AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

La nécessité est une loi qui excuse bien des actions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 13 Oct 2018 - 17:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 499
ϟ Nombre de Messages RP : 143
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
Depuis qu'il avait dû obliger Pizza-Girl à le laisser partir, Mikhaïl avait souvent pensé à elle. Il s'en voulait d'avoir dû en arriver à de telles extrémités de n'avait pu s'empêcher de se demander si elle chercherait à le retrouver. Après tout, elle connaissait son identité, mais aussi son visage. Remonter la piste pour dénicher son adresse serait donc un jeu d'enfant ! Pourtant, les jours passaient et personne n'était venu sonner chez lui. Aucun policier, aucune héroïne furieuse, rien. Le doute s'était donc insinué dans son esprit, le poussant à se demander si la jeune femme lui en voulait ou si elle comptait remettre les pendules à l'heure un jour. Autant de questions qui le taraudaient et finirent par le persuader qu'il valait mieux poser la question à l'intéressée.

Avant qu'il ne se soit décidé, le slave passait beaucoup de temps chez sa sœur, comme toujours. Elle avait fini par remarquer que quelque chose coinçait et que son frère semblait un peu dans la lune. Elle tenta bien évidemment de le questionner, mais le Russe resta obstinément silencieux et renfermé... du moins jusqu'à ce qu'elle le menace de ne plus le laisser venir ici s'il n'ouvrait pas la bouche. Il fut donc contrait de lui mentir – encore – et de lui dire qu'il s'était disputé avec une amie. Bien évidemment, en entendant « amie » Marishka pensa aussitôt « potentielle belle-sœur » et creusa la question jusqu'à le pousser à se bouger les fesses pour aller la voir. Mikhaïl se laissa donc persuader, aussi bien parce qu'elle avait raison que parce qu'il en avait envie. Il fallait que les choses soient tirées au clair.

Le jour J, avant de se rendre au restaurant de la jeune femme, Misha fit un crochet par chez sa sœur qui l'accueillit avec un sourire aux lèvres. Il flaira aussitôt le plan douteux et en la voyant tirer un bouquet de fleurs de derrière son dos, il comprit qu'il avait eu raison d'avoir peur. Bien évidemment, le slave eut beau lui répéter que ce n'était qu'une amie et qu'on n'offrait pas de fleurs à une amie, Marishka ne lâcha pas l'affaire.
C'est pour cette raison qu'il se retrouva à marcher dans la ruelle, en direction de la Pizza Box, un bouquet de fleurs en main. Il allait être ridicule, mais il le méritait bien !

L'enseigne était visible à quelques pas de là, mais il n'osa pas y aller. Il lui fallut une bonne dizaine de minutes avant de se lancer et de franchir la porte du restaurant. Il y avait du monde, mais pas énormément. Personne ne le regarda et c'était tant mieux ! Son regard clair se promena sur les environs jusqu'à ce qu'il repère la silhouette qui l'intéressait. Susan, Pizza-Girl ou que sais-je encore se tenait non loin de là. Leurs regards se croisèrent et il hésita une ultime fois avant de se diriger vers elle. Il se sentait toujours aussi stupide avec son bouquet à la main, mais tant pis ! Si quelqu'un le remarquait, il penserait certainement qu'il s'agissait d'un fan de Pizza-Girl qui cherchait à la séduire.

Arrivé devant la jeune femme, le Russe soupira légèrement, puis prit la parole d'un ton aussi calme que possible. Heureusement qu'il avait appris à contrôler ses émotions, il pouvait dissimuler sa culpabilité et son anxiété !

« Je ne vous en voudrais pas de me mettre à la porte ou d'appeler la police, mais j'aimerais que vous m'accordiez quelques minutes pour discuter. Il esquissa un bref sourire. Je sais que ce n'est pas forcément le moment, mais je me voyais mal utiliser le numéro que vous m'aviez donné après notre dernière rencontre. »

Qu'elle le croit honnête ou non allait certainement peser dans la balance. Accepterait-elle qu'ils discutent un peu à l'écart, ou allait-il simplement l'envoyer paître ? Au pire, elle ne se gênerait pas pour appeler la police, estimant peut-être qu'il le méritait, mais il préférait ne pas y réfléchir et attendre sa décision....
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 13 Oct 2018 - 19:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 682
ϟ Nombre de Messages RP : 194
ϟ Doublons : Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
----
Régénération
La journée se faisait tranquille, à la Pizza Box. Susan avait légèrement levé le pied sur ses enquêtes et autres affaires héroïques - Légèrement ! - pour mettre en place de nouveaux ateliers dans son établissement. Elle avait quelques petits principes : Elle restait loin de la cuisine pour ne provoquer aucune catastrophe, mais c’était à elle d’attiser l’intérêt de leurs clients habitués et de faire venir des intervenants sur place. Jusque là, elle remplissait assez bien sa part du marché. Les workshops de la pizzeria attiraient des jeunes et moins jeunes intéressés et dynamiques. Elle était installée sur une table, en retrait, avec son ordinateur portable ouvert sous ses yeux.

Tout ça lui permettait de prendre un peu de recul sur sa situation. Pour le moment, aucun ennui majeur n’était arrivé depuis qu’elle avait dévoilé son identité au monde, et ça faisait déjà plus d’un mois. Pouvait-elle espérer que les choses continuent ainsi, et qu’elle puisse continuer de faire ses affaires tranquille ?
Elle émettait tout de même quelques doutes là dessus.
Ces pensées l’avaient amenée à réfléchir à quelques décisions qu’elle avait prises derrière son masque. Une en particulière.

Avait-elle bien fait de laisser filer Mikhaïl lorsqu’il avait été poursuivi par la Mafia Russe ? Elle l’avait sauvé, bien sur, et elle l’aurait fait mille fois s’il le fallait, mais aurait-il du être interrogé par la police ? Était-elle une héroïne laxiste qui laissait filer les “petits” criminels ? Abusait-elle de sa position de Légionnaire ?
La mutante était convaincue que les choses étaient plus compliquées que ça. Elle n’avait pas une confiance aveugle dans les forces de l’ordre et elle comprenait les mécaniques sociales et économiques qui pouvaient pousser quelqu’un à devenir un criminel… Mais ce n’était pourtant pas à elle de trancher. Elle le faisait parce qu’elle disposait d’une brève fenêtre de tir qui lui permettait d’accomplir ce qui était juste… selon elle.

