AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Moritūrī tē salūtant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 8 Sep - 21:09 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 401
ϟ Nombre de Messages RP : 106
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thrace au Circus Maximus
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
Depuis son entrée dans le Cartel Rouge, Mikhaïl n'avait jamais été en contact direct avec la grande patronne. Il l'avait bien rencontrée lorsqu'il avait demandé la protection de son groupe, mais disons que cela avait été plutôt bref et comme il y avait une probabilité non négligeable à ce qu'elle l'exécute purement et simplement, le slave ne s'était pas attardé sur la question.
Ses missions s'étaient bornées à des affaires solitaires – normal pour un assassin – ou à une collaboration avec certains membres plus anciens du Circus. Il se souvenait notamment de sa collaboration avec Sullivan qui avait manqué de leur coûter à vie et ne pouvait s'empêcher de se demander si ce résultat mitigé lui avait causé des torts. Oh, il ne cherchait pas à faire carrière au sein du Circus, ni même à devenir l'un des chouchous de la patronne – si tant est qu'elle en ait – mais disons qu'il apprécierait d'éviter de finir parmi les derniers. Déjà que certains le regardaient de travers parce qu'il avait trahi la mafia russe au profit du Cartel, il était inutile de se rajouter d'autres boulets aux pieds.

Mikhaïl avait donc été assez étonné en entendant l'un des membres du Circus lui annoncer que la patronne voulait le voir. Avait-elle décidé de se débarrasser de lui ? Ou peut-être qu'elle avait entendu parler de ses mésaventures en tant qu'assassin indépendant ? Honnêtement, il en doutait, mais sait-on jamais. Il ignorait totalement comment la César se comportait avec ses hommes, alors peut-être qu'il était surveillé sans le savoir. C'est donc légèrement anxieux que le Russe s'était rendu à l'endroit indiqué afin d'y attendre les ordres, remontrances ou que sais-je encore. Il avait été habitué à ne jamais montrer ses émotions et camouflait donc ses doutes à la perfection.

Alors qu'il attendait la venue de la patronne, un autre homme – peut-être l'un de ses gardes ? – s'approcha de lui pour le questionner sur les affaires concernant la mafia. Il lui demanda notamment quelques précisions concernant les individus hauts-placés du groupe et quelques autres détails. Mikhaïl finit par comprendre qu'Atia César comptait apparemment s'en prendre à eux, certainement en visant l'un des individus importants. C'était assez logique en soit. Autant couper la tête du dragon plutôt que de s'en prendre aux sous-fifres. Bien sûr, il ne put s'empêcher de se demander ce qui motivait cette soudaine décision ! Lorsqu'il était membre de la mafia, il n'avait été que rarement confronté aux hommes de la dirigeante du Circus, mais cela ne signifiait pas pour autant que ces affrontements étaient rares.

Le questionnement se poursuivit quelques instants avant que l'homme ne finisse par demander au Russe s'il avait été en contact avec ses anciens amis. Récemment du moins. Le regard du slave resta neutre, mais il ne put s'empêcher de se demander si ces individus le soupçonnaient d'une nouvelle trahison. Ce serait particulièrement stupide, mais il garda ses pensées pour lui et répondit sobrement.

« Oui, à deux reprises. La première fois lors d'une sortie normale au cours de laquelle ils ont essayé de s'en prendre à moi. La deuxième... c'était la même situation en fait. Sauf que cette fois-là, la police les avait mis en fuite et non une sorcière démoniaque. Mais je ne suis plus en contact avec eux en dehors de ces tentatives de meurtre si telle est la question. »

Le ton de sa voix restait posé, mais pas cordial. Il avait trahi, certes, mais il n'aimait pas être considéré comme un traître en série. Son choix avait été dicté par l'envie de sauver sa famille, si ce type était trop idiot pour comprendre, tant pis pour lui !
Quelques secondes après ses dernières paroles, la porte de la pièce s'ouvrit pour laisser apparaître Atia César. L'homme qui l'avait interrogé s'était éloigné et le Russe posa donc ses yeux clairs sur le visage balafré de sa patronne.

« Vous m'avez fait demander ? »

Il savait bien que oui, mais c'était une manière polie de demander ce qu'elle attendait de lui. Ce n'était pas parce qu'il s'agissait d'une criminelle qu'elle ne méritait pas le respect dû aux femmes – même si elle lui aurait certainement arraché les yeux pour cette vision dépassée des choses !
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 15 Sep - 10:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar
Caesar

Afficher le profil
The Empress

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 446
ϟ Nombre de Messages RP : 258
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Une tête à laquelle on évite de chercher des embrouilles, même si elle n'est pas très haute. Des tatouages, parfois magiques. La poignée d'un katana qui peut sortir de son corps, par moments.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Kendo
- Kasai no Burēdo
- Maîtrise de la boxe chinoise
- Maîtrise des armes à feu
- Ebony & Ivory (pistolets)
- Munitions "Volcano"
- Munitions "Nitro"
- Protection mentale
- Sixième sens
- Régénération accélérée
- Corpus Maximus
- Immunité au feu

- "Next" (garde du corps)
- Donatello (chien de garde)
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
L'invasion était terminée, le gros des répercussions matérielles avait été réparé, mais la guerre continuait. Notamment la guerre froide avec les amis Russes d'Atia. Froide n'était sans doute pas le meilleur qualificatif d'ailleurs, mais qui pouvait résister à un clin d'œil historique. Et puis il fallait admettre que les russkovs avaient une façon de faire qui pouvait donner des frissons aux plus sensibles. Bref, ils avaient leur style et c'était pour cela que les affronter à l'aveugle n'était pas une bonne idée. Certes, affronter qui que ce soit en aveugle, c'était stupide, mais quand il s'agissait d'une organisation criminelle vieille comme l'Europe ou peu s'en faut, respecter les règles élémentaires de prudence était nécessaire.

D'où l'invocation d'ancien mafieux russe.

