AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Ça s'appelle karma, mais ça se prononce "ah ah ah" ~ ft. Mikhaïl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 23 Sep 2018 - 16:04 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 227
ϟ Nombre de Messages RP : 144
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Pour une fois, je m’accorde une journée de repos complet, ou presque. J’ai passé une heure en conférence téléphonique avec le reste du groupe parce qu’on se produit demain soir à Star City, dans une petite salle du centre. Depuis, c’est le calme plat.
Mais comme je n’aime pas rester assise à rien faire, j’ai décidé de profiter de ce jour off pour me promener un peu. Je perds un moment à choisir ce que je vais porter, jusqu’à opter pour l’une de mes robes à manches longues. Noir, un tissu léger, asymétrique, et très jolie. J’y assortis des boucles d’oreilles longues, bordeaux, assorties aux mèches qui ornent mes cheveux bruns.
Ceux-ci restent lâchés sur mes épaules après un brushing obligatoire.

Une fois satisfaite de ma mise, j’attrape mon sac et mes clés et me dirige en transports en commun vers le quartier du Front de Mer. J’adore les boutiques qui s’y trouvent, à peu près autant que les espaces verts qui ont servi plus d’une fois à un de mes photoshoots en cosplay.
J’ai hésité à appeler quelques amis pour m’accompagner, mais au final, je préférais rester seule avec moi-même.
Ça ne m’empêche pas d’être très occupée, puisque je suis plus que perdue dans mes pensées pendant le trajet et même après. Mon esprit organise les diverses commandes que j’ai reçu récemment, essaye de trancher entre les différentes recrues de l’Otaku-Kai pour y choisir un garde du corps – deux ou trois conviendraient, mais bon, je ne veux pas me planter alors je recule le moment de faire un choix depuis deux semaines.

Je pousse la porte d’une librairie dans laquelle il m’arrive d’acheter mes mangas, très régulièrement. Les vendeurs sont adorables, me saluent toujours par mon prénom depuis que je suis devenue une habituée, et sont assez attentifs pour être capables de me conseiller sur les sorties du moment quand je veux commencer une nouvelle série. En plus, ils sont toujours prêts à passer des commandes spéciales pour ceux qui viennent assez fréquemment, bref, c’est le pied. En l’occurrence, aujourd’hui, je venais surtout pour regarder, mais je finis par repartir avec les deux premiers tomes d’une nouvelle série qui en comptera dix au total.
Je suis faible.
Quand je ressors, je décide d’aller m’assoir un petit peu pour parcourir les premières pages au calme. Il fait beau, je n’ai pas envie de rentrer de suite, je ferais les boutiques par la suite. Trop hâtive, je finis par ouvrir le tome 1 tout en marchant, guettant les passants du coin de l’oeil en me dirigeant vers un banc, sourire aux lèvres.

Qu’est-ce qui se passe quand vous marchez le nez dans un bouquin en pleine rue ? La plupart du temps, c’est assez pratique : les gens vous évitent d’eux-mêmes. Parfois, les accidents arrivent cependant. Et comme je suis très en veine aujourd’hui (et tous les jours à venir, si vous voulez mon avis), je percute quelqu’un au bout d’une dizaine de pas, assez violemment pour finir avec mon fessier royalement posé par terre. Je m’empresse de refermer les jambes pour éviter qu’encore plus de gens n’aient vue sur mes dessous – très jolis, au demeurant, mais pas pour la vue des passants – et me redresse maladroitement.

Je suis vraiment désolée, c’est ma faute, je ne regardais pas...

Je relève le nez et me relève après avoir ramassé le manga abandonné, et m’interrompt brusquement. Oh, trois fois rien, trois petites secondes, avant de m’empresser de compléter.

Pas où j’allais. Je ne vous ai pas fait mal, au moins ?

Je plaque un sourire désolé qui est totalement feint, pour une fois.
Pourquoi, grands dieux, de toutes les âmes vivant à Star City, a-t-il fallu que je m’encastre dans un certain russe répondant pour moi au nom de Nikto ? Hm ?
Karma à la noix.
J'en suis réduite à espérer qu'il ne me remettra pas. Après tout, des japonaises de mon gabarit, il y en a plein les rues.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 24 Sep 2018 - 10:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 499
ϟ Nombre de Messages RP : 143
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
Ces dernières semaines avaient été très occupées et Mikhaïl avait un peu délaissé sa sœur – bien malgré lui. Marishka était quelqu'un d'assez caractériel et elle avait rapidement rappelé à son frère qu'elle comptait sur lui pour l'aider ou simplement pour lui tenir compagnie. Bien que sociable, la trentenaire n'avait jamais vraiment eu l'occasion de faire connaissance avec ses voisins qui, de toute manière, ne parlaient pas sa langue natale. Oh, elle était assez à l'aise avec l'anglais, mais préférait tout de même le russe. Tout ça pour dire que le slave s'était senti coupable, même s'il savait qu'il avait d'excellentes raisons pour se justifier. Entre les missions pour le Circus, les contrats extérieurs ou tout simplement les prises de contact avec de nouveaux alliés, autant dire qu'il avait de quoi faire !
Cela dit, sa famille devait passer avant tout le reste. Après tout, c'était pour elle qu'il faisait tout cela, pour assurer une vie convenablement à sa cadette et à ses enfants.

Il avait donc passé un bon moment avec elle, étant arrivé relativement tôt chez elle, puis s'était éclipsé avec une liste de courses longue comme le bras qu'elle lui avait refilé assez sournoisement. Cela ne le dérangeait pas de jouer les aide à domicile, mais lorsque ça concernait des éléments... comment dire... un peu trop féminins, cela avait tendance à l'ennuyer sérieusement. Il avait toujours vécu en célibataire et ses rares relations s'étaient toujours faites avec des femmes qui vivaient de leur côté, donc autant dire qu'il ne se sentait pas du tout à l'aise avec l'idée de devoir acheter ce genre de choses.

C'était sans doute pour cette raison qu'il était planté au milieu du trottoir, réfléchissant rapidement en consultant une énième fois la liste de courses rédigée en russe qu'il tenait à la main. Il faisait encore relativement bon pour la saison, surtout pour quelqu'un d'habitué au climat rude de la Sibérie ! Malgré tout, cela ne le poussait pas à faire d'effort vestimentaire particulier. Une habitude héritée de l'armée qui le faisait revêtir toujours le même type de vêtements : un pantalon peut-être un peu trop large pour lui et un t-shirt parfaitement banal accompagné d'une casquette qui se substituait au chapeau d'été de sa tenue militaire.

Il s'apprêtait à reprendre sa marche, toujours sans savoir où il allait se rendre, lorsqu'une silhouette entra dans son champ de vision, mais avant qu'il ne puisse se décaler, elle le percuta de plein fouet. Que ce soit parce qu'il était mieux campé sur ses pieds ou parce que son entraînement faisait effet, le Russe ne finit pas par terre comme la demoiselle en question et il s'empressa de se tourner vers elle pour vérifier que tout allait bien. Comme elle était parvenue à se remettre sur ses pieds et à ramasser son livre, il en déduisit que oui, mais décida tout de même de s'en assurer.