Seulement voilà : Elle avait revu le Russe, et leur rencontre s’était achevée avec le son désagréable du métal qui raclait le béton. De façon particulièrement répétée. Il avait dévoilé de façon claire son appartenance à un groupe criminel, et s’ils avaient collaboré le temps d’un rendez-vous et d’un combat, ils avaient fini par s’affronter…

Et Susan ne l’avait pourtant pas poursuivi, ni dénoncé.
Pourquoi ?
Elle ne savait pas exactement mettre le doigt dessus. Le soir même, elle avait paniqué pendant leur affrontement, mais elle en avait retenu une chose : Il avait tenu sa parole. Plus ou moins. Il aurait été facile pour lui de lui planter un couteau ou une balle sous la peau, et il ne l’avait pas fait alors que sa vie toute entière était en danger. Les risques pour lui de se retrouver derrière les barreaux avaient été accrus parce qu’il avait refusé de blesser l’héroïne. Quelque part, ça l’avait poussée à croire qu’il y avait de l’espoir pour lui.

Avec tout ça, Susan s’aperçut qu’elle n’avait pas tapé une seule ligne sur son document depuis plus de quinze minutes. Elle soupira et ferma le clapet de son ordinateur pour lever les yeux sur sa clientèle… Et quelqu’un qui n’était pas exactement sa clientèle. Vraiment, il suffisait d’y penser pour qu’il apparaisse là ? Son regard avait rapidement glissé sur le bouquet de fleurs qu’il tenait entre ses mains. Elle fronça les sourcils.

Euh, salut. C’est bon, tu peux me tutoyer, on a déjà été plus proches que ça.

Fit-elle d’abord en haussant un sourcil, avec une pointe de sarcasme. C’est vrai qu’il aurait été étrange qu’il lui envoie un texto. Elle l’invita à s’asseoir à sa table d’un geste, en lui tirant une chaise.

J’vais pas appeler la police, sauf dans deux ou trois cas de figure. Genre, si tu essaies de me demander en mariage avec ton bouquet. Ou bien s’il y a un flingue dans le bouquet.

Elle n’en avait cité que deux, mais elle laisserait bien le russe en inventer une troisième. Elle espérait secrètement que c’était pour se faire pardonner d’avoir ruiné la peinture de son casque et de lui avoir provoqué une crise de panique, même si elle aurait préféré des chocolats.
Susan était prête à l’écouter, semblait-il.

On peut discuter, du coup. J’imagine que c’est pas pour me proposer une recette de Pizza de l’Est
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 13 Oct 2018 - 20:04 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 499
ϟ Nombre de Messages RP : 143
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
Elle ne le renvoyait pas, ne lui hurlait pas dessus et ne le fusillait pas du regard. C'était plutôt bon signe ! Certes, il y avait du sarcasme dans ses mots, mais il le méritait bien. Elle avait dû avoir un beau mal de crâne par sa faute, mais elle était encore en vie alors même qu'il savait que c'était dangereux pour lui. Comment réagirait la César si elle apprenait que l'un de ses hommes laissait vivre une Légionnaire qui avait vu son visage et, de surcroît, connaissait son identité ? Il préférait ne pas y songer.

Docile, le slave s'assit à la table qu'elle lui désigna avant de grimacer légèrement lorsqu'elle parla de son bouquet. Il aurait mieux fait de le mettre dans une poubelle, mais bon ! Soupirant légèrement, Mikhaïl secoua la tête en signe de dénégation lorsqu'elle lui parla de sa pizza de l'est.

« Vu mes compétences en cuisine, mieux vaut éviter. »

Il n'avait jamais su cuisiner et les plats traditionnels de Sibérie ne conviendraient certainement pas à une pizzeria de ce type ! Après un rapide regard qu'il lança machinalement autour de lui – les habitudes ont la vie dure – il posa finalement le bouquet sur la table et le poussa vers elle.

« Je savais que c'était stupide. C'est l'idée de ma sœur. Se défendit-il un peu bêtement. Je lui ai dit que j'avais contrarié une femme, elle m'a répondu que des fleurs étaient de rigueur. Je trouve ça un peu stupide, les fleurs auront fané dans quelques jours, mais bon. On ne discute pas. Pas avec sa sœur du moins. Enfin, je suis effectivement venu pour une raison précise. »

Il ne savait pas trop comment amener ça. D'une part, le Russe s'inquiétait pour elle, des ennuis qu'elle avait pu s'attirer par sa faute, mais d'autre part, il se faisait surtout du souci pour sa sœur. Si Susan envisageait un jour de le dénoncer, il savait ce qui arriverait aux siens. Autant dire qu'à l'heure actuelle, s'il devait choisir entre se faire emprisonner et condamner sa famille ou devoir tuer quelqu'un qui lui avait sauvé la vie, il n'hésiterait pas. Enfin si. Mais il finirait par se décider, même si ça lui laisserait un goût amer en bouche et une culpabilité qu'il traînerait jusqu'à la fin de ses jours.
Cela dit, il ne pouvait pas vraiment présenter les choses ainsi ou elle risquait de croire qu'il venait la menacer.

Les prunelles du trentenaire glissèrent sur le visage de Susan avant de se poser sur les personnes autour d'eux et il se décida à reprendre la parole suffisamment bas pour que tout le restaurant ne les entende pas.

« J'étais venu... m'excuser ? Je ne sais pas, le mot est un peu bizarre compte tenu de la situation. Je ne voulais pas te blesser, ni te faire du mal, je l'ai tout de même fait. D'ailleurs je m'excuse pour le casque, la peinture... Il haussa les épaules pour englober toutes ses crasses. Mais j'étais obligé. Je ne me suis pas enfuit parce que j'en avais envie. J'aurais préféré ne pas t'attirer d'ennuis, tu m'as sauvé la vie et chez moi, c'est quelque chose qui compte. Il avait de l'honneur, même si elle était en droit d'en douter. Alors, voilà, je voulais commencer par m'excuser et te dire que je n'ai pas agi ainsi pour t'attirer des problèmes. »

Il ne lui expliquait pas la raison de ses actions. Elle risquerait de croire qu'il se cherchait une excuse, voire qu'il tentait de l'apitoyer alors que ce n'était clairement pas le cas, ni le but. Un nouveau soupir lui échappa tandis qu'il reculait pour s'adosser à son dossier.