– "Fais demander" ? Un peu pompeuse comme formule, tu ne trouves pas? Ou bien c'est un héraut qui est venu t'appeler. Je ne savais pas que j'avais des champions en armure médiévale à mon service, se moqua-t-elle.

Mikhaïl et Atia n'avaient jamais vraiment eu l'occasion de s'entretenir. Leur seule histoire commune était liée à l'arrivée du premier. En tant qu'ancien mafieux bossant pour un groupe ennemi, il avait fallu que la César vienne approuver le "transfert". Des fois, elle avait l'impression de servir de directrice d'école. En même temps, c'était un peu ça. Dans le cas de cet homme, il lui avait simplement suffit de reconnaître son profil, lui aussi vieux comme le monde. Famille en danger, appel à l'aide chez les ennemis des ennemis, compétence de la gâchette validée, bienvenue. Un problème simple à l'époque car Atia savait qu'après avoir testé la fidélité du nouveau venu, elle pourrait s'en servir d'atout. D'ailleurs, les informations fraîches qu'il avait pu leur donner à l'époque leur avait conféré un avantage certain contre les Russes. Temporaire, bien sûr, beaucoup de choses l'étaient en ce monde et les rivalités criminelles n'étaient pas exclues de ce simple fait.

Bref, tout cela pour dire que ces deux-là n'avaient pas vraiment l'habitude de boire des bières ensemble. Peut-être qu'il prendrait mal la moquerie de la César. Ce serait une erreur de sa part. Qu'elle fasse de l'humour sans placer de menace, voilée ou non, c'était un très bon signe. Accessoirement, c'était une manière pour elle de tester le caractère d'un individu. Le genre de test nécessaire pour trouver le bon ton à adopter. On ne parlait pas de la même façon à Wildcard qu'au Mandarin. Non pas que Mikhaïl soit du même niveau qu'eux, mais c'était l'idée.

– J'ai prévu de rendre visite aux Russes et j'ai pensé que tu voudrais être de la partie. vague, mais Atia préférait prendre la température avant d'en dévoiler plus sur ses projets T'es sans doute pas au courant de leurs actualités mais si jamais tu as des infos, n'hésite pas à t'exprimer. Le fait était qu'ils n'avaient pas beaucoup d'information sur leurs ennemis. On pouvait les détester autant qu'on voulait, il fallait leur reconnaître qu'ils savaient garder leurs informations secrètes. Du coup, si Mikhaïl connaissait quelqu'un qui connaissait quelqu'un qui pourrait peut-être éventuellement avoir plus d'informations, elle serait preneuse Accessoirement, je doute qu'ils se mettent à causer anglais entre eux pendant qu'on leur tire dessus. Quelqu'un qui comprend leur patois serait un plus. Mais là on parlait d'une évidence stratégique.

Bien évidemment, même si Atia parlait au conditionnel et qu'elle donnait l'impression de soumettre une invitation à Mikhaïl, ce dernier ne disposait pas de tant de marge de manœuvre que ça. Il pouvait dire non, certes, mais alors il aurait intérêt à avoir une raison en béton, et surtout à compenser son refus avec des intérêts. Cependant, le bon sens voudrait qu'un tel scénario ne se réalise pas. La César ne se voyait pas comme étant quelqu'un de capricieux mais il fallait avouer qu'elle n'était pas très agréable lorsqu'on lui refusait quelque chose.
Il fallait pourtant reconnaître qu'elle présentait bien aujourd'hui et qu'elle avait même l'air avenante. Non pas à cause de sa tenue ou de son maquillage, non pas à cause de ses hommes autour d'elle car ils étaient en train de se préparer à partir en guerre, à peu de chose près, mais plutôt par l'absence remarquable de Keith et de Donatello. Ne pas avoir son garde du corps qui lançait des regards suspicieux et potentiellement assassins pouvait être une source de réconfort. Keith était en congé ce soir, il le méritait bien. De plus, Atia estimait que le bougre avait eu sa dose d'adrénaline pour le moment. Il fallait bien préserver ses ressources. Quant à l'animal, était-il nécessaire d'expliquer en quoi son absence pouvait rassurer un individu normalement constitué ? Dans son cas, il était simplement en train de déjeuner quelque part dans le Circus. Ou petit déjeuner… ou goûter, dîner… allez savoir. Suivre le rythme alimentaire de l'animal était parfois délicat.

Bref, il n'en n'avait peut-être pas l'impression, mais Mikhaïl recevait là un accueil digne d'un roi. Surtout pour quelqu'un qu'elle ne connaissait pas tant que ça.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 15 Sep - 11:56 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 401
ϟ Nombre de Messages RP : 106
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thrace au Circus Maximus
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
Le Russe n'avait jamais été quelqu'un de très soupe-au-lait et il en fallait généralement beaucoup pour le vexer. Bien sûr, cela arrivait parfois, il en avait fait l'amère expérience en répondant un peu trop vivement à cette sorcière démonologue qui l'avait sanctionné en retour, mais ce n'était pas comparable à la situation actuelle. On ne restait pas militaire durant près de dix ans sans en garder des automatismes. Atia César était l'équivalent d'un général aux yeux du tireur d'élite et par conséquent, elle méritait tout son respect et toute son application. Un comportement typiquement militaire qui lui avait déjà valu une remarque un peu moqueuse de la part de Sullivan, mais qui n'avait pas du tout vexé le Russe. Il en fut donc de même avec la moquerie de la patronne qui dessina simplement un très bref sourire sur les lèvres du trentenaire qui répondit sobrement.

« Je vais améliorer mon anglais dans ce cas. »

Ce n'était pas dans ses projets cela dit. Il avait beau parler avec un accent qu'on pouvait parfois couper au couteau, son anglais restait relativement respectable. Il savait même l'écrire un peu, ce qui était une réussite pour quelqu'un qui n'avait pas franchement fréquenté d'école durant sa jeunesse.
Mais là n'était pas le sujet de leur entrevue, il se concentra donc sur la suite.

