AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

mais non ça fait pas mal ! ce sera juste pas agréable... (misha&wayn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 17 Oct 2018 - 22:16 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
Le Scénariste

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 24/01/1990
ϟ Arrivée à Star City : 09/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 170
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Crédits : FRIMELDA
ϟ Célébrité : Tom Holland
ϟ Âge du Personnage : 20 ans
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : étudiant en médecine, résident à l’hôpital central de SC – voleur/arnaqueur pour le sport
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Petit richard fier de ses origines irlandaise
175 cm, plutôt fin et dynamique, sportif.
Petit génie, toujours dans le besoin de s’occuper ou faire quelque chose.
Fait du parkour urbain.
ϟ Pouvoirs : crée des illusions visuelles et auditives.
célérité (objet magique, ceinture.)
ϟ Liens Rapides : >>
.fiche
.liens

Myself - Bazzi

Avec ses heures gratuites au musée, ses petites sorties nocturne seul avec le danger, et les jours qu’il avait fait à l’occasion au Daily Herald, il avait prit un peu de retard. Bon le musée c’était pas prévu, le reste… Il s’était trop reposé sur ses lauriers et avait remplis son emplois du temps pour combler. Il avait peur de s’ennuyer et de rester au manoir à tourner en rond. Puis en ce moment la médecine, ça me gave… J’ai envie d’autre chose. Des petits coups de mous, ça arrivait à tout le monde, surtout dans ce milieu.

Le travail s’était accumulé, surtout sur la tonne de choses à ingérer dans des études de cas ou sur le tas. Et comme si ce n’était pas assez, voilà que quelqu’un vint lui lancer un défi qu’il était incapable de refuser. Son demi-frère, l’aîné de la famille. Il était venu l’embêter à sa pause déjeuner, grignotant un sandwich, assis à l’extérieur sur les marches d’un des nombreux bâtiments annexe du HCSC. Un chirurgien, accompagné de ses amis-collègues, grands médecins aussi comme lui. « Hey ! Wayn… Tu tombes bien, je te cherchais… ». Oui parce que d’habitude, tu préfères changer de chemin pour ne pas avoir à me croiser. Il lui répondit d’un bref sourire forcé. Quelques politesses hypocrites, deux trois réflexions personnelles ou sur son travail, pour vu que ce soit humiliant. Wayn prenait sur lui pour ne pas lui dire ce qu’il pensait par respect pour Hamish McLochlainn. Il se devait d’en avoir, car le vilain petit canard dans cette famille, c’était Wayn… Il n’avait rien à redire… Après quand ils seront que tout les deux, ce sera autre chose. C’est auprès de leur père que le petit dernier le descendra pour se venger.

« Venons en au fait ! ». Il lui proposait d’assister à une de ses opérations. Il était neurologue. Il lui expliquait qu’il ne risquait pas de toucher grand chose, peut-être quelques sutures, mais c’est un honneur. Pas tout le monde n’opère avec lui. Enfin, je suis son demi-frère quand même ! Clairement, je devrais pouvoir un passe-droit… « Ca ne pourrait qu’enrichir ton savoir… » et il continuait de lui exposer les raisons de ne pas refuser. Toutes façon, je n’avais pas trop le droit de refuser… Raisons ou non. Sinon, il m’aurait proposé ça sans ses deux témoins. Histoire de bien montrer qu’il aide à former les plus jeunes, remplir son rôle de frère-mentor, … De surtout pouvoir décortiquer ou j’en étais avec ma formation et spéculer avec Lyllian. C’était même pas un acte désintéressé… Ça me débecte et que je dois être gentil et venir lui lécher le cul. Il avait opiné du chef avec un sourire qui aussi convaincant que possible pour avoir l’air enjoué… Mais s’il ouvrait la bouche, il risquait de l’insulter. « Ne me fais pas honte… » ne put s’empêcher de rajouter Hamish avant de partir. Wayn jetait la fin de son sandwich dans son sac plastique. « Sale con… » avait-il grommelé, une fois loin.

Voilà pourquoi il se retrouvait en pleine nuit à la morgue, s’entrainant sur des cadavres. C’est que ça lui avait mis un petit peu la pression. La musique de son téléphone à fond les ballons qui crachait dans la morgue, il s’affairait sur le crâne d’une ancienne cadre dans les affaires morte d’une crise cardiaque. Ah, le stress ce n’était pas à prendre à la légère. Il dodelinait la tête en rythme, répétant des termes médicaux les uns après les autres ; il décrivait la progression et la révisait en passant. Il ne toucherait à rien, mais fallait bien qu’il lui fasse des entailles dans le crâne pour les recoudre, autant aller lui trifouiller sa cervelle gelée au passage. En imaginant que c’est celle de mon frère... Il aurait pu se trouver un partenaire pour s’amuser sur un cadavre ce soir, mais il préférait largement être seul pour travailler et réviser.

Soit, il était bien dans son truc, quand soudain, il entendit un bruit. Enfin, il crut entendre… Il reprit ses occupations, puis un autre. Il éteignit sa musique et baissait son masque. Il hésitait entre aller vérifier ou juste attendre que ça lui tombe dessus. Partir serait plus prudent non ? Mais si y’avais rien, je serais juste partie comme un con à laisser un cadavre pourrir le crâne ouvert… Ce serait con. Il secouait nerveusement son pied, puis fixait la seule entrée possible dans la pièce qu’il occupait. Il avait gardé le scalpel en main, le tenant un peu plus fermement disons… Finalement, plus rien. Il se détendit et remit la musique.

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas



everything sucks
©crack in time

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 18 Oct 2018 - 10:43 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 566
ϟ Nombre de Messages RP : 165
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
Depuis qu'il était arrivé à Star City, le slave avait compris que le niveau n'était pas le même que dans les anciennes villes qu'il avait pu fréquenter. Bon, là-bas il ne gagnait pas sa vie en exécutant des cibles précises, mais il se tenait tout de même au courant de ce qui se passait. Dans cette ville, les criminels n'appréciaient pas vraiment de voir un petit nouveau débarquer et rafler les contrats. Le Russe s'était peu à peu fait une place dans l'univers des assassins et cela lui avait déjà valu quelques problèmes avec certains d'entre eux, mais il n'y avait pas vraiment porté attention.

Ce soir-là, pourtant, la rixe fut un peu plus dangereuse. Déjà, il n'avait pas une charmante collègue pour veiller sur lui et d'autre part, il avait dû s'aventurer sur un territoire qu'il ne connaissait pas bien. Après avoir pris place, il avait rapidement senti que quelque chose clochait, mais décida tout de même de rester sur place pour remplir son contrat. Lorsque la cible s'était présentée, les ennuis étaient arrivés en même temps : un type lui était tombé dessus, apparemment arrivé en douce sans qu'il ne le remarque. Le trentenaire avait dû batailler avec lui et s'était récolté quelques coupures au couteau avant de lui planter le sien à un endroit bien précis, l'achevant sur le coup. La cible n'ayant pas encore disparue, Mikhaïl en avait profité pour la descendre avant de prendre la fuite, sauf que l'homme du toit n'était pas seul. Dans sa course, il fut à son tour pris pour cible par les collègues du mort et une balle le toucha. Évidemment. Il avait dû se récolter plus de blessures par balle depuis qu'il était dans cette ville que durant sa carrière dans l'armée !

Une fois à l'abri, il avait contrôlé les blessures. Les coups de couteau saignaient, mais ce n'était pas extrêmement grave. La blessure par balle par contre... elle saignait beaucoup plus et élançait tout son flanc gauche, l'empêchant presque de bouger correctement. Dans cet état-là, il n'allait pas pouvoir regagner le Circus Maximus. Ou à l'état de cadavre du moins. Il était tout aussi improbable de se rendre à l'hôpital ou de rentrer chez lui sans affoler tous ses voisins qui étaient eux aussi des couche-tard. Une seule solution lui sembla potable : l'endroit où il travaillait depuis peu. L'atelier de thanatopraxie était contigu à la morgue où l'on trouvait tout le matériel nécessaire pour se soigner. Bon, il ne comptait pas s'ouvrir le ventre pour retirer la balle, mais s'il pouvait minimiser les saignements, il pourrait rejoindre les docks et s'y faire soigner.

Décidé, il prit la direction du bâtiment non loin de là. Même s'il n'avait normalement pas le droit de pénétrer dans la morgue sans médecin et encore moins d'aller dans l'atelier en dehors des heures d'ouverture, le slave n'y songea pas. Il allait se débrouiller pour que personne ne remarque sa présence et comme les lieux n'étaient pas sous surveillance – en dehors d'un gardien qui ne descendait jamais dans la morgue – il devrait être tranquille.