Un bref sourire ourla ses lèvres avant qu'il ne prenne la parole à son tour.

« Oh, non, tout va bien ! C'est à moi de m'excuser, je traînais au milieu du trottoir sans faire attention aux gens qui marchaient, désolée. Vous ne vous êtes pas fait mal ? On ne peut pas dire que le sol soit très accueillant. »

Il tenta une plaisanterie, espérant simplement que la jeune femme n'allait pas s'énerver tout à coup et le traiter de tous les noms. Par chance pour elle, trop concentré qu'il était sur ses affaires, Mikhaïl n'avait pas remarqué sa brève hésitation, mais son entraînement le titilla un peu sur un autre point. S'il n'avait pas vu le visage de Miko, il avait entendu sa voix et c'était un élément qu'il avait appris à identifier au cours de ses entraînements à l'armée. Malgré tout, cela ne restait qu'une vague impression de « déjà vu » – ou plutôt entendu.
Après une brève hésitation, il décida de poser la question.

« Désolé, ça va faire très cliché, mais on s'est déjà rencontrés ? Votre voix me dit vaguement quelque chose. Habituellement j'ai la mémoire des visages, mais je dois avouer que le vôtre ne m'est pas familier. »

Elle pourrait bien le prendre pour un gars très lourd qui essayait de lui faire du plat, mais bon ! La question se posait et il préférait l'énoncer clairement plutôt que d'y réfléchir vainement toute la journée !
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 24 Sep 2018 - 18:53 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 227
ϟ Nombre de Messages RP : 144
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Le temps que le russe reprenne contenance, souriant malgré ma maladresse, j’ai réussi à finir de faire bonne figure. Presque. J’ai le coeur qui bat à cent à l’heure et mes mains sont fermement serrées sur le livre ou le sac qui contient ses petits confrères, histoire d’éviter d’avoir la tremblote.
Un petit coup d’adrénaline, rien de mieux pour vous sortir de vos rêveries, j’ai pu le constater un peu trop souvent ces dernières semaines. Même si, franchement, rentrer dans un membre du Circus Maximus, c’est l’équivalent d’une journée détente au spa, après avoir dû rencontrer le premier lieutenant de l’Inagawa-Kai ou le Kaneki d’Otaku.
Une journée détente ratée, mettons.

Au moins, il n’a pas l’air de m’en vouloir. Puis, alors qu’il s’inquiète de mon état de santé, je me dis même que ça va aller, que je vais aller poser mes petites fesses sur ce banc, souffler un bon coup, et reprendre le cours de ma vie.
Sauf que Nikto pose la question qui fâche.
Oh, normal que vous ne me remettiez pas, j’avais un très joli masque quand nous nous sommes rencontrés. Blanc et rouge, petite japonaise à la solde du Docteur Otaku, ça ne vous dit rien du tout ?
Je note de réclamer un modificateur pour ma voix à Otaku la prochaine fois que je le contacterais. Il ne manquerait plus que quelqu’un me reconnaisse comme ça. Il suffit qu’il ait une bonne oreille, visiblement.
Pendant que mon coeur arrête définitivement de battre ou presque sous le coup du stress, je baisse le nez sur mes mains à peine écorchées après mon rattrapage catastrophique. J’ai un peu mal, comme quelqu’un qui vient de tomber, mais rien de trop grave.

Je crois que ça va ?

Le ton reste interrogatif mais au moins, je n’ai pas la voix qui tremble.

Ce n’est pas comme si c’était la première fois que ça m’arrive, ça rend résistante, je plaisante doucement. Je ne peux pas m’empêcher d’avoir la tête dans les nuages quand je suis toute seule, et la leçon ne veut pas rentrer. Encore désolée, je rajoute.

Je manque de m’incliner mais retient le mouvement. Ne rajoutons pas d’indices. Heureusement qu’avec mon côté chanteuse vient l’habitude de jouer un rôle, parce que je pense que je suis à peu près convaincante quand je fronce les sourcils, l’air songeur et la mine hésitante.
Presque désolée de le contrarier.

Ne vous excusez pas, il n’y a pas de problème à demander ça. Mais je ne me rappelle pas vraiment vous avoir déjà vu... ? Vous m’avez peut-être entendu à la radio il y a quelques semaines, j’y ai donné une petite interview, j’ajoute dans un éclair de génie.

Avec ma chance, il n’écoute pas la radio, mais on ne sait jamais. En plus, je ne mens pas le moins du monde : c’était juste après la sortie d’Ishi, et le présentateur s’est d’ailleurs lourdement appesanti sur la question.

Ça expliquerait pourquoi vous ne vous rappelez que de ma voix, je conclue avec un sourire absolument angélique sur le visage.

Je suis fière de ma trouvaille et occupée à prier tout ce que je connais comme divinités, là.

Ça vous dit quelque chose, je demande poliment.
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 25 Sep 2018 - 10:51 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 499
ϟ Nombre de Messages RP : 143
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
Elle s'était apparemment fait mal en chutant, mais rien de bien insurmontable. Mikhaïl avait tendance à considérer que ce genre de blessure était plus assimilable à une égratignure qu'à une véritable blessure, mais il savait que certaines personnes étaient plus douillettes que lui. En général, lorsque vous aviez déjà expérimenté les blessures par balle, tout vous semblait beaucoup moins douloureux après coup !

En tous les cas, elle ne semblait pas contrariée ou de mauvaise humeur, ce qui était plutôt positif. Le Russe avait remarqué que les gens avaient souvent tendance à s'en prendre aux autres lorsqu'ils commettaient une erreur ou faisaient un mauvais choix et, par moment, cela réveillait son mauvais côté et le poussait à se montrer plus désagréable et agressif qu'il ne l'aurait dû. Il avait beau être une « bonne pâte » de nature, lorsqu'on le chauffait trop, il pouvait rapidement sortir de ses gongs !

Elle lui répondit finalement au sujet de sa voix qui semblait familière. L'explication de la radio aurait effectivement été assez logique, mais il ne l'écoutait que très rarement, pour ne pas dire jamais. La musique ne l'attirait pas, hormis lorsqu'il pouvait en jouer et son style ne collait pas vraiment à ce qui passait sur les ondes américaines dirons-nous ! Cela dit, Marishka s'était découvert une passion pour la télévision et la radio depuis qu'ils étaient à Star City, il n'était donc pas improbable que cette émission soit passée en fond alors qu'il lui rendait visite. Surtout si elle avait été diffusée récemment ! Après tout, il avait passé quelques jours avec elle ces derniers temps.

