AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

All I need is a clue ~ ft. Susan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 8 Oct 2018 - 22:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 227
ϟ Nombre de Messages RP : 144
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Je fronce les sourcils à l’intention de Susan et de ses menaces de repos forcé. Je ne compte pas dormir, pas avant d’avoir fini tout ce que j’ai sur le feu.
Sur le feu pour aujourd’hui, parce que sinon je dormirais dans trois semaines, au mieux, mais passons.

Comme si tu allais me forcer à quoi que ce soit !

Je ris et secoue la tête tout en me hissant sur mon lit sur lequel je m’assois, maintenant que je n’ai plus besoin d’avoir les yeux sur l’écran.

Il n’a jamais eu l’air d’avoir quelque chose contre eux, donc j’imagine que ça devrait bien se passer.

Je médite sur la question, mais même dans nos conversations où le sujet a pu venir sur le tapis, il ne m’a pas paru hostile. J’ai encore tendance à oublier le coming-out de Susan. A croire que je vois son identité de super et celle-ci comme des personnes radicalement différentes, un peu à la manière dont je distingue ma vie de civile, de chanteuse et de lieutenant d’un japonais parfois ronchon.
Heureusement qu’il ne sait pas lire les pensées, tiens.

En tout cas, tu n’as pas tort. Quand j’étais à l’HIT, il y avait toujours des projets un peu délicats, je me souviens d’un air songeur. J’espère que ça ne sera pas quelque chose de trop gros quand même, parce que je ne veux pas t’entraîner dans un truc dangereux. Trop dangereux.

Parce que fondamentalement, c’est peut-être déjà un petit peu dangereux, toute cette histoire, je dirais. La mention de Pepperoni me laisse toute perplexe, vu que je ne suis pas très portée sur les toutous. Je suis toujours dubitative sur le courage de ces gens qui vivent avec un chien. Mais passons.

Pas de sieste, Rondoudou, je ronchonne. Je ne vais pas m’endormir alors que tu es là, enfin.

Surtout pas avec l’air de zombie qu’elle se traînait tout à l’heure, même si s’occuper a l’air de lui faire du bien. Je m’inquiète pour elle, et je compte bien la kidnapper comme je lui ai promis, ce soir.

On a qu’à réfléchir à ces personnages. Tu veux quoi, comme genre de costume ? Femme, homme, plus jeune ou plus âgé que toi ?

Le maquillage fait des miracles, pour ce genre de choses, il suffit de demander. J’ai déjà eu l’occasion de me glisser dans la peau d’un jeune homme pour certaines conventions. Rien de bien compliqué.

Si on va rôder de ce côté là, on peut redevenir étudiantes, je réfléchis tout haut. Ou te transformer en le professeur Suncana, d’ailleurs. Je suis sûre que tu ferais un prof très classe.

Et en prime, ça ferait un peu plus de défi pour la réalisation du costume. La crédibilité d’un membre du corps enseignant, c’est important. Je pouvais toujours lui coller une moustache, en prime, tiens. Je ris pour moi même en y pensant, toujours étalée comme une larve sur mon oreiller.

Un professeur à moustache, vu que tu avais l’air d’y tenir !

Pas de raisons de s’abstenir si c’est bien fait, non ?
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 9 Oct 2018 - 22:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 682
ϟ Nombre de Messages RP : 194
ϟ Doublons : Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
----
Régénération
Bon, affirmer qu’elle allait forcer Noélie à dormir avait effectivement été un tout petit peu exagéré de la part de Susan. Elle n’allait jamais oser, et surtout elle ne se passerait jamais de l’avis de son amie pour ce genre de choses. Si elle ne voulait pas dormir, ben elle ne dormirait pas.

Tu sais que j’suis trop gentille pour te forcer à quoi que ce soit.

Elle lui fit presque un genre de faux regard larmoyant pendant quelques instants, comme si elle pensait pouvoir la faire céder ainsi. Mais les choses étaient ce qu’elles étaient : Susan n’était pas un petit chat mignon, alors ça limitait ses chances de faire céder qui que ce soit avec ce genre de regards. Ca fonctionnait assez bien dans son précédent couple, mais là…

Bon après à l’HIT y’a aussi des trucs pas forcément dangereux. Mais genre qui ont de la valeur commerciale. Du coup bah t’sais, le fric ça fait faire des trucs pas nets aux gens.

Enfin, ça, elle ne l’apprenait à personne. Et elle disait aussi et surtout ça pour rassurer Noélie. Elle espérait qu’elles n’allaient pas se retrouver au beau milieu d’une affaire gigantesque façon complots du gouvernement et de multinationales et autres complexités politiques. Elle pouffa de rire au surnom que lui colla Noélie. Elle s’était déjà vue affublée d’un tel titre une ou deux fois par le passé.

C’est vrai, tu vas pas t’endormir alors que je suis là parce que tu as trop peur que je te dessine sur le visage, c’est ça ?

Elle fouilla dans ses poches quelques instants, mais n’y trouva hélas aucun feutre ni marqueur qui aurait pu prouver sa culpabilité de petit pokémon rose chanteur de berceuses. Elle en fut presque déçue.
La mention des personnages qu’elles pouvaient s’inventer raviva toute son attention et effaça la déception qui précédait. Une moue exagérément pensive prit place sur son visage.

Oh, ouais, un prof ! Mais ça fait pas bizarre, un prof à moustache de ma taille ? Enfin, en changeant ma voix je peux certainement convaincre du monde.

Elle troqua immédiatement sa voix pour celle d’un homme adulte, mais pas trop vieux non plus. Pas trop grave, pas trop sérieuse, elle voyait bien le prof un peu nerd dans son domaine, qui avait un peu de mal à s’affirmer face à ses étudiants mais qui s’emballait lorsque l’on parlait d’un de ses sujets favoris.

Tu peux m’appeler… Monsieur…

Son regard parcourut la pièce, comme si elle cherchait l’inspiration. Elle ne s’arrêta que brièvement sur une lampe de chevet avant de poursuivre sa route et revenir à Noélie.

Jonathan Ellis. C’est bien non ? Et Monsieur Ellis est professeur de physique, il étudie les ondes sonores et leurs effets sur le corps humain et euh, il travaille avec des étudiants de robotique. Genre il les aide à travailler sur la synthèse vocale de leurs IA et de leurs robots.

Voilà, elle était lancée ! Enfin, il, monsieur Ellis. Susan reprit sa voix normale pour demander l’avis ô combien important de son amie.

Alors, t’en pense quoi ? Parle moi de ton personnage.
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 10 Oct 2018 - 13:38 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 227
ϟ Nombre de Messages RP : 144
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Un regard entendu vient récompenser les propos de Susan. Je la vois effectivement très mal en train de me forcer à agir, même pour mon propre bien. Pas besoin, donc, d’y assortir ces petits yeux de chien battu qui sont beaucoup trop adorables.

Pas la peine de me faire du charme, je sais bien que tu es la gentillesse incarnée.

Je souris, et fais un aparté pour aller lui récupérer un feutre noir sur mon bureau. Trop aimable, je donne même les armes à notre petit pokémon en herbe. Sa déception s’étant étalée sur son visage quand elle n’en a pas trouvé, je me dis que ça peut peut-être ramener un petit sourire sur ses lèvres.

