tranquille ! »
« Quoi mais tu te prend pour qui pour nous parler comme ça sale p*** »
Elisabeth se retourna vers ses harceleurs. Elle voulait leur faire peur, qu'ils arrêtent et la laisse tranquille. Elle se concentra sur un container de poubelle dans la rue et le bougea pour le mettre en travers du chemin des cinq mecs. L'action en ralentit deux mais les trois autres eurent le temps de passer.
« Alors comme ça on as des pouvoirs...
- ça sert à rien, si on veut on t'emmène et tu pourras rien nous faire.
- Laissez-moi tranquille... »
Alors que Lizzy se retournais pour partir, un des mecs lui retint par le bras, tandis qu'un autre lui colla une bonne beigne qui eut le mérite de sonnait la jeune femme. Alors qu'elle allait s'écrouler sur le sol, un des vauriens l'attrapa, la pris sur son épaule et dit en lui claquant doucement les fesses :
« bonne prise les mecs !
- Ouais on vas bien s'amuser avec elle». Ils rirent ensemble en retournant vers leur voiture garée non loin.
Qu'allait-il arriver à la douce Elisabeth si elle ne reprenait pas ses esprits très rapidement ? ….
; color:black;Color Lizzy : Blueviolet


Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 26 Oct 2018 - 21:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Lancelot

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 11/05/1993
ϟ Arrivée à Star City : 14/10/2018
ϟ Nombre de Messages : 75
ϟ Nombre de Messages RP : 41
ϟ Doublons : Kanefer Vaphra
ϟ Crédits : @moi
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sans emploi
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : -Carrure sportive
-Généralement calme et posé
ϟ Pouvoirs : -Bouclier de Lancelot (Indestructible, Bouclier Mental)
-Maîtrise martiale : Boxe anglaise
-Super force (10T)
-Super saut (5m)
-Super-résistance (10T)
Lancelot était encore debout tard dans la nuit, ce soir, et il n'avait pas eu grand chose à faire jusque-là. En fait, c'était plutôt ennuyant : tout juste s'il avait du sortir le bouclier ! La simple altercation entre un vendeur de hot-dogs et son client avait été trop fugace pour qu'elle revête une quelconque importance à ses yeux. Le coup de la pizzeria dévalisée, c'était juste risible : les trois mecs avaient réussi à se faire péter la tronche par un militaire en repos, qui avait eu l'initiative de venir les calmer. Même la SCPD ne semblait pas avoir beaucoup de choses à faire.

Du coup, il avait cherché l'Indigne. Il avait essayé de retomber sur elle, ne serait-ce que pour se dire qu'au moins il y aurait un visage connu quelque part dans cette sombre, morne et longue soirée. Mais non, même pas. Et il désespérait tellement qu'il avait même fait un détour par le manoir pour se payer un repas simple, tard dans la nuit... avant de repartir. Comme sur une intuition, qu'il allait se passer quelque chose ; qu'il aurait, cette fois, de la chance dans sa quête nocturne de criminels en maraude.

Il faillit sauter de joie sur sa moto quand un petit groupe de mecs s'en prit à une jeune femme. Il les observa discrètement, se retenant d'intervenir. Il avait malheureusement vite appris, en Angleterre, qu'intervenir au début ou en plein milieu n'était pas toujours le mieux. Avec la victime en plein milieu, il risquait de la blesser lui-même, ou de provoquer un risque plus important pour elle. Alors que s'il attendait le bon moment, l'opportunité... il parviendrait à vaincre ses adversaires en vitesse, sans prendre trop de risques. Et à sauver la demoiselle en détresse, ce qui était, après tout, le but de toute cette petite opération !

Il ne se faisait guère de doute sur les intentions malsaines et profondément mauvaises des hommes. Des cinq.

 « Cinq contre une ? Quel courage, messieurs... » marmonna-t-il pour lui-même.

Il vit la jeune femme, qui était par ailleurs plutôt jolie et aux formes très prometteuses, utiliser un pouvoir pour essayer de repousser certains des agresseurs. Deux furent tenus à l'écart l'espace d'un instant, le temps que les trois autres embarquent leur victime, après l'avoir à moitié assommée. Lancelot s'approcha avec sa moto, restant à bonne distance... avant de soudainement accélérer et de prendre en chasse la voiture dans laquelle les trois premiers s'étaient embarqués. Il nota dans son rétroviseur que les deux derniers avaient pris une autre voiture.

Il calcula rapidement deux ou trois trucs dans sa tête : les mecs étaient cinq, et apparemment sans pouvoir. Il avait donc toutes ses chances de pouvoir les neutraliser. Si la femme avait des pouvoirs, elle pouvait les retenir un peu plus longtemps, les ralentir, et les gêner quand il passerait en action. Si toutefois elle était encore en état de le faire. Alexander espérait ardemment ne pas se tromper sur son raisonnement, et qu'il ne permettrait pas aux violeurs de faire leur sale besogne sur la jeune femme...

La voiture de devant s'orienta à proximité du Star Park. Avaient-ils l'intention de s'occuper de leur victime à l'ombre, dans la nuit et sur l'herbe ? Puis de l'abandonner là lâchement, ou carrément de l'envoyer par le fond dans l'eau du lac ?

Ils semblaient pressés, car ils s'arrêtèrent vite et partirent avec leur victime avec empressement. Les deux derniers s'arrêtèrent aussi... jusqu'à ce que Lancelot passe à l'attaque. Aussi discrètement que possible, il arriva dans leur dos et les assomma tous les deux. Les trois autres partis en avat, ils ne remarquèrent rien.

Le jeune homme s'avança alors dans les ombres, après avoir vérifié et que ses vêtements et son écharpe protégeaient son identité.