Visiblement, Atia César avait des projets pour la mafia russe. Inutile de préciser que cette perspective enthousiasmait sincèrement le trentenaire qui conserva pourtant une expression parfaitement neutre. Sa présence n'était pas le signe qu'elle lui faisait confiance ou qu'elle le considérait comme un bon élément, c'était simplement quelque chose de logique et de calculé. Aux dernières nouvelles, il n'y avait pas grand monde qui parlait russe au Circus et s'ils voulaient mettre toutes les chances de leur côté, mieux valait ne pas négliger les détails.
Acquiesçant d'un hochement de la tête, Mikhaïl marqua son approbation et sa compréhension avant de reprendre pour apporter quelques détails.

« J'ai peut-être quelque chose. Je ne sais pas ce que ça vaut. Autrement dit, il n'avait pas eu l'occasion d'approfondir la question. Lors d'un contrat extérieur, je suis tombé sur des membres de la mafia lituanienne qui étaient alliés à un homme d'affaire Russe. C'est un habitué de la mafia russe, je l'avais parfois vu discuter avec les responsables. »

Ce n'était peut-être rien ! Après tout, les mafieux de l'est étaient souvent en contact, mais aux dernières nouvelles, Misha n'avait jamais vu de Lituanien se mêler à leurs missions lorsqu'il était encore membre de la mafia russe. Qu'ils se rapprochent pouvait toujours être le signe qu'ils essayaient de renforcer leur emprise sur le milieu criminel de Star City... voire qu'ils projetaient de s'en prendre au Cartel Rouge. Les Lituaniens n'étaient pas des membres de l'organisme, ce serait donc assez logique ! Mais comme dit, rien n'était prouvé.

« L'homme d'affaire est mort, ça peut avoir tout stoppé ou pas. Ou peut-être que ce n'est qu'un simple hasard. »

Il ne s'étendit pas là-dessus : c'était elle la patronne, c'était donc à elle de décider si elle voulait approfondir la question ou laisser ça en suspens. Voire le mettre à la poubelle tout simplement ! Le Russe n'avait pas été le seul sur cette affaire d'ailleurs, il y avait eu cette tireuse d'élite indépendante qu'il avait déjà rencontré à plusieurs reprises et qui l'avait aidé à se débarrasser du Russe en question, mais il ne jugea pas utile de parler d'elle. Mis à part son surnom et désormais son visage, il ne savait rien d'elle.

« Cette visite a-t-elle un but précis ou s'agit-il simplement de se rappeler à leur bon souvenir ? »

Autrement dit : est-ce qu'ils allaient chercher quelque chose ou quelqu'un de particulier, ou se contenteraient-ils de leur rappeler que c'était le Cartel Rouge qui dirigeait le crime à Star City ?
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 16 Sep - 11:30 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar
Caesar

Afficher le profil
The Empress

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 446
ϟ Nombre de Messages RP : 258
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Une tête à laquelle on évite de chercher des embrouilles, même si elle n'est pas très haute. Des tatouages, parfois magiques. La poignée d'un katana qui peut sortir de son corps, par moments.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Kendo
- Kasai no Burēdo
- Maîtrise de la boxe chinoise
- Maîtrise des armes à feu
- Ebony & Ivory (pistolets)
- Munitions "Volcano"
- Munitions "Nitro"
- Protection mentale
- Sixième sens
- Régénération accélérée
- Corpus Maximus
- Immunité au feu

- "Next" (garde du corps)
- Donatello (chien de garde)
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Mikhaïl ne sembla pas vexé par la petite blague de la César. Celle-ci en déduisit qu’il faisait partie de la catégorie des Russes qui savaient garder leur sang froid et non de ceux qui le perdaient facilement, sans doute encouragés par la vodka si on devait s’en tenir aux clichés. Un point plutôt positif pour le soldat devant elle. Les têtes brûlées ne manquaient pas au Circus et elle n’avait pas spécialement envie de perdre du temps à en modérer une de plus. Et avec l’âge, elle perdait peut-être de sa patience… ou bien elle devenait plus exigeante ou calme… probablement pas. En tout cas, elle n’insista pas dans sa moquerie et se contenta d’arborer un sourire appréciateur devant la réaction posée de ce gars. Accessoirement, elle n’était pas contre aller dans le vif du sujet.

Et là, Mikhaïl se montra un peu plus bavard. Atia l’écouta avec attention, évaluant les informations qu’il lui donnait ainsi que leur pertinence. Seraient-elles utiles ? Peut-être, peut-être pas. C’était un peu vague. Qu’allait-elle jouer ? La prudence en allant les vérifier ou son contraire en fonçant dans le tas. De par ses présentes intentions vis-à-vis de ses ennemis, la première méthode serait certainement préférable.

– Ca demande vérification. As-tu une idée de la localisation de cet homme ou de cette mafia ?

En tant que cheffe du Cartel, Atia se devait d’avoir une petite idée sur la présence des autres poissons, aussi insignifiants pouvaient-ils paraître. Cependant, la situation Terminus ainsi que ses propres affaires personnelles l’avaient fait perdre quelque peu le fil des actualités. Mais après tout, c’était pour cela qu’elle était entourée d’associés. Et puis suivre l’évolution d’un groupe aussi peu influent que la mafia lituanienne n’était pas vraiment entré dans ses priorités post Terminus.

– Au pire, je peux toujours envoyer un ou deux hommes à la pêche aux infos. Ce n’était pas le réseau qui manquait, il suffisait de choisir des « nez » assez pointus pour savoir où renifler. En plus, ça laisserait le temps à ce Nikto de se préparer.

Ce dernier demanda d’avantage d’informations sur les projets de la César. C’était là une curiosité qui n’était pas particulièrement répandue chez les hommes du Circus. L’action comptait parfois plus que le pourquoi. Après, la criminelle n’était pas vraiment du genre à cacher des choses à ses hommes… Bon, peut-être un peu. En même temps, ils n’ont pas besoin de tout savoir. Mais savoir dans quelle gueule de loup elle les amenait était quand même le minimum syndical.