Tiens, équipes toi, c’est important pour ta crédibilité de petite créature toute mignonne et rose aux talents artistiques très discutables.

Je reviens ensuite à nos moutons, à savoir l’HIT et les projets. Forcément, je sais que les projets ne sont pas tous dangereux. Celui que j’ai réalisé pour mon Bachelor n’avait rien de bien grandiloquent, d’ailleurs, vu que j’étais surtout là pour apprendre plus de choses sur le concept d’intelligence artificielle avant de me lancer dans un métier tout autre. Mes parents avaient été proprement désespérés que je ne continue pas mon cursus, d’ailleurs.

Ça, je sais, je soupire. Vu le milieu dont je viens… Même ceux qui naissent pleins aux as font n’importe quoi avec leur argent et sont parfois prêts à tout pour en gagner plus.

Je suppose que j’ai aussi voulu prendre une autre voie pour ça. Je me suis tirée une balle dans le pied, pour tout ce qui est jeu d’alliances et autre. Oui, ça existe encore, à certains niveaux de société. Je ne suis pas le genre de femme prête à se transformer en requin pour faire son nid là-haut.
J’ai d’autres ambitions.

Enfin, si ce n’est « que » ça, ça sera parfait. J’aimerais bien que cette histoire ne revienne pas nous mordre les fesses quand on ne s’y attendra plus.

Je lève les yeux au ciel de façon exagérée et me relève pour ouvrir grand la porte du petit dressing que j’ai aménagé dans l’appartement – enfin, fait aménager, à vrai dire. Pendant que Susan me décrit ce qu’elle a en tête, je fouine dans les couches de vêtements et pièces de costume que j’accumule depuis des années.

Eh, même un mec petit a le droit d’avoir de la moustache. On fera ça de telle sorte que ça paraisse naturel, t’inquiète pas.

Susan modifie sa voix et je me retourne, surprise, parce que je m’attends presque à trouver quelqu’un d’autre derrière moi. Je m’illumine presque… C’est tellement classe. Je la regarde en tenant une de mes brassières trafiquées à la main – j’en ai trois, qui me servent lorsque je dois dissimuler ma poitrine ou la faire paraître plus petite. Sauf que Susan n’en aura pas tout à fait besoin, en toute objectivité.

Ça me paraît plutôt bien, tout ça… Jonathan Ellis, qui est passionné par son job mais manque d’un peu d’autorité. Il faut que ça se voit dans ta gestuelle, si tu veux être convaincante, j’ajoute en sortant une chemise blanche et un blazer. Il faudra que je te trouve un pantalon, par contre. Remarque, je te vois bien avec un jean sombre, parce qu’il est plus à l’aise comme ça. Est-ce que ça vous conviendrait, monsieur Ellis ?

Je souris avant de m’assoir pour méditer sur sa question.

Personne ne voudra jamais croire que je suis prof, même avec tous les déguisements du monde, je ris. Mais je pourrais être une doctorante en robotique, pourquoi pas être chargée de TD. Ça aurait dû être la suite logique de mes études, en plus. Ça me donnerait une bonne excuse pour traîner avec toi. Disons que je m’appelle Caitlin Dawson et que je bosse sur le développement du concept de Machine Learning depuis deux ans maintenant.

Je me demande si je pourrais trafiquer les registres de l’HIT pour que nos personnages y figurent et que je puisse nous faire faire des badges plus vrais que nature.
Alors, oui, c’est carrément poussé le vice un peu loin. Mais primo, ça permet de m’entraîner, et secundo, le diable est dans les détails.
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 11 Oct 2018 - 15:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 682
ϟ Nombre de Messages RP : 194
ϟ Doublons : Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
----
Régénération
Susan ne put se retenir de tirer la langue lorsque Noélie céda à son charme. Enfin, elle n’y avait jamais vraiment cédé puisqu’elle était déjà convaincue avant même que Susan ne commence à faire ses yeux de chiot triste… Mais ça restait une victoire pour les mutantes, qu’elle appréciait à sa juste valeur.
Le don désintéressé d’un feutre acheva de la faire sourire. C’était une moue espiègle qui avait occupé son visage le temps qu’elles reprennent leur discussion.

Dis moi si ça revient essayer de te mordre les fesses, on s’laissera pas faire.

Et là, elle ne pouvait pas être plus sérieuse ! Hors de question qu’elle laisse quoi que ce soit essayer de piquer le postérieur de son amie - à part si c’était consentant des deux côtés bien sur, mais là tout était une question de contexte -.
Elles vinrent à leurs personnages. La mutante jouait avec son feutre en main alors qu’elle avait expliqué le sien.

Oh, j’ai hâte de voir tes talents de barbière.

Et ça n’était pas un mensonge ! Susan était bien incapable de mentir lorsqu’il s’agissait de vanter les talents d’une amie. Ou de parler d’un costume qu’elle prévoyait de s’approprier à la perfection. Elle hochait la tête en écoutant les retours de la pro du domaine. Quelle gestuelle pouvait avoir un prof pas très sur de lui ?

J’pense qu’il met ses mains dans ses poches pour avoir l’air décontracté quand il l’est pas, alors qu’en vrai c’est juste qu’il sait pas trop quoi faire de ses mains. Sauf quand il doit expliquer des trucs dans son domaine, là il parle avec les mains mais limite un peu trop tu vois.

Elle acquiesça face aux vêtements choisis par Noélie. C’était discret, professionnel, mais pas sapé comme un pingouin non plus, parce que Jonathan aimait bien son petit confort. Et ça lui facilitait la tâche à elle aussi.

Oui, j’aime bien ma garde robe, c’est pas extraordinaire mais j’aime pas trop me faire remarquer. Et puis les jeans c’est pratique, ça a des grandes poches.

Confirma Susan, en empruntant la voix du professeur qu’elle allait incarner lorsqu’elles iraient s’infiltrer là bas. Elle s’amusait d’avance à l’idée d’entretenir ce rôle et d’imaginer plein d’anecdotes à partager pour approfondir un peu son background...

Parfait ! Tu crois que John pourrait faire le nerd en travaillant avec Cait pour développer un synthétiseur de voix qui essaie de faire les voix les plus crédibles possibles en utilisant du Machine Learning ?

C’était une idée qui inspirait bien la mutante, d’ailleurs, alors elle n’aurait pas de problèmes à paraître enthousiaste à ce sujet. Elle était le synthétiseur de voix. Elle était capable de répliquer toutes les voix qu’elle avait entendu sans défaut, et d’y appliquer les bonnes intonations pour sonner exactement comme leur propriétaire. La machine, elle, devait s’inventer une voix et des intonations qui la feraient sonner comme une vraie personne.

Bon par contre on fait quoi pour pas se faire griller ? Genre si on nous demande des précisions sur nos travaux, ok, ça vaut qu’on potasse, mais si on nous demande quels étudiants on a en cours, ou dans quels TD tu vas ?

Voilà qu’il fallait s’attaquer au gros du travail. Aux détails qui pouvaient sauver ou détruire leur couverture à toutes les deux. Susan songea un instant, avec crainte, qu’on la reconnaisse malgré le déguisement. Elle s’était illustrée, si l’on put dire ainsi, lors d’une fête d’étudiants à Hamelin. Les souvenirs douloureux menacèrent de remonter et lui arrachèrent un frisson. Elle les repoussa avec une idée stupide.