Il avait une chance de pouvoir neutraliser les trois autres avant qu'ils ne réagissent... alors il fallait la saisir !
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 29 Oct 2018 - 21:23 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Héros Indépendant
Super-Héros Indépendant

avatar
Super-Héros Indépendant

Afficher le profil
~Lizzy~

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 21/11/1990
ϟ Arrivée à Star City : 06/10/2018
ϟ Nombre de Messages : 20
ϟ Nombre de Messages RP : 6
ϟ Crédits : Sulky pour le vava
ϟ Célébrité : Jennifer L. Hewitt
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Photographe et Serveuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Un peu moins d'1m60
Silhouette assez fine
Cheveux bruns et yeux noisettes
ϟ Pouvoirs : Télékinésie (jusqu'à 2T)
Bouclier mental
Empathie (sans le savoir)
Péripéties Nocturnes

Lizzy n'avait pas repris ses esprits dans la voiture, elle sentait qu'elle était mal barrée mais elle n'arrivait pas à bouger. La jeune femme se sentit soulevait comme il y avait à peine 5 minutes. Les gars discutaient en riant sur ce qu'ils allait lui faire. Elle sentait ses pieds traîner sur le sol, c'était de l'herbe... mais ou se trouvait-elle ? Au Star Park ? Cet endroit était tellement beau quelques soit les saisons, les feuilles rouges orangées qui tombent à l’automne pour laisser la place à des arbres nus et une fine couche de neige... Et le printemps et ses jolies fleurs, et le oiseaux qui chantent... Et les belles soirées d'été au bord du lac... *Mais pourquoi tu penses à ça Lizzy ?*se dit-elle *C'est pas le moment, il faut que tu réagisses... ils vont pas te laisser comme ça*. Elisabeth déploya tout son courage et le reste de sa force afin de former un bouclier. Étant donné que les malfaiteurs étaient suffisamment proche d'elle. *Allez 3...2...1... Vas y Lizzy* En une fraction de seconde, un bouclier invisible, se forma autour de la jeune femme. Les trois hommes furent projetés à environ 5/6 mètres – le premier devant elle, le second sur sa droite et le troisième sur sa gauche.
Elisabeth jeta un rapide coup d’œil pour voir où se trouvait ses agresseurs avant de faire demi-tour. Mais elle se retrouva face à face avec un homme , un autre agresseur ?… Cependant, elle ne reconnaissait pas,il était en jean avec un sweat. Il avait le visage camouflé par un écharpe, mais même si ses yeux étaient foncé avec la nuit avancée, le regard semblait apaisant, il avait un je ne sais quoi de protecteur. Et surtout il avait un bouclier... Tel un chevalier servant... Elisabeth eut littéralement un bug sur cet homme... Elle secoua la tête lorsqu'elle entendit les hommes revenir à la charge, elle choisit celui de droite, celui qui lui avait mis un bonne droite.
« Vous commencez à me gonfler les gars... » Lizzy commencer à être à bout de force mais elle devait tenir pour survivre. Au fond d'elle, elle espérait que le mystérieux jeune homme était là pour l'aider et qu'il s’occuperait des deux autres. Lizzy esquiva un premier coup de poing, et projeta la poubelle qui se trouvait là sur son assaillant. La poubelle, se fracassa sur l'homme mais ne le mit pas à terre. Elle utilisa à nouveau son pouvoir pour propulser l'homme en arrière mais la fatigue et le manque de concentration n'eurent aucun effet sur le vagabond. Il fonça sur elle et la projeta au sol. Elle l’entraîna dans sa chute, elle se cogna la terre sur une pierre mais sentit surtout un poids sur elle. L'homme était inconscient... En effet, dans la précipitation Elisabeth n'avait pas bien vue ou elle était tombée. Elle s'était cogné la tête sur un bloc de béton qui scellait un banc. Mais son agresseur s'était fracassé la tête sur le banc, il avait fait en quelque sorte un coup du lapin car il ne bougeait plus... Elisabeth effarée d'avoir pu faire du mal à quelqu'un se plaqua les mains sur la bouche... * Non non non c'est pas possible...* Elle s'agenouilla et regarda l'homme, il avait les yeux fermés et le visage en sang... Elle tremblait comme une feuille et sentit les larmes... Elle n'osait pas le toucher... Etait-il mort ou juste inconscient ? Ou C'est à se moment qu'elle sentit une main rassurante sur son épaule...
; color:black;Color Lizzy : Blueviolet


Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 30 Oct 2018 - 17:09 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Lancelot

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 11/05/1993
ϟ Arrivée à Star City : 14/10/2018
ϟ Nombre de Messages : 75
ϟ Nombre de Messages RP : 41
ϟ Doublons : Kanefer Vaphra
ϟ Crédits : @moi
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sans emploi
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : -Carrure sportive
-Généralement calme et posé
ϟ Pouvoirs : -Bouclier de Lancelot (Indestructible, Bouclier Mental)
-Maîtrise martiale : Boxe anglaise
-Super force (10T)
-Super saut (5m)
-Super-résistance (10T)
Très vite, Alexander sut qu'il n'aurait pas de grande difficulté à se débarrasser de ses adversaires. La jeune femme, aussi mal en point qu'elle était, semblait capable de se débrouiller correctement pour faire diversion. Ce qui était parfait, car le jeune homme en profita pour se jeter, depuis les ombres, sur les deux malfaiteurs qui n'étaient pas occupés à se faire télékinémachintrucavoir. Et il eut même le droit de conserver un effet de surprise plus longtemps que prévu, à la vue de son bouclier étincelant de gloire médiévale : si ça c'était pas beau !

Il avait été très bon en boxe anglaise ; il fit honneur à ses nombreuses années de pratique en envoyant facilement ses deux détracteurs au tapis. Mais, coriaces et blessés – autant physiquement que dans leur orgueil – ils refusèrent de se rendre.

 « Allons les gars, la dame veut juste rentrer chez elle ! Venez plutôt vous en prendre à moi ! »

Il n'était pas certain que cela aurait pu fonctionner, si les mecs n'étaient pas énervés de voir leur proie se défendre, et en plus de voir un héros venir les emmerder en pleine distraction. Mais il était de son devoir d'intervenir ! Quel genre de chevalier serait-il, s'il laissait une pauvre jeune femme se faire agresser, violer puis potentiellement tuer ou laisser pour morte sans rien faire ? Lancelot n'aurait jamais tourné le dos à une situation comme celle-là... alors lui non plus. Il était, à défaut d'être dans son droit, en train d'exercer le plus basique de ses devoirs : protéger les autres !

Le souci, c'était qu'au moment où il mettait, pour de bon, l'un des deux adversaires à terre, il vit l'autre s'approcher de sa victime. Cette dernière, en état de choc devant le corps inanimé à côté d'elle, ne remarqua rien.

 « Eh, ma mignonne... »

La voix faussement douce du violeur s'étrangla quand Alexander le saisit par son manteau et le balança contre un arbre. Il ne perdit pas de temps à essayer de voir si la femme allait bien : il lui donna directement des instructions très précises.

