AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Moritūrī tē salūtant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 11 Oct 2018 - 0:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar
Caesar

Afficher le profil
The Empress

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 458
ϟ Nombre de Messages RP : 269
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Une tête à laquelle on évite de chercher des embrouilles, même si elle n'est pas très haute. Des tatouages, parfois magiques. La poignée d'un katana qui peut sortir de son corps, par moments.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Kendo
- Kasai no Burēdo
- Maîtrise de la boxe chinoise
- Maîtrise des armes à feu
- Ebony & Ivory (pistolets)
- Munitions "Volcano"
- Munitions "Nitro"
- Protection mentale
- Sixième sens
- Régénération accélérée
- Corpus Maximus
- Immunité au feu

- "Next" (garde du corps)
- Donatello (chien de garde)
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
La chance était une sacrée connasse. Atia pouvait l'oublier facilement malgré son âge et son passif avec elle. Les côté lumineux de la roue de la fortune faisaient facilement oublier les côtés obscurs. Garce ! Le pire, c'est qu'elle n'avait personne à viser ou à engueuler à portée de main et de tir. L'ennemi était bien barricadé et assez intelligent pour le rester. Quant à ses hommes, ils étaient suffisamment occupés de leur côté. Elle aussi d'ailleurs. Éviter les tirs et les enchaîner à son tour, ça demandait un minimum de concentration. Enfin tout ce qu'elle pouvait faire, là, c'était tenir sa position. Est-ce que ça venait du talent ou plutôt de l'entêtement? Avec les César, un peu des deux, sans doute.

– Allez ! Je veux que ces types retournent au pays dans une boîte d'allumettes ! hurla-t-elle au milieu de tout ce raffut.

Si ses hommes l'entendirent, elle ne saurait le dire, en tout cas, ils tenaient bien la barre. Pas assez pour faire avancer le navire, malheureusement. D'un côté, Atia pourrait être fière de ne pas voir ses hommes détaler comme des lapins devant la moindre difficulté, d'un autre, se réjouir d'une aussi petite victoire n'était pas le genre d'Atia. Repartir la queue entre les jambes, même avec les honneurs, était hors de question. Cela faisait peut-être trop longtemps qu'elle n'avait pas titillé les Russes car elle avait apparemment oublié qu'ils étaient plutôt doués pour la langue de plomb. Mais est-ce qu'ils maîtrisaient aussi bien les autres patois du milieu… ?

Stratégiquement, l'idée qu'elle était en train d'avoir se tenait aussi bien qu'elle était folle. Le genre de dilemme qui arrivait à faire hésiter notre criminelle de haut rang. Chose rare pour une fonceuse comme elle. Autant dire qu'apercevoir le premier signe de faiblesse dans les défenses ennemies acheva de la motiver. Qui ? Comment ? Pourquoi ? On s'en fout ! Même réponse ! L'équipe de son Russe à elle, certainement. Pas le temps de tergiverser. Dans le feu de l'action, quand tu vois une brèche, tu t'y engouffres.

C'est dans cet état d'esprit qu'elle s'extirpa d'un bond de sa position pour piquer un sprint tout en évitant les balles. Courir sous le feu des lignes de mire, elle le faisait depuis son adolescence, mais il y avait quand même une belle part de chance là-dedans. La garce devait bien se faire pardonner un peu. Ou bien l'ennemi était vraiment déstabilisé par ce qui se passait avec leur porte. L'un d'eux fit même la bêtise de s'exposer en pointant le bout de son nez. Atia le lui explosa aussitôt d'un tir avant de finir sa course d'un véritable plongeon en avant. Ils avaient sous-estimé sa vitesse. C'est qu'elle avait un petit côté gazelle, la dame. Encore qu'une gazelle n'aurait pas atterri en sortant un katana de son flanc pour le planter aussitôt dans celui d'un homme armé un peu trop près. Mais bon, je n'ai jamais vu de gazelle, alors qui sait ?

Peut-être que les Russes ici présent pourraient répondre à cette question. Après tout, il y en avait un bon paquet autours d'Atia qui se tenait là, un genou à terre, le katana encore partiellement dans le corps de sa dernière… Oh, il n'était pas encore mort ? Une question de minutes, sans doute. Saut s'il y avait George Clooney en blouse verte (ou bleue, je ne me souviens plus) dans le coin. Certes, d'un point de vue purement pragmatique, elle était dans de beaux draps. Mais en s'exposant ainsi, Atia avait temporairement fait cesser les tirs sur ses hommes dehors. Et il restait encore certainement l'équipe du toit. Tout ça, ça devrait suffire à lui sauver la mise, non ?

– J'ai essayé de frapper à la porte, mais faut croire que c'est une pratique un peu trop évoluée pour vous, lança-t-elle, manifestement dans la provocation et avec un sourire amusé, narquois et assuré qui ne devait pas plus plaire à son public du jour.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 11 Oct 2018 - 10:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 566
ϟ Nombre de Messages RP : 165
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
Abandonnant le reste du groupe, le trentenaire s'était glissé hors de la salle pour déboucher dans un vaste couloir désert. Les bruits de tir qui provenaient de la gauche lui indiquèrent dans quelle direction aller au cas où il aurait oublié la disposition des lieux et il ne se fit pas prier. Quelques secondes plus tard, Mikhaïl déboucha dans la vaste salle d'entrée qui occupait donc deux niveaux. Il se trouvait à peu près au milieu, le chemin devant lui continuant sous la forme d'une passerelle et enfin d'un escalier qui permettait d'accéder à l'entrée à proprement parler.

Les bruits de tir continuaient sans discontinuer et des éclats de voix lui arrivaient aux oreilles, couvertes par le reste du bordel. Il saisit quelques bribes qui laissaient entendre que la César s'en sortait plutôt bien, mais ne s'attarda pas sur ces détails. Ce n'était pas son affaire, il devait se concentrer sur sa tâche et ne pas se parasiter l'esprit avec d'autres choses. Profitant du fait que personne ne le voyait ou ne faisait attention à lui, il se retourna pour s'aider des renforts qui sortaient du mur de manière à grimper en hauteur et accéder aux imposants tuyaux qui se trouvaient à un peu moins de deux mètres du plafond. En tombant de là-haut sur le béton, il risquait de se briser quelques membres, mais c'était le moindre de ses soucis à l'heure actuelle.