Tu crois que j’devrais genre me teindre les cheveux ou un truc du genre ? T’sais pour que j’sois ultra pas reconnaissable. Enfin après c’est toi qui vois hein mais y’a des gens qui m’connaissent là bas… Un peu.

Dire qu’elle était inquiète, soudainement, était un faible mot. Elle avait sauvé la vie de plus d’un étudiant. Elle s’était sacrifiée pour eux. Elle inspira profondément pour ne pas se laisser emporter par sa mémoire encore vive.

Ca devrait aller. Avec le truc de la voix déjà, personne va se douter de quoi que ce soit, non ?
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 11 Oct 2018 - 23:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 227
ϟ Nombre de Messages RP : 144
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Si Susan se met même en tête de protéger mon fessier, me voilà tout à fait rassurée. Je pouffe de rire malgré son sérieux. Parce que techniquement, il y a toutes les chances que ça finisse par nous retomber dessus.
J’écoute attentivement tandis qu’elle continue de décrire son personnage, tout en me remémorant la façon dont mes quelques connaissances peu sûres d’elles peuvent se comporter. Et il y a de ça. Jusqu’à la soudaine animation qui s’empare d’eux lorsqu’on les lance sur un sujet qu’ils maîtrisent suffisamment pour gommer leur malaise, aussi profond soit-il.
Donc j’approuve d’un murmure ou d’un geste. Avec une nouvelle mine enchantée quand elle valide le choix des vêtements avec la voix de ce cher Jonathan.

Je veux apprendre à faire ça, c’est tellement pratique. Personnellement, quand j’ai fini par me dire que camoufler ma voix serait pratique quand je me balade en mode prêtresse shinto, j’ai dû faire comme tout le monde et me décarcasser pour trouver un gadget pouvant me rendre ce petit service.

Carrément, ça serait une bonne idée. Je suis sûre que Caitlin adorerait ça, en prime.

Même si Caitlin veut avoir l’air plus sérieuse et concentrée qu’elle ne l’est vraiment, parce qu’elle s’est mise en tête qu’il fallait coller à l’image qu’on peut avoir d’une doctorante. Ou un truc du genre.

En plus, je sens tout l’enthousiasme que ça t’inspire. D’ailleurs, tu pourrais peut-être m’aider avec Inori, à l’occasion.

Il faut vraiment que je lui permette d’apprendre par elle-même, au lieu de devoir l’aider à ça. Ça me ferait un gain de temps fou, et ça ne doit pas être si compliqué. Je le note dans un coin de mon esprit.

Je peux faire en sorte qu’on apparaisse dans les registres de l’HIT, officiellement. Enfin, c’est pas super… Bon, honnêtement, c’est pas du tout légal, mais j’ai appris à faire ça par curiosité et il s’avère que j’y arrive plutôt bien.

Vu que j’ai réussi à récupérer l’adresse mail privée d’Otaku, je suppose que je me débrouille même très bien. Bref, ceci est une autre histoire.

Par contre, pour ce qui est des étudiants et des TDs… Hm, faut que je réfléchisse à comment on peut jouer le coup. Je nous collerais des emplois du temps fictifs et tout ça, mais ça ne veut pas dire qu’on saura à qui on enseigne.

Mais il y a bien une solution. Et encore un truc à penser. Qui ne m’empêche pas de noter le soudain malaise qu’exprime Susan. Pire qu’un malaise, même. Ça me fait taire avec toute l’efficacité du monde et je finis par l’attirer dans mes bras, un peu inquiète et sans savoir quoi faire.

Et tu n’as pas envie que ces gens te reconnaissent, je suppose ? Tu veux me dire pourquoi ça presque l’air de te faire… Je ne sais pas, peur ?

Une demande prononcée avec sérieux. Je ne peux pas choisir à sa place, et je ne veux pas, d’ailleurs. Quelle que soit la cause de son mal-être, je devrais bien attendre qu’elle soit prête à le partager ou à avancer, en tout cas. C’est juste que je déteste ce sentiment d’impuissance, quand on ne peut pas vraiment faire grand-chose d’autre que d’être là.
Je la lâche avec un sourire qui se veut rassurant.

Si tu te sens mieux, on peut te teindre les cheveux, mais vu leur teinte, il y a des chances pour qu’il faille d’abord les décolorer, donc c’est à toi de voir. Je pense que la voix suffira, ça reste carrément classe de pouvoir faire ça ! Oh, d’ailleurs, faudra que je pense à me faire une couleur pour virer ça, j’ajoute, en désignant mes mèches bordeaux.

Quelle tristesse.
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 12 Oct 2018 - 21:53 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 682
ϟ Nombre de Messages RP : 194
ϟ Doublons : Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
----
Régénération
Et maintenant, Noélie pouvait faire apparaître comme par magie - non, c’était très clairement du hacking - dans les registres du HIT ? C’était génial ! Peu légal, certes, Susan en était consciente, mais c’était quand même vraiment génial. Elle avait vraiment l’impression de faire l’héroïne qui travaillait main dans la main avec un super side-kick sans qui rien n’était possible. La petite voix dans l’oreillette qui lui ouvrait le passage et l’empêchait d’être grillée. D’ailleurs, elle avait laissé échapper son avis sur la question :

Oh, tu sais, c’est un moindre mal… Le temps de notre mission, et puis hop comme s’il ne s’était rien passé… John et Cait disparus dans la nature !

Pourvu qu’ils ne fassent pas trop bonne impression aux locaux ceci dit, car ce serait leur disparition qui ferait sensation plutôt que leur apparition. Jonathan et Caitlin beaucoup trop sympathiques pour leur propre bien, finiraient recherchés activement par les autorités alors que leur identité avait été créée de toutes pièces une semaine et demi plus tôt. Ca aurait été fâcheux.

On doit pouvoir s’arranger pour que ça passe.

Susan était ravie que ce petit plan se déroule si bien. Caitlin et Jonathan formaient déjà un duo de choc et, elle l’espérait, se fondraient sans peine dans la masse d’étudiants et de professeurs qui peuplaient les lieux où elles allaient faire leur infiltration. Tout était en si bonne voie… Et pourtant, la mutante se détestait de voir ses démons - C’était le terme le plus approprié - revenir aussi facilement à la surface pour ruiner tout cet enthousiasme.
Noélie semblait avoir perçu son trouble et Susan se retrouvait déjà attirée dans ses bras. Elle serra son amie contre elle, ça l’aidait à retrouver son calme et une forme de contenance.

Désolée, c’est moi qui débloque un peu…

Devait-elle vraiment en parler ? D’un côté, elle avait besoin d’en parler. Si elle ne le faisait pas, il était à craindre qu’elle finisse tout simplement par exploser ou craquer un jour où l’autre d’une façon bien moins contrôlable.

Je sais pas si t’en as entendu parler, mais y’a un peu plus d’un mois y’a eu… - Elle perdit ses mots quelques instants. Comment qualifier ça ? - Une fête étudiante qui a tourné au massacre, à Hamelin.

Au massacre, et aussi à bien d’autres choses. Elle l’avait vu, elle ne voulait pas aller dans le détail, pas au risque de revivre ces souvenirs alors que Noélie était juste là.

