AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Alex Sorensen et le mystère du collier aztèque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 13 Oct 2018 - 21:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

avatar
Agent de SHADOW

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 147
ϟ Nombre de Messages RP : 90
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa
ϟ Crédits : Kai
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs heveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : • Géokinésie
• Résonance émotionnelle
• Manipulation des vices
• Artefact : Chalchicoatl (médaillon représentant un serpent, jade sur or ; permet l'invocation de Tlazolteotl)
• Sort permanent : Inayilia (dissimule l'énergie de la divinité, de telle sorte qu'elle donne une signature correspondant à une mage médiocre au mieux)
• Maîtrise du Yaomatchia (art martial d'origine aztèque)
Une fois n’est pas coutume, Tlazolteotl m’avait fait le suprême honneur de me rendre mon corps à Mannheim et pas dans le lit d’un ou d’une inconnu quelconque. C’était un immense plaisir, si surprenant que j’avais eu envie de demander à Renan ce qu’il avait pu dire ou faire pour lui laisser une impression favorable. Aussi pénible puisse-t-il parfois se montrer, je savais que rien de charnel n’était impliqué, loués soient les dieux.

Je n’avais récolté qu’une envie de me rouler en boule sous ma couette une bonne semaine et une bonne coupure dans la paume de la main gauche de notre petite expédition dans l’entrepôt de l’UNISON. Ça, et un artefact aztèque imprégné de l’énergie de ma déesse parasite. Forcément, j’étais donc retournée travailler dès le lendemain, toute épuisée que j’étais.

En arrivant, ce matin-là, au musée, j’avais trouvé une note me demandant de faire un petit topo à une de nos nouvelles guides sur la section mésoaméricaine du musée, puis de compléter quelques notices explicatives. Rien de bien palpitant, ce qui m’allait parfaitement. J’allais donc chercher notre jeune recrue puis l’entraînais avec moi dans les couloirs, lui expliquant quelques anecdotes intéressantes, détaillant certains points d’intérêt, en essayant de ne pas bailler de façon incessante.
Plus facile à dire qu’à faire.
Nous finîmes notre petite visite devant l’une de nos vitrines aux alentours de dix heures et demie, comme j’avais pu le vérifier sur mon téléphone.

— Vous commencez demain, si je ne me trompe pas, nous nous verrons donc sans doute à ce moment là. N’hésitez pas si vous avez la moindre question, je serais ravie d’y répondre, je conclus finalement.

Après les salutations d’usage, je me retrouvais donc seule, avec pour seule envie un retour express dans mon bureau et une fin de journée calme. Je m’arrêtais simplement pour envoyer un court message à ma sœur, avec qui j’étais supposée manger ce soir, pour m’excuser de lui faire faux bond. Plantée au milieu du couloir, je ne remarquais pas tout de suite que je n’étais plus tout à fait seule. A vrai dire, même si je l’avais remarqué, j’aurais continué ma route comme d’habitude. Il n’y avait finalement pas tant de visiteurs qui me posaient des questions, d’autant que je travaillais plutôt dans l’envers du décor qu’au contact du public. Je n’étais là que pour des occasions ou expositions particulières, en ma qualité de spécialiste. Il y avait quand même quelques visiteurs qui étaient très souvent fourrés dans le musée, mais je les saluais d’un sourire ou d’un geste, la plupart du temps.
Pas plus, pas moins.

La politesse élémentaire me paraissait bien suffisante, je ne me sentais réellement à l’aise que quand j’étais lancée sur un sujet que je connaissais. Et puis, ce n’était pas mon travail. Quand je relevais la tête, donc, et constatais qu’une de nos habituées descendait le couloir, je lui fis un petit salut avant de recommencer à faire la liste des choses qu’il me restait à faire intérieurement.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 13 Oct 2018 - 22:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de l'UNISON
Agent de l'UNISON

avatar
Agent de l'UNISON

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 22/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 130
ϟ Nombre de Messages RP : 50
ϟ Doublons : Susan Suncana
ϟ Crédits : Funelie
ϟ Célébrité : Chloe Norgaard
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : En selle (de son vélo bien entendu)
ϟ Métier : Agent de l'UNISON au projet Hermès
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Grande (1m78)
Vêtements colorés, originaux
Cheveux de couleurs diverses et variées
Yeux bleus
ϟ Pouvoirs : Affinité avec les objets magiques
Affinité avec les êtres magiques
Distorsion magique
Bâton Gnome
Vélo Magique
Charme de Protection
Lunettes LTME 1.0
Valise magique
Alex ne se lassait jamais des merveilles du Musée historique de Star City. Elle en avait pourtant fait le tour d’innombrables fois depuis son emménagement en ville. Lorsqu’elle faisait un tour des lieux, elle finissait immanquablement par s’installer sous le squelette de T-Rex pour regrouper ses notes et compiler ses impressions ou ses découvertes. C’était un peu une sorte de rituel pour elle.
Elle connaissait les lieux sur le bout des doigts, mais ce qu’elle connaissait encore mieux, c’était l’aile qui abritait des artefacts magiques. Ceux là, elle pouvait les atteindres les yeux fermés. D’ailleurs, elle l’avait déjà fait une fois : Un collègue de l’UNISON l’avait mise au défi, alors elle avait réussi, en partant de l’entrée principale du musée, à rejoindre la salle d’exposition des artefacts Atlantes tout en ayant les yeux bandés.


Elle y avait gagné une autorisation à passer une après-midi complète dans le laboratoire d’Alchimie qui occupait une petite partie des locaux du projet Hermès. Autant dire que si elle devait le refaire, ce serait sans hésiter… Mais malheureusement, ses collègues savaient à quoi s’attendre avec elle et n’avaient jamais réitéré le défi.

Aujourd’hui, c’était une recherche sur des artefacts Dakanais offerts par la nation à la ville qui l’avait menée dans les hauts couloirs et les vastes pièces du musée. La princesse du Dakana elle-même l’avait contactée pour une mission bien singulière que l’agent ne pouvait refuser tant elle était bien fondée et excitante. Elles allaient se mettre en quête d’artefacts volés ou perdus qui circulaient à Star City et ailleurs, en vue de les rapatrier vers le pays qui les avait créés. N’était-ce pas génial ?
Car Alex, bien qu’elle apprécie énormément étudier les artefacts de tous horizons, n’appréciait guère de voir certains objets arrachés à leurs origines. Ce qui avait été pillé devait retourner à son peuple, elle n’émettait aucun doute à ce sujet. La colonisation avait fait suffisament de dégâts pour que les auteurs de ces actes ne se vantent de leur trouble passé en exposant leurs trophées derrière des vitrines sous un prétexte d’histoire.

Enfin, l’agent de l’UNISON avait rôdé du côté des artefacts Dakanais pendant suffisamment longtemps pour amasser des pages et des pages de notes. Tout y allait : Le visuel, ce qu’elle en connaissait, et surtout le ressenti que les objets lui transmettaient au travers de ses dons.

En parlant de ressenti transmis par ses dons… Ce fut en revenant vers le T-Rex pour la fin de son petit rituel de visite du musée qu’Alex sentit la présence d’un Artefact en mouvement sous le même plafond qu’elle. Ca n’était pas la première fois qu’elle détectait celui-ci. Elle avait croisé plus d’une fois la détentrice de l’objet : Elle travaillait ici ! Hélas, elle n’avait encore jamais eu l’occasion de l’intercepter pour en savoir plus au sujet de l’objet qui l’accompagnait.
Peut-être était-ce le bon jour ?

Trop tard pour Thalia : Elle avait croisé le regard d’Alex. Et comme une dresseuse Pokémon, la grande perche aux cheveux multicolores c’était dirigée vers elle à grands pas. Pour peu, on aurait vu un point d’exclamation apparaître dans les airs au dessus de sa tête.

Bonjour ! J’vous dérange pas, j’espère ?