L'ancien militaire progressa, avançant jusqu'à ce que sa vision lui offre plusieurs cibles. De là, il s'arrangea pour s'installer de manière à ne pas tomber au premier contrecoup de son arme, puis visa la tête du type le plus éloigné. Question de logique : les autres allaient aussitôt s'intéresser à lui et il aurait plus de mal à viser convenablement un homme éloigné tandis que ceux à proximité resteraient des cibles de choix.
Retenant sa respiration, il appuya finalement sur la gâchette.

Pendant ce temps, Aiden continuait à triturer l'ordinateur qu'il avait localisé, essayant de trouver quelque chose qui puisse servir, comme par exemple un moyen d'ouvrir la porte en grand pour permettre à tous leurs hommes d'entrer et de faire un carnage. En espérant que des renforts n'arrivent pas entre-temps !

    Lancer de dé #1 :
    RÉUSSITE : il peut descendre le type.
    ÉCHEC : il ne peut pas.

    Lancer de dé #2 :
    RÉUSSITE : les autres ne ripostent pas.
    ÉCHEC : ils ripostent.

    Lancer de dé #3 :
    RÉUSSITE : Aiden ouvre la porte / aucun renfort ne vient.
    ÉCHEC : il ne peut pas / des renforts arrivent.


La tête du type explosa comme une pastèque trop mûre et le trentenaire porta aussitôt son attention sur les autres Russes qui le remarquèrent rapidement. Sans hésiter, ils tournèrent leurs armes vers lui pour faire feu, délaissant provisoirement les cibles situées à l'extérieur. Stupidité ! Du moins de leur point de vue, de celui du trentenaire, c'était une aubaine évidente. Oh, bien entendu, il risquait d'y passer si l'un des tireurs s'ouvrait une bonne fenêtre de tir ou si la chance était de son côté, mais en considérant qu'il devait sa survie à Atia et à son organisme, ce serait assez logique qu'il meurt en essayant de l'aider. Même s'il s'en passerait volontiers.

Alors qu'il attendait que les tirs se tarissent, un bruit familier se fit entendre. Quelqu'un, sans doute Aiden, avait réussi à ouvrir la porte qui libéra le passage aux troupes de la César. Les Russes se mirent aussitôt à crier, apparemment alertés et clairement inquiets. Ils avaient certainement dû voir la patronne à l’œuvre sur quelques-uns de leurs camarades, ce qui les rendait très nerveux.

Malheureusement, la chance s'accompagnait toujours d'un contrecoup. Alors qu'il rebroussait chemin après s'être redressé, le slave entendit l'alerte se déclencher à l'intérieur du bâtiment. L'ouverture de la porte avant dû prévenir les renforts d'une intrusion non contrôlée et d'ici quelques instants, ils risquaient de voir débarquer toute la cavalerie.

Le groupe resté en retrait s'empressa de se préparer pour accueillir les éventuels adversaires qui pourraient emprunter le couloir, mais il était évident qu'ils ne tiendraient pas longtemps contre une troupe d'hommes armés et surtout, sur leur territoire !
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 11 Oct 2018 - 10:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3933
ϟ Nombre de Messages RP : 3547
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Mikhaïl Lesovsky' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 18 Oct 2018 - 17:04 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar
Caesar

Afficher le profil
The Empress

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 458
ϟ Nombre de Messages RP : 269
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Une tête à laquelle on évite de chercher des embrouilles, même si elle n'est pas très haute. Des tatouages, parfois magiques. La poignée d'un katana qui peut sortir de son corps, par moments.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Kendo
- Kasai no Burēdo
- Maîtrise de la boxe chinoise
- Maîtrise des armes à feu
- Ebony & Ivory (pistolets)
- Munitions "Volcano"
- Munitions "Nitro"
- Protection mentale
- Sixième sens
- Régénération accélérée
- Corpus Maximus
- Immunité au feu

- "Next" (garde du corps)
- Donatello (chien de garde)
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Pas de négociation pour aujourd'hui, Atia vit un mur de canon amorcer un même mouvement pour se pointer vers elle. Sans ses réflexes, son instinct et tout le package de survie qu'elle avait développé avec les années, elle serait rapidement devenue une passoire humaine (ou vaguement humaine, après autant de tirs). Là, à la place, elle s'abrita sous le corps du type qu'elle venait de transpercer. D'un mouvement de sabre, elle le vit tanguer suffisamment pour lui faire perdre l'équilibre. Une roulade acheva de faire tomber sur elle ce bouclier humain. Cependant, une telle stratégie ne la protègerait pas longtemps, surtout si la majorité locale n'était pas du genre à préserver ses semblables. C'est pour cela qu'à peine recouverte de ce type mourant et sanguinolent, elle fit dépasser son bras armé d'Ebony et tira une belle explosive sur le plafond.

L'explosion était mineure, générant assez peu de dégât structurel. Si elle avait encore des hommes sur le toit ou en hauteur, ils ne sentiraient probablement rien de plus qu'une secousse. Par contre, ceux d'en-dessous se prirent une petite douche d'éboulis, de lampes et autres morceaux de plafond. Pas assez pour les enterrer vivants (tant mieux, la César était encore là), mais suffisamment pour les empêcher de se concentrer sur elle l'espace d'un moment. Un moment qu'Atia utilisa au maximum en s'extirpant de sa cachette en fin de vie et en fonçant vers un endroit plus protégé tout en tirant sur toutes les cibles que son regard croisait. Elle put s'aplatir contre un mur assez bien disposé et reprendre son souffle avant d'enchaîner avec d'autres balles puissantes pour imposer son rythme.

Sauf qu'elle n'en eut pas besoin car la porte principale s'ouvrit en grand. Atia avait l'impression qu'une musique épique à la "Seigneur des anneaux" venait de retentir dans ses oreilles. Si elle tenait celui qui avait formulé ce sésame, elle lui roulerait une sacrée pelle. En attendant, elle repassa à des balles plus classiques et attendit que ses hommes débarquent pour revenir sur la piste de danse.

– On les démonte et on retrouve les autres !

Un ordre simple. Faire dans le complexe dans le feu de l'action serait par définition un peu compliqué; sans vouloir insulter les capacités mentales de ses hommes, bien sûr. L'idée, c'était de faire ce qu'ils étaient venus faire ici et de préférence en retrouvant ceux qui étaient passés par en haut histoire d'unir leurs forces. Un bon moyen pour ensuite assurer une prise de contrôle harmonisée quoiqu'assurément violente. Cela dit, Atia avait trop d'expérience pour foncer dans le tas sans assurer un minimum ses arrières.

Et je veux au moins cinq gars pour ramener un fourgon ici et tenir cette entrée !