« Peut-être. Je n'écoute pas la radio, mais ma sœur si, c'est possible que je l'ai entendue en fond lorsque je lui rendais visite. »

Il n'était pas spécialement convaincu, mais sait-on jamais ! Ce n'était pas comme s'il avait une raison de douter d'elle et de s'imaginer qu'il se trouvait face à une criminelle qu'il avait récemment rencontrée ! Le comportement de la jeune femme qui lui faisait face était si opposé à celui de la surnommée Miko qu'il n'allait pas soupçonner qu'il y ait un lien... sauf si elle lui fournissait un autre indice bien sûr ! Mais Mikhaïl n'avait aucune raison de s'attarder plus que de raison : ils venaient de se percuter, s'étaient excusés et chacun allait retourner à sa petite vie tranquille de son côté tout en oubliant cet épisode, voilà tout !

« Et bien, c'est qu'elle a dû me marquer pour que je m'en souvienne malgré tout ! Ce qui était plus ou moins un compliment. Je ne m'attendais pas à croiser une célébrité comme ça, dans la rue. On dirait que c'est mon jour de chance. »

Ce n'était peut-être pas le cas, mais sachant qu'elle avait donné une interview, ce n'était pas n'importe qui ! Ou alors il s'agissait d'une petite station de radio, mais pour qu'elle pense qu'il ait pu l'entendre, ce n'était certainement pas le cas. Toujours est-il que cela ne le regardait pas spécialement et qu'il avait encore d'autres choses à faire. Sa sœur allait lui en vouloir s'il rentrait sans ce qu'elle lui avait demandé.

« Bien, puisque vous vous portez comme un charme, je vais vous laisser. Je vous conseille quand même de faire contrôler vos éraflures, peut-être en demandant dans une pharmacie ? »

Les prunelles du Russe se détournèrent de la jeune femme pour parcourir les environs histoire de voir s'il y avait un tel bâtiment dans le coin, mais au lieu de trouver son bonheur, son regard accrocha autre chose. Une silhouette s'était immobilisée plus loin et Misha l'avait déjà remarquée lorsqu'il avait posé les yeux sur la demoiselle. L'homme – puisque s'en était un – jetait de fréquents regards dans leur direction et détournait les yeux lorsque le slave l'observait. Rien de très rassurant en somme.

« Hum. Je ne voudrais pas vous inquiéter, mais vous avez un garde du corps à quelque chose comme ça ? Parce que j'ai l'impression qu'un homme vous suit ou vous observe depuis un petit moment. »

Ses yeux se glissèrent à nouveau vers la silhouette en question. Peut-être un amoureux éconduit qui attendait l'occasion de l'aborder ?
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 25 Sep 2018 - 22:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 227
ϟ Nombre de Messages RP : 144
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Je me détends imperceptiblement quand Nikto acquiesce face à mes explications. J’ai assez de subtilité pour ne pas soupirer un bon coup, mais je me sens déjà moins inquiète, on dira. Vive la soeur de ce bien gentil russe. Je lui ferais envoyer des fleurs si je m’écoutais. La mention de ma pseudo-célébrité me fait rire.
La seule raison pour laquelle j’ai eu le droit de passer sur une station de radio à grande écoute, c’est la sortie d’une chanson polémique. Je ne compte pas vraiment cela comme une fierté, loin de là.

Ah, ravie de savoir que j’ai une voix presque inoubliable, je m’amuse.

Impossible de me prendre au sérieux vu que je n’ai pas l’air d’y croire une seconde. Sans doute parce que je n’y crois effectivement pas du tout. A la limite, il est difficile de m’oublier une fois qu’on m’a croisée en vrai et qu’on a discuté plus de cinq minutes.
Je suis prête à me relâcher quand il annonce qu’il va y aller, l’accident étant resté au stade du très mineur. Je ne suis pas sûre que quelques éraflures sur mes paumes vaillent un passage à la pharmacie, je serais plus adepte de les laver un bon coup et d’oublier la question. Mais bon.

Oh, oui. Vous devez avoir raison.

Ceci étant, mes petites mains et leurs déboires passent vite au second plan quand le russe rouvre la bouche. Parce que je n’aime pas du tout ce qui en sort. Inquiète, je me redresse et retiens ma première pulsion à savoir jeter un coup d’oeil derrière moi.

Je... Non, je n’ai personne.

Mes parents auraient bien voulu, après mes mésaventures avec Renan, mais j’ai refusé tout net. Je vais déjà devoir me coltiner quelqu’un quand je porte un kimono et un masque, je ne vais pas en plus balader quelqu’un dans ma vie.
Je fais quelques pas tout en demandant poliment à Nikto.

Vous pouvez me le décrire un peu ? Que je vois si je le connais ? Et me suivre ?

Méfiante, moi ? Jamais ? En tout cas, on se déplace un peu, jusqu’à je puisse me placer de façon à voir derrière moi. Et en suivant la description du Russe, je finis par trouver le type en question, que je n’ai tout simplement jamais vu de ma vie.
Je vois plusieurs possibilités : soit c’est un fan de Borderland qui m’a reconnu et n’ose pas approcher, soit c’est quelqu’un qui est juste intrigué par quelque chose, soit... Soit, je ne sais pas du tout. Ma petite enquête sur le dossier Satori qui commence à mal tourner ?

Vous êtes sûr que c’est moi qu’il regarde ?

J’interroge à tout hasard, avec l’espoir un peu stupide qu’il me dise que c’est une blague. Une blague pas très sympathique, mais je peux même rire très fort. Sauf que j’ai plutôt confiance en les capacités d’un membre du Circus Maximus.

C’est peut-être un de mes fans, je dis nerveusement. Il n’y a pas beaucoup de gens qui me reconnaissent dans la rue mais ça m’est déjà arrivé.

En plus, je préfère imaginer des choses positives que des catastrophes. Bien plus sympathique.
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 26 Sep 2018 - 10:49 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 499
ϟ Nombre de Messages RP : 143
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
Parfois, le slave se demandait si son mode de vie ne l'avait pas rendu un peu trop paranoïaque. Il surveillait machinalement les gens autour de lui et remarquait assez rapidement lorsque quelqu'un tentait de le filer ou lui accordait une attention un peu trop poussée. Cela dit, il y avait une différence entre une personne qui vous regardait parce qu'elle aimait bien le t-shirt que vous portiez et quelqu'un qui voulait vous nuire ! Pour le coup, le type n'avait pas forcément été extrêmement discret puisque le Russe l'avait remarqué en seulement quelques minutes, mais il était assez prudent pour rester à distance et parvenir à dissimuler presque totalement son intérêt pour la jolie asiatique. Sans les coups d’œil ciblés qu'il avait jeté à quelques reprises, Mikhaïl n'aurait peut-être rien remarqué.

Lorsqu'elle lui demanda de décrire la personne, il le fit de tête, sans accorder de regard à l'homme en question. Ce dernier était relativement banal, vêtu d'une tenue passe-partout, les cheveux noirs et assez courts. De loin, le Russe était prêt à parier que l'individu avait apparemment les traits asiatiques, mais il n'en était pas totalement convaincu. Détailler les gens était plus facile derrière un fusil de précision équipé d'une lunette que dans la rue !

