AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

There is always soul in the Devil music

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 20 Sep 2018 - 21:55 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 621
ϟ Nombre de Messages RP : 291
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : PDG de Wormwood Entertainments, Présidente du Hell Club, Antéchrist
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions V
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales III
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale II
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Échine de Léviathan (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Varvara (serviteur)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
Evelyn servit du café à un vieil homme qui lui offrit un sourire sympathique. Sympathy for the Devil venait glisser jusqu’à ses oreilles. Par la version originale des Rolling Stones, aussi fantastique soit-elle, mais celle de Gail Swanson. Moins connue. Tout aussi appréciable. Le regard de la jeune femme ne quittait pas la porte d’entrée du restaurant, le Hell Diner. Un nom peu original, surtout quand on savait qu’il appartenait au Hell Club et finalement à l’Antéchrist elle-même. Rien ne laissait supposer sa nature insidieuse. Le cuisiner était en train de retourner ses steack en cuisine, les clients étaient absorbés dans leurs conversations, leurs repas ou leurs mots croisés et ce même alors que minuit approchait. Un véritable échantillon d’Amérique comme Evelyn les adoraient, comme elle avait aidé à les créer.

Rien ne laissait supposer que le cuisinier était Calibraxis, le boucher du Diable et que certains des morceaux de viande qu’il retournait sur le grill n’avaient rien de bœuf. Rien ne laissait supposer que le vieillard devant sa tasse de café n’avait plus d’âme depuis un bon moment et qu’il le vivait très bien. Il n’avait plus cette petite voix qui lui murmurait que ce qu’il faisait était mal lorsqu’il étranglait de jeunes garçons dans sa cave. Le couple de jeunes gens à la table du fond venait juste de se rencontrer et si la fille paraissait terriblement pâle, c’était qu’elle était morte. Son compagnon du soir le serait aussi à la fin de la soirée, parfaitement exsangue. Rien ne laissait supposer que le Hell Diner était le repaire de nombreux monstres de Star City, qui venaient rendre leur hommage à leur reine infernale ou simplement partager avec elle quelques informations. Que c’était l’un des endroits où Lady Satan recevait ceux qui considéraient que leurs âmes immortelles avaient moins de valeur que les plaisirs de leur existence mortelle.

C’était pour cela qu’Evelyn se trouvait là ce soir, sous les traits d’une jeune serveuse, dérobée aux désirs de l’un de ses clients au Pandémonium. Elle l’avait touché et avait pris la forme de tout ce qu’il rêvait de trouver entre ses draps, qu’il voulait étreindre. Il avait fallu qu’elle troque l’uniforme d’écolière pour sa tenue actuelle, mais elle appréciait le résultat tout de même. Se glisser dans la peau des fantasmes d’inconnus permettait de toujours attirer l’attention, sans jamais qu’on ne puisse vous reconnaître pour autant. Un avantage quand les gens n’étaient censés vous rencontrer que deux fois. L’une pour négocier le pacte, la seconde quand elle venait chercher son dû. L’un de ses clients cherchait d’ailleurs désespérément à échapper à cette deuxième rencontre, c’était pour cela qu’il s’était mis en tête d’offrir d’autres âmes à Lady Satan… Il avait décidé de jouer les entremetteurs, de lui montrer qu’il pouvait lui être utile et que par conséquent, il avait plus d’utilité vivant que mort. Evelyn avait décidé de se prêter au jeu, au moins ce soir. Elle savait apprécier ceux qui avaient l’esprit d’initiative.

Il ne resterait qu’à voir si les promesses du damné ne se révèleraient pas vaines. Il lui avait dit avoir trouvé quelqu’un, à qui il avait transmis des instructions très simples. Venir seul, au Hell Diner, à minuit pour y rencontrer quelqu’un qui pourrait l’aider à réaliser tous ses désirs. Un musicien pensait-elle. C’était souvent des musiciens. Le damné dont elle était censée moissonner l’âme en était déjà un. Le Diable et la musique s’allaient à la perfection et pas uniquement sur les notes d’une guitare.

Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 22 Sep 2018 - 1:55 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

avatar
Vigilant Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 18
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1999
ϟ Arrivée à Star City : 06/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 60
ϟ Nombre de Messages RP : 17
ϟ Crédits : avengedinchain (avatar), beylin (signature)
ϟ Célébrité : Joe Keery
ϟ Âge du Personnage : 55 ans (25 en apparence)
ϟ Statut : Célibataire coureur de jupons
ϟ Métier : Musicien sous le pseudonyme "Brawler Kid", enchaîne les petits boulots, actuellement employé dans un cinéma
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers :
♫ Passionné de musique, particulièrement celle des années 80
♫ Grand déconneur
♫ Ringard mais charmant
♫ A vieilli de manière très ralentie depuis 1985 mais a repris un vieillissement normal dans les années 2010.
ϟ Pouvoirs : ♫ Super-ouïe (dans un rayon de 500m environ)
♫ Régulation auditive
♫ Contrôle de l'intensité sonore
♫ Conversion de son en énergie
« Tu dois m’aider Liam. » Cette simple phrase m’a terriblement marqué. Paul Oliverson était mon ami, il y a longtemps, et aujourd’hui le voilà en train de me demander de lui sauver la vie. Pas à Radiostar non… A moi, Liam Quartermain. Paul et moi étions amis dans jusque dans les années 90. Enfin… le terme d”ami” ne correspond peut être même pas étant donné l’étrangeté de notre relation. Comme moi, c’était un jeune musicien passionné, un bon musicien… au détail près que Paul était totalement obsédé par l’idée de devenir célèbre. Je savais qu’il était capable de tout pour arriver à obtenir le succès, il était prêt à vendre n’importe quoi. Une maladie affreuse le rongeait : celle de l’orgueil. Et c’est aussi elle qui a rongé notre amitié, lorsque Paul a commencé à m’en vouloir d’avoir plus de succès que lui sur scène, au tout début des années 90.

Et puis tout a fini par changer pour lui, du jour au lendemain. Étrangement, son public s’était décuplé, on l'acclamait, on chérissait les “grandes” chansons du fameux Paul Oliverson dans tout les coins, et aujourd’hui encore sa célébrité est folle, bien plus folle que celle de Brawler Kid. Paul avait enfin reçu son succès tant attendu, comme par magie… Mais en réalité, cela relevait plus de la sorcellerie que de la magie, et la vérité était bien plus sombre que ce que laissait transparaître la fulgurante popularité de Paul Oliverson. Il avait commis l’irréparable pour en arriver là. Il avait vendu l’invendable… Son âme. Dans un terrible pacte secret, il avait passé un accord avec le diable, ou plutôt celle qu’on appelle Lady Satan. Avant de voir cela, je n’avais jamais cru à ces histoires d’enfer et de démons, mais c’était bel et bien réel. Contre son succès chéri, Paul avait vendu ce qui faisait de lui un Homme. C’est lorsqu’il me conseilla de faire comme lui, toujours en ce début des années 90, que je compris la terrible erreur de Paul, mais que je parvins aussi à dénicher celle avec qui avait fait affaire. Tentant de sauver l’âme inconsciente de celui qui avait perdu mon amitié, c’est en tant que Radiostar que j’essayai de combattre Lady Satan pour la première fois, sans succès.