Pas question de laisser les Russes se ressaisir. Déjà qu'il fallait réussir à percer leur coquille. Mais cessons de bavasser et laissons les balles communiquer

    Lancé de dé 1:
    Réussite: Le groupe d'Atia arrive à avancer dans le bâtiment
    Échec: Il est bloqué à l'entrée

    Lancé de dé 2 (si réussite en 1):
    Réussite: Ils arrivent à retrouver les autres, dont Mikhaïl
    Échec: Ils se retrouvent à l'opposé par la force des choses

    Lancé de dé 3 (si série d'échecs):
    Réussite: L'ennemi arrive en force sur le groupe d'Atia
    Échec: Il se concentre sur Mikhaïl et Aiden


Si les Russes n'avaient pas pu empêcher les rouges de rentrer, ils étaient bien décidés à les empêcher d'aller plus loin. Un déluge d'hommes armés jusqu'aux dents se plaça judiscieusement pour empêcher Atia et ses hommes de se déployer. Ils n'empêchèrent pas ceux qu'elle envoya chercher le fourgon de partir, mais c'était une maigre victoire. Tout le groupe d'Atia n'eut d'autre choix que de se mettre à couvert. Une solution temporaire car si leurs hôtes avaient du gros calibre sous la main, les choses se termineraient rapidement. Il fallait un brin de stratégie, il fallait se regrouper...

De fait, Atia s'abrita également, pour sa part, derrière une sorte de pilier en béton qui devrait tenir le coup un moment. Elle sortit son portable et envoya un message à tous ses hommes:

L'équipe du toit, venez à l'entrée.

En espérant bien sûr qu'ils ne soient pas bloqués eux-non plus. Elle en profita pour "lâcher" une pensée à l'égard de son Russe à elle. L'avait-il trahie ? Son instinct lui disait que non mais ce n'était pas une science exacte, surtout avec les gens. En attendant d'avoir une réponse, elle chargea Ivory de balles magma pour un plan B encore moins subtile.

Mais peut-être qu'éviter la subtilité était la solution du jour...
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 18 Oct 2018 - 17:04 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3933
ϟ Nombre de Messages RP : 3547
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Atia César' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 18 Oct 2018 - 19:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 566
ϟ Nombre de Messages RP : 165
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
Les hommes à l'extérieur avaient réussi à entrer, mais avec les Russes qui débarquaient de l'autre côté, la situation restait très compliquée. Ils devaient pouvoir investir convenablement l'entrée s'ils voulaient avoir une chance de pouvoir s'étendre et nettoyer complètement l'endroit. Malheureusement, de l'endroit où il se trouvait, Mikhaïl ne pouvait pas faire grand-chose ! Il avait commencé à rebrousser chemin pour tenter de rejoindre Aiden et les autres, mais la venue de ses anciens camarades changea un peu la donne.

En voyant qu'ils coinçait Atia et le reste des renforts, le slave s'immobilisa et observa les alentours. Il était en hauteur et les hommes ne le voyaient pas. Plusieurs vinrent se poster juste en dessous de lui puisque la zone offrait un lieu de tir idéal tout en évitant de les exposer. Balayant les environs du regard, le Russe finit par trouver ce qu'il cherchait. Un épais climatiseur était accroché sous le tuyau où il se tenait, le tout accompagné d'une sorte de bobonne de gaz qui devait certainement servir à la sécurité de l'entrée. C'était risqué, il pouvait peut-être se prendre un beau retour de bâton dans la tronche, mais avait-il vraiment le choix. Pas trop.

Son fusil toujours glissé dans son dos, le slave tira son couteau de son étui avant de s'agenouiller pour jeter un coup d’œil vers le bas. Les câbles étaient possibles à atteindre, il s'allongea donc sur le tuyau et tendit les bras jusqu'à pouvoir trancher les liens qui maintenaient le tout en place. Il n'y avait qu'à espérer qu'ils n'avaient pas eu l'excellente idée d'attacher le tout avec des vis et d'autres sécurités de ce genre ou ils risquaient d'être sacrément dans la merde !


Du côté de l'équipe d'infiltration, ils avaient bel et bien reçu le message d'Atia, mais se retrouvaient coincés dans leur pièce par les renforts qui bloquaient Atia et les autres dans l'entrée. Aiden fouillait l'ordinateur pour tenter de trouver un moyen de régler ça, comme en bloquant les portes pour empêcher l'arrivée d'autres Russes, mais rien n'était moins sûr. Après tout, ils n'avaient pas accès au centre des commandes depuis là.

    Lancer de dé #1 :
    RÉUSSITE : il peut faire tomber le tout.
    ÉCHEC : il ne peut pas.

    Lancer de dé #2 :
    RÉUSSITE : Aiden peut bloquer le passage.
    ÉCHEC : il ne peut pas.

    Lancer de dé #3 :
    RÉUSSITE : personne ne fait attention à lui.
    ÉCHEC : Mikhaïl est pris pour cible.


Les câbles cédèrent pour de bon et tout le bordel tomba, faisant trembler les tuyaux où Mikhaïl se trouvait – ce qui manqua de peu de le faire chuter. Un craquement sonore se fit entendre lorsque la bonbonne de gaz percuta le crâne d'un des types qui s'ouvrit comme une noix de coco, mais le Russe ne perdit pas de temps à pleurer son ancien ami. Se penchant au risque de chuter, il fit glisser son fusil de son épaule pour l'armer et faire feu sur la bonbonne que les autres étaient déjà en train de repousser, trop lentement pour eux malheureusement !

Le gaz s'échappa et le tout explosa, mais dans un périmètre relativement petit au vu de la taille de la bonbonne. Misha sentit tout de même le souffle de l'explosion bouger les tuyaux qui manquèrent de lâcher prise, ce qui le persuada de se bouger. Ignorant les cris de douleur et d'alerte qui résonnaient en dessous, le Russe se redressa et, son arme toujours à la main, tenta de revenir sur la terre ferme. Malheureusement pour lui, son petit coup d'éclat avait attiré l'attention des quelques hommes situés plus loin et visiblement toujours indemnes. L'un d'entre eux épaula son arme et fit feu, frôle de peu le Russe qui sentit la balle balafrer sa joue. Loin de l'arrêter, cette tentative de meurtre presque réussie le poussa à redoubler d'énergie et il parcourut les quelques mètres restant au pas de course afin de regagner la terre ferme.