[clor=darkslategray] « Il y a une moto devant l'entrée du parc ; la mienne. Courrez et grimpez dessus, j'arrive ! »[/color]

Pour faire bonne mesure, il la prit par le bras, et sans difficulté la remit sur pieds et la poussa à courir. Pendant ce temps, les deux hommes précédemment assommés par ses soins revinrent à la charge. Ils avaient l'air mécontents, voir carrément haineux. La jeune femme leur passa devant sans qu'ils ne réagissent, signe indubitable que maintenant, c'était une affaires entre eux et Alexander. Le jeune homme se félicita de pouvoir capter aussi aisément leur attention.

 « Fallait pas faire ça ce soir, les gars. C'est mal, de s'en prendre aux jolies filles de cette façon ! »

Il sourit doucement, provocateur... jusqu'à ce que les deux malfrats se jettent sur lui. Ils bougeaient vite, et leur rage les rendait plus agressifs ; trop même. Rapide, précis, et infiniment plus fort qu'eux, Lancelot bloqua et contre-attaqua, autant du poing que du bouclier, pour les mettre à terre. Il acheva le dernier, puis, alors que le calme retombait, il alla examiner le corps inanimé près du banc.

Le mec avait pris un sale coup, et il avait besoin de soins urgents. Mais il n'était pas en danger de mort. Un bruit de pas dans son dos le fit se retourner, et il fronça les sourcils en voyant que la jeune femme était revenue.

 « Je vous ai pas dit de partir ? »

Il n'y avait plus de danger, normalement. Mais il aurait préféré savoir qu'elle était plus éloignée, ne serait-ce qu'ua cas où. Mais elle allait bien, semblait-il, donc c'était déjà ça.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 30 Oct 2018 - 21:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Héros Indépendant
Super-Héros Indépendant

avatar
Super-Héros Indépendant

Afficher le profil
~Lizzy~

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 21/11/1990
ϟ Arrivée à Star City : 06/10/2018
ϟ Nombre de Messages : 20
ϟ Nombre de Messages RP : 6
ϟ Crédits : Sulky pour le vava
ϟ Célébrité : Jennifer L. Hewitt
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Photographe et Serveuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Un peu moins d'1m60
Silhouette assez fine
Cheveux bruns et yeux noisettes
ϟ Pouvoirs : Télékinésie (jusqu'à 2T)
Bouclier mental
Empathie (sans le savoir)
Péripéties Nocturnes


Elisabeth fut surprise lorsque l'homme la souleva par le bras en lui ordonnant de courir vers sa moto. Lizzy obéit dans un premier temps mais elle se retourna dans la foulée pour observer son sauveur. Elle l'entendit lâcher une petite phrase afin de les mettre encore plus en colère. A ces mots, Lizzy eut également un sourire et s'arrêta définitivement afin d'observer le jeune homme au cas où …
Mais elle se rendit rapidement compte qu'il n'avait aucunement besoin d'une quelconque aide. La fin de la bagarre fut rapide car ce mystérieux sauveur était bien plus précis et bien plus fort. Elisabeth ne savait pas de quoi il avait l'air mais dans son allure et avec son assurance, il avait un côté sexy qui plaisait beaucoup à Lizzy... Non non... Lizzy secoua rapidement la tête pour se retirer cette pensée.
Elle remarqua qu'elle se trouvait à côté des deux autres hommes qui l'avait embêtée. C'était également lui qui les avait assommé ? Ouah !! Elisabeth reconnu son sac qu'elle se pressa de reprendre. Elle vérifia rapidement que ses affaires principales étaient là – portefeuille et téléphone surtout.
La jeune femme releva la tête, la bagarre était fini et le « chevalier » se dirigeait vers son principal agresseur qui était toujours en sang et toujours inconscient. Elle s'approcha doucement, comme par peur s'apprendre qu'il était mort. Elle sursauta quand l'homme retourna limite en la grondant parce qu'elle n'avait pas obéit à ses ordres. Ignorant son regard plus sombre, elle fixait l'inconscient.
« Dites-moi qu'il n'est pas mort. » Le regard inquiet, elle ne pouvait pas détacher ses yeux du sang qui coulait sur son visage. La chute lui revint en mémoire, elle s'était cognée la tête également. Machinalement, sa main se posa sur sa tête. Visiblement, elle s'était blessée aussi car sa main revient tout aussi rouge de sang que le visage de son agresseur. Ne faisant pas vraiment attention à sa propre blessure, Lizzy récupéra son téléphone dans son sac : « Faudrait mieux appeler les urgences, avant de partir. Je ne veux pas être là pour expliquer comment vous avez mis cinq mecs à terre à vous tout seul. »
Son regard se posa sur le bouclier : « Merci en tout cas, d'avoir agi comme un chevalier, vous m'avez sûrement sauvé la vie ».
Sur ces bonnes paroles, elle fit le numéro pour prévenir les urgences.
« 911 j'écoute ?
- Bonsoir, Il y a une altercation au Star Park, près de l'entrée sud est, des hommes sont blessés.
- d'accord, et vous avez vu la scène ? Ils sont combien ?
- Venez rapidement »
Sans donner plus d'information, Lizzy raccrocha. Elle regarda à nouveau son sauveur et dit rapidement : « Maintenant si vous voulez partir c'est le moment. Je dois rentrer aussi pour soigner ma plaie. » D’instinct, elle repassa une seconde fois sa main à l'arrière de sa tête, sa plaie saignait toujours... Elle devait rentrer chez elle rapidement afin de soigner ça.

; color:black;Color Lizzy : Blueviolet


Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 1 Nov 2018 - 11:06 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Lancelot

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 11/05/1993
ϟ Arrivée à Star City : 14/10/2018
ϟ Nombre de Messages : 75
ϟ Nombre de Messages RP : 41
ϟ Doublons : Kanefer Vaphra
ϟ Crédits : @moi
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sans emploi
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : -Carrure sportive
-Généralement calme et posé
ϟ Pouvoirs : -Bouclier de Lancelot (Indestructible, Bouclier Mental)
-Maîtrise martiale : Boxe anglaise
-Super force (10T)
-Super saut (5m)
-Super-résistance (10T)
Alexander cilla, alors que la jeune femme, sans la moindre gêne, appelait les secours et raccrochait aussi sec pour éviter d'avoir à donner trop de détails. Ce n'était pas le fait qu'elle les contacte qui le choquait ; il aurait sûrement fait ça aussi. Mais plutôt qu'elle se permette ainsi, d'esquiver tous les détails dans le seul but, visiblement, de partir le plus loin possible tout en essayant de garder bonne conscience. C'était étrange, comme comportement, et il valait mieux s'y attarder un peu. Il n'était pas homme à ordonner aux autres et à leur imposer ce qu'il fallait faire, mais il était bien conscient que malgré son intervention, la jeune femme semblait quand même en meilleur état émotionnel qu'elle n'aurait du l'être.