– Y a une rumeur à leur sujet qui me titille pas mal. Il paraîtrait qu’ils ont développé pas mal d’armes sympas dans leur coin. J’ai quelques idées quant à l’endroit en question mais je ne suis pas contre une petite vérification préalable. Si possible en discrétion, du coup.

Ce serait dommage de gâcher l’effet de surprise. Si les Russes apprenaient qu’Atia était sur leur dos avant qu’elle n’arrive, ils auraient le temps de se préparer ou de déménager leur matos.

– Et si la rumeur est bidon, au moins on leur rappellera qui gère les affaires ici.

Les Purple Hat lui avaient rappelé qu’il valait mieux ne pas oublier les autres adversaires. Une attaque préventive lui semblait être une excellente pédagogie. Et aussi, cela lui permettrait sans doute d’éliminer certaines possibilités quant à sa chasse personnelle.

– A moins que tu n’aies d’autres questions, je suggère que tu te prépares. Il faudra partir immédiatement après avoir récupéré des infos avec les Lituaniens. Evidemment, si la rumeur dit vrai, tu pourras te servir dans l’arsenal de tes chers compatriotes.

On le saura dans le Cartel Rouge, si Atia César était terrible avec ses ennemis, elle pouvait être très généreuse avec ceux qui l’aidaient. C’était la meilleure manière d’assurer la fidélité de ses hommes. La loyauté, mine de rien, c’était un pilier fondamental dans toute organisation qui se respectait, sans quoi, elle s’écroulait.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 16 Sep - 12:48 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 401
ϟ Nombre de Messages RP : 106
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thrace au Circus Maximus
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
Avec Duality, ils avaient réussi à trouver la tanière de l'homme qui avait tenté de les tuer, mais il ne s'agissait que d'une branche secondaire et non de l'antre de la mafia lituanienne. Quant à l'homme d'affaire, il était désormais au cimetière, mais le slave pouvait toujours situer son manoir – qu'ils avaient brièvement eu le temps de visiter.

« On avait localisé une base dans un restaurant de Lincoln, près du Sunshine. Mais ils n'étaient pas très nombreux. Et ils étaient tous morts, sauf s'ils avaient été remplacés depuis. Et l'homme d'affaire avait un grand manoir près de Bayview. »

Normalement, les hommes d'Atia n'auraient aucun mal à trouver la localisation précise puisque son propriétaire avait été assassiné dans son lit. C'était une rumeur qui avait dû se répandre assez facilement. Peut-être que cette recherche allait s'avérer inutile, ou peut-être qu'elle leur procurerait des informations non négligeables, pour ce qu'il en savait... C'était à la patronne de décider de la suite !

Pour ce qui était de la raison de sa présence ici, le Russe se demandait sincèrement si Atia allait lui répondre. Il était habitué à obéir aux ordres sans avoir davantage d'informations, ce qui ne l'empêchait pas de tenter de se montrer plus curieux lorsque l'occasion se présentait. Pour le coup, la cheffe du Circus monta dans son estime en lui répondant. Apparemment, elle traitait mieux ses hommes que les mafieux et cela même lorsqu'il s'agissait d'anciens traîtres.

Gardant ses pensées pour lui, le trentenaire acquiesça pour toute réponse, indiquant ainsi qu'il avait compris ce qu'elle lui expliquait. Lors de son arrivée au Circus, Mikhaïl avait laissé entendre que les Russes avaient un bel arsenal, mais il n'en savait pas beaucoup plus. Lui-même avait conservé son fusil de précision aimablement « prêté » par les mafieux, mais ce n'était pas grand-chose. Autant dire qu'il apprécia sincèrement la dernière remarque de la César. Ainsi donc, en plus de répondre à ses hommes, elle pouvait même se montrer agréable avec eux ? Décidément. Il ne regrettait pas son changement de camp.
Comme à l'accoutumée, il conserva ses pensées pour lui et arbora un visage neutre.

« J'y vais. »

Il avait dû retenir son « affirmatif » qui aurait certainement été un peu trop militaire au goût de sa patronne ! Faisant volte-face, Mikhaïl quitta la pièce afin d'aller récupérer son équipement. Contrairement à beaucoup de ses collègues, il était très sobre et rappelait son passage dans l'armée. Quant à ses armes, elles aussi étaient relativement passe-partout. Il ne devait pas son talent à ses équipements, mais uniquement à beaucoup d'entraînement et, sans doute, un petit talent naturel.

Un peu plus tard, il se présenta à nouveau près d'Atia et lorsque tout le monde fut prêt à partir, ils mirent le cap vers Lincoln. Apparemment, le restaurant en question était censé être désert et avoir été « mis en pause » en attendant que l'affaire soit réglée. Mais Mikhaïl doutait que la mafia lituanienne laisse les policiers mettre leur nez dans leurs histoires. Ils étaient certainement en train de faire disparaître toutes les preuves ou avait d'ores et déjà tout récupéré pour le transférer ailleurs. Mais le Russe n'oubliait pas qu'avec sa collègue du moment, ils avaient réussi à se débarrasser d'une dizaine de types qui travaillaient ici, ce qui témoignait d'un manque flagrant de compétence ! Autant dire qu'ils devaient certainement avoir oublié quelques détails... ou tout avoir laissé en plan.

Une fois arrivé sur place, le groupe put constater que la zone était non seulement calme, mais carrément déserte. Pas de passant dans les environs, pas même de promeneur.

« Étonnant qu'ils n'aient pas fait faillite. »

Pour un restaurant, le choix était assez surprenant, c'est une évidence ! Le trentenaire désigna finalement une fenêtre au volet clos. Ils étaient entrés là-dedans lors de leur première visite, mais n'y avaient pas trouvé grand-chose.