Arrivé sur place, il pénétra sans mal dans l'atelier et se dirigea vers la porte menant à la morgue. Pénétrant dans un long couloir obscur, il se dirigea vers la salle située la plus au fond : c'était là-bas que le matériel était entreposé. Mais alors qu'il en approchait, un son plutôt incongru lui arriva : de la musique. Fronçant les sourcils, le Russe s'approcha aussi silencieusement que possible et jeta un coup d’œil par la porte, mais ne vit rien de probant. En reculant, il cognant dans un chariot métallique et essaya de le stopper rapidement, mais un peu trop tard. La musique s'éteignit, il resta immobile et attendit. Elle reprit finalement, non sans qu'il lâcha un soupir soulagé. Se reprenant, il approcha à nouveau de la porte et y regarda plus précisément, repérant enfin une silhouette penchée sur un corps. Merde. Il devait entrer là-dedans, mais comment le faire sans s'attirer d'ennuis ?

Soupirant finalement, il recula à la recherche d'une blouse qu'il localisa finalement dans un vestiaire non loin de là. Il dissimula son fusil de précision et enfila la blouse par-dessus ses vêtements avant de la refermer. Le sang filtrait à travers sa tenue, mais avant qu'elle ne tache la blouse blanche, il avait un peu de marge. Essuyant sommairement son visage, le Russe se dirigea finalement vers la porte et la poussa pour pénétrer dans la pièce où se trouvait l'inconnu.

« Je peux savoir ce que vous faites ici ? »

Il parlait de son accent traînant. Il avait vaguement vu le jeune homme, son visage lui disait quelque chose et il était plutôt physionomiste. Il était toutefois peu probable que le gamin se souvienne de lui : il ne marquait pas vraiment l'attention.

« Vous savez que la morgue est fermée à cette heure-ci ? Vous devriez rentrer chez vous avant de vous attirer des ennuis. »

Il espérait que son culot serrait suffisant pour le faire partir histoire qu'il puisse rapidement s'occuper de sa blessure qui l'élançait toujours autant. Un peu de chance ne serait pas de refus pour une fois.
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 20 Oct 2018 - 14:03 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
Le Scénariste

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 24/01/1990
ϟ Arrivée à Star City : 09/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 170
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Crédits : FRIMELDA
ϟ Célébrité : Tom Holland
ϟ Âge du Personnage : 20 ans
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : étudiant en médecine, résident à l’hôpital central de SC – voleur/arnaqueur pour le sport
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Petit richard fier de ses origines irlandaise
175 cm, plutôt fin et dynamique, sportif.
Petit génie, toujours dans le besoin de s’occuper ou faire quelque chose.
Fait du parkour urbain.
ϟ Pouvoirs : crée des illusions visuelles et auditives.
célérité (objet magique, ceinture.)
ϟ Liens Rapides : >>
.fiche
.liens

Myself - Bazzi

Il avait remis sa musique, rien à signaler au final qu’il pensait. Il glissait son masque par-dessus son nez, reprenant son entrainement. Il avait bien fait de le remonter car quelques minutes plus tard quelqu’un déboulait sans crier-gare et le fit sursauter. Le scalpel s’enfonça dans la cervelle de la femme morte, l’éclaboussant d’une giclée de sang brunâtre et à la consistance épaisse, froide… Visqueuse. Il secouait légèrement la tête pour chasser un frisson de répugnance. Il inspira profondément et éclatait. « Mais ça va pas bien de faire ça ?! Faites du bruit quand vous arrivez merde ! » pestait-il, mauvais. C’est qu’il avait eu peur sur le coup et aurait pu se passer de cette éclaboussure peu reluisante.

Il retirait et jetait son masque sur la tête de la femme et finit de s’essuyer la malheureuse goutte qui avait atterrit sur son front avec une gaze. Il remarquait de suite la blouse blanche et soupirait. « Je fais rien, j’étudie. Je suis résident au HCSC, j’ai une opération demain et … » commençait-il, mais non il se reprit. Il allait tourner les choses autrement. « Je viens assez souvent… C’est bon » dit-il avec une pointe d'insolence. « Je rangerais avant de partir, ça sera nickel. Je vous l’ai dis, je le fait souvent. Je suis réglo. » reprit-il plus calmement. « Vos collègue ça ne les déranges pas d’habitude ». Ce n’était pas complètement faux, mais pas tous. Mais il tentait au bluff et au culot lui aussi, ça pouvait marcher. Il cherchait à le faire partir, même si leur motivation n’étaient pas du tout les mêmes. Wayn avait juste envie qu’on le laisse tranquille et seul. Mikhaïl aussi en quelques sortes, mais c’était plutôt une urgence. Non, la chance n’était pas encore de son côté pour l’instant.

L’étudiant prit alors le temps de regarder l’homme. Il l’avait croisé, mais jamais sans faire plus attention, n’ayant jamais eu l’occasion d’échanger même professionnellement avec lui. Il faisait un peu parti du décor de la morgue. Il jetait un regard discret sur son plan de travail pour savoir où il avait posé son scalpel. C’est qu’il avait une sale tête. Pas qu’il était moche, mais il avait pas l’air très net… Pas au top… Un drôle d’air comme dans Men In Black, ou le mari revient, habité par un alien. Edgar ! L’eau et le sucre. « Vous voulez un peu de sucre ? » s’osait-il une private joke pour lui tout seul. Un silence et il lui fit signe de laisser tomber. « S’il vous plait, laisser moi encore une demie-heure, rien de plus. » demandait-il les mains en prière. A bien le regarder, il sentait au fond de lui que ça ne suffirait pas à le convaincre… Puis son accent russe l’avait peut-être un peu impressionné. Convaincu, je dirais plus exactement. C’est toujours des psychopathes dans les films… Je crois que j’ai été conditionné.

Il soufflait et se décidait à remballer et ranger. « Bon okay, je m’en vais. » soupirait-il. Il allait par contre prendre tout son temps pour le faire, déjà commencé par sauver les apparences de la dame et lui recoudre son pauvre crâne. Il le fit un peu grossièrement, l’embaumeur se chargera du reste, tant pis. C’était de la faute de l’autre médecin légiste somnambule. « Je finis juste ça… » l’informait-il pour sa défense. Il s’activait, tirant sur les fils et reportait un oeil sur l’homme. « Si vous vous faites chier, vous pouvez aussi commencer à ranger le reste. On gagnerait du temps… Je partirais encore plus vite. » avait-il lâché avec indolence, toujours mauvais de devoir écourté sa nuit, retourner au manoir et affronter la vanité de son frère durant l’opération de demain. Il lui gâchait sa nuit.

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas



everything sucks
©crack in time

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 20 Oct 2018 - 20:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 566
ϟ Nombre de Messages RP : 165
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
Il fallait avouer que surprendre quelqu'un dans une morgue alors que la nuit était déjà tombée n'était pas forcément quelque chose de très prudent. Mais tant pis, le Russe avait autre chose à penser que de ne pas effrayer un étudiant en médecine : il était en train de se vider de son sang ! Son flanc l'élançait maintenant comme jamais. Il avait l'impression que quelqu'un lui avait enfoncé une barre en fer chauffée à blanc dans le ventre et la remuait régulièrement histoire de provoquer des élancements douloureux dans tout son corps. Autant dire qu'il était assez content d'avoir de l'entraînement à ce niveau ou il aurait bien pu tourner de l’œil et finir par terre devant ce type qu'il connaissait à peine. En fait non, il ne le connaissait pas du tout puisqu'il ignorait jusqu'à son nom.

Malheureusement pour le Russe, le gamin était tenace et semblait prêt à passer sa nuit ici. La douleur le rendant assez impatient, Mikhaïl lui décrocha un regard noir, espérant que cela suffirait à le faire fuir, mais non. Il était visiblement convaincu d'avoir le droit de traîner ici et comptait s'y accrocher comme une moule à son rocher. Essayant d'ignorer la douleur, Mikhaïl détourna brièvement le regard avant d'éponger son front avec la manche de la blouse qu'il venait d'emprunter. Il n'allait plus traîner ici des lustres avant de tourner de l’œil et il était hors de question de le faire devant ce type ! Il serait encore capable de s'entraîner sur lui.