Quelques pas avec ses grandes jambes suffisaient amplement pour la rapprocher de son interlocutrice. Alex rayonnaite littéralement d’enthousiasme. Une infime part de son énergie semblait pouvoir effacer les cernes de sa pauvre victime.

Ca fait vraiment un moment que je voulais vous parler mais j’ai jamais trop eu l’occasion, vous étiez tout le temps occupée, je crois.

Ses yeux avaient couru sur Thalia pour la détailler. Elle ne se gênait jamais vraiment pour dévisager les gens de la tête aux pieds ainsi. Après tout, ils faisaient la même chose avec elle. Bon, ses vêtements et ses cheveux y étaient généralement pour quelque chose, mais elle ne le réalisait pas vraiment.
Elle s’arrêta sur le collier en remontant de ses pieds jusqu’à son visage.

C’était ça. Elle le sentait.
Mais peut-être qu’elle devait se présenter avant d’entrer dans le vif du sujet, même si elle en avait très très envie.

Oh, au fait, je suis Alex Sorensen. Je viens souvent ici, pour mon travail, et puis beaucoup pour ma culture personnelle aussi. Si je pouvais, je poserais certainement ma valise dans la salle des artefacts Atlantes, mais bon, j’ai essayé une fois et les vigiles ont pas été super enthousiastes.

Et lorsqu’elle parlait de poser ses valises, la jeune femme était tout à fait sérieuse, et ça impliquait bien plus que ce que l’on pouvait s’imaginer, puisque sa valise était littéralement sa maison.
Enfin, elle espérait sincèrement que son interlocutrice était disposée à parler avec elle. Elle avait des étoiles dans les yeux et espérait un peu que cela soit communicatif.
Revenir en haut Aller en bas




Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 14 Oct 2018 - 0:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

avatar
Agent de SHADOW

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 147
ϟ Nombre de Messages RP : 90
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa
ϟ Crédits : Kai
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs heveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : • Géokinésie
• Résonance émotionnelle
• Manipulation des vices
• Artefact : Chalchicoatl (médaillon représentant un serpent, jade sur or ; permet l'invocation de Tlazolteotl)
• Sort permanent : Inayilia (dissimule l'énergie de la divinité, de telle sorte qu'elle donne une signature correspondant à une mage médiocre au mieux)
• Maîtrise du Yaomatchia (art martial d'origine aztèque)
Visiblement, si j’avais voulu conserver une chance de m’esquiver dans mon bureau, je n’aurais pas dû saluer la jeune femme. A peine nos regards s’étaient-ils croisés que je la vis se redresser et se diriger vers moi avec un certain enthousiasme. Perplexe, je ne pris pourtant pas la fuite, ça n’aurait pas été très sérieux, je suppose. L’inconnue (enfin, presque inconnue, à force j’avais l’impression qu’elle faisait partie du musée) avait des cheveux difficilement à oublier, avec leur teinte multicolore. Ça faisait partie des raisons pour laquelle je la reconnaissais rapidement quand je la croisais.
Bien que surprise, je répondis pourtant avec une mine un peu étonnée :

Bonjour ?

Alex Sorensen, donc. En tout cas, je ne pouvais pas dire qu’elle manquait d’énergie ou d’enthousiasme. Elle transpirait celui-ci à peu près autant que ma fatigue devait être visible sur mon visage. Je devais avoir l’air un peu stupide, parce que je clignais des yeux en ouvrant et fermant la bouche au gré des propos de la jeune femme, en ayant quelques difficultés à en placer une. Je finis donc par décider très sagement de la laisser terminer son inspection très attentive de ma personne.

Ça me mettait vaguement mal à l’aise d’être détaillée de la sorte. Je dus même me faire violence pour ne pas ranger mon médaillon sous mon chemisier quand elle s’y attarda. Quelque chose me disait que j’allais avoir du mal à me défaire de la jeune femme.

Dites moi ce que je peux faire pour vous, madame Sorensen ?

Parce qu’avec tout ce qu’elle m’avait racontée, je ne savais toujours pas trop ce qu’elle voulait, mais ça avait l’air très… enthousiasmant en tout cas.

Oh, pardon, je ne me suis pas présentée. Thalia Cristobal, ajoutais-je, confuse.

Si je commençais à manquer de politesse… A croire que Tlazolteotl avait une influence bien trop importante sur moi. Tout en lui donnant mon identité, je lui tendis la main pour la saluer plus formellement.
Je me forçais à afficher un sourire professionnel.

Si vous avez besoin de renseignements sur des artefacts Atlantes, je crains de ne pas vous être bien utile. Ce n’est pas tout à fait mon domaine, mais je pourrais vous mettre en contact avec mes collègues.

Ne sachant pas trop quoi dire de sa valise et de sa tentative d’installation au musée – pour la simple raison que je n’arrivais pas à décider si elle avait dit ça sérieusement ou non ? – je m’abstins prudemment de relever.

Bien entendu, demandez-moi quoi qu’il en soit, je suis aussi là pour renseigner nos visiteurs, surtout quand ils font montre d’un tel intérêt pour notre travail.

Je revenais de ma surprise peu à peu, reprenant contenance, et présentant une mine sans doute un peu plus avenante. Enfin, du moins l’espérais-je. Je passais souvent pour austère auprès des autres, car je n’étais pas très souvent démonstrative – pour ne pas dire jamais. On n’oubliait plus aisément les gens discrets, et on m’avait appris depuis toute jeune à me faire oublier au maximum.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 14 Oct 2018 - 14:06 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de l'UNISON
Agent de l'UNISON

avatar
Agent de l'UNISON

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 22/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 130
ϟ Nombre de Messages RP : 50
ϟ Doublons : Susan Suncana
ϟ Crédits : Funelie
ϟ Célébrité : Chloe Norgaard
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : En selle (de son vélo bien entendu)
ϟ Métier : Agent de l'UNISON au projet Hermès
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Grande (1m78)
Vêtements colorés, originaux
Cheveux de couleurs diverses et variées
Yeux bleus
ϟ Pouvoirs : Affinité avec les objets magiques
Affinité avec les êtres magiques
Distorsion magique
Bâton Gnome
Vélo Magique
Charme de Protection
Lunettes LTME 1.0
Valise magique
Semblait qu’Alex avait pris son interlocutrice au dépourvu en arrivant ainsi, comme une fusée à tête chercheuse, dans sa direction. Ce qui était, lorsqu’on y réfléchissait environ cinq secondes, plutôt compréhensible. Ceci dit, Alex n’avait pas vraiment cinq secondes à accorder à ce genre de réflexions. En plus, c’était fait, alors c’était trop tard pour l’annuler ! Et en plus, son interlocutrice ne l’avait pas envoyée bouler. Pas pour le moment en tout cas. Alors elle avait tout pour rester aussi ravie qu’elle l’était en arrivant.

Elle se présenta et serra avec bonne volonté la main de Thalia, puisque c’était son prénom. Il lui semblait que les consonnances de son nom -et aussi son physique- collaient tout à fait avec les origines de son collier. Ainsi qu’avec son travail au musée, si la mémoire d’Alex était encore d’actualité.
Autrement dit, on n’avait pas collé un vieux blanc académique ennuyeux pour expliquer une culture avec laquelle il n’avait rien à voir aux visiteurs de ce musée. Une bonne chose !

Alex hocha donc la tête en écoutant les brèves explications de Thalia. Elle se retint de la secouer dans l’autre sens lorsqu’elle évoqua les artefacts Atlantes. Hé non, la Norvégienne n’était pas là pour ça : A l’instant, c’était une toute autre civilisation qui avait capté son intérêt, et son interlocutrice ne réalisait visiblement pas encore que c’était bien elle qui serait au centre de l’attention dans la discussion, et non pas l’une des nombreuses expositions du musée.

En fait vous êtes la seule à pouvoir répondre à ma question, je pense. C’est pas au sujet des Atlantes...