J’y étais. En civile. - Elle déglutit : aborder le sujet lui asséchait la gorge - Je me suis battue contre Lady Satan, et… Elle m’a forcée à me rendre, sinon elle allait tuer des étudiants.

Elle s’était interrompue dans son récit, car le reste l’aurait définitivement poussée vers une mémoire bien trop vive des évènements. Saurait-elle seulement répondre si Noélie venait à lui demander ce qu’il s’était passé après sa reddition ? Ses yeux s’étaient déjà perdus dans le vague lorsqu’elle tâcha de se reprendre. Les vies qu’elle avait sauvé avaient eu un coût terrible.

Bref… j’ai sauvé des vies, mais en même temps y’a des chances pour qu’ils me reconnaissent pas, tout le monde était ivre ou drogué.

En plus, décolorer ses cheveux n’était pas vraiment à l’ordre du jour pour la mutante. Elle observa un instant les mèches colorées de Noélie qu’elle devrait hélas faire disparaître pour le bien de leur mission. Ça avait le mérite de lui changer un tout petit peu les idées.

Non, t’as raison, ça va aller. J’ferais juste une coiffure et puis ça suffira.
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 13 Oct 2018 - 11:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 227
ϟ Nombre de Messages RP : 144
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
C’est effectivement un moindre mal et je suis plutôt soulagée que Susan le prenne bien. En même temps, si elle avait dû s’offusquer, vu tout ce que je lui ai déterré jusque là, elle aurait eu de quoi faire. J’acquiesce avec détermination. On cherche ce qu’il faut, on trouve avec un peu de chance, et ensuite on disparaît.
Simple et rapide, non ?
Mais pour l’instant, je suis plutôt inquiète pour autre chose.

Pour quelqu’un d’autre, et toutes les enquêtes du monde pourraient pointer le bout de leur nez que je n’en aurais rien à faire. Susan me rend mon étreinte, s’excuse, hésite, et moi, une fois n’est pas coutume, je reste silencieuse.
Elle a besoin de décider ce qu’elle veut dire et taire, pas de mes bavardages incessants. Alors j’attends sans la lâcher de suite. Je lui laisse cependant la liberté de filer si elle préfère, parce qu’on ne sait jamais. Les rares fois où j’ai eu besoin de réconfort, j’ai toujours eu cette envie irrationnelle de prendre mes jambes à mon cou. La raison ? Ne pas imposer mon mal-être à d’autres. Etre celle qui aide est tellement plus facile que celle qui a besoin d’aide.

Franchement, pour le coup, je m’accroche pour lui dissimuler que la douleur, la peur, et toutes ces choses inavouables qui sommeillent dans chacun de ses mots me brise le cœur. J’ai effectivement entendu parler de la fête, j’avais même commencé à parcourir les rapports de la police, comme souvent quand il se passe un truc pas net à Star City. Ceci dit, j’ai vite arrêté, parce que j’avais une nausée très persistante et un dégoût instinctif en étudiant cette description clinique de faits aussi terribles.
Pas besoin, donc, de décrire par le menu ce qu’elle a pu subir pour que mon imagination galope. Je mets soudain des idées sur son manque de sommeil, sa tête de déterrée, même la façon dont elle se jette un peu à corps perdu dans cette histoire de dossier à la noix, et ça me dégoûte.
Je ne suis pas du genre virulent. Mais rien qu’à l’idée de ce que cette malade a pu lui faire… Bah, disons que je découvre le goût de la haine. Et de l’impuissance, au passage, parce que toute furieuse, toute révoltée que je sois, je n’y peux tout simplement rien.

Tu as fait ce qu’il fallait, je dis tout, tout doucement.

Si j’essaye de parler plus fort, c’est ma voix qui risque de trembler, et ça, c’est hors de question. Surtout qu’avec la mutante dans mes bras, ça ne risque pas de passer inaperçu. Au moins ai-je le temps de maquiller mon expression. Il n’y a aucun intérêt à lui renvoyer mes états d’âme.

Quoi qu’il se soit passé, tu as fait ce qu’il fallait, juste parce que tu es quelqu’un de bien. Ça se passe de mots, mais le reste… Tu n’y es pour rien.

Ce n’est pas sa faute si elle a dû se rendre, si certains sont morts, si on lui a fait du mal. Et Susan est peut-être une super-héroïne, une femme hors du commun, elle reste humaine. Et je ne connais pas beaucoup d’humains capables d’effacer leurs traumatismes d’un claquement de doigts

Je suis là pour toi, peu importe ce dont tu as besoin, je conclus.

Mon affection et mon inquiétude, aussi sincères l’une que l’autre, transpirent dans ma voix. Parfois, souvent, la seule chose qu’on peut faire, c’est être un soutien, être là. On ne peut pas prétendre comprendre si on n’a pas vécu la même chose, on ne peut pas se mettre à la place de l’autre, juste faire en sorte qu’il ne soit pas seul face à ses démons.
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 13 Oct 2018 - 13:55 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 682
ϟ Nombre de Messages RP : 194
ϟ Doublons : Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
----
Régénération
Maintenant que c’était sorti, Susan réalisait qu’elle aurait dû en parler plus tôt. Ses traumatismes n’étaient en rien effacés, la douleur et la honte étaient toujours là, les images aussi, mais elle n’avait pas à porter ce poids sur ses seules épaules. Elle n’avait pas à faire comme si de rien n’était jusqu’à ce que ça parte tout seul, car ça n’allait pas partir tout seul.
Elle aussi s’accrochait parce qu’elle avait besoin de ce réconfort, de ce soutien, qu’elle n’allait pourtant jamais chercher elle-même de peur qu’on ne la voie plus que comme une petite chose faible. Si la Légion le découvrait, elle risquait de finir éloignée des missions importantes, et si ça se s’ébruitait ailleurs, elle n’aurait certainement pas fini d’en entendre parler et d’avoir des rappels incessants à ce dont elle avait été victime plutôt qu’à ce qu’elle avait pu accomplir. Elle ne voulait pas de ça.
Alors elle avait tout encaissé seule, et étouffait ça sous un agenda de ministre.

Les mots de Noélie la touchaient. Susan était restée silencieuse, blottie dans ses bras, concentrant ses forces pour ne pas éclater en pleurs. Le soutien de son amie l’aidait dans cette entreprise : elle regonflait son courage et mettait un coup de pied dans les dents de sa honte.
Son coeur se déserrait doucement, mais elle était encore sous le coup de l’émotion. La mutante chassa quelques larmes de ses yeux avec la paume de sa main et renifla un coup, un peu plus bruyamment que prévu.

Merci.

Elle devait se retenir très fort pour ne pas s’excuser encore une fois. Elle savait qu’elle n’avait aucune raison de le faire sans cesse, c’était souvent plus fort qu’elle, elle ne voulait pas imposer ça aux autres
Susan sourit à Noélie, qui était décidément bien trop gentille, et dont le soutien comptait énormément pour la mutante. Elle ne pouvait pas s’exposer ainsi trop longtemps sans céder à un trait d’humour qui l’aidait à alléger ses pensées et à dédramatiser la situation, c’était plus fort qu’elle.

Même si j’ai besoin d’un énorme milkshake ?