« C'est le bureau du... chef de ce petit groupe. Certainement un second, voire moins. Il n'y avait pas grand-chose dedans, mais je ne maîtrise pas l'informatique. »

Sa collègue si et elle n'avait rien trouvé de bien probant, mais Mikhaïl ignorait tellement de choses à son sujet qu'il ne savait pas si elle était aussi compétente que les employés de la César.
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 18 Sep - 11:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar
Caesar

Afficher le profil
The Empress

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 446
ϟ Nombre de Messages RP : 258
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Une tête à laquelle on évite de chercher des embrouilles, même si elle n'est pas très haute. Des tatouages, parfois magiques. La poignée d'un katana qui peut sortir de son corps, par moments.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Kendo
- Kasai no Burēdo
- Maîtrise de la boxe chinoise
- Maîtrise des armes à feu
- Ebony & Ivory (pistolets)
- Munitions "Volcano"
- Munitions "Nitro"
- Protection mentale
- Sixième sens
- Régénération accélérée
- Corpus Maximus
- Immunité au feu

- "Next" (garde du corps)
- Donatello (chien de garde)
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Lincoln et Bayview, on pouvait parler de sacrés opposés. C'était donc vrai ce qu'on disait, que les contraires pouvaient parfois s'attirer. Pas sûr que ce soit une bonne chose pour l'un ou l'autre des partis, en l'occurrence. En tout cas, cela offrait deux routes devant eux. Atia choisit celle qui lui semblait la plus riche en éléments potentiellement intéressants.

– Allez chercher dans ce qui servait de ruche ou chez le bobo qui tenait les ficelles. D'après mon expérience, les abeilles ouvrières ont tendance à laisser plus de miettes que les reines, tout en contrôle. On va se concentrer sur le restaurant pour le moment.

Mais comme elle l'avait dit plus tôt, leur marge de manœuvre serait trop courte pour perdre du temps. La César estimait qu'après avoir commencé à mettre leur nez dans tout ça, leurs ennemis auraient vent de leur démarche et pourraient deviner ce qui allait leur tomber dessus. Rien n'était sûr, évidemment, mais c'était là le scénario le plus probable et agir en le prenant en compte lui semblait être le moyen le plus sûr de procéder. On ne prenait pas la tête du Cartel Rouge par une simple série de coups de chance, déjà que le hasard génétique qui lui avait valu d'être la fille d'Auguste César n'avait pas toujours suffit…

Bref, il était temps de se préparer, ce que Mikhaïl fit sans plus tarder. Direct et pragmatique, de belles qualités qu'Atia voyait là pour cet employé. Non sans amusement, elle se dit que ce serait là un profil qui ne lui déplairait pas pour un poste de bras droit. Mais elle ne le répèterait pas à Gabriel, surtout que mine de rien, Sullivan faisait le taf. Et surtout elle savait à quoi s'en tenir avec lui, c'était là le plus important dans cet environnement professionnel. Mettant de côté son imagination, la patronne alla terminer de se préparer. Ce qui consista surtout à chercher ses deux belles amies et à mettre un gilet pare-balles. Parce qu'il était certain que les Russes n'allaient pas leur lancer des roses. Dernière cerise sur le gâteau de ses préparatifs: un sifflement qui fit venir Donatello. L'animal était repu et donc moins vigoureux que l'estomac vide, mais ce n'était que temporaire. À coup sûr, lorsqu'il faudra s'attaquer à l'usine de ses amis les Pères Noël Russes, l'appétit du corniaud le rendra assez "affectueux" pour faire le taf. Accessoirement, son flair était un outil absolument merveilleux.

Sur ce, deux fourgons et une voiture se mirent en route et Atia, Mikhaïl, Donatello et 10 acolytes débarquèrent au Lincoln. Bla bla ordinaire, des gars en surveillances, d'autres pour couvrir les autres entrées/sorties et le reste en mode touristes armés jusqu'aux dents. La criminelle entra dans le restaurant les mains vides pour le moment, mais sa démarche était mesurée et quiconque l'ayant vue se servir d'une arme savait qu'elle avait de quoi jouer avec Lucky Luke. L'équipe des experts rouges était sur place, il ne restait plus qu'à "enquêter".

– Pas faux, mais c'est aussi un bon plan pour tenir des réunions en toute discrétion, commenta la César.

C'était là du "gangsterisme" assez classique et les Italiens n'étaient pas ignares dans le genre. Cela dit, eux pouvaient assez bien tenir la barque juste avec le côté restauration. La magie des pizzas, sans doute.

– Par contre, effectivement, ils savent faire le ménage, ajouta-t-elle une fois dans le bureau. Mais je doute que des types aussi méthodiques et bonne école nous laissent de belles surprises dans leur matrice. Si on veut connaître un type, une meuf, ou même tout un groupe, c'est dans leurs ordures qu'il faut fouiller.

La sagesse des méthodes crasseuses. Non éditée pour le moment. Trop de volumes à imprimer. Mais confrontée au méthodisme des Lituaniens, elle se heurta à un vide. Momentané, à n'en pas douter. Une chance que la gestion des déchets de Lincoln ne soit pas aussi rôdée. Éboueur devait figurer dans le top des métiers à risques. Ce fut donc dans le container à ordures qu'Atia mis son nez d'enquêtrice rouge.

    Lancé de dé 1:
    Double réussite: Le trésor de Rackham Le Rouge
    Une réussite: Nada, mais un passant s'approche "par hasard"
    Double échec: Chou blanc + Pépins

    Lancé de dé 2 si D. échec en 1:
    Réussite: Un grand classique: la salade de plomb
    Echec: Cuisine moléculaire: la surprise de Poutine



Malheureusement, le stage benne à ordure d’Atia se révéla être une impasse. La voilà bien. Ces types seraient-ils encore plus organisés que ce qu’elle avait prédit. Si c’était le cas, cela ne pouvait que la motiver davantage… mais non sans l’agacer un peu. Avoir les choses qui se goupillaient de son côté procurait une satisfaction rare, et c’était bon pour le moral. Mais ne nous emportons pas tout de suite car Donatello leva soudainement la tête en poussant un grognement qu’on pourrait presque qualifier d’interrogatif. Les bruits qui suivirent quelques secondes après suffirent à faire comprendre ce qu’il avait détecté, quelqu’un s’approcha d’eux. Un papi.

