AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

All I need is a clue ~ ft. Susan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 23 Sep 2018 - 17:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 316
ϟ Nombre de Messages RP : 199
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Assise sur mon lit, les yeux levés au plafond, je tourne et retourne l’adresse et les quelques informations qu’a pu me fournir Susan dans mon esprit. L’adresse correspond à un entrepôt de Little Italy, détruit pendant l’Invasion Terminus. De temps à autre, je lance une instruction de recherche à Inori, qui l’exécute pour me donner systématiquement la même réponse déprimante. Aucune occurrence valide. Et puis, finalement, je finis par sortir un plan détaillé de Star City et marque l’adresse de Susan. Une seconde, puis j’opère de même avec celle des bureaux où j’ai rencontré l’équipe chargée de récupérer le dossier, et enfin celle d’un des deux types qui ont été pistés.

J’imprime la carte dans le plus grand format disponible et colle les feuilles A4 côte à côté jusqu’à avoir Star City qui me regarde depuis une des murs de ma chambre. Je fronce les sourcils et effectue une rapide recherche.
L’entrepôt détruit l’a été seulement en avril, c’est récent. Utilisé comme stockage par une chaîne de magasins de jouets. J’hésite puis fais une énième recherche. Rien de suspect dans l’entreprise en elle-même, à première vue. Mais je finis par récupérer des images de surveillance datant de juste avant la destruction de l’entrepôt, avec du temps et de la patience. Lequel a disparu dans une explosion. Je fronce les sourcils. Nulle part sur les caméras, on ne voit de créatures assimilables à des créatures du Terminus au moment de la fameuse explosion. Je retourne un peu en arrière et fais chou blanc. Alors je remonte un peu plus tôt.

Et ainsi de suite. Jusqu’à tomber sur une silhouette très familière. Je retiens mon souffle, le regarde bouger, et décèle cette même foutue boiterie, à peine visible. Noélie, voici ton presque kidnappeur. Félicitations. Je laisse la vidéo défiler un peu et fais une pause sur la rencontre entre mon type et deux autres personnes. La qualité n’est pas exceptionnelle et on reconnaît difficilement des visages, mais bon, c’est un début. En plein milieu des cartons de jouet.
Bon. Ensuite, que faire ?
J’effectue une recherche avec les deux noms dont je dispose dans les listes d’employé de l’entrepôt, et là, bingo : un des deux correspond. J’imagine que c’est mon ami boiteux. Je suis sa piste avec détermination, jusqu’à trouver une identité un peu plus précise, et surtout, surtout...

Une entrée potentielle a été trouvée. Codes d’accès demandés.

Je me redresse sur le lit et file jusqu’à mon bureau pour reprendre les commandes, l’I.A. n’ayant pour l’instant pas les capacités nécessaires pour récupérer les données. Le cryptage me donne un petit peu de fil à retordre mais je finis par obtenir l’adresse mail et le serveur de mon preneur d’otages. Un large sourire s’invite sur mon visage fatigué pendant que je demande à Inori de faire une recherche avec les informations dont je dispose dans les mails. En espérant que tout n’est pas codé, tiens.

Enfin, je jette un coup d’oeil à l’heure et manque tomber de ma chaise en voyant qu’il est sept heures du matin.
Je dois avoir des sacrées valises sous les yeux. Mais ça ne m’empêche pas d’envoyer un SMS à Susan pour lui demander si elle est disponible aujourd’hui, en signifiant le fait que j’ai trouvé des informations supplémentaires. Une fois qu’elle m’a répondu, je vais m’allonger cinq minutes. Juste cinq minutes, en attendant qu’elle arrive.
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 23 Sep 2018 - 18:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 771
ϟ Nombre de Messages RP : 235
ϟ Doublons : Eden Wells, Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
Sonic Staff
----
Régénération
----
Maîtrise du bâton
Parmi toutes les dangereuses tendances que pouvait avoir Susan, elle avait choisi la pire. Lorsqu’elle avait des choses à cacher, qu’elle était dans une mauvaise passe, elle aurait pu se contenter de rester au lit toute la journée, de ne rien faire et de dormir à longueur de temps pour ne pas confronter ses problèmes. Seulement, ses problèmes avaient tendance à s’infiltrer dans ses rêves comme dans ses cauchemars.
Soit. Alors elle aurait pu boire peut-être ? Pas le genre de la maison. Non, Susan avait la fâcheuse tendance à prendre soin des autres bien plus que d’elle-même, et à se noyer sous le travail pour ne plus avoir une seule seconde pour penser.

Après l’attentat, elle n’avait donc pas cessé : Entre l’enquête qu’elle menait avec M’Aisha pour déterrer de sombres secrets, celle qu’elle menait elle-même au sujet de disparitions de mutants, et maintenant celle du fameux dossier Satori… Susan avait de quoi faire. Et elle ne débauchait pas non plus sur ses emplois plus officiels : La Pizza Box organisait toujours autant d’ateliers, et elle réalisait le nouveau clip de Noélie.
Peu de sommeil pour la mutante.

D’ailleurs, l’une de ses enquêtes demandait son attention immédiate ! Elle avait reçu un message de la part de la chanteuse. Susan avait proposé son aide sur cette affaire, et elle ne rétracterait pas son offre. C’aurait été mettre Noélie en péril, et c’était hors de question. Susan avait même réussi à obtenir une adresse grâce à une discussion fort enrichissante avec un Légionnaire, à la salle d’entraînement de la Tour de la Paix.

La mutante, qui travaillait à la préparation du prochain atelier de la Pizza Box, mit son travail de côté pour se changer. Elle avait beau ne pas rester au lit toute la journée, ben là tout de suite : elle était en pyjama. Et elle n’allait pas se pointer chez son amie en pyjama. Une chemise et un jean feraient bien l’affaire ! Elle avait mis quelques courtes minutes à s’habiller, se recoiffer (ça prenait environ 2,5 secondes), faire des dernières papouilles à Pepperoni puis attrapper ses affaires pour se mettre en route.

La dite route était d’ailleurs raccourcie par ses compétences mutantes. Elle ne pouvait pas se téléporter plusieurs fois d’affilée sur une longue distance car le processus lui faisait encore dépenser énormément d’énergie, mais elle pouvait au moins se téléporter lorsqu’elle était sur le point de manquer son tramway. Elle s’entraînait déjà bien assez, elle pouvait bien se passer d’un sprint ou deux.

L’appartement de Noélie était tout neuf. Contrairement au bâtiment de Susan. Mais la mutante n’allait pas s’en plaindre : Les propriétaires avaient fait le nécessaire pour se mettre à jour sur les normes énergétiques et ne pas laisser l’humidité envahir les lieux. Et la cour intérieur de la copropriété était à la fois charmante et parfaite pour Pepperoni.
Susan ne tarda pas à y arriver. Elle avait le code : c’était pratique. Elle se pointa très vite à la porte de son enquêtrice en chef, et ouvrit en s’annonçant.

Salut, c’est Susan ! Tu sais quoi,c’était super tentant d’imiter la voix de quelqu’un d’autre pour te faire peur, mais j’ai pas envie de te faire avoir une crise cardiaque.

Trop honnête, la mutante. Maintenant qu’elle avait expliqué la blague, elle ne pourrait probablement pas la refaire.
Elle était bien entrée et s’avançait déjà à l’intérieur.