Elle eut une mine inquiète quelques instants. Oh, elle serait presque dévastée si elle refusait de parler de ça avec elle, mais Alex savait qu’elle n’aurait rien si elle ne tentait pas le coup.
Maintenant qu’elle était proche de Thalia, elle sentait avec un peu plus de précisions ce à quoi son collier servait, sans en avoir le détail précis. C’était un mélange de sensations et d’images qui apparaissaient directement à l’esprit d’Alex, et ça ne saurait s’expliquer avec des mots. Elle était la seule à pouvoir traduire ce flux d’informations brutes qui lui parvenait.

On peut parler de votre collier ? Si ça vous dérange pas bien sur. Je suis certaine qu’il doit être important pour vous.

Elle aurait aimé s’y pencher, mais certainement pas sans l’autorisation de sa propriétaire. En plus, ça donnerait vraiment l’impression qu’elle se penchait sur son décolleté.

Je crois qu’il est lié à un dieu, ou une déesse, mais je saurais pas dire lequel...

Voilà qu’elle se tenait le menton d’un air pensif. Ah, elle ne connaissait vraiment pas très bien le panthéon Aztèque, mais elle était certaine que cet objet y était lié. A quel point ? Et Thalia était-elle au courant ? Si elle le voulait bien, Alex se ferait un plaisir de l’aider à élucider ce mystère et à en savoir plus sur le bijou qu’elle portait autour du cou.
Revenir en haut Aller en bas




Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 14 Oct 2018 - 17:43 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

avatar
Agent de SHADOW

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 147
ϟ Nombre de Messages RP : 90
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa
ϟ Crédits : Kai
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs heveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : • Géokinésie
• Résonance émotionnelle
• Manipulation des vices
• Artefact : Chalchicoatl (médaillon représentant un serpent, jade sur or ; permet l'invocation de Tlazolteotl)
• Sort permanent : Inayilia (dissimule l'énergie de la divinité, de telle sorte qu'elle donne une signature correspondant à une mage médiocre au mieux)
• Maîtrise du Yaomatchia (art martial d'origine aztèque)
Toute chance de donner pour mission de renseigner Alex venait de disparaître, mais je ne me décomposais pas pour autant. Au fond, je n’avais rien contre la discussion quand elle concernait mon travail, d’autant que la jeune femme était plutôt avenante et polie. Néanmoins, je dus reconsidérer très vite ma position. A l’instant où elle me posa sa question, à vrai dire.

Intérieurement, c’était la panique. Personne n’avait jamais vraiment abordé la question de mon collier, grâce au sortilège qui en protégeait la nature. Il aurait été dérangeant pour SHADOW – et pour moi – que l’on puisse savoir au premier coup d’œil qu’une divinité sommeillait là-dedans, nos deux énergies entremêlées désormais si étroitement qu’il devenait difficile de savoir si j’étais elle ou un simple vaisseau.
A la place, mon aura renvoyait, pour les personnes les plus sensibles du moins, l’impression d’avoir en face de soi une héritière d’un pouvoir très lointain. Trop lointain pour être d’une utilité quelconque. Ça me paraissait d’ailleurs délicieusement ironique, vu que j’avais toujours été cette sorcière médiocre, dépourvue du moindre talent.
Bref, à l’heure actuelle, Sofia dégageait plus de pouvoir que moi, en apparence.
En conclusion, il aurait dû être impossible de taper aussi juste d’un coup d’œil.

Le fait que la demoiselle se rinçait l’œil sur mon décolleté au passage me paraissait étonnamment accessoire, malgré mon malaise vis à vis de cette question là également. Je ne pouvais tout de même pas la renvoyer sèchement – trop louche, en plus du fait que n’importe quel agent doté d’une cervelle en état de marche savait devoir faire profil bas – ni lui répondre honnêtement.
J’allais devoir arranger un peu la vérité, une chose que je n’appréciais guère. C’était nécessaire mais pas agréable pour un sou. J’attrapais le collier dans une main et l’observais d’un air surpris.

Oh, ça ?! Je ne sais pas ce qu’il en est, pour tout vous dire. C’est un héritage familial, de la branche mexicaine de ma famille, je crois. Mon père me l’a offert à mes dix-huit ans, mais il ne m’a pas informé d’un quelconque lien. Il a surtout une valeur sentimentale, c’est tout.

Valeur sentimentale d’un objet qu’il m’arrivait d’avoir envie d’arracher de mon cou et de jeter au loin. Malheureusement, j’étais condamnée à partager ma vie et mon corps avec la déesse capricieuse qui y était liée. Je m’étais vite rendue compte que quand je l’abandonnais quelque part, je me sentais… Mal à l’aise. Très mal à l’aise.
Je réfléchissais au fur et à mesure sur ce que je voulais dire ou taire.

Si c’est le cas, c’est sans doute du panthéon aztèque, je suppose. Ma famille n’a pas de sang maya, d’après mes recherches.

Je m’étais tout de même intéressée à la question, plus par curiosité qu’autre chose. Les bras croisés, j’hésitais, puis décidais finalement de lui proposer de s’installer ailleurs que debout au milieu du couloir. Une intuition me disait que je n’allais pas pouvoir me défaire d’elle avant d’avoir répondu à un certain nombre de questions. Qui plus est, ce serait l'occasion de cerner ce qu'elle savait exactement. Je n'étais pas du genre à me précipiter sur des solutions trop... Définitives aux intrusions, mais s'il s'avérait qu'Alex Sorensen représentait un danger quelconque, il me faudrait agir en conséquence.

Je peux vous renseigner un peu sur le panthéon, c’est un des domaines dans lequel je suis compétente. Ceci dit, je ne pourrais probablement pas vous apprendre grand-chose sur l’histoire de ce collier en lui-même. Vous voulez que l’on s’installe dans mon bureau ? Nous serons mieux installés, et je garde quelques ouvrages de référence là-bas.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 15 Oct 2018 - 11:44 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de l'UNISON
Agent de l'UNISON

avatar
Agent de l'UNISON

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 22/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 130
ϟ Nombre de Messages RP : 50
ϟ Doublons : Susan Suncana
ϟ Crédits : Funelie
ϟ Célébrité : Chloe Norgaard
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : En selle (de son vélo bien entendu)
ϟ Métier : Agent de l'UNISON au projet Hermès
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Grande (1m78)
Vêtements colorés, originaux
Cheveux de couleurs diverses et variées
Yeux bleus
ϟ Pouvoirs : Affinité avec les objets magiques
Affinité avec les êtres magiques
Distorsion magique
Bâton Gnome
Vélo Magique
Charme de Protection
Lunettes LTME 1.0
Valise magique
L’histoire derrière le coller de Thalia semblait assez commune aux oreilles d’Alex. C’était quelque chose qui arrivait si souvent ! Enfin, souvent, à l’échelle de quelqu’un qui passait sa vie à mettre le nez sur des artefacts en tous genres. A l’échelle de la population en revanche, très rares étaient les élus à pouvoir porter sur eux ou à avoir en leur possession un artefact renfermant d’antiques secrets.
Alex haussa pourtant un sourcil, quelque chose lui semblait ne pas coller, et elle mit le doigt dessus sans prendre de gants.

D’accord ! Et vous n’avez jamais cherché à en savoir plus à son sujet, sur ses origines ? Vu l’endroit où vous travaillez, à votre place je me serais surement plongée dans des recherches intensives.

D’ailleurs, c’était un peu ce qu’elle comptait faire… Mais sans être à la place de Thalia. Elle n’avait pas l’air de la déranger plus que ça pour le moment, alors autant continuer sur sa lancée ! Elle écouta bien entendu tout ce que son interlocutrice avait à lui dire avec la plus grande attention. On pouvait lire dans le regard d’Alex qu’elle buvait la moindre information comme un punk à chien le ferait avec sa 8-6.
Elle connaissait assez mal le panthéon Aztèque, et elle ne pouvait s’en vouloir qu’à elle-même pour ne pas avoir mené ce genre de recherches plus tôt. Ou bien elle pouvait en vouloir à l’UNISON de ne lui avoir confié aucune affaire à ce sujet aussi, mais elle préférait blâmer son manque de curiosité (une façon de voir les choses extrêmement subjective) que son employeur.