Une lueur d'incompréhension passa dans son regard lorsque l'inconnu lui proposa du sucre, mais ça le poussa aussi à se demander s'il n'avait pas trop une tête de déterrer. La douleur irradiait de son flanc, mais montait jusqu'à sa tête et broyait ses tempes. Et c'était sans compter que sa course forcée pour venir jusqu'à la morgue qui avait asséché la bouche comme jamais. Non, il n'était définitivement pas au mieux de sa forme et l'autre refusait toujours de faire des efforts. Pinçant les lèvres, le Russe se retint de lui hurler dessus et décida plutôt de jouer le jeu.

« Laissez tomber, je vais tout ranger. Rentrez chez vous. »

Sauf que le jeune n'avait pas l'air de vouloir lâcher l'affaire. En le dévisageant, Misha comprit bien qu'il ne rentrerait pas avant de l'avoir ennuyé un bon moment et il hésita à faire demi-tour pour aller chercher ses outils ailleurs. Sauf qu'il savait bien qu'il n'y en avait pas, il allait donc devoir l'aider à tout ranger avant d'avoir la paix. Évitant d'inspirer trop profondément pour ne pas relancer la douleur – qui ne s'arrêtait pas de toute manière – le trentenaire finit par s'approcher d'un chariot où du matériel était installé et commença à le ranger. Son mal de tête ne faisait que s'accentuer et alors qu'il commençait à sentir ses jambes flageoler, le Russe lâcha ce qu'il tenait en main pour la glisser sous sa blouse au niveau de sa blessure afin de vérifier qu'il n'avait pas perdu trop de sang.

La surprise fut désagréable puisqu'il sentit aussitôt le liquide poisseux lui maculer les doigts. En entrouvrant légèrement le pan de la blouse, il constata qu'elle était déjà tâchée à l'intérieur et que le sang n'allait pas tarder à filtrer. Tant pis, il était temps de passer au stade supérieur ! De profil, il tourna la tête vers le jeune homme, évitant soigneusement que celui-ci ne puisse apercevoir quelque chose de son état, puis lui lança quelques mots d'un ton presque hostile. La douleur commençait à devenir vraiment insupportable et vu la manière dont ses jambes commençaient à trembler, il allait bientôt finir par terre s'il ne le chassait pas rapidement d'ici !

« Bon, ça suffit. Maintenant vous allez rentrer chez vous et laisser tout ça ici, je m'en occupe moi-même. Fichez-le-champ. Maintenant ! »

Avec un peu de chance, l'autre allait être suffisamment énervé pour prendre ses affaires et rentrer sagement chez lui. De toute manière, Mikhaïl n'était pas vraiment en état de supporter plus d'entêtement de sa part.
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 20 Oct 2018 - 21:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
Le Scénariste

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 24/01/1990
ϟ Arrivée à Star City : 09/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 170
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Crédits : FRIMELDA
ϟ Célébrité : Tom Holland
ϟ Âge du Personnage : 20 ans
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : étudiant en médecine, résident à l’hôpital central de SC – voleur/arnaqueur pour le sport
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Petit richard fier de ses origines irlandaise
175 cm, plutôt fin et dynamique, sportif.
Petit génie, toujours dans le besoin de s’occuper ou faire quelque chose.
Fait du parkour urbain.
ϟ Pouvoirs : crée des illusions visuelles et auditives.
célérité (objet magique, ceinture.)
ϟ Liens Rapides : >>
.fiche
.liens

Myself - Bazzi

L’homme voulait qu’il parte. Wayn insistait pour finir de rendre cette femme un minimum présentable après l’avoir utilisé. Enfin, un peu de respect morte ou pas. On leur apprenait à respecter l’humain dans son métier. Puis en passant ça emmerderait l’homme qui avait décidé de le mettre dehors sans raison. Oui, bon peut-être qu’il n’avait rien à faire là, mais il ne faisait rien de mal. Le Russe l’a dis, la morgue est fermée, même lui ne devrait pas être là au final. Tirant lentement sur le fils avec sa pince, Wayn penchait la tête ayant soudain comme une petite alarme dans sa tête qui sonnait. Il y avait des trucs qui clochaient.

Il tourna légèrement la tête, l’homme s’étant déplacé pour s’occuper du rangement. Il y avait vraiment plein d’élément qui tâchait le tableau. Il ne voyait pas exactement ce qu’il faisait, de trois quart. Il y avait quelque chose au niveau de son ventre ou de sa blouse, c’est tout ce qu’il savait. Ses gestes étaient étranges, pour qu’il en vienne à se demander ce qu’il pouvait bien faire. Peut-être qu’il s’armait pour le tuer. Oui, c’était la première idée qui lui avait sauté à l’esprit. Il n’eut pas le temps de se pencher un peu plus pour voir que l’homme fini par lui aboyer dessus. Wayn en péta le fils de nylon, la pince qui se catapulta derrière lui. « Okay ! Okay ! C’est bon ! » grogna t-il en jetant tout, sa blouse et ses gants sur le corps, allant se laver les mains et récupérer sa veste, ne perdant pas de temps pour déguerpir.

« Psychopathe… » avait-il grommelé dans le couloir, enfonçant ses mains dans ses poches. Quelques pas et il sortit ses écouteurs puis… Poche intérieur, rien, de jean, devant et derrière, encore celle de sa veste. Merde ! Mon téléphone ! Rho fais chier... Wayn tapait du pied et soufflait, dépité. Il revenait alors sur ses pas. Avant d’entrer dans la salle il s’arrêtait et s’approchait à pas de loup pour juste passer la tête et épier ce que le médecin bizarre était entrain de faire. Parce que tout ça, c’était vraiment trop louche. Et pas qu’un peu… à en constater ce qu’il voyait.

Puis de sa tête, glissait ensuite ses épaules et tout son corps. Il était de nouveau dans la pièce. Il se raclait la gorge pour annoncer sa présence. Il s’approchait, un pas, une pause, puis un autre, une pause. Arrivant à trottiner jusqu’à son portable. Il levait une main pour montrer son innocence et se penchait pour attraper son trésor. « J’avais juste oublié mon téléphone… » Il reculait lentement et fit demi-tour, s’apprêtait à sortir de la salle, mais non... Il fit volte face pour regarder l’homme avec la blouse. « Vous voulez pas un peu d’aide en vrai ? ». Misha avait peur que s’il s’écroulait devant lui, il risquait de l’utiliser comme cobaye… Il n’avait pas besoin d’attendre qu’il s’écroule.

« Genre, je peux appeler les secours… » dit-il hésitant en montrant son téléphone. « Ou, m’en occuper moi même. Je suis sûr que je peux m’en sortir. C’est quoi ? des points de suture à faire ? » rajoutait-il innocemment en se hissant pour tenter de mieux voir. Il n’était pas idiot, s’il venait ici pour se soigner et pas aux urgences… Y’a pas mille hypothèse. Il ne pouvait pas, il avait un étudiant en médecine à porté de main, c’était plutôt une chance. Il devrait en profiter… « Attention, parce que si je m’en vais, tant pis hein ! Vous aurez raté vot’ chance… » balançait-il, très prétentieux, levant les mains encore une fois pour s’essuyer de toutes fautes d’avance. Il fit un pas en arrière, attendant avec espoir qu’il lui demande de s’occuper de lui. Pourquoi ? Comme ça, car ça l’occuperait, qu’il était inconscient et que parfois, ça faisait du bien d’agir seulement sans réfléchir.

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas



everything sucks
©crack in time

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 21 Oct 2018 - 10:51 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 566
ϟ Nombre de Messages RP : 165
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
Apparemment, son petit coup d'éclat avait été suffisant pour faire fuir le gamin et le slave en aurait lâché un soupir de soulagement s'il n'avait pas affreusement mal. Attendant qu'il ait quitté la pièce, Mikhaïl écarta finalement le pan de la blouse pour de bon et constata qu'il était parti au bon moment. Tâtonnant autour de lui, il ramassa finalement un tissu spécialement prévu pour éponger le sang et le positionna sur la blessure avec une légère grimace. Ce n'est qu'à ce moment qu'il entendit le raclement de gorge dans son dos et manqua de lever les yeux au ciel. Il avait décidé de l'emmerder jusqu'au bout ou quoi ?

Tournant la tête, il vit que l'autre était de retour. Il avait bien eu le temps de rabattre le pan de sa blouse, mais il avait dû remarquer qu'il regardait quelque chose avant son entrée. Se contentant donc d'un regard noir, le Russe espéra que cela suffirait à le faire fuir, mais non. Une fois de plus, au lieu de sortir de la pièce, l'apprenti médecin s'arrêta pour lui proposer son aide. Bon, il avait été démasqué et au fond, sa proposition partait d'une bonne intention. Enfin, peut-être ? Le Russe ne le connaissait pas après tout, si ça se trouvait, c'était un maniaque qui adorait charcuter les gens !