Alors, du neuf ? Raconte moi tout.
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 24 Sep 2018 - 17:17 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 316
ϟ Nombre de Messages RP : 199
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Quand Susan arrive, je suis dans un demi-sommeil presque béat, assez léger pour que le moindre son – au hasard, ma porte d’entrée que j’ai encore oublié de fermer à clé – me tire de là. Ça ne m’empêche pas de sursauter quand j’émerge au doux son de sa voix beaucoup, beaucoup trop enthousiaste.
Ma nuit blanche va me rattraper avant la fin de la journée, à tous les coups, mais bon, il faut bien ce qu’il faut. En plus, ce n’est pas vraiment de ma faute, j’étais juste tellement absorbée que je n’ai pas vu le temps passer.
Sortir du lit m’a rarement paru aussi difficile mais je rampe jusqu’au sol avec toute la détermination qui s’impose en répondant à tue-tête :

Il faudrait déjà que j’arrive à envisager d’avoir peur quand quelqu’un rentre dans mon appartement. La moitié de mes amis sait que je laisse toujours ouvert, et l’autre moitié a les clés, c’est un fichu moulin.

J’exagère un tout petit peu, mais ce n’en est pas si loin. C’est aussi pour ça que j’ai installé une caméra au dessus de la porte d’entrée, ça évite que je sois trop surprise quand je travaillais avec le casque sur les oreilles et que quelqu’un s’incruste. Au moins, je le vois arriver, et je sais que c’est quelqu’un que je connais.

Je suis dans ma chambre, j’appelle au passage.

L’appartement n’est pas immense, mais il y assez de pièces pour que ça vaille le coup de préciser. La dite chambre communique avec l’espace qui me sert de bureau par une large porte coulissante, que j’ai laissé ouverte vu que je surveille ce que fout Inori. Sur les trois écrans, l’un affiche mon document dans lequel je reporte toutes mes découvertes par catégories, le second est un bordel sans nom avec ses sept fenêtres ouvertes, le troisième affiche ma console.
Je relève le nez comme Susan entre dans la chambre. Je dois avoir des valises sous mes yeux rougis par la fatigue, comme je me connais. Quand j’abuse, je finis par avoir des yeux qui ne dépareilleraient pas sur un lapin albinos.

Je te raconte tout dès que je me suis passée un coup d’eau sur le visage, j’ajoute en filant à la salle de bains.

J’en profite pour me démaquiller, me débarbouiller et passer un truc un peu plus confortable – j’ai travaillé toute la nuit avec la robe dans laquelle j’étais à mes rendez-vous d’hier après-midi – à savoir un legging et une tunique ample. Bon, Susan pourra rejoindre le club très privé des gens m’ayant vu sans mon maquillage, mes coiffures alambiquées, et mes tenues toujours parfaitement ajustées, mais tant pis. De toute façon, mon côté vaniteux fait juste partie de mes petits plaisirs : j’assume bien assez ma petite personne pour ne pas prendre ombrage qu’on me voit au naturel.

Tu veux boire ou manger quelque chose, je demande en passant la tête dans ma chambre.

Je file ensuite chercher de quoi contenter Susan, mais aussi me préparer un café et récupérer un paquet de biscuits dans mon placard. Hop, retour à la chambre, je tire ma chaise de bureau tout confort pour la tendre à la réalisatrice et m’assoit par terre, appuyée contre mon lit.

Désolée, j’ai essayé de condenser une nuit de sommeil en quelques minutes, je ricane en posant le plateau de nourriture et de boissons sur le sol. Sans surprise, ce n’est pas du tout efficace.

J’imagine qu’elle sait de quoi je parle, parce que la pauvre a l’air de quelqu’un qui enchaîne les nuits beaucoup trop courtes.

Pour te faire la version courte, j’ai réussi à récupérer la boîte mail d’un des membres de l’équipe de recherche qui nous a pris en otage il y a quelques semaines.

Oups.

Pour la version longue... L’adresse que tu m’as donnée correspond à un entrepôt au fin fond de Little Italy. Sauf qu’il a été détruit en avril dernier, supposément à cause de l’invasion. Mais comme je suis du genre persévérant, j’ai trouvé que le dit entrepôt appartenait à une entreprise qui fabrique des jouets pour enfant. Ça servait de stockage. Et ils avaient de très belles caméras de sécurité, qui m’ont notamment montrée mon fameux équipier. On ne voit pas bien son visage ceci dit, mais la police avait son nom. Il travaillait dans l’entrepôt, je l'ai trouvé sur la liste des employés.

La liste des choses que j'ai récupérées de façon douteuse va en s'allongeant, tiens.
Je pense à reprendre mon souffle et marque une pause. J’ai tendance à dérouler mes informations sans réfléchir, alors je lève le nez vers Susan en sirotant mon café salvateur.
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 24 Sep 2018 - 21:34 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 771
ϟ Nombre de Messages RP : 235
ϟ Doublons : Eden Wells, Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
Sonic Staff
----
Régénération
----
Maîtrise du bâton
Susan ne savait pas vraiment si elle devait saluer ou craindre l’insouciance de Noélie. C’était impressionnant qu’elle soit capable de laisser la porte de son appartement ouverte et de laisser les gens -bon, ses amis- y entrer et en sortir comme si de rien n’était. La mutante elle-même était pourtant du genre à faire confiance au premier venu et à accueillir les gens chez elle, mais… Mais les choses avaient changé.
Elle avait gagné en méfiance, mais il n’y avait pas seulement ça. Elle avait surtout peur pour sa sécurité. Son logement était pourtant placé sous protection magique, mais elle s’était attiré tant de foudres qu’elle craignait les voir venir au pas de sa porte et tout démolir pour en passer les défenses ésotériques.
Elle avait elle-même accueilli des vampires chez elle, ça s’était mal terminé. Les choses ne s’étaient pas vraiment améliorées entre temps, alors Susan avait pris l’habitude de toujours bien fermer sa porte. Elle en avait même accru la sécurité.

Enfin, c’était quelque part réconfortant de savoir que son amie se sentait assez bien chez elle pour faire les choses ainsi. Susan aurait aimé pouvoir prétendre à la même quiétude.

Elle sourit en trouvant sa voie vers la chambre de Noélie.

Franchement, j’admire ta capacité à laisser ta porte ouverte !

Elle préférait en plaisanter, alors que le sujet prenait une dimension bien plus sérieuse et bien plus dramatique dans son esprit à elle.
Elle débarqua dans la chambre en suivant la voix de Noélie. Ca n’était pas trop compliqué, elle n’était pas dans un manoir labyrinthique non plus. En entrant dans la pièce, elle réalisa instantanément qu’elle n’était pas la seule à qui le sommeil faisait défaut. Bon, pour des raisons certainement différentes. Susan fuyait le sommeil, tandis que Noélie avait certainement passé sa nuit plongée dans son enquête.

Wow, t’as des yeux genre, comme si t’avais fumé un gros spliff. T’as pas fumé de gros spliff sans moi, hein ?

Susan haussa un sourcil. Bien sur, elle y allait sur le ton de l’humour, bien qu’il lui soit arrivé plus d’une fois de consommer. Elle n’était pas le genre à encourager les autres à faire la même chose, surtout si ça impliquait de s’en procurer illégalement !

Elle laissa l’enquêtrice en herbe aller se débarbouiller. Elle semblait en avoir grand besoin, et elles n’étaient clairement pas à deux minutes près.

J’veux bien un café, s’te plait. On peut grignotter un peu aussi si toi t’as envie de grignotter.

Avait-elle simplement fait à l’attention de son hôte.
A son retour, la mutante s’installa sans rechigner sur le siège qu’on lui proposait. Elle n’allait pas trop en demander non plus ! Susan allait à peu près bien : Elle se nourrissait en tout cas, et parvenait aussi à rester hydratée. Elle ne disait pas non pour un petit quelque chose à boire où à manger, mais sa survie n’en dépendrait pas, en théorie.
Le sommeil par contre, c’était autre chose.