J’avais depuis ce jour perdu le contact avec Paul, qui me répugnait de plus en plus à chaque fois que je le voyais à la télévision, dans un magazine ou sur une pochette d’album, avec cette lueur en moins dans le regard, cette profondeur que tous possèdent… Une âme vendue pour un succès futile.

Et voilà qu’il y a deux jours, je me retrouvai à nouveau face à Paul Oliverson, sur la terrasse d’un grand restaurant. La raison de son invitation n’était pas de me voir pour renouer une amitié, non, c’était une raison bien plus terrible… Paul voulait à nouveau que je vende moi aussi mon âme au diable. Mais cette fois-ci, mon ancien ami ne me conseillait pas, il me suppliait. Apparemment, son contrat allait prendre fin, et il ne lui restait qu’un seul moyen de poursuivre un peu plus longtemps sa misérable vie de fausse star : il devait récolter des âmes pour Lady Satan, celle dont il n’osait même pas prononcer le nom, ou bien il allait mourir, purement et simplement. Evidemment, j’ai refusé une nouvelle fois son offre, terrorisé à l’idée de vendre mon âme, mais les supplices de Paul me heurtèrent profondément. Je me retrouvais contraint de laisser mourir un homme qui avait autrefois été mon ami malgré ses supplices…

Non. Il était hors de question que je reste sans rien faire. Il était certes hors de question pour moi de vendre mon âme, et même si Oliverson n’était plus mon ami et m’avait déçu depuis longtemps, je me devais de lui venir en aide, au moins pour sauver ma propre conscience.
J’ai donc pris la dangereuse décision de me confronter à nouveau à elle…

Cette fois-ci cependant, ce n’est pas directement en tant que Radiostar que j’ai décidé de rendre visite à Lady Satan, mais bien en tant que Liam Quartermain, afin de tenter d’acquérir certaines informations qui pourraient m’être utiles.
“20/09. Hell Diner. Minuit. SEUL.” C’était là le bref message que Paul m’avait écrit sur un morceau de papier en me quittant, inquiet, alors que je lui promettais de faire mon possible pour l’aider. Probablement l’une des planques maquillée de Lady Satan…

Me voilà donc ce soir devant la vitrine du fameux restaurant du quartier des théâtres, à ravaler ma salive sur le trottoir d’en face. 23h59. En civil, je ne vais pas avoir droit à l’erreur. La moindre bourde pourrait me coûter un affrontement totalement imprévu et dangereux, mais aussi et surtout mon identité secrète. Il va falloir être exemplaire Liam.

Minuit.
Inspire. Expire. C’est parti. D’un pas décidé, je traverse la route et pousse la porte d’entrée du restaurant, faisant tinter les clochettes indiquant l’arrivée d’un nouveau client. Mon regard balaye rapidement la pièce. En apparence, tout paraît terriblement normal… Un vieil homme se fait servir un café, un jeune couple dîne, le cuisinier travaille au son tranquille d’une reprise de Sympathy for the Devil… En écoutant attentivement, un détail finit tout de même par attirer mon attention : la jeune fille, là-bas… Son cœur ne bat pas.
Je ravale à nouveau ma salive. Effectivement, cet endroit est faussement normal et absolument malsain. Je me méfie d’absolument tout les individus présents dans cette salle sans exception : le vieux, la serveuse, la gonzesse toute blanche, son copain gaga, le cuisinier qui tourne ses foutus steaks… Je ne suis pas serein. Pas du tout.

Au delà cette ambiance étrangement pesante, je ne vois personne susceptible d’être la personne qui m’intéresse. Peut être a-t-elle changé d’apparence pour passer inaperçue ? Cela ne m’étonnerait absolument pas vu ce que j’ai vu en affrontant Lady Satan la première fois. Je repense alors à ce que m’avait dit Paul avant de partir… « Là-bas, au Hell Diner, tu trouveras… quelqu’un. » D’abord hésitant, je finis par tourner mes paumes vers le haut en arborant un air un peu perdu. Après tout, il faut bien que je trouve à qui je dois parler, alors autant être direct : « Bonsoir... Je cherche hum… “Quelqu’un” ?... Je m’appelle Liam Quartermain... »
Eh ben si j’ai pas l’air con...
Revenir en haut Aller en bas


Radiostar
Synth of Justice
So put another dime in the jukebox, baby


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 22 Sep 2018 - 11:35 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 621
ϟ Nombre de Messages RP : 291
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : PDG de Wormwood Entertainments, Présidente du Hell Club, Antéchrist
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions V
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales III
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale II
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Échine de Léviathan (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Varvara (serviteur)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
Tous les visages se tournèrent vers Liam quand il prit la parole. Evelyn le regardait déjà du coin de l’œil lorsqu’il était entré. Sa proie du soir, celui qui devait lui vendre son âme pour que Paul gagne son petit sursit. Qu’est-ce qu’elle lui cèderait d’ailleurs ? Un an ? Six mois ? Le russe devait lui apporter une âme par an pour qu’elle ne se saisisse pas de la sienne, ou ne décide pas de s’en prendre à sa sœur et sa progéniture. Il faudrait déjà que ce jeune homme, plutôt charmant, elle avait déjà côtoyé bien pire, lui cède sa propre âme.

Elle s’approcha de lui avec un sourire et lui tendit un menu tout en lui désignant l’une des tables vides.

« Pourquoi ne pas t’asseoir mon chou ? Je suis certaine que celle que tu cherches ne va pas tarder à se manifester. »

Les autres clients du diner, ainsi que le cuisinier, retournèrent tous un à un à leurs activités. Fut un temps, Lady Satan aurait pu se faire passer pour n’importe lequel d’entre eux, elle aurait pu être n’importe lequel d’entre eux. Mais les choses avaient changé et elle était beaucoup moins puissante qu’elle ne l’était dans les années quatre-vingt-dix, avant qu’elle ne soit envoyée en enfer, torturée et épousée par le Prince Infernale Asmodée. Grand bien lui en fit par ailleurs, vu que son épousée fut d’un grand secours pour l’emprisonner. Enfin, pouvoir prendre la forme de n’importe quel fantasme à forme féminine serait bien suffisant. Elle effleura la main de Liam en lui donnant le menu. Un simple toucher, ce qu’il lui fallait pour pouvoir incarner ses désirs à lui dans l’heure à venir. Pas qu’elle pensait en avoir besoin. Il était musicien, il avait déjà les filles qu’il voulait, ce qu’il lui manquait, c’était la gloire et la richesse.

Le menu était blanc et tout à fait classique pour un diner. Même si quelqu’un d’attentif aurait remarqué qu’il y en avait d’autres, noirs, comme celui de la fille sans cœur ou de l’homme qui buvait tranquillement son café. Evelyn partit chercher une tasse et la cafetière et elle commença à servir Liam.