Je vous suis ! C’est vrai que c’est pas terrible de rester planter debout ici. Et puis je suis curieuse d’en apprendre plus sur le panthéon Aztèque. Peut-être qu’on pourra découvrir des choses étonnantes sur votre collier.

Fit-elle, toute sourire. Elle était à des années lumières de comprendre que c’était tout ce que Thalia voulait éviter. En même temps, l’hôte de Tlazolteotl jouait admirablement bien le rôle de celle qui ignorait tout de l’artefact qui l’accompagnait, et la naïveté d’Alex n’avait d’égal que son enthousiasme. Autant dire que ça allait assez haut.
Elle compléta sa présentation, car son interlocutrice devait se demander comment elle avait pu lui tomber dessus ainsi avec de telles affirmations.

Oh, en fait, pour vous expliquer. Je travaille sur l’étude d’artefacts magiques et de trucs magiques en général. J’ai un peu développé un sens pour ça, du coup j’ai absolument aucun doute concernant la nature de votre collier. Du coup si ça vous intéresse aussi, j’aimerais vraiment en discuter.

Si elle espérait que son enthousiasme et sa passion seraient communicatifs, elle espérait également que tout ça ne les mènerait pas à une impasse, ou que Thalia aurait elle aussi la volonté de découvrir quelle vérité se cachait derrière cet héritage familial. Qui sait, peut-être qu’elle avait d’extraordinaires origines ? Ou qu’elles étaient sur le point de déclencher un tournant dans sa vie ? Bon, ce genre de perspective était géniale du point de vue d’Alex, mais beaucoup de gens étaient assez réticents face au changement. Elle verrait bien de quel bois Thalia était faite !
Revenir en haut Aller en bas




Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 15 Oct 2018 - 20:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

avatar
Agent de SHADOW

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 147
ϟ Nombre de Messages RP : 90
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa
ϟ Crédits : Kai
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs heveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : • Géokinésie
• Résonance émotionnelle
• Manipulation des vices
• Artefact : Chalchicoatl (médaillon représentant un serpent, jade sur or ; permet l'invocation de Tlazolteotl)
• Sort permanent : Inayilia (dissimule l'énergie de la divinité, de telle sorte qu'elle donne une signature correspondant à une mage médiocre au mieux)
• Maîtrise du Yaomatchia (art martial d'origine aztèque)
Je faillis soupirer alors que la jeune femme insiste sur le sujet. Heureusement, j’ai une excuse toute trouvée à ça :

Oh, vous savez, depuis que je l’ai, je suis dans mes études, et je profitais de tout ce qui va avec côté vie étudiante.

J’étais membre de quelques clubs à l’époque, ni trop – pour ne pas risquer de me faire remarquer – ni pas assez – simplement parce que j’avais beau avoir une vie sociale relativement limitée, j’appréciais toujours de partager une activité qui me plaisait. Si on ne parlait pas trop, dans l’intervalle, ça m’arrangeait, ceci dit.

Ensuite, j’ai eu les recherches pour mon doctorat, autant dire que mes loisirs avaient disparu. Avec le temps, l’envie que j’avais eu de me pencher sur la question a disparue, j’ai eu d’autres priorités.

L’histoire de la vie, rien d’extravagant ni d’étonnant. Quand on racontait des choses fausses, mieux valait s’abstenir d’embellir le tableau à l’excès. C’était le meilleur moyen de se faire découvrir. Je fis signe à mademoiselle Sorensen de me suivre comme elle acquiesçait, et l’entraînais sur mes pas en pestant intérieurement contre les jeunes trop curieuses et son apparente fascination pour la question. Ça et mon obsession pour la politesse qui m’avait poussée à la saluer. Mais pendant que nous nous dirigions vers le bureau, je faillis m’arrêter nette, en entendant la suite.
Donc, cette jeune femme pour le moins… Originale était non seulement à l’étude sur les artefacts comme celui que je portais bien en évidence autour du coup, mais en plus, elle était dotée d’un sixième sens pour appuyer ses intuitions ? A quel point la situation pouvait-elle empirer ? Il ne manquerait plus qu’elle sente le tatouage dans mon dos, qui asservissait Tlazolteotl et était supposé dissimulé l’énergie de celle-ci parfaitement.
Et dix points pour l’Ordre de Thulé.
Je ne perdis pourtant pas contenance, préférant redéfinir mes priorités : il faudrait simplement égarer un peu la jeune femme. Non pas pour moi, plutôt pour lui éviter une issue défavorable à notre rencontre. J’aurais détesté devoir faire en sorte d’interrompre la vie d’une demoiselle aussi vive.

Installez-vous, dis-je en ouvrant la porte de mon bureau.

Je lui désignais celui qui m’appartenait, puisque nous étions deux à y travailler, mais mon collègue n’était pas là pour le moment. Le meuble en lui-même était rangé à la perfection, tout comme les étagères qui supportaient mes livres personnels et ceux appartenant au musée. J’aimais l’ordre, principalement parce qu’il véhiculait moins d’informations sur moi. Je n’amenais évidemment rien de compromettant ici, mais prudence est mère de sûreté, comme on dit.

Vous souhaitez boire quelque chose ? Thé, café, jus de fruits, de l’eau ?

J’attendis qu’elle m’ait répondu pour la servir avant de m’installer, me contentant pour ma part de me laisser tomber doucement sur ma chaise.

Alors comme ça vous travaillez sur l’épineuse question des artefacts magiques ? Vaste sujet en soi. Il arrive régulièrement que certaines reliques ou vestiges se trouvent être investis d’un pouvoir quelconque, mais dans de nombreux cas, celui-ci est affaibli par le temps. Enfin, vous devez le savoir, j’imagine. Pour ma part, je n’y connais rien, je n’ai pas même un début de sensibilité à la magie, je le crains, m’excusais-je avec un sourire contrit.

C’était tout à fait vrai, qui plus est. Malgré tout le malaise que l’idée m’inspirait, je levais les mains pour passer la chaîne par dessus ma tête et poser le médaillon sur le bureau, entre nous. Le motif de jade représentant un serpent enroulé lui-même était étrangement anguleux. La touche de vert était incrustée dans un médaillon fait d’or pur – nous avions vérifié. Tlazolteotl avait visiblement des goûts de luxe.

Dites-moi comment je peux vous aider précisément ? Que sentez-vous, au juste ?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 16 Oct 2018 - 22:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de l'UNISON
Agent de l'UNISON

avatar
Agent de l'UNISON

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 22/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 130
ϟ Nombre de Messages RP : 50
ϟ Doublons : Susan Suncana
ϟ Crédits : Funelie
ϟ Célébrité : Chloe Norgaard
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : En selle (de son vélo bien entendu)
ϟ Métier : Agent de l'UNISON au projet Hermès
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Grande (1m78)
Vêtements colorés, originaux
Cheveux de couleurs diverses et variées
Yeux bleus
ϟ Pouvoirs : Affinité avec les objets magiques
Affinité avec les êtres magiques
Distorsion magique
Bâton Gnome
Vélo Magique
Charme de Protection
Lunettes LTME 1.0
Valise magique
Alex fut quelque peu déçue d’apprendre les raisons qui avaient poussé la demoiselle à ne pas étudier plus en profondeur l’artefact qu’elle portait à son cou depuis bon nombre d’années, selon ses propres dires. Il était absolument inconcevable pour elle que l’on ne parvienne pas à ménager au moins quelques minutes - dans son cas à elle, quelques poignées d’heures… - pour étudier un mystère que l’on cotoyait chaque jour. Si on lui collait un ancien héritage familial entre les mains, elle se donnerait environ 20 minutes avant de craquer et de l’observer sous toutes les coutures, puis d’aller voir un expert pour analyser l’objet dans ses moindres recoins. Des matériaux qui le composaient, de la signature de l’artisan qui se trouvait peut-être encore quelque part sur la surface de l’artefact…
Elle était simplement un être motivé par la curiosité, et il était difficile d’admettre que tout le monde n’était pas construit ainsi.

