AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Back in business — Susan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 16 Sep - 13:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 611
ϟ Nombre de Messages RP : 158
ϟ Doublons : Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
----
Régénération
Susan hocha la tête, pensive, à la proposition d’aide de Noélie. C’était bon à savoir ! En fait, même sans ça, elle ne se serait certainement pas gênée pour poser toutes ses question à la chanteuse et quérir son expertise sur le sujet.
Plus les choses allaient, plus la mutante réalisait qu’elle n’avait pas ou peu à craindre. Ou tout du moins qu’elle était bien entourée, et que ses amis se faisaient présents pour la soutenir si le poids de ses devoirs ou de sa célébrité se faisaient trop lourds. Concrètement, elle ignorait qui serait là le jour où elle en aurait vraiment besoin. Elle ne pouvait pas le savoir à l’avance, mais elle était plutôt optimiste à ce sujet.
Elle était bien entourée, et ça plus que quoi que ce soit d’autre la rendait vraiment heureuse.

Elle avait suivi le pointage de doigt de Noélie pour identifier le gars louche qu’elle avait repéré devant la Pizza-Box. Le type était encore là.

Pfff ils ont rien d’autre à faire de leur journée ? On ouvre vers onze heures, ils ont le temps de voir venir. Ils vont pas être déçus, c’est l’heure des gobelins normalement.

Elle préférait de très loin voir d’étranges êtres au sens de la distinction bien particulier dans sa pizzeria plutôt que des voyeurs qui n’étaient là que pour d’obscures raisons liées à son statut de Légionnaire. Pourtant, elle allait tout de même les accueillir comme n’importe quel autre client dans la Pizza-Box. Il n’y avait pas de raison pour qu’elle les refuse à l’entrée s’ils n’avaient pas d’intentions néfastes. C’était comme ça, il fallait faire avec !

Euh, les gens au sens large. Pas juste les humains. Par contre les robots peuvent passer j’imagine.

Elle haussa les épaules. Elle espérait bien ne pas avoir de robots tueurs à ses trousses !
Susan afficha une moue inquiète lorsque Noélie lui avoua avoir eu une effraction chez elle.

Et toi, ça va ? T’as rien eu de mal, j’espère ?

Outre le traumatisme de voir son espace personnel envahi par un ou une inconnue bien évidemment. C’était un problème déjà non négligeable. Le genre qui poussait à changer sa façon de vivre et ses précautions de sécurité. Bien évidemment, le mieux était d’éduquer les gens et d’améliorer les conditions de vie à Star City comme partout ailleurs si l’on voulait voir la criminalité baisser. Augmenter la sécurité de son logement personnel n’était qu’un traitement du symptôme d’un problème bien plus large.

Boarf, ça va leur passer, oui. Nymphea a eu la même chose au Bourgeon Vert, surtout les jours après la fin de l’invasion. Va savoir pourquoi, elle est irréprochable pourtant.

Susan n’irait pas jusqu’à dire que les gens étaient des cons, mais… Pour le coup, ces gens là étaient sacrément des cons ! Elle ne voyait aucune raison d’attaquer la druidesse ainsi. Et elle-même… Eh bien elle ne voyait pas de raison de se faire attaquer non plus, mais les mous du bulbe qui avaient tagué sa vitrine se trouvaient des raisons. La grande majorité des injures qu’elle avait du effacer de sa vitrine étaient lesbophobes. En 2018 !

Susan chassa ces quelques pensées en remettant ses feuilles en ordre sur la table. Elle devrait regrouper tout ça dans un dossier pour ne rien perdre.

Tu veux boire quoi ? Oh, et raconte moi, c’est quoi cette histoire de prise d’otage là ?

La mutante espérait que ça ne soit qu’un hasard. Que Noélie s’était trouvée au mauvais endroit au mauvais moment, et non pas qu’elle se retrouve avec des ennemis jurés qui allaient la traquer ou on ne sait trop quoi.

Tu m’dis si j’dois aller botter des fesses, hein.