Il s'approcha un peu, le visage toujours masqué, puis s'arrêta à quelques pas. Il avait remarqué la blessure de la victime, mais était davantage préoccupé par son comportement que par ça. D'accord, elle avait besoin de soigner ça avant que ça ne s'infecte, mais elle n'était pas en danger de mort. L'autre, à terre près du banc, était dans un état bien plus critique, tout criminel et violeur soit-il.

 « Vous appelez les secours mais vous ne souhaitez pas les voir ? Je suppose que ça va être à moi de leur parler, alors. En attendant... »

Il fouilla les poches des malfrats assommés. Il lui avait été tellement facile de les vaincre qu'il se demanda, l'espace d'un instant, si ce n'était pas pour ça que la sauvée n'était pas aussi choquée. Elle avait certainement eu peur de ce qui aurait pu arriver – normal ! - mais être sauvée aussi vite avait de quoi vous rassurer. Quelque part, Lancelot, ayant agi promptement et rapidement, avait peut-être réussi à intervenir assez vite pour que la terreur ne s'impose pas. Peut-être.

Pas de pitié pour les violeurs, aucune excuse ne peut justifier un tel acte. Mais dans leurs poches se trouvaient des mouchoirs, et donc le jeune homme en lança un paquet à la rescapée.

 « Appliquez ça sur votre tête, fort, même si ça fait mal. En attendant de désinfecter et de nettoyer, ça arrêtera le saignement. Vous aurez une vilaine bosse, un peu mal, mais ça sera pas grave. Maintenant, si vous ne voulez pas croiser les secours, allez m'attendre un peu plus loin dans le parc, hors de vue. Je vous rejoins juste après. »

Il n'attendit pas bien longtemps ; les secours vinrent au bout de quelques minutes, accompagnés par des flics, qui insistèrent pour savoir où et qui était la femme qui les avait contactés. Alexander recourut à une technique fourbe : la vérité évasive. Il leur indiqua qu'il avait vu la femme les appeler, puis qu'elle était partie on-ne-sait-où. Ce qui était, techniquement, vrai : il ne savait pas où elle était partie dans le parc.

Les cinq criminels furent emmenés, le jeune homme reçut une tape sur l'épaule et un vague remerciement, une ou deux moqueries à propos de son bouclier, puis se retrouva de nouveau seul. Il attendit quelques instants, avant de se retourner et de s'aventurer à la recherche de la rescapée... qui s'avéra ne pas avoir été bien loin, au final, et qui se portait pas trop mal.

Replaçant son bouclier dans son dos, Lancelot croisa les bras et examina le visage de la femme avant de parler. Avec l'obscurité, il n'y voyait pas super bien, mais il n'avait pas trop de doute sur le fait qu'elle avait un petit nez pointu, des joues creuses et un visage légèrement allongé.

 « Venez. Je vous raccompagne chez vous. Ce sera plus sûr. »

Il l'accompagna jusqu'à sa moto, grimpa, la laissa faire de même, puis démarra et fila dans la nuit.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 11 Nov 2018 - 19:10 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Héros Indépendant
Super-Héros Indépendant

avatar
Super-Héros Indépendant

Afficher le profil
~Lizzy~

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 21/11/1990
ϟ Arrivée à Star City : 06/10/2018
ϟ Nombre de Messages : 20
ϟ Nombre de Messages RP : 6
ϟ Crédits : Sulky pour le vava
ϟ Célébrité : Jennifer L. Hewitt
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Photographe et Serveuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Un peu moins d'1m60
Silhouette assez fine
Cheveux bruns et yeux noisettes
ϟ Pouvoirs : Télékinésie (jusqu'à 2T)
Bouclier mental
Empathie (sans le savoir)
Péripéties Nocturnes


Élisabeth appliqua à la lettre ce que lui demandé le jeune homme. Non pas qu'elle voulait ou non le défier mais surtout elle n'avait pas envie de croiser les secours ou les policiers. Depuis ce qui était arrivé à ses parents, elle n'aimait pas les croiser. Elle ne dénigre pas leur travail, bien au contraire mais cela lui rappelait trop de mauvais souvenirs. Alors dès qu'il y avait un incident comme celui-ci, elle appelle les secours et s'en va dans la foulée. Ainsi pas de question, pas de complications et pas trop de tourments.
Mais cette fois-ci c'était sensiblement différent, le jeune homme qui l'avait secouru avait décidé de les attendre pour leur parler. Elisabeth avait bien remarqué son incompréhension dès qu'elle évoqua le fait de partir mais elle ne voulait pas s'étendre sur le sujet alors elle obéit simplement. La jeune femme se faufil la entre les arbres, suffisamment loin pour ne pas être vus des policiers et des secouristes mais suffisamment près pour distinguer la scène de loin. Et même de loin, cette scène avait le don de faire remonter des souvenirs … Le regard de Lizzy se perdit dans les gyrophares des camions de secours... … …

{ Elle se revit quelques années en arrière, en train de courir vers la maison de ses parents. Les yeux rivés sur les flammes qui sortaient par les fenêtres et la porte d'entrée... Alors qu'elle courait en direction de la maison et qu'elle s’apprêtait à y entrer pour sauver ses parents, un pompier l'attrapa au vol et la retint en la bloquant contre lui. Elle avait beau hurler qu'on la lâche et pleurer toutes les larmes de son corps, le pompier ne la lâcha pas. Puis en se calmant légèrement, elle tomba de tristesse avec le pompier qui lui souffla dans l'oreille « Navré Madame mais vous ne pouvez plus rien faire pour eux... ». Le regard de Lizzy se perdit alors dans les flammes … … … }

L'arrivée du chevalier à sa hauteur, lui fit reprendre ses esprits. Elle préféra ne pas parler et se contenta d'acquiescer en le suivant sagement. Une fois arrivé près de la moto, Lizzy regarda le jeune homme monter sur l'engin. Elle réajusta son sac pour qu'il ne tombe pas et monta derrière lui. Il fila vers la sortie du parc et déambula dans les rues de Star City. Lizzy s'était accrochait à l'arrière de la moto afin de garder un bon équilibre. Ses mains quittait son appui seulement pour indiquer le chemin au motard afin qu'il la conduise chez elle. La jeune femme – dans un premier temps- n'était pas très motivée pour montrer où elle habitait à un inconnu mais finalement après ce qu'il venait de se passer elle ne pouvait pas refuser une escorte jusqu'à son domicile qui n'en n'était pas vraiment un puisqu'elle louait une chambre dans un hôtel. Dans un virage, la moto pencha un peu plus et Elisabeth eut l'instinct de se rattraper au motard. Naturellement, elle posa sa main sur son flanc pour se retenir. Le contact fut bref mais Lizzy put néanmoins sentir sous le pull que l'homme avait l'air musclé. Son regard s'attarda également sur le bouclier. Le prénom de Lancelot y était inscrit. Etait-ce son nom ? Était-ce vraiment un chevalier servant sur un destrier plus motorisé certes mais un chevalier servant tout de même et plutôt bel homme qui plus est enfin du peu qu’Élisabeth avait vu car il avait toujours son écharpe devant le visage.

