AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Ça s'appelle karma, mais ça se prononce "ah ah ah" ~ ft. Mikhaïl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 9 Oct 2018 - 17:54 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3981
ϟ Nombre de Messages RP : 3595
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Noélie A. Inagawa' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 10 Oct 2018 - 11:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 613
ϟ Nombre de Messages RP : 187
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : Liste détaillée des capacités et équipements ici.
ϟ Liens Rapides :
Lorsqu'elle commença à parler, Mikhaïl comprit aussitôt qu'elle ne devait pas être aussi sage qu'elle en avait l'air ! Visiblement, elle avait été mêlée à une affaire suffisamment dangereuse pour qu'un type la suive et veuille l'obliger à venir avec lui sous la menace d'un couteau. Inspirant profondément, il pose les yeux sur l'agresseur maladroit en tendant l'oreille pour enregistrer toutes les informations que Noélie daigne lui fournir. Ou plutôt leur fournir vu qu'il est évident que ses mots n'allaient pas tomber dans l'oreille d'un sourd ! Il était peu probable que le Russe puisse le tuer – ce n'était pas comme s'il en avait envie cela dit – ce qui signifiait que ce type allait pouvoir répéter tout ce qu'il entendait.
Et lui se retrouvait mêlé à cette histoire !

Le trentenaire n'avait rien contre le danger, mais il était déjà menacé de mort par la mafia russe, alors s'il pouvait éviter de se retrouver avec des Japonais sur le dos... Dans le pire des cas, il pourrait toujours en faire mention à la César en espérant qu'elle ne finisse pas par se dire qu'elle avait affaire à un boulet et non une recrue prometteuse.

Il mit toutefois ses pensées de côté le temps que la jeune femme se lance dans un petit interrogatoire au sujet de ce que l'homme savait et le slave pu constater qu'il ne savait pas vraiment mentir... et que Noélie était capable de détecter des mensonges. Une qualité assez peu répandue, mais assez normale lorsqu'on était habitué à travestir la vérité. Ses doutes sur l'honnêteté de la demoiselle se faisaient de plus en plus présents, mais il conserva son expression neutre.
Comme l'homme refusait toujours de parler, le Russe s'en mêla.

« Je te conseille de ne pas jouer à ça avec nous. Tu crois être à la hauteur ? Ça se voit comme le nez au milieu de la figure lorsque tu mens. Te taire ne va pas améliorer la situation. On peut obliger quelqu'un à parler tu sais, même contre sa volonté. »

Le ton de sa voix était froid et impersonnel. Ce n'était pas une menace, juste un fait, une manière de lui rappeler que des gens peu scrupuleux pourraient décider d'employer des méthodes qui ne lui plairaient pas. Histoire de lui faire vérifier l'hypothèse, le Russe descendit légèrement sa main qui tenait le bras de l'homme, puis le força à bouger d'une manière peu naturelle. En lui tordant le membre d'une telle manière, Mikhaïl savait qu'il provoquait une vive douleur chez sa victime et ce dernier ne tarda pas à lâcher un cri de douleur teinté de surprise.

« Ne crie pas. Ça me rend nerveux. Ce n'était pas totalement vrai, mais l'homme obéit. Réponds à la question. Et sans mentir. »

Inutile de préciser pour quelle raison, une légère pression sur le bras de l'homme suffit à lui faire comprendre.

    Lancer de dés #1 :
    RÉUSSITE : il parle.
    ÉCHEC : il ne dit rien.


Visiblement, le discours du Russe fut suffisant pour convaincre l'homme de ne plus leur mentir, à moins que ce ne soit la peur de souffrir ? Certaines personnes réagissaient très mal à la douleur et le trentenaire utilisait souvent ce procédé, même s'il ne prenait aucun plaisir à agir ainsi.