En tous les cas, la jeune femme réagit plutôt calmement et avec une clarté d'esprit qui semble indiquer qu'elle n'en est pas à sa première expérience du genre. D'un autre côté, si elle est réellement célèbre – et il n'a aucune raison de mettre sa parole en doute – elle a certainement déjà dû être confrontée à ce genre de situation ! Il s'éloigne donc un peu avec elle, faisant mine de discuter d'une manière on ne peut plus normale et continue à se comporter ainsi lorsqu'elle le questionne à nouveau. Son hypothèse n'est pas totalement illogique.

« Peut-être, oui. Cela dit, il n'a pas eu l'air de chercher à se faire remarquer, ce n'est pas ce que des fans feraient ? Dans l'espoir que vous leur accordiez votre attention et que vous leur demandiez ce qu'ils veulent ? Il n'était pas très au fait de la vie des célébrités, mais ce serait une réaction plutôt logique. Si j'étais l'un de vos fans, j'essayerais de me débrouiller pour que vous me parliez. Ou alors je viendrais carrément vous demander un autographe ou une photo. Et lui n'a pas sorti d'appareil photo ou de téléphone, il se contente de vous suivre et de s'arrêter pour regarder autour de lui en attendant que vous repartiez. »

Il ne voulait pas l'effrayer ou la faire s'imaginer le pire, mais il préférait être franc plutôt que de supputer que c'était bel et bien un fan et la laisser partir pour apprendre, dans le journal du lendemain, qu'elle s'était fait assassiner dans la ruelle suivante ! Bon, Mikhaïl devait certainement être trop défaitiste ou trop paranoïaque, mais il n'avait pas envie de prendre le risque de voir cette jeune femme devenir une victime. Ce n'était pas parce qu'il était dans le Cartel Rouge et qu'un citoyen lambda le prendrait pour un criminel qu'il devait se comporter comme tel au quotidien !
Inspirant profondément, après avoir réfléchi un peu, le Russe reprit la parole.

« Honnêtement, je ne sais pas ce qu'il veut. Je n'ai pu le remarquer qu'il y a quelques instants, donc je ne sais pas depuis quand il vous suit. Peut-être qu'il vous a vu avec de l'argent et qu'il veut vous le voler, ou peut-être qu'il vous trouve simplement jolie et qu'il a décidé de vous suivre en attendant d'avoir le courage de vous aborder. Il esquisse un léger sourire rassurant. Si vous voulez, je peux vous raccompagner. Chez vous, ou dans un endroit où vous pourrez appeler quelqu'un pour qu'on vienne vous chercher. Je sais que je suis aussi un inconnu, je ne vous en voudrais pas si vous vouliez vous débrouiller seule... Il détourna les yeux, regarda rapidement autour d'eux, puis haussa les épaules. Il n'y a pas de policier dans le coin. Dommage, pour une fois qu'on a besoin d'eux... »

C'était on ne peut plus vrai : à chaque fois qu'il avait cherché à les éviter, ils lui étaient tombés dessus et maintenant qu'ils auraient été utiles, les voilà aux abonnes absents ! Soupirant une nouvelle fois, il posa ses yeux clairs sur la jeune femme dans l'attente de sa décision.
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 27 Sep 2018 - 0:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 227
ϟ Nombre de Messages RP : 144
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Oublieuse de ce que je fais, je m’arrange pour pouvoir jeter un oeil au type de temps à autre. Un membre d’une mafia japonaise en mauvais terme avec Otaku, peut-être. Mon esprit échafaude hypothèses après hypothèse, les triant au fur et à mesure, tandis que j’écoute Nikto d’une oreille.

Le plus souvent, ils me sautent à moitié dessus pour faire une photo, mais ça m’est déjà arrivé qu’ils n’osent tout simplement pas.

Je fronce les sourcils mais détourne le regard. Il est trop loin pour que je puisse remarquer de vrais détails, mais il n’a pas l’air bien intentionné.

Il n’est pas très discret. Il regarde systématiquement de gauche à droite en s’arrêtant sur moi, je relève.

Dans le genre insistant... Espérons que ce soit juste un pervers ou un voleur. Ma vie prend vraiment une tournure intéressante pour que j’en sois réduite à espérer ce genre de choses, franchement. Je lève le nez vers les yeux du Russe avec un grand sourire qui transmet le soulagement que je n’aurais jamais pu dissimuler.

Si ça ne vous dérange pas de m’accompagner, ce serait vraiment adorable de votre part.

Je ne suis pas traumatisée de mon épisode « prise d’otages entre amis », mais j’avoue que ça m’a fait reconsidérer un tout petit peu ma sécurité. A savoir, je ne vais pas refuser l’aide de quelqu’un. Surtout que j’imagine qu’il est plus que capable de protéger quelqu’un.

Mais vous aviez peut-être des courses à faire, vous aussi, non ?

Je désigne le petit bout de papier froissé entre ses doigts, qu’il n’a pas rangé depuis le début de notre petite rencontre impromptue. Dieux, ce que ça me paraît étrange de parler chiffons avec un potentiel criminel en puissance. Je rajuste mon sac à mains sur mon épaule.

Je peux patienter en attendant si vous en avez besoin. Ça me rassurerait que vous ne soyez pas trop loin, mais je dois bien apprendre à me débrouiller un peu seule.

Même si je suis assez lucide sur mes capacités pour ne pas le tenter. Je suis une informatrice hors-pair et qui va en s’améliorant, on peut difficilement me mentir sans que je ne m’en rende compte à présent, mais je ne peux pas apprendre à me défendre aussi vite que j’apprends à coder.
Heureusement que Shīru a rejoint l’Otaku-Kai en tant que ma garde du corps. Dommage que je ne puisse pas l’emmener avec moi dans la rue. Elle, je voudrais bien qu’elle soit ma sécurité, nous nous entendons même un peu trop bien. Je serais catastrophée qu’il lui arrive quelque chose à cause de moi, mais d’un autre côté... C’est son rôle.
Elle est aussi prête à faire ses preuves que moi, et elle est entrée pour cela. Histoire que Miko ait enfin quelqu’un pour protéger ses arrières.

Vous savez, j’ai tout de suite eu une bonne impression sur vous quand je vous ai rencontré, je lâche, guillerette.

Sur un coup de tête, le genre que je regrette un peu. Beaucoup, je ne peux pas m’empêcher de me raidir avant de me rendre compte que c’est stupide : je peux très bien avoir une bonne impression depuis cinq minutes.
En plus, c’est tout à fait mon genre.
Je souris largement.

J’ai tendance à faire confiance à mes premières impressions. Et définitivement, je fais confiance à cet inconnu-ci, je dis en le montrant du bout du doigt, qu’à celui-là.

Un petit coup de menton vers l’arrière.

Remarquez, je pourrais toujours lui demander si ce sont mes beaux yeux qui l’intéressent.