En arrivant devant l’hôtel, Elisabeth descendit de la moto, elle s'arrêta à hauteur du chevalier et le regarda longuement, -avec les lumières de l'hôtel, elle pouvait mieux le voir- plongeant son regard doucement dans le sien, il était doux et bienveillant. Elisabeth sourit gentiment et dit simplement : « Je ne sais pas comment vous remercier... Lancelot c'est ça ? Comme sur le bouclier... »
Elisabeth avait envie de faire durer le moment. L'instant n'était pas banal et elle voulait remercier le jeune homme de l'avoir aidé et raccompagner. Mais comment faire pour ne pas qu'il parte directement dans la nuit ? Lui proposer de monter ? Peut être un peu prétentieuse et rapide pour une première rencontre. Lui proposer de faire connaissance dans le bar de nuit de l'hôtel ? Déjà plus raisonnable. Allez je me lance … « Un p'tit remontant après cette soirée au bar de mon hôtel, ça vous tente ? Je vous invite. » En espérant qu'il accepte afin de faire durer la nuit, même si Lizzy était épuisée de la journée et de la soirée mais elle n'avait pas envie de dormir et un p'tit remontant ne pouvait que leur faire du bien.

; color:black;Color Lizzy : Blueviolet


Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 12 Nov 2018 - 11:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Lancelot

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 11/05/1993
ϟ Arrivée à Star City : 14/10/2018
ϟ Nombre de Messages : 75
ϟ Nombre de Messages RP : 41
ϟ Doublons : Kanefer Vaphra
ϟ Crédits : @moi
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sans emploi
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : -Carrure sportive
-Généralement calme et posé
ϟ Pouvoirs : -Bouclier de Lancelot (Indestructible, Bouclier Mental)
-Maîtrise martiale : Boxe anglaise
-Super force (10T)
-Super saut (5m)
-Super-résistance (10T)
Un hôtel ? Ok.

Au final, les pensées du jeune homme purent s’organiser un peu mieux durant le trajet qu’il ne l’aurait pensé au premier abord. Il en vint presque à oublier le contact du corps féminin dans son dos, pour se focaliser sur la route, les indications qu’elle donnait, et surtout, ce qu’il s’était passé. Après un bref moment de lutte, il avait réussi une action supplémentaire sur le chemin du « Bien ». C’était con à dire – ou à penser – mais il se sentait plus serein, maintenant qu’il avait enfin trouvé quelque chose à faire de sa nuit. Non pas qu’il souhaitait se frotter à tout le monde dès le début de sa carrière à la Légion, mais il était plus ou moins conscient qu’il était capable de faire du bon travail.

Les malfrats allaient être mis en détention, il avait sauvé la princesse en détresse, et il pouvait la ramener chez elle pour s’assurer qu’elle allait bien. Il n’était pas mécontent de lui, mais se garda, comme toujours, d’en éprouver trop de fierté. L’arrogance n’était pas un bon chemin !

Finalement, la jeune femme s’arrêta à sa hauteur après être descendue. Il lui jeta un regard, croisant le sien. Avec les lumières, il pouvait voir qu’elle était plutôt mignonne, mais il lut également une lassitude et une fatigue prononcées dans ses yeux. Mais c’était normal, après ce qu’elle avait vécu. L’adrénaline était retombée.

« Lancelot, à votre service, m’dame. »

Il hésita pour la suite, en revanche, et son propre sourire poli se crispa légèrement. Il n’avait pas l’habitude de « boire un dernier verre » en compagnie des gens, et il ne considérait pas forcément comme une bonne idée d’aller trop se montrer auprès des gens qu’il aidait. Il avait beau être chevaleresque, il n’en était pas moins soumis à son propre code moral, à ses propres limites. Il n’avait pas envie…

Et merde, pourquoi pas, après tout ? C’était une invitation innocente, qui n’avait sans doute aucune arrière-pensée, et il pouvait dire non de toute manière. Il n’était en rien forcé, et il n’avait pas d’obligation. De toute façon, la nuit avait été longue, lente, et il retournerait au lit après ça. Il en avait bien besoin, de toute manière.

« Puisque vous invitez… mais votre nom, c’est ? Elisabeth ? Eh bien, dans ce cas, merci, Elisabeth. »

Il descendit de sa moto, puis suivit la jeune femme en retirant son écharpe. Il prenait un risque, mais de toute façon, il ne pouvait rien y faire. Quiconque le verrait avec son bouclier s’en rappellerait, qu’il le voit avec ou sans le visage masqué. Alors tant pis. De toute façon, il était bien conscient qu’il aurait du mal à conserver son identité civile secrète, surtout s’il raccompagnait constamment les gens qu’il aidait. Il se posa tout de même la question de savoir pourquoi elle tenait tant que ça à le remercier autour d’un verre, mais préféra ne pas la formuler à voix haute. Ce ne serait pas poli, maintenant qu’il avait accepté son invitation.

Ils s’installèrent autour d’une table, et un serveur à l’aspect frais comme le matin – sérieusement, comment faisait-il ?! – vint prendre leurs commandes. Alexander demanda un simple café, n’ayant pas envie de risquer une amende s’il se faisait choper avec de l’alcool dans le sang en conduisant. Il adressa un léger sourire à la jeune femme.

« Merci pour le café. Votre blessure ne semble pas trop grave, au final, maintenant que je la vois à la lumière. Pensez quand même à désinfecter avant d’aller vous coucher. »

Il se tut. Il avait l’air d’une mère poule avec ses conseils. Mais les gens étaient si imprudents, d’ordinaire, qu’il ne pouvait s’empêcher de songer à leur dire.