« C'est bon ! Je parle. Je ne suis qu'un homme de main moi, je voulais ma chance pour monter en grade alors on m'a dit de m'occuper de ça !
Qu'est-ce que tu devais faire exactement ? L'homme humecta ses lèvres, apparemment soucieux.
L'attirer à l'écart et l'interroger pour apprendre ce qu'elle savait. Puis la persuader d'arrêter de fouiller dans une histoire qui ne la concerne pas. Ses yeux se posèrent sur la jeune femme. Peu importe si tu n'as rien demandé, tu as continué à chercher et à faire ton enquête. Les gens pour qui je travaillent n'aiment pas ça. Mikhaïl posa les yeux sur elle avant d'en revenir à l'homme.
Et qui sont ces hommes ? Il secoua la tête.
Je ne sais rien, je veux juste rentrer dans le groupe !
Tu viens de dire que tu voulais monter en grade. Tu y es déjà.
Mais... non. Je... Non ! »

Il essaya mollement de se débattre, mais le Russe le tenait bien et malgré sa taille assez petite, parvint à le maîtriser sans trop de problèmes. Des questions défilaient dans son esprit, se demandant notamment dans quoi il s'était fourré, mais il garda son expression sérieuse en s'adressant à Noélie.

« Vous n'avez rien trouvé, j'imagine donc que si on le laisse filer, il leur répétera et ils vous laisseront en paix ? Parce que je présume que nous n'allons pas appeler la police. »

Elle avait voulu éviter ça depuis le début semble-t-il, il imaginait donc que ça n'avait pas changé. Mikhaïl attendait de voir ce qu'elle allait répondre : approuver la libération reviendrait à dire qu'elle n'avait rien à se reprocher, mais dans le cas contraire...
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 10 Oct 2018 - 11:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3981
ϟ Nombre de Messages RP : 3595
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Mikhaïl Lesovsky' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 10 Oct 2018 - 15:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 316
ϟ Nombre de Messages RP : 199
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Je croise les bras malgré moi avec un petit regard envers Nikto, qui a l’air d’avoir changé de rôle… Un peu comme moi, à vrai dire. Sans même m’en rendre compte, je me comporte trop calmement, trop… Froidement ? Comme lors de mes entretiens en tant que Miko.
Ça ne m’empêche pas de tressaillir quand l’inconnu crie sa douleur. Je me maitrise pour ne pas reculer, avec une vague envie de regarder ailleurs. Sauf que ça serait faire preuve d’un manque de courage, et ça, ça n’est pas moi. Je me mordille nerveusement les lèvres en observant la scène.

Et en écoutant attentivement ce qui était censé m’attendre. Bizarrement, ça me laisse de marbre. Ça n’est pas arrivé, ça me paraît… Irréel. J’ai beau être le genre de petit lutin surexcité qui accorde trop aisément sa conscience, je ne suis pourtant pas naïve. Je suis assez fascinée parce que l’humanité peut faire de pire, une fascination malsaine et en total décalage avec le reste de ma personne, pour savoir ce que « me persuader » peut sous-entendre. Je n’arrive pas à dire quoi que ce soit, je laisse le russe faire tout le travail en observant pensivement mon agresseur.

A quel moment avons-nous suffisamment attiré l’attention pour que ça vaille… ça ? Les piratages que j’ai effectués ont été dûment camouflés, mais ça ne veut pas dire que personne n’est à la hauteur pour déceler mes intrusions. Et il y a notre visite à Hamelin, le fait que Susan et moi savons parfaitement où se déroulera la prochaine action du groupe qui veut mettre la main sur ce foutu dossier, quoi qu’il contienne.
Mon esprit tourne à plein régime, à tel point que je dois avoir l’air complètement ailleurs. Je sursaute même quand le slave s’adresse de nouveau à moi.

Je préfère laisser la police en dehors de ça, en effet, s'il vous plaît.

Je me dis que je lui expliquerais pourquoi quand nous n’aurons plus des oreilles indiscrètes juste à côté. Je lui dois au moins ça.

Si on te laisse partir, j’aurais la paix ? Je n’ai rien trouvé et je ne trouverais rien, on le sait tous. Je ne comprends même pas que tes supérieurs aient pu me voir comme une menace alors que je ne suis personne, si on parle sérieusement.