Fit-elle d’ailleurs avec le plus grand sérieux du monde, en allant chercher deux verres. Elles pouvaient se servir dans toutes les boissons que servait la Pizza-Box ! Bon, c’était encore le matin, alors Susan n’allait pas tirer sur la bière tout de suite. En revanche, elle avait quelques bons jus de fruits sous la main.
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 16 Sep - 18:39 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre
En ligne

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 123
ϟ Nombre de Messages RP : 66
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Analyste
• I.A. (nommée Inori)
ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 1 rose de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️
J’hésite à répondre cash que non, beaucoup de ces gens n’ont rien d’autre à faire de leur journée que d’empêcher les nôtres de se dérouler dans la joie et la sérénité. Dans mon cas, ma communauté est plutôt bienveillante, mais il y a toujours des cons pour me chercher des noises. Dans mon cas, le plus fréquent reste le con raciste de base.
Oui, pour de vrai.
Je suis née, j’ai grandi et étudié aux Etats-Unis, je ne suis qu’à moitié japonaise, et je paye mes foutus impôts à notre magnifique pays, mais j’ai aussi le droit d’être fière de mes racines.

L’heure des gobelins , je relève pourtant en fronçant les sourcils.

Comment ça, l’heure des gobelins ? Quels gobelins ? Non pas que j’ai quelque chose contre eux, mais ça reste un peu surprenant, quand même.
En attendant, c’est à mon tour de hausser les épaules quand elle me demande si ça allait. Ça me paraît loin, tout ça, et maintenant, j’ai un gardien, une porte sécurisée, et une caméra dans le couloir. Ça rassure. Je ne vais pas rester dans le passé.

Sur le coup, c’était... Je sais pas comment décrire ça. Découvrir que quelqu’un avait mis les pieds là où je mange, je dors, je vis une partie de ma vie, sans ma permission, c’était horrible. Mais c’est vite passé, et depuis j’ai déménagé. De toute façon, je dois bien faire avec, et personne n’a été blessé, donc c’est le plus important. T’inquiète pas quoi !

Je rassure Susan d’un sourire et balaie la question d’un geste de la main. Honnêtement, me plaindre de ça me semblerait mesquin, aujourd’hui. Star City a des problèmes autrement plus important qu’un déséquilibré qui force la porte d’une starlette d’origine japonaise, et moi aussi.

Les gens s’imaginent juste que même irréprochable, elle doit bien cacher un squelette dans son placard. Ou c’est la fascination. Je n’ai jamais trop compris .

Même si je suis au courant des faits et gestes de plusieurs supers et autres génies du mal, évidemment, mais jamais je n’irais jusqu’à envahir leur espace personnel ou me planter devant chez eux dans l’espoir de les apercevoir. Je ne vois pas qui peut trouver une telle attitude acceptable.

Tu as du thé glacé ? Ou du jus de fruits, n’importe quoi, je ne suis pas regardante. Puis, c’est quand même un peu tôt pour prendre l’apéro , je m’amuse.

En plus du fait que je ne tiens pas du tout, du tout, du tout l’alcool. J’ai arrêté très vite quand je ne suis pas chez moi, entourée de mes amis, et même là, je dépasse rarement la bière unique ou le cocktail dosé très légèrement. Je parle bien assez quand je suis sobre.
J’attends que Susan revienne pour lui raconter mes dernières aventures involontaires. Peut-être qu’elle aura un avis sur la question, d’ailleurs, qui me travaille toujours à mes heures perdues.

Une histoire vraiment bizarre. La semaine dernière ou peut-être il y a deux semaines, j’avais rendez-vous avec le manager de Borderland. Mais pour une fois, on devait se voir dans les bureaux d’une autre boîte, parce qu’il avait déjà quelqu’un à rencontrer là-bas. Quand je suis arrivée, il avait dû s’absenter. Sauf qu’il y avait quelqu’un en train de retourner le bureau où on devait se rencontrer, et que ce quelqu’un était armé.

Je lève les yeux au ciel. A raconter, ça me rappelle que je n’ai quand même pas de chance pour certaines choses.

Jusque là, on peut se dire que bon, ce n’est juste pas de chance, le type voulait trouver un dossier, donc il m’a plus ou moins forcée à l’aider – en pensant que je ne parlais que japonais, en prime. C’est à peu près le moment où le gars qui lavait les vitres du bureau a remarqué que quelque chose clochait, il est venu m’aider, et on s’est retrouvé coincés à deux à la place.

Pensive, je me demande d’ailleurs si Renan osera me recontacter, finalement.

On a quand même réussi à contacter la sécurité du bâtiment. Et juste quand je croyais que je m’en tirais enfin, les renforts du premier voleur ont débarqué. Franchement, sans Renan, je pense que je me serais pris une balle. Il m’a aidée à sortir par la fenêtre pour rejoindre sa nacelle et nous a descendu par là.