Du côté de Aiden, les choses se passaient mieux ! Il avait réussi à trouver le contrôle des portes et avait fermé celles qui donnaient accès au reste du complexe, bloquant les renforts dans l'entrée, coincés entre leur groupe et celui d'Atia. Une fois qu'ils furent certains de ne pas être pris à revers, le groupe quitta la pièce pour se diriger vers l'entrée, prenant les survivants en sandwich, prêt à liquider les survivants !
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 18 Oct 2018 - 19:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3933
ϟ Nombre de Messages RP : 3547
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Mikhaïl Lesovsky' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 21 Oct 2018 - 10:33 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar
Caesar

Afficher le profil
The Empress

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 458
ϟ Nombre de Messages RP : 269
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Une tête à laquelle on évite de chercher des embrouilles, même si elle n'est pas très haute. Des tatouages, parfois magiques. La poignée d'un katana qui peut sortir de son corps, par moments.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Kendo
- Kasai no Burēdo
- Maîtrise de la boxe chinoise
- Maîtrise des armes à feu
- Ebony & Ivory (pistolets)
- Munitions "Volcano"
- Munitions "Nitro"
- Protection mentale
- Sixième sens
- Régénération accélérée
- Corpus Maximus
- Immunité au feu

- "Next" (garde du corps)
- Donatello (chien de garde)
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
On pouvait dire ce qu'on voulait des Russes, ils savaient tenir leur position. Mais plus ils se montraient déterminés à les empêcher de gagner du terrain, plus la motivation de la César grimpait en flèche. Après tout, cela voulait forcément dire que ce qu'ils avaient à protéger valait le coup ? Non, pas forcément, après réflexion, si c'était juste une question d'honneur, ils pourraient aussi bien défendre une machine à popcorn, Atia le comprendrait parfaitement. Sauf que de son côté, la détermination était aussi au rendez-vous, au point de préparer une jolie salve de balles bien dangereuses et destructives. Une démonstration de force qu'elle aurait préféré éviter car l'idée, c'était de prendre possession des lieux. Récupérer des ruines, ce n'était pas vraiment rentable. Cependant, quand on voyait ses hommes recevoir des balles, vos priorités changeaient un peu.

Heureusement, la César n'eut pas à déployer une puissance de feu trop importante car quelque chose vint faire bouger la balance en la faveur des rouges: les Russes se retrouvèrent bloqués. L'autre équipe avait dû réussir à prendre contrôle de certains de leurs systèmes. A la bonne heure ! Cerise sur le gâteau, leurs ennemis ne manquèrent pas d'afficher leur surprise. Atia leur répondit comme il se devait, en fonçant à nouveau dans le tas, flingue et katana à la main. Ses hommes encore debout ne manquèrent pas de la couvrir ou de l'accompagner si bien que les Russes qui restaient ne firent pas long feu. Et mine de rien, ils n'avaient pas que leur entrée à gérer car quelqu'un semblait décider à leur envoyer des soucis depuis un autre endroit. Une sorte d'ange gardien, peut-être, si on croyait en ce genre de chose. En tout cas, ils étaient faits comme des rats.

Dératiser n'était certes pas la profession principale de la César mais elle ne s'en sortait pas trop de mal. Les balles étaient en tout cas plus pratiques que la mort-aux-rats, dans son cas. Accessoirement, elle n'avait pas vraiment envie de tous les éradiquer. Bon un peu quand même mais elle ne faisait pas la sourde oreille à la Raison.

– Voyez si vous pouvez faire parler les survivants. Vous, elle désigna un groupe de gars doté d'armes à courte et moyenne portée, faites le tour des lieux, sécurisez le moindre passage. Les Russes vont peut-être essayer d'ouvrir les portes de forces. Pas plus de trois hommes pour nos blessés, s'ils ne peuvent pas marcher, ils attendront. Les autres vous sécurisez le périmètre autour de l'entrée dehors. Ils vont ptet essayer de nous la faire à revers.

Elle de son côté, chercha en hauteur voir si leur "ange gardien" était d'humeur causante. En tout cas, il savait se faire discret, ce qui n'était pas pour déplaire à Atia.

– Bien joué avec l'explosion ! Dis-voir, tu peux descendre ou tu as autre chose à faire ?

Elle n'était pas à sa place donc peut-être serait-ce une bonne chose de garder quelqu'un en hauteur. Par contre, elle aurait aimé avoir quelqu'un qui cause le russe pour l'aider à délier les langues du peu d'adversaires qu'ils avaient gardés à peu près frétillants. Il y avait aussi l'autre équipe, Atia avait bien envie qu'ils se regroupent maintenant qu'ils en avaient fini avec leur comité d'accueil. Quelque chose lui disait que les actuels locataires (pour le moment) n'allaient pas mettre la clé sous la porte de sitôt.

    Lancé de dé 1:
    Réussite: R.A.S dehors
    Échec: L'ennemi arrive depuis l'extérieur

    Lancé de dé 2 (si échec en 1):
    Réussite: Ce sont des hommes armés
    Échec: C'est un Super


    Lancé de dé 3:
    Réussite: Les deux équipes arrivent à se regrouper
    Échec: Elles restent séparées

    Lancé de dé 4 (si échec en 3):
    Réussite: Il va falloir faire sauter les portes (prochain tour)
    Échec: L'ennemi a repris le contrôle de ses systèmes informatiques



Mais s'ils étaient motivés, ils ne semblaient pas pressés car, pour le moment, rien ne vint se mettre dans les pattes des hommes du Circus Maximus. Pas de renfort depuis l'extérieur, les portes s'ouvraient comme des cavernes d'Ali Baba toutes dociles, ils retrouvèrent le reste de l'équipe sans encombre, vraiment, tout se passait relativement bien à présent. Après la déferlante d'obstacles qu'ils s'étaient pris en arrivant, cela faisait tout drôle à la César qui voulut redoubler de prudence. Elle demanda d'ailleurs à Mikhaïl s'il voulait les rejoindre ou s'il préférait rester seul pour plus de discrétion et de liberté. De ce qu'elle avait cru comprendre de lui, c'était plus le genre à vouloir voler en solo et tant qu'il y avait de bons résultats, elle n'allait pas l'en empêcher, d'où le choix qu'elle lui laissait.

Pour les autres, la consigne était plus simple.

– Allez, on passe cet endroit au peigne fin et on tire sur tous ceux qu'on croise. Les questions viendront après.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 21 Oct 2018 - 10:33 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3933
ϟ Nombre de Messages RP : 3547
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Atia César' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#4 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 21 Oct 2018 - 11:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 566
ϟ Nombre de Messages RP : 165
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
Se faire interpeller par la patronne en question mettait toujours une forme de pression et Mikhaïl se demanda s'il n'aurait pas préféré jouer les seconds-rôles. Cela dit, il n'était plus d'aucune utilité sur son tuyau et rebroussa donc chemin pour redescendre sur la terre ferme et rejoindre le reste du groupe qui avait apparemment réussi à mettre à profit les compétences d'Aiden. Ce dernier ne manqua pas d'adresser un sourire victorieux au slave qui espéra simplement que les choses continueraient aussi bien.
On était jamais à l'abri d'une mauvaise surprise.