Lorsque le gars proposa finalement d'appeler les secours, Mikhaïl se tendit, mais resta silencieux. Il sentait la sueur perler sur son front et pourtant il ne faisait pas vraiment chaud ici. Ses prunelles se détournèrent finalement pour se poser sur les outils de travail devant lui. Il était très loin d'être un spécialiste en anatomie humaine et risquait bien d'aggraver la situation s'il essayait de se soigner seul. Cela dit, il avait dans l'idée de calmer l'hémorragie de manière à pouvoir regagner le Circus. Était-ce prudent ? Pourquoi ne pas accepter de l'aide ? Bon, c'était un inconnu, mais il avait déjà vu ce qu'il essayait de cacher, enfin plus ou moins.
Après un bref instant de réflexion, le trentenaire laissa ses épaules s'affaisser et répondit avec beaucoup plus de calme.

« Je ne comptais pas m'opérer seul, je ne sais même pas à quoi servent trois quart de ces objets. Voire davantage. Je n'ai pas le droit d'être ici, pas à cette heure-ci. Et si j'avais pu appeler les secours, je l'aurais fait moi-même. Ce qui signifiait que cette option était à oublier. Je voulais juste empêcher le sang de couler pour pouvoir aller ailleurs. Son regard s'attarda sur le visage du jeune homme. Il ne faudra pas dire que vous m'avez vu ici. Ni ce que vous proposez de faire, sinon je perdrais mon boulot, voire pire. »

Il allait devoir se justifier et peut-être terminer en prison si jamais la police découvrait qu'un type avait été assassiné non loin d'ici. Trop de choses pour prendre le risque de laisser filer quelqu'un, Misha devrait peut-être se résoudre à faire taire le gamin s'il refusait de garder ça pour lui. Mais il n'en avait aucune envie, qu'il soit un tueur ne signifiait pas qu'il aimait ôter la vie.

Toujours de profil, le trentenaire pivota finalement pour faire face à l'inconnu. La blouse était tachée de sang et ce dernier avait traversé le tissu, il n'avait donc plus aucune raison de cacher la blessure. Attrapant le pan, il l'écarta pour dévoiler ce qui lui transformait le flanc en véritable fourneau. La douleur irradiait avec une certaine régularité, ce qui lui permettait de s'y préparer un peu et d'essayer de la supporter, mais ça devenait de plus en plus pénible. Laissant retomber la blouse, il reprit la parole.

« Une plaie par balle. De dos, donc je pense qu'elle a dû sortir vu tout la majorité du sang sort par devant. Je ne sais pas si des points de suture suffiront, donc vous pouvez encore partir, je me débrouillerai autrement. »

Il ne s'attendait pas à ce que le jeune décide de lui offrir encore une fois son aide. Il avait un peu l'air d'un gosse de riche habitué à son monde, il était donc assez peu probable qu'il veuille frayer avec quelqu'un qui ne pouvait pas aller à l'hôpital pour se faire soigner !
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 22 Oct 2018 - 21:43 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
Le Scénariste

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 24/01/1990
ϟ Arrivée à Star City : 09/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 170
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Crédits : FRIMELDA
ϟ Célébrité : Tom Holland
ϟ Âge du Personnage : 20 ans
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : étudiant en médecine, résident à l’hôpital central de SC – voleur/arnaqueur pour le sport
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Petit richard fier de ses origines irlandaise
175 cm, plutôt fin et dynamique, sportif.
Petit génie, toujours dans le besoin de s’occuper ou faire quelque chose.
Fait du parkour urbain.
ϟ Pouvoirs : crée des illusions visuelles et auditives.
célérité (objet magique, ceinture.)
ϟ Liens Rapides : >>
.fiche
.liens

Myself - Bazzi

Fallait pas être un génie pour saisir qu’il y avait quelque chose qui clochait. Pour quelqu’un qui avait l’air pressé qu’il parte et qui n’avait autant rien à faire que lui ici, il avait l’air bien détendu… Ou peut-être pas. Sa façon de se tenir, de se cacher, la tête qu’il avait, transpirant… Il avait fait médecine ou bien ? Et c’était un petit génie non ? Quelle chance pour Misha… Ou pas.

Wayn avait du cran, sûrement un peu inconscient, mais… Il lui proposait carrément son aide, sans faire de raccourcis. L’homme lui lança un regard un peu assassin, un peu plus froid ou agacé qu’il y a quelques minutes. Bon, il n’aurait peut-être pas du avoir autant de cran. Il eut un sourire pincé, presque gêné, se demandant à quel point sa vie lui était chère. Courait-il maintenant pour fuir, ou est-ce qu’il attendait un peu… J’attendais bien sûr. Je partirais que si j’ai pas le choix voyons… Il jaugeait la situation et jouant un peu les idiots, il proposait d’appeler des secours, ça ou il lui aurait proposé de l’amener à l’hôpital juste à côté. L’homme restait silencieux. Il finit par reculer, mais lui donnait son aide pour la dernière fois… Histoire de le convaincre et l’étrange médecin dont la blouse ne devait pas être à lui se mit à parler calmement.

Wayn eut un léger sourire, un demi. Trop d’information mais pas assez de détail. L’étudiant hochait la tête quand il lui expliquait qu’il cherchait juste a arrêter l’hémorragie. C’était dans les cordes de l’Irlandais ça. Il la secouait encore pour confirmer qu’il ne dirait rien, mais perdre son travail ? Lequel ? Il allait insisté pour lui demander quelle genre de blessure c’était, ouvrant juste la bouche puis Misha le prit de court, le laissant un moment silencieux et refermait lentement la bouche. « Il faut soigner et refermer… Faut pas juste arrêter l’hémorragie… Sinon ça s’arrêtera pas. » dit-il un peu moins confiant. Pas confiant non pas en ses propres compétences mais du temps de survie que l’homme avait. Il n’y avait rien de pire. Il se retenait de dire qu’en plus une hémorragie à cette endroit là, c’était tellement une galère. Le bras ou une jambe aurait été plus facile. Bouge toi ! C’pas un exercice mec… « Mais appuie sur la plaie bon sang ! Fait pression ! » criait-il alors qu’il voulait simplement parlé. Il ne comprenait pas.

Pas de temps à perdre, ils devaient s’y mettre. Il rangeait son téléphone dans la poche arrière de son jean et s’approchait du Russe d’un pas déterminé, jetant un oeil sur son bazar qu’il avait laissé en partant. Il réfléchissait déjà à ce dont il aurait besoin. Un petit richard oui, rien à voir avec l’autre monde, au-dessus de tout ça… Ne pas se salir les mains… Non, c’était un petit richard qui se faisait horriblement chier dans sa vie et qui n’en ratait pas une pour pour la rendre juste un peu plus… intéressante ? Différente. Un moment où il était loin de ses obligations, où il était seul et pouvait faire ses propres choix. Prendre des risques ça le rendait vivant, de faire quelque chose qui le sortait de l’ordinaire, ça l’enrichissait d’une expérience. Et qui sait s’il serait pas utile celui-là… Je sens que je peux le faire chanter. Il perdait jamais une occasion d’avoir de bons contacts, des gens intéressant qui pourrait servir. Doucement, mais sûrement il se construisait son petit réseau et peut-être qu’un jour il trouverait la force d’abandonner le manoir et sauter hors du nid pour voler de ses propres ailes. Ou que mes frères m’en jetteraient à la moindre occasion…

Soigner une blessure par balle, il savait le faire déjà avant de faire médecine. Du moins dans le principe, une blessure par balle c’était la merde, c’est ce qu’il avait retenu à quinze ans. Maintenant, il avait appris à faire et réfléchir avec un cerveau formé en soin infirmier. C’était la base de savoir soigner ça à ce jour, surtout depuis qu’il jouait les apprentis criminels. « Ça fait combien de temps ? Je veux dire vous avez été touché y’a combien de temps… » dit-il en portant déjà sa montre au poignet juste son nez, prêt à calculer. Dix minutes peuvent suffire pour mourir d’hémorragie après une blessure par balle… Il espérait donc qu’il lui répondrait pas en heure. Il s’avançait vers lui. « Déshabillez vous… » la phrase horrible de médecin qui ne précisait jamais jusqu’où. Il l’aidait à retirer la blouse un peu vivement, puis jusqu’à dégager et découvrir entièrement la plaie, lâchant les habits à leurs pieds. Il se penchait derrière lui pour voir le reste du carnage et il se retint de grimacer quand il fit face à l’homme.