« Le premier café est offert par la maison. » Lâcha-t-elle avec un sourire. « Quelque chose qui vous fait envie ? » Demanda-t-elle en indiquant le menu d’un signe de tête. « Ou vous voulez quelque chose qui n’est pas sur le menu peut-être. » Une phrase qui aurait pu prêter à confusion de la part d’une jolie serveuse à un joli jeune homme. Si ce n’était que pendant une fraction de seconde, les yeux d’Evelyn n’avaient plus rien eu d’humains, prenant la forme de ceux de serpents.

La vampire passa à côté d’eux, entraînant son amoureux du soir en dehors du diner en le tenant par la main. Il semblait ravi, transi, Evelyn leur adressa un large sourire. Ils n’étaient plus que quatre donc.

« La gloire ? La richesse ? Mais commandez d’abord, je n’aime pas discuter affaires le ventre vide. Comment va Paul d’ailleurs ? Il a une fâcheuse tendance à ne pas me rappeler. Je vous conseille la tarte aux pommes, elle a été faite en début de soirée et est encore chaude. Un vrai délice. »
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 22 Sep 2018 - 18:23 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

avatar
Vigilant Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 18
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1999
ϟ Arrivée à Star City : 06/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 60
ϟ Nombre de Messages RP : 17
ϟ Crédits : avengedinchain (avatar), beylin (signature)
ϟ Célébrité : Joe Keery
ϟ Âge du Personnage : 55 ans (25 en apparence)
ϟ Statut : Célibataire coureur de jupons
ϟ Métier : Musicien sous le pseudonyme "Brawler Kid", enchaîne les petits boulots, actuellement employé dans un cinéma
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers :
♫ Passionné de musique, particulièrement celle des années 80
♫ Grand déconneur
♫ Ringard mais charmant
♫ A vieilli de manière très ralentie depuis 1985 mais a repris un vieillissement normal dans les années 2010.
ϟ Pouvoirs : ♫ Super-ouïe (dans un rayon de 500m environ)
♫ Régulation auditive
♫ Contrôle de l'intensité sonore
♫ Conversion de son en énergie
Lorsque la serveuse me tendit un menu en me proposant une table, je répondis simplement par un large sourire reconnaissant, même si je savais bien au fond de moi que cette jolie serveuse au ton mielleux n’était pas réellement ce qu’elle prétendait être.
Jolie serveuse oui… Très jolie. A peine la jeune fille m’avait-elle donné le menu en m’effleurant la main que je fus pris d’une sensation étrange. D’un seul coup, elle me sembla devenir magnifique, une véritable incarnation de la fille parfaite. Un petit air étrange de Judy il y a 30 ans… Mon Dieu c’est malsain. Très malsain. Je sais que tout cela n’est pas net et le fait de trouver cette serveuse foutrement canon me perturbe d’autant plus. Je dois avouer que je ne pensais pas avoir affaire à ce genre de problème en venant ici. Quand on part vendre son âme au diable, on s'attend plus à des démons, des monstres à cornes flippants... pas vraiment à une serveuses aux attributs si plaisants.

Troublé par la beauté de la jeune femme subitement dévoilée à mon regard, je bafouille alors quelques mots incompréhensibles en guise de remerciement avant de fermer bien vite mon clapet, histoire ne pas trop passer pour un abruti non plus. Toujours très perturbé par cette attirance bizarre, je me dirigeai alors sans un mot vers la table indiqué, adressant tout de même un nouveau sourire charmeur à la serveuse… Oui charmeur, oui. Pardon, mais je ne peux pas m’en empêcher moi. Pour moi qui passe mon temps à dragouiller à droite à gauche c’est presque devenu un réflexe naturel de me comporter comme un Dom Juan devant une jolie fille, même si ici, malgré les apparence, tout me parait bien glauque, au fond. Quel con. Il manquerait plus que je l’appelle aussi “mon chou” tiens.

D’une manière parfaitement normale, je m’assoie alors à la table et commence à scruter le menu, comme si mon arrivée ici était une chose tout à fait naturelle.
Le premier café est offert ? Tant mieux, ça m’aurait fait mal de dépenser de la thune dans un restaurant maudit… D’ailleurs, j’espère qu’il n’y a rien de peu recommandable dans leur café. Rien qu’en ayant constaté que le coeur d’une cliente ne battait pas, j’ai commencé à me faire tout un tas de scénario affreux sur cet endroit pourtant si calme.
La deuxième proposition de la serveuse m’arracha un frisson surpris et me fit légèrement écarquiller les yeux. “Quelque chose qui n’est pas sur le menu” ? Dis avec une voix pareille par une fille aussi attirante, c’était franchement tendancieux et… toujours plus perturbant. Allez Liam, tu n’es pas venu ici pour draguer, non non non. « Ooh, qu’est ce que vous entendez par là ? » Quel con. Evidemment il fallait que je craque avec mon petit air de dragueur lourdingue là. Abruti, c’est bien le moment… « Pardon je… je plaisante. » complétai-je alors en souriant, gêné. Un très léger détail du visage de la jeune femme provoqua cependant ma surprise, au moment où je la regardais : Pendant un court instant, réellement infime, son regard sembla transformé, étrange… inquiétant. Encore une fois, je ravalai discrètement ma salive et replongeai mon nez dans le menu.

D’un oeil fuyant, je vis alors le couple quitter le restaurant main dans la main. J’ai un peu peur pour ce pauvre garçon… Il sort quand même avec une fille dont le coeur ne bat pas. Si j’avais été là en tant que Radiostar, j’aurais probablement tenté de m’interposer afin d’éviter le risque que le jeune homme se mette en danger mais… je ne peux pas. Espérons qu’il n’y aura pas de problème. Espérons.
Après leur départ, il restait vraiment très peu de monde dans le restaurant, ce qui ne me rassurait pas plus que ça. La serveuse s’adressa donc à nouveau à moi… Alors cette fois-ci, j’en ai le coeur net, cet endroit est bel et bien maudit. Et non seulement cet endroit est maudit, mais je crois bien, à la manière dont elle me parle maintenant de Paul et d’“affaires”, que j’ai devant moi celle qui m’intéresse… Ce fameux “quelqu’un”.
Lui adressant à nouveau un sourire faussement aimable et serein, je répondis alors à la jeune femme comme si de rien était « Et bien dans ce cas… Allons y pour la tarte ! » J’espère seulement qu’elle non plus ne contient pas quelque chose qui risquerait de me mettre en danger… « Paul ? Hum… la grande forme. » Odieux mensonge, et elle le sait bien.
Alors bien décidé à avoir la certitude que je me trouve face à la personne qui m'intéresse, mon regard se fit soudainement un peu plus sérieux. « Vous êtes celle que je cherche, n’est-ce pas ? » Mon sourire revint cependant très rapidement. « Je dois dire que je ne m’attendais pas à un endroit aussi charmant pour faire de telles affaires… Ni à une aussi charmante négociante. » Cette fois, ma drague n’était pas accidentelle du tout. Ce soir, je venais certes en tant que Liam Quartermain, mais je jouais tout de même bel et bien un rôle. Je suis infiltré, peut-on dire. Alors il faut maintenant que je sois le parfait client, le plus insouciant du monde… en apparence. Et ce jusqu'à obtenir ce dont j'ai besoin pour que Radiostar puisse enfin à passer à son tour à l'action.
Revenir en haut Aller en bas