« Mais je voulais aussi savoir ce que tu allais faire. Tu n'es pas venue me chercher et tu n'as pas prévenu la police, pourtant tu aurais pu le faire. J'aimerais savoir quelles sont tes intentions. Je ne m’enfuirais pas si c'est ce qui t'inquiète, mais je dois pouvoir prendre mes dispositions si tu as l'intention de me dénoncer. Il marqua une pause. Je sais que c'est peu crédible vu ce que tu m'as vu faire, mais je ne suis pas du genre à mentir. »

Elle savait qu'elle avait affaire à un criminel, il était donc peu probable qu'elle puisse envisager de le croire sur parole, mais sait-on jamais. Il pouvait lui avoir fait bonne impression, qui sait ?
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 13 Oct 2018 - 21:41 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 682
ϟ Nombre de Messages RP : 194
ϟ Doublons : Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
----
Régénération
Susan ne quittait pas Mikhaïl des yeux. Elle n’arrivait pas à percer la raison de sa venue, pas encore en tout cas, mais il allait bientôt le lui révéler. Pour le moment, il s’était contenté de balayer l’une des hypothèses de la mutante. Bon, c’était la moins probable, donc elle n’avait pas de quoi s’en offusquer. Quoi que la demande en mariage n’était pas mal non plus dans le genre…
Quand au bouquet, la raison de sa présence fut dévoilée tout aussi rapidement, et fit hausser un sourcil à la mutante. Le Russe n’avait encore jamais vraiment évoqué sa famille en sa présence, et Susan était particulièrement intéressée par le sujet. Pas pour de mauvaises raisons, bien entendu ! Elle voulait simplement comprendre dans quel genre de situation se trouvait le criminel. Et plus globalement… Elle voulait simplement comprendre. En tout cas, elle lui sourit doucement et commenta.

En tout cas, ça avait l’air de lui tenir à coeur. Elle doit être sympa. Elle est sympa ? J’demande juste comme ça hein, j’voudrais pas m’tromper.

Voilà qu’elle s’emportait déjà en questions indiscrètes alors que la discussion venait à peine de commencer. Elle espérait ne pas faire fuir le Russe aussi vite.
En tout cas, à l’entendre en parler, il n’avait très certainement pas expliqué la façon dont il l’avait “contrariée”. D’ailleurs, elle avait du se retenir pour ne pas recracher son verre d’eau lorsque le terme était arrivé à ses oreilles. Sa soeur savait-elle dans quel genre de pétrin il se mettait ? Maintenant, Susan avait des doutes à ce sujet. Ca lui donnait un bref aperçu de la complexité de la situation. C’était une raison pour laquelle elle n’arrêtait pas tout le monde aveuglément. Il y avait parfois de meilleures façons de gérer les choses, et mettre les gens derrière des barreaux ne réglait pas tout.

Voilà que le Russe arrivait au vif du sujet, et la mutante ne savait pas trop comment le prendre. Enfin, en fait, elle avait déjà assez bien pris le fait qu’il l’aie plus ou moins épargné, même si son réveil avait été extrêmement désagréable, en plus d’être fait sous les yeux des officiers de police qui étaient venus finir l’affaire. Rien de glorieux pour la mutante.

T’en fais pas pour ça, j’accepte tes excuses. Ca m’a pas fait plaisir, c’est sur. Tu sais combien de temps ça prend de retirer des bouts de peinture d’une fermeture éclair ? Franchement, tu veux pas savoir. Mais t’as eu l’occasion de me blesser ou de me tuer pour t’en sortir plus facilement et tu l’as pas fait. Alors j’te crois.

Elle voyait assez mal Mikhaïl avoir élaboré un plan compliqué pour qu’elle lui soit redevable plutôt que de vouloir le coffrer. Ca aurait été complètement surréaliste et improbable.
Il vint au second fait, et la mutante trouvait ça assez noble de sa part de venir lui en parler directement, au risque qu’elle décide de lui mettre le grappin dessus. Elle soupira d’abord.


J’avais pas vraiment d’intentions en fait. T’sais, genre, si j’te tombe dessus quand tu fais un truc pas bien j’essaie de te coffrer, mais je vais pas te traquer jusque dans ta vie personnelle pour te mettre derrière les barreaux. Déjà j’ai pas que ça à faire, et en suite… Bah je suis pas complètement neutre. J’vois bien que t’as une vie de famille et qu’y a probablement des gens qui dépendent de toi. Si je te fais coffrer aujourd’hui, non seulement les personnes dont tu t’occupes se retrouvent dans la merde, mais en plus tes employeurs trouveront quelqu’un pour te remplacer, alors on avancera pas.

Ce qui ne voulait pas dire pour autant que justice ne serait pas faite un jour où l’autre. Ca, Mikhaïl devait en être conscient. Seulement, il savait que cette justice ne viendrait pas de la part de Susan, à moins qu’elle ne tombe de nouveau sur lui en flagrant délit. C’était ainsi qu’elle faisait les choses.

Ca t’embêterait de me décrire un peu ta situation ? J’aimerais bien comprendre un peu comment t’es arrivé là, quoi. Tu peux parler normalement, j’utilise mes pouvoirs pour que personne nous entende.

Ca, c’était une habitude qu’elle avait pris et dont il était difficile de se défaire. Les clients de la Pizza-Box, comme le personnel, avaient l’habitude de voir Susan parler sans qu’ils n’entendent le moindre mot de sa discussion.
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 14 Oct 2018 - 10:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 499
ϟ Nombre de Messages RP : 143
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
La question de Susan sur sa sœur ne manqua pas de le faire sourire. Était-elle sympa ? Oui, mais aussi envahissante, trop naïve, trop gentille et surtout fleur bleue. De multiples raisons qui le poussaient à s'assurer que personne ne profiterait d'elle. Mais il s'agissait de détails que le Russe ne comptait pas révéler à Susan, aussi gentille soit-elle, il répondit donc avec sobriété.

« Oui, elle l'est. »

Parfois, il se disait que les choses seraient plus simples si Marishka pouvait se montrer méfiante et hostile, mais ce n'était pas dans sa nature. C'était d'ailleurs pour cette raison qu'il avait eu besoin d'aider Noélie : son caractère lui rappelait trop cela de sa sœur et il se serait senti coupable de la laisser toute seule. Enfin seule, elle devait avoir des amis et de la famille, mais il n'en savait rien. Il ne voulait pas apprendre qu'elle avait été tuée parce qu'elle n'aurait eu personne pour l'aider dans ses ennuis.

Revenant à l'instant présent, le Russe contempla Susan qui lui répondit qu'elle acceptait ses excuses, même si elle avait apparemment eu beaucoup de boulot après leur petite bagarre. Un sourire désolé passa brièvement sur les lèvres de Mikhaïl avant qu'il ne retrouver son sérieux. Le moment fatidique arrivait et sa réponse soulagement aussitôt le trentenaire, même s'il ne le montra pas. D'un côté, c'était assez logique : elle devait avoir d'autres choses à faire de ses journées et il n'était certainement pas le type le plus dangereux de Star City ! Mais tout de même, elle aurait pu souffler son nom à la police et lui attirer des ennuis sans se fatiguer, c'était donc noble de sa part de ne pas le faire. Certains individus pensaient que le bien et le mal étaient absolus, sauf que ce n'était pas le cas.