Atia avait gardé des hommes en vie et au vu de ses compétences en interrogatoire, le slave se proposa naturellement pour leur soutirer quelques informations. Bien sûr, les hommes en question le reconnurent assez facilement : il avait collaboré avec plusieurs d'entre eux par le passé et son entrée dans le Cartel Rouge semblait lui avoir fait gagner en notoriété auprès de la mafia russe. Bon, il s'en serait passé, mais tant pis. Peut-être que leur passif commun les pousserait à se montrer moins bavards qu'ils ne l'auraient été avec un inconnu, mais ce n'était pas si grave. Il avait des techniques sans pareil pour faire parler les gens et cela n'imposerait que plus de souffrances aux survivants. Ils étaient bien placés pour le savoir, il ne tenait donc qu'à eux d'arranger la situation.

Atia avait déjà donné d'autres ordres, elle était prête à prendre le contrôle de tout le complexe et il se demanda comment allait réagit la mafia en découvrant ça demain. Peut-être qu'elle essayerait de tout récupérer, mais il en doutait sincèrement. En tous les cas, qu'elle lui laisse le choix de bosser en solo ou de les accompagner l'étonna un peu, mais à choisir il opta pour la première solution. Il travaillait mieux en étant seul, surtout dans un domaine qu'il connaissait bien. Cela dit, il se doutait qu'elle l'avait fait venir ici parce qu'elle aurait besoin de lui comme traducteur ou pour sa connaissance, même sommaire, des lieux.

Quoi qu'il en soit, avant que le groupe ne poursuive sa progression, le trentenaire essaya donc d'obtenir quelques précisions sur ce qui les attendait.

    Lancer de dé #1 :
    1 RÉUSSITE : il obtient des informations de base.
    2 RÉUSSITES : il obtient des informations détaillées.
    2 ÉCHECS : il n'obtient rien.

    Lancer de dé #2 :
    RÉUSSITE : le passage est libre.
    ÉCHEC : ils sont attendus.


Les hommes refusèrent de parler, du moins au début. Après une petite démonstration de ce qu'il était capable de faire avec un couteau, le premier lâcha tout ce qu'il savait et les autres l'imitèrent rapidement. Ils débitèrent le tout dans leur langue maternelle et Mikhaïl se chargea donc de faire la traduction à Atia.

« Ils ne sont plus très nombreux. Une partie des hommes a dû sortir en mission de l'autre côté de la ville, ils en ont certainement pour la moitié de la nuit. Le plus gros des équipements défensifs sont ici, le reste de la progression devrait donc être plus facile. Il chercha Aiden du regard tout en continuant. Il y a une salle avec des ordinateurs plus loin dans le complexe, vous pourriez peut-être y laisser Aiden, là-bas. Il lui montra l'homme en question. C'est lui qui a ouvert la porte et bidouillé le reste, il saura quoi faire pour vous faciliter la tâche. »

Il lui donna encore quelques détails secondaires, comme le nombre approximatif d'hommes présents sur place et l'endroit où ils pourraient normalement trouver un plan du reste du complexe – dans les ordinateurs sus-cités – puis la laissa en paix. La zone était sécurisée et le seul chemin possible était celui qui avait été bloqué par l'informaticien, lequel se débrouilla pour les ouvrir à nouveau. Coup de chance pour eux, leur entrée en fanfares avait apparemment refroidi les autres Russes présents dans le bâtiment puisqu’ils ne furent pas accueillis et purent investir les lieux sans trop de problèmes.
Restait à espérer que la suite se passerait aussi bien !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 21 Oct 2018 - 11:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3933
ϟ Nombre de Messages RP : 3547
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Mikhaïl Lesovsky' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 27 Oct 2018 - 11:11 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar
Caesar

Afficher le profil
The Empress

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 458
ϟ Nombre de Messages RP : 269
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Une tête à laquelle on évite de chercher des embrouilles, même si elle n'est pas très haute. Des tatouages, parfois magiques. La poignée d'un katana qui peut sortir de son corps, par moments.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Kendo
- Kasai no Burēdo
- Maîtrise de la boxe chinoise
- Maîtrise des armes à feu
- Ebony & Ivory (pistolets)
- Munitions "Volcano"
- Munitions "Nitro"
- Protection mentale
- Sixième sens
- Régénération accélérée
- Corpus Maximus
- Immunité au feu

- "Next" (garde du corps)
- Donatello (chien de garde)
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Le petit temps mort qui venait clore leur entrée en ces lieux fut le bienvenu et Atia en profitait comme il se devait. Pas question de jouer aux cigales. Mikhaïl put faire parler ses talents, encouragés par sa réputation bien acquise dans le coin, et le reste de ses hommes put se regrouper. L'ennemi aussi devait en profiter pour se restructurer, se refaire une gueule et préparer la suite, elle n'en doutait pas une seconde. Aussi, personne ne resta à rien faire. Bon, ok, elle, car il fallait attendre les récoltent de son interrogateur et traducteur, mais c'était pour pouvoir décider de la suite donc ça comptait beaucoup. Et de toute façon, après sa performance en pleine action, elle doutait qu'on lui fasse de remarque. De base, ses hommes se permettaient rarement de lui en faire. Ou bien, elles avaient intérêt à être pertinentes.

Ce fut donc sans rien dire, adossée à un mur, pas vraiment droite, qu'elle observa Mikhaïl déployer sa "magie". En le regardant et en faisant le bilan de ce qu'il avait fait pour cette mission, Atia estimait qu'elle avait là un bon élément qu'elle gagnerait sans doute à utiliser de manière un peu plus poussée. Le problème avec ce genre de profil, c'était qu'elle avait l'impression de ne jamais savoir ce qui se passait dans leur tête. C'était là un souci lorsqu'on essayait bâtir un empire criminel. Une entreprise au moins aussi délicate que la construction de châteaux de cartes. En plus, ses cartes à elles avaient leur propre volonté. Le mieux dans ce cas serait de discuter un peu avec lui… et surtout d'apprendre à le connaître. Après elle verra ce qu'ils pourront faire ensemble. En tout bien tout honneur… à voir.