Elle était certaine qu’elle aurait pu trouver une meilleure répartie, mais c’était la première chose qui lui était venue en tête. Un énorme milkshake. Au matcha et à la vanille.
Enfin, Susan serra Noélie contre elle une fois de plus avant de s’en séparer.

J’suis vraiment contente que tu sois là. Je commençait à vraiment avoir du mal à gérer ça toute seule.

Même si, techniquement, c’était elle qui était là, chez Noélie. Mais ça n’était pas important. Elle était encore un peu larmoyante, mais elle se sentait à peu près prête à poursuivre leur quête. Susan avait bien une petite amie, Kelly, mais… Leur relation était encore bien trop neuve pour que la mutante ne s’ouvre ainsi à elle. Chaque chose en son temps. La révélation de son identité d’héroïne avait déjà suffisamment bousculé les choses.

Toi aussi hésite pas si t’as besoin de quoi que ce soit, hein.

Ca non plus, elle ne pouvait pas vraiment s’en empêcher. Elle se sentait redevable et n’hésitait généralement pas à y mettre du sien pour ses amis, qu’il s’agisse de s’investir dans une affaire comme cette histoire de dossier ou de simplement prêter son oreille et une épaule pour se reposer.
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 13 Oct 2018 - 22:06 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 227
ϟ Nombre de Messages RP : 144
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Je ne sais pas trop si je dois lui dire qu’elle a tout à fait le droit de pleurer, qu’elle n’a pas besoin de se retenir si férocement. Franchement à sa place… Oui, bon, non. A sa place, je serais en train de serrer les dents et de ravaler mes sanglots, très probablement.
Et de toute façon, j’ai déjà établi que je n’y suis pas, à sa place.
Je la laisse donc renifler en attrapant un paquet de mouchoirs sous mon oreiller et en le faisant surgir sous son nez comme par magie.

La thérapie par le sucré. Testée et approuvée.

Je ris même si je n’en ai pas vraiment envie, parce que si elle veut dédramatiser, je suivrais le mouvement.
Même si c’est un fichu drame.

Je t’offre tout ce que tu voudras, promis. Demande et j’obéirais. Il doit bien y avoir ça pas loin d’ici.

L’avantage à vivre en ville, on a tout ce qu’il faut à portée de mains. Comme si j’avais déjà vécu ailleurs qu’entourée d’immeubles, quand j’y pense. Je suis une créature citadine à cent pour cent.

Je crois que c’est le genre de choses qu’on gère difficilement tout seul. A un moment ou à un autre, ça sort, qu’on le choisisse ou pas.

C’est ce que j’ai observé, du moins. Je n’ai jamais eu une situation de ce genre. Et savoir que si ça m’arrive, je serais condamnée à le garder pour moi, vu que ça touchera probablement ma vie secrète… Je ne sais pas, ça me paraît impossible. On finit forcément par avoir besoin d’extérioriser. En mots, en gestes, en quelque chose, n’importe quoi.

C’est pas un prêté pour un rendu, Susan, je me moque gentiment. Je sais bien que tu es là pour moi, mais… Ah, je sais pas comment dire ça. C’est de l’aide gratuite, je ne veux rien en retour, rien du tout que de savoir qu’en sortant de chez moi, tu auras un peu moins mal.

Et puis, je n’ai besoin de rien ni de personne, non ? Je vais bien. Je vais extrêmement bien, j’ai ce que je voulais et tout ce qui en découlera… C’est mon choix, ma faute, je dois l’assumer jusqu’au bout. Qui s’en soucie en plus ?

Bon. On va chercher le milkshake maintenant ? On fait autre chose ? Tu veux te reposer un peu ? Qu’on discute d’un truc ? C’est toi qui décide, t’as été proclamée chef des opérations.

Je n’ai pas oublié mon rendez-vous, je suis simplement en train de méditer la possibilité de l’annuler. Dans mon domaine, je ne suis pas mauvaise, mais des développeuses web, il y en a la pelle, alors je perdrais peut-être un client.
Mais entre ça et laisser Susan toute seule après ce qu’elle vient de me dire.
Oui, adieu client, bonjour séance de réconfort.
On pourra toujours aller voir mon manager tout à l’heure.
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 14 Oct 2018 - 11:44 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 682
ϟ Nombre de Messages RP : 194
ϟ Doublons : Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
----
Régénération
Susan avait de quoi se sentir soulagée. Noélie était compréhensive et attentive, tout ce qu’il fallait pour alléger au moins un petit peu le poids sur les épaules de la mutante. En un instant, elle s’était retrouvée avec un paquet de mouchoirs sous le nez, et n’hésita pas à s’en servir de façon peu élégante mais efficace. Ses yeux étaient toujours rougis par les larmes qui avaient voulu s’en échapper, mais au moins elle avait su les contenir. Pourquoi ? Parce que. Elle était pourtant tout à fait consciente que son amie ne lui en voudrait pas, mais la mutante voyait certainement sa fierté s’opposer farouchement à l’idée de pleurer sur l’épaule d’une autre.

Si elle n’avait pas encore fait preuve de sa résilience sur les évènements de Hamelin et qu’elle ne le ferait certainement pas avant un bon moment, elle avait toutefois réussi à passer outre d’autres drames dans sa vie. Elle avait un peu d’espoir là dessus. D’ailleurs, elle s’amusa d’un autre de ces drames en répondant à Noélie.

Pas trop de sucré par contre, hein ? Le milkshake, on va dire que c’est ma limite.

Elle qui avait prévu de s’enfouir jusqu’au cou dans des affaires d’espionnage et de dossier top secret, voilà qu’elle finissait aux manettes d’une opération feel good avec son amie. Décidément, rien ne se passait jamais comme on l’attendait, dans sa vie, pour le pire mais aussi parfois pour le meilleur.

En tout cas, elle hocha doucement la tête. Noélie n’avait pas tort. Il fallait que ça sorte à un moment où à un autre, et il valait mieux que ça soit aujourd’hui avec elle que dans une situation plus délicate. Rien n’empêchait les souvenirs de venir d’introduire dans son quotidien, brutalement, sans rien demander. C’était le propre de la mémoire traumatique d’ailleurs. Et c’était à Susan de faire ce qu’il fallait pour que ces souvenirs soient traités comme les autres. Parfois, il s’agissait simplement d’attendre, parfois, il fallait en parler et prendre du recul… Les mystères du cerveau humain méritaient bien qu’on s’y attarde, mais la mutante avait des façons un peu plus concrètes de gérer ça pour le moment.
Elle était touchée par les mots de son amie. Émue, aussi.

Tu sais, rien m’empêchera de te faire un cadeau pour te remercier, et tu t’y attendras pas ! Même si je viens de te le dire et que du coup tu t’y attendras un petit peu.

De toute façon, aider les autres et faire des cadeaux la rendait heureuse. C’était parfois à son plus grand malheur puisqu’elle s’occupait bien plus des autres que d’elle-même. Elle haussa pourtant un sourcil en constatant que Noélie faisait la même chose avec elle. Bien sur, elle était partante pour aller chercher ce milkshake, mais son amie n’avait-elle pas d’autres choses prévues ?

Et ton client ?