Je ris doucement. Ça, toute seule, j’aurais pu le faire. Ce n’est pas de la stupidité, c’est un risque calculé : en le provoquant dans un lieu public, je désamorce la situation avant qu’elle me suive jusqu’à mon appartement. Dans lequel je vis seule. Et dont la porte est trop souvent ouverte aux quatre vents, vu ma confiance déraisonnable en mon prochain.
Criminelle en toc.
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 28 Sep 2018 - 10:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 499
ϟ Nombre de Messages RP : 143
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
Elle avait l'air soulagée à l'idée qu'il puisse l'accompagner et le Russe n'avait aucune raison de penser qu'il s'agissait d'une jeune femme à la morale discutable ! Cela dit, comme Marishka le soulignait si bien, il n'y avait que les criminels pour soupçonner les autres citoyens d'en être. Le slave avait donc tendance à se montrer en permanence méfiant. Le plus étrange ? Ce n'était pas son rôle de criminel qui le poussait à se montrer aussi méfiant, mais bien son passage dans l'armée et plus précisément dans les forces spéciales. C'était d'ailleurs la réponse qu'il servait en boucle à sa sœur, même s'il savait qu'elle le soupçonnait de ne pas être tout à fait en règles avec les lois de ce pays. Fort heureusement, elle était loin de se douter de ce qu'il pouvait faire pour leur assurer une certaine paix d'esprit.

Lorsqu'elle aborda la question de ses courses, le trentenaire baissa machinalement les yeux vers le papier qu'il tenait encore, puis secoua la tête en signe de dénégation avant de le fourrer dans sa poche de treillis.

« Non, non. Enfin si, mais ce n'est pas important et ce n'est pas pour moi de toute manière. Comme si cette excuse justifierait l'abandon des courses. Je ne vous l'aurais pas proposé si je n'avais pas eu le temps de le faire. »

De toute manière, sa sœur ne lui en voudrait pas s'il lui expliquait qu'il était tombé sur une jeune femme suivit par un type bizarre et qu'il lui avait proposé de la raccompagner chez elle. Peut-être même qu'elle se ferait aussitôt des films en s’imaginant qu'ils allaient se revoir et finir par tomber éperdument amoureux l'un de l'autre ! Mikhaïl était toujours sidéré par la tendance que sa cadette avait à extrapoler au sujet des relations amoureuses, mais en général il s'abstenait de la contredire. C'était aussi efficace que souffler dans un violon, donc autant la laisser croire ce qu'elle voulait : elle finissait bien par comprendre qu'elle s'était trompée.

Elle enchaîna finalement sur la bonne impression qu'il lui avait inspiré dès le début et même si sa formulation aurait pu sembler étrange, le trentenaire ne tilta pas. Il ne maîtrisait pas vraiment les subtilités de l'anglais, même s'il le parlait plutôt bien, et si cela avait été le cas, il aurait aussi bien pu penser que la jeune femme avait aussi quelques difficultés. Certes, son accent était très modéré, elle parlait presque comme si elle était née ici – ce qui était possible – mais il savait que ce n'était pas tout !
Les prunelles du trentenaire se posèrent finalement sur l'homme avant d'en revenir à la demoiselle.

« C'est vrai que vous pourriez, même si ce serait une technique de séduction assez discutable que de suivre la jeune femme en question jusqu'à oser l'aborder. À moins de tomber sur une femme adorant le danger peut-être. En tous les cas, je suis bien content que vous ne m'ayez pas trouvé bizarre dès le premier regard ! Le ton était léger. Alors, je vous raccompagne un moment et si jamais il insiste trop, il faudra peut-être envisager de l'aborder. Ce serait plutôt imprudent de le laisser approcher de votre domicile. »

Il ne voulait pas l'inquiéter, mais elle devait se douter que ce n'était pas forcément très prudent ! D'ailleurs le slave se demandait s'il devait faire de même en lui conseillant d'appeler un ami plutôt que de la raccompagner jusqu'au pied de son immeuble. Il ne voulait pas être accusé si quelque chose – vol ou autre – se produisait chez elle, mais il savait que les étrangers étaient souvent les premiers ciblés. Bah, il verrait bien !

Le trentenaire l'accompagna donc et ils parcourent quelques dizaines de mètres avant que l'homme ne décide à nouveau de leur emboîter le pas. Le Russe l'aperçut dans le reflet d'une vitrine devant laquelle ils passèrent et le précisa à sa comparse, se demandant si elle allait finir par décider d'appeler la police. Dans la mesure du possible, il préférait encore essayer de régler le problème tout seul, mais peut-être qu'ils allaient finir par devoir en arriver là ! Soucieux de ne pas attirer l'attention de leur suiveur, le trentenaire se conduisait comme s'il connaissait la jeune femme et en profita pour glisser quelques questions.

« Je viens de penser que je ne vous ai même pas demandé pour quelle raison vous aviez été interrogée à la radio. Vous faites du cinéma ? »
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 1 Oct 2018 - 23:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 227
ϟ Nombre de Messages RP : 144
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Pas important et pas pour lui ? Je me retiens de pouffer de rire en imaginant sa femme lui passer un savon quand il rentrera… Ah non, potentiellement petite amie, le russe n’a aucune alliance. Mère ? Sœur ? Hm, intéressant mystère. Que je me force à ne pas laisser s’afficher sur mon visage.

Si c’est bon pour vous, ça l’est en tout cas pour moi, je réponds donc avec une insoupçonnable diplomatie.

Avec tout ça, on reprend notre marche et je guide Nikto vers chez moi, même si ce n’est pas tout à fait la porte à côté. Je me demande quand même qui est ce type. Comme le dit mon accompagnateur, c’est quand même une méthode de séduction plus que louche si c’est de ça qu’il est question. Je n’aime pas trop l’idée. En plus, je ne cherche à séduire personne, malgré le désert sentimental qui est le mien. Pas le temps, pas envie de cacher des choses – et je serais obligée de le faire.

Aviser en fonction de son attitude, ça me paraît judicieux, j’acquiesce d’un ton presque joyeux. Je préfère qu’il ne sache pas précisément où j’habite, ce n’est pas comme si j’allais pouvoir vous garder avec moi pour toujours.

La plaisanterie me chagrinerait presque. Le russe a l’air plutôt gentil et serviable, au fond. Je me demande comment il a pu atterrir dans la criminalité.
Dixit la demoiselle gentille, serviable et guillerette y étant arrivée par pur hasard. Maintenant que j’y pense, c’est effectivement tout à fait possible. Une histoire de choix et de moments.
Côte à côte, nous discutons tranquillement mais ça n’empêche pas mon compagnon de surveiller mon fameux poursuivant et de me le dire. Pour ma part, je ne suis pas assez experte pour faire de même en toute discrétion, donc j’applique une méthode différente : je guette les réactions du russe à la place. Lequel entretient la conversation avec une question qui me tire un petit rire. Moi, actrice ? Enfin, quelque part, je joue beaucoup de jeux différents, mais ce n’est pas quelque chose qui m’attire en tant que métier. Je préfère de loin la musique.