Difficile de faire plus authentique que ma mine inquiète, parce que je suis inquiète, effectivement. Je veux savoir d’où vient cette réaction, ce qui les a fait sauter au plafond, et si je dois mentir pour ça…

Je ferais passer le message, mais je ne peux rien promettre, moi, proteste le type.

Pas de mensonge et en prime, sa réponse est assez logique. Note à moi-même : Shiru va vraiment devenir ma nouvelle meilleure amie et je vais devoir commencer à mettre un tour de clé dans la serrure quand je serais chez moi. Parce que je ne peux pas arrêter en si bonne voie. Si je suis assez intéressante pour qu’on veuille me calmer, je sais des choses importantes.

Vous pouvez le lâcher, j’imagine. Ce n’est pas comme si on pouvait faire autre chose, je lâche.

La curiosité me tenaille pourtant. Si je lui demandais de me débarrasser de lui, l’aurait-il fait ? J’attends sagement que Nikto prenne sa décision, en tout cas. Il sait mieux que moi ce qu’il convient de faire.
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 10 Oct 2018 - 19:56 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 613
ϟ Nombre de Messages RP : 187
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : Liste détaillée des capacités et équipements ici.
ϟ Liens Rapides :
Il ne fut pas très étonné de l'entendre confirmer qu'elle préférait garder leur histoire en petit comité. D'une certaine manière, ça l'arrangeait aussi. Le Russe préférait éviter d'avoir à justifier de sa participation à une rencontre un peu musclée ! C'était d'autant plus vrai qu'il craignait toujours de voir Susan débarquer un beau jour devant son immeuble pour lui annoncer qu'elle venait l'arrêter. Bon, ce n'était pas en son pouvoir, mais elle pourrait les dénoncer pour ce qu'il avait fait, donc s'il pouvait éviter d'attirer l'attention...

Mikhaïl avait conservé le silence durant le bref échange qu'il y eut entre les deux asiatiques et ce n'est que lorsque Noélie décida qu'elle préférait libérer l'homme qu'il réagit enfin.

« Si, on pourrait. Inutile d'être un génie pour comprendre où il voulait en venir. On pourrait l'empêcher de parler, de témoigner ou même simplement de nuire encore à quelqu'un d'autre. Mais ça ne vous servirait pas, surtout s'ils savent qu'il est chargé de vous retrouver. »

Lui couper la langue ou le tuer – purement et simplement – reviendrait à dessiner une cible sur la jolie tête de la jeune femme et le slave était un peu trop dégourdi pour agir ainsi. Tuer sur une impulsion n'était pas son genre, il réfléchissait toujours sérieusement avant d'ôter une vie, mesurant le pour et le contre. Or, là il n'y avait que du contre. Mikhaïl relâcha donc sa pression sur le bras de l'homme qui le saisit aussitôt de son autre main, lâchant un profond soupir de soulagement. Malgré tout, ce n'était pas parce qu'ils allaient le laisser partir sur le slave en resterait là. Se rapprochant brusquement de l'homme, il attrapa son bras, juste sous l'épaule, avant de lui adresser la parole d'un ton sérieux.

« Je te conseille de bien faire passer le message et de tenir parole, sinon la prochaine fois ça ne se passera pas aussi bien pour toi. »

L'homme lui jeta un regard courroucé avant de finalement s'écarter d'eux pour retourner dans la ruelle et s'enfuir en rebroussant chemin. Le Russe avait conservé le couteau qu'il ouvrit brièvement pour le scruter avant de le refermer pour le glisser dans sa poche. Il n'avait rien d'un voleur, mais il était peu probable que Noélie veuille le conserver... ou que son propriétaire vienne la réclamer.

Les prunelles claires du trentenaire se posèrent alors sur le minois de la jeune femme. Il la regardait sous un jour nouveau. Noélie lui avait fait l'impression d'une demoiselle délicate et avenante, mais elle semblait aussi avoir sa part d'ombre vu ce qui lui était arrivé. Dieu seul savait si elle n'allait pas se retrouver avec de plus gros ennuis sur le dos d'ici peu....