« Il faudrait que vous tentiez de tenir sur un pied en posant un doigt sur votre nez… » dit-il pour tenter de détendre l’atmosphère, parce qu’il était idiot et qu’il cherchait à juste capter son attention. « Non je rigole, allongez-vous par contre. » baissait-il les yeux vers le sol. « Sur le côté, la plaie en haut. Vous perdrez déjà un peu moins de sang… [/color]» dit-il alors qu’il tournait la tête pour chercher ce qu’il avait encore de stérile pour commencer par recoudre. « Gardez la pression » continuait-il de lui donner des indications d’une voix absente, attrapant la boite de gant pour en enfiler une paire.

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas



everything sucks
©crack in time

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 23 Oct 2018 - 10:34 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 566
ϟ Nombre de Messages RP : 165
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
« Je sais. »

Oui, il savait qu'il ne suffisait pas de bloquer l'hémorragie pour tout régler. Ce n'était pas sa première blessure par balle et dans l'armée lorsqu'il était en mission, il avait vu plus d'une fois un de ses camarades mourir d'un tir en plein ventre. Cela dit, il n'allait pas expliquer qu'il connaissait un super endroit où se faire recoudre, mais qu'il en était un peu trop éloigné pour survivre au voyage sans canaliser l'hémorragie. Il ne le connaissait pas, il n'allait pas commencer à lui raconter sa vie !

Pressant sur la blessure qui devenait presque indolore à force de l'élancer, le Russe attendit patiemment. Il espérait simplement qu'il n'était pas en train de perdre son temps à compter sur ce gars. C'était peut-être sa vie qui se jouait et cela même s'il pensait qu'aucun organe vital n'était touché. Lorsque le jeune le questionna sur l'heure à laquelle il avait été blessé, le trentenaire jeta un coup d’œil rapide à sa montre. Avant de tuer sa cible, il avait vérifié l'heure et savait donc précisément combien de temps s'était passé depuis.

« Dix-sept minutes exactement. J'ai dû me déplacer pour venir ici, mais j'ai compressé la plaie pendant ce temps. »

Il s'abstint de préciser que ce n'était pas sa première blessure du genre et qu'il savait comment s'y prendre. D'une part, parce que ça ne regardait pas ce gars et ensuite parce qu'il ne trouvait pas que ce soit vraiment glorieux de collectionner les blessures par balle. Ou autres. Certains disaient que ça forgeait l'expérience, ce en quoi Mikhaïl était plus ou moins d'accord, mais il considérait aussi que ça affaiblissait le corps.

Il eut une ultime hésitation lorsque le jeune homme lui demanda de se déshabiller – par pudeur et par méfiance – mais se laissa finalement convaincre. Il avait récolté une autre blessure à l'épaule quelques jours plus tôt et le jeune risquait sérieusement de se poser des questions sur lui, mais tant pis. Avec son aide, il se débarrassa donc des quelques vêtements qui bloquaient l'accès à la blessure et replaça un linge propre dessus. Il n'aimait pas l'idée de perdre tout son sang ici. Cette salle allait avoir besoin d'un bon récurage une fois l'opération terminée !

Gardant ses pensées pour lui, le Russe ne releva pas la plaisanterie de son interlocuteur. Malheureusement pour ce dernier, le slave avait été conçu sans l'option « humour » et il se contenta de le fixer d'un air neutre. Rester poli en toute circonstance, même lorsqu'on se vidait de son sang ! D'un naturel docile bien que méfiant, l'ancien militaire obéit finalement de mauvaise grâce. Il n'aimait vraiment pas l'idée de se faire charcuter par un inconnu dans un endroit où quelqu'un pouvait débarquer tout à coup, mais bon. Avait-il le choix ? Resté silencieux jusqu'à présent, allongé comme le type le lui avait demandé, le Russe reprit finalement la parole.

« J'espère que vous savez ce que vous faites. »

Ce n'était pas une question, juste une remarque. Comme il n'était qu'un cobaye à cet instant présent, Mikhaïl garda la pression jusqu'à ce que le jeune lui demande de la relâcher ou de faire autre chose. Son regard se porta naturellement vers la porte, se demandant s'ils allaient avoir des ennuis. Il n'y avait pas de système de surveillance, mais le gardien qui ne descendait jamais pouvait tout à coup décider de changer ses habitudes ! Essayant de se contraindre au calme alors que sa tête lui tournait un peu, le Russe patienta en croisant les doigts pour que le jeune ne soit pas uniquement compétent sur cadavres. Sinon il risquait bientôt de les rejoindre.

Alors qu'il se montrait docile, le Russe tendait l'oreille et crut entendre un bruit dans le couloir, ce qui le poussa à redresser la tête.

« Vous avez entendu ? »

Ou peut-être que c'était tout simplement ses oreilles qui bourdonnaient trop ?
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 29 Oct 2018 - 20:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
Le Scénariste

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 24/01/1990
ϟ Arrivée à Star City : 09/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 170
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Crédits : FRIMELDA
ϟ Célébrité : Tom Holland
ϟ Âge du Personnage : 20 ans
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : étudiant en médecine, résident à l’hôpital central de SC – voleur/arnaqueur pour le sport
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Petit richard fier de ses origines irlandaise
175 cm, plutôt fin et dynamique, sportif.
Petit génie, toujours dans le besoin de s’occuper ou faire quelque chose.
Fait du parkour urbain.
ϟ Pouvoirs : crée des illusions visuelles et auditives.
célérité (objet magique, ceinture.)
ϟ Liens Rapides : >>
.fiche
.liens

Myself - Bazzi

Il laissait l’homme s’installer au sol après l’avoir aidé à se dévêtir, puis s’éloignait pour commencer à rassembler des affaires. Il virait tout ce qu’il y avait sur le chariot, ce qui était utile sur la paillasse et le reste par terre. En peu de temps, il fit un tri et étalait un champs stéril sur le plateau. Il inspira et se mit à regarder ce dont il aurait besoin, prenant le temps de tout poser, un peu maniaque, dans un ordre précis. Cela l’aidait à se concentrer et se recentrer. Il se répétait en tête, très brièvement, les étapes du soin. Moins il en oubliait et moins il perdrait de temps à faire des allé-retour. Avec les étapes, il voyait les instruments. Le flacon d’aseptisant pour finir, un coup rapide coup d’oeil et … ça va, il est périmé que depuis quatre mois. Il ne lui avait même pas répondu quand il lui demandait confirmation en ses capacités. Il était bien trop concentré. Oui, ça lui arrivait d’être sérieux plus de cinq minutes.

Il revint au côté du soldat, attrapant le plateau pour le déposer au sol et vint s’asseoir à genoux derrière lui. Des gestes rapides et précis, il s’affairait pour commencer à nettoyer la plaie dans son flanc arrière. « Faites ce que vous pouvez pour maintenir la pression devant… ». Il se baissait pour mieux voir et tâtait un peu, tirant parfois autour de la blessure pour voir l’état du carnage. Il repassait machinalement une gaze dessus quand c’était inondé de sang. Vu l’endroit il y avait peu de chance pour qu’un organe soit touché. Enfin, il devait quand même aller vérifier. Conscience professionnelle. Il attrapait un vêtement qui trainait, tout en maintenant la pression sur l’autre plaie de l’autre main. C’est là qu’il vit l’autre blessure… par balle. Il eut un temps d’arrêt et finit par le tissu devant le nez de l’homme. « Mordez là-dedans. Je vous le conseille fortement. Ça va vraiment pas être agréable… » s’osait-il un peu d’humour… Pour se détendre lui surtout.

On lui avait appris de prévenir le patient, de verbaliser ce qu’il allait faire mais là pour le coup Wayn préférait s’abstenir. Il allait enfoncer ses doigts dans le trou formé la balle pour voir, au touché, si des organes n’ont pas été déchirés sur son passage. Il n’était pas un patient à proprement parlé sur qui il avait des droits et une autorité en tant que soignant. Et il avait d’autre blessure… Enfin, il préférait y aller par surprise, c’était pas plus prudent, il était juste un peu lâche sur le coup. « Je... Je vais vérifier si tout est okay... » dit-il vaguement. Il avait à peine eu le temps de relâcher la pression… L’étranger crut entendre quelque chose. « Non… » avait murmuré l’étudiant, mais plus comme un souhait qu’une confirmation.