Je bois une gorgée, toujours aussi songeuse – on m’a rarement vue aussi calme.

Le truc, c’est que le dossier qu’ils cherchaient était vide. Et j’ai fouiné dans les archives de l’entreprise qui détient les locaux, il n’y avait rien à ce sujet. Pareil sur internet. Que dalle, le néant.
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 16 Sep - 19:03 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 611
ϟ Nombre de Messages RP : 158
ϟ Doublons : Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
----
Régénération
Alors qu’elle se servait à elle et à Noélie un grand verre de thé glacé -qu’elle avait bien entendu en stock, et qu’elle faisait même parfois maison selon une recette que lui avait enseigné Natalia d’ailleurs-, Susan offrit une brève explication de ce qu’elle entendait par l’heure des gobelins.

Pour faire court, y a une communauté de gobelins dans le quartier. Un jour, deux mères se sont faits kidnapper leurs enfants juste devant l’entrée de la Pizza Box, du coup je les ai faites entrer et j’ai été sauver leurs petits. Et depuis, y’a régulièrement des gobelins qui viennent manger ici, mais hors des heures de pointe. Parce que ben, c’est des gobelins, quoi. Et ils veulent être tranquilles. Les gens sont tolérants avec les mutants comme moi parce qu’on a pas l’air différents à première vue, mais t’imagines bien que des petits bonhommes verts avec des boutons et des gros nez, ben ça passe moins bien.

Susan, elle, était ravie que la Pizza-Box soit un lieu inclusif pour tous, quelle que soit les origines, l’espèce, l’ethnie, la religion, le genre, l’orientation sexuelle… Bref, vous voyez l’idée. Tout le monde est le bienvenu du moment que ses intentions sont bonnes. Elle aurait un peu plus de mal s’il fallait servir des super-vilains ou des criminels notoires.
Les gobelins n’avaient que peu d’impact sur le chiffre d’affaire de la Pizza Box, mais ils avaient le mérite de mettre de l’ambiance lorsqu’ils étaient là. Les employés s’y étaient vite fait, et ils avaient de quoi s’occuper pendant la première heure d’ouverture, avant que l’afflux de clients habituels n’arrive.

Elle s’était réinstallée pour écouter le récit fou de Noélie. Il semblait donc que les évènements avaient été fortuits : C’était déjà une chance pour elle, ça voulait probablement dire que personne n’allait chercher à la traquer ou à la retrouver parce qu’elle leur aurait échappé. En revanche, cette histoire de dossier était bien curieuse.

Laveur de carreaux, c’est un bon métier pour un héros, ça, tiens. J’suis contente que t’aie pas été blessée, c’est l’important.

Elle réfléchit néanmoins à ce qu’impliquait la prise d’otage et le dossier.

Si y’avait des renforts et tout, c’est que ça devait vraiment être un truc de valeur, à la base. Mais s’il est vide, c’est peut-être que quelqu’un avait mis la main dessus avant ? Quelqu’un de discret qui a laissé aucunes traces, du coup quand les autres gars sont arrivés, ben y’avait déjà plus rien. Ca a du être un cauchemar financier pour leur employeur, ça, tiens. Ca coute cher, des porte-flingue.

Elle sirota son propre verre, songeuse.

J’imagine que le gars que t’as du aider a rien dit à propos du dossier ? J’imagine qu’il devait même pas savoir ce qu’il cherchait vraiment...

C’était souvent le cas avec les sbires. On leur disait de récupérer un truc, mais on ne leur disait jamais que le dit truc mettait leur vie entière en porte à faux. Autrement dit, on les envoyait souvent au casse-pipe en négligeant certains détails cruciaux à leur mission. Parfois aussi, on leur en disait le moins possible pour éviter les fuites d’information. C’était certainement le cas ici.
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 16 Sep - 21:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre
En ligne

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 123
ϟ Nombre de Messages RP : 66
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Analyste
• I.A. (nommée Inori)
ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 1 rose de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️
L’explication entourant la fameuse heure des gobelins m’amuse autant que je la trouve... Bah, mignonne, en fait. Ça ressemble à Susan, d’accueillir tous ceux qui le souhaitent ici, autant que de voler au secours de la veuve et de l’orphelin. Ce qui est logique, pour une légionnaire.
Personnellement, je n’aurais aucun mal à accepter qu’un gobelin mange sa pizza sur le siège d’à côté, mais je serais capable de m’installer à côté d’une licorne sans sourciller. A la limite, j’aurais une exclamation ravie avant de passer à autre chose.