Ah, ouais, j’ai déjà essayé aussi. Tu sais c’que c’est le pire ? J’peux produire des ondes de son pour faire tomber les gens endormir en quelques secondes. Mais ça marche pas sur moi-même.

Car la mutante était immunisée à tout ce qui pouvait l’influencer au travers de son ouïe. C’était un avantage indéniable, mais elle aurait bien aimé se faciliter le sommeil, parfois. Parfois, lorsqu’elle ne craignait pas de cauchemarder, en tout cas.
Elle inspira à pleins poumons au dessus de son café.

Elle tendit enfin l’oreille pour écouter ce pourquoi Noélie avait requis sa présence.

Qu’elle eut réussi à trouver des informations complémentaires était une excellente nouvelle ! Susan espérait simplement qu’elle l’avait fait en toute discrétion, et que personne n’avait suivi sa trace. Quoi que ça aurait été une bonne façon de les attirer à elles pour pouvoir remonter la piste, mais c’était mettre la chanteuse en danger. Quelque chose que la mutante n’accepterait pas.

Bien joué !” Commenta-t-elle d’abord toutefois, avant d’écouter la version longue.

La Légionnaire eut la nette impression qu’elle ne savait pas tout de Noélie, surtout de la façon dont elle parvenait à trouver toutes les informations qu’elle avait récupéré. Enfin. Elle était développeuse. Était-ce si compliqué de tirer une tangente pour songer qu’elle pouvait également être une hackeuse ? Et une douée, bien évidemment !

J’imagine que t’as pas pu voir ce qu’ils stockaient là bas, à part des jouets ? Ou bien c’était juste un point de rendez-vous ? J’ai essayé d’aller jeter un coup d’oeil moi-même sur place, mais tout m’avait l’air d’être dans le même état depuis que l’entrepôt a été détruit, et j’suis pas persuadée que c’est l’invasion qui a tout cassé. Je sais à quoi ressemblent les dégâts de l’invasion, j’pense que c’était autre chose. Et puis, c’est facile de venir dire que c’est la faute du Terminus après coup pour couvrir ses traces...

Elle laissa la parole à Noélie de nouveau, pour qu’elle poursuive son récit. Susan en avait peut-être devancé une partie avec ses suppositions. Elle n’avait malheureusement pas pu voir grand chose, et elle comptait bien sur la chanteuse-développeuse-hackeuse pour pouvoir remonter cette piste qui ne tenait pas à grand chose.

En tout cas, avec son nom, on va déjà pouvoir bien avancer. Et avec sa boîte mail aussi.

Susan était prête à aller espionner le gugusse elle-même s’il le fallait, en personne, tandis que Noélie espionnait ses communications depuis son ordinateur. Ca lui semblait être pas mal, sur le papier. La mutante était prête à plonger dans cette affaire, encore.
Qu’avait-elle d’autre à dire, alors ?
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 25 Sep 2018 - 18:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 316
ϟ Nombre de Messages RP : 199
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Si tu peux en parler à ma mère. La dernière fois, elle m’a passée un savon interminable à cause de ça, je couine d’un air catastrophé.

Ni mon père, ni ma mère ne sont très commodes quand ils ont décidé que je dépassais les bornes. Heureusement, ils ont aussi une tolérance absolument merveilleuse à ma façon d’être, sans doute liée au fait que je suis leur fille unique – et que je navigue entre les ennuis sans trop de torts, malgré leur nombre grandissant.
Mais cette histoire de porte grande ouverte, ça n’a pas trop plus à ma mère. Euphémisme. Elle n’avait pas réalisé que j’avais cette sale habitude. Mais, franchement : il y a un code en bas, et de toute façon, les trois quarts des gens ne sont pas malintentionnés, non ? Les autres, ils ne s’arrêteront certainement pas à un battant fermé à clé.
Conclusion : autant laisser ouvert.

Susan, évidemment, se moque gentiment de ma tête de déterrée. Franchement, je lui jette un regard entendu, en passant à la salle de bains. Le genre, si moi j’ai fumé quelque chose hier soir, toi ça fait au moins deux semaines que tu carbures avec, alors on se calme de suite. Je ne réagis pourtant pas avant d’avoir regagné la chambre, moment auquel je rectifie avec bonne humeur :

Je ne fume pas quoi que ce soit, j’ai une réputation à tenir, je m’amuse. Et si c’était le cas, tu crois que je t’oublierais dans l’aventure. Je suis blessée.

Mes mimiques exagérées autant que le ton clairement moqueur qui habille mes propos effacent l’effet de cette petite remontrance.

Si je n’avais pas un rendez-vous tout à l’heure, j’aurais bien utilisé l’option berceuse pour dormir, je soupire. Tu crois que si je dis au type en question que quelqu’un m’a forcée à dormir, ça marche ?

Franchement, la question serait presque sérieuse.
Bref.

Si tu as besoin de te cacher quelque part pour te reposer tranquillement... Ou que quelqu’un t’enlève à ton emploi du temps de ministre, j’ai un canapé-lit dans le salon, je peux y dormir autant que nécessaire pour te laisser la chambre. J’ai peut-être l’air de me droguer, mais je ne suis pas la seule ici.

L’offre est lancée en passant et avec naturel. Moi, j’ai le droit de m’user jusqu’à la corde. Mes proches, eux, sont cordialement invités à prendre soin de leur corps et du reste. Ceci étant, je ne me fais pas trop insistante et lui explique les tenants et aboutissants de mes recherches en espérant qu’elle ne me pose pas de questions délicates auxquelles je répondrais à reculons avec un air de chien battu.
Je me traîne jusqu’à la porte coulissante pour l’ouvrir à fond, que Susan ait vu sur les écrans.

Inori, tu peux afficher les images de surveillance des caméras 6, 7 et 8 de l’entrepôt.

Je vérifie sur un post-it collé sur l’ordinateur et répète les temps entre lesquels se trouvent le rendez-vous en question.

Tiens, si tu veux te faire une idée. Je te montre les derniers enregistrements avant la destruction, après. J’avais pas l’impression qu’il y ait signe du Terminus mais tu pourras sûrement mieux trancher que moi.

Et ça laisse le temps à Inori de continuer en arrière-plan la dissection méthodique de la boîte mail de notre victime du jour.

Tu pourrais m’amener avec toi, pour essayer de voir ce que fait ce type de ses journées ? Sans que ça te mette en danger, je veux dire.

Personnellement, je m’en moque, mais je ne veux rien faire qui puisse être dommageable pour Susan, en aucun cas. Je finis mon café d’une traite et vais m’en chercher un second. J’en bois suffisamment peu pour que ça me fasse un peu d’effet, mais autant doubler les chances.

Oh, et ensuite il faudra que je t’explique autre chose.

Même si ce ne sont que des soupçons, je peux bien lui parler de mon manager, non ? Depuis que j’en ai reparlé avec Renan, je n’arrête pas d’y repenser, avec un certain malaise. Douter des autres, c’est désagréable. Douter de quelqu’un qu’on connaît depuis deux bonnes années, c’est à pleurer.
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 25 Sep 2018 - 22:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 771
ϟ Nombre de Messages RP : 235
ϟ Doublons : Eden Wells, Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
Sonic Staff
----
Régénération
----
Maîtrise du bâton
Susan s’amusa bien de la plainte de Noélie. Non, elle n’oserait pas aller voir la famille de la concernée pour lui parler de ses petits soucis de sécurité ! Tout comme elle n’aimerait pas que son amie ne contacte les siens pour leur raconter des choses. Enfin, ses parents avaient été mis au courant de ses activités d’héroïne avant qu’elle ne fasse son “coming-out” public, alors ils n’étaient certainement plus à ça près… Mais il y avait bien des évènements de sa vie que Susan tenait à garder à l’abri, dissimulés.