– Alors comme ça on a quelqu'un qui sait se servir d'une souris ? C'est le genre de surprise qui me plaît bien. Si Fake Amazon était prête… et surtout décidée à aller sur le terrain, Atia l'aurait bien évidemment amenée. Bonne idée. Je te laisse t'en occuper, Aiden. Garde deux hommes avec toi pour te couvrir et vois ce que tu trouves.

Elle nota dans un coin de sa tête qu'il faudra sûrement que Mikhaïl aille jeter un œil sur ces écrans à un moment où à un autre. S'il y avait des infos juteuses dans ces systèmes, elles devaient être en russe.

Mais présentement, elle avait quelque chose de plus pressant à faire. Elle demanda à Mikhaïl s'il pouvait avoir des précisions sur la mission des autres Russes et surtout sur leur localisation. D'un point de vue stratégique, pour qu'ils puissent tenir cette place, il faudrait éviter les renforts et cette expédition constituait la menace principale. Une fois les infos obtenues, elle passa un coup de fil et demanda à un petit groupe d'intervention du Cartel Rouge de lui faire une fleur. Pas chère la rose en l'occurrence car les Russes ne manquaient pas d'ennemi chez les Rouges de la César. Et pourquoi ne pas demander à ses hommes du Circus, d'abord ? Parce qu'elle avait autre chose à leur faire faire.

– Faites venir notre main d'œuvre. On va prendre tout ce qu'on peut ici. En attendant qu'ils arrivent, nous on va finir de dératiser les lieux. Pas besoin de faire l'effort de garder des survivants cette fois.

C'est vrai qu'ils y avaient été mollo jusque-là.

Une fois ces ordres distribués, elle se tourna vers Mikhaïl pour ses dernières "instructions". Un sourire qui se voulait désolé mais juste pour les apparences s'affichait sur les lèvres de la combattante.

– Cette fois, pas le choix, travail en équipe. Avec moi. Par contre c'est toi qui décide des directions qu'on prend. On va causer un peu pendant qu'on cherche nos œufs de pâques hors saison. Ça te va ?

Une question qui n'en n'était pas totalement une, bien sûr. Celles qui allaient suivre seraient bien plus libres en revanche. Atia attendit qu'ils soient seuls dans un couloir pour lâcher la première, juste après avoir ouvert la porte menant sur un local de ménage bien équipé mais dénué d'ennemis.

– Alors? Pas trop dur ce retour au bercail? T'as pas l'air du genre sentimental mais ça ne veut rien dire, y en a qui laissent leurs émotions bouillir sans rien montrer.

On ne pouvait pas dire que c'était vraiment ce qu'elle faisait car ses émotions finissaient souvent par brûler la figure des autres. En tout cas, elle commençait par quelque chose de vague pour essayer de creuser un peu sur cet homme compétent qui commençait à l'intéresser. Et puis, c'était plus sain que de laisser son esprit baver sur un butin et une réussite qui n'étaient pas encore pleinement dans la paume de sa main.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 27 Oct 2018 - 12:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 566
ϟ Nombre de Messages RP : 165
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
Alors que la patronne donnait des ordres, le Russe restait en retrait et silencieux. Il n'avait pas pour habitude de se mettre en avant ou d'être sur le devant de la scène et à dire vrai, cela lui convenait très bien. Attirer l'attention, c'était aussi s'attirer des ennuis, or le slave en avait suffisamment. La protection du Cartel Rouge lui assurait une certaine sécurité et tranquillité d'esprit, mais il avait déjà été la cible de remontrances malgré son lien avec le regroupement criminel. Mieux valait faire profil bas et espérer que la mafia finirait par se lasser de le chercher.
On pouvait rêver.

Cela dit, lorsque la César s'intéressa à lui et précisa qu'ils allaient « causer un peu », Mikhaïl comprit qu'il risquait peut-être gros. Était-ce de la paranoïa ou de la logique ? Aucune idée. En tous les cas, dans son esprit il aurait été logique que la patronne le perçoive comme un danger potentiel. Un traître risquait toujours de trahir à nouveau. Et Atia César n'était pas réputée pour faire des cadeaux aux gens, ni même accorder sa confiance sur un coup de tête.

Comme il n'avait pas vraiment le choix, Mikhaïl acquiesça d'un hochement de la tête par pure formalité. Il doutait qu'elle apprécie un refus de sa part. S'engageant dans un couloir qui menait à une autre partie du bâtiment – celle-là même où les Russes devaient être regroupés – il attendit l'interrogatoire qui ne tarda pas. Que cherchait-elle à savoir ? S'il était sentimental ? S'il allait se mettre à culpabiliser et retourner sa veste en priant les responsables de la mafia de lui pardonner ? Il avait beau réfléchir, le slave ne comprenait pas ce qu'elle pouvait chercher à savoir, mais cela ne l'empêcha pas de répondre avec calme. Et méfiance, même si ce sentiment-là était soigneusement dissimulé derrière son masque de neutralité.

« Ce n'est pas mon bercail. Je venais ici juste pour prendre mes ordres. Autrement dit, c'était un lieu de travail comme un autre. Et ce n'est pas parce qu'on est du même pays que je les considérais comme mes amis. Ce qui était parfaitement vrai. Alors non, ce n'est pas difficile. Il glissa son regard vers Atia avant d'ajouter : Je suis ici pour travailler, ça passe avant le reste. Les sentiments, ce n'est pas bon en affaires. Ça fait faire des bêtises. »

Il savait de quoi il parlait : il avait accepté d'aider la mafia parce que Nikolaï lui avait demandé de le faire. Il savait que son passé dans l'armée le rendrait aussitôt intéressant et qui plus est, cela lui avait aussi permis de raffermir son emprise sur lui. Mikhaïl ne s'en était rendu compte que plus tard : son ancien ami, son beau-frère était bien plus ambitieux que lui. Il avait compris qu'il avait affaire à un type loyal et trop gentil pour voir le mal partout, puis il l'avait utilisé. Au final, Nikolaï était mort, Marishka était en vie et le Cartel Rouge assurait sa protection. C'était tout ce qu'il y avait à retenir et Mikhaïl ne comptait plus se faire avoir une nouvelle fois.

Ils arrivèrent à un carrefour et le trentenaire emprunta la branche partant sur la droite sans même une hésitation. Il se demandait bien si la patronne allait le passer au crible jusqu'à dénicher quelque chose qui ne lui convenait pas. Il se demandait réellement ce qu'elle pouvait chercher et l'envie de lui poser la question directement l'effleura... mais il la repoussa. Ce n'était pas forcément une bonne intention de lui rentrer dedans comme ça. Quoique...
Voyant une porte close se dessiner devant eux, le Russe reprit.