Pas tout à fait ! Je suis chanteuse dans un petit groupe de Star City, et une de nos dernières chansons a un peu attiré l’attention alors on voulait nous poser des questions là-dessus. J’y suis allée parce que c’est moi qui avais écrit la fameuse chanson.

Je hausse les épaules. Je suis bien contente qu’il n’en ait pas entendu parler, d’ailleurs. Notre notoriété passagère a fini par se diluer dans d’autres informations, je crois. En tout cas, on ne contacte plus notre manager pour réclamer une interview. Si ça n’est pas une preuve en soi. Nous passons à ce moment-là devant une chocolaterie et je demande poliment à Nikto s’il peut m’attendre deux minutes. J’achète une boite que la vendeuse range gentiment dans un sac, lequel finit fourrer dans les mains de mon accompagnateur.

Si vous n’aimez pas le chocolat, ça pourra vous servir à vous faire pardonner pour les courses, je m’amuse presque toute seule. Un remerciement en avance.

Je reprends ma marche d’un pas décidé et tourne à droite dans une rue que je sais être très courte. Elle permet de rejoindre une avenue fréquentée, et surtout, je me dis qu’on peut peut-être se débarrasser de mon petit pot de colle en accélérant le pas dans celle-ci, une fois hors de vue. Bon, une fois dans l’avenue en question, je me rends vite compte que le stalker s’accroche à sa mission. Je hausse les épaules.

Ça valait le coup d’essayer, je dis avec un sourire. Enfin, je n’ai qu’à voir ça comme un entraînement pour apprendre à garder mon sang-froid. C’est toujours utile de savoir rester calme.

Calme, entre guillemets. Le calme n’étant pas vraiment une situation que je connaisse.
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 4 Oct 2018 - 11:16 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 499
ϟ Nombre de Messages RP : 143
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
Elle était assez maligne et éveillée pour comprendre les risques qu'il y avait à conduire un inconnu chez soi. Ce n'était pas parce que l'homme la laisserait tranquille ce jour-là qu'il ne reviendrait pas le lendemain – ou un peu plus tard – pour s'occuper d'elle... Voire simplement pour la cambrioler si elle était chanceuse ! Parce qu'il était toujours préférable de se faire délester de quelques possessions plutôt que de sa vie.

Elle lui expliqua alors qu'elle était chanteuse et que sa dernière création avait eu un petit succès, ce qui expliquait son passage à la radio. Le slave acquiesça d'un hochement de la tête pour signifier qu'il avait compris et réitéra ses félicitations sincères. Il savait jouer de la musique, mais ne chantait pas franchement. Ce n'était pas qu'il avait une voix horrible, mais disons que ce n'était pas forcément compatible avec son envie de discrétion. Jouer du violon n'attirait pas autant le regard.

Comme elle s'arrêta finalement devant une chocolaterie, le trentenaire attendit patiemment, se demandant si elle avait oublié quelques courses. Si tel était le cas, il savait se montrer patient ! Lorsqu'on devait parfois attendre des heures qu'une cible daigne pointer le bout de son nez, on apprenait à relativiser. Mais à sa grande surprise, lorsque la demoiselle ressortit, ce ne fut pas pour reprendre la route, mais pour lui fourrer son achat dans les bras. Une expression d'étonnement se dessina brièvement sur son visage avant qu'il ne sourit sincèrement.

« Merci beaucoup, mais ce n'était pas nécessaire ! J'aurais pu terminer ces courses plus tard. Il haussa légèrement les épaules. Ma sœur vous remerciera certainement, mais elle risquera aussi de vous maudire si ça se voit sur son tour de taille. Elle était très regardante sur sa silhouette. Encore merci. »

C'était sincère. Le slave n'était pas du genre à se répandre en remerciements inutilement, ou si ce n'était pas sincère.
Ils se mirent donc en route, le trentenaire avec son paquet sous le bras, observant de temps en temps en arrière pour vérifier que l'homme les suivait toujours. Celui-ci ne semblait pas avoir remarqué qu'il avait été démasqué, mais peut-être qu'il parvenait à dissimuler ce qu'il pensait ? Peut-être que son manque flagrant de discrétion était un leurre et qu'il attendait le bon moment pour s'en prendre à eux ? Possible. Mais en attendant d'en être certain, le trentenaire s'assurerait qu'elle ne se retrouve pas seule.

Car en effet, après quelques vaines tentatives le poursuivant ne lâchait pas l'affaire ! Le trentenaire hocha la tête en signa d'approbation lorsque la jeune femme souligna que le calme était important. Malheureusement, ce n'était pas avec ça qu'ils allaient forcément réussir à le semer !
Prenant une profonde inspiration, Mikhaïl répondit en regardant devant lui.

« C'est une bonne chose de rester calme en toutes circonstances, surtout face à quelqu'un qui vous en veut. Même si j'ignore si c'est son cas bien sûr ! Les prédateurs sentent quand vous avez peur ou que vous perdez votre calme, en restant neutre, vous les empêchez de pouvoir vous manipuler. Il eut un nouveau sourire. Enfin, c'est ce qu'on dit. Le fameux « on ». Mais pour en revenir au vif du sujet... Je crois qu'on devrait l'interroger. Par exemple en faisant en sorte qu'il pense que vous êtes seule. Je pourrais tourner à la prochaine rue, si je ne me trompe pas, elle rejoint celle-ci à peu plus loin. Il pourrait penser que vous êtes à portée de main et vous aborder et je resterais à proximité. Ou alors on s'arrête et on lui demande clairement. Il marqua une pause. Ou encore, on téléphone à la police. »

Tout simplement. Il l'avait déjà proposé, mais ce n'était pas par envie de les voir débarquer ! S'il pouvait éviter ce mode de fonctionnement, ce serait une bonne chose, mais pas au détriment de la sécurité d'une jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 8 Oct 2018 - 21:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 227
ϟ Nombre de Messages RP : 144
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Je souris devant son étonnement suite à mon petit cadeau, que je considère comme trois fois rien, le moins que je puisse faire étant donné qu’il prend de son temps pour me raccompagner. Moi, pour ce que j’en dis, je trouve que ça rend très nécessaire des remerciements en bonne et due forme !

Nécessaire, peut-être pas, mais ça me fait plaisir, je réponds gaiement. Je vous laisserais un téléphone pour que votre sœur puisse déverser toutes les malédictions qu’elle souhaite.

Je ris et reprend ma marche avec mon vaillant garde du corps à mes côtés. Nikto continue de surveiller l’autre empêcheur de tourner en rond pendant que je m’égare dans mes pensées. Nous essayons bien de le semer, mais vu les discrets coups d’œil de mon accompagnateur, j’ai comme l’impression que c’est quelque peu inutile.

C’est ce qu’on dit, en effet.

Personnellement, j’ai surtout en tête que si je n’apprends pas à garder mon calme face à l’adversité, on risque de ne jamais retrouver mon cadavre à l’occasion. Eventuellement, peut-être. Je n’ai pas du tout hâte, donc je préfère travailler sur ma sérénité en situation adverse. Sachant qu’elle est déjà plutôt bonne, vu que je rationnalise absolument tout. Exemple concret : je n’ai pas paniqué quand le Kaneki a débarqué chez moi, sur base d’un « de toute façon, il est déjà là et courir en hurlant ne risque pas de te sauver ».