« Vous vivez dans un hôtel, du coup. Pas assez pour avoir un appartement ? Je vous comprends. Moi-même je n’ai pas encore de travail… en dehors de mes activités héroïques. »

Il ne voulait pas paraître trop bête, mais il était honnête. Tous les super-héros n’étaient pas riches et secrets. Certains galéraient dans leur vie de tous les jours. Il se demanda ce qu’elle penserait en apprenant que son sauveur, au nom si chevaleresque, était un type sans emploi.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 19 Nov 2018 - 17:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Héros Indépendant
Super-Héros Indépendant

avatar
Super-Héros Indépendant

Afficher le profil
~Lizzy~

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 21/11/1990
ϟ Arrivée à Star City : 06/10/2018
ϟ Nombre de Messages : 20
ϟ Nombre de Messages RP : 6
ϟ Crédits : Sulky pour le vava
ϟ Célébrité : Jennifer L. Hewitt
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Photographe et Serveuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Un peu moins d'1m60
Silhouette assez fine
Cheveux bruns et yeux noisettes
ϟ Pouvoirs : Télékinésie (jusqu'à 2T)
Bouclier mental
Empathie (sans le savoir)
Péripéties Nocturnes


Alors qu'ils entrèrent dans l’hôtel, Lizzy fit un signe de la main au réceptionniste qui lui répondit par un grand sourire. L'équipe de nuit de l’hôtel connaissait bien Lizzy. La jeune femme vivant plus la nuit que le jour, elle avait rarement l'occasion de croiser l'équipe de jour.
« Bonsoir Mademoiselle Baker, vous rentrez bien tard ce soir ?
- Oui, Emmet. Mais tout va bien ne vous en faites pas.
- Bien mademoiselle, si besoin n’hésitez pas.
- Merci Emmet. »
Elisabeth pris ensuite la direction du bar en compagnie de son chevalier servant. Le bar était clairement désert sauf le serveuse, Jason, toujours au top de sa forme et prêt à combler ses clients nocturnes.
Lancelot pris un simple cafe mais alors que le serveur se tourna vers Lizzy il voulut lui faire la conversation :
« Bonsoir Lizzy, Tout va bien ce soir ? Vous rentrez tard dites-moi ?
- Oui Jason, ça va bien ne vous en faites pas. Une dure et longue soirée mais je suis contente d'être arrivée.
- Comme d'habitude ?
- Oui ça sera parfait Merci Jason. »
Elisabeth sourit spontanément au serveur attentionné avant de reporter son attention sur Lancelot et son bouclier. Soudain Lancelot pris la parole en lui parlant de sa blessure. Machinalement Lizzy posa sa main sur sa tête, elle avait complètement occulté cette blessure. Et répondit simplement : « Oui ne vous en faites pas, je n'ai déjà plus mal. » Le serveur apporta les boissons chaudes. Un café pour Lancelot et un chocolat chaud avec de la chantilly pour Elisabeth.

Alors que Lizzy prit toute la chantilly d'un cuillère – c'était tellement bon en même temps- le jeune homme lui parla un peu de lui en déclarant qu'il n'avait pas travail. Pour toute réponse dans un premier temps, la jeune femme sourit le temps de terminer sa bouchée et enchaîna :
« Je viens de revenir en ville. J'ai grandit ici à la base. Et j'ai trouvé un job de serveuse. Je rentrais de mon service quand ces crétins m'ont abordés. » Elle marqua une pause avant de reprendre «  Je suis photographe de base mais bon serveuse cela me convient aussi pour l'instant. En plus, je travaille le soir et la nuit donc cela me laisse mes journées de libres. » Puis après une autre gorgée de chocolat, elle continua – quand elle commence à parler on le l'arrête plus. Mais d'habitude c'est Jason – le serveur- qui en fait les frais. « Vos activités héroïques sont tout au temps honorables et prenantes. C'est fou, il y a toujours quelque chose à faire ou quelqu'un à sauver dans cette ville... Enfin après on ne peut pas sauver tout le monde. » Cette dernière phrase était dite sur un ton de nostalgie et de tristesse... La pensée pour ses parents lui revint comme un boomerang en mémoire. Mais Elisabeth préféra chasser cette pensée le temps d'un instant avec son chevalier servant. Le sourire revint à ses lèvres alors qu'elle posa son regard sur le bouclier de Lancelot, posé en pied de la table. « Et vous cher Lancelot, j'imagine que c'est un pseudo mais j'aime bien l'image rassurante du chevalier servant que vous dégager. Vous devez être très apprécier de la gente féminine. » Une pointe d'humour ne fais pas de mal d'autant plus que je jeune homme était plutôt mignon une fois l'écharpe retirée. Lizzy recroisa à nouveau le regard de Lancelot et elle se sentit comme électrisée. Elle jura que durant l'espace d'une seconde rien qu'une seconde alors que leur regards étaient plongés l'un dans l'autre, qu'il se passait un truc. Elle ne saurait pas dire quoi mais c'était l'impression qu'elle eut durent cette seconde, avant de briser ce contact par le réceptionniste qui arriva à leur table.
« Mademoiselle Baker, excusez-moi de vous déranger mais j'ai une lettre pour vous. Je me permets de vous la transmettre maintenant.
- Oh... Euh … Merci Emmet. »
Sans plus un mot le réceptionniste s'éclipsa et laissa les deux jeunes dans un petit malaise. Lizzy ne savait pas ce que contenait ce courrier mais elle l'ouvrirait plus tard, pour l'instant elle était avec Lancelot. Elle fourra son enveloppe dans son sac et regarda à nouveau Lancelot.