J’imagine très bien la réaction de tes clients. Même si c’est dommage. C’est pas en restant enfermé sur nous-même qu’on va avancer.

Je hausse les épaules. Le même problème que pour beaucoup de discriminations, de toute façon : si tu es différent, tu es effrayant, point barre. Si les gens pouvaient accepter que des différences, il y en a partout, mais qu’elles sont toutes relatives... Ma foi, peut-être qu’on pourrait éviter des problèmes qui ne devraient pas être.
Sauf que je suis optimiste, pas naïve, et que ma confiance dans l’humanité sur ce dernier point est plus que modérée.

Ah bah, en tout cas, c’était carrément mon héros du jour. Il m’a dit qu’il ne se trouvait pas particulièrement courageux, en plus. Et je te garantis que ce n’était pas de la fausse modestie, ou il joue vraiment très bien.

Ou il cache quelque chose, mais je n’ai rien trouvé de compromettant.

Mais on s’en est tiré sur les deux. J’ai tenté de fusionner avec sa nacelle tellement j’étais terrorisée, avec mon vertige, mais c’est tout. Enfin, ça et une bonne paire de claques, mais ça ne m’a pas trop traumatisée.

A vrai dire, j’ai même plutôt envie d’en rire. On a vu pire comme conséquences, et avec le recul, je préfère toujours m’en amuser.

Je t’avoue que je n’ai pas vraiment pitié des finances de leur employeur, mais tu as raison. Enfin, tu t’y connais mieux que moi dans tout ça. Le type avait juste le nom du dossier. Satori. Ça ne me dit rien. Dans ce cadre, parce que des Satori, je t’en trouve à la pelle au Japon.

Je lève les yeux au ciel. Je ne vous dis pas le cauchemar lorsque j’ai fait mes recherches à ce propos. Le tri a nécessité un temps fou, même avec l’aide d’Inori.

En plus, il était masqué, forcément. Les seules choses que j’ai remarquées, c’est que lui et un autre avaient l’air super nerveux, et que celui qui nous a fait chercher son dossier boitait un tout petit peu. Tu parles d’informations valables.

Je me mordille la lèvre inférieure, un peu nerveusement. Ça m’arrive lorsque je réfléchis, sans vraiment y penser. Là, en l’occurrence, c’est aussi que j’essaye de déterrer de ma mémoire quelque chose d’utile.

La police était censée me recontacter, maintenant que j’y réfléchis, mais ils ne l’ont pas fait. J’espère au moins qu’ils ont réussi à les arrêter.

Mais j’ai comme un doute. Je ne sais pas pourquoi, une intuition ? Tant que je ne retombe pas sur cette bande de bras cassés à la gâchette facile, je m’en moque, ceci étant. Leur but premier n’était visiblement pas de me nuire à moi, même si Renan en a évoqué la possibilité.

Avec tout ça, ma mère a paniqué, elle voudrait que j'engage un garde du corps au cas où. J'ai dit non, j'imaginais déjà le tableau, avec quelqu'un sur les talons toute la journée. Je suis pas présidente non plus, il ne faut pas exagérer.
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 16 Sep - 21:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 611
ϟ Nombre de Messages RP : 158
ϟ Doublons : Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
----
Régénération
Dans le fond, Susan n’avait pas trop peur de la réaction de ses clients habitués. Parce que ses habitués étaient constitués des personnes les plus ouvertes qu’il lui avait été donné de rencontrer. La Pizza-Box était non seulement un nid pour les personnes queer du coin, mais elle était également un véritable repère à mutants comme elle.

En fait, c’est plutôt les gens qui viennent ici ponctuellement, le souci. J’sais que mes habitués sont adorables. Et puis bon les gobelins aussi aiment bien avoir juste leur moment entre eux j’imagine.

C’était un cumul de pas mal de petites choses qui faisait que finalement, les choses se passaient bien. La présence de ses étranges amis le matin participaient aussi à les faire accepter à toutes les autres heures de la journée, quelque part. En tout cas, Susan l’espérait du fond du coeur.

Quand à ce fameux Renan, Susan put entendre Noélie vanter ses mérites ! Si elle le croisait un jour, la mutante veillerait certainement à le remercier pour sa bravoure et pour son utilisation judicieuse de la nacelle en situation de crise. Et ce même avec le vertige de la chanteuse.