Un léger soupir lui échappa, mais il comprit qu'il ne s'en tirerait pas aussi facilement. Visiblement, Susan voulait en savoir plus sur sa situation et il ne pouvait pas lui en vouloir. Elle était en droit de savoir certaines choses, même si l'idée de devoir « se confier » à quelqu'un l'ennuyait profondément. Tous ses sens lui criaient de ne pas le faire, mais il lui devait bien ça. Après moult hésitations – et qui n'avaient rien à voir avec le fait de ne pas être entendu – le Russe hocha finalement la tête pour répondre.

« Quand je suis arrivé en Amérique, je n'ai pas fait les bons choix. Je me suis allié aux mauvaises personnes et lorsque j'ai voulu partir, ça s'est mal passé. Il ne précisa pas qu'il parlait de la mafia, elle le comprendrait certainement seule. La police ne pouvait rien. Et sans vouloir être défaitiste, dans mon pays, on ne leur fait pas vraiment confiance. Trop de ripoux. Alors, j'ai trouvé de l'aide ailleurs. Ils s'assurent que ma famille est en sécurité si je fais des choses pour eux. Il haussa les épaules comme pour dire que les détails n'importaient pas. Mais ça ne vaut que si je suis là pour... payer en échange. Si je finis en prison, ils stoppent la protection et les autres pourront s'en prendre aux miens. »

C'était assez sommaire et flou pour qu'elle n'identifie pas tous les éléments, même si Misha se doutait qu'elle aurait forcément des soupçons sur ces individus. Il avait d'ailleurs parlé des membres de sa famille au pluriel, mais ne précisa pas de qui il s'agissait. Des détails qui n'étaient pas vitaux pour qu'elle comprenne. Croisant ses bras sur son ventre, le trentenaire conclut.

« Je ne veux pas que tu penses que je cherche à t'apitoyer. J'ai fait de mauvais choix et je les assume. Je sais que ma place est en prison pour ce que je fais, mais je considère que ma famille passe avant tout le reste. Il soupira légèrement. Mais je comprends ce que tu dis. Je sais que tu fais déjà beaucoup en gardant mon identité pour toi, je ne te demanderais pas de recommencer. Je vais m'arranger pour que nous ne nous recroisions plus dans de telles situations. »

Bon, c'était un peu maigre comme promesse puisqu'elle saurait qu'il continuait à faire de mauvaises choses, mais ça, elle devait s'en douter avant qu'il ne revienne la voir ici, non ?
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 14 Oct 2018 - 19:50 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 682
ϟ Nombre de Messages RP : 194
ϟ Doublons : Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
----
Régénération
Susan était bien consciente que dans une ville comme Star City, tous types de familles cohabitaient avec plus ou moins d’harmonie. Dans certains quartiers plus que dans d’autres, et avec plus ou moins de succès selon leurs origines. Elle ne se voilait pas la face, le Russe devait certainement faire face à certains aprioris dans sa vie quotidienne, rien qu’à cause de son nom ou de son accent. Elle en avait eu un bref aperçu lors de leur toute première rencontre. Cette journée lui paraissait déjà si loin !

Lorsqu’elle avait posé la question à Mikhaïl, elle s’attendait déjà à la réponse : Sa soeur était sympa. Bien sur qu’elle l’était ! Elle l’avait poussé à ramener des fleurs, c’était quand même assez adorable de sa part. A moins qu’elle n’essaie à tout prix de caser son frère dans une petite vie de couple tranquille… Et dans ce cas, c’était raté. Il ne semblait ni en couple, ni mener une vie tranquille.

Le reste de son récit semblait honnête. En tout cas, Susan n’y percevait rien de particulièrement étrange, et elle trouvait même assez normal qu’il se permette de rester très vague sur certains passages de son existence. Il ne citait personne, mais la Légionnaire était bien placée pour imaginer avec quels individus il avait pu traiter ou faire des pactes. Il n’y avait pas trente-six organisations à Star City qui en imposaient suffisamment pour faire face à la Mafia Russe. Le Cartel dominait les activités criminelles de la ville et il semblait naturel de se tourner vers eux si l’on voulait se protéger des autres groupes.

Susan se fendit d’un sourire à la mention de la police Russe, ainsi que d’un commentaire.

Pour être complètement honnête, je fais pas complètement confiance à la police d’ici non plus.

Ce n’était pas la raison pour laquelle elle avait décidé d’être héroïne, mais c’était avec certitude l’une des raisons pour lesquelles Mikhaïl était ici plutôt qu’en prison.
En tout cas, elle comprenait un peu mieux ce qui l’avait mené sur cette voie là. S’il pouvait probablement se protéger lui même d’une façon ou d’une autre, ou accepter de finir en prison, c’était le reste de sa famille qui se trouvait vulnérable, et il ne pouvait laisser pencher la balance du mauvais côté.
Dans la même situation, Susan se voyait certainement céder aussi.

Je comprends bien, ouais. Je m’apitoie pas hein, en plus c’est moi qui t’ai posé la question, c’est pas comme si tu venais pleurnicher avec des yeux de chien battu devant ma vitrine en me disant “steuplait j’ai une femme et des enfants”.

Quoi que Susan aurait pu aussi se faire avoir par une telle méthode. Mais il n’était pas question de se faire avoir, simplement qu’elle préférait savoir quelqu’un comme Mikhaïl être dans cette position plutôt que de le faire coffrer au risque qu’il soit remplacé par quelqu’un de beaucoup plus dangereux et de bien moins raisonnable.

Je prends aussi des risques en te couvrant, et je fais ça juste parce qu’actuellement, j’ai l’impression que personne ne va gagner quoi que ce soit si tu finis en prison. Tout ce que j’espère, c’est que tu me donnes pas de raison de changer d’avis.

Il devait certainement voir d’une façon ou d’une autre où elle voulait en venir. Si elle le prenait encore sur le fait, elle essaierait de nouveau de l’arrêter. S’il faisait un peu trop parler de lui, elle ne pourrait l’ignorer indéfiniment non plus.
Aujourd’hui, si elle lui passait les menottes, il ne serait qu’une goutte d’eau dans les statistiques de criminalité de Star City. Sa famille serait certainement condamnée, les Russes seraient contents, et ses employeurs n’auraient pas tant de mal que ça à lui trouver un remplaçant qui poursuivrait exactement le même travail.
Autrement dit, la situation convenait à Susan. Elle aurait aimé en trouver une plus satisfaisante, mais c’était ainsi.

Puis tu sais, j’sais un peu ce que ça fait de devoir faire gaffe où on met les pieds au risque de mettre toute sa famille dans la merde. - Elle avait bloqué sa respiration un instant. Personne ne les entendait, elle ne risquait rien. Et elle ne dirait pas grand chose non plus. - J’ai Lady Satan à dos, je peux te dire qu’au moindre pas de travers, toute ma vie saute.