« Ça ne me regarde pas, mais vous devriez peut-être quand même prévenir la police. Ces hommes n'ont pas l'air de plaisanter et visiblement, ils pensent que vous en savez plus que vous ne savez réellement. J'espère que vous savez ce que vous faites. »

Aussi bien en libérant cet homme qu'en semblant mettre son nez dans des affaires bien trop dangereuses pour elle. Volontairement ou non, pour ce qu'il en savait, elle pouvait avoir menti sur ses véritables motivations !
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 10 Oct 2018 - 22:16 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 316
ϟ Nombre de Messages RP : 199
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Je tourne le nez vers Nikto, surprise. Je ne m’attendais pas vraiment à ce qu’il évoque la possibilité de… Faire autre chose en direct live. Je déglutis en l’observant. Non pas que j’ai peur de lui, il ne me veut pas de mal à moi. C’est juste que je n’aime pas spécialement entendre parler de ce genre de possibilités, ça m’effraie quant à ce que je risque de devenir avec le temps. Je n’ai pas envie d’être une meurtrière, même par procuration.

Je… le fait que ce soit possible ne me rend pas la chose plus tolérable qui plus est, je réponds d’une voix douce à Nikto.

J’ai toujours les bras croisés mais l’inquiétude a pris le pas sur tout le reste. Je dois avoir de grands yeux de chien battu, à l’heure actuelle, et ce n’est même pas volontaire. D’autant qu’il a raison, en plus d’être cruel, ça serait inutile de se débarrasser de lui. Mais je suis tout de même un peu angoissée par la suite. Quand le russe lâche mon agresseur, pour le menacer, je sursaute.
Le soulagement se dispute la place d’honneur avec la surprise. Ça fait son effet, l’air de rien. Je me demande vaguement ce que j’ai fait pour mériter qu’il prenne mes affaires assez à cœur pour perdre son temps comme ça.

Le stalker déguerpit sans demander son reste pendant que le slave range le couteau dans sa poche. Je l’observe faire en silence. Tout comme, j’écoute ses conseils avec attention. Ses avertissements ramènent un sourire hésitant sur mon visage. Je décroise lentement mes bras, avec un sérieux inhabituel.

Honnêtement ? Je ne sais pas du tout ce que je fais. Mais plus… plus cette histoire prend de l’ampleur, s’incruste dans ma vie, plus j’ai besoin de savoir ce qu’il en est. Ça a l’air trop sérieux pour être ignoré, c’est tout. J'en sais trop pour arrêter maintenant.

Je ne sais pas trop à quoi je pense quand je m’incline brièvement en adressant mes remerciements.

Arigato, Nikto-san, j’articule avec reconnaissance.

Ensuite, je me redresse, je réalise ce que je viens de dire, et je me fige. Un vrai petit lapin pris entre deux phares. Mon cœur, qui a eu le bonheur de rester calme deux minutes, s’emballe de nouveau. Je maîtrise pourtant mon choc sur mon visage et essayer même de faire comme de rien. Je suis japonaise, Miko aussi, et alors ?
Ouep, et le Nikto, tu l’as sorti d’où ? Championne, pour quelqu’un censé être intelligent, tu es vraiment grave.

Je suis désolée de vous avoir mêler à ça, même involontairement. Je ne pensais pas qu’ils iraient jusque là. Qui que ce ils soit, d’ailleurs.

Comme de rien, vraiment. Très crédible, Noélie.
Je me sens vraiment stupide, honnêtement. En même temps, je me dis que ce n'est pas si grave que cela au fond. Non, ce n'est pas comme si Otaku voulait que je garde mon identité bien, bien secrète, au cas où. D'un autre côté, je vois mal un membre du Circus Maximus aller cafter quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 11 Oct 2018 - 10:33 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 613
ϟ Nombre de Messages RP : 187
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : Liste détaillée des capacités et équipements ici.
ϟ Liens Rapides :
Mikhaïl s'en voulait un peu de l'effrayer de la sorte, mais il savait que c'était nécessaire. Les menaces sous-entendues lancées à cet homme étaient assez claires et si la jeune femme n'avait rien à se reprocher, contrairement à ce qu'il croyait, elle le prendrait forcément pour quelqu'un de dangereux. D'un autre côté, il l'était, non ? Il avait tué suffisamment de personnes au cours de sa vie pour mériter sa place dans un pénitencier, surtout depuis qu'il était arrivé en Amérique. Avant ça, il se contentait de défendre son pays, ce qui lui offrait une excuse et une justification pour mettre une balle dans la tête d'autres êtres humains. Ici, ce serait différent.