Wayn pensait au gardien aussi, s’il n’y avait eu que lui encore, pas de soucis sauf qu’il y avait cet homme et son sang partout… sur mes mains. Il restait sans bouger, essayant d’écouter et voyait simplement le blessé se vider de son sang alors qu’il avait dit qu’il l’aiderait… Que faire ? Comment faire ?« Alors faites moi confiance, personne ne saura qu’on est là. » marqua t-il une pause. « On nous verra pas. » glissait-il plus bas et subtilement. « Mordez fort et essayer de ne pas trop faire de bruit. Hurlé pas quoi. » Il pouvait pas camoufler l’impossible non-plus avec ses pouvoirs et les illusions auditives étaient les plus délicates à créer. Si c’était crucial, il utiliserait ses pouvoirs et verrait après sur comment lui expliquer…

« J’y vais… » Il comptait bas jusqu’à trois. Il fit alors une rapide révision à l’intérieur, appuyant un peu sa main dans son petit gras pour explorer plus en profondeur. Tout avait l’air lisse. Il fallait refermer. Maintenant.

« Je refermes, ça fait pas mal ça… » dit-il avant d’enfoncer l’aiguille et passer le fil dans sa peau. Il jetait des regards à la porte, tendant l’oreille. Il allait vite, peut-être un poil trop pour la normale. Un point, puis deux et trois et un autre point de fait. Soudain… Encore une bruit. Wayn s’arrêtait un moment, puis reprit, jetant un bref coup d’oeil vers la porte à la fois inquiet et toujours si concentré. Une ombre se dessinait sur le sol du couloir. Cela sauta aux yeux de Wayn. « Faites aucun bruit, ni un seul geste, je m’en occupe. On nous verra pas. » avait-il répété, fixant la porte et attendant impatiemment que ce moment désagréable passe. Celui qui lui faisait un noeud dans l’estomac. Il aurait pu faire plus simple et jouer ses baratineurs comme il sait si bien le faire, surtout si c’était le gardien, mais avec tout ce sang.. Avec un mort, il n’y en avait pas autant.

Et ce ne fut que le gardien qui passait devant la porte, jetant juste un oeil devant une salle impeccable et sans personne, puis continuait tranquillement sa route en vérifiant des messages sur son téléphone. Wayn soupirait légèrement, retrouvant son souffle, mais maintenait l’illusion encore un moment. « J’reprends » avait-il seulement marmonné en reprenant les points, gardant une oreille attentive tant qu’il ne serait pas sûr que le gardien est retourner glander.

acidbrain




réussite : le gardien qui fait que passer devant la salle
échec : un « ennemi » qui est sur les pas de Misha et entre faire un rapide tour.
Revenir en haut Aller en bas



everything sucks
©crack in time

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 29 Oct 2018 - 20:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3933
ϟ Nombre de Messages RP : 3547
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Wayn McLochlainn' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 30 Oct 2018 - 10:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 566
ϟ Nombre de Messages RP : 165
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
Mikhaïl restait silencieux, mais il ne pouvait pas s'empêcher de remarquer que son médecin du moment avait l'air particulièrement stressé. Était-ce la perspective de devoir soigner quelqu'un qui l'inquiétait aussi, ou celle de se faire repérer par le gardien ? Peu importait, de toute manière dans son état le slave ne pourrait pas aller beaucoup plus loin et il serait sans doute incapable de juguler correctement la blessure qui lui barrait le flanc. Il n'avait donc plus qu'une solution : attendre et croiser les doigts en espérant que le gamin allait s'en sortir. Et lui aussi par la même occasion !

Lorsque le jeune lui répéta de ne pas hurler, le Russe retint un regard agacé. Il devenait irritable dans cet état-là et le fait que le gamin lui parle comme s'il était sur le point de pleurer l'ennuyait un peu. Beaucoup en fait. Il n'en était pas à sa première blessure et il avait appris à camoufler sa douleur. Bien sûr, le jeune ne pouvait pas le savoir, Mikhaïl n'avait donc aucune raison de lui en vouloir ! Mais la douleur ne rendait pas les gens forcément très compréhensifs ou logiques ! Après un léger soupir, il répondit avec sérieux.

« Ne vous inquiétez pas pour ça. »

Sa sœur lui disait toujours qu'il faisait un bon patient parce qu'il ne râlait pas et se laissait simplement soigner. Enfin, lorsqu'il faisait confiance à la personne en charge de sa survie du moins... ou qu'il n'avait pas d'autre choix que de se laisser faire.

Les soins ne furent pas une partie de plaisir, mais le trentenaire se sentait presque soulagé de constater que son flanc réagissait encore. En le sentant s'endormir, il avait commencé à craindre que ce ne soit trop tard pour faire quelque chose. Bien sûr, il se sentirait beaucoup mieux une fois que tout cela serait terminé et qu'il serait de retour chez lui, mais il n'en était pas encore là. D'ailleurs, oui, cette pensée lui fit réaliser qu'il allait devoir se trimbaler à pieds jusqu'à chez lui, avec un fusil sur l'épaule en plus. Peut-être qu'il allait devoir appeler Aiden à l'aide en espérant que l'Irlandais ne soit pas occupé avec une jeune femme et qu'il ait mis son téléphone sur silencieux.

Ses pensées divaguaient un peu et l'empêchaient de se concentrer sur la douleur qui lui broyait le flanc, mais il retrouva son allant en entendant de nouveaux bruits suspects. Le Russe se tendit, prêt à se couvrir le visage pour fuir si quelqu'un se pointait dans la salle, mais lorsque son médecin improvisé le rassura, il décida de lui faire confiance.... Et pour une fois, ce sentiment fut récompensé ! Le garde passa devant la porte et repartit sans rien dire, comme s'il n'avait rien vu. Les yeux clairs du slave se posèrent sur le jeune homme tandis que celui-ci reprenait son travail.

« Vous réservez des surprises. »

Certainement un méta-humain qui pouvait influencer les sens ou créer des illusions, un truc du genre. Peu intéressé par le pourquoi du comment à cet instant précis, le trentenaire le laissa terminer son travail tout en restant attentif aux bruits extérieurs. Fort heureusement, il semblait que le garde était trop occupé pour revenir de leur côté.

Lorsque le jeune eut terminé, Mikhaïl baissa les yeux pour vérifier machinalement la situation. Il ne saignait plus et il allait certainement être quitte pour quelques jours de repos forcé, mais au moins la situation était réglée. Enfin, plus ou moins. Il chercha ses vêtements du regard tout en reprenant la parole.

« Merci. Je vous en dois une et je vous le revaudrais. C'était dit avec sérieux, il le pensait réellement. Mais je dois insister... il faut que ça reste entre nous. Personne ne doit savoir ce que vous avez fait pour moi. Vraiment personne, sinon je vais avoir de gros ennuis. Même si on pouvait penser qu'il en avait déjà vu sa blessure. Il va falloir que je fasse disparaître les choses avec mon sang dessus. On ne savait jamais. Il ne remarquera pas que sa blouse a disparue, non ? »

Question rhétorique. Le Russe espérait simplement que le jeune homme allait vraiment jouer le jeu et non l'obliger à lui faire comprendre pour quelle raison il devait garder ce qui venait de se passer pour lui.
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 1 Nov 2018 - 22:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
Le Scénariste

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 24/01/1990
ϟ Arrivée à Star City : 09/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 170
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Crédits : FRIMELDA
ϟ Célébrité : Tom Holland
ϟ Âge du Personnage : 20 ans
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : étudiant en médecine, résident à l’hôpital central de SC – voleur/arnaqueur pour le sport
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Petit richard fier de ses origines irlandaise
175 cm, plutôt fin et dynamique, sportif.
Petit génie, toujours dans le besoin de s’occuper ou faire quelque chose.
Fait du parkour urbain.
ϟ Pouvoirs : crée des illusions visuelles et auditives.
célérité (objet magique, ceinture.)
ϟ Liens Rapides : >>
.fiche
.liens

Myself - Bazzi

Non, c’est sûr, il ne pouvait pas deviner qu’il savait endurer, c’est pas comme s’ils avaient prit le temps de discuter un peu avant, parler de ses occupations, de ses antécédents médicaux et de le tripoter pour jauger à vu d’oeil sa tolérance à la douleur et ses éventuelles réactions face à elle. Il a du se mettre dans le bain tout de suite, c’était compliqué. Il préférait seulement être prévenant, surtout qu’il y avait sûrement quelqu’un, ils devaient restés discrets. Le stress ne lui donnait pas le temps de penser et ce n’était pas plus mal. Au moins, il était concentré dans sa tâche, maintenir son don actif et recoudre sans le charcuter ou empirer les choses. Le but, c’était que ça arrête de saigner. Il verrait bien plus tard pourquoi il en était là cet faux médecin.