D’ailleurs, la chanteuse continua de la faire sourire avec ses réactions faussement outrées. Susan ne pouvait plus vraiment se permettre de se fournir la moindre substance illicite : Sa tête était passée dans certains journaux, après tout. Alors elle devait garder une consommation très limitée d’herbe si elle ne voulait pas arriver au bout de ses stocks qui étaient déjà minces. C’était plutôt difficile en ce moment, d’ailleurs.

Oh, je retire ce que j’ai dit alors ! - Elle prit un air intéressé, en haussant suggestivement un sourcil - Un rendez-vous ? Faudra que tu me racontes ça après !

La suite avait été un petit peu plus complexe à aborder pour Susan. Elle pouvait blaguer sur sommeil de Noélie, mais le sien n’était pas très drôle en ce moment. Julia lui avait fait un tatouage pour l’aider à tenir la fatigue, mais ça restait un coup dur pour elle. Elle avait détourné le regard un instant, et avait fait mine d’y réfléchir.

C’est gentil de proposer. Y’a même moyen que je squatte quelques nuits. - Elle sourit gentiment, mais un peu tristement. - C’est pas que j’arrive pas à dormir, c’est que j’ai pas super envie de dormir, en fait.

Et c’était un euphémisme. Elle avait peur de ce qui la guettait dans son inconscient.

Elles s’étaient mises à leur affaire, et Susan était heureuse de voir que les choses avançaient. Elles avaient une piste prometteuse et elle n’était pas prête de la lâcher si facilement.

Vas-y, envoie les vidéos.

Fit la mutante, attentive à ce qu’allait lui montrer Inori. Elle observa le tout d’un oeil d’experte : Pizza-Girl avait été au plus près des destructions, elle avait combattu les envahisseurs aux côtés d’autres Héros, mais également des forces de l’ordres et de courageux civils. Elle avait vu les terribles armes du Terminus ainsi que la puissance de leurs guerriers et de leurs créatures. Elle savait de quoi ils étaient capables. Elle en avait été une victime directe.
Mais cet entrepôt ?
Il ne portait pas leur marque de fabrique. D’ailleurs, quel raison auraient-ils eu de le détruire ? Les vidéos ne semblaient montrer aucun combat à l’intérieur, et il était très peu probable que tout soit détruit à cause des combats qui se déroulaient à l’extérieur. D’ailleurs, les ruines auraient porté les stigmates des armes de cette autre dimension. Après visionnage des vidéos, la mutante était catégorique.

Je confirme, ça a pas été détruit par les forces du Terminus. J’irais probablement voir avec la Légion s’il y a eu des combats à cet endroit précisément, mais je pense que je connais déjà la réponse.

Allait-elle céder à amener Noélie avec elle dans ses missions d’espionnage ? Susan eut l’air songeuse. Elle pesait le pour et le contre. Elle finit par faire une proposition à Noélie.

On est toujours moins suspect quand on est à deux parce qu’on peut genre, discuter et tout, si jamais on nous voit. Mais par contre faut pas qu’il puisse te reconnaître, sinon il va se douter de quelque chose. Et moi non plus d’ailleurs, forcément. Faudra sortir les déguisements… - Elle marqua une pause, puis sourit et leva l’index, comme quand on voulait prendre le siège de devant en voiture. - La fausse moustache est pour moi.

Susan s’était contentée d’un café. Elle ne voulait pas mettre son cerveau en ébullition, elle risquait de partir beaucoup trop loin si on lui agitait de la caféïne devant les neurones.

En tout cas, j’pense qu’on peut se permettre d’y aller à deux. Et puis bon, tu connais mieux le dossier que moi, c’est le tien, alors c’est bien si t’es aux premières loges. Mais tu prends pas de risques, hein ?

Elle pourrait s’assurer de la sécurité de Noélie. Elle avait toutes les compétences pour, alors elle était plutôt confiante à ce sujet là. Après tout, ça ne serait pas la première fois qu’elle escortait des civils, ni qu’elle allait espionner des gens ! La vie de Légionnaire était pleine de rebondissements.

Vas-y, explique, j’écoute. Rien de grave, j’espère ?
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 26 Sep 2018 - 0:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 316
ϟ Nombre de Messages RP : 199
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Je tempère très vite les ardeurs de Susan en levant les mains de ma tasse.

Eh, on se calme de suite, Cupidon. C’est purement professionnel. En plus, je me suis transformée en nonne.

Le gars en question a une vingtaine d’années de plus que moi et est affreusement ennuyant. Mais il s’avère qu’il a besoin d’un site pour sa boutique, pour plus de visibilités, et qu’il a entendu parler de moi, parce que le bouche-à-oreille fonctionne bien pour moi.
Je fronce les sourcils pour la suite. Mon instinct, ou plutôt mon sens de l’observation, me dit qu’il y a un truc qui cloche. Susan n’a pas l’air fatiguée, au sens propre. Elle a l’air fatiguée... De façon plus grave qu’un simple manque de sommeil. Comme quelqu’un qui est un peu cassée à l’intérieur. Je l’ai assez côtoyée pour me rendre compte que son sourire n’est pas aussi naturel qu’il le devrait.
Mon côté brut de décoffrage a envie de la prendre dans mes bras et de la séquestrer pour une journée détente, et au diable les rendez-vous. Ça, ou lui demander avec ma subtilité coutumière ce qui cloche.
Mon côté un peu plus délicat se rend compte que ça pourrait être déplacé, et me retient fermement. Au lieu de quoi, je dis simplement :

Ok. Alors, mettons que tu as obligation de venir passer une nuit ici dans les jours qui viennent. Ça peut même être aujourd’hui. On fera ce que tu voudras. Si tu veux une nuit blanche, je trouverais de quoi t’occuper jusqu’à l’aube, si tu veux qu’on dorme, on dormira, si tu veux discuter, on discutera. Ça te va ?

Je m’inquiète et ça se voit sur mon visage. Je n’ai jamais su cacher mes émotions, un comble pour quelqu’un qui lit les gens comme s’ils étaient des livres, trop souvent. Comme si je compensais mon intrusion en étalant ce que je suis pour qui veut s’en saisir.
La vache, ça sonne tellement dramatique.
Ça, c’est encore l’inquiétude qui parle je suppose. Ça me rend un peu trop volubile.

Entre temps, c’est cependant de l’analyse de la réalisatrice dont j’ai besoin. Elle observe avec attention les images qui défilent, et je fais de même. J’essaye de saisir un détail qui aurait pu m’échapper, d’avoir le déclic pour la suite. Rien de bien fou de mon côté, mais Susan, elle, confirme ce que je suspectais. Je m’éclaire et attend avec impatience son verdict quant à ma présence. Un verdict en ma faveur. Enfin, je crois ? Je souris de plus belle. En prime, ça me permettra peut-être de remarquer d’autres choses. C’est beaucoup plus facile pour moi d’assembler les pièces du puzzle quand je les ai sous les yeux.

Oh, parce que tu crois que je vais te laisser t’en tirer avec une banale moustache, je demande, faussement outragée. Je te rappelle que je suis un peu une reine du cosplay et que le maquillage est une seconde nature. Si je m’en occupe, même tes parents ne te reconnaîtront plus dans la rue.

Je m’emporte un peu, mais surtout, je lui offre mon plus beau regard suppliant. Celui qui veut dire laisse moi faire mumuse.

Je te fais devenir qui tu veux, j’ajoute.

Argument de vente ô combien merveilleux.

Moi, prendre des risques ? Je ne prends pas de risques, Susan. En général, ce sont plutôt eux qui me prennent, j’ajoute, un peu déconfite.