Et j’imagine qu’il y a du vrai là-dedans ! Enfin, passons. Si vous jugez qu’il vaut mieux qu’on le piège par ici, moi, ça me va. Je ne veux pas déranger la police pour rien.

Mais bien sûr.

Allez-y, tournez à la prochaine. On se dit à tout de suite !

En espérant qu’il ne me plante pas, maintenant qu’il a reçu ses chocolats, je pouffe intérieurement. Sauf que, dans ma naïveté – oui, je sais que c’est naïf, quelque part, et que je devrais vraiment commencer à envisager de me méfier de mon prochain – je n’y crois pas une seule seconde. Je lui fais un signe de la main et le salue comme si on se quittait pour de bon, et continue mon chemin sans rien changer à mon allure, si ce n’est pour observer les vitrines. Je ne suis pas tout à fait seule mais il n’y a pas grand monde par ici.
Ça ne rate pas, bizarrement. Une vingtaine de mètres plus loin, à tout casser, je me rends compte que monsieur est à deux pas derrière moi. Juste avant que sa main ne se referme sur mon poignet. Je me retourne avec un air étonné juste ce qu’il faut plaqué sur mon visage.

Qu’est-ce que … ?

    Lancer de dés
    Réussite : le stalker de Noélie n'est qu'un fan très - trop - insistant d'Akira
    Echec : apparemment, ces intentions sont un peu plus néfastes que ça.


Honnêtement, je m'attendais à un stalker fan de Borderland et Akira, avec des intentions plus ou moins bonnes. Mais peut-être pas à ce qu'il m'attire contre lui et me laisse entrevoir le couteau qu'il tient dans sa main.

Fais comme si tu me connaissais, et suis-moi, lâche-t-il en souriant d'un air que je peux qualifier de mauvais, je suppose.

Je souris largement alors que j'ai envie de m'offusquer - je ne suis pas timide, mais bon, je ne suis pas trop pour la méthode menaces et intimidations.

Vous savez, si vous voulez un autographe, il suffit de demander gentiment, je réponds sans réfléchir en avançant avec lui.

Habituellement, j'aurais freiné des quatre fers, vu qu'il paraît qu'il vaut mieux éviter de laisser quelqu'un vous entraîner là où vous ne voulez pas aller, ce genre de choses, mais je me dis que le russe ne doit plus être bien loin. J'espère. Sinon, j'improviserais. Peut-être que Inori pourrait faire sonner la ligne de Shiru ?
L'autre me regarde comme si j'étais simplette et commence à me parler de tout et de rien avec un manque flagrant d'imagination. Je finis par le couper sans me départir de mon air naturel au possible :

On va où ? J'ai des courses à finir, des impératifs pour ce soir, et franchement, ce n'est vraiment pas poli comme façon de faire.
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 8 Oct 2018 - 21:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3848
ϟ Nombre de Messages RP : 3463
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Noélie A. Inagawa' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 9 Oct 2018 - 10:50 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 499
ϟ Nombre de Messages RP : 143
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
Elle était prête à tenter le coup et Mikhaïl devait s'avouer assez étonné. Soit elle faisait rapidement confiance aux gens, soit elle se savait capable de se défendre seul si jamais le type devenait trop menaçant. Dans tous les cas de figure, le trentenaire ne comptait pas lui fausser compagnie. Même s'il avait rejoint un groupe criminel, le Russe avait un code de l'honneur plutôt développé et ne se laissait pas facilement détourner de ses projets. Certainement des restes de son passage dans l'armée !

Quoi qu'il en soit, lorsqu'ils se séparèrent, le slave lui adressa un geste de la main avant de changer de direction sans se retourner. Mieux valait jouer le jeu jusqu'au bout s'ils voulaient pouvoir démasquer ce type ! Après avoir laissé Noélie s'éloigner, le Russe remonta la ruelle, sachant très bien qu'elle rejoignait celle qu'il venait de quitter d'ici une trentaine de mètres. D'un pas rapide, il se positionna finalement contre le mur d'un bâtiment qu'il venait de contourner et tendit l'oreille, attentif aux pas et aux paroles qui se rapprochaient. De là où il se tenait, les autres ne le verraient pas et il pourrait prendre l'homme à revers si ce dernier se décidait enfin à approcher la jeune femme !

Il sut que c'était le cas lorsque la voix de Noélie lui arriva. Elle était calme, mais ce qu'elle disait laissait entendre qu'elle était bel et bien à ses côtés. Comme ils se rapprochaient, le Russe se décala sur le côté pour que l'homme ne le voit pas au moment où le duo le dépassa et il distingua sans trop de mal que le type était armé. Bon, c'était donc dangereux. Machinalement, il posa le cadeau de la jeune femme sur le rebord d'une fenêtre grillagée à ses côtés, il s'écarta du mur pour se rapprocher d'eux en silence. Quelques secondes plus tard, il avait saisit l'homme au cou, glissant son bras autour, avant de saisir la main qui tenait le couteau pour lui tordre le bras et l'obliger à lâcher l'arme.

« Qu'est-ce que... ?
Tu devrais éviter de parler pour le moment. Ses yeux se glissèrent jusqu'à Noélie. Est-ce que vous pourriez ramasser l'arme s'il vous plaît ? C'est qu'il savait rester poli. On devrait se mettre un peu à l'écart. »

Personne ne circulait dans la ruelle, mais s'il pouvait éviter que des passants ne préviennent la police en voyant qu'il venait d'agresser un charmant couple – ou du moins c'était l'impression qu'il donnait – il était preneur ! Attirant l'homme sans lui laisser le choix, Mikhaïl choisit de se placer à l'endroit où il les avait attendus. Le cadeau emballé était encore là, coup de chance ! Plaquant l'homme contre le mur, le slave lui décrocha un regard d'avertissement.

« Évite de jouer les héros, tu te ferais mal. Sans vraiment quitter l'homme des yeux, il tendit la main à Noélie. Pourriez-vous me montrer l'arme s'il vous plaît. »

Lorsqu'elle lui donna, il y jeta un rapide coup d’œil tout en restant sur ses gardes pour éviter que l'agresseur n'essaye de s'enfuir. Il s'agissait d'un couteau papillon assez commun et le slave n’obtient aucune information sur les motivations de leur inconnu. Haussant légèrement les épaules, il replia l'arme avant de reprendre la parole.

« Et si tu nous disais ce que tu veux à la demoiselle ? »

    Lancer de dés #1 :
    RÉUSSITE : il parle.
    ÉCHEC : il ne dit rien.


L'homme sembla hésiter quelques instants, son regard oscillant entre les deux protagonistes, mais il soupira finalement en rendant les armes avant de prendre la parole.