Radiostar
Synth of Justice
So put another dime in the jukebox, baby


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 23 Sep 2018 - 21:09 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 621
ϟ Nombre de Messages RP : 291
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : PDG de Wormwood Entertainments, Présidente du Hell Club, Antéchrist
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions V
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales III
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale II
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Échine de Léviathan (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Varvara (serviteur)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
Evelyn adorait voir les hommes tenter de la séduire, de lui montrer à quel point ils intéressants, exceptionnels et qu’ils méritaient son attention. Elle savait à quel point cette petite cour n’était liée qu’à l’apparence physique sous laquelle elle décidait de leur apparaître. Elle leur plaisait, éveillait leurs désirs les plus primitifs et ils étaient tout de suite prêts à faire les idiots pour l’avoir. Liam ne faisait pas exception et sûrement qu’elle pourrait avoir son âme pour pas grand-chose si elle le désirait vraiment. La sorcière n’appréciait pas forcément toujours de conclure des pactes comme une vulgaire succube, mais Liam n’était pas repoussant. Dans ces cas là, elle savait faire une exception.

« Pas la peine de plaisanter. » Finit-elle par dire en posant une main sur la table et en lui offrant un sourire radieux. « Tout ce que tu désires peut être sur le menu ici, il faut juste être capable de payer l’addition. »

Son âme. Mais il était déjà là pour ça ? Un futur membre des damnés. La question était plus de savoir contre quoi il l’échangerait. Evelyn ne lui donnerait pas tout. Pas la gloire, la fortune, la nuit de ses rêves. Si Liam savait négocier adroitement, il pourrait toutefois avoir droit à un petit bonus.

« Une part de tarte, cela arrive tout de suite mon chou. »


Elle lui adressa un clin d’œil avant de tourner les talons vers la cuisine. Il aurait le droit à la vraie tarte, celle qui était pour les humains. A quoi bon négocier une âme si c’était pour que le propriétaire meurt d’une indigestion avant d’avoir pu signer le contrat ? Avec soin, Evelyn découpa une part et la laissa réchauffer, laissant Liam mariner quelques instants. Elle avait beaucoup apprécié la façon dont il avait été perturbé par son léger changement d’apparence, par ses yeux de serpents. Les affaires iraient beaucoup mieux s’ils réagissaient tout ainsi.

« Voilà. » Dit-elle en lui déposant la tarte, qui était effectivement un met particulièrement savoureux. L’antéchrist ne voulait que le meilleur et avait à son service un grand nombre de chefs de renoms. Certains avaient vendus leur âme en échange du succès, d’autres, elle s’était contentée de les tirer de leurs tombes pour les ajouter à sa petite collection. Calibraxis avait appris deux trois choses à leurs côtés. Ce n’était pas parce qu’on était un démon habitué à trancher des damnés pour la table du Diable qu’on ne pouvait pas apprendre l’art de la pâtisserie d’un chef français zombifié.

« En effet. Je suis celle que tu cherches et bien plus encore. » Elle s’assit en face de lui, posant son visage entre ses mains et lui souriant d’un air innocent. « Et qu’est-ce que tu attendais exactement ? Des flammes un peu partout ? Des cornes ? Des ailes ? » Son sourire s’élargit. « Je peux faire tout ça Liam, mais à quoi bon ? Nous sommes mieux ici, n’est-ce pas ? Une tasse de café, une bonne part de tarte aux pommes et quelque chose de joli à regarder. » Pour ces derniers mots, elle s’était désignée de la paume de la main.

Le vieillard se leva à son tour pour se diriger vers la sortie. Non sans avoir adressé un signe de tête au cuisinier et s’être incliné très brièvement en direction d’Evelyn. On ne manquait pas de respect à la propriétaire des lieux, même si elle s’amusait à se déguiser en simple serveuse tout droit sortie d’un fantasme adolescent.

« Alors Liam, si nous parlons affaire ? Je sais que c’est Paul qui t’envoie. Mais j’ignore ce qu’il t’a raconté exactement. Aussi je vais être assez directe. » Ses doigts vinrent brièvement caresser la main du garçon alors qu’elle ne s’arrêtait pas de sourire. « Je peux t’offrir tout ce que tu désires. La gloire, la richesse, la fille de tes rêves. La seule chose que je demande en échange, c’est ton âme. Pas tout de suite, non. Je suis prête à t’accorder un délai avant de venir la récolter. Plusieurs décennies comme pour Paul, une vie de rêve en échange de quelque chose que tu n’es même pas certain d’utiliser. Alors dit-moi, Liam… De quoi as-tu envie ? »
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 24 Sep 2018 - 19:12 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

avatar
Vigilant Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 18
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1999
ϟ Arrivée à Star City : 06/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 60
ϟ Nombre de Messages RP : 17
ϟ Crédits : avengedinchain (avatar), beylin (signature)
ϟ Célébrité : Joe Keery
ϟ Âge du Personnage : 55 ans (25 en apparence)
ϟ Statut : Célibataire coureur de jupons
ϟ Métier : Musicien sous le pseudonyme "Brawler Kid", enchaîne les petits boulots, actuellement employé dans un cinéma
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers :
♫ Passionné de musique, particulièrement celle des années 80
♫ Grand déconneur
♫ Ringard mais charmant
♫ A vieilli de manière très ralentie depuis 1985 mais a repris un vieillissement normal dans les années 2010.
ϟ Pouvoirs : ♫ Super-ouïe (dans un rayon de 500m environ)
♫ Régulation auditive
♫ Contrôle de l'intensité sonore
♫ Conversion de son en énergie
Lorsque la serveuse tourna les talons pour aller chercher ma part de tarte, je profitai de l’attente pour scruter un peu plus l’endroit dans lequel je me trouvais, ne pouvant tout de même pas m'empêcher de jeter un coup d’œil au joli postérieur de la demoiselle. Après tout, même si je ne compte signer aucun contrat, j'ai toujours le droit de me faire visuellement plaisir.
Le vieux qui finissait son café avait quelque chose d’indescriptible et d'inquiétant, comme une lueur absente dans son regard. Celui là n’était pas mort, non, mais il me paraissait très… sinistre. Au bout d’un moment, il s’aperçut que je le regardais et je détournai aussitôt le regard, comme pour essayer d'être discret. A cet instant, la serveuse revenait avec une assiette à la main, qu’elle déposa sous mon nez. Après l’avoir remercié, je jetai un coup d’oeil à la tarte, par précaution. Il fallait avouer qu’elle était appétissante malgré tout. Est-ce que ça fait aussi partie du petit jeu des démons ? Attirer les gens avec la bouffe ? Faut dire que ça doit marcher avec certains… Hésitant d’abord, je me décidai finalement à porter un morceau de tarte à ma bouche : S’ils veulent mon âme, ils n’ont aucune raison de vouloir m’empoisonner, et puis il faut bien que je paraisse naturelle.