« Si vous voulez savoir quelque chose de précis, vous pouvez le demander directement. Pas besoin d'y aller avec des pincettes avec moi. Elle le trouverait peut-être effronté, mais il préférait lui épargner une perte de temps. La porte là devant, elle est normalement ouverte. Ça veut certainement dire qu'ils nous attendent de l'autre côté. »

Ou alors ils en avaient simplement ras-le-bol des courants d'air ? On pouvait être russe et frileux !
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 5 Nov 2018 - 22:56 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar
Caesar

Afficher le profil
The Empress

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 458
ϟ Nombre de Messages RP : 269
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Une tête à laquelle on évite de chercher des embrouilles, même si elle n'est pas très haute. Des tatouages, parfois magiques. La poignée d'un katana qui peut sortir de son corps, par moments.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Kendo
- Kasai no Burēdo
- Maîtrise de la boxe chinoise
- Maîtrise des armes à feu
- Ebony & Ivory (pistolets)
- Munitions "Volcano"
- Munitions "Nitro"
- Protection mentale
- Sixième sens
- Régénération accélérée
- Corpus Maximus
- Immunité au feu

- "Next" (garde du corps)
- Donatello (chien de garde)
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
L'indifférence qu'elle entendait dans les réponses de Mikhaïl lui plaisait mais d'un autre côté, Atia se demandait si cette indifférence ne serait pas également applicable pour le Circus. La César n'était pas du genre à réclamer une dévotion entière de ses hommes. Le Circus n'était pas une secte et la loyauté était la seule exigence qu'elle leur imposait. Mais loyauté, dans son esprit, impliquait un minimum d'émotion. Loyauté avec le cœur et non avec l'esprit. L'un étant plus facilement corruptible que l'autre, la criminelle avait sa préférence, même si elle pouvait techniquement travailler avec les deux. Une loyauté de cœur serait nécessaire pour Mikhaïl afin de grimper des échelons au sein de l'organisation. Mais après tout, rien ne disait que c'était là ce qu'il désirait. Une absence totale d'ambition serait presque une hérésie aux yeux de la César, en tout cas, de la part d'un individu doté de telles compétences. Il fallait encore creuser.

Alors, tout en continuant à quadriller le périmètre, elle creusait.

– Évidemment, mais enfin, quoiqu'en disent les cinglés technophiles, il n'y a que les machines qui ne ressentent pas les émotions. Nous autres humains ne pouvons pas toujours les éviter. Et est-ce qu'on le devrait ?

Rassurez-vous, Atia n'allait pas se mettre à citer les grands philosophes. D'ailleurs, sa question n'exigeait même pas de réponse, c'était plus une expression d'opinion. Si elle faisait cogiter Mikhaïl, tant mieux, s'il répondait, encore mieux, sinon tant pis.

En tout cas, il savait réfléchir et n'hésitait pas à prendre la parole. Au moins lorsqu'il avait quelque chose à dire ou qu'il était concerné. Tant mieux, une carpe muette et amorphe ou une chochotte trop flippée pour prendre la parole serait immédiatement exclue des embryons de projets qui germaient dans l'esprit de la combattante. Elle se tourna complètement pour faire face au Russe et lui répondit avec un sourire amusé.

– Parce que tu crois que je suis du genre à tourner du pot? La perte de temps ne faisait pas vraiment partie des activités auxquelles l'impératrice du crime s'adonnait Si je pose une question, c'est que j'ai envie d'avoir une réponse. Maintenant, pourquoi je pose mes questions, c'est un autre sujet. Après tout, on est dans un pays libre, j'ai le droit de garder mes intentions pour moi, conclut-elle sur un air malicieux et un regard qui ne manquait pas de sous-entendus.

Elle laisserait Mikhaïl cogiter là-dessus, ou bien lui répondre quand il voudrait. Le fait qu'il ait émis un avis sur quelque chose qu'elle faisait prouvait qu'il en avait un minimum dans le pantalon. Le fait qu'il coupe également court à la conversation en reprenant le sujet de leur présence dans ces couloirs allait également dans ce sens. Et vu le sujet, Atia mit immédiatement en pause sa séance de pesage de virilité et se concentra sur le danger potentiel. Non qu'elle l'ait oublié pendant leur petite causerie. Son attention se tourna complètement sur cette porte et son esprit imaginait ce qui pouvait bien se trouver derrière.

– Comment c'est agencé de l'autre côté, dans tes souvenirs ?

Une fois la description reçue, d'un regard et d'un signe de tête, elle indiqua à Mikhaïl qu'il fallait passer aux choses sérieuses et qu'elle comptait savoir ce qu'il y avait derrière dans les secondes à venir. D'un pas décidé, elle avança et se mit sur le côté de la porte en s'adossant bien comme il faut contre le mur pour éviter d'être vue une fois la porte ouverte. Ou éviter autre chose. Elle attendit que Mikhaïl se mette également en position. Une main sur son flingue, relevé non loin de son visage, presque parallèle, Atia tendit l'autre pour ouvrir la porte, essayer en tout cas. Presque immédiatement, elle la retira. Et pour cause, ceux qui étaient derrière la porte s'étaient mis à la cribler de balles.

Les Russes acculés, ça ne faisait pas dans la dentelle. Pour être honnête, Atia se demandait si elle ne risquait rien derrière son mur. Suffisait qu'ils sortent de la grosse artillerie pour tout faire péter et envoyer la César rejoindre son paternel. Déjà, sa main avait été éraflée dans le processus alors elle se doutait que les rats qui occupaient encore les lieux étaient tendus.

– C'est qu'il y tiennent à leur nid… commenta-t-elle sans pouvoir être entendue dans ce concert de plomb.

La démonstration de force dura quelques minutes avant de laisser place à un silence lourd. Les oreilles d'Atia lui donnaient l'impression d'abriter les cloches d'une cathédrale, mais elle n'en montra rien et se pencha légèrement en avant pour examiner la porte. Elle tenait debout mais s'était ouverte pendant la tempête. Silencieusement, la César glissa sa main libre et légèrement blessée dans son dos, sous ses vêtements pour en tirer son katana.