Bon ce n’est pas cent pour cent vrai mais... Oublions ça.
Je passe au dernier point avec beaucoup plus d’hésitation :

Bon, franchement, ce n’est peut-être rien mais j’en ai parlé avec un...

Preux chevalier sans armure ? Une connaissance ? Un français ?

Un ami, et il croit que si je m’y attarde c’est que mon intuition ne me trompe pas, alors... Tu sais, quand je suis arrivée là-bas, on m’a dit que mon manager était reparti et qu’il reviendrait plus tard, que je devais l’attendre. Sauf que j’étais là à l’heure – au pire, j’avais cinq minutes de retard quoi – et qu’il ne m’avait jamais fait le coup. Et tout le temps où j’ai été retenue dans ce bureau, plus le temps de descendre la façade... bah, ça n’a pas suffi à ce qu’il revienne. Je croyais même qu’il lui était arrivé quelque chose, mais quand je l’ai revu il allait bien, et il m’a sorti des excuses qui ressemblait à des mensonges.

Hop, comme je dis quelque chose de potentiellement mauvais sur quelqu’un, je me retrouve à me mordiller la lèvre inférieure. Vilain tic nerveux que je maîtrise quand je me retrouve sous mon masque, mais dans la vie de tous les jours... Ce n’est pas encore ça.
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 26 Sep 2018 - 23:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 771
ϟ Nombre de Messages RP : 235
ϟ Doublons : Eden Wells, Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
Sonic Staff
----
Régénération
----
Maîtrise du bâton
Oh, quelle déception ce fut d’apprendre que le rendez-vous de Noélie n’était que professionnel ! Ca aurait été une belle distraction pour la mutante qui était preneuse de tout et n’importe quoi pour s’alléger l’esprit.
En tout cas, l’attention de Noélie à l’égard de son manque de sommeil allait droit au coeur de Susan. Elle ne voulait pas inquiéter son amie, mais elle avait besoin qu’on lui fasse des propositions de ce genre, et elle avait surtout besoin de se saisir de ces opportunités et de ne pas les repousser. Elle était touchée. Alors elle hocha la tête : Cette fois ci, il lui semblait qu’accepter son offre rassurerait bien plus la chanteuse que de la refuser et de rester dans sa solitude.

On verra pour ce soir, alors ? C’est gentil. Tu sais que t’es vraiment trop gentille ?

Elle n’avait pas encore d’idée de programme précis, mais apparemment son amie semblait apte à se charger de ce genre de choses. Susan se demandait si dormir ailleurs pouvait l’aider à trouver le repos. Elle avait peur d’évoquer les raisons de sa fatigue - ou de son refus de dormir - mais elle improviserait certainement au moment venu, si elle se sentait d’en parler ou non. Rien que d’y penser lui nouait les entrailles.
Heureusement, elles étaient vite passées à autre chose : L’enquête ne faisait que commencer et les informations commençaient à arriver en quantité raisonnable, voire même très intéressante. Susan rit d’ailleurs franchement en se rappelant à quel point Noélie était bien placée pour les déguiser toutes les deux.

Hé, j’y avais même pas pensé. Je te laisse carte blanche pour notre camouflage alors, ne me déçois pas ! - Elle fit une pause et ajouta - T’en fais pas, tu me décevra pas.

Susan était même prête à laisser Noélie lui trouver une “identité” à endosser lorsqu’elles iraient jouer aux espionnes en herbe. Ca n’était pas parce qu’elle était une Légionnaire qu’elle ne pouvait pas mettre au point des plans d’attaque avec deux bouts de ficelle et et carton. Elle n’aurait pas hésité une seule seconde à mettre un imperméable et des lunettes de soleil en se juchant sur les épaules d’un autre Légionnaire de petite taille s’il le fallait.

Tu sais, si on est toutes les deux des aimants à ennuis, ben peut-être qu’en bossant toutes les deux ça va inverser la polarité et éloigner les ennuis.” Songeuse, elle but une gorgée de café avant de poursuivre. “Ou bien en attirer deux fois plus, mais je préfère la première idée.

Elle écouta ensuite les soupçons de son amie l’enquêtrice.
Des soupçons tout à fait justifiés : à sa place, elle se serait bien méfiée du manager aussi. Enfin, elle avait des dons qui pouvaient l’aider à élucider certains de ces mystères.

Tu sais, je peux plus ou moins détecter les mensonges. Du coup on pourrait très bien le croiser innocemment et genre tu pourrais lui poser des questions innocemment et puis moi je verrais, toujours innocemment, si il dit la vérité ou pas. Tu vois l’genre ?

A vrai dire, sa détection était plutôt manifestée par un sentiment de doute ou de malaise qui suivait les propos de son interlocuteur chez elle, et non pas vraiment par des panneaux clignotants “CET INDIVIDU RACONTE DES SALADES” qui s’afficheraient au dessus du ou de la concernée. Mais bon, c’était toujours à prendre.

Enfin c’est si tu veux, j’voudrais pas créer un malaise non plus, mais bon… Tu soupçonnes déjà le gars, alors on est plus vraiment à ça près.
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 27 Sep 2018 - 0:55 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 316
ϟ Nombre de Messages RP : 199
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Mon inquiétude vient d’atteindre le stade panique interne. Quoi qu’il se passe, c’est grave, et je parviens tout juste à retenir mon visage d’afficher l’étendue de ce que je ressens. Ce n’est pas le moment pour Susan, elle n’a pas besoin que je me décompose.
Surtout avec les indices qui viennent s’accumuler les uns sur les autres, aimablement, trop aimablement. Je ne sais pas trop comment j’arrive à rire pour lancer :

Trop gentille, moi ? Tu rigoles, j’espère, je suis un petit truc insupportable qui kidnappe ses amis.

Je souris et me redresse assez pour serrer gentiment une de ses mains entre les miennes, comme ça. Je me dis que nous occuper sur l’enquête peut déjà passer un peu le temps, et qu’il sera toujours avisé de changer d’occupation si je vois que Susan est trop ailleurs.
Dieux, je deviendrais presque raisonnable.
Il va neiger demain, à tous les coups.

Je vais te créer une identité toute neuve, je soupire avec bonheur.

Rien ne me plaît plus que ça. Parce que je suis toujours en train de trier ces petits détails qui sont notre carte de visite à tous, j’adore les intégrer à un déguisement. Je ne revêts pas des habits différents, je joue un rôle, jusqu’au bout des ongles. Une vraie cosplayeuse dans l’âme, quoi.

Je ne suis pas du tout convaincue par cette histoire de polarité, je relève avec une tristesse feinte. Quand le karma a quelqu’un dans le viseur, il a tendance à ne pas trop y mettre les formes.

Est-ce que notre duo de choc va déclencher une nouvelle catastrophe à Star City ? Non, n’exagérons rien. Au pire, on détruira un immeuble ou deux. Vous voyez la personne qui appuie sur le gros bouton rouge avec écrit « do not push » dans les films, sans faire exprès ?
Bah ça pourrait être moi. Apparemment, mes parents avaient le choix entre la cervelle agile, ou l’adresse des mains. On sait quel choix ils ont fait.
Je me rassois contre le bord de mon lit d’un air admiratif. Je connais une partie des capacités de la réalisatrice grâce à Pizza-Girl, mais je ne savais pas que ça faisait partie de son arsenal. C’est d’ailleurs bon à savoir vu mes activités nocturnes actuelles, maintenant que j’y pense. Et pour autre chose.

C’est super pratique comme pouvoir. Enfin, je commence à réussir à remarquer quand les gens me mentent, tu sais, avec cette sale tendance à les décortiquer, mais je n’ai aucun moyen de vérifier à quel point c’est fiable alors... Ça permettrait à la fois de confirmer s’il savait quelque chose et voir si sur ce coup là je m’étais trompée ou pas.