Lorsqu’elle s’assit en face de mois, la serveuse me donna la confirmation qu’elle était bien celle que je cherchais… C’était bien elle, Lady Satan. Après tant d’années.
Souriant d’un air tout aussi “innocent” que le sien, je répondis alors à la jeune femme. « Un truc du genre ouais… Un peu du style Iron Maiden, si vous voyez ce que je veux dire. » J’accompagnai ma phrase d’un petit rire amusé. C’est dingue, je ne peux pas m’empêcher de caler la musique dans tout ce que je dis.
Alors qu’elle désignait tout les jolis détails de mon entourage pour me convaincre qu’on était “mieux ici”, je regardai chacun des éléments un par un : la tasse de café, la bonne part de tarte aux pommes puis… ce "quelque chose de joli à regarder". La fausse serveuse savait bien qu’elle était attirante : forcément, ça doit être une combine de démon pour attirer les types comme moi. Mais une chose est sûre, vu ce que j’ai vu en combattant Lady Satan dans les années 90, je ne vais pas tomber dans le panneau… Même si c’est vrai que c’est tentant dans le fond. Bordel, elle est balèze. J’ai presque envie de fredonner Devil in Disguise, mais ça risquerait d’être un petit peu trop explicite sur le fond de ma pensée.

« C’est vrai qu’on ne peut pas rêver mieux, finalement. » répondis-je alors, jouant parfaitement mon rôle de caricature de moi même, en arborant l’habituel sourire charmeur que j’adresse aux jolies filles - généralement bien plus fréquentables que celle-là.

Le vieux se leva enfin pour quitter le restaurant après avoir pris soin de saluer le cuisinier et la gérante. Encore un de moins… Maintenant, je suis tout seul face à celle qui m’intéresse, avec un gus pas net en cuisine. Ça commence à devenir oppressant.
J’écoutai alors attentivement les paroles de la diablesse déguisée qui vint me caresser la main d’un air séducteur entre deux mots. « Paul m’a dit que… vous lui laisserez la vie sauve si je vous vends mon âme, c’est bien ça ? » demandai-je d’abord afin de commencer à récolter quelques informations et confirmations. « J’aimerai juste savoir si ce qu’il me dit est vrai. » ajoutai-je avec un sourire pour que ma question n’éveille aucun soupçon. Un frisson me parcourut lorsqu’elle évoqua le fait qu’elle ne voulait que mon âme. C’est quand même pas du tout charmant comme idée, même avec tout ce qu’elle propose derrière. « Eh bien que je dois dire que tout ce que vous me proposez là est très... » D’un air toujours aussi faussement séducteur, je vins à mon tour caresser la main de la serveuse afin de paraître charmé par ses offres. On y va franco. « … intéressant. Vous m’en voyez donc hésitant, mais je dois admettre que la célébrité est quelque chose qui m’a toujours fait rêver... même si bien d'autres choses me font rêver en ce moment même. » Je gardais toujours un large sourire en prononçant ces mots, tout en laissant mon regard plonger dans le sien. « Mais dites-moi, ce délais, cela signifie que je pourrais garder encore un peu mon âme, c’est ça ? Et aussi… qu’entendez vous précisément par “récolter” ? Si ce n’est pas indiscret bien sûr. » Je semblais tellement charmé par la serveuse qu’il était probablement impossible de déceler mon unique volonté de récolter des informations qui me seraient utiles. On voyait plutôt là un jeune homme curieux, et surtout très désireux… Je suis quand même fier de savoir aussi bien mentir.
Revenir en haut Aller en bas


Radiostar
Synth of Justice
So put another dime in the jukebox, baby


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 13 Oct 2018 - 22:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 621
ϟ Nombre de Messages RP : 291
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : PDG de Wormwood Entertainments, Présidente du Hell Club, Antéchrist
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions V
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales III
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale II
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Échine de Léviathan (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Varvara (serviteur)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
Evelyn eut un léger sourire en repensant à Iron Maiden. Il y avait toujours de bons moments à passer avec les groupes de rock, surtout lors des tournées. Mais elle avait surtout une pensée chaleureuse en direction d’Eddie. Ah, qu’est-ce qu’il était adorable. Surtout quand on savait qu’il ne vivait pas forcément que sur les pochettes d’album du groupe. C’était une histoire qu’elle garderait pour elle. Après tout le contrait qu’elle avait était très pointilleux. On ne remplissait pas des stades avec une administration brouillonne.

« Je suis heureuse que nous soyons sur la même longueur d’ondes. Même si je ne suis pas d’accord sur un point Liam. » Elle lui offrit un nouveau sourire.

Il ne se rendait probablement pas compte d’à quel point il était chanceux de la rencontrer ici et dans de telles conditions. Ceux qui venaient lui vendre leurs âmes en sachant ce qu’elle était, poussés par le désespoir et non seulement par leurs désirs, ceux qu’elle n’avait pas besoin de séduire n’avaient pas toujours droit à autant de considération. Mais elle avait toujours eut un charme pour les musiciens.

« Nous pouvons rêver de mieux, sinon tu ne serais pas là, non ? »

Leurs désirs étaient si simples, si purs, des fantasmes d’enfants qu’ils avaient su garder tout au long de leur vie. Cela changeait de simplement vouloir coucher en toute impunité avec la fille de seize ans de son voisin ou vouloir faire disparaître des tonnes de déchets nucléaires avant que le ministère de l’environnement ne les découvre. Il y avait quelque chose de terriblement séduisant dans un ménestrel prêt à vendre son âme à un carrefour.

« Il a dit ça ? » Elle eut une moue boudeuse. « Ce n’est pas vraiment exact. Disons juste qu’il va être temps pour moi de récupérer l’âme de Paul, comme le stipule notre contrat. Mais il peut toujours négocier un délai supplémentaire pour profiter un peu plus longtemps des dons que je lui ai accordé. Si nous passons un accord, alors cela me montrera que Paul est fiable et j’accepterais sa demande de délai. Mais je ne pensais pas qu’il aurait parlé de tout cela avec toi mon chou. Tu dois bien avoir des désirs propres, tu n’es pas ici seulement pour offrir à quelqu’un comme Paul dix ans de plus à sniffer de la cocaïne sur la croupe d’une prostituée, non ? »

Evelyn n’aimait pas les individus prêts à faire ce genre de sacrifices pour d’autres. Mais elle savait que leurs âmes avaient une certaine saveur, une certaine valeur aussi. Les justes étaient rares en enfer. Elle trouvait toutefois toujours que le sens du sacrifice, comme le travail acharné, étaient des excuses données au manque de talent. Evelyn se pencha un peu plus en avant en offrant un sourire radieux à Liam.

« Je vous avais bien dit qu’on pouvait rêver de mieux. Plusieurs rêves sont même compatibles. » Susurra-t-elle. « Pour ce qui est des détails… Pendant les années de jouissance du contrat, tu auras toujours ton âme, bien sûr. Je ne vais pas t’en priver avant que tu n’aies pu profiter de ce que tu as demandé, ce serait une terrible stratégie de marché, non ? » Lady Satan n’était pas un fast-food qui vous faisait payer avant de consommer.

Elle s’adossa de nouveau contre le dossier de la banquette avec un éternel sourire sur les lèvres.