D’un signe de tête, Atia fit signe à ses hommes de cacher leurs flingues. Il était un peu tard pour cacher son chien, mais apparemment, le type était myope, et un peu sourd car il ne remarqua pas l’animal… ni même tout ce monde agglutiné dans la ruelle.

– Hey ! Monsieur ! lança la César bien haut pour attirer son attention.

Sans avoir l’air de faire une crise cardiaque, le vieillard s’arrêta dans sa marche et se tourna vers la source de ce bruit. Son hésitation venait plus de la perte de qualité de ses sens que de la peur, jugea la combattante. Mais en dehors de ce côté un peu gaga, il semblait assez prometteur.

– C’est un drôle de coin pour se balader, vous ne trouvez pas ? Vous êtes sûr que vous ne vous êtes pas perdu ?

Oï. Jouer les citoyennes concernées sonnait tellement faux que la César avait l’impression d’avoir un goût de métal dans la bouche.

– Vous connaissez cet endroit ? fit-elle en désignant le bâtiment du restaurant.

Au point où elle en était, Atia pouvait explorer toutes les possibilités, y compris celle-ci. Le problème, c’est que cette mine d’information potentielle, vide ou riche, ne répondit pas en anglais. La criminelle estima la langue d’origine européenne orientale, mais reconnaître le russe du lituanien ou d’une autre langue de cette partie du monde, c’était un peu trop lui demander. Du coup, elle tourna la tête vers Mikhaïl.

Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 18 Sep - 11:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3786
ϟ Nombre de Messages RP : 3402
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Atia César' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 18 Sep - 14:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 401
ϟ Nombre de Messages RP : 106
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thrace au Circus Maximus
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
L'homme qu'ils venaient de dénicher s'exprimait dans un Russe teinté d'un accent un peu étrange... peut-être le résultat d'une vie passée dans un quartier où se mêlaient diverses langues des pays de l'est ? Peu importait, le trentenaire comprenait suffisamment bien l'individu pour lui répondre et tenter de mener un interrogatoire. Une chance que ce soit son point fort, même s'il était vrai qu'il était plus habitué à des questionnements musclés. Quelque chose lui disait que ce petit vieux pourrait se montrer bavard s'il trouvait les bons mots.
Pour commencer, il traduisit la réponse du type.

« Il nous dit qu'on ne devrait pas rester ici. C'est dangereux. Son regard se posa sur l'homme. Ne t'inquiète pas pour nous, on sait se débrouiller. Et si tu nous disais plutôt pourquoi l'endroit est dangereux. L'homme eut un geste de la main, étonnamment vif vu sa décrépitude. Allons... tu as peur ? »

Visiblement, l'idée qu'on puisse le prendre pour un peureux contraria l'homme qui se redressa de toute sa hauteur – plutôt ridicule en fait – et débita un flot de paroles dans un russe mâtiné d'autres langues parfois massacrées. Après quelques longues secondes face à ce début, le slave l'interrompit et enchaîna avec quelques questions posées d'un ton calme, mais ferme. L'inconnu avait besoin d'être cadré s'il voulait éviter de s'embarquer dans une conversation interminable et inutile.
Au terme d'un entretien assez rapide, le Russe tourna la tête vers Atia.

« Il dit que tous les employés ont été tués récemment, mais que la police n'a pas été prévenue. C'est de notoriété publique que ce restaurant appartient à la mafia et cette dernière a cherché les responsables. Il n'avait pas précisé qu'il n'était pas seul, mais était-ce important ? En attendant, plutôt que de prendre le risque de voir quelqu'un d'autre débarquer, ils ont préféré tout déménager dans leur planque. Ses yeux se posèrent brièvement sur le vieux qui les regardait d'un air un peu largué. C'est là que ça devient compliqué... il dit que la planque est dans un entrepôt des docks. Mais si c'était le cas, je pense que le Cartel serait au courant, non ? »

Inutile de préciser pour quelle raison ! Les docks étaient sous le contrôle d'Atia et elle savait mieux que personne ce qui s'y passait, il était donc peu probable que cette hypothèse puisse s'avérer crédible. Cependant, au lieu d'attendre sagement ou d'essayer de plier bagage, le vieux se rapprocha soudain d'eux comme pour essayer de les dévisager, puis saisit le bras du slave avant de lui déverser un nouveau flot de paroles. Après quelques secondes, Mikhaïl l'interrompit plus rudement.

« Il a dit qu'ils ont jeté des choses dans les égouts. »

Le vieux désignait avec insistance une plaque d'égout qui se trouvait non loin d'eux et continuait à brailler dans son mélange de dialectes. Le slave inspira profondément avant de tourner la tête vers sa patronne.

« Je peux y jeter un œil. »

C'était une proposition comme une autre. Peut-être qu'elle ne lui ferait pas confiance, mais il n'était pas venu avec pour rester spectateur. Bien sûr, patauger dans la merde ne l'enthousiasmait pas, mais il préférait ça plutôt que d'attendre le déluge.

La plaque était plutôt lourde et avec un peu d'aide, le Russe put jeter un œil dans les égouts. Il n'y avait rien au premier regard, mais il était toujours possible que les « preuves » soient parties un peu plus loin, non ? Inspirant profondément avant de se lancer, le Russe vérifia qu'il avait toujours ses armes à portée de main, puis descendit dans les égouts avant de jeter un regard aux alentours.

    Lancer de dé #1 :
    RÉUSSITE : il trouve quelque chose.
    ÉCHEC : il ne trouve rien.

    Lancer de dé #2 :
    RÉUSSITE : c'est une information importante.
    ÉCHEC : ce n'est rien de très important.


Après quelques instants, le trentenaire finit par localiser une sorte de sac en plastique assez imposant. En l'attrapant pour y jeter un œil, Misha constata qu'il s'agissait essentiellement de documents déchirés – mais pas très soigneusement – et de quelques autres trucs électroniques. Des cartes SD et des choses de ce type, mais dont certaines étaient humides, certainement en raison de l'atmosphère des égouts. Après un bref instant, le Russe rebrousse chemin et remonta l'échelle pour déboucher à l'air libre – et respirable.
Une fois les pieds sur terre, il entrouvrit le sac pour en montrer le contenu à Atia.