Un léger soupir lui échappa lorsqu'elle expliqua qu'elle n'allait pas lâcher l'affaire parce qu'elle semblait bien trop importante pour être ignorée. Il ne pouvait pas lui jeter la pierre, lui-même aurait fait pareil si les rôles avaient été inversés ! Cependant, il faisait partie d'un groupe criminel et d'autres types en voulaient d'ores et déjà à sa vie, autant dire qu'il n'était plus à un risque près, non ?

Le slave s'apprêtait à souligner tous ces détails lorsqu'elle lâcha sa bombe. En entendant son surnom dans la bouche de la jeune femme, le lien se fit – enfin ! Cette voix lui disait quelque chose parce qu'il l'avait entendue quelques temps auparavant, mais ce jour-là – ou soir plutôt – elle portait un masque et une tenue très différente. Finalement, si elle travaillait pour le Docteur Otaku, elle devait certainement avoir l'habitude de ce genre d'histoire, ce qui expliquait aussi son calme apparent lorsqu'elle s'était retrouvée face au type armé.

Il conserva le silence, tout commence son expression de neutralité lorsqu'elle s'excusa de l'avoir mêlé à toute cette histoire. Il était évident qu'il aurait préféré passer une journée parfaitement normale, mais il semblait que c'était chose impossible dans cette ville !

« Ne vous inquiétez pas, ce n'est qu'un détail comparé aux problèmes que je m'attire tout seul. »

Au moins ce type-là n'avait pas essayé de le tuer ! Et même sans parler d'ôter la vie à quelqu'un, il s'était aussi mis dans la mouise en concluant un Pacte avec une femme qui prétendait être l'enfant de Satan, autant dire que cette histoire ne risquait pas de peser très lourd sur sa conscience. Un nouveau soupir lui échappa tandis qu'il scrutait son visage, essayant d'y superposer le masque de Miko.

« Je m'apprêtais à vous déconseiller de continuer vos recherches, mais il semblerait que vous n'ayez pas à craindre grand-chose. Même si j'imagine que votre employeur ne serait pas ravi de savoir que vous vous êtes faite agresser en pleine rue. Signe qu'il l'avait reconnue, elle le comprendrait seule. Évitons que la police ne soit au courant de tout cela dans ce cas. Ça m'arrange aussi comme vous vous en doutez. Elle savait pour qui il travaillait. Je ne vous en veux pas d'avoir menti, je dois tout le temps le faire, je sais ce que c'est. Il haussa les épaules. Mais vous devriez peut-être le mettre au courant de vos problèmes. Je doute que ces hommes s'en prennent encore à vous s'ils savaient qui vous avez dans vos contacts. »

Inutile d'être un génie pour comprendre de qui il parlait ! Miko avait semblé être très proche d'Otaku, signe qu'elle devait pouvoir lui demander son aide sans prendre le risque qu'il cherche à se débarrasser d'elle. Pas comme lui et Atia par exemple, même si elle l'aidait aussi à sa manière.

« Mais ce serait peut-être mieux que vous ne fassiez pas référence à ma présence. »

Il ne tenait pas à ce qu'un criminel pareil pense qu'il pistait sa protégée pour jouer les héros et s'attirer leurs bonnes faveurs ! Dans l'esprit des criminels, chaque acte de bonté était intéressé.