Elle se montra néanmoins compatissante, car la jeune femme semblait réellement avoir eu un emploi du temps des plus chargés. Le genre qui l’avait empêchée d’accomplir le devoir élémentaire qui était d’élucider ce mystère dont elle avait hérité. Cela donnait au moins l’occasion à la Norvégienne de dépoussiérer tout ça en sa compagnie ! C’était une petite aventure à laquelle elle se préparait déjà mentalement.

Oh, je comprends. Enfin, non, pour être honnête je comprends pas vraiment mais c’est la vie, c’est comme ça.

L’ordre exemplaire dans le bureau de Thalia impressionna Alex pendant quelques instants, où elle avait l’air de chercher des défauts ou au moins quelques marques de personnalisation de l’espace de sa propriétaire. Il n’y avait pas grand chose à se mettre sous la dent, c’était le moins qu’on puisse dire. Mais la norvégienne n’était pas là pour ça !

Euh, de l’eau s’il vous plait, si ça vous embête pas.

Car la demoiselle était bavarde. Il fallait qu’elle s’hydrate si elle ne voulait pas s’assécher la gorge ou perdre carrément la voix en cours de route. Elle prenait un tout petit peu soin d’elle, de temps en temps !

Tout à fait ! J’ai découvert la magie quand j’étais ado, et j’ai pas décroché. J’ai fait toutes mes études sur les artefacts magiques et j’ai moi même une petite collection qui me plaît bien. Rien de vraiment précieux, je m’intéresse beaucoup à la magie du quotidien, en ce qui concerne mes hobbys en tout cas ! Dans mon travail, on s’attaque plutôt à du très sérieux.

Alex n’avait pas vraiment l’habitude de parler d’elle, mais il lui semblait avoir appris que c’était en partageant un peu elle-même que les autres étaient plus propices à s’ouvrir. Et puis surtout, lorsqu’elle parlait de magie, il était difficile pour elle de se contenir. Elle n’était avare ni en paroles ni en enthousiasme, et ça, son interlocutrice avait du le remarquer dès leurs premiers échanges.

La sensibilité à la magie, c’est un truc un peu particulier chez moi, je crois. J’suis un peu une sorte de radar, c’est peu commun. Je sais pas vraiment d’où ça vient non plus, mais ça m’arrange assez pour mon travail.

Fit Alex, toute sourire. Son interlocutrice lui posait une question dont l’intérêt était flamboyant chez la norvégienne. Qu’avait-elle senti ? Eh bien c’était assez inhabituel et curieux.

Habituellement, je sens assez clairement les auras des artefacts magiques. J’arrive à deviner les effets de la plupart des enchantements ou des pouvoirs octroyés par des artefacts. Mais le vôtre a quelque chose de spécial : Son aura est comme étouffée. Du coup j’ai juste une sorte de sensation… Floue. Vous savez ? Ca se manifeste un peu comme des pensées, c’est des idées et des concepts, parfois des images, mais rien de très précis. Dans celui-ci, ça m’a l’air assez tumultueux, et j’ai l’impression que c’est en lien avec une divinité. Aztèque, comme vous l’avez dit.

Elle prit un instant pour boire, sinon elle allait s’étouffer avec ses propres mots. Une chose que son interlocutrice aurait probablement apprécié ?
En tout cas, elle observait avec la plus grande curiosité l’objet maintenant posé sur le bureau. On verrait presque une flamme briller au fond de ses yeux.

Vous savez si le serpent a une signification précise ? En fait, je me demande… Vous voyez, sa forme angulaire… Peut-être qu’elle forme un motif ? Ca vous dérangerait si je le dessine sur mon carnet ? J’aime bien faire des croquis des objets que j’étudie, ça m’aide à y trouver des détails cachés.

Dans sa valise, il y avait plusieurs boîtes remplies de carnets, eux mêmes remplis de croquis et d’annotations en tous genres. C’était l’une de ses petites traditions.
Revenir en haut Aller en bas




Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 17 Oct 2018 - 0:44 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

avatar
Agent de SHADOW

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 147
ϟ Nombre de Messages RP : 90
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa
ϟ Crédits : Kai
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs heveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : • Géokinésie
• Résonance émotionnelle
• Manipulation des vices
• Artefact : Chalchicoatl (médaillon représentant un serpent, jade sur or ; permet l'invocation de Tlazolteotl)
• Sort permanent : Inayilia (dissimule l'énergie de la divinité, de telle sorte qu'elle donne une signature correspondant à une mage médiocre au mieux)
• Maîtrise du Yaomatchia (art martial d'origine aztèque)
Je retins un soupir alors que Mademoiselle Sorensen me répondait qu’elle comprenait. Une moue contrariée, au contraire, alors qu’elle se corrigeait aussitôt. Je me forçais à rire doucement. En temps normal, j’aurais probablement trouvé son honnêteté aussi surprenante que rafraîchissante, moi qui valorisais cette qualité comme une vertu cardinale. Aujourd’hui, j’aurais préféré qu’elle s’arrête à « je comprends ». Une fois le verre d’eau de la demoiselle servi, je m’installais tranquillement à mon bureau et attendis qu’elle réponde à ma question, les yeux gardés sur son visage pour m’éviter de fixer le pendentif.

Difficile de ne pas remarquer que votre travail est aussi une passion, rétorquais-je d’une voix douce, sincèrement amusée.

Quand bien même sa curiosité était terriblement déplacée, il était fascinant de voir l’enthousiasme sincère et presque communicatif qu’elle mettait à ses découvertes. Quelques minutes en sa compagnie étaient plus que suffisantes pour se faire cette impression, par ailleurs.

Du très sérieux ? relevais-je d’un ton curieux. Où travaillez-vous précisément ?

Je posais la question avec perplexité avant d’y associer des excuses :

Oh, pardon, c’est peut-être indiscret de ma part. Vous n’êtes pas obligée de répondre, évidemment.

C’était bien ma chance. Etre tombée sur un radar à magie, quelle excellente blague. Que se serait-il passé si elle était venue à un moment où Tlazolteotl dominait ? Nous avions fini par comprendre que nos essences s’échangeaient lorsque je lui cédais le contrôle. Je sommeillais dans le médaillon pendant qu’elle s’épanouissait dans ma chair, en somme. En général, la trace énergétique augmentait très discrètement dans ses moments. Disons que je passais de médiocre à presque intéressante, si les minuscules poissons peuvent être considérés de la sorte. Les mots de ma sœur, non les miens.
Je fronçais les sourcils, pour dissimuler mon soulagement lorsqu’elle m’expliqua que les choses étaient flous. Bon, au moins le sortilège supposé me protéger fonctionnait-il un peu.

Je crois que je saisis le concept, même si ça reste assez obscur pour moi. Serait-il possible que l’artefact soit tellement diminué que vos capacités sont… Bloquées ? J’imagine que lorsqu’un objet perd ses propriétés à cause du temps, vous devez avoir plus de mal à en deviner les effets ? Nous savons que la civilisation aztèque est issue d’autres peuplades bien plus anciennes, qui vénéraient les mêmes divinités.

Je marquais une pause pour mieux lui expliquer les choses :

Le panthéon aztèque est en fait né de la fusion de plusieurs autres panthéons. Cette civilisation avait pour habitude d’intégrer la culture et la religion des peuples qu’ils conquéraient, plutôt que d’imposer la leur. Par exemple, Quetzacoatl, le Dieu-Serpent à Plumes, est une divinité toltèque, au départ. Il est pourtant au cœur des mythologies aztèques. Le sujet est extrêmement complexe à cause de cela. Il existe des centaines de divinités et d’esprits majeurs dans les Treize Cieux, la dimension divine associée.

Si avec ça, je n’avais pas moyen de noyer le poisson. Jamais je ne m’étais autant félicitée d’appartenir à un peuple aussi complexe. J’allais pouvoir égarer la pauvre Alex sur des chemins tortueux.