Ah oui, c’est vrai, d’ailleurs faudra qu’on fasse gaffe à ton vertige pour le tournage. J’avais failli oublier. Je note à moi même : Ne pas mettre Noélie en haut d’une grue, même si ça ferait une jolie image.

Elle s’en amusait parce qu’il valait mieux en rire qu’en pleurer, mais aussi parce que les choses s’étaient apparemment bien terminées pour elle comme pour son sauveur. Susan sirotait encore sa boisson, avec un sourire collé au visage.

Faudrait noter tout ça quelque part, si c’est pas déjà fait. Mais bon après, t’as juste été embarquée dans tout ça sans le vouloir, je vais éviter de déteindre sur toi. T’sais, j’aurais déjà commencé à faire un tableau d’enquêteur, comme dans les films policiers. Avec plein de photos et de coupures de journaux reliées les unes aux autres avec un fil de laine rouge. Super cliché. Mais en vrai ça marche plutôt bien comme truc.

Elle ne le précisait pas, mais elles étaient plus ou moins assises au dessus de son propre tableau d’enquête. Ses, d’ailleurs, car il y avait celui qui concernait les affaires du 26 août, et un autre au sujet de disparitions de jeunes mutants.
Elle n’avait pas vraiment la place pour un troisième tableau, avec tout ça, mais si Noélie voulait se pencher sur cette histoire de dossier “Satori”, Susan l’aiderait sans hésiter. Déjà, parce qu’elle prenait des risques et qu’elle ne voulait pas laisser sa développeuse attitrée prendre des risques seule !

Quand à la police…

Je dis pas ça pour t’inquiéter mais si la police t’as pas recontactée, c’est peut-être que l’affaire a été étouffée. M’enfin après y’a deux solutions quoi. Si tu restes à l’écart de cette affaire il se passera certainement rien de plus. Si t’essaies de fouiller, tu fais c’que tu veux hein je t’en empêcherais pas, ben, faut le faire discrètement parce qu’ils pourraient te viser pour de vrai. En tout cas quoi qu’il arrive, je suis là.

Et si elle était là, pas besoin de garde du corps !
Bon, à ceci près qu’elles faisaient chacune leur vie de leur côté, et que Susan ne pouvait pas toujours surveiller la chanteuse. Mais elle se tenait toujours disponible pour aider ses amis : il suffisait généralement d’un message pour qu’elle se presse à leur rescousse.
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 16 Sep - 22:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre
En ligne

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 123
ϟ Nombre de Messages RP : 66
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Analyste
• I.A. (nommée Inori)
ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 1 rose de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️
Peu familière de la clientèle de Susan, je ne peux qu’acquiescer. C’est elle qui les connaît le mieux, et ça ne m’étonne pas que ceux qui y reviennent souvent soient le genre tolérant, vu la dirigeante des lieux.
Le contraire serait un tout petit peu étrange.

Je veux bien le croire, même si je t’avoue que je ne suis pas vraiment familière des gobelins.

On n’en rencontre pas tous les jours à tous les coins de rue, il faut dire. Enfin, moi pas. Bref, passons.
En attendant, je tire la langue à l’intéressée pendant qui se moque joyeusement de moi. Non, on ne met pas Noélie en haut de quoi que ce soit, sauf à vouloir l’assassiner par la terreur. L’angoisse.
Rien que d’y penser, je me sens blanchir à vitesse grand v.

Hors de question, traîtresse. Pas de chanteuse perchée. La terreur, ça ne fait pas de belles images.

Je rigole avec elle, évidemment. Même si je suis vraiment mal à l’aise en l’imaginant. Si ça n’avait pas été une question de vie ou de mort, avec Renan, je ne serais jamais, ô grand jamais, monter là-dedans. Je me serais tapie sous un bureau et j’aurais prié pour qu’on m’oublie.
Peut-être que je serais morte, du coup.

Tu auras plein de volontaires dans le groupe, la moitié est fana de ce genre d’expérience, j’ajoute, boudeuse.

Ils sont tous fous, je vous le dis.
A la suggestion de Susan concernant la recherche d’informations, je tape une touche au hasard sur mon pc pour le relancer.

Inori, charge le fichier sur l’affaire Satori s’il te plaît.