Tout se passa comme sur des roulettes, ou presque. Rien n’avait été réfléchis, Wayn avait agis d’instinct et une chance pour lui, le garde passait son chemin, n’y voyant que du feu. Il avait légèrement relâcher sa respiration un peu plus brusquement, montrant qu’il avait retenu son souffle, puis reprit ses points. Il esquissa un bref sourire qui trahissait son mensonge. « De quoi ? Je ne vois pas du tout de quoi vous voulez parler… » avait-il répondu, se disant qu’il n’avait peut-être pas besoin de faire plus d’effort si le gars était assez dans les vapes. Qu’il ne savait pas quoi dire non plus et quitte à nier, autant le faire avec détermination, aussi gros que c’était… 

Il avait fini à l’arrière et l’enjambait pour passer devant, finissant en un rien de temps. Le travail était plutôt propre. Il nettoyait, puis vint couvrir avec du sparadrap et des gazes. Wayn le jaugeait, un peu méfiant. Pas de lui, mais de son état. L’écoutant parler, finalement il se disait qu’il devait se méfier de lui aussi. Il ne devait pas en parler. « Ouais, bah j’avais bien compris oui… » n’avait-il pu s’empêcher de répondre avec un certain sarcasme, mais c’était plus pour détendre l’atmosphère que par condescendance. Le fait qu’il lui revaudrait ça, n’était pas tombé dans l’oreille d’un sourd, ça c’était sûr. A voir comment... Il lui parlait alors de la blouse, Wayn entrain de s’imaginer quel genre de problème il pourrait avoir, perdu dans ses pensées. Il revint à lui puis louchait sur le slave. « Hein quoi ? » dit-il en regardant le vêtement plein de sang un peu hagard. « Ah ouais oh… Ouais, repartez avec, c’est sûrement mieux… » dit-il, toujours à genoux au sol, regardant l’état de la pièce et tout le sang sur le sol, les gazes et papiers, les instruments, ses mains et même son jean. Il ne portait qu’un haut d’uniforme d’infirmier. Il n’avait pas trouver les combinaisons et pas envie d’aller en chercher en réserve. S’il avait été moins fainéant... Si seulement.

« Hm, attendez un peu avant de … Enfin, vous pouvez pas partir comme ça. Je sais pas où vous allez, comment vous y allez mais vous allez pas faire long feu, croyez moi. Bougez pas. Vraiment… J’aurais fais tout ça pour rien. Je vais devoir jeté un jean à 200 balles pour rien… » dit-il presque avec reproche. « J’en ai pour une minute… Hm, votre groupe sanguin ? » demandait-il avec un petit sourire en coin. Une fois qu’il avait eu sa réponse, il sortit de la pièce, fermant la porte simplement derrière lui. Une minute plus tard, il toquait et entrait, les bras chargés. Il était allé faire un passage éclair à l’hôpital, invisible à l’oeil nu pour voler deux trois petites choses. Il rapprochait le chariot de Mikhaïl après y avoir jeté trois poches, deux de sang et une de plaque pour aider à la coagulation. Déballant tout un tas de sachet, avait fini de tout monter, il n’y avait plus qu’à trouver des veines et piquer. Il s’accroupit et attendit quand même son aval. « Ça devrait prendre un quart d’heure environ... » l’informait-il.

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas



everything sucks
©crack in time

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 2 Nov 2018 - 11:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 566
ϟ Nombre de Messages RP : 165
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
Le gamin le prenait pour un idiot, ou alors il espérait que sa petite esquive le dissuaderait de poser davantage de questions. Au fond, le slave n'était pas le mieux placé pour jouer les interrogateurs, il se contenta donc de se taire en attendant la fin des soins improvisés. Elle arriva quelques minutes plus tard alors que son flanc commençait doucement à s'apaiser. Il allait toujours avoir du mal à dormir cette nuit, mais très sincèrement, c'était le dernier de ses tracas ! Bien sûr, il risquait d'avoir un peu de mal demain pour pointer à l'heure, mais ce n'était pas bien grave vu ce qu'il venait d'éviter. Il aurait très bien pu pointer ici dans un ou deux jours, mais en tant que client.

Alors qu'il pliait la blouse ensanglantée pour l'embarquer plus tard, le Russe leva finalement les yeux vers le jeune homme lorsque ce dernier lui déclara qu'il ne pouvait pas partir comme ça. Une lueur de méfiance passa dans le regard de Mikhaïl, mais il comprit finalement que le gamin parlait de sa perte de sang assez importante et non d'une question d'éthique. Bon. Pour un fils de bonne famille qu'il avait l'air d'être, il fallait avouer qu'il n'avait pas froid aux yeux !
Il répondit donc docilement.

« B négatif. »

Lorsque le jeune s'éclipsa, le trentenaire bougea légèrement, cherchant son t-shirt pour l'enfiler à nouveau. C'était aussi bien par pudeur que par envie de s'en-aller rapidement, il gagnait ainsi quelques secondes. Bien sûr, ce n'était pas franchement utile, mais au moins avait-il l'impression de faire quelque chose. En attendant que le jeune revienne, Mikhaïl réunit les instruments utilisés pour les placer dans un petit bac et l'inonder de désinfectant comme il le faisait lorsqu'il aidait parfois à nettoyer l'endroit.

Son efficacité resta moindre puisqu'il se sentait toujours affaibli après avoir perdu tout ce sang, mais il avait pu enfiler son t-shirt et réunir les instruments de travail lorsque le jeune revint vers lui avec des poches de sang. C'était décidément assez surprenant qu'il prenne de tels risques, mais peut-être qu'il s'en fichait tout simplement ? Le temps qu'il prépare tout, Mikhaïl avait poursuivi son rangement laborieux et ne cessa que lorsque son médecin improvisé eut besoin de lui. Il le laissa donc faire, tout en ressentant une sensation familière. Il espérait que le gamin n'allait pas profiter de son immobilité forcée pour le questionner. Sa sœur le faisait toujours : elle s'arrangeait pour lui fourrer ses gamins dans les bras ou encore lui demander de réparer quelque chose d'inaccessible, puis attendait qu'il ne puisse plus fuir ou l'esquiver pour se lancer dans un interrogatoire en bonne et due forme.

Plutôt que d'en arriver là, le Russe décida de relancer la discussion sur un autre sujet, même s'il aurait largement préféré rester dans le silence jusqu'à la fin de ces soins.

« Ça vous arrive souvent de voler des choses pour des inconnus ? Ou peut-être que vous avez l'habitude de voler ? Il haussa légèrement les épaules, retenant une grimace en sentant son flanc protester. Notez que je m'en fiche, je ne suis pas policier. Comme on pouvait s'en douter. Je suis désolé pour votre jean, mais très franchement, qui porte des vêtements à 200 dollars ? Un fils de riche peut-être. S'il n'y a que ça pour vous faire plaisir, je pourrai vous le rembourser, comme ça nous serons quittes. »

Bon, il n'avait pas l'argent sur lui et la majorité de sa paye partait dans ce qu'il versait à sa sœur, mais il parviendrait bien à dégotter deux cents dollars pour le rembourser, surtout si cela lui permettait d'annuler sa dette à l'égard du jeune homme. Il commençait à en avoir beaucoup entre lui et Susan....
Après avoir détourné son regard clair vers la porte de la salle, le slave reprit brièvement.

« Combien de temps encore est-ce que le garde ne nous verra pas ? »

Ils devaient encore ranger la salle, même si ce serait assez rapide à deux en toute logique. Il n'y avait pas eu de meurtre non plus, le sang était localisé et Mikhaïl était habitué à laver les lieux.
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 2 Nov 2018 - 12:17 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
Le Scénariste

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 24/01/1990
ϟ Arrivée à Star City : 09/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 170
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Crédits : FRIMELDA
ϟ Célébrité : Tom Holland
ϟ Âge du Personnage : 20 ans
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : étudiant en médecine, résident à l’hôpital central de SC – voleur/arnaqueur pour le sport
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Petit richard fier de ses origines irlandaise
175 cm, plutôt fin et dynamique, sportif.
Petit génie, toujours dans le besoin de s’occuper ou faire quelque chose.
Fait du parkour urbain.
ϟ Pouvoirs : crée des illusions visuelles et auditives.
célérité (objet magique, ceinture.)
ϟ Liens Rapides : >>
.fiche
.liens

Myself - Bazzi

Wayn était revenu dans la pièce, les bras chargés. L’homme s’était un peu rhabillé, mais ce qui lui sautait au yeux, c’était le nettoyage des instruments. Il savait un peu trop ce qu’il faisait... Mais d’un autre côté, il savait pas utilisé un seul instrument... Après, Wayn n’était pas forcément apeuré, un peu stressé oui mais c’est ce qui lui permettait de survivre un minimum dans son besoin de toujours poussé un peu plus les limites et braver des interdits.