Elle avait grimacé en prononçant ces mots. La démone lui avait déjà offert une malédiction qui la suivrait à jamais et qui hantait ses nuits. Elle espérait peut-être que Mikhaïl comprenne qu’ils avaient aussi plus ou moins des points communs. Être une héroïne lui attirait des ennemis, et elle ne pouvait pas faire ce qu’elle voulait. Dans une certaine mesure.
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 14 Oct 2018 - 21:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 499
ϟ Nombre de Messages RP : 143
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
Le Russe était assez rassuré de voir qu'il n'était pas le seul à se méfier des autorités, même s'il aurait préféré que la police de ce pays soit plus digne de confiance. En tous les cas, Susan semblait comprendre sa position, même s'il se doutait que ce n'était pas une justification pour le laisser filer à chaque fois qu'ils se croiseraient. Mikhaïl comptait bien éviter de trop se faire remarquer, mais il savait aussi que le risque ne pouvait jamais être totalement gommé. La prochaine fois, il allait peut-être devoir lui faire du mal, mais il ne le souhaitait pas. Et autant dire qu'avec tous les crimes qu'il avait pu perpétrer, le slave savait parfaitement que s'il se faisait arrêter, ce serait pour terminer ses jours en prison. Autant dire qu'il devait se montrer plus prudent que jamais et surtout, envisager de trouver un accord qui lui permette de mettre sa famille en sécurité si les choses tournaient vraiment mal.
Il avait toujours su qu'il ne vivrait pas vieux.

Le trentenaire ne précisa pas qu'il n'avait – heureusement – pas de famille directe à charge, ce qui ne l'empêchait pas d'être suffisamment occupé à paterner avec les gamins de sa sœur qui lui confiait assez régulièrement ! Un léger soupir lui échappa tandis qu'il acquiesçait d'un hochement de la tête à son avertissement détourné. Il comprenait sa position, mais il ne pouvait rien lui promettre.

« Je comprends. Je vais faire mon possible pour que rien ne change. Enfin, en négatif du moins. »

Plus il y songeait et plus il se disait qu'il allait devoir demander de l'aide. Aiden se montrait digne de confiance, ou même Diego qui avait un sens de l'honneur un minimum développé. Cela dit, il ne connaissait pas vraiment ces deux hommes et avait déjà choisi de confier la vie de sa sœur à l'un de ses amis... celui-là même qui lui avait fait deux enfants et avait envisagé de la tuer pour se libérer et pouvoir épouser sa nouvelle pouf. Autant dire qu'il ne voulait pas se tromper une deuxième fois !

La situation semblait se présenter sous un angle plutôt positif, il commençait à se détendre, même si son comportement ne changeait pas. Cela dit, il ne s'attendait pas à ce qui allait suivre... lorsqu'elle commença à parler de ses soucis de famille, le Russe songea qu'elle avait peut-être une sœur ou un frère qui comptait aussi sur elle, mais de là à imaginer qu'elle allait parler d'elle, il y avait une marge ! En entendant le surnom qu'elle prononça, le trentenaire eut un mal fou à conserver sa neutralité et une brève expression de surprise teintée de contrariété se dessina sur son visage. Quelques secondes plus tard, il avait retrouver son calme naturel, mais ne put s'empêcher de froncer les sourcils en mordant sa lèvre inférieur.

« Lady Satan ? »

Il hésita longuement. Que devait-il faire ? Garder sa propre expérience pour lui ? Lui dire ce qu'il savait ? Peut-être qu'ils pourraient trouver un accord, mais que penserait-elle de lui s'il lui avouait ce qu'il avait accepté de faire pour qu'elle lui fiche la paix ? Soupirant profondément, il baissa les yeux avant de répondre.

« Je la connais. Même si je m'en passerais bien. Je comprends tes ennuis, enfin, je crois ? Il ignorait ce qu'elle avait bien pu lui demander. Qu'est-ce qu'elle te veut ? Est-ce qu'elle t'a attiré des ennuis ? Il essayait de prendre un ton aussi calme et normal que possible. Tu sais quelque chose sur elle ? Je veux dire, … non rien. Est-ce que tu sais quelque chose sur elle ? »

Elle se douterait certainement que quelque chose clochait, mais Misha n'avait pas spécialement envie de lui avouer ce qu'il avait dû faire et surtout, ce qu'il allait devoir faire pour tenir sa parole. Cette perspective le rendait honteux, mais une fois de plus, avait-il le choix ?
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 15 Oct 2018 - 15:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 682
ϟ Nombre de Messages RP : 194
ϟ Doublons : Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
----
Régénération
Susan n’était pas forcément heureuse de la situation dans laquelle elle se trouvait avec Mikhaïl. Pas du tout même. Habituellement, lorsqu’elle se frottait à des criminels (au sens figuré), elle ne connaissait rien de leur vie privée, et ils tentaient de la tuer dans les secondes qui suivaient. Elle n’avait pas le moindre remord à les arrêter et à ce qu’ils finissent en prison. De toute façon, ils le méritaient, pas de doute là dessus. Mais là… Mikhaïl avait fait tout ce qu’il fallait pour finir en prison, mais ses proches n’avaient pas demandé à être exposés à la Mafia Russe.

Du coup, Susan acceptait la situation comme elle était. Et elle comptait sur le russe pour qu’il ne se précipite pas dans de pires affaires. Comme il le disait si bien : Que rien ne change… en négatif.
S’il se décidait à trouver un travail normal, elle en serait ravie, mais elle avait bien retenu qu’il ne pouvait pas se séparer de son employeur : Ces derniers le protégeaient de la mafia.

Bien.

Avait-elle conclu d’abord. Elle avait ensuite abordé l’un de ses soucis, pour faire comprendre à Mikhaïl qu’ils avaient tous un peu leurs galères… Et celui qu’elle avait évoqué n’était pas des moindres. Elle en avait déjà subi bien trop de la part de la démone. Elle lui avait fait le pire. Et Susan n’avait aucun moyen de prendre sa revanche.
Elle comprit vite qu’elle n’avait pas été la seule à faire face à Lady Satan. La tête du russe en disait long. Ses mots aussi.

Crois moi, je m’en passerais aussi. - Lorsqu’elle en parlait, la mutante avait la mine bien plus sombre. Elle s’attelait à rester le moins expressive possible pour ne rien laisser déborder des souffrances qu’elle gardait bien à l’abri. - Je l’ai affrontée, frontalement. Deux fois. J’ai plus ou moins gagné la première, mais… Pas la seconde.

Elle taisait bien ce que la démone réservait à celles et ceux qu’elle avait vaincu. Si Mikhaïl savait ce dont elle était capable, il en comprendrait peut-être au moins une fraction.

Elle a menacé ma famille et mes proches si j’essaie de me venger ou de l’attaquer.