« Peur des petits caractères en bas de contrat ? Je vais être honnête Liam, la plupart des gens meurent quand je récolte leurs âmes. Il y a ceux qui peuvent vivre sans. »
Ou plutôt qu’elle transformait en morts-vivants pour profiter encore de leurs existences physiques. « Et il y a ceux qui me sont plus utiles vivants et en possession de leurs âmes. Ceux qui me sont particulièrement agréables. » Ils étaient obligés d’obéir à Evelyn, car elle était leur propriétaire. Mais surtout parce que comme Paul, ils avaient peur de finir en enfer.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 27 Oct 2018 - 12:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

avatar
Vigilant Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 18
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1999
ϟ Arrivée à Star City : 06/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 60
ϟ Nombre de Messages RP : 17
ϟ Crédits : avengedinchain (avatar), beylin (signature)
ϟ Célébrité : Joe Keery
ϟ Âge du Personnage : 55 ans (25 en apparence)
ϟ Statut : Célibataire coureur de jupons
ϟ Métier : Musicien sous le pseudonyme "Brawler Kid", enchaîne les petits boulots, actuellement employé dans un cinéma
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers :
♫ Passionné de musique, particulièrement celle des années 80
♫ Grand déconneur
♫ Ringard mais charmant
♫ A vieilli de manière très ralentie depuis 1985 mais a repris un vieillissement normal dans les années 2010.
ϟ Pouvoirs : ♫ Super-ouïe (dans un rayon de 500m environ)
♫ Régulation auditive
♫ Contrôle de l'intensité sonore
♫ Conversion de son en énergie
Je dois dire que je n’imaginais pas que le diable soit aussi doué pour charmer ses victimes. Quand on y réfléchit, c’est plutôt logique : c’est censé être l’incarnation du désir vicieux, alors il parait plutôt normal qu’il soit si séducteur. A écouter la voix sulfureuse de Lady Satan me susurrer des propositions alléchante, j’étais presque tenté de me laisser tomber dans ses filets. Heureusement que j’ai combattu la démone et vu son vrai visage par le passé, où je crois bien que je me serai laissé tenter ce soir.

« C’est vrai… On peut rêver mieux finalement » lui répondis-je d’un air tendancieux. On pouvait croire que ce que je sous-entendais dans ma réponse était assez peu catholique, mais ce dont je rêvais en réalité, c’était uniquement de voir enfin Lady Satan tomber pour de bon, même avec un si joli minoi.

“Récuperer l’âme de Paul”... Ca sonne joli dit comme ça, beaucoup plus joli que ce que ce serait en réalité, je le crains. Ceci dit, l’explication de Lady Satan au sujet de mon ancien ami me permit de comprendre un peu plus la situation de ce dernier : comme prévu, j’obtenais les informations qu’il me fallait avant que Radiostar ne passe à l’assaut. « Effectivement, je suis loin d’être venu pour lui sauver les miches… A vrai dire, ça fait longtemps que Paul et moi ne sommes plus vraiment amis. Son âme m’importe peu, je trouvais simplement l’occasion assez alléchante. » Evidemment, je mentais délibérément à mon interlocutrice pour la charmer - charmer un démon, c’est quand même pas banal - et la mettre en confiance : j’avais beau n’apprécier que très peu Paul depuis plusieurs années, je n’étais pas pour autant totalement indifférent à son problème, et si je trouve le moyen de lui sauver la vie, alors je le ferai.

Les informations que me délivrait Lady Satan allaient d’ailleurs peut-être me le permettre ? A l’entendre, je comprend presque pourquoi Paul a craqué devant son offre : quand on paye après le service, on a beaucoup plus l’impression de garder le contrôle des choses… jusqu’à ce le que serveur débarque avec l’addition. Belle stratégie ma jolie, je dois l’avouer.
Par ailleurs, ce caractère du contrat me fit me poser une certaine question : est-ce qu’on peut jouer les rapias avec le diable en déguerpissant sans payer comme dans un mauvais restaurant ? Puisque Lady Satan vient récolter les âmes à la fin des contrats, est-ce qu’on peut, avec beaucoup de chance et de talent - parvenir à la fuir pour esquiver cette tragique étape finale ? Je pourrais peut-être me laisser tenter en signant le contrat pour ensuite poser un bon gros lapin à Lady Satan avant qu’elle ne vienne récolter mon âme, ou mieux encore, m’en servir pour l’attirer à moi et lui mettre la rouste de sa vie ? Ce serait quand même l’arnaque du siècle de parvenir tromper la fille de Lucifer… Mais aussi un risque des plus terribles. Son aveu sur le sort de la plupart de ses clients me fit reposer les pieds sur terre un instant, ravalant ma salive. Si je signais ce foutu contrat, ce serait peut-être une mission suicide, un aller sans retour, un combat au pourcentage de réussite terriblement faible… Quand on veut jouer avec le feu, il faut être très prudent. « Eh ben… au moins c’est clair ! Je dois avouer que ce dernier détail ne fait pas trop rêver, mais ça a au moins le mérite d’être honnête… enfin, si on peut dire ça. » terminai-je en souriant d’un air amusé. Est-ce qu’on pouvait vraiment parler d’honnêteté avec une engeance des enfers ?
« Et à propos du contrat en lui même, ça se passe comment ? Un vieux parchemin à signer comme dans les films ? » demandai-je en riant légèrement d’un air détaché. Je me donnais l'air de plus en plus intéressé au fil de la conversation, et cela ne devait pas déplaire à Lady Satan...
Revenir en haut Aller en bas


Radiostar
Synth of Justice
So put another dime in the jukebox, baby


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 27 Oct 2018 - 15:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 621
ϟ Nombre de Messages RP : 291
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : PDG de Wormwood Entertainments, Présidente du Hell Club, Antéchrist
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions V
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales III
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale II
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Échine de Léviathan (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Varvara (serviteur)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
Evelyn rendit à Liam son air pour le moins tendancieux. Il n’y avait rien qui ne pouvait plus choquer la sorcière en ce bas monde, en tout cas, rien qui puisse traverser l’esprit d’un jeune musicien. Elle appréciait toutefois le calme de celui-ci. La plupart de ses clients, s’ils savaient apprécier sa plastique, étaient bien trop anxieux à l’idée de vendre leurs âmes pour flirter avec elle comme il le faisait. Il n’y avait que ceux animés par la luxure qui faisaient une telle chose mais elle pensait bien que le musicien était là pour la gloire avant tout. Celle-ci amènerait son lot de groupies de toute façon.

« C’est bien ce que je pensais. »
Vendre son âme était rarement quelque chose que l’on faisait pour les autres, surtout pas pour une simple connaissance. Ce que semblait être Paul pour Liam d’ailleurs. Est-ce que la rockstar s’était amusée à parcourir tout son carnet d’adresse à la recherche d’âmes à offrir à Evelyn pour vivre quelques années de plus libre ? Evelyn se demandait toutefois depuis combien de temps Liam et Paul pouvaient bien se connaître… Son interlocuteur était bien plus jeune que cet homme qui lui avait vendu son âme tant d’années plus tôt. « C’est une offre unique. Après tout, nous n’avons tous qu’une seule âme. » Sauf elle et ses semblables bien entendu. Il y avait même des gens qui venaient lui offrir des âmes d’autres individus en échange de ses faveurs. Mais c’était là un tout autre pacte que celui pour lequel Liam était là.