Je m’emballe peut-être un peu, mais bon...

En plus, ça pourrait s’organiser super facilement ! Je le vois plus en ce moment.

Je m’emballe peut-être beaucoup.
Je me lève pour me poser devant le bureau et voir où en est Inori avec cette boîte mail. Elle a déjà mis de côté certains messages qui semblent incohérents, ou du moins qui ne sont pas suffisamment normaux pour être ignorés.

Hm, j’imagine qu’ils utilisaient quand même un code, je dis pour le bénéfice de Susan en imprimant les trois séries de message sur papier et en attrapant un style et une feuille vierge. Vu les dates, il y a des chances pour que la première série corresponde au rendez-vous à l’entrepôt, la seconde pourrait être en relation avec les bureaux où ils fouillaient et la dernière...

La dernière pourrait nous donner un petit coup d’avance.
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 27 Sep 2018 - 19:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 771
ϟ Nombre de Messages RP : 235
ϟ Doublons : Eden Wells, Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
Sonic Staff
----
Régénération
----
Maîtrise du bâton
Susan ne pouvait que se montrer amusée face à une Noélie qui … Faisait du Noélie, en niant son évidence gentillesse pour la remplacer par un trait d’humour. Sa main acheva de rassurer la mutante, qui se sentit un tout petit peu fondre face à tant d’adorabilité et de gentillesse de la part de son amie. Vraiment, elle ne pouvait se sentir mieux entourée. Entre elle et tous ses autres proches remplis des intentions les plus pures, elle était comblée.

Maintenant, elle était surexcitée à l’idée d’aller en mission sous couverture, supervisée par Noélie. Elle avait régulièrement espionné des suspects en se servant de sa super ouïe, mais les avait bien plus rarement confronté en personne, ou observé en personne. Ou elle l’avait fait sous son identité civile lorsque celle-ci n’était pas connue du grand public. Le fait d’être supervisée par une experte en costumes jouait en sa faveur.

J’ai trop hâte de voir c’que tu vas faire !

S’exclama donc Susan, dont l’enthousiasme débordait un peu.
Elle préférait prendre à la rigolade cette histoire de mauvais karma qui les frappait toutes les deux. La mutante espérait en avoir suffisamment bavé ces derniers mois pour prétendre à un peu de quiétude. Elle était déjà dévastée, et elle ne comptait pas se laisser faire par le destin !

T’inquiètes, on gère. On va résoudre cette affaire mystérieuse et puis on ira fêter ça et tout genre comme à la fin des films.

En tout cas, il y avait du progrès et elles avaient quelques dates à marquer dans leurs agendas respectifs. Des dates importantes qui viendraient compléter l’emploi du temps déjà bien chargé de la Légionnaire. Susan était convaincue que si Noélie portait dans d’intérêt à cette affaire, c’est qu’elle valait le coup et que régler tout ça apporterait un vent de soulagement à celles ou ceux qui étaient impactés par ces sombres magouilles. Quoi que soit ce fameux dossier Satori, il semblait important qu’il ne tombe pas entre de mauvaises mains. D’ailleurs, maintenant qu’elle y pensait, Susan émit une pensée à voix haute.

Bon, après, il te ment peut-être mais c’est pas forcément parce qu’il est méchant. Il peut juste avoir peur ou pas envie de parler de ça pour se protéger lui-même.

Il semblait que pour lui, protéger Noélie était au second plan puisqu’il l’avait laissée une fois dans une situation épineuse, mais la mutante avait décidé de lui accorder le bénéfice du doute, et elle verrait bientôt s’il le méritait ou non.
La lecture d’e-mails qui avait suivi apportait encore de l’eau à leur moulin. Susan s’y était penchée aussi, par curiosité et par envie de tirer un fin mot sur cette histoire.

Tu t’y connais un peu toi en messages codés de criminels ? Perso j’suis pas la meilleure à ça. Genre franchement mon dernier message codé que j’ai envoyé à une collègue était vraiment tout pourri. Enfin. On peut voir si y’a genre des chiffres qui pourraient nous donner une date… Et puis soit des mots pour les lieux, soit une connerie genre t’sais les premières lettres de chaques phrases ?

Là, c’était plus le visionnage intense de films d’espionnage et les parties de jeu de rôle qui inspiraient la mutante. De façon un peu plus réaliste, elle poursuivit :

Sinon bah on compare et on regarde les points communs ouais, c’est bien aussi.

Avoir un coup d’avance sur des suspects, c’était bien le meilleur sentiment au monde pour la Légionnaire. Le plaisir de pouvoir être sur place avant que tout le monde ne soit là, de pouvoir préparer une opération bien propre et … Bon, et souvent de la voir se passer pas du tout comme prévu, mais quand même ! Parfois, ça se passait bien et c’était satisfaisant.
Elle prenait même le temps de préparer ses punch-lines.
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 27 Sep 2018 - 23:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 316
ϟ Nombre de Messages RP : 199
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
L’enthousiasme de Susan me tire un petit rire. Ça fait partie des raisons qui me font l’adorer : elle partage mon côté exubérant au moins en partie. Je commence à réfléchir à comment travestir la célébrité qui me fait face avec un sourire qui se maintient sans que je n’aie besoin d’y songer.

Vivement la fête, je trépigne presque.

A la fois parce que j’ai hâte d’avoir résolu cette affaire et parce que j’aime beaucoup trop m’amuser pour rater un aussi bon prétexte. Et puis, franchement, je me sentirais carrément aux anges d’arriver à quelque chose avec ce dossier, grâce à l’aide de Susan. J’ai besoin d’exercer ma petite cervelle. En plus, ça sera l’occasion d’empêcher d’autres personnes de se retrouver dans la même situation que moi. Le premier gars n’avait pas la gâchette facile, mais je n’oublie pas que les trois autres n’ont pas hésité tant que ça avant de tirer.

Oh, je ne pense pas qu’il me veuille du mal, vraiment pas. Il n’en aurait pas de raison, et il a toujours été très gentil avec nous. Déjà, vouloir s’occuper de Borderland alors qu’on est un groupe qui ne sera jamais à la radio aux heures de grande écoute... Mais même plus personnellement. Il a dû avoir peur de quelque chose ou quelqu’un.

Je souris un peu tristement en me souvenant des mots de Renan à ce sujet.

Même s’il paraît que c’est parce que je préfère voir le bien et ne pas garder de rancunes parce que je suis trop gentille.

Je lève les yeux au ciel. Je sais bien que le français a plutôt raison, mais à quoi bon se méfier de n’importe qui en toutes circonstances ? Je préfère largement ma façon à moi de voir les choses. Bref, j’en reviens à mes feuilles. Je lève mes fesses et récupère des stylos et de quoi surligner les élements communs.

Alors, en messages codés de criminels je ne sais pas, mais ça fait partie des choses que j’arrive généralement à comprendre assez vite quand je peux comparer plusieurs messages. Si j’ai un point de départ, j’ai de bonnes chances de trouver une solution, je m’amuse.

Sans me vanter d’aucune façon. Je sais simplement ce que je suis capable de faire, et c’est clairement dans mes attributions. Il faut bien que je serve à quelque chose, après tout. J’étale les trois feuilles côte à côte et commence par marquer les mots qui se retrouvent d’un mail à l’autre.

Bon ce n’est pas infaillible et ça peut prendre du temps, j’ajoute en continuant à griffonner sur mes feuilles. Il y a des gens qui utilisent des codes très classiques, il faut juste trouver la clé qu’ils utilisent. Le problème, c’est que tu as des méthodes qui sont connues, mais il peut y avoir un facteur variable.