Oui, je suis polie avec l’I.A. que j’ai mise en place.
L’écran affiche un fichier tout bête sur mon serveur local, en fait de tableau d’enquêteur. L’architecture de la page y ressemble un peu, même si elle est un peu à l’étroit sur un seul écran. Les informations sont regroupées par thème, un côté sur nos assaillants, un autre pour le dossier.

Je pense à voix haute, et Inori range tout ça. C’est pratique et ça correspond mieux à ma façon de faire. C’est qu’avec le silence radio des flics, j’ai commencé à me poser des questions. Du coup, j’ai commencé à essayer de trouver plus d’informations, mais je galère. Je...

J’hésite, parce que je ne veux pas forcément entraîner Susan dans mes grandes enquêtes à la noix, mais d’un autre côté... Je ne me vois pas ne rien dire maintenant que j’en suis là.

Tu me connais, j’ai besoin d’aller jusqu’au bout, de comprendre ce qui se passe. J’ai conscience que ça peut être dangereux, j’essaye de faire attention, promis. Mais je ne vais pas lâcher le morceau.

Je recommence de nouveau avec mon petit tic nerveux, mais cette fois, je me force à arrêter. Cette histoire m’intéresse à trop de niveaux pour que je passe mon chemin. Que ce soit pour Miko, Akira ou Noélie, savoir ce qu’il en est pourra me servir. Et puis, qui me dit que je ne suis pas déjà en danger ? Moi et peut-être Renan, de ce que j’en sais ?
Je ne suis pas une héroïne, je ne suis clairement pas Susan, mais je ne vais pas rester assise les bras croisés s’il y a une chance qu’on s’en prenne à nous.
Encore une bonne raison d’agir.
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 17 Sep - 13:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 611
ϟ Nombre de Messages RP : 158
ϟ Doublons : Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
----
Régénération
Susan ne fut pas surprise que Noélie soit peu familière avec les gobelins. En réalité, qui l’était ? Dante sans aucun doute. Elle-même un peu. Les proches du Dragon devaient certainement avoir à traiter avec cette population là aussi, plus souvent que le citoyen lambda à Star City.
Ces derniers étaient des être qui, malgré leur réel manque de discrétion lorsque l’on était en leur présence, savaient pourtant vivre à l’abri des regards. Peu de gens connaissaient déjà leur existence, et encore moins les avaient rencontrés en personne.

Susan grimaça en retour du tirage de langue de la chanteuse. Elle n’oserait jamais lui infliger un plan sur les toits d’un immeuble ni quoi que ce soit qui risquait de provoquer une crise de vertige. La mutante n’était pas victime de ce genre de phobies ou de problèmes, elle en avait déjà bien assez à gérer dans la vie de tous les jours. Elle sourit d’ailleurs en imaginant le ridicule d’une situation bien précise :

Un jour je te mettrais sur fond vert juste pour que tu puisses éviter d’avoir le vertige.

Elle cessa cependant de la taquiner : Si Noélie perdait encore en couleurs, elle deviendrait probablement transparente. Et puis Susan n’avait pas envie de la rendre mal à l’aise non plus, c’était loin d’être l’objectif. Elle n’avait pas tort d’ailleurs : Il y avait une ligne assez nette qui se traçait avec d’un côté celles et ceux qui étaient terrifiés par les hauteurs, et de l’autre celles et ceux qui étaient friands d’adrénaline et donneraient n’importe quoi pour se jeter de la soute d’un avion (avec un parachute, c’était généralement mieux).

Il y avait une chose chez Noélie, entre beaucoup d’autres, qui impressionnait vraiment Susan : Elle arrivait à avoir la classe lorsqu’elle interagissait avec l’IA de son ordinateur. Lorsque la mutante tentait de taper la causette avec l’assistant vocal Windows, aka Cortana, ça donnait généralement des incompréhensions et de longues répétitions d’une instruction que l’assistante n’entendait que de façon incomplète. Avec en plus l’impression de parler à une personne âgée.
L’IA de la développeuse semblait de toute façon bien plus efficace et mieux fichue que ses homologues du grand public.

Merci Inori !

Fit Susan lorsque les dossiers d’affichaient à l’écran. Elle aussi pouvait être polie avec l’entité numérique, non ?
Puisque la développeuse avait déjà un dossier sur son ordinateur à propos de cette affaire, la mutante en avait déduit qu’elle avait déjà commencé à enquêter. Ça ne l’étonnait pas vraiment : Son interlocutrice était au moins aussi curieuse qu’elle ! La voir mettre son nez dans ce genre d’affaires n’était pas forcément rassurant, mais la voir ne pas le faire aurait presque été plus inquiétant.