Et il n’y avait pas une seule parcelle d’elle qui était prête à prendre le risque que ses parents ou le moindre de ses amis n’aient à vivre ce qu’elle avait vécu. C’était tout simplement hors de question. Avec de tels leviers, elle ne peinait pas à comprendre comment la démone pouvait être toujours en liberté aujourd’hui. Mais que pouvait-elle bien vouloir à Mikhaïl ? Elle espérait seulement qu’il n’avait rien vécu de similaire à son expérience à elle.

Comment t’as fait pour te retrouver face à elle ? Vu comme t’en parles, elle a l’air de te vouloir quelque chose, à toi.

Et Susan n’imaginait pas vraiment Mikhaïl se battre physiquement contre la Démone. Non, c’était certainement autre chose. Elle était manipulatrice.
La mutante était coincée avec sa frustration : Elle aurait proposé son aide au Russe s’il avait besoin de se libérer d’un engagement trop contraignant avec Lady Satan… Mais maintenant, elle refusait ne serait-ce que de s’en approcher. Elle en était terrifiée, autant qu’elle en était traumatisée.
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 15 Oct 2018 - 20:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 499
ϟ Nombre de Messages RP : 143
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
Il semblait que Lady Satan ne laissait pas de bons souvenirs aux personnes qui la rencontrait ! Mais cela n'avait rien de très surprenant vu la manière dont elle s'y prenait. Le Russe se demandait simplement à quoi Susan pouvait bien avoir eu droit. Il semblait évident que la magicienne ne pouvait pas lui avoir demandé la même chose qu'à lui, ou elle elle cachait quelque chose et se rasait la moustache ! Mais une femme comme elle devait certainement avoir des pactes à proposer pour tous les types de profils.

L'observant en silence, le slave se demanda comment il aurait été possible d'aider Susan qui, après tout, avait risqué gros en lui sauvant la vie. Très honnêtement, il n'avait aucune envie de revoir Lady Satan, mais savait bien que c'était irrémédiable. Ils avaient un accord, même deux en fait, il allait donc devoir le remplir. Pouvoir aider Susan en même temps serait donc un possibilité, bien qu'il n'en mourait pas d'envie. Il avait déjà payé cher la sécurité de sa sœur, dieu seul savait ce qu'elle pourrait demander s'il proposait de racheter la dette de Susan. Une manière de payer celle qu'il avait à son égard.

Réfléchissant à cette possibilité, le Russe détourna le regard lorsque Susan l'interrogea sur son expérience avec la démonologue. Il ne comptait pas entrer dans les détails notamment parce qu'il avait honte des choix qu'il avait dû faire. Mais elle se douterait certainement de ce qu'une telle créature pouvait faire.

« On peut dire ça. Je suis tombée sur elle par accident. Avec un collègue on a voulu aller dans un vieux cinéma, mais il s'est révélé être un bâtiment... hanté ? Je ne sais pas. Enfin, c'était le sien et elle a accepté de nous laisser en vie seulement si on faisait un pacte avec elle. Il évita de dire lequel. J’espérais qu'on en reste là, mais elle a remonté ma piste et elle a trouvé ma sœur. Elle s'est rapprochée d'elle et j'ai dû conclure un autre pacte pour qu'elle accepte de ne plus chercher à l'approcher. »

Un soupir lui échappa. Il ne savait pas si Susan était croyante, ni même si elle en avait quelque chose à faire de la religion. En arrivant ici, il avait compris que si les Américains étaient très portés sur la religion, ils ne la vivaient pas du tout de la même manière qu'en Russie.

« Je suis très croyant. Elle a profité de ça pour obtenir certaines choses. Apparemment ça l'amuse beaucoup de m'obliger à faire des choses contraires à mes croyances. »

Une fois de plus, il n'entra pas dans les détails. Ne pas y penser lui donnait un peu l'impression que ce n'était pas forcément vrai, même s'il savait bien que se mettre des œillères ne lui sauverait pas la mise. Un nouveau soupir lui échappa tandis qu'il réfléchissait toujours à l'idée qui avait germé dans son esprit quelques instants plus tôt. Machinalement, le Russe mordit sa lèvre inférieure avant de relever les yeux vers Susan. Il savait ce qu'il allait devoir faire pour remettre les pendules à l'heure.

« Je t'ai dit que j'avais une dette envers toi. Tu m'as sauvé la vie et ce n'est pas quelque chose que je prends à la légère, au contraire. Une ultime hésitation et il se lança. Est-ce que tu as fait un pacte avec elle ? Ou elle t'en veut simplement parce que tu es une Légionnaire et que tu peux lui nuire ? Un soupir lui échappa. Je veux effacer ma dette. Je peux négocier avec elle pour essayer de... racheter la tienne si je puis dire. Elle pourrait te laisser tranquille comme ça et ta famille serait en sécurité. »

Il ne le faisait pas par pure bonté d'âme, mais pour éponger sa dette. Et peut-être un peu parce que Susan s'était montrée très conciliante avec lui alors qu'elle n'en avait pas besoin. De toute manière, il était déjà tellement enfoncé dans les ennuis avec Lady Satan, il n'était plus à ça près !
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 16 Oct 2018 - 21:26 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 682
ϟ Nombre de Messages RP : 194
ϟ Doublons : Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
----
Régénération
Susan, malgré toute la difficulté qu’elle pouvait avoir à parler de Lady Satan et à entendre parler d’elle, écoutait avec une grande attention ce que Mikhaïl avait à lui dire. Elle avait beau proscrire toute possibilité de vengeance et craindre au plus profond de son coeur de se retrouver de nouveau face à la démone, elle conservait le très mince espoir de pouvoir retourner quelque chose contre elle un jour. Qu’elle disparaisse pour de bon et que la sécurité de sa famille et de ses proches ne repose plus seulement sur son bon vouloir. Oh, elle avait certainement bien d’autres choses à faire et à gérer que de penser à elle.
Si l’évènement avait marqué Susan au fer rouge, il était probable que ça ne soit qu’une goutte d’eau dans l’océan pour son ennemie, et cette seule idée ajoutait à la frustration et la colère qui habitait la mutante lorsqu’elle y pensait.

L’histoire du Russe présentait au moins une similitude avec la sienne : Il avait été pris au dépourvu, pris au piège dans un lieu dont on ne pouvait pas s’échapper si facilement, alors qu’il paraissait innocent aux premiers abords. Un piège alléchant qui attirait ses victimes pour se refermer sur elles lorsque personne ne se doutait plus de rien.

Qu’elle possède un cinéma était pour le moins douteux, et la mutante espérait de tout coeur qu’elle n’avait jamais rien eu à voir avec cet endroit.