Ce n'est qu'à ce moment qu'elle jeta un coup d’œil sur ses mains. Elles avaient mis pas mal de coups cette nuit mine de rien dans le parc et le jeune homme avait des gants mais maintenant qu'il était installé et qu'il les avait retirés... Elisabeth se rendit compte qu'elles étaient rouges, pas en sang mais cela se voyait qu'elles avaient mis des coups. D'instinct, Elisabeth posa sa main sur celles de Lancelot. « Oh vos mains, il faut s’occuper de cela.»  Elle ne laissa pas vraiment le temps de répondre à son chevalier et se leva d'un coup. Elle fit signe à Jason de faire ça sur sa note et entraîna Lancelot par la main vers l'ascenseur. Le pauvre n'eut pas vraiment le temps de réagir, il attrapa tout juste son bouclier avant de suivre Lizzy.
En moins d'une minute, ils arrivèrent devant la chambre d’hôtel de Lizzy, elle ouvrit à la hâte et entra. « Allez-y entrez... Je vais chercher de la glace. ». Elisabeth posa ses affaire, pris le seau de champagne de sa chambre avant se s'éclipser dans le couloir pour prendre de la glace dans le congélateur du couloir. Puis de retour dans la chambre, elle mis quelques morceaux de glace dans une serviette et ordonna à Lancelot de s’asseoir sur le bord du lit. Elle n'était pas autoritaire mais plutôt inquiète et ne voulait pas qu'il y ait de marque. Elle savait que ce genre de blessure n'était pas grave. Si ça se trouve le jeune homme n'avait même pas mal mais elle s'en voulait au fond d'elle même car finalement c'était de sa faute. Si elle avait été plus prudente il n'aurait pas eu à se battre.
Alors qu'elle posa sa serviette sur ses mains délicatement, elle se débarrassa de ses cheveux noires et son mis à genoux devant Lancelot. Elisabeth était douce de nature et dès lors qu'elle voulait prendre soin de quelqu'un elle était encore plus délicate. « Je suis désolée c'est de ma faute..."» Son regard se tourna à nouveau vers Lancelot et leur regards se croisèrent à nouveau...

; color:black;Color Lizzy : Blueviolet


Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 20 Nov 2018 - 13:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Lancelot

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 11/05/1993
ϟ Arrivée à Star City : 14/10/2018
ϟ Nombre de Messages : 75
ϟ Nombre de Messages RP : 41
ϟ Doublons : Kanefer Vaphra
ϟ Crédits : @moi
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sans emploi
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : -Carrure sportive
-Généralement calme et posé
ϟ Pouvoirs : -Bouclier de Lancelot (Indestructible, Bouclier Mental)
-Maîtrise martiale : Boxe anglaise
-Super force (10T)
-Super saut (5m)
-Super-résistance (10T)
Alexander se laissa faire. Que pouvait-il faire d'autre ? La jeune femme le guidait de toute façon, et il n'allait pas imposer sa force pour lui dire que non, merci, il n'avait pas besoin d'aide. Qu'il y avait plus urgent. Mais c'eut été fort impoli, et il n'était pas du genre à vouloir imposer aux autres son propre point de vue. Il ne pouvait faire qu'une chose : examiner ses propres mains.

Certes, elles étaient marquées. Il comprenait d'où ça venait, car ce n'était pas nouveau : il avait tellement de force qu'il ne prenait pas garde à ce que sa peau et son corps pouvaient réellement supporter. Les blessures les plus simples pouvaient le tuer, et il ne doutait pas que c'était tout aussi dangereux pour lui que pour les autres. Il ne sentait pas de douleur, mais cognait avec force, et il se découvrait alors les mains ensanglantées ou, comme dans le cas présent, rougies et sur le point de saigner. Il n'avait pas fait attention, comme à chaque fois, à ce détail... même s'il s'en moquait un peu. Il n'avait pas mal, et...

Ouuuuh, bon sang, que c'était froid !

Il grimaça et siffla, alors que le contact glacé sur sa peau lui vrillait les sens et remontait partout dans son corps. Pour le coup, il n'avait rien senti avant, n'avait même pas remarqué la couleur de ses poings, mais là, oui, là maintenant, il le sentait. C'était atrocement froid !

Il secoua doucement la tête, soufflant pour lutter contre le contact glacé. Il n'aimait pas le froid.

 « Vous en faites pas, c'est pas votre faute. Ils auraient pu s'en prendre à n'importe qui. »

Il esquissa un sourire, avant de retirer délicatement la main et la serviette d'Elisabeth. Il n'avait pas vraiment besoin d'autant de soin.

 « C'est très gentil à vous. Mais vous en avez plus besoin que moi. »

Il l'obligea à le laisser se lever, car il n'avait pas besoin d'être assis. Il prit la serviette glacée, puis l'appliqua doucement sur la tête de la jeune femme. Il examina quelques secondes la blessure, avant de secouer doucement la tête.

 « Nettoyez votre blessure, si petite soit-elle. Moi, je n'ai rien ou presque. Vous, par contre, vous avez un risque d'infection. Si je suis un chevalier servant, comme vous dîtes, alors voici mon chevaleresque conseil : soignez-vous maintenant, avant d'oublier encore et de le regretter. Vous ne voulez pas rester au lit toute la journée de demain, terrassée par une fièvre. Ce serait contre-productif, non ? »

Il fronça les sourcils en se redressant. La jeune femme l'intriguait, mais surtout, il avait du mal à comprendre ce qu'il se passait dans sa tête. Elle lui semblait... un peu bizarre, dans sa façon de le regarder. Comme si elle l'analysait en permanence. Ou comme si elle avait une idée derrière la tête.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 20 Nov 2018 - 14:34 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Héros Indépendant
Super-Héros Indépendant

avatar
Super-Héros Indépendant

Afficher le profil
~Lizzy~

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 21/11/1990
ϟ Arrivée à Star City : 06/10/2018
ϟ Nombre de Messages : 20
ϟ Nombre de Messages RP : 6
ϟ Crédits : Sulky pour le vava
ϟ Célébrité : Jennifer L. Hewitt
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Photographe et Serveuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Un peu moins d'1m60
Silhouette assez fine
Cheveux bruns et yeux noisettes
ϟ Pouvoirs : Télékinésie (jusqu'à 2T)
Bouclier mental
Empathie (sans le savoir)
Péripéties Nocturnes


Le jeune homme grimaça sous l'effet du froid, ce qui fit sourire Lizzy. Puis il se leva pour enlever la poche de glace et la posée sur la tête de la jeune femme. Comme une petite vengeance du froid causé. Lizzy ne mit pas longtemps avant de grimacer à son tour face la très basse température. Lancelot lui intima de se soigner elle-même rapidement sous peine d'une infection. Ces mots firent sourire lizzy qui se releva en prenant la poche de glace des mains de Lancelot. Elle se dirigea naturellement vers la salle de bains en disant : « Si c'est un conseil chevaleresque alors j'y vais de ce pas mais gardez-ça sur vos mains et ça c'est un conseil de quelqu'un qui sait ce que c'est d'avoir mal aux mains à force de donner des coups » Elle joint le geste à la parole et lança la poche de glace en direction de Lancelot avant de se faufiler dans la salle de bain.