« Essentiellement des papiers et des trucs électroniques. »

Et vu la manière dont il présentait ce deuxième point, ce n'était pas trop son domaine !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 18 Sep - 14:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3786
ϟ Nombre de Messages RP : 3402
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Mikhaïl Lesovsky' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 22 Sep - 10:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar
Caesar

Afficher le profil
The Empress

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 446
ϟ Nombre de Messages RP : 258
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Une tête à laquelle on évite de chercher des embrouilles, même si elle n'est pas très haute. Des tatouages, parfois magiques. La poignée d'un katana qui peut sortir de son corps, par moments.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Kendo
- Kasai no Burēdo
- Maîtrise de la boxe chinoise
- Maîtrise des armes à feu
- Ebony & Ivory (pistolets)
- Munitions "Volcano"
- Munitions "Nitro"
- Protection mentale
- Sixième sens
- Régénération accélérée
- Corpus Maximus
- Immunité au feu

- "Next" (garde du corps)
- Donatello (chien de garde)
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Savoir déléguer était important dans le métier. Personne n'était Dieu donc personne ne pouvait tout faire. En tout cas, si Dieu faisait partie du Cartel Rouge, ça se saurait, ou alors, Atia se ferait un plaisir de lui botter le derrière pour tirer au flanc comme il le faisait.

En attendant, elle écouterait volontiers les traductions de Mikhaïl. Bien sûr, elle ne l'emmerderait pas à lui traduire tout ce qui se disait tous les deux mots. Le but était d'interroger ce témoin potentiel. Jouer les interprètes zélés pourrait donc entraver ce projet. Et puis c'était une autre façon d'évaluer la débrouillardise de cet associé de l'est. Déléguer, on disait, c'était savoir accorder sa confiance. Une confiance quasi toujours relative dans le cas de la César, mais une confiance quand même. Après, adopter une posture passive, ce n'était pas trop le genre de la César. Elle en profita donc pour s'absenter un instant et jeter un œil à l'intérieur du bâtiment en se concentrant cette fois sur les points de ventilation. Elle les fouillait sans trop y croire mais c'était surtout histoire de s'occuper. Et puis dans les séries policières et scientifiques, c'était souvent l'équivalent d'une caverne d'Ali Baba. Si la poussière valait de l'or, éventuellement…

Lorsque les voix se turent, la criminelle ressortit le bout de ses cicatrices pour aller directement vers leur russe et voir ce qu'il avait tiré de cet échange. Elle ne montrait rien mais c'était sur ces résultats qu'elle misait toute sa cagnotte pour ce tour-ci. Sans quoi, changement de main, opération visite improvisée à l'aveugle.

– Ces étrangers, ils se croient vraiment tout permis dans cette ville.

C'était évidemment très ironique de sa part mais elle ne perdit pas de temps à le souligner. Son nom suffisait. En revanche, son exaspération était évidente. D'un autre côté, l'apprendre maintenant était toujours mieux que de l'apprendre au "dernier" moment. Savoir que les Lituaniens étaient soudainement devenus ambitieux, c'était toujours exploitable. Mais était-ce bien lié au Russe ou y avait-il autre chose ? La question était légitime car il y avait une belle inconnue dans l'équation: qui avait tué les gars de ce restaurant ?

D'autres questions s'ajoutaient cependant à celle-ci, comme sur ce qui avait été largué dans les égouts. Des cadavres, vraisemblablement, mais vérifier ne coûtait rien, à part quelques désagréments olfactifs. Et puis Mikhaïl se porta volontaire de lui-même. Atia se contenta d'approuver en hochant la tête. Cette fois, pour patienter, elle fit un "tour de table" en demandant si ses hommes avaient trouvé ou vu quelque chose d'intéressant. Nada. Heureusement, Mikhaïl fut plus chanceux.

– Voyons ça…

Elle n'était pas plus experte que lui-cela dit. La combattante comprit cependant que cela concernait de l'informatique. Pragmatique, elle prit quelques pages en photo et les envoya par message à Fake Amazon, une hackeuse qui bossait parfois pour le Cartel et sur laquelle la César lorgnait pour augmenter la moyenne intellectuelle de son équipe. Une minute allait tout juste s'écouler lorsque le téléphone de la César sonna et que de nouvelles infos en sortirent. Pour l'occasion, Atia, Mikhaïl et quelques hommes retournèrent dans un fourgon pour écouter l'experte sur le haut-parleur du téléphone.

– Des processeurs, commença la jeune femme sans préliminaire Pas très pointus, niveau espérance de vie, Apple fait mieux mais ils sont très précis. Leur usage n'est pas explicité, cela dit. Tout ce que je peux dire, c'est qu'ils peuvent évaluer et potentiellement, réguler, des courants d'énergie.

Ça, ça collait assez bien avec une partie des rumeurs qui avait incité Atia à sortir la hache de guerre.

– Quelque chose de plus exploitable et de moins théorique, peut-être?
– Je ne sais pas… une adresse, ça vous irait madame César ?

Un sourire s'étira sur le visage de l'impératrice du crime.

Après avoir indiqué une adresse qui correspondait à la localisation dont Atia avait eu vent – à savoir une usine d (oh, classicisme quand tu nous tiens) dans une zone industrielle un peu excentrée – elle raccrocha et se tourna vers ses hommes pour faire le point. Mikhaïl bénéficiait d'ailleurs de regards réguliers ce qui indiquait qu'elle le voyait comme étant un élément digne d'exposer son avis. Ou au moins d'écouter le sien.