Elle s’inquiétait un petit peu à ce sujet, mais la réalité, c’est qu’elle avait vraiment besoin de ça et qu’elle n’avait pas la moindre envie de se retrouver toute seule face à ce qu’elle venait de révéler à son amie.
Chef des opérations ? Elle ? Noélie devait savoir que Susan n’était pas vraiment une bonne planificatrice. D’ailleurs, tout son talent organisationnel était généralement siphonné par les ateliers et les rencontres à la Pizza Box, et il ne restait déjà plus grand chose pour elle mettre au point des plans sous son identité héroïque. Elle était plutôt du genre à improviser et y aller “au talent”. On le lui avait reproché d’innombrables fois.

T’es sure que tu veux de moi comme chef des opérations ?

Elle lui asséna un regard insistant, comme si elle tentait de lui faire changer d’avis par la simple puissance de ses deux yeux rivés sur elle, avant de se résigner.

Mon plan : Étape 1, aller à la chasse aux milkshakes. Étape 2, trouver un endroit cool pour manger parce que bah tu sais je suis un estomac sur pattes est tout. Et puis Étape 3 y’a ton manager qu’il faudra voir.

Elle réfléchit quelques instants et releva la tête vers Noélie, qui avait tout de même passé une nuit blanche et était passablement crevée, un peu comme elle. Sauf que Susan, elle, avait lâchement été voir Julia pour se faire tatouer un remontant magique, quelques semaines plus tôt. Ca l’aidait à tenir le coup.

T’as besoin d’un remontant ? Tu sais, j’ai appris un nouveau sort y’a pas longtemps, et… Bah, c’est plus efficace que du café. J’y avais pas pensé parce que j’suis un peu à l’ouest mais tu serais en forme et tout. J’m’en suis servie une fois déjà pour soigner un gars d’une blessure par balle, alors j’pense que contre la fatigue ça fait le taf.

Voilà que Susan regagnait en enthousiasme. Elle changeait un peu de sujet comme de chemise, elle était certainement difficile à suivre pour le commun des mortels, mais Nono n’était pas le commun des mortels.
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 14 Oct 2018 - 16:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 227
ϟ Nombre de Messages RP : 144
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Oups, j’ai encore oublié le tabou du sucre de Susan. Je rigole et acquiesce bien volontiers :

On reste sur du sucré mais pas trop, en quantité raisonnable.

Pendant ce temps, la réalisatrice est déjà en train d’insister pour me remercier. J’ai presque envie de la gronder, mais d’un autre côté, je suis sortie du même moule. Qui plus est, j’adore offrir des cadeaux à mes proches, à tel point que je saisis parfois le premier prétexte venu. Ou que je le fais sans me justifier, d’ailleurs. Qui a vraiment besoin d’une justification pour un cadeau ?

Je te connais trop bien pour essayer de t’en empêcher, mais ça ne sera pas sans conséquences, fais attention, je m’amuse.

Si elle commence à me faire des présents et que je réplique, ça peut durer longtemps.

Tu fais comme tu veux, mais seulement si tu en as envie, quoi. Ne te sens pas obligée, c’est tout !

Comme elle s’inquiète de mon client, je hausse les épaules :

J’ai le choix entre me coltiner un client sûrement pénible ou être là pour une amie. Ce n’est pas compliqué de trancher. En plus, ma patronne est d’accord avec moi.

Le contraire serait inquiétant vu que nous ne faisons qu’une seule et même personne. Si je commence à ne pas être ok avec mes propres idées, je ne suis pas tirée d’affaire.

Du coup, c’est toi la patronne pour aujourd’hui ! En plus, tu vois, t’as déjà un plan de bataille tout à fait cohérent.

Je me redresse un peu en commençant tout de même à me poser une question capitale : où ai-je rangé mon sac à mains dans le bordel qui me sert d’appartement ? Je me souviens vaguement de l’avoir lâché quelque part hier, mais bon… Ça ne m’aide pas du tout, loin de là. Je le cherche donc du regard jusqu’à ce que Susan me fasse baisser les yeux vers elle de nouveau.

Tu peux faire ça ?

Le ton n’a rien de dubitatif, je ne mets évidemment pas sa parole en doute ! Non, c’est juste que je ne savais pas qu’elle était aussi un genre de magicienne. Tout à fait fascinée et cent pour cent en confiance, j’acquiesce avec enthousiasme :

Si c’est dans tes cordes, je suis pour. Je vais pas m’endormir non plus, mais j’ai l’impression d’avoir la cervelle au ralenti.

Ce qui est plutôt dépaysant. Quelque part, c’est sans doute reposant, finalement, vu que d’habitude, je suis toujours en train de retourner quatre ou cinq questions absolument urgentes dans ma tête, sautant de l’une à l’autre sans la logique commune à la plupart des êtres humains. Mais moi, je trouve juste ça désagréable. Je préfère être au maximum de mes capacités.

Puis il faudra quand même que tu patientes cinq minutes, que je me maquille correctement et que je me change, quand même. Tu sais bien que je suis une vraie diva.
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 14 Oct 2018 - 21:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 682
ϟ Nombre de Messages RP : 194
ϟ Doublons : Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
----
Régénération
Susan s’amusait beaucoup des fausses rixes qui l’opposaient à Noélie. Elles étaient si brutales et cruelles l’une envers l’autre qu’elles étaient littéralement en train de se préparer à une guerre de cadeaux. Ce serait à celle qui aurait le dernier présent pour remercier son amie de sa patience et de son attention ! Et tout ça pouvait durer longtemps si elles décidaient d’entretenir ce petit duel. Mais elles avaient toutes les deux su se retenir, malgré le sourire en coin de Susan qui s’était vite installé, remplaçant le désarroi qui s’était emparé d’elle plus tôt dans la discussion.

La compagnie de Noélie lui faisait vraiment du bien. C’était bien pour ça que Susan adorait autant ses amis. Sa bonne volonté était communicative et la mutante était une véritable éponge pour ce genre de choses.

En plus, ton amie est aussi une cliente. Une pas pénible, j’espère d’ailleurs. - Elle plissa les yeux. - Et on sait très bien que le suivi et la satisfaction client, ben c’est super important pour un business.

Elle hochait la tête, comme pour se convaincre de ses propres bêtises. Fallait avouer que ça l’arrangeait pas mal, cette situation, et que si elle pouvait faire des blagues un peu vaseuses tout en ayant une amie à ses côtés, alors les choses iraient pour le mieux. Tout plutôt que la solitude, tout plutôt que ses propres pensées qui dérivaient.
Que l’on vente ses compétences organisationnelles était plutôt flatteur, même si elle était parfaitement consciente que son plan était plein de trous et très peu précis. Il faudrait qu’elles brodent un peu toutes les deux si elles voulaient occuper tout ça de la bonne façon.

Enfin, elle confirma ses dons :

Je peux faire ça.

Et son amie ne s’y opposa pas. Ca aussi, pour être tout à fait honnête, ça faisait plaisir à la mutante. Elle ne proposait pas souvent de mettre à profit ses dons pour les utiliser sur quelqu’un de son entourage. Parfois, elle se servait discrètement de certaines ondes sonores pour les aider à se détendre ou à retrouver le calme… Mais c’était à peu près tout ce qu’elle s’autorisait.

Je vais faire ça avant que tu te maquilles alors, sinon tu vas finir avec de l’eye-liner sur l’oreille vu comme t’as l’air en forme.