« Vous saurez rentrer seule chez vous ? »

Question sérieuse. Si elle le souhaitait, il la raccompagnerait, mais étrangement, quelque chose lui disait qu'elle apprécierait de lui fausser rapidement compagnie.
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 11 Oct 2018 - 22:35 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 316
ϟ Nombre de Messages RP : 199
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Difficile de déterminer quelle est la réaction de Nikto, lorsque je fais ma superbe gaffe. Franchement, je suis en train de me flageller en même temps que j’attends avec espoir. Je veux bien croire que quelques ennuis comme ceux-là pèsent peu dans la balance mais enfin… je me sens un peu coupable, tout de même. Ce n’est pas parce qu’il a déjà une vie un peu dangereuse que je dois rajouter une couche.
Enfin, je crois, non ?

J’attends un peu anxieusement sa réaction, maintenant des distances raisonnables entre nous. On est loin du calme un peu stressé de Miko, franchement. J’ai l’impression d’avoir rajeuni, tout à coup.
Pourtant, ce que me dit le slave me tire un petit rire, même si ça confirme qu’il a tout à fait compris. Non, sans blague, il sait additionner deux et deux ? Je ne crains pas grand-chose grâce au patron ? Ah, la bonne blague. Mon patron a beaucoup de choses à me demander, mais en général, ça ne marche pas dans l’autre sens. Raison pour laquelle je galère à m’en sortir toute seule dans un monde que je connais à peine.

Mon employeur ne s’intéresse pas trop à ce qu’il m’arrive tant que je remplis mes devoirs, vous savez ? Si je commence à aller le déranger avec mes problèmes… je risque juste de finir dans un cercueil plus tôt que prévu.

Je grimace. Je ne sais pas à quel point Otaku a besoin de moi. Lui dirait qu’il n’a pas besoin d’une baka comme moi, s’il est bien luné. Sinon, ça serait probablement moins poli et plus insultant pour ma petite personne. Je lève les mains devant moi en songeant tout à coup à l’image que ça peut renvoyer.

Je ne dis pas ça pour inspirer la pitié, hein, j’ai… Je savais pour quoi je signais quand il m’a embarquée là-dedans.

Plus ou moins.
Oui, bon, plutôt moins.

Mon employeur est plus le genre… Euh, fais tes preuves et on verra ce que je peux faire de toi, ces choses là. Je ne sais pas comment ça se passe chez vous.

Je hausse les épaules et me secoue mentalement, me force à me redresser et à ressembler un peu moins à une femme un peu dépassée et un peu plus à quelqu’un d’assuré. Je récupère le sac qui contient la boîte de chocolats sur le rebord de fenêtre où le slave l’avait déposé et je lui fourre de nouveau dans les mains.

N’oubliez pas ça. Je garde votre présence ici pour moi. Je garde tout cet incident pour moi, en fait. Ce qui ne vous oblige pas à faire de même, faites au mieux pour vous. Je me débrouillerais pour rentrer.

Un peu brusque, mais je commence à paniquer. Moi qui note toujours tous les détails de mes interactions, je suis en train de me demander si je lui ai dit mon prénom, mon nom, quelque chose qui lui permette de me retrouver. Je me demande si j’en ai envie ou pas. J’ai envie de lui demander si on pourrait se revoir pour que je lui pose les dizaines de question auxquelles je dois me trouver des réponses seules, un peu péniblement. J’hésite tellement que je m’arrête au milieu de la rue pour le fixer, incapable de décrocher de là. Ah, et puis zut.

Si… Je ne sais pas trop comment dire ça, mais je crois que ça me fait du bien, au final, que quelqu’un sache.

Il ne sait pas grand chose, mais bon.

Bonne fin de journée, alors ?
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 12 Oct 2018 - 10:57 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 613
ϟ Nombre de Messages RP : 187
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : Liste détaillée des capacités et équipements ici.
ϟ Liens Rapides :
La situation était vraiment étrange. Il ne savait pas trop ce qu'il devait penser de tout cela, ni même de ce qu'elle était en train de lui révéler. D'un côté, cela ne l'étonnait pas trop. Le Docteur Otaku n'avait pas la réputation d'être quelqu'un de très compréhensif, ni même de sympathique. Il aurait été étonnant qu'il s'inquiète de la santé de Miko et cela même si elle travaillait pour lui, mais cette pensée chagrinait un peu Mikhaïl. Non, en fait elle le chagrinait beaucoup. Noélie lui faisait penser à sa sœur, si gentille et pleine de bonnes intentions. Il se demandait comment elle avait fait pour se retrouver là-dedans. Sa sœur aussi avait failli en arriver là, mais il avait été présent pour lui éviter ça. Ce n'était apparemment pas le cas pour la jeune femme qui lui faisait face et cela le désolait.