Je réfléchis à un exemple pour Susan.

Par exemple le fait de décider d’un décalage des lettres. Par exemple, les personnes concernées décident d’un décalage de quatre lettres. Au lieu d’écrire un A, ils écriront donc un E, un B c’est un F, et ainsi de suite. C’est super vieux comme méthode.

Bref, tout ça pour dire que je connais quelques méthodes de cryptage, mais encore faut-il que ça tombe sur une de celles-ci. J’utilise Inori pour tester les dites méthodes plus vite qu’avec mon papier et mon crayon, tout en continuant à essayer de casser le code manuellement.

    Lancer de dés #1
    Réussite : le groupe a utilisé un algorithme connu.
    Echec : l'analyse avec les algorithmes connus de Noélie ne donne rien;

    Lancer de dés #2
    Réussite : Noélie arrive à trouver une correspondance et à traduire les messages.
    Echec : Noélie obtient une date sans savoir pour le moment à quoi elle correspond.


Franchement, alors que je fais tester les différentes possibilités à Inori, je ne m'attends pas forcément à tomber sur quelque chose. Je suis donc très agréablement surprise de découvrir qu'ils ont fait appel à un genre de substitution polyalphabétique. Si mon I.A. ne parvient pas à le décrypter en sachant ça, j'utilise les éléments que je connais, à savoir les dates, pour péniblement en sortir une clé de décryptage. Je bavarde avec Susan entre deux moments de concentration, mais le temps passe malgré tout avant que je ne finisse par déchiffrer le dernier mail.

Ok, alors, si je ne me suis pas trompée, le dernier mail dit que le dossier pourrait être conservé par un autre groupe qui voulait lui mettre la main dessus. Mais ça ne dit pas quel groupe, ça donne juste un lieu, une date et une heure... Dans neuf jours, dans Hamelin, je crois.

Je frotte mes yeux qui commencent à me rappeler que je n'ai pas dormi cette nuit.

— [color=#DC143C] Désolée, j'étais complètement partie dans mon monde, je soupire. Mais on a un coup d'avance, cette fois !
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 27 Sep 2018 - 23:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3981
ϟ Nombre de Messages RP : 3595
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Noélie A. Inagawa' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 28 Sep 2018 - 21:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 771
ϟ Nombre de Messages RP : 235
ϟ Doublons : Eden Wells, Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
Sonic Staff
----
Régénération
----
Maîtrise du bâton
Si Susan devait participer à une fête à la fin de cette aventure ceci dit, ce serait strictement à elle ou à Noélie de l’organiser, et la liste d’invités se limiterait certainement à… Elles eux. La mutante n’était pas prête de revoir la moindre grande fête, tant ses expériences en la matière étaient désastreuses. Ca n’empêcherait ni elle ni sa camarade enquêtrice de s’éclater, au contraire !

Elle hocha la tête en écoutant la chanteuse. Au moins, elle n’était pas parano, c’était une bonne chose. Se méfier des gens étaient une bonne chose, parfois, souvent même, mais se méfier de tout le monde sans exception semblait causer plus de problèmes que ça n’en résolvait. Enfin, selon Susan, qui était elle aussi du genre à pardonner tout et n’importe quoi à n’importe qui -ou presque-.

On va pas tarder à voir de quoi ou de qui il a peur, en tout cas. Il aurait tout intérêt à nous aider, franchement, mais bon.

Elle sourit aux aveux de bisounourserie de son amie.

Moi j’trouve que c’est bien d’être comme ça, mais c’est sur’ment parce que j’suis comme ça aussi.

Elle haussa les épaules. Susan eut de quoi se montrer admirative, encore une fois, car Noélie lui expliquait qu’elle avait une certaine facilité de compréhension face aux codes et autres déchiffrages en règles. Certainement que son cerveau était plus efficace pour reconnaître des schémas qui se répétaient ou isoler des anomalies lorsqu’elle pouvait comparer deux documents. Certains programmes étaient entraînés exprès pour ça, mais ne savaient rien faire d’autre, tandis que la chanteuse le faisait avec ses propres méninges en plus de faire tout plein d’autres choses.
Alors Susan avait vraiment de quoi avoir des étoiles plein les yeux.

Ah, oui, je connais les méthodes simples genre de décaler d’un certain nombre de lettres, mais c’est à peu près tout ce que je connais. Pour le reste, je vais faire confiance à ton super cerveau !

Elle adressa un clin d’oeil à son amie, qui avait tout de la “jeune femme qui fait de la tech et qui hacke des trucs” dans une équipe de super héros ou de policiers de série TV. A ceci près qu’elle ne portait pas de lunettes. Mais on ne pouvait pas tout avoir non plus.
Susan avait observé d’un oeil des plus curieux son amie qui semblait résoudre une grille de mots croisés particulièrement complexe. Ou bien qu’elle était comme un professeur corrigeant la copie bourrée de fautes d’un élève ? Oui, c’était pas mal comme comparaison.

Quelques échanges avaient permis à la chanteuse, probablement, de ne pas trop s’ennuyer à la tâche. Susan avait posé quelques questions bourrées de curiosité quand aux méthodes de cryptage qui pouvaient être utilisées ici, et avait aussi légèrement divagué concernant leurs fausses identités futures.

Faudra qu’on s’invente un background et tout. Tu sais j’peux ramener des feuilles de personnage de DnD.

Lorsque son amie parvint à craquer le code, Susan était là pour en entendre les résultats autant que la féliciter. Elle lui avait tendu la main pour un high-five aussitôt fait.

Ouuuh, conflits d’intérêts entre plusieurs groupes qui se mettent des taquets les uns les autres… Ca peut être un beau bordel. En tout cas, si c’est des groupes qui s’y intéressent, c’est que ça a vraiment de la valeur. J’dirais plutôt stratégique que monétaire d’ailleurs.

D’ailleurs, elle rassura son amie quand à sa distraction, ou plutôt sa fatigue qui se sentait à quelques mètres à la ronde.

T’en fais pas, t’es crevée, t’as le droit d’avoir des absences. Maintenant qu’on a ces infos là, on peut essayer d’en tirer quelques conclusions, et puis tu pourras genre faire une sieste et tout.

Elle se fit songeuse, réfléchissant à Hamelin. C’était dans ce quartier là que… Qu’il s’était passé des choses dont elle préférait ne pas penser. Car les campus universitaires qui s’y trouvaient attiraient les fêtes étudiantes… qui attiraient certaines factions dont les intérêts étaient bien sombres.
Mais elle n’y allait pas pour ça, alors elle ne devait pas y penser.

Tu crois qu’ils vont dans ce quartier par hasard, ou bien c’est lié à l’institut de technologie ? En tout cas on a neuf jours pour faire nos repérages et gratter le max de trucs.
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 1 Oct 2018 - 23:48 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 316
ϟ Nombre de Messages RP : 199
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Je souris largement à Susan qui approuve mes tendances à l’optimisme et à la confiance en autrui. Je doutais en même temps qu’elle pense autrement, vu sa façon d’être. Susan, c’est moi en pire, sur ce point-là. Ou en mieux, si vous voulez mon avis. C’est juste qu’à force de s’occuper des autres, j’ai parfois peu qu’elle oublie de s’occuper d’elle-même comme il se doit.

Je sais que je peux toujours compter sur toi pour comprendre ça ! J’espère que Monsieur Walker comprendra qu’on veut juste l’aider au fond.