Blagua la mutante. La magie qu’elle utilisait dépendait de beaucoup de choses, et elle s’était longtemps entraînée auprès de Dante et de son côté pour la maîtriser. Utiliser des mots de pouvoir, ce n’était pas seulement prononcer une formule magique : C’était aussi y infuser sa volonté, c’était aussi y mettre son souffle, parler au volume nécessaire pour ajuster la puissance du sort… De nombreuses conditions encadraient l’utilisation de ces compétences. Le fait qu’elles maîtrise les cris en quelques semaines ou en quelques mois était un exploit dont elle était fière, et que sa mutation avait grandement aidé.

Enfin, elle se positionna simplement face à Noélie.

Gaan Lah Haas.

Fit-elle simplement. Pas à voix basse, ni en hurlant, mais d’une voix haute et claire, une voix qui semblait ne pouvoir être arrêtée par rieu, et dont les fondations semblaient inébranlables. C’était un héritage d’un peuple pratiquement disparu et qui portait toute leur puissance. Une légère lueur sembla passer de l’une à l’autre. Susan pouvait sentir le léger contrecoup de l’utilisation de son pouvoir, mais elle s’en remettrait rapidement. Noélie, elle, devrait logiquement sentir son énergie lui revenir, comme si elle avait profité soudainement d’une pleine nuit de sommeil.

Eeeet voilà, c’est tout. Ca va mieux ? Tu peux aller te préparer sans finir avec un crayon dans l’oeil ?

Elle même n’avait pas grand chose à faire pour se préparer. Passer sa main dans ses cheveux, peut-être se débarbouiller rapidement pour effacer les émotions indésirables qu’elle avait éprouvé… Ah, elle avait hâte de son milkshake.
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 14 Oct 2018 - 23:11 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 227
ϟ Nombre de Messages RP : 144
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Je lève les mains sous les yeux presque menaçants de Susan, amusée :

Une cliente parfaite à tout point de vue, le genre qu’on a envie de satisfaire. Surtout que c’est effectivement important.

Je souris pendant que Susan essaye apparemment de s’auto-persuader du sérieux tout à fait profond de ses propos. Quelque part, elle n’a pas tout à fait tort, remarquez, même si la satisfaction client n’a pas ce sens-là, entendons-nous bien.
Je lui jette un regard faussement outré, parce qu’après m’avoir confirmé qu’elle est en mesure de m’aider à me remettre de l’impression de cuite que me laisse ma nuit blanche, elle se moque de moi.
Gentiment, mais quand même.

Ton manque de confiance en mes capacités me blesse, va. Femme de peu de foi, je serais capable de faire un trait parfait les yeux fermés.

Ça, c’est un vilain mensonge, une exagération grossière, mais bon, ça fait partie du jeu. De toute façon, j’arrive à garder mon sérieux une demie seconde avant de recommencer à pouffer de rire comme une idiote.
Décidément.
J’ai toujours les révélations de mon amie à l’esprit, mais je ne veux pas laisser le malaise qui me travaille transparaître. Elle n’a pas besoin de ça, je me répète en boucle. Pas besoin d’une telle nouvelle. J’observe, curieuse, la mutante se placer devant et prononcer des mots à la consonance un peu étrange. Je n’avais jamais entendu quelque chose de ce genre, mais je ne rate pas le fait qu’il y a quelque chose qui à l’air de… Passer d’elle à moi. C’est très spécial, je n’arrive pas à mettre de mots dessus.
Mais ce qui est certain, c’est qu’avec ce transfert, je sens mon énergie se restaurer gentiment, jusqu’à ce que ma tête enserrée dans un étau et mon impression d’être complètement vaseuse s’évanouissent complètement.
Etonnée, j’ouvre de grands yeux et regarde la réalisatrice comme si elle s’était soudain transformée en une licorne.

Alors là… Alors là, je répète, soufflée. C’est impressionnant. Je commence à me demander s’il y a un truc que tu ne peux pas faire ! Mes complexes vont revenir à la charge. Et ça te fait quoi, à toi, au juste ?

Vu leur existence toute relative, c’est difficile de me prendre au sérieux. Je lui tire la langue pour lui dire tout le bien que je pense de cette histoire de crayon dans l’œil, et file à la salle de bains pour la deuxième fois depuis qu’elle est arrivée. J’applique un peu de fond de teint, puis mon eyeliner et mon crayon, avant de compléter avec une touche légère de mascara. Une fois que c’est chose faite, je rassemble mes cheveux en une queue de cheval relativement haute puis les tord en un chignon que je pique d’un crayon. Une coiffure d’une simplicité remarquable par rapport à mes habitudes. Je repasse dans ma chambre et cherche mon collier fétiche – mon sakazuki, maquillé en un ras-de-cou noir – dans ma boîte à bijoux.

Evidemment, je ne le trouve pas, alors je m’excuse auprès de Susan pour aller retourner les papiers et autres qui traînent sur mon bureau jusqu’à pouvoir mettre la main sur le coupable. Je finis par me changer, enfin, pour passer un pantalon noir simple mais élégant et un joli top bordeaux.
Mon sac à main est retrouvé, lui, au fin fond du salon, le tout en plaisantant avec Susan et en discutant par intermittence. Quinze bonnes minutes plus tard, je passe le nez dans ma chambre.

C’est bon, j’ai retrouvé mon sac et mes clés, on peut y aller !

J’attrape Susan et l’entraîne avec toute mon énergie retrouvée vers la porte, qu’une fois n’est pas coutume je pense à fermer à double tour.
Je ne sais pas, peut-être que les réminiscences du dossier du massacre de Hamelin sont quand même bien présentes dans mon esprit. Une fois au bas de l’immeuble, je désigne une direction à mon acolyte :

Je crois bien qu’on trouvera nos milkshakes par là, chef. Si ma mémoire est bonne, mais sinon je peux vérifier sur mon téléphone.
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 15 Oct 2018 - 19:38 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 682
ϟ Nombre de Messages RP : 194
ϟ Doublons : Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
----
Régénération
Susan bomba le torse face à tant de compliments face à sa qualité de cliente. Elle s’amusait beaucoup à charrier Noélie, et elle ne doutait pas que son amie faisait de même avec elle avec tout autant de plaisir. L’important étant qu’elles veillent à ne pas réellement se blesser derrière les blagues. La mutante y veillait bien.
Alors voir la chanteuse pouffer de rire après quelques secondes où elle avait admirablement tenu son rôle la fit rire elle aussi.

La mutante s’était bien trop isolée pendant les semaines qui avaient suivi Hamelin. Elle aurait certainement du aller voir des amis plus tôt et s’ouvrir, autant qu’elle le pouvait, au moins un petit peu. Il était un peu tard pour se faire ces réflexions ceci dit, mais elle en profitait maintenant qu’elle était bien entourée. Et Susan estimait que c’était en étant toujours elle-même avec ses amis les plus proches qu’elle allait les garder. C’est à dire… Ben en les chouchoutant et en les protégeant comme elle le faisait toujours aussi bien.
Ainsi, elle sacrifia un petit peu de son énergie pour regonfler Noélie à bloc. Les effets de son sort furent visibles en quelques instants.
La mutante sourit, ravie de son oeuvre.

Y’a plein de trucs que je peux pas faire. Repasser une chemise, par exemple.