Le Russe resta silencieux en la suivant du regard alors qu'elle se rapprochait de la fenêtre où il avait abandonné les chocolats, puis qu'elle lui fourra à nouveau dans les bras. Définitivement trop gentille pour cet univers, mais il était bien mal placé pour lui reprocher quoi que ce soit.

Hésitant sur le comportement à adopter, le trentenaire se tenait immobile au milieu de la ruelle tandis que la jeune femme s'éloignait un peu avant de s'arrêter pour lâcher quelques mots qui le poussèrent enfin à réagir. Au moment où Noélie s'apprêtait à clore la conversation, il intervint en reprenant la parole.

« Attendez. »

Ce n'était vraiment pas une bonne idée, il aurait dû la laisser filer en espérant ne plus jamais la revoir en dehors de leurs affaires professionnelles ! Mais c'était plus fort que lui. Elle lui faisait trop penser à Marishka et il se sentirait coupable de ne pas intervenir. Foutue conscience, par moment il aimerait bien ne pas en avoir et être capable de tourner le dos aux gens qui éveillaient sa compassion.
Esquissant quelques pas vers elle, son paquet dans les bras, il reprit.

« Vous me le tenez deux secondes s'il vous plaît ? »

Lorsqu'elle s'exécuta, il récupéra la carte glissée dans le paquet et chercha quelque chose dans ses poches. S'il y avait une chose qu'il avait gardée de l'armée, c'était cette habitude de toujours traîner de quoi écrire sur lui, notamment lorsqu'il devait faire le guet pour ses collègues. Tirant un crayon usé, il inscrivit quelques chiffres sur le dos de la carte avant de la tendre à la jeune femme tout en récupérant son paquet.

« Vous n'êtes pas obligée de l'utiliser, ni même de le garder en fait. C'est juste au cas où vous auriez besoin d'aide... ou simplement de parler. Je ne suis pas forcément très doué pour les conversations, mais on ne sait jamais. Je sais bien écouter, ça peut servir. Il avait toujours été celui qui restait silencieux et écoutait, autant que ça serve ! Il a tort de se comporter comme ça avec vous, même si vous ne l'avez pas dit pour ça. Ajouta-t-il avec un sourire. Les gens font leurs preuves lorsqu'on les aide. Enfin c'est ce que je pense. Il hausse les épaules comme si c'était certainement très stupide comme réflexion. Enfin voilà. Vous pouvez l'utiliser quand vous voulez. Ca n'a pas besoin d'avoir un lien avec... tout ça. Inutile de préciser de quoi il parlait. Je pense que vous saurez quoi en faire. »

Le jeter, le garder au chaud, ou l'utiliser si un jour elle se sentit perdue ou qu'elle avait simplement envie de parler. Cela dit, elle avait un groupe et semblait plutôt aisée, autant dire qu'elle ne devait pas manquer d'amis avec qui parler lorsqu'elle en avait besoin ou envie. Un Russe un peu bizarre serait sans aucun doute son dernier choix, mais au moins aurait-il la conscience tranquille !
Conscient que sa « gentillesse » pourrait être mal interprétée, il précisa à son attention :

« Vous me faites penser à ma sœur. Si elle avait été dans votre situation, j'aurais apprécié que quelqu'un soit là en cas de besoin. »