Nulle besoin de ferme la porte, la jeune femme n'allait pas se changer. Elle attrapa rapidement sa trousse à pharmacie dans le placard en en sorti compresses et désinfectant. Avant tout il fallait nettoyer également, elle pris le temps de passer un gant trempé sur ces cheveux afin de retirer toutes les particules de poussières et de sang. Puis elle glissa une compresse remplie de désinfectant sur sa plaie. Cela ne saignait plus donc pas d'inquiétude à avoir mais il fallait cependant panser la plaie. Elle étouffa un petit cri lorsque les agents actifs du désinfectant firent leur effet. Et oui, c'est comme tout : ça pique. S'asseyant sur le rebord de la baignoire, elle songea à l'homme qui se trouvait dans sa chambre. Car oui il y avait quand même un homme dans sa chambre. Elle secoua la tête pour s'enlever toute idée ambiguë et demanda simplement : « Vous patrouillez toutes les nuits à la recherche de jeune femme en détresse ou j'ai eu du bol que vous étiez dans le coin ? »

N'attendant pas vraiment de réponse, elle continua son p'tit soin en changeant de compresse pour une nouvelle toute aussi imbibée de produit. La première finit son service dans la poubelle devant elle. Lizzy se releva tenant d'une main sa compresse et de l'autre elle déballer ses cotons afin de se démaquiller. Ben oui, qui a dit qu'une femme ne savait pas deux choses en même temps... Le lait démaquillant arriva rapidement sur un petit coton et la jeune femme enleva le légère couche de mascara et de fard à paupières qu'elle avait sur les joues. Une fois le démaquillage terminé, elle jeta le coton et la compresse, puis soin d'appliquer un cicatrisant sur sa plaie avant de retourner dans sa chambre- où d'ailleurs Lancelot était toujours là. « Voilà c'est soigné » dit-elle fièrement en souriant avant de perdre son sourire tout aussi rapidement. Bizarrement le sol semblait se dérober sous ses pieds et le lit commencer à tourner autour d'elle... Ou était-ce plutôt sa tête qui tournait ?? Lizzy ne perdit pas connaissance mais elle sentit une main ferme la retenir et l’asseoir sur son propre lit. Elle lâcha un « ça va ça va » machinalement dans un soupir alors qu'en fait cela n'allait pas trop mais bon. Comme groggy, Elisabeth posa ses yeux sur un Lancelot légèrement inquiet, il lui parlait mais elle n'entendait ou ne comprenait pas tout. Pour toute réponse, elle ne put que lui sourire et ajouter : « appelles-moi Lizzy et tutoies-moi cela sera plus simple »... Elisabeth resta ainsi consciente mais non réceptive face à son chevalier servant.

; color:black;Color Lizzy : Blueviolet


Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 22 Nov 2018 - 10:54 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Lancelot

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 11/05/1993
ϟ Arrivée à Star City : 14/10/2018
ϟ Nombre de Messages : 75
ϟ Nombre de Messages RP : 41
ϟ Doublons : Kanefer Vaphra
ϟ Crédits : @moi
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sans emploi
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : -Carrure sportive
-Généralement calme et posé
ϟ Pouvoirs : -Bouclier de Lancelot (Indestructible, Bouclier Mental)
-Maîtrise martiale : Boxe anglaise
-Super force (10T)
-Super saut (5m)
-Super-résistance (10T)
Alexander n'était pas du genre à abandonner les gens comme ça, mais il commençait à se dire qu'il serait temps de rentrer. Il n'avait pas vraiment envie de traîner plus longtemps dans la chambre d'hôtel d'une inconnue, et malgré son tempérament chevaleresque, il ne parvenait pas à se sentir à l'aise. Il était aimable, poli, presque gentil pourrait-on dire, mais il ne voulait pas pousser tout ça trop loin. Inutile que la dénommée Elisabeth n'ait à subir sa présence plus que nécessaire. D'autant qu'il n'y avait jamais qu'une porte et un mur entre elle et lui.

Il feignit de ne pas avoir entendu sa question, sentant son propre malaise s'accroître. Comment réagir face à tout ça ? Il s'était laissé entraîner beaucoup trop loin pour son propre bien, il le sentait. Mais comment faire comprendre à l'autre femme qu'il n'y avait rien à faire de plus, et qu'il devait s'en aller maintenant, sans paraître trop impoli ? Il se rendait compte qu'en fait, être un chevalier ça n'avait pas que du bon. Il se sentirait trop désolé s'il partait comme un voleur... et pourtant, c'était une tentation tout aussi certaine que celle qu'il entrevoyait en restant ici.

Il n'était pas dupe, non plus, et sentait bien que la jeune femme n'était pas insensible à sa personne. Ce qui rendait la chose encore plus difficile ! Non pas qu'il n'aime pas les femmes, mais celle-ci avait subi une agression, ou du moins un début, et elle était encore en état de choc et/ou blessée de ce sinistre moment. Il n'y avait pas pire moment, pour Alexander, qu'un truc de ce genre ; ce n'était pas la première fois qu'il y était confronté, et il savait comment ça pouvait finir.

Les gens sont pas si idiots, ils ne font pas de bêtises après une agression comme ça.

Oh que si, ils en faisaient. Constamment. Ainsi allait la nature humaine, à laquelle Lancelot n'était pas insensible, bien sur.

Ce fut le moment où la jeune femme sortit de la salle de bains, le teint un peu pâle et tremblotante. Il lui attrapa le bras par réflexe pour l'obliger à s'asseoir.

 « Vous devriez clairement vous reposer, là. Vous êtes pas en forme pour quoi que ce soit. »

Elle lui répondit dans le vague, avec des propos incohérents et qui sonnaient clairement comme si elle ne l'entendait pas. Il ne se laissa pas démonter et la lâcha avant de sourire légèrement.

 « Ecoutez. Je ne vous connais pas, je vous ai aidée, mais c'est tout. Je ne veux pas avoir à interférer davantage dans votre vie, après ce qu'il s'est passé ce soir. Vous allez vous reposer, et tout ira bien mieux au matin. Je peux rester quelques instants, le temps que vous vous endormiez, mais après je m'en irais. »

Oui, voilà qui était mieux. Fermement, il lui faisait comprendre qu'il devait y aller, et il s'assurait qu'elle se reposerait comme il le fallait. Bien.
Revenir en haut Aller en bas



Péripéties Nocturnes {Ft. Alexander Fowl}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Péripéties nocturnes [Pv. Chloé]
» Kwari - Nouvel éditeur de Manhwa
» « Une Heure, Une Pensée », péripéties quotidiennes
» Les péripéties d'Aely et d'Heva ♥
» Péripéties du Suricate Rouge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Centre Ville :: Le quartier du Parc-