Deux des bonnes samaritaines de Star City en action, l’une fort occupée à faire travailler ce fameux « super cerveau ». L’expression me fait d’ailleurs ricaner, parce que j’ai beau savoir que j’ai un certain talent pour relier A et B et en sortir la réponse adéquate, je ne considère pas ça comme un « super cerveau ». C’est juste… De la logique ?
Parfois, j’ai du mal à comprendre que tout le monde n’en soit pas capable, et puis je me remets les pieds sur terre et me rappelle que c’est vraiment stupide, comme façon de penser. Moi, je suis bien incapable de courir plus de deux cents mètres sans me sentir mal après. J’exagère un tout petit peu.
Puis j’imagine que si des gens demandent à des machines de décrypter ce genre de choses à leur place, il y a une bonne raison à ça : le faire avec une I.A., trois morceaux de papier et un stylo, c’est pas si courant que ça.

Ramène les, ça serait chouette ! Ça nous aidera à poser nos idées, parce que tu as évidemment droit au chapitre. Le plus simple, c’est qu’on s’invente un background et ensuite je créerais nos costumes autour.

Je ronronne presque de bonheur. Susan fait presque la même taille que moi, en prime, donc je peux lui prêter des trucs facilement. Il faudra peut-être que je les ajuste un peu, mais ce n’est pas si long, il faut juste prévoir un peu le coup.
J’en reviens cependant à nos moutons après avoir déchiffré ce code, acquiesçant à ce que me dit la réalisatrice. C’est elle l’experte, au fond, pas moi.

Je ne sais pas si j’arriverais à faire une vraie sieste. Même s’il faudra bien, surtout si tu restes ce soir, faut que je sois opérationnelle !

Je récupère mon téléphone sur mon lit pour jeter un œil à mes rendez-vous. Il y a celui pour le développement du site dans deux bonnes heures, et ensuite je dois passer signer un document ou deux au bureau de mon manager. Il m’a prévenue qu’il serait occupé, ceci étant.

Je dois passer dans la boîte où bosse Walker, plus tard dans la journée. Tu voudras venir ? Ce n’est pas vraiment prévu que je le vois, mais il y a toujours des façons de provoquer le hasard, et généralement il vient au moins me saluer quand je suis de passage.

Ceci étant dit, ça me ramène au reste. Ce fameux « dossier » et son contenu probablement stratégique selon ma super experte ici présente.

J’espère que ce n’est pas quelque chose qui pourrait nuire à la ville, quand même. Enfin, c’est peut-être de la paranoïa, mais avec tout ce qui se passe ici…

Raison pour laquelle j’étais venue vivre ici, notez bien.

Il y a quand même des chances que ce soit lié à l’institut, vu la localisation. Ce n’est vraiment pas loin. Mais à ce stade, difficile d’avoir des certitudes. Un truc lié au Terminus et à la façon dont ça a été réglé, tu crois ? Remarque, ça pourrait aussi être une histoire d'espionnage industriel, il paraît que ça peut aller assez loin.
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 4 Oct 2018 - 22:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 771
ϟ Nombre de Messages RP : 235
ϟ Doublons : Eden Wells, Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
Sonic Staff
----
Régénération
----
Maîtrise du bâton
Noélie et Susan étaient sur la même longueur d'ondes : elles voulaient protéger tout le monde, y compris les suspects qui se présentaient dans leur affaire. Elles pourraient probablement songer à se protéger un peu plus elles-mêmes, mais l'idée des fausses identités et des costumes paraissait suffisante à Susan. Elles étaient… disons relativement prudentes, même si elles se prenaient un tout petit peu trop au jeu pour être prises totalement au sérieux. Heureusement : il n'y avait personne ici pour critiquer ni pour juger de leur crédibilité commune. Si c'était le cas, Susan partait avec un handicap puisqu'elle officiait en tant que Légionnaire avec le pseudo Pizza-Girl depuis déjà deux ans. D'ailleurs, il était toujours un plaisir pour elle d'entendre ou de lire les médias la nommer en gardant leur professionnalisme.

La mutante notait déjà dans un coin de sa tête, ainsi que sur son agenda, de ramener des feuilles de personnage dès qu’elle viendrait à nouveau ici. Ainsi, elles pourraient parfaire leurs alias.

Méfie toi, je pourrais te forcer à faire une vraie sieste !

Menaça gentiment Susan, le sourire aux lèvres. Elle voulait bien que Noélie se montre investie dans son affaire et aie un emploi du temps relativement chargé, mais pas que sa santé n’en accuse le coup plus tard.
La mutante en tout cas, redoubla d’intérêt lorsque son amie lui expliqua les choses qu’elle avait prévu au cours de la journée. Si elles pouvaient croiser ce fameux Walker dès aujourd’hui, elles pouvaient bien tenter de lui tirer un peu les vers du nez, ou au minimum s’assurer qu’il ne se comportait pas bizarrement ! D’ailleurs, que penserait-il s’il croisait Noélie accompagnée d’une Légionnaire notoire ? En voilà une bonne question.

Oh, ouais, j’veux carrément venir. Avec un peu de chance on verra le bonhomme et j’pourrais me faire une idée. Tu sais si il aime bien les super-héros ?

Susan n’aimait pas vraiment qu’on la boude sur des à-priori. Depuis qu’elle avait fait son coming out de la Légion des Etoiles, certaines personnes l’évitaient, ou lui lançaient d’étranges regards dans la rue. Elle faisait en sorte de les ignorer et de tracer sa route comme elle savait déjà si bien le faire.

Ce dossier, quel qu’il soit, semblait en tout cas attiser pas mal de convoitises. En général, ça ne signifiait rien de bon. Avec un peu de chance, c’était quelque chose de bénin, que les deux jeunes femmes pourraient maîtriser à elles seules. Peut-être même que cette affaire ne sortirait pas de là et qu’aucune vie ne serait mise en danger… Enfin, pas plus qu’avec la prise d’otages dans laquelle avait finie l’infortunée chanteuse.

Ouais, ça peut être pas mal de trucs. Y’a pas mal d’entreprises qui ont des pôles technologiques dans le coin. Je sais que beaucoup d’étudiants font leur thèse sur des trucs un peu pointus là bas. Si c’est en rapport avec le Terminus… Ca risque d’être encore plus compliqué, ces machins là attirent vraiment les mouches, si j’peux dire ça comme ça. Les criminels se jettent sur les armes du Terminus comme Pepperoni sur ses croquettes, sauf qu’ils sont vachement moins mignons.

Songeuse, Susan espérait simplement que ça ne soit pas quelque chose de trop grand pour elles deux. Mais si c’était le cas, elle n’hésiterait pas à faire appel à un peu d’aide : Soit de la Légion, soit d’autorités compétentes en la matière comme l’UNISON. Bon, elle n’avait pas leur numéro personnel, mais l’un de ses voisins y travaillait, donc ça pouvait toujours être une option.

Aloooors… On fait quoi maintenant ? On continue de réfléchir ? On commence à travailler sur nos personnages ? Ou bien j’te fais faire une sieste et j’te réveille quand tu dois aller à ton rendez-vous client ?

Susan adressa un sourire en coin à Noélie. Elle la ferait dormir sans hésiter si celle-ci le lui demandait. Après tout, ses pouvoirs devaient bien avoir une utilité autre que d’arrêter des méchants. Parfois, elle s’en servait simplement pour désamorcer une dispute. Certaines ondes sonores avaient un effet calmant, d’autres rendaient la mutante plus convaincante… Elle avait appris à se rendre un poil plus charismatique avec ces compétences, et à se faire écouter plutôt que juste entendre. Et elle aussi savait aussi écouter, d’ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent



All I need is a clue ~ ft. Susan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant


Sujets similaires

-
» Une voix : Susan Boyle
» Susan Pevensie - Terminé
» Sue Sylvester - Rien ne pourra l'arrêter !
» Jean Grey - Un bébé phénix
» Je reviens te hanter !! [PV Susan. Et Flitwick s'il veut]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-