Le sourire d’Evelyn s’élargit quand Liam parla de la clause bien moins amusante du contrat : la récolte. On ne pouvait pas dire qu’elle lui cachait ce qu’il arriverait à son âme immortelle à la fin du temps imparti. Bien sûr il y avait d’autres détails, comme le fait que s’il mourrait avant la fin du délai, elle héritait tout de même de son bien. Certains démons abusaient même de ce détail, mais Evelyn préférait jouer le long terme. La preuve, si Paul n’avait pas eu toutes ces années pour profiter des dons d’Evelyn, il n’aurait probablement pas envoyé Liam à sa rencontre. Tout était une question de business finalement. Le dernier tout petit détail qu’elle avait oublié de mentionner était qu’elle pouvait tuer n’importe quel débiteur d’une simple pensée à la fin du temps imparti et que ses chiens infernaux n’avaient aucun mal à les traquer. Il y avait eu un pilote d’une compagnie qui avait tenté de lui échapper ainsi. Son avion s’était écrasé avec tous ses passagers parce qu’il avait tenté de lui échapper et qu’Evelyn avait décidé que la moisson aurait lieu en plein vol.

« Je ne suis pas une organisation caritative et à quoi bon mentir ? Pour faire affaire il faut un peu de confiance. » Elle lui adressa un nouveau sourire rayonnant.

« Pour ce qui est du contrat c’est exactement cela. » Elle fit apparaître dans sa main un parchemin, écrit avec du sang humain pour le côté traditionnel bien sûr. « Le parchemin sert surtout à ce que les détails du pacte soient bien mis sur le papier. Puis nous le signons tous les deux, avec notre sang bien évidemment. » La signature de la sorcière se trouvait déjà en bas du document, une autre preuve de bonne foi. « Puis nous scellons le tout par un baiser et tu peux devenir la star que tu as toujours voulu être. C’est un contrat standard celui-ci… Trente ans de succès contre ton âme. Mais je peux rajouter un petit bonus si tu signes ce soir. » Elle lui adressa un sourire équivoque.


Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 5 Nov 2018 - 0:54 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

avatar
Vigilant Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 18
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1999
ϟ Arrivée à Star City : 06/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 60
ϟ Nombre de Messages RP : 17
ϟ Crédits : avengedinchain (avatar), beylin (signature)
ϟ Célébrité : Joe Keery
ϟ Âge du Personnage : 55 ans (25 en apparence)
ϟ Statut : Célibataire coureur de jupons
ϟ Métier : Musicien sous le pseudonyme "Brawler Kid", enchaîne les petits boulots, actuellement employé dans un cinéma
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers :
♫ Passionné de musique, particulièrement celle des années 80
♫ Grand déconneur
♫ Ringard mais charmant
♫ A vieilli de manière très ralentie depuis 1985 mais a repris un vieillissement normal dans les années 2010.
ϟ Pouvoirs : ♫ Super-ouïe (dans un rayon de 500m environ)
♫ Régulation auditive
♫ Contrôle de l'intensité sonore
♫ Conversion de son en énergie
“Pour faire affaire, il faut un peu de confiance” : ce qu'elle me disait là était bien vrai. Je n'ai d'ailleurs absolument aucune confiance en la personne qui se tient face à moi en ce moment même. Elle fait la belle sous ses faux airs de serveuse sexy, mais pas de bol Lady Satan, j'ai déjà vu ce dont tu étais vraiment capable, et franchement ça a suffit à me faire passer l'envie de flirter d'un peu trop prêt avec toi ce soir. Heureusement d'ailleurs, sinon je crois bien que j'aurais craqué.

Ma surprise s'illustra par un haussement de sourcil à moitié amusé lorsqu'elle fit apparaître sous mes yeux le fameux parchemin. C'est marrant, je ne pensais pas que ce serait comme dans les films cette fois.
Le parchemin faisait flipper. Franchement, ce n'est absolument pas le truc qu'on a envie de signer au premier coup d’œil. Va falloir revoir ton programme marketing mon petit Lucifer, y a encore des défauts. Ce style gothique là, c'est lugubre et ringard à souhait, on dirait que c'est Hitler en personne qui s'est chargé du design sans déconner.
Enfin bref, me voilà donc face au fameux parchemin maudit, dont l'apparence est beaucoup moins aguicheuse que celle de la jeune femme devant moi, il faut dire ce qu'il est.

Pour ce qui est du pacte par le sang, je dois dire que ce n'est pas non plus très fun. Je sais bien que c'est sensé être démoniaque et tout, ça fait peur patati patata, mais bon, c'est pas très moderne tout ces rites à la con quand même. Va falloir réformer tout ça en enfer les p’tits gars, histoire d'être un peu moins has-been. C'est pas en lui tailladant les mains que vous allez attirer la clientèle, non non non.

Enfin je crois que je m'égare… En tout cas, Lady Satan est assez douée pour rattraper le coup du parchemin moche et du pacte sanglant. Proposer un baiser pour conclure tout ça, avec probablement un bonus non négligeable, ça suffirait presque à vous donner envie de craquer.
Et me voilà d'ailleurs face à mon destin. Je dois finalement prendre la décision de signer ou non le contrat, et c'est là une tâche beaucoup moins aisé que ce que j'avais imaginé en venant ici.

Mes yeux sont fixés sur le parchemin, et je reste pensif. Je pense à ma théorie, celle qui consiste à signer ce foutu papier puis faire faux bon à Lady Satan par la suite. Plus ça va, plus je me dis que c'est une idée totalement folle. Franchement, est ce que n'importe quel gugusse n'a pas déjà eu ce plan en tête ? Garder le beurre et l'argent du beurre, puis se barrer en douce, je pense que ça a traversé l'esprit de plus d'un lascar ayant fait affaire avec Lady Satan, et il me semble totalement impensable que la fille du Diable soit incapable de se débarrasser de quelques clients malhonnêtes.
Mes deux choix sont donc simples : soit je vends mon âme, sauve celle de Paul, gagne une vie de rêve et finit en enfer, soit je résiste à toute cette tentation sordide et refuse de signer. Je pense que ma décision est évidente. Vous croyez que Rock Spirit aurait signé un truc pareil ? Jamais. Il aurait largement préféré mourir en musicien amateur qu'en damné. Et je me suis fait la promesse de ne jamais décevoir mon père. Désolé tonton Lucifer, c'est pas pour ce soir, même si je dois avouer que ta fille est sacrément canon.