Elle tira la langue à son amie. Ah, si elle avait un sort pour ce genre de choses, elle s’en servirait de façon tout à fait exagérée et elle porterait des chemises encore plus souvent.

Un peu comme tous les sorts ou tous les “super pouvoirs”, ça me coûte un petit peu en énergie. Mais comme là c’est juste une petite utilisation, ça me fait pas grand chose. En plus j’ai un tatouage qui m’aide à recharger mes batteries.

Celui là, elle ne l’avait pas montré à son amie, mais si elle le lui demandait, ce serait avec plaisir ! En plus, il était tout à fait spécial. La cassette sur son flanc s’animait lorsque son pouvoirs était actif : La cassette se rembobinait alors que la mutante était soignée, ou retrouvait son énergie à un rythme accéléré.
Mais pour le moment, elle devait laisser Noélie aller se préparer et se maquiller, tandis qu’elle se tournerait les pouces en attendant son retour. Elle s’était détendue et avait légèrement dérapé, c’est à dire qu’elle avait plus ou moins pris ses aises en s’allongeant à la perpendiculaire sur le lit de son amie, alors que ses pieds touchaient encore le sol.

Elle prit ce temps pour fermer les yeux et mettre un peu ses idées à plat. La seule présence d’une amie à proximité l’aidait à ne pas penser au pire et à garder tout le mal qu’elle avait en souvenir bien au loin. Par intermittente, elle échangeait quelques blagues et remarques avec son amie, et ça aidait bien à rester sur la bonne longueur d’onde. Susan songeait qu’elle devrait vraiment se trouver une colocataire pour combler ses problèmes de solitude, lorsque Noélie fit de nouveau irruption dans la pièce, prête et impeccable, comme à son habitude.

Susan se leva donc, passa une main pour chasser les plis de son haut, et une main dans ses cheveux pour leur donner une forme convenable.

J’suis prête moi aussi !

Enfin, elle avait à peine eu le temps de le dire qu’elles se retrouvaient déjà dehors. La mutante ne se lassait pas du petit “chef” qui vint ponctuer la phrase de son sbire. Il ne fallait pas qu’on l’habitude à ce genre de traitement, ce serait une invitation à ce qu’elle en profite un peu trop. Mais les raisons du dit traitement la poussaient évidemment à rester humble, parce que c’était touchant.

Je te suis, sbire !

Susan avait imité à la perfection la voix de Claptrap, le robot rigolo et un petit peu dérangé de la série de jeux Borderlands, qui apostrophait régulièrement le protagoniste de “Sbire !”.

Tu voudras manger quoi après ? C’est vrai que c’est cool le centre ville, y’a à peu près tout ce qu’on veut à proximité. Perso j’ai faim et je suis pas difficile, alors c’est toi qui choisis. C’est un ordre de ton chef !

Elle voyait déjà Noélie lui rétorquer que c’était elle le chef et que c’était donc à elle de choisir non seulement les milkshakes et le programme de la journée, mais également là où elles allaient manger ce midi. Et ça, c’était non ! Elle avait trouvé la combine efficace donc pour retourner la situation. Chef donnait des ordres !

Dis, tu connais personne qui cherche un appart ? J’pense qu’il faut que je trouve une coloc. Mais faut pas que j’fasse une annonce public parce que t’imagines sinon les creeps que je vais me farcir si on balance au monde “Pizza-Girl cherche quelqu’un pour vivre à ses côté.” ? En plus j’ai une copine alors faudrait pas que ça soit mal interprété...

A peine l’idée lancée, elle s’emportait déjà à droite et à gauche.
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 15 Oct 2018 - 22:48 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 227
ϟ Nombre de Messages RP : 144
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Sur l’échelle de la praticité, son sort bat carrément le repassage de chemise. Surtout que c’est un peu plus important pour sa vie de Super, je suppose. Parce que bon, pour la vie quotidienne, c’est vrai que la compétence repassage a un certain intérêt, à mon grand désarroi.

Je préfère carrément les trucs que tu sais faire. Beaucoup plus cools. Attends… Un tatouage ? Où ça, quand ça, comment ça ? Ça fonctionne comment ?

Je ne me suis jamais faite tatouer, et je ne pense pas que je sauterais le pas un jour.
Mais je trouve ça super beau, quand c’est bien réalisé, forcément. L’esthétique me plaît souvent.
Enfin, quelques temps plus tard, Susan prête à son tour, on s’esquive de l’appartement pour se retrouver dans la rue. Je pouffe de rire, lorsqu’elle fait de nouveau montre de ses talents d’imitatrice. Non sans remarquer qu’elle en profite pour me remettre à la place de leader des évènements. Fourbe qu’elle est.

Dis, quand on est le chef, on décide, normalement. Mais bon, je vais fermer les yeux sur cette entorse au règlement.

Parce que je suis décidément beaucoup trop gentille. On parle d’une entorse majeure, là, quand même. Ceci étant, ça ne lui dit pas ce qu’on peut manger. Je réfléchis tout en marchant d’un pas presque sautillant, toute à mon enthousiasme. Je viens de me rendre compte que ça fait une éternité que je ne suis pas juste allée me balader avec une amie.
Bon, ce n’est pas forcément le cas de figure le plus gai qui soit, mais tout de même.
Ma vie n’a plus aucun sens.

Je ne te propose pas une pizza, ça ferait un peu redondant. On peut manger indien, si t’aimes ça.

Personnellement, j’adore beaucoup de choses et notamment les spécialités d’ailleurs. Pour le coup, je connais un restaurant indien très bon à trois rues d’ici. Pendant que nous avançons, un peu avant d’atteindre l’endroit visé pour la chasse au milkshake, Susan m’informe de son intention toute neuve de chercher un colocataire. Ou une colocataire, d’ailleurs. Et moi, sans réfléchir je réponds :

Non, je ne connais personne, mais j’ai une chambre d’amis qui peut devenir une chambre de Susan si t’as rien contre le désordre. Et que ton chien ne vient pas me grignoter les pieds quand je dors ou un truc du genre, je suppose, je complète en fronçant les sourcils.

Je ne suis pas fan des chiens, mais c’est aussi et surtout parce qu’ils sont bizarres. Si, je vous jure. Déjà c’est quoi cette idée de lécher tout ce qui passe à portée de bouche ?

Mais je peux aussi demander à mes amis. Je suis sûre que certains seraient intéressés, en plus ! Je préfère ça plutôt que tu te fasses harceler par tous les types chelous que Star City cache. La célébrité, ça fait faire de drôles de choses aux gens. Au fait, question pratique : tu veux ton milkshake avant ou après le repas ? Parce que c’est à cette boutique là que je pensais, je complète en pointant du doigt la devanture devant laquelle nous nous trouvons.

Personnellement, je n’ai rien contre un milkshake en entrée, mais bon, c’est un peu particulier quand même.
Revenir en haut Aller en bas









All I need is a clue ~ ft. Susan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant


Sujets similaires

-
» Une voix : Susan Boyle
» Susan Pevensie - Terminé
» Sue Sylvester - Rien ne pourra l'arrêter !
» Jean Grey - Un bébé phénix
» Je reviens te hanter !! [PV Susan. Et Flitwick s'il veut]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Centre Ville :: Le quartier du Centre-