Oh merde, je suis désolée…

Elle-même n’avait pas eu à faire de pacte avec la démone. Rien de longue durée du moins… Son sacrifice comptait certainement contre un compromis douloureux. Elle y avait laissé une partie de sa santé mentale et de trop nombreuses nuits sans sommeil.

Les informations qu’il ajoutait petit à petit faisaient aisément comprendre à Susan où se situaient ses problèmes avec l’idée de faire un pacte avec Lady Satan… Outre l’idée que ce soit littéralement une alliance avec le diable.
Susan frissonna à l’écouter, et émit une réponse qui lui glaça elle-même le sang.

Oui, des choses contraires à nos croyances, ou juste à notre volonté...

Elle avait planté ses yeux sur la table, dans le vide, quelques instants. Il ne fallait pas qu’elle y pense.
Susan fut amenée à froncer les sourcils en écoutant Mikhaïl. Là, il l’impressionnait. Son expression changea jusqu’à ce qu’elle exprime une sincère inquiétude à son sujet, puis qu’elle lui adresse un sourire.

Déjà, non, j’ai pas fait de pacte avec elle. Y a aucune dette à racheter. Je suis juste Légionnaire, je l’ai emmerdée, et elle s’assure que je reste loin de ses affaires, c’est tout. Et puis même si tu pouvais y faire quoi que ce soit, je suis pas d’accord. T’as déjà surement bien assez à faire avec ton propre pacte envers elle, va pas t’en coller une autre sur le dos en essayant de m’aider. Elle est pas le genre à valoriser les actes de bonté, en plus. Elle trouverait un moyen de te piéger.

Et accessoirement, Susan était terrorisée à l’idée qu’elle ne prenne ça comme un affront ou une tentative de l’affronter de nouveau en cachette. Il suffisait qu’elle le prenne mal pour que la mutante ne subisse son mécontentement. La démone avait été claire, et Susan ne voulait pas tenter le diable, pour ainsi dire. Elle n’était pas prête à ça. Tout était encore bien trop frais dans sa mémoire.

Je sais que t’as une dette envers moi, mais déjà, faut pas. C’est plus ou moins mon job de sauver des gens, même des criminels, alors y a pas de mérite. En plus je me sentirais franchement mal si t’allais chercher des ennuis avec elle à cause de moi.

Voilà qui était encore un peu plus catégorique.
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 17 Oct 2018 - 10:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 499
ϟ Nombre de Messages RP : 143
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
C'était assez étonnant de voir une quasi-inconnue s'inquiéter pour lui. C'était un peu pitoyable à dire, mais le slave se rendait compte qu'il n'y aurait pas grand monde pour le pleurer s'il venait à mourir. Sa sœur bien évidemment, mais son neveu et sa nièce étaient trop jeunes pour comprendre quoi que ce soit et ses amis... ils se comptaient sur les doigts d'une main et encore, il y aurait de la marge ! Aiden serait certainement un peu triste, mais il le remplacerait rapidement. C'était donc assez perturbant de voir Susan afficher une expression inquiétude et cela ne fit que renforcer sa décision. Il devait acquitter sa dette et venait de comprendre comment le fait. Lady Satan la terrifiait, il allait donc devoir s'arranger pour alléger ses tracas.

Cependant, la situation ne serait pas aussi facilement semble-t-il. Susan avait l'air obstinément contre l'idée de le laisser faire, pire, elle ne semblait pas vouloir le laisser racheter sa dette. Mais c'était bien mal connaître le Russe si elle espérait que ses protestations suffiraient à le convaincre. Il était aussi têtu qu'il était patient et ce n'était pas peu dire au sujet d'un homme qui passait le plus clair de son temps à attendre sa cible.

Un bref sourire contrait passa sur les lèvres du slave tandis qu'il secouait la tête en se penchant légèrement en avant.

« Je crois que tu n'as pas compris le genre d'ennuis dans lequel je me suis fourré tout seul. Le pacte que j'ai avec elle m'oblige à lui apporter une âme par année de vie, autant dire que je ne risque pas de faire long feu. Surtout si je finis en prison, il n'y aura pas à craindre de longue peine, un an suffirait à me condamner. »

Il n'aimait pas l'idée de lui confier des choses aussi personnelles, mais Susan ne pouvait pas comprendre qu’il avait clairement moins à perdre qu'elle vu sa situation actuelle. De toute manière, entre la mafia russe, Lady Satan et les contrat qu'il effectuait en indépendant, il avait l'occasion de mourir une bonne dizaine de fois par semaine. Autant se rendre utile, surtout qu'il se savait déjà condamné.

« Et j'ai une dette. Peu importe que tu ne veuilles pas que je la rembourse. Je n'ai pas beaucoup de choses, mais il me reste un peu d'honneur et tu m'insulterais en refusant que je m'acquitte de cette dette. Il ne la faisait pas culpabiliser, c'était juste l'entière vérité. Mais si ça t'ennuie, on pourrait trouver un arrangement. »

Il marqua une pause, réfléchissant à la manière dont présenter la situation. Mikhaïl savait qu'avec tous les ennuis qu'il avait sur le dos, il risquait bien de ne plus être de ce monde dans quelques années – au mieux ! Il devait donc assurer la sécurité de sa sœur et s'il pouvait en même temps acquitter sa dette à l'égard de Susan, ce serait l'idéal. Restait à voir si la Légionnaire était d'accord pour un tel arrangement.

« Je dois la revoir sous peu. Et cela ne semblait pas l'enchanter. Je sais comment m'y prendre pour qu'elle ne pense pas que tu cherches à la tromper. De toute manière, ça se voit clairement. Elle sait ressentir la bonté chez les gens et il est évident que tu n'irais pas m'envoyer pour te sauver les fesses. Même moi je le vois. Il haussa les épaules. Si tu as peur de culpabiliser, tu peux me promettre quelque chose en échange. Quand ça se passera mal pour moi, j'aimerais juste que tu t'arranges pour faire partir ma sœur et ses enfants d'ici. »

Il avait bien dit « quand » et pas « si », signe qu'il n'avait plus grand-chose à perdre. Au fond, faire déménager quelqu'un rapidement devait être dans les cordes de Susan, même si le slave s'attendait à ce que sa sœur puisse opposer une certaine résistance en ne le voyant pas rentrer pour les accompagner. Rien d'insurmontable pour une Légionnaire cela dit ! Et il semblait évidant qu'il avait d'ores et déjà pris sa décision concernant sa proposition, ses protestations n'y changeraient pas grand-chose.
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 19 Oct 2018 - 13:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 682
ϟ Nombre de Messages RP : 194
ϟ Doublons : Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
----
Régénération
Si Mikhaïl pensait qu’insister un tout petit peu sur sa dette - voire même beaucoup - pouvait changer quoi que ce soit à l’inquiétude que Susan lui portait, il se fourrait bien le doigt dans l’oeil jusqu’au coude. Elle percevait bien qu’il avait des ennuis avec Lady Satan, et s’il était prêt à négocier quoi que ce soit avec elle, c’est qu’il n’avait plus grand chose à perdre et qu’il était déjà bien enfoncé dans ce merdier. Rien de rassurant, en somme.
Ses explications, brèves, mettaient en avant toute l’horreur que la démone était capable d’imposer aux gens. La mutante avait eu un frisson et n’osait même pas s’imaginer coincée dans une situation similaire. Apporter une âme innocente chaque année ? Elle craignait d’avoir une petite idée quand à ce qu’elle allait en faire à chaque fois. Soit ça, soit la mort, donc. Elle comprenait mieux sa décision et son entêtement.
Elle soupira.