« Je... » Mes doigts se posèrent sur le papier après un long moment de silence et d'hésitation. « L'offre est terriblement alléchante, je dois dire, et je suppose que vous avez compris que je suis vraiment tenté mais… » Je relevai les yeux vers la diablesse et lui adressai un sourire à la fois charmant et gêné. « Comme vous l'avez si bien dit : on a qu'une âme après tout… Et je pense avoir besoin d'un peu de temps avant de prendre une décision définitive. » Gardant mon air de client neuneu et pervers, je poursuivis. « Même si c'est assez navrant en ce qui concerne le fameux “bonus” de ce soir je dois dire, si c'est bien ce que je m'imaginais… »

Très doucement, je repoussai alors le parchemin sur la table, échappant ainsi en un simple geste à une fin bien misérable, le genre de fin que risquait bien de subir ce pauvre Paul…
« Mais croyez-moi, ma chère… Je suis persuadé que l'on se reverra très bientôt… » Complétai-je en souriant d'un air serein plein d'arrières-pensées. Ce qu'elle ne sait pas, c'est que ce ne sera pas pour la raison qu'elle pense, et je compte bien me servir de cela pour la piéger. « A quelle date pourrions-nous nous revoir ? Oh et... si ce n'est pas trop demander... j'aimerai beaucoup que ce soit dans un lieu un peu plus isolé que celui-ci. Un coin en dehors de la ville, je ne sais pas ? Même si cet endroit est très charmant, j'avoue que je ne suis pas très serein à l'idée de prendre le risque d'être surpris par quelqu'un... » Evidemment, si je souhaitais me retrouver isolé seul avec Lady Satan, ce n'était pas vraiment pour pouvoir pactiser tranquillement avec elle, mais plutôt pour pouvoir l'affronter avec plus de facilité, et j'espère bien qu'elle acceptera ma proposition.
Calmement, je quittai mon siège pour me tenir à nouveau droit sur mes jambes, tendant ma main à la fausse serveuse en signe de remerciement et de salut amical, accompagnant ce mouvement d'un clin d’œil toujours aussi tendancieux. Mon oreille se concentra à nouveau un court instant sur la musique d'ambiance qui continuait de passer dans le restaurant. Je ne pus alors m'empêcher de commenter, d'un air mystérieusement provocateur qu'elle ne comprendrait sûrement pas, et c'est tant mieux. « Au fait… Sympathy for the Devil… Très bon choix. Très adapté je dois dire. » Un petit rire amusé s'échappa de mes lèvres. « Mais je dois avouer que je préférerai toujours la version des Stones. Ils ont ce petit côté… rebelle que personne ne peut égaler. Rien ne vaut les bonnes vieilles musiques de l'époque, vous ne trouvez pas ? » Des musiques d'époque, elle va en bouffer quand elle se retrouvera de nouveau face à Radiostar...
Revenir en haut Aller en bas


Radiostar
Synth of Justice
So put another dime in the jukebox, baby


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 5 Nov 2018 - 22:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 621
ϟ Nombre de Messages RP : 291
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : PDG de Wormwood Entertainments, Présidente du Hell Club, Antéchrist
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions V
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales III
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale II
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Échine de Léviathan (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Varvara (serviteur)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
Les premiers mots de Liam suffirent à Evelyn. Le jeune musicien n’accepterait pas son marché ce soir. Était-ce la perspective de devoir s’entailler quelque peu pour laisser le sang couler qui l’avait rebuté à ce point ? Ou bien est-ce que le physique de rêve que la sorcière lui avait décocté pour cette entrevue n’était-il tout simplement pas suffisant pour l’amener à signer le contrat ? Les hommes tels que lui n’avaient pas la réputation d’être prudents, mais elle pouvait se trouver face à l’exception. Après tout, même les athées hésitaient avant de mettre leur nom en bas du contrat et de lui céder leur âme. Ils n’étaient pas certains d’en avoir une, ils n’étaient pas certains qu’elle ait la moindre utilité. En fait non, ils en étaient convaincus. Mais une part d’eux devait sentir qu’il ne s’agissait pas d’une vaste mascarade et que peut-être, il y avait bel et bien quelque chose après la mort.

« Je suis déçue Liam, je pensais vraiment que nous partagions quelque chose de spécial tous les deux. » Lâcha-t-elle avec une moue boudeuse avant de se fendre d’un sourire amical. « Mais je comprends. Ce n’est pas une décision facile et elle mérite d’être mûrement réfléchie. Personne ne voudrait que tu prennes une décision hâtive. Il s’agit de ta vie après tout, de tes rêves, pas des miens. » Il s’agissait aussi de sa mort et où est-ce que son âme immortelle passerait celle-ci. Il y avait des endroits pires que le coin des enfers appartenant à Evelyn ou le Pandémonium. Mais il y en avait peu. « Si tu changes d’avis nous pourrons toujours négocier à nouveau les termes. Même si j’ai peur que tu ne doives maintenant payer plein pot pour en avoir ce que tu veux. »

Elle n’irait probablement pas jusqu’à lui demander son âme uniquement pour une nuit avec elle. Même si certains avaient déjà conclu un tel pacte sans la moindre hésitation. Mais s’il voulait goûter aux plaisirs interdits dont elle se faisait la porteuse, sûrement devrait-elle déduire quelques années de leur petit accord. Rien n’était gratuit quand on traitait avec un démon.

« Ce sera avec plaisir mon chou. » Répondit-elle en se saisissant du parchemin qu’il repoussait vers elle. Elle le fit disparaître avec la même aisance que pour le faire apparaître. « Je suis toujours ouverte à la négociation. La preuve, le sort de Paul est toujours dans la balance alors que nous avons conclu notre petite affaire plusieurs décennies plus tôt. Si ta propre âme pourrait te paraître un prix trop élevé à payer, d’autres propositions peuvent me satisfaire. » Liam était plus jeune que Paul, il devait avoir beaucoup plus de connaissances de son âge désireuses de percer dans le milieu. « Il n’y a pas de date précise, mais je suis très occupée et tu te doutes bien que je n’aime pas perdre mon temps. Sinon je serais obligée de laisser l’un de mes employés s’occuper du contrat et ils peuvent être bien moins agréables à l’œil que moi. »

La demande de Liam était pour le moins originale. Mais Evelyn se garda bien de montrer le moindre signe de suspicion. Est-ce que la rencontrer dans un endroit neutre le rassurerait assez pour le faire signer ? La sorcière était en train de se demander si cette âme valait toute la peine qu’elle se donnait.

« Cet endroit m’appartient Liam. Nous ne serions pas dérangés à moins que je ne le veule. Mais si tu préfères, il existe une cabane isolée dans la forêt de Watson. Plus adéquate pour une discussion intime. J’en enverrais les coordonnées à Paul qui te les transmettra si cela te convient. Par contre… » Son doigt tournoya un instant au bout de sa main alors qu’elle laissait monter quelque peu la tension. « Je suis une femme très occupée. Si nous nous rencontrons à nouveau, j’ose espérer que tu seras plus sûr de toi. Je n’aime pas perdre mon temps. » Ajouta-t-elle avec un sourire.

Celui-ci s’élargit à la remarque de Liam sur la musique et Evelyn laissa échapper un léger rire.

« Bien sûr que l’originale a un côté plus rebelle. D’après-toi, qui leur en a donné l’inspiration ? Mais tu as raison, personne n’en fait plus des comme ça. Tu ferais mieux de rentrer chez toi pour réfléchir Liam. J’ai hâte que nous nous revoyons. »
Revenir en haut Aller en bas





There is always soul in the Devil music

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Dedie a Joel/Voodoo music study makes Vatican Library
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» Music Mania V
» Music is my life •
» De la bonne musique !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Centre Ville :: Le quartier des Théâtres-