– On a deux possibilités, se concentrer sur les lituaniens qui se sont gentiment ramenés dans les Docks. Ou bien suivre cette adresse et mettre notre nez dans les circuits des Russes. en démocratie, elle aurait demandé à ses interlocuteurs de donner leur avis mais elle serait une piètre dirigeante si elle ne s'imposait pas un peu avec des décisions qu'elle estimait bonne. Néanmoins, elle expliqua tout de même son choix: Vérifier où son nos invités ne demanderait pas beaucoup d'effort. Les écraser non plus, j'imagine, surtout s'ils ne savent pas que nous savons où ils sont. J'ai plutôt envie d'aller d'abord taper dans les circuits des Russes pour voir ce qu'ils ont en stock. Rien de transcendant d'après Fake, mais d'assez intelligent pour faire de beaux cadeaux. Et si jamais on trouve juste des caisses de câbles ou autres bidules inutiles, on trouvera aussi des gardes à interroger. Ça fera remuer la fourmilière et alors on pourra déloger les Lituaniens.

Voilà son plan pour le moment, ou plutôt ses intentions. Pour un plan plus précis, il faudra voir une fois sur place. D'ailleurs, n'ayant jamais vraiment bossé avec Mikhaïl, il faudra qu'il choisisse sa position et son rôle sur le terrain. Là-dessus, Atia ne pourrait pas trop jouer les dictatrices. Sauf si ses compétences se limitaient à descendre dans les égouts, parler russe et tenir un flingue. Elle se doutait cependant que cet homme était capable d'un peu plus que ça.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 22 Sep - 12:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 401
ϟ Nombre de Messages RP : 106
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thrace au Circus Maximus
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
Mikhaïl ne comprenait pas grand-chose à ce qu'il se disait au sujet des processeurs, ni même ce que c'était réellement, mais il se contenta de rester silencieux et d'attendre la suite. Il savait parfaitement qu'il n'avait pas son mot à dire dans la manière dont les opérations se déroulaient et cela ne le contrariait pas vraiment. Lorsque vous veniez de l'armée, difficile d'agir autrement, même si cela ne l'empêchait pas de savoir prendre des décisions et de travailler en solo lorsque le besoin se faisait sentir – assez souvent d'ailleurs.

Ils obtinrent finalement une adresse et la possibilité de continuer leur petite expédition, même si la patronne semblait visiblement hésiter entre deux possibilités. Les lituaniens étaient très secondaires du point de vue du Russe qui avait eu l'occasion de les voir à l’œuvre. En comparant leurs capacités à celle de la mafia russe, le choix était rapidement fait et apparemment, Atia était de cet avis. Lorsqu'elle opta pour la cible la plus grosse, le slave en fut secrètement satisfait, même s'il conserva une expression parfaitement neutre. S'en prendre aux Russes leur remettrait les pendules à l'heure et éviterait aussi qu'ils ne puissent se préparer à une attaque, ce qui aurait été le cas si les lituaniens avaient été la cible principale !

Quoi qu'il en soit, Misha était ici pour obéir et pour assister, mais il ne comptait pas jouer les héros pour se faire mousser devant la patronne. Son objectif n'était pas de se faire remarquer, au contraire en vérité. La mafia lui en avait autant demandé parce que Nikolaï avait fait la bêtise de le faire remarquer et il ne tenait pas à commettre à nouveau cette erreur.

Lorsqu'ils arrivèrent sur place et furent à proximité du bâtiment, Mikhaïl eut la satisfaction de constater qu'il avait déjà mis les pieds ici. Il se souvenait du chemin emprunté pour rencontrer le type qui lui avait donné ses instructions et qui n'était certainement qu'un larbin secondaire, mais ce n'était pas ce qui l'intéressait. Il savait comment était disposée la sécurité, du moins celle de la pièce principale.
Son attention se porta sur Atia avant de glisser à nouveau vers le bâtiment.

« Je suis déjà entré dans ce bâtiment. Ils ont une grosse sécurité à l'entrée dont un gros calibre monté sur un trépied. Apparemment, ils protègent beaucoup l'endroit. Pour dépenser autant pour sécuriser l'entrée, c'était une évidence ! Mais il y a peut-être une autre entrée. C'est l'une des lucarnes du toit, un défaut de conception du bâtiment de ce qu'on m'a dit, je doute qu'ils aient pu l'arranger à moins d'avoir détruit et reconstruit le bâtiment. Cela dit, il faudra certainement grimper. »

Mikhaïl marqua une pause. Il ne savait pas si Atia était du genre à s'amuser à grimper après un mur et ensuite sur un toit pas forcément très solide. Il n'avait jamais compris que la mafia puisse dépenser autant pour sécuriser l'entrée et rester dans un bâtiment avec un tel défaut de conception, mais bon ! Dans le pire des cas, s'il se souvenait bien, il y avait une échelle accrochée au sommet du bâtiment et qui pouvait se dérouler jusqu'à deux mètres du sol. Il pourrait toujours grimper pour la défaire et aider les autres à atteindre le sommet... sauf si elle décidait de faire une autre approche bien évidemment ! Dans tous les cas, il se collerait au rôle qu'elle lui donnait. Ses connaissances concernant le bâtiment étaient assez sommaires et s'il ne s'était pas bien entendu avec certains des gars de la mafia, il n'en saurait certainement rien. À voir si ce qu'il savait été encore d'actualité ou non.

En attendant que la patronne se décide, le trentenaire avait promené son attention sur les environs. Il pouvait toujours se faire passer pour un membre du groupe en camouflant un peu son visage, mais la plupart des responsables connaissaient son visage et savaient qu'il faisait partie de la liste des raclures à nettoyer. Autant dire que cette solution n'avait pas sa préférence, mais il savait que c'était certainement la raison principale – voire la seule – de sa présence ici !
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie



Moritūrī tē salūtant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Hauē Imperātor, moritūrī tē salūtant! [P.V. Alibaba]
» PC peu compétant ...
» Un simple POEME qui dit tant de notre SORT :Le loup et le chien
» Attention faire pipi en étant ivre pour être mortel...
» Tu m'aimes ? Tant mieux. Tu ne m'aimes pas, moi non plus.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Le district sud :: Les Docks :: Circus Maximus-