« C'est ce qui arrive lorsqu'on met son nez dans les affaires des autres.
Et en plus explicite ?
Satori. »

Le Russe ne comprit pas la référence, se demandant s'il s'agissait d'un concurrent, d'un autre criminel qui n'appréciait pas qu'elle marche sur ses plate-bandes avec son groupe... ou peut-être quelque chose de moins légal ? Mikhaïl savait que sous sa bouille charmante, la jeune femme pouvait cacher d'autres travers, mais il n'aborderait pas le sujet ainsi. Tournant la tête vers Noélie, il haussa les sourcils d'un air interrogateur.

« Ca vous dit qulque chose ? »

Après tout, c'était elle la première concernée. Il serait plutôt logique qu'elle sache ce que ce fameux Satori lui reprochait !
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 9 Oct 2018 - 10:50 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3848
ϟ Nombre de Messages RP : 3463
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Mikhaïl Lesovsky' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 9 Oct 2018 - 17:54 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 227
ϟ Nombre de Messages RP : 144
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Avec ma confiance tout à fait démesurée en autrui, je ne me sens pas spécialement surprise quand mon petit stalker se fait attraper par Nikto quand nous dépassons la rue dans laquelle il s’était engagé tout à l’heure. Je me contente de ramasser le couteau qui me menaçait quelques secondes plus tôt et de l’observer en silence. Je suis très, très patiente, gentille, tout ce que vous voulez. Mais à tenir l’acier entre mes mains, à me demander ce qui m’attendait précisément si j’avais été seule… Je ne sais pas, il y a quelque chose en moi qui vacille un peu.

Vous avez raison, j’acquiesce doucement en suivant le slave à l’abri d’une ruelle tout aussi calme.

Je préfère éviter de mêler la police à cela. J’approche en m’étonnant intérieurement de la politesse exquise dont fait toujours preuve le russe et lui tend l’arme sans trop me faire prier.
Mes premières impressions sont rarement mauvaises, et même s’il ne le sait pas, ça fait plusieurs semaines que j’ai toute confiance en lui, au fond. Bizarrement. Tout le contraire de Renan, que j’ai beau apprécié énormément… Il y a quand même une fausse note dans le charmant tableau qu’il m’a montré jusque-là.

Je fronce les sourcils lorsque mon agresseur ouvre la bouche, mais j’ai compris bien avant ce qu’il va répondre à la demande de précisions de Nikto. J’aurais dû le voir venir, avec ma veine, ça ne pouvait pas être un petit dossier de rien du tout.
Hésitante, j’observe tour à tour mon agresseur et mon gardien malgré lui, ce dernier s’étant tourné vers moi. Il commence à y avoir un peu trop de monde au courant de mes activités personnelles, je suppose.
J’imagine qu’on a payé ce type pour s’occuper de mon cas. Il faut absolument que j’appelle Susan et Renan, au cas où.

Déjà, je n’ai mis mon nez nulle part, on m’a mêlée à ça de force, je dois rappeler.

Je lance un regard désapprobateur à mon agresseur.

C’est un dossier que des… Euh, des gens recherchent depuis plusieurs semaines, au moins. J’ai été prise en otage à cause de ça, plus ou moins, j’ai dû jouer les filles de l’air avec l’homme qui était venu à ma rescousse pour me tirer de là.

Je grimace à ce souvenir, beaucoup trop vivace.

Je n’aime pas ne pas savoir pourquoi on met ma vie en danger, alors j’ai essayé de déterrer quelques infos…

J’hésite à peine avant de compléter d’un air déçu :

Sans succès, je le crains.

Heureusement que je mens bien, à force d’observer les menteurs en action. J’assortis le tout d’un sourire désolé. Je me dis que je suis vaguement inconsciente, parce que malgré la menace, je n’ai pas envie de raccrocher. Ce truc, ça a l’air beaucoup trop important pour laisser les choses en l’état. Et puis, je ne serais pas la première criminelle à jouer les bonnes samaritaines pour Star City… Regardez Nikto, à voler au secours de ma pauvre personne. Nikto que j’observe fixement, en me remémorant ce qu’il m’a dit la première fois que je l’ai rencontré. J’ai aussi été formé à l’interrogatoire.
Le souvenir flotte dans ma mémoire, mais je ne peux pas me résoudre à aborder la question pour deux raisons : la première, et la plus importante, ma conscience ne s’accommodera jamais de ça. Je suis presque certaine de pouvoir rationaliser des dégâts collatéraux en état de légitime défense, mais ça… Non, définitivement pas. Je ne suis pas assez naïve pour ne pas savoir ce que veut dire interrogatoire dans ce milieu-là. La seconde, qui me dérange au fond moins, c’est de devoir avouer que je le connaissais déjà.
De toute façon, j’hésite à le lui dire.
Confiance mal placée, oui, sans doute, mais j’ai désespérément besoin d’alliés si je veux m’en tirer. Même s’il fait partie d’un groupe qui n’est pas le mien…
Je finis par me secouer et reporter mon attention vers l’agresseur.

Tu n’es pas un de ceux de la prise d’otages, je remarque, distraitement.

Masque ou pas, j’aurais reconnu d’autres détails qu’on ne dissimule que plus difficilement.

Tu étais seul ?
Non, les autres arrivent, répond-il aussitôt.

    Lancer de dés #1
    Réussite : oui, monsieur était tout seul.
    Echec : L’agresseur a des complices quelque part.


Je l'observe attentivement et m'éclaire d'un large sourire en même temps que je me détends visiblement. Grâce à Susan, j'ai pu exercer un peu ma capacité à reconnaître un certain nombre d'indices, et notamment ceux qui me permettent de savoir qu'il est en train d'essayer de nous faire peur.
Et que lui, pour le coup, il n'est pas spécialement rassuré. Est-ce qu'il a déjà eu affaire au russe ? J'en doute, mais bon. Quelque chose l'inquiète.

Tu mens.

Il n'y a pas une once d'hésitation quand je le contredis tranquillement, mais il s'entête dans ses propos. N'empêche, j'en suis absolument certaine.

On te paye bien, pour ça ? On te paye au moins, c'est pas toi qui a décidé de te débarrasser de moi ou de me faire taire de ton propre chef ?

J'ai de l'argent et je suis tout à fait en mesure de faire ma propre offre, mais ça ne règlera pas le problème de celui ou celle à l'origine de cette décision.
Revenir en haut Aller en bas









Ça s'appelle karma, mais ça se prononce "ah ah ah" ~ ft. Mikhaïl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Sujets similaires

-
» Alexandra Cooper- Mes amis m'appelent Alex ...
» LUZ&LYL • On nous appelle rebelles, mais c'est nous qui faisons la casse. Qu'on vienne nous dire en face, la raison pour laquelle, on nous appelle Rebelles
» Moi, c'est Samantha.. Mais appelle moi Sam, sinon bah.. je pense que tu comprendras rapidement pourquoi faut pas m'appeler Samantha.. Aouch ?
» orophéria + hier est derrière, demain est un mystère mais aujourd'hui est un cadeau. il s'appelle le présent.
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-