Le serpent a de très nombreuses significations dans la culture aztèque. Contrairement d’autres peuples, c’est avant tout un symbole plutôt positif. Il va falloir que je m’égare pour faire le tour de la question, donc n’hésitez pas à m’interrompre si vous en avez besoin. Vous pouvez prendre des notes et faire des croquis en même temps, bien entendu. Cependant, je peux d’ores et déjà vous dire que l’artisanat aztèque optait souvent pour des formes très anguleuses. Un tel dessin n’a rien d’anormal. Je peux vous montrer les photos des bijoux que j’étudie actuellement si vous le souhaitez, pour que vous puissiez les comparer.

SHADOW avait fait disparaître les rares traces qui concernaient Chalchicoatl dans l’histoire. Impossible qu’un dessin l’aide dans la tâche qu’elle s’était fixée. J’attendis poliment qu’elle récupère son matériel avant de continuer.

La première signification du serpent est directement liée au calendrier aztèque. Ils avaient un calendrier solaire mais aussi un calendrier divinatoire. Je vous en passe les détails, c’est quelque chose d’extrêmement compliqué, mais entre autres choses, ce calendrier exploitait vingt signes temporels associés aux jours, se succédant un par un, chacun ayant leur signification, parmi lesquels le serpent. Le serpent était le symbole d’un changement continuel, mais aussi de prospérité et de fécondité. On saluait également son agressivité, mais dans un sens purement positif : une certaine intrépidité, un goût du risque accru. Il était enfin associé à la gémellité. D’ailleurs, il n’est pas si courant qu’il soit représenté seul.

Je marquais une courte pause et me retournais pour attraper un livre représentant les principales divinités aztèques et l’ouvrir à la page que je cherchais avant de le tourner vers la demoiselle et lui pointer une image.

Dans le calendrier, le jour du serpent était associé à Chalchihuitlicue, ce qui signifie d’ailleurs la déesse à la jupe de jade et est assez concordant avec le choix des matériaux de ce médaillon. Il s’agit de la déesse des eaux douces, à l’alignement plutôt obscur – quoi qu’il soit assez complexe de trancher sur la question, la plupart des divinités ayant une nature duelle. Elle est considérée comme le sixième seigneur de la nuit. Le jade indique l’estime que lui portait les aztèques, l’eau étant source de toute vie mais aussi un élément purificateur. Néanmoins, ce même élément était à l’origine de grandes destructions, par les inondations, les ouragans, par exemple. La déesse était donc révérée mais surtout crainte, vue comme fluctuante.

Je fis mine de réfléchir puis revint en arrière dans le livre pour montrer une autre divinité, féminine elle aussi.

Le serpent peut aussi être associé à Coatlicue. Cela signifie celle qui porte une jupe de serpents, plus ou moins. Un autre de ses noms était aussi Cihuacoatl, la dame aux serpents, cette fois. Il s’agit de la déesse-mère de la terre, ayant donné naissance aux astres. Elle est également associé à la fertilité, au feu, aux notions de vie et de mort. Comme vous le voyez, elle est représentée avec une jupe faite de serpents et un collier de cœurs humains et de crânes. C’était une divinité liée à la féminité et à la maternité même si ce n’était pas ses principaux attributs.

Le lien entre Tlazolteotl et le symbole du serpent était beaucoup plus lointain, et il était donc inutile d’en parler dès maintenant. Tout comme des références multiples à cet animal, loués soient les Dieux. L’enchevêtrement complexe que représentait la religion aztèque était difficile à saisir pour une néophyte, et je comptais là-dessus.

Désolée, je m’emballe. J’ai étudié cette civilisation toute ma vie, c’est ma passion personnelle, je suppose. Je ne vous ai pas perdue jusque là ? Est-ce que quelque chose vous semble prometteur ? Si ça n’est pas le cas, j’ai encore nombre de références au serpent. Au moins deux… Non, trois autres divinités ont déjà été représentées en alliance à ce symbole, je ne veux simplement pas aller trop vite.

Tout en parlant, j’ouvris le tiroir de mon bureau pour en tirer une série de marque-pages collants, et en détachais deux pour identifier les pages concernant Coatlicue et Chalchihuitlicue.

Oh, j’oubliais. Les orthographes des noms de ces deux divinités sont dans les légendes des images que je vous ai désignées, je peux aussi vous les épeler si vous le souhaitez. Le nahuatl paraît déjà compliqué aux natifs mexicains et aux chercheurs, alors…

Ma voix n’avait pas vacillé, évidemment, et j’avais prononcé les mots de façon parfaite, mais je trichais. Je ne parlais pas seulement quelques mots de nahuatl, j’aurais pu faire la conversation à Mademoiselle Sorensen dans cette langue. Un avantage non négligeable lorsque nous souhaitions discuter en privé, au sein de ma famille. La branche familiale principale toute entière apprenait ce parler dès la plus tendre enfance. Aucun des membres de ma fratrie n’y avait donc échappé !
J’attendis qu’Alex me réponde, par la suite. Je n’avais vraiment pas prévu d’être aussi volubile d’entrée de jeu, mais la question m’intéressait au fond. Je n’avais pas souvent l’occasion de faire la leçon à quelqu’un, sauf à des confrères. Et c’était alors sur des questions bien plus poussées. Mais revenir aux bases avait du bon, finalement. Je me revoyais, toute petite, sur les genoux de mon père, réciter des noms et des attributs, les yeux mi-clos et la mine satisfaite lorsque je récoltais pour cela des félicitations attendries.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 18 Oct 2018 - 18:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de l'UNISON
Agent de l'UNISON

avatar
Agent de l'UNISON

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 22/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 130
ϟ Nombre de Messages RP : 50
ϟ Doublons : Susan Suncana
ϟ Crédits : Funelie
ϟ Célébrité : Chloe Norgaard
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : En selle (de son vélo bien entendu)
ϟ Métier : Agent de l'UNISON au projet Hermès
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Grande (1m78)
Vêtements colorés, originaux
Cheveux de couleurs diverses et variées
Yeux bleus
ϟ Pouvoirs : Affinité avec les objets magiques
Affinité avec les êtres magiques
Distorsion magique
Bâton Gnome
Vélo Magique
Charme de Protection
Lunettes LTME 1.0
Valise magique
Il aurait fallu être aveugle - ou sourd - pour ne pas voir l’enthousiasme et la passion qui transpirait d’Alex lorsqu’elle s’exprimait ou qu’elle s’intéressait à la magie qui laissait sa trace ça et là dans le monde et dans les objets du quotidien. Thalia n’était donc pas dupe et sa remarque rendit la Norvégienne assez fière : Elle comptait bien partager sa passion autour d’elle, et elle semblait y parvenir.


Thalia posa une question tout à fait intéressante à Alex, et elle réalisa qu’elle n’avait absolument pas évoqué l’endroit où elle travaillait depuis le début de la discussion. Généralement, elle ne s’en cachait pas, c’était un travail comme un autre et leurs locaux étaient en ville, il fallait donc s’attendre à croiser des employés de l’UNISON régulièrement en ville.

Oh, oui, en fait je travaille à l’UNISON. On a une branche spéciale pour les menaces magiques et les trucs du genre. Ca fait quatre ans que j’y ai un siège à mon nom.

Elle ne manquait pas non plus de choses à dire à ce sujet, mais elle préférait ne pas aller dans le détail de ce qu’elle y faisait. Après tout, certains projets étaient classés et il valait mieux ne rien ébruiter sur ce qui pouvait traîner dans leurs locaux et entre les mains d’Alex.

Aux questions suivantes, elle hocha vivement la tête.

Oui, parfois les capacités d’un artefact sont effacées. Ca peut-être du à une tentative de supprimer ses pouvoirs, à quelque chose qui les camoufle, ou bien au temps qui aurait abimé certains des matériaux ou des dessins qui conditionnent l’enchantement.