Il commençait à préparer les poches et s’approchait de pour le piquer. L’homme ne montrait aucune résistance, alors le jeune-homme ne perdit pas de temps pour lui planté les aiguilles, un morceau de sparadrap pour faire tenir tout ça, et les fluides descendaient lentement. Mikhaïl prit la parole. Wayn laissa échapper un léger rire quand il avançait qu’il n’était pas policier. Il ne sait pas s’il avait tenté de faire de l’humour, mais lui il avait trouvé ça drôle. C’était un peu évident. Quoi que pas forcément, un policier un peu ripoux… Ou trop engagé, je sais pas… Tellement de scénario possible. « Bah… Moi ! » dit-il faussement offusqué pour les jeans hors de prix, levant les yeux au ciel avant de sourire.

Il finit par s’asseoir au sol lui aussi, se penchant pour regarder longuement le bac. Cela sautait aux yeux qu’il se posait des questions. « Je dirais pas que je vole pour des inconnus… » dit-il en penchant la tête, comme si la phrase lui piquait les oreilles. « Je prends des donations afin de sauver une vie. C’est le but premier de ces dons en général... Ou des Caprisun pour vampire... » le reprenait-il avec une touche d’insolence. Il sortit de sa poche un stylo de morphine à s’injecter en local et observa un moment l’homme avant de lui tendre naturellement. Il voulait voir s’il allait se le faire tout seul et avec quelle habitude, ou s’il allait se retrouver un peu bête à pas savoir quoi en faire. Il jaugeait l’homme sans avoir l’air de le cuisiner. Parce que c’était évident, il l’avait coincé et maintenant, il allait peut-être pouvoir en savoir un peu plus sur l’homme. Ne serai-ce que par curiosité...

Wayn secouait la tête, d’un air très détendu pour le garde. « Il repassera pas. Il a fait un tour, c’est déjà énorme… Il bouge rarement son cul. » dit-il, le connaissant bien. Du moins, il l’avait mis dans sa poche pour venir ici tranquille pour s’occuper quand il ne trouvait pas le sommeil.

« J’ai pas besoin d’un nouveau jean ou d’argent… Je l’ai même pas payé celui-là. » avait-il répondu d’un air absent, le dévisageant, mais comme au-delà de lui. Il cherchait à rassembler les morceaux d’un puzzle pour se construire le scénario type dans sa tête. « Est-ce que… Si je parles de ce qui vient de se passer là… Est-ce que moi je peux avoir des problèmes ? » lui demandait-il faussement innocent et inquiet pour lui. Bon, il l’était un peu. C’était ennuyant d’avoir des soucis avec des gens pas très net. Ce serait pas la première fois, m’enfin. Ils étaient pas si terrible la dernière fois, jusqu’où ça irait s’il continuait à avoir autant de culot. « La vraie question, c’est comment vous pouvez m’être vraiment reconnaissant… » dit-il avec un regard plus affûté et un sourire mutin. Je suis passé en mode petit-renard. S’il pouvait tirer cette situation à son avantage, il n’allait pas se gêner.

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas



everything sucks
©crack in time

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 2 Nov 2018 - 13:57 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 566
ϟ Nombre de Messages RP : 165
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
Mikhaïl remarqua sans mal le regard du jeune homme qui s'attardait sur le bac où les instruments macéraient tranquillement jusqu'à être désinfectés. Il choisit toutefois de ne rien dire et se contenta de poser ses yeux sur le visage du type dont il ignorait toujours le nom. Apparemment, ce dernier avait de l'humour, ce qui était plutôt une bonne chose vu le métier vers lequel il se dirigeait ! Un bref sourire éclaira d'ailleurs les lèvres du trentenaire avant qu'il ne retrouve sa neutralité.

Le jeune homme lui tendit alors de la morphine que le slave reconnut sans mal : il en avait souvent utilisé et, qui plus est, ils utilisaient les mêmes à l'armée lorsqu'ils étaient sur le terrain. Il avait d'ailleurs dû en utiliser un lorsqu'un beau jour, l'un de ses amis avait pris une balle dans le foie et qu'il agonisait par faute de soins. Ça ne l'avait pas sauvé, mais ça avait atténué la douleur avant qu'il ne succombe à ses blessures. Autant dire que Misha savait les utiliser, mais il préféra secouer la tête en signe de dénégation plutôt que d'accepter.

« Ça ira. »

Il n'était pas maso, mais c'était sa manière d'assumer ses fautes. En bon croyant qu'il était, le Russe savait qu’il ne devrait pas tuer ses semblables, mais il le faisait tout de même. Souffrir un peu – ou beaucoup dans ce cas de figure – lui donnait l'impression de payer, au moins en partie, ce qu'il faisait subir à ses victimes. C'était un peu idiot vu que ces dernières mouraient généralement sur le coup et sans savoir ce qui leur arrivait, mais il n'avait jamais prétendu être logique.
Qui plus est, il ne voulait pas devenir dépendant de ces substances et se débrouillait donc généralement sans médicaments.

Le jeune le rassura sur les risques qu'ils encouraient par rapport au garde, mais le slave n'était pas forcément convaincu. Il acquiesça malgré tout, non sans reporter son attention sur la porte devant laquelle l'homme était passé un peu plus tôt. Ses pensées se bousculaient dans sa tête au moment où le jeune enchaîna en repoussant sa proposition de rembourser le pantalon bon pour la poubelle. Ce n'était pas forcément bon signe, surtout vu ce qui suivit. Les yeux bleus du Russe se glissèrent jusqu'au visage du jeune qu'il scruta avec intérêt avant de soupirer légèrement. Et tant pis si cela l'élançait d'un côté.

« De beaucoup de manières. Mais je doute qu'une puisse vraiment vous convenir. Sauf s'il avait des cibles à tuer éventuellement. Alors, vous feriez peut-être mieux de me dire ce que vous avez en tête ou ce que vous pouvez attendre de moi histoire que je vous dise si c'est dans mes cordes ou non. Il n'était pas du genre à tourner autour du pot, au contraire. Quant à ce qui se passerait si vous parliez.... oui. Vous auriez des problèmes. De gros problèmes même. Diego n'apprécierait pas qu'un petit jeune menace son business. D'ailleurs comme votre pantalon est bon pour la poubelle, vous feriez bien de le brûler. Normalement, je ne devrais pas vous laisser repartir avec mon ADN sur vous, mais je ne vais pas vous demander de rentrer en sous-vêtements. »

Ça ferait un peu désordre et il risquait surtout d'attirer l'attention sur eux, puis que ce qu'il avait fait pour se retrouver dans cet état. Tout ce que Mikhaïl refusait de voir se passer ! Ses yeux se glissèrent sur la poche de sang qui se vidait trop doucement à son goût, mais il ne pouvait pas faire grand-chose pour améliorer ça. Il reprit la parole après un bref moment de silence.

« Je ne plaisantais pas quand je disais que vous devez garder ça pour vous. Vous pensez que j'ai récolté cette blessure en allant me promener ? Je vous ai prévenu, si vous décidez de vous mettre tout de même en danger en parlant, je ne pourrai rien pour vous. »

Il ne tenait pas spécialement à se mettre Diego ou Atia César à dos dirons-nous ! Même sa gentillesse avait des limites, surtout lorsque le fait de les dépasser risquait de lui coûter la vie. Une vie qui venait d'être sauvée, certes, mais qui ne pouvait pas être sacrifiée à tout bout de champ. Un jour ou l'autre, sa chance finirait par le lâcher.
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie



mais non ça fait pas mal ! ce sera juste pas agréable... (misha&wayn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Sujets similaires

-
» « T'es belle aujourd'hui, mais tu m'as fait chier. » -Simba&Polly
» Thomas. - La vie est un beau merdier c'est ce qui en fait ça beauté.
» Les gens m’appellent le bô-parleur, bô-tecteur des cheveux mais bô ça fait plus court, tu me suis?
» Limite; Mais pourquoi ça fait ça?!?
» Le verdict. Le deuxième tour à quand?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Centre Ville :: Le quartier des Finances :: Les lieux publics-