C’est pas que je veux pas que tu rembourses ta dette, c’est qu’y a d’autres façons de le faire qu’en tentant de négocier avec … elle. On s’en sort jamais gagnant.

Le Russe insistait cependant, et Susan sentait bien qu’il prenait ça bien trop à coeur. Les deux interlocuteurs étaient aussi entêtés l’un que l’autre, et ils ne s’en sortiraient pas si personne ne voulait céder du terrain à l’autre.
Finalement, ce fut la mutante qui décida de céder du terrain, mais seulement car Mikhaïl lui proposait un arrangement. Et encore. Il n’avait pas fini de l’entendre. La façon dont il présentait les choses, quand ça se passerait mal, serra le coeur de Susan dans sa poitrine. Elle cacha du mieux qu’elle put l’émotion.

Je te le promets, alors. C’est le moins que je puisse faire.

Si elle ne pouvait pas sauver Mikhaïl lui même, mettre sa famille à l’abri était dans ses cordes. Elle pouvait trouver une solution. A défaut d’avoir une vraie solution pour le moment.

Mais avant, il faut que tu me dises à quoi tu penses. Tu sais, je suis à peu près certaine qu’elle me menace parce que je suis une menace pour elle. C’est pas dans son intérêt du tout de me laisser essayer de l’arrêter elle, ou ses sbires… Et puis de toute façon, je suis pas prête à la revoir, et encore moins à lui faire face.

Susan devait faire un effort surhumain pour ne pas se laisser déborder par ses émotions lorsqu’elle parlait de ça. A défaut de pouvoir parler de détachement, sa neutralité et son recul sur la situation étaient totalement feints. Elle avait été brisée par Lady Satan et la cicatrice était encore brûlante. Y penser la laissait avec un poids sur la poitrine, et en parler lui asséchait la gorge. Elle ne voulait rien avoir à faire avec elle et tout ce qu’elle ressentait à l’idée que Mikhaïl tente quelque chose à ce sujet là, c’était de la crainte.
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 19 Oct 2018 - 14:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 499
ϟ Nombre de Messages RP : 143
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
Ils étaient aussi têtus l'un que l'autre, très clairement même ! Mais le slave se doutait que la jeune femme allait forcément finir par céder. Elle avait plus à perdre que lui, c'était évident et la seule crainte qu'il avait réellement semblait en proie de s'arranger. Lorsqu'elle finit par promettre de veiller à la sécurité des siens le jour où les ennuis le rattraperaient, le trentenaire esquissa un sourire rassuré. Savoir que quelqu'un serait là pour veiller sur sa sœur et ses enfants le rassurait sincèrement, même s'il ne pouvait pas s'empêcher de se demander si ce serait suffisant. Et si Marishka refusait de se laisser faire ? Et si elle cherchait des ennuis ? Des questions de plus en plus nombreuses et qui le poussaient à s'interroger. Devait-il parler de ses « problèmes » à sa sœur ? Certainement pas ou elle risquait encore de faire une bêtise et d'aggraver la situation.

Lorsqu'elle l'interrogea finalement sur ce qu'il comptait faire, le trentenaire inspira profondément. Il en avait une vague idée, mais devait encore voir les détails avant de se lancer. Cette fois-ci, il ne devait pas arriver les mains dans les poches en espérant réussir à s'en tirer. Surtout que l'angoisse de la jeune femme était clairement palpable. Il ne devait pas aggraver la situation, mais bel et bien lui rendre service. Un sourire qui se voulait conciliant et rassurant ourla ses lèvres tandis qu'il inclinait légèrement la tête sur le côté.

« Je vais m'arranger pour que ce ne soit pas le cas. Je préfère être honnête, vu ce que tu m'as dit, je doute être capable de pouvoir.... acheter ta tranquillité. Mais tu as promis d'aider ma famille si j'avais des problèmes alors je compte faire de même pour toi. Un soupir lui échappa. Elle m'avait proposé deux solutions pour notre pacte. J'en ai refusé une, mais je sais qu'elle acceptera qu'on l'utilise pour un autre. Je vais... acheter la sécurité de ta famille, comme ça tu n'auras plus à t'en soucier. Il leva la main pour éviter qu'elle ne proteste. Je te promets qu'elle ne s'en prendra pas à eux à cause de ça. Si elle devait se venger, ce serait sur moi. »

C'était censé être rassurant. Bien sûr, le fait qu'il ait refusé une solution au profit d'une autre laissait entendre qu'elle devait être pire ! Et vu qu'il avait avoué qu'il devait apporter une âme pour survivre, c'était assez parlant. L'autre solution n'était pas vraiment envisageable, mais il avait une dette et il comptait bien la régler. Il espérait juste ne pas regretter ce choix plus tard.

Le Russe jeta un coup d’œil à sa montre, notant qu'il avait monopolisé Susan bien plus qu'une dizaine de minutes. Reportant son attention sur la jeune femme, il se redressa.

« Je vais te laisser, je t'ai assez ennuyée. Je te préviendrai du résultat si tu le souhaites. Merci de ton aide. »

C'était sincère. Et il espérait bien pouvoir calmer un peu ses craintes et lui ôter un poids des épaules en arrangeant la situation de sa famille. Restait à espérer que son plan se déroulerait aussi bien qu'il l'espérait ! Mais avec une femme comme la demi-démone, rien n'était moins sûr. Seul l'avenir le dirait !
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie



La nécessité est une loi qui excuse bien des actions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état
» Qui s'explique, s'excuse, et qui s'excuse s'accuse. | Élodie de Froulay
» BLÂME SÉVÈRE ET DEMANDE D'EXCUSE AU PRÉSIDENT MARTELLY PAR LE SÉNAT
» Je m'excuse...
» Notre Espion réussi bien sa mission... je m'excuse auprès de tout les DG de la ligue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Centre Ville :: Le quartier du Front de Mer :: Les boutiques et commerces :: Meadow Street :: The Pizza Box-