Trois possibilités, donc. Lorsqu’une glyphe était partiellement effacée, plusieurs choses pouvaient en découper : Soit elle cessait tout simplement de fonctionner, soit elle était affaiblie, soit les effet devenaient différents. Les deux premières propositions étaient généralement les plus heureuses, tandis que la troisième pouvait poser de très graves problèmes et rendre un artefact ou un sort parfaitement incontrôlables.

Enfin, les rôles s’inversèrent : Ce fut à la Norvégienne d’écouter avec l’oreille la plus attentive ce que lui expliquait Thalia sur la culture Aztèque et son complexe panthéon. Alex avait l’avantage d’avoir déjà étudié des cultures dont le panthéon ressemblait à une assemblée générale et d’être plus ou moins préparée au déluge d’informations qui l’attendait, et qui menaçait de la perdre à tout instant. Ainsi, elle pouvait s’accrocher et faire intérieurement les comparatifs qui s’imposaient pour elle pouvoir retrouver son chemin dans tout ce bazar.
Elle ponctuait son écoute de hochements de tête, et griffonait en même temps sur son carnet. Le médaillon y était maintenant représenté avec un souci du détail et une précision remarquable, et des annotations venaient s’ajouter tout autour du dessin, un peu dans tous les sens.

Les noms suggérés par Thalia s’étaient ajoutés aux annotations, dans le coin de la page du carnet. Ils étaient soulignés, preuve que c’était là une information d’importance capitale !

Ca me rappelle un peu l’Égypte tout ça. Enfin, j’espère pas me planter hein, mais ils ont énooormément de dieux, certains n’apparaîssent qu’une fois dans un Livre des Morts isolé, puis on les revoit plus pendant trois cent ans puis on le revoit dans un autre livre des morts… Et puis ils sont souvent assez ambivalents. On est vraiment sur des personnalités complexes, et pas sur une caricature d’un état d’esprit en particulier.

Elle avait recopié les noms d’après le livre pour ne pas se tromper sur ses annotations, et avait d’ailleurs commenté avec un sourire amusé :

Vous savez, je suis norvégienne, alors je me débrouille pas mal avec les orthographes un peu différentes.

Entre les langues anciennes qu’elle avait étudié et appris, sa langue natale et l’anglais, elle était plutôt bien armée pour faire face au chaos de lettres du nahuatl.
Elle avait réussi à ne pas prendre de retard sur les explications fournies par Thalia, ce qui était un petit exploit. En même temps, son esprit passionné était aussi vif que celui de son interlocutrice lorsqu’elle parlait d’un sujet qui l’enflammait. Alex était vraiment contente de la voir dans cet état !

Vous pouvez me parler des autres divinités du coup ? On est jamais sures de rien, on pourrait rater un truc.
Revenir en haut Aller en bas




Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 19 Oct 2018 - 1:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

avatar
Agent de SHADOW

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 147
ϟ Nombre de Messages RP : 90
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa
ϟ Crédits : Kai
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs heveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : • Géokinésie
• Résonance émotionnelle
• Manipulation des vices
• Artefact : Chalchicoatl (médaillon représentant un serpent, jade sur or ; permet l'invocation de Tlazolteotl)
• Sort permanent : Inayilia (dissimule l'énergie de la divinité, de telle sorte qu'elle donne une signature correspondant à une mage médiocre au mieux)
• Maîtrise du Yaomatchia (art martial d'origine aztèque)
Quand Mademoiselle Sorensen me répondit quant à son lieu de travail, j'en aurais presque levé les yeux au ciel dans mon exaspération. Non seulement devais-je composer avec une passionnée d'artefacts en tous genres un peu trop... Collante, mais il fallait en prime qu'elle soit une employée de l'UNISON. Ceci dit, ce fut avec la même maîtrise qu'à chaque instant que je répondis à cet aveu :

Oh, oui, j'avais eu vent de cette partie des groupes de travail, de loin. J'imagine que votre travail doit vous plaire, c'est quelque chose de très positif.

Tout le monde n'avait pas cette chance. Jusqu'à ce matin, j'adorais mon travail, mais je commençais à reconsidérer mes choix. J'acquiesçais sérieusement à ses explications, comme si je n'avais pas déjà su tout ça.

Je vois. Et vous pourriez savoir laquelle de ses options est la bonne dans ce cas précis, demandais-je avec une curiosité feinte.

Autant savoir si elle était une menace potentiellement très embêtante ou juste une épine dans le pied passagère. Toutes les informations étaient bonnes à prendre. Je m'étais ensuite lancée dans mes nombreuses explications, en espérant vaguement semer la jeune femme. Ce fut évidemment peine perdue, ce qui ne m'étonnait qu'à moitié. L'UNISON ne devait pas recruter la première venue sous prétexte qu'elle était passionnée par quelque chose, c'était donc que la demoiselle avait des compétences plus que correctes en la matière. Du coin de l'oeil, je constatais que le croquis représentant mon médaillon était éminemment reconnaissable, mais aussi qu'elle avait noté quantité de choses autour du dessin. Ah, l'efficacité quand on en avait absolument pas besoin, quelle tristesse.
Mes espoirs de la semer dans un méandre d'informations insoluble s'évanouissaient les unes après les autres.

Nombreux sont les panthéons très... Fournis, en effet. Mais il est vrai que le parallèle avec l'Egypte et ses divinités est particulièrement pertinent ! C'est une excellente remarque, ajoutais-je avec la vague impression d'être une professeure fière de son élève.

Je souris poliment comme elle m'expliquait être norvégienne. Je n'avais qu'une notion très lointaine de ce à quoi ressemblait leur langue, mais cela me suffisait pour concevoir qu'elle ne soit pas trop perdue par le nahuatl. D'autant qu'elle avait forcément dû se pencher sur d'autres dialectes plus ou moins anciens avec son travail à l'UNISON. Cette Alex Sorensen me devenait de moins en moins sympathique. Ce qui était particulièrement dommage, puisqu'une personne aussi passionnée m'aurait habituellement paru tout à fait charmante. Nous aurions pu avoir des discussions très animées sur des questions diverses, je suppose.

Puisque vous êtes bien accrochée, je vais continuer.

Je repris mon bouquin, farfouillais dedans, puis finis par soupirer pour en récupérer un second, que je laissais de côté pour la suite.

Donc, nous avons ensuite Quetzacoatl. En vérité, j'aurais pu commencer par lui. C'est une divinité d'origine toltèque, au départ, qui a été intégrée au coeur des croyances aztèques. Vous savez probablement qu'il s'agit du Dieu Serpent à Plumes. Il a d'ailleurs été vénéré également par les Mayas bien avant cela, sous un autre nom. Selon les légendes, il peut être à l'origine un souverain toltèque, séduit par Tezcatlipoca, dont je vous parlerais par la suite, et qui se serait immolé lui-même avant de revenir en tant que Serpent à Plumes. Ou alors une divinité primordiale, qui aurait permis à la Terre-Mère d'exister. Les mythes qui l'entourent sont très nombreux, il me faudrait des heures pour les aborder, mais sachez simplement qu'il s'agit d'un des dieux principaux des aztèques.

Je marquais une pause brève et bus une gorgée d'eau avant de continuer :

Tezcatlipoca, justement, est le Miroir Fumant. C'est un dieu guerrier, une des divinités primordiales. On lui connaît de nombreux autres noms, mais il faut surtout retenir qu'il est associé à des concepts très divers tels que la la nuit, la discorde, la guerre, la chasse, la royauté ou le temps. C'était aussi un des dieux patrons des sorciers, encore que pas le seul. On l'a également associé à la notion de providence si mes souvenirs sont bons, mais de façon plus anecdotique.