Elle était douée en informatique, elle pourrait vérifier ces informations sans problème, mais encore une fois, il ignorait si elle s'en donnerait la peine. Ce détail réglé, il se tint prêt à la laisser en paix. Elle avait exprimé l'envie de rentrer seule chez elle, mais ce n'était pas pour autant qu'il se montrerait malpoli en lui tournant le dos le premier. Criminel, mais un minimum civilisé.
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 12 Oct 2018 - 15:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 316
ϟ Nombre de Messages RP : 199
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Je m’apprête à me décoller de là, encouragée par le silence persistant du russe, quand il m’interpelle. Perplexe, je me demande ce qu’il peut bien vouloir de plus ? Je ferais en sorte de le tenir hors de mes problèmes personnels, mais je ne peux pas forcément faire des milliers de promesses non plus. Mais je prends poliment son paquet pendant qu’il récupère le carton glissé dans le sachet avec l’adresse de la chocolaterie, et patiente d’un air un peu perdu.

Nikto m’est toujours apparu comme quelqu’un de plutôt bon, ce qui me heurte vu que depuis, j’ai fini par trouver plus d’informations sur ce qu’il fait exactement. Sauf que je suis bien placée pour savoir qu’on peut être quelqu’un de bien et se retrouver dans l’envers du décor de Star City, donc… Finalement, ça ne devrait pas me perturber plus que ça.
Je suis quand même surprise lorsqu’il me tend la carte en échange du paquet. Je baisse les yeux et me trouble quand je reconnais un numéro de téléphone.

J’écoute les mots qui accompagnent cette offre avec un regard qui doit vaguement s’apparenter à celui d’un chien battu, parce que ça me rappelle la raison pour laquelle je crois résolument en mon prochain. Je sors mon portefeuille de mon sac à main pour glisser la carte dedans, bien sagement rangée. Je lui trouverais une localisation un peu plus sûre et discrète une autre fois. J’hésite à peine quand, sur un coup de tête, je le prends dans mes bras. Bon après je recule d’un coup en me rendant compte qu’il n’a pas forcément envie qu’une japonaise trop enthousiaste se pende à son cou, emportée par la reconnaissance.

Oh, désolée, mauvaise habitude, c’est juste que… Vous êtes vraiment adorable avec moi. Je ne sais pas comment je pourrais vraiment vous remercier.

Parce qu’en l’espace de deux minutes, je viens de passer d’une sorte de résignation à ma solitude à l’idée que je ne suis pas vraiment toute seule.

Personne ne sait, dans mon entourage, et les seuls avec qui je pourrais en parler ne peuvent pas apprendre que je ne suis pas toujours si sûre de moi, vu que je suis plus ou moins leur supérieure, j’explique, troublée. Je suppose que laisser ses faiblesses apparaître serait un mauvais plan, alors…

Je ne compte pas non plus le déranger toutes les cinq minutes, mais si j’ai besoin d’une oreille attentive… je n’ai aucun mal à croire que Nikto soit en mesure de me l’offrir. Lui comprendra ce que je traverse.
Quitte à avoir confiance en lui, ma panique gommée par mon soulagement, je décide de conclure notre conversation :

Au fait, je ne sais plus si je vous l’ai dit, mais je m’appelle Noélie. C’est beaucoup moins grandiloquent que mon autre nom, je ris. Prenez soin de vous et de votre sœur.

Je le salue d’un geste de la main et file sans attendre de réponses vers mon appartement. J’espère que ça ne reviendra pas aux oreilles de mon très charmant patron, parce qu’il ne serait probablement pas très satisfait du déroulement des évènements.
Revenir en haut Aller en bas









Ça s'appelle karma, mais ça se prononce "ah ah ah" ~ ft. Mikhaïl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


Sujets similaires

-
» Alexandra Cooper- Mes amis m'appelent Alex ...
» LUZ&LYL • On nous appelle rebelles, mais c'est nous qui faisons la casse. Qu'on vienne nous dire en face, la raison pour laquelle, on nous appelle Rebelles
» Moi, c'est Samantha.. Mais appelle moi Sam, sinon bah.. je pense que tu comprendras rapidement pourquoi faut pas m'appeler Samantha.. Aouch ?
» orophéria + hier est derrière, demain est un mystère mais aujourd'hui est un cadeau. il s'appelle le présent.
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-