T’inquiètes, j’vais pas te pousser à lâcher le morceau. De toute façon au point où on en est, la solution la plus sûre c’est de t’aider. J’peux essayer de voir du côté de la Légion si quelqu’un a entendu parler ou eu une affaire qui s’en rapprocherait. Puis si on a des pistes pour retrouver les gars qui ont fait la prise d’otage. Même si c’est que des sbires, c’est un petit début pour remonter jusqu’à leurs employeurs.

Parce qu’on ne pouvait pas toujours faire autrement, il fallait parfois se renseigner sur les petites mains pour remonter jusqu’à ceux qui tiraient les ficelles. C’était fastidieux malheureusement, et les employeurs avaient généralement peu de scrupules à se débarrasser des sbires qui risquaient de leur attirer des problèmes.
Elle n’avait donc aucune garantie quand au succès de cette entreprise.
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 17 Sep - 23:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre
En ligne

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 123
ϟ Nombre de Messages RP : 66
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Analyste
• I.A. (nommée Inori)
ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 1 rose de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️
Je ris en réponse à ce qui ressemblerait presque à une proposition pour le futur. Je préfère largement m’imaginer devant un joli fond vert qu’en haut d’un immeuble, d’une grue, de n’importe quoi qui dépasse la hauteur d’un étage.
Déjà que je ne regarde pas par la fenêtre à cette hauteur-là.

Je joue devant tout ce que tu veux si c’est à hauteur d’homme, et avec le sourire.

Ce qui en plus m’empêchera de continuer à virer de plus en plus blanche, car ça détourne mes pensées des hauteurs vertigineuses qui s’y incrustaient joyeusement.
La politesse dont Susan fait preuve à l’égard d’Inori me tire un sourire de plus, qui se perd dans mon verre dont je bois quelques gorgées de plus. Elle ne pourra pas dire que je suis désagréable avec elle – à vrai dire, j’adore cette I.A., et je n’attends que l’occasion de la développer de plus en plus, et de l’aider à le faire seule. J’étends ses possibilités peu à peu, avec une certaine passion. Du moins celle qu’elle n’améliore pas seule.
C’est mon bébé, en somme.

Si nous n’avions pas la table entre nous, j’aurais de nouveau attiré la réalisatrice dans mes bras, soulagée à l’idée de ne pas rester toute seule dans cette histoire... Et surtout reconnaissante de la facilité avec laquelle elle est prête à m’accorder son aide. J’imagine aisément qu’elle a d’autres choses à faire, mais je sais qu’elle ne propose pas à la légère.

Je me disais bien que tu comprendrais, je réponds, des étoiles dans les yeux et mon enthousiasme de retour. Si jamais tu as quelques informations qui te parviennent, je suis preneuse, évidemment, mais ne perds pas trop de temps là-dessus. Tu dois avoir d’autres choses à faire que ça !

Alors que pour moi, c’est remonté assez haut dans la liste de mes priorités.
Je finis mon verre tranquillement et range sagement l’ordinateur, puisque de toute façon je n’ai pas beaucoup plus d’infos que ce que je lui ai déjà mentionné.

Et si ça n’aboutit pas, je chercherais autre chose.

Je soupire en songeant que je vais bien devoir retourner au reste de ma journée. Pas très palpitant, un rendez-vous avec un client potentiel, un appel à passer à mes parents qui se font du souci, et quand même un truc réjouissant en fin de journée, puisque on m’a demandée de participer à un photoshoot avec l’un de mes derniers cosplays.

Bon, ceci dit, je ne vais pas m’incruster plus longtemps, sinon je ne décollerais plus jamais. Le temps passe un peu trop vite quand t’es dans le coin ! Enfin, ça s’est si c’est ok pour toi, évidemment, j’ai encore largement le temps avant mon prochain rendez-vous.

Un air interrogateur envers la principale intéressée vient accompagner ces propos, maintenant que j’ai terminé de rassembler mes petites affaires – pour une fois que je ne sème pas le chaos là où je passe, tiens...
Revenir en haut Aller en bas









Back in business — Susan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


Sujets similaires

-
» [Libre] Back in business
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Une voix : Susan Boyle
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Made in Flash Back

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-