Voilà que j'en venais à ma chère Tlazolteotl. Le meilleur pour la fin, aurait-elle sans doute claironné. De ce que j'en disais, c'était surtout la plus anecdotique pour ce qui était de l'association avec le serpent. Je sortis le deuxième livre, puisque je cherchais une illustration en particulier :

Et voici la dernière à laquelle je pense, Tlazolteotl. Il s'agit d'une divinité armé de quatre visages, très complexe. Le Septième Seigneur de la Nuit est réputée très changeante. C'était une déesse liée à la Terre, à l'accouchement et aux mères, mais aussi aux vices au sens large. C'était la Mangeuse de Péchés, celle à laquelle les aztèques se confessaient pour qu'elle dévore le mal qu'ils avaient pu commettre dans leur vie. Elle n'offrait ce privilège qu'une seule et unique fois à chaque plaignant, ceci étant. Elle est cependant représentée assez rarement avec un serpent. A vrai dire, quand c'est le cas, il y en a systématiquement deux, c'est pourquoi je ne l'ai nommée qu'en dernier.

Je toussotais puis me reculais un peu sur ma chaise, avant d'observer paisiblement Alex. PAisiblement, en apparence du moins.

Voilà. Cela vous aide-t-il de quelque façon que ce soit ?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 19 Oct 2018 - 21:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de l'UNISON
Agent de l'UNISON

avatar
Agent de l'UNISON

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 22/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 130
ϟ Nombre de Messages RP : 50
ϟ Doublons : Susan Suncana
ϟ Crédits : Funelie
ϟ Célébrité : Chloe Norgaard
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : En selle (de son vélo bien entendu)
ϟ Métier : Agent de l'UNISON au projet Hermès
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Grande (1m78)
Vêtements colorés, originaux
Cheveux de couleurs diverses et variées
Yeux bleus
ϟ Pouvoirs : Affinité avec les objets magiques
Affinité avec les êtres magiques
Distorsion magique
Bâton Gnome
Vélo Magique
Charme de Protection
Lunettes LTME 1.0
Valise magique
Dire que le travail d’Alex lui plaisait était faible par rapport à ce qu’elle ressentait vis à vis de son emploi. Elle en était amoureuse. Rares étaient les postes dans le monde entier où l’on pouvait se consacrer entièrement à la magie et avoir un salaire plus que raisonnable. Ajoutez à cela la cause que servait la Norvégienne en travaillant pour une telle organisation, et on obtenait un travail dont un certain nombre de jeunes mages pouvaient rêver.
Quand au collier, il était difficile de dire si ses pouvoirs étaient étouffés ou altérés.

Y’a une chose de sure, c’est qu’il y a encore de la magie dans ce collier. A savoir si elle a été altérée ou simplement réduite, c’est plus difficile à déterminer. Pour ça, il faudrait savoir ou découvrir ce pour quoi il a été conçu à l’origine, puis lever le voile sur ses effets aujourd’hui et comparer les deux.

Elle posa les yeux sur le collier, et ils brillaient toujours autant que l’or qui le constituait. Si elle avait un faible pour les petites choses du quotidien plutôt qu’aux grands artefacts qui occupaient le devant de la scène, elle n’en aimait pas moins ces merveilles d’artisanat et d’ésotérisme.

Y’a d’autres autres façons de faire, mais j’pense pas que vous ayez envie que votre collier finisse dans une boîte dans les labos de l’UNISON. Et moi non plus : il est bien avec vous, c’est votre héritage.

Lorsque Thalia fit un compliment sur la comparaison d’Alex entre les deux panthéons, la grande perche se sentit toute fière et euphorique, comme un enfant studieux à qui l’on donnait un bon point. Mieux encore, on lui donnait une image !
Et comme elle était studieuse, si vous suiviez bien, elle se plongea dans l’écoute d’une nouvelle série d’explications qui venaient ajouter moultes annotations sur ses pages de croquis. Alex avait certainement de quoi potasser pour un bon moment avec tout ça. Il était dommage qu’elle n’aie pu sentir avec plus de précisions les domaines d’activité du collier, car elle aurait pu avec plus d’aisance lui assigner une divinité. Elle n’avait que des sensations floues et difficiles à déchiffrer.
Probablement qu’elle aurait besoin d’un moment pour laisser décanter ça plus tard.

Oh, ça oui ! Ca m’aide. Je pense que ça abat déjà une bonne partie de recherches préliminaires. Je pense que je vais pas vous tenir la jambe mille ans, vous avez surement des trucs à faire. Je pense que je vais approfondir mes recherches sur mon temps libre sur ces divinités et voir si j’arrive à y raccrocher la sensation que me donne votre collier.

Elle reporta son attention sur Thalia, tout à fait aimable et sans avoir perdu une seule miette de son enthousiasme.

A moins que vous ayez d’autres questions, vous même ? En tout cas, je vais vous tenir au courant !
Revenir en haut Aller en bas




Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 20 Oct 2018 - 13:11 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

avatar
Agent de SHADOW

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 147
ϟ Nombre de Messages RP : 90
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa
ϟ Crédits : Kai
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs heveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : • Géokinésie
• Résonance émotionnelle
• Manipulation des vices
• Artefact : Chalchicoatl (médaillon représentant un serpent, jade sur or ; permet l'invocation de Tlazolteotl)
• Sort permanent : Inayilia (dissimule l'énergie de la divinité, de telle sorte qu'elle donne une signature correspondant à une mage médiocre au mieux)
• Maîtrise du Yaomatchia (art martial d'origine aztèque)
Au moins la norvégienne n'avait-elle pas saisi l'enchantement auquel l'objet de sa convoitise était relié. Il n'aurait plus manqué qu'elle m'avoue qu'un sortilège bloquait sa magie pour que, cette fois, je me mette à pleurer une fois chez moi. C'était sans doute un peu exagéré, comme réaction, je me devais de l'avouer. Ceci étant, cette alien sortie de nulle part était bien trop perspicace à mon goût.

Je comprends. J'espère juste que s'il a été altérée, on ne risque pas de déclencher un accident avec, fis-je mine de me troubler.

J'avais déjà un énorme Accident en la personne de Tlazolteotl, mais un peu d'inquiétude tempèrerait peut-être les ardeurs de la jeune femme. Je n'y croyais à vrai dire pas du tout, mais autant multiplier les tentatives. En revanche...

Effectivement, je déteste m'en séparer. Je suis vraiment désolée, je vous l'aurais laissé quelques temps, mais c'est un héritage qui a une valeur très importante pour moi.

Je lui offris un sourire désolé. Même si elle n'avait pas vraiment demandé de récupérer le collier, je me sentais presque vaguement coupable de tout faire pour lui mettre des bâtons dans les roues. Cette culpabilité n'était jamais que passagère, d'autant que dans le fond, je le faisais pour la protéger, néanmoins, je détestais refuser quelque chose à quelqu'un de quelque façon que ce soit.

Alex avait dûment pris en note tout ce que je lui avais expliqué, avec une application tout à fait charmante, je devais bien l'avouer. Je n'étais pas du tout ravie de lui avoir épargné de se perdre en recherches longues et fastidieuses, mais il aurait été totalement déplacé de ma part de le lui refuser alors qu'elle m'avait presque sautée dessus dans le couloir. En d'autres occasions ou d'autres lieux, j'aurais adoré travailler avec elle, du moins le supposais-je. Encore que son enthousiasme débordant pouvait être fatiguant, peut-être. J'étais au contraire quelqu'un d'extrêmement calme.
Je secouais paisiblement la tête en essayant d'ignorer l'appréhension qui me serrait le coeur.

Non, je vous remercie. Tenez-moi bien au courant, en effet, je serais intéressée par vos résultats.

Je raccompagnais la demoiselle en dehors de mon bureau et lui serrais la main de nouveau, avant de la regarder retourner à ses occupations, les bras croisés et la mine bien plus fermée. J'avais la vague sensation que cette histoire allait... Comment disait Tlazolteotl, déjà ? Revenir me mordre les fesses.
Revenir en haut Aller en bas



Alex Sorensen et le mystère du collier aztèque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Danse ta vie vie, danse [Alex]
» Aprés Michaelle Jean à Ottawa voila Carl-Alex Ridoré à Friboug
» Alex Larsen, nouvo minis Lasante fè bèl figi devan OAS.
» Les droits pour Alex Kovalev disponible
» Signature de contrat - Alex Kovalev

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-