Elle hocha la tête en direction de Mikhaïl avant de bondir dans la pièce qu'elle cribla immédiatement de balles explosives et fila là où les explications de son acolyte avaient esquissé un semblant de position stratégique, prête à taillader tout ce qui pouvait s'y trouver avant elle. En l'occurrence, un jeune qui avait la tête d'un bleu mais qui tenait fermement son fusil. Pas assez fermement pour cribler la furie qu'Atia était de balles. Le katana ouvrit la gorge du gamin et sa propriétaire put s'insérer dans une minuscule alcôve qui avait dû contenir une étagère à une époque. Au bord, un monte-charge était stationné, permettant à la combattante de s'offrir une couverture plus efficace en s'accroupissant.

Malgré cela les balles fusaient et sans son associé, elle finirait rapidement dans de beaux draps. Un repositionnement un minimum réfléchi de deux types bien entraînés suffirait à avoir raison d'elle. Au cas où, elle murmura des mots doux à sa lame qui s'embrasa d'excitation.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 6 Nov 2018 - 11:23 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 566
ϟ Nombre de Messages RP : 165
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
Mikhaïl n'avait pas l'âme d'un philosophe, mais cela ne l'empêchait pas de penser au genre de remarques que la patronne venait de soulever. Dans le cas des émotions, il en était arrivé à une conclusion très simple : elles n'étaient pas bonnes pour le professionnel, mieux valait les garder pour la sphère privée. Bien sûr, il serait bien hypocrite de prétendre qu'il ne laissait jamais les choses déborder ! Il n'y avait qu'à voir avec la jolie tireuse d'élite blonde qui lui avait dérobé quelques contrats. Il appréciait suffisamment leur petit jeu de compétition pour ne jamais l'avoir descendue. Ni même en avoir eu l'idée et ce n'était pas son joli minois qui entrait en ligne de compte puisqu'il ne l'avait découvert que récemment.

Préférant laisser de côté ces pensées, le Russe posa ses yeux sur Atia lorsqu'elle se tourna vers lui pour répondre à sa remarque. Il était vrai qu'elle n'avait rien d'une femme qui hésitait. Il doutait qu'elle puisse chercher à le ménager, lui ou qui que ce soit en fait. Cela dit, ses questions lui semblaient toujours aussi inquiétantes. Et si elle cherchait réellement à vérifier sa fiabilité ? Même le ton qu'elle employa ne suffit pas à chasser ces doutes. Un peu étrangement, il avait du mal à imaginer Atia faire des sous-entendus, certainement en raison de son côté pragmatique – ou celui qu'il croyait avoir vu chez elle – autant dire qu'il resta plus méfiant qu'amusé. Ou intéressé.

Comme leur petite promenade redevenait sérieuse, le Russe répondit aux questions de sa patronne en lui décrivant la salle suivante. Il n'y était passé qu'à une ou deux reprises, mais avait appris à mémoriser rapidement un endroit. Sa survie en dépendait généralement, autant dire qu'il était rapidement passé maître en la matière ! Emboîtant le pas à la quadragénaire, le tireur d'élite se positionna à son tir, fusil prêt à l'emploi lorsque la porte s'ouvrirait... sauf qu'ils étaient apparemment attendus. Les types retranchés ici avaient certainement dû apprendre ce qui s'était passé à l'entrée et étaient bien décidés à défendre bec et ongles leur territoire ! Toujours prêt à intervenir, le trentenaire attendit qu'Atia donne le signal et se glissa à son tour dans la pièce, sauf qu'il ne suivit pas sa patronne. Contrairement à elle, il avait besoin de se trouver à distance pour être efficace, il choisit donc une position relativement éloignée des tireurs et jeta un coup d’œil pour repérer correctement les lieux.

Ils n'avaient pas vraiment changé depuis son dernier passage et il apercevait ses cibles. Ces dernières avaient concentré leur attention sur Atia qui devait être une cible de choix. Les tireurs étaient en train de charger une arme plus imposante et le slave décida qu'il était temps de réagir avant qu'il ne soit trop tard ! Se mettant en position, il régla rapidement son viseur avant d'appuyer sur la gâchette, visant l'homme le mieux placé pour abattre Atia.

    Lancer de dé #1 :
    RÉUSSITE : Atia est indemne.
    ÉCHEC : Atia est touchée.

    Lancer de dé #2 :
    RÉUSSITE : Misha touche sa cible.
    ÉCHEC : il ne la touche pas.

    Lancer de dé #3 :
    RÉUSSITE : il n'y a pas de renforts.
    ÉCHEC : il y en a (voir dé de rencontre).


Les balles fusaient et malgré toutes ses bonnes intentions, Mikhaïl ne parvint pas à garder sa patronne indemne. Il vit qu'au moins une balle semblait l'avoir touchée, mais ne put distinguer où se situait sa toute nouvelle blessure. Décidé à ne pas se laisser déconcentrer, il appuya sur la gâchette avec assurance, abattant le type qui venait de la blesser. Rechargeant rapidement, le trentenaire porta son attention sur l'autre homme exposé, lequel tenta de fuir pour s'abriter derrière un abri improvisé, mais la chance était avec le Russe qui parvint à le descendre à son tour avant qu'il ne soit hors de portée.

Un étrange silence s'invita dans la salle et le trentenaire risqua un coup d’œil vers Atia. C'est à ce moment qu'une voix mâtinée d'accent s'adressa à elle.

« Atia, ma chère Atia. Je pensais que tu nous avais abandonnés depuis le temps. Nous n'avons pas eu de tes nouvelles depuis un moment. Aurais-tu peur de nous pour décider de nous attaquer tout à coup ? »

Le ton était posé et cordial. Le trentenaire sut aussitôt à qui ils avaient affaire. Alekseï Petrovski était l'un des plus haut placé de la mafia. Il était toujours tiré à quatre épingles et courtois, mais Mikhaïl savait que cela n'enlevait rien à sa dangerosité. C'était d'ailleurs lui que le trentenaire avait vu en dernier, le jour où il avait décidé d'abattre son ancien ami et de retourner sa veste. Autant dire qu'il serait ravi s'ils parvenaient à se débarrasser de lui. Peut-être que cela dissuaderait certains de ses hommes de s'en prendre à lui ? Et bien évidemment, ce serait un coup d'éclat qui aiderait à affermir la puissance du Cartel Rouge : tout le monde était gagnant !
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie



Moritūrī tē salūtant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant


Sujets similaires

-
» Hauē Imperātor, moritūrī tē salūtant! [P.V. Alibaba]
» PC peu compétant ...
» Un simple POEME qui dit tant de notre SORT :Le loup et le chien
» Attention faire pipi en étant ivre pour être mortel...
» Tu m'aimes ? Tant mieux. Tu ne m'aimes pas, moi non plus.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Le district sud :: Les Docks :: Circus Maximus-